Vous êtes sur la page 1sur 8

Ministère de l’Éducation Nationale République du Mali

Centre National des Examens et Concours de l’Éducation Un Peuple – Un But – Une Foi

EXAMEN : Baccalauréat malien .


SÉRIE : TSE . SESSION : Juin 2015
ÉPREUVE : Mathématiques DURÉE : 4heures COEF : 4
Exercice 1 : ( )
I. Une cible est constituée de cercles concentriques de rayons respectifs 1, 2, 3, 4 déterminant 4
zones numérotées (1), (2), (3), (4) (chaque zone est une couronne), on considère l’extérieur de
la cible comme une 5ème zone.
1. Un joueur lance une flèche. La probabilité d’atteindre l’une des zones 1, 2, 3, 4 est
proportionnelle à l’aire de cette zone. (Rappel : l’aire d’un disque de rayon r est A= πr2).
Montrez que les probabilités p1, p2, p3, p4 d’atteindre respectivement les zones (1), (2), (3),
(4) sont égales à K, 3K, 5K, 7K où K est un nombre que l’on ne demande pas de calculer
dans cette question. (1,5pt) 4
2. • Si la flèche touche la zone (1), le joueur gagne 4 000 FCFA 3
 Si la flèche touche la zone (2), le joueur gagne 3 000 FCFA 2
 Si la flèche touche la zone (3), le joueur gagne 2000F CFA
1
 Si la flèche touche la zone (4), le joueur gagne 1 000 FCFA
 Si la flèche touche la zone (5), le joueur perd 30 000 FCFA.
On suppose que l’espérance mathématique de X est nulle.
On appelle X le gain obtenu à l’issue d’une partie (lancée d’une flèche)
a. Déterminez les probabilités p1, p2, p3, p4 et la probabilité p5 de manquer la cible. (1,5pt)
b. Donnez sous forme de tableau la loi de probabilité de X. (1pt)
II. Trois villages désignés par les lettres A, B et C sont disposés en triangle comme suit : le village
A est à 4 km de B, à 3 km de C et le village B est à 5 km de C.
Ces trois villages décident de creuser un forage situé à égale distance des villages, déterminez
son emplacement en précisant la distance qui le sépare de chacun des villages. (1pt)
Exercice 2 : ( )
I. α et β sont deux entiers naturels et N = 2  3  tels que le nombre de diviseurs de N 2 est le
triple du nombre de diviseurs de N.
1. Prouvez que ( – )( – ) = . (1pt)
2. Déduisez en les valeurs de . (0,5pt)
II. Le plan est muni d’un repère orthonormé ( ; ⃗ ; ⃗) et C désigne l’ensemble des nombres
complexes. Soient A, B et C trois points d’affixes respectives = – + , = – +
et = + .
Soit f la transformation du plan dans lui-même qui à tout point d’affixe associe le point ’
d’affixe ’ définie par : ’ = ( – ) + .
1. Déterminez la nature et les éléments caractéristiques de . (1pt)
2. Déterminez l’affixe du point ’ image de par la transformation . vérifiez que les
vecteurs ⃗ et ⃗′ et orthogonaux. (0,5pt)
3. Soit ( ; ) où et sont des entiers relatifs et ’ son image par . Montrez que les
vecteurs ⃗′ et ⃗ sont orthogonaux si et seulement si + = . (1pt)
4. Résoudre dans ℤ × ℤ l’équation + = et en déduire l’ensemble des points dont
les coordonnées sont des entiers appartenant à [– ; ] (1pt
Baccalauréat - Session de Juin 2015 - Épreuve de Mathématiques et son Corrige - Série TSE Page 1/8
Problème : ( )
A. Le plan est muni d’un repère orthonormé ( ; ⃗ ; ⃗).
1. On désigne par ( ; ) un point du plan, ( ; ) son image par la symétrie
orthogonale d’axe la droite d’équation = et ’( ’ ; ’) l’image de par la symétrie
orthogonale d’axe ( ; ⃗).
a. Exprimez x’ et y’en fonction de x et y. (1pt)
b. Caractérisez l’application qui transforme M en M’ (1pt)
c. On désigne par r l’application qui au point M(x ; y) associe le point ’’( ’’ ; ’’)
=1+
définies par . Montrez que r est une rotation dont on précisera le centre
=1−
et l’angle θ. (1pt)
2. Lorsque le point décrit la droite d’équation = , déterminez l’ensemble décrit par le
point ’’ainsi que l’ensemble décrit par le milieu du segment [’’]. (1,5pt)
=1+3
3. Au point ; on associe le point ; définies par
=1−2
a. Quelle est la nature de l’ensemble (E) des points M2 lorsque M décrit le cercle unité de
centre O ? (1pt)
b. Caractériser l’image de (E) par la rotation r définie en 1°/- c) (0,5pt)

B. Soit la fonction numérique f à variable réelle x définie par ∶ ( ) = (2 – 1) .

1. Etudiez les variations de et tracez sa courbe ( ) dans le plan muni du repère


orthonormé( ; ⃗ ; ⃗). Précisez les tangentes à (Cf) aux points d’abscisses – 1 et – (1,5pt)
2. Soit ( ’ ) la courbe image de ( ) par la symétrie orthogonale par rapport ( ; ⃗). On pose
= ∪ ′ . Tracez Γ dans le même repère que ( ). (0,5pt)
3. On considère le point (– 1; 0) et la droite ∆ d’équation = – 2. Soit un paramètre
non nul, la droite d’équation = et ’ la droite orthogonale à en (0 ; 0). Les
droites et ’ coupent ∆ en et ’ respectivement. Soit le milieu du segment [ ’], la
droite ( ) coupe et ’ en et ’ respectivement.
a. Déterminez les coordonnées de et ’ en fonction de . (1,5pt)
b. On appelle l’ensemble des points lorsque  ℝ et Γ′ celui des points ’ lorsque
 ℝ. Trouvez une relation entre Γ et Γ′ (0,5pt)

CORRECTIONBAC SESSION JUIN 2015TSE


EXERCICE1
I. A. Montrons que les probabilités , , , sont égales à , 3 , 5 , 7
L’aire d’un disque de rayon r est =
L’aire de la zone (1) = (1) =
L’aire de la zone (2) = ( 2) − = 3 (0,5pt)
L’aire de la zone (3) = ( 3) − (2 ) = 5
L’aire de la zone (4) = ( 4 ) − ( 3) = 7
La probabilité d’atteindre l’une des zones 1 ;2 ;3 ;4 est proportionnelle à l’aire de cette zone
⟺ = = = (0,5pt)
Baccalauréat - Session de Juin 2015 - Épreuve de Mathématiques et son Corrige - Série TSE Page 2/8
En posant = avec ∈ ]0; 1[
= ⟹ =3 =3 = ⟹ =5 = ⟹ =7 (0,5pt)
Autre méthode :
= = = = ⟺ = = = = = ⟹ = ; =3 ;
=5 ; =7
D’où les probabilités ; ; ; d’atteindre respectivement les zones (1) ; (2) ; (3) ; (4)
sont égales à ; 3 ; 5 ; 7 .
1. a. Déterminons les probabilités , , , et
Soit la variable aléatoire ; les valeurs prisent par sont :
4000 ; 3000 ; 2000 ; 1000 ; −30 000
( =4 )= ( =3 )= ( =2 )= ( =1 )
= ( = −30 )=
= ; =3 ; =5 ; =7
= 1 − ( + + + ) = 1 − 16 (0,5pt)
( ) = 0 ⟺ 4000 + 3000 + 2000 + 1000 − 30000 = 0
4 + 9 + 10 + 7 − 30(1 − 16 ) = 0 ⟹ =
17
D’où = = = = = (0,5pt)
17 17
b. Tableau de la Loi de probabilité de (1pt)

−30000 1000 2000 3000 4000


1 3 5 7 1
( = )
17 17 17 17 17

II. 1cm 1km

Soit le point représentant l’emplacement du forage. est le


centre du cercle circonscrit au triangle .
étant un triangle rectangle en ( ² = ² + ²) donc le
segment [ ] est le diamètre du cercle et est le milieu de [ ].
(0,5pt)
Par suite le forage est situé à égale distance des villages B et C (c’est
– à –dire le milieu du segment [BC]) et la distance qui le sépare de
chacun des villages est 2,5km (c’est – à – dire ) (0,5pt)
EXERCICE2
I. et deux entiers naturels = 2 × 3 tels que =2 ×3
1. Prouvons que ( − 1)( − 1) = 3 (1pt)
Le nombre de diviseurs de N² est le triple du nombre de diviseurs de signifie que :
(2 + 1)(2 + 1) = 3( + 1)( + 1) ⟺ − − + 1 = 3 ⟺ ( − 1)( − 1) = 3
2. Les valeurs de N
−1=1 −1=3 =2 =4
( − 1)( − 1) = 3 × 1 ⟺ ⟺
−1=3 −1=1 =4 =2
= 2 × 3 = 324 ou = 2 × 3 = 144 (0,5pt)
Baccalauréat - Session de Juin 2015 - Épreuve de Mathématiques et son Corrige - Série TSE Page 3/8
II. = −1 + 3 ; = −4 + 2 ; =1+4 : = (2 − 2 ) + 1
1. La nature et les éléments caractéristiques de :
L’expression complexe associée à est de la forme = + 1 avec = 2 − 2 et =1
d’où est une similitude directe. (0,5pt)
Eléments caractéristiques :
 Centre Ω : = ⟹ = =− − Ω − ;−
 Rapport : = | | = |2 − 2 | = 2√2 (0,5pt)
 Angle : = ( )=−
2. L’affixe du point ’ image de par
= (2 − 2 ) + 1
= (2 − 2 )(−4 + 2 ) + 1 = −3 + 12 = −3 + 12 (0,25pt)
Vérifions que ⃗ et ⃗′ sont orthogonaux
⃗ ; ⃗′ ⃗. ⃗′ = 8 − 8 = 0 ⟺ ⃗. ⃗′=0 D’où ⃗ et ⃗′ sont
orthogonaux. (0,25pt)
Autre méthode :
⃗ ⃗′sont orthogonaux
= ( ≠ 0) ⟺ ⃗

3. ( , ),( , ) ∈ℤ , M’ son image. Montrons que ⃗ et ⃗ sont orthogonaux si et


seulement si + 3 = 2 ; = (2 − 2 ) + 1
= (2 − 2 )( + ) + 1 = 2 + 2 + 1 + (2 − 2 )
’ 2 + 2 + 1 ;2 − 2 (0,5pt)
⃗′ ; ⃗
2
⃗ et ⃗ sont orthogonaux ⟺ ⃗. ⃗=0
⟺4 −4 −2 +2 +4=0⟺ +3 =2
D’où ⃗ et ⃗ sont orthogonaux ⟺ + 3 = 2 (0,5pt)
Autre méthode :

⃗ ⃗sont orthogonaux ⟺ =0⟺ +3 =2

4. Résolution
Comme 1 ∧ 3 = 1 ⟹ +3 =2 ⟺ =2−3 ⟹ ≡ 2 [ 3]
⟹ = 3 + 2 avec ∈ℤ
3 =2−
3 = 2 − (3 + 2) ⟹ = −
= {(3 + 2; − ); ∈ ℤ} (0,5pt)
Autre méthode :
+ 3 = 2 On remarque, Le couple −1 ; 1 est une solution particulière et 1 ∧ 3 = 1
+3 =2
−1 + 3(1) = 2
+ 1 + 3( − 1) = 0 ⟺ + 1 = 3(− + 1) ⟺ + 1 = 3 ⟹ = 3 − 1
Baccalauréat - Session de Juin 2015 - Épreuve de Mathématiques et son Corrige - Série TSE Page 4/8
− +1= ⟹ = − + 1 D’où = {(3 − 1; − + 1); ∈ ℤ}.
L’ensemble des points M dont les coordonnées sont des entiers appartenant à −5 ; 5
−5 ≤ ≤ 5 −5 ≤ ≤ 5
−5 ≤ 3 + 2 ≤ 5 −5 ≤ − ≤ 5
−5 ≤ ≤ 5
− ≤ ≤ 1d’où ∈ {−2; −1; 0; 1}
Pour = −2 on a : = −4 et = 2 donc
Pour = −1 on a : = −1; = −1donc (0,5pt)
Pour = 0 on a : =2; = 0 donc
Pour = 1 on a : =5; = −1 donc
Problème :
A. 1. a. Exprimons ’ et ’ en fonction de et
image de par la symétrie orthogonale d’axe = signifie que
=
= (0,25pt)

image de par la symétrie orthogonale d’axe ( , ⃗) signifie que


= =
(0,25pt) D’où (0,5pt)
=− =−
b. Caractérisons l’application qui transforme en ’
= = − =0
Soit : ( )= ⟺ =− ⟺ ⟹ =0; =0
=− + =0
L’ensemble des points invariants par est 0 ;0
0 1
La matrice de l’application linéaire associée à est d’où est une
−1 0
=0
rotation ⟹ =−
= −1
L’application qui transforme en ’ est la rotation de centre (0 ; 0) et d’angle − .
Autre méthode (1) : = + = − = ( + )=− = (0,5pt)
L’application qui transforme M en M’est la rotation de centre O et d’angle − . (0,5pt)
Autre méthode (2)
La composée de deux symétries orthogonales d’axes sécants est une rotation de centre
le point d’intersection des deux axes et d’angle 2 ( est l’angle formé par les deux
axes)
" =1+
c. Montrons que r est une rotation dont on précisera le centre r :
"=1−
′′ = ′′ + ′′ = 1 + + (1 − ) = − ( + ) + 1 +
′′ − 1 = − + = − ( − 1) = ( − 1) ⟹ " − = ( − )
avec = 1 (0,5pt)
D’où r est une rotation de centre Ω d’angle − . (0,5pt)
Autre méthode

Baccalauréat - Session de Juin 2015 - Épreuve de Mathématiques et son Corrige - Série TSE Page 5/8
0 1
La matrice de l’application linéaire associée à r est :
d’où r est une
−1 0
rotation de centre Ω (l’ensemble des points invariants par r) et d’angle tel que
=0
=−
= −1
=1+ − =1
( )= ⟺ ⟺ =1; =0
=1− + =1
L’ensemble des points invariants par r est Ω
2. M décrit la droite d’équation = , déterminons l’ensemble décrit par le point M’’ ainsi
que l’ensemble décrit par le milieu du segment [ ]
M décrit la droite d’équation = ⟺ ( , )
=1+
donc
=1−
′′ + ′′ = 2 ⟺ ′′ + ′′ − 2 = 0 donc l’ensemble décrit par le point ’’
est la droite d’équation + − 2 = 0 (0,75pt)
Soit I milieu du segment [ ]

; ⟺ ; ⟺ ; d’où l’ensemble décrit par

le milieu du segment [ ′′] est la droite d’équation = . (0,75pt)


=1+3
3. Au point ( , ) on associe le point ( , ) définies par :
=1−2
a. La nature de l’ensemble ( ) des points lorsque décrit le cercle unité de centre .
L’ensemble décrit par M est le cercle d’équation : + =1
=1+3 =
⟹ (0,25pt)
=1−2 =
( ) ( )
Dans + = 1 on a : + =1⟺ + =1
(0,5pt)
( ) ( )
L’ensemble décrit par est l’ellipse d’équation : + =1 (0,25pt)
b. Caractérisons l’image de (E) par la rotation r définie en 1) c)
( ) ( ) =1+ = −1
( ): + =1; : ⟺
=1− =1−

Dans ( ) : + =1⟺ + =1
( )
D’où l’image de (E) par r est l’ellipse d’équation : + =1 (0,5pt)
 Le pointΩ(2; 0) est le centre de l’ellipse
=√ − = √5( < ) = 2 ; = 3

 Excentricité : = =
 Sommets : ; ; et dans le repère (Ω, ⃗, ⃗)
 Foyers : √
et √
dans le repère (Ω, ⃗, ⃗)
 Directrice : : = et :y = − dans le repère (Ω, ⃗, ⃗)
√ √

Baccalauréat - Session de Juin 2015 - Épreuve de Mathématiques et son Corrige - Série TSE Page 6/8
B. ( ) = ( 2 − 1) ×

1. Etudions et traçons la courbe sa courbe dans le plan muni du repère orthonormé


( , ⃗, ⃗)
= [−1; +∞[ (−1) = 0
( ) ( )
lim ( ) = +∞ lim = = −∞ (0,5pt)
→ →
n’est pas dérivable en −1 ; admet en ce point une demi tangente verticale
( )
∀ ∈ ]−1; +∞[ ( )=2 + = = (0,5pt)

∀ ∈ ]−1; +∞[ , 4 >0, ( ) a même signe que 6 + 3

Posons 6 + 3 = 0 ⟹ =−
L’extremum.
− = −1
Tableau de variation :

−1 −1/2 +∞
( ) − 0 + (0,25pt)
0 1 ⁄2
0 +∞
( ) ( ) −1⁄2 0
−1

( ) ( )
= = 2− = + ∞ d’où admet une branche
→ → →
parabolique de direction l’axe ( ) au voisinage de +∞
Les tangentes à ( ) ont pour équation : = −1 au point d’abscisse −1 et = −1 au
point d’abscisse −
5
Figure
4

-2 -1 0 1 2 3 4 5 6 7 8 x
-1

-2

-3

Soit Γ = ∪ ′ . Traçons Γ (voir figure)


Baccalauréat - Session de Juin 2015 - Épreuve de Mathématiques et son Corrige - Série TSE Page 7/8
2. ∆∶ = −2 ; ∈ ℝ∗
( ): y = et la droite orthogonale à en 0 ;0
( ): =− (0,25pt)
( )et( ’) coupent (∆)en P et P’ respectivement
= −2 = −2
(∆ ) ∩ ( ) : ⟹ −2 ; −2 (0,25pt)
= = −2
= −2 = −2
(∆ ) ∩ ( ′) ⟹ ′ −2 ; (0,25pt)
=− =
Soit milieu du segment [ ′] donc −2; (0,25pt)
La droite ( ) coupe ( ) et ( ’) en et ’ en fonction de
a. Déterminons les coordonnées de et ’ en fonction de
⃗ −1; . Soit ( , ) ∈ ( ) ⃗ + 1 ;
⃗et ⃗ sont colinéaires alors det ⃗, ⃗ =0
+ 1 −1 ² ²
=0⟺ + + = 0 ⟺ (1 − ) + +1− =0
( ) : (1 −) + +1− =0 (0,25pt)
(1 − ) + +1− =0 (1)
( ) ∩ ( ):
= (2)
(1 ) ∶ ( 1 − ) + +1− =0⟹ = −1
(2 ) ∶ = ( − 1) −1; ( − 1) (0,25pt)
(1 − ) + +1− =0 (1)
( ) ∩ ( ):
=− (2)
²
(1 ) ∶ ( 1 − ) − +1− =0⟹− = −1⟹ =
²
²
(2 ) ∶ =− ;− (0,25pt)
² ² ²
b. Γ l’ensemble des points M lorsque ∈ ℝ∗
= −1 = +1
⟹ ⟹ Γ a pour équation = √ +1
= ( − 1) = √ +1
Γ L’ensemble des points M’ lorsque ∈ ℝ∗
= =
⟹ ⟹ Γ a pour équation =− √ +1
=− =− √ +1
Γ et Γ′ sont symétriques par rapport à l’axe ( , ⃗) (0,25pt)

Baccalauréat - Session de Juin 2015 - Épreuve de Mathématiques et son Corrige - Série TSE Page 8/8