Vous êtes sur la page 1sur 22

LA PROTHESE PARTIELLE RESINE

(OU PROTHESE TRANSITOIRE)

Cours ppa; Dr Joullié karine; 2006/2007


Introduction: les deux types de p.a.p.

• On distingue 2 grands types


de prothèses amovibles
partielles:

 La prothèse résine
-prothèse à appui ostéo-
muqueux intégral
-prothèse provisoire

 La prothèse métallique
-stellite
-prothèse à appui mixte
dento-ostéo-muqueux
-prothèse d’usage
1. Rôles de la prothèse résine

• 1. Résoudre l’urgence
esthétique,
fonctionnelle et/ou
phonétique.

- rôle psychologique
important
-Répondre au motif de
consultation grâce à sa
rapidité d’élaboration.

FONCTIONNEL

ESTHETIQUE
• 2. Tester en cas
d’édentement
antérieur, le rendu
esthétique et
phonétique.

• 3. Eviter après
avulsions, des
migrations dentaires.
• 4. Servir de guide de
cicatrisation après
intervention
chirurgicale
(avulsions,modelage de
crêtes).
• 5. Améliorer l’état
de la fibro-muqueuse
par la mise en place,
dans l’intra-dos, de
résine à prise
retardée. (matériau qui
reste souple et assure une
remise en condition
tissulaire)
• 6. Habituer le
patient à
l’encombrement d’une
prothèse amovible
(encombrement moindre
avec la prothèse d’usage).

• 7.Participer à la mise
en condition neuro-
musculo-articulaire du
patient (tester la DV, le
RI).
2. Description d’une prothèse résine
2.1. La plaque-base

• En résine
thermopolymérisable
(à ne pas confondre avec
la résine
photopolymérisable
utilisée pour les
maquettes d’occlusion)

• Recouvre les crêtes


et la totalité de la
surface ostéo-
muqueuse
• Résines
thermopolymérisables
• Résines acrylates PMMA
(polyméthylmétacrylate)
• Poudre: polymère+
iniateur+ pigments+
opacifiants+ fibres
synthétiques colorées
• Liquide: monomère +
activateur + agents
plastifiants + agents de
liaison
• L’addition du monomère
(liquide) sur le pré-polymère
(poudre), en présence d’un
activateur, provoque une
réaction de polymérisation
radicalaire.
• Initiation + propagation +
terminaison
• S’appuie sur le
cingulum des
antérieures et sur les
zones de dépouille
des faces linguales
des PM et des M
sans interférer avec
l’occlusion. (légère
sustentation dentaire)

• Prend appui sur la


gencive marginale.
• Au maxillaire, la
plaque-base recouvre
l’ensemble du palais
et s’étend + ou -
postérieurement en
fonction de
l’édentement.

• A la mandibule, elle
longe la table interne
dans la limite
compatible avec le
soulèvement du
plancher et le jeu du
frein lingual.
SUSTENTATION DENTAIRE

SUSTENTATION FIBRO-OSTEO-MUQUEUSE ++++

La plaque-base assure la sustentation et la stabilisation de


La prothèse.
• 2.2. Les crochets

• En fil étiré;

• Assurent la rétention
de la prothèse;

• Sont positionnés sur


les dents bordant les
édentements (sauf
dans les zones
esthétiques).
La rétention est assurée par des crochets en fil
répartis sur chacune des dents limitant les édentements.
La rétention est recherchée sur les dents bordant
les édentements, toujours à l’opposé des édentements.
• Les crochets peuvent
être façonnés.

• Contournés à la pince
à partir d’un jonc (fil
métallique de section
ronde) d’acier tréfilé
de 8 ou 9/10° de mm
de diamètre
• Les crochets peuvent
être préformés.

• Contournés à la pince
à partir d’un fil
métallique d’acier
tréfilé dont une des
extrémité est
préformée
industriellement en
forme de demi-lune.
• Grande flexibilité du
crochet: conférée par
sa section ronde et
par la structure
fibreuse du métal
étiré.

• Ceci autorise une plus


grande longueur du
crochet dans la zone
de CD que pour un
crochet coulé, qui lui,
est beaucoup plus
rigide.
• Un seul chef
vestibulaire (qui
ceinture la face
vestibulaire).

• La réciprocité
d’action est assurée
par le contact de la
plaque-base en résine
avec la face linguale
de la dent.
• A distance de la face
proximale de la dent
(pour permettre les
retouches lors de la 1ère
insertion).

• Longe le versant
interne de la crête
édentée (ne doit pas se
situer sur le sommet de la
crête pour ne pas géner
la mise en place des dents
prothétiques).

• Se termine par une


boucle.
Crochets fils

Crochet préformé Crochet façonné