Vous êtes sur la page 1sur 6
MODE OPERATOIRE PERCEMENT DANS UN SOL

MODE OPERATOIRE PERCEMENT DANS UN SOL

1° NATURE DE L’INTERVENTION

Percement de trous au sol, en vue de poser un équipement (WC, barre de seuil, etc…)

2° MATERIAU

Dalles et/ou colle amiantée, ragréage amianté

3° FREQUENCE ET MODALITES DE CONTRÔLE DU NIVEAU D’EMPOUSSIEREMENT

L’estimation du niveau d’empoussièrement repose sur la base du chantier test effectué au sein de la résidence Chennevières à St Ouen L’Aumone, en juin 2015. Les résultats d’analyses ont révélé : 0 f/L. (voir rapport final accrédité Cofrac L3a Ref CH 15050600/00197788)

L’évaluation du niveau d’empoussièrement permettant de confirmer le respect de la VLEP a été réalisée le 02 juin 2015 par des salariés Adoma pour ce mode opératoire.

Conformément aux recommandations de l’INRS, une vérification des niveaux d’empoussièrement des processus est préconisée a minima à une périodicité annuelle.

Ainsi, chaque année, une mesure individuelle sur opérateur sera réalisée conformément à la norme XP X 43-269 d’avril 2012. Toutes les mesures sont réalisées par META avec une sensibilité analytique inférieure à 1 fibre/L.

Les rapports finaux, intégrant stratégie d’échantillonnage, le rapport de prélèvement et celui de l’analyse correspondante sont délivrés sous accréditation Cofrac.

4° DESCRIPTIF DES METHODES DE TRAVAIL ET MOYENS TECHNIQUES MIS EN ŒUVRE

Opération

 

Méthode

Moyen technique

Signalisation zone

Délimitation de la zone chantier par balisage et fermeture accès chantier.

Fermeture de la porte du local concerné avec affichage « travaux en cours, accès interdit » interdisant l’entrée dans le local aux personnes non habilitées

Préparation de la zone

- Couper la VMC dans le local, si elle existe

- 1 feutre

- 1 mètre

 

- Repérer et marquer les entraxes

des trous à percer à l’aide d’un feutre

- sacs transparents

- sac thermogravé

- ruban adhésif

-

Apporter et s’assurer d’avoir tout

- poches de gel EGP

l’outillage nécessaire et les EPI pour

l’opération dans le local

- paire de gants type ménage

- lingettes hydroalcooliques

-

Equiper le perforateur d’une butée afin

- demi-masque à cartouche P3

d’empêcher le transpercement de la paroi.

- chaussures de sécurité

- lunettes de protection

-

Mettre le perforateur dans une surbotte en

laissant sortir la mèche et fermer la surbotte

- un perforateur avec butée

avec du ruban adhésif

- 1 surbotte (pour le perforateur)

- 1 maillet

- mèches

- chevilles

- vis

- tournevis

Rappel : tous les outils doivent être décontaminables à la lingette (interdiction usage d’outils en bois par ex.)

Habillage (dans le local concerné)

- Mettre les gants

- paire de gants (type ménage)

- Mettre les lunettes

- lingettes hydroalcooliques

- Nettoyer le demi-masque à cartouche à

- demi-masque à cartouche P3

 

l’aide de lingettes (mesure d’hygiène)

- lunettes de protection

-

Mettre le demi-masque à cartouche P3

Intervention

1/ Prendre un poche de gel EGP et retirer le film protecteur de la surface collante. 2/ Coller la poche sur le repère préalablement réalisé 3/ Percer le mur avec le perforateur en vitesse lente à travers la poche de gel. (précision : le foret devra être en rotation

- lingettes hydroalcooliques,

- 1 perforateur avec butée,

- 1 poche de gel EGP par trou

 

avant contact avec l’EGP). 4/ A la fin du 1 er percement :

 

- retirer le foret du sol et du gel,

- nettoyer le foret avec la lingette,

- éliminer la lingette dans le sac transparent,

- éliminer la poche de gel EGP qui est

toujours fixée au sol dans le sac transparent,

-

essuyer les résidus de gel sur le sol avec

une lingette à jeter dans le sac transparent,

-

mettre la cheville dans le sol, en

l’enfonçant à l’aide d’un maillet si nécessaire. 5/ Procéder de la même manière pour les percements suivants : reprendre les étapes 1/ à 4/.

Repli de chantier

1/ Une fois tous les percements effectués, retirer le perforateur de la surbotte qui sera éliminée dans le même sac transparent. 2/ Nettoyer la zone et les outillages à l’aide de lingettes, 3/ Eliminer les lingettes dans le sac transparent

- sac transparent

- lingettes hydroalcooliques,

Décontamination du personnel et matériel

1/ En conservant le port du masque, passer une lingette sur la cartouche du masque et sur les sangles 2/ Eliminer la lingette dans le sac transparent contenant les dernières lingettes 3/ Retirer les lunettes et passer une lingette dessus 4/ Eliminer la lingette dans le sac transparent précédent 5/ Retirer les gants en veillant à les retourner et à ne pas toucher l’extérieur (technique des chirurgiens) 6/ Eliminer les gants dans le même sac transparent 7/ Procéder à la fermeture du sac transparent par un col de cygne 8/ Mettre le sac transparent dans le sac à déchet thermogravé. 9/ Fermer le sac thermogravé avec un col de cygne 10/ Retirer le masque en dernier 11/ Mettre le cache sur la cartouche du masque pour le conserver 12/ Ranger le masque dans son étui

- sac transparent

- sac thermogravé

- lingettes hydroalcooliques

 

- ruban adhésif

Gestion des

les déchets sont stockés dans le local à déchets prévu à cet effet

 

déchets

5° NOTICE DE POSTE PERCEMENT DANS LE CADRE D’UNE INTERVENTION DE MAINTENANCE

Phase travaux

Nature du risque

Moyens de prévention

Préparation du chantier Manutention du matériel.

Risque de chute de plain- pied Risque lié à la manutention

Chaussures de sécurité, Utiliser des aides à la manutention (chariot ou diable) Formation gestes et postures

Percement du support à l’aide d’un perforateur avec butée

Risque de projections

Port de lunettes de sécurité, port du bleu de travail,

Risque d’émission de poussières et fibres amiantes

Utilisation de poches de gel EGP (gel type échographique) pour limiter l’émission de poussières Port du demi-masque à cartouche P3 S’assurer du bon état de l’outillage, posséder des machines conformes à la réglementation,

 

Risque lié aux machines

Repli du chantier, nettoyage

Risque de chute de plain- pied.

Chaussures de sécurité, bleu de travail, formation gestes et postures

6° Equipements de protections individuelles

6° Equipements de protections individuelles

6° Equipements de protections individuelles Chaussures de sécurité Gants Lunettes de sécurité Masque à cartouche P3
6° Equipements de protections individuelles Chaussures de sécurité Gants Lunettes de sécurité Masque à cartouche P3
6° Equipements de protections individuelles Chaussures de sécurité Gants Lunettes de sécurité Masque à cartouche P3
6° Equipements de protections individuelles Chaussures de sécurité Gants Lunettes de sécurité Masque à cartouche P3

Chaussures de sécurité

Gants

Lunettes de sécurité

Masque à cartouche P3

 

EPC

OUTILS

-

fermeture porte d’entrée du local,

- un perforateur avec butée,

affichage « travaux en cours, accès interdit »

-

- 1 maillet

- mèches

-

poches de gel EGP

- chevilles

- vis

- vis

- tournevis

 

REMARQUES

Evacuer les résidents ou toute autre personne non formées lors d’une intervention de percement sur des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante.

Durant une vacation, il est autorisé à percer 8 trous au maximum (conformément aux conditions de réalisation du chantier test).

7° DECONTAMINATION DES TRAVAILLEURS ET EQUIPEMENTS

Compte tenu du niveau d’empoussièrement, les travailleurs n’ont pas de procédure de décontamination à mettre en œuvre. Ils doivent retirer et éliminer leurs EPI conformément au descriptif des méthodes ci-dessus.

EPI conformément au descriptif des méthodes ci-dessus. Seuls les EPI non jetables et les outils sont

Seuls les EPI non jetables et les outils sont à décontaminer avec des lingettes humides.

8° GESTION DES DECHETS

Les déchets sont stockés dans le contenant prévu à cet effet. Ce dernier est identifié et est stocké dans un lieu verrouillé, permettant l’accès aux déchets aux seules personnes habilitées

Dès que le local est rempli à plus de la moitié, les déchets sont récupérés par une entreprise spécialisée après réception d’un CAP et il y a établissement d’un BSDA.

9° DUREE ET TEMPS DE TRAVAIL

Durée totale de l’opération au maximum de 150 minutes (2h30) à partir du moment où l’opérateur portera son appareil de protection respiratoire jusqu’à son retrait.