Vous êtes sur la page 1sur 1

O Trovador

Evaldo Gouveia e Jair Amorim

« « « « « ««ˆ« «« «« ««
24 ‰ ««j « « « « « «
œ»»» ˆ« «ˆ« ««ˆ« ««« œ»» . Jœ»» ˆ« ˆ«« «« «« œ»» «ˆ« ˆ« « « «ˆ« «« «« «« «« «««ˆ «««
Dm E Am F Ddim E

ˆ
« »
œ
» »
=======================
& » l ˆ« l » l ˆ« _«ˆ« l » l ˆ« _««ˆ l _«ˆ« «ˆ = «ˆ l

‰ « »
œ «
« « « « « ‰ ««ˆ« ««
Am F E Am B Fdim

Ó »
œ « « ˙
& __«««˙
========================
l “ «j ˆ« »» »» l ˆ« ˆ« «ˆ« «ˆ« l #ˆ««« #ˆ«« l »»» l ««j ˆ
« = ˆ« l
«
« « « « « « £ £« « «£
« « «« «« « «« « ‰ « »
œ « « « « ‰ « « «« «ˆ« ««ˆ«
E Am F Dm Am B Em

«

« «
ˆ« ˆ« «ˆ« l _«ˆ« ˆ« l ˙
« l «j » »
œ
» «
ˆ « «
«
ˆ «
ˆ œ
»
l »» « l «
ˆ «
«
ˆ «
ˆ ˆ
========================
& ˆ« » » l ˆ« =l
£ £
««ˆ« «« £‰ «« «« «««ˆ «« «« «« « ««ˆ« «« «« ««
‰ « »
œ ««
F E Bm E Am B

ˆ« l «ˆ «
ˆ
========================
& «
ˆ ˆ« l #ˆ
« «
ˆ« l Ó l j « » »
œ
»
ˆ« » » l «
ˆ « «
ˆ« ˆ« l #ˆ«« #ˆ« =l

« «
« «««ˆ ««« «« «« « « # #
« « « ‰ « « « « « « #
E Am F E Am E A

& œ»»» ˆ« ˆ« l ˆ« ««ˆ« _«««ˆ« l _«««ˆ« «ˆ« «ˆ« ««ˆ« l _«««


======================== l Ó l «j
ˆ
« #ˆ«« «ˆ« #ˆl «« «ˆ« «ˆ« «ˆ« l l =
_«˙
### B « ‰ « « ««˙« ‰ « «« «
Bm E A Am

«
« «
ˆ
« ˙
»
» «
« «
« «
« «
« « «
« «
« « «
========================
& #ˆ« l » l «
ˆ
ˆ« ˆ«
j l «
ˆ «
ˆ l
ˆ« «ˆ _««ˆ « ˆ l l «ˆ «ˆ =
n_«j _«ˆ« l
E £ £
## # ««
C#m
£ «
F# m
£ £ « « « « « «
£‰ £ «« «« «ˆ« «« « £‰ «« «« «« «« «ˆ« ««ˆ «ˆ« «« ««ˆ «ˆ« «« «« «« « «£ « £
« «
D E B Bm E

« « « «
«ˆ« n_«ˆ« «ˆ« «ˆ l « _«« l _«««_««ˆ« _«««ˆ «ˆ« l ˆ« «ˆ« l ˆ« ˆ« «ˆ ˆ« l ˆ« #ˆ«« l «ˆ «ˆ ««ˆ _«««ˆ ««ˆ#ˆ
« ˆ «« l
========================
& «ˆ ˆ =
### «« «« « «« « « « « F#
« « « « E#dim E
««ˆ« «ˆ« nˆ«« ˆ««« «« ««« « « «« ««
«
A B Dm Am Am

« « « « « œ
»
«ˆ« «ˆ« ˆ« «ˆ« l ˆ« ««ˆ «ˆ ««ˆ l #ˆ«« ˆ« l »»
========================
& l ˆ«« n_««ˆ« l _««ˆ« «ˆ« nˆ« ˆ«« l __«««˙ =l
«

Sonhei que era um dia um trovador dos velhos tempos que não voltam mais
Cantava assim a toda hora as mais lindas modinhas do meu tempo de outrora
Sinhá mocinha de olhar fugaz se encantava com meus versos de rapaz
Qual seresteiro ou menestrel do amor a suspirar sob os balcões em flor
Na noite antiga do meu Rio, eu passava a cantar
Novas trovas em provas de amor ao luar e via, então de um lampião de gás
Na janela a flor mais bela em tristes ais.

Vous aimerez peut-être aussi