Vous êtes sur la page 1sur 46

L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I

R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 1 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

ANNEXE I

BASES DE REALISATION DE L'OUVRAGE

Template No. 010301-11-PRC-0010- 2-T1-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 2 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

SOMMAIRE

1. INTRODUCTION .............................................................................................................................. 4
2. LOCALISATION DU SITE DE L’OUVRAGE .................................................................................... 4
3. CONDITIONS DU SITE D’IMPLANTATION ..................................................................................... 5
4. DEFINITION DE L’OUVRAGE.......................................................................................................... 6
5. DESCRIPTION GENERALE DES INSTALLATIONS DE L’OUVRAGE .......................................... 7
6. EXIGENCES GENERALES DE CONCEPTION DE L’OUVRAGE .................................................. 29
7. PHILOSOPHIE D’EXPLOITATION DE L’OUVRAGE ..................................................................... 43
8. PHILOSOPHIE DE CONTROLE DE L’OUVRAGE ......................................................................... 43
9. DOCUMENTS ET SCHÉMAS DE BASE DE CONCEPTION DE L’OUVRAGE .............................. 44
10. CODES, NORMES ET REGLEMENTS .......................................................................................... 45
11. SPECIFICATIONS ET STANDARDS ............................................................................................. 46
12. DONNEES SCIENTIFIQUES .......................................................................................................... 46
13. DOCUMENTATION ........................................................................................................................ 46

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 3 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

APPENDICES

Appendice 1 : Codes, normes, standards et règlements applicables

Appendice 2 : Spécifications générales de l’Ouvrage

Appendice 3 : Plans d’implantation du site & ouvrages existants

Appendice 4 : Données Bathymétriques

Appendice 5 : Données Géotechniques

Appendice 6 : Données Climatiques & Météorologiques

Appendice 7 : Données Météo-Océaniques

Appendice 8 : Données scientifiques

Appendice 9 : Description des installations existantes et projetées du Complexe GL1.K

Appendice 10 : Spécifications des utilités disponibles

Appendice 11 : Spécifications des produits

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 4 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

1. INTRODUCTION
SONATRACH , en tant que Maître de l’Ouvrage, et afin de répondre aux besoins actuels et
futurs en matière de chargement et de déchargement de produits diversifiés issus de différents
secteurs d’activités. a décidé de réaliser en EPCC, un Ouvrage constitué principalement d’une
nouvelle jetée GNL , d’infrastructures maritimes et d’installations portuaires supplémentaires
pour l’ensemble des activités liquéfaction, raffinage et pétrochimie et la reconversion des du
postes de chargement existants GNL M1 et M2 en postes de chargement GPL
Ces infrastructures maritimes et d’installations portuaires seront implantées au niveau du
nouveau port d'hydrocarbures de Skikda dénommé « Port El Djeddid »

Le présent document a pour objectif de définir les bases de conception et de réalisation de


l'Ouvrage.

2. LOCALISATION DU SITE DE L’OUVRAGE


Le site d’implantation de l’Ouvrage est localisé dans le port protégé existant de Skikda
dénommé « El Djeddid » qui comprend une digue principale orientée au Nord (Digue Nord) et
une digue secondaire orientée à l’Est (Digue Est), Il existe plusieurs jetées en exploitation à
l’intérieur du port.
Le port de Skikda « El Djeddid » est le 2ème port à hydrocarbures en Algérie intégré à la
plateforme industrielle de la zone de Skikda, avec un trafic annuel global d’environ 23 30
millions de tonnes.
Le site d’implantation de l’Ouvrage est délimité comme suit :
 Au Nord : Digue Nord (Brise-lames).
 Au Sud : Complexes GL1.K et CP1.K
 A l’Ouest : Port Mixte (ancien Port)
 A l’Est : La Plage de Larbi Ben M’hidi

Le complexe GL1.K est situé à environ quatre (04) kilomètres à l’est de la ville de Skikda.
Les coordonnées géographiques du Port El Djeddid sont les suivantes :
 07° 47’ 03’’ Longitude Est
 36° 54’ 11’’Latitude Nord

Caractéristiques maritimes du Port « El Djeddid » de Skikda :


 Passe principale : 300 mètres
 Profondeur Maximum : 18 mètres
 Cercle d’évitage pour manœuvre de navire : 550 mètres
 Plan d’eau abrité du Port El Djeddid : 59 Ha
 Signalisation : Phare du Cap de Fer au Nord-Est

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 5 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

3. CONDITIONS DU SITE D’IMPLANTATION


3.1. DONNEES DU SITE ET OUVRAGES EXISTANTS
Les plans de référence relatifs au site et aux ouvrages maritimes existants sont remis
uniquement à titre indicatif en Appendice 3 de la présente Annexe.

3.2. CONDITIONS BATHYMETRIQUES


Les plans des levés bathymétriques relatifs au site d’implantation de l’Ouvrage sont remis
uniquement à titre indicatif en Appendice 4 de la présente Annexe.
Les études bathymétriques détaillées du site nécessaires à la conception de l’Ouvrage doivent
être effectuées par L’Entrepreneur.

3.3. CONDITIONS TOPOGRAPHIQUES


Les études topographiques détaillées du site terrestre nécessaires à la conception de l’Ouvrage
doivent être effectuées par l’Entrepreneur.
Les références verticales (Côtes Altimétriques) seront rattachées au Nivellement Général
Algérien N.G.A.

3.4. CONDITIONS GEOPHYSIQUES


Les études et travaux géophysiques détaillées du site nécessaires à la conception de l’Ouvrage
doivent être effectués par l’Entrepreneur.

3.5. CONDITIONS SISMIQUES


Les études d’aléa sismique détaillées du site d’implantation nécessaires à la conception de
l’Ouvrage doivent être effectuées par l’Entrepreneur.

3.6. CONDITIONS CLIMATIQUES ET METEOROLOGIQUES


Les données climatiques et météorologiques relatives au site d’implantation de l’Ouvrage sont
remises uniquement à titre indicatif en Appendice 6 de la présente Annexe.
Les études climatiques et météorologiques détaillées du site nécessaires à la conception de
l’Ouvrage doivent être effectuées sur la base des données statistiques, actualisées recueillies
par l’Entrepreneur, auprès de l’O.N.M (Office National de la Météorologie).

3.7. CONDITIONS METEO-OCEANIQUES


Les données météo-océaniques et météorologiques relatives au site d’implantation de
l’Ouvrage sont remises uniquement à titre indicatif en Appendice 7 de la présente Annexe.
Les études météo-océaniques détaillées du site nécessaires à la conception de l’Ouvrage
doivent être effectuées sur la base des données statistiques, actualisées recueillies par
l’Entrepreneur, auprès de l’O.N.M (Office National de la Météorologie).
L’Entrepreneur est tenu de prendre en considération les conditions météo océaniques
suivantes :
Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved
L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 6 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

 Opérationnelles : Niveaux de marée de vives eaux et conditions annuelles de


vents/vagues/courants/houle
 Extrêmes : Niveaux de marée de vives eaux et conditions centennales de
vents/vagues/courants/houle

4. DEFINITION DE L’OUVRAGE
L’Ouvrage, objet du présent Contrat, consiste en :
 La réalisation d'une nouvelle jetée avec un nouveau poste de chargement désigné par M3
dédiée spécialement au chargement du GNL, adaptée aux méthaniers d’une capacité
allant de 10 000 et/ou moins de 10 000 m3 (SMALL SCALE SIZE) jusqu’aux
méthaniers de grandes capacités 220 000 m370 000 jusqu’à 220 000 m³

 L'extension de la du brise-lames principale Nord existant.
 La reconversion du des postes de chargement existants M1 et M2 dédiés initialement au
chargement du GNL en postes de chargement pour les produits GPL (butane et propane)
tout en maintenant le poste M1 pour le chargement du GNL tel que conçu
initialement.
 Le démantèlement, la dépose et l'évacuation des équipements objets de remplacement ou
de modification vers un lieu à proximité du port et qui sera déterminé par le maitre de
l'ouvrage.
 Le Démantèlement inclura aussi les systèmes de tuyauteries maintenus mais nécessaires
aux montages ou aux démontages des équipements.
 La réalisation d'un nouveau poste de chargement désigné par (P4), dédié aux
chargements et déchargement des navires de grands tonnages allant de 50.000 T jusqu'à
250 000 T, pour l’exportation/ l'importation des produits bruts et raffinés (pétrole brut, fuel-
oil, essence, kérosène, naphta, condensat,...), ce poste sera installé au niveau du brise
lame principale nord.
 la réalisation d'une aire de stockage dédiée au stockage du soufre sous forme solide issu
de l'activité raffinage.
 la réalisation d'un nouveau quai d’accostage avec un terminal associé au niveau de la
zone portuaire du nouveau du port pour le chargement et le déchargement des produits
transportés par conteneurs, le quai et le terminal seront implantés dans la zone du port
divers (à valider par la structure concerné)
 La réalisation des aires de stockage associées pour permettre le chargement et la
réception des produits liquides et solides par conteneurs.
 L’Adaptation du poste de chargement A1 pour le chargement et le déchargement des
produits issus des nouveaux projets pétrochimiques tel que LAB, MEG, MTBE
 La réalisation des systèmes suivants :
 Système d’expéditions et de chargements/déchargement
 Système utilités nécessaires aux besoins spécifiques
Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved
L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 7 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

 Système de sécurité, de protection et de lutte contre l’incendie


 Extension des systèmes de contrôle commande et de sécurité
 Systèmes de contrôle des bras de chargement avec connexion et déconnexion rapide
des bras
 Systèmes de collecte et d’évacuation des eaux
 Nappes de tuyauterie/ Électricité / Instrumentation
 Système d’aide à la navigation, à l’amarrage et à l’accostage
Le Maître de l’Ouvrage portera son assistance à l’Entrepreneur pour se rapprocher des
autorités maritimes locales de la Wilaya de Skikda notamment L’Entreprise Portuaire de Skikda
(EPS) et la Société de gestion et d'exploitation des Terminaux à Hydrocarbures (STH) ainsi que
la Direction des Travaux Publics (DTP) pour collecte récolte, actualisation et validation des
données nécessaires pour la réalisation de l'Ouvrage.

Les données fournies par le Maître de l’Ouvrage dans la présente Annexe ne sont pas
exhaustives ni limitatives l’Entrepreneur devra confirmer ces données pendant ses visites sur
site afin d’inclure, améliorer et de compléter les données nécessaires pour la réalisation de
l'Ouvrage pour L’EPC.

5. DESCRIPTION GENERALE DES INSTALLATIONS DE L’OUVRAGE


L’Ouvrage à réaliser sera constitué des installations suivantes, relevant des activités de
liquéfaction, de raffinage et de pétrochimie suivantes, dédiés:

5.1. ACTIVITÉ LIQUÉFACTION


5.1.1. INSTALLATION DE GNL
5.1.1.1. NOUVELLE JETEE
 Une extension du principal brise-lames Nord principale existant
 Une nouvelle digue cotée Est faisant aussi office de jetée
 Une chaussée d’accès intégrée à cette nouvelle digue,
 Un nouveau poste de chargement GNL au niveau de ladite jetée qui sera constituée
notamment des structures éléments suivants:
- La plate-forme de chargement
- Les ducs d’albe d’amarrage
- Les ducs d’albe de réception
- Les passerelles de liaison

 Les matériel équipements d’accastillage de la nouvelle jetée, qui comprend :


- Les bras de chargement/déchargement marins
- La tour marine de passerelle
- Les crochets d’amarrage

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 8 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

- Les défenses
- Les moyens de levage et de manutention

 La nouvelle jetée sera dotée des systèmes et installations suivants :


- Les systèmes d’aide à l’accostage et à l’amarrage
- Extension des systèmes de contrôle commande et de sécurité
- Systèmes de contrôle des bras de chargement/ et connexion&déconnexion rapide des
bras (ERS)
- Les systèmes d’aide à la navigation
- Une sous-station électrique
- Une salle de contrôle locale jetée
- Les systèmes de lutte anti-incendie
- Les lignes de chargement du GNL, de retour vapeurs de GNL, de circulation pour la
mise à froid
- Un système de drainage des bras de chargement (ballons, pompes, instrumentations
etc…)
- Un système de confinement et de drainage de GNL
- Les conduites de mise à froid dans le cas du GNL
- L’ensemble des lignes de distribution des utilités
- Des systèmes d’interconnexions avec les réseaux des utilités existants
- Deux soufflantes (2x100 %) de reprise des vapeurs de GNL des navires
- Système d’éclairage (normal/secours/critique)
- Système de mise à la terre et de protection contre la foudre
- Système de détection et d’alarme incendie pour bâtiments (salle de contrôle, sous-
stations électriques)
- Système de protection cathodique
- Système de communication
- Extension du système de contrôle (DCS)
- Extension et /ou interconnexion le du système de gestion centralisée du réseau
électrique (SGC)
- Extension du système de sécurité (SIS/ESD)
- Extension système Feu et Gaz (F&GS)
- Station d’échantillonnage

 Les travaux de dragage


 Une voie d’accès et une nappe aérienne intégrée à la nouvelle digue Est.

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 9 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

5.1.1.2. INSTALLATIONS DE CHARGEMENT DE GNL


Les installations de chargement de GNL à réaliser prévoir par l'Entrepreneur doivent permettre :
 L’adaptation de l’opération de chargement aux différentes dimensions des méthaniers;
 Le transfert du GNL de la zone de stockage vers les navires et vis versa
 Le suivi des mouvements de marées;
 Le suivi du mouvement dû à la flottaison du navire parallèle, perpendiculaire et verticale
par rapport au quai suite à son l'allégement ou à son l'enfoncement du navire;
 Le suivi du mouvement du navire parallèlement ou perpendiculairement au quai.
Ces installations de chargement seront composées des systèmes suivants, dont notamment :

5.1.1.2.1. BRAS DE CHARGEMENTS


Un système de chargement des navires sera composé des bras de chargement de type
articulés, cinq (05) bras de chargement doivent être prévus. Trois (03) bras de chargement
seront réservés au liquide, un (01) bras sera dédié au retour vapeur et le 5ème bras sera un
bras hybride pouvant aussi bien être utilisé comme bras de liquide que bras de retour des
vapeurs.
Ce système est notamment composé de :
 Un ensemble articulé triple (TSA),
 Un bras externe,
 Un bras interne,
 Une rotation médiane située entre le bras interne et le bras externe,
 Une embase,
 Un ensemble à double rotation situé entre le bras interne et l’embase.
Tous les bras seront mécaniquement interchangeables pour le même poste de chargement.
Chacun des bras sera conçu et installé de telle sorte qu’il n’y ait aucune collision possible avec
la tuyauterie ou les structures adjacentes. Les bras seront purgés à l'azote avant et après
chaque utilisation.
Les bras et les raccords seront manœuvrés grâce à un système électro-hydraulique. Ils seront
munis d’un système de contrôle centralisé situé dans la cabine de contrôle des bras où un
opérateur est posté en permanence pendant le chargement (les informations de position seront
transmises au navire, au bâtiment des opérations marines et à la salle de contrôle).
Tous les bras de chargement des installations de chargement du GNL doivent être équipés
d’unités ERS
La sécurité et l’opérabilité du processus de raccordement de bras de chargement et des
installations au niveau des appontements seront assurées par des coupleurs à
branchement/débranchement rapide (PERCS), d’instruments de détection, de systèmes de
commande des bras, ainsi que des moyens d’extinction d’incendie.
Les PERC’s sont utilisés pour le débranchement rapide des raccords de tuyauterie navire quai.
Les coupleurs connexion/déconnexion rapide (QC/DC) seront utilisés afin de :

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 10 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

 Mieux répartir les charges sur la bride du navire,


 Accélérer les connexions / déconnexions,
 Limiter les dangers pour l’environnement et le personnel opérateur (fuites, projections…)

En complément à ces coupleurs un dispositif de verrouillage mécanique ou hydraulique


empêchant toute déconnexion accidentelle sera prévu et facilement activé.
Les opérations de connexion et de déconnexion d'un QC/DC hydraulique doivent être possibles
à la fois à partir de la console de contrôle du bras de chargement au niveau de la plate-forme
de la jetée et à partir du poste de contrôle local qui est en général un dispositif de contrôle à
distance.

5.1.1.2.2. LIGNES DE CHARGEMENT


Un système de lignes de tuyauteries doit être prévu part l’Entrepreneur composé notamment :
 D’une ligne de chargement de GNL
 D’une ligne de retour des vapeurs de GNL
 D’une ligne de circulation pour le maintien en froid de la ligne de chargement de GNL
 Des lignes d’interconnexion entre les bras hybrides et les bras de retour des vapeurs
 Des lignes d’interconnexion avec les bacs de stockage de GNL existants, le futur nouveau
bac de GNL, le système BOG et le système utilités.

5.1.1.2.3. DRAINAGE DES BRAS DE CHARGEMENTS


Un système de drainage des bras de chargement composé d’un (01) ballon tampon et deux
(02) pompes de reprise (une en service et l’autre en réserve) sera prévu.

5.1.1.2.4. AUTRES EQUIPEMENTS


Les installations de chargement de GNL comprendront également les systèmes suivants dont,
notamment:
 Des rampes de comptage de GNL
 Une station d’échantillonnage des produits à charger expédiés
 Un système d’eau de mer pour la lutte anti-incendie
 Un système de confinement et de drainage, pour collecter les éventuelles des fuites des
produits expédiés à partir des canalisations ou des bras de chargements, composé d’un
bassin de rétention doté de pompes de vidange, de caniveaux ouverts et un dispositif de
dispersion de mousse.

5.1.1.3. INSTALLATIONS DES UTILITES


 L’Entrepreneur doit prévoir les canalisations des utilités, à savoir l’eau industrielle, l’eau
potable, l’eau de service, la vapeur d’eau, l’air service, l’air instrument, l’azote et l’eau anti
incendie, nécessaires pour le fonctionnement de la nouvelle jetée GNL et leurs
Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved
L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 11 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

raccordements aux installations existantes du Complexe GL1K conformément aux


dispositions de l’Annexe XXI du présent dossier d'appel d'offre Contrat.
Les spécifications des utilités disponibles au niveau du complexe GL1.K sont données en
Appendice 10 de la présente Annexe.
 La nouvelle jetée GNL sera alimentée en énergie électrique soit :
 à partir du réseau normal et secours existant du Complexe GL1K.
 Ou bien à partir d’un nouveau poste électrique HT qui assurera l’alimentation
normale de toutes les installations de l’Ouvrage avec un groupe de secours pour
assurer l’alimentation des charges secourues.

5.1.1.4. INSTALLATIONS CIVILES ET MARITIMES


L'Entrepreneur doit prévoir les installations civiles et maritimes suivantes:

5.1.1.4.1. NOUVELLE JETEE ET BRISE-LAMES ET DIGUE EST


L’entrepreneur doit réaliser les structures suivantes

 L’extension du brise-lames Nord (la digue Nord principale) existant. Cette extension doit
intégrer la fonction de protection du port côté Nord et / ou d’assise au nouveau poste de
chargement P4 et permettre ainsi l’accostage, l’amarrage et le chargement des navires
pétroliers en toute sécurité.

 La construction d'une nouvelle jetée (digue Est) intégrant la fonction de protection du port
coté Est et d’assise au nouveau poste de chargement M3 permettant ainsi l’accostage,
l’amarrage et le chargement des méthaniers en toute sécurité

Le type de construction de ces infrastructures maritimes en talus ou en caisson ou autre dépendra


des études technico-économique et environnementale qui seront effectuées par l’entrepreneur.

5.1.1.4.2. ACCES A L'APPONTEMENT

La réalisation des nouvelles structures tel que nouvelle jetée et brise lames doit intégrée au
niveau de ces structures des voies d’accès terrestres afin de permettre L’accès aux nouveaux
postes de chargement et nouvelleau appontement doit permettre et notamment à ce qui suit :
 Un accès aux postes de chargement
 L’accès à la plate-forme de chargement
 Permettre le passage des tuyauteries aériennes, et leurs supportage réalisé en structure
métalliques ou massifs en béton de support et l’ancrage de toutes les tuyauteries
 L’accès à la salle de contrôle locale jetée
 L’accès aux sous-stations électriques
 Permettre Le passage des chemins de câbles, etc

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 12 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

5.1.1.4.3. POSTES D’ACCOSTAGE


L’entrepreneur doit prévoir au niveau de chaque poste de chargement les structures suivantes
dont notamment:

Les postes d’accostage comprendront chacun notamment :


 Une plate-forme de chargement
 Des ducs d’albe d'accostage
 Des ducs d’albe d'amarrage
 Des passerelles reliant ces structures

5.1.1.4.4. PLATE-FORME DE CHARGEMENT ET DE DECHARGEMENT


Laes plates-formes doivent supporter toutes les installations nécessaires à la manipulation des
produits et comprendront notamment ce qui suit:
 Les installations de chargement et de déchargement
 L’ensemble des lignes de distribution des utilités
 Le système de lutte contre l'incendie, y compris les outils moyens de surveillance et
détection, les extincteurs automatiques et les systèmes de détection : des outils ces
moyens de surveillance incendie doivent être installés à des emplacements appropriées
critiques autour des bras de chargement et du collecteur.
 Les systèmes d’évacuation des déversements de liquide hydraulique
 Les installations de pulvérisation pour le confinement des fuites
 La grue mobile d’une capacité minimale de 50 Tonnes pour l’entretien de la zone de la
plate-forme de chargement.
 Les moyens de levage et de manutention sur les plates formes destinées au chargement
et déchargement des conteneurs.
 Les garde-corps pour offrir un accès sûre à la plate-forme de chargement et une utilisation
en toute sécurité
 L’éclairage suffisant sur les ponts de la plate-forme et particulièrement dans le cas de
conditions nocturnes ou nocturnes ou de mauvaise visibilité pour sécuriser toutes les
opérations de maintenance et d'exploitation. dans de mauvaises conditions d'éclairage
soient réalisées pour que les opérations en toute sécurité
 La zone d'entreposage des matériaux dégagée de tout obstacle sur le pont inférieur de la
plate-forme. Cette zone devra être réservée pour entreposer l’équipement qui a été retiré
en vue de son entretien ou de son expédition
 Les passages de câbles et les petites servitudes
 Le cheminement des câbles de puissance et de contrôle
 La passerelle d’accès au quai
 L’accès à la palée d’approche et aux ducs d’albe
 Les câbles électriques et d'instrumentation

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 13 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

 Les systèmes de communication entre navires et quai conformément à la norme SIGTTO


(fibre optique, électrique, pneumatique)
 Les collecteurs secondaires prévus devant les bras de chargement au niveau de la
colonne montante de base pour les opérations de test et de maintenance du système de
verrouillage de secours.
 La passerelle sera installée de préférence à la poupe du méthanier, sur la plate-forme
pour créer un accès facile au bloc des logements à bord
 Un pont supérieur est prévu sur la plate-forme de chargement

5.1.1.4.5. SYSTEMES D’AIDE A LA NAVIGATION, A L’AMARRAGE ET A L’ACCOSTAGE


a) AIDES DE NAVIGATION
L’Entrepreneur doit prévoir des aides à la navigation pour l’accès au poste de chargement
conformément au Système A de l’IALA (Association internationale de signalisation maritime) et
à la réglementation locale.
Le système d’aides à la navigation doit comprendre notamment :
 Des bouées de balisage de navigation indiquant les hauts fonds
 Des bouées de balisage de navigation marquant la limite Sud des hauts fonds de la zone
draguée à l’intérieur de la digue
 Un fanal au bout des appontements
 Les feux de secteur
 Ce système doit avoir son sa propre alimentation sans interruption

Pour plus de détails, voir l’Appendice 2 de la présente Annexe - Chapitre Instrumentation.

b) AIDES A L’AMARRAGE ET A L’ACCOSTAGE


L’Entrepreneur doit prévoir un système d’aide à l’amarrage et à l’accostage.
Pour plus de détails voir l’Appendice 2 de la présente Annexe - Chapitre Instrumentation.

5.1.1.4.6. DRAGAGE
Les zones de navigation du Port de Skikda « El Djeddid » comportent ce qui suit :
 Un chenal d’approche
 Un cercle d’évitage
 Une baie d’amarrage

L’Entrepreneur doit déterminer les profondeurs de dragage nécessaires à chaque zone en


respectant : La largeur du chenal d’approche, le diamètre du cercle de giration et le
dégagement minimale pour l’opération d’amarrage, tout en tenant compte de la philosophie
générale concernant le dragage d’entretien et le choix de l’équipement de dragage.

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 14 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

Une étude de navigation est nécessaire pour l’optimisation de l'implantation des nouvelles
infrastructures notamment la nouvelle jetée et extension du brise lame, de l’aménagement de la
jetée, la taille du cercle d’évitage et la réduction des volumes de dragage.

5.1.1.4.7. BATIMENTS ET INSTALLATIONS AUXILIAIRES ABRIS


L’Entrepreneur réalisera doit concevoir tous les bâtiments et installations auxiliaires abris
nécessaires pour l’exploitation et le fonctionnement de l’Ouvrage en tenant compte du milieu
marin agressif caractérisant le site d’implantation de l’Ouvrage.
Les bâtiments et installations auxiliaires structures métalliques à prévoir doivent comprendre
notamment :
 Postes de contrôle d’accès (Police et Douane)
 Salles de contrôle terminale
 Local de commande des bras de chargement
 local technique et salles techniques
 Sous-stations électriques
 Abris pour une station d’échantillonnage et analyseurs

5.1.1.5. INSTALLATIONS ET SYSTEME DE DRAINAGE DES EAUX USEES


L'Entrepreneur doit prévoir des systèmes de collecte et d’évacuation des eaux usées, dont
notamment :

5.1.1.5.1. SYSTEMES D’EAU HUILEUSE


Les eaux huileuses y compris les eaux pluviales contaminées doivent être collectées, et
acheminées vers les installations de traitement appropriées existantes, l’Entrepreneur devra se
rapprocher du Complexe afin de vérifier si les quantités acheminées peuvent être traitées, dans
le cas ou cela n’est pas possible il fera son affaire afin de prévoir un nouveau système de
traitement. Les effluents traités selon les limites réglementaires des rejets seront évacués vers
un réseau approprié

5.1.1.5.2. SYSTEME D’EAU PLUVIALE


Les eaux pluviales non contaminées doivent être évacuées pour éviter la stagnation.

5.1.1.5.3. SYSTEME D’EAU SANITAIRE


Les eaux sanitaires provenant des installations et bâtiments de l’Ouvrage doivent être
collectées au moyen d’un système de collecte acheminées vers des installations appropriées
existantes, l’Entrepreneur devra se rapprocher du Complexe afin de vérifier si les quantités
acheminées peuvent être traitées, dans le cas ou cela n’est pas possible il fera son affaire afin
de prévoir un nouveau système de traitement

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 15 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

5.1.2. INSTALLATION GPL


 La reconversion du des postes de chargement de GNL M1& M2 en postes de chargement
GPL (propane et butane).
 les équipements de quai et les systèmes d'aide à la navigation, à l'accostage et à
l'amarrage existants au niveau du poste M2 peuvent être maintenus et ou adaptés pour le
nouveau service GPL suivant le jugement de l'entrepreneur.
 les équipements constituants le réseau incendie existant au niveau du poste M2 peuvent
être maintenus et ou adaptés pour le nouveau service GPL après étude justificative par
l'Entrepreneur.

 Le démantèlement, la dépose et l'évacuation des équipements et les systèmes de


tuyauteries existants au niveau du poste de chargement M2 objets de remplacement ou
de modification vers un lieu à proximité du port et qui sera déterminé par le Maitre de
l'Ouvrage.

 L’étude, la conception, la fourniture, et l'installation le montage des conduites suivantes: :
- Lignes de chargement GPL (une ligne de chargement de propane et une ligne de
chargement du butane)
- Lignes retour vapeur GPL (une ligne retour vapeur propane, une ligne retour vapeur
butane)
- Lignes de circulation GPL (une ligne de circulation propane, une ligne de circulation
butane)
 Le démantèlement et dépose des bras de chargement, des lignes de chargement du GNL
et la ligne retour vapeur existantes et leurs accessoires.
 Les nouvelles installations de chargement de GPL seront dotées des systèmes suivants :
- L’ensemble des lignes de distribution des utilités.
- Les systèmes de lutte anti-incendie
- Des systèmes d’interconnexions avec les réseaux des utilités existants
- Deux soufflantes (2x100 %) de reprise des vapeurs de propane des navires
- Deux soufflantes (2x100 %) de reprise des vapeurs de butane des navires
- Extension du système de contrôle (DCS)
- Système de communication
- Extension du système de sécurité (SIS/ESD)
- Extension Système de détection Feu et Gaz (F&GS)
- Station d’échantillonnage et analyseurs GPL
- Système de drainage des bras de chargement (ballons, pompes, instrumentations
etc…)
- La tour marine de passerelle si nécessaire
- Les crochets d’amarrage si nécessaire

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 16 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

- Les défenses si nécessaire


- Les systèmes d’aide à l’accostage, à l’amarrage et à la navigation si nécessaire
- Une sous-station électrique si nécessaire
- Une salle de contrôle locale jetée si nécessaire
- Système d’éclairage (Normal/secours/critique) si nécessaire
- Extension et/ou interconnexion du système de gestion centralisé du réseau électrique
(SGC)
- Un système de confinement et de drainage de GPL
 Une voie d’accès et une nappe aérienne intégrée à la nouvelle digue Est
 Les prises d’eau de mer pour la lutte anti-incendie
 Les travaux de dragage

5.1.2.1. INSTALLATIONS DE CHARGEMENT DE GPL


Les installations de chargement de GPL à prévoir par l'Entrepreneur doivent permettre :
 L’adaptation des opérations de chargement aux différentes dimensions des navires
méthaniers;
 Le transfert du GPL de la zone de stockage vers les navires et vis versa
 Le suivie des mouvements de marées;
 Le suivi du mouvement dû à la flottaison du navire parallèle, perpendiculaire et verticale
par rapport au quai
 Le suivie du mouvement dû aux mouvements verticaux du navire;
 Le suivie du mouvement du navire parallèlement ou perpendiculairement au quai.

Ces installations de chargement seront composées des systèmes suivants, dont notamment :

5.1.2.1.1. BRAS DE CHARGEMENTS


Un système de chargement des navires sera composé des bras de chargement de type
articulés, quatre (04) bras de chargement doivent être prévus. Deux (02) bras de chargement
seront réservés au liquide, un (01) bras sera dédié au retour vapeur et le 4ème bras sera un
bras hybride pouvant aussi bien être utilisé comme bras de liquide que bras de retour des
vapeurs.
Ce système est notamment composé de :
 Un ensemble articulé triple (TSA),
 Un bras externe,
 Un bras interne,
 Une rotation médiane située entre le bras interne et le bras externe,
 Une embase,
 Un ensemble à double rotation situé entre le bras interne et l’embase.

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 17 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

Tous les bras seront mécaniquement interchangeables pour le même poste de chargement.
Chacun des bras sera conçu et installé de telle sorte qu’il n’y ait aucune collision possible avec
la tuyauterie ou les structures adjacentes. Les bras seront purgés avant et après chaque
utilisation.
Les bras et les raccords seront manœuvrés grâce à un système électro-hydraulique. Ils seront
munis d’un système de contrôle centralisé situé dans la cabine de contrôle des bras où un
opérateur est posté en permanence pendant le chargement (les informations de position seront
transmises au navire, au bâtiment des opérations marines et à la salle de contrôle).
Tous les bras de chargement des installations de chargement du GPL doivent être équipés
d’unités ERS
La sécurité et l’opérabilité du processus de raccordement de bras de chargement et des
installations au niveau des appontements seront assurées par des coupleurs à
branchement/débranchement rapide (PERCS),.

La sécurité et l’opérabilité du processus de raccordement de bras de chargement et des


installations fixes au niveau des appontements seront assurées par un système ERS
(Emergency release système ), et d'un mécanisme (PERC) power emergency release coupling,
qui sera installé à l'extrémité des bras. en plus des instruments de détection, de systèmes de
commande des bras, ainsi que des moyens d’extinction d’incendie, des coupleurs
connexion/déconnexion rapide (QC/DC) seront utilisés

Les PERC’s sont utilisés pour le débranchement rapide des raccords de tuyauterie navire quai.
afin de :
 Mieux répartir les charges sur la bride du navire,
 Accélérer les connexions / déconnexions,
 Limiter les dangers pour l’environnement et le personnel opérateur (fuites, projections…)

En complément à ces coupleurs un dispositif de verrouillage mécanique ou hydraulique


empêchant toute déconnexion accidentelle sera prévu et facilement activé.
Les opérations de connexion et de déconnexion d'un QC/DC hydraulique doivent être possibles
à la fois à partir de la console de contrôle du bras de chargement au niveau de la plate-forme
de la jetée et à partir du poste de contrôle local qui est en général un dispositif de contrôle à
distance.

5.1.2.1.2. LIGNES DE CHARGEMENT


Un système de lignes de tuyauteries doit être prévu patr l’Entrepreneur composé notamment :
 D’une ligne de chargement de GPL
 D’une Ligne de retour des vapeurs de GPL
 D’une ligne de circulation pour le maintien en froid de la ligne de chargement de GPL
 Des lignes d’interconnexion entre les bras hybrides et les bras de retour des vapeurs

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 18 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

5.1.2.1.3. DRAINAGE DES BRAS DE CHARGEMENTS


Un système de drainage des bras de chargement composé d’un (01) ballon tampon et deux
(02) pompes de reprise (une en service et l’autre en réserve) sera prévu.
5.1.2.1.4. AUTRES EQUIPEMENTS
Les installations de chargement de GPL comprendront également les systèmes suivants dont,
notamment:
 Des rampes de comptage de GPL
 Une station d’échantillonnage et analyseurs des produits expédiés
 Un système d’eau de mer pour la lutte anti-incendie
 Un système de confinement et de drainage, pour collecter les éventuelles fuites des
produits expédiés à partir des canalisations ou des bras de chargements, composé d’un
bassin de rétention doté de pompes de vidange, de caniveaux ouverts et un dispositif de
dispersion de mousse.

5.1.2.2. INSTALLATIONS DES UTILITES


 L’Entrepreneur doit prévoir les canalisations des utilités, à savoir l’eau industrielle, l’eau
potable, l’eau de service, la vapeur d’eau, l’air service, l’air instrument, l’azote et l’eau anti
incendie, nécessaires pour le fonctionnement des installations de chargement de GPL et
leurs raccordements aux installations existantes du Complexe GL1K conformément aux
dispositions de l’Annexe XXI du présent dossier d'appel d'offre Contrat.
 Les spécifications des utilités disponibles au niveau du complexe GL1.K sont données en
Appendice 10 de la présente Annexe.
 Les installations de chargement de GPL seront alimentées en énergie électrique soit :
 à partir du réseau normal et secours existant du Complexe GL1K.
 Ou bien à partir d’un nouveau poste électrique HT qui assurera l’alimentation normale
de toutes les installations de l’Ouvrage avec un groupe de secours pour assurer
l’alimentation des charges secourues.

5.1.2.3. INSTALLATIONS ET SYSTEME DE DRAINAGE DES EAUX USEES


L'Entrepreneur doit prévoir des systèmes de collecte et d’évacuation des eaux usées, dont
notamment :

5.1.2.3.1. SYSTEMES D’EAU HUILEUSE


Les eaux huileuses y compris les eaux pluviales contaminées doivent être collectées, et
évacuées vers les installations de traitement appropriées existantes acheminées vers des
installations appropriées existantes, l’Entrepreneur devra se rapprocher du Complexe afin de
vérifier si les quantités acheminées peuvent être traitées, dans le cas ou cela n’est pas
possible il fera son affaire afin de prévoir un nouveau système de traitement. Les effluents
traités selon les limites réglementaires des rejets seront évacués vers un réseau approprié

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 19 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

5.1.2.3.2. SYSTEME D’EAU PLUVIALE


Les eaux pluviales non contaminées doivent être évacuées pour éviter la stagnation.
5.1.2.3.3. SYSTEME D’EAU SANITAIRE
Les eaux sanitaires provenant des bâtiments de l’Ouvrage doivent être collectées au moyen
d’un système de collecte et acheminées vers des installations appropriées existantes,
l’Entrepreneur devra se rapprocher du Complexe afin de vérifier si les quantités acheminées
peuvent être traitées, dans le cas ou cela n’est pas possible il fera son affaire afin de prévoir un
nouveau système de traitement vers des installations appropriées existantes.

5.1.3. SYSTEME DE SECURITE, PROTECTION ET DE LUTTE CONTRE L’INCENDIE


Se référer à l'appendice 2 chapitre 1 de la présente Annexe

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 20 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

5.2. ACTIVITE RAFFINAGE


 Etude, fourniture, installation et mise en service d’un nouveau poste de chargement et de
déchargement désigné par le poste P4, dédié à l'accostage des navires allant de 50 000
TPL jusqu'aux navires de grand tonnage de 250 000 TPL, pour l’exportation et
l’importation des produits bruts et raffinés tel que le pétrole brut, les essences, le
kérosène, le naphta, le gasoil, le condensat et le fuel –oïl., ce poste sera implanté en ligne
des postes P2, P3 le long du quai qui fait office aussi de brise lame nord principal. Ce
nouveau poste P4 sera doté de l’ensemble des équipements portuaires associés au quai
pour le chargement/déchargement, la manutention, le balisage, la navigation et la
prévision météorologique.
 L'étude, fourniture, installation et la mise en service de quatre nouveaux jeux de bras de
chargement avec tous leurs équipements auxiliaires, dont trois en remplacement des jeux
de bras de chargement existants au niveau respectif des postes de chargement P1, P2,
P3, et un jeu bras de chargement au niveau du nouveau poste P4.
 Le démantèlement et dépose des installations de chargement et déchargement existantes
et leurs accessoires des postes P1, P2, P3.
 Prendre en charge les Prestations nécessaires pour la réalisation de l’extension de la
nappe tuyauterie existante des produits essence, kérosène, naphta, condensat, fuel-oil et
utilités à partir des points interconnexion que définira L’Entrepreneur.

5.2.1. INSTALLATIONS DE CHARGEMENT


Les installations de chargement à prévoir par l'Entrepreneur doivent permettre :
 L’adaptation des opérations de chargement aux différentes dimensions des navires.
 Le transfert des produits pétroliers de la zone de stockage vers les navires et inversement
 Le suivi des mouvements de marées;
 Le suivi du mouvement dû au mouvement vertical;
 Le suivi du mouvement du navire parallèlement ou perpendiculairement au quai.

Ces installations de chargement seront composées des systèmes suivants, dont notamment

5.2.1.1. BRAS DE CHARGEMENTS


 L’étendue des études pour le dimensionnement et le nombre de bras de chargement pour
chaque jeu à prévoir au niveau des quatre postes respectifs P1, P2, P3 et P4 concerne la
partie des lignes de tuyauterie situées entre les pompes d’expédition relatives à chaque
produit au niveau des stockages de RA1/K et les bras de chargements équipant les postes
de chargement situés au niveau du quai (brise lame Nord principal).

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 21 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

 L’étendue des études pour le dimensionnement des bras de chargement ainsi que le
nombre de bras à prévoir pour chaque jeu au niveau des quatre postes respectifs P1, P2,
P3 et P4 concerne les lignes d'expédition à partir des refoulements des pompes relatives
à chaque produit et les bras de chargements équipant les postes de chargement situés au
niveau du quai (brise lame Nord principal).

L’Entrepreneur définira la nouvelle capacité de chargement sur la base des éléments suivant:
 La nouvelle capacité de production annuelle de gasoil 9 MTA, sachant que la capacité de
production annuelle actuelle est de 4,5 MTA.
 La nouvelle capacité de production annuelle de l’essence 4.5 MTA, sachant que la
capacité de production annuelle actuelle est de 2,5 MTA,
 Les capacités de stockage au niveau de RA1K,
 Les capacités d'expédition installées au niveau de RA1K,
 Les lignes d'expédition existantes,
 La capacité des navires à charger (taille, tirant d’eau, port en lourd) desservant les postes
P1, P2 et P3 existants et P4 projeté,
 Le programme d’expédition au niveau du nouveau port de SKIKDA,
 Les conditions climatiques.
 Les durées respectives (amarrage, accostage, arrêts programmés et accidentels des
unités)

5.2.1.1.1. LIGNES DE CHARGEMENT


Un système de lignes de tuyauteries doit être prévu part l’Entrepreneur composé notamment :
 D’une ligne de chargement de pétrole brut
 D’une ligne de chargement des essences
 D’une ligne de chargement du kérosène
 D’une ligne de chargement du naphta
 D’une ligne de chargement du gasoil
 D’une ligne de chargement du white spirit (WS)
 D’une ligne de chargement de condensat
 D’une ligne de chargement du fuel –oïl

Les points de raccordement de ces lignes sera défini par l'Entrepreneur suivant les études de
dimensionnement des nouveaux jeux de bras équipant les postes P1, P2, P3, P4.

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 22 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

5.2.1.1.2. DRAINAGE DES BRAS DE CHARGEMENTS


Il sera prévu un système de drainage des bras de chargement dans des nouveaux réservoirs
de drainage spécifiques à chaque type de produit brut ou raffiné.

5.2.1.1.3. Manifolds
Des manifolds seront prévus, Chaque Le manifold sera conçu afin de distribuer les produits sur
les bras de chargement, assurer la connexion avec les collecteurs relatifs de chaque produit et
permettre la vidange vers le réservoir de vidange du produit respectif.
Chaque manifold sera raccordé suivant la nature des produits bruts ou raffinés sur les bras de
chargement et sur les lignes de chargement via des vannes motorisées d’isolement, sur
chaque manifold il sera prévu des moyens de protection pour éviter les coups de bélier dans
le cas d’arrêt d’urgence ou durant le fonctionnement dans les périodes transitoires.

5.2.1.2. INSTALLATIONS DES UTILITES


 L’Entrepreneur doit prévoir les canalisations des utilités, à savoir l’eau industrielle, l’eau
potable, l’eau de service, la vapeur d’eau, l’air service, l’air instrument, l’azote et l’eau anti
incendie, nécessaires pour le fonctionnement du nouveau poste P4 et leurs
raccordements aux installations existantes au niveau du quai (brise lame principal nord).
 Les postes de chargements des produits de la raffinerie seront alimentés en énergie
électrique soit :
 à partir du réseau normal et secours des postes de chargement existantsde la
raffinerie RA1K.
 Ou bien à partir d’un nouveau poste électrique HT qui assurera l’alimentation normale
de toutes les installations de l’Ouvrage avec un groupe de secours pour assurer
l’alimentation des charges secourues.

5.2.1.3. LOCAL DE TECHNIQUE DE COMMANDE


Il sera prévu un locale abritant entre autre la commande des bras de chargement

5.2.1.4. BATIMENTS ET INSTALLATIONS AUXILIAIRES


L’Entrepreneur réalisera les bâtiments et installations auxiliaires nécessaires pour l’exploitation
et le fonctionnement de l’Ouvrage en tenant compte du milieu marin agressif caractérisant le
site d’implantation de l’Ouvrage.
Les bâtiments et installations auxiliaires à prévoir doivent comprendre notamment :
 Local de commande des bras de chargement du poste P4
 local technique

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 23 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

5.2.1.5. ÉQUIPEMENTS DE QUAI


 Défense
 Bollards
 Les lignes d’amarrage,
 Échelle
 Voies de roulement des portiques

5.2.1.6. ÉQUIPEMENTS DE BALISAGE


 Balises
 Bouées

5.2.1.7. ÉQUIPEMENTS D’AIDE A LA NAVIGATION


 Feux clignotants
 Feux de couleurs
 Feux d’alignement
 Phare

5.2.1.8. ÉQUIPEMENTS DE PREVISION METEOROLOGIQUE


L’Entrepreneur doit prévoir des équipements de prévision météorologiques conformément aux
normes et standards applicables.

5.2.1.9. SYSTEME EQUIPEMENT DE PROTECTION ET DETECTION INCENDIE


5.2.1.9.1. EQUIPEMENTS DE PROTECTION INCENDIE
L’Entrepreneur doit équiper le nouveau poste de chargement P4 par les moyens de protection
de lutte anti-incendie à eau et à mousse.
L’Entrepreneur doit équiper suivants ainsi que les postes de chargement existants P1, P2, P3
par les moyens de protection de lutte anti-incendie à eau et à mousse d'une part pour leurs
mise en conformité en matière de sécurité et de lutte anti-incendie suivant les normes de
sécurités applicables et d'autre part, conformément aux nouvelles capacités d'expédition en
perspective des projets d’augmentation de capacités de production en produits pétroliers au
niveau de la raffinerie RA1K.

Les moyens de protection de lutte anti-incendie à eau et à mousse à prévoir sont notamment :
 poteaux anti-incendie
 Lances à eau
 lances mixtes (eau et mousse)
 rideaux d'eau pour la protection des bras de chargement

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 24 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

5.2.1.9.2. EQUIPEMENTS DE DETECTION


L’Entrepreneur doit prévoir au niveau du quai d’accostage au niveau du poste P4 ainsi que des
postes de chargement existants P1, P2, P3, pour leurs mise en conformité en matière de
sécurité, une chaîne de détection liée aux risques des produits manipulés lors des opérations
de chargement et de déchargement.
Le système de détection pour chaque quai sera équipé par des détecteurs de flammes,
détecteurs de gaz, etc
L’ensemble de ces détecteurs sera raccordé à une centrale installée en salle de contrôle.

5.2.1.9.3. EQUIPEMENT DE DETECTION

5.2.1.9.4. EXIGENCES SUR LE SYSTEME EQUIPEMENT DE PROTECTION LUTTE CONTRE


L'INCENDIE

a) Le réseau d'eau anti-incendie


Le réseau existant consiste en une station de pompage de lutte anti-incendie comportant une
pompe eau de mer principale d'une capacité de 1 000 m3/h entrainée par un moteur électrique
et une pompe d'eau de mer secondaire d'une capacité de 500 m3/h entrainée par un moteur
diesel, ces pompes sont raccordées à un réseau de distribution d'eau de mer alimentant tous
les équipements de lutte se trouvant sur le quai (Brise lame Nord principale), Lances monitors à
eau 2 000 l/min, Poteaux d'incendie etc

L’Entrepreneur doit établir selon les normes retenues


 une note de calcul d'évaluation des débits d'eau anti-incendie requis pour les nouvelles
installations, pour justifier le maintien des pompes existantes ou leur remplacement, ou
dans le cas échéant l'ajout de pompes supplémentaires suivant la configuration retenue.
 une note de calcul pour le dimensionnement des nouvelles pompes anti-incendie

L'Entrepreneur devra effectuer toutes les études hydrauliques relatives au dimensionnement du


nouveau réseau d'eau anti-incendie afin de couvrir les besoins des nouvelles installations en
eau anti-incendie en matières de débit et pression, ces études concerneront:
 le Dimensionnement du nouveau réseau
 les études d’implantation et le Dimensionnement des équipements de lutte anti-incendie
 les études d’adaptation et raccordement au réseau existant.

b) Le réseau Mousse
Le réseau mousse existant est constitué de deux pompes à émulseur de capacité 25 m3/h,
dont l’une entrainée par moteur électrique et la seconde par diesel, sont raccordées à une
citerne de stockage d'émulseur de capacité 40 m3, cette installation destinée à la génération
de la mousse alimentes les Lances monitors mixtes de 3000 l/min.

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 25 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

L’Entrepreneur doit établir selon les normes retenues une note de calcul pour le
dimensionnement du réseau mousse

5.2.1.10. SYSTEME DE CONTROLE COMMANDE


L’Entrepreneur doit prévoir un système d’instrumentation et de contrôle pour assurer le bon
fonctionnement en toute sécurité des installations, conformément aux normes et standards
applicables.

5.2.1.11. SYSTEMES DE COLLECTE ET D’EVACUATION DES EAUX


L’Entrepreneur doit prévoir des systèmes de collecte et d'évacuation des eaux conformément
aux normes et standards applicables. Dans ce cadre l'Entrepreneur doit prévoir des
systèmes de collecte et d’évacuation des eaux, dont notamment :

5.2.1.11.1. SYSTEMES D’EAU HUILEUSE


Les eaux huileuses y compris les eaux pluviales contaminées doivent être collectées, et
acheminées vers les installations de traitement appropriées existantes, l’Entrepreneur devra
vérifier si les quantités acheminées peuvent être traitées, dans le cas ou cela n’est pas
possible il fera son affaire afin de prévoir un nouveau système de traitement. Les effluents
traités selon les limites réglementaires des rejets seront évacués vers un réseau approprié

5.2.1.11.2. SYSTEME D’EAU PLUVIALE


Les eaux pluviales non contaminées doivent être évacuées pour éviter la stagnation.

5.2.1.11.3. SYSTEME D’EAU SANITAIRE


Les eaux sanitaires doivent être collectées au moyen d’un système de collecte acheminées
vers des installations appropriées existantes, l’Entrepreneur devra vérifier si les quantités
acheminées peuvent être traitées, dans le cas ou cela n’est pas possible il fera son affaire afin
de prévoir un nouveau système de traitement

5.2.1.12. Nappes de tuyauterie/ Électricité / Instrumentation

5.2.1.13. Système d’aide à la navigation et à l’accostage


L’Entrepreneur doit prévoir des équipements d’aide à la navigation et à l’accostage
conformément aux normes et standards applicables.

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 26 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

5.3. ACTIVITE PETROCHIMIE


 La prise en charge de tous les projets de développement futurs et actuels en matière de
chargement et déchargement maritimes des produits solides et liquides à travers des
postes de chargement et des aires de stockage. Tous les produits solides seront
transportés dans des conteneurs et exportés ou importés par navires ainsi que les
produits liquides conditionnés en futs ou en flexitanks.
 Un nouveau quai d’accostage pour porte-conteneurs avec un terminal associé au niveau
de la zone portuaire du nouveau port doit être prévues par l’Entrepreneur pour le
chargement et le déchargement des produits transportés par conteneurs, ce terminal sera
muni d'une des aires de stockage intermédiaire de conteneurs prés du nouveau quai doté
de moyens pour la manutention des conteneurs,
 Ces aires de stockage de conteneurs allouées à chaque projet qui seront pris en
considération pour être intégrées au terminal sont comme suit:
 Projet PTA/PET
 Une surface réservée de 7745 m2 pour le stockage du produit PET solide
 Une surface réservée de 248 m2 pour le stockage du produit Acide iso
phtalique solide
 Projet PVC
 Une surface réservée de 5163 m2 pour le stockage du produit PVC solide
 les aires de stockage au niveau du Terminal doivent inclure aussi une aire supplémentaire
(à spécifier par la structure concernée) pour le déchargement des conteneurs vides du
navire porte-conteneur,
 En complément plus des aires de stockage prévues au niveau du terminal, des aires de
stockage pour rassemblement et stockage des conteneurs en provenance des unités de
production, doivent être prévues par l’Entrepreneur dans la zone de développement d’une
superficie de 24 hectares située à l’Est de la jetée de GNL pour les futurs projets de la
pétrochimie, ces aires de stockage incluront le stockage du soufre sous forme solide dédié
à l'exportation, rappelant que le soufre produit est issu de l'activité raffinage.

 L’arrangement Adaptation du poste de chargement A1 pour le chargement et le
déchargement des produits issus des nouveaux projets pétrochimiques tel que LAB ,
MEG, MTBE,
 les équipements de quai et les systèmes d'aide à la navigation, à l'accostage et à
l'amarrage existants au niveau du poste A1 peuvent être maintenus et ou adaptés pour les
nouveaux produits suivant le jugement de l'entrepreneur.
 les équipements constituants le réseau incendie existant au niveau du poste A1 peuvent
être maintenus et ou adaptés pour les nouveaux produits après étude justificative par
l'Entrepreneur.

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 27 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

 Le démantèlement, la dépose et l'évacuation des équipements et les systèmes de


tuyauteries existants au niveau du poste de chargement A1 objets de remplacement ou de
modification vers un lieu à proximité du port et qui sera déterminé par le Maitre de
l'Ouvrage.

 les aires de stockage seront dotées de voies d'accès et de circulation,
 les aires de stockage seront divisées en zone suivant la compatibilité et la nature des
produits stockées,

5.3.1. INSTALLATIONS DES UTILITES


 L’Entrepreneur doit réaliser prévoir les canalisations d'alimentation en des utilités, à savoir
l’eau industrielle, l’eau potable, l’eau de service, la vapeur d’eau, l’air service, l’air
instrument, l’azote et l’eau anti incendie, nécessaires pour le fonctionnement des
installations de chargement des produits pétrochimiques et leurs raccordements aux
installations existantes.
 Les postes de chargements et les aires de stockages des produits pétrochimiques seront
alimentés en énergie électrique soit :
 à partir du réseau normal et secours des futurs complexes pétrochimiques
 Ou bien à partir d’un nouveau poste électrique HT qui assurera l’alimentation
normale de toutes les installations de l’Ouvrage avec un groupe de secours pour
assurer l’alimentation des charges secourues.

5.3.2. LOCAL DE TECHNIQUE DE COMMANDE


Il sera prévu un locale abritant entre autre la commande des bras de chargement

5.3.3. BATIMENTS ET INSTALLATIONS AUXILIAIRES


L’Entrepreneur réalisera les bâtiments et installations auxiliaires nécessaires pour l’exploitation
et le fonctionnement de l’Ouvrage en tenant compte du milieu marin agressif caractérisant le
site d’implantation de l’Ouvrage.
Les bâtiments et installations auxiliaires à prévoir doivent comprendre notamment :
 Poste de contrôle d’accès (Police et Douane)
 local technique
 Sous-station électrique
 Hangars (à confirmer par la structure concernée)

5.3.4. ÉQUIPEMENTS DE QUAI


 Défenses
 Bollards
 Les lignes d’amarrage,
 Échelles

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 28 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

 Voies de roulement des portiques

5.3.5. ÉQUIPEMENTS DE BALISAGE


 Balises
 Bouées

5.3.6. ÉQUIPEMENTS D’AIDE A LA NAVIGATION


 Feux clignotants
 Feux de couleurs
 Feux d’alignement
 Phare

5.3.7. ÉQUIPEMENTS DE PREVISION METEOROLOGIQUE


L’Entrepreneur doit prévoir des équipements de prévision météorologiques conformément aux
normes et standards applicables.

5.3.8. SYSTEME EQUIPEMENT DE PROTECTION ET DETECTION INCENDIE


5.3.8.1. EQUIPEMENTS DE PROTECTION INCENDIE

L’Entrepreneur doit équiper suivants ainsi que le nouveau quai de chargement, le terminal ainsi
que et les aires de stockage en moyens de protection et de luttes anti-incendie suivant les
normes de sécurités applicables.
L’Entrepreneur doit équiper suivants ainsi que le poste de chargement existant A1 par les
moyens de protection et de lutte anti-incendie à eau et à mousse d'une part pour sa mise en
conformité en matière de sécurité et de lutte anti-incendie suivant les normes de sécurités
applicables et d'autre part, conformément à son adaptation aux chargement et déchargement
des nouveaux produits issus des projets pétrochimiques.

Les moyens de protection de lutte anti-incendie à eau et à mousse à prévoir sont notamment :
 poteaux anti-incendie
 Lances à eau
 lances mixtes
 rideaux d'eau pour la protection des bras de chargement

5.3.8.2. EQUIPEMENTS DE DETECTION


L’Entrepreneur doit prévoir au niveau du nouveau quai de chargement et des aires de
stockage une chaîne de détection liée aux risques d'inflammation des produits manipulés.

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 29 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

L’Entrepreneur doit prévoir au niveau du poste de chargement existant A1, d'une part pour sa
mise en conformité en matière de sécurité, et d'autre part pour son adaptation aux nouveaux
produits, une chaîne de détection liée aux risques des produits manipulés lors des opérations
de chargement et de déchargement.
Le système de détection sera équipé par des détecteurs de flammes, détecteurs de gaz, etc
L’ensemble de ces détecteurs sera raccordé à une centrale installée en salle de contrôle.

5.3.9. EQUIPEMENT DE LUTTE CONTRE L'INCENDIE

5.3.10. SYSTEME DE CONTROLE COMMANDE


L’Entrepreneur doit prévoir un système d’instrumentation et de contrôle pour assurer le bon
fonctionnement en toute sécurité des installations, conformément aux normes et standards
applicables.

5.3.11. SYSTEMES DE COLLECTE ET D’EVACUATION DES EAUX

L’Entrepreneur doit prévoir des systèmes de collecte et d'évacuation des eaux conformément
aux normes et standards applicables. Dans ce cadre l'Entrepreneur doit prévoir des
systèmes de collecte et d’évacuation des eaux, dont notamment système d'eau
sanitaire, système d'eau huileuse et système d'eau pluviale

5.3.12. NAPPES DE TUYAUTERIE/ ÉLECTRICITE / INSTRUMENTATION

5.3.13. SYSTEME D’AIDE A LA NAVIGATION ET A L’ACCOSTAGE AU NOUVEAU QUAI


L’Entrepreneur doit prévoir au niveau du nouveau quai d’accostage pour navire porte-
conteneurs des équipements d’aide à la navigation et à l’accostage conformément aux
normes et standards applicables.

6. EXIGENCES GENERALES DE CONCEPTION DE L’OUVRAGE


6.1. CONCEPTION GENERALE
La conception choix des équipements et du es matériels de l'Ouvrage devra tenir compte des
objectifs suivants :
 Une longévité technique minimum de 30 ans pour les installations de chargement procédé
de l’Ouvrage.
 Une fiabilité et une facilité d’exploitation des installations de l’Ouvrage.
 Une bonne accessibilité et une facilité pour la maintenance des installations de l’Ouvrage.
 Une flexibilité d’exploitation des installations de l’Ouvrage
 La Sécurité du personnel et des installations de l’Ouvrage.
 Une optimisation des aspects de sécurité et d’environnement durant l’ensemble du cycle

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 30 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

de vie de l’Ouvrage.

6.2. ACTIVITE LIQUEFACTION


6.2.1. INSTALLATIONS DE CHARGEMENT DE GNL
6.2.1.1. SYSTEME DE CHARGEMENT DE GNL DE BASE

 La nouvelle jetée GNL (M3) doit être conçue pour charger des méthaniers de capacité
allant allant de 10 000 et/ou moins de 10 000 m3 jusqu’aux méthaniers de grandes
capacités 220 000 m3 de 70 000 jusqu’à 220 000 m³.
 La nouvelle jetée de chargement de GNL (M3) doit être conçue pour charger des
méthaniers de capacité de 160 000 m3 en douze (12) heures.
 La nouvelle jetée de chargement de GNL (M3) doit être conçue pour assurer une cadence
de chargement nominale des méthaniers de 14 000 m3/h
 Le système de chargement des navires sera composé de cinq (05) bras de chargement
dont trois (03) de chargement liquide, un (01) bras de retour vapeur et le 5ème bras sera
un bras hybride pouvant aussi bien être utilisé comme bras de liquide que bras de retour
des vapeurs.
 Une canalisation calorifugée de chargement du GNL qui sera connecté au réseau de
chargement GNL existant avec prévision d'un point de raccordement pour le futur bac
GNL, l’Entrepreneur devra prendre en compte différentes combinaisons de diamètre de
canalisation de chargement et de vitesse d’écoulement pour cette capacité, centrées sur
une vitesse de 5 m/s. Pour les différentes combinaisons identifiées, L’Entrepreneur devra
calculer la pression nominale du système.
 Une canalisation calorifugée de circulation qui sera connectée au réseau de circulation
existant doit être prévu avec prévision d'un point de raccordement pour le futur bac GNL.
 Une canalisation calorifugée de retour des vapeurs GNL partant du poste M3 jusqu’à la
zone du compresseur BOG qui sera connecté au réseau existant de retour vapeur doit
être prévu avec prévision d'un point de raccordement pour le futur bac GNL.
 La conception du système du calorifugeage devra se baser sur une perte frigorifique
maximale pour les canalisations de chargement et de circulation équivalant généralement
à 32 W/m², basée sur la surface externe du système du calorifugeage et sur le besoin de
prévenir la condensation sur la face externe du système d’isolation. Celle-ci devra
correspondre à des conditions de température et d’humidité relative réalistes.
 Deux soufflantes (2x100 %) de reprise des vapeurs de GNL des navires seront prévus
 Un système de drainage des bras de chargement composé d’un (01) ballon tampon et
deux (02) pompes de reprise (une en service et l’autre en réserve) sera prévu.
 Un (01) flexible pour le dépotage d'azote liquide pour les navires doit être prévu
 La jetée devra être inclinée pour faciliter le drainage de la tuyauterie
 La canalisation de retour des vapeurs doit être conçue de telle sorte ne contenant pas de
poches.

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 31 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

 Les lignes de chargements/ circulation/retour de vapeur seront munis de menus des lyres
de dilatation conçues pour permettre aux lignes de chargement de se contracter lors de la
mise en froid ou de se dilater en cas de réchauffement.
 Sur la canalisation de chargement, les vannes d‘arrêt d’urgence devront être installées au
bord de la plateforme de la jetée afin d’optimiser la distance vers la zone du collecteur.

6.2.1.2. INSTALLATIONS CIVILES ET MARITIMES DE L’OUVRAGE


6.2.1.2.1. BRISE-LAMES
L'Entrepreneur doit tenir compte pour la conception des digues des exigences fonctionnelles
suivantes :
 Le critère météo-océanique à adopter pour la conception de la section transversale, de la
côte de la crête et pour les autres paramètres de conception de la digue est basé sur une
hauteur de vague centennale significative.
 La durée de vie nominale du brise lames est de 50 ans.
 Les données et conditions géotechniques actualisées du site.
 Les dommages subis par les blocs de carapace au cours de la durée de vie nominale se
situent entre 0 et 5 %.
 Le débit de déversement admissible pour la brise-lame est de 0,2 m3/s/m pour la digue
Nord sur une période de 100 ans. Toutefois, la digue Est doit être conçue pour qu’il y ait
zéro déversement sur une période de 100 ans.
 Niveau d’eau élevé pour la conception = onde de tempête + HAT par rapport à la NGA.
 Il est nécessaire d’envisager deux couches de blocs de carapace dans la conception. La
largeur de crête doit être au minimum égale à trois rangées de blocs de carapace.

L’Entrepreneur est tenu de prendre en compte les hypothèses de conception des brise-lames
suivantes :
 Les données météo-océaniques à la charge de L’Entrepreneur en prenant en compte les
conditions limitées de cassure des vagues en raison de la profondeur.
 Pour la sécurité du port, le débit de déversement admissible relatif à une vague
centennale est de 0,01 m3/s/m pour la digue Est secondaire alors que la digue Nord (brise
lame) est conçue pour un débit de 0,2 m3/s/m. L'approche de la vague est calculée et la
hauteur de crête doit être ajustée pour garantir un déversement nul.
 La largeur de crête minimum doit être équivalente à l'épaisseur de trois blocs de la
protection.
 La mesure angulaire envisagée pour la conception des moussoirs est de 150 degrés du
côté sous le vent par rapport à la direction des vagues qui peut être une direction plus
lourde pour le port.
 Tenir compte des coefficients de réflexion les plus élevés et des coefficients de
transmission les plus faibles.
 Un certain niveau de submersions par « paquets de mer » affectant les installations

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 32 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

portuaires existantes à l’abri du brise-lame Nord.

Pour l’extension de la Digue Nord existante, il est impératif qu’une expertise technique
approfondie (la fiabilité, la durabilité et la conformité) à la charge de l’Entrepreneur en tenant
compte des besoins de garantie de l’Ouvrage soit réalisée sur le brise-lames Nord.

L’Entrepreneur est tenue de prendre en considération la présence des deux (02) épis
existants du coté Est du brise-lame Est (digue Est) pour la conception de la nouvelle jetée.

6.2.1.2.2. ACCES AUX APPONTEMENTS


L’Entrepreneur est tenu de prendre en compte les hypothèses de conception et les exigences
fonctionnelles suivantes :
 La nouvelle digue Est sera également utilisée comme chaussée d’accès à l’appontement
et doit accueillir la voie d’accès, les canalisations et d’autres installations décrites dans la
présente annexe.
 L’accès jusqu’aux appontements le long de la digue secondaire ou Nord devra disposer
d’une route bétonnée d’au moins 04 mètres 4 m de largeur pour accéder à la plate-forme
de chargement. La route devra présenter un tablier fermé avec des bordures latérales et
des glissières de sécurité. Un espace vertical minimum de 4,5 m devra être prévu pour
permettre l’accès des véhicules et des grues nécessaires pour la construction et la
maintenance tout au long de la vie de l’appontement.
 Des réverbères devront être prévus pour fournir un éclairement minimum de 5 lux.
L’installation d’un groupe de projecteurs supplémentaires aux extrémités de la jetée devra
être prise en compte dans le cadre de l’étude de sécurité afin de fournir un éclairage
supplémentaire des eaux environnantes.
 Des glissières de sécurité devront être posées des deux côtés de la route afin de protéger
les pipelines et les autres servitudes de la jetée contre les chocs accidentels.
 Les culées et structures à l’interface entre la route et le littoral devront se situer à un
niveau permettant d'éviter les déversements en cas de conditions environnementales
extrêmes.

6.2.1.2.3. POSTE D’ACCOSTAGE


L’Entrepreneur doit déterminer le nombre et l’emplacement des ducs d’albe de réception et
d'amarrage selon les exigences de l’OCIMF et les normes nationales et internationales en
vigueur en tenant compte des facteurs importants suivants :
 Gamme caractéristique des navires méthaniers et pétroliers, nombre maximal d’aussières
d’amarrage et modèle d’amarrages les mieux adaptés pour conserver le navire en
équilibre.
 L’inclinaison des aussières d’amarrage ne doit pas dépasser les limites précisées par les
directives du matériel d’amarrage de l’OCIMF.

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 33 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

 Un minimum de 4 ducs d’albe de réception doit être prévu en tenant des exigences
effectivement imposées par les normes internationales.
 Les ducs d’albe de réception doivent former une ligne d’accostage droite parallèle à
l’avant de la plate-forme.
 La distance entre l’avant de la plate-forme de chargement et l’avant des défenses non
comprimées ne doit pas dépasser 5 mètres.
 L’espace entre l’avant de la plate-forme et la ligne réelle d’accostage (défenses
comprimées) ne doit pas être inférieur à 3 mètres. Il convient de s’assurer qu’en position
de déplacement maximum, le navire dispose d’un pied de pilote suffisant vis-à-vis de la
fondation de la plate-forme de chargement.

6.2.1.2.4. PLATE-FORME DE CHARGEMENT


L’Entrepreneur est tenu de prendre en considération les directives concernant les exigences
d’encombrement pour certaines installations importantes qui se trouveront sur la plate-forme
de chargement, notamment :
 Grue mobile et moyens de levage et de manutention
 Zone d’entreposage
 Tour marine de passerelle
 Plaque d’assise du bras de chargement
 Pour la conception des structures de supportage des lignes de tuyauteries, La Société
étudiera l’éventualité de prévoir un espace supplémentaire de 25 % pour les futures
extensions des lignes de chargement et/ou des collecteurs.

L’Entrepreneur est tenu d’établir le niveau et les caractéristiques du pont supérieur en se


basant sur les paramètres suivants :
 Elévation minimale des canalisations de circulation nécessaire pour effectuer la connexion
avec la colonne montante de base du bras de chargement
 Fourniture d’un accès sécurisé aux bras de chargement aux fins d’inspection et de
maintenance
 Fourniture d’un espace supplémentaire pour loger le matériel sur la plate-forme de
chargement

L’élévation du pont principal sera telle que la force des vagues n’affectera pas l’assiette du
pont de la plate-forme.

La base de la plate-forme et les dalles de la palée devront se trouver à 0,5 m minimum au-
dessus de la hauteur de crête de la vague dans des conditions extrêmes afin d’éviter la frappe
des vagues. Les éléments du pont devront être conçus pour résister à la force des vagues
dans de telles conditions.

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 34 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

Le niveau d’eau le plus élevé devra être calculé en tenant compte des paramètres suivants :
 Niveaux moyens des hautes eaux
 Houle maximale en 100 ans + crête correspondant à la houle au poste 1/100 an
 Une tolérance de 0,5 m pour l’intervalle de fuite
 Une tolérance de future élévation du niveau de la mer (minimum 0,2 m)

Pour la conception de la plate-forme de chargement l’Entrepreneur doit tenir compte des


charges suivantes sous les conditions les plus défavorables:
 Environnementales
 Canalisations et des équipements
 Bras de chargement
 Passerelle d’accès au navire
 Rampes d’accès
 Passage de véhicules
 Grue mobile d’une capacité minimale de 50 tonnes en mode de fonctionnement
 Les forces accidentelles
 Futures extensions (Canalisations, Supports,…etc.)

6.2.1.2.5. DUCS D’ALBE DE RECEPTION ET D’AMARRAGE


L’Entrepreneur doit tenir compte pour la conception des ducs d’albe de réception et
d’amarrage des exigences suivantes :

 Tous les ducs d’albe doivent disposer d’espace suffisant sur le pont pour permettre un
travail adéquat ainsi qu’un espace pour l’accès et une manipulation facile des aussières
d’amarrage
 Le niveau du haut du pont du duc d’albe devra être prévu en tenant compte d’un intervalle
de fuite de 1,5 m minimum au-dessus du niveau des hautes mers de calcul
 Niveau des hautes mers de calcul = marée astronomique la plus élevée + élévation future
du niveau de la mer + (0,5 * hauteur de vague opérationnelle max.)
 Les éléments du pont devront être conçus pour résister à la force des vagues dans de
telles conditions. Les niveaux du pont supérieur devront être conçus conformément aux
limites d’inclinaison du plan vertical des aussières d’amarrage pour les ducs d’albe
d’amarrage (vue latérale de poupe-proue) et des traversiers des ducs d'albe d'accostage
(vue de face). Il faut tenir compte de la condition de navire sur lest (ballast) la plus
importante avec un franc-bord maximal pour l’estimation de ces angles
 Une bouée de sauvetage et un système de support pour un harnais de sécurité devront
être prévus
 Des chemins de câbles pour les câbles de puissance et de commande devront être prévus
 Du matériel de sécurité et de premier secours comme une hache (pour couper les
aussières d’amarrage en cas d’urgence) ainsi que des gilets de sauvetage et une torche

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 35 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

devront être prévus


 Les ducs d’albe devront être équipés d’un poste d’accostage pour petit bateau pour tirer la
touline. Chaque duc d’albe devra être équipé d’une échelle d’accès du niveau du pont
jusqu’à 01 mètre en dessous de la marée astronomique la plus basse pour le passage de
la touline
 Le matériel d’amarrage doit être isolé électriquement des ponts de ducs d’albe
 Des mains courantes de sécurité devront être prévues autour du périmètre du duc d’albe
sur les faces latérale et arrière des ducs d’albe en-dehors de l’enveloppe des aussières
d’amarrage. Les détails des mains courantes dans les zones d’accès piéton devront être
conformes à la norme BS 6349 et internationales
 Des tôles protectrices devront être installées pour éviter l’abrasion par les aussières
d’amarrage ; des guides câbles devront être posés autour de la périphérie du pont sur les
côtés pour faciliter le déroulage des câbles lors de l’amarrage et du largage du navire.
Tous les ponts doivent présenter des bords arrondis devant les crochets d’amarrage afin
d’éviter le dragage des aussières
 Des échelles à crinoline devront être installées à l’arrière du duc d’albe pour l’accès. La
partie protégée devra aller du pont jusqu’au niveau de marée astronomique la plus élevée
+1 mètre, cependant, l’échelle devra s’étendre jusqu’au niveau de marée astronomique la
plus basse -1 m. Les échelles doivent être suffisamment solides pour permettre l’accès
des petits bateaux
 Le pont du duc d’albe doit comporter les supports de passerelle conçus pour résister au
déport latéral maximum du duc d'albe
 Un système d’éclairage doit être prévu pour tous les ducs d’albe d’amarrage qui devront
être équipés d’un poteau d’éclairage avec une illumination conforme à la norme en
vigueur. Les poteaux devront être situés de l’autre côté de la jetée (pas du côté de
l’accostage) pour faciliter la manipulation des aussières d’amarrage
 Chaque duc d’albe sera équipé de crochets à détachement rapide.
 La charge de sécurité maximale du crochet ne doit pas être inférieure à la charge de
rupture minimale de l’aussière la plus solide prévue. L’aussière la plus solide prévue est
celle qui correspond au plus grand méthanier (220 000 m3).
 Tous les crochets à détachement rapide doivent être équipés d’un cabestan à deux
vitesses à entraînement électrique conforme aux exigences de l’OCIMF pour atteindre sa
capacité, sa vitesse de halage et une traction statique minimum. Le cabestan doit être
commandé par une pédale (en plus d’un commutateur principal de mise en marche/arrêt
du moteur). La pédale doit disposer d’un mode réversible. La conception du cabestan doit
permettre de remplacer aisément le moteur
 Les cabestans doivent être équipés d’un dispositif mécanique anti-recul. Le système de
crochets à détachement rapide doit être équipé d'une commande manuelle pour chaque
ensemble de crochets et d'une télécommande pour contrôler individuellement les
aussières d’amarrage. Le déclenchement du crochet à détachement rapide sera possible

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 36 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

jusqu’à la charge maximale d’utilisation du crochet


 Un treuil réversible est nécessaire pour pouvoir actionner la touline au cas où elle se
bloquerait pendant le halage des aussières d’amarrage
 L’orientation des crochets doit être conforme aux directives de l’OCIMF
 La distance minimale entre l’avant du crochet à échappement et le bord des ducs d’albe
doit être de 1,5 mètre afin de permettre une manipulation facile des aussières d’amarrage
 En situation d’urgence, un dispositif doit permettre de contrôler les aussières d’amarrage à
distance. Le déclenchement du crochet à échappement sera possible jusqu’à la charge
maximale d’utilisation du crochet
 L’ensemble des crochets à échappement doit être isolé électriquement des ponts de ducs
d’albe. L’isolation doit fournir une résistance électrique d’au moins 01 méga ohm
 Un système de contrôle de charge devra être prévu sur tous les crochets à échappement.

Pour le principe de conception l’Entrepreneur est tenu d’adopter pour le calcul des charges
d’amarrage imposées aux ducs d’albe :

Si « n » correspond au nombre d’aussières d’amarrage,

La charge opérationnelle sera la plus élevée de ce qui suit :


 Des conditions environnementales maximales d’amarrage
 De la retenue nominale du treuil + (n-1)*(valeur normale de tension préalable) = (0,8 + (n-
1)*0,15)*Charge de rupture minimale (MBL)

La charge extrême sera la plus élevée de ce qui suit :
 Des charges opérationnelles
 MBL + (n-1)*(valeur normale de tension préalable) = (1,0 + (n-1)*0,15)*MBL

Aussi l’Entrepreneur doit tenir compte pour la conception des ducs d’amarrage des exigences
spécifiques suivantes :
 La zone des ducs d’albe d’amarrage sera classée en Zone 1 pendant l’opération de
chargement.
 Chaque duc d’albe d’amarrage comportera un débarcadère d’accès à un bateau-pilote
pour assurer le bon déroulement de la procédure d’accostage.
 Une bonne protection contre les chocs doit être assurée au niveau de ces accès. Des
anneaux d’amarrage adéquats et des petits pieux de défense doivent être installés à
proximité de l’échelle d’accès pour l’amarrage des petits bateaux.
 Des prises d’incendie pour la pressurisation du système de branchement d’incendie en
cas d’urgence doivent être installées près du débarcadère des petits bateaux. Ces
installations doivent respecter les recommendations du code ISPS.

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 37 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

L’Entrepreneur doit tenir compte pour la conception des ducs d’albe d’accostage des
exigences spécifiques suivantes :
 Pour absorber les énergies d’accostage au niveau de la marée et les forces d’appui
pendant l’accostage quelles que soient les conditions de chargement, les ducs d’albe
doivent être prévus avec des défenses adaptées sur chaque duc d’albe de réception
 La vitesse d’approche des navires est basée sur la norme BS 6349
 La hauteur des défenses doit prendre en compte le franc-bord du navire entier et garantir
un contact maximum avec la coque quelle que soit l’amplitude de la marée
 Le panneau de défense sera constitué d’une structure métallique en acier avec bords
chanfreinés recouvert de PTFE à faible coefficient de friction sur toute sa surface
 Les défenses utilisées soient de type conique (ce qui permet un guidage tout en douceur
des traversiers qui courent au-dessus des défenses pendant la manipulation des amarres)
ou de type cellulaire
 Toutes les défenses doivent être équipées de chaînes de suspension et de chaînes de
cisaillement
 La protection des défenses est constituée d’un panneau en polyéthylène de poids
moléculaire très élevé
 Les pièces de fixation des défenses comprennent des écrous, des boulons et des joints en
acier inoxydable conformes aux normes en vigueur
 Le système de défenses choisi sera homogène quel que soit l’état de la marée dont les
valeurs sont indiquées dans les dessins
 La protection contre la corrosion du système de défense doit durer 20 ans avant le premier
entretien.
6.2.1.2.6. PASSERELLES
L’Entrepreneur est tenu de prévoir des accès aux ducs d’albe et à la plate-forme de
chargement au moyen de passerelles de liaison, en respectant ce qui suit :
 Toutes les passerelles doivent être conformes à la norme BS 6349. La disposition de ces
passerelles doit permettre un accès facile et être adaptée aux opérations d’accostage et
de largage des amarres.
 Les passerelles s’appuient sur les ducs d’albe d’amarrage et les ducs d’albe de réception
tout en permettant leur mouvement différentiel.
 L’accès d’une passerelle à l’autre doit être libre. Les passerelles doivent également
permettre l’accès à de petits chariots à roulettes en plus de l’accès piétonnier en
prévoyant des chemins de câbles couverts pour les itinéraires de service entre les
structures de liaison.
 La largeur libre de la passerelle volante ne doit pas être inférieure à 1,0 m. La pente
maximale doit être de 10 %. Il ne doit pas y avoir de marche entre l’extrémité des
passerelles et les structures de liaison.
 L’intrados de chaque structure de passerelle doit permettre aux navires de service et aux
vedettes d’amarrage de passer en dessous, quel que soit l’état de la marée.

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 38 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

 Les passerelles doivent être équipées de garde-corps, de lisses intermédiaires et de


plinthes sur les deux côtés.
 Les passerelles volantes doivent être éclairées avec un niveau d'éclairement conforme à
la norme en vigueur.

6.2.1.2.7. LA PASSERELLE DE FRANCHISSEMENT


L’Entrepreneur doit prévoir pour la plate-forme de chargement une passerelle de
franchissement permettant aux personnes qui embarquent ou qui débarquent des méthaniers
amarrés à la jetée d’accéder à bord en toute sécurité, en tenant compte des exigences
suivantes :
 Cette structure doit être en aluminium ; sa largeur libre doit être de 0,9 m et sa hauteur
libre de 2,15 m.
 La passerelle doit être montée sur une tour, hydraulique, télescopique, à réglage
automatique et être équipée d’un escalier d’accès entre le musoir de la jetée et le navire
amarré.
 La tour marine de support de la passerelle doit être équipée d’une console de haut niveau
utilisée par un opérateur, avec ventilation adaptée.
 Le sommet de la tour marine de passerelle sera équipé d’une grue hydraulique d’une
capacité de levage de 2 tonnes de marchandises et de pièces de rechange du matériel à
une hauteur de 15 m.
 Lorsqu’elle est en position escamotée parquée, la passerelle doit être au moins à 1,0
mètre derrière l’axe des défenses entièrement compressées.

La passerelle doit pouvoir fonctionner en toute sécurité quels que soient les niveaux et les
mouvements des navires suivants :
 Niveau maximum du pont du navire : 19,96 m +NGA
 Niveau minimum du pont du navire : 9,36 m +NGA
 Gîte/roulis : 0,5 m
 Mouvement vertical : 01 m Mouvement vertical combiné ± 1,5 m

L’Entrepreneur doit concevoir cette passerelle pour s’adapter aux niveaux du pont des navires,
à vide et en charge, en respectant l’angle opérationnel maximum de la passerelle qui doit être
inférieur à 35°.

La passerelle doit être installée dans la limite des distances suivantes depuis sa position
nominale sur le pont du navire :
 Parallèle à l’axe d’accostage 5 mètre devant, 5 mètre derrière
 Perpendiculaire à l’axe d’accostage 5 mètre vers l’extérieur, 2 mètre vers l’axe

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 39 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

Il y a lieu de tenir compte de la vibration qui peut être provoquée dans les passerelles pour
piétons par l’effet de résonance causé par les mouvements des usagers.

6.2.1.2.8. STRUCTURES METALLIQUES DES BRAS DE CHARGEMENT


L’Entrepreneur doit concevoir les ossatures des bras de chargement conformément aux
exigences des codes et normes en vigueur notamment : OCIMF Design and Construction
(Specification for Marine Loading Arms) et EN 1474 (Installation and equipment for liquefied
natural gas - Design of Onshore installations).

Ces ossatures comprendront notamment ce qui suit :


 Des structures métalliques en acier carbone pour supporter la canalisation, y compris la
colonne montante de base ou le support de balancier, les structures de bras interne et de
bras externe
 Un système de contrepoids
 Des échelles de sécurité destinées à l’entretien équipées de dispositifs de sécurité, de
crinolines, de verrous de blocage pour ceintures de sécurité, etc
 Des plates-formes pour l’entretien et des filins d’acier galvanisé
 Une protection des éléments structuraux contre les projections à froid
 Des revêtements de protection pour l'environnement marin
 Une Protection anti corrosion
 Une protection contre les projections de froid
 Une protection d’ignifugeage

L’Entrepreneur est tenu d’effectuer des études d’aléa sismiques spécifiques au site pour la
détermination des critères de conception sismique pour les bras de chargement en définissant
les niveaux d´accélération pour un certain nombre de fréquences spectrales et pour les deux
séismes de dimensionnement suivants tout en tenant compte de ceux adoptés pour le méga
train du complexe GL1.K conformément au code NFPA 59 A :
 Séisme de base d´exploitation (Operation Basis Earthquake - OBE) : période de retour
égal à 475 ans
 Séisme d´arrêt sécurisé (Safe Shutdown Earthquake - SSE) : période de retour au moins
égal à 2475 ans

6.2.1.2.9. NOUVEAU POSTE D’AMARRAGE DES REMORQUEURS


L’Entrepreneur est tenu d’étudier l’option d’installation d’un poste d’amarrage des remorqueurs
si requis à proximité des nouveaux appontements afin de permettre à deux (02) remorqueurs
au minimum de se tenir prêts à assister les méthaniers ou les pétroliers.

Pour la conception de ce poste l’Entrepreneur est tenu de se restreindre aux exigences et


directives d’exploitation des autorités maritimes locales.

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 40 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

6.2.1.2.10. BATIMENTS ET ABRIS


Pour la conception architecturale et structurale, l’Entrepreneur doit impérativement tenir
compte des exigences fonctionnelles, ergonomiques, environnementales et sécuritaires
Ainsi les conditions suivantes doivent êtres respectées :
 Conditions d’implantation
 Conditions d’accès et d’utilisation d’espace
 Conditions d’éclairage naturel
 Conditions d’aération naturelle
 Conditions d’installation des équipements
 Finition architecturale
 Conditions de sécurité.

6.2.1.2.11. DRAGAGE
Pour la détermination des côtes et pentes de dragage l’Entrepreneur est tenu de prendre en
considération les intersections et les axes de dragage de base identifiés dans la zone de
dragage au niveau de l’enceinte portuaire, à savoir :
 L’intersection entre le cercle d’évitage et le chenal d’approche existant
 L’intersection entre le cercle d’évitage et la zone de la baie d’amarrage
 L’intersection entre la zone de dragage et le profil du fond marin à proximité

Pour la conception des plans de dragage, l’Entrepreneur doit tenir compte des paramètres
suivants :
 La méthodologie de dragage
 La précision du dragage (profondeurs)
 Les limites de tolérance horizontale et verticale précisées
 Les propriétés physiques des matériaux de la pente
 Les propriétés physiques des matériaux sous-jacents
 La précision naturelle des charges hydrodynamiques
 Stabilité des structures adjacentes aux brise-lames existants et les brise-lames projetés en
adoptant des distances suffisantes pour assurer les critères de stabilité selon la
réglementation en vigueur.

L’Entrepreneur doit réaliser une étude bathymétrique avant le dragage pour déterminer le
niveau du fond marin afin de mesurer la profondeur draguée et les axes d’arpentage.

L’Entrepreneur est tenu impérativement de faire une évaluation d’impact environnemental


(EIE) afin d’observer les effets éventuels des matériaux de dragage sur la zone du projet
conformément à la réglementation environnementale locale et internationale en vigueur.

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 41 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

Pour l’élaboration des plans de dragage les références verticales (Côtes Altimétriques) seront
rattachées au Nivellement Général Algérien N.G.A.

L’Entrepreneur doit refaire les études bathymétriques après les travaux de dragage

6.2.2. INSTALLATIONS DE CHARGEMENT DE GPL


 Les nouvelles installations de chargement de GPL seront conçues pour assurer une
cadence de chargement basée sur la capacité de pompage de propane et de butane
suivante :
- 2 X 1331.2 m3/h du propane.
- 2 X 1292,2 m3/h du butane.
 Un système de chargement des navires sera composé de quatre (04) bras de chargement
dont deux (02) bras liquide, un (01) bras retour vapeur et le 4ème bras sera un bras
hybride pouvant aussi bien être utilisé comme bras de liquide que bras de retour des
vapeurs.
 Une canalisation calorifugée de chargement du GPL qui sera connecté au réseau de
chargement GPL existant
 Une canalisation calorifugée de circulation qui sera connectée au réseau de circulation
existant doit être prévu .
 Une canalisation calorifugée de retour des vapeurs GPL partant des du postes M1 et M2
jusqu’à la l’unité BOG.
 La conception du système du calorifugeage afin de prévenir la condensation sur la face
externe du système d’isolation. Celle-ci devra correspondre à des conditions de
température et d’humidité relative réalistes.
 Deux soufflantes (2x100 %) de reprise des vapeurs de propane des navires seront prévus
 Deux soufflantes (2x100 %) de reprise des vapeurs de butane des navires seront prévus
 Un système de drainage des bras de chargement composé d’un (01) ballon tampon et
deux (02) pompes de reprise (une en service et l’autre en réserve) sera prévu.
 un (01) flexible pour le dépotage d'azote liquide pour les navires doit être prévu
 La canalisation de retour des vapeurs doit être conçue de telle sorte ne contenant pas de
poches.
 Les lignes de chargements/ circulation/retour de vapeur seront menus des lyres de
dilatation conçues pour permettre aux lignes de chargement de se contracter lors de la
mise en froid ou de se dilater en cas de réchauffement.
 Sur la canalisation de chargement, les vannes d‘arrêt d’urgence devront être installées au
bord de la plateforme de la jetée afin d’optimiser la distance vers la zone du collecteur.

6.3. ACTIVITE RAFFINAGE


 Les bras de chargement seront dotés de systèmes de déconnexion d’urgence à double

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 42 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

vannes et PERC.
 La taille des bras de chargement ne doit pas induire des charges supplémentaires sur le
quai existant ou sur son prolongement.
 Les bras seront équipés de coupleur rapide du type QCD/DC, dernière génération, pour
faciliter les connexions au navire et aussi pour une déconnection rapide en cas d’urgence.
 Le système de drainage sera défini afin de permettre une vidange rapide des bras
 Le système doit être suffisamment dimensionné ainsi que les vannes motorisées pour
être opérées en séquence.
 Les réservoirs seront équipés de pompe de relevage pour réinjection du produit dans les
lignes.
 Les réservoirs seront complètement instrumentés pour une utilisation en automatique.
 La réalisation ne doit en aucun cas provoquer l’arrêt des installations d’expédition et de
chargement existantes ainsi que de la neutralisation des systèmes de sécurité. Les
travaux seront effectués tout en minimisant les périodes d’indisponibilité des installations
 Le nouveau poste doit permettre l’amarrage, l’accostage, la manœuvre le chargement et
le déchargement des navires pétroliers allant de 50 000 TPL jusqu’aux navires de gros
tonnage de 250 000 TPL.
 Le nouveau poste P4 sera installé sur le même quai abritant les postes P1 P2 P3 et par sa
proximité à ces postes, il ne doit en aucun cas perturber le trafic sur ces dits postes.
 La Voies d’accès terrestre sur le quai sera prolongée jusqu’au poste pour les opérations
de maintenance et d’exploitations

6.4. ACTIVITE PETROCHIMIE


 L’Entrepreneur doit établir une note de vérification attestant que le quai de chargement A1
destiné aux chargements des produits aromatiques a la capacité suffisante pour assurer le
chargement futur du produit LAB (linéaire alkyl benzène) dont la capacité de production
est de 100 KTA
 L’Entrepreneur doit établir une note, pour la vérification de la capacité du poste A1
et tiendra compte des éléments ci-dessous pour assurer les services qui lui seront
affectés:
- la capacité, la dimension et le tirant d’eau des navires utilisés,
- la capacité d'expédition actuelle au niveau du poste A1,
- la capacité de production des nouvelles unités pétrochimiques LAB, MEG,
MTBE
- les contraintes liées au programme d’expéditions des produits actuellement
chargé et déchargé,
- les conditions climatiques
- les arrêts programmés
 Si L’entrepreneur juge que la plate-forme de chargement A1 peut assurer les services qui
lui seront affectés, l’actuelle plate-forme de chargement A1 sera maintenue avec les

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 43 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

correctifs nécessaires que L’entrepreneur envisagera pour l’adapter au nouveau produit tel
que LAB, MEG, MTBE

7. PHILOSOPHIE D’EXPLOITATION DE L’OUVRAGE


 Les installations doivent être exploitées suivant deux modes, un mode d’attente et un
mode de chargement.
 Le principe d’exploitation doit prendre en compte tous les scénarios des situations de
chargement normales, inhabituelles et d’urgence que les installations devront pouvoir
réaliser.

8. PHILOSOPHIE DE CONTROLE DE L’OUVRAGE


L’Entrepreneur doit développer un système d’instrumentation et de contrôle pour assurer le
bon fonctionnement en toute sécurité des installations de l’Ouvrage en se basant sur les
exigences suivantes, notamment :
 Le système de contrôle doit être totalement intégré au système de contrôle (DCS) existant
tout en identifiant les modifications (ajout de composants hardware et software,
communication, etc) nécessaires.
 Le contrôle et la supervision des opérations de chargement doivent se faire à partir de la
salle de contrôle locale de la nouvelle jetée dans le cas du GNL.
 Les opérations de manœuvre des bras chargements doivent se faire à partir d’un panneau
de commande local et d’une console de commande portable.
 L’Extension du système d’arrêt d’urgence ESD sera prévu pour la protection de l’intégrité
de l’Ouvrage ainsi que le navire à quai.
 Le principe de défaillance sécuritaire (fail/safe design) sera appliqué à la conception du
système ESD.
 Chaque bras de chargement doit être équipé d’un système de déconnection d’urgence
(ERS) pour la déconnexion rapide et sécurisé en cas d’urgence, dans le but de minimiser
le déversement de produits en chargement.
 Le système de déconnexion d’urgence (ERS) doit être composé d’un coupleur de
déconnexion rapide (PERC) associé aux doubles vannes d’arrêt (DBV).
 Au cas où une augmentation de pression excessive se produirait dans le système de
chargement lors d’une fermeture rapide des vannes ESD/ERS, l’Entrepreneur devra
prévoir une protection du système de chargement en évaluant la nécessité de détourner
le flux de chargement du collecteur de chargement vers un ballon tampon/réservoir de
vidange situé près du musoir de la jetée.
 Le système de sécurité (SIS/ESD) des installations de chargement doit être interfacé avec
le système de sécurité (SIS/ ESD) du navire à quai.
 L’activation du système d’arrêt d’urgence doit être possible manuellement (panneau de
commande/ console de commande portable/ salle de contrôle principale existante), et
automatiquement par les différentes sécurités ou une combinaison automatique/manuelle.

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 44 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

 Un système de détection de feux et gaz doit être prévu et intégré au système F&GS
existant.

9. DOCUMENTS ET SCHÉMAS DE BASE DE CONCEPTION DE L’OUVRAGE


Les documents et schémas de base de conception de l’Ouvrage doivent être développés en
se basant sur :
 Les conditions définies par le Maître de l’Ouvrage.
 Les données de conception de l’Ouvrage.

Les données techniques fournies par le Maître de l’Ouvrage ne sont pas exhaustives ni
limitatives.

9.1 PLANS D’IMPLANTATION


Les plans d’implantations doivent comprendre:
 Plan d’implantation général
 Plans de Masses
 Plans des Zones de jetée
 Plans d’implantation des équipements

Ces plans doivent être établis en conformité avec les règlementions de sécurité et
d’environnement en tenant particulièrement compte des éléments suivants :
 Les distances de sécurité
 Les voies d’accès d’évacuation d’urgence, lutte contre l’incendie, construction,
maintenance, ergonomie et fonctionnement
 L’utilisation optimale de la surface disponible

9.2 PLANS DE MASSE


Le plan de masse doit comprendre toutes les installations, les utilités, les pipes racks, les
bâtiments, …etc.
Les plans de masse doivent représenter tout les équipements majeurs, les cheminements de
la tuyauterie principale, les pipes racks, la position et l’élévation des différentes plate-formes,
les bâtiments et les zones spécifiques, comme les sous-stations électriques, les bâtiments
auxiliaires du site, les salles des analyseurs, les routes (avec le type revêtement), les ponts,
les tranchées, les canalisations souterraines, ainsi que les structures métalliques…etc.

9.3 RAPPORTS DES ETUDES DE LOCALISATION DE L’OUVRAGE:


L’étendue des prestations à la charge de l’Entrepreneur doit comprendre l’élaboration des
rapports d’études relatives à l’emplacement, l’orientation et configuration de la nouvelle
digue et du nouveau brise-lame jetée comme suit :
 Etude de la pénétration de la houle

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 45 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

Cette étude doit comprendre notamment une analyse des données météo-océaniques
hauturières ainsi qu’une modélisation des perturbations dues aux oscillations dans le port.

 Etude de simulation de navigation


Cette étude doit comprendre notamment une série de simulations informatiques de
manœuvres de navires en temps réel.

 Analyses des mouillages statique et dynamique


Cette étude doit comprendre notamment les analyses du mouillage statique et dynamique pour
les méthaniers (220 000 m3) et les plus petits (70 000 m3) et les navires pétrolier de capacité
de 250 000 T afin de déterminer un aménagement de mouillage en tenant compte des
périodes d’arrêt du port dues aux conditions météorologiques.

 Etude des périodes d'arrêt dues aux conditions météorologiques


Cette étude doit comprendre notamment l’analyse de l’opérabilité maritime de la nouvelle jetée
en prenant en compte les limites imposées par les conditions météorologiques obtenues grâce
à l’analyse des mouillages statique et dynamique et aux résultats de l’étude de simulation de
navigation.

10. CODES, NORMES ET REGLEMENTS


Les Ouvrages Génie Civil et Installations Maritimes doivent être conformes aux exigences des
codes, normes et règlements applicables listés en Appendice 1 de la présente Annexe.
Ils doivent également satisfaire aux exigences et directives réglementaires des autorités
maritimes officielles Algériennes.
Les Equipements et Matériels doivent être conformes aux exigences des codes, normes et
règlements applicables listés en Appendice 1 de la présente Annexe.
Les Equipements et Matériels fabriqués en dehors d’Algérie doivent être conformes aux lois et
règlements en vigueur dans le pays où ils sont fabriqués.
Ils doivent également satisfaire aux exigences réglementaires des organismes officiels
algériens suivants :
 Agence Nationale de Contrôle et de Régulation des Activités dans le domaine des
Hydrocarbures, appelée « Autorité de Régulation des Hydrocarbures » (ARH). L’ARH est
chargée du contrôle et de la régulation des activités relevant du domaine des
hydrocarbures ainsi que des questions liées à la sécurité industrielle et à l’environnement
(Par exemple appareil sous pression vapeur et gaz, équipements électrique (tension
supérieure ou égale ≥ 5kV) ainsi que le matériel électriques classés, l’étude de danger et
l’étude d’impact sur l’environnement, etc).
 L’Office National de Métrologie Légale (ONML) pour les instruments et appareils de
mesure et de comptage à usage commercial.

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved


L REALISATION D’INFRASTRUCTURES MARITIMES ET PORTUAIRES ANNEXE I
R
POUR LES BESOINS DES ACTIVITES LIQUEFACTION,
PETROCHIMIE ET RAFFINAGE AU NIVEAU DU PORT Page 46 sur 46
P D’HYDROCARBURES DE SKIKDA
DEV/ENG

 Le Contrôle Technique de la Construction (CTC) pour la conception et la réalisation des


travaux de génie civil et des structures métalliques.
 L’Entreprise Nationale de Contrôle Technique (ENACT) pour les engins et équipements de
levage et de manutention.
 L’Organisme Algérien d’Accréditation (ALGERAC) pour les exigences relatives aux
organismes d’inspection pour matériels soumis, engins, équipements de levage et de
manutention

11. SPECIFICATIONS ET STANDARDS


L’Entrepreneur est tenu de développer des spécifications de projet relatives à la conception et
travaux des installations maritimes selon la liste donnée en Appendice 2 de l’Annexe I.
Les spécifications générales de l’Ouvrage dans les domaines HSE, tuyauteries, mécanique
statique, mécanique rotative, électricité, instrumentation et assurance qualité sont données en
Appendice 2 de l’Annexe I.

12. DONNEES SCIENTIFIQUES


Les définitions des termes utilisés pour les mesures et les valeurs des coefficients scientifiques
utilisées dans les calculs sont données dans l’Appendice 8 de la présente Annexe.

13. DOCUMENTATION
Les documents indiqués dans l’Annexe V du présent Contrat sont généraux et typiques
La liste de ces documents doit être revue par les Parties durant la phase d’engineering pour
l’adapter aux exigences de l’Ouvrage. Dans ce cadre, l’Entrepreneur doit soumettre à
l’approbation du Maître de l’Ouvrage la liste et l’ordre des soumissions de ces documents.

Template No. 010301-11-PRC-0010-2-T2-1 Copyrights Sonatrach – All rights reserved