Vous êtes sur la page 1sur 27

Recherche Stock Picking

28 décembre 2010

NEXANS MAROC Accumuler vs. conserver


EQUIPEMENTS ELECTRONIQUES & ELECTRIQUES Objectif de cours : MAD 308
vs. MAD 281 au 30 09 2010

Cours au 27 12 10 : MAD 275


E P P
M MAD 2007 2008 2009 2010 2011 2012 Cours au 27 décembre 2010 (MAD) 275
Évolution comparée cours NEXANS vs. MADEX CA consolidé 1 720,0 1 839,4 1 463,3 1 609,7 1 778,7 1 921,0 Objectif de cours 308
Base 100
Var% - 6,9% -20,4% 10,0% 10,5% 8,0% Capitalisation boursière en (M MAD) 617,0
REX consolidé 92,1 67,2 77,6 91,8 103,2 115,3 Nombre d'actions 2 243 520
Var% - -27,0% 15,5% 18,2% 12,4% 11,7% Flottant 328 227
MOP 5,4% 3,7% 5,3% 5,7% 5,8% 6,0% Quantité / Séance (12 mois) 209
RNPG 53,9 62,6 48,0 99,4 59,4 67,5 Volume échangé / Séance (12 mois) 175 634
Var% - 16,3% -23,4% 107,1% -40,3% 13,6% Plus haut (12 mois) 298,00
MN 3,1% 3,4% 3,3% 6,2% 3,3% 3,5% Plus bas (12 mois) 215,05
RoE 9,2% 9,9% 7,3% 13,6% 8,1% 8,7% Performance (1 mois) -0,4%
P/E 11,5x 9,9x 12,9x 6,2x 10,4x 9,1x Performance (3 mois) 0,4%
8

0
00

00

00

00

00

00

01

01

01

01

01

01
/2

/2

/2

/2

/2

/2

/2

/2

/2

/2

/2

/2
2

P/B 1,1x 1,0x 0,9x 0,8x 0,8x 0,8x Performance (6 mois) -1,8%
/1

/0

/0

/0

/0

/1

/0

/0

/0

/0

/1

/1
31

06

10

14

17

21

25

31

04

08

12

16

MADEX NEXANS Dividend yield 2,9% 3,5% 4,4% 9,1% 4,4% 4,4% Performance (12 mois) 23,3%
Données en consolidé
Source : BMCE Capital
Source : BMCE Capital

Actionnariat : NEXANS PARTICIPATIONS : 83,59% ; Flottant : 14,63% ; ATLANTA : 1,78%

Une double stratégie de diversification et de recentrage

• Adossement au Groupe français NEXANS, leader mondial de


l’industrie du câble ;
• Capacité de production élargie suite à la construction d’une
nouvelle usine à Mohammedia dédiée au câblage aéronautique,
Analyste(s) : portant ainsi le nombre d’unités de production à trois :
Fedala-Mohammedia et Casablanca ;

Hicham Saâdani • Situation financière de la société saine avec un niveau


h.saadani@bmcek.co.ma
d’endettement en baisse ;
Hajar Tahri
h.tahri@bmcek.co.ma
• Initiation en 2010 d’une nouvelle stratégie visant le recentrage des
activités du Groupe sur les câbles, les transformateurs et les
équipements électriques ;
Sales :
• Valorisation aboutissant à un cours cible de MAD 308 selon la
Mehdi Bouabid : +212 522 49 81 04
Anass Mikou : +212 522 49 81 06 méthode des DCF, offrant un upside de 12,1% comparativement
Mamoun Kettani : +212 522 49 81 12 au cours de MAD 275 observé le 27 décembre 2010.
Abdelilah Moutasseddik : +212 522 49 81 13

ANALYSE & RECHERCHE 1


Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
Abréviations
BFR Besoin en Fond de Roulement
BT Basse tension
CA Chiffre d’Affaires
D/Y Dividend Yield ou Rendement de Dividende
DCF Discounted CashFlows ou Actualisation des Flux Financiers
E Estimé
EBE Excédent Brut d’Exploitation
EBIT Earnings Before Interests and Taxes
EBITDA Earnings Before Interests, Taxes, Depreciation, and Amortization
FDR Fonds de Roulement
HT Haute tension
INDH Initiative Nationale pour le Développement Humain
IS Impôt sur les Sociétés
K Mille
M Million
MAD Dirham Marocain
MADEX Moroccan Most Active Shares Index
MASI Moroccan All Shares Index
Md Milliard
MOP Marge Opérationnelle
MT Moyenne tension
ND Non Disponible
NS Non Significatif
OPV Offre Publique de Vente
P Prévisionnel
P/B Price to Book Ratio
P/E ou PER Price Earning Ratio
REX Résultat d’Exploitation
RF Résultat Financier
RN Résultat Net
RNC Résultat non courant
RNPG Résultat Net Part du Groupe
ROCE Return on Capital Engaged ou Rentabilité des capitaux investis
ROE Return On Equity ou Rentabilité des fonds propres
TCAM Taux de Croissance Annuel Moyen
TER Taux d’Électrification Rurale
THT Très haute tension
TN Trésorerie Nette
VA Valeur Ajoutée
Var Variation
XOF Franc de la Communauté Financière Africaine -CFA- (Monnaie Sénégalaise)

ANALYSE & RECHERCHE 2


Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
Argumentaire d’investissement
Affilié au Groupe français NEXANS, NEXANS MAROC est le spécialiste du câblage dans
le secteur de l’électricité et dans les Télécoms au Maroc.
Avec plus d’un demi siècle d’expérience, le Groupe NEXANS MAROC est présent dans
les secteurs porteurs de l’économie. En effet, ses produits recouvrent les industries
de transports, la distribution de l’énergie, le bâtiment, l’automobile et tout
récemment l’aéronautique. Le Groupe a, en effet, inauguré en 2010 une nouvelle
unité spécialisée dans le câblage aéronautique rentrant dans le cadre d’un accord
signé en 2008 entre NEXANS et AIRBUS.
Dans ce contexte et compte tenu des projets électriques tant au Maroc qu’à l’export
(Afrique de l’Ouest), la filiale marocaine du Groupe NEXANS devrait voir ses revenus
se renforcer à l’avenir en dépit d’un contexte concurrentiel moins favorable.
En conséquence, nous recommandons d’accumuler le titre dans les portefeuilles en
tenant compte des éléments suivants :
• Le Groupe NEXANS MAROC détient une position de leader dans les métiers de
câblage au Royaume grâce notamment à son adossement au Groupe français
NEXANS ;
• Le Groupe a pour principaux clients les secteurs porteurs de l’économie,
notamment dans les BTP, les industries, etc. ;
• Il poursuit sa politique de diversification de son activité dans son cœur de
métier par l’inauguration en 2010 d’une usine spécialisée dans le câblage
aéronautique ;
• Sa valorisation ressort à MAD 308 selon la méthode des DCF, laissant
apparaître un upside de 12,1% comparativement au cours de MAD 275
observé le 27 décembre 2010, d’où notre recommandation d’accumuler le
titre dans les portefeuilles.

ANALYSE & RECHERCHE 3


Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
Matrice SWOT
Forces Faiblesses
• Leader national de l’industrie de câblage ; • Concentration des revenus générés sur les
• Adossement au Groupe Français NEXANS ; établissements étatiques.
• Intégration de l’activité câblage
aéronautique ;
• Adoption d’une nouvelle stratégie de
recentrage de son activité autour du
câblage, des transformateurs et des
équipements électriques

Opportunités Menaces
• Lancement de grands chantiers dans le Pays • Dépendance (i) à l’évolution des cours du
notamment dans les infrastructures cuivre à l’échelle mondiale et (ii) à la
(tramways de Rabat et de Casablanca) ; conjoncture internationale plus
• Électrification en cours dans certains pays spécifiquement pour l’activité export.
d’Afrique de l’Ouest ;
• Éventuelles prises de participation dans des
opérateurs ouest africains.

ANALYSE & RECHERCHE 4


Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
Une câblerie à accumuler dans les portefeuilles
Pour les besoins d’évaluation du Groupe NEXANS MAROC, nous nous sommes basés sur
la méthode d’actualisation des cash-flows futurs –DCF-. Les hypothèses retenues,
à cet effet, sont les suivantes :
• Un TCAM du chiffre d’affaires de 4,2% sur la période 2010-2019 ;
• Une marge d’EBITDA moyenne de 8,1% sur la période 2010-2019, stabilisée à 5,1%
en année terminale ;
• Un taux d’actualisation de 11,50%, tenant compte de :
◊ Taux sans risque 10 ans : 4,17% ;
◊ Prime de risque marché actions : 6,50% ;
◊ Bêta : 1,44 ;
◊ Gearing cible : 20,0% ;
◊ Et, un taux de croissance à l’infini de : 1,5%.
Aboutissant à un cours cible de MAD 308 qui valorise le Groupe NEXANS MAROC à
7,0x et à 11,6x sa capacité bénéficiaire en 2010E et en 2011P, nous
recommandons d’accumuler le titre dans les portefeuilles, compte tenu d’un
cours de MAD 275 observé le 27 décembre 2010.

Tableau des comparables boursiers

Sociétés opérant dans les


VE/EBITDA
composants et les Pays P/E 2010E P/B 2010E D/Y 2010E
2010E
équipements électriques

HITACHI CABLE Japon 30,7x 0,7x 4,8x 2,2%

SCHNEIDER ELECTRIC SA France 17,4x 2,7x 10,4x 2,6%

NEXANS SA France 28,4x 0,9x 5,6x 1,8%

IRCE Italie 4,8x 0,3x 3,5x 5,5%

Moyenne échantillon - 20,4x 1,1x 6,1x 3,0%

Source : INFINANCIALS

ANALYSE & RECHERCHE 5


Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
Une surperformance constatée du titre en bourse

Depuis 31 décembre 2008 au 27 décembre 2010, le cours de NEXANS MAROC gagne


61,7% à MAD 275 contre des bénéfices de 13,3% à 10 266,55 points pour le MADEX,
surperformant ainsi son indice de référence.
Base 100
Evolution comparée cours NEXANS vs. MADEX

Phase I Phase II Phase III

31/12/08 11/03/09 20/05/09 29/07/09 07/10/09 16/12/09 24/02/10 05/05/10 14/07/10 22/09/10 01/12/10

M ADEX NEXANS

Source : BMCE Capital

Sur cette période, l’évolution du titre se présente comme suit :


• Une étape haussière allant du 31 décembre 2008 au 29 mai 2009 où le titre se
hisse de 55,7% pour s’établir à MAD 264,85 suite à la publication des résultats
annuels 2008 forts probants (accroissement du RNPG de 69,5% à M MAD 48,3). Pour
sa part, le Moroccan Most Active Shares Index se stabilise à 9 030,12 points contre
9 061,02 points au 31 décembre 2008 ;
• Une deuxième phase baissière, s’étalant au 12 mai 2010, en raison du repli des
réalisations financières du spécialiste du câblage électrique en 2009 et où le cours
de NEXANS MAROC enregistre une régression de 11,3% à MAD 235,05 tandis que
l’indice des Blue Chips s’apprécie de 10,0% à 9 933,11 points ;
• Une dernière étape allant du 13 mai 2010 au 27 décembre 2010 où le cours de
l’action progresse dans un canal haussier pour s’établir à terme à MAD 275,
affichant une performance de +17,0%, contre +3,4% pour le MADEX.
Sur la période d’étude, le cours moyen pondéré de NEXANS MAROC ressort à
MAD 239, avec des extremums de clôture de MAD 166,05 et de MAD 298.

ANALYSE & RECHERCHE 6


Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
Evolution de la liquidité du titre NEXANS MAROC
Volume
Cours
K M AD
M AD
M M AD 3,6
M M AD 9,0 M M AD 3,4
300 3 000

2 500

250 M M AD 1,9 2 000

1 500

200 1 000

500

150 0
31/12/2008 30/03/2009 23/06/2009 23/09/2009 21/12/2009 17/03/2010 09/06/2010 03/09/2010 01/12/2010

VOLUME Cours

Source : BMCE Capital

De faible liquidité, NEXANS MAROC draine sur le Marché de Détails, lors de la période
d’étude, un volume global de M MAD 31,4 pour 65 666 titres échangés. La moyenne
quotidienne des volumes transigés est de K MAD 112,1, soit 132 actions échangées par
séance. Cette situation s’explique principalement par le niveau de contrôle élevé
dans son capital MAROC par la maison mère (NEXANS PARTICIPATIONS).
Par conséquent et à défaut d’une augmentation du flottant par une éventuelle OPV,
le Groupe pourrait être tenté à l’avenir par un retrait de son titre du marché boursier
marocain.
Principaux ratios boursiers de NEXANS MAROC
2008 2009 2010E 2011P
BPA (MAD) 27,9 21,4 44,3 26,5
P/E 9,9x 12,9x 6,2x 10,4x
P/B 1,0x 0,9x 0,8x 0,8x
P/EBITDA 5,0x 4,7x 4,0x 3,5x
VE/EBITDA 7,1x 6,2x 5,1x 4,3x
DPA (MAD) 9,5 12,0 25,0 12,0
D/Y 3,5% 4,4% 9,1% 4,4%

Au cours de MAD 275 observé le 27 décembre 2010, NEXANS MAROC traite à 6,2x
contre une moyenne échantillon de 20,4x (cf. p 5) et à 10,4x sa capacité bénéficiaire
en 2010E et en 2011P respectivement et affiche des P/EBITDA respectifs de 4,0x en
2010E et de 3,5x en 2011P. Son Dividend Yield est estimé à 9,1% contre une moyenne
échantillon de 6,1x (cf. p 5) en 2010E consécutivement à la plus-value prévue sur la
cession de l’activité batterie à la société ALMA BAT (cf. p 17) et à 4,4% en 2011P.

ANALYSE & RECHERCHE 7


Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
Équipements et câbles électriques : Un secteur qui a
prospéré grâce aux efforts d’électrification rurale
du Maroc

Composé de trois branches à savoir (i) les machines et les appareils électriques,
(ii) les équipements de radio, de télévision et de communication et
(iii) les instruments médicaux de précision, d’optique et d’horlogerie, le secteur des
Industries Électriques et Électroniques -IEE– compte à fin 2008 près de
215 établissements (3% des unités industrielles) produisant plus de MAD 20,0 Md
(6% de la production industrielle).

Contribution des IEE dans les principales grandeurs


économiques du secteur manufacturier en 2008

14%

10%
6% 6%
6%
Va

In

Ex

Ef
Pr

ve

fe
p
od

le

or
st

ct
ur
uc

ta
is

if
aj
ti

se

ti

em
on

ou

on
m

p
en

lo
e


Source : Ministère de l’Industrie, du commerce et des Nouvelles Technologies

En terme d’exportations, les IEE réalisent un chiffre d’affaires de MAD 12,2 Md à


l’international (14% des exportations industrielles) dégageant ainsi une valeur ajoutée
de MAD 4,6 Md (soit 6% de la valeur ajoutée totale) et emploient près de
48 257 personnes (10% de l’effectif total).
Année 2005 2006 2007 2008

Grandeurs Total Total Total Total


Var (%) Var (%) Var (%) Var (%)
économiques (M MAD) (M MAD) (M MAD) (M MAD)

Nombre
227 3% 217 -4% 228 5% 215 -6%
d’établissements

Production 13 710 13% 17 218 26% 21 084 22% 20 413 -3%

Valeur ajoutée 3 990 13% 4 491 13% 4 779 7% 4 597 -4%

Exportations 8 217 4% 11 057 35% 13 988 27% 12 241 -12%

Investissements 697 42% 1 018 46% 1 201 18% 1 475 23%

Emploi 34 505 8% 38 788 12% 50 018 29% 48 257 -4%

Source : Ministère de l’Industrie, du commerce et des Nouvelles Technologies

ANALYSE & RECHERCHE 8


Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
Négativement impactée par la crise internationale, la branche des machines et des
appareils électriques, qui génère plus de 80% des agrégats des IEE, enregistrent des
évolutions en baisse en 2008 comparativement à une année auparavant. En effet,
les exportations se replient de 14% à MAD 10,9 Md, tandis que la production, la valeur
ajoutée et le nombre d’établissements s’effilochent chacun de 5% à MAD 17,8 Md,
à MAD 3,6 Md et à 172 unités respectivement. Dans une moindre mesure, le total
des effectifs enregistre une légère baisse de 1% à 42 225 personnes. En revanche, le
niveaux des investissements s’apprécie de 23% à MAD 1,4 Md.
Globalement, le secteur des équipements électriques a fortement profité de la politi-
que d’électrification rurale (programme de l’INITIATIVE NATIONALE POUR LE
DEVELOPPEMENT HUMAIN –INDH*- et le Programme d’Électrification Rurale global
–PERG**-) lancée par les pouvoirs publics dans les années 90 et visant une couverture
totale à horizon 2010. Les investissements publics dans ce domaine ont ainsi atteint
des niveaux importants pour dépasser MAD 20 Md sur cette période. Cette stratégie a
eu pour conséquence une forte demande pour les équipements électriques et a
également tiré à la hausse la consommation électrique dont le TCAM s’élève à 7%
pour s’établir à 22 611 GWh en 2009.

Evolution du taux d'électrification rurale sur la période 2002-2009


(en %)

95,4% 96,5%
93,0%
88,0%
81,0%
72,0%
62,0%
55,0%

2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009

Source : Ministère de l’Énergie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement

Une industrie qui dépend fortement de l’évolution du cours


de cuivre
Naturellement doté (i) d’une haute conductibilité électrique, (ii) d’une résistance à
la corrosion et (iii) d’une propriété de recyclage, le cuivre constitue la principale
matière première pour l’activité câblage. En effet, sa conductivité électrique est
supérieure de 58% à celle de l’aluminium. De ce fait, les équipements électriques et
* Le projet INDH, lancé en mai 2005, vise (i) la réduction de la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale,
(ii) l’instauration d’une dynamique en faveur du développement humain et (iii) l’application d’une démarche
déconcentrée.
** Démarré en 1996, le programme PERG a pour objectif initial de porter le TER à 80% à horizon 2010. Objectif
largement dépassé en 2009 avec un TER de 96,5%, correspondant à l’électrification de 32 007 villages par sous
tension et l’équipement de 51 559 foyers par kits photovoltaïques dans 3 663 villages.

ANALYSE & RECHERCHE 9


Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
électroniques contiennent jusqu'à 20% de leur poids en cuivre.
Classé troisième métal le plus utilisé au monde après le fer et l'aluminium,
la production minière de cuivre a dépassé les 15 millions de tonnes en 2008 contre
500 000 tonnes en 1900. Les principaux producteurs mondiaux sont le Chili,
les États-unis, le Pérou, l'Australie, la Russie, l'Indonésie, le Canada, la Zambie et la
Pologne. En terme d’exportateurs, le Chili est classé premier, suivi par le Pérou et
l’Australie. Les principaux importateurs sont, quant à eux, la Chine qui consomme
près de 28%, suivie par le Japon avec 23%, l’Inde avec 10% et la Corée du sud avec 8%.
L’achat des contrats à terme et des options de cuivre se négocie sur 3 Bourses des
métaux à travers le monde, à savoir : le London Metal Exchange –LME-, le New York
Mercantile Exchange –NYMEX-, et le Shanghaï Metal Exchange -SHME-. A Londres,
le cuivre est négocié en lots de 25 tonnes et coté en Dollars américains par tonne,
tandis qu’à New York, il est négocié en lots de 25 000 livres et coté en cents
américains par livre. Enfin à Shanghaï, il est négocié en lots de 5 tonnes et coté en
Yuan chinois par tonne.
Base 100
Evolution des cours du Cuivre
Phase I Phase II Phase III
8

0
7

0
/0

/0

/0

/0

/0

/0

/0

/0

/0

/0

/0

/1

/1

/1

/1

/1
/0

/0

/1
2

2
/1

/0

/0

/0

/0

/1

/1

/0

/0

/0

/0

/1

/1

/0

/0

/0

/0

/1

/1
31

29

29

28

27

26

25

23

24

23

22

21

20

18

19

18

17

16

15

Cuivre

Source : www.kme.com

L’analyse de l’évolution du cuivre depuis le 31/12/2007 montre trois phases.


Une 1ère étape de hausse modérée, qui s’étale sur les six premiers mois de l’année
2008, où le cuivre affiche une progression de 31,4% à 8 775,50 USD / tonne.
Une 2ème phase de baisse brutale, en S2-2008, due à la crise financière à
l’internationale. En effet, le cours du cuivre dégringole de 66,9% à 2 902 USD / tonne
au 31/12/2008. Étape amorcée début 2009 par une vague d’impulsion haussière, où le
cours dépasse son niveau record de 2008 pour s’établir à 9 391 USD / tonne au
24/12/2010.
L’évolution des cours du cuivre est positivement corrélée aux revenus de l’activité
câblage et équipements électriques bien qu’en cas de hausse, elle impacte
négativement son niveau de besoin en fonds de roulement.

ANALYSE & RECHERCHE 10


Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
NEXANS MAROC
Capitalisant sur son expertise, son savoir-faire et son adossement au Groupe NEXANS
France -leader mondial de l’industrie du câble-, la société NEXANS MAROC est le
spécialiste national du câblage électrique.
Créée en 1947, la filiale marocaine opère dans différents secteurs d’activités
notamment dans (i) le bâtiment, (ii) les infrastructures, (iii) l’automobile,
(iv) l’aéronautique, etc. Elle propose à sa clientèle divers produits à savoir :
• Les câbles Télécom comprenant (i) les câbles télécoms extérieurs,
(ii) les composants d’interconnexion télécoms, (iii) les câbles de liaison
télécoms et (iv) les systèmes télécoms ;
• Les câbles de transport et de distribution d’énergie : composés
(i) des équipements électriques, (ii) des câbles et des conducteurs d’énergie,
(iii) des accessoires pour câbles d’énergie, (iv) des autres câbles pour
infrastructures et (v) des prestations de service énergie ;
• Les câbles pour l’industrie notamment (i) des produits pour le transport, pour
l’aéronautique et pour la défense (ii) des systèmes pour pétrole et gaz,
(iii) des câbles d’équipements et de machines et (iv) des fils émaillés ;
• Et, les câbles pour le bâtiment : comprenant (i) les fils et câbles pour les
installations Basse Tension –BT-, (ii) les câbles pour les installations
industrielles BT, (iii) les câbles téléphoniques pour équipement et
(iv) les systèmes de câblages.
Grâce à un effectif de 850 personnes et à ses 3 sites de productions intégrés
(Casablanca et Mohammedia), NEXANS MAROC offre également à ses clients d’autres
produits à savoir (i) des transformateurs (de distribution et de puissance),
(ii) des équipements électriques (des cellules électriques ou disjoncteurs et des
postes préfabriqués) et (iii) des batteries** (commercialisées sous les marques TUDOR
et FULMEN).
Par unité de production, Fedala-Mohammedia, site historique datant de l’époque de
la COMPAGNIE GENRALE D’ELECTRICITE –CGE-, est dédié aux câbles électriques.
Le site de Casablanca, inauguré en 2009 et ayant nécessité un investissement de
M MAD 90, regroupe les unités des cellules électriques, des transformateurs et des
postes préfabriqués.
Enfin, NEXANS MAROC a démarré une nouvelle unité* de câblage aéronautique à
Mohammedia pour un investissement de M MAD 110 sur une superficie de 3 000 m²
avec une capacité annuelle de 21 000 Km (soit 150 tonnes).

* La construction de cette unité rentre dans le cadre d’un accord signé en 2008 entre NEXANS et AIRBUS.
** Activité cédée en 2010 à ALMA BAT.

ANALYSE & RECHERCHE 11


Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
Un Groupe multi-métiers
Le Groupe NEXANS MAROC compte près de 10 filiales et participations (dont 3 en cours
de dissolution) opérant dans différent secteurs d’activité, qui se présentent comme
suit :
Date de Participation
Raison sociale Secteur d'activité Capital social R.N 2009
création au capital
SIRMEL 1974 Distribution de matériel électrique MAD 15 000 000 83,23% MAD 8 279 729,75
TOURETS & EMBALLAGES DU MAROC -T.E.M- 1990 Fabrication de tourets MAD 2 400 000 99,97% MAD 421 462,92
COPREMA - Immobilier MAD 100 000 99,40% MAD -1 088 471,79
CGMS (en cours de dissolution) - Fabrication des unités de stockages MAD 3 000 000 99,99% -
MANELERG (en cours de dissolution) - Secteur des énergies renouvelables MAD 100 000 49,80% -
CGMB (en cours de dissolution) - Secteur de la bureautique MAD 200 000 49,90% -
SETIM - SCI sans activité MAD 150 000 1,33% -
IMOUKA - Participation dans la SCI de l'Oukaimeden MAD 18 000 16,67% -
LES CABLERIES DU SENEGAL -LCS- 1990 Industrie XOF 737 140 000 18,60% XOF 1 544 993,36*
ALMA BAT 2009 Fabrication de batteries MAD 35 000 000 20,00% -
* Résultat net 2008

Source : NEXANS MAROC

Les principales filiales du Groupe (intégrées dans le périmètre de consolidation) sont :


• La société SIRMEL, créée en 1974 par le Groupe NEXANS MAROC afin de contrôler
son canal de distribution. Celle-ci opère dans le domaine de la commercialisation
du matériel électrique (pour le bâtiment, l’industrie et l’infrastructure) et dispose
d’un portefeuille multicartes. Son activité se décline en 7 principales familles :
(i) les câbles, (ii) les appareillages, (iii) le matériel de postes, (iv) le matériel de
lignes, (v) le matériel de distribution électrique automatique, (vi) l’éclairage et la
sécurité bâtiment et (vii) les groupes électrogènes. A fin 2009, la société dégage
une capacité bénéficiaire de M MAD 8,3 pour des revenus de M MAD 214,6, soit une
marge nette de 3,9% ;
• La société TEM est, quant à elle, spécialisée depuis 1972 dans la fabrication et la
vente de tourets, d’emballages commerciaux, de matériels d’emballages et de
manutention aussi bien en bois scié qu’en bois déroulé. Au terme de l’exercice
2009, TEM affiche un chiffre d’affaires de M MAD 24,4 pour un résultat net de
K MAD 421,5, soit une marge nette de 1,7% ;
• Et, COPREMA, société propriétaire du terrain sur lequel est construit le site
industriel de Casablanca, n’ayant aucune activité commerciale.
Les autres filiales et participations ne sont pas retenues dans le périmètre de
consolidation en raison de leur situation (i) liquidation en cours (CGMS, CGMB et
MANELERG) et (ii) parts minoritaires détenues par NEXANS MAROC dans : SETIM,
IMOUKA, LCS et ALMA BAT.
Pour sa part, LCS est une société sénégalaise spécialisée dans la production et la
commercialisation des câbles en tous genres. En 2007, NEXANS MAROC a pris des
participations à hauteur de 18,6% dans le capital de LCS afin de bénéficier des
programmes d’électrification destinés aux opérateurs locaux.
ANALYSE & RECHERCHE 12
Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
Enfin, ALMA BAT*, détenue à hauteur de 20% par le Groupe NEXANS MAROC,
a récupéré en mars 2010 l’activité batteries de démarrage et batteries industrielles
de la société NEXANS MAROC SA. Cette prise de participation limitée rentre dans le
cadre de la stratégie du Groupe qui consiste à se recentrer sur ses activités câbles,
transformateurs et équipements électriques, tout en prodiguant une assurance aux
anciens salariés du Groupe et en encadrant ALMA BAT dans sa nouvelle activité.
Néanmoins, NEXANS MAROC devrait se retirer progressivement du capital de ALMA
BAT ultérieurement.

Approvisionnements et process industriel


En terme d’approvisionnements, le Groupe NEXANS MAROC achète ses matières
premières auprès de la maison mère, qui dispose d’une salle de marché à Paris.
Celle-ci applique les cours LME**. Cette procédure permet de sécuriser les achats,
dont la réservation est transmise dès passation de la commande par les clients. A cet
effet, NEXANS France dispose de couvertures de changes et d’assurances pour livrer
ses filiales en matières premières***.
Au niveau industriel, l’activité câblage de NEXANS MAROC consiste uniquement en le
tréfilage de fils de cuivre de 8 mm de diamètre et l’assemblage des fils de cuivre
selon la typologie du produit fini. Tandis que pour les segments transformateurs et
équipements électriques, NEXANS MAROC procède au montage localement.

Une activité accaparée par le câblage


L’activité du Groupe NEXANS MAROC se décline principalement en 4 métiers à savoir
la production (i) de câbles (ii) de transformateurs, (iii) de batteries et
(iv) d’équipements électriques.
Ventilation du chiffre d'affaires consolidé 2008 par activité Ventilation du chiffre d'affaires consolidé 2009 par activité

Equipements
Autres Equipements A utres
électriques
7,9% élec triques 9,8%
4,3%
Batteries 5,1%
7,4% Batteries
7,8%

Transformateurs
10,7% Transformateurs
Câbles
13,7%
Câbles 63,5%
69,8%

Source : NEXANS MAROC

* Créée en 2009, ALMA BAT est une filiale du fonds ALMAMED. Ce dernier est une société de gestion de fonds
d’investissement, qui a lancé un fonds baptisé « FONDS MASSINISSA » d’une taille de M EUR 100, dont M EUR 32
levés auprès d’institutionnels marocains et européens pour le 1er closing. Ce Fonds à pour objectif principal de
prendre des participations majoritaires en capital dans des sociétés à fort potentiel de développement. Il dispose,
par ailleurs, d’un tour de table, composé principalement d’institutionnels européens (la BANQUE EUROPEENNE
D’INVESTISSEMENT –BEI– ainsi que les assurances MACIF, MONCEAU et MUTAVIE) et de l’assurance MAMDA-MCMA
Maroc.
** De ce fait, NEXANS MAROC ne peut réaliser de gains sur l’achat des matières premières que dans le cadre des
primes de cathode (effet volume à l’achat) et de transformation.
*** Pour ses besoins en cuivre ainsi que ceux de ses filiales, NEXANS France procède à l’achat de cathodes de cuivre
puis les transforme en fils de 8 mm de diamètre.
ANALYSE & RECHERCHE 13
Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
La ventilation par métier laisse apparaître une prédominance de l’activité câblage
qui draine 63,5% des revenus à fin 2009 (vs. 69,8% en 2008). Pour leur part,
les segments « Transformateurs » ainsi que « Batteries » s’adjugent 13,7% (vs. 10,7%
en 2008) et 7,8% (vs. 7,4% en 2008) respectivement du total des flux. La production
d’équipements électriques accapare, quant à elle, 5,1% du chiffre d’affaires (vs. 4,3%
en 2008). Enfin, les autres activités du Groupe génèrent 9,8% des revenus (contre
7,9% en 2008).
Par ailleurs et démarré au T3-2009, l’activité câblage aéronautique ne représente
que 2,5 mois de facturation dans le chiffre d’affaires 2009. Néanmoins, la part de
l’activité batteries dans le chiffre d’affaires global devrait diminuer en 2010 suite au
transfert de ce métier à la filiale ALMA BAT, avant de disparaître à partir de 2011.
En conséquence, les parts des autres segments devraient progresser et compenser ce
transfert grâce au lancement de divers projets gouvernementaux de grande
envergure notamment dans les infrastructures, dans l’immobilier et dans le secteur
énergétique.
Pour sa part, l’activité export de NEXANS MAROC dépend en partie de la carte
géographique définie par le Groupe français. En effet, la filiale marocaine réalise des
opérations de cross selling avec sa maison mère dans le cadre de projets de grande
envergure sur le continent africain. Néanmoins, NEXANS MAROC dispose d’une équipe
dédiée à la gestion en propre de son portefeuille clients étrangers indépendamment
de NEXANS France.
En 2009, cette activité représente 25% des revenus du Groupe NEXANS MAROC.
Par produit, les câbles aéronautiques (destinés aux clients LABINAL, AIRBUS, etc.)
sont exportés vers le monde entier notamment aux USA, au Mexique, etc. Tandis que
les autres produits sont expédiés vers les pays de l’Afrique Occidentale notamment le
Sénégal, le Congo, la Côte d’Ivoire, la Libye, etc.
En terme de parts de marché*, NEXANS MAROC présente les market shares suivantes
par activité :
• Câblage électrique (pour bâtiment et transport) : 30% à 35% ;
• Câblage Télécoms : 50% ;
• Câblage automobile : marché contrôlé par COFICAB MAROC ;
• Câblage aéronautique : NEXANS MAROC est l’unique producteur actuel ;
• Activité transformateurs : 40% ;
• Cellules électriques : près de 50%.

* En l’absence de transparence dans la communication des réalisations financières de ses concurrents, NEXANS
MAROC calcule ses parts de marché sur la base des quantités importées de matières premières.

ANALYSE & RECHERCHE 14


Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
Une concurrence accrue sur l’activité câblage
Subissant une forte concurrence sur l’ensemble de ses activités, NEXANS MAROC se
partage le marché avec différents opérateurs de la place notamment :

Raison sociale Création Capital Appartenance Activité PDM

IMACAB S.A 2000 MAD 100 000 000 Groupe INGELEC • I n dustri alis ation, fabr ica tion et 20%
commercialisation de câbles électriques
(domestiques, industriels et la
métallurgie).

CABLERIES DU 1962 MAD 92 500 000 Famille • Fabrication et commercialisation de fil 16%
MAROC S.A TAGMOUTI
émaillé, de câbles électriques et
téléphoniques.

MEDICABLE S.A 2005 MAD 1 000 000 - • Fabrication et commercialisation de câbles ND


d'énergie électrique (domestiques et
industriels).

AFRIQUE CABLES 1992 MAD 111 387 000 Groupe CHAÂBI • Fabrication des câbles télécoms ainsi que ND
S.A
des batteries de démarrage et d'énergie.

COFICAB MAROC 2001 MAD 30 000 000 Groupe CHARIKA • Fabrication des câbles automobiles en Contrôle
S.A
partenariat avec VALEO et DELPHI.

MAROC - MAD 26 000 000 - • Fabrication de transformateurs, ND


TRANSFO S.A
de groupes électrogènes, de moteurs
électriques, d’armoires et de coffrets BT.

SCHNEIDER 1969 MAD 10 960 800 Groupe • Commercialisation d'appareillage ND


ELECTRIC SCHNEIDER
MAROC S.A ELECTRIC électrique BT de marques TELEMECANIQUE
et MERLIN GERIN ;
• Assistance technique.

ANALYSE & RECHERCHE 15


Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
Des marges plutôt étriquées
Des réalisations financières en baisse
Entre 2007 et 2009, le Groupe NEXANS MAROC affiche des agrégats financiers
consolidés en repli, négativement impactés par la crise économique à l’international
ayant notamment engendré la fluctuation des cours du cuivre :
Principaux agrégats financiers consolidés du Groupe NEXANS MAROC
M MAD 2007 2008 2009 TCAM S1-2009 S1-2010
Chiffre d'affaires consolidé 1 720,0 1 839,4 1 463,3 -7,8% 739,9 844,1
% Var - 6,9% -20,4% - - 14,1%
Résultat d'exploitation consolidé 92,1 67,2 77,6 -8,2% 27,8 52,8
% Var - -27,0% 15,5% - - 90,1%
Marge opérationnelle 5,4% 3,7% 5,3% - 3,8% 6,3%
Résultat financier consolidé -19,8 -22,2 -16,5 8,5% -9,3 -7,0
% Var - -12,2% 25,4% - - 24,9%
Résultat non courant consolidé -0,1 22,0 8,9 NS 9,3 17,0
% Var - NS -59,5% - - 82,0%
Résultat net part du Groupe 53,9 62,6 48,0 -5,6% 15,9 44,9
% Var - 16,3% -23,4% - - 182,3%
Marge nette 3,1% 3,4% 3,3% - 2,2% 5,3%
ROCE 6,1% 5,2% 6,2% - - -
RoE 9,2% 9,9% 7,3% - - -

• En 2008 et après intégration des comptes des filiales SIRMEL et TEM, NEXANS
MAROC engrange des revenus consolidés de M MAD 1 839,4 en accroissement de
6,9% comparativement à fin 2007. En 2009 et tenant également compte de la
société COPREMA, le chiffre d’affaires consolidé régresse de 20,4% à
M MAD 1 463,3. Cette situation est due principalement à un effet prix : baisse des
cours des matières premières à savoir le cuivre, le plomb et l’aluminium.
Par activité cette dégradation s’explique par :
◊ Câbles d’énergie : Cette activité a enregistré un recul de 27% à métal
courant* et de 2,1% à métal constant**. Par ailleurs et en dépit d’une baisse
générale du marché du bâtiment (-12%), les ventes de NEXANS MAROC
résistent grâce notamment à une nouvelle politique marketing.
Pour leur part et malgré le report de nombreux projets d’infrastructures de
l’ONE, les ventes des câbles d’infrastructures affiche une légère hausse de
0,9% portées principalement par les câbles MT et les câbles pré-assemblés à
l’exportation ;
* Le chiffre d’affaires à métal courant est calculé sur la base des prix courants des métaux selon les cours du
marché LME.
** Tenant compte de la volatilité des cours des matières premières, le Groupe NEXANS MAROC a fixé des prix de
référence « prix métal constant » communs à toutes ses filiales afin de pouvoir comparer les performances de
chacune.

ANALYSE & RECHERCHE 16


Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
◊ Câbles automobiles : Le volume des ventes s’est replié de 57%, sous l’effet
de la crise internationale sur le secteur automobile combiné à la perte du
client SUMITOMO/CABIND. Néanmoins, le volume de production a enregistré
lors du 4ème trimestre 2009 une hausse de 30% ;
◊ Câbles Télécoms : Grâce à une meilleure pénétration du marché privé des
branchements téléphoniques et au développement du marché export,
les revenus progressent de 5,8% ;
◊ Transformateurs et équipements électriques : Le chiffre d’affaires à prix
constant des transformateurs augmente de 3%, portant ainsi la marge
opérationnelle à 19%.
En revanche et en raison d’un marché baissier conjugué à une recrudescence
de la concurrence, les ventes des équipements électriques se replient de 5% ;
◊ Et, batteries : Cette activité a baissé de 16% en 2009. Rappelons par ailleurs,
que cette activité a été cédée à la société ALMA BAT le 2 mars 2010 et ce,
conformément à un protocole d’accord signé le 30 septembre 2009.
• Le résultat d’exploitation consolidé 2008 s’effiloche, quant à lui, de 27,0% à
M MAD 67,2, grevé principalement par un déstockage important ainsi que par
l’alourdissement de 41,9% des dotations d’exploitation à M MAD 55,9.
Par conséquent, la marge opérationnelle se contracte de 1,7 points à 3,7%.
A contrario, le résultat opérationnel consolidé 2009 progresse de 15,5% à
M MAD 77,6, porté essentiellement par des reprises de provisions notamment pour
risques industriels et commerciaux de M MAD 17,6* et sur les stocks de métal de
M MAD 8,5**. De ce fait, la MOP s’élève à 5,3%, en hausse de 1,6 points ;
• Toujours négatif, le résultat financier du Groupe enregistre pour sa part un TCAM
de 8,5% sur la période 2007-2009, passant de M MAD –19,8 à M MAD –16,5 ;
• De son côté, le résultat non courant consolidé se redresse et passe à M MAD 8,9 en
2009 contre M MAD –0,1 en 2007 ;
• Tenant compte de ce qui précède, le RNPG 2008 se bonifie de 16,3% à M MAD 62,6.
Cette situation s’explique par la constatation d’un résultat non courant consolidé
de M MAD 22, correspondant à de nouvelles reprises sur d’anciennes provisions
pour restructurations industrielles constatées en 2000. De ce fait, la marge nette
se renforce de 0,3 point à 3,4%. En 2009, le RNPG recule de 23,4% à M MAD 48,
suite à la non récurrence du gain d’impôt latent de M MAD 13,1 constaté en 2008.
La marge nette se stabilise, quant à elle, à 3,3% ;
• Sur la période 2007-2009, la rentabilité des capitaux engagés se stabilise à 6,2% en
2009.

* Au cours d’exercices antérieurs, la société avait constitué une provision pour risques industriels et commerciaux.
Cette provision qui avait supporté l’impôt, s’élevait au 31 décembre 2007 à M MAD 26,4 et a fait l’objet d’une
reprise pour M MAD 13,2 en 2008. Par ailleurs, les comptes de la société SIRMEL consolidés chez NEXANS MAROC S.A
faisant apparaître une provision pour risques et pour charges pour M MAD 5,1. En 2009, la société a repris ces
provisions pour M MAD 17,6.
** Il s’agit d’une provision pour dépréciation de stock de métal constituée en 2008 suite à la chute des prix du
cuivre et reprise en 2009 puisqu’elle n’a plus d’objet.

ANALYSE & RECHERCHE 17


Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
Sur la période 2007-2008, NEXANS MAROC affiche des marges en dessous de la
moyenne de l’échantillon. Néanmoins en 2009 et en dépit d’une conjoncture difficile,
la filiale marocaine présente une meilleure rentabilité comparativement à la
moyenne de l’échantillon.
Marge opérationnelle Marge nette
Raison sociale
2007 2008 2009 2007 2008 2009

HITACHI CABLE 3,6% NS NS 1,9% NS NS

SCHNEIDER ELECTRIC SA 14,3% 14,1% 10,1% 9,1% 9,2% 5,4%

NEXANS SA 8,2% 4,7% 3,4% 4,1% 1,7% 0,2%

IRCE 6,4% 0,1% 1,4% 2,2% 1,5% NS

Moyenne échantillon 8,1% 6,3% 5,0% 4,3% 4,1% 2,8%

NEXANS MAROC 5,4% 3,7% 5,3% 3,1% 3,4% 3,3%

Source : INFINANCIALS

Une trésorerie consolidée excédentaire


En dépit d’une trésorerie nette en social négative, imputable à la typologie de la
clientèle de NEXANS MAROC SA (principalement des institutions étatiques),
en consolidé le Groupe NEXANS MAROC parvient à dégager une trésorerie nette
positive sur toute la période 2007-2009 :
Indicateurs de structure du Groupe NEXANS MAROC
M MAD 2007 2008 2009 TCAM S1-2009 S1-2010
FDR consolidé 813,6 713,2 675,0 -8,9% 649,9 666,8
% Var
- -12,3% -5,4% - - 2,6%
BFR consolidé 807,1 668,2 612,3 -12,9% 576,5 582,9
% Var - -17,2% -8,4% - 1,1%
TN consolidée 6,6 45,0 62,6 208,3% 73,4 83,9
% Var - 583,5% 39,1% - - 14,2%
Endettement net consolidé 381,8 258,5 204,4 -26,8% 198,1 137,0
Gearing consolidé 64,4% 40,5% 30,7% - 31,3% 20,1%
Délais clients 124 103 133 3,6% 281 239
Délais fournisseurs 60 52 77 12,9% 129 132

• Compte tenu du remboursement partiel des dettes de financement conjugué à


l’accroissement de l’actif immobilisé de 30,5% à M MAD 260,9 sur la période
d’étude, suite notamment aux frais liés à la construction et à l’installation des
sites de Casablanca et de Mohammedia (dédié à l’activité aéronautique), le FDR se
replie de 8,9% en moyenne annuelle à M MAD 675,0 ;
• Pour sa part, le BFR s’améliore selon un TCAM de 12,9% à M MAD 612,3 sur la
période 2007-2009, consécutivement à la baisse (i) des stocks de 34,0% à
M MAD 239,7, (ii) du poste clients et comptes rattachés de 8,6% à M MAD 648,1 et
(iii) des autres créances et comptes de régularisations de 2,5% à M MAD 151,4 ;

ANALYSE & RECHERCHE 18


Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
• En terme de délais de paiement, la durée des créances clients en 2009 augmente
en moyenne annuelle de 3,6% depuis 2007 s’établissant à 133 jours, tandis que les
délais fournisseurs s’établissent à 77 jours en 2009 contre 60 jours en 2007, faisant
apparaître un TCAM de 12,6% ;
• La trésorerie nette ressort, quant à elle, excédentaire, enregistrant un bond de
9,5x sur la période 2007-2009, passant ainsi de M MAD 6,6 à M MAD 62,6, tandis
que la trésorerie nette en social, toujours négative, s’améliore selon un TCAM de
24,8% à M MAD –198,0 en 2009. Cette évolution s’explique principalement par
l’achat de titres et valeurs de placement pour un montant de M MAD 55,5 à fin
2009 ;
• De son côté, le niveau d’endettement du Groupe NEXANS MAROC recule en
moyenne annuelle de 26,8% depuis 2007, se fixant à M MAD 204,4 en 2009, et ce
en dépit de son recours aux billets de trésorerie qui sont passés de M MAD 150 en
2007 à M MAD 250 en 2009. De même pour le gearing du Groupe, qui s’améliore à
30,7% en 2009 contre 64,4% deux années auparavant.
Des résultats semestriels en amélioration
Au terme des six premiers mois de l’année 2010 et dans un contexte de reprise des
cours du cuivre à l’échelle mondiale, NEXANS MAROC affiche de meilleures
performances financières. En effet, :
• Le chiffre d’affaires consolidé enregistre une progression de 14,1% à M MAD 844,1
comparativement au 30/06/2009 vraisemblablement porté par un effet prix ;
• De son côté et profitant d’une hausse limitée à 11,1% des charges opérationnelles
à M MAD 791,4, le résultat d’exploitation consolidé enregistre un bond de 1,9x à
M MAD 52,8. En dépit de la flambée des cours spot du cuivre (impact négatif sur
les achats), le résultat opérationnel bénéficie de la non récurrence des autres
charges d’exploitation de M MAD 33,6. En conséquence, la marge opérationnelle se
bonifie de 2,5 points à 6,3% ;
• Toujours négatif, le résultat financier réduit son déficit à M MAD -7,0 contre
M MAD -9,3 au 30/06/2009, tandis que le résultat non courant s’élargit de 82,0%
passant de M MAD 9,2 à M MAD 17,0, correspondant principalement à la cession de
l’activité batterie* (activité gérée par NEXANS MAROC) ainsi que la vente des
locaux de production correspondants (à savoir un terrain de 15 000 m² détenu par
la filiale COPREMA) en faveur de la société ALMA BAT ;
• Au final, le RNPG marque un bond de 2,8x à M MAD 44,9, portant la marge nette à
5,3%, en hausse de 2,1 points.
Au 30 juin 2010, le Groupe NEXANS affiche des ratios de structure qui se présentent
comme suit :
• Un fonds de roulement en accroissement de 2,6% à M MAD 666,8 par rapport à la
même période l’année précédente, suite à la baisse de l’actif immobilisé de 7,5%
combinée à la stagnation du financement permanent ;
* Cette cession devrait correspondre à une plus value variant entre M MAD 50 et M MAD 100 à fin 2010.

ANALYSE & RECHERCHE 19


Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
• Pour sa part, le BFR enregistre une légère augmentation de 1,1% à M MAD 582,9 en
raison de la hausse de 28,2% des stocks à M MAD 246,6 et de 23,7% des autres
créances et comptes de régularisations à M MAD 184,3, atténuée par
l’accroissement de 22,7% du poste fournisseurs à M MAD 308,1. De leur côté,
les délais clients reculent de 14,7% à 239 jours, tandis que les délais fournisseurs
s’apprécient de 2,5% à 132 jours en S1-2010 ;
• Par conséquent, la trésorerie nette est positive de M MAD 83,9 en progression de
14,2% par rapport au 30/06/2009 ;
• L’endettement net s’élève, quant à lui, à M MAD 137,0 contre M MAD 198,1 à fin
juin 2009, réduisant ainsi le gearing de 11,2 points à 20,1%.

ANALYSE & RECHERCHE 20


Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
L’export, relais de croissance du Groupe
Arrivé bientôt à échéance, le PERG a largement dépassé son objectif initial, portant
ainsi le TER à 96,5% en 2009. De ce fait, l’activité câblage électrique au Maroc devrait
se cantonner (i) au renouvellement des câbles d’électrification en cas de dommage,
et (ii) à la mise en place de nouveaux câbles électriques dans le cadre des chantiers
de grande envergure lancés par le Royaume pour la prochaine décennie notamment
dans les secteurs du BTP et du transport. De même, pour l’activité câblage télécoms
dont le champs d’activité s’effiloche en raison de la substitution progressive par la
fibre optique.
En revanche, les activités câblage automobile et aéronautique ainsi que le segment
export du spécialiste du câblage électrique devraient reprendre compte tenu d’un
contexte international en amélioration.
Dans ce sillage, le Groupe NEXANS MAROC devrait amplement profiter de la
dynamisation de ces secteurs d’activité sur lesquels il dispose d’une longue expertise.

BTP
Le secteur des Travaux Publics devrait continuer à bénéficier du soutien du
Gouvernement qui entend poursuivre les chantiers entamés (projets routiers,
portuaires, tramway, etc.). Cette situation, combinée à la relance escomptée de la
filière du logement économique et social suite à l’adoption de mesures incitatives
dans le cadre du projet de la Loi de Finances 2011, devrait permettre au secteur du
câblage électrique de maintenir une activité pérenne au Maroc.
Quant à l’export, l’activité du câblage électrique devrait s’accroître du fait du faible
taux d’électrification en Afrique de l’Ouest qui constitue un levier de croissance
important.

L’automobile
Destinée principalement à l’export, cette activité devrait profiter de la relance
escomptée du marché automobile européen en 2011. Au Maroc le démarrage prévu,
en 2012, de la nouvelle usine RENAULT Tanger devrait permettre le renforcement du
tissu des sous-traitants dans le secteur, ouvrant probablement de nouvelles
perspectives pour NEXANS MAROC.

L’aéronautique
Dans le cadre de la délocalisation de l’industrie aéronautique européenne vers des
pays à bas coûts et à proximité des usines de montage, l'État marocain a mis en place
des mesures incitatives afin d’encourager le développement de cette activité au
Maroc et en faire un hub de production au Sud de l’Europe. Le potentiel estimé de
développement du secteur au Maroc se chiffre à environ MAD 4,0 Md de PIB
additionnels et devrait se traduire par la création de près de 15 000 nouveaux emplois
directs à horizon 2015.
ANALYSE & RECHERCHE 21
Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
En effet et compte tenu de son partenariat avec AIRBUS ainsi que d’une main
d’œuvre qualifiée, NEXANS MAROC table sur un chiffre d’affaires prévisionnel de plus
de M MAD 87, dont 70% à l’export. Plus d’une vingtaine de donneurs d’ordres sont
identifiés sur les quatre continents notamment en France, en Allemagne, en Chine, au
Mexique, en Tunisie, en Australie, etc.
Vers un renforcement de l’export
Dans un contexte de reprise à l’international, le Groupe NEXANS MAROC déploie ses
efforts notamment dans :
• Le recentrage de ses activités dans son core business à savoir le câblage, les
transformateurs et les équipements électriques ;
• L’intensification de ses investissements dont la moyenne annuelle devrait
varier entre M MAD 70 et M MAD 80 (M MAD 66 pour 2011 et M MAD 70 pour
2012) ;
• L’amélioration de sa compétitivité dans un contexte d’exacerbation de la
concurrence tant national qu’international ;
• L’implémentation de plans de restructuration et de réduction des coûts fixes
entamés en 2010 ;
• L’adoption d’une stratégie de croissance externe et ce, à travers
d’éventuelles opérations d’acquisition financées par fonds propres
notamment en Afrique de l’Ouest ;
• Et, le développement de l’activité export, compte tenu des atouts
géo-politiques du Maroc ainsi que des besoins croissants en électrification* en
Afrique, portant ainsi la part des revenus de cette activité à 40% du chiffre
d’affaires total en 2010.

* Le niveau d’électrification en Afrique ne dépasse pas les 8% - hors l’Afrique du Sud et les pays de l’Afrique du
Nord).

ANALYSE & RECHERCHE 22


Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
La matrice de positionnement stratégique de NEXANS MAROC, élaborée par nos soins,
illustre notre vision sur le présent et l’avenir de la société :
BKB Strategic Positioner Diamond
Échelle
d'évaluation
0 : Faible
1 : Plutôt faible
2 : Moyenne
3 : Plutôt forte
Position commerciale
3 4 : Forte
2
Maîtrise des zones
1 Niveaux de marges
de risques
0

Atouts compétitifs Santé bilancielle

Situation actuelle Situation cible

Situation actuelle Situation cible

Position commerciale: (3) Position commerciale : (2)


- Des parts de marché généralement confortables - Éventuel gain de market shares additionnelles
sur le marché national ; sur le câblage automobile avec le démarrage de
- Positionnement à l'export modeste pour une filiale l'usine RENAULT Tanger et l'arrivée future de
du leader mondial du câblage. nouveaux constructeurs ;
- Maintien des parts de marché sur les autres
segments, compte tenu de l'intensification de la
concurrence ;
- Recherche de nouveaux débouchés à l’export.

Niveaux de marges : (1) Niveaux de marges : (2)


- Faibles marges d’exploitation en 2009 ; - Intensification des plans de restructuration,
- Taux d'utilisation des unités de production de induisant une réduction des coûts fixes et
80%. variables opératoires ;
- Pleine capacité de production (100%) escomptée
en 2011 ;
- Abandon de l'activité batteries.

Santé bilancielle : (3) Santé bilancielle : (3)


- Des ressources permanentes stabilisées ; - Allègement du BFR grâce à une meilleure gestion
- Une gestion optimisée de la dette, dégageant des stocks et une stratégie de recouvrement des
davantage de capacité d’endettement (un gearing créances intensive ;
de 30,7% à fin 2009). - Un endettement confiné à long terme ;
- Accroissement continu de la trésorerie nette
positive.

Atouts compétitifs : (2) Atouts compétitifs : (3)


- Un outil industriel performant particulièrement - Renforcement des capacités de production grâce
dans le tréfilage et l'assemblage des fils ; à l'accroissement des investissements ;
- Une main d'œuvre qualifiée pour l'activité - Un portefeuille clients diversifié à
aéronautique. l’international.

Maîtrise des zones de risques : (2) Maîtrise des zones de risques : (2)
- Volatilité des cours du cuivre ; - Recentrage sur le core business du Groupe ;
- Faible risque de croissance économique en 2011 - Compétitivité sur la main d'œuvre compromise ;
chez les partenaires économiques européen du - Dépendance de sa stratégie de celle de sa
Maroc. maison mère.

ANALYSE & RECHERCHE 23


Recherche Stock Picking

NEXANS MAROC
Des marges à améliorer
A court terme et compte tenu des perspectives de développement au cours des trois
prochaines années, le Groupe NEXANS MAROC devrait générer un chiffre d’affaires
consolidé en hausse de 10,0% à M MAD 1 609,7 en 2010, de 10,5% à M MAD 1 778,7 en
2011 et de 8,0% à M MAD 1 921,0 en 2012.
Estimations BMCE Capital
M MAD 2010E 2011P 2012P
Chiffre d'affaires consolidé 1 609,7 1 778,7 1 921,0
Var% 10,0% 10,5% 8,0%
EBITDA consolidé 156,1 177,9 194,0
Var% 18,3% 13,9% 9,1%
Marge d'EBITDA 9,7% 10,0% 10,1%
Résultat d'exploitation consolidé 91,8 103,2 115,3
Var% 18,2% 12,4% 11,7%
Marge opérationnelle 5,7% 5,8% 6,0%
RNPG 99,4 59,4 67,5
Var% 107,1% -40,3% 13,6%
Marge nette 6,2% 3,3% 3,5%

Le résultat d’exploitation consolidé devrait, quant à lui, s’établir à M MAD 91,8 en


2010, à M MAD 103,2 en 2011 et à M MAD 115,3 en 2012, dégageant une marge
opérationnelle de 5,7%, de 5,8% et de 6,0% respectivement.
Enfin, le résultat net part du Groupe devrait s’élever à M MAD 99,4 en 2010, du fait
d’une plus-value prévue sur la cession de l’activité batterie à la société ALMA BAT,
que nous estimons à M MAD 70,0 avec la perspective éventuelle de la distribution
d’un dividende exceptionnel au titre de l’exercice 2010. La capacité bénéficiaire
devrait se fixer, quant à elle, à M MAD 59,4 en 2011 et à M MAD 67,5 en 2012.
La marge nette devrait être en moyenne de 4,3% sur la période 2010-2012.

Jouer le cuivre, jouer NEXANS MAROC


Le leader national du câblage électrique s’engage dans le renforcement de son
leadership à travers la diversification de son activité par l’ouverture d’une unité de
production dédiée au câblage aéronautique, nouveau relais de croissance. Cette
diversification s’accompagne paradoxalement par un recentrage sur son core business
et ce, dans la perspective d’assurer une plus grande cohérence stratégique des
activités.
Compte tenu de la reprise escomptée de la conjoncture internationale, le Groupe
NEXANS MAROC devrait être en mesure d’asseoir ses positions au Maroc et de
développer son activité export, en dépit d’une amplification de la concurrence tant
locale qu’étrangère aussi bien par des opérateurs marocains qu’étrangers.
Fortement dépendante de la hausse des cours du cuivre, l’amélioration dans
l’avenir du chiffre d’affaires et des marges devrait impacter positivement le
cours de NEXANS MAROC. A Accumuler.

ANALYSE & RECHERCHE 24


Recherche Stock Picking

Summary table
COMPTES DE RESULTAT (M MAD) 2007 2008 2009 2010E 2011P 2012P
CA Conso 1 720,0 1 839,4 1 463,3 1 609,7 1 778,7 1 921,0
EBITDA 131,5 123,1 132,0 156,1 177,9 194,0
EBIT 92,1 67,2 77,6 91,8 103,2 115,3
Résultat avant impôts 72,2 67,1 70,0 145,2 86,6 98,7
impôts 16,9 3,7 20,6 43,6 26,0 29,6
RNPG 53,9 62,6 48,0 99,4 59,4 67,5
Intérets minoritaires 1,5 0,8 1,4 2,3 1,3 1,6
BILAN (M MAD)
Immobilisations nettes totales 199,8 247,4 260,9 339,7 382,6 421,6
Besoin Fonds de Roulement (BFR) 807,1 668,2 612,3 650,0 617,1 568,0
Capitaux employés 1 006,9 915,5 873,2 989,6 999,7 989,5
Dettes nettes 381,8 258,5 204,4 234,2 245,4 196,5
AUTRES ELEMENTS
Capitalisation boursière 617,0 617,0 617,0 617,0 617,0 617,0
Valeur d'entreprise 998,8 875,5 821,3 851,1 862,4 813,4
MARGES ET RATIOS
Variation du CA - 6,9% -20,4% 10,0% 10,5% 8,0%
Variation de l'EBITDA - -6,4% 7,2% 18,3% 13,9% 9,1%
Variation de l'EBIT - -27,0% 15,5% 18,2% 12,4% 11,7%
Marge d'EBITDA 7,6% 6,7% 9,0% 9,7% 10,0% 10,1%
Marge d'EBIT 5,4% 3,7% 5,3% 5,7% 5,8% 6,0%
ROCE 6,1% 5,2% 6,2% 6,6% 7,3% 8,3%
Gearing 64,4% 40,5% 30,7% 31,8% 33,1% 25,1%
RATIOS BOURSIERS
VE/CA 0,6x 0,5x 0,6x 0,5x 0,5x 0,4x
VE/EBITDA 7,6x 7,1x 6,2x 5,5x 4,8x 4,2x
VE/EBIT 10,8x 13,0x 10,6x 9,3x 8,4x 7,1x
VE/CE 1,0x 1,0x 0,9x 0,9x 0,9x 0,8x
PER 11,5x 9,9x 12,9x 6,2x 10,4x 9,1x
P/B 1,0x 1,0x 0,9x 0,8x 0,8x 0,8x
Rendement brut 2,9% 3,5% 4,4% 9,1% 4,4% 4,4%
PER SHARE DATA (MAD)
BPA 24,0 27,9 21,4 44,3 26,5 30,1
DPA 8,0 9,5 12,0 25,0 12,0 12,0
ANPA 264,4 284,3 296,6 328,6 330,1 348,3

Données en consolidées

Ratios boursiers calculés sur la base d'un cours de MAD 275 observé le 27 décembre 2010

ANALYSE & RECHERCHE 25


Recherche Stock Picking

Système de recommandation :
La recommandation adoptée par la Direction Analyse & Recherche de BMCE Capital est déterminée en fonction
du potentiel de hausse ou de baisse de la valeur en question à horizon 12 mois.
La Direction Analyse & Recherche retient sept recommandations : Achat, Accumuler, Conserver, Alléger, Vendre,
Suspendu et Pas de recommandation. Dans des cas spécifiques et pour une courte période, l’analyste peut choisir de
suspendre son opinion, auquel cas il utilise la mention Suspendu.
Définition des différentes recommandations :
• Achat : la valeur devrait générer un gain total de plus de 15% à horizon 12 mois ;
• Accumuler : la valeur devrait générer un gain total compris entre +6% et +15% à horizon 12 mois ;
• Conserver : la valeur devrait générer un gain total compris entre +6% et –6% à horizon 12 mois ;
• Alléger : la valeur devrait accuser une baisse totale comprise entre -6% et -15% à horizon 12 mois ;
• Vendre : la valeur devrait accuser une baisse totale de plus de -15% à horizon 12 mois ;
• Suspendu : la recommandation est suspendue en raison d’une opération capitalistique (OPA, OPE ou autre)
ou suite à une incertitude concernant son avenir ;
• Pas de recommandation : spécifiquement pour les filiales du Groupe BMCE Bank et pour
les émetteurs avec lesquels BMCE CAPITAL BOURSE est en deal.

Vendre Alléger Conserver Accumuler Achat

-15% -6% +6% +15%


Disclaimer :
La Direction Analyse & Recherche de BMCE Capital est désignée par BMCE Capital Bourse, société de bourse constituée
sous forme de société anonyme au capital social de MAD 10 000 000, dont le siège social est sis 140, Avenue Hassan II,
Tour BMCE, Casablanca, inscrite au Registre de Commerce de Casablanca sous le N° 77 971, autorisée par l’agrément du
Ministère des Finances N° 3/26, en tant qu’entité en charge de la production de l’ensemble des publications boursières
de BMCE Capital Bourse.
Le détachement du bureau Analyse & Recherche de la société de Bourse a été opéré courant l’exercice 2000, afin de
garantir une plus grande indépendance éditoriale dans l’exercice des fonctions de production et d’éviter ainsi,
de manière maximale, la survenance de risques de conflits d’intérêts.
La Direction Analyse & Recherche a mis en place une organisation et des procédures, notamment une muraille de chine,
destinées à garantir l’indépendance des analystes financiers et la primauté des intérêts des clients. Aussi, Il est
instauré une période de black-out, allant de la date de début de l’élaboration de la note de recherche jusqu’à trois
mois après sa publication, durant laquelle les analystes financiers s’interdisent de négocier des actions pour leur propre
compte en relation avec les émetteurs et les secteurs qu’ils suivent.
Le présent document a été préparé par la Direction Analyse & Recherche et publié conformément aux procédures en
vigueur. Les informations contenues dans le présent document proviennent de différentes sources dignes de foi, mais
ne sauraient en cas de préjudice résultant de l’utilisation de ces informations, engager la responsabilité de la Direction
Analyse &Recherche, ni de BMCE Capital ni de BMCE Capital Bourse, y compris en cas d’imprudence ou de négligence.
Les informations contenues dans le présent document, et toute opinion exprimée dans celui-ci ne constituent en aucun
cas une incitation à l’investissement en bourse. Elles ne sont données qu’à titre indicatif et ne sauraient être
assimilées à un quelconque conseil.
En particulier, tout revenu provenant des titres objet de la présente analyse peut fluctuer et les cours de ces titres
peuvent évoluer à la hausse comme à la baisse. Ainsi, les investisseurs peuvent récupérer moins que leur investissement
initial et les performances passées ne présument en rien des performances futures. Aussi, les taux de change des
devises peuvent avoir une incidence négative sur la valeur, prix ou revenus des titres mentionnés dans le présent
document. En outre, les investisseurs étrangers qui détiennent des titres assument effectivement un risque devises.
Le présent document a été préparé à l’intention des seuls clients de BMCE Capital et BMCE Capital Bourse ; il est
destiné au seul usage interne des destinataires. Ce document s’adresse à des investisseurs avertis aux risques liés aux
marchés financiers. Si un particulier venait à être en possession du présent document, il ne devra pas fonder son
éventuelle décision d’investissement uniquement sur la base dudit document et devra consulter ses propres conseillers.
Les investisseurs devront solliciter des conseils financiers pour s’assurer des stratégies d’investissement examinées ou
recommandées dans le présent document, et devraient comprendre que des opinions relatives aux perspectives futures
peuvent ne pas se réaliser.
La Direction Analyse & Recherche, BMCE Capital et BMCE Capital Bourse déclinent individuellement et collectivement
toute responsabilité au titre du présent document et ne donnent aucune garantie quant à la réalisation des objectifs et
recommandations formulés dans la présente note ni à l’exactitude et la véracité des informations qui y sont
contenues.
Toute utilisation, communication, reproduction ou distribution non autorisée du présent document est interdite. Les
informations et explications reproduites dans cette étude sont l’expression d’une opinion; elles sont données de bonne
foi et sont susceptibles d’être changées sans préavis.

ANALYSE & RECHERCHE 26


Youssef Benkirane - Président du Directoire

Sales Analyse & Recherche


Mehdi Bouabid, Anass Mikou, Mamoun Kettani, Fadwa Housni - Directeur
Abdelilah Moutassedik Hicham Saadani – Directeur Adjoint
Zahra Lazrak, Aida Alami, Ghita Benider, Amine Bentahila,
Nasreddine Lazrak, Ismail El Kadiri, Hajar Tahri

Trading Electronique
Badr Tahri – Directeur
Hamza Chami

BMCE CAPITAL BOURSE


Société de Bourse S.A.
www.bmcecapitalbourse.com
© Décembre 2010

Tour BMCE, Rond Point Hassan II, Casablanca — Tél : +212 522 49 89 76 - Fax +212 522 26 98 60