Vous êtes sur la page 1sur 21
Edition du Centre - ISSN IIII - 0074
Edition du Centre - ISSN IIII - 0074

l À GENÈVE DEPUIS LUNDI DERNIER

Bouteflika est rentré à Alger hier

l Comme nous l’annoncions dans notre édition de jeudi dernier, Abdelaziz Bouteflika est rentré, hier, dans la journée, à Alger, en provenance de Genève où il s’était rendu le lundi 27 août pour y effectuer «des examens

médicaux périodiques»

PAGE 5

Genève où il s’était rendu le lundi 27 août pour y effectuer «des examens médicaux périodiques»

l ÉDUCATION

Tenues vestimentaires et coupes de cheveux sous contrôle

l Le règlement intérieur des établissements scolaires en application exige un «code vestimentaire normal». La note du ministère de l’Education nationale émise en 2017 est toujours en vigueur, selon les différents responsables au niveau des directions de wilaya.

PAGE 4

émise en 2017 est toujours en vigueur, selon les différents responsables au niveau des directions de
l L’ANP MÈNE UN IMPORTANT RATISSAGE DANS LA RÉGION Un groupe terroriste traqué à Lakhdaria
l L’ANP MÈNE UN IMPORTANT
RATISSAGE DANS LA RÉGION
Un groupe
terroriste
traqué à
Lakhdaria
l La lutte sans répit que mène l’ANP contre les groupes terroristes qui subsistent encore
dans les maquis, se poursuit toujours.Ainsi, selon des sources sécuritaires sûres, les troupes
de l’ANP qui ont entamé une vaste opération de ratissage dans la région de Médéa se sont
déplacées vers les maquis de la wilaya de Bouira depuis jeudi dernier, où elles ratissent les
maquis compris entre les hauteurs de Lakhdaria et le mont Lalla Mossaâd, jusqu'à la forêt
de Rabta compris entre Kadiria et Aomar, en passant par la région de Beggas.
PAGE 5
l LA TENDANCE SE CONFIRME EN ALGÉRIE Moins de mariages, plus de divorces l Les
l LA TENDANCE SE CONFIRME EN ALGÉRIE
Moins de
mariages,
plus de
divorces
l Les Algériens se marient moins mais
divorcent plus que les années
précédentes. Ce qui n’était que
conjoncturel s’inscrit dans la durée. Les
statisticiens prédisent une persistance
de cette tendance baissière des
mariages jusqu’à au moins 2030.
PAGE 3
Photo : DR
des mariages jusqu’à au moins 2030. PAGE 3 Photo : DR DIMANCHE 2 SEPTEMBRE 2018 -

DIMANCHE 2 SEPTEMBRE 2018 - 22 DHOU AL-HIDJA 1439 - N° 8499 - PRIX 20 DA - FAX : RÉDACTION : 021 67 06 76 - PUBLICITÉ : 021 67 06 75 - TÉL : 021 67 06 51 - 021 67 06 58

DIGOUTAGE PPaarrAArrrriissTToouuffffaann Ne pas salir est mieux que de nettoyer A quelque chose malheur est
DIGOUTAGE
PPaarrAArrrriissTToouuffffaann
Ne pas salir est mieux
que de nettoyer
A quelque chose malheur est bon ? On
ne peut s’empêcher de le penser. Une prise
de conscience de la saleté repoussante
dans laquelle nous vivons a sans doute été
provoquée par l’épidémie de choléra. On
assiste partout à ce qui devrait être une
constante nationale, l’assainissement du
cadre de vie. Plus que l’Etat, ce sont les
citoyens qui prennent en charge le nettoya-
ge de leur environnement. Mais il faut aller
plus : l’hygiène, ce n’est pas de nettoyer
mais de ne pas salir.
A. T.
digoutagesoir@yahoo.frdigoutagesoir@yahoo.fr

Pasd’affectationencore

Pasd’affectationencore Il Il y y a a déjà déjà quelques quelques mois, mois, plusieurs plusieurs professeurs

IlIl yy aa déjàdéjà quelquesquelques mois,mois, plusieursplusieurs professeursprofesseurs enen médecinemédecine ontont passépassé lele concoursconcours pourpour accéderaccéder auxaux postespostes dede chefchef dede service.service. Jusqu’àJusqu’à maintenant,maintenant, lesles professeursprofesseurs quiqui ontont réussiréussi leurleur examenexamen attendentattendent queque lele ministèreministère libèrelibère lala listeliste desdes affectationsaffectations auxaux postes.postes.

PP

ERISCOOPERISCOOP

affectations aux aux postes. postes. P P ERISCOOP ERISCOOP Soirperiscoop@yahoo.fr Dimanche 2septembre 2018 - Page 2

Soirperiscoop@yahoo.fr

Dimanche 2septembre 2018 - Page 2

Interpol àlarescousse

SelonSelon desdes indiscrétions,indiscrétions, lele dossierdossier dede l’ex-directeurl’ex-directeur généralgénéral dede lala policepolice n’estn’est toujourstoujours paspas clos.clos. InterpolInterpol auraitaurait étéété saisiesaisie pourpour confirmerconfirmer ouou infirmerinfirmer certainescertaines informationsinformations dede naturenature «très«très graves»,graves», avons-nousavons-nous appris.appris.

La passagère et les euros

LesLes servicesservices desdes douanesdouanes dede l’aéroportl’aéroport Houari-BoumedièneHouari-Boumediène (Alger)(Alger) ontont interceptéintercepté samedisamedi uneune passagèrepassagère tentanttentant d’exporterd’exporter frauduleusementfrauduleusement desdes devises.devises. LaLa personnepersonne devaitdevait prendreprendre lele volvol Alger-Paris.LeAlger-Paris.Le montantmontant quiqui devaitdevait êtreêtre illégalementillégalement exportéexporté s’élèves’élève àà 4242 000000 euroseuros quiqui ontont étéété saisissaisis enen attendantattendant lesles poursuitespoursuites judiciaires.judiciaires.

ont ont été été saisis saisis en en attendant attendant les les poursuites poursuites judiciaires. judiciaires.

LeFLNexprimesesréservesàMohamedAïssa

L’opérationL’opération «Cartable«Cartable dede l’orphelin»l’orphelin» queque prévoitprévoit dede lancerlancer lele ministèreministère desdes AffairesAffaires religieusesreligieuses enen prévisionprévision dede lala rentréerentrée scolairescolaire n’an’a paspas manquémanqué dede suscitersusciter lesles réservesréserves dudu FLN.FLN. DjamelDjamel Ould-AbbèsOuld-Abbès aa ainsiainsi chargéchargé lele ministreministre dede lala SolidaritéSolidarité nationalenationale etet membremembre dede lala directiondirection dudu partiparti d’attirerd’attirer l’attentionl’attention dede sonson collèguecollègue dudu gouvernementgouvernement MohamedMohamed AïssaAïssa quantquant àà uneune telletelle baptisationbaptisation dede l’opérationl’opération quiqui estest dede naturenature àà stigmatiserstigmatiser lesles élèvesélèves concernés.concernés. LeLe SGSG dudu FLNFLN ayantayant étéété lui-mêmelui-même ministreministre dede lala SolidaritéSolidarité pendantpendant onzeonze ans.ans.

lui-même lui-même ministre ministre de de la la Solidarité Solidarité pendant pendant onze onze ans. ans.
lui-même lui-même ministre ministre de de la la Solidarité Solidarité pendant pendant onze onze ans. ans.
c Un jour, un sondage Pensez-vous queBelmadi a bienfait denepas convoquer les
c
Un jour, un sondage
Pensez-vous queBelmadi a bienfait denepas convoquer les
joueurslocauxpourleprochainmatchfaceàlaGambie?
OUI
NON
Sans opinion
Au vu des multiples assurances du gouvernement, continuez-
vous à boire l’eaudurobinet ?
Résultat sondage
Oui :
Non :
Sans opinion :
29,46%
65,85%
4,69%

Le dessin de Karim

: Sans opinion : 29,46% 65,85% 4,69% Le dessin de Karim S S O O I

SS OO II TT

DD II TT

EE NN

PP AA SS SS AA NN TT

 

Par Malika Boussouf malikaboussouf@yahoo.fr

Pour toi, ce sera la cuisine !

 

J eunes et démagos. Jeunes et odieux. Jeunes et esprits chagrins. Jeunes et déjà aigris. Jeunes et

être en droit d’exiger des jeunes filles en quête de maris. Le futur petit chef sans la moindre stature apprend, sur le tas, à exercer un ersatz d’autorité enseigné par les aînés de la famille, rompus à l’exerci- ce du pouvoir intra-muros et applaudi par des gardiennes du temple convaincues que leur propre asservissement n’en est pas un et que leur qualité de vie est une bénédiction du ciel. Ces chaînes, qui tendent le micro à de sombres crétins, lèvent, sans que ce soit le but, le voile sur les ravages faits à leurs esprits par des gourous un peu moins analphabètes, mais qui le sont quand même et alertent sur la déliques- cence mentale qui reflète le niveau men-

tal d’une frange importante de la popula- tion. Imaginez des jeunes qui pensent que pour s’élever socialement, il faut faire montre de fermeté à l’égard d’épouses hypothétiques. Exiger d’elles qu’elles disposent du même talent culi- naire que leurs mères, grands-mères ou vieilles tantes et démontrent qu’elles ont été bien dressées par leurs aînées essen- tiellement pour satisfaire les potentiels prétendants à une future union. Quelle tristesse ! Comment attendre d’un pays qui marche au ventre et au bas-ventre qu’il développe des réflexes identiques à ceux privilégiés ailleurs ? Quel triste héritage ! Il y avait, lorsque j’étais encore au lycée, cet honorable

plus conservateurs encore que leurs mentors. Jeunes et pisse-froid qui s’es- criment à démontrer qu’ils ont intégré tous les codes, sans comprendre, parce qu’ils n’en ont pas la capacité, que ce sont les mauvais codes. Des codes rudimentaires destinés à laisser croire aux abrutis de leur espèce qu’ils détiennent les clefs du comporte- ment à cultiver pour être en droit de jouer les gros bras sans se laisser déposséder

d’une virilité tout juste fantasmée car en réalité précaire. Autrement dit de maîtri- ser tout ce qu’un homme est supposé

professeur d’arabe dont je n’ai jamais oublié la force qu’il mettait à nous expli- quer

professeur d’arabe dont je n’ai jamais oublié la force qu’il mettait à nous expli- quer que tous les poltrons que nous croi- sions dehors étaient ceux-là mêmes qui jouaient aux petits caïds chez eux.

M. B. 

Photo : Samir Sid

Le Soir

d’Algérie

Actualité

Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 3

d’Algérie Actualité Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 3 Constances Makri,unegrandeambition pourunepetite

Constances

Makri,unegrandeambition

pourunepetite

Constances Makri,unegrandeambition pourunepetite Slimane Laouari laouarisliman@gmail.com Abderrezak Makri ne se pose plus

Slimane Laouari laouarisliman@gmail.com

Abderrezak Makri ne se pose plus de questions. Il a alors répondu à celles que

personne ne s’est posées. Dans sa tête, les choses sont claires : il sera candidat à la prochaine élection présidentielle et pour cela, il fallait bien qu’il dise quelque chose qui suggère qu’il n’y va pas tête bais- sée, dans n’importe quelles condi- tions. Il a même déclaré à ceux qui veulent bien le croire qu’il était capable de compromis utile, voire d’altruisme, en s’effaçant devant la candidature d’une personnalité «consensuelle» de l’opposition. Histoire de ne pas s’arrêter en si bon chemin, il a même suggéré qu’il avait un projet, qu’il a par ailleurs esquissé dans une succession de lieux communs qui, même fardés, rappellent pourtant les professions de foi, chers à sa «famille» poli- tique. Admirons :

«Durant le premier mandat, on fera de l’Algérie une destination touris- tique attrayante et une plaque tour- nante des services bancaires et financiers. Air Algérie va rivaliser avec Turkish Airlines, Emirates Airlines ou encore Qatar Airways. Lors du deuxième mandat, on fera en sorte d’assurer la sécurité ali- mentaire du pays. Des pays moins nantis que le nôtre comme l’Afrique du Sud ou le Brésil l’ont fait, on le fera nous aussi. Et dans 20 ans, si les Algériens adoubent notre candi- dat, on fera entrer l’Algérie dans le club des 20 plus grandes puis- sances économiques au monde. La réussite, c’est possible, l’échec, la corruption, l’incompétence, la dépendance au pétrole ne sont pas

une fatalité

sans effort de décryptage, si le MSP, à Dieu ne plaise, parvient aux affaires, il compte bien y rester. Et il n’y va pas de main-morte quant à la durée de son règne : 20 ans au bas

mot ! Puisqu’on ne peut pas le soupçonner d’avoir planifié une cer- taine similitude pleinement dans l’actualité, l’islamiste du MSP aura donc besoin de quatre mandats pour nous faire goûter au bonheur

de l’avoir choisi, avant de nous invi-

ter à un

sera que pure formalité, son passa- ge au pouvoir suprême étant forcé- ment un exemple de réussite ! Mais avant d’en arriver là, il propose d’abord, sur un ton d’une effarante prétention, qu’il soit adoubé par «l’opposition» qu’il met avec une épatante discourtoisie au défi de formuler un projet et un homme alternatifs. On aura également rete- nu de son propos la façon expéditi- ve avec laquelle il a évacué les questions qui font le plus débat. La candidature possible du chef de l’Etat en exercice qui ferait du scru- tin une énième formalité, l’éventuali- té d’un autre candidat du système promise aux mêmes résultats et enfin l’improbable, mais en débat, période de transition. Mais s’il n’est pas une lumière, Makri ne manque pas pour autant de roublardise et c’est suffisant pour sa petite ambition. Il se pour- rait même qu’il ne s’agisse que de cela.

S. L.

» On l’aura remarqué

cinquième mandat qui ne

LA TENDANCE SE CONFIRME EN ALGÉRIE

Moins de mariages, plus de divorces

Les Algériens se marient moins mais divorcent plus que les années précédentes. Ce qui n’était que conjoncturel s’inscrit dans la durée. Les statisticiens prédisent une persistance de cette tendance baissière des mariages jusqu’à au moins 2030.

Nawal Imès - Alger (Le Soir) - Les sociologues avaient déjà observé une modification des comportements vis-à-vis du mariage, les statistiques viennent le confirmer. Enclenchée depuis 2014 déjà, la baisse du volume des mariages se poursuit. L’enquête consacrée à la structure de la démographie met le doigt sur ce que beaucoup de sociologues ont déjà relevé. Les Algériens sont moins tentés par le mariage et une partie de ceux qui se laissent tenter par l’aventure à deux finissent par se séparer. Selon les statistiques de l’Office national des statistiques, c’est pour la quatrième année consécu- tive que le volume des mariages enregistré auprès des bureaux de l’état civil continue de décroître. L’année dernière, cette baisse est jugée «substantielle». En effet, au niveau des com- munes, il a été enregistré 340 000 unions, soit une baisse relative de 5% par rapport à 2016. Les statis- ticiens font état du fléchissement du taux brut de nuptialité passant de 8,73% à 8,14%. Comment expliquent-ils cette baisse ? Ils la mettent sur le dos de la modifica- tion de la structure par âge de la population qui constitue selon eux «un facteur explicatif probant dans le recul de ce phénomène. En d’autres termes, le volume de la

population la plus concernée par le mariage est en baisse. En effet, notent-ils, l’évolution de la population âgée de 20 à 34 ans, un âge où traditionnellement se contractent 80% des mariages, fait ressortir une régression du volume de celle-ci à une allure visible depuis 2015 déjà. Cette tranche d’âge est passée de 10 997 à 10 877 millions entre 2015 et 2017. Les statisticiens constatent néanmoins que le rythme de décroissance de l’effectif des mariages semble plus soutenu que celui de la baisse de cette population. Et la situation ne va pas s’inverser de sitôt puisqu’il est prévu le maintien de la baisse du volume de cette population dans les années à venir. Ils ajoutent qu’en l’absence d’autres éléments qui peuvent interférer sur ce phé- nomène, il est probable que cette tendance baissière soit maintenue jusqu’à l’horizon 2025-2030. Les sociologues, quant à eux, ont un autre regard sur ce qui s’apparente à un phénomène. Les aspects purement économiques, la crise de logement mais égale- ment un changement dans les mentalités ne sont pas étrangers à cette tendance. De plus en plus de jeunes gens ne voient plus le mariage comme un but en soi. Les jeunes filles lui préfèrent une car-

un but en soi. Les jeunes filles lui préfèrent une car- Les statisticiens font état du

Les statisticiens font état du fléchissement du taux brut de nuptialité passant de 8,73% à 8,14%.

rière professionnelle après un long cursus universitaire. Elles sont de moins en moins nom- breuses à sacrifier leurs études pour se marier. Les jeunes gens qui optent pour une union sont de plus en plus nombreux à divorcer. Selon les statistiques de l’Office national des statistiques, l’effectif des divorces enregistrés par les services du ministère de la Justice est estimé à 65 637. Il s’agit des ruptures d’unions pro- noncées au cours de l’année 2017 qui ont connu une augmentation relative de 5,3% par rapport à l’an- née 2016. Ces mêmes statistiques font

ressortir un taux brut de divortialité de 1,57% au cours de la même période alors qu’il affichait 1,52% en 2016. Quant au taux de divorce, il a enregistré un bond en passant de 17,42% à 19,32%. Le taux de divorce est défini comme le rap- port entre l’effectif des divorces et celui des mariages contractés durant la même année. Les statistiques ne disent, cependant, rien sur l’âge des per- sonnes ayant choisi le divorce, ni leur situation professionnelle encore moins les raisons qui les ont poussées à se séparer.

N. I.

LE CHIFFRE RESTE INSUFFISANT

Plus d’une femme sur deux recourt aux méthodes contraceptives

Actuellement, le taux de préva- lence contraceptive est de 57%. Soit un effectif de plus de 3 millions de femmes sur un total de 5,3 millions de femmes mariées en âge de pro- créer ont adhéré au programme national de planification familiale, selon des chiffres révélés par le ministère de la Santé. Ce dernier souligne que l’adhésion au pro- gramme national de planification familiale reste volontaire sans aucu- ne forme de coercition.

Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - C’est en 2013 que le cap de un million de naissances vivantes a été dépassé en Algérie. Cette croissance démographique a généré un excédent naturel moyen de près de 900 000 personnes annuellement. Une croissance démographique accélérée qui risque, selon le gouvernement, d’augmenter l’effet de dépendance et d’absorber de façon sensible les effets positifs de la croissance économique. La situation est de plus en plus inquiétan- te en 2017, l’Algérie enregistrait un volume de naissances vivantes dépassant le un mil- lion, (1, 06), pour la quatrième année consé- cutive. C’est pourquoi, l’Algérie a décidé de l’élargissement du programme national de la planification familiale dans le cadre du pro- gramme du gouvernement 2017-2020. Cependant, le ministère de la Santé rassure que la consolidation de la planification fami- liale et son élargissement se fondent sur le principe d’adhésion volontaire et de choix

personnel. «Aucune forme de coercition n’est permise dans la prescription des méthodes de contraception ou de limitation des nais- sances. L’explication convaincante constitue- rait dans ce cadre la meilleure manière de permettre aux couples de faire valoir leur droit, celui de décider librement du nombre et de l’espacement de leurs naissances», sou- ligne le département de la santé. Pour garantir l’adhésion volontaire des couples à la planification familiale, ajoute-t-il, il est indispensable de leur assurer l’accès à des informations, des services et des pro- duits de qualité. Pour se faire, le ministère de la Santé estime qu’il est indispensable d’im- pliquer, dans la diffusion de l’information et de la sensibilisation, outre les prestataires de santé, les personnels relevant des autres secteurs notamment les animateurs des mai- sons de jeunes, les vulgarisateurs agricoles, les personnels des cellules de proximité et de solidarité, les mourchidates et les imams. Par ailleurs, le département de Mokhtar Hasbellaoui, rappelle qu’en matière de pres- tations de planification familiale, l’offre est actuellement dispensée dans 337 Centres de planification familiale (CPF), mis en place, en 1994, comme centres de référence disposant d’un personnel médical et paramédical adé- quat et offrant une large gamme de services intégrés dans le domaine de la reproduction, 1 528 polycliniques et 1 342 salles de soins. En matière de ressources humaines, l’ac- tivité est menée par 2 879 sages-femmes, 1 089 médecins généralistes et 34 médecins spécialistes dont 17 relevant des CPF. Actuellement, 57% des couples adhèrent volontairement au programme national de planification familiale soit un effectif de plus

de 3 millions de femmes sur un total de 5,3 millions de femmes mariées en âge de pro- créer. 47, 9% de ces femmes recourent aux méthodes de contraception moderne et 9, 2% aux méthodes traditionnelles. L’une des contraintes majeures aussi à laquelle se heurte le programme de planification, sou- ligne-t-on, est le déséquilibre de la structure de la pratique contraceptive, marquée par la prédominance «quasi exclusive de la contra- ception orale qui grève considérablement le budget alloué à l’achat des contraceptifs et de plus, cette méthode qui astreint à une dis- cipline quotidienne génère plus d’abandons». Pour y remédier à la situation et réussir l’adhésion des couples à ce programme, le ministère de la Santé compte tracer un pro- gramme de formation en mettant l’accent, selon lui, sur «le counselling, outil permettant d’apporter des réponses personnalisées aux besoins exprimés par chaque individu». Aussi, préconise-t-il, d’associer dans les acti- vités d’information, d’éducation et de commu- nication, les pharmaciens tant du secteur public que des officines privées. Le rôle des puéricultrices, souligne-t-on, un personnel susceptible d’apporter sa contribution dans la promotion de planifica- tion familiale est jusqu’à présent limité. Le même département appelle aussi le Comité national de santé de la reproduction et du bien-être familial à œuvrer continuellement à l’amélioration des capacités des prestataires en mettant à jour les techniques de prescrip- tion et veiller à l’amélioration de la qualité des prestations.

S. A.

Le Soir

d’Algérie

Actualité

Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 4

d’Algérie Actualité Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 4 ÉDUCATION Tenues vestimentaires et coupes de cheveux

ÉDUCATION

Tenues vestimentaires et coupes de cheveux sous contrôle

Le règlement intérieur des établissements scolaires en application exige un «code vestimentaire normal». La note du ministère de l’Education nationale émise en 2017 est toujours en vigueur selon les différents responsables au niveau des directions de wilayas.

Les directeurs des établisse- ments scolaires sont tenus d’ap- pliquer avec fermeté les direc- tives pour obliger les élèves et les enseignants à s’habiller cor- rectement à l’intérieur des éta- blissements scolaires. A quelques jours seulement de la rentrée scolaire, la question du respect du règlement intérieur et de la tenue exigée des écoliers refait surface. En effet, dans le souci de restaurer «l’autorité et la discipline» dans les établisse- ments scolaires, le ministère de l’Education avait envoyé une note où il est stipulé que «tout élève

dont la coupe de cheveux est «anormale» sera exclu. Il s’agit là des dernières coupes extrava- gantes des jeunes garçons notamment, qui ne sont pas tolé- rées à travers tous les établisse- ments scolaires. Les différents directeurs sont tenus d’appliquer cette directive à la lettre «nous devons être intran- sigeants vis-à-vis des coupes de cheveux et l’application du gel pour cheveux pour les garçons» souligne M me Ferghati directrice d’une école primaire qui ajoute que «des réunions avec les asso- ciations des parents d’élèves

Ouverture de la 3 e édition du Salon du manuel scolaire à Riadh-El-Feth

Le Salon du manuel scolaire dans sa troisième édition a ouvert ses portes, hier, à Riadh El Feth, à Alger. Organisé par l’Office natio- nal des publications scolaires (ONPS) et auquel prennent part une douzaine d’éditeurs privés à l’image de Chihab Editions ou encore Dar el Houda, ainsi que des vendeurs des affaires scolaires, il se poursuivra jusqu’au 10 septembre. On y trouve ainsi les manuels scolaires de tous les paliers de l’éducation nationale. Un programme de divertissement est prévu à l’occasion. Madani Meslem, plus connu sous le nom de «Kouider Elmousse- kh» pour un rôle joué dans une sitcom au début de sa carrière artis- tique, ainsi que d’autres clowns, y joueront des numéros pour les enfants accompagnant leurs parents.

L. H.

sont programmées pour leur demander d’être plus vigilants quant à la tenue de leurs enfants, et ce, dès la rentrée». Aucun manquement donc ne sera toléré à en croire plusieurs chefs d’éta- blissements scolaires. Et si le problème ne se pose pas beaucoup dans le primaire, pa contre pour les collèges et les lycées, les tendances chez les jeunes collégiens de se coiffer en imitant leurs idoles et les joueurs de sont à signaler. «Cela dépend de la rigueur du directeur et du surveillant général», estime M. Bounab parent d’élève qui explique : «A notre époque, nous avions plus peur du surveillant général du lycée que de nos parents, car ils étaient fermes mais maintenant, c’est eux qui encouragent les élèves avec leurs mauvaises manières» et d’ajouter «comment voulez-vous que l’élève respecte un ensei- gnant ou un surveillant ? Eux- mêmes fument devant lui et lui demandent des allumettes». Hormis la coupe de cheveux, il est interdit également aux élèves d’entrer en cours «avec des pantalons déchirés», ajoute la note qui fait référence à cette mode chez les jeunes de porter des jeans déchirés au niveau du genou ou au niveau de la partie avant de la cuisse. De même, les jeunes portant, des pantacourts déchirés aux genoux, n’ont plus droit d’accès aux écoles. Les tenues afghanes sont aussi interdites, les élèves qui viennent à l’école en kamis et des sandales aux pieds seront

Photo : DR
Photo : DR

Les élèves et les enseignants seront obligés de s’habiller correctement à l’intérieur des établissements scolaires.

renvoyés. Pour cela, le port obli- gatoire du tablier est censé effa- cer la diversité vestimentaire des élèves. Il est souvent interdit éga- lement d'avoir quelque chose sur la tête, au moins en classe ou dans les couloirs, mais parfois même dans la cour comme les casquettes. Pour les filles, les interdictions sont aussi multiples, à commen- cer par le maquillage, la mini jupe ou le port du niqab ou la burqua qui cache le visage sans oublier le tablier rose qui est une condi- tion sine qua non pour l’accès aux classes. «Les filles doivent s’habiller également de manière décente, et mêmes pour celles qui portent le hidjab, le port du tablier est obligatoire et le visage doit être découvert», explique M elle Assia Djeradi surveillante dans un col-

lège qui insiste «moi aussi je porte le hidjab mais le nikab peut cacher l’identité de l’élève et il est, donc, interdit dans les écoles algériennes». Les chefs d’établissements doivent procéder aux convoca- tions des parents, envers les élèves qui n’obéissent pas au règlement. S’agissant du téléphone por- table, il ne sert à rien de l’interdi- re, mais juste d’exiger des élèves de le désactiver au moment des cours. A noter que pour cette rentrée scolaire qui pointe, des recom- mandations fermes ont été don- nées par le département de M me Benghebrit pour le respect de la tenue chez les écoliers à l’inté- rieur des établissements sco- laires.

Ilhem Tir

RENTRÉE SCOLAIRE

Comment les parents vont concilier école et travail ?

Ce mercredi 5 septembre, plus de neuf millions d’élèves reprendront ou prendront pour la première fois le chemin de l’école. Un vrai casse-tête pour les parents qui, en l’absence du transport scolaire, sont obligés de déposer et de récupérer leur enfant à chaque sortie. Comment ces parents, qui doivent concilier école et tra- vail, trouvent-ils leur rythme de croisière ?

Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - La rentrée scolaire est une journée si particulière pour laquelle les parents se préparent plusieurs semaines à l’avance. Les achats des fournitures scolaires sont certes ce qui caractérise le plus la rentrée sco- laire avec les budgets qui explo- sent. Mais les parents font face également à une grande problé- matique : comment s’organiser pour concilier école et travail lors- qu’on est obligé de déposer et de récupérer son enfant à chaque sortie ? En général, pour le collè- ge et le lycée, et dans les écoles publiques, les horaires scolaires sont fixées entre 8h et 12h et l’après-midi c’est entre 13h30 et

16h30.

Au primaire, la grille des horaires est fixée généralement de 8h à 11h15 et de 13h à 14h30 ou à 15h30. Lorsqu’il s’agit des classes à double vacation, la

grille est différente aussi. La plupart des établissements scolaires ne disposant pas de cantines, les parents sont obligés de récupérer leurs enfants durant la pose du déjeuner, les redépo- ser à 13h pour ensuite les récu- pérer le soir. Or, pour un parent qui travaille, ce marathon est compliqué. D’autant que le lieu de résidence ne détermine pas souvent le lieu d’inscription de son enfant dans un établisse- ment. La recherche de l’établisse- ment le mieux réputé oblige sou- vent les parents à inscrire leurs enfants loin de leurs lieux de rési- dence. Accompagner son enfant à l’école peut être un travail à temps complet. Comment faire face lorsqu’on est parents qui tra- vaillent ?

Trouver une solution de garde Pour faire face à ce casse- tête, les parents sont bien obligés

de chercher des plans B. Une tierce personne pour se charger de récupérer les enfants de l’éco- le et de les garder jusqu’à la sor- tie de l’un des parents pour pou- voir le récupérer. Les écoles privées ont réussi à atténuer un peu du stress des parents notamment à midi où la cantine est assurée. Les enfants sont gardés dans ces établisse- ments de 8h30 à 16h30, en géné- ral. Mais à partir de 13 000 dinars ou 15 000 dinars le mois par enfant rien que pour le cycle primaire, cette solution ne peut pas convenir à tous les parents. Certaines crèches proposent aussi un service de garde. Elles proposent de récupérer les

enfants à midi pour le déjeuner, les redéposent à l’école puis les récupèrent et les gardent aussi jusqu’à 17h. Un service qui a un prix bien sûr et qui reste réservé à une certaine catégorie dont le revenu mensuel peut assurer. La solution la moins chère reste les nourrices. Des femmes au foyer qui font de ce créneau un travail très en vogue, ces dernières années. Elles récupèrent les enfants au déjeuner, les redéposent et les gardent aussi l’après-midi chez elles jusqu’à la sortie des parents. Les grands-parents sont éga- lement appelés à la rescousse. Pour ceux qui ont le choix, ils ins-

crivent leurs enfants dans un éta- blissement près de chez les grands-parents qui s’en occu- pent. Certaines femmes tra- vailleuses décident tout simple- ment de garder leurs enfants dans leurs bureaux de travail à l’heure de déjeuner. D’autres font appel à des chauffeurs privés. Là aussi, la solution ne peut pas arranger les parents dont les enfants sont en bas âge, au primaire ou au collè- ge.

Sachant que lorsque l’enfant fait ses premiers pas à l’école, la difficulté des parents à pouvoir le confier à quelqu’un pour le récu- pérer est encore plus complexe. S. A.

Pas de changements pédagogiques en vue

La rentrée scolaire 2018-2019 ne sera pas marquée par un quelconque changement sur le plan pédago- gique. Des rumeurs ont, pourtant, circulé tout au long de l’année sur d’éventuels changements notamment avec la suppression de certaines matières dans l’examen du bac. Des «fake news» que la ministre de l’Education a démentis à plusieurs reprises. Lors de sa précédente conférence nationale avec les cadres de son secteur, Benghabrit a indiqué qu’aucun changement n’est prévu pour cette année notamment au niveau des examens nationaux. Elle a d’ailleurs appelé «à ne croire que les informations publiées sur le site ou la page Facebook».

S. A.

Le Soir

d’Algérie

Actualité

Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 5

d’Algérie Actualité Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 5 L’ANP MÈNE UN IMPORTANT RATISSAGE DANS LA

L’ANP MÈNE UN IMPORTANT RATISSAGE DANS LA RÉGION

Un groupe terroriste traqué à Lakhdaria

La lutte sans répit que mène l’ANP contre les groupes terroristes qui subsistent encore dans les maquis, se poursuit toujours.

Ainsi, selon des sources sécuri- taires sûres, les troupes de l’ANP qui ont entamé une vaste opération de ratissage dans la région de Médéa, se sont déplacées vers les maquis de la wilaya de Bouira depuis jeudi dernier, où elles ratis- sent les maquis compris entre les hauteurs de Lakhdaria et le mont Lalla Mossaâd, jusqu'à la forêt de Rabta compris entre Kadiria et Aomar, en passant par la région de Beggas.

D’après nos sources, cette opé- ration qui s’est soldée du côté de Médéa, comme annoncé par les communiqués du MDN datés des journées du 27, 28 et 29 août der- nier, par la découverte et la des- truction de 9 casemates et 4 bombes artisanales, est venue après le signalement d’un groupe terroriste composé, selon nos sources, de six à sept terroristes. Le groupe qui est traqué depuis une dizaine de jours, se serait fau-

filé vers les maquis de la wilaya de Bouira ; d’où la poursuite du ratis- sage par les éléments de l’ANP et le ratissage de grande envergure mené depuis jeudi, dans cette vaste étendue comprise entre Lakhdaria et Aomar. Hier, au troisième jour de cette opération à laquelle participent, toujours selon nos sources, des centaines de militaires et supervi- sée par des colonels du secteur militaire de Bouira ainsi que le chef d’état-major de la 1 re RM, aucun bilan n’a filtré de cette opération, qui se poursuit toujours.

n’a filtré de cette opération, qui se poursuit toujours. Découverte et destruction de 9 casemates et

Découverte et destruction de 9 casemates et 4 bombes artisanales.

CONSOMMATION DE FRUITS ET LÉGUMES

Le ministre de l’Agriculture rassure les citoyens

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche rassure ceux qui craignent encore une conta- mination des fruits et légumes produits localement par le germe du choléra. Il dénonce dans la foulée la «campagne de dénigrement» qui a ciblé les agriculteurs algériens.

Rym Nasri – Alger (Le Soir) – Abdelkader Bouazghi rassure une nouvelle fois les citoyens sur les risques de choléra apparu dans cer- taines wilayas depuis quelques jours. «Les fruits et les légumes dis- ponibles sur le marché sont sains et propres à la consommation», a-t-il souligné, hier, lors d’une conférence consacrée au bilan de la campagne céréalière 2017-2018, à Alger. Selon lui, tant que ces marchan- dises sont lavées et consommées fraîches, il n’y a pas de quoi pani- quer ou s’affoler. Il a, toutefois, condamné la cam- pagne de «dénigrement» dont ont fait l’objet les agriculteurs. «Il ne faut pas prendre des cas isolés d’ir- rigation par les eaux usées pour dénigrer tous les acteurs du secteur de l’agriculture», dit-il. Le ministre de l’Agriculture a assuré que les cadres de son dépar- tement font le suivi de ce dossier justement pour déjouer les tenta- tives de certains «agriculteurs mal- honnêtes» à l’irrigation des cultures

par les eaux usées. «Ce sont des cas minimes que nous combattons à tous les coups», dit-il encore. Depuis janvier dernier, poursuit- il, les services de son département ont effectué le contrôle de deux mil- lions d’hectares à travers dix wilayas, où ils ont découvert que 40 ha ont été irrigués avec des eaux usées. «Là où un cas d’irrigation par les eaux usées est signalé, nous détruisons les cultures, saisis- sons les équipements d’irrigation et poursuivons en justice les agricul- teurs incriminés. Cette opération s’effectue au fur et à mesure, grâce à l’intervention des walis, des prési- dents d’APC, des bureaux d’hygiè- ne des communes, ou des direc- teurs de l’agriculture», précise-t-il.

Céréales, une production «record»

Occupant presque la moitié des exploitations agricoles du pays, avec une superficie de 3,5 millions d’hectares, la céréaliculture consti- tue aujourd’hui une filière «straté- gique». Selon le ministre de

une filière «straté- gique». Selon le ministre de Abdelkader Bouazghi. l’Agriculture, la valeur de la

Abdelkader Bouazghi.

l’Agriculture, la valeur de la produc- tion de cette filière a connu en 2018 une augmentation de 63%. «La valeur de la production des céréales

a enregistré durant cette campagne

une évolution significative passant de 135,302 milliards de dinars en 2017 à 220,257 milliards de dinars en 2018 dont 141,766 milliards de dinars de cette valeur constitués de blé dur», note-t-il. Quant à la production réellement obtenue, elle est estimée à 60 500 000 quintaux contre 34 702 169 quin-

taux lors de la campagne précédente, soit une augmentation de 74,4%. En

plus détaillé, le blé dur a enregistré une augmentation de 58% par rap-

port à la campagne précédente et l’orge une hausse de 100%.

«Il s’agit d’une production record, qui n’a jamais été réalisée», affirme Abdelkader Bouazghi. Cette aug- mentation de la production n’est, pour lui, que le fruit des moyens matériels et humains mobilisés, du suivi rigoureux mais aussi de l’amé- lioration de la productivité par hecta- re qui est passée de 15 q/ha en 2016/2017 à 19 q/ha en 2017/2018.

Les Coopératives de céréales et de légumes secs (CCLS) ont pu ainsi collecter auprès des céréaliculteurs 27 millions de quintaux contre 16 181 843 quintaux, livrés la campagne écoulée, soit une augmentation de 67%. «La collecte des céréales de cette campagne dénote également une année record», ajoute-t-il.

Importante production de légumineuses

Le ministre de l’Agriculture est convaincu que d’ici quelques années, l’Algérie cessera d’impor- ter les légumineuses notamment les pois chiches et les lentilles. «Nous importerons moins de pois chiches et de lentilles dans les toutes prochaines années et nous parviendrons même à cesser leur importation», dit-il. L’importante production réali- sée cette année, principalement pour les pois chiches et les len- tilles est justement son argument. «La production enregistrée pour la campagne 2017/2018 s’élève, à ce jour, à 1 300 000 quintaux. Pour la campagne 2015/2016, le volume de production obtenu était de 770 153 quintaux, soit une augmentation de 69%. Concernant la collecte des pois chiches, elle est passée de 25 600 quintaux en 2013 à 79 000 quin- taux en 2018, et celle des lentilles est passée de 400 quintaux en 2013 à 94 100 quintaux en 2018», détaille-t-il. Idem pour les rendements moyens, poursuit-il, qui ont atteint 12 q/ha durant la campagne 2017/2018, contre 11 q/ha en

2016/2017.

Pour lui, la filière des légumi- neuses alimentaires a enregistré des résultats «probants» durant la campagne agricole 2017/2018 où les superficies, les productions et les rendements ont augmenté de manière substantielle à travers l’en- semble des zones de production. Ry. N.

HÔPITAL DES MALADIES INFECTIEUSES DE BOUFARIK

Recul du nombre des cas suspectés de choléra à 52

Le nombre des malades suspec- tés d’être infectés par le choléra actuellement admis au niveau de l’hôpital des maladies infectieuses de Boufarik (Blida) a reculé à 52 cas, dont 18 confirmés, selon le dernier bilan enregistré dans la matinée d’hier, a-t-on appris auprès du wali, Mustapha Layadhi. «52 malades suspectés d’être infectés par le choléra se trouvent toujours en prise en charge à l’hôpi- tal de Boufarik, dont 44 issus de Blida, 2 de Tipasa et 6 d’Alger», a signalé le wali lors de son interven- tion à une rencontre l’ayant réuni avec les directeurs des écoles pri- maires, en perspective de la pro- chaine rentrée. Sur ce total de cas, les analyses en laboratoire ont confirmé 18 cas d’atteintes par le choléra, a-t-il précisé. Le chef de l’exécutif a, par ailleurs, fait cas de 135 personnes, qui ont quitté l’hôpital suite à leur

rétablissement, sur un total de 187 accueillies au niveau du même éta- blissement depuis l’apparition de cette épidémie, dont 61 cas confir- més de choléra. Un bloc spécial a été affecté, au niveau du même hôpital, aux cas suspectés de choléra, au moment où un autre a été affecté aux cas d’atteintes confirmées , en vue d’éviter la transmission de cette épi- démie, a -t-il, également, fait savoir. Au titre des mesures prises en vue d’endiguer la maladie, le wali a signalé l’ouverture d’un poste de police à l’entrée de l’hôpital, en vue d’interdire l’entrée des familles des malades n’ayant pas bien assimilé le bien-fondé de leur interdiction de visite, visant leur propre protection. Près de 900 analyses ont été, aussi, réalisées, sur les familles de malades confirmés de choléra, a- t- il dit, signalant la poursuite «réguliè- rement» des actions de contrôle au

niveau des sources d’eau et des réseaux AEP, en dépit de la confir-

mation de leur potabilité par les analyses. Le contrôle des exploitations agricoles et des actions d’irrigation est toujours en cours, d’autant plus,

a ajouté M.Layadhi que les services

de la Gendarmerie nationale de la wilaya ont traité, dernièrement, deux affaires liées à l’irrigation de récoltes agricoles avec des eaux usées , dans la région de Ben Chaâbane de Boufarik. Le ministère de la Santé rappel- le qu’en cas d’apparition de diar- rhée et vomissements, il est impé- ratif de se présenter à la structure de santé la plus proche, de se réhy- drater en prenant suffisamment d’eau et de sels de réhydratation orale (SRO) et d’apporter une atten- tion particulière aux enfants et aux personnes âgées.

APS

À GENÈVE DEPUIS LUNDI DERNIER

Bouteflika est rentré à Alger

Comme nous l’annoncions dans notre édition de jeudi dernier,

Abdelaziz Bouteflika est rentré, hier, dans la journée, à Alger, en prove- nance de Genève où il s’était rendu le lundi 27 août pour y effectuer «des examens médicaux périodiques». La présidence de la République, qui avait annoncé le déplacement du 27 août dernier via un communiqué a également rendu public un autre communiqué dans l’après-midi d’hier, à travers l’agence officielle, l’APS. On y lit, en effet, que «Son Excellence M. Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, a regagné Alger ce samedi 1 er septembre 2018, après un bref séjour à Genève où il a effectué des contrôles médicaux pério- diques». Depuis sa dernière hospitalisation entre avril et juillet 2013 à l’hôpital du Val-de-Grâce à Paris, Bouteflika effectue, périodiquement, des déplacements, d’abord en France puis en Suisse ( Genève ), pour subir des contrôles médicaux pratiquement tous les six mois. Les premiers temps tenus au secret, ces mêmes déplacements fini- ront par être systématiquement annoncés par la présidence de la République.

K. A.

Le Soir

d’Algérie

Régions

Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 6

d’Algérie Régions Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 6 RENTRÉE SCOLAIRE À BOUMERDÈS «2019 sera l’année

RENTRÉE SCOLAIRE À BOUMERDÈS

«2019 sera l’année de l’école»

«2019 sera l’année de l’école.» C’est ce qu’a déclaré, jeudi, le wali de Boumerdès, Abderrahmane Madani Fouatih, à la fin de la cérémonie de remise de trousseaux scolaires aux communes.

La phrase est lourde de sens dès lors qu’elle est prononcée, à quelques jours de la rentrée sco- laire, par une haute autorité régio- nale non pas politique mais éta- tique. Dans une conjoncture régionale et nationale particulière, cette promesse laisse présager une année fructueuse d’autant plus que son auteur a accompli, durant l’année qui s’est achevée, des actes importants favorables à cette école. En effet, au mois de mars de l’année en cours, une longue séance du Conseil de wilaya lui a été exclusivement consacrée. Dix jours plus tard, le wali avait convo- qué tous les directeurs des écoles primaires et les responsables concernés pour débattre des pro- blèmes traînés comme des bou- lets. Notons que l’APW, sous l’im- pulsion de Rachid Ladj, président de commission, lui a également consacré le 9 septembre 2018 tout un dossier plein d’informa- tions avec, en sus, 24 recomman- dations. C’est le seul dossier que cette assemblée a étudié depuis 10 mois de son existence, sinon qu’elle tourne à vide. Au mois de mai, à la veille des examens de fin d’année, le chef de l’exécutif avait convié les chefs des centres d’examen, les res- ponsables de l’exécutif intéressés

par ce dossier ainsi que les res- ponsables des services de sécuri- té à une rencontre. Tout le monde a été mis devant ses responsabili- tés pour permettre aux candidats de concourir dans un climat serein. Il n’y a eu aucun accroc durant les trois examens natio- naux. Toujours dans sa politique en faveur de l’école et afin d’instaurer l’esprit de la concurrence saine entre les établissements et d’en- courager les responsables à déployer plus d’efforts, le wali a institué deux concours. Le pre- mier, le Top-School, concerne la bonne gestion et la bonne tenue des écoles primaires. Il a été rem- porté par l’école des filles Ibn- Rochd de Bordj-Menaïel. Le second se rapporte aux résultats, donc au volet pédago- gique. Le concours de l’école d’excellence a été gagné par l’école Ahmed-Chabi de Souk-el- Had. A ces actions s’ajoute l’attri- bution de pas moins de 170 récompenses aux meilleurs lau- réats dans les trois examens nationaux. En revanche, l’école de la wilaya de Boumerdès vit des difficultés. Certaines difficultés échappent aux capacités finan- cières et compétences pédago- giques des autorités locales. Paradoxalement, elle enre- gistre des résultats forts appré-

Photo : DR
Photo : DR

ciables aux examens nationaux (ex-sixième, BEM et baccalau- réat). Mais ces actions sont le signe d’une bonne volonté de la part des autorités de faire de l’école de Boumerdès le centre d’intérêt. A l’issue de la cérémonie, le wali nous dira en substance :

«L’école a toujours été le parent pauvre. Nous refusons cette fatali- té. Nous voulons une école qui produise de l’intelligence. Pour ce faire, nous avons la ferme volonté de lui déblayer le chemin en lui permettant de ne s’attacher qu’à sa mission initiale. Nos efforts iront en direction de la maintenan- ce et de l’entretien des établisse- ments, du transport scolaire, de l’hygiène et de la restauration. Nous refusons, en effet, que nos enfants mangent des sandwichs

AÏN DEFLA

froids et nous ferons, en consé- quence, tout pour que nos enfants aient un repas chaud.» Reste à savoir si l’Etat qui vit une crise financière aidera la wilaya à tra- vailler pour une école qui produise de l’intelligence. Du moment que les responsables de cette collecti- vité militent pour une école répu- blicaine, intelligente et se sont fixé des objectifs et ont tracé une poli- tique pour y parvenir, on ne voit pas pourquoi cet Etat les priverait du soutien financier.

35 000 trousseaux à distribuer Le wali, en sa qualité de prési- dent de la commission de solidari- té de la Wilaya de Boumerdès, a supervisé, jeudi, les opérations de remise de 35 000 trousseaux sco- laires aux communes lesquelles vont les remettre au directeurs

des écoles primaires, CEM et

lycées pour les distribuer aux éco- liers nécessiteux ou handicapés. Ces trousseaux dont la valeur varie – selon le palier — entre 1

000 et 4 400 dinars, se compo-

sent de 20 à 25 articles chacun. 21 000 unités sont destinées aux élèves du primaire, 10 500 aux collégiens et 3 500 aux lycéens. Jouant sur la transparence et

l’économie, la Wilaya a réalisé un achat groupé directement chez des producteurs. «Pour 114 mil- lions de dinars, nous avons ache- té la même quantité qu’en 2017 qui nous a coûté, à l’époque, 117

378 450,00 dinars. Nous avons

économisé 3 188 77,00 dinars», nous a confié Samia Ababsa, directrice du commerce qui a négocié les prix et les quantités. Pour faire pression sur les fournis- seurs, elle est allée jusqu’à char- ger ses agents de faire la compa- raison entre les prix proposés par les deux producteurs et ceux en cours sur le marché. «Cette acqui- sition groupée évite la suspicion et instaure la solidarité entre les ins- titutions», explique, pour sa part, le wali. En effet, le financement est triangulaire puisque le ministè-

re de la Solidarité apporte 15 mil- lions de dinars, la Wilaya 20 mil- lions de dinars et les 31 municipalités qui ont adhéré à cette formule – celle de Laâziv, gérée par une majorité FFS, s’est désolidarisée — ont mis dans l’af- faire 51 millions de dinars. Abachi L.

La Direction des forêts ouvre une école de formation des chasseurs

La chasse à la perdrix, au canard sauvage, à la caille, au lièvre entre autres gibiers n'est devenue plus qu'un souvenir dans la mémoire des personnes qui l'ont pratiquée pendant toute une partie de leur vie, et qui maintenant ont atteint le 3 e et le 4 e âge, les mordus de ce sport et qui continuent à revivre les souvenirs d'une époque qu'ils ressentent comme très lointaine comme celle d'un autre âge.

Il semble que ce sport, privilé- gié au grand air dans les nom- breux massifs forestiers au nord comme au sud de la wilaya, revient à l'honneur puisque des jeunes reprennent le flambeau. La Fédération des chasseurs est née depuis quelques années mais la chasse avec les restric- tions qu'on connaît n'en est qu'à ses balbutiements. Beaucoup de choses ont chan- gé telles que les zones de chasse et leurs limites, et la réglementa- tion aussi. On se rappelle qu'il fut un temps où il suffisait d'avoir un permis de chasse et une carte d'adhésion à une association pour s'adonner à ce sport, très béné- fique pour la santé. Certes, le permis de chasse est toujours en vigueur mais la réglementation a changé. Selon nos informations, maintenant l'ob- tention de ce permis est condition- née par le préalable d'une forma- tion. Cette formation vient d'être lancée par la Direction des forêts en collaboration avec celle de l'environnement. Elle comprend un cycle d'information sur la locali- sation des zones de chasse, le

respect des périodes de chasse, le type de gibier à chasser selon la période, le maniement et la connaissance des armes de chas-

se, le respect de l'environnement, les méthodes de chasse et surtout les règles de prévention contre les accident surtout quand la chasse se pratique en groupes, tels sont entre autres les enseignements que dispensent les cadres des deux secteurs concernés. Jeudi dernier, ces deux sec- teurs ont organisé la première réunion de formation au niveau de

la Bibliothèque communale de Aïn Defla. On indique que l'objectif assi- gné à cette école comprend un programme pour la formation de 600 chasseurs. La première pro- motion qui vient d'être mise sur pied comprend 40 candidats. Si selon des personnes vivant dans le monde rural, le gibier foi- sonne, on note que le braconnage

fait des ravages. En effet, il n'est pas rare de voir étalé dans des corbeilles sur les marchés infor- mels des œufs de caille, de per- drix, de canards sauvages, de poules d'eau qui se vendent pour

être

consommés, et ce, au vu et

au su de tout le monde sans qu'aucune autorité intervienne, hélas.

Karim O.

MARSAT-BEN-M’HIDI

Les fosses septiques, une plaie à éradiquer

Les cas de choléra continuent à susciter l’inquiétude des citoyens ; aussi, il est temps pour qu’une prise de conscience se manifeste au niveau des citoyens et des pouvoirs publics, pour ne plus entendre parler de ce genre de fléau, plus dans les pays où on ne badine pas avec l’hygiène et la santé des citoyens.

Dans notre dernière édition, nous avions fait état d’une situa- tion normale dans la wilaya de Tlemcen. Toutefois, il y a des situations qui nécessitent une réelle prise en charge et ce, dans les meilleurs délais. Il est impensable qu’en 2018, des constructions érigées dans les années 1990 ne disposent toujours pas de réseau des eaux usées. Les bungalows, dans la partie Est de Marsat-Ben-M’hidi, ne sont dotés, ni d’un réseau d’assainissement ni encore moins de caniveaux des eaux pluviales.

Beaucoup d’estivants ont préféré camper un peu plus loin de cet endroit où les fosses septiques débordent de toutes part. Il y a un danger, ces eaux usées coulent à ciel ouvert sur la chaussée, non loin des conduites d’alimentation en eau potable. Certains immeubles, qui affi- chent complet durant toute la sai- son estivale ne prennent pas des mesures d’hygiène et exposent leurs clients à de véritables risques. Faut-il rappeler que des instructions fermes ont été don- nées par le chef de l’exécutif aux

élus et aux responsables des régions côtières pour la réussite de la saison estivale 2018. Il est un peu tôt de dresser un premier bilan, mais dans l’ensemble, on peut avancer que sur le plan de la sécurité, il y a une nette améliora- tion par rapport à l’année précé- dente, selon les informations qui nous ont été fournies par la Sûreté de daïra de Marsat-Ben- M’hidi. Sur un autre registre, la per- manence sanitaire a été assurée, le centre de santé reste ouvert h24, avec un médecin de garde, c’est ce qu’on a pu vérifier un jour de semaine à 6h du matin. Reste un point noir, le ramas- sage des ordures au niveau des campings ne se fait pas au quoti- dien ; c’est du moins ce que nous

révèle un estivant, habitué des lieux. Enfin, il faut souligner l’excel- lent réseau routier entre Tlemcen et Marsat-Ben-M’hidi : l’autoroute Tlemcen-Maghnia et la double voie entre Maghnia et Port Say, le nombre d’accidents a considéra- blement diminué ; cette sécurité routière a encouragé beaucoup de transporteurs qui ont préféré travailler sur cette ligne. A propos du danger des fosses septiques, il faut, dès la fin de la période estivale, entamer de grands travaux pour un réseau d’assainissement, en prévision de la saison prochaine dans cette station balnéaire, qui accueille annuellement plus de six millions d’estivants.

M. Zenasni

Le Soir

d’Algérie

Régions

Dimanche 2 septembre 2018 - PAge 7

d’Algérie Régions Dimanche 2 septembre 2018 - PAge 7 RENTRÉE SCOLAIRE À SÉTIF 408 868 élèves

RENTRÉE SCOLAIRE À SÉTIF

408 868 élèves rejoindront les bancs de classes

La rentrée scolaire est marquée cette année, à Sétif, par l’accueil d’un nombre important d’élèves et la réception de plusieurs infrastructures pédagogiques qui attestent, si besoin est, des avancées qu’aura connues ce secteur ces dernières années dans une wilaya qui a su se hisser au niveau des attentes de la communauté éducative en termes de résultats et qui, de par l’importance des effectifs scolarisés et des infrastructures, continue ainsi d’occuper la première place au niveau national.

«La rentrée scolaire s’annonce sous de bons auspices. Toutes les dispositions néces- saires ont été prises pour que chaque enfant en âge d’être scolarisé ait sa place à l’école et que tous les élèves des autres cycles d’ensei- gnement puissent également poursuivre leur scolarité dans de bonnes conditions», nous indique M. Abdelaziz Bezala, directeur de l’éducation, qui souligne, par ailleurs, que «toutes les instructions de la ministre ont été appliquées et que tout a été mis en place conformément à la convention-cadre 1 053 du 24 juin 2018 relative à la préparation de cette rentrée qui n’a également pas été sans consti- tuer une préoccupation majeure des pouvoirs publics locaux, notamment le wali». En effet, le chef de l’exécutif de wilaya n’a pas manqué, d’inspecter les nouveaux projets du secteur lors de ses visites dans les com- munes. Ainsi, après plus de deux mois de vacances, des milliers de potaches s’apprê- tent, ce mercredi, à rejoindre les bancs de leurs classes. Une nouvelle année scolaire qui sera marquée par l’accueil de 41 000 enfants en première année primaire et 19 610 en cours préparatoire, portant ainsi le chiffre global de ce cycle d’enseignement à 222 768 élèves, au moment où pas moins de 137 509

élèves occuperont les bancs du moyen et 48

591 ceux de l’enseignement secondaire, por-

tant ainsi à 408 868 le nombre d’élèves struc- turés au niveau de l’ensemble des établisse- ments de cette wilaya et encadrés par 19 589 enseignants. Des effectifs dont l’importance n’échappe ainsi à personne au vu de tous ces indicateurs qui font également ressortir que pas moins de 132 000 élèves démunis bénéficient de la

prime de scolarité décidée par le président de

la République, soit une enveloppe globale de

396 millions de dinars.

Par ailleurs, et pour rester dans la dyna- mique des efforts consentis au profit des

élèves démunis, il est utile de souligner que plus de 156 412 élèves bénéficient de la can- tine scolaire dans 729 écoles. Alors que pour

le transport scolaire, 250 bus sont mis à la

disposition de 48 569 élèves. 114 806 néces- siteux recensés vont pouvoir bénéficier des livres scolaires gratuitement. En matière d’infrastructures, le secteur de l’éducation de la wilaya de Sétif s’apprête à réceptionner pour cette nouvelle année sco- laire trois lycées dans les localités de Oued- El-Bared, El-Taya et Bougaâ. Ces trois éta- blissements porteront à 100 le nombre de lycées fonctionnels dans la wilaya de Sétif. Le

MOSTAGANEM

Dans le cadre du programme du ministère du Com- merce dans son volet de protection et de sensibilisa- tion des consommateurs, la Direction du commerce de la wilaya de Mostaganem vient de lancer une action de prévention et de sensibilisation sur les droits et la santé des consommateurs.

Les résultats seront essen- tiels car, associés aux autres outils de référence dont dispose la DCP, ils permettront d’accéder à une meilleure évaluation des habitudes de consommation, de la composition nutritionnelle des aliments et des substances chi- miques auxquelles la population

peut être exposée par voie ali- mentaire. C’est sur l’ensemble de ces connaissances issues de la vie quotidienne de la population et confrontées à l’expertise des études scientifiques disponibles au plan national et international que la Direction de commerce de

Photo : DR
Photo : DR

secteur de l’enseignement moyen, fort déjà de 228 CEM répartis sur le territoire de cette wilaya, n’en sera pas moins privilégié avec 1 nouveau CEM, qui sera ouvert dans la com- mune de Salah-Bey ce qui portera à 229 CEM le potentiel d’enseignement moyen dans cette wilaya. Par ailleurs, et pour l’enseignement pri- maire qui compte aujourd’hui 862 écoles éga- lement fonctionnelles, il est utile de relever que trois nouveaux établissements viendront consolider ce potentiel dans les localités d’Ouled-Si-Ahmed, Aïn Azel et Ouled Saber. Un potentiel qui sera renforcé par des infra-

structures à caractère social, à l’instar des 6 nouvelles cantines scolaires pour porter l’ensemble des structures à 729. Imed Sellami

CONJONCTURE

OBLIGE

Le wali de Mascara se rend à El-Kouaer

El Kouaer est un périmètre agricole se trouvant aux portes de la ville de Mascara. Il est connu parce que s’y pra- tique l’irrigation des cultures par les eaux usées. Dans le cadre de la lutte contre les MTH, des opérations de destruction ont été opérées par le passé, puis l’on retombe dans ses travers. Certains res- ponsables semblent frappés de cécité puisque la chose n’est pas nouvelle. Avec la situation que vit le pays depuis l’apparition du choléra, des mesures sont subitement prises alors que les missions de tout un chacun sont claires. Jeudi, le wali de Mascara s’est donc rendu sur ce périmètre El-Kouaer. L’on découvre une culture de salade verte, maïs et autre persil irrigués par les eaux usées, cette superficie de 5 ha appartient à une EAC. Ce sont les conséquences du laxisme, de l’impunité, voire de la compromission. A ce propos, le P-APC de Mascara chargera le subdivisionnaire de l’agriculture avec ces propos : «Nous sommes venus ici il y a une semaine et vous m’aviez déclaré qu’il n’y avait aucun risque. Ce sont des actes criminels», dira le wali et il ordonnera manu militari la destruction de cette culture et le dépôt de plainte auprès du tribunal.

BOU-HANIFIA

L’attribution des 215 logements annulée

Selon la cellule de communication de la Wilaya de Mascara, l’attribution des 215 logements sociaux dans la commu- ne de Mascara a été annulée, après introduction des recours auprès de la commission concernée et leur étude. Rappelons que l’affichage récent des listes de bénéficiaires avait provoqué la colère des citoyens qui avaient exprimé leur mécontentement dans la rue. M. Meddeber

La protection du consommateur avant tout

wilaya émet ses recommanda- tions, et agit ainsi au quotidien pour protéger les consomma- teurs. Plusieurs communes sont programmées pour une ren- contre entre les inspecteurs de la DCP et la population pour une meilleure protection et une sensi- bilisation du consommateur, le droit de choisir et de connaître le contenu du produit acheté et de protéger les droits des consom- mateurs et de leur santé. Des échanges et des discus- sions directs seront proposés

NAÂMA

dans le but de toucher le plus grand nombre possible de per- sonnes pour les sensibiliser des risques et conséquences qui puissent résulter d’une mauvaise consommation alimentaire. Les intervenants de la DCP s’exprimeront aussi sur les sujets concernant les produits contre- faits et périmés que l’on trouve à bas prix dans le marché de l’in- formel ou dans les souks pour- tant contrôlés et qui sont dange- reux pour la santé du consomma- teur.

A. B.

Week-end de ménage urbain

santé du consomma- teur. A. B. Week-end de ménage urbain ration. Un week-end de volontariat, donc,

ration. Un week-end de volontariat, donc, qui

a permis de sensibiliser les citoyens sur les

dangers de la pollution de l'environnement et

les mobiliser pour retrouver la propreté et l’hygiène publique dans les cités urbaines. B. Henine

La wilaya de Naâma n’a pas été en reste des autres régions du pays, pour lancer une campagne de nettoyage à tra- vers les villes et villages de la wilaya, ini- tiée par le ministère de l’Environnement qui avait appelé les pouvoirs publics et les citoyens à une campagne nationale générale pour la préservation de l'envi- ronnement pour le week-end.

D’ailleurs, pour la wilaya de Naâma, ce n’est pas nouveau, puisque le premier res- ponsable de la wilaya a, dès lors, fait de l’en- vironnement son cheval de bataille, en organi- sant chaque week-end une campagne pour la protection et l’entretien des espaces verts, la rénovation des rues, des routes et des trot- toirs, à travers tous les quartiers des com- munes de la wilaya. Pour cette campagne qui revêt un cachet particulier, elle a vu la participation des ser- vices de la Sûreté nationale et ceux de la Protection civile, et bien d’autres services de l’Etat et du privé, qui ont contribué à cette opé-

Le Soir

d’Algérie

Faits Divers

Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 8

Faits Divers Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 8 AÏN BEïDA Opération coup-de-poing des forces de

AÏN BEïDA

Opération coup-de-poing des forces de l’ordre

Dans le cadre de la poursuite des activités sécuritaires combinées entre les services de la Sûreté nationale et les forces de la Gendarmerie nationale pour maintenir un cli- mat de sécurité chez les citoyens, les éléments de la BMPJ de la daïra de Aïn Beïda ont organisé, en cette fin de semaine, en collaboration avec ceux de la compagnie de la Gendarmerie nationale de Aïn Beïda, une opération sécuritaire.

Cette opération comprend des rondes motorisées en plus de mises en place de points de contrôle fixes au niveau des points qualifiés de suspects et à haut risque d'existence de bandes de malfaiteurs et autres perturbateurs au niveau des quartiers chauds; ce qui s'est

traduit par la vérification de 163 véhicules engendrant 26 infrac- tions au code de la circulation routière. La même opération a permis aussi la vérification de 287 per- sonnes dont deux détenaient de la drogue et des produits barbitu- riques et un autre jeune en situa-

tion irrégulière vis-à-vis du servi- ce national. Dans ce cadre, et dans le seul but de protéger les citoyens et leurs biens ainsi que leur quié- tude, les services de la Sûreté de wilaya comptent sur la prise de conscience et la collaboration des citoyens en mettant à leur disposition les numéros verts suivants : le 1548 et le 17 où ils peuvent appeler à tout moment pour signaler notamment les accidents et les faits touchant directement à l'intégrité de per- sonnes physiques ou autres biens.

Moussa Chtatha

Photos : DR
Photos : DR

PLAGE DE SIDI-ABDELAZIZ (JIJEL)

Noyade d'un adolescent de 14 ans

Y. Zineddine âgé de 14 ans, originaire de la wilaya de Batna, est décédé par noyade et trois de ses amis ont été sauvés de justesse par un baigneur vendredi aux environs de 7h du matin à la plage de Sidi Abdelaziz, selon une source locale.

La même source a ajou- té que ces trois adolescents sont arrivés tôt le matin à la plage bien avant son ouver- ture par les éléments de la Protection civile alors que la mer était agitée, selon des riverains. Zineddine Y. est mort sur place alors que ses amis, au nombre de trois, ont été sauvés de jus- tesse par un baigneur, origi- naire de cette commune.

Celui-ci a fait rapidement appel aux services de la Protection civile qui les ont acheminés vers l'hôpital Siad-Mejdoub de Taher pour être pris en charge, a souligné notre source. Selon elle, deux des trois personnes secourues se trouvent dans un état grave alors que la vie du troisième est hors de danger, selon une source hospitalière.

est hors de danger, selon une source hospitalière. Pour rappel, 17 personnes sont décédées par noyade

Pour rappel, 17 personnes sont décédées par noyade dont 13 sont mortes dans des plages non surveillées

depuis l'ouverture de la sai- son estivale le 1 er juin der- nier, a-t-on appris. Bouhali Mohammed Cherif

MÉDÉA

Intoxication collective au cours d’une fête de fiançailles

Plus de 20 personnes, dont des femmes et des enfants, ont été admises, dans la soirée d'avant-hier, en urgence à la polyclinique de Bouaïche dans la wilaya de Médéa. Ces dernières se plaignaient de douleurs abdomi- nales et de nausées avant que leur état ne se complique en vomissements et diarrhées aiguës. Par ailleurs, nous avons appris que tout ce beau monde a consommé des pâtisseries à l'occasion d'une cérémonie de fiançailles dans ladite commune. Moins de 24 heures après cet inci- dent d'autres cas ont été enregistrés au niveau de la même structure sanitaire. Les victimes avaient également consommé les mêmes gâteaux le même jour dans les mêmes circonstances. Des soins prompts et intensifs ont été prodigués aux personnes intoxiquées au moment où le bilan s'est alourdi passant à 42 intoxications.

M. L.

CONSTANTINE

Chute mortelle d’une personne du haut du pont de Sidi M'cid

Une personne de sexe masculin, la cinquantaine, a fait une chute vendredi, du pont de Sidi M’cid (Constantine), d’une hauteur de 100 m, a-t-on appris hier auprès de la Direction de la Protection civile (DPC). Le corps de la victime dont l’identité n’a pas été déterminée a été repêché des berges du Rhumel par des élé- ments du Groupe de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux (GRIMP) et du poste avancé Abdelmadjid-Boumaâza relevant de ce corps constitué, a précisé la cellule d’information et de communication de la DPC. Le corps sans vie a été transporté par les mêmes services à la morgue du Centre hospitalo-universitaire, CHU Benbadis, selon la même source. Une enquête a été ouverte par les services de la Sûreté de wilaya pour déterminer les circonstances exactes de ce drame.

APS

EL TARF

Un homme s’immole par le feu pour protester contre le retrait de son permis

Selon le chargé de communication de la Protection civile «un homme âgé d’une trentaine d’années s’est aspergé d’un litre d’essence et a mis le feu sur son corps, dans la journée du vendredi dernier, au niveau d’un barrage fixe de la police situé au centre-ville de la commune de Bouteldja».

«L’homme s’est immolé par le feu pour protester contre la décision du retrait de son permis de conduire», a-

t-on indiqué, de sources crédibles et par des témoins oculaires. «Il a eu des brûlures du second degré et

serait hospitalisé au niveau de la polyclinique de la ville en question. Ses jours ne sont pas en danger et ce, grâce à l’intervention diligente de certains citoyens qui sont intervenus à temps pour stopper la propagation du feu sur tout son corps», a-t-on ajouté. Par ailleurs, d’autres citoyens

de la commune de Bouteldja joints par téléphone ont mentionné que l’homme serait dépressif et le retrait de son permis n’a été que la goutte qui a fait déborder le vase et le déclencheur d’une crise d’hystérie qui a failli lui coûter la vie.

Daoud Allam

INCIDENT MARITIME AU PORT D'ORAN

 

Le navire car-ferry Tassili II heurte accidentellement un navire panaméen

Le navire car-ferry Tassili II appartenant

L'ENTMV a pris les dispositions utiles pour

à

l'Entreprise nationale de Transport mariti-

source. Dés survenance de l'incident, l'ENTMV a procédé à la mise en place

la

te

prise en charge des passagers en atten-

à Alicante à destination du port d'Oran.

sables relevant du groupe algérien de

transport maritime CATMA et de l'ENTMV

a

Travaux publics et des Transports pour

été dépêchée par le ministre des

ayant été à l'origine de cet incident, conclut

le

communiqué.

me de voyageurs (ENTMV) en partance du port d'Oran vers le port d'Alicante a heurté

d'une cellule de crise pour la gestion de l'évènement.

Par ailleurs, une équipe de respon-

samedi lors de manœuvres de sortie, un

L'Entreprise nationale de réparation

navire battant pavillon panaméen, accosté

navale (ERENAV) a dépêché une équipe

à

proximité de la passe du port, a indiqué

de techniciens à l'effet de procéder à la

l'ENTMV dans un communiqué. L'incident du navire car-ferry Tassili II à son bord 1.287 passagers et 305 véhicules s'est produit à 2h30 du matin, et a provo- qué au navire une déchirure longitudinale de la coque sans gravité au-dessus de la

réparation de la brèche, sous la supervi- sion d'un expert de la société de classifica- tion bureau Veritas. Les travaux de réparation sont en cours et seront achevés en fin de journée pour permettre au navire de prendre la mer en

s'enquérir de la situation du navire et des passagers. Une équipe technique administrative sera diligentée par l'autorité maritime com- pétente à l'effet d'identifier les causes

ligne de flottaison et un enfoncement de

toute sécurité et regagner le port de desti-

coque à l'autre navire, précise la même

nation (Alicante), ajoute le communiqué.

Le Soir Culture d’Algérie Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 9
Le Soir
Culture
d’Algérie
Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 9

LE COUP DE BILL’ART DU SOIR

Honni soit qui mal y pense

Par Kader Bakou

Nicolas Boileau a dit : «Ce qui se conçoit bien, s’énonce clairement ; les mots pour le dire arrivent aisément.» Mais le jargon médiatique est souvent opaque pour le non-initié qu’est le lec- teur moyen. Parfois, aussi, on donne aux mots un sens contraire à ce qu’ils veulent dire. La «bien-pensance», par exemple, est une des cibles privilégiées de certaines plumes. Cogito, ergo sum (Je pense, donc je suis) avait dit le philosophe espa- gnol Gómez Pereira en 1554, une formule qui va influencer considérablement Des- cartes. Mais, aujourd’hui, bien penser serait déconseillé. Le contraire de bien penser est : mal penser, agir sans pen- ser ou même mal agir. «Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde», dixit Albert Camus.

K. B

bakoukader@yahoo.fr

LA MANIFESTATION EST PRÉVUE EN DÉCEMBRE

Appel à candidature pour le 8 e Festival de la création féminine

Le Festival national de la création féminine a lancé un appel à candidature à l'adresse des jeunes créatrices travaillant sur la préserva- tion du patrimoine et à la création d'œuvres inspirées de ce legs, à prendre part à la 8 e édi- tion de cette manifestation, a-t-on appris auprès des organisateurs. Cette édition est prévue du 13 au 17 décembre prochain au Palais de la culture Moufdi-Zakaria et sera placée sous le slogan «Jeunes regards sur les arts». L'appel à can- didature concerne les créatrices âgées de moins de 40 ans et qui travaillent sur le tissa- ge, la poterie, la mosaïque, la céramique, la sculpture ou les arts visuels comme la photo- graphie et la vidéo. Le dépôt des candidatures doit se faire avant le 15 octobre 2018 sur le site du festival www.feminalgerie-creation.org. Les œuvres seront soumises à un premier jury de sélection qui se charge d'élaborer les expo- sitions avant qu'un second jury n'organise un concours national pour élire les trois meilleures œuvres de l'année. Institué en 2009 par le ministère de la Cul- ture, ce festival, qui oscille entre traditions, patrimoine et créativité, s'était focalisé lors de sa dernière édition en 2016 sur le thème de la récupération et du Recup'Art, avec la partici- pation d'une trentaine d'exposantes. Ce concept se décline également en une multitude de petits festivals locaux qui se tien- nent dans plusieurs villes du pays et qui sont majoritairement dédiés à la femme artisane.

CINÉMATHÈQUE DE BÉJAÏA Jusqu’au 6 septembre : 16 e édition des Rencontres cinématographiques de Béjaïa.

CINÉMATHÈQUE DE BÉJAÏA Jusqu’au 6 septembre : 16 e édition des Rencontres cinématographiques de Béjaïa. BIBLIOTHÈQUE NATIONALE D’ALGÉRIE (EL-HAMMA, ALGER) Dimanche 2 septembre : «Rencontres annuelles Méditerranée-Afrique des jeunes écrivaines» GALERIE D’ARTS MOHAMMED-RACIM (7, AVENUE PASTEUR, ALGER-CENTRE) Jusqu’au 15 septembre : Exposition collective d’arts plastiques «Regard d’été» avec les artistes Abdelghani Chebouche, Noureddine Chegrane, Amor Driss Lamine Dokman, Madjid Guemroud et Amel Benmohamed.

1RES RENCONTRES MÉDITERRANÉE-AFRIQUE DES JEUNES ÉCRIVAINES

Création du prix Yamina Mechakra

La première édition des Rencontres annuelles Méditerranée-Afrique des jeunes écrivaines (Ramaje), organisée les 1 er et 2 septembre, s’est ouverte hier à la Bibliothèque nationale d’El Hamma en présence du ministre de la Culture et d’une quarantaine d’auteures algériennes.

Organisée cette année en hommage à l’écrivaine algé- rienne Yasmina Mechakra (1949-2013), figure incontour- nable de la littérature moder- ne. Le comité d’organisation annonce, ainsi, la création d’un prix littéraire portant son nom, destiné aux romans dans les trois langues (tama- zight, arabe et français) et dont la spécificité consiste en des jurys exclusivement fémi- nins. Ainsi, on apprend que le jury pour la catégorie en langue amazighe sera présidé par la romancière d’expres- sion berbère Lynda Kou- dache, tandis que la poétesse Rabia Djelti présidera celui de la langue arabe et la roman- cière Maïssa Bey celui des romans francophones. Le programme de ces pre- mières rencontres des jeunes écrivaines a, par ailleurs, été chamboulé par l’absence de plusieurs auteures résidant à l’étranger dont «les billets d’avion n’ont pas été pris à temps», nous dit Dalila Nad- jem, éditrice et organisatrice de l’événement. Ainsi, la conférence prévue avec la romancière Faïza Guène, invitée d’honneur de cette première édition, fut annulée et remplacée par la présentation du prix Yamina

Mechakra. L’occasion d’évoquer la vie et l’écriture de cette auteure dont il nous reste deux romans phares La grotte écla- tée et Arris. Pour Lynda Koudache, Mechakra fut une combattan- te d’une révolution culturelle alors que Rabia Djelti évoque son internement forcé et dénonce un système patriar- cal dont elle fut l’une des plus illustres victimes. Pour l’uni- versitaire Fatima Bekhaï, La grotte éclatée, comme tout chef-d’œuvre, doit être lu deux fois : «La première pour découvrir l’histoire et la secon- de pour capter le sens caché derrière les phrases de l’au- teure». Elle regrette, par ailleurs, le caractère posthu- me de l’hommage à cette grande écrivaine qui méritait amplement une vaste recon- naissance de son vivant. Pour sa part, Sabéha Benmansour, présidente de l’association «La grande maison» et du conseil du prix Mohamed Dib, est venue évoquer l’importan- ce et la valeur des prix litté- raires en transmettant notam- ment la parole de Mohamed Dib qui, lorsqu’elle l’a consulté en 2001 pour l’institution de ce prix portant son nom, a souligné qu’une distinction lit- téraire «ne vaut que par son

Photo : DR
Photo : DR

jury et sa récompense finan- cière». Pour l’heure, le conseil du prix Yamina Mechakra ne s’est pas encore réuni pour désigner les membres des trois jurys ainsi que le montant de la dotation financière. On sait, cependant, qu’il sera financé par deux sponsors : la Cnep et le groupe industriel Benamor. Au programme de cette deuxième journée des Rencontres annuelles Médi- terranée-Afrique des jeunes écrivaines : une table ronde à 9h autour du thème «Editions les femmes», animée par un florilège d’éditrices, libraires et écrivaines à l’instar de Fatiha Soal de la Librairie Kalimat (Alger), Meriem Merdaci, directrice des éditions Champs libres (Constantine), Assia Baz des Editions Anep, Samia Zennadi (Apic), etc. Le

débat tournera autour de questionnements récurrents sur ce domaine, à savoir :

comment encourager les talents et reconnaître les nou- velles plumes ? Quelles sont les difficultés qu’affrontent les éditrices et écrivaines (parité, censure et autocensure, sexisme ; ainsi que les pro- blèmes de distribution et de diffusion). Suivra une deuxiè- me rencontre à 11h autour du thème «Parlons écriture» où plusieurs auteures raconte- ront leurs rapports à l’écriture, la présence du «je» dans la narration et le choix de la langue. A signaler qu’une grande librairie «Ramaje» est ouverte dans le hall de la Bibliothèque nationale où les visiteurs trouveront les diffé- rents ouvrages des auteures et éditrices participantes. Sarah H.

PARUTION D’UN LIVRE DU D r DERDOUR SAMIR-NOUREDDINE

Les prestations médicales durant la guerre de Libération (1954-1962)

C’ est un ouvrage du D r Der- dour Samir-Noureddine, qui traite des prestations médi-

cales durant la guerre de Libération nationale(1954-1962), évoquant en effet le système de santé dans tous ses états dans les maquis. II citera dans cet ouvrage plusieurs figures, chouhada et chahidate, moudja- hidine et moudjahidate décédés ou enco- re en vie (médecins, infirmiers, scouts, secouristes, pharmaciens… approvision- nement en produits médicamenteux, etc.) — dont certains ont été formés dans les maquis et les massifs — qui ont été au chevet des moudjahidine, dans les batailles, dans les établissements hospi- taliers, dans les massifs montagneux, dans les camps des réfugiés. Ce livre n’est pas fortuitement écrit, il est basé sur les étapes organisation- nelles et l’adhésion du mouvement estu- diantin après l’appel à la grève des étu- diants en 1956 qui s’est caractérisé par le renforcement des recrues dans les rangs de l’ALN, et la contribution à la cause nationale ; comme il s’est inspiré de recherches, d’études, d’analyses, de documents, d’annexes, de photos, de références et de témoignages crédibles et véridiques, recueillis des archives ou auprès de témoins vivants.

L’auteur donne ici une biographie et des portraits de certains chouhada et

ici une biographie et des portraits de certains chouhada et moudjahidine qui ont accompagné les moudjahidine

moudjahidine qui ont accompagné les moudjahidine là où ils se trouvaient dans les maquis. A l’exemple de l’infirmière la chahida Zoubida Ould-Kablia (1934-1958) ; la chahida infirmière Massika Ziza (1934- 1959, ou encore les chahidate sœurs Saâdane (Meriem, infirmière), née en 1932, et sa sœur Rachida, née en 1938 ; l’infirmière Meriem Bouatoura (Yasmi- na) (1938-1960) ; le chahid D r Benaouda Benzerdjeb (1921-1956) ; le chahid D r

Lakhdar Abdeslam-Ben-Badis (1923- 1960), ainsi que les amis et les fils adop- tifs de l’Algérie, à l’exemple du D r Pierre Chaulet (1930-2012) ; D r Jean Masse- boeuf (1908-1985) ; D r Belkhoudja Nad- jia-Jeanine (1928-2013) ; D r Frantz Fanon (1925-1961) : les Syriens D r You- cef Zaïne (1931-2016), D r Noureddine Atassi (1929-1992) et D r Ibrahim Makhous (1925-2013), et bien d’autres humanistes étrangers qui ont été aux côtés des Algériens (la liste est longue Notons que le D r Derdour Samir-Nou- reddine est natif de Aïn-Sefra le 22 mai 1968. Diplomé de l’ENA (branche admi- nistration-santé), ex-directeur du secteur sanitaire de Aïn-Sefra, ex-directeur de l’EPH de Aïn-Sefra et El-Bayadh, ex-SG du centre universitaire de Naâma, actuellement directeur régional de la Pharmacie centrale des hôpitaux (Béchar). En 2017, il s’est distingué par une médaille d’excellence «Arid» de la meilleu- re recherche en communication (en arabe), qui lui a été attribuée à l’université de Malaya (Kuala Lumpur-Malasie). Signalons enfin que l’ouvrage se veut un témoignage d’histoire dans son volet «santé médicale» de la période révolu- tionnaire, il comporte 160 pages illus- trées de photos et de documents. B. Henine

TTOOUUTT SSAAVVOOIIRR sur les plantes médicinales Dimanche 2 septembre 2018 - Page 10 E-mail :
TTOOUUTT SSAAVVOOIIRR
sur les plantes médicinales
Dimanche 2 septembre 2018 - Page 10
E-mail : soirphyto@yahoo.fr - Page animée par Fadila DH.

Pour accélérer la pousse des cheveux

Des cheveux sains auront plus de chances de pousser vite. Afin que vos cheveux soient en bonne santé, vous pouvez essayer l’un de ces remèdes

faits maison, à appliquer directe- ment ou à consommer :

De l’huile d’olive avec du

romarin : Ces deux ingrédients favorisent la pousse des che-

veux de façon simple et efficace.

Il suffit de chauffer deux minutes au micro-ondes une demi-tasse d’huile avec deux cuillerées de feuilles de romarin. Couvrez et laissez reposer le mélange pen-

dant trois jours, puis appliquez- le en massant légèrement les cheveux, entre le shampooing et l’après-shampooing.

Le thé vert : Cette infusion

a de nombreux bienfaits sur l’or-

ganisme ; elle contribue notam- ment à fortifier les cheveux pour qu’ils poussent sains et vigou- reux. Consommez du thé vert

aussi souvent qu’il vous plaira et profitez de tous ses bienfaits !

• Shampooing aux œufs :

Le jaune d’œuf a de nom- breuses propriétés bienfaisantes pour les cheveux. Appliquer trois jaunes d’œuf sur les cheveux, laisser agir pendant 15 minutes puis rincer abondamment à l’eau

tiède. Ensuite, laver les cheveux comme d’habitude.

• L’eau de cuisson des

pommes de terre : Laver les cheveux avec l’eau dans laquel- le on a fait bouillir les pommes de terre. Laisser agir pendant

quelques minutes, puis rincer et laver.

• Un traitement à base d’or-

tie : C’est l’un des remèdes les plus efficaces qui existent pour faire pousser les cheveux plus rapidement, et qui de plus les

nourrit. Mélanger l’ortie au shampoing habituel.

• De l’aloe vera et du miel :

Retirer la pulpe de plusieurs

tiges d’aloe, la mélanger à deux cuillerées de miel et l’appliquer

sur le cuir chevelu. Laisser agir pendant 20 minutes puis laver normalement.

• De l’oignon : Hacher un

oignon de taille moyenne et l’ajou-

ter au shampooing. Laisser repo- ser pendant 15 jours avant de le

réutiliser comme à l’habitude. Ce

mélange fera pousser les cheveux plus rapidement et leur donnera de l’éclat.

• De la tomate avec de l’hui-

le d’olive et de l’aloe vera :

Mélanger une tomate avec un filet

d’huile d’olive et la pulpe d’une

tige d’aloe, puis l’appliquer sur la racine des cheveux. Laisser agir aussi longtemps que possible avant de rincer.

• De l’huile d’olive avec du

lait : Boire chaque jour, à jeun de préférence, un verre de lait tiède avec une cuillerée d’huile d’olive.

• La banane : En raison de sa

teneur en vitamine E, la banane contribue à nourrir les cheveux. Écraser une banane et la mélan- ger à une cuillerée de miel. Appliquer sur la racine des che- veux, laisser agir puis rincer.

L’ortie en cas de tendinite

En mai et en automne, récoltez des orties (horeiq) que vous faites sécher au soleil, gardez les feuilles dans des bocaux en verre bien fer- més. Préparez la recette le soir : 2 bonnes poignées de feuilles séchées d’ortie pour environ un litre et demi à deux litres d’eau, couvrir et porter le tout à ébullition pendant 2 à 3 minutes, laissez refroidir cou- vert et reposer toute la nuit. Le lendemain, filtrez le liquide. Le jus obte- nu doit être bien vert. Boire 3 tasses par jour après les repas. Le reste du liquide peut être mis en bouteille au frigo, mais être bu rapidement. Il est préférable de refaire la préparation tous les jours (avec moins de liquide) ou tous les 2 jours. Au bout de 3 semaines à un mois, votre tendinite peut disparaître. Pour certaines personnes, cela sera peut-être un peu plus long. Cette décoction est super pour les articulations.

EFFETS GRAVES DU MANQUE DE SOMMEIL
EFFETS GRAVES DU MANQUE DE SOMMEIL

Essayez l’un de ces

remèdes naturels

Au-delà de provoquer de la fatigue et des troubles de la concentration, le manque de sommeil affecte

également notre système immunitaire et nous rend

plus susceptibles de souffrir de maladies.

Avoir une mauvaise qualité de sommeil ou dormir peu d’heures vous fait sentir déconcentré, mal- adroit, somnolent, fatigué et avec une apparence indiquant clairement

que vous n’avez pas bien dormi. Cependant, ce que la plupart des gens méconnaissent, ce sont les graves conséquences qui, à long terme, peuvent être générées par le manque de sommeil. Cela augmente le risque d’ac- cident cardiovasculaire

Une étude réalisée par la Clinique de Mai, aux Etats-Unis, a déterminé que les personnes qui ne dorment pas bien ont un plus grand risque de souffrir d’un accident vas- culaire cérébral. Les personnes adultes qui dor- ment 6 heures ou moins ont jusqu’à

4 fois plus de risques de présenter les symptômes d’accidents vascu- laires cérébraux. Cela augmente le risque

d’obésité Les personnes qui ont des diffi- cultés pour dormir ou qui dorment moins de 6 heures ont tendance à avoir un plus gros appétit et des petits caprices forts en calories. Cela est dû au fait qu’en ne réussis- sant pas à trouver le sommeil, elles souffrent aussi de changements hormonaux qui engendrent des troubles de l’appétit. À long terme, le fait de ne pas bien dormir peut nous amener à souffrir d’obésité. Selon les études, cela change considérablement les niveaux de ghréline et de leptine, qui sont deux hormones qui régulent l’appétit. Cela augmente le risque de diabète Une étude du Centre pour le contrôle et la prévention des mala- dies a découvert que la faible quali- té du sommeil est liée à l’augmen- tation du risque de maladies chroniques comme le diabète de type II et qu’il y a une plus faible sensibilité à l’insuline.

Cela augmente la perte de mémoire Il est évident que quand nous ne sommes pas assez reposé, nous oublions plus de choses et nous avons plus de difficultés à nous concentrer. Ce que peu de gens savent, c’est qu’à long terme, des problèmes cognitifs assez sérieux peuvent se développer, comme une conséquence des troubles du sommeil. Passer seulement une nuit sans dormir peut occasionner la perte de tissu cérébral, ce qui entraîne l’augmentation des niveaux de sang des molécules cérébrales, à cause des dom- mages cérébraux. Une étude réali- sée par l’Université de Californie a pu déterminer que le manque de sommeil entraîne une «détériora- tion cérébrale». Cela augmente le risque d’attraper la grippe Dormir peu d’heures de som- meil fragilise le système immunitai- re et cela rend plus exposé au risque d’attraper la grippe ou un rhume. C’est ce qu’a pu déterminer une étude réalisée par l’Université Carnegie Mellon. Cela augmente le risque de souffrir de maladies cardiaques Quand une personne ne dort pas bien, son corps produit des substances chimiques et des hor- mones qui peuvent engendrer des maladies cardiaques. C’est ce qu’indique une étude publiée dans l’European Heart Journal, dans laquelle on assure que les personnes qui dorment moins de 6 heures ont jusqu’à 48% plus de risques de souffrir d’une maladie cardiaque. D’autre part, une étude publiée par Harvard Health Publications affirme que le manque de sommeil est lié à la pression sanguine éle- vée, l’obstruction et les défauts cardiaques. Cela pourrait augmenter le risque de souffrir d’un cancer Une étude de la Société amé- ricaine du cancer a pu déterminer que le fait de peu dormir pourrait être lié au risque de souffrir d’un cancer colorectal ou du sein. Dans l’étude réalisée avec 1 240 personnes, il a été démontré que les personnes qui dormaient moins de 6 heures avaient deux fois plus de risques d’avoir des polypes colorectaux, qui, à long terme, peuvent devenir malins. Voici les remèdes naturels qui peuvent vous aider :

L’infusion de feuilles d’oran-

ger

Vous pouvez aussi utiliser la

fleur d’oranger. Elle réduira votre nervosité et vous aidera à dormir. Ingrédients :

½ cuillerée de fleurs d’oranger

(2 g).

1 tasse d’eau (250 ml).

• 1 cuillerée de sucre (5 g). Préparation :

• Dans une casserole, mettez

l’eau et les feuilles (ou les fleurs)

d’oranger.

• Portez à ébullition et laissez faire la décoction pendant 5 minutes.

• Retirez du feu et couvrez pen-

dant 5 minutes supplémentaires.

• Filtrez et sucrez avec du

sucre.

• Buvez une demi-heure avant

de vous coucher. Le thé de laitue La boisson naturelle préparée à partir des feuilles de laitue est l’un des remèdes maison pour amélio- rer les problèmes de sommeil.

Ses propriétés calment l’anxiété et le stress, tout en relaxant l’esprit pour qu’il se concentre sur le som- meil. Ingrédients :

• 3 feuilles de laitue.

• 1 tasse d’eau (250 ml).

• 1 cuillère à soupe de miel (25

g).

Préparation :

• Coupez les feuilles de laitue et

mettez-les à bouillir dans une tasse d’eau.

• Une fois arrivées à ébullition,

éteignez le feu et laissez-les repo- ser pendant 10 minutes.

• Filtrez le liquide, ajoutez la

cuillère à soupe de miel et consom- mez avant de dormir.

La tisane à la camomille et à la sauge Ces deux herbes ne peuvent pas manquer chez vous car elles vous aident dans plusieurs situa- tions différentes. De plus, asso-

ciées, elles offrent une délicieuse saveur. Ingrédients :

• 1 cuillerée de fleurs de camo- mille (10 g).

• 1 cuillerée de sauge (10 g).

• 1 tasse d’eau (250 ml).

• 1 cuillerée de miel (25 g). Préparation :

• Dans une casserole, mettez

l’eau et faites chauffer.

• Quand elle bout, ajoutez la

camomille (baboundj) et la sauge (mirimiya). • Faites bouillir pendant 7

minutes supplémentaires.

• Retirez du feu, couvrez et lais- sez reposer pendant 10 minutes.

• Filtrez et sucrez avec du miel.

• Buvez 15 minutes avant de vous coucher.

DÉCOUVREZ…

Le café au brocoli, la nouvelle tendance alimentaire !

Le concept de café au brocoli a été mis au point en Australie par l’Organisation de recherche scien- tifique et industrielle du Commonwealth et Hort Innovation. «Avec cette tendance vers une alimentation plus saine, les producteurs australiens cherchent en permanence à diversifier leurs produits et à réduire les déchets tout en répondant à la demande

des consommateurs», a déclaré John Lloyd dans un communiqué. «L’Australien moyen ne consom- me toujours pas l’apport journalier recommandé en légumes, et des options comme la poudre de bro- coli aideront à y remédier.» Pour faire du café au brocoli, le légume est séché, moulu en une poudre fine et incorporé dans le café. Deux cuillères à soupe

contiennent environ une portion de légumes. Une spécialiste explique que ce café peut réduire le gaspilla- ge alimentaire et fournir un moyen simple d’ajouter une por- tion de légumes ; en particulier un légume comme le brocoli, qui est parmi les plus protecteurs contre les maladies cardiaques et le cancer.

LU POUR VOUS

Manger un œuf par jour vous éloigne des maladies et des médecins

Vous connaissez sûrement l’adage anglo-saxon «an apple a day keeps the doc- tor away», qui signifie littéralement «une pomme par jour tient le docteur à distance». Il est souvent utilisé pour vanter les bienfaits des pommes pour la santé et les avantages d’en consommer tous les jours. Il se pourrait bien que cette expression vaille aussi pour les œufs, à ce qu’affirme une nouvelle étude. Manger un œuf par jour est lié à un moindre risque de souffrir d’une maladie car- diaque, c’est la conclusion à laquelle est arri- vée un groupe de chercheurs chinois et bri- tanniques de l’université de Pékin, en Chine, dans une étude publiée dans la revue médi- cale Heart. Dans cette étude, les chercheurs ont suivi près d’un demi-million de partici- pants, issus de dix provinces chinoises diffé- rentes. Ils ont d’abord demandé à ces per- sonnes combien d’œufs elles consommaient par jour, puis ils les ont suivis pendant plus de huit ans. A l’issue de cette période, les chercheurs constatèrent que les personnes qui avaient fait part d’une consommation d’œufs quotidienne, et qui représentaient

environ 13% de l’échantillon, présentaient un risque plus faible de souffrir et de mourir d’une maladie cardiovasculaire. Pendant longtemps, les recommanda- tions concernant l’alimentation exprimaient la nécessité de limiter la consommation d’œufs. On imputait à ces derniers une augmentation du taux de cholestérol sanguin lorsque l’on en mangeait trop. Or, nous savons à présent que le cholestérol issu de l’alimentation n’est pas lié à celui présent dans le sang, ce der- nier étant en réalité produit par le foie et d’autres cellules de l’organisme. Les œufs font partie des aliments les plus nutritifs qui soient. Et pour cause : un œuf contient tous les nutriments néces- saires à la formation complète et parfaite d’un poussin. Le jaune d’œuf en particulier, que les adeptes de régimes en tous genres ont l’habitude de mettre de côté, est en réa- lité la partie de l’œuf la plus riche et la plus nourrissante. 1. Les jaunes d’œufs sont incroyable- ment nourrissants. En plus de sa composition riche en pro-

téines, en lipides et en antioxydants, le jaune d’œuf contient aussi :

- Des vitamines

Le jaune d’œuf contient une incroyable

quantité et variété de vitamines. Parmi elles, on peut citer les vitamines A, B5, B6, B9, B12, D, E ou K.

- De la choline

La choline est une vitamine qui fait partie du groupe B et qui est indispensable au développement cérébral.

- De la lutéine et de la zéaxanthine

Ce sont deux antioxydants qui aident à garder une bonne vision et qui empêchent la dégénérescence maculaire liée à l’âge

(DMLA). Cette affection est la cause princi- pale de cécité qui touche les personnes âgées de plus de 65 ans.

- Des minéraux

Parmi les minéraux que renferme le jaune d’œuf, il y a le calcium, le zinc, le sélénium. Bien entendu, les œufs fermiers et bio sont les plus sains car issus de poules bien nourries et élevées dans un environnement naturel.

2. Ils sont riches en bon cholestérol

Le cholestérol des jaunes d’œufs n’a pas

le mauvais effet sur le système cardiovascu- laire que l’on redoutait tant. Bien au contrai- re, il a été démontré que le jaune d’œuf pou- vait augmenter le taux de bon cholestérol et que le fait de consommer des œufs réguliè-

rement réduisait, comme nous l’avons vu plus haut, le risque de souffrir de maladies cardiovasculaires.

3. Ils sont riches en protéines

Les jaunes d’œufs contiennent des pro- téines et des acides aminés essentiels en de bonnes proportions. Le corps, pour fabriquer ses protéines qui composent ses divers tissus, utilise les acides aminés contenus dans les pro-

téines. De ce fait, en consommer assez est vital.

4. Ils ont un effet rassasiant

Les œufs, du fait de leur teneur impor- tante en protéines, rassasient bien. On est facilement satisfait lorsque l’on en a mangé et cela peut amener à consommer moins de calories. Les œufs sont des aliments incroyablement sains, et vous n’aurez doré- navant plus de raison de vous en passer.

Traitement à la fraise et à l’eau de rose

Ce traitement simple combi- ne les nutriments de la fraise et le pouvoir tonifiant de l’eau de rose pour nous offrir un produit

anti-âge qui contribue à nettoyer

et à raffermir la peau du visage.

Son utilisation régulière diminue l’apparition de l’acné, des taches et d’autres imperfections fré- quentes. Incorporez 6 fraises mûres et 4 cuillères à soupe d’eau de rose (40 ml) dans le mixeur et mixez-les jusqu’à obtention d’un produit homogè-

ne. Frottez le masque sur tout le

visage et laissez agir 30 minutes. Rincez et utilisez-le 2 à

3 fois par semaine.

Pour calmer votre anxiété

L’infusion de romarin (iklil)

est très certainement la plus bénéfique pour calmer votre

anxiété. Pour la préparer, il vous

faudra faire bouillir de l’eau puis

y ajouter une cuillère de roma-

rin. Laissez infuser 5 minutes puis ajoutez du miel et du jus de

citron, il est important que vous buviez cette infusion aussi chau- de que possible.

Eliminer les toxines avec beaucoup d'eau

Une des premières recom- mandations faites par les méde- cins pour les infections urinaires est de boire beaucoup d'eau. L'eau purifiée nettoie les bacté-

ries à chaque fois que la vessie

est vidée et place la personne

souffrante sur le chemin de la guérison. Forcez-vous à boire deux litres d'eau par jour.

Pour enlever

les mucosités

des poumons

Vous aurez besoin d’un petit

morceau de racine de gingembre et d’un verre de lait bien chaud. Le premier ingrédient a des pro- priétés expectorantes et si vous y ajoutez la température du lait, vous pourrez éliminer les glaires qui vous gênent tant. C’est un remède merveilleux pour l’heure du coucher. Mélangez les deux et buvez avant que le mélange ne refroidisse. Il vous servira égale-

ment pour trouver le sommeil et

mieux respirer.

Protégez votre peau

avec de la vaseline

Ceux qui souffrent de peau

sèche savent très bien que, pen-

dant l’hiver, la situation s’aggrave

en raison du chauffage des pièces, du vent, des basses tem- pératures et de la neige. Afin que l’humidité naturelle du derme soit

maintenue plus longtemps, vous

pouvez enduire votre visage de vaseline avant de sortir à l’exté-

rieur. Lavez-la avec de l’eau

tiède. De cette façon, les pores se détendront et la peau ne séchera pas davantage. L’eau chaude n’est pas bonne parce qu’elle irrite le derme et supprime son hydratation.

Le charbon végétal

rend vos dents plus blanches

Le charbon végétal (en pharmacie) est une sorte d’ai- mant, qui absorbe toutes les impuretés et les toxines qu’il rencontre sur son chemin. En l’appliquant sur vos dents, vous contribuerez à les débarrasser de toutes les saletés et les rési-

dus de nourriture qui les détério- rent et les jaunissent. Voici la méthode à suivre afin de l’utili- ser : Humidifiez votre brosse à dents, et trempez-la dans du charbon végétal en poudre. Brossez-vous minutieusement

les dents pendant deux minutes en effectuant des mouvements circulaires avec votre brosse à dents. Rincez-vous minutieuse- ment avec de l’eau tiède, puis brossez vos dents avec votre dentifrice habituel.

TTOOUUTT SSAAVVOOIIRR sur les plantes médicinales Dimanche 2 septembre 2018 - Page 11 E-mail :
TTOOUUTT SSAAVVOOIIRR
sur les plantes médicinales
Dimanche 2 septembre 2018 - Page 11
E-mail : soirphyto@yahoo.fr - Page animée par Fadila DH.

PRÉPARATION DE LA SEMAINE

Boisson au pissenlit pour prendre soin des os

Le pissenlit est une excellente alternative naturelle pour tous ceux qui souhaitent en finir avec les douleurs au niveau des os. Cette plante est l’un des meilleurs

alliés des patients qui souffrent de douleurs aux articu- lations. Il est essentiel que vous consommiez cette boisson tous les jours ou au moins tous les deux jours. Vous observerez ainsi des résultats en très peu de temps. Les ingrédients :

• 1 tasse de racines de pissenlit (100 g).

• 1 tasse de feuilles de pissenlit séchées (100 g).

• 2 tasses d’eau (500 ml).

• 1 cuillère à soupe d’huile de cuisine (15 ml).

La préparation :

• Déchiquetez les feuilles de pissenlit (tifaf) et cou-

pez les racines de pissenlit, le tout en petits morceaux. Il est essentiel que les feuilles de pissenlit aient été

séchées.

• Faites revenir les racines et les feuilles de pissenlit dans de l’huile pendant quelques minutes.

• Il est recommandé de griller ou de cuire au four

les racines et les feuilles de pissenlit, afin qu’elles prennent du goût et de la couleur.

• Portez l’eau à ébullition. Lorsque l’eau bout, ajou-

tez les racines et les feuilles de pissenlit, puis laissez

infuser pendant cinq minutes.

• Lorsque l’eau prend une couleur, retirez la prépa- ration du feu.

• Filtrez, sucrez à votre guise, et buvez.

CITRON, HUILE D’OLIVE ET VINAIGRE

Un remède idéal contre les calculs rénaux

En plus de consommer ce remède naturel, il est très important d'inclure dans votre alimentation des quantités abondantes d'eau pour favoriser la diu- rèse et purifier vos reins. Les ingrédients men- tionnés vous aideront à renforcer votre système immunitaire et à prévenir les maladies rénales.

Le citron pour éliminer les calculs rénaux Le citron contient de l’acide citrique qui agit sur les niveaux de pH dans le corps. Il permet

de réduire l’acide dans l’urine et d’éviter la formation de calculs d’oxalate de calcium. Grâce à son apport en acide citrique, le citron parvient à réduire l’acidi- té. La vitamine C, également présente dans le jus de citron, agit comme un protecteur. Ingrédients :

• 4 cuillères à soupe de jus de citron (60 ml).

• 8 tasses d’eau (2 litres).

• Edulcorant au goût (miel ou stévia). Que devez-vous faire ?

• Préparez une limonade

avec du jus de citron et de l’eau. Sucrez au goût et buvez

deux verres par jour jusqu’à ce que vous commenciez à noter les résultats.

• Vous pouvez également

inclure cette boisson lors de vos repas quotidiens. Cela vous

permettra d’améliorer le goût de l’eau tout en aidant à éliminer les calculs.

L’huile d’olive pour lutter contre les calculs rénaux L’huile d’olive contient des antioxydants tels que la vitami- ne E, la chlorophylle et les phé- nols. Ceux-ci retardent le vieillissement de l’organisme, réduisent l’oxydation des tissus adipeux et améliorent le fonc-

tionnement du foie. De plus, l’huile d’olive contient des

graisses qui participent à l’assi- milation des vitamines A, D et K. Même si vous pouvez en consommer dans les salades et dans différents plats, l’huile d’olive, combinée avec du citron, est un remède adéquat pour lutter contre les calculs rénaux. Ingrédients :

• 2 cuillères à soupe de jus de citron (30 ml).

• 2 cuillères à soupe d’huile d’olive (30 ml).

• 1 verre d’eau (200 ml). Que devez-vous faire ?

• Mélangez 2 cuillères à

soupe de jus de citron et 2

cuillères à soupe d’huile d’olive.

• Ensuite, prenez ce mélan-

ge, puis juste après buvez un verre d’eau.

• Il est recommandé de

suivre ce remède trois fois par jour pendant 3 jours.

Vinaigre de cidre de pomme pour combattre les calculs

rénaux

Le vinaigre de cidre de

pomme contient de l’acide acé- tique qui, lorsqu’il est consom-

mé, stimule la production de substances alcalines dans le corps. Grâce à ces substances, le vinaigre de cidre réduit les calculs rénaux et limite aussi leur développement.

Ingrédients :

• 1 ou 2 cuillères à soupe de

vinaigre de cidre de pomme (15 ou 30 ml).

• 1 tasse d’eau (250 ml).

• Miel (au goût).

Que devez-vous faire ?

• Ajoutez 1 à 2 cuillères à

soupe de vinaigre de cidre dans une tasse d’eau puis sucrez avec un peu de miel.

• Buvez ce remède au

moins 3 fois par jour pour rédui-

re les calculs rénaux.

• Il est recommandé d’ajou-

ter le vinaigre de cidre aux jus

Du miel pour vaincre l’insomnie

Pour retrouver un sommeil réparateur ajoutez 1 cuillère à café de miel à une tasse de camomille chaude, fleur d’oran- ger, mélisse ou fleurs de tilleul. Boire avant le coucher.

Le saviez-vous

?

Si vous ne supportez pas les voyages en autocar, voiture, avion, avant le départ, mettez une dizaine de feuilles de persil vert, le plus frais possible, sur la poitrine. Pour les femmes, les mettre dans le soutien- gorge. Garantie d’efficacité à 100 % selon des spécialistes. Un bouquet de persil en collier, il paraît que c’est très efficace également.

Masque jeunesse à base de citrouille

En effet, la citrouille est riche en vitamines A et C ainsi qu'en zinc, et elle nourrit et protège la peau avec ses antioxydants enrichis de bêta-carotène. Les peaux sensibles et sèches seront charmées par ses effets adoucissants et hydratants ! Passez 3 cuillères à soupe de citrouille cuite, 2 cuillères à café de lait et une pincée de gingembre (skendjbir) au mélangeur jusqu'à consis- tance bien lisse. Appliquez sur le visage pendant 10 minutes, puis rincez à l'eau tiède.

Sachez que…

Les pommes, la laitue et la menthe sont riches en composés phénoliques, des composés chimiques aromatiques qui réagissent à la mauvaise haleine. Consommez-en donc régulièrement afin de vous débarrasser de la mauvaise haleine.

Photo : DR
Photo : DR

ou smoothies que vous

consommerez. Vous pouvez

aussi utiliser le vinaigre de cidre

pour préparer votre vinaigrette

pour les salades et autres

entrées.

Remède au citron,

au vinaigre de cidre

et à l’huile d’olive Si vous voulez unir toutes

les propriétés des ingrédients

expliqués ci-dessus, vous pour- rez préparer un traitement assez puissant. Ainsi, les résul- tats pourront être encore plus favorables. Cependant, souve- nez-vous qu’en combinant tous ces ingrédients ensemble, ce remède aura une saveur beau- coup plus forte. Ingrédients :

• 2 cuillères à soupe d’huile d’olive (30 ml).

• 5 cuillères à soupe de jus

de citron (75 ml). • 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre de pomme (15 ml).

• 1 verre d’eau (200 ml).

• ½ verre d’eau (100 ml).

Que devez-vous faire ?

• Buvez 2 cuillères à soupe

d’huile d’olive et 2 cuillères à soupe de jus de citron, suivi d’un verre d’eau.

• Après une demi-heure,

diluez dans un demi-verre d’eau 2 ou 3 cuillères à soupe de jus de citron et 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre de pomme

et consommez ce mélange.

• Vous devrez répéter ce

processus plusieurs jours jusqu’à ce que vous notiez les résultats.

Le bicarbonate permet de se relaxer

6 ou 7 cuillères à soupe de bicarbo- nate de soude ajoutées à l’eau de votre

bain permettent d’adoucir votre peau et

les irritations liées aux peaux sèches et d’éviter les courbatures après le sport.

Gelée de thym contre le rhume

Une cuillère de gelée de thym au petit matin éloigne les rhumes… Cette

gelée de thym renferme bien évidem- ment toutes les propriétés de la plante.

Le thym (z’itra) est un excellent antisep- tique, il sera notamment utile dans le cas d’affections respiratoires, toux, bronchi-

te, rhume, rhinite

l’asthme et le rhume des foins. Alors, n’hésitez pas à tartiner votre pain avec la gelée de thym ou utilisez-la pour sucrer votre boisson chaude. Commencer par stériliser les pots (et les couvercles) en les plongeant 15 minutes dans l’eau bouillante, retirer et déposer à l’envers sur un linge propre. Faire bouillir 1,5 litres d’eau dans une grande casserole, dès l’ébullition incor- porer 80 g de thym avec les fleurs (ou de thym séché) et le jus d’un citron et laisser cuire à gros bouillons pendant une dizaine de minutes en couvrant le récipient. Couper le feu et laisser infuser 1 heure. Passer alors la décoction dans une passoire très fine et presser forte- ment le thym pour extraire le maximum de liquide. Peser la décoction, le poids restant doit être d’environ 1 litre. Remettre dans la casserole. Diluer 4 g d’agar-agar (ou de la gélatine) dans l’eau froide, l’ajouter à la décoction de thym avec 400 g de sucre et remettre à cuire. Sans cesser de mélanger, cuire environ 4 minutes après l’ébullition, puis remplir les pots. Fermer hermétiquement, retourner les pots jusqu’à ce qu’ils soient totalement froids. Elle se conserve plusieurs mois au réfrigérateur.

On l’utilise aussi pour

Combattre les brûlures d’estomac

Le plus simple est de boire un verre d’eau ou de manger un morceau de pain. Très lentement. Cela suffit souvent

à transformer le trouble aigu en symptô- me supportable.

Du lait sur les yeux

Vous ne supportez plus vos poches sous les yeux ? Appliquez une compres- se de lait demi-écrémé pendant 10 minutes sur chaque œil. Finies les poches, et vous aurez le regard vif !

Betterave et carotte contre les rides

Un des meilleurs remèdes naturels contre les rides est une combinaison de la betterave et de jus de carotte, les deux sont pleins de vitamines et de composés naturels qui aideront votre peau à paraître plus jeune. Mélangez une cuillère à soupe de jus et appliquez sur votre visage pen- dant 10 minutes, avant de le laver avec de l'eau tiède et sécher en tapotant le visage.

Pour l’eczéma sur le cuir chevelu

Les personnes qui vivent près de la plage ou qui ont la possibilité d’obtenir de l’eau de mer peuvent l’utiliser pour rincer leurs cheveux. L’eau de mer vous apporte tous les minéraux dont vous avez besoin dans les proportions nécessaires pour votre organisme. De plus, elle est idéale pour ses propriétés anti-inflammatoires, alcalinisantes et purifiantes, qui sont excellentes pour lutter contre l’eczéma. Laissez sécher vos cheveux imprégnés d’eau de mer et ensuite, rincez-les à l’eau tiède.

Pour traiter le pied d’athlète

Il est facile de savoir quand on souffre du pied d’athlète. La peau devient habituellement sèche. Elle pré- sente des desquamations, des déman- geaisons, et même des ampoules peu- vent apparaître. On peut aussi souffrir de douleurs, de gonflements et de rou- geurs dans la région. L’origan (zaâtar) a plusieurs usages médicinaux, car il a des propriétés cura- tives, grâce à ses acides ursolique et oléanolique qui apportent un soulage- ment naturel lorsqu’on souffre du pied d’athlète. Pour profiter des avantages de l’ori-

gan, vous devez verser 5 tasses d’eau chaude (soit 1 litre et 250 ml) et 2 cuillères à soupe d’origan (30 g) dans un récipient. Une fois refroidi, trempez les pieds dans le mélange pendant 30 minutes. Répétez la procédure au moins deux fois par jour.

Contre la diarrhée infantile

La purée de carottes avec du miel est un remède digestif pour contrôler la diarrhée et l’irritation gastrique. Elle est parfaite pour les enfants, car son goût agréable facilite sa consommation par rapport aux autres traitements. Faites cuire 2 carottes moyennes jus- qu’à ce qu’elles ramollissent. Ecrasez- les avec une fourchette et mélangez cette purée avec 2 cuillères à soupe de miel (30 g). Divisez le remède en 3 portions : une pour le matin, une pour l’après-midi et la dernière avant de dormir.

La sauge pour traiter la candidose

Cette plante est d’une grande aide pour la plupart des maladies qui affec- tent de nombreuses personnes. En rai- son de ses propriétés antibactériennes, antiseptiques et anti-inflammatoires, la sauge (mirimiya) offre des bienfaits très efficaces pour traiter et guérir les symp- tômes de la candidose. Dans une casserole, faites bouillir un litre d’eau. Après 5 minutes, ajoutez 3 cuillères à soupe de sauge (45 g) et 2 cuillères à soupe de camomille (30 g). Quand l’eau atteint son point d’ébullition, laissez reposer encore 10 minutes et retirez du feu. Quand la préparation est plus tiède, vous pourrez réaliser des bains. Il est recommandé de suivre ce traitement au moins 3 fois par jour. La candidose est une infection aiguë ou chronique de la peau et des muqueuses due au candida, un champi- gnon. Ce champignon opportuniste profi- te d’un terrain affaibli pour se développer : PH acide, prise d’antibiotiques répétée ou continuelle, alimentation inadéquate, mauvaise digestion, stress continu, bais- se d’immunité, etc. Cette infection peut affecter diverses endroits de différentes zones de la peau et de ses plis.

Le Soir

d’Algérie

Sports

Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 13

d’Algérie Sports Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 1 3 Le Betis Séville bloque le transfert

Le Betis Séville bloque le transfert de Boudebouz

Le club espagnol de Betis Séville a gardé dans ses rangs le milieu offensif international algérien Ryad Boudebouz, qui était en partance pour l'OGC Nice dans les dernières heures du mercato estival, a rapporté hier le journal l'Equipe. «L'intérêt de l'OGC Nice pour l'international algérien n'a pas pu abou- tir. Le club espagnol a décidé tard ven- dredi soir de bloquer le milieu offensif âgé de 28 ans. Boudebouz était intéres- sé par la perspective de revenir en L1, un an après son départ de Montpellier»,

a écrit le journal français. Outre l'intérêt de Nice, le club andalou a repoussé déjà une offre estimée entre 12 et 15 millions d'euros en provenance du club turc de Besiktas pour s'attacher les ser-

vices de l'international algérien, à la mi- août. Boudebouz (28 ans) avait rejoint

le club sévillan en 2017 en provenance

de Montpellier pour un contrat de quatre ans. Lors de sa première saison avec le Betis, où évolue également le défenseur international algérien Aïssa Mandi, Boudebouz a fait 29 apparitions (3 buts), toutes compétitions confondues.

Benzia rejoint Fenerbahçe à titre de prêt

L'attaquant inter-

rejoint Fenerbahçe à titre de prêt L'attaquant inter- national algérien Lille, e Benzia, a été prêté

national algérien

Lille,

e

Benzia, a été prêté pour une saison à Fenerbahçe, a annoncé le club stambou- liote tard dans la soirée de ven- dredi. Le prêt de l'attaquant de 23 ans, qui rejoint ainsi son compatriote Islam Slimani à Fenerbahçe, est assorti d'une option d'achat dont le montant n'a pas été dévoilé. Benzia avait été acheté à Lyon par Lille à l'été 2015 pour 1 million d'euros et un bail de 4 années, rappelle-

t-on. En 2017, il avait prolongé son contrat avec le LOSC de deux saisons supplémentaires, soit jusqu’au mois de juin 2021. C'est donc sous les couleurs de son nouveau club turc que Benzia (3 sélections) va rejoindre l'équipe natio- nale pour le stage précédant le déplace- ment des Verts à Banjul pour croiser le fer avec la Gambie, samedi prochain dans le cadre de la 2 e journée des élimi- natoires de la Coupe d'Afrique des nations 2019.

de

Y

a

s

s

i

n

Ghilas prêté à Erzurumspor

L'international algérien Nabil Ghilas

a rejoint Erzurumspor, nouveau promu

en «Süper Lig», sous forme d'un prêt d'un an en provenance de Göztepe, a annoncé le club turc de football. Le buteur algérien de 28 ans reste donc dans le championnat de Turquie qu'il connaît déjà, après avoir porté les cou- leurs de Gaziantepspor (2016-2017) avant de s'engager pour trois saisons en faveur de Göztepe, un club d’Izmir. Erzurumspor sera le 8 e club dans la car- rière de l'attaquant algérien. Il a com- mencé son parcours professionnel en 2010 à Moreirense (Portugal) où il s’était distingué en devenant le meilleur buteur de toute l’histoire du club. Par la suite, Ghilas a été prêté au FC Vizela (2010-2011/Portugal) avant d'être trans- féré à Porto pour 3,5 millions d'euros en 2013, un transfert raté puisque le joueur n’a jamais pu s’imposer (35 matchs, 4 buts). S’en est suivi alors une série de prêts à Cordoue, Levante (Espagne) et Gaziantepspor avant de rejoindre Göztepe. Erzurumspor est déjà relé- gable au Championnat turc après avoir concédé deux défaites contre un match nul en trois journées seulement. Nabil Ghilas avait été sélectionné pour la pre- mière fois avec l'Algérie en 2013.

FOOTBALL

MC ALGER

Plus de directeur sportif au Mouloudia…

l Le MC Alger n’aura plus de directeur sportif à l’avenir comme ce fut le cas ces der- nières années. Et c’est le prési- dent du Conseil d’administra- tion de la SSPA/MCA, Mohamed Hirèche qui l’annonce en affir- mant que désormais «il n’y aura plus d’intermédiaire entre moi et le staff technique, comme c’est le cas dans les grands clubs européens comme le Real Madrid et FC Barcelone où c’est le président qui gère directement l’équipe».

Ainsi, après le limogeage de Kamel Kaci-Saïd, qui occupait le poste de directeur sportif du MCA, qui avait succédé à Omar Ghrib, s’occupait du volet sportif du Mouloudia à savoir le recrute- ment et les négociations de salaires et primes notamment. Cette mission relève désormais du président du CA, comme chez les autres clubs de la Ligue 1. Concernant l’avenir de la barre technique, M. Hirèche, qui

Photo : DR
Photo : DR

a décidé de prendre les choses en main, affirme que pour le moment c’est Farès Belkhir qui assure la continuité dans le tra- vail du staff technique après le limogeage de l’entraîneur fran- çais Bernard Casoni, sans préci- ser toutefois quelle sera la durée de la mission de Belkhir, même

s’il affirme avoir confiance en lui. «Belkhir a toute notre confiance. C’est quelqu’un de compétent et il a tous les diplômes et de l’ex- périence. Le plus urgent aujourd’hui est de retrouver la stabilité et j’appelle les suppor- ters du grand Mouloudia à s’unir au tour de leur club et aider

Belkhir». Ainsi, après avoir dirigé l’équipe lors de la rencontre de vendredi soir contre l’ES Sétif, comptant pour la 4 e journée de la Ligue 1, l’ex-adjoint, préparateur physique, de Casoni devrait pré- parer également l’équipe pour le match retard de mardi face au CR Belouizdad (3 e journée). Par ailleurs, on apprend que les membres du Conseil d’adminis- tration de la SSPA/MCA devraient se réunir hier ou aujourd’hui pour débattre de la situation du club avec comme ordre du jour la nomination d’un futur entraîneur. A ce sujet, deux voire trois noms de techniciens algériens circulent dans les milieux des Mouloudéens à savoir Noureddine Zekri, qui a entraîné dans le passé les Vert et Rouge, Abdelkrim Bira et Kheïreddine Madoui, actuel entraîneur de l’équipe égyptien- ne d’Al-Ismaïly. Il aurait, d’ailleurs, promis au président du CA du MCA d’arriver à Alger demain, lundi 3 septembre. Ahmed A.

4 e JOURNÉE DE LA LIGUE 2

L'ESM sans complexe, le WAT et l'USB sans pitié

score par l'inévitable Delhoum (21’), croyaient avoir fait l'essen- tiel, mais c’était sans compter sur le retour magistral des Mostaganémois (9 pts) qui plan- taient coup sur coup deux bande- rilles mortelles (27 e et 34 e ) et qui se trouvent à présent dans le sillage immédiat du leader chéli- fien. Par cette défaite, les cama- rades de Delhoum ratent l'oppor- tunité de rejoindre l'ASO en tête du classement. L'ASO (10 pts) est sortie indemne de son périlleux déplacement à Bou Saâda, ramenant un précieux nul (0-0) qui aura son pesant d'or à la fin de la saison. La 3 e place syno- nyme d'accession, est désormais occupée par le WA Tlemcen (8 pts) qui continue sa marche en avant en battant la JSM Skikda

(2-0) sur des buts inscrits en 1 période. La tactique prônée par le coach Fouad Bouali commence déjà à donner ses fruits. L'autre grand bénéficiaire du jour est l'US Biskra qui a terrassé le nouveau promu, le NC Magra (3-1) dont un doublé de Benachour. Les gars des Zibans ont rapidement oublié leur relégation du palier supé- rieur, pour se projeter sur un rapi- de retour parmi l'élite. L'USB par- tage maintenant la 4 e place avec le MCEE, l'USM Annnaba et l'ABS avec un total de 7 points. Le choc de la journée entre l'USM Annaba et la JSM Béjaïa s'est ter- miné en faveur des Bônois qui remportent ainsi leur 1 re victoire à domicile (2-0). Après une mi- temps vierge (0-0), les hommes de Kamel Mouassa ont accéléré la cadence pour inscrire deux buts par les vieux briscards Maïza (57 s.pen) et Ziaya. A la faveur de cette victoire, les Tuniques Rouges reprennent des couleurs en grimpant à la 4 e place avec 7 pts, contrairement aux Bougiotes qui restent dans le ventre mou du classement. En revanche, c'est le RC Relizane qui fait une bonne affaire aux dépens de l'USM Harrach (1-0) qui la place à la 8 e place avec 6 points au compteur, soit à 4 longueurs seulement du leader. Sa victime du jour l'USM Harrach n'a pas tiré profit de la qualification de ses nouveaux joueurs en occupant à présent seuls la 16 e et dernière place avec un petit point dans l'escar- celle. Non loin de là, et plus préci- sément à Oran le derby de l'Ouest, ASMO-MC Saïda s'est

re

l La 4 e journée du cham- pionnat de Ligue 2 Mobilis a donné lieu à une surprise de taille à savoir la victoire du promu, l'ES Mostaganem à El- Eulma, au moment où l'US Biskra et le WA Tlemcen affi- chent clairement leurs ambi- tions à travers leurs nets succès, alors que le leader l'ASO Chlef contraint au nul à Bou-Saâda, reste en tête du classement.

La surprise du jour est venue d'El-Eulma, dont le club local est tombé sur son terrain devant l'étonnante équipe de l'ES Mostaganem qui remporte ainsi son 2 e succès en déplacement (2- 1) après celui acquis à Skikda (1- 0). Les Eulmis qui ont ouvert le

terminé sans but au grand dam des supporteurs locaux. Ce nul n'arrange pas les affaires des Oranais qui visent ouvertement le retour en Ligue 1 dès cette sai- son. Le match des mal-classés, RC Kouba - USM Blida n'a pas connu également de vainqueur. Les Koubéens ont ouvert le score dès le 1 er quart d'heure par Amsaâd (15 e ), mais n'ont pu empêcher les Blidéens de rétablir l'équilibre à un quart d'heure de la fin par Aïssa El-Bey (75 e ) un nul qui n'arrange pas aussi les deux clubs toujours installés dans la zone de turbulences.

 

Résultats

RC

Relizane-USM Harrach 1-0

ASM Oran-MC Saïda 0-0

 
 

RC

Kouba-USM Blida 1-1

A Bou-Saâda-ASO Chlef 0-0

 
 

MC

El-Eulma-ES Mostaganem 1-2

WA

Tlemcen-JSM Skikda 2-0

USM Annaba-JSM Béjaïa 2-0

 

US

Biskra-NC Magra 3-1

 

Classement

 

Pts

1

- ASO Chlef

10

2

- ES Mostaganem

09

3

- WA Tlemcen

08

4

- MC El-Eulma

07

-

- A Bou-Saâda

07

-

- US Biskra

07

-

- USM Annaba

07

8

- RC Relizane

06

9

- ASM Oran

05

10

- JSM Béjaïa

04

-

- NC Magra

04

12

- JSM Skikda

03

- - MC Saïda

03

- - USM Blida

03

 

15-

RC Kouba

02

16

- USM Harrach

01

LIGUES 1 ET 2 MOBILIS

Les dates des 6 e , 7 e et 8 e journées arrêtées

A défaut d’avoir un calendrier arrêté sur toute la saison, la Ligue de football professionnel (LFP) préfère programmer les journées des championnats de Ligue 1 et 2 au fil des semaines. Ainsi, après le déroulement des quatre premières journées, en attendant la 5 e programmée le 7 septembre pour la Ligue 2 et 10 et 11 septembre pour la Ligue 1, l’instance nationale qui gère les championnats de Ligue 1 et 2, annonce avoir arrêté les dates des 6 e , 7 e et 8 e journées des deux championnats professionnels respectivement les 14 et 15, 20, 21 et 22 et 27, 28 et 29 septembre pour la Ligue 1 et 14, 21 et 29 du même mois pour le championnat de la Ligue 2. Par ailleurs, les 6 e , 7 e et 8 e journées de la Ligue 1 connaîtront quelques matchs retards notamment ESS-DRBT (6 e retardée) fixé au 18 sep- tembre ainsi que USMBA-USMA au 11 octobre 2018. La 7 e journée sera amputée en revanche de la confrontation OM – ESS repous- sée pour 7 octobre tandis que le match MCA-CSC comptant pour la 8 e journée est programmé le 4 octobre. Ah. A.

Photo : DR

Le Soir

d’Algérie

Sports

Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 14

d’Algérie Sports Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 1 4 CAMEROUN La tutelle de la Fifa

CAMEROUN

La tutelle de la Fifa sur la Fécafoot prolongée jusqu'à décembre

La tutelle de la fédération internationa- le de foot (Fifa) sur la Fédération came- rounaise (Fécafoot), qui devait prendre fin le 31 août, a été prolongée jusqu'à décembre en raison du report des élec- tions du nouveau bureau exécutif de la Fécafoot. Le ministre camerounais des Sports a demandé à la Fifa le report de cette élection en raison "de la période pressentie" pour le scrutin qui "coïncide avec celle couvrant les opérations de l'élection présidentielle", selon un commu- niqué de la Fifa reçu samedi par l'AFP. Pour "éviter des interférences imprévi- sibles qui pourraient être préjudiciables à l'organisation efficiente de ces deux échéances", le ministre, M. Pierre Ismaël Bidoung Kpwatt, a demandé à la Fifa de reporter cette élection. Cette élection du nouveau bureau exécutif de la fédération devait être organisée par le comité de nor- malisation de la Fécafoot mis en place par la Fifa en septembre après la dissolution du bureau exécutif de l'époque. Dans son communiqué, la Fifa indique de fait que le mandat de ce comité de normalisation, qui prenait fin le 31 août, est prolongé jus- qu'au 16 décembre 2018. Une élection présidentielle est prévue au Cameroun le 7 octobre. Outre l'élection du nouveau bureau exécutif de la Fécafoot, les élec- tions législatives et municipales ont aussi été reportées au Cameroun. Elles devaient se tenir avant la fin 2018. La rai- son du "chevauchement" avec le scrutin présidentiel a été invoquée pour expliquer le report des législatives. Le Cameroun doit organiser en juin 2019 la prochaine Coupe d'Afrique des Nations (CAN) lors de laquelle il remettra son titre en jeu. Mais des doutes planent sur la capacité du pays, en proie à des difficultés finan- cières, à organiser la compétition.

ANGLETERRE

Schmeichel prolonge avec Leicester jusqu'en 2023

Le gardien international danois Kasper Schmeichel a prolongé jusqu'en 2023 son contrat avec Leicester, où il est arrivé en 2011, ont annoncé les Foxes. Le portier âgé de 31 ans compte près de 300 matchs avec le maillot du club des Midlands, avec lequel il a remporté à la surprise générale la Premier League en 2016. «J'ai passé la majorité de ma carrière à Leicester, j'y ai connu des moments incroyables, et j'espè- re en vivre de nouveaux», a déclaré le fils de l'ancien gardien Peter Schmeichel, cité dans le communiqué

Pogba voudrait retourner à la Juve… en janvier

Quitter Man United pour la Juventus cet hiver ? Paul Pogba ne dirait pas non. Si le marché des transferts a fermé ses portes vendredi à minuit, les rumeurs ne s’arrêtent pas pour autant. La dernière d’entre elles concerne le champion du monde tricolore : Paul Pogba. En froid avec José Mourinho, le Français attendrait avec impatience le prochain mercato hivernal pour faire son retour du côté de la Juve selon les informations de Tuttosport. Selon le quotidien italien, Pogba serait emballé à l’idée de jouer avec Cristiano Ronaldo. S’il rejoint Turin cet hiver, Pogba pourra quand même prendre part à la Ligue des Champions avec la Vieille Dame. Les nouvelles règles de l’UEFA sti- pulent qu’un club peut inscrire trois nou- veaux joueurs sur sa liste même si ces derniers ont déjà joué la C1 avec une autre équipe.

FOOTBALL

TRANSFERTS

Mercato calme en Europe, excepté Ronaldo

l En dehors de l'arrivée de Cristiano Ronaldo à la Juventus Turin et des renforts achetés par Liverpool, le mercato esti- val a été moins spectaculaire qu'il y a un an, quand Neymar et Kylian Mbappé avaient rejoint le PSG pour plus de 400 M d'euros.

ITALIE : La sensation CR7 Pour attirer le quintuple Ballon d'Or Cristiano Ronaldo, le club turinois a dépensé plus de 100 millions d'euros et a dû lui faire de l'espace. Gonzalo Higuain a donc été envoyé à l'AC Milan, dans le cadre d'une opé- ration complexe qui a vu Leonardo Bonucci quitter les Rossoneri pour retourner à la Juve et le jeune et prometteur Mattia Caldara (24 ans) faire le

chemin inverse. L'Inter Milan, qui retrouve la Ligue des champions,

a été considérablement renfor-

cée avec Radja Nainggolan (24 millions d'euros et deux joueurs cédés à l'AS Rome), le défen- seur central Stefan De Vrij, le latéral Sime Vrsaljko ou les atta- quants Matteo Politano et Keita Baldé, prêté avec option d'achat par Monaco.

FRANCE : Le PSG discret L'été dernier, le PSG avait fait

trembler la planète foot avec plus de 400 M EUR dépensés pour Neymar et Kylian Mbappé. Surveillé de près par les experts du fair-play financier de l'UEFA,

le club sous pavillon qatari s'est

tenu cette fois à carreau. Gianluigi Buffon est bien venu, mais il était libre. Pour les autres recrues, pas de folies budgé- taires ni de grands noms entre les Thilo Kehrer, Juan Bernat (qui a signé pour trois saisons) ou encore l'inattendu Eric Maxim Choupo-Moting (qui a signé jus- qu'en 2020). Mais il manque tou- jours au PSG un remplaçant au jeune retraité Thiago Motta, qui occupait le poste ô combien décisif de sentinelle. Monaco,

occupait le poste ô combien décisif de sentinelle. Monaco, gros animateur de mercato, semble avoir suivi

gros animateur de mercato, semble avoir suivi son plan de marche habituel : un joli coup avec l'acquisition du milieu belge Nacer Chadli et un diamant à

tailler avec le latéral allemand Benjamin Henrichs. Quant à l'OM, il a frappé fort en prenant à l'AS Rome, demi-finaliste sortant de la Ligue des champions, le milieu Kevin Strootman. Mais l'OM fait aussi mine de ne pas regretter la non-venue de Mario Balotelli, resté à Nice.

ESPAGNE : L'«Atleti» grand gagnant ? Côté Barcelone le Brésilien Malcom a été chipé à l'AS Rome, et Arturo Vidal et Clément Lenglet ont renforcé les cham- pions d'Espagne en titre. Au

Real, malgré la perte de CR7, aucune folie pour, selon la pres- se, garder un trésor de guerre permettant de viser un Neymar ou un Kylian Mbappé en 2019. Sont arrivés le gardien Thibaut Courtois, le latéral Alvaro Odriozola et l'avant-centre Mariano Diaz, racheté à Lyon au nez et à la barbe du Séville FC en vertu d'un droit de priorité. L'Atletico Madrid a lui conservé ses cadres (Griezmann, Oblak,

attiré le

Diego Costa

champion du monde français

)

et

a

Thomas Lemar (75 M EUR), recrue la plus onéreuse de l'été en Liga.

ALLEMAGNE : Peu de vagues Le Belge Axel Witsel, qui évo- luait en Chine à TJ Quanjian, est de retour en Europe pour aider un Borussia Dortmund en phase de reconstruction. Son exposi- tion au Mondial avec les Diables Rouges a créé une attente. De même que les 20 millions d'eu- ros dépensés par Dortmund pour l'acquérir. L'international espa- gnol du FC Barcelone Paco Alcacer a été prêté pour une sai- son au Borussia Dortmund, avec option d'achat. Plus sélectionné en Espagne depuis 2016, il a l'opportunité de se faire une place - et un nom - au poste d'avant-centre, vacant depuis les départs d'Aubameyang en jan- vier puis de Batshuayi cet été. Enfin, Kevin Trapp, gardien alle- mand barré au PSG par Gianluigi Buffon et Alphonse Areola (N.3 des Bleus, champion du monde), revient en prêt à Francfort.

ANGLETERRE : Fermeture pénalisante La décision d'avancer la date limite des transferts (au 9 août) pour la première fois - alors que

l'Europe a encore jusqu'au 31 août pour faire ses courses, alliée à la Coupe du monde - a mis les clubs anglais dans l'em- barras. Dans sa quête d'un pre- mier titre de champion depuis 29 ans, Liverpool a toutefois réussi à améliorer des secteurs clés de l'équipe de Jürgen Klopp. Deux erreurs calamiteuses de Loris Karius lors de la défaite en finale de la Ligue des champions contre le Real Madrid ont mis en évidence la nécessité d'un ren- fort dans la cage. Alisson Becker (Roma) a été recruté pour 72,5 millions d'euros, ce qui en fait le gardien le plus cher de l'histoire. Fabinho et Naby Keita ajouteront du dynamisme et de la profon- deur au milieu de terrain, tandis que Xherdan Shaqiri offre un meilleur soutien aux trois proli- fiques attaquants Sadio Mané, Roberto Firmino et Mohamed Salah. Manchester City a signé seulement Riyad Mahrez, pas parti pour être titulaire mais qui a quand même coûté 68 millions d'euros au club de Pep Guardiola. A Manchester United, José Mourinho fait la grimace, rabâchant qu'il n'a pas eu les joueurs qu'il voulait et compilant les revers.

REAL VALLADOLID

Le Brésilien Ronaldo près de racheter le club

l L'ancien international brési- lien Ronaldo est parvenu à un accord pour devenir propriétaire du club espagnol Real Valladolid dont il rachèterait 51% des actions pour 30 millions d'euros, a affirmé hier un journal régional, citant des «sources proches de l'opération». Le journal El Norte de Castilla, qui a son siège à Valladolid (nord-ouest), assure que la communication de l'opéra- tion de changement de proprié- taire se fera la semaine prochai- ne. «La star brésilienne est arrivée jeudi soir à un accord d'achat avec (le président du club, ndlr) Carlos Suarez, qui

possède plus de 60% des titres de propriété», écrit le journal. L'attaché de presse de Ronaldo, David Espinar, s'est refusé hier à commenter cette information. Il a répondu à l'AFP par courriel :

«Jusqu'à présent, nous n'avons fait aucun commentaire sur ce thème et la situation n'a pas changé de ce point de vue». La presse espagnole évoque depuis le printemps l'intérêt de Ronaldo pour le Real Valladolid, qui remonte cette saison en premiè- re division. «Selon des sources proches de l'opération, le mon- tant de l'achat s'approche des 30 millions d'euros», écrit El Norte

de Castilla. Resterait encore à définir la position de Ronaldo dans l'organigramme de direction du club, selon le journal, qui croit savoir que le double ballon d'or préférerait «rester au second plan». Carlos Suarez, qui prési- de le Real Valladolid depuis dix- sept ans, en était devenu l'ac- tionnaire majoritaire en 2011. Le club dispose pour 2018-2019 d'un budget de 46 millions d'eu- ros, selon son site internet, et l'équipe est entraînée par l'an- cien footballeur Sergio Gonzalez. Ronaldo, aujourd'hui âgé de 41 ans, a été désigné joueur Fifa de l'année à trois reprises avant de

joueur Fifa de l'année à trois reprises avant de se retirer des terrains en 2011. «Il

se retirer des terrains en 2011. «Il Fenomeno», double cham- pion du monde, avait inscrit 62 buts en 97 sélections, dont les deux buts lors de la victoire du Brésil contre l'Allemagne en fina- le de Coupe du monde en 2002.

Photo : DR

Le Soir

d’Algérie

Sports

Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 15

d’Algérie Sports Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 1 5 BEACH-VOLLEY (2X2), TOURNOI OPEN À AÏN

BEACH-VOLLEY (2X2),

TOURNOI OPEN À AÏN TAYA

Le duo Ayoub- Belounis lauréat

Le rideau est tombé, ce week-end à Déca-plage de Aïn Taya, du grand tournoi

open de beach volley masculin (2x2), orga- nisé par la Ligue de la wilaya d'Alger de vol- ley-ball en partenariat avec l'Assemblée populaire communale de Aïn Taya et la Direction de la jeunesse, des sports et des loisirs de la wilaya d'Alger (DJSL). Ce ren- dez-vous sur le sable doré de Déca-Plage, qui a regroupé sept paires, a tourné à l’avantage de la meilleure paire de ce tour- noi venue de Boumerdès composée de l’ex- périmenté Rafik Belounis et du jeune inter- national Ayoub Hamadache qui a pris le meilleur en finale sur la paire de Yacine Larefi – Dif Fayçal sur le score de 2 sets à 0 (21/13 et 21/17). La médaille de bronze a été décrochée par la paire d’Alger Nadjib Dif-Moulay Zaki qui a battu difficilement son homologue de Boumerdès : Hassen Mechentel - Chakib Chabou sur le score 2

sets à 1.

N. M.

CYCLISME : COURSE

SUR ROUTE

Yacine Chalel en lice à St-Quentin aujourd’hui

Yacine Chalel, l’international algérien, est engagé dans la course de Saint- Quentin prévue aujourd’hui, dimanche 2 septembre, au côté d'une centaine de cou- reurs de niveau. «Une épreuve de 130 km de course qui s'annonce intense vu les engagés», a commenté le champion d'Afrique en titre du scratch sur sa page Facebook qui a disputé également une compétition sur piste hier après-midi au vélodrome du Mans.

Ah. A.

ATHLÉTISME : LIGUE DE

DIAMANT, BRUXELLES

L'Américain Christian Coleman remporte la finale du 100 m…

L'Américain Christian Coleman a rem- porté la finale du 100 m de la Ligue de dia- mant en signant vendredi à Bruxelles le meilleur chrono de l'année en 9 sec 79, son

record personnel, devenant le 7 e performeur

de

tous les temps. Coleman, 22 ans, termi-

ne

ainsi la saison en trombe après un petit

creux en début d'été pour cause de blessu-

re qui avait profité à l'autre prodige du sprint

US Noah Lyles (21 ans), vainqueur du 200

m de la Ligue de diamant jeudi à Zurich.

Mais Coleman, vice-champion du monde en 2017 et médaillé d'or mondial en début d'an-

née sur 60 m, a remis les pendules à l'heure

et

confirmé son statut d'étoile montante sur

la

ligne droite après la retraite de la légende

Usain Bolt. Coleman a devancé l'Américain Ronnie Baker (9 sec 93), qui possédait auparavant le temps de référence en 2018 (9 sec 87), et le Jamaïcain Yohan Blake (9 sec 94).

…Le Russe Sergey Shubenkov remporte le 110 m haies Le Russe Sergey Shubenkov a rempor-

té à Bruxelles la finale du 110 m haies de la

Ligue de diamant en 12 sec 97. Shubenkov, champion du monde en 2015 et meilleur

performeur de l'année (12 sec 92), a franchi

la ligne devant l'Espagnol Orlando Ortega

(13 sec 10) et le Jamaïcain Hansle Parchment (13 sec 35). Martinot-Lagarde, recordman de France (12 sec 95), était lui arrivé avec des douleurs au pied gauche, séquelles de la fracture qui l'avait contraint à renoncer aux Mondiaux en 2017 et à écour- ter sa saison. Même s'il a pu prendre le départ sans aucun souci, il a perdu le ryth- me après un bon départ pour finir 4 e en 13 sec 36.

TENNIS

CHAMPIONNATS D’ALGÉRIE (JEUNES)

179 joueurs au coup d’envoi à Bachdjarah

(JEUNES) 179 joueurs au coup d’envoi à Bachdjarah nats seront une occasion pour la DTN de

nats seront une occasion pour la DTN de superviser les athlètes de près et détecter des jeunes talents qui intégreront «sûre- ment» les différentes équipes nationales lors des prochaines échéances. «Ce rendez-vous concerne sept catégories, il constitue une bonne occasion

pour nous de voir ces jeunes de près et de détecter des noms qui évoluent dans les différentes régions pour approvisionner le réservoir des équipes natio- nales», a ajouté Bouchabou. Et d’enchaîner : «Nous avons profi- té de cette occasion pour envoyer des wild cards (invita-

l Cent soixante-dix-neuf joueurs dont 83 filles ont pris part hier à la première journée des Championnats d’Algérie de tennis (jeunes) qui s’étaleront jusqu’à lundi au Tennis club de Bachdjarah (Alger).

La compétition regroupe les athlètes des catégories d’âge des -9 ans, -10 ans, -11 ans, -12 ans, -14 ans, -16 ans et -18 ans qui ont atteint les demi-finales des championnats régionaux Est et Ouest et les six meilleurs du championnat régional Centre. «Ce rendez-vous d’envergure nationale a débuté dans de bonnes conditions avec la parti- cipation de 179 athlètes repré- sentant plusieurs clubs. Les Championnats d’Algérie seront une occasion pour les joueurs d’améliorer leur classement national et de remporter le titre individuel de l’année 2018 tant convoité», a indiqué le Directeur technique national (DTN) à la Fédération algérienne de tennis (FAT), Mohamed Bouchabou. Selon ce dernier, les champion-

tions, ndlr) à des joueurs algé- riens qui évoluent à l’étranger pour pouvoir les superviser de près et jauger leur niveau tech- nique». Les tennismen des moins de 14 ans mettront à profit ces championnats pour se distin- guer avant d’aborder le tournoi international ITF/CAT et le Championnat d’Afrique de la catégorie, prévus respectivement du 4 au 8 septembre et du 10 au 15 du même mois au Tennis club de Bachdjarah. «Les meilleurs joueurs de la catégorie des 14 ans des Championnats natio- naux prendront part au tournoi international ITF/CAT et au Championnat d’Afrique. Je suis certain que la plupart d’entre eux vont se battre sur le terrain pour montrer toutes leurs qualités», a assuré le DTN. Le juge-arbitre Hakim Fateh, assisté de Cherifa Abderrahmane, dirige les tableaux, tandis que Hamza Khelassi est le directeur du tour- noi. Les finales de ce rendez- vous national auront lieu lundi matin, selon les organisateurs.

JEUX OLYMPIQUES

L'Indonésie candidate pour accueillir l’édition 2032

l L'Indonésie, qui accueille actuellement les Jeux asiatiques, s'est portée candidate pour orga- niser les Jeux olympiques d'été en 2032, a annoncé hier le prési- dent Joko Widodo. «Avec notre expérience emmagasinée grâce à l'organisation de ces 18 es Jeux asiatiques, le pays a les capacités d'organiser un événement sportif de plus grande ampleur», a esti- mé M. Widodo. «L'Indonésie va immédiatement s'inscrire comme

candidate pour accueillir les Jeux olympiques de 2032», a-t-il ajou- té. Cette annonce est intervenue après une rencontre entre le Président indonésien, le président du Comité international olympique Thomas Bach et le président du Comité olympique asiatique (COA), le Cheickh Ahmad Al- Fahad Al-Sabah. «Je veux félici- ter le président (Widodo) pour le grand succès qu'ont été ces Jeux asiatiques, ce qui est très impres-

sionnant, a noté Thomas Bach. De ce fait le CIO est très sensible à la candidature de l'Indonésie pour les Jeux olympiques de 2032». Les Jeux asiatiques, qui ont commencé le 18 août avec une cérémonie d'ouverture spec- taculaire, n'ont toutefois pas été sans anicroches. Le principal pro- blème a été le système de billet- terie chaotique et beaucoup de fans n'ont pas pu assister à des épreuves malgré un nombre

important de sièges vides dans les tribunes. Le problème a atteint une telle ampleur que le COA a envoyé une remontrance aux organisateurs, leur demandant notamment de réduire le nombre de places réservées aux invités et aux VIP, qui atteignait parfois jus- qu'à 40% des places dans cer- taines enceintes. Les JO de 2020 se disputeront à Tokyo, avant d'être organisés à Paris en 2024, puis à Los Angeles en 2028.

SPORT AUTOMOBILE

Fernando Alonso va tester une IndyCar pour décider de son avenir

suivi le dirigeant américain. «C'est la même chose pour nous (chez McLaren). Nous déciderons dans le mois si nous participons aux 500 Miles d'Indianapolis, au Championnat d'IndyCar ou à rien du tout. Ce sont nos trois options», a-t-il expliqué. Vainqueur en juin des 24 Heures du Mans avec Toyota, avec qui il dispute la saison 2018-2019 d'en- durance, et double vainqueur du GP de Monaco en 2006 et 2007, le double champion du monde de F1 2005 et 2006 s'est fixé un nouveau défi: les 500 Miles d'Indianapolis pour conquérir la «triple couronne» du sport auto- mobile. Une victoire à Indianapolis, en mai prochain, permettrait au pilote de 37 ans de rejoindre l'Anglais Graham Hill au palmarès des pilotes les plus

complets de l'histoire du sport automobile, le seul à avoir rem- porté les trois prestigieuses épreuves, Le Mans, Indianapolis et Monaco. Sa première partici- pation aux 500 Miles en 2017 s'était soldée par un abandon sur casse mécanique à 21 tours de

l L'Espagnol Fernando Alonso, qui quittera la Formule 1 à la fin de la saison, va tester une IndyCar la semaine prochai- ne, a indiqué hier Zak Brown, le patron de son actuelle écurie McLaren, qui réfléchit à s'enga- ger à ses côtés dans la série nord-américaine.

«Fernando testera mercredi une voiture d'Andretti Autosport (l'équipe qui l'a engagé aux 500 Miles d'Indianapolis en 2017, ndlr) à Barber Motorsports Park», en Alabama, a précisé Brown. «C'est pour lui permettre d'éva- luer ce que donne une IndyCar sur un circuit routier. A partir de là, il commencera à prendre une décision sur ce qu'il veut faire l'an prochain. L'IndyCar est une des séries qui l'intéressent», a pour-

l'arrivée alors qu'il évoluait aux avant-postes. Alonso, considéré comme l'un des pilotes les plus talentueux du plateau, n'a plus gagné en F1 depuis 2013. C'était sa 32 e victoire, lors du GP d'Espagne à Barcelone, dans une Ferrari.

JIJEL : TOURNOI NATIONAL DE PÉTANQUE

Mort d'un participant de Khenchela

Le sportif Azizi Belkacem, âgé de 52 ans, originaire de la wilaya de Khenchela, est décédé vendredi lors du tournoi national de pétanque qui s'est ouvert vendredi au stade Rod dans la commune de Jijel, a-t-on appris auprès des organisateurs. La même source a ajouté que la victime est décédée suite à un malaise cardiaque. Elle

a été évacuée à l'hôpital Mohamed-Seddik-Benyahia de Jijel où elle

a rendu l’âme. Ainsi, les organisateurs de cette manifestation sporti-

ve nationale l'ont arrêtée suite à cet incident tragique. Notons, enfin,

que plus de 1 000 participants venus de 25 wilayas ont pris part à

ce tournoi.

B.M.C.

Le Soir

d’Algérie

Monde

Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 16

d’Algérie Monde Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 16 FIN DU FINANCEMENT AMÉRICAIN À L'UNRWA Les

FIN DU FINANCEMENT AMÉRICAIN À L'UNRWA

Les Palestiniens dénoncent une décision «cruelle et irresponsable»

Les Palestiniens ont exprimé hier leur désarroi après la décision américaine de stopper tout financement de l'agence de l'ONU pour les réfugiés (Unrwa), dont l'aide à des millions de personnes est désor- mais en jeu, dénonçant une décision «cruelle et irresponsable».

Vendredi, les Etats-Unis, qui étaient de loin les plus grands contributeurs de l'agen- ce, ont annoncé qu'ils cessaient leur finance- ment à l'Unrwa, aux activités «irrémédiable- ment biaisées», selon la porte-parole du département d'Etat Heather Nauert. Une responsable de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), Hanane Achraoui, a dénoncé une décision «cruelle et irresponsable». «Les réfugiés palestiniens sont déjà des victimes qui ont perdu leurs maisons, leurs moyens d'existence et leur sécurité du fait de la création» de l'entité israélienne, a-t-elle dit dans un communiqué. «Une fois encore, ils sont brimés par l'ad- ministration américaine qui soutient Israël et ses dizaines d'années d'occupation militai- re», a-t-elle ajouté. Elle a appelé la commu-

nauté internationale à poursuivre son soutien «jusqu'à ce que la situation critique des réfu- giés palestiniens soit résolue». L'Unrwa aide plus de trois millions de Palestiniens sur les cinq millions enregistrés comme réfugiés — notamment à travers ses écoles et ses centres de santé, dans les ter- ritoires palestiniens mais aussi au Liban, en Jordanie et en Syrie. La peur d'un manque de fonds avait déjà fait dire à l'Unrwa qu'elle craignait de devoir fermer de façon permanente les plus de 700 écoles qu'elle gère, après des fermetures temporaires. A Ghaza, enclave surpeuplée sous blo- cus israélien où la plupart des enfants fré- quentent les écoles de l'Unrwa, la décision américaine suscite de vives craintes au sujet de l'éducation. L'ONU a dit «regretter» la

Photo : DR
Photo : DR

décision américaine, estimant que l'Unrwa «fournit des services essentiels aux réfugiés palestiniens et contribue à la stabilité de la région». D'ici fin septembre, l'agence «n'aura

test à moins d'un an de la prési- dentielle de mi-2019. Bien qu'il se soit engagé à maintes reprises à ne pas tenter de modifier la limita- tion à deux du nombre de mandats présidentiels, le chef de l'Etat n'est pas parvenu à apaiser les soup- çons de l'opposition, alimentés par les déclarations publiques de ses ministres et de ses partisans. Pour convaincre, l'UPR, large vainqueur des législatives de 2013 boycottées par la quasi-totalité de l'opposition radicale, met en avant la révision de la Constitution de 2017 qui a aboli le Sénat et donné au pays un nouvel hymne et un nouveau drapeau évoquant le «sacrifice des martyrs» de la résis- tance à la colonisation française, qui s'est achevée en 1960. Sur le plan économique, le pouvoir insis- te sur une croissance retrouvée et sur un indice de pauvreté ramené à 31%, contre plus de 40% en 2008», dans un pays d'un peu moins de quatre millions d'habi- tants dont le taux d'alphabétisation reste faible. L'opposition quant à elle dénonce une forte baisse du pou- voir d'achat et des indices de développement classant la Mauritanie «au bas de l'échelle à tous les niveaux».

le pays, les mineurs risqueront toujours d'être recrutés. D'après l'Unicef, outre l'armée, sept groupes ethniques armés en Birmanie, un pays secoué par des conflits intérieurs depuis des décennies, ont recours à des enfants soldats, comme l'Armée de l'indépendance Kachin et l'Armée de l'Etat shan (Shan State Army South) qui continuent de tendre des embuscades aux militaires birmans. La plupart des enfants sol- dats sont issus de familles rurales pauvres ayant fui la misère des campagnes pour Rangoun ou Mandalay, les deux principales villes du pays, où des recruteurs sévissaient dans les lieux publics. Leurs méthodes de recrutement : menaces, drogues ou même pro- messes d'emplois bien rémunérés.

plus un sou», avait averti mercredi son porte- parole, Chris Gunness. «Les gens vont devenir plus désespérés et marginalisés», a- t-il dit hier cité par l'AFP, mettant en garde contre les «conséquences dramatiques ( ) profondes et imprévisibles» d'une telle mesure. Selon Hugh Lovatt, un expert au think- thank European Council of Foreign Relations, la décision américaine est une façon de chercher à «écarter unilatéralement le sujet du droit au retour des (réfugiés) Palestiniens de la table des négociations». «Mais les actions américaines sont ( ) dangereuses et ne marcheront pas», dit-il, estimant que le plan visant à obtenir des financements des pays accueillant les réfu- giés n'était pas viable.

UKRAINE

L'est du pays en deuil après la mort d'un dirigeant séparatiste

Les autorités de l'est de l'Ukraine ont décidé d'un deuil de trois jours après l'as- sassinat de leur principal dirigeant sépara- tiste, Alexandre Zakhartchenko, un «acte de sabotage» de Kiev selon elles, et plusieurs suspects ont été arrêtés. La période de deuil s'étendra jusqu'à demain et le début de la nouvelle année scolaire a été repoussé à mardi. «Plusieurs personnes ont déjà été arrêtées» à la suite de la mort d'Alexandre Zakhartchenko, le «président» de la République populaire de Donetsk, a précisé vendredi soir le dirigeant intérimaire de la région, Dmitri Trapeznikov. La République populaire de Donetsk a été autoproclamée par les insurgés. Selon Dmitri Trapeznikov, plusieurs des personnes arrêtées ont permis d'affirmer qu'il s'agit d'un «acte de sabotage» de la part de Kiev. La sécurité a été renforcée et la région a été fermée, ce qui signifie que personne ne peut gagner le territoire contrô- lé par Kiev ou la Russie voisine, a-t-il ajouté. Alexandre Zakhartchenko, 42 ans, a été tué vendredi dans une explosion dans le centre de Donetsk, dernière victime en date d'une série d'assassinats visant des chefs rebelles. Son garde du corps a également été tué et douze personnes ont été blessées dans l'explosion, selon le site internet de la région séparatiste. La mort d'Alexandre Zakhartchenko, ainsi que le limogeage en novembre 2017 d'Igor Plotnitski, le «prési- dent» de la République autoproclamée de Lougansk, voisine de Donetsk, et l'assassi- nat de plusieurs chefs de guerre, marquent la fin des dirigeants historiques des terri- toires séparatistes, arrivés au pouvoir à la faveur du conflit avec l'armée ukrainienne, qui a fait plus de 10 000 morts depuis son déclenchement en 2014.

ÉLECTIONS EN MAURITANIE

Un scrutin test marqué par des problèmes d'organisation

tion», a fait l'objet vendredi d'une mesure de remise en liberté après plus d'un an de détention provisoi- re. Mais cet ancien sénateur, qui en 2017 avait pris la tête d'une fronde contre la suppression du Sénat voulue par M. Aziz, restait «aux mains de la police» car il refuse de signer son placement sous contrôle judiciaire, a indiqué hier son avocat. En fin de cam- pagne jeudi, le chef de l'Etat a affir- mé que le pays était «en danger» à cause d'une opposition divisée entre, selon lui, «islamistes dange- reux, extrémistes racistes et des résidus d'anciens régimes ayant mis le pays à genoux». Nous devons les tenir loin des affaires par un vote massif pour l'UPR», le parti présidentiel, a-t-il lancé à ses partisans. Les isla- mistes «n'attendent que leur échec politique pour prendre les armes», avait-il déjà déclaré mercredi. «C'est M. Aziz qui a pris les armes contre un régime élu et assassiné la démocratie», a rétor- qué un responsable du parti isla- miste Tewassoul, Jemil Ould Mensour. M. Aziz, un ancien géné- ral, est arrivé au pouvoir par un coup d'Etat en 2008, avant d'être élu en 2009 et réélu en 2014. Ces élections constituent un

Les Mauritaniens votaient hier pour des élections législatives, régionales et locales, marquées par des problèmes d'organisation, qui constituent un test pour le régime du Président Mohamed Ould Abdel Aziz, à moins d'un an de la présidentielle de la mi-2019.

Les centres de vote ont ouvert comme prévu à 7h mais certains électeurs étaient déroutés par un changement de dernière minute de l'emplacement de leur bureau, a constaté un journaliste de l'AFP dans le centre de la capitale. Après avoir voté dans son bureau habituel à Nouakchott, le Président Aziz s'est félicité du «caractère apaisé et tout à fait démocratique» de la campagne, marquée pourtant par des invec- tives entre majorité et opposition. «Il y a des électeurs égarés qui ne savent pas où voter», a déploré un leader de l'opposition, Mohamed Ould Moloud, en évo- quant des «difficultés organisation- nelles importantes qui compliquent le vote» et des «signes sérieux de possibilités de fraudes». Les bureaux doivent rester ouverts jusqu'à 19h à travers ce vaste pays aride d'Afrique de l'Ouest, engagé aux côtés de ses alliés régionaux et de la commu- nauté internationale dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. Les

premiers résultats sont attendus en début de semaine prochaine. Contrairement aux précédentes législatives de 2013, l'opposition a cette fois décidé d'y participer, y compris dans ses composantes dites «radicales», ce qui porte au nombre record de 98 les partis politiques en lice à ce premier tour. En cas de second tour, celui-ci se tiendra le 15 septembre. A Tevregh Zeina, un quartier résidentiel de Nouakchott, les pre- miers électeurs étaient peu nom- breux en début de matinée. «J'ai voté pour des personnes que je soutiens, dont certains de la majo- rité et d'autres de l'opposition», a expliqué à l'AFP Fatimatou, une jeune électrice, après avoir «un peu peiné» et mis «huit minutes» pour déposer ses bulletins dans les cinq urnes réservées aux diffé- rents niveaux de pouvoir concer- nés. Alors qu'opposants et ONG dénoncent régulièrement des atteintes aux droits de l'Homme, l'opposant Mohamed Ould Ghadda, inculpé pour «corrup-

SELON L’UNICEF

L'armée birmane rend 75 enfants soldats à la vie civile

L'armée birmane a rendu à la vie civile 75 enfants soldats recrutés de force dans ses rangs, dans le cadre d'un programme mis en place avec l'Organisation des Nations-Unies pour l'Enfance, a annoncé l'Unicef.

Ces jeunes, dont le plus jeune a 14 ans, vont suivre des programmes de réintégration qui les aideront à «contribuer à une paix durable en Birmanie en tant que citoyens productifs», a estimé l'Unicef dans un communiqué publié vendredi. Depuis la mise en place de ce parte- nariat avec l'Unicef en 2012, 924 enfants sol-

dats ont bénéficié du programme. Les 75 enfants rendus à la vie civile vendredi sont les premiers à l'être en 2018. Il est bien plus difficile aujourd'hui de recru- ter un enfant que cela ne l'était avant 2012, s'est félicité le coordinateur des Nations-Unies pour la Birmanie, Knut Ostby. Mais bien davan- tage pourrait être fait pour assurer la sécurité des enfants et des jeunes gens en Birmanie, a- t-il ajouté, appelant l'armée birmane à prendre des mesures dans ce sens. Personne ne sait exactement combien l'ar- mée birmane, forte de 500 000 hommes, comp- te de mineurs dans ses rangs. Selon les experts, tant que l'armée birmane continuera d'affronter des groupes ethniques armés dans

Le Soir

d’Algérie

Monde

Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 17

d’Algérie Monde Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 1 7 SYRIE Mises en garde symboliques de

SYRIE

Mises en garde symboliques de Washington, résigné à la victoire d'Assad

Les Etats-Unis semblent prêts à s'accommoder d'une victoire militaire du gouvernement légitime en Syrie, mal- gré leurs mises en garde symboliques contre Bachar al- Assad et Moscou face à l'imminence d'une offensive d'envergure à Idleb et au spectre d'une attaque chimique.

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a accusé vendredi son homologue russe Sergueï Lavrov de «défendre l'assaut syrien et russe contre Idleb», le dernier grand fief rebelle qui échappe au contrôle du pouvoir. «Les Etats-Unis considèrent qu'il s'agit d'une escalade dans un conflit déjà dangereux», a-t-il pré- venu. L'avertissement américain ponctue dix jours d'échanges musclés entre Occidentaux d'une part, et gouvernement syrien et Russie d'autre part, au moment où cette province du nord-ouest du pays, frontalière de la Turquie, est dans le viseur de l’armée syrienne, qui, forte du soutien aérien crucial de la Russie depuis 2015, a déjà repris plus de 60% de la Syrie. Les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni, qui avaient mené ensemble des attaques mi-avril contre des ins- tallations syriennes sous prétexte de «riposte» à une attaque chi- mique présumée- que Damas et Moscou ont catégoriquement nié- ont rappelé leur ligne rouge. «Comme nous l'avons démontré, nous répondrons de manière appropriée à toute autre utilisa- tion d'armes chimiques par le régime syrien», ont-il assuré dans un communiqué commun le 21 août. John Bolton, le conseiller à la sécurité nationale du Président américain Donald Trump, a ensuite enfoncé le clou en pro- mettant de réagir «très forte- ment» en cas d'attaque chimique. En réponse, Sergueï Lavrov a dit mercredi espérer que les pays occidentaux ne vont «pas entra- ver l'opération antiterroriste» dans cette région. «Il est nécessaire de liquider cet abcès», tout en «minimisant autant que possible les risques pour la population civile», a-t-il ajouté, semblant confirmer l'immi- nence d'un assaut. La diplomatie américaine s'est activée en coulisses pour mettre en garde Moscou, déjà accusé par le passé d'avoir au mieux fermé les yeux face au recours à des armes interdites par ses pro- tégés syriens. Mais ces «avertis- sements verbaux» sont en déca- lage avec «la réalité de la Syrie en 2018», dit à l'AFP Jonas Parello-Plesner, chercheur au Hudson Institute, un cercle de réflexion de Washington, qui vient de publier une étude sur l'approche américaine dans la région. Et cette réalité, c'est qu’«Assad avance sur le terrain aidé par l'Iran au sol et la Russie dans les airs», tandis que l'admi- nistration américaine continue de donner la priorité au processus de Genève, sous l'égide de l'ONU, qui est pourtant «mori- bond», détaille-t-il. En cas d'attaque chimique, certes, une «réaction similaire» à

celle des Occidentaux en avril est «possible», mais cela ne change- rait rien, estime cet expert, «à l'approche militaire de laissez- faire de l'administration américai- ne en Syrie». Donald Trump a en effet annoncé au printemps son intention de retirer les troupes américaines dès que possible, une fois les terroristes de Daesh définitivement vaincus. Même si le coup d'envoi du départ n'a pas été donné, cette décision résume le désengagement de Washington dans un conflit qui dure depuis plus de sept ans. En fait, renchérit Faysal Itani, expert de l'Atlantic Council, un autre think tank américain, «les Etats-Unis se sont déjà résignés à la reprise du reste de la Syrie par le régime». «Après avoir accepté cela dans le sud, à Damas, Alep, etc.», «les Américains n'ont aucune crédibili- té ni moyen de pression» et «le régime et la Russie l'ont bien compris», affirme-t-il à l'AFP. Selon lui, une fois la situation définitivement clarifiée sur le ter- rain, la balle sera à nouveau dans le camp de la diplomatie et d'une solution politique, priorité affichée par Washington. «Mais à ce moment-là, il ne restera plus grand-chose à négocier, à part reconnaître formellement les réalités politiques qui reflètent les réalités militaires, et qui sont favorables au régime syrien».

Qui est Hayat Tahrir al-Cham ?

Le gouvernement syrien et son allié russe brandissent la menace d'une attaque dans la province d'Idleb, ultime grand bastion rebelle du nord-ouest de la Syrie, où les terroristes de Hayat Tahrir al-Cham (HTS) sont particulièrement dans le collima- teur. Cette organisation, qui constitue le principal groupe armé dans la province, située à la frontière turque, a souvent chan- gé de nom mais le noyau dur a toujours été formé par l'ex- branche syrienne d'Al-Qaïda. Elle a toujours été exclue des trêves et cessez-le-feu parrainés par l'ONU ou la Russie.

Qui sont les combattants de HTS ?

HTS s'est d'abord fait connaître sous le nom de Front al-Nosra, apparu en janvier 2012. C'est par ce nom que le Damas et Moscou continuent de le dési- gner. Classé groupe «terroriste» par Washington, l'Union euro- péenne et l'ONU, il a été un pro- longement de la branche irakien- ne d'Al-Qaïda. Son chef, un Syrien qui a pris le nom de guerre d'Abou Mohammad al-Jolani, a fait ses premières armes en Irak. En 2013, le groupe a prêté allégeance à Al-Qaïda, avant

Photo : DR
Photo : DR

Les Forces armées arabes syriennes se préparent à lancer une offensive pour libérer Idleb.

d'annoncer la rupture, en juillet 2016, et de se rebaptiser Front Fateh al-Cham. Début 2017, il s'auto-dissout pour devenir la principale composante de HTS. Le groupe englobe essentiel- lement des terroristes syriens. Il compterait quelque 30.000 hommes, d'après l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Des terroristes «très bien organisés et rompus au combat», estime l'expert sur la Syrie, Fabrice Balanche. Selon Charles Lister, analyste au Middle East Institute, les élé- ments étrangers représentent «peut-être 20% de ses effectifs». Ces étrangers sont notam- ment originaires de Jordanie, d'Arabie Saoudite, de Tunisie, d'Egypte ou encore d'Asie centra- le.

Quel pouvoir ?

L'organisation contrôle aujour- d'hui près de 60% de la province d'Idleb. Elle y a mis en place une administration civile qui collecte des droits de douane à la frontiè- re avec la Turquie et récolte des impôts auprès des commerçants. L'influence «de HTS est en grande partie due au fait qu'il contrôle les flux commerciaux qui entrent et sortent d'Idleb, ce qui aide à financer le groupe et lui confère un pouvoir plus grand

que sa taille», estime Nicholas Heras, chercheur au Centre for a New American Security. Par le passé, le groupe était présent notamment dans les environs de Damas ou dans le sud. Mais, au fur et à mesure que le gouvernement reprenait le ter- rain perdu, ses éléments ont été évacués vers Idleb. L'organisation a été la cible de raids aériens de Moscou ou de la coalition antiterroriste emmenée par Washington. Plusieurs hauts commandants ont été tués.

Quels rapports avec rebelles et Daesh?

Autrefois allié à d'influents groupes islamistes, à l'instar de Ahrar al-Cham ou Nourredine al- Zinki, HTS s'était engagé en 2017 dans des luttes de pouvoir, menant des combats sanglants avec ses anciens partenaires. Ahrar al-Cham et Noureddine al-Zinki ont annoncé début 2018 leur fusion parrainée par la Turquie, engageant des combats contre HTS. Ils ont rallié en août quatre autres factions islamistes pour former une nouvelle coalition, le Front national de libération (FNL). HTS a par ailleurs multiplié ces dernières semaines les raids contre les «cellules dormantes»

LIBYE

de son rival, le groupe Daesh, qui

a revendiqué assassinats et

attentats à la bombe contre diri- geants et éléments de l'organisa- tion. Les deux entités terroristes se sont affrontées ailleurs en Syrie, notamment à Raqa (nord). En juillet 2014, le chef d'al- Nosra avait affirmé son ambition de constituer un «émirat isla- mique», à l'instar du «califat» pro- clamé un mois plus tôt par Daesh.

Quel avenir pour HTS ?

Le 22 août dernier, Al Jolani a réitéré la détermination du grou- pe terroriste à résister face à une offensive de Damas. La Russie réclame la dissolu- tion de HTS. Mais la Turquie voi- sine, qui parraine des islamistes du nord syrien, tente de négocier une solution avec les terroristes, pour éviter une offensive majeure qui déstabiliserait sa frontière et provoquerait l'afflux de nouveaux réfugiés vers son territoire, selon l'OSDH. Vendredi, Ankara a officielle- ment désigné HTS comme une organisation «terroriste». «Une dissolution (de HTS) sur ordre de la Turquie le priverait d'une grande partie de son pou- voir, et remplacerait le contrôle de HTS par celui de la Turquie», estime M. Heras.

Tripoli annonce la réouverture du principal poste-frontière avec la Tunisie

Le ministère libyen de l'Intérieur a annoncé hier la réouverture du principal poste-frontière avec la Tunisie, fermé depuis plus d'un mois et demi du côté libyen.

Dans un bref communiqué, le ministère libyen de l'Intérieur a indiqué que la réouverture de Ras Jedir avait été décidée «pour faci- liter (le trafic) des voyageurs ( ) libyens et tunisiens». Cette déci- sion intervient quelques heures

après la fermeture du seul aéro- port en service à Tripoli en raison de violences. Dans le but de limiter la contrebande de marchandises — notamment du carburant —, Tripoli avait interdit le passage de

marchandises vers la Tunisie avant de fermer le poste-frontalier il y a un mois et demi pour protes- ter contre l'agression de voya- geurs libyens, selon un respon- sable local libyen. Ces dernières années, la région a connu des tensions à maintes reprises en raison de la fermeture de Ras Jedir côté libyen.

Le Soir

d’Algérie

Détente

Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 18

d’Algérie Détente Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 18 M OTS F LÉCHÉS Par Tayeb Bouamar

M OTS F LÉCHÉS

Par Tayeb Bouamar

Son nom ---------------- Y est né Son prénom Station Chicane ---------------- Prie ---------------- Son
Son nom
----------------
Y est né
Son prénom
Station
Chicane
----------------
Prie
----------------
Son ex-club
----------------
Surface
Mise
Note
Cérium
Drame
----------------
----------------
Cycle
----------------
Filet d’eau
----------------
----------------
Amende
Gêne
Reconnus
Mesure
Appris
Lac
----------------
----------------
Lithium
Rancœur
----------------
----------------
----------------
Os
Endurer
Chrome
Flâne
Epoux
Titre
----------------
----------------
----------------
Accès
Néon
----------------
Partie visage du
Défavorisé
Arrive
Nobélium
----------------
Pronom
----------------
----------------
Sodium
Sommet
Région
Parade
----------------
d’Algérie
Chiffre
----------------
----------------
Claire
Rapidement
Bavarde
Exprimées
Parfum
----------------
----------------
----------------
Lissera
Calculent
Ciblai
Via
Dope
Impôt
----------------
----------------
----------------
Outil
Titre
Partie
Bord
Arète
Animaux
----------------
----------------
----------------
Argent
----------------
Cil
Attaque
Dormeur
Osmium
Fleur
Consonne
Manger
----------------
----------------
double
----------------
Mis
Aménage-
----------------
----------------
Cadeau
Paire
ment
Fête
Article
Femme
----------------
----------------
Stars
Ravit
----------------
----------------
Scandium
Tantale
Récipient
Ecoute
----------------
Son club
----------------
Souverain
Choisissai

E NUMÉRATION

Ces colonnes abritent les noms de neuf clubs où Djamel Belmadi a évolué. Une lettre

Ces colonnes abritent les noms de neuf clubs où Djamel Belmadi a évolué. Une lettre ne peut être cochée qu’une seule fois. Définition du mot restant = «Il le fut en EN»

P

A

C

A

F

A

R

A

H

G

A

M

I

N

N

E

S

P

S

G

A

L

N

E

T

E

O

T

P

M

A

H

T

U

C

L

A

I

N

A I N O H L

O

H

L

I

C

V

S

E

I

N

N

A

Y

S

E

E

E

L

T

T

S

F

C

M

A

R

T

I

G

U

I

E

R

E

N

N

A

C

S

A

S

E

C

R

A

S

C

E

L

T

A

V

I

G

O

O

M

1- FC MAR-

4- O MARSEILLE 5- MANCHESTER CITY 6- SOUTHAMP- TON FC

7- VALEN-

TIGUES

CIENNES

2- AS CANNES

8- PSG

3- CELTA VIGO

9- AL GHARAFA

CAPITAINE=RESTANTMOT

F AITES L E T ri

Etablissez les bonnes relations Exemple : A7

N

Commune

N

Wilaya

TRI

A

SIDI TIFOUR

1

BÉJAÏA

A7

B

AÏN FAKROUNE

2

OUARGLA

 

C

DOUAOUDA

3

BOUMERDÈS

 

D

SIDI KHOUILED

4

OUM EL BOUAGHI

 

E

AÏN ABID

5

ALGER

 

F

SIDI ALI

6

CONSTANTINE

 

G

REMCHI

7

EL BAYADH

 

H

BOULIMAT

8

TIPASA

 

I

BEN CHOUD

9

TLEMCEN

 

J

OUED KORICHE

10

MOSTAGANEM

 

J5-I3-H1-G9-F10-E6-D2-C8-B4-A7:SOLUTION

SSOLUTIONSOLUTIONS …S…SOLUTIONSOLUTIONS …S…SOLUTIONSOLUTIONS

MOTSMOTS FLÉCHÉSFLÉCHÉS

ET-ES-DOUCES-MON

MOTSMOTS FLÉCHÉSFLÉCHÉS

GÉANTSGÉANTS

NOMS-LE-SET-PONT

TIR-REVISE-NOTER

-THOMAS-CYCLISME

DEBDEB-PUTRIFIER

-S-SEVICE-SAS-SO

GOUT-RADES-AMIE-

EMUE-LAINE-RENTE

A-TON-SE-LEGER-U

EMA-PR-UT-LIA-ST

SIS-GENES-PARDON

UTILISE-CAVES-PV

RE-BIERE-BADGE-O

IR-BR-ES-RO-A-OT

SARDES-RAVIR-PUA

A-SANTE-REVEE-VU

N-PLAIS-SOURIS-A

INERTE----ES-COR

 

TR-ER-CEDER-GA-B

TIRADE-SAUCES-PB

NARRE-----R-RAID

 

RIDE-RAMER-NASAL

EMISE-BU-LEG-MOI

TIRE-H-----FARCE

RIME-HORMIS-SEUL

ARE-TANIT-CORSEE

-RA-BANAL-SIC-IF

ETE-PANSES-TES-I

LA-TACOT-FETEE-S

PA-CITES-LUGES-R

SA-MAUDIT-BANS-T

I-ARRET-VILES-P-

A-CALEE-GABES-FA

S-PARTES-FAUTIVE

ENTAME-PILER-TAS

TROUER-MANTE-SON

EPAULER-ROUPIE--

-O-IA-AIDER-MARI

EMUS-AMINCI-BOUC

MARRES-MORDES-CI

REINCARNATION-EX

S-PAYSDEGALLES-E

Le Soir

d’Algérie

Détente

Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 19

d’Algérie Détente Dimanche 2 septembre 2018 - PAGE 19 M OTS F LÉCHÉS G ÉANTS Par

M OTS F LÉCHÉS G ÉANTS

Par Tayeb Bouamar

Insectes ---------------- Oiseau Equivalent Voie Tête blonde ---------------- ---------------- ----------------
Insectes
----------------
Oiseau
Equivalent
Voie
Tête blonde
----------------
----------------
----------------
Prend
Corbeille
Saint
Privatif
Ile
Amende
----------------
----------------
Asticot
Mise
----------------
----------------
----------------
Pays
Humilié
Précis
Via
Or espagnol
Saison
Mélodie
----------------
----------------
----------------
----------------
Ile
Ingurgité
Tellure
Titre
----------------
----------------
----------------
----------------
Tristes
Cube
Erreurs
Titane
Mer
Eliminée
Ruer
----------------
----------------
----------------
Sec
Ternes
Fruits
Emploi
Utiliser
----------------
Sassé
----------------
----------------
Pronom
Offrir
Ultime
Doux
----------------
----------------
Tendres
----------------
Totaux
Collège
Flâne
Tortures
----------------
Emerger
----------------
----------------
Viril
Mesures
Possessif
Piquet
----------------
Agréables
----------------
----------------
Elevées
Bravée
Rongeurs
Maudits
Tirent
----------------
----------------
----------------
Près
Titane
Unir
d’El Tarf
Calme
Surfaces
Arbres
----------------
----------------
----------------
Chante
Mots
Plis
l’andalou
Rassembler
Ecarlates
----------------
----------------
Souffres
Océan
Molybdène
Fortes
Entières
----------------
----------------
Pronom
----------------
Note
----------------
----------------
Distance
Saison
Bien-être
Eliminées
Valises
----------------
----------------
Sages
Roche
----------------
----------------
Version
Emmena
Animal
Testes
----------------
Cachés
----------------
----------------
Préfixe
Gère
Un à
Reposer
Possessif
Londres
----------------
----------------
----------------
Rase
En trois
Courtois
Soldat
Vieux do
----------------
----------------
Possessif
Instrument
Direction
----------------
Société
Attachent
Gêne
Cessez-le-
----------------
----------------
feu
Atouts
Préparation
Ruse