Vous êtes sur la page 1sur 2

Le mois de Ramadan [1ère Partie]

Le jeûne du mois de Ramadan est une prescription divine, comme le montre le verset suivant :
« Ô croyants, le jeûne vous est prescrit comme il a été prescrit aux peuples qui vous ont
précédés. Peut-être, atteindrez-vous la foi. La durée du jeûne est déterminée. Celui qui,
par suite d’une maladie ou d’un déplacement, aura manqué des jours de jeûne, devra les
remplacer. Ceux qui auront rompu le jeûne par fatigue se rachèteront par des
distributions de nourriture aux pauvres. Etre large dans ces distributions, c’est encore
plus méritoire. Jeûnez, c’est votre intérêt, si seulement vous saviez. »
(S. La Vache, V 183-184).

Il a été dit que le jeûne a été prescrit du temps de Noé durant trois jours de chaque mois. Al
Hassane Al BAssri a dit : « Le jeûne a été prescrit durant un mois entier à toutes les
générations qui nous ont précédés ». Et Abdoullah Ibn Oumar qui a soutenu cette opinion,
d’ajouter : »Le prophète (psl) a dit : « Le jeûne du mois de Ramadan a été prescrit à tous les
peuples qui nous ont précédés ». (Ibn Abi Hatim).

Dans la même sourate, Dieu nous révèle ceci : « Le mois de Ramadan est celui au cours
duquel le Coran a été révélé aux hommes comme guide de conscience, comme règle
morale et comme critérium du bien et du mal. Quiconque verra ce mois apparaître
devra commencer le jeûne. Celui qui, par suite d’une maladie ou d’un déplacement,
aura manqué des jours de jeûne, devra les remplacer. Allah cherche à vous faciliter
l’accomplissement de la règle, il ne cherche pas à vous la rendre difficile. Accomplissez
toute la durée du jeûne. Louez Allah de vous avoir indiqué la bonne voie, peut-être
finirez-vous par Lui être reconnaissants ». (S La Vache, V 185).

L’imam Ahmad a rapporté d’après Wathila Ben Al-Asqa’ que le prophète (psl) a dit :
« Les feuillets furent révélés à Abraham la première nuit du Ramadan, la Thora la sixième
nuit, l’Evangile à la treizième et le Coran à la vingt-quatrième. Les feuillets, la Thora, les
Psaumes et l’Evangile furent descendus sur chaque Prophète en une seule fois. Quant au
Coran, il fut descendu à la « Demeure de la Puissance » au ciel le plus inférieur, durant la nuit
du Destin du mois de Ramadan. Puis il fut révélé au prophète (psl) comme versets séparés,
selon les circonstances ».

« Quiconque verra ce mois apparaître, devra commencer le jeûne ». C’est là un ordre


catégorique donné à celui qui voit la nouvelle lune pour débuter le jeûne, s’il est résident dans
le pays et jouit d’un corps saint.

De nos jours, la détermination du début du Ramadan n’est pas aisée, en raison de situations
météorologiques qui font que le ciel ne présente pas la même visibilité dans tous les pays.
De plus, la plupart des gens ne suivent pas la lune pendant toute l’année et ne s’intéressent au
croissant lunaire qu’en début et en fin de Ramadan ; Si on suivait le cycle de la lune pendant
toute l’année, cela nous éviterait de tomber dans ces situations chaque année. C’est pourquoi,
on distingue principalement deux groupes :

Pour certains Oulémas, si à la fin du mois de Châbâne, une seule personne, digne de bonne
foi, a vu la lune, cela devrait suffire pour qu’on commence le jeûne, où qu’on se trouve dans
le monde.
Pour le second groupe d’Oulémas, chacun peut se référer à la commission de son pays ou de
son gouvernement, pour débuter le jeûne.

L’Arabie Saoudite avait fait un Fatwa sur ce problème, et avait validé que les deux versions
sont valables, mais ils avaient accordé la priorité au second groupe, à savoir que chacun se
réfère à la commission de son pays pour débuter le jeûne, et ce pour éviter la division des
musulmans au sein d’un même lieu géographique.

Le jeûne comporte trois degrés : le jeûne des gens communs, le jeûne des gens de l’élite et le
jeûne de l’élite de l’élite.

- Le jeûne des gens communs consiste à s’abstenir de manger, de boire et d’avoir des
rapports sexuels. C’est le jeûne du 1er degré.

- Le jeûne des gens de l’élite, en plus du 1 er degré, consiste à empêcher le regard, la


langue, la main, le pied, l’ouïe, la vue et l’ensemble des membres de commettre des
péchés. C’est le jeûne du 2e degré.

- Quant au jeûne de l’élite de l’élite, en plus des deux premiers degrés, il s’agit du jeûne
du cœur et de l’esprit devant les basses ambitions et des idées qui éloignent de Dieu,
pour cesser totalement de s’intéresser à tout ce qui est autre que Dieu. C’est le jeûne
du 3e degré, qui de loin est préférable et évidemment plus méritoire.

Qu’Allah nous aide à observer scrupuleusement les règles de ce mois béni de Ramadan et
accepte notre jeûne.

Paix sur vous.