Vous êtes sur la page 1sur 18

22 Alarme incendie et éclairage de sécurité

Chapitre 22
ECLAIRAGE DE SECURITE ET
ALARME INCENDIE

1 Choix du type d’établissement .............................................................................................. 2


2 Détermination de la catégorie en fonction de l’effectif ......................................................... 2
2.1 Les différentes catégories .................................................................................................. 2
3 Choix du SSI( système de sécurité incendie ) et de l’équipement d’alarme.......................... 3
4 L salle d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles et de multimédia ................ 3
4.1 Alarme Incendie ................................................................................................................ 3
4.1.1 Réglementation.......................................................................................................... 4
4.1.2 Evacuation ................................................................................................................. 4
4.1.3 Détection.................................................................................................................... 4
4.1.4 Issues de secours........................................................................................................ 5
4.1.5 Compartimentage....................................................................................................... 5
4.1.6 Désenfumage ............................................................................................................. 5
4.1.7 Coupure d’urgence .................................................................................................... 5
4.1.8 Alarmes techniques.................................................................................................... 5
4.2 Eclairage de sécurité.......................................................................................................... 8
4.2.1 Réglementation.......................................................................................................... 8
4.2.2 Eclairage d’évacuation .............................................................................................. 8
4.2.3 Eclairage d’ambiance ou anti-panique....................................................................... 8
4.2.4 Choix de votre éclairage de sécurité.......................................................................... 9
Travail personnel ........................................................................................................................ 10
Autocorrection............................................................................................................................. 16

2997  T10 1
22 Alarme incendie et éclairage de sécurité

1 Choix du type d’établissement


Tous les établissements selon leur activité et l’effectif du public qui les fréquente, imposent des
installations de sécurités spécifiques.
Il est impératif de déterminer ces types et catégories pour réaliser une installation d’éclairage ou
d’alarme incendie conforme à la réglementation.
Il existe 4 sortes d’établissements :
• établissement recevant du public (ERP)
• établissement recevant des travailleurs (ERT)
• locaux d’habitation
• immeubles de grande hauteur (IGH)

Dans le cas de notre installation, puisqu’il s’agit d’une salle de spectacle et en fonction du
tableau ci-dessous nous sommes devant un établissement de type L.

2 Détermination de la catégorie en fonction de l’effectif


Pour définir la catégorie, il s’agit d’abord de calculer l’effectif du public et du personnel
pouvant fréquenter l’établissement, en fonction des spécificités et règlements propres à chaque
type d’ERP.
2.1 Les différentes catégories
• 5e catégorie : effectif du public inférieur à 301 personnes (sans le personnel et dans la limite
réglementaire)
• 4e catégorie : effectif du public inférieur à 301 personnes et supérieur au limites de la 5e
catégorie.
• 3e catégorie : effectif compris entre 701 et 1500 personnes
• 1e catégorie : effectif supérieur à 1500 personnes

La salle de spectacle sans étage comporte 208 places numérotées nous sommes donc en 4e
catégorie ( voir tableau page suivante )

2997  T10 2
22 Alarme incendie et éclairage de sécurité

3 Choix du SSI( système de sécurité incendie ) et de


l’équipement d’alarme
CATEGORIE EQUIPEMENT
TYPE ETABLISSEMENT HANDICAPES CATEGORIES DE SSI D’ALARME
A B C D E 1 2a 2b 3 4
Salles à usage 1e >3000 pers x x
d’audition, de 1e >1500 pers x x x x
conférences, de 2E (avec salle
réunions, de x x
sans polyvalente)
L spectacles, salle 2e (sans salle
polyvalentes et de - - - - - - x
polyvalente)
multimédia 3e, 4e et 5e - - - - - - x
1e, 2e et 3e x x
avec
4e et 5e - - - - - - x
- catégorie de SSI non spécifié par la réglementation
x choix spécifié par la réglementation

4 L salle d’auditions, de conférences, de réunions, de


spectacles et de multimédia
4.1 Alarme Incendie

2997  T10 3
22 Alarme incendie et éclairage de sécurité

4.1.1 Réglementation
Arrêté du 20 janvier 2003
Article L15-PE27

4.1.2 Evacuation
L’établissement est considéré comme recevant des handicapés s’il accepte :
• Au rez de chaussée plus de 5% de handicapés accompagnés ou non avec un minimum de
deux
• Aux autres niveaux plus de 1% de handicapés accompagnés, avec un minimum de deux

Dans le cas d’un équipement d’alarme de type 1 ou dans des établissements équipés d’une
sonorisation, l’alarme générale doit être interrompue par la diffusion d’un message préenregistré
prescrivant en clair l’ordre d’évacuation.
Le fonctionnement de l’alarme générale doit être précédé automatiquement :
• de l’arrêt de la sonorisation,
• de la mise en lumière normale de l’établissement.

En l’absence d’un système de sonorisation, ou si la sonorisation ne permet pas de diffuser un


message d’évacuation, employer un BAAS à message préenregistré.

4.1.3 Détection
Les déclencheurs manuels doivent être à proximités des issues au rez de chaussée et des
escaliers pour les autres niveaux.
Pour un SSI de catégorie A, prévoir des détecteurs dans les circulations, et dans les locaux à
risques particuliers :
• Locaux à risques importants :
- Les cages de scène, les dépôts de décors, les dépôts de service (costumes accessoires…)
- Les magasins de décors
- Les dépôts de matériels (sièges, gradins télescopiques, praticables…)
- Les ateliers de fabrication, de nettoyage et d’entretien des costumes
- Les ateliers de fabrication de décors.
- Les locaux des perruquiers et des cordonniers
- Les ateliers d’entretien, de réparation et de décoration
- Les locaux d’archives
- Les salles de reprographie
- Les infothèques (archivage de films, bandes vidéo, documents graphiques…)
- Les reserves à accessoires
• Locaux à risques moyens :
- Les loges collectives
- Les foyers des machinistes et des techniciens
- Les salles de répétitions

2997  T10 4
22 Alarme incendie et éclairage de sécurité

- Les salles de réunion (à usage professionnel et non accessibles au public )


• Locaux répondant par ailleurs au conditions BE2 suivant NF C15-103

4.1.4 Issues de secours


Les issues de secours sont normalement libres d’ouverture.
Pour éviter une utilisation malveillante (vol par exemple), la Commission de Sécurité peut
autoriser leur verrouillage par ventouse. Une commande locale par déclencheur manuel vert est
alors obligatoire et un déverrouillage par la centrale incendie peut être réalisé en complément.
Un contrôle de position des portes est possible par contacts dans le bloc ventouse avec renvoi
sur alarme technique.

4.1.5 Compartimentage
Il faut prévoir des portes pare-flammes munies de fermes-portes entre :
• Les espaces scéniques et les parties administratives, locaux d’artistes, locaux du personnel
et les dégagements.
• L’établissement et son parc de stationnement éventuel

4.1.6 Désenfumage
Les salles situées en sous-sol, ainsi que celles d’une superficie supérieure à 300 m2 situées au
rez de chaussée ou en étage, doivent être désenfumées.

Arrêté du 10 Juillet 1987 :


Les escaliers et les circulations encloisonnés doivent être désenfumés ou mis à l’abri des
fumées. Toutefois, les circulations horizontales encloisonnées des compartiments ne doivent pas
être mises en surpression.
Pour les cages de scène, les commandes des dispositifs de désenfumage seront manuelles.
Les commandes des dispositifs de désenfumage ne sont pas obligatoirement automatiques.

4.1.7 Coupure d’urgence


Voir cours étude d’un ouvrage chapitre24 et réglementation technique (voir guide de sécurité
sur www.Legrand.fr
• Réglementation
Décret du 14 novembre 1988 article 10

Règlement de Sécurité en ERP Article EL 11

Les chaufferies Arrêté du 23 juin 1978

Les enseignes lumineuses NF C 15 150-1

Les cuisines Règlement de Sécurité Articles CG , et PE 15

Les escaliers mécaniques et trottoirs roulants Règlement de Sécurité - Article AS7

Les ventilateurs Règlement de Sécurité Article CH34


4.1.8 Alarmes techniques

2997  T10 5
22 Alarme incendie et éclairage de sécurité

L’alarme technique répond à des applications tertiaires ou domestiques simples telles que
surveillance de la température d’un congélateur, détection d’inondation ou de gaz
• Rélementation
Code de la construction et de l’habitation article R.123-10

Règlement de sécurité contre l’incendie en ERP Structures gonflabes –Article SG7

2997  T10 6
22 Alarme incendie et éclairage de sécurité

Tableau de choix pour du matériel Legrand

2997  T10 7
22 Alarme incendie et éclairage de sécurité

4.2 Eclairage de sécurité


4.2.1 Réglementation
Arrêté du 29/01/2003
Arrêté du 12/12/1984
Théâtres, cabarets de nuit, dancing avec décor ou attraction importante, cinémas, salles à usages
multiples. Pour les salles polyvalentes à dominante sportive voir type X
Article L33 – 34 – 45 – 57 – 87 - PE24
4.2.2 Eclairage d’évacuation
• Où installe-t-on les blocs ?
- Aux sorties des salles
- Tous les 15 m et dans les dégagements (le long des couloirs, dans des escaliers et dans les
halls)
- A chaque changement de direction
- A chaque sortie de secours
- A chaque obstacle
- A chaque changement de niveau
• Calcul de l’effectif
- Eclairage d’évacuation : 50 personnes et plus
- Eclairage d’ambiance ou anti-panique : 100 personnes en étage ou au rez de chaussée ou 50
personnes en sous-sol

4.2.3 Eclairage d’ambiance ou anti-panique


Il est obligatoire dans les salles ou halls si l’effectif du public atteint :
• 100 personnes ou plus
• 50 personnes ou plus, si les salles ou halls sont situés en sous-sol.

Dans tous les cas, il faut :


• un flux lumineux de 5 lumens/m2 de surface au sol
• au moins deux blocs d’éclairage d’ambiance par salle ou hall
• une distance maximum entre deux blocs correspondant à quatre fois la hauteur au dessus du
sol.

• Cas particuliers
- Les locaux de projection doivent être équipés d’un éclairage de sécurité.
- Dans les espaces sismiques, un bloc doit être installé près des organes de commande des
dispositions de sécurités et moyens de secours

2997  T10 8
22 Alarme incendie et éclairage de sécurité

4.2.4 Choix de votre éclairage de sécurité


Si votre effectif est inférieur ou égal à 700 vous pouvez utiliser des BAES ou des luminaires sur
source centralisée.
Si votre effectif est supérieur à 700 vous devez utiliser des luminaires sur source centralisée
uniquement.

2997  T10 9
22 Alarme incendie et éclairage de sécurité

Eclairage de secours et SSI


Hypothèse : A travers cette séquence de travaux pratiques; nous allons étudier le
fonctionnement d'un SSI, lors d'un appui sur l'un de ces « déclencheur désenfumage », le
principe de fonctionnement des BAES ( Blocs Autonomes d'Eclairage de Sécurité ), ainsi que la
façon de gérer l'allumage ou l'extinction des BAES lorsqu'il y a présence ou absence de tension.

 Etude du SSI.
 A l'aide des schémas électriques, repérer, sur le document réponse N° l, les
récepteurs qui restent alimentés ou qui seront alimentés lors de l'appui sur le «
déclencheur désenfumage ».

 Appuyer sur le « déclencheur désenfumage », et lister les récepteurs alimentés.


Quel est le récepteur qui s'allume, alors que normalement il n'est pas alimenté.
Expliquer pourquoi ?

…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………

 Etude de l'éclairage de sécurité


 A l'aide des caractéristiques constructeur du BAES :
- Relever les caractéristiques de la tension d'alimentation du BAES.

………………………………………………………………………………………………………………….

- Relever les caractéristiques des tensions d'alimentation des ampoules « v» et « S » du


BAES. Que signifie « V» et « S » ?

………………………………………………………………………………………………………………….

………………………………………………………………………………………………………………….

- Quel est le moyen utilisé pour obtenir ces différentes tensions ? ( Synoptique du BAES

2997  T10 10
22 Alarme incendie et éclairage de sécurité

 L'accumulateur du BAES est défectueux, il faut donc le changer en respectant


les consignes de sécurité.
- Quel est l'appareil qui permet d'isoler le circuit où se trouve le BAES.

………………………………………………………………………………………………………………….

- Donner la procédure à suivre, pour réaliser un consignation.

………………………………………………………………………………………………………………….

- Donner la liste du matériel que vous allez utiliser pour réaliser cette consignation.

………………………………………………………………………………………………………………….

- Remplir un « Avis de fin de travail » .

AVIS DE FIN DE TRAVAIL

Le chargé de travaux (…. ) M ….. des établissements ou service Dumas

avise M ……….chargé de consignation (…..) , que les travaux désignés au recto sont
terminés le ……………. à …. h …. mn et que son personnel a été rassemblé et informé de
la fin du travail. Le chargé de travaux déclare, en outre, avoir enlevé les dispositifs de
sécurité et autre matériels placés par ses soins et remis les ouvrages en ordre de marche en
ce qui le concerne (sans avoir pour autant remis sous tension).

Signature Le chargé de consignation

Le chargé de travaux

 Nous allons étudier le fonctionnement de la télécommande.


- A l'aide de la documentation, relever les caractéristiques principales de la télécommande.

………………………………………………………………………………………………………………….

………………………………………………………………………………………………………………….

………………………………………………………………………………………………………………….

- Compléter les chronogrammes du fonctionnement de la télécommande en vous aidant des


explications données pour chacun des cas suivant :

Cas 1 : tension présente et appui sur le bouton « A1lurnage ».


« la LED allumage s’allume pendant 5s. 3 s après l’extinction de la LED , les ampoules S
s’allument et l’ampoule V s’éteint. »

2997  T10 11
22 Alarme incendie et éclairage de sécurité

Bouton allumage

LED allumage

Ampoule S

Ampoule V

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 t en s

Cas 2 : Tension présente et appui sur le bouton « Extinction ».


« la LED extinction s’allume pendant 5s. 3 s après l’extinction de la LED , les ampoules S
s’eiteignent et l’ampoule V s’allume. »

Bouton extinction

LED extinction

Ampoule S

Ampoule V

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 t en s

- Indiquer les bornes qui relient la télécommande au BAES.

………………………………………………………………………………………………………………….

2997  T10 12
22 Alarme incendie et éclairage de sécurité

• Document réponse N°1

2997  T10 13
22 Alarme incendie et éclairage de sécurité

• Documents ressources
 Difuseur sonore et déclencheur thermique

 Bloc autonome d’éclairage de sécurité et sa télécommande

2997  T10 14
22 Alarme incendie et éclairage de sécurité

Eclairage de secours et SSI


Hypothèse : A travers cette séquence de travaux pratiques; nous allons étudier le
fonctionnement d'un SSI, lors d'un appui sur l'un de ces « déclencheur désenfumage », le
principe de fonctionnement des BAES ( Blocs Autonomes d'Eclairage de Sécurité ), ainsi que la
façon de gérer l'allumage ou l'extinction des BAES lorsqu'il y a présence ou absence de tension.

 Etude du SSI.
 A l'aide des schémas électriques, repérer, sur le document réponse N° l, les
récepteurs qui restent alimentés ou qui seront alimentés lors de l'appui sur le «
déclencheur désenfumage ».

Voir document réponse N°1……………………………………………………………………………..

 Appuyer sur le « déclencheur désenfumage », et lister les récepteurs alimentés.


Quel est le récepteur qui s'allume, alors que normalement il n'est pas alimenté.
Expliquer pourquoi ?

Voyant désenfumage, difuseur sonore, balise rouge clignotante, balise blanche (présence
tension), balise orange (si commutateur clés en position porte ouverte), pupitre opérateur XBT,
télécommande BASE, automate, moteur en grande vitesse, bloc BASE.
Le bloc secours est allumé car il adétecté une absence de tension. Il a commuté et a limenté les
ampoules S par l’intermédiaire de sa batterie.

 Etude de l'éclairage de sécurité


 A l'aide des caractéristiques constructeur du BAES :
- Relever les caractéristiques de la tension d'alimentation du BAES.

230V alternatif, 50Hz/60Hz

- Relever les caractéristiques des tensions d'alimentation des ampoules « v» et « S » du


BAES. Que signifie « V» et « S » ?

Ampoule V : 12 V continu (veilleuse)

Ampoule S : 3,6 V continu (sécurité)

- Quel est le moyen utilisé pour obtenir ces différentes tensions ? ( Synoptique du BAES )

ABAISSER REDRESSER FLITRER REGULER Voyant V


12V =

STOCKER Voyant S
3,6V =
2997  T10 15
22 Alarme incendie et éclairage de sécurité

 L'accumulateur du BAES est défectueux, il faut donc le changer en respectant


les consignes de sécurité.
- Quel est l'appareil qui permet d'isoler le circuit où se trouve le BAES.

Le sectionneur Q3

- Donner la procédure à suivre, pour réaliser un consignation.

Séparer Condamner Identifier Vérification d’absence de tension

- Donner la liste du matériel que vous allez utiliser pour réaliser cette consignation.

EPI Cadenas VAT

- Remplir un « Avis de fin de travail » .

AVIS DE FIN DE TRAVAIL

Le chargé de travaux (B2V ) M Roux des établissements ou service Dumas

avise M Lasalle chargé de consignation (BC) , que les travaux désignés au recto sont
terminés le 21-09-2004 à 15 h 30 mn et que son personnel a été rassemblé et informé de
la fin du travail. Le chargé de travaux déclare, en outre, avoir enlevé les dispositifs de
sécurité et autre matériels placés par ses soins et remis les ouvrages en ordre de marche en
ce qui le concerne (sans avoir pour autant remis sous tension).

Signature Le chargé de consignation

Le chargé de travaux

 Nous allons étudier le fonctionnement de la télécommande.


- A l'aide de la documentation, relever les caractéristiques principales de la télécommande.

Tension d’entrée : 230V alternatif 50/60 Hz

Tension de sortie : 9 V continu

Consommation de la télécommande : 0,2 mA

- Compléter les chronogrammes du fonctionnement de la télécommande en vous aidant des


explications données pour chacun des cas suivant :

Cas 1 : tension présente et appui sur le bouton « A1lurnage ».


« la LED allumage s’allume pendant 5s. 3 s après l’extinction de la LED , les ampoules S
s’allument et l’ampoule V s’éteint. »

2997  T10 16
22 Alarme incendie et éclairage de sécurité

Bouton allumage

LED Allumage

Ampoule S

Ampoule V

t en s
Cas 2 : Tension présente et appui sur le bouton « Extinction ».
« la LED extinction s’allume pendant 5s. 3 s après l’extinction de la LED , les ampoules S
s’eiteignent et l’ampoule V s’allume. »

Bouton extinction

LED extinction

Ampoule S

Ampoule V

t en s

- Indiquer les bornes qui relient la télécommande au BAES.

X7 et X8 folio 2/7

Documents réponses

2997  T10 17
22 Alarme incendie et éclairage de sécurité

• Document réponse N°1

• Document réponse N°2

2997  T10 18