Vous êtes sur la page 1sur 30

DIDACTIQUE DE L’ORAL

ABORDER AUTREMENT
LA COMPREHENSION ET
L’EXPRESSION ORALES

‫الصفحة الرسمية للمركز الوطني لتكوين المكونين في التربية‬


Plan
I- Introduction

Compétences à l oral selon les


I-1-Qu’est ce que l’oral?
I-2-Quelle didactique de l’oral?
II-La compréhension orale

programmes
II-1-Les objectifs de la compréhension orale
II-2-Le rôle de l’enseignant et les différentes
interactions
III- L’expression orale: démarche à suivre
IV- Comment évaluer la CO et l’ EO
V- Exploitation en classe
Une bande dessinée et un conte 1
Introduction
De l'oral dans notre enseignement
apprentissage c’est possible.
Travailler sur l'oral c'est pour l'enseignant remettre
en cause des modèles traditionnels de
fonctionnement du cours. Les échanges des élèves
restant assez rares, c'est donc à un dialogue avec le
professeur que se réduit le plus souvent la prise de
parole. L'élève répond à la question du professeur.
Pour transformer ce mode classique de
fonctionnement, l'oral doit être l'objet d'une
réflexion poussée en tant qu'objectif
d'apprentissage, afin de valoriser au mieux cette
pratique au sein de la classe .
Cependant il faut apprendre aux élèves que la prise de
parole n'est pas un moment de défoulement mais bien
un outil de travail. Parler, ce n'est pas simplement
s'exprimer, mais c'est aussi être compris des autres.
La difficulté est de faire reconnaître à l'élève,
l'insuffisance éventuelle de son propos, l'obscurité de
sa pensée, afin de l'obliger à clarifier sa pensée. Pour
cela, une distanciation est nécessaire par rapport aux
paroles prononcées. L'élève dont le propos n'est pas
compris des autres peut se sentir agressé, il faut donc
apprendre à entendre le désaccord de l'autre.
Lorsqu'on évoque un élève qui est bon à l'oral, on fait
souvent allusion à l'élève qui intervient le plus souvent
pour répondre à des questions, ou exprimer une
réaction, un avis personnel ponctuellement et dans
l'instant. Les démarches qui suivent, désirent dépasser
cette étape dans la prise de parole
Qu’est ce
que l’oral?
Quelle didactique de l ’oral

Le champ des compétences visées :

1- Finalités où visées psychologiques : oser parler,


oser l'oral.

2-Compétences linguistiques : expliquer,


argumenter, écouter... Faire comprendre à l'élève
qu'il existe des codes langagiers qui varient selon les
situations d'emploi. L'attention portée aux
apprentissages est donc primordiale : verbaliser,
échanger pour construire un savoir. Mais pour cela
l'activité orale doit être rigoureusement préparée,
pour permettre la participation de tous, pour obliger
les élèves à s'interroger, à discuter avec les autres.
Il apparaît essentiel de favoriser des situations
d'échanges entre les élèves, sans pour autant les
diriger, et durant lesquelles l'accent est mis sur la
confrontation des opinions et la reformulation si
nécessaire des différentes interventions.
Travailler sur l'oral induit nécessairement une
réflexion sur le partage et l'usage de la parole en
classe. Dans ce cas de figure, le rapport enseignant
-élève change : l'enseignant n'est plus le seul à
détenir le savoir, il devient un accompagnateur de
projet, un spectateur.
Il est primordial que l'enseignant sache se limiter
à un rôle d'arbitre, extérieur au débat. En effet
l'autorité de l'enseignant peut briser l'échange,
une prise de position de sa part peut aboutir à
fixer le débat .C'est entre eux que les élèves
doivent débattre.
La compréhension orale: objectifs
La compréhension orale est une compétence qui vise
l’acquisition progressive :
1-Des stratégies d’écoute
2-La compréhension d’énoncés à l’oral.
Il ne s’agit pas d’essayer de tout faire comprendre
aux apprenants, qui ont tendance à demander une
définition pour chaque mot. L’objectif est
exactement inverse. Il est question au contraire de
former nos auditeurs à devenir plus sûrs d’eux, plus
autonomes progressivement.
L’ apprenant va réinvestir ce qu’il a appris en classe
et à l’extérieur pour faire des hypothèses sur ce qu’il
a écouté et compris.. Il va se rendre compte que les
activités de compréhension orale vont l’aider à
développer de nouvelles stratégies qui vont lui être
utiles dans son apprentissage de la langue.
L’ apprenant sera progressivement capable de:

- Repérer des informations.

- Les hiérarchiser.

- Prendre des notes, en ayant entendu des voix


différentes de celle de l’enseignant, ce qui
aidera l’élève à mieux comprendre à apprendre
de son voisin. En effet, on peut leur faire
écouter des documents sonores, avec des
rythmes, des intonations, des façons de parler
et des accents différents(en expression orale).
L’oral, envisagé dans une démarche communicative
et actionnelle.
Réfléchir sur la manière dont on enseigne la
compréhension et l’expression orales
Comment faire enseigner la compréhension orale

Qu’est-ce que « comprendre » ?


« Comprendre signifie accéder au sens fondamental
d’un document lu ou écouté. »

Dans l’enseignement/apprentissage, cela signifie que


l’acquisition commence par l’écoute ; la
compréhension peut être ensuite suivie d’une activité
d’expression (orale ou écrite). La compréhension
orale précède l’expression orale
Une démarche dynamique en situation interactive
doit être proposée pour les apprenants .Démarche
oralisée en situation d’interaction en vue de
déterminer la capacité de l’écoute de la perception et
d’analyse chez l’apprenant.

Favoriser l’expression libre et les échanges c’est


rendre l’apprenant actif et en grande partie
responsable de son apprentissage .

Le travail de la compréhension orale se fait sur le


contenu et non pas les mots ou les phrases isolées: le
contexte joue un rôle très important dans la
compréhension orale .
Activités :Quelles situations d'oral créer en classe ?

Le cadre

Le cadre joue un rôle déterminant .


- Tables en U
- Tables en cercle
- Tables organisées pour accueillir de petits groupes,
- Amphithéâtre.
- Supports visuels tel le vidéo projecteur, le data-
show, les supports publicitaires, affiches
et autres supports.
Le rôle de l’enseignant en compréhension orale

-Écoutez avec un véritable intérêt quand l’apprenant


vous parle. (La personne la plus intéressante est celle
qui s'intéresse à vous)
- Soyez disponible et patient.
-Variez les supports et genres que ce soit des
chansons, des poèmes.
- Encouragez les commentaires des apprenants quand
vous lisez.
- Exposez vos apprenants au ludique. Ce qui est
intéressant va varier beaucoup d'une personne à
l'autre.
- Soyez toujours à leur écoute.
Les caractéristiques de l’apprenant.
Les connaissances antérieures sont d’un apport
primordial pour l’apprenant .Elles sont utiles dans les
modèles interactifs de compréhension orale.

Les supports la longueur d’un support texte peut nuire


à la compréhension orale surtout en écoute et
perception donc:

* Bien choisir le texte ou le support selon le niveau réel


des apprenants et selon aussi leurs centres d’intérêt.

* Répéter les écoutes

* Lire à une vitesse normale (le débit peut aussi nuire à


l’écoute).
Les étapes de la compréhension orale
1- La pré écoute
2- L’écoute
3- Après l’écoute
L’apprenant doit s’intégrer en s’adaptant à la
situation, s’ il refuse il devient passif et ne
communique plus avec les autres .
L’apprenant doit mobiliser ses connaissances ce
qui l’amènera vers la tache à accomplir :la
compréhension proprement dite
Interactions
Les interactions enseignant/apprenants :
Une des missions les plus importantes des enseignants
dans l’enseignement/apprentissage est devenue de
réaliser des interactions avec leurs apprenants. Elles
sont fondamentales car l’interactivité est le moteur de
l'apprentissage en classe, à partir de supports variés
par le déclenchement de prise de parole.
Ces interactions devront être organisées, gérées et
évoluées par le professeur. Bien que son but de
transmettre un savoir soit le même, l’enseignant se doit
surtout de laisser ses apprenants faire en donnant des
tâches à accomplir aux étudiants, il sollicite leurs
capacités de déduction et de découverte et les invite à
construire leur propre savoir. L’enseignant doit animer
des interactions au sein de sa classe.
Rôle de l’enseignant et interaction enseignant –apprenant
Situation pédagogique
Les interactions multiples

Les interactions sont multiples :


•Verticales (enseignant > apprenants)
•Horizontales (apprenants > apprenants),
•Selon les dispositifs d'enseignements adoptés
(groupe classe/ par paires/ petits groupes/etc.).

DEROULEMENT D‘UNE SEANCE


DE COMPREHENSION ORALE
L’expression orale
Comment enseigner l’expression orale ?

La didactique de l’expression orale est de faire


acquérir des savoirs faire, relatifs à l’apprentissage
de la production orale chez les apprenants.

L’expression orale ou production orale est une


Comment compétence
enseigner l’expression orale : que les apprenants doivent acquérir
progressivement et qui consiste à s’exprimer dans
des situations diverses.

Il s’agit d’instaurer un rapport interactif entre un


émetteur et un destinataire ou récepteur. L’objectif
se résume en la production d’énoncés à l’oral dans
des situations de communication.
Dans le cadre de la classe entière ; un élève ne
comprend pas une consigne, le sens d'un document :
pourquoi ne pas demander à un ou deux camarades
une première reformulation destinée à combler
l'incompréhension, puis une seconde reformulation
émise cette fois par l'élève demandeur. Cette
démarche met en place spontanément un trinôme
dans lequel chaque acteur doit faire l'effort d'être
compris, l'enseignant n'intervenant éventuellement
que pour distribuer la parole et apporter une aide
ponctuelle .

On peut imaginer la constitution de binômes, au sein


desquels les élèves s'interrogent à tour de rôle à
partir d'un nouveau sujet de débat. Chaque élève
pose à l'autre une question et lui demande de la
reformuler.
Expression orale: problèmes
Les difficultés de l’expression orale sont liées à:
- Problèmes de la prononciation
- Problèmes liés au rythme et à l’intonation.
- Problèmes liés à l'affectif et à l’attention
- La grammaire de l’oral.
La démarche à suivre
- Relier les supports déjà exploités dans la
compréhension orale L’objectif sera d’aider les
apprenants à réemployer les structures syntaxiques et
le lexique déjà acquis.
- Développer l’imagination et la créativité des
apprenants. N’oubliez pas qu’un dialogue entre le
professeur et l’apprenant sous forme de
questions/réponses est limité. Ce type d’échanges,
exclusivement scolaire donc traditionnel, ne place pas
les interlocuteurs dans une situation de
communication de la vie quotidienne .
Il convient de développer entre les élèves des
dialogues en contexte.
L’organisation spatiale dans la classe doit permettre
aussi de tels échanges : disposition des tables en U,
afin que les élèves puissent se faire face, et
aménagement d’un espace libre, espace scénique,
destinés aux simulations. Le rôle du professeur est
alors celui d’un animateur, absent de la
conversation(effacement mais pas totalement), mais
vigilant face aux problèmes linguistiques et
communicatifs des apprenants auxquels il remédiera
ultérieurement.
Des exemples de sujets d’expression orale
1. Exemples de jeux de rôles: Il est important
d’adapter le lieu à ce type d’exercice. En effet, il est
important qu’un espace scénique soit aménagé dans
les classes avant de travailler ce type d’activités.
2. Exemples de sujets de débats
Les sujets de débats sont de type argumentatif
- Organiser des débats en classe, car ils doivent
maîtriser le vocabulaire de l’argumentation, savoir se
justifier…
- Ne passez pas plus de temps sur un débat.
- Faites les réfléchir avant à la maison sur tel ou tel
sujet.
- Mettez les en groupes, et ils en discutent pendant
quelques minutes entre eux avant de constituer deux
groupes et d’organiser une confrontation orale. Avec
le temps ils arriveront à débattre donc le savoir être
doit commencer par écouter l’autre, accepter son
choix, laisser l’autre évoquer son point de vue,
n’intervenir qu’après avoir pris connaissance de
l’avis de l’autre etc…
L’apprenant peut comprendre assez pour pouvoir
répondre à des besoins concrets à condition que la
diction soit claire et le débit lent.
Il peut comprendre des expressions et des mots
porteurs de sens relatifs à ses domaines de priorité
immédiate (par exemple, informations
personnelles, achats, emplois, sciences et
techniques). L’interdisciplinarité d’ou une
compétence transversale

L’apprenant peut comprendre une intervention si


elle est lente et soigneusement articulée et
comprend de longues pauses qui permettent d’en
assimiler le sens.
Évaluer l’oral
Comment évaluer les compétences orales?
Elle permettra de mieux connaître les outils
d’évaluation en compréhension et en expression
orales, et de créer ensuite des grilles propres à
chaque enseignant pour ses apprenants .
Les outils d’évaluation en compréhension orale
Les outils pour évaluer cette compétence sont
Comment évaluer les compétences orales

divers.
- QCM (questionnaires à choix multiples).
- Des exercices d’appariement.
- Des questionnaires à réponses ouvertes et
courtes.
- Des tableaux à éléments manquants .
L’utilité de la reformulation à l’oral

La reformulation ou la question de la reprise


de ce qui est dit
REFORMULER permet de:
- Construire la pensée,
- Développer l'efficacité de communication
- Éclaircir un propos
- Réussir à échanger,
- Mémoriser les connaissances.
Schéma reformuler
Images, dessins ,photos en CO
Il s’agit généralement d’un travail double.
- Dans un premier temps identification du document
qui est proposé et description de ce qu’on voit.
- Puis, dans un deuxième temps, développement des
idées que ce document inspire.
Cette simple exposition de la consigne permet déjà de
comprendre que l’exposé sera composé d’une
introduction et deux parties
-Introduction : identification du document
•première partie : description détaillée
-deuxième partie : interprétation
Identification du document
L’identification de document est, elle aussi, une
épreuve assez courante : en général vous serez
confrontés à des photocopies (hélas, en noir et
blanc et pas toujours d’excellente qualité) de:
• publicités tirées de revues, journaux .
• petites annonces.
• des tracts.
• dessins humoristiques provenant de journaux,
quotidiens ou de bandes dessinées.
• des photographies.
• des dépliants touristiques ou publicitaires.

En principe ces documents contiennent peu ou pas


de texte du tout. Le code iconographique domine le
code linguistique.
Description du document
ex: le récit de voyage

Dans la première partie, l’apprenant doit décrire ce


qu’il voit , en utilisant Le vocabulaire le plus varié
possible.

Leur demander de structurer leur description avec


les indications spatiales comme : au premier plan,
au second plan, à l’arrière-plan, au fond de
l’image, à droite, à gauche, dans le coin
inférieur/supérieur, au centre etc.

Et varier les constructions verbales : nous voyons,


on peut voir/observer, se tient, il y a, on
remarque...