Vous êtes sur la page 1sur 2

CHAPITRE 2B : LA PLANTE DOMESTIQUEE

CONSTAT : L’Homme utilise les plantes pour se nourrir mais aussi pour de nombreuses autres activités.

PROBLEME : Comment l’Homme a-t-il domestiqué les plantes sauvages ? Quelles techniques utilise-t-il
aujourd’hui pour continuer à les améliorer ?

HYPOTHESES :

A. LA DOMESTICATION DES PLANTES : L’EXEMPLE DU MAÏS

Caractère Téosinte Maïs domestiqué

Epis Petits Grands


Graines 6 à 12 Plus de 100
Rendements 460 kg/ha 2.000 kg/ha
Désarticulation de l’épi Oui Non
Cupule protectrice de la graine Oui Non
Reproduction sans intervention de l’Homme Oui Impossible
Tableau comparatif de la Téosinte et du maïs

- Il y a des milliers d’années, les Hommes ont commencé à cultiver certaines plantes sauvages (page 246).
Progressivement, sous l’effet d’une sélection artificielle (sélection des semences, croisements empiriques),
ces plantes ont évolué :

 Les caractéristiques génétiques favorables à la consommation humaine ont été retenues :


augmentation des rendements, non dissémination des graines, précocité, culture plus facile…

 Les caractéristiques génétiques favorables à la vie sauvage ont été perdues : reproduction à l’état
sauvage, dissémination…

B. LES PLANTES CULTIVEES : UNE FORME DE BIODIVERSITE

- Une même espèce cultivée comporte souvent plusieurs variétés sélectionnées selon des critères différents :
résistance aux maladies, adaptation au climat, nature des réserves ou applications agro-alimentaires ou
industrielles (page 248).

- Cette diversité des variétés est une forme de biodiversité qu’il faut valoriser et conserver (banque de
semences).
C. LES TECHNIQUES DE CROISEMENT

- Grâce aux connaissances acquises en génétique, les scientifiques ont développés des techniques de
croisement :
 Obtention de lignées pures stables et homogènes.

 Obtention de variétés hybrides créées par croisements entre lignées pures : ces variétés possèdent de
nouvelles combinaisons alléliques encore plus performantes (page 252-253).

D. GENIE GENETIQUE ET AMEILIORATION DES PLANTES

 TP 2.1 : Le génie génétique au service de l’agriculture


- Les biotechnologies et le génie génétique permettent d’agir directement sur le génome de plantes cultivées
en insérant de nouveaux gènes provenant d’autres espèces.

Un exemple de transgénèse : l’obtention d’un maïs OGM.

- Les OGM (Organismes Génétiquement Modifiés) sont aujourd’hui à l’origine d’un débat de société où sont
discuté leurs avantages et leurs inconvénients.

Avantage des OGM Inconvénients des OGM


- Méconnaissances des effets à long terme
- Améliorer les rendements, la qualité des récoltes (toxicité ?)
- Utiliser moins de produits phytosanitaires - Fuite des transgènes (hybridation avec d’autres
- Améliorer les qualités nutritionnelles des végétaux)
aliments - Sélection des insectes résistants
- Récoltes homogènes - Variétés brevetées donc coût des semences pour
- Etc. l’agriculteur
- Etc.

CONCLUSION : L’Homme a exercé une sélection artificielle sur des plantes sauvage, les rendant domestiques.
C’est une biodiversité aujourd’hui importante et nécessaire à l’humanité. Aujourd’hui grâce aux progrès de la
science, l’Homme crée des hybrides ou bien des OGM aux performances toujours plus grandes.