Vous êtes sur la page 1sur 102

Téléphonie sur IP

KONE K. DESIRE
Kdesire.kone@yahoo.fr

Ingénieur R&T/ Master Système Réseaux

TIP3215 - Réseaux
Cours de Licence
1
Objectifs de ce cours

Connaissances sur les principes de la voix/téléphonie sur IP

Comprendre les contraintes propres

Avoir une bonne connaissance des protocoles utilisés dans ce


domaine

Les TPs viendront renforcer cette connaissance

cours licence T-VOIP Astérisk 2


Plan

La Téléphonie d’entreprise

Les nouveaux usages multimédia sur les réseaux et leurs


contraintes

Utilisation de la voix sur IP

Les difficultés liées au protocole IP

Les protocoles de la voix sur IP

Conclusion
cours licence T-VOIP Astérisk 3
La téléphonie d’entreprise

Présentation
Pts communs avec le RTC
Différences avec le RTC
Schéma généraliste

cours licence T-VOIP Astérisk 4


Présentation

La téléphonie d’entreprise est un système téléphonique qui


offre des fonctionnalités avancées comme :
La mise en attente

La conférence à plusieurs téléphones

Le transfert d’appels

Messagerie vocale, Etc...

Elle fonctionne sur les mêmes principes que les réseaux

téléphoniques commutés

Certains concepts restent pourtant différents


cours licence T-VOIP Astérisk 5
Points communs avec le RTC
Utilisation de commutateurs
En entreprise, utilisation de PABX en lieu et place des
commutateurs de classe 5 en RTC

Réseau commuté basé sur la commutation de circuit de 64


Kbps (TDM)

Les téléphones peuvent être directement branchés sur le


commutateur, obtenir la tonalité, passer un appel,...

Les deux types de réseaux peuvent fournir des services de


téléphonie avancés comme le transfert d’appel,...

cours licence T-VOIP Astérisk 6


Différences avec le RTC (1)

La signalisation et le traitement de l’appel dépendent


de la marque et du modèle de PABX
Sur le réseau RTC, la signalisation et le traitement d’appels
sont standardisés et communs à l’ensemble des
commutateurs d’un réseau opérateur. En entreprise, la
signalisation et le traitement d’appels sont directement

dépendants du modèle de PABX installé.

cours licence T-VOIP Astérisk 7


Différences avec le RTC (2)

Les PABX fournissent des services avancés plus


spécifiques à l’utilisation professionnelle du téléphone.
Les entreprises ont souvent besoin de disposer de postes
opérateurs, de centres d’appels, de mécanisme automatique
de réponse (IVR). Ces fonctionnalités ne sont pas
disponibles sur le RTC

Néanmoins, la téléphonie d’entreprise est toujours


interconnectée avec le RTC.

cours licence T-VOIP Astérisk 8


Schéma généraliste

cours licence T-VOIP Astérisk 9


Les nouveaux usages multimédia
sur les réseaux et leurs
contraintes

La convergence IP
Du triple-play au quadruple-play
De nouvelles contraintes
Différentes contraintes pour différents trafics

cours licence T-VOIP Astérisk 10


La convergence IP

Autrefois : un réseau par type de données


Voix : RTC
Données : transpac
Vidéo : TV ; radio

Désormais : un seul réseau quel que soit le type de


données
Généralisation du modèle TCP/IP

cours licence T-VOIP Astérisk 11


Du Triple-Play au Quadruple-Play

Triple-Play : Une passerelle


multimédia domestique
Internet, téléphone, TV
FAI : ADSL, câble, Fibre optique

Quadruple-Play : Triple-Play +
communications sans-fil
Accès à la vidéo, Internet et la
voix via le téléphone mobile
Téléphones bi-modes :
Basculement du réseau cellulaire
au réseau WiFi domestique ou au L’offre triple-play
réseau Wimax d’interconnexion.

cours licence T-VOIP Astérisk 12


De nouvelles contraintes

Besoins de débits
Consommation importante de la bande passante
Impact du débit, des délais, de la gigue et des pertes
Délai ou latence : temps écoulé entre l’émission du paquet
et sa réception
Gigue : variation de ce délai d’un paquet au suivant

cours licence T-VOIP Astérisk 13


Schéma : www.ant.developpement-durable.gouv.fr
Différentes contraintes pour différents
trafics

cours licence T-VOIP Astérisk 14


Utilisation de la voix sur IP
La ToIP : Pourquoi ?
Avantages et inconvénients
VoiP / ToIP différences
Une architecture VoIP
Comment transporter la voix
Les équipements de la ToIP
La voix sur IP en entreprise
La voix sur IP chez le particulier
cours licence T-VOIP Astérisk 15
La Téléphonie sur IP : pourquoi ?
La rationalisation des réseaux - Avant

Des réseaux Voix et Data distincts


Un équipement de téléphonie par site
Des terminaux Voix et Data distincts
Une gestion décentralisée par site
Des services hétérogènes par site

cours licence T-VOIP Astérisk 16


La Téléphonie sur IP : pourquoi ?
La rationalisation des réseaux - Après

Un réseau IP fédérateur permettant une mutualisation des flux


Voix/Data
La téléphonie devient une application du Système d’Information
possibilité de centraliser les équipements de téléphonie sur IP
Des terminaux multifonctions
Une gestion centralisée
cours licence T-VOIP Astérisk 17
La Téléphonie sur IP : pourquoi ?
Les bénéfices techniques

Simplification de l’infrastructure physique

Mutualisation des câblages Voix et Data

Possibilité d’avoir une prise unique par bureau


pour les besoins Voix et Data (IP Phone et PC)

Simplification de la gestion de la téléphonie


Homogénéisation de la téléphonie
Exploitation/maintenance centralisées
Evolutions technologiques plus simples à mettre
en place cours licence T-VOIP Astérisk 18
La Téléphonie sur IP : pourquoi ?
Les bénéfices financiers

Réduction et optimisation des coûts Telecom

Baisse des coûts de communications

Baisse des coûts des accès réseau

Mise en place d’outils de supervision de trafic permettant


une meilleure gestion

Réduction des coûts liés aux


équipements
Installation
Modification
Maintenance cours licence T-VOIP Astérisk 19
La Téléphonie sur IP : pourquoi ?
Les bénéfices organisationnels

Facilitation de la croissance naturelle


Des sites : ouverture/fermeture de sites,
déménagements...
Des postes : arrivée/départ de collaborateurs

Meilleure gestion de l’utilisation des bâtiments


Gain de place
Mobilité intra-site
Mobilité inter-site

cours licence T-VOIP Astérisk 20


La Téléphonie sur IP : pourquoi ?
Les bénéfices utilisateurs

Satisfaction des utilisateurs


Simplification des moyens de communication et de leur
utilisation

Gratuité des appels

Réduction des coûts d’appels

cours licence T-VOIP Astérisk 21


La Téléphonie sur IP : pourquoi ? (1)
Synthèse des bénéfices

Rationalisation des réseaux Voix-Data


Un seul réseau IP
Optimisation de la bande passante
Réduction des coûts liés à la téléphonie
Coûts d’accès RTC
Coûts de communication
Réduction des coûts liés aux équipements
Exploitation/maintenance simplifiées
Nouveaux services/usages
Messagerie unifiée
Visioconférence
Travail collaboratif
Joignabilité, gestion de présence
Relation client
cours licence T-VOIP Astérisk 22
La Téléphonie sur IP : pourquoi ? (2)
Synthèse des bénéfices

Pour l’utilisateur : réduction des coûts


Pour l’opérateur : Convergence des réseaux Voix/Vidéo/Data un seul
réseau de transport combinant les trafics voix, vidéo, données
Applications : vidéo conférence, messagerie unifiée pour envoyer
indifféremment des messages voix sur IP, électroniques ou télécopie via
Internet

Avant 1996, solutions de voix sur IP reposant sur des architectures


propriétaires (manque d’interopérabilité, impossibilité de se raccorder
au réseau public…)
Depuis, élaboration d’un standard avec la création d’un groupe de
travail de l’UIT regroupant plusieurs structures de normalisation
UIT-T (Union Internationale des Télécommunications, secteur Télécoms)
IETF (Internet Engineering Task Force)
IMTC (International Multimedia Teleconferencing Consortium)
ECTF (Entreprise Computer Telephony Forum)
ETSI (European Telecommunication Standards Institute)
International Teleconferencing Association
International Multimedia Association.
cours licence T-VOIP Astérisk 23
Avantages et inconvénients
Toutes les solutions de téléphonie sur IP commencent par
convertir la voix en paquets de données numériques. Ils sont
ensuite transmis sur le net de la même manière que les autres
types de trafic (web, mail, ftp…).

Avantages
Gratuité des appels métropolitains (parfois internationaux)
Simplicité d'utilisation
Options pointues et gratuites (transfert, messagerie, etc).

Inconvénients
Coût parfois plus élevé pour les appelants et appels vers les
numéros spéciaux
Maîtrise des coûts parfois difficile (numéros 06, 07, 0800…)
Qualité encore aléatoire du service : or client habitué à celle du
RTC
Sécurité pas assurée (contrairement au RTC)
Si le réseau est en panne, plus de téléphone !
cours licence T-VOIP Astérisk 24
VoIP / ToIP Différences

La voix sur réseau IP, ou « VoIP » pour Voice over


Internet Protocol, est une technique qui fait passer un
signal audio sur Internet ou tout autre réseau supportant
le modèle TCP/IP.
Cette technologie est notamment utilisée pour supporter
le service de téléphonie IP = la « ToIP » (Telephony over
Internet Protocol) qui, elle,
Est une application de la VoIP
Implémente des fonctions et services téléphoniques
Utilise des équipements qui permettent la téléphonie sur IP
La ToIP fournit une architecture de téléphonie sur IP.

cours licence T-VOIP Astérisk 25


VoIP / ToIP Différences
Le concept de T-VoIP (1)

La T-VoIP (Téléphonie et voix sur IP) est composé de la VoIP


et de la ToIP

VoIP (Voice over IP) concerne le cœur du système de


téléphonie, qui comprend tous les éléments assurant le
transport de la voix : autocoms IP, passerelles de la
communication, réseaux opérateurs, communications
inter-sites, protocole de communication.

La VoIP répond ainsi à la question de « que se passe-t’il


après avoir composé un numéro téléphonique? »

cours licence T-VOIP Astérisk 26


VoIP / ToIP Différences
Le concept de T-VoIP (2)

La ToIP ( Telephony over IP ) concerne uniquement la


partie correspondante aux téléphones IP

Ces deux concepts sont indissociables :


Difficulté de faire de la ToIP sans VoIP ( un phone IP va
toujours s’authentifier sur un autocom)

Un cœur de réseau en VoIP est inutilisable sans combinés


téléphoniques.

cours licence T-VOIP Astérisk 27


Architecture VoIP

cours licence T-VOIP Astérisk 28


Comment transporter la voix sur IP ?

Du signal analogique aux paquets IP

Les types de terminaux téléphonique IP


- IP-Phone: téléphone IP (Cisco, Nortel, Alcatel-Lucent…)
- SOFTPHONE: logiciel de VoIP (Skype, GnomeMeeting,
Wengo…)
- La messagerie instantanée audio ( MSN, Yahoo, AIM,…)

cours licence T-VOIP Astérisk 29


Les équipements de la ToIP (1)

Téléphones
Softphones :

Logiciels à installer sur un système


informatique
Hardphones :

Téléphones classiques disposant d’une prise


Ethernet

cours licence T-VOIP Astérisk 30


Les équipements de la ToIP (2)
Autocommutateurs
Gestion et interconnexion des postes
Fourniture de services téléphoniques
Définition des droits d’appels
Gestion des appels entrants
Etc.
IP-PBX (PABX – Private Automatic Branch exchange)
Matériel / logiciel
( Asterisk, Call Manager )

cours licence T-VOIP Astérisk 31


Les équipements de la ToIP (3)
Les cartes de communications :
Passer du monde IP au monde RTC

Sociétés spécialisées : Digium, Junghams,…

Exemples :
TDM400P : carte analogique 4 interfaces modulaires aux
choix pour des téléphones analogiques (FXS) ou des lignes

TE120P: carte numérique – 1 port T2

Chez Cisco, les cartes T0 et/ ou T2 peuvent être installées


dans les routeurs VoIP adéquats
cours licence T-VOIP Astérisk 32
La voix sur IP en entreprise (1)
Economie car 1 seul réseau pour voix et données

Minimise l'exploitation et l'administration et supprime le câblage


téléphonique.

Utilisation croissante de la VoIP sur le réseau sans fil de l’entreprise.

cours licence T-VOIP Astérisk 33


La voix sur IP en entreprise (2)

Le système de VOIP peut se rajouter en complément sur un


réseau téléphonique traditionnel existant avec une passerelle.
Il peut s'utiliser en full-IP pour une nouvelle infrastructure
(nouvel immeuble par exemple avec uniquement du câblage
catégorie 5 ou 6)

cours licence T-VOIP Astérisk 34


La voix sur IP en entreprise (3)

cours licence T-VOIP Astérisk 35


La voix sur IP en entreprise (4)
Pour éviter de faire gérer sa téléphonie par la DSI, une entreprise peut
opter pour un Centrex.
Un Centrex IP est un IPBX hébergé et mutualisé. Il permet à une
entreprise d'externaliser la gestion de son système de voix sur IP : un
prestataire héberge pour elle le système téléphonique, devenu un
véritable serveur informatique
Apparu au début des années 2000

cours licence T-VOIP Astérisk 36


La voix sur IP en entreprise (5)

Atouts et inconvénients du Centrex


Economique pour une petite ou moyenne entreprise (évite
d’investir dans un IPBX)
Maintenance externalisée
La qualité de service dépend de la qualité de la liaison entre le LAN
et le Centrex
Qu’en est-il de la sécurité lorsque les communications sortent de
l’entreprise ?

Une solution pour les organisations réparties


Un IPBX dans la maison mère
Un centrex pour les petits sites

cours licence T-VOIP Astérisk 37


La voix sur IP chez le particulier (1)

Selon les terminaux utilisés, on distingue trois modes de


téléphonie sur IP

Téléphonie entre micro-ordinateurs (« PC to PC » ) : Les


deux correspondants utilisent librement un logiciel de
téléphonie sur IP (type Skype).

cours licence T-VOIP Astérisk 38


La voix sur IP chez le particulier (2)

Téléphonie entre micro-ordinateur et poste téléphonique


(« PC to phone », « phone to PC »)
Il existe une passerelle chez l’ISP qui permet la connexion
avec le RTC. C'est cette passerelle qui se chargera de l'appel
du correspondant et de l'ensemble de la signalisation
relative à la communication téléphonique (possible avec
Skype).

cours licence T-VOIP Astérisk 39


La voix sur IP chez le particulier (3)

Téléphonie entre postes téléphoniques (« phone to phone


») : utilisation d’une « box » qui réalise l'adaptation (type
Freebox, Wengo…) entre postes téléphoniques
(analogique ou numérique) et réseau IP

cours licence T-VOIP Astérisk 40


La voix sur IP chez le particulier (4)

cours licence T-VOIP Astérisk 41


Les difficultés liées au protocole
IP
Traitement de la voix sur le RTC
Traitement de la voix sur ip
Comparaison réseau ip / commuté
Les difficultés liées au routage ip
La QoS exigée par la VoIP
L’idéal pour nous
Architecture d’un réseau VoIP
Solution ToIP classique
cours licence T-VOIP Astérisk 42
Traitement de la voix sur le RTC

En téléphonie, bande passante de [300 ; 3400] Hz


Signal échantillonné à la fréquence 8kHz et codé sur 8 bits
Débit de 64 kbit/s

CAN
t Signal codé PCM au débit t
Voix analogique de 64 kbit/s

Les paquets de voix sont acheminés sur un réseau


commuté : tous les paquets suivent le même chemin
Réservation des ressources sur le chemin pendant la
communication contrôle de congestion
La gigue est nulle
Latence faible
Le taux de pertes sur le RTC est faible
cours licence T-VOIP Astérisk 43
Traitement de la voix sur un réseau IP

cours licence T-VOIP Astérisk 44


Comparaison réseau IP / réseau commuté
Réseau IP Réseau commuté
Etablissement de la connexion Mode non connecté Mode connecté
Etablissement d’un chemin Non Oui
dédié à la communication
Routage Adaptatif, chemin calculé par les Déterministe : chemin unique durant
routeurs instantanément la communication
Adresses Chaque paquet comporte des Aucune adresse ne transite sur le
adresses source et destination réseau, chemin unique
Ressources Pas de réservation Réservation du chemin pendant la
durée de la communication
Acquittement Pas d’acquittements Les nœuds intermédiaires
échangent des acquittements
Fiabilité Transmission non fiable : perte de Transmission fiable
paquets
Contrôle des congestions Aucun contrôle n’est effectué Contrôle par échange de crédits
entre nœuds
Interconnexion des réseaux Simple et naturelle Complexe
Résumé Réseau « stupide », robuste, Système terminal « stupide ».
universel. Système terminal « Réseau « intelligent », fiable.
cours
intelligent » licence T-VOIP Astérisk 45
Les difficultés liées au routage IP

IP est un réseau best-effort (met tout en œuvre pour


assurer l’arrivée des données à destination sans aucune
garantie de qualité de service)
Délai non garantis
Gigue non nulle : nécessite un buffer de resynchronisation
en bout de chemin
Séquencement non garanti
Pertes : font partie de la transmission IP, mais doivent être
minimisées
BON JOUR COM MENT VAS TU

Inversion
Réseau
T IP
BON COM VAS MENT TU

Perte
Variation de
cours licence T-VOIP Astérisk 46
délais : gigue
La QoS exigée par la voix sur IP (1/3)
Contrainte sur le délai de transmission (ou temps de
latence). La voix exige de l’interactivité.
Recommandation IUT-T G114 : 4 classes de qualité et
d’interactivité
Classe 1 - entre 0 et 150 ms : conversation normale
Classe 2 - entre 150 et 300 ms: qualité acceptable
Classe 3 - entre 300 et 700 ms: uniquement half duplex
Classe 4 - au delà : plus de communication possible
Origine du délai :

cours licence T-VOIP Astérisk 47


La QoS exigée par la voix sur IP (2/3)

Problème du phénomène d'écho


= délai entre l'émission du signal et la réception de ce même signal
en réverbération
Echo inférieur à 50 ms non perceptible
Pour le service de ToIP, traitement de l’écho au niveau des
passerelles (écho généré par le passage 2 à 4 fils). Si traitement
non effectué, service non utilisable avec des postes analogiques
classiques

La gigue
Les paquets doivent être transmis au récepteur en respectant leur
fréquence d’émission.
Gigue provoquée par le choix du mode non connecté UDP (paquets
qui n’empruntent pas forcément le même chemin) et charge des
routeurs traversés
En réception : buffer de compensation de gigue
Gigue inférieure à 100 ms pour garder une qualité acceptable

cours licence T-VOIP Astérisk 48


La QoS exigée par la voix sur IP (3/3)

Taux de perte de paquets


Avec UDP aucune garantie que les paquets arrivent à
destination
Taux de perte de paquets dépendant de la qualité des lignes
empruntées et du dimensionnement du réseau
Taux de perte de paquets inférieur à 20% pour avoir un
qualité de parole acceptable

Traitement de la voix (qualité de codage ou de


compression)
Voix codée et compressée avant d’être encapsulée dans un
paquet IP
Qualité du codeur évaluée par un critère de notation
standard : MOS (Mean Opinion Score), classant les codeurs
en 5 grandes classes (de 1 « mauvais » à 5 « excellent »)
cours licence T-VOIP Astérisk 49
L’idéal pour nous ???

cours licence T-VOIP Astérisk 50


Architecture d’un réseau VoIP
Gateway :
Equipement de type passerelle qui permet l'interconnexion entre le réseau
IP et le RTC, transforme la signalisation pour passer d’un réseau à un autre
Assure diverses fonctions, notamment le codage ou le décodage de la voix,
la mise en paquet de la voix, le traitement des télécopies, l'annulation
d'écho, etc. …
Gatekeeper (portier)
Rôle : convertir les adresses et contrôler l’accès au réseau pour les
terminaux, les passerelles et les ponts de conférence
D’autres services comme la gestion de largeur de BP et la localisation des
passerelles
Le pont de conférences (MCU,
Multipoint Control Unit)
Permet à trois terminaux ou +,
et aux passerelles de participer
à une conférence multipoint
Les terminaux
PC, IP phone, …
cours licence T-VOIP Astérisk 51
Solution ToIP classique

cours licence T-VOIP Astérisk 52


Quelques traitements pour la
Voix sur IP
Objectif principal : La QoS
Problématique
Les codecs
Diffserv
RSVP
Problème de l’internet
Délai
gigue
cours licence T-VOIP Astérisk 53
Objectif principal : la QoS.
Site Central
Site distant, agence

Si WAN

Gestion de la QoS
Problématique

cours licence T-VOIP Astérisk 55


Les CODECS = Compression/DECompression
Compression
Le signal numérique PCM à 64 Kb/s doit être
compressé selon l’un des formats de codec puis
inséré dans un paquet IP
Selon la bande passante disponible, le signal voix
peut être transporté dans son format originel à 64
Kb/s

Décompression
Côté réception, les informations reçues sont
décompressées puis reconverties dans le format
approprié pour le destinataire (analogique, PCM
64 Kb/s)
cours licence T-VOIP Astérisk 56
Les CODECS = COmpression/DECompression

Objectif d’un codec : obtenir le meilleur compromis


entre
Qualité de la voix
Délai de compression/décompression
Débit/BP nécessaire

cours licence T-VOIP Astérisk 57


Les CODECS = Compression/DECompression

Qualité d’un codec :


Sur la base de données numériques et des
appréciations subjectives d’une population test,
une opinion moyenne de qualité d’écoute (Mean
Opinion Score – MOS) est calculée pour chaque
codec

Score MOS – Qualité de la parole


5 Excellent
4 Bonne
3 Correcte
2 Pauvre
1 insuffisant
cours licence T-VOIP Astérisk 58
Les CODECS = Compression/DECompression
Compresser le signal analogique (voix) précédemment numérisé

Mode de Débit en Kbit/s Licence ?


compression
G.711 PCM 64 (pas de Non
compression)
G.726 AD PCM 32 non
G.728 LD CELP 16 Oui ?
G.729 codecs 8 oui
G.723.1 MPMLQ 6,3 oui
G.723.1 ACELP 5,3 oui
Speex Variable 2,15 et non
22,4
ILBC 13,3 non
Les CODECS = Compression/DECompression

Principaux utilisés dans les solutions VoIP : G711 , G729a

G.711
Débit 64 Kb/s
Echantillon de 0,125 ms
Indice de qualité MOS = 4,1

G.729a
Débit 8 Kb/s
Echantillon de 10 ms
Indice de qualité MOS = 3,92

cours licence T-VOIP Astérisk 60


Diffserv (Differentiate Service)
Trame IPv4 / IPv6

DATA

TOS / Traffic Class

• Spécification d’une classe de Services.


• Prioritisation des paquets dans les files d’attente du routeur.
• Efficacité limitée.
• Garantit pas l’acheminement correct des paquets
RSVP : (resource ReSerVation Protocol)

Flux de données
Requêtes RSVP

Source Récepteur
RSVP
Description 1/3
Protocole de signalisation
Allocation dynamique de bande passante
Utilisé dans le modèle IntServ, peut être utilisé hors de ce
contexte
Réservation de ressources par le récepteur plutôt que
l’émetteur
Avantage groupe Multicast
Facturation différenciée

11/03/2003 63
RSVP
Description 2/3
Travaille au dessus de IP
Encapsulé dans des paquets UDP
Ce n’est pas un protocole de routage
Utilise des protocoles de routage unicast et multicast

11/03/2003 64
Problèmes de l’internet / IP

IP : non prévu pour applications temps-réel (téléphonie,


vidéo)
Protocole « Best Effort »
Gestion des files d’attentes : FIFO

Applications temps réel


nécessité de Qualité de Services
Apparition de protocoles associés

11/03/2003 65
Problèmes de l’internet / IP

Service Best Effort


Pas de garanties sur le délai et sur la gigue

Pertes de paquets
Utilisation de TCP possible
Mais TCP risque d’engendrer des délais trop longs

Que peut-on faire ?

cours licence T-VOIP Astérisk 66


Délai

Délai de bout-en-bout
Délais seuils : 150 – 400 ms

Aucune possibilité d’avoir une influence sur le délai


dans l’Internet Best Effort
On peut accélérer ce transfert avec des
mécanismes de qualité de service

cours licence T-VOIP Astérisk 67


Gigue

Idéal
Avoir un délai inter-paquets constant identique à celui
généré lors de la phase d’encodage

Mise en buffer
Streaming
Mais des contraintes plus fortes sur le délai

cours licence T-VOIP Astérisk 68


Les protocoles de la voix sur IP

Les protocoles de transport de l’information:


RTP/RTCP
Les protocoles de signalisation
H.323
SIP - Session Initiation Protocol

cours licence T-VOIP Astérisk 69


Les protocoles de la voix sur IP

TCP est inadapté


Les acquittements augmentent la latence
Les paquets retransmis sont inexploitables car arrivent trop tard
Utilisation de UDP pour encapsuler les échantillons de voix

Mais UDP a des failles


Ne gère pas le séquencement
Ne permet pas d’évaluer les délais de transmission et la gigue

Les protocoles RTP et RTCP viennent compléter les failles d’UDP. Ils
fournissent des informations temporelles permettant d’adapter le
comportement des applications aux caractéristiques temporelles du
réseau.
RTP s’occupe du transport de données en temps réel, mais ne gère pas les
ressources du réseau et ne garantit pas de qualité de service.
RTCP permet d’envoyer des informations en retour à l’équipement
émetteur.

cours licence T-VOIP Astérisk 70


Le protocole RTP (Real Time Protocol)

RFC 1889
Protocole de transport pour des paquets contenant des données
audio et/ou vidéo
Protocole de bout en bout, encapsulé dans UDP

Précise le codage utilisé pour les données (audio - PCM, GSM,


H261… - et vidéo - MPEG2, … -)
Ajoute aux paquets une estampille de date et un n° de
séquence pour
Evaluer le délai et la gigue moyens subis par les flux
Reconstituer la base de temps des flux (horodatage des paquets :
possibilité de resynchronisation des flux par le récepteur)
Réordonnancer les paquets, détecter les pertes de paquets et en
informer la source
16 octets

En-tête UDP En-tête RTP données

cours licence T-VOIP Astérisk 71


Le protocole RTP

Malgré son nom, RTP ne permet pas des transmissions


temps réel sur IP !!
Pas de réservation de ressources sur le réseau
Pas de fiabilisation des échanges (pas de retransmission
automatique, pas de régulation automatique de débit)
Pas de garantie de délai dans la livraison et dans la
continuité du flux temps réel

RTP peut être utilisé conjointement au protocole RTCP

cours licence T-VOIP Astérisk 72


Le protocole RTCP (RTP Control Protocol)

RFC 1889 ; utilisé conjointement à RTP


Il fournit des informations de contrôle
Statistiques sur les données véhiculées (nb de paquets envoyés, de
paquets perdus, gigue, etc. … )
Localisation des problèmes
Adaptation des transmissions au niveau des émetteurs (ex. :
changement du taux de compression)

Les paquets RTCP


Rapport de réception d’un flux RTP (Ratio de paquets perdus,
dernier numéro de séquence reçu, gigue moyenne)
Rapport d’émission d’un flux RTP (Identification du flux, temps
courant, nb paquets envoyés, nb octets envoyés)
Description de la source (identifiant du flux RTP associé, @mail de
la source, nom de la source)

cours licence T-VOIP Astérisk 73


Fonctionnement conjoint de RTP/RTCP

RTP
Entête
Contenu : vidéo,
audio, etc..

Récepteur Récepteur
RTCP
Entête
Rapports de
réception,
description

cours licence T-VOIP Astérisk 74


Les protocoles de transport de l’audio RTP/RTCP (1/2)
RTP (données)

RTP = Real-Time Transport Protocol

Développé par l’IETF (Internet Engineering Task Force)

Objectif: Gestion des flux multimédia (voix, vidéo) sur IP

Utilisation:
Appel téléphonique simple (2 interlocuteurs)
Audio ou visioconférence (multicast)

Fonctionne sur UDP


Les protocoles de transport de l’audio RTP/RTCP (2/2)
RTCP (supervision)

Objectifs:
Assurer la qualité de service des communications RTP

Fonctions:
Envoi de rapport sur la Qualité de service (QoS)
Identification
Contrôle de la session

Paquets :
Rapport de l’émetteur
Rapport du récepteur
Description de la source
Au revoir
Les protocoles de signalisation

La Voix sur IP met en œuvre les techniques télécoms sur un


réseau à paquets normalisation de la signalisation nécessaire
pour garantir l'interopérabilité des équipements

Signalisation : procédures pour établir, maintenir et fermer


l’appel

Les protocoles non propriétaires standardisés :


H323 : standard issu des travaux le UIT et de Microsoft
(Netmeeting compatible H323). S’inspire des réseaux télécoms
SIP (Session Initiation Protocol) standardisé par l’IETF, avec une
philosophie réseaux IP
MGCP (Multimedia gateway Control protocol), RFC 3435, est
complémentaire à H.323 ou SIP, et traite des problèmes
d'interconnexion avec le monde téléphonique (SS7, RI)
cours licence T-VOIP Astérisk 77
Les protocoles de signalisation
Les principaux protocoles utilisés pour l'établissement des
connexions en voix sur IP sont :
H.323
IAX (Asterisk)
Jingle, basé sur le protocole de messagerie instantanée
standard ouvert Jabber
MGCP
SCCP (propriétaire Cisco Systems)
SIP
UA/NOE (propriétaire Alcatel-Lucent)
UNISTIM (propriétaire Nortel)

cours licence T-VOIP Astérisk 78


Le protocole H323

1996, UIT (Union Internationale des Télécommunications)


H323 normalise la transmission de la voix, de la vidéo et des
conférences audio ou vidéo sur IP et en assurant l’interfonctionnement
de la téléphonie IP et des réseaux téléphoniques commutés
Il est très inspiré du monde des télécoms, car créé à partir de H320,
protocole permettant la visioconférence sur le RNIS
Utilisé dans Microsoft Netmeeting, les routeurs Cisco…
Rôle
Définition des normes de compression des flux audio et vidéo supportées
Définition des protocoles de signalisation pour l’interopérabilité des
équipements
Limitation de la bande passante réservée pour chaque communication
Ceci en restant indépendant
vis-à-vis des applications et systèmes d’exploitation
vis-à-vis du réseau physique supportant la communication

Les débits vont de 28 Kbps à 2 Mbps (pour la vidéo)

cours licence T-VOIP Astérisk 79


Les fonctions dédiées à H.323

Contrôle de la procédure d'appel : requête, établissement et suivi de


l'appel

Gestion des flux multimédias : liste de codecs recommandés ou


obligatoires

Gestion des conférences multipoint : modèle de conférence géré par


une entité centrale (MCU)

Gestion de la bande passante : le gatekeeper devient un centre de


contrôle et a les moyens de limiter les connexions et d'allouer la bande
passante disponible

Interconnexion à d'autres réseaux : ATM, RNIS, RTC

cours licence T-VOIP Astérisk 80


Eléments de la norme H323

Quatre composants fondamentaux


les terminaux (end points), généralement des PC équipés pour
l’audio ou la vidéo
les unités de contrôle MCU (Multipoint control units) pour contrôler
les flux audio et vidéo lorsque plus de 2 utilisateurs sont connectés
les gatekeepers (GK) :élément logiciel qui fonctionne dans un PC,
dans un MCU ou dans un routeur IP et capable de router un appel
H.323 en fonction de l’adresse de destinataire contenue dans l’appel
les passerelles (gateways) pour la liaison avec des réseaux non IP

cours licence T-VOIP Astérisk 81


Les protocoles de la norme H.323
Initialisation, Utilisation des Contrôle de
contrôle canaux et leur Transport des qualité (ex. : Enregistrement
d’appel, capacité, choix Transport données audio renégociation et
raccrochage des codecs des data et vidéo de codec) authentification

codecs

Q931

cours licence T-VOIP Astérisk 82


Les ports utilisés dans la norme H323

cours licence T-VOIP Astérisk 83


Ex. : Communication « Point à Point » entre
deux clients enregistrés auprès d'un Gatekeeper
Enregistrement de A et B auprès du Transmission des flux
GK, transmission de leur ID H323 et indépendamment les uns des
de leur @IP autres sans passer par le GK.
A demande l'autorisation au GK de Fermeture de session :
se connecter à B.
avertissement du GK,
Si OK, A demande à B son état libération des ports, arrêt des
(libre ou non).
transmissions de contrôle.
Si OK, GK transmet @IP_B à A.
GK informe B qu'une
communication va avoir lieu avec A.
A entre directement en négociation
avec B
A cite les codecs audio et vidéo
supportés
B cite ses codecs compatibles
Négociation de ports pour l'audio
(UDP), la vidéo (UDP) et les
données (TCP).
cours licence T-VOIP Astérisk 84
Performances et utilisation de H323

Implémenté dans beaucoup de logiciels commerciaux et


dans la plupart des solutions de visio-conférence
Mais nombreuses libertés prises par les fabricants
réduction de l’interopérabilité
Problème avec les firewalls car ouverture de nombreux
ports TCP et UDP de manière dynamique

Tendance à se faire remplacer par SIP


Aujourd'hui, c’est le SIP

cours licence T-VOIP Astérisk 85


SIP - Session Initiation Protocol
Généralités

Le monde de l’Internet arrive sur le marché de la voix sur IP pour fournir la


nouvelle référence en terme de protocole de signalisation

- Initialement conçu par le groupe MMUSIC (Multiparty Multimedia Session


Control), SIP est désormais maintenu par l’IETF (Internet Engineering
Task Force)

- Objectifs: Etablir, modifier et terminer des sessions multimédia

- Basé sur un échange de messages texte ASCII(Requêtes/Réponses), il


est très proche de HTTP (HyperText Transfer Protocol)

- Utilisation de RTP/RTCP pour le transport de l’information


Le protocole SIP (Session Initiative
Protocol)
RFC 3261, protocole de signalisation pour la téléphonie et la
visioconférence
Simple, bonne intégration au monde IP
Il permet d’associer des supports audio, vidéo et de données à
une session multimédia.
Il fonctionne en mode
point-à-point : communication entre 2 machines = unicast (ex. :
téléphonie sur IP)
diffusif : plusieurs utilisateurs en multicast, via une unité de
contrôle M.C.U (ex. : visioconférence)
combinatoire : plusieurs utilisateurs pleinement interconnectés en
multicast via un réseau à maillage complet de connexions

cours licence T-VOIP Astérisk 87


Caractéristiques

Prend en charge
L'authentification et la localisation des multiples participants ;
La négociation sur les types de média utilisables par les différents
participants en encapsulant des messages SDP (Session Description
Protocol)

SIP Messages SDP

Ne prend pas en charge


Le transport des données échangées durant la session comme la
voix ou la vidéo

Son point fort


SIP étant indépendant de la transmission des données, tout type
de données et de protocoles peut être utilisé pour cet échange
cours licence T-VOIP Astérisk 88
Fonctions

SIP = Gérer les phases d’un appel téléphonique

SIP intervient aux différentes phases de l'appel


Localisation du terminal appelé
Analyse du profil et des ressources du destinataire
Négociation du type de média (voix, vidéo, …), et des
paramètres de communication
Disponibilité de l’appelé
Etablissement et suivi de l’appel
Gestion de fonctions évoluées : cryptage, retour d'erreurs,…

cours licence T-VOIP Astérisk 89


SIP - Session Initiation Protocol
Le protocole

- Une session est établie avec des requêtes et des réponses (principe HTTP)

- Les requêtes sont définies à travers six méthodes:


REGISTER, INVITE, ACK, CANCEL, BYE, OPTIONS.

- Les réponses peuvent être de plusieurs types:


1xx : Information (requête reçue, en progression…)
2xx : Succès (action reçue, compris et accepté)
3xx : Redirection
4xx : Erreur client (mauvaise syntaxe de la requête)
5xx : Erreur Serveur

- Utilisation du protocole SDP (Session Description Protocol) pour définir le type


de média (audio, vidéo) et le transport (RTP)
Fonctionnement
SIP utilise des requêtes (code ASCII) émises par le client vers le
serveur qui renvoie des réponses (sur 3 chiffres). Fonctionnement
similaire à HTTP.

Les principales requêtes


INVITE permet à un client de demander une nouvelle session
ACK confirme l'établissement de la session
CANCEL annule un INVITE en suspens
BYE termine une session en cours
REGISTER : utilisée par un client pour enregistrer son adresse auprès du
serveur auquel il est relié

Les codes de réponse sont similaires à HTTP.


100 Trying
200 OK
404 Not Found
Certains codes sont spécifiques à SIP.
180 Ringing
486 Busy

cours licence T-VOIP Astérisk 91


Fonctionnement

SIP définit un adressage SIP du type URL :


user@host ou SIP: to_to@serveursip.com
33472431360@FT.com (Tél: (+33) 4.72.43.13.60)
To_to@135.144.23.56

SDP (Session Description Protocol) RFC 2327 est le


protocole utilisé pour formater le message

cours licence T-VOIP Astérisk 92


Les acteurs d’une session SIP

cours licence T-VOIP Astérisk 93


Les acteurs d’une session SIP

L’UAS (User Agent Server) : agent de la partie appelée.


Application de type serveur
contacte l’utilisateur lorsqu’une requête SIP est reçue
renvoie une réponse au nom de l’utilisateur

L’UAC (User Agent Client) : agent de la partie appelante.


Application de type client qui initie les requêtes

Le Registrar
Garde un registre dans une base de données avec les
correspondances des adresses SIP et IP

Le Serveur Proxy
Prend en charge la couche routage (requêtes et réponses
SIP)
cours licence T-VOIP Astérisk 94
Le registrar
Registrar Server : serveur d’enregistrement
Un registrar est une entité qui reçoit les inscriptions des
utilisateurs. Un téléphone annonce son nom d'utilisateur
SIP et son adresse IP actuelle. Comme la position du
téléphone peut changer, il doit rafraîchir régulièrement
son inscription.

cours licence T-VOIP Astérisk 95


Le proxy SIP

cours licence T-VOIP Astérisk 96


Téléphone SIP vers Téléphone SIP

SIP Phone A SIP Phone B


INVITE

100 TRYING - (progress report code)

180 RINGING - (progress report code)

200 OK - (success - user accepted the call)

ACK
Caller confirms receipt of the success code

2 WAY RTP CALL w/ SDP (ESTABLISHED)

BYE (terminates the call)

100 TRYING (progress report code)

200 OK (success)

cours licence T-VOIP Astérisk 97


Flux d’appel SIP avec un serveur Proxy

USER A PROXY USER B


INVITE

100 TRYING
INVITE

180 RINGING
180 RINGING

200 OK
200 OK

ACK
ACK

BOTH WAY RTP CALL (ESTABLISHED)

BYE

200 OK

cours licence T-VOIP Astérisk 98


SIP - Session Initiation Protocol (7/7)
Sécurité et authentification

Le protocole SIP possède 3 mécanismes de cryptage :


- Cryptage de bout en bout
- Cryptage au saut par saut (hop by hop)
- Cryptage au saut par saut du champ d'en-tête Via pour dissimuler la
route qu'a emprunté la requête.

En-tête authentification:
Pour les messages SIP de bout en bout: clés publiques et signatures
stockées dans cet en-tête.
SIP ou H.323 ?
Choisir SIP ou H.323 ?

Différences importantes entre SIP et H.323:


- Les fournisseurs de solutions VoIP peuvent ajouter des fonctionnalités au
protocole SIP en créant de nouvelles en-têtes
- SIP est un protocole plus rapide
- SIP sépare les flux de données de ceux la signalisation

Pour résumé, SIP est plus adapté aux réseaux IP que H323 et permet
d’augmenter les fonctionnalités en fonction des besoins contrairement à
son concurrent direct.
Conclusion

cours licence T-VOIP Astérisk 101


Conclusion
Même si l’utilisation de la VoIP explose, nous sommes à la traine

Le monde des télécoms est en plein renouvellement et la convergence


IP accélère grandement le processus

Aujourd’hui, la téléphonie et le SI ne sont pas encore fusionnés mais


demain ??

Vous Technicien R&T serez amenés à faire de la téléphonie classique,


de la ToIP, du Réseau,….

Un changement d’habitudes à prendre


Qualité moins bonne que le RTC, or client habitué à très bonne QoS du
téléphone classique
La gestion de la téléphonie en entreprise devient la tâche de la DSI qui n’est
pas habituée à rendre service à l’utilisateur final

IPv6 , Maitrise des réseaux

De la littérature existe, se documenter

cours licence T-VOIP Astérisk 102