Vous êtes sur la page 1sur 22

Chapitre 1: Agents,

Marchés et Activités
Economiques

1
Introduction
Pour satisfaire ses besoins et améliorer sa condition de
vie, l’homme procède à des actes de production et
d’échange de biens et services destinés à être utilisés.
Cela nécessite une accumulation de richesses et pose
des problèmes de financement.
Ces actes sont assurés par des agents économiques.
L’ensemble de l’activité économique est schématisée
dans un circuit économique reliant les agents :

2
Schéma 1: Représentation du circuit économique

3
Le circuit économique

On appelle circuit économique une représentation schématique de


l’activité économique dans laquelle les liaisons entre les agents
économiques traduisent des flux.
Le flux est qualifié de réel lorsqu’il mesure la quantité de biens et services
échangée à l’occasion d’une opération et il est qualifié de monétaire
lorsqu’il mesure la quantité de monnaie échangée suite à cette opération.
La rencontre des .flux réels et monétaires se fait sur un marché.
Le marché est le lieu (réel ou fictif) où se confrontent des offres et des
demandes et où se déterminent les prix des produits échangés

4
I. les opérations macroéconomiques
Les principaux aspects de l’activité économique sont
regroupés sous trois grands thèmes :
1. Les opérations sur Biens & Services B&S
2. Les opérations financières
3. Les opérations de répartition

I.1. Les opérations sur B&S


Les opérations sur B&S retracent l’origine des B&S
disponibles dans l’économie nationale (ressources) et
l’utilisation de ces B&S (emplois) pendant l’année
considérée.

5
Pour un produit donné, l’origine peut être une production
nationale ou une importation

Ressources=Production+Importation

et un produit peut avoir trois utilisations principales:


consommation, investissement et exportation
Emplois=Consommation+Investissement+Exportation
I.2. Les opérations financières
Les opérations sur B&S concernent donc:
a) La production
b) La consommation
c) L’investissement

6
a) La Production
La production est l’activité de création de B&S nécessaire à la satisfaction des besoins
humains (se nourrir, s’habiller, se déplacer, de divertir,…)
• Par définition,
………………………………………………………………………………………………
……………………………………………..
• Le produit, appelé aussi, « ………………. », est le résultat de l’activité productive. Il
englobe non seulement les biens matériels mais aussi les services. Il est à distinguer de
l’input qui est : tout bien et service utilisé pour fabriquer d’autres biens.

7
On distingue deux types de production: production
marchande et production non marchande

• La production marchande concerne les services individuels


acquis sur le marché;
• Par contre, les services collectifs fournis par les
administrations gratuitement ou à prix inférieur ou égal à
leur coût de production (exemple: éclairage des rues,
sécurité, défense, éducation, santé, services rendus par les
associations…), sont considérés comme production non
marchande.

8
b) La Consommation
On distingue deux types de consommation:
La Consommation Intermédiaire (CI): …………………de B&S dans le
but de produire d’autres B&S.
 Elle concerne tout acte par lequel des B&S sont transformés ou
détruits au cours du processus de production.

Par exemple: une entreprise produisant du mobilier aura besoin de bois


(matière première incorporée dans le produit) mais aussi d'électricité pour
assurer le fonctionnement des machines (dépenses d'énergie détruite au
moment de la production) et des services comptables qui disparaîtront
également
9
La Consommation finale (CF): est l’utilisation définitive
d’un bien ou service sans que cela donne lieu à une
production quelconque.
Consommation finale totale=consommation finale
des ménages + Consommation finale des
administrations

10
c) L’Investissement
L’Ivt est l’acquisition de biens durables pour en produire
d’autres. En comptabilité nationale, deux types
d’investissement sont retenus: la formation brute du capital
fixe (FBCF) et la variation de stocks
-La formation brute du capital fixe désigne en comptabilité
nationale, l’investissement matériel de l’ensemble des agents
économiques; c-à-d l’ensemble des dépenses consacrées à
l’acquisition de biens de production durables (durée de vie
supérieure à un an)
- La variation des stocks: se rapporte aux biens non
durables conservés pour une utilisation ou une vente
ultérieure. Il s’agit de l’augmentation ou de la diminution de
tous les biens en stocks: matières premières, produits semi-
finis ou produits finis

11
L’Investissement est–il seulement matériel?
En quoi consiste l’investissement immatériel?

 Voir chapitre 2 pour plus de détails sur l’Investissement

12
d) Le commerce extérieur (M&X)
Cette opération porte sur les exportations et les importations de biens
et services entre les agents résidents et les agents non résidents.
Les importations (M): valeur des B&S produits par des agents
économiques étrangers et achetés par des agents économiques
nationaux.
Les exportations (X): valeur des B&S produits par des agents
économiques nationaux et vendus à des agents économiques
étrangers.

13
L’équilibre des opérations sur B&S est résumé par
l’égalité macroéconomique suivante:
P+M=CI+CF+FBCF+ΔS+X,

Où (X-M) représente le solde commercial de la nation.


Si le solde est positif, la balance des paiements est
excédentaire; si X-M est négatif, la balance est
déficitaire
Cette égalité signifie que chaque produit possède forcément
une origine; c’est un produit de l’économie nationale ou une
importation et une destination: consommation, investissement,
stockage ou exportation

14
15
I.2. les opérations de répartition

Les richesses créées suite à la production seront réparties


entre ceux qui ont contribué à leur création ou leur
propriété et l’Etat. Selon la fonction qu’ils remplissent dans
la production, ils recevront soit des revenus du travail, soit
des revenus de propriété ; l’Etat prélève des impôts.

Cette répartition est dite primaire parce qu’elle est suivie


d’une répartition secondaire par laquelle l’Etat intervient
pour atténuer les inégalités provoquées par la répartition
primaire.

16
I.3. Financer

L’échange et la répartition de la production se réalisent par


un intermédiaire : la monnaie.
Les moyens de paiement utilisés (monnaie, cartes bancaires,
chèques, etc. ) sont des créances pour les uns et des dettes
pour les autres.
Toutes les opérations de création et de circulation qui s’y
rapportent sont qualifiées de financières. Elles se traduisent
pour un agent, par une modification du montant de ses
créances et de ses dettes.

17
II. les agents économiques

Tous les individus sont concernés par la vie


économique en accomplissant des actes économiques
différents. Les uns à titre principal, les autres à titre
secondaire. Ils seront regroupés par agent selon leur
fonction principale.
On distingue 5 catégories d’agents économiques.

18
II.1. Les entreprises
Les entreprises sont des agents économiques dont la fonction
principale
………………………………………………………………………
………………………………………………………………………..
.
II.2. Les ménages
Ils regroupent les individus ayant la même résidence principale et
pour fonction principale la consommation. Ils déploient des efforts
en vue d’obtenir les quantités de biens et de services nécessaires
pour la satisfaction de leurs besoins. Leurs efforts sont rémunérés
par des revenus primaires auxquels s’ajoutent des revenus de
transfert.

19
II.3. Les administrations

Elles regroupent les administrations publiques centrales (l’Etat et


les organismes qui lui sont rattachées), les collectivités locales
(municipalités), les organismes de sécurité sociale ainsi que des
administrations privées (syndicats, associations, partis politiques).

Elles occupent une fonction essentielle de redistribution des


ressources qu’elles perçoivent (prélèvements obligatoires,
contributions volontaires de leurs membres en rendant de
multiples services aussi bien aux entreprises (infrastructure,
subventions…) qu’aux ménages (éducation, santé, bourse…). Les
services fournis ne font pas l’objet de transactions sur un marché.
Ils sont gratuits ou quasi-gratuits.

20
II.4. Les institutions financières
Elles regroupent des institutions telles que les banques, les assurances.
Elles mettent en relation ceux qui disposent de surplus de ressources
monétaires et ceux qui en ont besoin de façon à mettre à la disposition
de l’économie les disponibilités monétaires nécessaires à son
fonctionnement.

II.5. L’extérieur ou reste du monde


Il regroupe l’ensemble des personnes non résidentes ayant des relations
avec les résidents. Ces relations sont de natures diverses : commerciales,
monétaires ou financières.
Un agent est qualifié de résident s’il exerce son activité depuis au moins
un an sur le territoire national.

21
II.6. Les équilibres économiques
En économie fermée
L’ensemble des biens et services produits dans une économie
constitue son offre globale, en d’autres termes ses ressources (Y).
Ces ressources sont utilisées en consommation, en investissement et
en dépenses publiques (G) qui constituent la demande globale
(C+I+G).
Si on désigne par Y l’offre globale, C la consommation, I
Investissement et G les dépenses publiques. L’égalité entre ressources
et emplois permet d’écrire :
Y = C + I+G
En économie ouverte
Les importations (M) s’ajoutent aux ressources de l’économie, les
exportations (X) constituent la demande extérieure. On aura alors :
Y+M = C+I+G+X. 22