Vous êtes sur la page 1sur 62

Analyse financière 

Semestre 4
Par: Karim Economiste

1
Introduction
 1- Définition de l’Analyse financière:   
L’analyse financière est un ensemble des techniques
qui permet de synthétiser et d’analyser d’un point de
vue économique et financière les documents
comptables (Bilan et CPC) à fin de connaître la réalité
financière de L’Entreprise
Donc L’analyse financière a pour objet de collecter et
d’interpréter des informations permettant de porter un
jugement sur la situation économique et financière de
l’entreprise et son évolution.

2
 1- Les objectifs de l’analyse financière:   
ü Analyser la rentabilité : c’est-à-dire la performance de
l’E/se
ü La solvabilité : la capacité de payer les dettes
ü La liquidité : Mesure la capacité de rembourser ses
dettes à conditions de la poursuite de ses activités
ü Le risque financier : le risque de perdre de l’argent à la
suite d’une opération économique

3
Chapitre 1: Le bilan financier
1- Le bilan comptable :
le bilan comptable est un document représentatif de la
situation patrimoniale de l’E/se
Le bilan comptable nous donne l’image sur la réalité du
patrimoine de l’E/ses
Il se forme de deux parties:
ü L’actif : les avoirs , les emplois c’est-à-dire tous ce
que possède l’E/se
ü Le passif : les ressources c’est-à-dire l’origine de
l’actif

4
Actif Passif 
2- Actif immobilisé : Emplois stables 1- Financement permanent: les ressources 
Les immobilisations en non valeurs stables
Les immobilisations incorporelles Capitaux propres
Les immobilisations corporelles Dettes à long terme
Les immobilisations financières
3- Actif circulant : 4- Passif circulant :
Stocks Dettes à court terme
Créances
51- Trésorerie Actif : 55- Trésorerie passif :
La disponibilité  Banque créditeur
Total  Total

5
2- le bilan fonctionnel :
Le bilan fonctionnel est un bilan dans lequel les
ressources et les emplois sont classées par fonction
On distingue 3 fonction :
ü La fonction de financement : c’est l’ensemble des
opérations financières de l’entreprise ( capitaux
propres, dettes de financement )
ü La fonction d’investissement : L’acquisition de
capital physique ou financier
ü La fonction d’exploitation : c’est l’activité
productrice de l’entreprise.

6
Analyse fonctionnel de bilan 
Pour analyser le bilan on utilise les grandeur d’équilibre
financière

La relation d’équilibre financier global
FRF – BFR = TN

FRF : Fond de roulement fonctionnel
BFR : besoin en fond de roulement
TN : Trésorerie Nette

7
Ø FRF : Fond de roulement fonctionnel
Le FRF compare les ressources stables aux emplois
stables
FRF = FP – AI
FR > 0 est un signe favorable, signifie que les
ressources stables arrivent à financer les emplois
stable et il existe un excédent de financement qui
peuvent utilisé soit pour BFR ou pour alimenter la
trésorerie.
FR = 0 situation d’équilibre au niveau des ressources
et emplois stables, c’est-à-dire que les ressources
stables arrivent à financer seulement les emplois
stables, il y a ni besoin ni excédent.
8
FR < 0 traduit un déséquilibre financier, c’est-à-
dire que les ressources stables n’arrivent pas à
financer la totalité les emplois stables, donc il y a
un besoin de financement ici, dans ce cas
l’entreprise doit trouver des moyennes de
financement pour assurer l’équilibre, les solutions
existées sont :
ü Augmentation de capital
ü contracter des emprunts

9
Ø BFR : Besoin en fond de roulement
Le BFR compare les emplois circulants et les
ressources circulants, le BFR détermine le besoin de
financement généré par l’entreprise.

BFR = AC - PC

BFR > 0 , signifie que AC > PC c’est-à-dire il y un


besoin de financement à court terme, les ressources
de PC n’arrivent pas à financer la totalité des emplois
de l’AC , donc l’entreprise doit financer ses besoins
soit par l’excédent de FRF ou par les concours
bancaires de CT
10
BFR = 0 dans ce cas l’entreprise n’a pas besoin de
financement car les ressources de PC suffit pour
financer les emplois de CT

BFR < 0 dans ce cas AC < PC c’est-à-dire que les


ressources de CT suffit pour financer la totalité des
emplois de CT et il reste un excédent, donc
l’entreprise n’a pas besoin de financement,
l’excédent de cette situation peut utiliser pour
financer les besoins de FRF ou alimenter la
trésorerie

11
Ø  TN : trésorerie nette 
La TN compare les disponibilités de trésorerie Actif
à les dettes de trésorerie passif, la TN indique la
situation de la trésorerie de l’entreprise
TN = TA - TP
Ou
TN = FRF - BFR

TN > 0 : situation favorable


TN = 0 : situation d’équilibre
TN < 0 : situation défavorable

12
   Les scénarios possibles pour l’analyse fonctionnel du bilan 

Scénario 1 2 3 4 5 6

FRF + + + - - -
BFR + + - + - -
TN + - + - + -
Situation  Favorable  Déséquilibre  Favorable  Très critique  Déséquilibre Déséquilibre 
total

13
Application N° 1
Soit le bilan suivant :
Actif Montant Passif Montant
AI 1 021 000 FP 1 042 600
AC 914 000 PC 977 400
TA 160 000 TP 75 000
total 2 95 000 Total 2 095 000

TAF :
Calculer FRF, BFR, TN et commenter

14
Correction 
FRF = 1 042 600 – 1 021 000 = 21 600
BFR = 914 000 – 977 400 = - 63 400
TN = 160 000 – 75 000 = 85 000

On a FRF > BFG , le fond roulement finance en totalité le


BFG et il existe un excédent des ressources qui se
trouve en trésorerie

15
3- le bilan financier 
Le bilan financier appelé aussi bilan liquidité, est un
tableau permettant de donner une image claire sur la
situation financière de l’entreprise à une date donnée
en se basant sur la valeur financière de chaque
élément de l’actif et du passif.
Il permet en reclassant les postes du bilan selon leur
liquidité à l’actif et selon leur exigibilité au passif, de
porter un jugement sur la solvabilité de l’entreprise.
L’objectif du bilan financier est de faire apparaitre le
patrimoine réel de l’entreprise et d’évaluer le risque de
non-liquidité de celle-ci.

16
Le passage du bilan comptable au bilan financier
s’effectue par les reclassements et les retraitements des
éléments de passif et l’actif

Ø le reclassement de l’actif :
Le reclassement des éléments de l’actif s’effectue
selon le principe de liquidité croissance.

17
Le tableau de reclassement de l’actif 
Eléments  AI AC TA
Total du Bilan Comptable Net 

Immobilisations financière à moins d’un an  -X +X
Stock outil ou immobilisé  +X -X
Créances de l’actif circulant à plus d’un an  +X -X
TVP difficilement négociables ou cessibles  +X -X
TVP facilement négociable ou cessibles  -X +X
Total bilan financier 

18
Application N° 2
Soit l’extrait de l’actif d’un bilan
Actif Brut Amort/prov Net
2-AI
Immobilisations incorporelles 100 000 20 000 80 000
Immobilisations corporelles 260 000 60 000 200 000
Immobilisations financières (1) 80 000 10 000 70 000
3-AC
Stock (2) 150 000 20 000 130 000
Créances (3) 230 000 30 000 200 000
TVP (4) 50 000 6 000 44 000
51-TA 65 000 65 000

(1) Dont 12 000 moins d’un an


(2) Dont 25 000 outil
(3) Dont 16 000 plus d’un an
(4) Dont 5 000 facilement cessible et 4 000 difficilement cessible

19
Correction
Eléments  AI AC TA
Total du Bilan Comptable Net  350 000 374 000 65 000

Immobilisations financière à moins d’un an  - 12 000 + 12 000

Stock outil ou immobilisé  + 25 000 - 25 000

Créances de l’actif circulant à plus d’un an  + 16 000 - 16 000

TVP difficilement négociables ou cessibles  + 4000 - 4000  

TVP facilement négociable ou cessibles  - 5000 + 5000

Total bilan financier  383 000 336 000 70 000

20
Ø  le reclassement de passif :

Le passage du passif comptable au passif


financier s’effectue selon le principe
d’exigibilité croissante.

21
Elément  CP DLT DCT
Totaux comptables nets
Impôts latentes sur subventions d’investissement - 30% X + 30% X
Ecarts de conversion passif  +X      + Y -X - Y
Dividendes - X + X
Dettes de financement moins d’un an - X + X
Provisions durables PRC sans objet + 70% X - X + 30% X
Provisions durables PRC moins d’un an - X + X
Dettes de passif circulant plus d’un an + X - X
Dettes à ne jamais régler  + X     +Y - X - Y
Autres provisions PRC sans objet + 70% X - 70% X
Autres provisions PRC plus d’un an + X - X
Compte courant d’associes bloqué + X - X
Totaux financiers
22
Application N° 3
Soit l’extrait de passif d’un bilan
Passif  Montant
1-F.P
Capital 1 000 000
Réserve légale 30 000
Résultat net (1) 120 00
Subvention d’investissement 40 000
Dettes de financement (2) 160 000
Provisions durables PRC (3) 250 000
Ecarts de conversion passif 14 000
4-P.C
Dettes envers les fournisseurs (4) 180 000
Autres provisions PRC (5) 17 000
Ecarts de conversion passif 5 000
55-T.P

23
(1) Dont 70 000 pour les dividendes
(2) Dont 50 000 moins d’un an
(3) Dont 5000 sans objet et 7000 moins d’un
(4) Dont 60 000 plus d’un an
(5) Dont 3000 sans objet et 6000 plus d’un an

24
Correction 
Elément  CP DLT DCT
Totaux comptables nets 1 190 000 424 000 202 000
Impôts latentes sur subventions d’investissement - 12 000 + 12 000
Ecarts de conversion passif  + 19 000 - 14 000 - 5000
Dividendes - 70 000 +70 000
Dettes de financement moins d’un an - 50 000 + 50 000
Provisions durables PRC sans objet + 3500 -5000 + 1500
Provisions durables PRC moins d’un an - 7000 + 7000
Dettes de passif circulant plus d’un an + 60 000 - 60 000
Autres provisions PRC sans objet + 2100 - 2100
Autres provisions PRC plus d’un an + 6000 - 6000
Totaux financiers

25
Ø tableau de retraitement :
Elément  AI AC TA CP DLT DCT TP
Immobilisations en non valeurs - X - X
Plus value / immobilisations + X + X
Moins values/ immobilisations - X - X
Ecart de conversion Actif non - X - Y -X
couvert par provision
- Y
Stock rossignol ( abimé ) - X - X
Créances irrécouvrables - X - X
Plus value TVP + X + X
Moins value TVP - X - X
Totaux financiers
26
L’analyse par les ratios 

27
Jjjjj

     L’argent disponible plus l’argent attendu des créanciers plus 
l’argent immobilisé dans tous ses stocks suffit il à financer la 
totalité des dettes à court terme ?
      Si  oui  =  entreprise  capable  de  régler  ses  dettes  mais 
nécessité de surveiller crédits clients, crédits fournisseurs & 
délai de rotation des stocks

28
    L’argent disponible plus l’argent attendu des 
créanciers suffit il à financer la totalité des dettes à 
court terme ?
    Si oui = entreprise solvable à CT mais nécessité de 
surveiller crédits clients, crédits fournisseurs 

29
    L’argent disponible suffit il à financer la totalité des 
dettes à court terme ?
    Si oui = les tiers sont satisfaits = paiements assurés 
Ou mauvaise gestion de la trésorerie

30
31
32
33
34
Etude cas du bilan financier
Soit le bilan de 31/12/2016

35
36
37
38
39
40
41
42
Commentaires
§ Cette entreprise réalise un FRF positif (21.600) ce
qui signifie que ses ressources stables arrivent à
couvrir la totalité des emplois stables.
§ Le BFR (-63.400) est totalement financé par les FRF
tout en réalisant une trésorerie nette positive
(85.000) donc l’entreprise peut ne va pas recourir
à des crédits bancaires à court terme.
§ Une rentabilité remarquable 17,81% L’entreprise
est surendettées 68.37% dont la majorité sont des
dettes à court terme 50,23%

43
Chapitre 2: Etat des soldes et de gestion
ESG est un tableau qui permet de présenter le calcul
des soldes intermédiaires de gestion ( marge
commerciale, la production de l’exercices, valeur
ajoutée, Excédent brut d’exploitation…)
Objectif de l’ESG :
ü évaluer l’activité de l’E/se
ü calculer le profit
ü rentabilité de l’E/se
ü répartition des richesse

44
1- Tableau formation des résultats 

45
46
q  La marge commerciale 
C’est l’excédent des ventes de marchandises et un
indicateur principale des entreprises commerciales
pour mesurer la performance
q  La valeur ajoutée 
Mesurer la richesse crée par l’entreprise

47
q  Excédent brut d’exploitation 
EBE est le solde généré par l’activité courant de l’E/se
sans prendre en compte sa politique
d’investissement et sa gestion financière. Cet
indicateur donne une vision objective de l’E/se et
permet de déterminer la rentabilité de son
exploitation

48
2- La capacité d’autofinancement  ( CAF )
La CAF quantifie au cours d’une période le potentiel de
l’E/se à dégager, par son activité, une ressource.
Interne pourra être utiliser notamment pour financer la
croissance e l’activité, les nouveaux investissements,
rembourser des emprunts ou verser des dividendes aux
propriétaires de l’E/se.

49
50
La méthode soustractive :

51
La méthode additive :

52
Ø Notion de l’autofinancement : 
L'autofinancement est la part de la CAF
consacrée au financement de l'entreprise. C'est
la ressource interne disponible après
rémunération des associés

     Autofinancement de l'exercice (n) = CAF (n)-    
Dividendes versés durant l'exercice (n)

53
Etude de cas ESG «  TFR, CAF »
    La société « AJAXIO » qui est spécialisée dans la fabrication et la
commercialisation de vêtements, met à votre disposition le CPC
de l’année 2009, ainsi qu’un certain nombre d’informations
complémentaires en vue de faire une analyse financière

54
55
Informations complémentaire
- Dans autres charges externes 18040 corresponde a
une rémunération externe
- L’entreprise utilise une machine depuis 2007 sous
contrat de crédit bail. Sa valeur d’origine est de 90 000
dh amortissable linéairement sur 5 ans. les redevances
de 2000 sont payées en fin de chaque année
TAF :
1- présenter le tableau formation de résultat
2- présenter le tableau de la CAF
3- calculer l’autofinancement sachant que dividendes
sont de 36 000

56
Les retraitements de CPC
Elément  Autres charges  Charges de  Dotations  Charges 
externes personnels d’exploitation d’intérêts 
Totaux initiaux  354 120 691 200 161 040 52 500
Personnels  - 18 040  +18 040 
extérieurs
Amortissement  - 18 000 + 18 000
crédit bail
Redevances  - 2 000 + 2 000
crédit bail
Total  316 080 709 240 179 040 54 500

Amortissement = 90 000 / 5 =18 000

57
1- tableau formation de résultat

Elément  Montant
Vente de Marchandises  166 452
- Achat revendus de marchandises  42 984
= marge commerciale  123 468
+ production de l’exercice 
     vente des B/S produits  1 698 840
     variation de stock de produits  - 17 209.5
-  Consommation de l’exercice
    achat consommée de M et F 450 000
    Autres charges externes  316 080
= Valeur ajoutée  1 039 018.5
-  Impôts et taxes  21 600
-  charges de personnels 709 240
= EBE 308 178.5

58
= EBE  308 178.5
+ Autres produits d’exploitation 32 101.5
-  Autres charges d’exploitation 3 240
+ Reprises d’exploitation  24 000
-  Dotations d’exploitation 179 040
= Résultat d’exploitation 182 000
+ Résultat financier ( - 47 625 + (-  2 000) = 49 625) - 49 625
= Résultat courant 132 375
+ Résultat non courant 10 108.5
-  Impôt sur le résultat  42 745.05
= Résultat net de l’exercice 99 738.45

59
2- le tableau de la CAF

Elément Montant
Résultat net de l’exercice 99 738.45
+ Dotations d’exploitation 179 040
+ Dotations financières  4 125
+ Dotations non courantes 27 600
-  Reprises d’exploitation 24 000
-  Reprises financières   3 600
-  Reprises non courantes 18 486
-  Reprises sur subventions d’investissement 18 000
-  PC des immobilisations cédés 65 760
+ VNA des immobilisations cédés  46 296 
= CAF 226 953.45

60
3- L’autofinancement :

Autofinancement = CAF – dividendes


Autofinancement = 226 953.45 – 36 000 = 190 953.45

61
BON COURAGE

62