Vous êtes sur la page 1sur 9

Démarrage 1

Quand vous appuyez sur l'interrupteur« marche/arrêt » de votre ordinateur, il se passe un certain nombre
de choses avant même que votre PC n'essaye de charger un système d’exploitation.
Tout cela est le signe d’une activité due à l'exécution d'un certain nombre de programmes. Les premiers à
être exécuté servent à tester le matériel afin de vérifier que tous ses composants fonctionnent correctement
et de vous avertir en cas de problème.
Ces opérations sont effectuées par le POST (le Power-on Self Test, ou test de mise sous tension. Cette
procédure s'appelle « le démarrage ».
Quand le test de mise sous tension détecte une erreur au niveau de l'affichage, de la mémoire, du clavier
ou d'autres composants de base, il affiche un message d'erreur à l'écran et, au cas où votre écran ferait
partie de l'anomalie, il émet une série de bips sonores.

Démarrage à froid

Un démarrage type est constitué de la séquence d'événements suivante

1- L'ordinateur est mis sous tension.

2- L'alimentation effectue un autotest. Lorsque toutes les tensions et toutes les intensités atteignent un
niveau acceptable, l'alimentation indique que le courant est stable et envoie le signal de power - Good à la
carte mère.

3- La puce d'horloge du microprocesseur reçoit le Power Good et cesse d'envoyer un signal de


réinitialisation au microprocesseur.

4- un signal électrique suit un chemin préprogrammé permanent vers le processeur, afin d'éliminer les
données restantes dans les registres de mémoire à l'intérieur de la puce. Le signal remet le compteur de
programmes (un registre du Processeur) à une valeur déterminée. Pour les AT et les ordinateurs plus
récents, cette valeur est de FFFF : 0000 hexadécimale. La valeur du compteur indique au processeur
l'adresse de la prochaine instruction à traiter. Dans ce cas, l'adresse FFFF: 0000 représente l'emplacement
permanent du début d'un programme de démarrage stocké dans des puces de mémoire morte (ou ROM).
Ces puces contiennent le BIOS du PC (Basic Input/Output System en anglais, ou le système
d'entrée/sortie de base).

EL BRAHMI FOUAD
Démarrage 2

5- Le processeur se sert de l'adresse pour trouver et invoquer le programme de démarrage BIOS de la


mémoire morte. A son tour, ce programme invoque une série de contrôles système, appelés le POST (test
de mise sous tension). Au début, le processeur se contrôle et vérifie le programme du POST en lisant du
code à différents endroits, et en le comparant à des enregistrements permanents et identiques

6 Le processeur envoie des signaux via le bus système (Bus les circuits qui relient tous les composants les
uns aux autres afin de vérifier leur bon fonctionnement. Toutes les erreurs susceptibles de survenir à ce
stade sont signalées par des messages sonores car le système d'affichage ne s'est pas encore initialisé. '

EL BRAHMI FOUAD
Démarrage 3

7 Le POST vérifie la mémoire de la carte vidéo et les signaux vidéo qui commandent l'affichage. Ensuite,
il ajoute le code BIOS de la carte vidéo au BIOS global et à la configuration de la mémoire. A ce moment-
là, vous verrez les premiers affichages sur le moniteur de votre Pc

8 Le POST effectue une série de tests afin de s'assurer que le puces de mémoire vive (ou RAM)
fonctionnent correctement Le processeur écrit des données à chaque puce qui les lit en le comparant à
celles envoyées la première fois. Pendant ce tes un compteur s'affiche à l'écran, indiquant la quantité de
mémoire ainsi vérifiée.

EL BRAHMI FOUAD
Démarrage 4

9 Le processeur vérifie que le clavier est bien raccordé au PC et détecte si une touche a été pressée

10 Le POST envoie des signaux à travers des chemins spécifiques du bus vers des lecteurs de disquettes et
attend une réponse qui détermine les lecteurs présents.

EL BRAHMI FOUAD
Démarrage 5

11 sur les AT et les PC plus récents, les résultats du POST sont comparés à un enregistrement sur une puce
CMOS particulière qui sert de référence pour les composants installés. La puce CMOS est une sorte de
puce de mémoire qui conserve ses données même quand l'ordinateur est mis hors tension, grâce aux
petites quantités d'électricité 'fournies par une pile. Tout changement à la configuration, de base du
système doit être sauvegardé sur la puce CMÔS d'un PC doté de cette fonction. Seuls le PC d'origine et
les XT ne disposent pas de cette fonction CMOS.

12 Sur les systèmes qui contiennent des composants équipés de leur propre BIOS (comme certaines
cartes contrôleurs de disques SCSI), ce code BIOS est reconnu et incorporé dans le BIOS et dans la
configuration de la mémoire du système. Il est possible que les derniers PC exécutent une opération de «
Plug and Play » « branchez, ça marche ») afin de répartir les ressources système entre les différents
composants, Le PC peut désormais passer à l'étape suivante de la procédure de démarrage : le chargement
d'un système d'exploitation à partir d'un disque.

EL BRAHMI FOUAD
Démarrage 6

Démarrage à partir d’un Disque

Après avoir lancé le POST pour vérifier touts les composants matériels du PC, le programme de
démarrage (situé sur les puces BIOS de l'ordinateur) vérifie si le lecteur A contient une disquette formatée.
Si le lecteur en contient une, le programme recherche, dans des endroits spécifiques de la disquette, les
fichiers qui comprennent les deux premières parties .du système d'exploitation. Normalement, ces fichiers
système ne sont pas visibles. Chacun est marqué d'un attribut spécial qui le « cache » lors de l'exécution
de la commande DIR sous DOS. Pour les systèmes MS-DOS, ces fichiers s'appellent IO.SYS et
MSDOS.SYS. Si le lecteur de disquettes est vide, le programme de démarrage cherche ces fichiers
système sur le lecteur C (le disque dur). Si une disquette de démarrage ne contient pas ces fichiers, un
message d'erreur est généré par le programme de démarrage.

Après avoir trouvé un disque qui contient ces fichiers système, le programme de démarrage lit les données
sur le premier secteur du disque et les copie vers des endroits spécifiques de la mémoire vive. Ces
informations représentent le secteur amorce de DOS. La position du secteur amorce est identique sur tous
les disques formatés. Il occupe environ 512 octets, juste assez de code pour exécuter le chargement des
deux fichiers système cachés. Après que le programme de démarrage du BIOS a chargé le secteur amorce
en mémoire (à l'adresse hexadécimale 0000 :7C00), le BIOS se met à cette adresse, et passe la main au
secteur amorce.

EL BRAHMI FOUAD
Démarrage 7

Le secteur amorce prend le relais, et charge IO. SYS en mémoire vive. Le fichier IO.SYS étend les
capacités du BIOS et comprend une routine appelée SYSINIT qui s'occupe du reste des procédures de
démarrage. Après le chargement de IO. SYS, le secteur amorce n'est plus nécessaire et la place qu'il
occupe en mémoire vive est prise par d'autres données.

SYSINIT prend contrôle du démarrage et charge MSDOS.SYS en mémoire vive. Ce fichier travaille en
parallèle avec le BIOS afin de gérer des fichiers, d'exécuter des programmes et de répondre aux signaux
venant du matériel.

Sous DOS, SYSINIT cherche un fichier appelé config.sys dans le répertoire racine de la disquette de
démarrage. Si CONFIG. SYS existe, SYSINIT force MSDOS. SYS à exécuter les commandes contenues
dans ce fichier. CONFIG. SYS est un fichier créé par l'utilisateur. Ses commandes donnent au système
d'exploitation les instructions nécessaires à la gestion de certaines opérations, tel le nombre possible de
fichiers ouverts simultanément. CONFIG. SYS peut aussi contenir des instructions relatives au
chargement de pilotes de périphériques. Ces pilotes sont des fichiers contenant du code qui augmente les

EL BRAHMI FOUAD
Démarrage 8

capacités du BIOS, et le rende capable de contrôler la mémoire ou des périphériques.

SYSINIT ordonne à MSDOS.SYS de charger le fichier COMMAND.COM. Celui-ci appartient au


système d'exploitation et comprend trois parties. Dune de ces parties consiste à augmenter encore plus les
fonctions d'entrée/sortie. Cette partie se charge en mémoire à côté du BIOS et s'intègre au système
d'exploitation.

La deuxième partie de COMMAND.COM contient les commandes internes de DOS (DIR, COPY, TYPE,
etc.). Elle se charge dans la partie haute de la mémoire vive conventionnelle. Par conséquent, si des
applications ont besoin de cette partie de la mémoire, elle peut être reprise.

EL BRAHMI FOUAD
Démarrage 9

La troisième partie de COMMAND.COM sert uniquement une fois avant de disparaître. Cette partie
cherche un fichier qui s'appelle AUTOEXEC.BAT dans le répertoire racine. Ce fichier est créé par
l'utilisateur et comprend une série de commandes DOS en fichiers < batch » ainsi que les noms des
programmes lancés à chaque démarrage. Dès que le fichier AUTOEXEC.BAT a été exécuté, l'invite de
DOS apparaît (à moins que le fichier AUTOEXEC.BAT n'appelle un autre programme d'application ou un
interpréteur de commande, auquel cas l'utilisateur pourra faire fonctionner son ordinateur sans voir la
moindre invite de DOS).

A présent, le PC a termine le démarrage et reste prêt à l'emploi.

EL BRAHMI FOUAD