Vous êtes sur la page 1sur 105

PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

INTRODUCTION GENERALE

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 1


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

INTRODUCTION GENERALE

Depuis sa création, le monde est en perpétuelle mutation. Cette dernière plonge


les nations dans l’ère de la haute technologie et de la mondialisation des marchés dans
bon nombre de domaines d’activités ; il n’en demeure pas moins pour le génie civil.
L’une des techniques par excellence de la recherche scientifique, de la technologie
avancée, le génie civil est un domaine d’activité dont le principal but est l’étude
et la réalisation des ouvrages civils et ce, au bénéfice d’un particulier ou d’une
collectivité. On distingue dans ce domaine la création, l’amélioration et la
protection des ouvrages utiles correspondant à l’environnement de ce particulier
ou cette collectivité.
Il ne fait l’ombre d’aucun doute que la réalisation, l’amélioration et la
protection des infrastructures adéquates, fonctionnelles et de qualité constituent un
moyen d’émergence économique irréfutable des pays.
En effet, pour une bonne harmonie dans la conception et la réalisation de ces
ouvrages, il est indispensable de former des Ingénieurs, des Techniciens supérieurs
compétents qui pourront mener à bon terme tout projet de construction des ouvrages
en génie civil tant sur les plans théoriques que pratiques. Pour bien accomplir sa
mission, il est préférable que les personnels du génie civil aient une bonne
connaissance sur les méthodes de construction de tous les ouvrages civils ainsi que les
matériaux à utiliser. Pour ce faire, ils doivent être bien outillés des connaissances
théoriques et d’expériences pratiques grâce à une participation aux différentes phases
d’élaboration de projet.
C’est dans ce souci que l’EIC DAUPHINE initie dans son programme des
projets intégrés qui se font en groupe au cours de l’année et un projet de soutenance au
fin de formation ; ceux-ci ont pour objectif d’exercer les étudiants aux différents
travaux qu’ils devront exécuter dans leur vie professionnelle, de cultiver en eux
l’esprit de groupe. Ce projet, intitulé : «Projet de construction du rectorat d’Université
Royale OSHOFFA d’ALLADA de type R+2» vient à point nommé pour servir de base à
une éducation fondamentalement spirituelle permettant de libérer les pays du monde des liens

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 2


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

du fardeau, du poids des ruses des forces du mal telles que la sorcellerie, l’ignorance,
l’analphabète qui empêchent leur développement et qui poussent à la corruption, aux crimes.
Le bâtiment qui fait l’objet de notre étude fait partie du projet “Allada” qui est
en fait la création d’une université dénommé Université Royale OSHOFFA. C’est un
bâtiment de type R+2 de hauteur 12,30 m couvrant une superficie au sol de 1776,06
m2 et est couvert d’une toiture dalle a corps creux. Cette université regroupe plusieurs
entités à savoir : des amphis théâtres, une banque, des restaurants, des aires de jeux,
des laboratoires, une grande bibliothèque, des résidences, un rectorat etc. L’espace que
doit occuper ces différentes entités fait une superficie de 3ha 88a 42ca.
De cette superficie alloués à la construction de ces entités, 1776,06 m2
seulement sont utilisés pour ériger le rectorat qui comporte :
 Soixante-douze (72) bureaux
 Une salle de conférence
 Une bibliothèque
 Trois (3) salles d’archives
 Trois (3) salles de café
 Deux (2) chambres de repos
 Quatre (4) blocs de WC par niveau
 Deux (2) guérites

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 3


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

CHAPITRE I : LA
STRUCTURE D’ACCUEIL
DE L’EIC-DAUPHINE

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 4


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

I.1 – PRESENTATION DE L’EIC-DAUPHINE

L’EIC-DAUPHINE organise des cursus de formation tertiaire, technologique et


industrielle débouchant sur les diplômes des 1er et 2e cycles universitaires, en
partenariat avec plusieurs Universités Françaises et Belges dont l’université de
Poitiers, CNED et l’I.A.E de l’université de Poitiers, l’université de Rennes1,
l’université Marne la Vallée, l’université de Lille1 etc.
I.1.1 - GENESE

Créée le 07 Août 1995, et installée à Cotonou au 1er étage Pavillon


" LE ROY" face l’église protestante CSP, l’EIC-DAUPHINE est la consécration de
profondes réflexions menées durant des années par un groupe de professeurs de haut
niveau sur la possibilité de formation des ressources humaines pour la croissance et le
développement en Afrique.
Pour atteindre ce but, l’EIC-DAUPHINE a signé plusieurs conventions de
coopération universitaire avec l’université de Poitiers et d’autres partenaires.
L’architecture de ces conventions repose essentiellement sur la délocalisation
des diplômes préparés à l’université de Poitiers et autres.
L’EIC-DAUPHINE est présidé par le professeur Florentin SANTOS,
Politologue, Expert Consultant en Education agissant en qualité de doyen du corps
professoral.
I.1.2 - MISSIONS

Les missions de l’EIC-DAUPHINE s’articulent autour de la formation initiale ;


du recyclage et du perfectionnement des étudiants, des techniciens supérieurs, des
fonctionnaires des secteurs public et privé, d’ingénieurs des travaux et d’ingénieurs de
conception dans les grands domaines tertiaires, technologiques et industriels au profit
de seize (16) pays africains.

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 5


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

I.1.3 - AMBITIONS

A travers ces ambitions, l’EIC-DAUPHINE contribue au développement socio-


économique du continent africain et particulièrement du Bénin par la mise à la
disposition du monde estudiantin des cadres compétents et compétitifs pour les défis
du nouveau millénaire. Ces ambitions sont notamment :
 Imposer son leadership dans les domaines variés de formations tertiaire,
technologique et industriel au Bénin et en Afrique ;
 S’inspirer des grands modèles d’Universités Américaines, Canadiennes,
Européennes, et Africaines en vue de la formation aujourd’hui et demain des
techniciens supérieurs, des Ingénieurs et des managers aussi compétents que
ceux formés dans les meilleures institutions de la planète ;
 Profiter de ces atouts pour constituer la future technopole du continent africain.

I.1.4 - FORMATIONS

L’EIC-DAUPHINE organise des cursus de formation tertiaire, technologique et


industrielle aboutissant aux diplômes de BTS (BAC+2), à la Licence Professionnelle
(BAC+3), au Diplôme d’Ingénieur des Travaux (BAC+4) et au Diplôme
d’Ingénieur de Conception (BAC+5) dans les filières suivantes : Banque et Finance,
Electronique, Comptabilité et Gestion, Marketing et Action commerciale, Secrétariat
bureautique, Génie – Civil, Informatique de Gestion, Informatique Industrielle et
Maintenance, Communication d’entreprise, Tourisme Loisir, Transport Logistique,
Gestion Commerciale, Electro - Biomédical, Commerce International, Chimie
Contrôle Qualité, Assurances, Secrétariat Bilingue, Pétrole Mines et Géologie,
Administration et Gestion des Entreprises.

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 6


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

I.2 - PRESTATION DE LA STRUCTURE D’ACCUEIL DE L’EIC-


DAUPHINE

 EIC – DAUPHINE est un institut international crée par arrêté ministériel


N°0080/98/MESRS/CAB/DC/DPP/SP ;
 EIC – DAUPHINE est une structure qui fonctionne sous la tutelle du Ministère
de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique ;
 EIC – DAUPHINE possède une expérience dynamique dans le cadre de la
formation des professionnels de l’enseignement et du bâtiment ;
 EIC – DAUPHINE est un bureau d’ingénieurs-conseils béninois qui
regroupe des spécialistes travaillant pour une gamme complète de
service dans divers domaines tels que :
 Travaux Publics et Bâtiments ;
 Gestion et Informatique ;
 Hydraulique ;
 Aménagement Rural ;
 Barrage ;
 Pistes Rurales ;
 Ponts et Chaussées ;
 EIC – DAUPHINE forme des Techniciens Supérieurs et des Ingénieurs dont le
programme est validé par l’Université Nationale du Bénin.

I.2.1- NATURE DE PRESTATION DE L’EIC-DAUPHINE

L’EIC – DAUPHINE intervient pour la réalisation d’études techniques telles


que :
 Etudes préliminaires (EP) ;
 Identification et Définition des Projets (IDP) ;
 Attribution du Projet Sommaire (APS).
La maîtrise d’œuvre des travaux, le contrôle, le suivi et la gestion des projets sont
les bases du fonctionnement acquises à l’EIC-DAUPHINE.

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 7


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Organigramme d’EIC – Dauphine

Directeur général

Directeur administratif et Directeur des études


financier techniques

Département du Département Département électro


génie civil d’information biomédical

Relation extérieure et Directeur financier


négoce et gestion

Comptable Secrétaire

Figure2.1 Organigramme EIC DAUPHINE

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 8


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

CHAPITRE II :
ETUDE DU MILIEU

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 9


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

II.1 – SITUATION GEOGRAPHIQUE

La commune d’Allada au dernier découpage territorial de 1978 est située au


nord du département de l’Atlantique dans lequel elle occupe une position
géographique centrale. C’est une ville carrefour traversée par la voie inter-Etat N°2 et
le chemin de fer Cotonou-Parakou. Elle couvre une superficie de 381km2 ce qui
représente 0,34% de la superficie du Bénin. Elle est limitée au Nord par la commune
de Toffo, au sud par la commune de Tori-Bossito, à l’Est par la commune de Zè, à
l’ouest par la commune de Kpomassè et de Bopa (Cf. Carte de situation de la
Commune de Zé). La distance entre Allada et Cotonou, la capitale économique du
Bénin est de 54km. Quant à la distance de bord à bord, elle est de 32km. Cette
distance presque insignifiante entre Allada et Cotonou, favorise le déplacement massif
des jeunes mineurs ou non vers la plus grande ville du Bénin.

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 10


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

Figure 2.2 Carte de situation de la Commune d’Allada

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 11


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

II.2 – SITUATION CLIMATIQUE

La commune d’Allada est située dans la zone du plateau de terre de barre qui
descend vers les vallées de l’Ouémé à l’Est, du Couffo à l’Ouest et la dépression de la
Lama au Nord. Cette situation géographique en fait une localité fortement soumise à
l’érosion. Son sol est essentiellement caractérisé par la terre de barre et dans une
moindre mesure du marécage favorable à l’agriculture notamment le maraîchage.
Le climat de la commune d’Allada est de type sub-équatorial avec deux(02) saisons de
plui e(une grande saison de mars à juin et une petite saison de septembre à novembre)
et deux saisons sèches (de juillet à septembre puis de novembre à mars).
La pluviométrie annuelle moyenne dans cette commune se situe entre 800 et 1 000
mm.

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 12


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

CHAPITRE III :
PRESENTATION ET
DESCRIPTION DES
LOGICIELS

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 13


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

III.1 -LOGICIEL DE DESSIN ARCHICAD 15

III.1.1 - ELABORATION DES PLANS

Les plans de nos différents bâtiments sont établis à l’aide d’un logiciel de dessin
nommé Archicad version 15.

III.1.2 - PRESENTATION ET DESCRIPTION DU LOGICIEL

Archicad est développé en Hongrie par graphisoft, il permet d’obtenir des plans,
coupes, élévations et tout autre graphique liée au projet d’architecture. Pour cela, il
fonctionne avec des outils propres à cette discipline, tel que les murs, portes, fenêtres,
dalles, poutres, poteaux, etc.
Archicad nous permettra donc de créer un projet de manière virtuelle, nous
serons aidés par des outils spécifiques, des bibliothèques d’objets, visualisations et
vérification en coupes, affichage d’information à l’écran de manière continue.
L’environnement de travail du logiciel se présente sous forme d’une fenêtre 2D
où s’effectue la saisie du projet dans une représentation en plan une fenêtre de contrôle
et de saisie en 2D est accessible à tout instant. Des vues en coupes et en élévations
peuvent être affichées simultanément.
 Bureau

Lorsqu’on ouvre un nouveau document on peut voir les palettes. Tout d’abord
sur le bureau, est indiqué le nom du dossier et l’étage actif. En haut du bureau se
trouve tous les menus déroulants, correspondant à Archicad. Ensuite tout autour du
bureau s’organisent les différentes palettes qui vont nous aider à évoluer dans le
logiciel.
 barre des menus

Comme dans toutes les applications la barre des menus nous permet d’agir sur les
constituants de notre projet ; l’ouverture ou la fermeture de notre fichier ; ou encore
son enregistrement et toutes les opérations courantes, nos objets ou fenêtres ; etc.
Archicad dispose d’une boite à outils dans laquelle on retrouve tout ce qu’il faut
pour faire un plan (outil mur, outil porte, outil poutre etc.)

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 14


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

III.1.3 - METHODES ET ETAPES D’ETABLISSEMENT DES PLANS


DANS ARCHICAD 15
La page sur laquelle se trace le plan est sous forme de grille qu’on peut régler
suivant l’échelle de travail voulu.
●Tracé du mur
 sélectionner l’outil mur dans la boite à outil ;
 paramétrer le mur dans la boite à dialogue ;
 placer le curseur sur le point d’origine ;
 tracer avec la souris et appuyer simultanément sur shift + R puis saisir la
distance ;
 valider à l’aide de la touche « entrer ».
●Translater un mur
 sélectionner flèche de sélection dans la barre à outil ;
 sélectionner le mur ;
 cliquer droit ;
 sélectionner translation et copie (si on veut faire une copie) ;
 déplacer le mur ;
 appuyer simultané sur les touches shift + R puis saisir la distance ;
 valider à l’aide de la touche entrer ;
 répéter l’opération pour tous les murs.
●Ajuster et diviser un mur
 sélectionner le mur ;
 sélectionner ajuster ou diviser sur la barre de menus ;
 cliquer sur l’élément par rapport au quel s’effectue l’opération.
●Placer un poteau / poutre
 sélectionner l’outil poteau / poutre dans la boite à outil ;
 paramétrer le poteau / poutre dans la boite à dialogue ;
 placer le poteau / poutre à l’endroit voulu.
●Créer une dalle
 sélectionner l’outil dalle dans la boite à outil ;

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 15


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 paramétrer la dalle dans la boite à dialogue ;


 tracer la dalle.
●Placer porte ou fenêtre
 sélectionner l’outil porte ou fenêtre ;
 paramétrer dans la boite à outil ;
 placer sur le mur ;
 indiquer le sens de l’ouverture à partir de curseur.
●Créer un étage
 cliquer sur la flèche indiquant étage supérieur se trouvant sur la barre de
menus ;
 paramétrer l’étage ;
 même opération que pour l’étage précédant.
 Créer un escalier
 sélectionner l’outil escalier dans la boite à outil ;
 paramétrer l’escalier dans la boite à dialogue ;
 placer l’escalier.
●Coter le plan
 sélectionner l’outil cotation dans la boite à outil ;
 paramétrer ;
 cliquer sur les éléments à coter ;
 double cliquer dans le vide.
 Écrire texte
 sélectionner l’outil A dans la boite à l’outil ;
 paramétrer ;
 cliquer et tirer la souris dans la zone concerner ;
 saisir le texte.
 Créer la coupe
 sélectionner l’outil coupe dans la boite à outil ;
 paramétrer ;
 couper le bâtiment.

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 16


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

●Visualiser la coupe
 entrer dans le menu fenêtre ;
 ouvrir coupe.
●Visualiser le bâtiment
 entrer dans le menu fenêtre ;
 ouvrir fenêtre 3D.

III.2 - LOGICIEL DE DESSIN AUTOCAD


 PRESENTATION DU LOGICIEL.
Auto CAD est un logiciel de dessin assisté par ordinateur (DAO) créé en décembre
1982 c’est un logiciel de conception pour le dessin industriel ou l'architecture.
Le logiciel AutoCAD pour la conception CAO (création assistée par ordinateur) en
2D et en 3D nous permet d’explorer, En 2011, AutoCAD est développé pour
Windows et pour Mac OS X
Le logiciel AutoCAD est le leader du secteur en matière de CAO 2D et 3D orientée
conception, de dessin, de modélisation, de dessin d'architecture et de nous permettre
d’optimiser nos dessins en 2D avec une précision et une efficacité accrues
 Description du logiciel.
Edité par Autodesk, AutoCAD est le logiciel de référence international dans le
domaine du Dessin Assisté par Ordinateur Grâce à ses possibilités de développement
et de personnalisation
 Comment dessiner
 Pour dessiner comme tout dans tous les cas on va dans le menu une fois la
fenêtre est ouverte
 il faut choisir la ligne et on vient click juste au tableau du dessin pour continuer
on paramètre la distance de la ligne.
 Comment créer un poteau
 Pour créer un poteau on utilise la lise c'est-à-dire ont défini la section
 Hachuré le poteau en utilisant la barre hachure
 Choisir la hachure et la mettre dans la section dessinée

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 17


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Revenir faire aperçu.


 Pour coter un plan
 Aller dans le style des cotes
 Un tableau s’affiche click sur textes et paramètre
 Venir dans le menu choisir la cotation rapide
 Revenir au plan réalisé et coté.
 Ecrire un texte
 Choisir texte dans le menu
 Venir paramétrer le texte
 Poser le curseur à l’endroit voulu
 Resté appuyé et tiré.
 Insérer une image dans le dessin Autocad
 Faire le choix du dossier d’image dans
 Ouvrir et puis faire ok
 Spécifier le point
 Choisir le facteur d’échelle 10par ex puis faire ok

Conclusion
En suivant les différentes techniques et fonctionnalités du logiciel Archicad
version 15, nous avons pu dessiner et numériser tous nos divers plans de bâtiment dont
les vues, façades et plans cotés sont mis en annexe.
Partant de ce fait, les divers plans peuvent être traités, modélisés dans le but de
descendre toutes les charges verticales et horizontales agissantes sur la structure à
partir du logiciel CBS.
Ensuite toutes ces charges générées seront exportées avec leurs éléments porteurs
correspondants (poutres, poteaux, semelles etc.) vers Robot.
Ces deux logiciels de descentes de charges et de calcul de structure appartiennent
à la gamme du logiciel robot.

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 18


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

III.3 - LOGICIEL ROBOT STRUCTURAL ANALYSE

Le logiciel Robot Structural Analyse (RSA) est une œuvre de 170 ingénieurs et
docteurs ingénieurs dans divers domaines civil, électronique, informatique, gestion
etc. … Il regroupe plusieurs genres de sous logiciels dont CBSpro ; Robot millenium
comportant lui aussi plusieurs modules (24 au total) spécialisé dans chacune des étapes
de l’étude de la structure etc.
Le schéma ci-dessous résume :

RSA

Etc
.

Robot Expert
CBSpro millénium
o
Etc.

Robot Robot Pieux


Robot Murs de
(Poutre, coque dalle soutènement
Poteau,
Semelles)

Figure2.3 Organisation de RSA

 LOGICIEL DE DESCENTE DES CHARGES CBS PRO

Le programme CBSpro est destiné à la génération préalable du modèle de la


structure et à l’estimation des Coûts. La présente version du logiciel (grâce aux
sections disponibles dans le programme) peut être utilisée avant tout pour les
structures BA et bois.
Les fonctionnalités principales de CBSpro sont :

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 19


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

a) la définition de la structure, y compris la génération automatique du modèle de


calcul dans le logiciel Robot ;
b) l’aide aux dessins architecturaux - exportation / importation DXF 2D (avec la
possibilité de reconstruire la structure à partir des calques), exportation /
importation IFC 3D, présentation architecturale de la structure saisie ;
c) la définition des charges de la structure ;
d) les calculs estimatifs de la structure et le dimensionnement des éléments BA ;
e) la mise à disposition des données pour l’estimation des coûts (connexion au
programme ESOP Devis).

 METHODES ET ETAPES D’ETABLISSEMENT DES PLANS DANS CBS


Pour établir un plan dans CBSpro il faut d’abord définir la grille entre axe de ce plan.

 Définitions de grilles/axes

L’option permet de définir les grilles cartésiennes et cylindriques, ainsi que les
axes droits et courbes. L’option est disponible : par un clic sur la commande Edition /
Grilles / Axes à partir de la barre d’outils, icône Grille / Axes.

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 20


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

La partie supérieure de la boîte de dialogue contient deux icônes :

Ajouter une nouvelle grille


Un clic sur cette icône permet d’ajouter une nouvelle grille ou de nouveaux
axes; le type de grille/axe dépend de la position du curseur (le type de grille/axe
sélectionné) avant un Clic sur l’icône ; la grille/axe est ajoutée à la liste des grilles ou
axes disponibles (le logiciel leur affecte un nom par défaut)
Supprimer grille un clic sur cette icône supprime la grille ou l’axe sélectionné.
 Grilles cartésiennes

Pour définir la grille cartésienne, vous devez définir les données suivantes :
Angle initial anglede rotation de la grille par rapport au repère global.
Position dans le système de coordonnées(x,y)origine du sommet inférieur gauche de
la grille dans le Repère global.
Pas distance entre les noeuds dans la direction X et Y
Nombre de mailles de la grille dans la direction X et Y.
 Grilles cylindriques

Pour les grilles cylindriques, vous devez définir les mêmes paramètres comme
pour les grilles cartésiennes.
Mais à la place du pas, vous devez saisir la valeur de l’angle (répartition
angulaire), c’est à dire, les distances entre les nœuds de la grille respectivement dans la
direction angulaire et radiale.
 Méthodologie

L'exemple ci-dessous présent le mode de définition d'une grille au moyen des


options disponibles dans la boîte de dialogue Grilles. Le logiciel propose également
un mécanisme de définition graphique des éléments sélectionnés de grilles (par
exemple, décalage de la grille par rapport à l'origine du système de coordonnées, angle
initial de la grille, axes simples).
Par exemple, pour définir en mode graphique un axe à l’écran, il faut positionner
le pointeur dans le champ d'édition approprié (par exemple, pour l'axe, x1 ou x2) et, au
moyen de la souris, définir à l'écran la position de l'axe.

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 21


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

Pour définir les grilles et les lignes de construction, il faut :


 Définition d’une grille cartésienne

Dans le menu, sélectionner la commande Edition / Grilles/Axes ou cliquer sur


l'icône Grilles/Axes
Dérouler la liste Grilles cartésiennes (cliquer sur le symbole), activer l'option GCAR
(le symbole est affiché) - voir la figure ci-dessous :

Pour la grille GCAR, entrer les données suivantes :


Angle initial : 0,00
Position dans le repère global - axe X : 0,00
Position dans le repère global - axe Y : 0,00
Répartition dans la direction X- voir la figure ci-dessous

Répartition dans la direction Y - voir la figure ci-dessous

Définition d'une grille cylindrique


Activer l'option Grilles cylindriques et, dans le menu en haut, cliquer sur le bouton
Ajouter
Activer l'option GCYL (1) et entrer les données suivantes :
Angle initial : 90
Position dans le repère global - axe X: 0,00
Position dans le repère global - axe Y : 0,00
PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 22
PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

Répartition angulaire - voir la figure ci-dessous

Répartition radiale - voir la figure ci-dessous

Définition des axes


Activer l'option Axes et, dans le menu en haut, cliquer sur le bouton Ajouter
Sélectionner la case A comme sur la figure ci-dessous :

Entrer les données suivantes :


Axe X :
y1: 6,00
Description à droite :
Dans le menu en haut, cliquer sur le bouton Ajouter et entrer les données suivantes :
Axe Y :
y1 : 0,00
Description à droite :
Dans le menu en haut, cliquer sur le bouton Ajouter et entrer les données suivantes :
Axe Y :
x1 : 0,00
Description à droite :
Sélectionner dans la liste la position Axes courbes et cliquer sur le bouton Ajouter
Sélectionner la case 1 i entrer les données suivantes :
xc : 0,00
yc : 0,00

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 23


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

Rayon: 6, 00
Angle initial: 90, 00
Angle180, 00
Description à gauche :
Description à droite :
Cliquer sur le bouton Appliquer; la grille générée, composée d'une grille cartésienne et
d'une grille cylindriques et de plusieurs axes.
La grille étant faite :
 Comment définir un poteau

Pour définir un poteau BA à une section de 20*20 cm, il faut effectuer les
opérations suivantes :
Dans le menu, sélectionner la commande Objets / poteau ou cliquer sur l'icône Poteau

Dans la barre d'outils, sélectionner la section R20*20 (si cette section n'est pas
présente dans la liste, il faut l'ajouter en utilisant la commande Section par défaut) et le

matériau béton
Dans la fenêtre de la vue 2D, faire un clic du bouton gauche de la souris dans le
point d'insertion du poteau. Par défaut, la hauteur du poteau inséré est égale à la
hauteur de l'étage.
 Comment définir une poutre (horizontale ou inclinée)

Pour définir une poutre BA horizontale à une section de 20*20 cm, il faut
effectuer les opérations suivantes:
Dans le menu, sélectionner la commande Objets / Poutre horizontale ou dérouler

le menu à côté de l'icône Poutre et sélectionner l'option Poutre horizontale


Dans la barre d'outils sélectionner la section R20*20 (si cette section n'est pas présente
dans la liste, il faut l’ajouter en utilisant la commande Section par défaut) et le
matériau béton

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 24


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

Dans la fenêtre de la vue 2D, faire un clic du bouton gauche de la souris dans le
point initial de la poutre et, ensuite, dans le point final de la poutre
La poutre sera créée automatiquement au niveau du plancher haut de l'étage donné.
Pour définir une poutre inclinée à une section bois de pin à dimensions 20*20cm,
il faut effectuer les opérations suivantes :
Dans le menu, sélectionner la commande Objets / Poutre oblique en bas ou

dérouler le menu à côté de l’icône Poutre et sélectionner l'option Poutre


oblique en bas.
Dans la barre d'outils, sélectionner la section R20*20 (si cette section n'est pas
présente dans la liste, il faut l’ajouter en utilisant la commande Section par défaut) et le
matériau Pin

Dans la fenêtre de la vue 2D, faire un clic du bouton gauche de la souris dans le
point initial de la poutre (Niveau plancher haut de l'étage) et, ensuite, dans le point
final de la poutre (niveau plancher bas de l’étage).
La poutre a été créée en tant que poutre inclinée, les points initial et final sont situés
respectivement au niveau du point le plus bas et au celui du point le plus haut de
l'étage donné.
Comment définir une paroi

Pour définir une paroi en briques pleines à une épaisseur de 20cm, il faut :
Dans le menu, sélectionner la commande Objets / Paroi ou cliquer sur l'icône Paroi

Dans la barre d'outils, sélectionner la section Ep20 (si cette section n'est pas
présente dans la liste, il faut l’ajouter en utilisant la commande Section par défaut) et le
matériau Brique pleine.

Dans la fenêtre de la vue 2D, faire un clic du bouton gauche de la souris dans le
point initial de la paroi et, ensuite, dans le point final de la paroi
Par défaut, la hauteur de la paroi insérée est égale à la hauteur de l'étage.
PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 25
PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

Comment définir une dalle


Pour définir une dalle BA à une épaisseur 20cm, il faut effectuer les opérations
suivantes :
Dans le menu, sélectionner la commande Objets / Dalle ou cliquer sur l'icône

Dalle
Dans la barre d'outils, sélectionner la section Ep20 (si cette section n'est pas
présente dans la liste, il faut l'ajouter en utilisant la commande Section par défaut et le
matériau béton

Dans la fenêtre de la vue 2D, faire un clic du bouton gauche de la souris


successivement dans les points de 1 à 9 (voir la figure ci-dessous), veuillez noter que
les coordonnées du point 9 sont celles du point 1 (il se produit la fermeture du contour
définissant la forme de la dalle)

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 26


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Définition des charges

Pour définir une charge dans le logiciel CBS Pro, il faut effectuer les actions
suivantes:

Sélectionner le type de charge: charge verticale ou charge horizontale

Sélectionner le type de charge : charge concentrée , charge linéaire ou

charge sur contour


Définir la valeur de la charge dans le champ d’édition disponible après la sélection du
type de charge.
Sélectionner la nature de la charge dans la liste déroulante à droite du champ d’édition
de définition de la
Valeur de la charge
Appliquer la charge définie à l’objet; l’affectation de la charge n’est possible qu’aux
objets dont le type est
Permis pour le type de charge sélectionné.
 Calculs de la structure

Les calculs de la structure dans le logiciel CBS Pro peuvent être effectués:
- pour la structure entière
- pour chaque étage séparément.

Dans ce deuxième cas, l’analyse prend en compte uniquement les forces


verticales appliquées directement à l’étage analysé.
Pour commencer les calculs de la structure, il faut :
- dans le cas des calculs pour la structure entière
Dans le menu, sélectionner la commande Calculs / Calculs de la structure entière

Cliquer sur l’icône.


- dans le cas des calculs pour l’étage sélectionné
Dans le menu, sélectionner la commande Calculs / Calculs de l’étage courant

Cliquer sur l’icône.

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 27


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

NOTE: Si vous voulez effectuer les calculs pour l’étage donné, deux méthodes
simplifiées d’analyse de la structure sont disponibles ; il est impossible d’effectuer
l’analyse suivant la méthode détaillée basée sur MEF.
Si dans la boîte de dialogue Calculs (de la structure entière ou de l’étage courant),
l’option Toujours afficher
Cette fenêtre avant les calculs est cochée, le logiciel affiche la boîte de dialogue
Calculs contenant les options
De calculs de la structure ; pour commencer les calculs, il faut cliquer sur le bouton
Calculs.
 Exportation vers Robot millénium

Dans le programme CBSpro, vous pouvez automatiquement générer le modèle


de calcul pour Robot Millénium. Pour cela, après la définition du modèle dans le
programme CBSpro,
 entrer dans le menu calcul, sélectionner dimensionnement des éléments en
BA
 cliquer sur l’icône réel (robot millenium)
 entrer dans paramètres généraux, sélectionner chaque élément à exporter
puis,
 cliquer sur critère d’optimisation pour paramétrer
 sélectionner les différents éléments (poutres, poteaux, longrines, semelles)
à Exporter vers robot millenium
 cliquer sur export en bas de la fenêtre qui s’affiche puis sur OK
 lancer Robot millenium (poutres – poteaux – semelles…) et ouvrir le
dossier (dans fichier → ouvrir fichier ROBOT CBS)
 traiter les éléments un à un.

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 28


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 LE LOGICIEL DE CALCUL DE STRUCTURE ROBOT


MILLENIUM

Le système Robot millenium est un logiciel CAO/DAO destiné à modéliser,


analyser et dimensionner les différents types de structures .Robot millenium permet de
modéliser les structures, calculer, vérifier les résultats obtenus, dimensionner les
éléments spécifiques de la structure ; la dernière étape gérée par Robot millenium est
la création de la documentation de la structure calculée et dimensionnée.

Caractéristiques

Les caractéristiques principales du progiciel Robot millenium sont les suivants :


- définition de la structure réalisée en mode graphique dans l’éditeur conçue ;
- importation de la géométrie d’une structure définie dans un autre logiciel
CAO/DAO ;
- possibilité de présenter graphiquement la structure étudiée et présenter à l’écran
les différents résultats ;
- possibilité d’analyse statique et dynamique de la structure ;
- possibilité d’affectée le type de barre lors de la définition du modèle de la
structure ;
- possibilité de composée librement les impressions (notes de calcul,
captures, composition de l’impression, copie, des objets vers d’autres logiciels).

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 29


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 30


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 31


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 32


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 33


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

III.4 - LOGICIEL DE PLANIFICATION ET SUIVI DES PROJETS : MS


PROJECT
 Présentation et description du logiciel

Microsoft Project (ou MS Project ou MSP) est un logiciel de gestion de projets édité
par Microsoft. Il permet aux chefs de projet et aux planificateurs de planifier et piloter
les projets, de gérer les ressources et le budget, ainsi que d'analyser et communiquer
les données des projets.
Utilisé en (2011) par plus de 20 millions de chefs de projet, Microsoft Project est le
logiciel de gestion de projet le plus utilisé au monde . Plus de 10 000 entreprises ont
aussi déployé la version serveur de Microsoft Project, nommée Microsoft Project
Server.
 Planification et pilotage des projets

Microsoft Project permet la planification des projets, c’est-à-dire la création d’un plan.
Il permet la création de tâches et de jalons, leur hiérarchisation, et de définir des liens
entre les tâches. Une estimation de la durée et de la charge (ou travail) nécessaire à la
réalisation de chaque tâche peut ensuite être réalisée.
Des modèles peuvent être créés afin de proposer des plans types aux utilisateurs (par
exemple, si les projets nécessitent de suivre une méthodologie ou un processus précis.
Microsoft Project propose différentes représentations graphiques du projet :
diagramme de Gantt, réseau des tâches...
Les possibilités de pilotage des projets sont nombreuses : définition de la planification
initiale (c’est-à-dire l’enregistrement d’une photographie de référence du plan de
projet), saisie de l’avancement des tâches, ré planification.
Le chef de projet peut mettre à jour l’avancement du projet :
 via la saisie d’un pourcentage d’avancement (délai ou charge) ;
 via la mise à jour de la durée réelle et de la durée restante ;
 via la mise à jour du travail réel (réalisé) et du travail restant (reste à faire).

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 34


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Gestion des ressources

Microsoft Project permet la gestion des ressources de chaque projet, c’est-


à-dire la création de l’équipe projet puis l’affectation des ressources définies.
Il est possible de créer différents types de ressources :
 ressources « travail », à qui l’on peut attribuer des charges de travail :
individus, mais aussi des machines-outils par exemple ;
 ressources « matérielles », correspondant à des matériaux (ressources
consommables avec des unités) : béton (m3), câble (km)...
 ressources « coût » (apparue depuis la version 2007 de Microsoft Project),
pour pouvoir associer aux tâches du projet des postes de dépense : frais de
déplacement, achat de prestation au forfait…

Les ressources, en particulier celles de type travail, peuvent être typées


comme génériques : elles correspondent alors à des profils de compétences.

Chaque ressource peut être ensuite affectée aux tâches du projet. Via le
planificateur d’équipe, nouveauté de la version 2010, il est possible de gérer un
plan de capacité des ressources et d’allouer ainsi les tâches du projet aux
ressources.

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 35


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

CHAPITRE IV :
PRESENTATION ET
ETUDE STRUCTURALE
DU PROJET

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 36


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

IV.1 – PRESENTATION DU PROJET


Le bâtiment qui fait l’objet de notre étude fait partie du projet “Allada” qui est
en faite la création d’une université dénommé Université Royale OSHOFFA. Elle
regroupe plusieurs entités à savoir : des amphis théâtres, une banque, des restaurants,
des aires de jeux, des laboratoires, une grande bibliothèque, des résidences, un rectorat
etc. L’espace que doit occuper ces différentes entités fait une superficie de 3ha 88a
42ca.
De cette superficie alloués à la construction de ces entités, 1776,06 m2
seulement sont utilisés pour ériger le rectorat qui comporte :
 Soixante-douze (72) bureaux
 Une salle de conférence
 Une bibliothèque
 Trois (3) salles d’archives
 Trois (3) salles de café
 Deux (2) chambres de repos
 Quatre (4) blocs de WC par niveau
 Deux (2) guérites
A cet effet, les descriptions architecturales et techniques s’avèrent nécessaires. Il est à
noter que nous ne ferons pas ici une description architecturale détaillé du projet car le
principal objectif visé étant les études techniques.

IV.1.1- DESCRIPTION ARCHITECTURALE

Le projet de rectorat soumis à notre étude est un bâtiment de type R+2 de


hauteur 12,30 m couvrant une superficie au sol de 1776,06 m2 il est couvert d’une
toiture dalle a corps creux. Ce joyau est divisé en des pièces comme suit :

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 37


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Programme surfacique RDC&R+1

N° Types de pièces Nombre Superficies (m²)


de
Surfaces Surfaces
pièces
partielles totales
1 Bureaux 48 440,48
2 Dégagement 4 129,20
3 Cage d’escalier 8 56,14
4 Guérite 2 12,5
5 Hall 2 291,33
6 Bibliothèque & Salle de 1 200,00
conférence
7 Salle d’archive 2 13,43
8 Salle de café 2 13,43
9 Terrasse & Balcon 1 352,00
10 WC 8 105,48

Surface totale 78 1 613,99 1 613,99


Tableau 1.1 Programme surfacique RDC&R+1

 Programme surfacique R+2

N° Types de pièces Nombre Superficies (m²)


de Surfaces Surfaces
pièces partielles totales
1 Bureaux 28 500,34
2 Dégagement 2 129,20
3 Hall 1 291,33
4 Balcon 1 399,40
5 Salle d’archive 1 13,43
6 Salle de café 1 13,43
7 WC 4 105,48
8 Cage d’escalier 4 56,14
9 Repos 2 19,60
Surface totale 44 1 528,35 1 528,35
Tableau 1.2 Programme surfacique R+2
PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 38
PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

IV.2 – ETUDE STRUCTURALE DU PROJET

1. HYPOTHESES D’ETUDES
1.1. EVALUATION DES CHARGES PERMANENTES

 Plancher toiture terrasse


1
2
3
6
65
4

Figure 2.4 Coupe du plancher terrasse


Légende
1) Protection d’étanchéité en gravillon ép.=5cm ; W= 15kN/m3

2) Etanchéité multicouche : 0,3kN/m2

3) Forme de pente d’épaisseur moyenne 10cm : W = 22kN/m3

4) Dalle de compression en Béton armé ép.=5cm ; W=25kN/m3

5) Nervures ou poutrelles en béton armé ; W=25kN/m3

6) Entrevous de 50 20 15 ; W = 14kN/m3

7) Enduit au mortier de ciment ép.= 1,5cm ; W = 22kN/m3

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 39


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Configuration du Plancher courant

1
2
3
6
5
4
6

Figure 2.5 Coupe du plancher courant

Légende
1- Revêtement carreau d’épaisseur 1cm et de poids volumique w=22KN/m3
2- Mortier de pose d’épaisseur 5cm et de poids volumique w=22KN/m3
3- Dalle de compression d’épaisseur 5cm et de poids volumique
w=25KN/m3
4- Corps creux de 50 x 20 x 15 de poids volumique w = 14KN/m3
5- Enduit au mortier de ciment d’épaisseur 1,5cm et de poids volumique
w=22KN/m3
6- Nervure en béton armé de poids volumique 25KN/m3

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 40


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

Tableau1.3 Descentes des charges sur plancher terrasse

Tableau1.4 Descentes des charges sur plancher courant

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 41


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

1.2 – Hypothèses de calcul

Règlement: BAEL 91-modifié 99, DTU 13.2, NV 65+Additifs


SOL: Contrainte du sol : 1,20 bars à partir de 150 cm
Profondeur d’ancrage des semelles : 150 cm
Béton : Fc28 = 23 Mpa pour tous les éléments (Semelles, poteaux, poutres,
planchers etc.…)
Dosage du béton : 350Kg/m 3 pour les éléments
Poids volumique du BA : 2500 daN/m3
Enrobage des aciers : 5 cm en fondation et 2,5 cm en élévation
Acier : Fe = 400 Mpa
Fissuration peu préjudiciable (milieu peu agressif)
Fissuration très préjudiciable pour les éléments dans la fosse septique (milieu
très agressif)
VENT : Région I
a.) vent normal
b.) site normal
c.) coefficient de site 1
Autres : Résistance minimal au feu 0heure
Bâtiments annexes 0 heure

 Charges permanente

Plancher courant en dalle à corps creux de 15+5cm


Poids propre de la dalle : 363 daN/m2
Revêtement : 91 daN/m2
Cloison légère : 75 daN/m2
Enduit ou faux plafond : 27 daN/m2
556 daN/m2

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 42


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

Plancher terrasse accessible en dalle à corps creux de 15+5cm

Poids propre de la dalle : 363 daN/m2


Forme de pente : 110 daN/m2
Protection d’étanchéité : 75 daN/m2
Etanchéité : 30 daN/m2
Enduit ou faux plafond : 27 daN/m2
605 daN/m2
Escaliers

Paillasse (dalle pleine de 15) 429 daN/m2


Marches 181,5 daN/m2
Revêtement 137 daN/m2
Enduit sous face inférieure 46 daN/m2
793 daN/m2 Soit 800 daN/m2

Mur intérieurs en agglos creux de 10 avec enduit au mortier


de ciment sur les deux faces

Mur 140 daN/m2


Enduit sur les deux faces 54daN/m2
194 daN/m2

Mur en agglos creux de 15avec enduit au mortier de ciment sur les


deux faces

Mur 210 daN/m2


Enduit sur les deux faces 54daN/m2
264 daN/m2

Acrotère 225 daN/m2

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 43


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Charges d’exploitation
Plancher terrasse inaccessible : 100 daN/m2
Plancher courant bureaux : 250 daN/m2
Escaliers et circulation bureaux : 250 daN/m2
Balcons : 350 daN/m2
Toilettes : 250 daN/m2
Salles de conférence : 400 daN/m2
Cuisine : 250 daN/m2
Dortoirs : 250 daN/m2

1. TYPE DE STRUCTURE, MODE DE FONCTIONNEMENT

Pour une structure ossature le mode des transmissions des charges se présent
comme suit :

NERVURES
(Entrevous, dalle de
compression et nervures)
POUTRES

POTEAUX

FONDATION

SOL SUPPORT

Figure 2.6 Mode de transmission des charges

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 44


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

2. ELEMENTS CONSTITUTIFS DU BATIMENT

Le bâtiment est constitué des différents éléments qui sont : les murs, les poteaux, les planchers, les escaliers, la couverture. Ces
éléments peuvent être des produits de fabrications confectionnés dans des usines ou atelier ou être fabriqués et mise en œuvre sur
place sur le chantier. La définition, les fonctions, les actions agissantes, les exigences requises, les matériaux utilisés et la forme de
ces éléments sont dans le tableau ci-dessous :

Désignation Fondation Poutres Poteaux Murs Planchers Escaliers couvertures


Recevoir les Recevoir des Recevoir des Ils servent, soit à Ils servent à Ils servent à Elles servent à
charges de la charges et les charges et les isoler du milieu diviser assurer la couvrir le
superstructure et transmettre aux transmettre aux extérieur (murs horizontalemen communication bâtiment.
les transmettre au poteaux en fondations en extérieur), soit à t le bâtiment en entre les
Fonctions sol général. général. séparer le plusieurs différents
(rôles) bâtiment en niveaux niveaux du
différents (étages). bâtiment.
compartiments
(murs intérieurs)
Actions Actions Actions Actions physiques Actions Actions Actions
mécaniques physiques physiques (isolation, physiques mécaniques physiques
verticales et (pluies, soleil) (vent, pluies, température, (bruit) sous forme de (soleil, bruit,
horizontales. (poutres soleil) (poteaux bruits, pluie) Actions charges pluie).
Actions Actions des eaux extérieures).Char extérieurs). Actions mécaniques verticales et Actions

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 45


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

agissantes souterraines. ges horizontales Charges mécaniques sous sous forme de horizontales. mécaniques
et verticales. généralement forme de charges charges sous forme de
verticales. verticales et verticales et charges
horizontales. horizontales verticales et
horizontales.

Elles doivent être Elles doivent être Ils doivent être Ils doivent être Ils doivent être Ils doivent être Elles doivent
résistantes, résistante, résistants, résistants, résistants, résistants, être résistants,
stables, durables, stables, durables. stables, étanche, durables, étanches, rigides, stables, étanches,
étanches et durables. isolants phoniques durables, et durables. durables,
pouvoir et thermiques, isolants isolants
Exigences empêcher des stables. phoniques et phoniques et
déformations thermiques, thermiques,
importantes du stables. stables.
bâtiment.
Matériaux Béton armé Béton armé Béton armé Maçonnerie,béton Maçonnerie + Béton armé Maçonnerie +
utilisés et armé. béton armé béton armé,
structures structure
métallique.
Eléments isolé et Eléments Eléments Eléments plans Eléments plans Eléments Elles présentent
Filants horizontaux avec verticaux avec verticaux avec des horizontaux. inclinés. les formes les
Forme des sections des sections formes très plus diverses
transversales. transversales. diverses dans le (éléments
plan. plans, coques)

Tableau1.5 Eléments constitutifs du bâtiment

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 46


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

2.1. PREDIMENSIONNEMENT DES ELEMENTS PORTEURS

Le prédimensionnement est le procédé par lequel on définit la section d’un


élément porteur (poutres, poteaux, semelles….).
Dans le cas de notre projet, il porte essentiellement sur :
 les nervures notées (Ni) ;
 les poutres principales, les poutres sécondaires notées
respectivement (PPi), (PSi) ;
 les poteaux notés (Pi) ;

 les nervures
La hauteur de la section h de la nervure est prise entre :
L /12 ≤ h ≤ L/8
La largeur de la section b de la nervure est prise entre :
1/3 h ≤ b0 ≤ 1/2 h
𝐛−𝐛𝟎 𝐋𝐢 𝐋𝐭
= Min [ ; ]
𝟐 𝟏𝟎 𝟐

Li : Longueur de la travée considérée pour la nervure


Lt : Distance nu à nu

 les poutres principales, les poutres sécondaires

Selon les prescriptions du BAEL 91 modifié 99, le predimensionnement d’une


poutre hyperstatique (sur plusieurs appuis), porte essentiellement sur la travée de plus
grande portée L. Ces prescriptions précisent que la hauteur hpp de la poutre se calcule
comme suit :
Poutres principales de section rectangulaire

La hauteur de la section hpp de la poutre est prise entre :


L/12 ≤ hpp ≤ L/8
On retient généralement la moyenne : hpp = L/10

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 47


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

La largeur de la section bpp de la poutre est prise entre :


1/3hpp ≤ bpp ≤ 1/2hpp.
On retient généralement la moyenne : bpp = 0,4hpp
Poutres secondaires de section rectangulaire :

La hauteur de la section hps de la poutre est prise entre :


L /15 ≤ hps ≤ L/10
La largeur de la section bpsde la poutre est prise entre :
1/3hps ≤ bpp ≤ 1/2hps.
Sur l’une depoutre considérée sur notre plan de poutraison (voir schéma
statique en annexe….), on a :
La portée L =1015 cm
D’où 1015/12 ≤ hpp ≤ 1015/8
84,583 ≤ hpp ≤ 126,875
Retenons : hpp =100cm
1015/3hpp ≤ bpp ≤ 1015/2hpp.
30≤ bpp ≤ 50
Retenons bpp = 40cm
La section de la poutre : 40 × 100cm²
 Les poteaux
Le predimensionnement d’un poteau tient essentiellement compte de
sonélancement λ. Dans le cas présent, les poteaux sont supposés peu élancés tels que :

35 ≤ λ ≤ 50
Avec λ = lf/i
lf : étant la longueur de flambement du poteau
i : le rayon de giration
‫٭‬Cas de notre projet : la longueur L0 = 5,30 m ;
lf = 0,7×5,30

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 48


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

λ = 3,71 √I/B ; λ = 3,71/i

Pour la section rectangulaire, i = √I/B


I = ba³/12 (moment d’inertie du poteau)
B = a × b (section du poteau)
Donc : i = √12/a Or 35 ≤ λ ≤ 50

Alors ; 35 ≤ lf√12/a ≤ 50

35 ≤ 3,71 ×√12/a ≤ 50
35 ≤ 12,85/a ≤ 50
0,26 ≤ a ≤ 0,37
Retenons: a = 30cm b = 30cm

3. NOTE DE CALCUL DES ELEMENTS PORTEURS

3.1. Note de calcul des poteaux

 Cas de Poteau : POTEAU P4


 Géométrie :

Rectangle 50,0 x 50,0 (cm)


Epaisseur de la dalle = 0,20 (m)
Sous dalle = 5,30 (m)
Sous poutre = 4,60 (m)
Enrobage = 2,5 (cm)

 Hypothèses de calcul :

 Calculs suivant : BAEL 91 mod. 99


 Dispositions sismiques : non
 Poteau préfabriqué : non
 Tenue au feu : forfaitaire

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 49


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Prédimensionnement : non
 Prise en compte de l'élancement : oui
 Compression : simple
 Cadres arrêtés : sous plancher
 Plus de 50% des charges appliquées : après 90 jours

 Chargements:
Cas Nature Groupe N
(kN)
G1 permanente 1 1608,94
G2 permanente 1 113,15
Q3 d'exploitation1 487,89
V4 vent 1 0,00
V5 vent 1 0,00
V6 vent 1 0,00
V7 vent 1 0,00

 Résultats théoriques :

 Analyse de l'Elancement

Lu (m) K 
Direction Y : 5,50 0,70 26,67
Direction Z : 5,50 0,70 26,67

 Analyse détaillée

 = max (y;z)
= 26,67
< 50
= 0,85/(1+0,2*(/35)^2) = 0,76
Br = 0,23 (m2)
A= 9,05 (cm2)
Nulim = [Br*fc28/(0,9*b)+A*Fe/s] = 3228,96 (kN)

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 50


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Ferraillage :

 Coefficients de sécurité
 global (Rd/Sd) = 1,06
 section d'acier réelle A = 9,05 (cm2)
 Ferraillage :
Barres principales :
 8 HA 400 12 l = 5,48 (m)
Barres de construction :
 4 HA 400 10 l = 5,48 (m)
Ferraillage transversal :
 30 Cad HA 400 6 l = 1,92 (m)
e = 3*0,17 + 27*0,17 (m)
 30 Cad HA 400 6 l = 1,44 (m)
e = 3*0,17 + 27*0,17 (m)

 Quantitatif :

 Volume de Béton= 1,15 (m3)


 Surface de Coffrage = 9,20 (m2)
 Acier HA 400
 Poids total = 74,78 (kG)
 Densité = 65,02 (kG/m3)
 Diamètre moyen = 8,1 (mm)
 Liste par diamètres :
Diamètre Longueur Poids
(m) (kG)
6 100,76 22,37
10 21,90 13,51
12 43,80 38,90

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 51


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

3.2. Note de calcul des longrines et poutres


 Cas de longrine : LG 1
 Géométrie :

Désignation Position APG L APD


(m) (m) (m)
LG 1 Travée 0,35 4,15 0,35
Section de 0,00 à 4,15 (m)
20,0 x 40,0 (cm)
Pas de plancher gauche
Pas de plancher droit
20,0 x 40,0, Excentrement (+ haut, - bas): 0,0 x +0,0 (cm)
Pas de plancher gauche
Pas de plancher droit
Désignation Position APG L APD
(m) (m) (m)
LG 1 Travée 0,35 4,15 0,35
Section de 0,00 à 4,15 (m)
20,0 x 40,0, Excentrement (+ haut, - bas): 0,0 x -0,0 (cm)
Pas de plancher gauche
Pas de plancher droit

 Hypothèse de trois calcul :

 Règlement de la combinaison : CM66 Avril 2000


 Calculs suivant : BAEL 91 mod. 99
 Dispositions sismiques : non
 Poutres préfabriquées : non
 Enrobage :Aciers inférieurs c = 2,5 (cm)
: latéral c1 = 2,5 (cm)
: supérieur c2 = 2,5 (cm)
 Tenue au feu : forfaitaire

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 52


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Coefficient de redistribution des moments sur appui : 0,80


 Ancrage du ferraillage inférieur :
 appuis de rive (gauche) : Auto
 appuis de rive (droite) : Auto
 appuis intermédiaires (gauche) : Auto
 appuis intermédiaires (droite) : Auto

Type Nature Pos. Désignation f X0 Pz0 X1 Pz1 X2


Pz2 X3
(m) (kN/m) (m) (kN/m) (m) (kN/m) (m)

poids propre - 1-2 1,35 - - - - - - -


répartie avant cloisons en haut 1 1,35 0,00 0,00 0,00 - - -
-
répartie avant cloisons en haut 2 1,35 0,00 0,00 0,00 - - -
-
répartie avant cloisons en haut 1 1,35 0,00 9,99 4,15 - - -
-
répartie avant cloisons en haut 2 1,35 0,00 9,99 4,15 - - -
-
répartie d'exploitation en haut 1 1,50 0,00 0,00 0,00 - - -
-
répartie d'exploitation en haut 2 1,50 0,00 0,00 0,00 - - -
-
répartie vent en haut 1 1,80 0,00 0,00 0,00 - - -
-
répartie vent en haut 1 1,80 0,00 0,00 0,00 - - -
-
répartie vent en haut 1 1,80 0,00 0,00 0,00 - - -
-
répartie vent en haut 1 1,80 0,00 0,00 0,00 - - -

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 53


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Concentrés :

Type Nature Pos. Désignation f X1 Fz Fx My


n X2
(m) (kN) (kN) (kN*m)
(m)
moment concentré vent - 2 1,80 0,00 - - 3,15 1 0,00
moment concentré vent - 2 1,80 0,00 - - -3,15 1 0,00
moment concentré vent - 2 1,80 0,00 - - -4,33 1 0,00
moment concentré vent - 2 1,80 0,00 - - 4,33 1 0,00

 Résultats théoriques :
 Réactions
Appui P2
Cas Fx Fz Mx My
(kN) (kN) (kN*m) (kN*m)
- 3,05 - 0,00
- 0,00 - 0,00
- 15,55 - 0,00
- 0,00 - 0,00
- 0,00 - 0,00
- -0,38 - 0,00
- 0,38 - 0,00
- 0,52 - 0,00
- -0,52 - 0,00
Pondération max : - 26,05 - 0,00
Pondération min : - 17,66 - 0,00

Appui P2
Cas Fx Fz Mx My
(kN) (kN) (kN*m) (kN*m)
- 10,17 - -0,00
- 0,00 - 0,00
- 51,82 - -0,00
- 0,00 - 0,00
- 0,00 - 0,00
- 0,00 - 0,00
- 0,00 - 0,00
- 0,00 - -0,00
- -0,00 - 0,00
Pondération max : - 83,70 - -0,00
Pondération min : - 62,00 - -0,00

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 54


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

Appui P2
Cas Fx Fz Mx My
(kN) (kN) (kN*m) (kN*m)
- 3,05 - -0,00
- 0,00 - 0,00
- 15,55 - -0,00
- 0,00 - 0,00
- 0,00 - 0,00
- 0,38 - 0,00
- -0,38 - 0,00
- -0,52 - -0,00
- 0,52 - 0,00
Pondération max : - 26,05 - -0,00
Pondération min : - 17,66 - -0,00

 Sollicitations ELU
Désignation Mtmax. Mtmin. Mg Md Vg Vd

(kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN) (kN)

LG 1 23,79 -2,40 7,80 -31,68 26,05 -42,79


LG 1 23,79 -2,40 -31,68 7,80 42,79 -26,05

-40
[kN*m]
-30

-20

-10

10

20
[m]
30
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
Moment fléchissant ELU: Mu Mru Mtu Mcu

80
[kN]
60

40

20

-20

-40

-60 [m]
-80
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
Effort transversal ELU: Vu Vru Vcu(cadres) Vcu(total)

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 55


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Sollicitations ELS
Désignation Mtmax. Mtmin. Mg Md Vg Vd

(kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN) (kN)

LG 1 17,33 0,00 -2,29 -22,75 19,12 -31,52


LG 1 17,33 0,00 -22,75 -2,29 31,52 -19,12

-50
[kN*m]
-40

-30

-20

-10

10

20
[m]
30
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
Moment fléchissant ELS: Ms Mrs Mts Mcs

40
[kN]
30

20

10

-10

-20

-30 [m]
-40
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
Effort transversal ELS: Vs Vrs

1.2
[0.1%]
1
0.8
0.6
0.4

0.2
0
-0.2
-0.4 [m]
-0.6
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
Déformations: Ats Acs Bs

250
[MPa]
200

150

100

50

-50
[m]
-100
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
Contraintes: Atss Acss Bss

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 56


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Sollicitations ELU - combinaison rare

Désignation Mtmax. Mtmin. Mg Md Vg Vd

(kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN) (kN)

LG 1 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00

LG 1 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00


 Sections Théoriques d'Acier

Désignation Travée (cm2) Appui gauche (cm2) Appui droit (cm2)

inf. sup. inf. sup. inf. sup.

LG 1 2,00 0,00 0,63 0,25 0,00 2,70


LG 1 2,00 0,00 0,00 2,70 0,63 0,25

4
[cm2]
3

2
[m]
3
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
Section d'acier en flexion: Abt Abr Abmin

2.5
[cm2/m]
2
1.5
1
0.5
0
0.5
1
1.5
2 [m]
2.5
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
Section d'acier en cisaillement: Ast Ast_strut Asr AsHang

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 57


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Flèches
Fgi - flèche due aux charges permanentes totales
Fgv - flèche de longue durée due aux charges permanentes
Fji - flèche due aux charges permanentes à la pose des cloisons
Fpi - flèche due aux charges permanentes et d'exploitation
Ft - part de la flèche totale comparable à la flèche admissible
Fadm - flèche admissible
Travée Fgi Fgv Fji Fpi Ft Fadm

(cm) (cm) (cm) (cm) (cm) (cm)

LG 1 0,1 0,2 0,1 0,1 0,1 2,5


LG 1 0,1 0,2 0,1 0,1 0,1 2,5

-2.5
[cm]
-2

-1.5

-1

-0.5

0.5

1.5

2
[m]
2.5
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
Flèches: Fgi Fgv Fji Fpi F Fadm

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 58


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Contrainte dans la bielle comprimée

Valeur admissible : 12,27 (MPa)


a/add bc A Atheor Ar
(m) (MPa) (cm2) (cm2)

Travée LG 1 Appui gauche


Vu = 26,05(kN)
Bielle inférieure 0,31 0,85 0,75 2,26

Travée LG 1 Appui droit


Vu = 42,79(kN)
Bielle inférieure 0,31 1,38 0,00 2,26

Travée LG 1 Appui gauche


Vu = 42,79(kN)
Bielle inférieure 0,31 1,38 0,00 2,26

Travée LG 1 Appui droit


Vu = 26,05(kN)
Bielle inférieure 0,31 0,85 0,75 2,26

·
 Résultats théoriques - détaillés :

 LG 1 : Travée de 0,35 à 4,50 (m)


ELU ELS ELU - comb. acc.
Abscisse M max. M min. M max. M min. M max. M min. A chapeau A
travée A compr.
(m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (cm2) (cm2)
(cm2)
0,35 7,80 -3,15 0,00 -2,29 0,00 0,00 0,25 0,63 0,00
0,77 15,77 -2,43 7,42 0,00 0,00 0,00 0,20 1,31 0,00
1,18 20,97 -0,00 12,78 0,00 0,00 0,00 0,00 1,76 0,00
1,60 23,38 -0,00 16,09 0,00 0,00 0,00 0,00 1,97 0,00
2,01 23,79 -0,00 17,33 0,00 0,00 0,00 0,00 2,00 0,00

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 59


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

2,43 23,56 -0,00 16,52 0,00 0,00 0,00 0,00 1,98 0,00
2,84 21,92 -0,00 13,65 0,00 0,00 0,00 0,00 1,84 0,00
3,26 17,51 -2,40 8,72 0,00 0,00 0,00 0,19 1,45 0,00
3,67 9,60 -13,06 0,00 -1,73 0,00 0,00 1,06 0,77 0,00
4,09 0,00 -28,10 0,00 -11,21 0,00 0,00 2,38 0,00 0,00
4,50 0,00 -31,68 0,00 -22,75 0,00 0,00 2,70 0,00 0,00

ELU ELS ELU - comb. acc.


Abscisse V max. V red. V max. V red. V max. V red.
(m) (kN) (kN) (kN) (kN) (kN) (kN)
0,35 26,05 19,24 19,12 20,36 0,00 0,00
0,77 19,35 17,76 14,16 15,40 0,00 0,00
1,18 12,66 12,54 9,20 10,44 0,00 0,00
1,60 5,96 6,95 4,24 5,48 0,00 0,00
2,01 -2,61 1,64 -1,76 -0,52 0,00 0,00
2,43 -9,31 -5,97 -6,72 -5,48 0,00 0,00
2,84 -16,00 -11,57 -11,68 -10,44 0,00 0,00
3,26 -22,70 -17,16 -16,64 -15,40 0,00 0,00
3,67 -29,40 -22,76 -21,60 -20,36 0,00 0,00
4,09 -36,09 -27,97 -26,56 -25,32 0,00 0,00
4,50 -42,79 -29,46 -31,52 -30,28 0,00 0,00

Abscisse a ac b a ac b*


(m) (MPa) (MPa) (MPa)
0,35 0,02 0,00 -0,03 4,53 0,00 -0,39
0,77 0,07 0,00 -0,09 14,67 0,00 -1,26
1,18 0,86 0,00 -0,29 171,26 0,00 -3,86
1,60 1,08 0,00 -0,36 215,52 0,00 -4,86
2,01 1,16 0,00 -0,39 232,21 0,00 -5,24
2,43 1,11 0,00 -0,37 221,32 0,00 -4,99

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 60


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

2,84 0,91 0,00 -0,31 182,86 0,00 -4,13


3,26 0,09 0,00 -0,11 17,24 0,00 -1,49
3,67 0,02 0,00 -0,02 3,32 0,00 -0,27
4,09 0,53 0,00 -0,21 105,92 0,00 -2,81
4,50 1,07 0,00 -0,43 214,92 0,00 -5,70

 LG 1 : Travée de 4,85 à 9,00 (m)


ELU ELS ELU - comb. acc.
Abscisse M max .M min. M max. M min. M max. M min. A chapeau A travée
A compr.
(m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (cm2)
(cm2) (cm2)
4,85 0,00 -31,68 0,00 -22,75 0,00 0,00 2,70 0,00 0,00
5,27 0,00 -28,10 0,00 -11,21 0,00 0,00 2,38 0,00 0,00
5,68 9,60 -13,06 0,00 -1,73 0,00 0,00 1,06 0,77 0,00
6,10 17,51 -2,40 8,72 0,00 0,00 0,00 0,19 1,45 0,00
6,51 21,92 -0,00 13,65 0,00 0,00 0,00 0,00 1,84 0,00
6,93 23,56 -0,00 16,52 0,00 0,00 0,00 0,00 1,98 0,00
7,34 23,79 -0,00 17,33 0,00 0,00 0,00 0,00 2,00 0,00
7,76 23,38 -0,00 16,09 0,00 0,00 0,00 0,00 1,97 0,00
8,17 20,97 -0,00 12,78 0,00 0,00 0,00 0,00 1,76 0,00
8,59 15,77 -2,43 7,42 0,00 0,00 0,00 0,20 1,31 0,00
9,00 7,80 -3,15 0,00 -2,29 0,00 0,00 0,25 0,63 0,00

ELU ELS ELU - comb. acc.


Abscisse V max. V red. V max. V red. V max. V red.
(m) (kN) (kN) (kN) (kN) (kN) (kN)
4,85 42,79 29,30 31,52 30,28 0,00 0,00
5,27 36,09 27,82 26,56 25,32 0,00 0,00
5,68 29,40 22,60 21,60 20,36 0,00 0,00

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 61


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

6,10 22,70 17,01 16,64 15,40 0,00 0,00


6,51 16,00 11,41 11,68 10,44 0,00 0,00
6,93 9,31 5,81 6,72 5,48 0,00 0,00
7,34 2,61 -1,79 1,76 0,52 0,00 0,00
7,76 -5,96 -7,10 -4,24 -5,48 0,00 0,00
8,17 -12,66 -12,70 -9,20 -10,44 0,00 0,00
8,59 -19,35 -17,91 -14,16 -15,40 0,00 0,00
9,00 -26,05 -19,40 -19,12 -20,36 0,00 0,00
Abscisse a ac b a ac b*
(m) (MPa) (MPa) (MPa)
4,85 1,07 0,00 -0,43 214,92 0,00 -5,70
5,27 0,53 0,00 -0,21 105,92 0,00 -2,81
5,68 0,02 0,00 -0,02 3,32 0,00 -0,27
6,10 0,09 0,00 -0,11 17,24 0,00 -1,49
6,51 0,91 0,00 -0,31 182,86 0,00 -4,13
6,93 1,11 0,00 -0,37 221,32 0,00 -4,99
7,34 1,16 0,00 -0,39 232,21 0,00 -5,24
7,76 1,08 0,00 -0,36 215,52 0,00 -4,86
8,17 0,86 0,00 -0,29 171,26 0,00 -3,86
8,59 0,07 0,00 -0,09 14,67 0,00 -1,26
9,00 0,02 0,00 -0,03 4,53 0,00 -0,39
Contraintes dans ELS, déformations en ELS

 Ferraillage:
 LG 1 : Travée de 0,35 à 4,50 (m)

Ferraillage longitudinal :
 Aciersinférieurs
2 HA 400 12 l = 9,58 de 0,07 à 9,28
 Aciers de montage (haut)
2 HA 400 8 l = 9,56 de 0,03 à 9,33

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 62


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Chapeaux
2 HA 400 12 l = 3,00 de 3,18 à 6,18
Ferraillage transversal :
17 Cad HA 400 6 l = 1,12
e = 1*0,08 + 16*0,25 (m)

 LG 1 : Travée de 4,85 à 9,00 (m)

Ferraillage longitudinal :
Ferraillage transversal :

17 Cad HA 400 6 l = 1,12


e = 1*0,08 + 16*0,25 (m)

 Quantitatif :

 Volume de Béton = 0,75 (m3)


 Surface de Coffrage = 9,30 (m2)
 Acier HA 400
 Poids total = 38,34 (kG)
 Densité = 51,25 (kG/m3)
 Diamètremoyen = 8,3 (mm)
 Liste par diamètres :
Diamètre Longueur Poids
(m) (kG)
6 38,01 8,44
8 19,12 7,55
12 25,17 22,35

 Cas de poutre principale : PP 62

 Géométrie :

Désignation Position APG LAPD


(m) (m) (m)
PP 62 Travée 0,35 10,15 0,40

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 63


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

Section de 0,00 à 10,15 (m)


30,0 x 90,0 (cm)
Pas de plancher gauche
Pas de plancher droit

 Hypothèses de calcul :

 Règlement de la combinaison : CM66 Avril 2000


 Calculs suivant : BAEL 91 mod. 99
 Dispositions sismiques : non
 Poutres préfabriquées : non
 Enrobage :Aciers inférieurs c = 2,5 (cm)
: latéral c1 = 2,5 (cm)
: supérieur c2 = 2,5 (cm)
 Tenue au feu : forfaitaire
 Coefficient de redistribution des moments sur appui : 0,80
 Ancrage du ferraillage inférieur :
 appuis de rive (gauche) : Auto
 appuis de rive (droite) : Auto
 appuis intermediaries (gauche) : Auto
 appuis intermediaries (droite) : Auto

 Chargements:

 Répartis :

Type Nature Pos. Désignationf X0 Pz0 X1 Pz1 X2 Pz2 X3


(m) (kN/m) (m) (kN/m) (m) (kN/m) (m)
poids propre - 1 1,35 - - - - - - -
1trapézoïdale avant cloisons en haut 1 1,35 0,00 20,93 1,05
24,19 - - -
répartie avant cloisons en haut 1 1,35 1,05 24,19 2,09 -

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 64


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

- - -
1trapézoïdale avant cloisons en haut 1 1,35 2,09 24,19 3,14
23,20 - - -
1trapézoïdale avant cloisons en haut 1 1,35 3,14 23,20 4,18
22,92 - - -
1trapézoïdale avant cloisons en haut 1 1,35 4,18 22,92 5,23
23,07 - - -
1trapézoïdale avant cloisons en haut 1 1,35 5,23 23,07 6,28
22,98 - - -
1trapézoïdale avant cloisons en haut 1 1,35 6,28 22,98 7,32
23,20 - - -
1trapézoïdale avant cloisons en haut 1 1,35 7,32 23,20 8,37
23,80 - - -
Répartie avant cloisons en haut 1 1,35 8,37 23,80 9,41 -
- - -
1trapézoïdale avant cloisons en haut 1 1,35 9,41 23,80 10,15
21,16 - - -
Répartie avant cloisons en haut 1 1,35 0,00 0,00 0,00 - -
- -
1trapézoïdale d'exploitation en haut 1 1,50 0,00 9,41 1,05 10,88
- - -
Répartie d'exploitation en haut 1 1,50 1,05 10,88 2,09 -
- - -
1trapézoïdale d'exploitation en haut 1 1,50 2,09 10,88 3,14
10,43 - - -
1trapézoïdale d'exploitation en haut 1 1,50 3,14 10,43 4,18
10,30 - - -
1trapézoïdale d'exploitation en haut 1 1,50 4,18 10,30 5,23
10,37 - - -
1trapézoïdale d'exploitation en haut 1 1,50 5,23 10,37 6,28

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 65


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

10,33 - - -
1trapézoïdale d'exploitation en haut 1 1,50 6,28 10,33 7,32
10,43 - - -
1trapézoïdale d'exploitation en haut 1 1,50 7,32 10,43 8,37
10,70 - - -
répartie d'exploitation en haut 1 1,50 8,37 10,70 9,41 -
- - -
1trapézoïdale d'exploitation en haut 1 1,50 9,41 10,70 10,15
9,52 - - -
répartie vent en haut 1 1,80 0,00 0,00 0,00 - - -
-
Répartie vent en haut 1 1,80 0,00 0,00 0,00 - - -
-
Répartie vent en haut 1 1,80 0,00 0,00 0,00 - - -
-
Répartie vent en haut 1 1,80 0,00 0,00 0,00 - - -

 Résultats théoriques:

 Réactions

Appui P2
Cas Fx Fz Mx My
(kN) (kN) (kN*m) (kN*m)
- 33,59 - 0,00
- 118,16 - -0,00
- 0,00 - 0,00
- 53,13 - 0,00
- 0,00 - 0,00
- 0,00 - 0,00
- 0,00 - 0,00
- 0,00 - 0,00

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 66


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

Pondération max : - 284,56 - -0,00


Pondération min : - 151,75 - -0,00
Appui P3
Cas Fx Fz Mx My
(kN) (kN) (kN*m) (kN*m)
- 33,59 - 0,00
- 117,97 - 0,00
- 0,00 - 0,00
- 53,04 - 0,00
- 0,00 - 0,00
- 0,00 - 0,00
- 0,00 - 0,00
- 0,00 - 0,00
Pondération max : - 284,17 - 0,00
Pondération min : - 151,56 - 0,00

 Sollicitations ELU

Désignation Mtmax. Mtmin. Mg Md Vg Vd


(kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN) (kN) (kN*m)
PP 62 721,40 -0,00 185,36 184,81 284,56 -284,17
-400
[kN*m]
-200

200

400

600

800
[m]
1000
0 2 4 6 8 10
Moment fléchissant ELU: Mu Mru Mtu Mcu

300
[kN]
200

100

-100

-200
[m]
-300
0 2 4 6 8 10
Effort transversal ELU: Vu Vru Vcu(cadres) Vcu(total)

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 67


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Sollicitations ELS
Désignation Mtmax Mtmin. Mg Md Vg Vd
(kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN) (kN)
PP 62 519,41 0,00 -77,91 -77,91 204,88 -204,61

-400
[kN*m]
-200

200

400

600
[m]
800
0 2 4 6 8 10
Moment fléchissant ELS: Ms Mrs Mts Mcs

250
200 [kN]

150
100
50
0
-50
-100
-150
-200 [m]
-250
0 2 4 6 8 10
Effort transversal ELS: Vs Vrs

1.5
[0.1%]

0.5

-0.5
[m]
-1
0 2 4 6 8 10
Déformations: Ats Acs Bs

250
[MPa]
200
150
100
50

0
-50
-100
-150 [m]
-200
0 2 4 6 8 10
Contraintes: Atss Acss Bss

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 68


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Solicitations ELU - combinaison rare

Désignation Mtmax. Mtmin. Mg Md Vg Vd


(kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN) (kN)
PP 62 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00

 Sections Théoriques d'Acier

Désignation Travée (cm2) Appui gauche (cm2) Appui droit (cm2)


inf. sup. inf. sup. inf. sup.
PP 62 28,48 0,00 6,45 3,71 6,43 3,71

15
[cm2]
10
5
0
5
10
15
20
25
30 [m]
35
0 2 4 6 8 10
Section d'acier en flexion: Abt Abr Abmin

4
[cm2/m]
3

3 [m]
4
0 2 4 6 8 10
Section d'acier en cisaillement: Ast Ast_strut Asr AsHang

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 69


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Flèches
Fgi - flèche due aux charges permanentes totales
Fgv - flèche de longue durée due aux charges permanentes
Fji - flèche due aux charges permanentes à la pose des cloisons
Fpi - flèche due aux charges permanentes et d'exploitation
ΔFt - part de la flèche totale comparable à la flèche admissible
Fadm - flèche admissible
Travée Fgi Fgv Fji Fpi Ft Fadm
(cm) (cm) (cm) (cm) (cm) (cm)
PP 62 0,8 1,8 0,8 1,2 1,4 2,5
-2.5
[cm]
-2

-1.5

-1

-0.5

0.5

1.5

2
[m]
2.5
0 2 4 6 8 10
Flèches: Fgi Fgv Fji Fpi F Fadm

 Contrainte dans la bielle comprimée

Valeur admissible : 12,27 (MPa)


a/add bc A Atheor Ar
(m) (MPa) (cm2) (cm2)

Travée PP 62 Appui gauche


Vu = 284,56(kN)
Bielle inférieure 0,31 6,22 8,18 17,11
Travée PP 62 Appui droit
Vu = 284,17(kN)
Bielle inférieure 0,36 5,34 8,17 22,18

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 70


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Résultats théoriques - détaillés :

 PP 62 : Travée de 0,35 à 10,50 (m)

ELU ELS ELU - comb. acc.


Abscisse M max. M min. M max. M min. M max. M min.A chapeau A travée
A compr.
(m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (kN*m) (cm2) (cm2)
(cm2)
0,35 185,36 -108,21 0,00 -77,91 0,00 0,00 3,71
6,45 0,00
1,37 405,19 -76,76 188,13 0,00 0,00 0,00 2,77
14,67 0,00
2,38 565,90 -0,00 334,17 0,00 0,00 0,00 0,00
21,41 0,00
3,40 668,24 -0,00 437,46 0,00 0,00 0,00 0,00
25,98 0,00
4,41 713,17 -0,00 499,02 0,00 0,00 0,00 0,00
28,08 0,00
5,43 721,40 -0,00 519,41 0,00 0,00 0,00 0,00
28,48 0,00
6,44 713,00 -0,00 498,60 0,00 0,00 0,00 0,00
28,08 0,00
7,46 667,46 -0,00 436,58 0,00 0,00 0,00 0,00
25,95 0,00
8,47 564,61 -0,00 333,13 0,00 0,00 0,00 0,00
21,36 0,00
9,49 403,93 -76,76 187,57 0,00 0,00 0,00 2,77
14,62 0,00
10,50 184,81 -108,21 0,00 -77,91 0,00 0,00 3,71
6,43 0,00

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 71


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

ELU ELS ELU - comb. acc.


Abscisse V max. V red. V max. V red. V max. V red.
(m) (kN) (kN) (kN) (kN) (kN) (kN)

0,35 284,56 198,68 204,88 204,88 0,00 0,00

1,37 229,23 184,53 165,04 165,04 0,00 0,00

2,38 170,45 138,44 122,73 122,73 0,00 0,00

3,40 112,54 91,23 81,03 81,03 0,00 0,00

4,41 56,02 45,36 40,33 40,33 0,00 0,00

5,43 -0,26 -0,28 -0,19 -0,19 0,00 0,00

6,44 -56,67 -46,04 -40,80 -40,80 0,00 0,00

7,46 -113,11 -91,83 -81,44 -81,44 0,00 0,00

8,47 -170,21 -138,26 -122,55 -122,55 0,00 0,00

9,49 -228,16 -183,57 -164,27 -164,27 0,00 0,00

10,50 -284,17 -197,76 -204,61 -204,61 0,00 0,00

Abscisse      *


(m) (MPa) (MPa) (MPa)
0,35 0,09 0,00 -0,12 18,40 0,00 -1,61
1,37 0,40 0,00 -0,29 80,55 0,00 -3,89

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 72


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

2,38 0,73 0,00 -0,59 146,24 0,00 -7,81


3,40 0,96 0,00 -0,79 192,68 0,00 -10,57
4,41 1,10 0,00 -0,90 219,79 0,00 -12,06
5,43 1,14 0,00 -0,94 228,77 0,00 -12,55
6,44 1,10 0,00 -0,90 219,61 0,00 -12,05
7,46 0,96 0,00 -0,79 192,29 0,00 -10,55
8,47 0,73 0,00 -0,58 145,78 0,00 -7,79
9,49 0,40 0,00 -0,29 80,31 0,00 -3,88
10,50 0,08 0,00 -0,12 16,91 0,00 -1,57
*- contraintes dans ELS, déformations en ELS

 Ferraillage :

PP 62 : Travée de 0,35 à 10,50 (m)

Ferraillage longitudinal :

 Aciersinférieurs
4 HA 400 16 l = 11,38 de 0,03 à 10,88
4 HA 400 16 l = 10,76 de 0,08 à 10,84
4 HA 400 16 l = 10,71 de 0,13 à 10,84
4 HA 400 16 l = 10,70 de 0,18 à 10,88
 Aciers de montage (haut)
4 HA 400 8 l = 11,11 de 0,03 à 10,88
 Chapeaux
8 HA 400 12 l = 2,22 de 0,24 à 2,46
8 HA 400 12 l = 2,39 de 0,17 à 2,56
Aciers de peau :
4 HA 400 10 l = 10,48 de 0,20 à 10,68
50 Ep HA 400 6 l = 0,37
e = 1*0,29 + 24*0,40 (m)

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 73


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

Ferraillage transversal :
34 Cad HA 400 6 l = 2,32
e = 1*0,13 + 33*0,30 (m)
34 Cad HA 400 6 l = 2,02
e = 1*0,13 + 33*0,30 (m)

 Quantitatif :

 Volume de Béton = 2,94 (m3)


 Surface de Coffrage = 23,21 (m2)

 Acier HA 400
 Poids total = 388,11 (kG)
 Densité = 131,87 (kG/m3)
 Diamètremoyen = 10,8 (mm)
 Liste par diamètres :
Diamètre Longueur Poids
(m) (kG)
6 166,09 36,88
8 44,43 17,54
10 41,90 25,84
12 36,90 32,77
16 174,23 275,08

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 74


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

3.3. NOTE DE CALCUL DES NERVURES

PLANCHER
NERVURES TYPE : N6 HAUT R+2
NBRE : 12

Hypothèses

Fc28 = 23 MPa fbu = 14,17 MPa b = 1,5

FeE400 = 400 MPa fsu = 347,83 MPa s= 1,15

Fissuratio Peu
Es = 200 000 MPa ft28 = 2,10 MPa n : nuisible

Caractéristiques de la nervure
60 60
b

ho
Hauteur de la table de compression ho (m) = 0,05

5
20
h
25 10 25
Hauteur de la nervure 20 20 20 h (m) = bo
0,20
COUPE SCHEMA DE PRINCIPE
Largeur de la nervure bo (m) = 0,10

Largeur de plancher reprise b (m) = 0,60


60 60
b

Portée de la nervure ho L (m) = 4,63


5
20
h

25 10 25
Charges surfaciques 20 20 20
bo

COUPE SCHEMA DE PRINCIPE


gplancher
(daN/m²)
Charges surfaciques permanentes = 510,00
gcloison
(daN/m²)
Cloisons de distribution non porteuses = 0,00
qplancher
(daN/m²)
Charges surfaciques d'exploitation = 150,00
Actions
g (daN/m)
Charges permanentes réparties reprise par la nervure = 306,00
q (daN/m)
Charges d'exploitation reprises par la poutrelle = 90,00
pu (daN/m)
Charges ultimes = 548,10
pser
Charges de service (daN/m) = 396,00
Sollicitations
Mu
Moment ultime max en travée : pu.l²/8 (daN.m) = 1 468,70
Mser
Moment de service max en travée : pser.l²/8 (daN.m) = 1 061,13

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 75


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

Paramètre :  = Mu/Mser = 1,38


Mtu
Moment de la table de compression : b.ho.fbu.Zd (daN.m) = 6 587,50

Comparaison: Muest inf. à Mtu


Dimensionnement en
Conclusion --> section rectangulaire
Moment reduit ultime :Mu /(b.d².fbu) bu = 0,053
Moment réduit critique : 0,80.c(1-0,4c) c = 0,291
Comparaison: bu est inf. à c 
Conclusion --> Pas d'aciers comprimés
Détermination des sections d'armatures
Bras de levier Zu (m) = 0,175
Au (cm²)
Section théorique d'armatures = 2,412
Amin
Condition de non fragilité --> Vérifiée (cm²) = 1,304
Aréelle
Sections réelles d'armatures (cm²) = 2,765
Choix des aciers
Volume de béton pour
(3):1HA8 cette partie de plancher
N°  Long. Poids total
(1) : 12 9,39 m 8,34 kg (2):1HA8 Vbéton = 0,24 m3
Densité
(2) : 8 4,76 m 1,88 kg = 50,58 kg/m3
(1):2HA 12 Ciment
(3) : 8 4,68 m 1,85 kg = 91,80 kg
Total : 12,06 kg Sable = 0,10 m3
Gravier
s= 0,20 m3
Tableau 1.6 Note de calcul de nervure N6

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 76


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

1.1. NOTE DE CALCUL DES ESCALIERS


DONNEES
Longueur de palier départ (m) = 4,30 Charge d'exploitation(en kN/m2) = 2,50
Longueur de palier arrivée (m) = 4,30 Béton fc28 (en MPa) = 23,00
Epaisseur palier départ P1 (m) = 0,20 Acier fe (en MPa) = 400,00
Epaisseur palier arrivée P2 (m) = 0,20 Fissuration = préjudiciable
Epaisseur paillasse (m) = 0,20 Enrobage inférieur(en cm) = 2,50
Hauteur contremarche(en cm) = 15,00 Enrobage supérieur(en cm) = 2,50 8,75
Nombre de contremarche = 25,00 15,555555
Largeur marche(en cm) = 28,00
Enduit et revetement (KN) = 8,00

CALCULS INTERMEDIAIRES
Longueur volée(en cm) = 672,00 Largeur de volée = 1,20
Hauteur volée(en cm) = 375,00 Angle d'inclinaison de la volée (rad) = 0,51
Charge permanente P1(en KN) = 15,60 Charge permanente P2(en KN) = 15,60
Charge permanente volée(en KN) = 18,45 Surcharge(en KN) = 2,50
R E.L.U. = 202,98 R E.L.S. = 148,23
x E.L.U. = 7,66 x E.L.S. = 7,66
Moment max. en travée á l'E.L.U. = 805,20 Moment max. en travée á l'E.L.S. = 588,30

CALCUL DES ARMATURES

Calcul des armatures aux états limites ultimes ( E.L.U. )


fbu = 13,03 Hauteur utile(d) ( m ) = 0,18
Largeur de l'escalier ( m ) = 1,20 Moment réduit = 1,68
Bras de levier(z) ( m ) = 0,13 Alpha = ######
Raccourcicement de l'acier tendu = -71,35 =
Taux de travail de l'acier tendu Taux de travail de l'acier comprimé
(MPa) = 348 (MPa) = ######
Section d'acier tendu (cm2) = 32,14 Section d'acier comprimé (cm2) = 0,02

Vérification aux états limites de services ( E.L.S.)


Containte limite de compression du Contrainte limite des armatures
béton ( MPa ) = 13,80 tendues ( MPa ) 240,00
Position de la fibre neutre (en cm) Moment quadratique de la section
= 8,50 (cm4) = 63623,94
Contrainte maximale dans le béton Contrainte dans les armatures
( MPa ) = 78,60 tendues( MPa ) = 1248,16
Alpha limite = 0,46 Bras de levier ( m ) = 0,15
Moment résistant(en MN.m) Containte des aciers comprimés
= 0,04 (MPa) = 146,12
Section des aciers tendus (cm2) Section des aciers comprimés
= -1,05 (cm2) = -1,73
RECAPITULATION

EN TRAVEE
Section d'acier tendu (en cm2) = -1,05 Section d'acier comprimé (en cm2) = -1,73
SUR APPUIS

Section d'acier (en cm2) = -0,16

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 77


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

3.5. NOTE DE CALCUL DES SEMELLES

 Cas de semelle S3

 Géométrie :

A = 3,20 (m) a = 0,65 (m)


B = 3,20 (m) b = 0,65 (m)
h1 = 0,60 (m) ex = 0,00 (m)
h3 = 0,25 (m) ey = 0,00 (m)
h4 = 0,05 (m)

a' = 40,0 (cm)


b' = 40,0 (cm)
c1 = 5,0 (cm)
c2 = 2,5 (cm)

 Hypothèses de calcul :

 Norme pour les calculs géotechniques : DTU 13.12


 Norme pour les calculs béton armé : BAEL 91 mod. 99
 Condition de non-fragilité
 Forme de la semelle : homothétique

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 78


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Chargements :

 Charges sur la semelle :

Cas Nature Groupe N Fx Fy Mx My


(kN) (kN) (kN) (kN*m) (kN*m)
G1 permanente 1 688,59 -0,00 0,00 -0,00 0,00
G2 permanente 1 296,10 -0,00 0,00 -0,00 0,00
Q1 d'exploitation 1 200,67 -0,00 0,00 -0,00 0,00
V1 vent 1 0,00 -0,00 1,83 -8,68 0,00
V2 vent 1 0,00 -0,00 -1,83 8,68 0,00
V3 vent 1 0,00 3,59 -0,00 0,00 17,04
V4 vent 1 0,00 -3,59 0,00 -0,00 -17,04

 Charges sur le talus :

Cas Nature Q1 (kN/m2)

 Liste de combinaisons

1/ ELU : 1.35G1+1.35G2
2/ ELU : 1.00G1+1.00G2
3/ ELU : 1.35G1+1.35G2+1.50Q3
4/ ELU : 1.00G1+1.00G2+1.50Q3
5/ ELU : 1.35G1+1.35G2+1.80V4
6/ ELU : 1.00G1+1.00G2+1.80V4
7/ ELU : 1.35G1+1.35G2+1.80V5
8/ ELU : 1.00G1+1.00G2+1.80V5
9/ ELU : 1.35G1+1.35G2+1.80V6
10/ ELU : 1.00G1+1.00G2+1.80V6
11/ ELU : 1.35G1+1.35G2+1.80V7
12/ ELU : 1.00G1+1.00G2+1.80V7
13/ ELU : 1.35G1+1.35G2+1.50Q3+1.20V4
14/ ELU : 1.00G1+1.00G2+1.50Q3+1.20V4

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 79


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

15/ ELU : 1.35G1+1.35G2+1.50Q3+1.20V5


16/ ELU : 1.00G1+1.00G2+1.50Q3+1.20V5
17/ ELU : 1.35G1+1.35G2+1.50Q3+1.20V6
18/ ELU : 1.00G1+1.00G2+1.50Q3+1.20V6
19/ ELU : 1.35G1+1.35G2+1.50Q3+1.20V7
20/ ELU : 1.00G1+1.00G2+1.50Q3+1.20V7
21/ ELU : 1.35G1+1.35G2+1.00Q3+1.80V4
22/ ELU : 1.00G1+1.00G2+1.00Q3+1.80V4
23/ ELU : 1.35G1+1.35G2+1.00Q3+1.80V5
24/ ELU : 1.00G1+1.00G2+1.00Q3+1.80V5
25/ ELU : 1.35G1+1.35G2+1.00Q3+1.80V6
26/ ELU : 1.00G1+1.00G2+1.00Q3+1.80V6
27/ ELU : 1.35G1+1.35G2+1.00Q3+1.80V7
28/ ELU : 1.00G1+1.00G2+1.00Q3+1.80V7
29/ ELS : 1.00G1+1.00G2
30/ ELS : 1.00G1+1.00G2+1.00Q3+0.77V4
31/ ELS : 1.00G1+1.00G2+1.00Q3
32/ ELS : 1.00G1+1.00G2+1.00Q3+0.77V5
33/ ELS : 1.00G1+1.00G2+1.00Q3+0.77V6
34/ ELS : 1.00G1+1.00G2+1.00Q3+0.77V7
35/ ELS : 1.00G1+1.00G2+0.77Q3+1.00V4
36/ ELS : 1.00G1+1.00G2+1.00V4
37/ ELS : 1.00G1+1.00G2+0.77Q3+1.00V5
38/ ELS : 1.00G1+1.00G2+1.00V5
39/ ELS : 1.00G1+1.00G2+0.77Q3+1.00V6
40/ ELS : 1.00G1+1.00G2+1.00V6
41/ ELS : 1.00G1+1.00G2+0.77Q3+1.00V7
42/ ELS : 1.00G1+1.00G2+1.00V7
43/* ELU : 1.35G1+1.35G2
44/* ELU : 1.00G1+1.00G2

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 80


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

45/* ELU : 1.35G1+1.35G2+1.50Q3


46/* ELU : 1.00G1+1.00G2+1.50Q3
47/* ELU : 1.35G1+1.35G2+1.80V4
48/* ELU : 1.00G1+1.00G2+1.80V4
49/* ELU : 1.35G1+1.35G2+1.80V5
50/* ELU : 1.00G1+1.00G2+1.80V5
51/* ELU : 1.35G1+1.35G2+1.80V6
52/* ELU : 1.00G1+1.00G2+1.80V6
53/* ELU : 1.35G1+1.35G2+1.80V7
54/* ELU : 1.00G1+1.00G2+1.80V7
55/* ELU : 1.35G1+1.35G2+1.50Q3+1.20V4
56/* ELU : 1.00G1+1.00G2+1.50Q3+1.20V4
57/* ELU : 1.35G1+1.35G2+1.50Q3+1.20V5
58/* ELU : 1.00G1+1.00G2+1.50Q3+1.20V5
59/* ELU : 1.35G1+1.35G2+1.50Q3+1.20V6
60/* ELU : 1.00G1+1.00G2+1.50Q3+1.20V6
61/* ELU : 1.35G1+1.35G2+1.50Q3+1.20V7
62/* ELU : 1.00G1+1.00G2+1.50Q3+1.20V7
63/* ELU : 1.35G1+1.35G2+1.00Q3+1.80V4
64/* ELU : 1.00G1+1.00G2+1.00Q3+1.80V4
65/* ELU : 1.35G1+1.35G2+1.00Q3+1.80V5
66/* ELU : 1.00G1+1.00G2+1.00Q3+1.80V5
67/* ELU : 1.35G1+1.35G2+1.00Q3+1.80V6
68/* ELU : 1.00G1+1.00G2+1.00Q3+1.80V6
69/* ELU : 1.35G1+1.35G2+1.00Q3+1.80V7
70/* ELU : 1.00G1+1.00G2+1.00Q3+1.80V7
71/* ELS : 1.00G1+1.00G2
72/* ELS : 1.00G1+1.00G2+1.00Q3+0.77V4
73/* ELS : 1.00G1+1.00G2+1.00Q3
74/* ELS : 1.00G1+1.00G2+1.00Q3+0.77V5

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 81


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

75/* ELS : 1.00G1+1.00G2+1.00Q3+0.77V6


76/* ELS : 1.00G1+1.00G2+1.00Q3+0.77V7
77/* ELS : 1.00G1+1.00G2+0.77Q3+1.00V4
78/* ELS : 1.00G1+1.00G2+1.00V4
79/* ELS : 1.00G1+1.00G2+0.77Q3+1.00V5
80/* ELS : 1.00G1+1.00G2+1.00V5
81/* ELS : 1.00G1+1.00G2+0.77Q3+1.00V6
82/* ELS : 1.00G1+1.00G2+1.00V6
83/* ELS : 1.00G1+1.00G2+0.77Q3+1.00V7
84/* ELS : 1.00G1+1.00G2+1.00V7

 Sol :

Contraintes dans le sol : ELU= 0.18 (MPa) ELS= 0.12 (MPa)

Niveau du sol : N1 = 0,00 (m)


Niveau maximum de la semelle : Na = 0,00 (m)
Niveau du fond de fouille : Nf = -0,50 (m)
 Sables et graves compacts

• Niveau du sol : 0.00 (m)


• Epaisseur : 1.00 (m)
• Poids volumique: 1937.46 (kG/m3)
• Poids volumique unitaire: 2692.05 (kG/m3)
• Angle de frottement interne : 35.0 (Deg)
• Cohésion : 0.00 (MPa)
 Sables et graves compacts

• Niveau du sol : -1.00 (m)


• Epaisseur : 1.00 (m)
• Poids volumique: 1937.46 (kG/m3)
• Poids volumique unitaire: 2692.05 (kG/m3)
• Angle de frottement interne : 35.0 (Deg)
• Cohésion : 0.00 (MPa)

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 82


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Sables et graves compacts


• Niveau du sol : -2.00 (m)
• Epaisseur : 1.00 (m)
• Poids volumique: 1937.46 (kG/m3)
• Poids volumique unitaire: 2692.05 (kG/m3)
• Angle de frottement interne : 35.0 (Deg)
• Cohésion : 0.00 (MPa)

 Résultats des calculs :

 Ferraillage théorique : Semelle isolée :


Aciers inférieurs :
ELU : 1.35G1+1.35G2+1.50Q3+1.20V7
My = 552,75 (kN*m)Asx = 10,36 (cm2/m)
ELU: 1.35G1+1.35G2+1.50Q3+1.20V5
Mx = 547,84 (kN*m) Asy = 10,26 (cm2/m)
As min = 6,11 (cm2/m)
Fût :
Aciers longitudinaux A = 0,00 (cm2) A min. = 0,00 (cm2)
A = 2 * (Asx + Asy)
Asx = 0,00 (cm2) Asy = 0,00 (cm2)
 Niveau minimum réel = -0,60 (m)
 Analyse de la stabilité
 Calcul des contraintes
Type de sol sous la fondation: uniforme
Combinaison dimensionnante ELU : 1.35G1+1.35G2+1.50Q3
Coefficients de chargement: 1.35 * poids de la fondation
1.35 * poids du sol
Résultats de calculs: au niveau du sol
Poids de la fondation et du sol au-dessus de la fondation: Gr = 186,89 (kN)
Charge dimensionnante:

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 83


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

Nr = 1817,23 (kN) Mx = -0,00 (kN*m) My = 0,00 (kN*m)


Dimensions équivalentes de la fondation:
B' = 1
L' = 1
Epaisseur du niveau: Dmin = 0,60 (m)
 Méthode de calculs de la contrainte de rupture: pressiométrique de
contrainte (ELS), (DTU 13.12, 3.22)
q ELS = 0.12 (MPa)
qu = 0.36 (MPa)
Butée de calcul du sol:
qlim = qu /f = 0.18 (MPa)
f = 2,00
Contrainte dans le sol : qref = 0.18 (MPa)
Coefficient de sécurité : qlim / qref = 1.014 > 1

Soulèvement

Soulèvement ELU
Combinaison dimensionnante ELU : 1.00G1+1.00G2+1.80V6
Coefficients de chargement: 1.00 * poids de la fondation
1.00 * poids du sol
Poids de la fondation et du sol au-dessus de la fondation: Gr = 138,44 (kN)
Charge dimensionnante:
Nr = 1123,13 (kN) Mx = 0,00 (kN*m) My = 34,55 (kN*m)
Surface de contact s = 100,00 (%)
slim = 10,00 (%)
Soulèvement ELS
Combinaison défavorable : ELS : 1.00G1+1.00G2+1.00V6
Coefficients de chargement: 1.00 * poids de la fondation
1.00 * poids du sol
Poids de la fondation et du sol au-dessus de la fondation: Gr = 138,44 (kN)
Charge dimensionnante:

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 84


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

Nr = 1123,13 (kN) Mx = 0,00 (kN*m) My = 19,19 (kN*m)


Surface de contact s = 100,00 (%)
slim = 100,00 (%)
Glissement
Combinaison dimensionnante ELU : 1.00G1+1.00G2+1.80V6
Coefficients de chargement: 1.00 * poids de la fondation
1.00 * poids du sol
Poids de la fondation et du sol au-dessus de la fondation: Gr = 138,44 (kN)
Charge dimensionnante:
Nr = 1123,13 (kN) Mx = 0,00 (kN*m) My = 34,55 (kN*m)
Dimensions équivalentes de la fondation: A_ = 3,20 (m) B_ = 3,20 (m)
Surface du glissement: 10,24 (m2)
Cohésion : C = 0.00 (MPa)
Coefficient de frottement fondation - sol: tg()= 0,70
Valeur de la force de glissement F = 6,46 (kN)
Valeur de la force empêchant le glissement de la fondation:
- su niveau du sol: F(stab) = 561,56 (kN)
Stabilité au glissement : 86.97 > 1
Renversement
Autour de l'axe OX
Combinaison dimensionnante ELU : 1.00G1+1.00G2+1.80V4
Coefficients de chargement: 1.00 * poids de la fondation
1.00 * poids du sol
Poids de la fondation et du sol au-dessus de la fondation: Gr = 138,44 (kN)
Charge dimensionnante:
Nr = 1123,13 (kN) Mx = -17,60 (kN*m) My = 0,00 (kN*m)
Moment stabilisateur : Mstab = 1797,00 (kN*m)
Moment de renversement : Mrenv = 17,60 (kN*m)
Stabilité au renversement : 102.1 > 1
Autour de l'axe OY
Combinaison défavorable : ELU : 1.00G1+1.00G2+1.80V6

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 85


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

Coefficients de chargement: 1.00 * poids de la fondation


1.00 * poids du sol
Poids de la fondation et du sol au-dessus de la fondation: Gr = 138,44 (kN)

Charge dimensionnante:
Nr = 1123,13 (kN) Mx = 0,00 (kN*m) My = 34,55 (kN*m)
Moment stabilisateur : Mstab = 1797,00 (kN*m)
Moment de renversement : Mrenv = 34,55 (kN*m)
Stabilité au renversement : 52.02 > 1

Poinçonnement

Combinaison dimensionnante ELU : 1.35G1+1.35G2+1.50Q3+1.20V4


Coefficients de chargement: 1.00 * poids de la fondation
1.00 * poids du sol
Charge dimensionnante:
Nr = 1768,77 (kN) Mx = -11,74 (kN*m) My = 0,00 (kN*m)
Longueur du périmètre critique : 3,48 (m)
Force de poinçonnement : 1353,87 (kN)
Hauteur efficace de la section heff = 0,60 (m)
Contrainte de cisaillement : 0,65 (MPa)
Contrainte de cisaillement admissible : 0,69 (MPa)
Coefficient de sécurité : 1.066 > 1

 Ferraillage :
 Semelle isolée :

Aciers inférieurs :
En X :
22 HA 400 14 l = 3,59 (m) e = 1*-1,55
En Y :
22 HA 400 14 l = 3,59 (m) e = 0,14

 Quantitatif :
 Volume de Béton = 4,63 (m3)
 Surface de Coffrage = 13,38 (m2)
 Acier HA 400

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 86


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Poids total = 190,86 (kG)


 Densité = 41,25 (kG/m3)
 Diamètre moyen = 14,0 (mm)
 Liste par diamètres :

 Cas de semelle continue SC

Charges
Poteau: a 35 cm G: 1 463 970 N

b 35 cm Q: 286 790 N
h 530 cm
Contr:sol 0,12 MPa Enrobage: 2,5 cm
acier 400 MPa Coef (Maj): 1,15
Diamètre Diamètre
acier // A: 14 mm acier // B: 14 mm
CHARGES SUR LA SEMELLE

N = 1 766 991 N Nu = 2 428 457 N


DIMENSIONS DE LA SEMELLE
A B H

Théoriques 411,51 411,51 96,63

Pratiques 415 cm 415 cm 100 cm

VERIFICATION
DE LA
CONTRAINTE
AU SOL
Poids semelle non
pondéré 214 729,17 N Volume(sem) 8,589 m3

Sig(sem) 0,115 MPa OK


CALCUL DES ACIERS
Poids semelle da = 96,8 cm
(pondéré) = 289 884,4 N db = 95,4 cm

Aciers // A Aciers // B

Section = 33,35 cm2 Section = 33,84 cm2

Nbre de Nbre de

barres = 22 barres = 22

Diamètre = 14 mm Diamètre = 14 mm

t = 18,1 cm t = 18,057143 cm

Tableau 1.7 Note de calcul de semelle continue SC4

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 87


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Cas de Radier R1

Sollicitations dues aux moments flechissants issus de ROBOT.

MXX [kNm/m] MYY [kNm/m] MXY [kNm/m]

MAX 453,37 586,95 112,49


Panneau 1 1 1
Noeud 85 85 370
Cas ELU/5 ELU/5 ELU/5

MIN -354,54 -391,23 -113,57


Panneau 1 1 1
Noeud 143 143 382
Cas ELU/5 ELU/5 ELU/5

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 88


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

CHAPITRE V : Etudes
Estimative ET
planification DU
PROJET

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 89


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

V.1– ETAPES D’EVALUATION ET SUIVI DU PROJET

1. Pour arriver à bon port dans tous ces dessins, ces études et calculs etc. il faut
pouvoir évaluer l’ouvrage conçu (notre bâtiment par exemple) pour connaître le
coût de sa réalisation. Il s’avère donc nécessaire de sortir des quantités de
matériaux à utiliser par tâche ou corps d’état, d’élaborer les prix unitaires tenant
compte de la main d’œuvre, de la location de matériels, de l’achat des
matériaux et matière consommables. Ces prix unitaires généralement en Hors
Taxes seront ainsi affecter aux quantités pour sortir le montant global du projet.
 Dans le cas de l’exécution du projet par une entreprise devant réaliser un
profit, un coefficient de vente k tenant compte des frais de chantier (A)
et des frais généraux + bénéfices (B) sera appliqué à la fin. Sa formule
1
est donnée par : k = 𝐴+𝐵 ; A et B étant en pourcentage ;
(1− )
100

 Le montant TTC (Toutes Taxes Comprises) du projet sera obtenu en


ajoutant le montant de la TVA généralement de 18%. Soit Prix de
vente TTC = Prix de vente HT + TVA = 1,18 x PVHT ;
 Certains logiciels classiques de travail nous ont permis d’atteindre ces
objectifs. Il s’agit des logiciels tels que : EXCEL, WORD etc. ;
2. La phase Etude étant terminée et le coût de notre projet connu, il faut donc
passer aux choses concrètes c’est – à – dire à la réalisation du projet. Cela
nécessite sur le chantier la mobilisation d’un certain nombre de ressources au
nombre desquelles on peut citer : les ressources financières, humaines,
matérielles, matériaux et matière consommables. Pour une bonne gestion sur
le chantier et ne pas tomber en faillite, il faut donc planifier toutes ces
ressources et faire un bon suivi par l’intermédiaire des outils pratiques et
professionnels issus de l’intelligence artificielle tels que le logiciel MS Project.
Avant l’utilisation de ce logiciel de planification et suivi des projets MS
Project, il faut d’abord passer à l’étape de conception sur la manière à gérer le
dit projet. Il faut donc :

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 90


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 Elaborer des rendements par tâche ou corps d’état issus du Devis


Quantitatif et Estimatif (DQE) de notre projet ;
 Définir les ressources qu’il faut par tâche : ressource matériel (sable,
bois, graviers etc. avec les quantités journalières ou horaires) et
ressource travail (ouvriers, opérateurs, ingénieurs, gérant etc. avec leur
coût d’utilisation et le taux des heures supplémentaires par défaut). Il est
rappelé que le salaire horaire d’un personnel est son salaire mensuel
divisé par le nombre total d’heures mensuelles Soit 173heurs c’est – à –
dire 173h = (8 x5) x 52 /12 pour 8h de travail par jour pendant 5jours
dans une semaine (40h par sem. x 52 sem. dans l’année divisé par 12
mois) ;
 Connaître certains termes de planification tels que : liaison entre les
tâches (Lien Début à Début : DD ; Lien Début à Fin : DF ; Lien Fin à
Début : FD ; Lien Fin à Fin : FF) et le retard en moins ou en plus ;
 Inclure dans la durée du projet les jours fériés ou chômés, les jours de
repos non travaillés et les tâches répétitives telles que les réunions
hebdomadaires par exemple ;
 Une fois la conception finie, nous allons entrer ces données dans le
logiciel pour la planification et le suivi réel ;
 Il faut pouvoir identifier et analyser un chemin critique d’un projet qui
définit la durée totale du projet ;
 Il faut éviter de modifier la durée d’une tâche après lui avoir affectée une
ressource ;
 Lorsqu’on enregistre une planification sous une planification initiale, elle
quitte automatiquement l’étape de prévisions et passe à l’étape de suivi
du projet.

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 91


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

V.1.1 SOUS DETAIL DES PRIX UNITAIRES : BETON ARME

Tableau 1.8 sous détails des prix unitaires : béton armé

V.1.2 MODE D’EXECUTION DES TRAVAUX D’AMENAGEMENT EN

PAVAGE

D’après la conception du RECTORAT, l’extérieur du bâtiment de notre projet


recevra un aménagement constitué de terrassement qui sera : du remblai en sable
silteux d’épaisseur moyenne 30cm, un lit de pause des pavés en sable lagunaire
d’épaisseur 4cm et, un revêtement en pavés d’épaisseur8cm qui sera préfabriqué à
l’aide du béton dosé à 350 kg/m3 dans une bétonnière ou une toupie et transporté sur
le site par l’intermédiaire des camions bennes de 10 à 20 m3.
Le pavage de 8cm sera donc en béton composé de sable lagunaire, de graviers
roulés ou à défaut des concassés 5/15, d’un liant hydraulique qui est du ciment et de
l’eau dans les proportions suivantes : Dans un mètre cube de béton dosé à 350
kg/m3 ; 0,40m3 de sable ; 0,80 m3 de graviers, 7 paquets de ciment et de l’eau
propre dépourvue de toute impureté.

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 92


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

Le schéma ci-dessous résume le processus de réalisation de la chaussée et du


revêtement en pavé sur l’espace aménagé de notre projet.

Figure 2.7 Différentes couches du chaussé

a) MATERIELS CLES A UTILISER PAR COUCHE :


 Couche de remblai : Niveleuse + compacteur + camions citernes + camions
bennes etc.
 Lit de pose : camions bennes + camions citernes + bomaq etc. ;
 Revêtement en Pavés : Bétonnière ou toupie + camions bennes + moules etc.

b) MATERIAUX CLES A UTILISER PAR COUCHE :


 Couche de remblai : Sable silteux (terre jaune) ;
 Lit de pose : Sable de rivière ou de lagune ;
 Revêtement en Pavés : Sable à béton + graviers roulés + ciment CPJ32,5 + eau.

V.1.3 FEUILLE DE ROUTE DU PROJET

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 93


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

RESSOURCES TRAVAIL
(HUMAINES) RESSOURCES
QUANTITE RENDEMENT DUREE
N° NOM DE LA TÂCHE UNITE TAUX MATERIELS
du DQE JOURNALIER JOURS
NOMS JOURNALIER (FCFA)
(FCFA)

I/ BÂTIMENTS - CLOTURE
1.1 INSTALLATION DU CHANTIER FF 1 -
1.2 TRAVAUX PREPARATOIRES 1
1.2.1 IMPLANTATION GENERALE FF 1
DEBROUISSAILLAGE, DECAPAGE ET NETOYAGE 0,25 équipe de
1.2.2 m² 3 552 1000 m²/j 4 100 000 0
DU TERRAIN terrassement
0,75 équipe de
1.3 TERRASSEMENTS m3 2 479 2000 m²/j 5 100 000 2 500
terrassement
1.4 BETONS ET MACONNERIE
1 équipe de
1.4.1 BETONS m3 2 255 20 m3 /j 113 tâcherons, 1 5 000 70 000
technicien
1 équipe de
1.4.2 MACONNERIE m² 9 219 100 m²/j 93 3 000
tâcherons
1 équipe de
1.5 ENDUITS - REVÊTEMENTS m² 28 187 100 m²/j 282 5 000
tâcherons
1.6 PLANCHERS DE DALLE
DALLE A CORPS CREUX - FAUX PLAFONDS ET 1 équipe de
1.6.1 m² 10 433 50 m²/j 209 20 000
TOUTES SUJECTIONS tâcherons
DALLE PLEINE - FAUX PLAFONDS ET TOUTES 1 équipe de
1.6.2 m3 0 20 m3 /j 0 70 000
SUJECTIONS tâcherons
1.7 CHARPENTE - COUVERTURE - PLAFONNAGE
équipe
1.7.1 CHARPENTE METALLIQUE ml 0 17 ml/j 0
Charpentier
équipe
1.7.2 CHARPENTE EN BOIS m3 0 5 m3 /j 0 200 000
Charpentier

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 94


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

équipe
1.7.3 COUVERTURE ET PLAFONNAGE m² 0 70 m²/j 0 5 500
Charpentier
1.8 MENUISERIE METALLIQUE - ALUMINIUM VITRE U 362 2U/j 181 Menuisier 95 000
1.9 ELECTRICITE U 1 069 10 U / j 107 Electricien 5 500
1.10 PLOMBERIE - SANITAIRE U 188 5U/j 38 Plombier 52 000
1.11 PEINTURE m² 16 746 150 m² /j 112 Peintre 2 500
II/ TERRASSEMENT - AMENAGEMENT
INSTALLATION DU CHANTIER ET PROJETS
2.1 FF 1 -
D'EXECUTION
2.2 TRAVAUX PREPARATOIRES
DEBROUISSAILLAGE, DECAPAGE, DEMOLITION ET 0,25 équipe de
2.2.1 m² 3 579 2500 m²/j 2 333 334 0
NETOYAGE DU TERRAIN terrassement
DEPLACEMENTS DES RESEAUX TELEPHONIQUES,
2.2.2 FF 1
ELECTRIQUES ET EAU,
2.3 TERRASSEMENTS
0,75 équipe de
2.3.1 DEBLAIS - REMBLAIS - DEROCTAGE m3 1 074 300 ml/j 1 333 334 0
terrassement
0,25 équipe de
2.3.2 MISE EN FORME DE LA PLATE FORME m² 0 350 ml/j 0 350 000 0
chaussée
2.4 CHAUSSEE
0,25 équipe de
2.4.1 COUCHE DE FONDATION m3 0 350 ml/j 0 350 000 0
chaussée
0,50 équipe de
2.4.2 COUCHE DE BASE AMELIOREE AU CIMENT m3 0 300 ml/j 0 350 000 0
chaussée
1 équipe de
2.5 REVÊTEMENTS - PAVAGE m² 3 296 2000 m²/j 2 tâcherons, 1 6 667 12 000
technicien
2.6 REVÊTEMENTS - ENDUITS SUPERFICIELS

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 95


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

0,25 équipe de
2.6.1 EXECUTION D'UNE COUCHE D'IMPREGNATION m² 0 0 225 000 0
800 ml/j revêtement
EXECUTION D'UN ENDUIT SUPERFICIEL 0,75 équipe de
2.6.2 m² 3000 m²/j 0 225 000 0
BICOUCHE OU TRICOUCHE 0 revêtement
2.7 REVÊTEMENTS - BETON BITUMINEUX
0,25 équipe de
2.7.1 EXECUTION D'UNE COUCHE D'IMPREGNATION m² 0 0 225 000 0
800 ml/j revêtement
EXECUTION D'UNE COUCHE D'ACCROCHAGE EN 0,25 équipe de
2.7.2 m² 0 800 ml/j 0 225 000 0
ENDUIT SUPERFICIEL MONOCOUCHE revêtement
EXECUTION D'UN REVÊTEMENT EN BETON 0,50 équipe de
2.7.3 m² 500 ml/j 0 225 000 0
BITUMINEUX 0 revêtement
5 équipes de
2.8 ASSAINISSEMENT ml 337 100 ml/j 4 tâcherons, 2 13 334 45 000
techniciens
5 équipes de
2.9 OUVRAGES HYDRAULIQUES U 0 1 U/j 0 tâcherons, 5 33 334 1 500 000
techniciens
5 équipes de
2.10 PREFABRICATION BORDURES ET AUTRES ml 0 500 ml/j 0 tâcherons, 2 13 334 6 500
techniciens
1 équipe de
2.11 PROTECTION DES TALUS m² 0 2000 m²/j 0 tâcherons, 1 6 667 12 000
technicien
1 équipe de
2.12 SIGNALISATION ET DIVERS U 4 5 U/j 1 tâcherons, 1 8 334 170 000
technicien

2.13 PLANS DE RECOLLEMENT ET REPLI DU MATERIEL FF 1

Tableau 1.9 Feuille de route

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 96


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

V.2 DEVIS QUANTITATIF ET ESTIMATIF DU PROJET

N° DESIGNATION UTE QTE PU (FCFA HT) PRIX TOTAL (FCFA HT)

1 CONSTRUCTION EN BETON :
Construction d'un RECTORAT de superficie 1776,06m² de type R +
1.1 U 1 847 436 578 847 436 578
2 Sise à ALLADA y compris installation électrique et sanitaire

Construction d'une Paillotte de dimensions …...m x …...m y


1.2 m² 94,02 59 500 5 594 190
compris installation électrique et sanitaire

Construction de deux toilettes juxtaposées de dimensions 2,00m x


1.3 m² 12,86 56 000 720 160
1,6m chacune y compris installation électrique et sanitaire

Construction de clôture de 2m de hauteur sur une longueur de


1.4 ml 362 42 875 15 517 277
361,919m y compris poteaux électriques

1.5 Construction des ouvrages d'assainissement (caniveaux 40 X 100) ml 337 80 000 26 964 640

TOTAL CONSTRUCTION EN BETON 896 232 845


2 TERRASSEMENT ET AMENAGEMENT :
Débrouissaillage, Dégagement et Décapage des espaces à
2.1 m² 3 579,12 500 1 789 560
amenager
Remblai en terre d'apport sur une épaisseur de 30cm compacté y
2.2 m3 1074 5 400 5 798 174
compris transport
Fourniture et pose de pavés de 8cm avec lit de pose de 4cm pour
2.3 m² 3 296 7 100 23 404 369
la cour

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 97


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

TOTAL TERRASSEMENT ET AMENAGEMENT 30 992 103


3 MESURES ENVIRONNEMENTALES ET SECURITE :
Implantation des arbres et confection de bacs à fleurs y compris
3.1 U 32 50 000 1 600 000
fleurs
3.2 Aménagement des espaces verts en gasons m² 3 579,12 58 000 207 588 937
3.3 Mise en place de conteneurs à ordures U 2 2 200 000 4 400 000
3.4 Mise en place de bouche à incendie U 2 1 800 000 3 600 000

3.5 Fourniture et pose de portails métalliques de clôture de 8m x 3m U 3 2 000 000 6 000 000
3.6 Fourniture et pose de portails de clôture de 80cm U 1 90 000 90 000
TOTAL MESURES ENVIRONNEMENTALES ET SECURITE 223 278 937
MONTANT TOTAL HT (FCFA) 1 150 503 884
MONTANT TVA (FCFA) 207 090 699
MONTANT TOTAL TTC (FCFA) 1 357 594 584

Tableau 1.10 Devis quantitatif et estimatif

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 98


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

V.3 PLANIFICATION DU PROJET A L’AIDE DU LOGICIEL MS PROJET

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 99


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

CONCLUSION GENERALE

En définitive, le thème intitulé PROJET DE CONSTRUCTION DU


RECTORAT DE L’UNIVERSITE OSHOFFA D’ALLADA qui fait l’objet de notre
travail est un bâtiment à usage bureautique de type R+2 dont les nombres de pièces
sont reparties comme suit :
 au Rez-De-Chaussée on a 24 bureaux, une bibliothèque, une salle
d’archive, un réfectoire et 4 blocs sanitaires ;
 au 1er Etage on a 24 bureaux, une salle de conférence, une salle
d’archive, un réfectoire et 4 blocs sanitaire ;
 au 2e Etage on a 28 bureaux, une salle d’archive, un réfectoire et 4
blocs sanitaire.
Totalisant une superficie de 1776,06 m2 avec une hauteur de 12,30 m sur les
3ha 88a 42ca de superficie réservé aux autres entités universitaire. S’ajoute à cela :
 l’aménagement des espaces verts en gazons sur une surface de
3 579,12m2 ;
 l’aménagement des espaces de circulation en pavée de 8 cm sur une
surface de 3 296,39m2 ;
 la construction de deux paillottes de superficie égale à 94,02m2 ;
 la construction de deux WC extérieurs sur une surface de 12,86m2 ;
 la construction d’une guérite extérieure occupant une surface de
5,00m2 ;
 enfin, celle des ouvrages d’assainissement (caniveau 40x100) sur
une longueur de 337 ml pour les évacuations des eaux pluviales
vers les exutoires.

La mise en œuvre d’une construction et en particulier le bâtiment se déroule


généralement en deux phases: la phase étude et la phase réalisation.
Spécifiquement à notre projet, notre réflexion est basée sur la phase étude qui
n’est rien d’autre que : l’étude architecturale, l’étude technique, l’étude estimative et

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 100


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

suivi du projet ; lesquels aboutissant à la formulation d’un projet original. Cette phase
sollicite et fait intervenir un cercle d’intercommunication et de solidarité des
Architectes, des Ingénieurs, des Techniciens pour ne citer que ceux-là.
En effet, notre projet ne se limite pas sur la construction en béton ; bien au
contraire elle s’étend aussi sur le terrassement, l’aménagement, les mesures
environnementale et sécuritaire. Toutes ces composantes du projet ont des coûts
proportionnels à leurs mises en œuvre :
 pour les constructions en béton, le coût s’élève à 896 232 845 Fcfa ;
 le terrassement et aménagement, s’élève à 30 992 103 Fcfa ;
 pour les mesures environnementales et sécuritaire, le coût s’élève
223 278 937 Fcfa.
D’où le montant total du projet s’élève à 1 357 594 584 Fcfa selon la composition de
nos prix dans les divers matériaux utilisés.
Par ailleurs, pour qu’un projet de construction soit durable, économique et offre
une sécurité et confort agréable à son usager, le bureau d’étude et l’entreprise
contractante doivent faire des exigences sur les trois aspects qui suivent :
 aspect technique, le règlement à utiliser et à respecter pour le calcul des
éléments en béton armé est le BAEL 91 modifié 99 et DTU associés en
phase étude d’une part et d’autre part le respect du dosage en cours
d’exécution ;
 en ce qui concerne l’aspect financier, les dépenses à prévoir pour le bon
déroulement du chantier sont estimées à 690 213 676 Fcfa dont
634 250 000 Fcfa pour le bâtiment et clôture et 55 963 676 Fcfa pour le
terrassement et aménagement ;
 aspect gestion de projet, lequel nous proposons une gestion par équipe sur
le chantier. Au nombre de ces équipes nous avons : une équipe de
terrassement aménagement, une équipe terrassement béton, une équipe
des tacherons qui seront appuyés par trois Techniciens (un Technicien
béton, un Technicien revêtement et pavage, un Technicien signalisation et
divers) et un conducteur des travaux.

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 101


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

Malgré l’intervention des personnels qualifiés sur le chantier, l’utilisation des


matériaux défectueux, fait qu’aujourd’hui la construction de certains ouvrages en
génie civil subit de détérioration accrue à laquelle s’en suit la destruction et la ruine de
ces édifices. C’est ainsi que nous avons orienté notre choix sur la qualité des matériaux
qui répondent aux critères et aux normes des essais (l’essai de convenance qui se fait
généralement avant l’exécution de l’ouvrage et l’essai de compression sur éprouvette
de pendant l’exécution) en fonction de nos hypothèses de calcul:

 le ciment CPJ 32,5 : dont la classe respecte le fc28j = 23 MPA pris dans
notre hypothèse de calcul. Le dosage des éléments porteurs tels que les
nervures, les poutres, les poteaux, la fondation et les pavés sont à 350
kg/m3. Pour l’exécution de cet ouvrage il est nécessaire de prévoir
2 829 T de ciment ;
 le gravier : c’est l’ensemble des particules de diamètres compris entre 5
et 80 mm. On distingue les graviers concassés et les graviers roulés. Ce
dernier, se trouvant dans des gisements naturels susceptible se
trouvant dans les carrières sur place, a fait l’option de notre choix ;
 le sable : c’est l’ensemble des particules de diamètre compris entre 0,05
et 5 mm. On distingue les sables de plage ou marins, les sables de lac ou
de lagune, de rivière tous obtenus naturellement.
On distingue aussi les sables obtenus artificiellement par concassage et
criblage dans les carrières de concassage des gros agrégats.
Du à l’interdiction de sable marin par les autorités de ce pays (Bénin),
notre choix est fait sur le sable lagunaire susceptible d’être trouvé sur
place.
L’élaboration de ce projet n’a été facile que par l’utilisation de certains
logiciels tels que :
 Archicad, qui est un logiciel de dessin il permet non seulement de
dessiner des vues en plan mais aussi la représentation de
perspective complète du bâtiment ;

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 102


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

 CBS Pro, permet de faire la descente des charges sur tous les
éléments porteurs dans une structure tout en montrant les valeurs
des charges sur chaque élément porteur de la structure.
 Robot Millenium qui est un logiciel CAO/DAO destiné à modéliser,
analyser et dimensionner les différents types de structures .Robot
millenium permet de modéliser les structures, calculer, vérifier les
résultats obtenus, dimensionner les éléments spécifiques de la
structure ; la dernière étape gérée par Robot millenium est la
création de la documentation de la structure calculée et
dimensionnée.
 MS Project est un logiciel de gestion de projets édité par Microsoft. Il
permet aux chefs de projet et aux planificateurs de planifier et piloter les
projets, de gérer les ressources et le budget, ainsi que d'analyser et
communiquer les données des projets.
 Excel est un logiciel qui fait partie de la famille des Tableurs. Ce
logiciel permet de réaliser des tableaux de calculs des factures, des
prix, des graphiques….
Ces calculs sont automatisés à l’aide de formules.

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 103


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

Référence bibliographie

AUTEUR / PAYS /
N° DESIGNATION UTE QTE
EDITEUR ANNEE
I/ LOGICIELS PROFESSIONNELS UTILISES
1 LOGICIELS DE GENIE CIVIL :

1.1 Logiciel de dessin architectural (ARCHICAD) U 1 GRAPHISOFT HOUNGRIE


/ 2013
Logiciels de calcul de structure (ROBOT COQUE, USA /
1.3 U 2 AUTODESK
ROBOT MILLENIUM ET EXPERT) 2010
TOTAL LOGICIELS DE GENIE CIVIL U 3
LOGICIELS DE GESTION, SUIVI DES PROJETS
2
ET PRIX :
Logiciel de plannification et suivi des projets (MS USA /
2.1 U 1 MICROSOFT
PROJECT) 2007
TOTAL LOGICIELS DE GESTION ET PRIX U 1
3 LOGICIELS CLASSIQUES DE TRAVAIL :
USA /
3.1 OFFICE (WORD, EXCEL) U 1 MICROSOFT
2007
USA /
3.2 INTERNET U 1 MICROSOFT
2013
TOTAL LOGICIELS CLASSIQUES DE TRAVAIL U 2
TOTAL LOGICIELS PROFESSIONNELS
U 6
UTILISES
II/ DOCUMENTATION
Jean Armand
CALGARO et France/
1 Projet de construction des ponts U 1
M. 1987
VIRLOUGEUX
Mémoire
présenté par
Brahim
Contribution à l'élaboration du projet de
Mahamat 2006 -
2 construction de la CITE de DAVID sur l'ile de lété U 1
BOUKAR, 2007
au Niger
Ousseini ALI
et NZOGUE
Parfait
CHITOU 2012-
3 Le cours d'ouvrages d'assainissement des routes U 1
Chérif 2013

TOTAL DOCUMENTATION U 3
Tableau 1.11 : Bibliographie et référence

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 104


PROJET DE CONSTRUCTION DU RECTORAT DE L’UNIVERSITE ROYALE OSHOFFA D’ALLADA

ANNEXES

PRESENTE ET SOUTENU PAR : ABOUBAKAR Salihou et dieudonne guelmine Page 105

Vous aimerez peut-être aussi