Vous êtes sur la page 1sur 17

Hélène VALADE

Directeur Délégué au Développement Durable et à la Stratégie


de Lyonnaise des Eaux

« Nouvelles technologies et nouveaux métiers : l’intégration du


développement durable dans la stratégie d’entreprise »
SUEZ ENVIRONNEMENT un des 2 leaders sur le
marché européen de l’eau : une base historique solide
Présence Européenne CA 2007 Eau Europe : 3.6Mds € (1)

Safege Ondeo
2% IS
Eurawasser
4%
1%

AGBAR
autres
19%
Lyonnaise
des Eaux
AGBAR
France
Eau autres
53%
5%

AGBAR
Eau UK
N°1 or N°2 2%
AGBAR
Présence croissante Eau Espagne
14%
Partout en
Europe :

Source: SUEZ ENVIRONNEMENT (1) Hors Europe centrale et Applus, cédé en


Classement basé sur le CA 2007 réalisé sur le marché de l’eau 2007 (€307m)

14/12/09 I Paris I 2
Lyonnaise des Eaux : un leader reconnu le marché
de l’eau
Une entreprise solide …
• Chiffres clés…
CA 2007
CA 2007 = 1.9 Mds €
2600 contrats de DSP
Backlog DSP ~8 années
Travaux
12%
• Marché historique avec un positionnement fort et des bonnes
Services(1)
relations avec les clients (19% de la population en eau potable et 15% Eau
18% en assainissement) potable
49%
• Viver de compétences (11600 collaborateurs)
• Une forte capacité à innover et à croître de manière rentable
Modèle concessif, gestion eaux pluviales, télérelève…. Assainisseme
nt
Charte des 12 engagements de Développement Durable 24%
(1) e.g: Metering

• Une bonne image, un niveau élevé de satisfaction clients


LdE remporte le 1er prix de la relation clients des entreprises de
services TOTAL : 1.9 Mds €
94% des clients de LdE sont satisfaits de l’ensemble des
prestations (+10 points en 8 ans)

14/12/09 I Paris I 3
Les 12 Engagements
pour une gestion durable du cycle de l’eau

> PRESERVER LA RESSOURCE EN EAU


ET RESPECTER L'ENVIRONNEMENT

> ETRE UN PARTENAIRE LOCAL


DU DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES

> DIALOGUER ET AGIR


AVEC TOUS NOS PUBLICS

14/12/09 I Paris I 4
Les résultats détaillés de la notation
Rappel 2007 Evaluation 2008

1 : Prévenir la pollution de la ressource en eau 2+ 3– ☺


2 : Garantir l’alimentation en eau en période de sécheresse
3+ ☺ 3+ ☺
3 : Lutter contre le gaspillage
3+ ☺ 3+ ☺
4 : Rendre à la nature une eau propre
2+ 3– ☺
5 : Promouvoir la boisson eau du robinet 3- ☺ 3 ☺
6 : Participer aux Plans Climat des collectivités locales 2 ☺ 2+ ☺
7 : Aider les plus démunis à payer leur facture d’eau 3 ☺ 3+ ☺
8 : Faciliter l’intégration dans l’emploi 3 3
9 : Valoriser les hommes et les femmes au service de l’eau 3 ☺ 3
10 : Sensibiliser les jeunes et les moins jeunes générations à la 3+ ☺ 3+ ☺
gestion durable de l’eau
11 : Renforcer le contrat de confiance avec nos clients 3 ☺ 3 ☺
12 : Contribuer au débat démocratique sur l’eau 2+ ☺ 3– ☺
14/12/09 I Paris I 5
Développement durable et création de valeurs
De nouveaux métiers

La prévention

De Innovation Intégration du La maîtrise


De nouveaux
nouvelles et Développement Durable
des services
Solutions économie dans la stratégie de
technologiques circulaire l’entreprise consommations

Le service rendu
à l’environnement

L’évolution du modèle économique

Changement : culturel, comportemental, stratégique

14/12/09 I Paris I 6
DE NOUVEAUX METIERS

14/12/09 I Paris I 7
Faire bouger les frontières de nos métiers

ENERGIE
POSITIVE

Production d’eau potable Assainissement

Protection de la 
ressource Protection des 
milieux naturels
Dolce Aqua Biodiversité

14/12/09 I Paris I 8
DE NOUVELLES TECHNOLOGIES

14/12/09 I Paris I 9
: PRINCIPE
Les eaux usées recèlent de grandes quantités d'énergie.
En hiver, elles sont nettement plus chaudes que l’air extérieur et de
la chaleur peut en être récupérée.
En été, l’inverse se produit et les bâtiments peuvent être rafraîchis.

La récupération de la chaleur de ces eaux repose sur une technologie


simple, maîtrisée et écologique.

L’innovation se caractérise par la source de chaleur,


à proximité directe des besoins, au cœur des villes

DEGRÉS BLEUS
Valoriser une source d’énergie aujourd’hui inexploitée

14/12/09 I Paris I 10
: Fonctionnement

Chaufferie
Pompe à chaleur
Station d’épuration

Échangeur pour
récupération de
Une diminution de 50 calories
à 80% des émissions
de GES par rapport
à une solution thermique
traditionnelle

14/12/09 I Paris I 11
DE NOUVEAUX CLIENTS ET SERVICES

14/12/09 I Paris I 12
Vers de nouveaux clients…

14/12/09 I Paris I 13
UN NOUVEAU MODELE ECONOMIQUE

14/12/09 I Paris I 14
S’engager à réduire l’empreinte environnementale

Cela suppose

Empreinte sur
le Climat

Un engagement
de progression
des indices

Empreinte sur
les milieux
aquatiques et la
biodiversité
Empreinte sur la Des Actions concrètes
ressource en eau

Offres existantes

Technologies nouvelles

14/12/09 I Paris I 15
Le Bonus - Malus

Dotation annuelle
Malus
Fonds de Solde en fin de
Performance contrat
Délégataire Collectivité
Tenu dans les
comptes du
délégataire
Bonus

Engagement de résultat Si solde du fonds


supérieur à une
limite contractuelle

Travaux

14/12/09 I Paris I 16
La nécessaire évolution du modèle économique

Niveau de Tarif
Service rendu Tarif = Tarif
Amélio Envir.

Peu d’eau Peu d’eau


Beaucoup Beaucoup On paie un
d’environnement d’environnement
Beaucoup d’eau niveau de
: récup pluie,
start-stop, service et
minuterie, plus un M3
recyclage local,

Peu
d’environnement Ici le dépassement de volume peut être
fortement tarifé
Aujourd’hui 14/12/09 I Paris
Demain Après
I 17
Demain