Vous êtes sur la page 1sur 9

Chapitre 3 • Les bétons aux nouvelles performances

3.5 Les Bétons Fibrés à Ultra hautes


Performances – BFUP
Les progrès dans le domaine des adjuvants, des – une ténacité (résistance à la micro-fissuration)
méthodes de formulation et de l’utilisation des élevée ;
ultrafines ont conduit à une évolution spectaculaire – un retrait et un fluage très faible ;
des bétons. La gamme s’est élargie : des bétons – une dureté de surface très importante ;
courants de résistance en compression de 30 MPa – une grande résistance à l’abrasion et aux chocs,
aux Bétons à Hautes Performances (BHP). – une faible perméabilité ;
– des aspects de parements particulièrement
Une rupture technologique est intervenue au début esthétiques et une texture de parement très fine ;
des années quatre-vingt-dix avec la mise au point – une optimisation des frais de maintenance et
de bétons dont la résistance est de l’ordre de d’entretien des ouvrages ;
200 MPa en compression et de 40 MPa en traction – de nouvelles perspectives constructives.
par flexion. Grâce à cette dernière caractéristique,
on peut désormais envisager de se passer des L’évolution des BFUP par rapport aux Bétons à
armatures passives dans les éléments structurels et Hautes Performances (BHP) se caractérise par :
révolutionner les techniques et méthodes de cons- – leurs très grandes résistances en compression
truction en concevant de nouvelles structures. mais aussi en traction ;
– leur fort dosage en ciment (700 à 1 000 kg/m3) et
Les BÉTONS FIBRES À ULTRA HAUTES PERFOR- en adjuvants ;
MANCES (BFUP), derniers nés de cette génération – leur squelette granulaire spécifique (4 à 5 échel-
de bétons, sont des matériaux à matrice cimen- les de grains) et l’optimisation de leur empile-
taire, renforcés par des fibres. Leurs formulations ment granulaire ;
font appel à des adjuvants superplastifiants et des – l’utilisation de granulats de faibles dimensions ;
compositions granulaires spécifiques ainsi qu’à des – une teneur en eau beaucoup plus faible ;
fibres (fibres métalliques, polymères ou minérales). – la présence de fibres (à un taux élevé de l’ordre
La présence de fibres, les performances en traction de 2 à 3 % en volume).
et leur comportement ductile permettent de s’af-
franchir dans certains cas des armatures passives. Les BFUP peuvent aussi être associés à de la pré-
contrainte par pré-tension ou par post tension, ce
Ces bétons offrent des performances exceptionnel- qui permet d’accroître les performances méca-
les : niques. Les diverses formulations des BFUP per-
– une très grande ouvrabilité ; mettent de leur conférer des propriétés adaptées
– des résistances caractéristiques à la compression aux exigences spécifiques des projets.
à 28 jours très élevées comprises entre 130 et
250 MPa, ainsi qu’à la traction (valeur comprise
entre 5 et 12 MPa) ;
– de hautes résistances à court terme (24 heures) ; 3.5.1 - Principe de formulation
– des résistances mécaniques au jeune âge très des BFUP
élevées ;
– une compacité très importante ;
– une durabilité exceptionnelle (ce qui permet de les
utiliser dans des environnements très agressifs) ; L’obtention de résistances élevées et de faibles
– une ductilité (déformabilité sous charge sans rup- perméabilités aux agents agressifs passe par une
ture fragile) importante ; réduction très importante de la porosité et plus

126
précisément du réseau des pores connectés, en ciment. Elles participent activement à la résistance
jouant sur deux paramètres. de l’ensemble et ferment le réseau des pores à la
diffusion des ions et des gaz. D’autres ultrafines
• Une teneur en eau extrêmement faible (rapport peuvent être également utilisées telles que les
eau/ciment < 0,25 voire 0,20) grâce à l’utilisation microfillers calcaires ou siliceux et les pouzzolanes
optimisée de superplastifiants qui défloculent les naturelles ou artificielles (métakaolins).
particules fines.
• Une compacité maximale, obtenue en utilisant L’emploi d’adjuvants tels que les plastifiants réduc-
des composants correspondant à plusieurs classes teurs d’eau et les superplastifiants fludifiants per-
granulaires (classiquement quatre, qui incluent met de formuler les BFUP avec un très faible
ciment, ultrafines, fillers et sable). La taille et la rapport Eau/Liant équivalent.
quantité des plus gros grains sont considérable-
ment réduites (diamètre maximal variant de 1 à Les fibres, composant clé des BFUP confèrent au
7 mm). L’optimisation de l’empilement granulaire matériau sa ductilité. Ces fibres ont une longueur
permet de diminuer le volume des vides. Les BFUP adaptée à la taille du plus gros grain et une section
présentent donc une très faible porosité capillaire. la plus faible possible pour garantir un bon ancrage.
Elles ont en général un diamètre de 0,1 à 0,3 mm
Les ultrafines utilisées dans les BFUP sont en géné- et une longueur de 10 à 20 mm. Les fibres métal-
ral des fumées de silice qui remplissent les espaces liques sont utilisées pour des applications structu-
intergranulaires optimisant la compacité du maté- relles nécessitant des résistances mécaniques
riau, et qui réagissent grâce à leur pouvoir pouzzo- importantes, les fibres polymères et minérales plu-
lamique avec la chaux issue de l’hydratation du tôt pour des applications esthétiques.

Exemples de formulations de BFUP (pour 1 m3)

Ciment Sable Quartz Fumée Fibres Adjuvant Eau


fin broyé de silice métalliques (extrait sec) totale
710 kg 1 020 kg 215 kg 230 kg 160 kg 10 kg 140 l
1 075 kg 1 030 kg — 160 kg 220 kg 35 kg 200 l

127
Chapitre 3 • Les bétons aux nouvelles performances

PRINCIPE DE FORMULATION DES NOUVEAUX BÉTONS

La démarche s’appuie sur deux principes essentiels: > Optimiser le squelette granulaire
– diminuer la porosité du matériau ;
• Détermination de la distribution de la taille
– optimiser le squelette granulaire.
des grains, en tenant compte de leur forme
et de leur résistance.
> Diminuer la porosité du matériau
• Réduction de l’eau excédentaire en n’utilisant • Introduction des ultrafines (fumée de silice :
dans le mélange que l’eau nécessaire à l’hydrata- co-produit principalement de l’industrie du
tion du ciment. Dans les bétons traditionnels, une silicium et du ferrosilicium) qui comblent les
grande partie de l’eau ne sert qu’à assurer une micros vides inter-granulaires, améliorent la
bonne ouvrabilité du béton frais et donc une rhéologie à l’état frais et accroissent la résis-
bonne mise en place dans les coffrages. Cette tance mécanique du béton, ainsi que sa
eau libre dans le béton durci s’évapore ensuite durabilité, grâce à leurs propriétés pouzzola-
en générant de la porosité et en contribuant aux niques (la fumée de silice réagit avec la chaux
déformations différées de retrait et de fluage. pour former de nouveaux composés qui densi-
fient la matrice cimentaire).
• Fluidification du mélange en défloculant les
grains de ciment (plongés dans l’eau les grains • Sélection de chaque classe granulaire (4 à 5
de ciment ont tendance à s’agglomérer). échelles de grains) afin d’obtenir un mélange
L’utilisation de superplastifiants permet d’éviter à très haute compacité (granularité compre-
la floculation des grains de ciment et donc de nant notamment des éléments fins pour rem-
réduire l’eau nécessaire pour le gâchage. plir les espaces entre les plus gros granulats).

3.5.2 - Microstructure des BFUP possèdent ainsi une réserve de ciment anhydre qui
et potentiel de cicatrisation leur procure un potentiel d’autocicatrisation en cas
de fissuration. L’eau pénétrant éventuellement par
les fissures va permettre la formation d’hydrates au
sein des microfissures en réagissant avec les grains
Les BFUP sont des matériaux à structure de clinker résiduel. Ce phénomène constitue un
micrométrique. La microstructure des BFUP est la atout particulièrement intéressant en termes de
clé de leurs performances. Elle leur confère une durabilité pour ce matériau.
très faible porosité. Les composants des BFUP
varient du millimètre au nanomètre. BFUP BHP

À grossissement relativement faible (200 fois), la Tassement d au retrait


pâte d’un BFUP laisse apparaître en clair des parti-
P te
cules de clinker non hydraté qui jouent le rôle de cimentaire
microgranulats à surface très active et de haut Fissure
module d’élasticité (120 000 MPa). La phase grise de retrait

interstitielle représente le mélange des silicates de Granulat


calcium hydratés et de fumée de silice.
Inclusions non jointives Squelette rigide
Le dosage en eau est inférieur à celui nécessaire Effet de la souplesse du squelette granulaire sur le retrait endogène
pour l’hydratation complète du ciment. Les BFUP et la microfissuration.

128
franchir des armatures classiques de béton armé.
La résistance en traction des BFUP est de l’ordre de
10 MPa.

Résistance en flexion

Selon le type de formule, les BFUP ont une résis-


tance en flexion de l’ordre de 30 à 50 MPa.

Micrographie au microscope électronique à balayage d’un BFUP200


(grossissement 50) : la phase grise interstitielle représente le mélange des
silicates de calcium hydratés et de fumée de silice. En foncé les grains de
sable ; les grains blancs sont du clinker anhydre. Les ellipses blanches
sont des sections de fibres métalliques. Pour observer la microstructure de 3.5.4 - Traitement thermique
la phase interstitielle (« pâte de BFUP »), une micrographie par microsco-
pie électronique à balayage a été réalisée en mode électrons rétrodiffusés
sur section polie (grossissement 200).

Les BFUP peuvent faire l’objet de traitements ther-


miques juste après la fin de leur prise, ce qui permet:
– d’obtenir des résistances mécaniques élevées
très rapidement ;
– d’obtenir des performances en traction et en
compression plus élevées ;
– d’améliorer la microstructure ;
– d’améliorer la durabilité grâce à une réduction de
la porosité ;
– de diminuer les effets différés du retrait et du
fluage ;
3.5.3 - Performances mécaniques – d’éviter tout risque de fissuration par retrait.
Après traitement thermique, le retrait est quasi
inexistant et le fluage très fortement réduit.

Les BFUP présentent des performances exception-


nelles aussi bien en compression qu’en traction et
en flexion. 3.5.5 - Propriétés des BFUP

Résistance en compression

Le comportement en compression des BFUP est Les BFUP offrent de multiples propriétés adapta-
caractérisé par leurs résistances en compression et bles aux exigences de chaque application.
leurs modules d’élasticité. La résistance caractéris-
tique à la compression à 28 jours est comprise Ouvrabilité
entre 130 et 250 MPa. Le module d’élasticité varie
selon les formulations entre 40 et 80 GPA. Les formules types de BFUP conduisent à des bétons,
généralement, de consistance fluide ce qui permet
Résistance en traction un remplissage aisé des coffrages et des moules.
La plage d’ouvrabilité est cependant très large. Il
Le comportement en traction est caractérisé par : est possible de réaliser des BFUP par extrusion et
– un domaine de déformation élastique limitée par des BFUP autoplaçants.
la résistance en traction de la matrice cimentaire ;
– un domaine post-fissuration caractérisé par la Ductilité
résistance en traction du matériau fibré obtenue
après fissuration de la matrice. La ductilité (déformabilité sous charge sans rupture
Le comportement dans le domaine post-fissuration fragile), la résistance en traction et la ténacité (résis-
peut permettre pour certaines structures de s’af- tance à la micro-fissuration) des BFUP sont dues à

129
Chapitre 3 • Les bétons aux nouvelles performances

terme sont de 0,8 pour les matériaux sans traite-


ment thermique et 0,2 dans le cas d’un traitement
thermique sont pris en compte pour le dimension-
nement des ouvrages en BFUP.

Les propriétés spécifiques en termes de retrait


(quasiment nul) et fluage (très faible) permettent
de maîtriser toutes les difficultés de conception
liées aux déformations différées. Elles sont particu-
lièrement intéressantes pour la réalisation d’ouvra-
ges précontraints par post-tension ou pré-tension
car les pertes de précontrainte sont ainsi fortement
réduites.

Cinétique de durcissement
la présence des fibres (pourcentage variant généra-
lement entre 2 et 3 % en volume) et à l’interaction Selon les conditions du chantier ou le procédé de
fibre-matrice. préfabrication, on recherchera plutôt une résistance
à la compression à 16 heures de 50 MPa qui per-
Ces propriétés permettent au matériau de se met la mise en tension précoce de câbles de pré-
déformer et de supporter des charges importantes contrainte par post-tension, ou une résistance à la
même après apparition des premières micro-fissu- compression de 200 MPa après un traitement ther-
res. Il devient donc possible de concevoir des mique adapté.
structures sans armatures passives et plus fiables.
Résistance au Feu
Porosité
Les lois de comportement et de tenue au feu des
Les BFUP présentent une porosité très faible et non BFUP sont différentes de celles des bétons cou-
connectée à l’échelle du nanomètre ainsi qu’une rants. Comme les autres bétons, le BFUP est incom-
absence de porosité capillaire. bustible (MO). Les dispositions constructives
doivent être étudiées au cas par cas au regard de
Retrait - fluage la résistance au feu. Les BFUP n’ont aucune contri-
bution au développement d’un feu.
Dans les BFUP, le retrait endogène de la matrice
cimentaire est de l’ordre de 300 à 500 µm/m, L’utilisation de fibres organiques permet de réaliser
comme pour les BHP, suite au faible rapport des BFUP très résistants au feu. La nature des fib-
eau/ciment qui conduit à un diamètre des pores res, leurs dimensions ainsi que leur dosage doivent
réduit. Ce retrait endogène n’est pas gêné par le être déterminés en fonction de l’application visée.
squelette granulaire, et la formation de microfissu-
res est extrêmement faible. Coefficient de dilatation thermique
Nota
• Retrait endogène : 300 à 500 µm/m. Le coefficient de dilatation thermique des BFUP est
• Retrait de dessiccation : 50 à 100 µm/m. fonction du type de formulation. Généralement une
• Retrait total : 5 000 à 1 000 µm/m. valeur de 1,1 x 10-5 m/°C peut être prise en compte.

Grâce à la faible teneur en eau du matériau et à l’u- Module d’élasticité


tilisation de fumées de silice, la déformation sous
charges permanentes (fluage) est très fortement La valeur courante du module d’élasticité des BFUP
réduite. Les valeurs de coefficient de fluage à long est de l’ordre de 50 GPa à 80 GPa.

130
Résistance au choc de la quantité d’eau et du rapport eau/ciment est
indispensable. Pour certains BFUP, les fibres sont
Les BFUP présentent compte tenu de la présence incorporées en cours de malaxage. La durée entre
de fibres une grande capacité de dissipation d’é- la fabrication du BFUP et sa mise en place doit rester
nergie, ce qui leur permet d’offrir une résistance au compatible avec les moyens de production et de
choc important. mise en œuvre. Aucun ajout d’adjuvant ou d’eau
n’est autorisé après la fabrication du béton.
Conductivité thermique
La fabrication nécessite en général des malaxeurs à
Les BFUP ont une faible conductivité thermique fort gradient de cisaillement et possédant un grand
(1,6 W/m/k). pouvoir dispersant et une procédure de malaxage
spécifique.
Masse volumique
Les BFUP peuvent être adaptés à toutes les tech-
niques de mise en œuvre. Ils sont en général auto-
La masse volumique des BFUP est de l’ordre de
plaçants, leur mise en place dans les coffrages, à la
2 400 à 2 600 kg/m3.
benne avec une manchette ou par pompage ne
nécessite donc pas de vibration. Comme pour tous
les bétons, des précautions particulières doivent
être prises pour l’utilisation des BFUP à des tempé-
3.5.6 - Fabrication, transport et mise
ratures basses ou à l’inverse élevées. La cure doit
en œuvre des BFUP
être systématique et particulièrement soignée afin
d’éviter la dessiccation du béton.

Le caractère autoplaçant des BFUP permet le cou-


Les BFUP sont, en général, manufacturés en sacs ou
lage des pièces à géométrie complexe ou de parois
en Big Bag (de 500 kg ou 1 tonne) sous la forme
de faible épaisseur.
de pré-mélange à sec de poudres et de fibres (les
fibres et les divers adjuvants peuvent être condi-
tionnés séparément). Le processus industriel de
conditionnement bénéficie de procédures qualité 3.5.7 - Durabilité des BFUP
garantissant la régularité et l’homogénéité des for-
mulations et des performances.

La fabrication des BFUP nécessite une grande Du fait de leur microstructure extrêmement dense,
précision du dosage et de la régularité des consti- de leur porosité capillaire très faible et de leur com-
tuants, des contrôles rigoureux et une méthodolo- pacité, les BFUP présentent des caractéristiques de
gie parfaitement respectée. Une maîtrise parfaite durabilité exceptionnelles, quel que soit l’environ-

131
Chapitre 3 • Les bétons aux nouvelles performances

nement, notamment dans les domaines suivants : dissement, murs de soutènement, dalles, structu-
résistance aux cycles gel-dégel, résistance aux sels res triangulées, voussoirs de tunnels, etc.) qu’en
de déverglaçage, à l’eau de mer, aux sulfates, résis- bâtiment (poutres, poteaux élancés, planchers de
tance à la carbonatation, résistance à la pénétration grande portée, etc.) et leur utilisation dans des
d’ions agressifs et des acides faibles, résistance à applications innovantes jusque-là inaccessibles au
l’abrasion, aux chocs, excellente tenue aux tempé- matériau béton et réservées à d’autres matériaux.
ratures élevées ainsi qu’aux ultraviolets.
En règle générale les BFUP à base de fibres métal-
La matrice cimentaire des BFUP constitue un milieu liques sont destinées à des applications structurel-
quasi imperméable à l’air et à la pénétration des les, ceux à base de fibres organiques à des
divers agents agressifs. applications architectoniques (éléments architectu-
raux, panneaux de façade, corniches, parements
d’ouvrage, lames pare-soleil, mobiliers urbains,
panneaux acoustiques, sculptures, etc.).
Propriétés Valeurs
Porosité 2%à5% Les BFUP sont utilisés aussi bien par l’industrie du
Perméabilité à l’azote 1 à 5.10-20 m2 béton pour constituer des produits préfabriqués
Gel-dégel : que directement sur chantier. Ils sont en général
– module résiduel après 300 cycles 100 % autoplaçants et parfaitement pompables.
– perte de masse après 300 cycles < 10 g/m3
Abrasion (coefficient CNR) 1,3 On peut définir les domaines d’applications en
Carbonation : fonction des caractéristiques du matériau principa-
> 12 000 ans
pénétration sur 15 mm lement valorisées : résistances (mécaniques, à l’a-
Corrosion : brasion, au choc, etc.), durabilité (porosité nulle,
0,02
coefficient de diffusion effectif
compacité élevée, etc.), esthétique et flexibilité des
Perméabilité à l’oxygène < 10-9 m2 formes.
Coefficient de diffusion
210-14 m2/s
des ions chlorure
Valorisation de la résistance des BFUP

Ces valeurs sont données à titre indicatif, elles Le comportement mécanique du matériau permet
dépendent du type de BFUP, de sa formulation et de concevoir des ouvrages particulièrement élan-
de son process de fabrication. Certaines valeurs cés et légers et une grande variété de formes,
sont extraites du guide AFGC, pour la présentation notamment avec des concepts innovants tels que
des modes opératoires des essais, il convient de des structures en treillis. Il permet de réduire les
s’y reporter. volumes de béton à mettre en œuvre, d’affiner les
structures et donc de réduire le poids des ouvrages
et leur impact sur les fondations.

3.5.8 - Domaines d’applications Pour les bâtiments de grande hauteur, par exem-
potentiels des BFUP ple, la réduction de section des poutres permet de
construire à coûts et à hauteur égaux un étage sup-
plémentaire. De même, il devient possible de réali-
ser des portées plus grandes et des plateaux libres
Les nombreuses qualités des BFUP, permettent ou encore d’accroître la surface d’habitation. Leurs
d’envisager une multitude d’applications aussi bien performances mécaniques à court terme contri-
en structure de génie civil (poutres précontraintes buent à optimiser les procédés de construction.
par pré ou post tension, canalisations, conteneurs, L’utilisation de la précontrainte valorise au maxi-
ouvrages offshore, couvertures de grande portée, mum les très hautes résistances en compression, en
silos, réservoirs, cuves de rétention, tours de refroi- traction ou en flexion du matériau.

132
Liberté de création et de forme 3.5.9 - Document de référence
L’absence d’armatures passives variées et les résis-
tances élevées du matériau facilitent la réalisation
de formes variées pour la construction de structu- Le document de référence pour les BFUP à été
res légères et élancées, et l’élaboration de formes édité en janvier 2002 par l’Association Française de
complexes (coques, voiles minces, sculptures, etc.) Génie Civil (AFGC) dans sa collection de docu-
Les BFUP offrent une nouvelle dimension à la créa- ments scientifiques et techniques : « Bétons Fibrés à
tion de formes et de volumes. Ultra-hautes Performances Recommandations pro-
visoires ».
Valorisation de la durabilité des BFUP
Ce document bilingue français-anglais, fruit du tra-
Les BFUP sont particulièrement adaptés aux envi- vail d’un groupe d’experts de l’AFGC, du SETRA et
ronnements sévères tels que de fortes variations des principaux organismes publics ou privés, syn-
de température ou d’hygrométrie ; des agressions thétise l’ensemble des informations et recomman-
chimiques par des ions chlorure ou des acides, des dations permettant l’emploi de ces nouveaux
cycles de gél-dégel, etc. Ils permettent d’envisager matériaux. Il intègre les recherches, les résultats
la réalisation d’ouvrages offrant de grandes durées d’essais sur les divers matériaux développés ces
de service pratiquement sans entretien ni répara- dernières années et les retours d’expérience sur
tion. Les gains sur la porosité du béton limitent plusieurs chantiers.
l’enrobage nécessaire des armatures éventuelles Ce guide s’appuie sur les recommandations
(armatures passives ou actives). concernant les bétons de fibres métalliques
publiées par l’AFREM (Association française de
Valorisation des qualités recherche et d’essais sur les matériaux de cons-
esthétiques des BFUP truction) et sur le cahier des charges établi par EDF
pour les poutres en BFUP utilisées pour les centra-
La gamme des BFUP fluides, au besoin complétés les nucléaires de Cattenom et de Civeaux. Les
par des pigments, permet d’obtenir des textures recommandations se décomposent en trois par-
très variées et des parements lisses, satinés, mats, ties : la caractérisation du matériau BFUP (lois de
brillants, homogènes et très réguliers présentant comportement, spécifications sur les performances
d’excellentes qualités esthétiques. Leur capacité à mécaniques, contrôles qualité, modes opératoires
être moulé permet de reproduire les détails très de mise en œuvre, etc.), la conception et le calcul
précis de la microtexture de la peau du coffrage ou de structures en BFUP et la durabilité. Il constitue
du moule. un référentiel permettant de dimensionner les
BFUP dans les bâtiments et les structures de génie
civil. Il est disponible sur commande à l’AFGC.

133
Chapitre 3 • Les bétons aux nouvelles performances

3.5.10 - Dimensionnement 3.5.11 - Conclusions


des structures en BFUP

Les BFUP compte tenu de leurs multiples perfor-


Les recommandations du guide AFGC définissent mances s’adaptent aux diverses contraintes et exi-
en particulier les spécifications sur les performan- gences des ouvrages. Ils ouvrent de grandes
ces mécaniques et les prescriptions de mise en perspectives d’applications pour les ouvrages
œuvre et de contrôle, précisent les règles et nécessitant résistances importantes, durabilité et
méthodes de dimensionnement des structures en esthétisme. Ils répondent aux évolutions majeures
BFUP en proposant des lois de comportement du de la construction en permettant d’optimiser les
matériau et justifient la durabilité de ce nouveau dimensionnements (augmentation des portées,
béton. Elles permettent de dimensionner les réduction des quantités de matériaux utilisés), de
ouvrages en BFUP en s’affranchissant pour certai- réduire la durée des chantiers et les coûts globaux
nes structures des armatures passives. des ouvrages, d’améliorer l’esthétique des pare-
ments et la pérennité des structures et d’offrir une
Le fonctionnement des BFUP est basé sur la résis- liberté architecturale. Ne nécessitant en général ni
tance propre à la traction des fibres après fissura- vibration, ni armatures passives, les BFUP permet-
tion de la matrice cimentaire. Si cette résistance est tent une diminution de la pénibilité sur les chan-
suffisante, selon le fonctionnement de la structure tiers. Ils satisfont les exigences et tendances
et les charges auxquelles elle est soumise, on peut actuelles du secteur de la construction : réduire les
se dispenser d’armatures. Les méthodes de temps de travail, l’impact sur l’environnement tout
dimensionnement proposées par les recommanda- en augmentant la sécurité sur les chantiers. Leurs
tions sont établies à partir des règlements français performances exceptionnelles offrent la possibilité
de calculs du béton armé (BAEL) et du béton pré- de nouveaux domaines d’applications et de nou-
contraint (BPEL) basé sur des vérifications semi- velles structures de bâtiment ou de génie civil.
probabilistes aux états limites. Elles précisent les
éléments permettant d’intégrer l’influence des
méthodes de mise en œuvre sur les valeurs de
résistances à prendre en compte pour le dimen-
sionnement. L’emploi de précontrainte par pré ou
post tension permet d’augmenter les performan-
ces matériau.

134