Vous êtes sur la page 1sur 35

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Université Tunis El Manar


École Nationale d’Ingénieurs de Tunis

Département Technologies de l’Information et de la Communication

Omar Bouaouina
1ère Année Génie Informatique Groupe 2

Rapport de Stage Ouvrier au sein de la


Direction Régionale de Sousse de
Tunisie Télécom

effectué du 02/07/2018 au 31/07/2018

Elaboré par Bouaouina Omar


Classe 1ère Année Génie Informatique Groupe 2
Encadrante Mme Amira Hassen

Année Universitaire
2017-2018
Remerciements

Je souhaite tout d’abord remercier la Direction Régionale de Sousse de Tunisie Télécom


pour l’accueil chaleureux afin de passer mon stage ouvrier dans ses locaux.

Je tiens également à remercier mon encadrante, Mme Amira Hassen, ainsi que son col-
lègue, Mme Khaoula Sboui, les membres du bureau d’études concernant le service de
planification, d’ingénierie et du déploiement, pour leur accompagnement et leur collabo-
ration, dans l’explication que ce soit des choses théoriques ainsi que pratiques, ou soit
du fonctionnement de l’entreprise, ainsi que tous les agents qui m’ont aidé pendant cette
période directement ou indirectement.

Je présente de même mes sentiments respectueux à l’École Nationale d’Ingénieurs de Tunis


qui m’a accordé cette possibilité de faire un premier pas dans la vie professionnelle.

2
Table des matières

Liste des figures 4

Liste des acronymes 6

Introduction Générale 7

1 Tunisie Télécom 9

Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9

1.1 Présentation de Tunisie Télécom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9

1.2 Organigramme de l’entreprise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10

1.3 Bureau d’études . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11

Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11

2 Notions Théoriques 12

2.1 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12

2.2 Réseaux Locaux d’Abonnés (RLA) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12

2.2.1 Définition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12

2.2.2 Types de réseau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12

2.2.3 Hiérarchie du réseau téléphonique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13

2.2.3.1 Répartiteur Général . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14

3
TABLE DES MATIÈRES 4

2.2.3.2 Sous Répartiteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15

2.2.3.3 Point de Concentration . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16

2.2.3.4 Les câbles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17

2.3 Système d’Informations Géographique (GIS) . . . . . . . . . . . . . . . . . 18

2.3.1 Définition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18

2.3.2 Modular GIS Environment . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19

2.3.2.1 Définition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19

2.3.2.2 Architechture Modulaire du MGE . . . . . . . . . . . . . . 19

2.3.2.3 Création d’un projet MGE . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20

2.3.3 Workflow Backbones . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24

2.3.4 Migration au NIM . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24

2.3.5 Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25

3 Tâches Effectuées 26

3.1 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26

3.2 Calcul des taux d’occupation des cartes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 26

3.3 Collecte des PC avec l’application web . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27

3.4 Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 32

4 Reflexions Personnelles 33

4.1 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33

4.2 Avantages . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33

4.3 Inconvénients . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33

4.4 Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 34

Conclusion Générale 34
Liste des figures

1.1 Organigramme de Tunisie Télécom . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10

2.1 Hiérarchie du réseau téléphonique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13

2.2 Composition d’un répartiteur général . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14

2.3 L’intérieur d’un sous répartiteur optique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15

2.4 Point de Concentration sur poteau . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16

2.5 Point de Concentration sur façade . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16

2.6 Différents câbles formant le RLA . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17

2.7 Différentes contenances des câbles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18

2.8 Architechture Modulaire du MGE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 19

2.9 Exemple d’un fond de plan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21

2.10 Exemple d’une carte des rues . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21

2.11 Exemple d’une carte sous répartiteur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22

2.12 Exemple d’une carte génie civil . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22

2.13 Exemple d’un plan d’association . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23

2.14 Exemple d’une carte distribution directe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23

2.15 Interface du Workflow Backbones . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24

3.1 Statistiques Juin 2018 pour les châssis des différentes sites de Sousse . . . . 27

5
LISTE DES FIGURES 6

3.2 Plan Itinéraire de Borjine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 28

3.3 Interface de connexion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29

3.4 Page principale de l’application . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29

3.5 Symboles pour les différents types des PC . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30

3.6 Sélection d’un PC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 30

3.7 Choix de l’éditeur intelligent . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31

3.8 Choix du type du PC . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31


Liste des acronymes

ADSL Asymmetric Digital Subscriber Line

CAO Conception Assistée par Ordinateur

DGA Directeur Général Adjoint

FO Fibre Optique

FR Frame Relay

GIS Geographic Information System

IP-MSAN Internet Protocol for MultiService Access Node

MGE Modular GIS Environment

NIM Network Inventory Management

PAO Publication Assistée par Ordinateur

PC Point de Concentration

PDG Président-Directeur Général

RG Répartiteur Général

RLA Réseau Local d’Abonné

SDSL Symmetric Digital Subscriber Line

SGBDR Système de Gestion de Base de Données Relationnel

SQL Structured Query Language

SR Sous Répartiteur

TT Tunisie Télécom

VDSL Very-high-bit-rate Digital Subscriber Line

7
Introduction Générale

Les télécommunications sont l’ensemble des procédures permettant la transmission ou la


véhicule des informations telles que des signaux, des messages, des voix, des images et
d’autres, d’un émetteur à un récepteur, à distance et par le biais de différents moyens
telles que le radio, le téléphone et récemment les réseaux informatiques.

De nos jours, les télécommunications sont profondément liées à l’informatique au point


d’être indissociable d’elle, la connexion du modem sur la ligne téléphonique pour accéder à
l’Internet et la mise en œuvre des techniques informatiques par les opérateurs de télécom-
munication pour l’approvisionnement des services mobiles ou autres sont des exemples
évidents de telle relation.

J’ai opté pour le domaine des télécommunications pour enrichir ma formation en génie
informatique, et la direction régionale de Sousse de Tunisie Télécom m’a permis, à travers
un stage ouvrier effectué au bureau d’études là bas, non seulement de pouvoir exploiter ce
domaine, mais également la possibilité de découvrir le monde du travail, d’être en contact
avec les ouvriers et les ingénieurs et finalement d’acquérir des nouvelles connaissances
théoriques ainsi que pratiques.

Ce rapport comporte quatre chapitres. Le Chapitre 1 présente Tunisie Télécom et l’orga-


nigramme de cette entreprise, ainsi que le bureau d’études où le stage a été effectué. Puis,
les Chapitres 2 et 3 montre les différentes notions théoriques apprises pendant ce stage
ainsi que les différentes tâches j’ai été donné durant cette période pour conclure avec les
critiques dans le Chapitre 4.

8
Chapitre 1

Tunisie Télécom

Introduction

ans ce chapitre, je présenterai, d’une manière générale, Tunisie Télécom ainsi que
D son organigramme, tout en parlant du bureau d’études de la direction régionale.

1.1 Présentation de Tunisie Télécom

Crée suite à la promulgation de la loi N°36 du 17 avril 1995, l’office national des télécom-
munications, plus tard connu sous le nom commercial de "Tunisie Télécom" en changeant
de statut juridique, en vertu du décret N°30 du 5 avril 2004, pour devenir une société
anonyme, est un opérateur historique de télécommunications en Tunisie.

Cette société se compose de 24 directions régionales, de 140 Espaces TT et points de vente


et de plus de 13 mille points de vente privés et elle emploie plus de 6000 agents.

De même, elle compte dans ses rangs plus de 6 millions abonnés, dans la téléphonie fixe
et mobile, en Tunisie et à l’étranger et elle joue un rôle important dans l’amélioration
du taux de pénétration de l’Internet en Tunisie, ce qui lui permet d’atteindre 140 mille
abonnés à la toile à la fin du mois d’avril 2008.

9
1.2 Organigramme de l’entreprise 10

Tunisie Télécom est particulièrement chargé de :


— L’installation, l’entretien et l’exploitation des réseaux publics de télécommunica-
tions.
— L’offre de tous les services publics ou privés de télécommunications correspondants
aux divers besoins à caractère social et économique.
— La contribution ou développement des études et recherches scientifiques liées au
secteur de télécommunications.
— La promotion des nouveaux services de télécommunications.

1.2 Organigramme de l’entreprise

L’organisation de Tunisie Télécom est comme suit (Voir figure 1.1) :

Figure 1.1 – Organigramme de Tunisie Télécom


1.3 Bureau d’études 11

1.3 Bureau d’études

Pendant le stage effectué au sein de Tunisie Télécom, j’ai été assigné au bureau d’études,
qui est un service en télécommunications dont la fonction essentielle est la réalisation
des grands projets de télécommunication qui couvrent les différents zones de la région et
admettent beaucoup de mesures et caractères.

Plusieurs facteurs interviennent dans l’idée de réaliser un certain projet ou dans la décision
pour réaliser ce projet, dont on peut citer :
— Les demandes énormes d’abonnements des populations des zones proches et non
couvertes par le réseau de télécom, d’où la pensée à des projets pour agrandir le
réseau.
— L’existence des régions importants pour des raisons économiques.
Ce bureau est très important vu qu’il assure une liaison technique ainsi que administrative
entre ces zones non incluses dans le réseau avec ses habitants d’une part et le réseau de
télécom d’autre part.

Conclusion

Après avoir eu une vue générale de Tunisie Télécom et du bureau d’études, je vais parler
des différentes notions théoriques apprises pendant ce stage.
Chapitre 2

Notions Théoriques

2.1 Introduction

ans ce chapitre, je parlerai de différents notions théoriques que je devais apprendre


D pour pouvoir comprendre les tâches du bureau d’études.

2.2 Réseaux Locaux d’Abonnés (RLA)

2.2.1 Définition

Le réseau local d’abonné est un ensemble de dispositifs, dites d’extrémités, qui assure le
rattachement des postes téléphoniques au commutateur.

Ce réseau doit être bien exploité et organisé afin qu’un abonné puisse échanger des com-
munications, facilement, avec n’importe quel autre abonné, que se soit national ou inter-
national.

2.2.2 Types de réseau

Les RLA admettent les deux structures suivantes :


— Structure rigide dans laquelle tous les abonnés sont raccordés au central à l’aide
de câbles "multi-paires"

12
2.2 Réseaux Locaux d’Abonnés (RLA) 13

— Structure souple qui englobe tous les dispositifs d’extrémités et assure une
grande flexibilité envers les extensions.

2.2.3 Hiérarchie du réseau téléphonique

La figure ci-dessous montre les différents dispositifs constituants un tel réseau (Voir figure
2.1) :

Figure 2.1 – Hiérarchie du réseau téléphonique


2.2 Réseaux Locaux d’Abonnés (RLA) 14

Discutons maintenant les principaux dispositifs :

2.2.3.1 Répartiteur Général

Le répartiteur général (RG) (Voir figure 2.2) est un bâtit métallique qui représente l’in-
terface entre le central et les RLA.

Figure 2.2 – Composition d’un répartiteur général

Il effectue principalement les trois fonctions suivantes :


— La répartition, en assurant la liaison entre les équipements de communication
ou de transmission, qui sont affectés soit à un abonné, soit à un circuit, et les
conducteurs de la ligne qui relie l’auto-commutateur au poste d’abonné ou à un
auto-commutateur distant, par l’intermédiaire des câbles, soit de transport dans le
cas d’une distribution souple, soit de distribution.
2.2 Réseaux Locaux d’Abonnés (RLA) 15

— La protection des équipements ainsi que du personnel contre par exemple les
surcharges électriques accidentelles engendrées par les lignes d’énergie en équipant
les dispositifs, ou par la foudre.
— La coupure, soit en supprimant la jarretière ou soit en introduisant, dans la ré-
glette horizontale, un griffe permettant d’éloigner les deux lamelles de sa paire,
afin d’isoler la ligne d’un abonné pour diverses raisons, telles que la résiliation du
contrat, la suspension provisoire, etc.

2.2.3.2 Sous Répartiteur

Le sous répartiteur (SR) est une armoire installée sur la voie publique (Voir figure 2.3), qui
joue le rôle d’une interface entre les câbles de distribution et de transport, ainsi que le rôle
d’un organe de raccordement reliant le répartiteur général aux points de concentrations.

Figure 2.3 – L’intérieur d’un sous répartiteur optique


2.2 Réseaux Locaux d’Abonnés (RLA) 16

2.2.3.3 Point de Concentration

Les points de concentration (PC) sont des boîtes installées soit sur poteaux (Voir figure
2.4), soit sur façades (Voir figure 2.5), soit à l’intérieur des immeubles sous forme des
réglettes ou soit sous forme des niches pour les réseaux souterrains intégrales, qui per-
mettent notamment de relier les câbles de distribution avec les câbles de branchement, en
divisant les paires des câbles et les envoyant chacune à un abonné, ainsi que localiser les
défauts soit côté abonné, soit côté SR.

Figure 2.4 – Point de Concentration sur poteau

Figure 2.5 – Point de Concentration sur façade


2.2 Réseaux Locaux d’Abonnés (RLA) 17

Selon la capacité, on distingue les PC à 7 paires utilisés généralement pour les quartiers
de logement normal et ceux à 14 paires pour les grands bâtiments, immeubles, hôtels, etc.

2.2.3.4 Les câbles

Pour pouvoir raccorder le poste abonné à la réglette verticale du répartiteur général, on


fait appel à des câbles spéciaux qui assure l’acheminement des communications, d’un point
à un autre, à travers le réseau (Voir figure 2.6) :

Figure 2.6 – Différents câbles formant le RLA

Parlons maintenant des câbles figurants dans la figure au dessus :


— Les câbles de transport, qui assure l’acheminement des communications entre les
SR et le central.
— Les câbles de distribution, qui relient les SR au PC.
— Les câbles de branchement, qui relient le poste abonné au PC.
Il existe deux autres types des câbles qui n’apparaissent pas dans la figure :
— Les câbles de jonction, qui relient les centraux entre eux.
— Les câbles de liaison ou de rocade, qui relient deux SR.
2.3 Système d’Informations Géographique (GIS) 18

Dans les plans, on constate que les câbles ont différentes représentations selon la conte-
nance ou l’extension, qui représente le nombre nominal de paires (Voir figure 2.7) :

Figure 2.7 – Différentes contenances des câbles

2.3 Système d’Informations Géographique (GIS)

2.3.1 Définition

Le système d’information géographique ou le SIG (GIS en anglais), est un logiciel, de


localisation à distance, permettant la réunion du travail, à travers une connexion commune
à un réseau, pour l’exploitation d’une unique base de données comprenant toutes les
informations sur le réseau téléphonique.

Il assure principalement les fonctions suivantes :


— Le capture, l’analyse, la récupération et la manipulation des données.
— La création et la mise à jour des projets de télécommunications, en particulier ceux
des travaux RLA.
— La visualisation des données géographiques.
— L’affichage et la rédaction cartographique.
Tout le travail sera partagé entre ces intervenants afin d’assurer la continuité des services,
la facilité du travail ainsi que la réduction du temps d’exécution, à travers la circulation de
l’information via un réseau et en exploitant le GIS qui propose pour chaque intervenant
une interface bien déterminée qui limite son intervention seulement pour les manipulations
des rubriques qui lui concerne, que se soit le conseil, la saisie ou autre.
2.3 Système d’Informations Géographique (GIS) 19

2.3.2 Modular GIS Environment

2.3.2.1 Définition

Le "Modular GIS Environment" (MGE) (l’environnement SIG modulaire en français),


produit de la société INTERGRAPH, est le système d’information géographique utilisée
au sein de Tunisie Télécom, qui s’applique, d’une part sur un logiciel graphique, capable
de créer et de gérer des entités graphiques, et d’autre part sur un système de gestion de
base de données relationnelles à la norme SQL, capable de gérer l’information descriptive
alphanumérique associée aux entités graphiques.

Les liens entre les données graphiques et les données alphanumériques sont établies grâce
à un système d’interface relationnelle et les relations entre les applicatifs et les données
sont établies par le MGE.

2.3.2.2 Architechture Modulaire du MGE

Le MGE présente une architecture modulaire et est hiérarchisé sur les six niveaux fonc-
tionnels suivants (Voir figure 2.8) :

Figure 2.8 – Architechture Modulaire du MGE


2.3 Système d’Informations Géographique (GIS) 20

— MGAD (MGE Base Administration), trouvé sur le serveur et dans lequel


l’administrateur peut créer et modifier les différentes entités graphique utilisées
dans les différentes cartes a créer.
— MGMAP (MGE Base Mapper), assurant la mise à jour ou la modification, en
permettant l’ajout des entités graphiques sur les cartes à créer et de les définir.
— MGNUC (MGE Base Nucleus), permettant la rechercher des erreurs éven-
tuelles sur les différentes cartes ainsi que la possibilités de les corrigées.
— RIS (Relation Interface Système), qui communique directement avec la base
de données relationnelle utilisée avec le MGE et assure le transfert des données
entre un projet MGE et la SGBDR du projet.
— Microstation, étant le moteur graphique du système qui offre des capacités gra-
phique complète d’un logiciel de PAO et CAO permettant de dessiner une géométrie
vectoriel de l’information.
— SGBDR (INFORMIX), utilisé pour stocker des informations lesquelles sont
généralement associées aux données graphiques.

2.3.2.3 Création d’un projet MGE

Pour créer un projet MGE, il faut respecter des règles concernant le contenu du dossier
dgn du chaque projet.

Ces règles indique que le dossier doit comporter :


— Une seule carte (.dgn) comportant le fond de plan vectorisé de la zone géographique
correspondante au RG (Voir figure 2.9) :
2.3 Système d’Informations Géographique (GIS) 21

Figure 2.9 – Exemple d’un fond de plan

— Une seule carte (.dgn) comportant les entités graphiques des noms de rues, im-
meubles, numéros des maisons, résidences, numéro de lots (Voir figure 2.10) :

Figure 2.10 – Exemple d’une carte des rues

— Chaque plan du SR est représenté par une seule carte (.dgn) comportant les entités
graphiques SR, PCs et les gains de paires correspondants (Voir figure 2.11) :
2.3 Système d’Informations Géographique (GIS) 22

Figure 2.11 – Exemple d’une carte sous répartiteur

— Chaque plan de Génie Civil d’un sous répartiteur (SR) est représenté par une seule
carte (.dgn) comportant les entités graphiques des chambres et des canalisations
(Voir figure 2.12) :

Figure 2.12 – Exemple d’une carte génie civil

— Chaque plan d’association d’un sous répartiteur (SR) est représenté par une seule
carte (.dgn) comportant les entités graphiques des câbles, des divisions, des attentes
et des azéro (Voir figure 2.13) :
2.3 Système d’Informations Géographique (GIS) 23

Figure 2.13 – Exemple d’un plan d’association

— Trois cartes pour la représentation de la distribution directe des trois catégories


(Association, Génie civil et PC) (Voir figure 2.14) :

Figure 2.14 – Exemple d’une carte distribution directe

Ces cartes là, après création, seront superposées.


2.3 Système d’Informations Géographique (GIS) 24

2.3.3 Workflow Backbones

Le Workflow Backbones est le logiciel de gestion de ressources utilisé chez Tunisie Télécom,
qui a pour rôle la modélisation et la gestion informatique de l’ensemble des tâches à
accomplir par des différents acteurs impliqués dans la réalisation d’un processus métier,
ainsi que l’affectation des ports.

Il représente le système d’informations pour les commandes xDSL (ADSL, SDSL, VDSL),
fibre optique (FO), lignes spécialisées (LS) et Frame Relay (FR) et il permet l’étude, la
consultation et la suivi de ces derniers. (Voir figure 2.15) :

Figure 2.15 – Interface du Workflow Backbones

2.3.4 Migration au NIM

Le manque d’un outil de planification du réseau, l’absence de la visibilité de bout en bout


des ressources et services et l’arrivée du GIS à ses limites, se sont quelques raisons parmi
autres qui ont mené Tunisie Télécom de prendre la décision d’adapter la solution NIM
(Network Inventory Management, or gestion de l’inventaire réseau en français), proposée
par Ericsson, qui se présente comme étant le processus de tenir un registre de tous les
2.3 Système d’Informations Géographique (GIS) 25

actifs informatiques ainsi que réseau et qui offre de nombreux avantages tels que :

— La mutualisation des inventaires réseaux.


— Une meilleure visibilité pour la gestion de la capacité.
— La réduction des délais de raccordements.
— L’économie sur la durée des différents tâches avec l’automatisation de la réserva-
tion des ressources, la mise à jour automatique de l’inventaire après validation du
déploiement, etc.
— La localisation de la clientèle par rapport aux équipements existants et la définition
d’un tracé de réseau optimisé.
— La possibilité de calculer le coût du projet à déployer.

2.3.5 Conclusion

Après avoir aborder les notions théoriques, je vais présenter les tâches que j’ai été chargé
de faire pendant ce stage.
Chapitre 3

Tâches Effectuées

3.1 Introduction

ans ce chapitre, je montrerai les différentes tâches effectuées durant ce stage.


D
3.2 Calcul des taux d’occupation des cartes

La première tâche à effectuer pendant ce stage était le calcul des taux d’occupation des
cartes (ADSL, VDSL, POTS, ...) pour les châssis des différentes sites, avant et après le
swap aux IP-MSAN, pour éviter les saturations de telles cartes, vu que la direction doit
les obtenir de Tunis. (Voir figure 3.1), etc.

26
3.3 Collecte des PC avec l’application web 27

Figure 3.1 – Statistiques Juin 2018 pour les châssis des différentes sites de Sousse

3.3 Collecte des PC avec l’application web

Une autre tâche à avoir était d’utiliser un plan itinéraire de la ville de Borjine (Voir figure
3.2) pour placer les PC non encore assignés, vu que le bureau était en charge d’effectuer
cette tâche pour les PC non traîtés par le GIS depuis 2008 pour que les données des clients
associés à ces PC là seront migrées au NIM.
3.3 Collecte des PC avec l’application web 28

Figure 3.2 – Plan Itineraire de Borjine

L’application web de collecte des PC est accessible via le lien :

https://sig.tunisietelecom.tn/collecte_pc/

L’application demandera, une fois démarrée, de taper le nom d’utilisateur ainsi que le mot
de passe (Voir figure 3.3) :
3.3 Collecte des PC avec l’application web 29

Figure 3.3 – Interface de connexion

Une fois renseignés, on est redirigé vers la page principale (Voir figure 3.4) :

Figure 3.4 – Page principale de l’application


3.3 Collecte des PC avec l’application web 30

Tous les PC sont affichés sur la carte avec la symbologie suivante indiquante leurs types
(tous les PC dont l’emplacement n’a pas encore été spécifié sont affichés à la même position
avec l’icône "Autre") (Voir figure 3.5) :

Figure 3.5 – Symboles pour les différents PC

Maintenant, pour placer un PC, on doit suivre les étapes suivantes :

1. Sélectionner le PC non placé de la table (Voir figure 3.6) :

Figure 3.6 – Sélection d’un PC


3.3 Collecte des PC avec l’application web 31

2. Choisir le mode éditeur intelligent (Voir figure 3.7) :

Figure 3.7 – Choix de l’éditeur intelligent

3. Mettre le PC dans son emplacement et choisir et son type, selon le plan itinéraire
(Voir figure 3.8) :

Figure 3.8 – Choix du type du PC

4. Effectuer l’enregistrement de la mise à jour.


3.4 Conclusion 32

Ces étapes sont à refaire pour les autres PC non assignés.

3.4 Conclusion

Après avoir expliqué les tâches effectuées, je vais parler de mon expérience pendant ce
stage.
Chapitre 4

Reflexions Personnelles

4.1 Introduction

ans ce dernier chapitre, je terminerai avec les avantages ainsi que les inconvénients
D constatés tout au long de mon stage.

4.2 Avantages

Commençons, tout d’abord, par indiquer que les membres du bureau d’études étaient
assez généreux pour leur hospitalité, pour m’offrir un bureau équipé d’un ordinateur,
ainsi que pour leur patience afin de répondre à mes questions.

De plus, j’ai remarqué qu’il existe, au sein du bureau, un esprit des relations mutuelles
entre les membres, ce qui facilite le déroulement du travail et m’a fait sentir comme si
j’étais avec eux depuis longtemps.

4.3 Inconvénients

Mais, comme il y’avait des points forts, il y’avait également des points faibles tels que
l’insuffisance du personnel pour un bureau d’études, ce qui affecte le rendement du tra-
vail, l’absence de matériel de sécurité comme des caméras de surveillances et les badges

33
4.4 Conclusion 34

d’accès vu que ce bureau comporte des documents et des plans très importants, ainsi
que le manque des projets que j’ai pu aider avec ou des sorties avec l’équipe de déplace-
ment du bureau d’études pour les observer faire leur travail ainsi qu’avoir un aperçu des
équipements utilisés.

4.4 Conclusion

Ce chapitre, détaillant mon expérience le long du stage, conclura ce rapport.


Conclusion Générale

Ce rapport là est le produit des quatre semaines passées au sein du bureau d’études de la
direction régionale de Sousse de Tunisie Télécom, où j’ai pu affronté la vie professionnelle,
en interagissant avec les ouvriers là bas, en ayant une idée assez complète sur les différentes
activités et tâches effectuées par ces différents agents, ainsi que en réalisant moi même
quelques tâches.

Ce stage n’a peut-être pas été totalement parfait, mais il m’a permis d’acquérir des
connaissances que je pense qu’elles pourraient me servir plus tard dans ma formation.

35