Vous êtes sur la page 1sur 5

Expression écrite avec les TICE pour les débutants

Travail réalisé lors d’une séquence sur les chevaliers au Moyen-Âge. Les étapes mettant en jeu les TIC sont en bleu.

Conditions matérielles : tableau blanc normal ; vidéoprojecteur ; capteur et stylet interactifs (TBI mobile, Ebeam projection) ; logiciel E-beam, souris et clavier sans fil ; connexion Internet.

La séquence :

Fiche de recherches sur le chevalier et la dame : séance au cdiet clavier sans fil ; connexion Internet . La séquence : Lecture cursive (accompagnée d’un questionnaire)

Lecture cursive (accompagnée d’un questionnaire) préalable de Enéa la Cathare d’Adeline Yzac ou Le chevalier au cursive (accompagnée d’un questionnaire) préalable de Enéa la Cathare d’Adeline Yzac ou Le chevalier au bouclier vert d’Odile Weulersse.

Etude d’extraits des Chevaliers de la Table Ronde ( Arthur et Excalibur, la Table Ronde, Yvain, le Chevalier Chevaliers de la Table Ronde ( Arthur et Excalibur, la Table Ronde, Yvain, le Chevalier au lion)

Les compléments essentielset Excalibur, la Table Ronde, Yvain, le Chevalier au lion ) Les temps du récit :

Les temps du récit : le passé simpleYvain, le Chevalier au lion ) Les compléments essentiels Expression orale : Quelles seraient, à votre

Expression orale : Quelles seraient, à votre avis, les qualités et les devoirs d’un chevalier d’aujourd’hui ? Qui, de nos jours, peut être qualifié de chevalier des devoirs d’un chevalier d’aujourd’hui ? Qui, de nos jours, peut être qualifié de chevalier des temps modernes ?

peut être qualifié de chevalier des temps modernes ? Expression écrite : Ecrire un récit ayant

Expression écrite : Ecrire un récit ayant pour cadre le Moyen-Âge.

Déroulement du travail d’expression écrite

Présentation du texte qui sera projeté au tableau et distribué aux élèves

Par un soir d’automne, Corentin rencontra le Chevalier Dérouté. Le ciel était noir, avec une dernière lueur orange et bleue à l’horizon du couchant. Bientôt, il n’y aurait plus que les lumières de la banlieue pour éclairer la nuit. (…)

-On me nomme le chevalier Dérouté et déjà je ne suis plus que cendre et poudre… Quel est ton nom, damoiseau 1 ?

- Corentin, m’sieur.

-Eh bien, Corentin… prends ce cheval. Il s’appelle Beautournoi et jamais chevalier n’eut plus ferme ni plus vaillant palefroi… Tu sais monter, au moins ?

- J’ai fait un stage poney en classe nature.

- Prends Beautournoi et continue la quête. Retrouve pour mon espérance le chemin du Royaume, fléchis le genou devant la Reine et rends hommage au Roi, écoute les demandes, pars pour la grande et belle aventure !

- C’est que je n’ai pas beaucoup de temps. Tatie Jeanne doit commencer à s’énerver.

C’est ma tante. Elle s’occupe de moi, et c’est toute une histoire si j’arrive en retard.

- Ainsi sont les dames, Corentin. Elles ne cessent de s’impatienter du retour de leur

chevalier. Mais le chevalier n’a pour valeur que l’aventure qu’il peut raconter à son retour… D’abord, il faut partir !

- Ce soir, c’est vraiment pas possible. Demain, j’ai contrôle de maths et…

- Corentin, prends mon gantelet ! Il te donnera vigueur et courage, il sera ton compagnon contre les sortilèges ; tu n’es pas encore chevalier et il te faudra obtenir tes armes, trouver l’épée de ton mérite. Ce ne sera pas une mince affaire.

Le chevalier Dérouté tendit la main gauche, la main de son cœur, et Corentin se saisit machinalement du gant de fer.

Alain Demouzon, Les Contes d’Excalibur, Editions de La Table Ronde, 1993

Texte emprunté au manuel Texto 5°

1 Un damoiseau : un jeune homme qui n’est pas encore chevalier.

Compréhension du texte

Observation :

1. Où se situe l’histoire ? Relevez le mot qui l’indique.

2. Corentin et le chevalier vivent-ils à la même époque ? Justifiez votre réponse.

3. Que demande le chevalier à Corentin ? Pourquoi Corentin hésite-t-il ?

4. Relevez deux exemples de mots du Moyen-Âge.

5. Relevez les verbes au présent de l’impératif.

6. Travail d’écriture : Imaginez la suite de ce récit.

Ecriture du brouillon : le dictionnaire, le cahier, le livre Zéro faute pouvaient être utilisés.

Lecture du brouillon par le professeur qui souligne les erreurs et fait des remarques.

Correction du brouillon et rédaction.

Corrigé de l’expression écrite.

Les élèves étant pour la plupart en voyage à Londres, ceux qui restaient ont été réunis en une seule classe.

Projection du texte : travail avec le stylet et les couleurs

Lecture du texte support, réflexion sur le travail à accomplir qui sera reproduite au tableau : Que dit le texte ? Que me demande-t-on ? Qu’est- ce que l’on attend de moi ?

Utilisation du clavier et de la souris sans fil : un élève est secrétaire et à partir de la dernière phrase du texte support et de la réflexion menée auparavant, les huit élèves vont imaginer la suite du récit (tous ont souhaité à tour de rôle être le secrétaire). Les outils proposés pouvaient être d’abord la correction automatique, ensuite tout ce que l’on peut trouver sur Internet pour les aider en orthographe et en conjugaison.

Nous avons donc revu ensemble les temps du récit, la construction et les temps du dialogue, la ponctuation.

Trois séances avec les huit élèves ont été nécessaires pour aboutir à ce travail qui a suscité un débat entre les élèves et diverses négociations .

« Corentin se saisit machinalement du gant de fer et le mit ». Le chevalier Derouté l'aida à monter sur le cheval. Alors que Corentin se demandait comment le diriger, le chevalier poussa Beautournoi qui partit au galop.

Corentin, désorienté, avait du mal à rester sur la selle mais le chevalier le rattrapa et lui donna quelques conseils :

-Tâche de te tenir droit, de garder l'équilibre et de bien t'accrocher aux rênes. Pour trouver ton chemin, va toujours tout droit en suivant le soleil qui te conduira à une cave où tu t'endormiras.

Après quelques chutes, Corentin découvrit la cave où il s'endormit épuisé de fatigue. A son réveil, il sortit puis il se rendit compte que tout était différent : ses vêtements avaient changé, mais il avait toujours son gant de fer ; le paysage n'était plus pareil : il était beaucoup plus fleuri et plus vert.

Près du fleuve, il vit au loin des serfs en train de travailler la terre. Il alla les voir pour leur demander le chemin du château :

- Bonjour excusez-moi de vous déranger où pourrai-je trouver la demeure du Roi ?

- Vous allez à la première intersection, puis, vous prenez le chemin à gauche.

- D'accord, merci du renseignement !

Il se mit en route en suivant les instructions du serf. Arrivé devant le pont-levis, un garde l'interpella en lui interdisant le passage.

- Halte, on ne passe pas ! Pour accéder au château, tu devras répondre à cette énigme : quel est l'objet qui combat les sortilèges ?

-C'est le gantelet.

Le garde l'ayant laissé passer, Corentin entra dans le château et monta les marches du grand escalier en pierre. Une fois parvenu devant le Roi, il mit un genou à terre et rendit hommage.

- Mon seigneur, je suis envoyé par le chevalier Dérouté afin que vous me proposiez une quête.

- Vous devez libérer ma fille prisonnière du manoir gardé par un dragon. Recevez cette épée et ce bouclier.

Corentin prit les armes, puis il partit sauver la fille du Roi.

Alisson, Jérémy, Manon, Valentin, Nicolas, Guillaume, Timothée,Thomas.

Enfin, la correction de la rédaction a été faite devant chaque classe avec la collaboration des élèves qui l’avaient préparée. Leur texte a été ensuite projeté puis distribué à l’ensemble de la classe.

Le clavier sans fil est d’utilisation plus facile que le stylet, et le rendu est bien meilleur que l’écriture manuscrite.