Vous êtes sur la page 1sur 267

1

Rapport d'activité

du musée du Louvre

2004

2
3
Avant-propos
du Président-directeur
du musée du Louvre

Les réformes structurelles essentielles, tant statutaires qu'organisationnelles,


menées depuis maintenant trois ans afin de doter le Louvre, des moyens de son
ambition, portent aujourd'hui les fruits escomptés. Je m'en réjouis car elles nous
permettent de tenir des engagements élevés en matière sociale, culturelle et
scientifique, ainsi que pour nos publics.

La fréquentation 2004 témoigne d'un exceptionnel dynamisme jamais observé.


Avec 6,89 millions de visites, soit une progression de 17 % par rapport à 2003, son
accroissement est remarquable, et dépasse ainsi les meilleures années
antérieures depuis l'ouverture du Grand Louvre en 1994. L’Auditorium aura reçu
près de 75 000 spectateurs et le musée Eugène-Delacroix aura accueilli 44 000
visites, soit une hausse de 31 % par rapport à l’année précédente.

Cela démontre une fois encore l'incomparable pouvoir d'attraction du Louvre, mais
rend hommage aux efforts mis en œuvre dans le cadre du Contrat d’objectifs et de
moyens : amélioration de l'accueil qui se traduit par une hausse de taux de
satisfaction des visiteurs, augmentation du taux d'ouverture des salles,
événements et expositions plus nombreux.

Sur le terrain, l'affluence se traduit par un travail plus difficile qu’à l’ordinaire.
Accueillir, gérer, orienter, renseigner, assurer la sécurité d'autant de visiteurs dans
les meilleures conditions possibles représente un défi sans cesse à relever. Mais
cette année encore la satisfaction de notre public a très largement augmenté. C'est
aussi en raison de l'excellence des résultats obtenus que le Louvre a été retenu
par le Premier ministre pour représenter, la France à Rotterdam à la conférence de
l’Union Européenne sur "la qualité dans les services publics", en septembre 2004.

Je me félicite aussi du succès de la nocturne hebdomadaire du vendredi,


désormais gratuite à l’ensemble des jeunes de moins de 26 ans, étudiants ou non.
Plusieurs dizaines de milliers de jeunes en ont bénéficié en 2004, et 200.000
devraient en bénéficier en 2005. 60% des visiteurs de ces nocturnes sont des
jeunes de 18 à 25 ans. Près de 10 000 laissez-passer annuels gratuits ont été
également délivrés en 2004 aux étudiants en Art. L'ensemble des jeunes de moins
de 26 ans représentent désormais environ 40 % de la fréquentation totale du
musée, soit plus de 2 564 000 visites.

Notre politique vise aussi à ouvrir le Louvre à de nouveaux publics, pour qui le
musée est lointain, voire rebutant. C'est en effet, l'absence de capital culturel qui
doit être considéré comme un frein à la fréquentation. Le musée doit se mettre à la
portée de tous et développer des projets d'accompagnement et d'initiation en
partenariat avec les réseaux sociaux et éducatifs. C'est pourquoi nous avons
souhaité développer des partenariats fructueux et novateurs avec eux. Je crois
fermement, en effet, au rôle social du musée.

4
Par ailleurs, les profondes mutations, survenues dans le système des musées
er
nationaux, ont abouti à élargir, depuis le 1 janvier 2004, les compétences du
Louvre, comme celles d'autres musées. La modification du décret portant création
de l’Etablissement public a ainsi parachevé le renforcement de l'autonomie du
musée, aboutissant au décroisement des compétences et des financements avec
la Réunion des Musées Nationaux.

Le Louvre est désormais responsable de ses acquisitions d’œuvres auxquelles il


consacre 20 % du produit annuel du droit d'entrée dans les collections
permanentes.

Je suis heureux que 2004 ait permis de réaliser, à un niveau record jamais atteint,
108 acquisitions à titre onéreux, dont six Trésors nationaux, favorisant ainsi
l'entrée dans les collections publiques d'œuvres d'importance patrimoniale
majeure. Ces enrichissements qui reflètent l'étendue et la variété des collections
ont concerné l'ensemble des huit départements de conservation, ainsi que le
musée Eugène-Delacroix et la section Histoire du Louvre. L'acquisition de la
somptueuse parure de l'impératrice Marie-Louise (département des Objets d'Art)
ou de la Tête de cheval archaïque (département des Antiquités grecques,
étrusques et romaines) porte témoignage du soutien déterminant que la Société
des Amis du Louvre a bien voulu apporter encore une fois cette année au musée.

Je me plais à rappeler aussi que les remarquables résultats des actions menées
par le Louvre pour développer les ressources de mécénat. Elles sont en effet
nécessaires pour conduire les rénovations de salles que le musée s‘est engagé à
financer seul, mais également pour réaliser des expositions et financer des
programmes culturels comme les nocturnes gratuites pour les jeunes le vendredi
soir, ou encore de publications éducatives, comme celles pour les malvoyants, une
première dans les musées nationaux.

L'année 2004 a d'ailleurs permis de bâtir une programmation attractive.

Pas moins de 18 expositions temporaires ou expositions-dossiers, dont un


parcours d’art contemporain, et deux expositions au musée Eugène Delacroix ont
été réalisées. Le succès public et critique de Paris 1400 (170.000 visiteurs) a été
remarquable ; la rétrospective consacrée à Primatice a permis de présenter un
chapitre capital de l'histoire de l'art, et l'intervention du peintre François Rouan a
témoigné une nouvelle fois de notre engagement en faveur de l'art contemporain.
Car l'art contemporain est entré au Louvre sous des formes diverses, la plus
nouvelle étant le parcours Contrepoints, dont l'ambition était tout à la fois de porter
un autre regard sur nos collections, d'attirer un nouveau public et d'irriguer
l'ensemble des départements.

Enfin, l'auditorium a rouvert après huit mois de travaux, avec une riche
programmation, marquée par les succès remarquables de deux cycles, consacrés
au violon et à la peinture grecque antique.

Le rayonnement culturel du Louvre s'est aussi manifesté de façon exceptionnelle


en France, par sa participation aux grandes expositions de région, comme à Rodez
ou à Lyon ou encore dans le cadre de l'opération "22 prêts pour 22 régions", mais
aussi à Paris même, avec "Pharaon", à l’Institut du Monde Arabe, qui a remporté
un immense succès populaire.

5
Enfin, je n'oublierai pas d'évoquer, en point d'orgue au Louvre même, en cette fin
d'année 2004, la réouverture de la Galerie d’Apollon, aux termes d’une
exemplaire et lourde restauration de 5 millions d'euros, rendu possible grâce au
mécénat du groupe Total.

Le renforcement de l’autonomie de l’Etablissement, qu’a favorisé la conclusion du


contrat d’objectifs et de moyens du musée avec l’Etat, permet au Louvre de
mobiliser ses forces pour atteindre, de manière efficace et responsable les
objectifs qui lui sont assignés par le ministère de la Culture et de la
Communication.

J'évoquerai quelques unes des actions majeures que nous allons poursuivre en
2005 et qui constituent de nouveaux chantiers mobilisateurs.

La création des nouveaux espaces du Département des Arts de l'Islam,


décidée par le Président de la République, est engagée. Ils prendront place d’ici
2009 dans la cour Visconti et seront accompagnés d’une programmation culturelle
et scientifique éclatante. Sur le plan international, les projets d’échanges
scientifiques et culturels sont d'ores et déjà nombreux.

La création du Louvre-Lens annoncée par le Premier ministre en novembre 2004


constitue un geste historique, dans une région frappée de plein fouet par la crise
économique et sociale. Cette installation emblématique s’inscrit dans la politique
de décentralisation et de démocratisation culturelle voulue par le Ministre de la
culture et de la communication. La culture est au coeur de l'aménagement et du
rayonnement du territoire. Elle est un facteur de développement et de fierté. Elle
est essentielle à la cohésion sociale. Elle a valeur d'intégration. Les lensois, mais
aussi toute la population du bassin minier accueille avec enthousiasme l'arrivée de
l'antenne du Louvre. Nous saurons être à la hauteur de leurs espérances.

Ce projet est aussi vital pour le musée, car il permettra une réflexion sur ses
missions, sa pédagogie et sa vocation, d’aller au devant de publics souvent
éloignés des musées et de définir une politique des publics radicalement
renouvelée.

Au travers ce rappel non exhaustif des actions conduites en 2004 et par le rapide
survol des projets en chantier, on peut apprécier la marque incontestable de la
vitalité du Louvre et de l’admirable potentiel qu’il renferme.

A l'aube de la dernière année de son premier contrat triennal d’objectifs et de


moyens conclu avec l’Etat, le Louvre est un établissement profondément rénové,
conscient de ses atouts mais aussi chargé de ses responsabilités.

Nous n'avons qu'à le faire fructifier, comme tant d'autres avant nous, en gardant
présent à nos esprits les missions fondamentales d'une grande institution
nationale.

Président-directeur du musée du Louvre

6
7
Le musée du Louvre remercie pour leur mécénat
exceptionnel
PGA Holding,
Nippon Television Network,
Total,
Crédit Lyonnais,
Financière Marc de Lacharrière

Mais également

Les membres du Cercle Louvre Entreprises en 2004


- Membres fondateurs : ArjoWiggins, Crédit Lyonnais, Ernst & Young, Grant Thornton, Morgan
Stanley, Nippon Television Network Corporation, Total
- Membres partenaires : CCF, IBM, Lafarge
- Membres amis : Caisse d'Epargne Ile-de-France Paris, Citadines, France Loisirs, H. Com, Sony
France

Les entreprises et les fondations qui se sont associées à l'un de ses projets en 2004
Accenture, Agnès b., Annonces et formalités légales, ArjoWiggins, AXA, Blue Martini Software, Bose,
Caisse d'Epargne Ile-de-France Paris, Caisse des dépôts et consignations, Carrefour, CCF, Chaumet,
Crédit Lyonnais, Dai Nippon Printing, Eclectic Production, Ernst & Young, Europe 1, Fimalac, France
Loisirs, Institut Culturel Italien, Linea d'Ombra, Lusis, Montres Bréguet, Morgan Stanley, Nippon
Television Network Corporation, PMU, Saint-Gobain, Suez, Sumitomo Life Insurance, Télérama, Total
Fondation Costopoulos, Fondation du Crédit Mutuel pour la lecture, The Florence Gould Foundation,
Fondation Gaz de France, Fondation Juan March, Fondation Napoléon, Fondation Stavros
S. Niarchos, Terra Foundation for American Art, Toshiba International Foundation Agon Shu

Les donateurs d'œuvres d'art pour leur générosité en 2004


M. Jean-Paul Barbier, Mme Françoise Bardon, M. Antoine Béal, Mme Jacqueline Beytout, M. Jean-
Pierre Changeux, M. Bernard Dorival, M. Michel Gaud, M. François-Joseph Graf, M. Pierre Jourdan-
Barry, Mme Chantal Kiener, M. et Mme Lancelin, M. Bill GB Pallot, M. Djahanguir Riahi, Mme Arlette
Sérullaz, La Société des Amis du Louvre, La Société des Amis du Musée Delacroix

Les membres et les partenaires des American Friends of the Louvre en 2004
- Corporate Founders et Corporate Partners : HSBC Bank USA, JPMorgan Chase, Merrill Lynch
- Autres entreprises mécènes : Forbes, Inc., Neiman Marcus, Simpson Thacher & Bartlett LLP
- Fondations partenaires : American Express Foundation, Charles Engelhard Foundation, Fondation
Bettencourt-Schueller, The Henry Luce Foundation, The Jerome Levy Foundation
- Membres du Chairman's Circle :
Mr. and Mrs. Hank Bjorklund, Mr. Scott Bessent, Mr. Max Blumberg and Mr. Eduardo Araújo, Mr. Jules
Brassner, Mr. Mitchell Cantor, Mr. and Mrs. Olivier Chantecaille , Mr. Francis Finlay, Mr. and Mrs.
Christopher Forbes, Mr. and Mrs. Patrick A. Gerschel , Mr. and Mrs. Lloyd Greif, Ms. Nathalie Guedj,
Mr. Ronald Haft, Mr. and Mrs. Loïc de Kertanguy , Marie-Josée and Henry Kravis, Gabrielle de
Kuyper, Ms. San Lee Mr. and Mrs. Jonathan Otto, Mr. Tom Quick, Mr. Robert de Rothschild , Ms.
Rosa Sugrañes and Mr. Michael Falke , Mr. and Mrs. John Smart, Mr. and Mrs. Terry Stent, John and
Nancy Teets , John and Becca Cason Thrash, Ms. Lynde B. Uilhein , Ms. Shelby White, Mr. Witchell
Wolfson, Jr.
- Autres donateurs : Mrs. Mabel H. Cabot , Mr. and Mrs. Kenneth Griffin, Mr. and Mrs. Leonard
Lauder , His Excellency John L. Loeb, Jr.

Les membres 2004 de Grand Louvre au Japon :


Heibon sha, Miki Corporation, Nikkei Shimbun, Nippon Television Network corporation, Yomiuri
Shimbun

8
Ce rapport d'activité met en exergue les actions
concourant à la bonne réalisation des missions et des
objectifs tracés dans le cadre du Contrat d’objectifs
et de moyens pour les années 2003–2005

Il est articulé en trois chapitres reprenant les trois


axes définis par le Contrat qui sont :

Chapitre 1 :
L'intensification du développement culturel, en
plaçant les publics au cœur de l’action du musée et
en portant une plus grande attention à ses attentes.

Chapitre 2 :
Le développement de la protection et de la mise
en valeur du patrimoine, grâce à une politique
scientifique cohérente et affirmée.

Chapitre 3 :
Le renforcement des fonctions administratives et
techniques, essentiel pour assurer de façon durable
la bonne administration du musée.

9
1. Le Louvre et ses publics
La fréquentation du musée du Louvre 16
Une année exceptionnelle 16
Une programmation dense et diversifiée conçue pour attirer
un large public national et international 22

L’accueil des publics 57

La diffusion du savoir sur les collections, l’histoire de l’art


et l’archéologie 65
Les activités culturelles organisées par la direction des publics 67
Les activités éducatives et formations professionnelles dispensées
par la direction des publics 71
L'activité d’enseignements dispensés par le personnel scientifique
des départements (en France et à l’étranger) 75
Les publications 85
Les productions audiovisuelles et multimédias 119
Les outils de diffusion du savoir 126
La communication du Louvre dans les médias 133

2. Le Louvre et son patrimoine


La politique scientifique des départements 143

L’ouverture sur la France et le monde 175


La mise en oeuvre d’une politique de développement culturel territorial 175
L’action scientifique des départements en France et à l’étranger 177

La préservation et la valorisation du palais du Louvre


et de ses collections 211
Préservation, valorisation du palais du Louvre et de son infrastructure 211
Préservation et valorisation des collections 219

3. Le Louvre et sa gestion
Le Louvre et ses agents 232

Les finances du musée du Louvre 254

9
10
I. Le Louvre
et ses publics

11
12
1. Le Louvre et ses publics

La fréquentation du musée du Louvre 16


Une année exceptionnelle 16
La fréquentation totale
La fréquentation payante – Les porteurs de billets –
les porteurs de cartes – les nouvelles cartes ou laissez-passer
La fréquentation gratuite
Les caractéristiques des publics

Une programmation dense et diversifiée conçue pour attirer


un large public national et international 22
Les expositions temporaires
Les manifestations exceptionnelles nouvelles
Les inaugurations de salles
Les manifestations programmées à l’auditorium
Les actualités des départements et du musée national Eugène Delacroix

L’accueil des publics 57


L’accessibilité au musée en 2004
Le taux d’ouverture des salles
L’accueil et l’information des visiteurs
L’accueil des publics jeunes
L’accueil des publics handicapés et des relais du champ social
Les relais socioculturels
Les missions, rencontres, colloques et séminaires
L’accueil des groupes autonomes

La diffusion du savoir sur les collections,


l’histoire de l’art et l’archéologie 65
Les activités culturelles organisées par la direction des publics 67
Les visites-conférences et promenades architecturales
Les activités proposées aux publics individuels et aux groupes
Les ateliers destinés aux publics handicapés
Les artistes copistes

Les activités éducatives et formations professionnelles


dispensées par la direction des publics 71
Le renforcement de la politique de partenariats pédagogiques
Les activités éducatives
La formation professionnelle

13
Les activités d'enseignement dispensé par le personnel scientifique
des départements (en France et à l'étranger) 75

Les publications 85
Les publications scientifiques
Les publications autour des expositions du Louvre
Les publications scientifiques en vue de la préparation d’expositions
Les projets de publications scientifiques diverses
Les publications d’aide à la visite et d’information

Les productions audiovisuelles et multimédias 119

Les outils de diffusion du savoir 126


Le site Louvre WWW.fr et le projet Cim@ise
Les bases informatisées
La médiathèque
Le Cyber Louvre
L’audioguide

La communication du Louvre dans les médias 133

14
La fréquentation du musée du Louvre

Une année exceptionnelle


La fréquentation totale
☛ Avec 6,89 millions de visites en 2004 (collections permanentes, expositions temporaires, auditorium et
musée Eugène Delacroix) le Louvre confirme sa place parmi les établissements culturels les plus
visités au monde.

☛ Un nouvel instrument de mesure


Le Louvre a mis en place un nouvel instrument de mesure : le Baromètre des Publics du Louvre. Les résultats obtenus
après la mise en place de ce nouvel instrument de mesure ont fait l’objet d’une analyse approfondie afin de comparer les
nouveaux résultats à ceux issus de l’ancien dispositif d’enquête en continu (Observatoire permanent des Publics)1.

Ce nouvel instrument se caractérise principalement par :


- un nouveau questionnaire ;
- un protocole de collecte de données amélioré (entretiens en face-à-face avec tirage aléatoire des visiteurs
sortants définitivement des collections permanentes, au lieu d’un protocole d’auto-administration laissant le
visiteur répondre seul au questionnaire à n’importe quel moment de sa visite).
Les méthodes de redressement statistique des données restent très proches entre l’enquête précédente (OPP) et la
nouvelle (BPL). La fiabilité du redressement du Baromètre des Publics étant cependant renforcée par la prise en
compte de la nationalité des visiteurs, question systématiquement posée, même aux personnes qui ne répondent pas
au questionnaire. Cette procédure permet de réduire les biais dus aux non réponses.
Le nouveau dispositif restitue une photographie plus juste des visiteurs du Louvre.
Les principaux changements constatés :

- des effets de saisonnalité plus marqués notamment en ce qui concerne le profil des visiteurs ;

- une présence plus significative des hommes et des visiteurs étrangers et une meilleure estimation de la
distribution de la nationalité des visiteurs ;
- des taux de satisfaction moins systématiquement positifs ; dans la mesure où ces taux sont désormais estimés
sur une échelle de 1 à 10 (contre 1 à 4 précédemment);
- une meilleure estimation statistique des visiteurs gratuits qui étaient sous-estimés par l’enquête précédente
(OPP);
- une meilleure estimation statistique des jeunes visiteurs exonérés qui étaient sous estimés par l’enquête
précédente (OPP) : cette sous-estimation affectait notablement les jeunes compris dans le champ de l’enquête
(11 à 17 ans) et ceux qui ne sont pas interrogés (moins de 11 ans). Ces derniers viennent de faire l’objet d’un
correctif sur leur estimation, laquelle est fondée sur les réponses des visiteurs déclarant être accompagnés
d’enfants de moins de 11 ans. Les résultats qui suivent intègrent ce correctif.
En outre, chaque composante de l’offre culturelle du Louvre (collections permanentes, expositions temporaires du
Hall Napoléon, Auditorium, musée Eugène Delacroix) faisant l’objet d’une pratique spécifique de visite (cumul
possible des visites entre ces différentes composantes de l’offre, un jour donné), les données de fréquentation sont
désormais présentées selon le nombre de visites / jour réalisé et non plus sur le résultat approché du nombre de
visiteurs / jour.

1
Enquête comparative entre les deux instruments de mesure (OPP / BPL) réalisée au 4ème trimestre 2004, enquête « profils »
auprès des visiteurs en groupe, comptages systématiques des visiteurs entrants et sortants sur des semaines type en 2004 et
analyse comparative des méthodes de redressement (OPP / BPL).

15
☛ Une forte hausse de la fréquentation
Activité et contexte : le Louvre poursuit la forte croissance affichée sans rupture depuis le quatrième trimestre 2003 :
+ 17% d’évolution annuelle. La conjoncture est redevenue favorable, en particulier pour les visiteurs étrangers qui
totalisent 67% des visites en 2004, et la politique active menée envers ses publics, à travers une offre culturelle
particulièrement soutenue et variée, porte ses fruits.

La fréquentation 2004 mesurée à partir du BPL s’établit à 6,89 millions de visites pour les collections
permanentes du Louvre, les expositions temporaires du Hall napoléon, l’auditorium et le musée
Delacroix, soit une progression de 17 % par rapport à l’année précédente (Pour comparer à périmètre
constant, le tableau ci-dessous intègre la fréquentation 2003 du musée Delacroix, rattaché au Louvre
er
depuis le 1 janvier 2004).
En milliers de visites Année 2003 Année 2004 2004/03
Total des visites *** 5 877 6 894 + 17 %
Dont collections permanentes 5 377 6 515 + 21 %
Dont expositions temporaires* 425 261 n.s.
Dont Auditorium ** 41 74 n.s.
Dont Musée Eugène Delacroix 34 44 + 32%

Jusqu’en 2003, ainsi que dans le contrat d’objectifs et de moyens 2003-2005, la fréquentation est
calculée en nombre de visiteurs / jour estimé, soit 5, 7 millions de visiteurs en 2003 (pour les
collections permanentes et expositions temporaires du Louvre). La fréquentation exprimée en nombre
de visiteurs se situerait à 6,7 millions en 2004 (Collections permanentes, expositions temporaires du
Louvre), soit une augmentation de 18%.
Pour la première année de son rattachement à l’Etablissement public du musée du Louvre, le total
des entrées au musée national Eugène Delacroix s’élève à 44 271 visites, dont 21 692 payantes
pour 294 jours d’ouverture, soit une moyenne de 150 visiteurs/jour. La fréquentation est en hausse de
31% par rapport à 2003.

La fréquentation payante 2

☛ La fréquentation payante 2004 (billets + cartes d’adhésion payantes) représente, en structure, 66%
de la fréquentation totale du musée et progresse en volume de 14% par rapport à l’année
précédente, pour atteindre 4 443 000 visites. La forte reprise de la fréquentation étrangère et le
dynamisme de la fréquentation des visiteurs fidèles, porteurs d’une carte d’adhésion du Louvre
expliquent ces résultats.

Les porteurs de billets


Les visiteurs munis de billets (collections permanentes et expositions temporaires) ont réalisé
3
3 664 643 visites en 2004 (contre 3 344 340 en 2003) soit une progression de 10%. Ils représentent
54% de la fréquentation totale du musée.

Les porteurs de cartes


Les visiteurs entrés avec une carte forfaitaire représentent 11% de la fréquentation totale
(778 000 visites), contre 9% en 2003 (549 000 visites). Leur progression est de 42%.

La carte Musées - Monuments


2003 2004 Evolution
Cartes vendues au Louvre 26 741 28 759 +7%
Total des cartes vendues par l'association InterMusées 409 952 383 522 -6%
Nombre de visites des collections avec la carte (en milliers) 308 416 +35%
Nombre d'entrées au Louvre/Total des cartes vendues 75% 108% -

Les visites au Louvre des porteurs de la carte Musées - Monuments sont en hausse de 35%. Cette
forte croissance est imputable au retour des visiteurs étrangers au Louvre, particulièrement acheteurs
de cette carte (en particulier les visiteurs nord-américains).

2
Résultats Hors Auditorium et musée Eugène Delacroix.
3
Les visiteurs ayant acheté un billet jumelé visitent à la fois les collections permanentes du musée et les expositions
temporaires du Hall Napoléon. Ils sont comptés comme ayant réalisé 2 visites. Le nombre de billets vendus en 2004 est de
3 578 767, dont 85 876 billets jumelés.

16
La carte des Amis du Louvre
2003 2004 Évolution

Nombre d'Amis du Louvre 59 471 62 629 +5%


Dont :
Adhérents 48 175 52 036 + 8%
Sociétaires 10 427 9 738 - 7%
Bienfaiteurs 861 849 - 1%
Nombre de visites des collections (en milliers) 120 222 + 85%

La Société des Amis du Louvre a renoué en 2004 avec la croissance de ses effectifs. Constatée tout au long de l’année 2004,
elle s’est accélérée au cours du dernier trimestre. La couverture médiatique de la réouverture de la galerie d’Apollon a suscité
de nouvelles adhésions et, plus encore, le renouvellement d’adhésions suspendues depuis parfois plusieurs années.

L’augmentation du nombre des Amis est particulièrement sensible dans la catégorie des Adhérents qui progresse de plus de
8 %. Le nombre des Sociétaires enregistre en revanche une nouvelle baisse, limitée à 6,6 %. C’est cependant le "meilleur" des
résultats enregistrés depuis la signature de la convention avec la R.M.N. en 1998 qui a supprimé de nombreux avantages
attachés à cette catégorie de membres. Pour sa part, le nombre des Bienfaiteurs ne subit pas de fluctuation notable. Les Amis
du Louvre connaissent, corrélativement, une très forte progression en nombre annuel de visites (+ 85%). Outre une meilleure
estimation de cette catégorie de visiteurs par le Baromètre des Publics du Louvre, on peut imputer cet excellent résultat à la
politique culturelle attractive et soutenue envers les fidèles du musée.

La carte Louvre jeunes


Année 2004, adhésion en progression (+ 16%)
2002 2003 2004 2004/03
Nombre d’adhésions 14 746 15 990 18 560 + 16%
Nombre de visites des collections (en milliers) 49 68 83 + 22%

Adhésions individuelles 8 132 10 672 14 039 + 31 %


Adhésions collectives 6 340 4 778 2631 - 45 %

Composition des adhérents et évolution de l’adhésion


Un recentrage orchestré et réussi sur le cœur de cible : les jeunes de moins de 26 ans
Avec la suppression du tarif adulte (hors correspondants) effective au 1er janvier 2004, on assiste à une diminution du nombre
des adhérents adultes tout au long de la saison. Seuls les correspondants de plus de 26 ans peuvent désormais adhérer à la
carte Louvre jeunes. On retrouve, de ce fait, sur l’adhésion à la nouvelle carte Louvre professionnels, les adultes qui
souscrivaient auparavant une carte Louvre jeunes à 19 ou 14 €. En 2004, les plus de 26 ans représentent ainsi moins de 1% de
l’effectif. Cette évolution permet un recentrage de la carte Louvre jeunes sur sa cible (les jeunes de 18 à 25 ans) et va de pair
avec la volonté de rationalisation de son offre.

Une forte progression des adhésions individuelles


La progression de l’adhésion individuelle par rapport à l’adhésion collective observée la saison précédente se poursuit,
atteignant pratiquement les 3/4 de l’effectif de la saison 2003-2004. Très sensible sur la période de septembre à décembre,
cette hausse doit beaucoup aux efforts de signalétique et d’accueil du public en terme de confort et de visibilité (ouverture de
l’espace adhésion en septembre, y compris les soirs de nocturnes), à la campagne d’affichage dans le métro (fin octobre, début
novembre), aux efforts de développement de publics pour faire connaître la carte, notamment lors des nocturnes des vendredis
de novembre pendant lesquelles une action particulière de promotion/vente a été menée avec les élèves du BTS AGTL de
l’école Bessières.
L’adhésion collective subit en revanche un très net recul dû à deux raisons majeures : l’éviction des adhérents adultes de la
carte Louvre jeunes (au profit de la carte Louvre professionnels) alors qu’ils représentaient une part importante de l’adhésion
collective (moins 1 810 adhérents adultes par rapport à 2003); l’ouverture aux étudiants des écoles d’arts privées à la gratuité
d’accès aux collections permanentes du musée via le laissez-passer des étudiants en arts. Ces écoles proposaient auparavant
largement à leurs étudiants l’adhésion collective à cette carte.

Surtout des Franciliens, de nombreux primo - adhérents


Sans surprise, les adhérents à la carte Louvre jeunes se recrutent essentiellement en Ile-de-France (90% de l’effectif). Plus
d’un sur deux est Parisien. Depuis 1996, en moyenne, 20.6% du total des adhérents renouvellent leur adhésion à la carte. La
fidélité est plus marquée chez les adhérents collectifs : de la saison 2001-2002 à la saison 2002-2003, 23% d’entre eux ont
renouvelé leur adhésion, contre 17% des adhérents individuels. Sur la même période, les plus « fidèles » sont les
correspondants : 55% d’entre eux ont souscrit à nouveau à une carte Louvre jeunes.

17
Les nouvelles cartes ou laissez-passer
En septembre 2004, dans la lignée de la mise en place de la nouvelle politique tarifaire, le musée a
créé quatre nouvelles cartes ou laissez-passer : la carte Louvre professionnels, la carte Louvre
enseignants et les laissez-passer des étudiants en arts et des étudiants partenaires.
Ces nouvelles cartes et laissez-passer illustrent la volonté de renforcer les liens avec des publics
prescripteurs (relais auprès des jeunes ou du champ social) ou « naturels » du musée (artistes et
professionnels de l’art, étudiants en arts). Ils dotent par ailleurs le musée d’outils de fidélisation variés
et efficaces : chacun est spécialement conçu en fonction du public auquel il s'adresse. Pour assurer,
auprès du public, une meilleure visibilité de ce système d’adhésion, un Espace adhésion a ouvert au
Louvre en septembre 2004, pour offrir au public une présentation, un accueil et un confort accrus.
La carte Louvre professionnels
La carte Louvre professionnels s’adresse à différents publics de professionnels qui, dans le cadre de leurs fonctions, sont
amenés à fréquenter le musée régulièrement. Elle est valable un an de date à date et coûte 30€. Elle est destinée : aux
enseignants, aux documentalistes et plus largement à toute personne qui exerce une fonction d’encadrement auprès d’un
public de jeunes ; à toute personne chargée d’encadrement de publics du champ social ou médico-social ; aux artistes
professionnels et aux artisans d’art ; aux critiques d’art ou membres de l’Association internationale des critiques d’art ; aux
étudiants de disciplines artistiques de plus de 26 ans. Elle s’adresse entre autres aux publics qui jusqu’au 31 décembre 2003
pouvaient bénéficier de la carte Louvre jeunes.

Résultats mensuels par offres et bilan financier depuis le 1er septembre 2004
Année 2004 30 € Dupli 5€ 0€ Total effectifs (hors dupli) Recettes
Septembre 504 0 0 504 15 120
Octobre 867 1 14 881 6 015
Novembre 681 2 1 682 20 440
Décembre 799 6 5 804 24 000
Total 2851 9 20 2 871 85 575
* Duplicata intégrés aux recettes mais exclus des effectifs d'adhésion.

2 450 adhérents sont Franciliens (soit plus de 85% des adhérents) dont 1 527 Parisiens (53%), 371 de province (13%) et 40
étrangers.
Les enseignants (1344 adhérents) et les documentalistes représentent près de la moitié des adhérents à la carte Louvre
professionnels (47%). Ces enseignants sont à 80% Franciliens. Près de 1 sur 2 est Parisien. 20% d’entre eux enseignent dans
le supérieur. La même proportion est observée pour le lycée.
Les étudiants en arts de plus de 26 ans qui ne peuvent adhérer à la carte Louvre jeunes ou bénéficier du laissez-passer des
étudiants en arts (réservés au moins de 26 ans) forment près de 20% de l’effectif des adhérents.
Les artisans d’art ou artistes professionnels, à 85% franciliens, représentent 302 adhérents, soit 10% de la population. Deux
tiers des adhérents à la carte Louvre professionnels sont des femmes.

La carte Louvre enseignants


La carte Louvre enseignants est une carte gratuite, offerte aux enseignants qui engagent une démarche pédagogique avec le
musée en réservant une visite en groupe (autonome ou avec un conférencier) pour une classe ou en emmenant leurs élèves à
l’une des manifestations de l’Auditorium. Outre la possibilité de visiter librement les collections du musée du Louvre et du
musée Eugène Delacroix pendant un an, cette carte permet un accès libre à la médiathèque et aux expositions du Hall
Napoléon et offre un tarif préférentiel aux activités de l’auditorium ainsi que l’envoi d’information sur la programmation du
Louvre.

Résultats mensuels par offres depuis le 1er septembre 2004


Type de visite autonome avec conférencier auditorium non renseigné Total adhésions
effectifs % effectifs % effectifs % effectifs % effectifs %
Septembre 191 13% 203 19% - 13 27% 407 16%
Octobre 477 33% 300 28% - 15 31% 792 31%
Novembre 384 26% 256 24% 8 100% 14 29% 662 26%
Décembre 398 27% 322 30% - 6 13% 726 28%
Total 1 450 100% 1 081 100% 8 100% 48 100% 2 587 100%
Type de visite / total 56% 42% 0% 2% 2 587 100%

42 % des adhérents à la carte Louvre enseignants sont venus pour suivre une visite-conférence ou un atelier, 56% pour des
visites autonomes. 33% sont Parisiens, 42% vivent en région parisienne, 25% en province. 548 enseignent dans le primaire et
2 019 dans le secondaire. Ils se recrutent en histoire/géographie (34%), français (31%), langues (11%), sciences (7%), arts
appliqués / dessin ou histoire de l'art (6%). 70 enseignent en classe préparatoire et 141 dans l'enseignement supérieur.

18
Le laissez-passer des étudiants en arts
Le laissez-passer des étudiants en arts est destiné aux étudiants de moins de 26 ans inscrits dans une école d’art française ou
étrangère localisée en France. Il est valable jusqu’au 30 septembre de l’année suivante. Gratuit, délivré immédiatement à
l’Espace adhésion, il permet de visiter librement les collections du musée du Louvre (à l’exception des expositions du Hall
Napoléon) et du musée Eugène Delacroix. Ce laissez-passer permet une simplification du travail de contrôle aux entrées du
musée. C’est également le moyen de constituer un fichier relativement homogène composé d’un public particulièrement enclin,
de par la formation qu’il suit, à fréquenter le musée. Ce fichier, segmenté selon le lieu de résidence, la formation suivie, etc.
permet notamment de tisser un lien étroit avec ce public, notamment au travers d’actions d’e-mailing (particulièrement efficace
auprès des jeunes) qui mettent en avant l’actualité du musée.

Résultats mensuels des laissez-passer des étudiants en arts remis depuis le 1er septembre 2004
Mois Effectifs
Septembre 1 246
Octobre 3 444
Novembre 2 966
Décembre 2 102
Total 9 758

La fréquentation gratuite
La fréquentation gratuite est en forte augmentation, en structure et en volume. En 2004, elle
s’établit à 34%. 2 332 000 visites gratuites ont été réalisées, soit une progression de 22%.

Les visites des exonérés de moins de 18 ans


En milliers de visites 2003 2004
Visites individuelles 426 640
Visites dans le cadre scolaire 527 539
Total 953 1 179

Les exonérés de moins de 18 ans connaissent une progression de 24%, variation en partie imputable
à leur réévaluation par le Baromètre des Publics du Louvre : les jeunes visiteurs et les visiteurs
exonérés étaient sous-estimés par l’enquête précédente.

La gratuité des premiers dimanches du mois


414 000 visiteurs (contre 393 000 en 2003) ont bénéficié, en 2004, de la gratuité des 12 premiers
dimanches de chaque mois. La fréquentation des dimanches gratuits poursuit elle aussi sa
croissance, de 5.3 % par rapport aux dimanches gratuits de l’année précédente. Le nombre moyen de
visites les dimanches gratuits se porte à 34 510. Les dimanches gratuits représentent 6% de la
fréquentation des collections permanentes.

Caractéristiques des publics en 2004 4

Le degré de familiarité avec le musée du Louvre


44% des visiteurs sont déjà venus au Louvre. 56% sont donc des primo - visiteurs (contre 54%
en 2003) qui ont représenté 3 744 000 visites.

L’âge des visiteurs


Les jeunes de moins de 26 ans atteignent 39% de la fréquentation. Ils ont réalisé 2 564 000 visites,
soit une progression de 6%. Les visites des seniors augmentent de façon très significative (+ 59%)
pour un volume de 615 000 visites et, dans une moindre mesure, celles des 26-45 ans (+26%) pour
2 400 000 visites.

4
Les résultats qui suivent portent sur la fréquentation du Louvre hors Auditorium et musée Eugène Delacroix et n’incluent pas
les gratuités exceptionnelles (14 juillet, vernissages, visites du personnel…) et les opérations de mécénat, soit une base de
6,65 millions de visites en 2004.

19
L’origine géographique des visiteurs
Le nombre de visites effectuées par des étrangers, en hausse, atteint 67% pour un volume de
4 460 000 visites (+ 32%). Corrélativement, les français totalisent 2 190 000 visites soit 33% de la
fréquentation.
Parmi les étrangers, l’Europe pèse 47% de la fréquentation étrangère et le continent américain
31%. L’Asie progresse fortement à 17% de la fréquentation étrangère, contre 10% l’année
précédente. La Chine occupe pour la première fois la sixième place des pays les plus représentés au
Louvre, avec un effectif de près de 213 000 visites. L’Océanie et l’Afrique conservent leur poids
respectif, soit 4% et 1% de la fréquentation étrangère.
Principaux pays de résidence Année 2004 Principaux pays de résidence Année 2004
des visiteurs étranger (en milliers de visites) des visiteurs étranger (en milliers de visites)
Etats-Unis d’Amérique 864 Chine 213
Italie 299 Japon 197
Royaume-Uni 298 Fédération de Russie 142
Espagne 248 Australie 137
Allemagne 213 Canada 126

Autres variables d’intérêt


En 2004, 50% des visiteurs sont actifs en emploi, contre 49% en 2003. Les actifs en emploi
progressent de 20% par rapport à 2003. Elèves et étudiants constituent 35% du volume des visites
(environ 2 356 000 visites). Les retraités représentent 8% du public du musée (environ 557 000
visites). Ils progressent très significativement par rapport à l’année précédente (+ 33%).
57% des visiteurs du Louvre sont des femmes.

La satisfaction des visiteurs


La satisfaction globale des visiteurs, telle que mesurée par le Baromètre des Publics du Louvre, est
forte : note sur 10 allant de 8.2 à 8.5 sur 10, selon les trimestres.
Les Français se montrent un peu plus critiques que les étrangers à l’égard du musée.
La modélisation de la satisfaction sur 21 critères concrets, répartis en 4 familles donne, pour la
population totale interrogée, les résultats suivants :

‹ Accueil
z Confort
„ Apport culturel
▲ Orientation
évaluation (sur 10) (Population totale) „ Muséographie
10
Eléments annexes Eléments prioritaires
et satisfaisants : et satisfaisants :

Heureuses surprises A conserver


attente
9
horaires

muséographie
personnel
ambiance éclairage
tarif contrôle
8 plan
Eléments prioritaires
acoustique et moins satisfaisants:
fléchage
température Points de progrès
affluence
7 Eléments annexes
et moins satisfaisants: Clarté des informations
Améliorables contenu

6
importance (%)
0 2 4 6 8 10 12 14

ƒ L’atmosphère : une variable essentielle et bien trouvée au Louvre (éclairage, muséographie) ;


ƒ L’apport culturel : besoin d’aides à la visite et de traductions pour les visiteurs étrangers ;
ƒ L’accueil au Louvre : une perception homogène, plutôt positive, en dépit des attentes ;
ƒ L’orientation : une donnée essentielle et encore améliorable;
ƒ Le confort de la visite : des leviers d’action importants pour la réception des œuvres par le public, surtout national.

20
Une programmation dense et diversifiée conçue pour attirer
un large public national et international

Les expositions temporaires

☛ La programmation exigeante d’expositions temporaires du


musée est complétée par des expositions - dossiers au sein des
salles de collections permanentes. Cette politique volontariste
s’illustre également par l'augmentation sensible du nombre
d'expositions temporaires et d’expositions-dossiers ou accrochages
organisés

Le programme d’expositions 2004, accompagné de publications


scientifiques et largement relayé par la programmation de
l’auditorium et des activités éducatives et culturelles, s’est articulé
autour de plusieurs saisons thématiques : Les arts sous Charles VI,
l’Italie à la cour de France et l’oeuvre de Delacroix.

Les accrochages, accessibles à l’ensemble des visiteurs du musée


sans tarification supplémentaire, rencontrent un succès croissant
auprès des publics.

Ce ne sont pas moins de 11 expositions, 6 expositions dossiers et


une présentation d’art contemporain, qui ont été proposées au
public en 2004.

Les expositions du hall Napoléon Paris 1400, les arts sous Charles
VI et Primatice, l’Italie à la cour de France ont drainé 246 624
visiteurs au total. Elles ont reçu un excellent accueil critique de la
presse nationale et internationale, soulignant leur qualité
pédagogique et scientifique. Les expositions Primitifs français et le
Sacre de Napoléon ont connu un vrai succès public, également
relayés par les médias français et étrangers.

Cette année a également été l’occasion d’accompagner le


bicentenaire du sacre de Napoléon ; l’année de la Pologne a été
illustrée par deux expositions, dont l’une au Musée Delacroix ; et le
lien entre les collections du Louvre et l’art contemporain est remis
en valeur par des présentations temporaires.

21
Coûts directs et recettes des expositions temporaires
imputés sur le budget du musée en 2004
Coûts directs des expositions coorganisées par le Louvre et la RMN inaugurées en 2004
Coûts pris en charge par le musée du Louvre (*) Coûts RMN Coût total supporté en
2004
€ Présentation Communication Surveillance Total Louvre Transport, assurances, missions, divers
Paris 1400 408 514 103 350 130 599 642 463 618 420 642 463
Primatice, maître de 285 706 58 469 165 217 509 392 256 225 509 392
Fontainebleau
TOTAL 694 220 161 819 295 816 1 151 855 874 645 1 151 855

Coûts directs des expositions organisées par le Louvre inaugurées en 2004


€ Présentation Transport et assurances Communication Coût total supporté en 2004 (*)
Primitifs français 162 997 25 569 49 544 238 110
Dante et Virgile aux Enfers 42 500 56 571 7 929 107 000
Ivoires 68 498 27 801 96 299
Rosso Fiorentino, le Christ mort 72 558 20 824 9 896 103 278
Le sacre de Napoléon 131 534 16 766 26 425 174 725
Saison polonaise 13 658 11 338 24 996
Art contemporain 26 466 1 460 20 264 48 190
Patrick Faigenbaum 17 824 1 281 6 207 25 312
TOTAL 536 035 122 471 159 404 817 910

Coûts directs des expositions antérieures ou ultérieures


Coûts pris en charge par le musée du Louvre (*) Coûts RMN Coût total
supporté en 2004
€ Présentation Transport et Communication Total Transport, assurances, missions,
assurances Louvre divers

Expositions antérieures 31 856 50 934 0 82 789 82 789


Tanagra 14 290 14 290 26 712 14 290
Porphyre 4 187 15 695 19 883 19 883
Boucher 3 569 15 574 19 143 19 143
Biennais 2 952 16 374 19 326 19 326
Léonard de Vinci 1 135 1 135 30 864 1 135
Autres expositions 5 722 3 290 9 012 43 621 9 012
Expositions ultérieures 60 469 0 41 660 102 129 102 129
La France Romane 43 735 22 799 66 535 537 66 535
Comme le rêve, le dessin 16 734 6 717 23 451 23 451
Ligozzi 7 472 7 472 7 472
Autres expositions 4 670 4 670 2 839 4 670
TOTAL 92 325 50 934 41 660 184 918 104 573 184 918

Recettes directes
Droits d'entrée Mécénat / parrainage Autres Recette totale perçue
en 2004
Expositions 2004 1 303 741 1 006 779 34 281 2 344 801
Paris 1400 844 535 844 535
Primatice, maître de Fontainebleau 459 206 240 000 699 206
Dante et Virgile aux Enfers 150 000 150 000
Rosso Fiorentino, le Christ mort 300 000 300 000
Le sacre de Napoléon 244 000 244 000
Patrick Faigenbaum 35 000 35 000
Art contemporain 37 779 37 779
Saison polonaise 34 281 34 281
Expositions 2003 23 774 0 0 23 774
Tanagra 23 774 23 774
TOTAL 1 327 515 1 006 779 34 281 2 368 575
(*): y compris les commandes engagées en 2004 non mandatées en fin d'exercice
(**) non communiqué par la RMN

Les fiches ci-après présentent pour chacune des expositions des éléments sur la muséographie, mais aussi sur les éventuels
partenariats, publications ou activités au Louvre organisées en lien avec la manifestation.

22
Paris 1400
Les Arts sous Charles VI

EXPOSITION DU MUSEE DU LOUVRE

Département des Objets d’arts


Cette exposition a été organisée par le musée du Louvre et la RMN avec le concours
exceptionnel de la Bibliothèque Nationale de France
Visuel : Goldenes Rössl. Étrennes d’Isabeau de Bavière à Charles VI le 1er janvier 1405.
Émail sur ronde-bosse d’or. Paris, 1404. Mis en gage en 1405 auprès du duc de Bavière
Louis le Barbu. Conservé au trésor d’Altötting (Bavière) depuis 1509. H. : 62 ; L. : 45 ;
ep. : 27 cm.© Altötting, die heilige Kapelle, photo Bayerisches Nationalmuseum.

Lieu Hall Napoléon


Surface 1 000 m2 (dont la rotonde)
Dates Du 26 mars au 12 juillet (prolongée jusqu’au 19 juillet) 2004
267 dont 42 provenant du Louvre, 114 de Paris intra-muros, 71 de province et Ile-de-
Nombre d’œuvres
France, et 60 de l’étranger
Commissaires Élisabeth Taburet- Delahaye
Maîtrise d’œuvre Massimo Quendolo
Muséographie fluide, cimaises marron, socles des vitrines très découpés. Grandes
bannières de mousseline imprimée de détails d'enluminures des frères Limbourg

Muséographie, signalétique Signalétique : bannière sous pyramide - 1 introduction dans la rotonde - 17 panneaux
de texte la plupart traduits en anglais et en allemand (sérigraphie) - 1 plan de Paris
(impression jet d’encre) - 1 généalogie (sérigraphie + photo collées) - 260 cartels
(3 formats) collés sur cimaise et hors vitrine
Fréquentation 168 042 visiteurs
Communication - 3 000 communiqués de presse diffusés deux fois, vernissages : officiel, presse,
mondain et Amis du Louvre.
- 700 dossiers de presse
- organisation d'un pré-vernissage de presse
- Trois bannières rue de Rivoli, deux campagnes d'affichage de deux semaines
dans le métro parisien
- Une semaine d'avant de bus parisien
- 10 mâts de Paris recto/verso
- Fréquentation des vernissages très importante
- Des journalistes ont visité l'exposition lors de deux voyages de presse organisés
par la DMF et une maison d'édition suisse
- Couverture presse française et étrangère de très grande ampleur, exceptionnelle
pour un sujet aussi pointu
- Peu de demandes des radios en revanche
- Annonces de la prolongation dans le métro, par échange marchandises et achat
d'espaces avec Le Parisien et son supplément télévision, et Radio Classique
Publications Catalogue de l'exposition et album autour des diverses expositions, éditions RMN
y Le Gothique international, collection « L’Atelier du monde », coédition Louvre/Hazan
y Au Moyen Âge, à la cour des rois de France, collection « Carnets d’Ulysse », édition
Louvre seul
y Chronologie du Moyen Âge, coédition Louvre/Paris musées
y Vivre au Moyen Age, la France en 1400, collection « l’Histoire au musée », coédition
Louvre/Hachette
Internet Réalisation d’un mini-site par la communication
Outils d’aide à la visite Réalisation d'un dépliant gratuit d'aide à la visite par la communication, financé par la DP
- Audioguide payant
Activités au Louvre en lien avec - Journée-débat, lectures, cycle de conférences, conférence de présentation à
l’exposition l'auditorium; colloque à l'Ecole du Louvre
- Ateliers et visites conférences pour jeunes et adultes au Louvre, au musée de Cluny
et à la Cité de la musique

23
Primatice
Maître de Fontainebleau

EXPOSITION DU MUSEE DU LOUVRE

Département des Arts Graphiques


Cette exposition a été organisée par le musée du Louvre et la RMN avec le concours
exceptionnel de la Bibliothèque Nationale de France, dans le cadre de la saison
« maniériste ».
Bolonais, Primatice parfait sa formation dans l’atelier de Giulio Romano à Mantoue, puis
collabore au chantier de Fontainebleau, dont il prend la tête à la mort de Rosso.
S’entourant d’artistes de premier plan, peintres, sculpteurs, émailleurs, il dirige
également les ateliers de tapisserie, de fonte (d’après les antiques ramenés d’Italie), de
sculpture (atelier de Nesles où travaille Germain Pilon). Outre les décors et
l’architecture, évoqués par des dessins, l’exposition s’est attachée ainsi à présenter
tous les aspects de son activité à la cour des Valois et à souligner son influence sur
l’École de Fontainebleau.
Visuel : Cat. 149 Primatice (1504-1570), dessin pour la voûte de la galerie d'Ulysse,
VIIIe compartiment : La Ronde des Heures. Francfort, Städelsches Kunstinstitut,
Inv. Nr 615, 35,7 x 33,5 cm © Ursula Edelmann, Frankfurt am Main.

Lieu Hall napoléon


Surface 1 200 m2 (dont la rotonde)
Dates Du 25 septembre 2004 au 3 janvier 2005
Nombre d’œuvres 281dont 133 provenant du Louvre, 69 de Paris intra-muros, 19 de province et Ile-de-
France, et 60 de l’étranger
Commissaires Dominique Cordellier
Maîtrise d’œuvre Interne
Très compartimentée, avec un espace spécialement consacré à la Galerie d'Ulysse
Les créations de François Rouan, où étaient disposés les panneaux didactiques,
ponctuaient le parcours
Muséographie, signalétique Signalétique : bannière sous pyramide - 1 introduction avec un texte sur François
Rouan (sérigraphie) - 6 textes placés dans les « espaces Rouan » traduits en anglais
et en italien (sérigraphie) - 321 cartels des deux couleurs des murs - 7 cartels Rouan
(sérigraphie)
Mécénat et partenariat Mécénat de Morgan Stanley : 240 000 €
Fréquentation 90 000 visiteurs
Communication - 3 000 communiqués de presse envoyés deux fois
- 700 dossiers de presse communs avec l'exposition "Rosso le Christ mort"
- Vernissages officiel, presse, mondain, Amis du Louvre
- Information auprès des associations italiennes de Paris
- Une bannière rue de Rivoli
- Pré-vernissage de presse
- Deux campagnes d'affichage de deux semaines dans le métro
- 10 mâts recto/verso
- Bonne fréquentation des vernissages
- Bonne couverture presse
Numéro spécial de Art absolument autour de François Rouan/Primatice
Publications Catalogue RMN
Audiovisuel Coproduction d’un film Di sotto in su projeté en permanence dans l’exposition
et un jour à l’Auditorium
Internet Information sur l’exposition + mise à disposition du dossier de presse et du
communiqué de presse
Outils d’aide à la visite Dépliant gratuit d'aide à la visite
Audioguide payant
Activités au Louvre en lien avec - L'Italie à la cour de France : Cycles de conférences, de films, oeuvre en scène,
l’exposition journée -débat, colloque, lecture et concerts à l'auditorium du musée du Louvre
- Visites de l'exposition, visites thématiques, une heure autour d'une oeuvre, journée
thématique par la Direction des Publics

24
Primitifs français
Découvertes et redécouvertes

EXPOSITION DU MUSEE DU LOUVRE

Département des Peintures


L’année 2004 coïncidait avec l’anniversaire de la grande exposition des Primitifs
français qui se tint en 1904 au Pavillon de Marsan du musée du Louvre et à la
Bibliothèque nationale. Cette manifestation, d’une ampleur considérable par le nombre,
l’importance et la variété des pièces montrées, rencontra alors un vif succès auprès du
public, enthousiasmé par la découverte d’un art encore peu connu, et marqua le
véritable point de départ des études sur la peinture et l’enluminure françaises des XIVe
et XVe siècles.
Il ne s’agissait pas ici de tenter une reconstitution de l’exposition de 1904, mais plutôt
d’évoquer sa genèse, ses ambitions, le contexte nationaliste dans lequel elle vit le jour,
comme le désir de rivaliser avec d’autres initiatives étrangères du même type. On a
insisté sur l’effort considérable d’inventaire et d’étude du patrimoine français entrepris
sous l’égide d’Henri Bouchot, l’organisateur de l’exposition de 1904, et sur l’apport, tout
au long du XXe siècle, de la critique et de l’érudition à la connaissance des « primitifs » :
était ainsi évoquée la contribution de l’histoire de l’art à la définition des centres
artistiques, à la création ou à la révision de certaines personnalités d’artistes, à la mise
en évidence de leur activité multiple (peintures murales, tableaux, dessins, enluminures,
fourniture de cartons pour diverses techniques).

Lieu Salles d’exposition Richelieu


Surface 230 m2

Dates Du 27 février au 17 mai 2004


49 dont 13 provenant du Louvre, 18 de Paris intra-muros, 9 de province et Ile-de-
Nombre d ’œuvres
France, et 9 de l’étranger
Commissaires Dominique Thiébaut
Maîtrise d’œuvre Alexandre Fruh
Cimaises peintes dans un camaïeu de couleur gris–mauve

Muséographie, signalétique Signalétique : bannière sous pyramide - 1 bannière d’entre avec introduction traduite
en anglais - 13 panneaux sérigraphies très développés avec de nombreuses
photographies de comparaison - 63 cartels
Mécénat et partenariat Radio Notre-Dame
Fréquentation Entrée avec le billet du musée
Communication - Communiqué
- Dossiers de presse
- Affichage insert (500 panneaux du 3 au 9 mars puis du 9 avril au 5 mai)
Publications Publication non Louvre : Primitifs français, découvertes et redécouvertes (RMN)
Internet Information sur l’exposition + mise à disposition du dossier de presse
et du communiqué de presse
Activités au Louvre en lien avec 3 conférences les 3, 5 et 8 mars à 12h30
l’exposition

25
Ivoires
De l’Orient ancien aux temps modernes

EXPOSITION DU MUSEE DU LOUVRE

Département des Antiquités orientales et des Objets d’art


Dans le cadre des expositions d’été consacrées aux techniques de création, le musée
du Louvre a organisé à l’été 2004 une exposition consacrée à l’art de l’ivoire dans ses
collections de l’antiquité aux temps modernes. Les différents ivoires (éléphant,
hippopotame, morse) ont été étudiés parmi d’autres matières dures d’origine animale,
telles l’os, le corail ou l’écaille.

Lieu Salles d’exposition Richelieu


Surface 230 m2

Dates Du 25 juin au 30 août 2004


Nombre d’œuvres 187 dont 177 provenant du Louvre, 9 de Paris intra-muros, et 1 de province et Ile-de-
France
Commissaires Annie Caubet et Danièle Gaborit
Maîtrise d’œuvre Alexandre Fruh
Une cimaise courbe beige–ivoire séparant le couloir qui conduit à la dernière salle
Muséographie, signalétique Signalétique : bannière sous pyramide - 1 introduction - 10 textes sérigraphiés traduits
en anglais et en espagnol - 200 cartels placés en bandeau collés dans les vitrines
Mécénat et partenariat RFI
Fréquentation Entrée avec le billet du musée
Communication - Communiqués
- Dossiers de presse
- Affichage Métrobus (800 panneaux du 30 juin au 17 juillet puis du 4 au 17 août).
- Bannière rue de Rivoli
Publications y Ivoires, la séduction d’un matériau d’origine animale, collection « Univers
des matériaux et des techniques », édition Louvre seul
Internet Information sur l’exposition + mise à disposition du dossier de presse
et du communiqué de presse
Activités au Louvre en lien avec L’œuvre en scène, le 7 mars 2004.
l’exposition Colloque le 7 juillet 2004

26
Rosso Fiorentino
Le Christ mort

EXPOSITION DU MUSEE DU LOUVRE

Département des Peintures


La seconde exposition consacrée à la saison « maniériste » s’organisa autour du Christ
mort de Rosso Fiorentino. Figure marquante du premier maniérisme florentin, Rosso
est le fondateur de l’Ecole de Fontainebleau, introduisant en France un répertoire et un
style nouveau. Le Christ mort, l’une de ses œuvres les plus célèbres, fut commandé par
le connétable Anne de Montmorency, probablement pour la chapelle de son château
d’Écouen. L’exposition entend le replacer dans la carrière de l’artiste, en insistant sur
l’environnement dans lequel il a été produit, tout en évoquant, à travers peintures,
dessins, enluminures ou sculptures, l’influence de Rosso sur ses contemporains
français.
Visuel : Cat. 1 Jacopo Giovanni Battista dit Rosso Fiorentino (1494-1540)
Le Christ mort ou La Pièta
Vers 1535-1540. Huile sur bois, transposée sur toile
H. 1,27; L. 1,63 m. Commandé par Anne de Montmorency
Paris, musée du Louvre, département des Peintures, INV 594.Photo après restauration.
(C) RMN/ R.G. Ojeda

Lieu Salles d’exposition Richelieu


Surface 230 m2

Dates Du 25 septembre 20au 3 janvier 2005


Nombre d’œuvres 50 dont 20 provenant du Louvre, 10 de Paris intra-muros, 17 de province et Ile-de-
France, et 3 de l’étranger
Commissaires Cécile Scaillierez
Maîtrise d’œuvre Alexandre Fruh
Cimaises peintes en orange et gris–mauve
Signalétique : bannière sous pyramide - 1 texte d’introduction traduit en anglais et en
Muséographie, signalétique italien (sérigraphie) - 14 textes sérigraphiés sur « pupitres » - 50 cartels sérigraphiés
au dessus des « pupitres » ou sur du mobilier isolé - 1 sérigraphie de L’Autel de
Chantilly - 3 tirages photographiques grand format du tableau de Rosso
Mécénat et partenariat Mécénat de Linea d’Ombra : 300 000 €
Fréquentation Entrée avec le billet du musée
Communication - Communiqués
- Dossiers de presse
- Prévernissage et vernissage communs à l'exposition Primatice regroupés sous
le titre de la saison L'Italie à la cour de France
- Une bannière rue de Rivoli,
- Une campagne d'affichage de deux semaines commune avec Primatice
- Bonne fréquentation du vernissage
- Bonne couverture presse pour cette exposition dont le format et le sujet étaient
attirants, elle ne s'est pas confondue avec l'exposition Primatice
Publications Catalogue RMN
Internet Information sur l’exposition + mise à disposition du dossier de presse et du
communiqué de presse
Outils d’aide à la visite Dépliant gratuit d'aide à la visite commun avec l'exposition Primatice
Activités au Louvre en lien avec - L'Italie à la cour de France : Cycles de conférences, de films, oeuvre en scène,
l’exposition journée -débat, colloque, lecture et concerts à l'auditorium du musée du Louvre
- Visites de l'exposition, visites thématiques, une heure autour d'une oeuvre, journée
thématique par la Direction des Publics

27
Delacroix
Dante et Virgile aux enfers

EXPOSITION DU MUSEE DU LOUVRE

Département des Peintures


La Barque de Dante d’Eugène Delacroix, tableau présenté au Salon de 1822,
déconcerta et fascina nombre de critiques : le sujet nouveau, la technique inédite, les
références aux maîtres du passé ne manquèrent pas d’attirer l’attention. Après diverses
publications consacrées récemment aux autres productions de jeunesse de Delacroix
(La Mort de Sardanapale ou La Liberté sur les barricades), il a donc paru important
d’étudier plus précisément La Barque de Dante, grâce à laquelle le peintre se fit
connaître.
L’exposition a montré d’une part, la manière dont l’artiste, dans un laps de temps très
bref, a préparé son œuvre : sa méthode de travail (le rôle du dessin, les esquisses
peintes…), les références aux maîtres du passé (Rubens, Michel-Ange…) et aux
artistes contemporains (Géricault, Gros, Flaxman…), l’influence de l’enseignement
académique. D’autre part, le tableau fut replacé dans le contexte culturel et artistique de
la Restauration, de façon à faire apparaître l’aspect novateur de cette peinture, aussi
bien dans le sujet (La Divine Comédie) que dans la technique, ainsi que la stratégie de
Delacroix comme «artiste d’exposition». Différentes problématiques, déjà apparentes
dans La Barque de Dante et récurrentes dans sa production ultérieure, ont aussi été
évoquées : les rapports de Delacroix et de la littérature, la figure emblématique que
Dante constitue pour lui, le thème de la barque battue par les flots… Enfin, un éclairage
précis sur la fortune critique de l’œuvre a permis de poser la question du rôle de cette
toile dans la définition de la modernité picturale.

Lieu Aile Sully, espace dit La Chapelle


Surface 196 m²
Dates Du 9 avril au 5 juillet 2004
Nombre d’œuvres 51dont 38 provenant du Louvre, 3 de Paris intra-muros, 4 de province et Ile-de-France,
et 6 de l’étranger
Commissaires Sébastien Allard
Maîtrise d’œuvre Interne
Une perspective depuis l’entrée vers une sculpture de Rodin créée par deux cimaises
courbes vert foncé
Muséographie, signalétique Signalétique : bannière sous pyramide - 1 texte introductif sur des bannières à
l’extérieur de la chapelle - 7 textes sérigraphiés sur les cimaises rouges–orangées
et vertes - 53 cartels collés (couleur des 2 cimaises)
Mécénat et partenariat Mécénat de Agon Shu : 150 000 €
Fréquentation Entrée avec le billet du musée
Communication - Diffusion du matériel de presse : 3 100 exemplaires du communiqué de presse
diffusés en deux fois (envoi simultané du communiqué Dante et Virgile, Dessins
du Louvre, Eugène Delacroix et Barcelo)
- 500 ex dossiers de presse.
- Affichage Métro (100X150) en même temps que Saison - 200 emplacements
(en partage avec Islam)
- Très bonne fréquentation du vernissage
- Bonnes retombées presse
Publications Delacroix, collection « Cabinet des dessins », 3 versions français, anglais, italien,
coédition Louvre/5 Continents (parrainage en nature d’ArjoWiggins : papier offert)
Internet Information sur l’exposition + mise à disposition du dossier de presse et du
communiqué de presse

28
Bernardo Bellotto
Tableau du Château Royal de Varsovie

EXPOSITION DU MUSEE DU LOUVRE

Département des Peintures


Avec le concours de l’AFAA

Lieu Aile Sully, espace dit La Chapelle


Surface 196 m²
Dates Du 7 octobre 20 au 10 janvier 2005
Nombre d ’œuvres 18 (la totalité des œuvres provient de la Pologne)
Commissaire Stéphane Loire
Maîtrise d’œuvre Interne
2 cimaises parallèles à l’entrée animant l’espace
Signalétique : bannière sous pyramide mentionnant aussi À côté rêve un sphinx
Muséographie, signalétique accroupi et Chefs-d’œuvre de la collection Rothschild -- 2 textes sérigraphiés
sur les cimaises centrales en anglais et polonais - 22 cartels (plaques métalliques,
peintes à la couleur des cimaises, texte sérigraphié)
Mécénat et partenariat RFI
Fréquentation Entrée avec le billet du musée
Communication - Communiqué
- Dossier de presse
- Affichage Insert couplée avec Michalowski
Publications Bernardo Bellotto, un peintre vénitien à Varsovie, 3 versions français, anglais, italien,
catalogue de l’exposition en partenariat avec 5 Continents
Internet Information sur l’exposition + mise à disposition du dossier de presse
et du communiqué de presse
Activités au Louvre en lien avec À l’Auditorium : journée-débat ; cycle de films ; lectures ; spectacles pour enfants
l’exposition

29
A côté rêve un sphinx accroupi
Des photographes au Louvre

EXPOSITION DU MUSEE DU LOUVRE

Lieu Salle de la Maquette, actualité de l’histoire du Louvre


Surface 136 m²
Dates Du 12 novembre 2004 au 10 février 2005
Nombre d’œuvres 61 (la totalité des œuvres provient de Paris)
Commissaires Marie-Laure Bernadac
Maîtrise d’œuvre Interne
Photos accrochées sur tringles sur le mur en béton sur plusieurs rangées
Création d’un espace spécifique pour la projection d’une vidéo d’artiste
Muséographie, signalétique Signalétique : 1 bannière titre dans les fossés à l’entrée de l’exposition -
1 introduction (bannières jet d’encre collée sur la cimaise) - 5 cartels papier « liste
d’œuvres »
Mécénat et partenariat Parrainage du CCF : 55 000 €
Fréquentation Entrée avec le billet du musée
Communication - Diffusion du matériel de presse : 2 600 ex (envoi simultané du communiqué
Contrepoint) en deux fois
- Bonne fréquentation du vernissage officiel : public jeune.
- Retombées presse : modestes mais sur des supports intéressants (Le Monde 2,
Télérama...)
Publications À côté rêve un sphinx accroupi, catalogue de l’exposition, coédition Louvre/Ensba
Internet Information sur l’exposition + mise à disposition du dossier de presse
et du communiqué de presse

30
Sarkis au musée Delacroix
Un « intrus » du musée d’Art moderne de la ville de Paris

EXPOSITION DU MUSEE DU LOUVRE

Lieu Musée Eugène Delacroix


Surface

Dates Du 7 avril au 28 juin 2004


Nombre d’œuvres 19 (la totalité provient de Paris)
Commissaires Arlette Sérullaz
Maîtrise d’œuvre Interne
Muséographie, signalétique Pas d’intervention
Fréquentation Entrée avec le billet du musée
Communication En collaboration avec le Musée d'art moderne de la Ville de Paris
- envoi du communiqué en 3 100 exemplaires (envoi simultané des communiqués
Dante et Virgile, Dessins de Delacroix et dessins de Miquel Barcelo)
Internet Information sur l’exposition + mise à disposition du dossier de presse
et du communiqué de presse

31
Piotr Michalowski
Peintures et dessins

EXPOSITION DU MUSEE DU LOUVRE

Dans le cadre de la Nova Polska, une saison polonaise en France, l’établissement


public du musée du Louvre a présenté, outre Les Vues de Varsovie peintes par
Bernardo Bellotto, une exposition au musée Eugène Delacroix consacrée au peintre
Piotr Michalowski.
Encore mal connu en France, il est pourtant l’un des plus éminents représentants du
romantisme européen. Les œuvres exposées (peintures et dessins), qui proviennent
pour la majeure partie du musée national de Cracovie et du musée national de
Varsovie, ont mis en valeur l’originalité de cet artiste, portraitiste, peintre d’histoire et de
genre, passionné de chevaux. Elles dialoguaient avec des peintures, des dessins et des
gravures de Géricault, Delacroix, Charlet et C. Vernet.

Lieu Musée Eugène Delacroix

Dates Du 7 octobre 2004 au 10 janvier 2005


Nombre d ’œuvres 89 dont 7 provenant du Louvre, 12 de Paris intra-muros, 0 de province et Ile-de-
France, et 70 de l’étranger
Commissaire Arlette Sérullaz
Maîtrise d’œuvre Interne
Signalétique : - 1 bannière titre - 4 bannières thématiques - 1 bannière texte général
Muséographie, signalétique
et biographie de Michalowski (traduction en anglais et en polonais) - 89 cartels papier
Fréquentation Entrée avec le billet du musée
Communication - Diffusion du matériel de presse : 2 000 exemplaires du communiqué de presse
diffusé deux fois (envoi simultané du communiqué Bernardo Bellotto)
- 500 exemplaires dossiers de presse.
- Bonne fréquentation du vernissage
- AFfichage (40X60) Insert (en roulement avec Bellotto et Dessins de la collection
Rothschild)
- Retombées presse : modestes
Internet Information sur l’exposition + mise à disposition du dossier de presse et du
communiqué de presse

32
La Divine Comédie
Dessins de Miquel Barceló

EXPOSITION DU MUSEE DU LOUVRE

Lieu Salles d’actualité du département des Arts graphiques- aile Denon – 1er étage

Dates Du 9 avril au 5 juillet 2004


Nombre d’œuvres 60 (la totalité provient de Paris)
Commissaires Marie-Laure Bernadac et Françoise Viatte
Maîtrise d’œuvre Interne
Création d’une cimaise supplémentaire pour accrocher les dessins anciens du Louvre
sélectionnés par l’artiste
Muséographie, signalétique
Signalétique : 1 bannière générale dans la salle Goya traduite en anglais et en
espagnol - 30 cartels disposés en 3 périodes
Mécénat et partenariat Parrainage de France Loisirs : 16 000 €
Fréquentation Entrée avec le billet du musée
Communication - Diffusion du matériel de presse : 3 100 exemplaires du communiqué de presse
diffusé deux fois (envoi simultané du communiqué Dante et Virgile et Dessins du
Louvre, Eugène Delacroix)
- 500 ex dossiers de presse.
- Edition d'une carte postale promotionnelle (40 000 exemplaires) diffusée dans
le réseau cartcom
- Très bonne fréquentation du vernissage
- Bonne retombée presse (avec une couverture de l'exposition exceptionnelle en
Espagne)
Publications Miquel Barceló, la Divine comédie, catalogue de l’exposition, édition Louvre seul
(parrainage France Loisirs : 9 000 €)
Audiovisuel Au Louvre avec Miquel Barceló, film documentaire de 26 minutes, réalisé par Valéria
Sarmiento
Internet Information sur l’exposition + mise à disposition du dossier de presse et du
communiqué de presse

33
Le Sacre de Napoléon peint par David
Bicentenaire du sacre de Napoléon, 2 décembre 1804

EXPOSITION DU MUSEE DU LOUVRE

Département des Peintures


Le 2 décembre 1804, Napoléon était sacré empereur à Notre-Dame de Paris.
David a retracé la cérémonie dans un tableau : Le Sacre de Napoléon et le
Couronnement de l’impératrice Joséphine. Autour de ce tableau mythique, l’exposition
a mis en évidence les enjeux de la peinture confrontée aux bouleversements de
l’histoire.
Pour donner une apparence de légitimité à son pouvoir, issu d’un coup d’état,
Bonaparte voulut être sacré empereur par le pape, comme Charlemagne l’avait été à
Rome en 800. L’institution du Sacre, tradition majeure de la monarchie en France, fut
remise en œuvre pour Napoléon, et les objets symboliques du pouvoir (les Regalia)
furent restaurés ou refaits. David consacra deux ans à peindre le Sacre, toile de près
de dix mètres de large, comprenant plus de cent cinquante portraits. Il sut répondre en
artiste aux intentions de Napoléon, et donner de l’événement une image idéale…Le
Sacre fut d’abord montré au public dans le salon carré du Louvre en février et mars
1808, avant de figurer en vedette au Salon à l’automne. Après le concours décennal
de 1810, la toile regagna l’atelier du peintre. Le divorce et le remariage de Napoléon
rendaient impensable la présentation d’un tableau dont Joséphine était le point de
mire. Restitué au Musée Royal en 1819, il resta en magasin jusqu’à son installation à
Versailles sous Louis-Philippe. Présenté à l’exposition centennale de Paris en 1889, il
fut enfin placé au Louvre, dont il devint bientôt un tableau phare
Visuel Jacques-Louis David (1748-1825) : Le sacre de l'empereur Napoléon Ier et le
couronnement de l'impératrice Joséphine le 2 décembre 1804 - Vue d'ensemble ou
détails selon les documents - Huile sur toile, 621 x 979 cm - Paris, musée du Louvre,
département des Peintures, Inv. 3699 (C) RMN ou Erich Lessing selon les documents

Lieu Aile Denon, 1er étage – salle du Sacre

Dates Du 21 octobre 2004 au 17 janvier 2005


Nombre d’œuvres 50 dont 20 provenant du Louvre, 10 de Paris intra-muros, 17 de province et Ile-de-
France, et 3 de l’étranger
Commissaire Sylvain Laveissière
Maîtrise d’œuvre Interne
Un espace d'introduction, quatre modules rouge et vert reprenant les couleurs du
tableau et une conclusion sous forme d'agrandissement d'une photo de Willy Ronis

Muséographie, signalétique Signalétique : 1 bannière sous pyramide - 1 bannière d’introduction salon Denon
- 4 textes sérigraphiés à l’extérieur des modules traduits en anglais et en espagnol
- 60 cartels papier gris - documents photos et radiographies - 1 grand pupitre
identifiant les personnages du tableau
Mécénat et partenariat Parrainage de Chaumet : 130 000 € + mécénat de la Fondation Napoléon : 45 000 €
+ parrainage en nature d’Europe 1 : 64 000 €,
Fréquentation Entrée avec le billet du musée
Communication - 3 000 communiqués de presse envoyés deux fois
- Une bannière rue de Rivoli
- Une campagne de 15 jours d"affichage dans le métro
- Vernissages de la Fondation Napoléon, officiel, presse et Amis du Louvre
- Pré–vernissage de presse organisé par Chaumet et le Louvre
- Très bonne fréquentation des vernissages
- Couverture presse exceptionnelle en France et à l'étranger, la date du 2 décembre
faisant relance, dans tous les types de medias
- Bon relais par Europe 1
Publications y Le Sacre de Napoléon peint par David, 2 versions français, anglais, catalogue de
l’exposition, coédition Louvre/5 Continents (mécénat de la Fondation Napoléon : 5 000 €)
y Napoléon Bonaparte, un homme, un empereur, collection « l’Histoire au musée »,
coédition Louvre/Hachette
y Sur les traces de Napoléon, collection « Sur les traces de… », coédition
Louvre/Gallimard
y Napoléon et le Louvre, collection « Trésors du Louvre », coédition Louvre/Fayard
Audiovisuel Napoléon, David ; le sacre de l'image, film documentaire de 52 mns, réalisé
par Patrick Jean
Internet Information sur l’exposition + mise à disposition du dossier de presse et du
communiqué de presse. De surcroît, un dossier multimédia a été réalisé
et va être mis en ligne en 2005
34
Eugène Delacroix
Dessins du Louvre

EXPOSITION DU MUSEE DU LOUVRE

Département des Arts graphiques

Lieu Salles Sully – 2e étage – salles 20-23


Surface 236 m2

Dates Du 9 avril au 12 juillet 2004


Nombre d’œuvres 60 (la totalité des œuvres provient du Louvre)
Commissaire Arlette Sérullaz
Maîtrise d’œuvre Interne
Signalétique : 1 bannière sous la pyramide - 6 bannières textes, introduction traduite
Muséographie, signalétique
en anglais et en italien - 3 panneaux sérigraphiés - 70 cartels
Fréquentation Entrée avec le billet du musée
Communication - Diffusion du matériel de presse : 3 100 exemplaires du communiqué de presse
diffusé deux fois (envoi simultané du communiqué Dante et Virgile et Dessins
du Louvre, Eugène Delacroix)
- 500 ex dossiers de presse.
- Affichage métro (100X150) 160 cadres (en partage avec Islam)
- Très bonne fréquentation du vernissage
- Retombées presse : honorable car souvent inclus dans l'ensemble Delacroix (Dante
et Virgile) ou La Divine Comédie de Miquel Barcelo
Publications Delacroix, collection « Cabinet des dessins », 3 versions français, anglais, italien,
catalogue de l’exposition, coédition Louvre/5 Continents (parrainage en nature
d’ArjoWiggins : papier offert)
Internet Information sur l’exposition + mise à disposition du dossier de presse et du
communiqué de presse

35
Chefs-d’œuvre de la collection d’Edmond de Rothschild
e e
Dessins et estampes du XV au XVIII siècle

EXPOSITION DU MUSEE DU LOUVRE

Département des Arts graphiques


Visuel : Cat. 32 Maître des Portraits Baroncelli, portrait de Giacomo di Giovani
d’Antonio Loiani ( ?), vers 1489-1499, pointe d’argent sur papier bleuté préparé,
H : 140 mm, L : 98 mm, musée du Louvre, département des Arts graphiques, collection
Edmond de Rothschild, 10 D. R. © Musée du Louvre, Samuel Brosset

Lieu Salles Sully – 2e étage – salles 20-23


Surface 236 m2

Dates Du 8 octobre 2004 au 10 janvier 2005


Nombre d ’œuvres 85 (la totalité des œuvres provient du musée du Louvre)
Commissaire Pascal Torres-Guardiola
Maîtrise d’œ uvre Interne
Accrochage sur tringle avec stèles pour les recto verso
Muséographie, signalétique Signalétique : 1 bannière texte anglais espagnol – 6 titres de cimaises pour
les sections chronologiques - 85 cartels en papier collé
Mécénat et partenariat
Fréquentation Entrée avec le billet du musée
Communication - Diffusion du matériel de presse : 2 000 exemplaires du communiqué de presse
diffusés en deux fois (envoi simultané du communiqué Bernardo Bellotto)
- 500 ex dossiers de presse.
- Bonne fréquentation du vernissage
- Affichage (40X60) Insert (en roulement avec Bellotto et Michalowski)
- Retombées presse : modestes
Internet Information sur l’exposition + mise à disposition du dossier de presse et du
communiqué de presse

36
Jean-Auguste Ingres
Dessins du Louvre

EXPOSITION DU MUSEE DU LOUVRE

Département des Arts graphiques


Visuel : Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780-1867)
Portrait de Madame Destouches - Mine de plomb. H. 43 cm. ; L. 28,5 cm. Signé,
localisé et daté en bas à droite : Ingres delineavi(t)/rome 1816.Inv. RF 1747,
Département des Arts graphiques, musée du Louvre © RMN/J.G. Berizzi

Lieu Aile Denon – 1er étage – salles 9 et 10


Surface
Dates Du 17 mars au 14 juin 2004

Nombre d’œuvres 53 (la totalité des œuvres provient du Louvre)


Commissaire Louis-Antoine Prat
Maîtrise d’œuvre Interne
Signalétique : 1 bannière sous pyramide - 1 bannière titre salle 11 - 2 salles
d’exposition :

Muséographie, signalétique 3 bannières dans la 1ère salle : 1 bannière générale traduite en anglais et en italien -
1 biographie - 1 bannière sur les dessins d’Ingres au musée Picasso - 53 cartels dans
support métal sur table Wilmotte et sous plexi pour les recto verso des tables
centrales
Fréquentation Entrée avec le billet du musée
Communication - Communiqués de presse
- Affichage Insert
- Bonne fréquentation du vernissage
- Excellentes retombées presse, parfois en lien avec l'exposition Picasso–Ingres au
musée Picasso, où le Louvre avait prêté de belles feuilles
Publications y Ingres, collection « Cabinet des dessins », 3 versions français, anglais, italien,
catalogue de l’exposition, coédition Louvre/5 Continents (parrainage en nature
d’ArjoWiggins : papier offert)
Internet Information sur l’exposition + mise à disposition du dossier de presse et du
communiqué de presse

37
Ludovico Carracci
Dessins du Louvre

EXPOSITION DU MUSEE DU LOUVRE

Département des Arts graphiques

Visuel : Le Christ mort


Sanguine H. : 25,5; L. : 40,8 cm
Inv. 14730
Provenance : comte d'Orsay, saisie des biens des Emigrés en 1793; remis au musée
en 1823.Etude en rapport avec une composition perdue, documentée par trois autres
dessins, antérieure à 1588.
(C) RMN/Le Mage

Lieu Aile Denon – 1er étage – salles 9 et 10


Surface
Dates Du 21 octobre 2004 au 17 janvier 2005
Nombre d’œuvres 56 (la totalité des œuvres provient du Louvre)
Commissaire Catherine Loisel
Maîtrise d’œuvre Interne
Signalétique : 1 bannière sous pyramide - 1 bannière titre - 2 bannières textes dans la
Muséographie, signalétique
première salle - 56 cartels sur table et sur mobilier recto verso

Fréquentation Entrée avec le billet du musée


Communication - Communiqués, cartons, vernissages en commun avec l'exposition consacrée
au Sacre de Napoléon qui avait lieu aux mêmes dates
- Assez bonne fréquentation du vernissage
- Retombées presse quasi nulles (un article dans Le Monde, quelques colonnes
ou mentions dans la presse beaux-arts)
Publications Ludovico Carracci, collection « Cabinet des dessins », 3 versions français, anglais,
italien, catalogue de l’exposition, coédition Louvre/5 Continents (parrainage en nature
d’ArjoWiggins : papier offert)
Internet Information sur l’exposition + mise à disposition du dossier de presse et du
communiqué de presse
Activités au Louvre en lien avec Une conférence de présentation de l'exposition à l'auditorium
l’exposition

38
30 chefs-d’œuvre des arts de l’Islam
du Metropolitan Museum of Art de New-York

EXPOSITION DU MUSEE DU LOUVRE

Département des Arts de l’Islam

Lieu Aile Richelieu – salles du département des Arts de l’Islam


Surface
Dates Du 30 avril 2004 au 25 avril 2005
Nombre d’œuvres 30
Commissaire Sophie Makariou
Maîtrise d’œuvre Interne
Signalétique : 1 bannière sous pyramide - 1 texte d’introduction sous bannière -
Muséographie, signalétique 1 texte salle 1 - 1 panneau de cartels - 23 cartels aux symboles du Metropolitan
Museum of Art en vitrine (français - anglais)
Fréquentation Entrée avec le billet du musée
Outils d’aide à la visite Dépliant parcours
Internet Information sur l’exposition + mise à disposition du dossier de presse et du
communiqué de presse

39
L'art contemporain au Louvre
☛ Le contexte de la mondialisation, la reconnaissance au sein du musée
des oeuvres d’art d’autres civilisations, l’ouverture vers les cultures du
monde et les liens nouveaux qui se tissent entre art et ethnographie,
entre objet d’art et art populaire, a conduit nécessairement le Louvre à
revoir les frontières tant historiques que géographiques des collections,
en confrontant divers temps, divers regards. Autant de raisons qui
expliquent d'ailleurs que, depuis une dizaine d’années, de nombreux
musées d’art ancien, tant en Europe qu’aux Etat-Unis, invitent des
artistes vivants à exposer leur travail dans leurs salles ou à intervenir
dans la présentation des collections.
e
Afin de donner une nouvelle image du musée du XXI siècle, le musée du
Louvre a décidé de poursuivre et de développer l'introduction de l'art
contemporain. Elle s'est manifestée ainsi en 2004 sous des formes
diverses, liées à l’actualité, aux expositions temporaires, aux collections
ou même à l’architecture du musée.
La première initiative fut, début 2004 l’émission de France-Culture Le
Louvre revisité qui a permis d'inviter pendant un an, une fois par mois,
quatre artistes contemporains à parler d’une ou plusieurs oeuvres du
musée qui leur sont chères.

D’avril à juin 2004, Miquel Barcelo, en écho à l’exposition autour de La


Barque de Dante de Delacroix, a présenté dans la salle d’actualité des
arts Graphiques les aquarelles réalisées pour l’illustration de la Divine
Comédie de Dante. Il a également été invité par le Département à choisir
dans la collection des dessins et des gravures sur le thème de l’Enfer et
du Paradis. Un film co-produit par l’INA, le musée du Louvre, et France 5,
intitulé «Au Louvre avec Miquel Barcelo» rendra compte de la place
essentielle qu’occupe la peinture du passé dans sa création. Miquel
Barcelo a également été invité à présenter dans le cadre du Tableau du
mois, une nature morte récente, qu'il mettait en parallèle avec une nature
morte du musée du Louvre.

Au deuxième semestre 2004 :


Intervention du peintre François Rouan, dans l’exposition du Primatice.
Co-production d'un film "Di sotto in su", avec le Studio Le fresnoy.

Présentation d’oeuvres contemporaines dans les collections, en parte-


nariat avec la Caisse des dépôts et consignations : ce parcours dans le
musée, intitulé "CONTREPOINTS", permet au public de découvrir les
interventions de 10 artistes (peintres, sculpteurs vidéastes, musiciens)
qui ont choisi des œuvres du musée avec lesquelles ils tentent d’établir un
dialogue, ou d’évoquer des correspondances avec leur propre démarche.
Publication d'un numéro hors-série Connaissance des arts, sur l'art
contemporain et le Louvre. Tables rondes et performances à l'auditorium
avec Gary Hill, Christian Boltanski, Cameron Jamie.
Présentation dans la salle de la maquette, des photographies de Patrick
Faigenbaum et de son atelier sur le musée du Louvre. Cette passerelle
établie entre l’Ecole nationale supérieure des Beaux-arts, où l’artiste est
enseignant, et le Louvre, permet de renouer la tradition des échanges
fructueux entre les deux institutions. Co-édition d'un catalogue avec
l'ENSBA.

40
Contrepoint
L’art contemporain au Louvre

EXPOSITION DU MUSEE DU LOUVRE

Lieu Parcours dans les collections permanentes du musée du Louvre

Dates Du 12 novembre 2004 au 10 février 2005


Nombre d’œuvres 25 dont 15 provenant de Paris intra-muros, 7 de province et Ile-de-France,
et 3 de l’étranger
Commissaire Marie-Laure Bernadac
Maîtrise d’œuvre interne
Utilisation ou aménagement de la muséographie existante fait en collaboration avec
les départements, les artistes, le service des travaux muséographique et le service
Muséographie, signalétique des expositions.
Signalétique : dispositif de panneaux trilingues (français, anglais, espagnol) dans
chaque salle - cartels - affiche (100 x 150 cm sous la pyramide)
Mécénat et partenariat Partenariat avec la Caisse des dépôts et consignations (100 000 € directement pris
en charge) + parrainage en nature de Boses (matériel hifi pour 12 779 €)
Fréquentation Entrée avec le billet du musée
Communication - Diffusion du matériel de presse : 2 600 ex du communiqué de presse
(envoi simultané Faigenbaum) en deux fois
- Affichage métro (100X150) 240 cadres (en partage avec Primatice)
- Annonces dans Artpress
- Réalisation d'un hors série avec Connaissance des Arts
- Retombées presse : importantes et sur des supports nouveaux pour le Louvre
(art contemporain, mode...)
Outils d’aide à la visite Dépliant parcours

41
42
Les manifestations exceptionnelles nouvelles

☛ Le Louvre a participé activement aux événements nationaux


et parisiens tels que les journées du patrimoine, la Nuit Blanche,
le Printemps des poètes, le printemps des musées, l’opération
Emmène tes parents au musée : chaque événement a été
accompagné de programmations spécifiques (activités
éducatives et culturelles ou manifestations de l’auditorium)
réalisées avec le précieux concours des conservateurs.

Les Nocturnes jeunes


Depuis le mois de septembre 2004, le musée du Louvre ouvre
ses portes en nocturne le vendredi, de 18h à 21h45. Afin d’attirer
un public jeune peu familier du musée, l’accès aux collections
permanentes est gratuit pour les moins de 26 ans, il leur
proposé des manifstations culturelles spécifiques.

Les activités culturelles exceptionnelles


Les événements culturels parisiens et nationaux ont été
relayés en 2004 par des activités exceptionnelles :
• Deux parcours poétiques ont réuni 500 personnes lors du
printemps des poètes;
• Une quinzaine de rendez-vous gratuits proposés lors du
printemps des musées, ont attiré 200 personnes;
• Lors de la Nuit Blanche, pas moins de 40 rendez-vous, menés
par 14 conservateurs et personnels scientifiques, ont été
proposés devant les oeuvres et les espaces importants du
musée. Près de 10% des visiteurs présents ont pu participer
à ces prestations, soit près de 1 200 personnes. Des lectures
dans les salles ont été organisées par l’auditorium, et ont
rassemblé 1 345 spectateurs.

43
Les Nocturnes Louvre Jeunes
Dès le mois de novembre 2004, un taux de 60% de visiteurs de moins de 26 ans a été atteint. Une
offre culturelle adaptée leur est proposée dans les salles du musée et à l’auditorium.
Ont été ainsi programmées :
• Deux soirées « les jeunes ont la parole », en partenariat avec des étudiants en art, architecture ou médiation culturelle.
• Pratiques d’atelier autour des processus de la création.
• Rencontres exceptionnelles avec des professionnels de la muséographie dans le cadre des expositions temporaires.
• Incitation à la découverte autonome du musée par la distribution de parcours.
• Temps forts : « On danse au Louvre » en partenariat avec le théâtre national de Chaillot.
• Manifestations jeune public à l’auditorium, parmi lesquelles un concert, des contes ainsi que des films sur l’art : 2 275 spectateurs y ont assisté.

Les activités culturelles exceptionnelles


Le Printemps des poètes (10-14 mars 2004)
Deux parcours poétiques (gratuits sans pré-inscription) étaient proposés dans les salles du musée, quatre
fois par jour, destinés aux visiteurs s'étant acquittés du droit d'entrée au musée, mettant en relation la
e e
sculpture et l’archéologie avec des textes poétiques des XX et XXI siècles, dits par des comédiens.
Cette expérience d’un genre nouveau a réuni plus de 500 personnes.

Le Printemps des musées (dimanche 2 mai)


Le Louvre a participé à ce rendez-vous national qui cette année avait pour thématique « Histoire,
histoires » en proposant une quinzaine de rendez-vous gratuits (visites conférences, ateliers) qui ont
réuni 200 personnes. Au musée national Eugène Delacroix un document d’aide à la visite a été conçu
commentant les œuvres de Delacroix, peintre d’histoire, mais aussi relatant les « petites histoires » de
certains tableaux.

Troisième "Parcours Saint-Germain-des-Prés Jusqu’où irez-vous "?


A l’initiative du Comité Saint-Germain-des-Prés, le Parcours Saint-Germain offre aux artistes et aux
créateurs la possibilité d’investir les espaces publics de la ville et d’intervenir dans le quartier de Saint-
Germain-des-Prés. Le musée Delacroix accueillant Sarkis a été associé à cette manifestation et, pour
la première fois, a ouvert en nocturne lors de la journée inaugurale du 26 mai 2004.

Opération "Emmène tes parents au musée" (avril-mai 2004)


L’objectif était d'approcher de nouveaux publics en transmettant aux enfants des écoles une invitation
pour leurs parents à venir au musée. Une documentation générale sur le Louvre a été envoyée dans
les écoles et des publications papier et multimédia ont été offertes aux bibliothèques scolaires. En
avril 2004, des animations ont été réalisées par cinq agents du service qui ont permis de sensibiliser
quarante classes des écoles primaires de Paris, du CP au CM2, soient environ 1200 enfants. 70
familles sont venues au musée en visite.

Nuit Blanche (2 octobre 2004)


Dans le cadre de la Nuit Blanche organisée par la Ville de Paris, le musée du Louvre a proposé une
quarantaine de rendez-vous devant les œuvres et dans les espaces importants du palais menés par
14 conservateurs et personnels scientifiques. Près de 1 200 personnes sur 12 150 présents ce soir-là
au Louvre ont ainsi pu participer à ces différentes prestations, entre 18h et 23h.

Partenariats avec le spectacle vivant


Pour proposer d’autres approches et lectures des œuvres, le musée a souhaité établir des
partenariats avec des institutions théâtrales telles que le Théâtre National de Chaillot (depuis 2000) et
le théâtre de l’Odéon (depuis 2004), intitulé, « Textes, arts de la scène, arts plastiques » :
Avec le Théâtre National de Chaillot : (Dans le cadre des ateliers « Chaillot nomade au Louvre » qui mettent en relation un spectacle et les
collections du musée : autour de la chorégraphie de Béatrice Massin « Les Fables à la Fontaine ; le loup et l’agneau » (avril-mai 2004), quatre
groupes d’élèves d’écoles primaires pour un parcours-atelier sur les représentations animalières au temps de La Fontaine ; trois groupes
d’enseignants en formation et d’abonnés du théâtre ont découvert un choix d’œuvres du Louvre constituant «le musée imaginaire de Béatrice
Massin » ; la chorégraphe dialoguait avec la conférencière Sonia Brunel. Autour de la création de Charles Tordjman « Je poussais donc le temps
avec l’épaule » (mai-juin 2004), trois groupes d’étudiants (architecture, lettres) et de spectateurs en visite-conférence menée par Christine
Kästner- Tardy sur le thème « Proust au Louvre». A l’occasion des rencontres Afrique en créations, quatre ateliers arts plastiques et danse menés
dans les salles des arts d’Afrique du Pavillon des Sessions avec le danseur et chorégraphe, Merlin Nyakam et le plasticien Jean-François Baudet.
Dans le cadre du festival « musiques jeune public » Mino 2004 (octobre 2004) : deux visites en famille ont été proposées par le musicien Médéric
Collignon du groupe Ztar .Ce programme a retenu l’intérêt de France Culture qui lui a consacré la dernière émission de la série « le Louvre
revisité par les artistes » (Lorraine Rossignol).
Avec le théâtre de l’Odéon : En juin 2004 : deux visites-conférences dans les collections grecques, en lien avec la mise en scène d’Antigone de
Sophocle - En octobre 2004 : Frédéric Fisbach, metteur en scène de l’Illusion comique de Corneille propose aux abonnés du théâtre et aux
adhérents de la CLJ un parcours à deux voix avec une conférencière - En décembre 2004 : Carte blanche à Georges Lavaudant, metteur en
scène et directeur du théâtre let Gérard Fromanger, peintre, ont commenté les œuvres qui ont marqué leurs créations personnelles.

44
Les inaugurations de salles

Deux importants chantiers muséographiques se sont achevés en 2004.

La nouvelle salle du Manège


Construite sous Napoléon III pour les manifestations
équestres de l’écurie impériale, la salle du Manège a
rouvert ses portes au public le 25 juin 2004, dans
une nouvelle muséographie.
Cette salle magnifique présente désormais soixante
quinze oeuvres antiques et oeuvres modernes inspirées
par l’antique, issues de la fabuleuse collection de
sculptures antiques du Louvre, l’une des plus
importantes au monde par son ampleur (plus de cinq
mille pièces) et sa qualité.
La muséographie de la salle prolonge le parti antérieur (les oeuvres illustrent le lien profond
entre la sculpture antique et la sculpture moderne), tout en étant beaucoup plus dense et
thématique. Des pièces prestigieuses de grande taille, dont certaines ignorées du grand public,
sont ainsi présentées pour la première fois. Les travaux d’éclairage et d’aménagement, réalisés
de mai 2003 à juin 2004, ont été respectivement menés par Michel Goutal, architecte en chef
des monuments historiques, responsable du domaine du Louvre, et la direction Architecture et
muséographie du musée.
Le réaménagement de la salle du Manège rendu possible grâce au mécénat de Fimalac
(700 000 €) s’inscrit dans une fidélité de longue date (*) à l’égard du département des Antiquités
grecques, étrusques et romaines. En participant ainsi au rayonnement des collections des
Antiquités grecques, étrusques et romaines, Fimalac manifeste le souci de contribuer à la mise
en valeur du patrimoine national.

(*) Depuis 1995, l’engagement de Marc Ladreit de Lacharrière a rendu possible la restauration d’oeuvres majeures, telles le Gladiateur
Borghèse (1995-1997) et la Vénus Génitrix (1999). Dans le même temps, l’entreprise a soutenu de manière exclusive les expositions
“D’après l’Antique” (2000-2001) et “Porphyre, la pierre pourpre des Ptolémées aux Bonaparte” (2003-2004).

La galerie d’Apollon

Galerie royale, décorée par les plus grands artistes français


(Le Brun, Girardon, Lagrenée, Delacroix…), la galerie
d’Apollon servit de modèle à la galerie des Glaces du
château de Versailles.
Après trois années de travaux, la galerie a retrouvé
son faste d’origine. Elle a rouvert ses portes au public
le 27 novembre 2004, et sert aujourd’hui d’écrin pour
les Diamants de la Couronne.

D’un coût global de 5,2 millions d’euros, le chantier de la restauration de la Galerie d’Apollon,
e
projet d’une ampleur exceptionnelle concernant un des rares décors du XVII siècle actuellement
conservé en France, a été rendu possible grâce au mécénat de Total à hauteur de 4,5 millions
d’euros. Par cet engagement, le groupe Total se place à la première place des entreprises
françaises mécènes du musée du Louvre.

45
Les manifestations programmées à l'auditorium

☛ L'année 2004 a été marquée par la réouverture, le 4 février,


de la salle de l'auditorium après 6 mois de travaux de
rénovation.

Le cycle inaugural "violon" a permis d'atteindre dès le début de


l'année un niveau de fréquentation important soit 9.300
spectateurs pour la biennale de musique filmée et 7.000 pour la
série de concerts. Les concerts réguliers du midi et du soir, qui
représentent une part importante de la programmation (43
manifestations sur un total de 266), confirment encore leur
succès en atteignant une fréquentation moyenne de 386
spectateurs par séances.

L'année 2004 a également été l'occasion de maintenir un haut


niveau de fréquentation pour les manifestations en lien avec la
vie du musée et son activité scientifique : les conférences, les
journées liées à la muséographie et à l'architecture et les
colloques ont réuni respectivement 376, 304 et 311 spectateurs
en moyenne sur la totalité de l'année.

Parallèlement, les cycles de conférences sur l'histoire de l'art


ont également ont un succès croissant : avec 282 spectateurs
en moyenne, elles drainent 115 spectateurs de plus par séance
depuis 2003. Les conférences sur l'histoire de l'art liées aux
expositions temporaires ont connu une fréquentation très
importante, comme par exemple la série sur les Italiens de
Fontainebleau, en lien avec l'exposition Primatice, qui a réuni
377 spectateurs en moyenne.

46
Huit mois de travaux de rénovation
Après 14 années de fonctionnement, au cours desquelles près d’un million de spectateurs ont été
accueilli (avril 1989 à juin 2003), la salle de l'auditorium a bénéficié, de juin 2003 à janvier 2004, de travaux
de remise à niveau de ses équipements techniques. Le système de traduction simultanée, en
particulier, frappé de la rapide obsolescence des systèmes électroniques, a été entièrement remplacé.
Il est en effet essentiel pour la tenue des nombreuses conférences en langues étrangères qui
permettent d’accueillir les meilleurs chercheurs. Ce changement s’est accompagné du remplacement
des 420 fauteuils, imposé par la fréquentation d’un million de spectateurs. Plus confortables, les
nouveaux sièges sont également dotés d’une console de traduction simultanée plus ergonomique. En
outre, 14 points de connexion sont disponibles pour les handicapés moteurs. Enfin, la moquette a été
entièrement remplacée. Par ailleurs, le musée a mis à profit cette période pour effectuer de lourds
travaux techniques : amélioration du système d’enregistrement du son, mise à niveau de la régie de
l’auditorium et intervention sur les systèmes d’alimentation des bassins jouxtant la Pyramide et situés
au-dessus de la salle, réfection des bureaux attenants, etc. Cette campagne de travaux de rénovation
a été conduite par la DAMT dans le respect de l’œuvre d’I.M. Pei. Ses délais courts de travaux ont été
respectés et la salle a pu rouvrir conformément aux prévisions le 2 février 2004, avec un double
programme ambitieux consacré à la peinture grecque antique et à l’art du violon.

La fréquentation de l’auditorium
73 695 spectateurs : des résultats conformes aux objectifs
En 2004, l’auditorium a accueilli 69 112 spectateurs, au cours de des 266 séances, soit 260
spectateurs par séance en moyenne. En outre, 7 séances dans des lieux partenaires, ont permis
d’accueillir 4 583 spectateurs. Soit un total de 73 695 spectateurs. La fréquentation est donc
conforme aux objectifs du contrat d’objectifs et de moyens, fixés pour 2004 à 260 spectateurs par
séance, soit un taux d’occupation moyen de la salle de 62 %. Globalement, cette saison se
caractérise par une excellente reprise de la fréquentation, qui aurait pu pâtir de six mois de fermeture,
entraînant une désaffection du public fidèle, tenté par les programmes très nombreux des autres
salles parisiennes. De fait, il n’en est rien, et la salle retrouve un public très fervent dès sa réouverture
en févier 2004.

Un ensemble stable et des évolutions contrastées


5
Cette fréquentation résulte cependant d’évolutions très diverses selon les programmes : une
variabilité qui caractérise les fréquentations de l’auditorium depuis son ouverture en 1989. Elle est ici
analysée en fonction des résultats de 2004 par rapport à 2003, mais elle est aussi remise en
perspective dans une tendance plus générale, calculée sur la durée depuis 1990, dite « courbe de
tendance » (voir Graphique Evolution de la fréquentation de la séance moyenne).

Colloques
En moyenne annuelle, avec 311 spectateurs par séance, les colloques connaissent une faible baisse
de fréquentation par rapport à 2003 (- 2 %). Toutefois ce chiffre ne témoigne-t-il pas des succès
remarquables d’un certain nombre de manifestations, et cela malgré la forte spécialisation des sujets
6
abordés. Ainsi, « Fouilles récentes en Grèce du nord » (450 auditeurs ); « Alberti, architecte et
7 8
humaniste » (347 ) ; « Ougarit » (450 ), ont connu une très forte fréquentation

Conférences d’histoire de l’art à 18h30


Avec 292 spectateurs par séance, elles enregistrent une très forte augmentation (+ 100 %) par rapport
e
à une année 2003 amputée du 2 semestre (la salle était en travaux) et décevante. Les derniers
cycles de la saison, en particulier « Art de cour » (325 s./s.), « Les Italiens de Fontainebleau » (400) et
« La Représentation du pouvoir sous l’empire » (286) connaissent une très forte fréquentation.

5
Voir le tableau Fréquentation des manifestations programmées à l’auditorium en 2003 (de janvier à juin)
6
Turn over : 638.
7
Turn over : 455.
8
Turn over : 659.

47
Fréquentation des manifestations programmées à l'auditorium en 2004
nombre de fréquentation fréquentation variation de
séances totale moyenne par la
séance fréquentation
moyenne par
séance entre
le premier
semestre
2003 et
l'année 2004

colloques (gratuits) 10 3 112 311 -2%


conférences d'histoire de l'art conférences à 18h30 21 6 137 292 100%
conférences à 12h30 7 1 764 252 22%
conférences d'actualité de la recherche archéologique (gratuites) 23 6 561 285 -3%
œuvres en scène à 12h30 6 1 698 283 -19%
films sur l'art tous publics 15 1 753 117 -52%
jeune public 4 564 141 -
journées muséographie et architecture 8 2 430 304 -9%
conférences muséographie et architecture à 12h30 4 1 503 376 63%
cinéma cycles de cinéma 50 7 591 152 75%
" films jeune public 4 581 145 -57%
lectures, contes lectures 5 895 179 -23%
et spectacles théatraux contes 4 757 189 2%
spectacles théatraux 10 3 916 392 1%
musique filmée 44 10 809 246 1%
cinéma muet en concert 8 2 430 304 -12%
concerts concerts classiques intégrés aux 17 6 272 369 -1%
midis du Louvre
concerts classiques après midi et soir 23 9 302 404 0%
concerts" Islam" 3 1 037 346 -
Total 266 69 112 260 3%
Rappel de l'objectif du contrat d'objectifs et de moyens pour 2004 260

Fréquentation des manifestations "hors les murs" en 2004


nombre de fréquentation totale
séances

conférences d'actualité de la recherche archéologique 3 590


contes 1 144
nuit blanche 1 1 345
concerts 2 2 504
Total 7 4 583

Budget HT des manifestations programmées par la direction de l'Auditorium


en 2004 (à l'auditorium et hors les murs)
dépenses de billetterie mécénats- ratio
production partenariats d'autofinance
ment

colloques 38 300 0 8 260 22%


conférences d'histoire de l'art 15 280 14 760 500 100%
conférences d'actualité de la recherche archéologique 17 540 0 0 0%
œuvres en scène 840 2 200 0 262%
films sur l'art 8 140 4 960 0 61%
journées muséographie et architecture 54 900 6 840 4 780 21%
conférences muséographie et architecture 240 1 860 0 775%
cinéma 70 650 21 570 9 230 44%
lectures, contes et spectacles théatraux 58 370 35 690 11 700 81%
musique filmée 90 710 35 080 38 000 81%
cinéma muet en concert 75 810 17 100 36 580 71%
concerts 335 150 206 330 16 230 66%
autres recettes 90 44 670
Total 765 346 169 67%
930 480 950
Rappel de l'objectif du Contrat d'objectifs et de moyens pour 2004 64%
Remarques :
Pour les colloques et les journées muséographie et architecture, une séance correspond à une journée entière
(de 7 à 9 conférences)
et la fréquentation correspond à celle de la meilleure conférence de la journée.
Les dépenses et les recettes correspondent aux critères définis pour le contrat d'objectifs et de moyens.

48
Conférences d’actualité de la recherche archéologique (12h30)
Ce cycle connaît une augmentation continue de la courbe de tendance depuis 1990, et sa
fréquentation a franchi un seuil important en 2003 à 294 spectateurs par séance, lié probablement au
nouvel horaire de 12h30, correspondant mieux aux attentes du public. De surcroît, ce programme
avait été maintenu à la Sorbonne pendant la fermeture de la salle pour travaux, de septembre 2003 à
janvier 2004. En outre, la légère réduction du nombre des séances a-t-elle dû renforcer l’attrait du
programme.

Conférences d’histoire de l’art de 12h30 et conférences « Musée-musées » de 12h30


Les conférences de 12h30 sont désormais essentiellement dévolues à des présentations
d’expositions (introduites en 2003), à des questions de muséographie et d’architecture : l’ensemble
des ces manifestations connaît une augmentation de 63 % par rapport à 2003, avec 252 spectateurs
par séance. En revanche, l’œuvre en scène, qui compte désormais 8 séances par saison (une par
département), subit un léger tassement à l’automne 2004, avec « malgré tout » 283 spectateurs par
séance. Cette légère baisse est probablement liée à la très faible notoriété des œuvres présentées.
Toutefois cette série a vu une augmentation continue de la courbe de tendance depuis 1990.

Journées « Musée-musées »
Les journées-débat connaissent une progression modérée depuis 1993, mais subissent un léger
tassement depuis 1999. On note néanmoins des succès importants à l’automne 2004 : « Actualité de
9 10
la conservation-restauration » (432 auditeurs ) et « Galeries palatiales » (450 ). Encore ne s’agit-il,
pour les colloques et les journées-débat, que de la meilleure séance, les statistiques à venir devant
être basées sur le turn over complet de chaque manifestation, qui est en moyenne de 30 % supérieur
au chiffre de la meilleure séance (voir notes de bas de page). Pour le COM 2006-2008, cette donnée sera
celle prise en compte.

Cycles de cinéma
A 152 spectateurs par séance, la courbe de fréquentation du des cycles de cinéma est en faible
progression depuis 1990 : elle comporte des résultats très erratiques, correspondant à des thèmes
plus ou moins porteurs. Cependant, elle connaît une forte remontée à l’automne 2004, liée à un
renouvellement complet du concept de programmation, qui associe désormais cinéma, théâtre filmé et
rencontres avec es créateurs contemporains, comme en témoigne le succès de cycle « Sous le
11
regard des dieux » (195 s./s. ).

Cinéma muet en concert


Ce genre connaît une progression sensible depuis 1990, mais avec 304 spectateurs par séance en
2004, il subit un tassement sensible (- 12 %), lié essentiellement à des choix de programmes
difficiles : Larmes de Clown de Victor Sjöjström, La Croisière jaune d’André Sauvage, et Underground,
chef-d’œuvre inédit en France d’Anthony Asquith. Par ailleurs, le succès d’« Inventaire avant
disparition » (décembre 2003) n’entre pas dans la série statistique (2 100 spectateurs sur 3 séances
en décembre 2003 au Palais de Tokyo), ce qui minore la progression de la courbe de tendance du
Cinéma muet en concert.

Films sur l’art


Compte tenu du petit nombre de séances de ce type de programmes, il connaît des variations
considérables selon les thèmes ou les œuvres choisies. Sur la période 1998-2004, ils connaissent
une baisse. En 2004, cette baisse est forte (- 52 %), bien que non significative car portant sur peu de
séances, en raison notamment des résultats décevants de la projection de l’intégrale de L’Origine du
Christianisme (10 épisodes projetés consécutivement), remarquable série documentaire réalisée par
Jérôme Prieur et Gérard Mordillat, et de fréquentations décevantes aux choix de films sur l’Islam
présentés au printemps 2004. On constate en revanche une fréquentation importante à l’automne
2004 pour Le Sacre de Napoléon (261 s.), significative de l’intérêt porté aux films produits par le
musée et aux documentaires sur l’art classique.

9
Turn over : 500.
10
Turn over : 772.
11
3 895 spectateurs ; coût : 20 000 € ; recettes : 12 338 € ; autofinancement : 61 %.

49
50
Lectures à voix seule, théâtre et contes pour enfants
Ces manifestations voient leur public s’accroître sensiblement dans la durée. Mais les lectures à voix
seule connaissent un tassement en 2004 (- 23 %), dû à des choix de textes difficiles définis en liaison
avec les expositions temporaires, dans une optique scientifique trop ardue pour le public ; ces lectures
ont pâti, en outre, de l’absence de document de promotion de saison 2004-2005. En revanche, les
spectacles théâtraux connaissent un succès croissant (+ 1 % en 2004, à 392 spectateurs par séance),
notamment auprès des moins de 26 ans.Enfin les contes pour enfants progressent légèrement à 198
spectateurs par séance (+ 2 %).

Musique filmée
Sur la durée, ce genre progresse, avec des écarts très fort selon les cycles : en 2004, sa fréquentation
est stable à 246 s./s., chiffre qui résulte de la moyenne des excellents résultats du programme sur le
violon (février-mars) et des fréquentations plus spécialisées de la compétition de programmes récents
et de l’hommage à Henri Dutilleux à l’automne.

Concerts de 12h30
La fréquentation est en progression de 1990 à 2002, jusqu’à atteindre la jauge maximum de la salle.
Malgré la forte augmentation des dépenses de communication qui leur sont affectés, ils connaissent
un léger tassement en 2003 et 2004 (- 1 %).

Concerts de 20h
Depuis 1990, leur fréquentation est en progression jusqu’à atteindre la jauge maximum (404 s./s.).
Les concerts dévolus au musiques de l’Islam trouvent un public significatif pour leur première saison à
346 s./s.

4 583 spectateurs « hors les murs »


L’année 2004 comportait, en outre, un certain nombre de séances organisées par l’équipe de
l’auditorium en dehors de la salle. Trois conférences d’actualité de la recherche archéologique étaient
accueillies par la Sorbonne dans l’amphithéâtre Liard, en janvier 2004, dans le prolongement du
programme « hors les murs » de l’automne 2003 (590 spectateurs), tandis qu’une séance de contes
pour enfants était organisée dans la cour Khorsabad (144 enfants et leurs accompagnateurs). Pour la
fête de la musique, l’Orchestre national de France a investi le hall Napoléon, pour un concert
exceptionnel, sous la baguette de Kurt Masur, qui a permis d’accueillir près de 2 300 auditeurs, dans
un programme Ravel (L’Apprenti Sorcier) et Moussorgski (Les Tableaux d’une exposition), révélant
une acoustique inattendue lorsque l’espace est comble, et suscitant une écoute fervente et attentive.
Le 2 octobre, pour la Nuit blanche de la ville de Paris, l’auditorium proposait une trentaine de lectures
dans les salles du musée, en écho aux œuvres présentées dans les salles, qui ont permis de toucher
1 345 noctambules. Enfin, un concert en l’église Saint-Germain-l’Auxerrois proposait deux œuvres
religieuses composées sous les règnes de François 1er ou Henri II – le Requiem de Cléreau et la
Passion selon saint Matthieu de Sermisy, en écho à l’exposition « Primatice, le maître de
Fontainebleau ». Si le concept de séance moyenne ne peut être appliqué à ces séances, en raison de
la disparité des jauges (de 190 spectateurs pour la cour Khorsabad à 2 300 sous la pyramide…),
l’audience totale, 4 583 spectateurs ou auditeurs, témoigne de l’excellente réception de ces
programmes.

Le fonds de films sur l’art


En outre, la circulation du fonds de films sur l’art a touché un public important à l’Institut de l’image
d’Aix-en-Provence et au Palazzo Morosini à Venise.

67 % d’autofinancement
Le contrat d’objectifs et de moyens prévoyait un autofinancement de 64 % pour l’exercice 2004. Avec
une dépense de production totale de 766 000 € et des recettes totales de 516 000 €, cet objectif est
12
nettement dépassé (67 % ), en raison notamment d’importants efforts de gestion et de la perception
de recettes de billetterie significatives. Les ressources propres se maintiennent également à un bon
niveau grâce aux contributions de partenaires notables comme la Sacem, la Fondation du Crédit
Mutuel pour la lecture, l’Istituto Italiano di Cultura, l’AFAA, l’ambassade de France à Moscou et
l’Association française de recherche sur l’histoire du cinéma.

12
Voir le tableau Budget HT des manifestations programmées par la direction de l’Auditorium en 2003

51
Quelques temps forts de l'année 2004

« La peinture grecque antique »


12 février – 29 mars 2004
La culture occidentale a longtemps vécu dans le mythe d'une peinture grecque antique disparue dont le souvenir seul était
transmis par les auteurs anciens et les copies retrouvées dans les villas romaines, ainsi que le montrait le cycle de
conférences « L’invention de la peinture grecque antique depuis la Renaissance » (5 conférences totalisant 1 004
auditeurs). Les fouilles menées depuis une trentaine d’années en Grèce du Nord, au royaume de
Philippe II de Macédoine et de son fils Alexandre le Grand, ont révolutionné le savoir, comme l’illustrait le colloque
« Fouilles récentes en Grèce du Nord : une révolution dans la connaissance sur la peinture grecque antique » (450
spectateurs).
Parallèlement, la réflexion était enrichie par une journée-débat sur la couleur dans le monde grec antique (394 auditeurs).
Une production du Dyscolos de Ménandre, ancêtre du Misanthrope de Molière, mis en scène par Catherine Marnas avec
les élèves de l‘ERAC de Cannes, proposait un écho, dans le répertoire théâtral de l’époque d’Alexandre le Grand
(5 représentations, 2 017 spectateurs, 403 s./s.).

« Classique en images – Le violon »


4 février – 25 mars 2004
La huitième édition de « Classique en images » était consacrée aux grands violonistes du XXe siècle. Trente séances
réunissaient une sélection inédite d’archives audiovisuelles
rendant compte de la fascination qu’exercèrent les virtuoses du violon sur le public. Ce cycle permettait d’illustrer les
différentes écoles et styles qui ont traversé le violon du XXe siècle mais aussi de revoir des grands classiques du film
musical comme They shall have music avec Jascha Heifetz ou De Mao à Mozart avec Isaac Stern (31 séances,
9 311 spectateurs, 300 spectateurs/s.).
Parallèlement, seize concerts furent l’occasion de retrouver des artistes ayant fait leurs débuts au Louvre et de découvrir de
très jeunes violonistes (17 concerts, 7 044 spectateurs, 414 auditeurs par concert).

« Primitifs français »
3 – 8 mars 2004
Conçue comme un hommage à l’exposition des Primitifs français de 1904, qui fit découvrir à un large public un chapitre
méconnu de la peinture française et fut simultanément à l'origine d'un véritable essor des études spécialisées, l'exposition
« Primitifs français : découvertes et redécouvertes » se proposait, en prenant appui sur quelques dossiers précis, tous
empruntés au XVe siècle, d'analyser la contribution de l’histoire de l'art depuis un siècle à ce domaine, toujours prompt à
susciter des débats. La fréquentation des conférences témoignait de l’importance des programmes d’accompagnement des
expositions (3 conférences, 1 057 spectateurs, 352 spectateurs en moyenne par séance).

« Les cours en Europe autour de 1400 »


24 mars – 14 juin 2004
En écho à l’exposition « Paris 1400 », quatre lectures permettaient d’évoquer le foisonnement intellectuel du règne de
Charles VI, au travers de sa production littéraire. Parallèlement la réflexion était enrichie par un cycle de conférences sur
les cours autour de 1400, foyers de création en Europe et au Levant. Enfin une journée-débat ouvrant l’ensemble des
manifestations s’interrogeait sur la conservation des manuscrits enluminés. Malgré le résultat décevant des lectures, ce
cycle a attiré 3 958 auditeurs, au cours de 14 séances, soit 283 auditeurs en moyenne par séance.

« L’expérience métisse »
25 mars – 16 avril 2004
De l’Afrique à l’Amérique en passant par l’Asie, l’Europe s’est confrontée à d’autres civilisations : le choc a partout suscité
des métissages dans les manières de faire et de croire, de produire et de créer, de penser l’homme et la société.
Un colloque, organisé par le musée du quai Branly, réunissant historiens, anthropologues et créateurs tentait de dépasser
les clichés ou les modes en explorant les richesses et les ambiguïtés de l’expérience métisse. Les deux journées ont
obtenu des fréquentations convenables avec des meilleures séances de 218 et 195 spectateurs.
En marge du colloque, l’auditorium du Louvre proposait un programme de films associant fiction et documents rares sur les
métissages aux États-Unis, au Mexique, en Haïti, en Afrique, en Inde et aux Philippines. Ces 11 séances ont attiré 1 386
spectateurs, soit 126 en moyenne par séance.

« Du muet au parlant - Expérimentations sonores au cinéma »


10 juin – 20 juin 2004
À la fin du XIXe siècle, lorsque l’enregistrement des images en mouvement au moyen de la caméra devint techniquement
possible, l’enregistrement du son le devint aussi. L’histoire du cinéma a été pour une grande part celle de leur rencontre.
Des procédés de sonorisation au temps du muet (musique, boniments, bruitages...) aux expérimentations de l’ère sonore,
ce cycle a présenté une histoire du son au cinéma envisagée dans sa double dimension technique et esthétique.
Le groupe de recherche « Le muet a la parole » du CNRS et l’Association française de recherche sur l’histoire du cinéma
(AFRHC), ont participé activement à la programmation et l’organisation de ce cycle qui a été par ailleurs soutenu par
l’ambassade de France à Moscou.
2 160 spectateurs ont assisté aux 18 séances, associant conférences, projections, et ciné-spectacles, soit 120 spectateurs
en moyenne, résultat remarquable compte tenu de la période et de la spécialisation du sujet.

52
Regards sur la Chine
4 juin – 14 juin 2004
L’année de la Chine en France a été l’occasion de présenter, à l’auditorium du Louvre, la richesse des découvertes
archéologiques qui se sont succédé depuis les années 1970 en République populaire de Chine, mais aussi d’évoquer la
difficile situation de son patrimoine architectural. Une réalisation sonore de l’ensemble FM3 pour la célèbre Croisière jaune
ont complété cette évocation de l’empire du Milieu.
Le colloque a été un succès avec une meilleure séance de 344 spectateurs, comme les séances de cinéma muet en
concert consacrées à La Croisière jaune (3 séances, 905 spectateurs au total et 302 en moyenne par séance).

Musiques du monde islamique


25 juin, 26 juin et 27 juin 2004
Le Louvre s’ouvre aux musiques de l’Islam : sur le plan musical, cette civilisation offre à la fois une grande unité formelle et
une indéniable diversité de styles et de genres.
Ces trois premiers concerts programmés et organisés en partenariat avec la Maison des Cultures du Monde, consacrés
aux traditions musicales du monde islamique, ont révélé la primauté du chant et donc de la poésie, des instruments à
cordes, de l’improvisation et des concepts de modalité mélodique et de cycle rythmique. Trois traditions bien distinctes
étaient présentées : le chant arabo-andalou du Maghreb ; la musique classique du Proche- Orient ; les chants rituels des
Yarsan du Kurdistan iranien.
1 037 auditeurs ont assisté à ces trois concerts soit une moyenne de 346 auditeurs par séance, démontrant la pertinence
de ce programme écho à l’ouverture du département des arts de l’Islam.

« L’Italie à la cour de France »


Septembre – décembre 2004
Les expositions « Primatice – le maître de Fontainebleau » et « Rosso – Le Christ mort » ont donné lieu à un ambitieux
programme intitulé « L’Italie à la cour de France » qui conjuguait de nombreuses manifestations à l’auditorium et a attiré
plus de 10 000 spectateurs ou auditeurs.
Les cinq conférences « Les Italiens de Fontainebleau – l’art et la manière » abordaient plus particulièrement l’apport des
artistes Italiens à la cour, à l’invitation de Primatice. Elles ont attiré 1 886 spectateurs, soit 377 spectateurs en moyenne par
séance.
Le colloque « Primatice, architecte excellent et universel », selon la belle expression de Giorgio Vasari, a attiré 394
auditeurs sur l'ensemble de la journée.
Une journée-débat était consacrée aux galeries palatiales (« Galeries palatiales – décor et restauration »), et notamment
aux grands décors peints par Primatice mais aussi au remarquable travail de restauration de la galerie d’Apollon au Louvre.
Elle a attiré 520 spectateurs à la meilleure séance.
Deux conférences de présentation des expositions à 12h30 (814 spectateurs, soit en moyenne 407 par séance) et deux
« œuvres en scène » (444 spectateurs, soit 222 en moyenne) complétaient ce programme scientifique.
Par ailleurs, l’auditorium présentait, pour la première fois depuis son ouverture, une œuvre théâtrale en langue italienne :
La Calandria de Bibbiena. La pièce a été crée aux alentours de 1513/1514, à la cour d'Urbino dans une mise en scène de
Baldassare Castiglione (auteur du Livre du Courtisan). Elle sera notamment choisie par Maurice Scève qui orchestre les festivités
entourant l'entrée royale d'Henri II et Catherine de Medicis dans la ville de Lyon pour être représentée, en italien et
précédée du prologue de Castiglione, à cette occasion. Cette pièce savoureuse, qui joue des quiproquos de la gémellité et
multiplie les situations scabreuses, est considérée comme la première comédie raisonnée de l’histoire du théâtre moderne.
La mise en scène de Maurizio Scaparro, avec des comédiens italiens et un sur titrage réalisé par l’équipe de l’auditorium, a
attiré un public très important : 1 880 spectateurs sur 5 séances, soit 380 spectateurs en moyenne par représentation.
En revanche, les deux concerts conçus en liaison avec les expositions n’ont pas trouvé leur public : le concert de
l’ensemble Le Poème Harmonique qui donnait « Le concert des consorts » (pièces de cour sous Louis XIII) proposait un
programme probablement trop tardif et n’a attiré que 236 spectateurs à l’auditorium, tandis que celui de l’ensemble Gilles
Binchois, en l’église Saint-Germain-l'Auxerrois n’attirait que 204 spectateurs, pour une programme remarquable mais par
trop décalé par sa sévérité religieuse en écho à la présentation de l’œuvre d’un Primatice essentiellement inspiré par une
culture antique hédoniste et païenne.
Enfin, en écho lointain au programme « L’Italie à la cour de France », le cycle « Sous le regard des dieux » (12 au 28
novembre 2004) explorait la puissance évocatrice et la richesse des archétypes légués par la littérature antique qui
traversent la création contemporaine, notamment au cinéma et au théâtre. Ce cycle proposait une large sélection d’œuvres
fondées sur la tragédie grecque et ses relectures classiques, romantiques ou contemporaines. Avec une grande liberté
pour certains, avec une rigueur philologique pour d’autres, réalisateurs et metteurs en scène expriment le désir, présent
chez les artistes depuis la Renaissance, d’intégrer à leurs créations les mythes, les figures, les textes issus de l’antiquité.
Les vingt séances du cycle ont attiré 3 895 spectateurs.

Compétition de programmes récents


30 septembre – 10 octobre 2004
Cette nouvelle édition de la partie contemporaine de la 8e biennale de la musique filmée « Classique en images »
réunissait, sur quatre journées, une sélection des productions des deux dernières années dans le domaine du film musical.
Les meilleures réalisations ont été récompensées par des prix décernés par le Louvre et la Sacem.
Après Iannis Xenakis en 2002, cette édition proposait un hommage à une autre grande figure de la musique d’aujourd’hui,
Henri Dutilleux. Auteur d’un œuvre peu abondant mais d’une qualité exceptionnelle, Dutilleux a fait l’objet d’une série de
documents filmés dont été présentée une sélection. On y retrouvait quelques-uns des grands interprètes de sa musique :
Sergiu Celibidache, Seiji Ozawa, Isaac Stern, Mstislav Rostropovitch…
Cet hommage a été complété par deux concerts.
1 498 spectateurs ont assisté à ces 13 séances de musique filmée soit une moyenne de 115 spectateurs par séance,
résultat très honorable, en nette augmentation par rapport à la compétition 2002.

53
Les actualités des départements et du musée Eugène Delacroix
(hors expositions temporaires)

Département des Deux expositions - dossier présentées dans la salle de Diane


Antiquités grecques,
"La peinture sur pierre dans la Grèce antique : éléments de mobilier et de décor
étrusques funéraire conservés au Louvre ", J–L Martinez assisté de L. Laugier (10 mars au 31 mai
et romaines 2004)

"Si proches et si lointaines, Diane et Vénus de Montagne", dans le cadre de l'opération


"22 œuvres pour 22 régions", Daniel Roger, en collaboration avec le Musée d'Aquitaine

Département des Salles d’actualités du département


Antiquités orientales - Visions d’Orient d’après les archives photographiques : un demi siècle d’exploration
archéologique l900-l950, 11 février – 27 mai 2004
- Ivoires du palais royal d’Ougarit. Un exemple de coopération internationale du musée du
Louvre : la restauration d’œuvres du musée de Damas, 23 juin – 15 septembre 2004

Un monument minuscule : le sceau d’Ibni-Sharrum, scribe du roi Shar-kali-sharri, roi d’Agadé F. Demange
(vers 2217-2193 av. J.-C.), 16 Octobre 2004 – 28 février 2005
Les Lois Assyriennes. Tablettes concernant les droits et les devoirs des femmes, 8 novembre B. André-Salvini
2003- 2 février 2004

Département Présentation des objets de la saison :


des arts de l’Islam Les stucs de Sedrata (17 septembre 2003 – 5 janvier 2004), présentation
dans le cadre de l’année de l’Algérie à l’entrée du département
L’actualité du département, à laquelle est consacrée la salle 1, permet de mettre en valeur,
au rythme des évènements phares du musée, les trésors méconnus des arts de l’Islam

Département
des Arts graphiques

Une nouvelle salle d’actualité du département : destinée à présenter les acquisitions récentes et à illustrer les résultats de
la recherche. Inaugurée au mois de juin 2004, dans l’aile Denon, elle est située au terme du parcours des peintures
espagnoles. Elle est venue ainsi compléter le dispositif des expositions temporaires et celui des accrochages particuliers que
l’on peut voir dans le musée.

Salle de lecture du département : des présentations sur invitation accompagnées d’un commentaire ainsi que des
séminaires sont organisés régulièrement dans la salle de lecture du département, en particulier au moment du Salon du
Dessin. En 2004, une visite a été organisée dans l’exposition Dessins d’Ingres à cette occasion.
Collection Edmond de Rothschild : le nombre de visiteurs a considérablement augmenté pendant la période 2003-2004
(plus d'une centaine de consultations par an). Cette collection a fait l'objet d'une meilleure communication, grâce, notamment,
à des expositions de statut international qui ont attiré un public de plus en plus intéressé par la gravure. Il en a été de même
pour la Chalcographie du musée du Louvre.

54
Dix accrochages du département des Arts graphiques
Huit accrochages au Cabinet des Dessins

Dessins de Nicolò dell’Abate, présentation de vingt-cinq dessins de cet artiste italien actif en D. Cordellier et B. Donon
France sous Henri II, François II et Charles IX, dans le cadre de la saison Les Italiens à la cour en collaboration avec
de France. L. Frank
Feuille d’exposition. (Salle d’actualité du département des Arts graphiques, Denon, 1er étage,
21 septembre 2004 – 3 janvier 2005).
Rubens et l’Ecole de Fontainebleau, présentation de dessins de Primatice et Rosso, copiés ou D. Cordellier
retouchés par Rubens. en collaboration avec
(Salle des dessins nordiques, 21 septembre 2004 – 3 janvier 2005). L. Frank
Miquel Barcelo, La Divine Comédie. M.-L. Bernadac
Petite publication. (Salle d’actualité du département des Arts graphiques, Denon, 1er étage, en collaboration avec
9 avril - 5 juillet). L. Frank

Alexandre-Théodore Brongniart, Maison à tourelle. L. Frank


Feuillet d’exposition publié.
(Salle d’actualité du département des Arts graphiques, Denon, 1er étage, 17 mars – début avril
et 7 juillet - fin août).
Giovanni Stradano (Bruges, 1523 – Florence, 1605), Suite des Venationes ferarum, avium,
piscium. Pugnae bestiariorum et mutuae bestiarum. Chasses aux animaux sauvages, aux
oiseaux, aux poissons. Combats de bestiaires et de bêtes entre elles
(Salle des dessins nordiques, accrochage sur plusieurs années).
Le pastel à l’Académie royale de Paris. J.-F. Méjanès
Cartels des œuvres exposées. (Salles Sully, 41-42-44-45, 12 mars – 6 septembre).
Les pastels de Maurice-Quentin Delatour du Musée du Louvre.
Cartels des œuvres exposées. (Salles Sully 41-42-44-45, 15 septembre 2004 – 2 mai 2005).
Présentation d’une Suite de douze dessins inédits pour La Mort de Virginie de Guillaume A. Sérullaz
Guillon, dit Lethière.
Feuillet d’exposition. (Salle d’actualité du département des Arts graphiques, Denon, 1er étage,
17 décembre 2003 - 9 février 2004).

Un accrochage de la Collection Rothschild

Album des fêtes et mascarades : Costumes et fêtes de Louis XIV (projet de restauration). P. Torres Guardiola et
Feuillet d’exposition. (Salle d’actualité du département des Arts graphiques, Denon, 1er étage, 11 A. Le Prat en collaboration
février – 15 mars). avec C. Winling

Un accrochage de la Chalcographie

Cécile Reims, graveur, donation par l'artiste de 108 cuivres à la Chalcographie du Musée du Louvre P. Torres Guardiola
Feuillet d’exposition. (Boutique de la Chalcographie, 21 avril - 7 juin). en collaboration avec
C. Winling

Département des Quatre "Objets d'art de la saison"


Objets d’art - N°27/ janvier – mars 2004 : Pierre Gouhière : Les bras de lumière de la duchesse de
Mazarin, OA 11995-11996, par Gérard Mabille
- N° 28/ mars - juin 2004 : Le retable de Poissy de l'atelier des Embriachi, MR 379, par
Danielle Gaborit-Chopin
- N°28/ juin – octobre 2004 : Hommage à Pierre Jourdan-Barry,
- N°29/ octobre – décembre 2004 : Le retable du Baptême du Christ, verre filé, fin du 16e
siècle, OA 11873, par Marie-Laure de Rochebrune

Département des Une présentation d'un "dossier" sur les collections


Sculptures Une Vierge lorraine retrouve sa polychromie, présentation d'un long travail de restauration sur
une œuvre exécutée dans l'entourage de Ligier Richier.
Feuillet de 6 p. (Publication parallèle, "Une Vierge à l'Enfant lorraine retrouve sa polychromie
originale", Techné, n° 19, 2004, p. 68-75, G. Bresc, Dominique Faunières, Agnès Le Boudec,
Sandrine Pagès-Camagna, Christine Lancestremère).

55
Département des Onze présentations du "Tableau du mois"
Le département des Peintures met chaque mois en valeur, depuis novembre 1993, un tableau du Louvre choisi en fonction de l’actualité.
Peintures Ces expositions didactiques débutent le premier mercredi du mois, sauf cas exceptionnel. Localisées dans l’Aile Richelieu (2e étage,
arrondissement 3, Salle 17 de la Peinture française), elles sont accessibles au public avec le billet d’entrée tous les jours, sauf le mardi
et le jeudi ; la salle est ouverte en nocturne le mercredi et, depuis septembre 2004, également le vendredi. Le texte explicatif présenté
en salle est également disponible sous forme de feuillet distribué gratuitement à la borne d’information sous Pyramide. Le feuillet est
diffusé à 2 100 exemplaires par mois. Le texte est également consultable sur Internet (http://www.louvre.fr, rubrique Actualité).

Œuvres présentées Responsable

N° 106 - Du mercredi 7 janvier au lundi 2 février 2004


Portrait de deux amis par Benjamin Vandergucht. RF 1947-35. Un tableau exposé à la Royal O. Meslay
Academy et la redécouverte de son auteur
N° 107 - Du mercredi 4 février au lundi 1er mars 2004
Vue d'une cascade à travers des rochers, dit Vue des Cascatelles de Tivoli par Joseph Vernet. G. Faroult
INV. 8332. Le retour au Louvre d'une oeuvre méconnue de la période italienne du peintre.
N° 108 - Du mercredi 3 mars au lundi 5 avril 2004
Le jeune violoniste ou La douleur d'Aminte attribué à Bartolomeo Cavarozzi. R.F. 1937-6. Un sujet S. Loire
musical inspiré par Le Tasse
N° 109 - Du mercredi 7 avril au lundi 3 mai 2004
L'Assemblée dans un parc par Antoine Watteau. MI. 1124. Une fête galante par le maître de M.-C. Sahut
Valenciennes.
N° 110 - Du mercredi 5 mai au lundi 31 mai 2004
Cheval noir galopant par Adam-Frans Van der Meulen. INV. 3996. Une étude retrouvée de l'ancien I. Richefort, avec
fonds des Gobelins.. E. Foucart-Walter
N° 111- Du mercredi 2 juin au lundi 5 juillet 2004
Passé/Présent : une confrontation M.-L. Bernadac
Panaches de mer, lithophytes et coquilles par Anne Vallayer-Coster RF. 1992-410 et M.-C. Sahut
Bodegón avec Protozoaires et Trous Noirs par Miquel Barceló
N° 112- Du mercredi 7 juillet au lundi 31 août 2004
Autoportrait par Jean-Antoine Julien, dit Julien de Parme. RF 2483. Une énigme résolue grâce d’une M.-C. Sahut
signature
N° 113 - Du mercredi 1 septembre au lundi 4 octobre 2004
La Vierge à l'Enfant avec saint Sébastien par Giovanni de Busi, dit Cariani. INV 102. Bilan d'une J. Habert
restauration. J. Fabiani
N° 114 - Du mercredi 6 octobre au lundi 1 novembre 2004
La Vierge aux magistrats de la ville de Bruxelles par Anthoni Sallarts. MI 1265. Une brillante esquisse J. Foucart
bruxelloise revenue au Louvre
N° 115 - Du mercredi 3 novembre au lundi 29 novembre 2004
Portrait d'homme en costume polonais, une pipe à la main par Alexis Grimou. RF 2004-7. Un M.-C. Sahut
" rembranesque " français offert par une donatrice du Louvre
N° 116 – Du mercredi 1er décembre 2004 au lundi 3 janvier 2005
Tête de vieille femme au bonnet ou le Louvre trompé par un faussaire en 1837 par un faux Balthasar E. Foucart-Walter
Denner

Musée Eugène 3 accrochages


Delacroix
Du 7 avril au 28 juin 2004 "Un Intrus du musée d’Art moderne de la Ville de Paris : Sarkis au musée Eugène
Delacroix"

Fermé pour travaux, le musée d’Art moderne de la ville de Paris proposait le dépôt de certaines de ses œuvres dans
différents lieux parisiens. Le musée Delacroix a été sollicité pour accueillir les 25 films de Saché réalisés par Sarkis autour
de son travail sur l’aquarelle. Parallèlement à ces films, diffusés en continu sur écran plasma, étaient présentés dans l’atelier
et la bibliothèque une sélection d’aquarelles et de lavis de Delacroix prêtés par le département des arts graphiques ainsi que
la série Munch et les Quatre Silences de Sarkis. Les deux autres pièces de l’appartement étaient consacrées aux collections
permanentes.
- Autour de l’exposition : Conférence de l’artiste le dimanche 25 avril à 11h00 - Ateliers pour enfants sur le thème de
l’aquarelle – Feuillet explicatif à disposition du public
Du 3 juillet au 20 septembre Ré-accrochage des collections permanentes avec dans la bibliothèque une présentation
2004 d’oeuvres graphiques et de documents sur George Sand dans le cadre de l’année G. Sand.
Du 6 octobre 2004 au 10 "Piotr Michalowski. Peintures et dessins"
janvier 2005
Dans le cadre de « Nova Polska », une saison polonaise en France, le musée a accueilli l’un des plus A. Sérullaz
éminents représentants du Romantisme européen, grand admirateur de Géricault et qui a peut-être et A. Zenczak (directrice
du musée de la Sukiennice
rencontré Delacroix dans les salons de la princesse Czartoriska (Catalogue édité par la RMN) à Cracovie)

56
L'accueil des publics

L’affirmation d’une politique des publics ambitieuse constitue un des axes structurants de
l’action du musée pour la décennie 2000.
☛ En 2004, afin de mieux répondre aux attentes des visiteurs en terme d’accessibilité, le
Louvre a remplacé la nocturne du lundi par celle du vendredi, ouverte gratuitement aux
jeunes de moins de 26 ans.
Le Premier ministre a choisi le musée pour représenter la France à Rotterdam lors de la
conférence de l’union européenne sur la "qualité des services publics" en septembre 2004.

L'accessibilité au musée en 2004


Le musée a ouvert 310 jours en 2004, et le nombre de jours fériés où le musée
est ouvert a été porté à 9 jours.
Ouvert toute l’année, sans une journée d’interruption, en dépit des mouvements sociaux qui ont pu
perturber l’activité d’autres institutions, il a également été exceptionnellement ouvert jusqu’à minuit à
l’occasion de la troisième édition de la Nuit blanche du 2 octobre.

Par ailleurs, le changement de nocturne, du lundi au vendredi, intervenu le 6 septembre, a permis de


doubler l’espace ouvert au public. Il s’établit désormais à 81,15% alors que celui du lundi n'était ouvert
qu'à 45%.

Le taux d’ouverture moyen des salles a été de 86,93 % en 2004 (81 % en 2003).
L’accroissement des postes affectés à la surveillance et l’accueil et la capacité de recruter
directement les agents de ce corps ont permis au Louvre de mobiliser les moyens nécessaires pour
mener à bien cet objectif ambitieux. Le très bon résultat enregistré en 2004 s’explique par une
nouvelle gestion des ouvertures de salles, mais également par la baisse du taux de vacances pour
les effectifs de surveillance et par la baisse du taux d’absentéisme des ces mêmes effectifs (de 7,2% en
2003 à 6% en 2004).

Le taux d’ouverture des salles de collections permanentes est ainsi passé de 74,49% en 2002 à
88,76% à la fin décembre 2004.
Suivi du plan d'ouverture garantie en 2004
Année 2004 Taux d'ouverture prévu Taux d'ouverture réalisé
Janvier 83,81% 86,90%
Février 83,90% 85,53%
Mars 83,43% 85,23%
Avril 83,68% 84,58%
Mai 83,49% 87,24%
Juin 83,83% 86,04%
Juillet 83,74% 84,71%
Août 83,49% 89,07%
Septembre 86,62% 87,21%
Octobre 86,52% 88,55%
Novembre 87,17% 89,30%
Décembre 87,58% 88,76%
Moyenne annuelle 84,77% 86,93%

57
L'accueil et l'information des visiteurs
Le Louvre a poursuivi en 2004 des actions permettant d’améliorer sensiblement l’accueil et
l’information des visiteurs :

• Optimisation de la gestion des flux : les ventes de billets par caisse sont suivies heure par
heure, afin de maîtriser l'efficacité des gestionnaires de flux et d’orienter les visiteurs vers les
caisses.
• Stabilisation de l'effectif des équipes des vestiaires grâce au recrutement direct de 11
agents, ce qui a permis des ouvertures supplémentaires des espaces de vestiaires-bagagerie
et l’amélioration des conditions de travail des agents. Une réforme du système de
contremarques permet désormais de ne plus refuser aucun dépôt.
• Poursuite de l'amélioration des procédures d’accès : à l'occasion du renouvellement du
marché de surveillance des espaces d'accueil du musée (Pyramide, cour Napoléon et Porte des
Lions), le cahier des charges de l'entreprise titulaire a été profondément rénové afin d'intégrer les
impératifs de limitation de la durée d'attente et de meilleure orientation des visiteurs dans les
différentes zones muséographiques en cas d'affluence.
Dans les zones muséographiques, l'action des agents d'accueil et de surveillance visant à orienter
et informer les visiteurs en fonction de l'affluence des différentes salles a été structurée.

1 764 visiteurs (79% de francais - 21% sont des étrangers) ont exprimé leurs remarques, critiques,
commentaires, questions ou compliments par écrit en 2004 (soit 287 de plus qu'en 2003). La mise en place
de la nouvelle politique tarifaire a généré 416 doléancess écrites. Celles sur la fermeture des salles
prévues par le calendrier des ouvertures/fermetures continuent de baisser (141 en 2004 contre 166 en 2003).

L'accueil des publics jeunes


Une des priorités du Louvre est centrée sur les moyens de donner envie à la jeune génération d’aller
au musée et de le fidéliser.

Les Nocturnes Louvre jeunes


Depuis le mois de septembre 2004, le musée du Louvre ouvre ses portes en nocturne le vendredi, de
18h à 21h45. Afin d’attirer un public jeune peu familier du musée, l’accès aux collections permanentes
est gratuit pour les moins de 26 ans. Dès le mois de novembre 2004, un taux de 60% de visiteurs de
moins de 26 ans a été atteint. Une offre culturelle adaptée est également proposée à ce public. Le
musée a renforcé les programmes de découverte, a proposé des aides pour une visite "autonome", et
rendu le plus possible le visiteur acteur de sa soirée. Dans les salles du musée et à l’auditorium, une
programmation variée permet à chacun de découvrir ou de redécouvrir le musée autrement.

Les jeunes ont la parole


Ce programme proposé le vendredi en nocturne a pour objectif de créer les conditions de rencontre et
d’échange avec des étudiants de formations variées et complémentaires (histoire de l’art, architecture,
médiation culturelle), partenaires du Louvre pour ces soirées. Ces derniers accueillent le public dans
le musée et partagent leurs connaissances et leur intérêt pour le Louvre, son histoire, ses collections
et son architecture. Au nombre de deux pour le dernier trimestre 2004 (5 novembre et 10 décembre),
ces soirées ont réuni les 200 élèves "intervenants" environ par soirée, dont 160 de l’Ecole du
Louvre, 20 de l’EFET, 20 en BTS tourisme de l’Institut de la rue Monsieur.

Pratiques d’atelier
Expérimenter auprès d’artistes les processus de création, découvrir les techniques anciennes et
porter un regard personnel sur les œuvres. A la différence des cycles pour adultes (en 4, 5 ou 9 séances),
les pratiques d’ateliers en nocturne le vendredi se déroulent en une séance unique, et s’articulent
autour de techniques telles : la mosaïque, le pastel, la fresque, le croquis ou apprendre à filmer
l’œuvre d’art

58
Rencontres exceptionnelles
La parole aux professionnels de la muséographie : commissaires d’expositions, conservateurs,
scénographes et artistes présentent leur travail et dialoguent avec le public. Proposées pour les
expositions : « Primatice, un maître à Fontainebleau » (en présence du commissaire de l’exposition et
de toute l’équipe de scénographes), « Rosso Fiorentino, le Christ mort » (en présence du
commissaire), « le Louvre revu par… » en présence de Patrick Faigenbaum et des artistes de son
atelier de l’école nationale supérieure des beaux-arts.

Des visites
Plusieurs types de visites sont proposées : visite thématique, visite d’une collection, visite d’une
exposition, ou encore promenade architecturale. Les sujets choisis ont été adaptés dans la mesure du
possible au public visé, et pensés en écho avec la programmation existante : expositions temporaires,
cycles « sous le regard des dieux » et « vies d’artistes » à l’auditorium. La notion d’autonomie dans la
découverte du musée est aussi développée et encouragée par la distribution des parcours au musée.

Evénement : On danse au Louvre le 26 novembre 2004.


Une soirée emblématique de ces soirées au musée, en partenariat avec le théâtre national de Chaillot.

Solliciter des artistes pour inventer avec eux une autre lecture du musée et de ses œuvres constitue
un ressort des temps forts sensés ponctuer l’année. La compagnie Montalvo-Hervieu, dirigée par
deux chorégraphes investis depuis plusieurs années dans un partenariat pédagogique avec la
Direction des Publics du Louvre, a proposé de courtes séquences chorégraphiques et musicales dans
trois espaces muséographiques (cour Marly, Galerie Médicis et cour Khorsabad) interprétées par de
jeunes danseurs et musiciens de formations diverses (hip-hop, danse classique, danse africaine).
Cette soirée a réuni environ 5170, 2500 d’entre eux ont participés aux spactacles de l’aile Richelieu ;
si 59 % des spectateurs étaient âgés de moins de 26 ans, cette manifestation gratuite a également
généré le plus fort taux d’entrées payantes en nocturnes du trimestre (1513 entrées délivrées à partir de 18h).

L'accueil des publics handicapés et des relais du champ


social

☛ Le travail constant de médiation à l’attention des publics handicapés s'est traduit en 2004
par l’organisation de visites, de conférences spécifiques (tactiles, en langue des signes) et
d’ateliers pédagogiques adaptés (ces activités ont accueilli 2920 personnes souffrant d’un
handicap en 2004, soit 55% de plus qu’en 2003).
L’exposition Porphyre a été l’occasion d’organiser une première visite tactile au sein d’une
exposition temporaire, à destination de publics handicapés individuels. De même, cinq
nouveaux ateliers et une promenade architecturale ont été proposés en 2004 pour des publics
handicapés venus au Louvre en dehors de tout groupe préconstitué.
Le Louvre a participé à l’ensemble des groupes de travail lancés dans le cadre de la mission
ministérielle Culture et Handicap.
Pour compléter les canaux de communication spécifiquement destinés à ces publics, le
Louvre a publié un «mode d’emploi à destination des visiteurs handicapés», également
téléchargeable sur internet.
Dans le cadre de la mission « Vivre ensemble, mobilisation des institutions culturelles en
faveur de la tolérance », le Louvre a aussi valorisé entre autre son projet « Des femmes, des
villes, des musées » ainsi que l’action de sensibilisation des relais du champ social, qui
accompagnent au musée des publics très éloignés des pratiques culturelles.

59
Lancement d’un schéma directeur d’accessibilité
En juillet 2004 la Direction des publics a lancé un appel d’offre pour l’établissement d’un schéma
directeur d’accessibilité qui viendrait se greffer aux étapes du projet Pyramide. Après examen des
candidats c’est le CRIDEV qui a été retenu pour cette étude. Débutée en octobre, il est prévu qu’elle
dure 6 mois. Le CRIDEV assurera au final un diagnostique architectural par la démarche Haute
Qualité d’Usage (accessibilité et convenance des espaces de vie) et procédera par étapes : analyse
de l’existant, étude comparative, préconisations et recommandations, pérennisation de la démarche
HQU.

Des outils d’information rénovés vers des relais mieux identifiés


Un dialogue permanent avec les visiteurs handicapés
Des canaux d’information et de dialogue quotidiennement entretenus entre le musée et ses visiteurs
handicapés : une ligne téléphonique spécifique (01 40 20 59 90) qui en plus des demandes diverses,
recueille les inscriptions aux activités pour individuels (sourds et déficients visuels). Une boîte courriel
qui apporte des réponses quotidiennes à des visiteurs handicapés dont environ un sur deux est
étranger. Une page dans le site internet du musée entièrement dévolue aux visiteurs en situation de
handicap avec, en introduction, un texte qui rappelle le label Tourisme et handicap obtenu par le
Louvre. Toutes les brochures spécifiques sont également téléchargeables sur le site Internet du
musée ainsi que les communiqués de presse présentant les 3 ouvrages de la collection « Un autre
regard » (destinée aux aveugles et malvoyants).

Conception et parution d’une nouvelle brochure à destination des publics handicapés


Le « Mode d’emploi à destination des visiteurs handicapés – Individuels et groupes » a paru en
septembre. Il couvre la période saisonnière 2004/2005. C’est un document de 20 pages, très
largement illustré, qui recense l’ensemble des services et des lieux auxquels les visiteurs handicapés
ou les responsables de groupe peuvent avoir recours (prêt de fauteuil roulant, galerie tactile,
restauration, parc de stationnement…). Complété d’un plan et d’une foire aux questions, il est censé
apporter une aide concrète à tous les visiteurs handicapés et est téléchargeable sur le site Internet du
musée.

Rendre compte d’une politique de public volontariste en direction du champ social


et des personnes handicapées, pour mieux faire connaître leurs spécificités

En interne : l’unité « social handicap » s’attache à mieux faire connaître les spécificités des publics
handicapés et des publics du champ social. En ce sens elle assure des présentations régulières pour
rendre compte d’une actualité, d’un projet ou d’une étude en cours, quand ils sont relatifs à ces deux
familles de publics. A deux reprises des réunions « Commissions des publics » ont pu permettre de
présenter ces publics et leurs actualités à la Direction générale du musée et aux conservations.
Une table ronde avec une trentaine d’agents de la surveillance a également été organisée en mai.
Une présentation et une projection du documentaire « Allons au musée » suivies d’un débat ont
permis de tisser les premiers liens concrets entre l’unité « social handicap » et la direction de la
surveillance. L’unité a participé à une série de Réunions quotidiennes d’information pour les collègues
du service de l’Accueil Information Documentation, afin de présenter les nouvelles publications
destinées aux publics handicapés.

En externe : plusieurs interventions ont eu lieu au cours de cette année. A titre d’exemple citons une
émission d’une heure pour la radio Fréquence Protestante en février ; une intervention pour les élèves
de l’Ecole nationale des beaux-arts en mars. Un article sur l’accueil des publics du champ social au
Louvre a également paru dans le numéro 4 de la revue Vie sociale (Les émergences culturelles
Rencontres entre la culture et le social, Le Louvre, un musée ouvert à tous ? Françoise Feger,
décembre 2004)

60
Une participation active du Louvre aux instances de réflexion existantes
La mission Culture et handicap lancée en 2003, s’est poursuivie en 2004. Le Louvre s’est inscrit dans
l’ensemble des groupes de travail lancés à cette occasion. Il s’est également rendu à la Commission
nationale Culture et handicap au mois de novembre, commission qui réunissait auprès du ministre, la
secrétaire d’état aux personnes handicapées, des établissements culturels et nombre d’associations.

La mission « Vivre ensemble, mobilisation des institutions culturelles en faveur de la tolérance » s’est
tenue de novembre 2003 à octobre 2004. Elle s’est conclue officiellement par une conférence de
presse le 15 décembre où le ministre a rendu public un ensemble de manifestations ou d’actions
positives portées par des établissements culturels ou audiovisuels, en faveur des valeurs de tolérance
et de démocratie. A cette occasion le Louvre a valorisé trois actions dont, pour la direction des
publics : le projet « Des femmes, des villes, des musées » ; et l’action de sensibilisation à destination
des relais qui accompagnent des publics très éloignés des pratiques culturelles. Ce dernier sujet a
donné lieu à un groupe de travail émanant directement de la mission et sur le dispositif de
sensibilisation des relais du Louvre se sont greffés huit autres établissements (Cité de la Musique,
parc de la Villette et Grande halle, Cité de la musique, centre national du cinéma, bibliothèque
nationale de France, CNAC et BPI Georges Pompidou, grand domaine national de Versailles). Il est
prévu le 20 janvier 2005 que le Louvre mette à disposition de ces établissements une salle pour une
soirée où serait convié l’ensemble de ses partenaires relevant du champ social, afin de promouvoir
auprès d’eux l’accessibilité de l’offre culturelle de ces nombreux autres établissements, dans un large
projet de démocratisation culturelle.

De nouvelles formations ont été dispensées au personnel du Louvre pour une


meilleure sensibilisation aux handicaps ainsi qu’au public du champs social
Reconduction de la formation « Mieux orienter et accueillir le public handicapé » : avec le
service de Formation du musée du Louvre et à destination du personnel du musée (agents d’accueil
et de surveillance).
Dix agents de surveillance se sont engagés en 2004 dans une collaboration à long terme avec les
acteurs et les partenaires de l’Unité social/handicap de la Direction des publics afin de contribuer à
l'amélioration des conditions d'accueil et de visite des publics particuliers.

"Des femmes, des villes, des musées – volet Turquie" : un projet emblématique
qui se poursuivra en 2005
Les femmes relais de l’association ARIFA (Archives de l’immigration familiale, Clichy Montfermeil,
dépt. 93) jouent depuis plusieurs années un rôle de médiatrices et accompagnent au musée les
habitants de leur quartier. En 2003, elles ont souhaité centrer leur parcours sur la Méditerranée. Ce
travail de ré appropriation de leur patrimoine les a conduites à imaginer un temps d’arrêt sur la
Turquie. Un voyage culturel à Istanbul a été organisé en mai 2004, accompagné par le musée du
Louvre. Une exposition de peintures, photographies et des lectures dans les salles des arts de l’Islam
rendront compte au printemps 2005 de leurs découvertes.

Les relais socioculturels du musée


Les données particulières du tourisme international en 2004
On note parmi les faits marquants en 2004 : l'intensification du maillage des transports et notamment
la poussée des compagnies low cost, l'élargissement de l'UE avec l'arrivée de dix nouveaux pays
potentiellement concurrents mais se présentant aussi comme de possibles et nouveaux marchés
émetteurs de clientèles (Hongrie, Tchéquie, Slovénie, Pays Baltes) ; l'ouverture plus importante
er
encore de l'Espace Schengen au considérable marché continental chinois, concrétisée le 1
septembre par l'accueil (le Louvre en fut également l'hôte) de plusieurs délégations officielles
chinoises et munies des premiers visas touristiques pour les groupes.

61
Les comités d’entreprise, collectivités, associations de personnel
Le Louvre continue ses actions de développement par l'intermédiaire des comités d'entreprise et des
collectivités auprès de public adulte en activité professionnelle au sein des entreprises privées et
publiques. Tous les secteurs de l’activité économique sont représentés. Un fichier de plus de 3000
adresses au total regroupe pour deux tiers, des contacts identifiés en Ile de France qui est aussi la
plus prospectée, l’autre tiers aux comités d'entreprise et collectivités en régions. L'information et la
fidélisation du réseau de partenaires sont faites régulièrement par l'envoi des programmes trimestriels,
d'activités. L'information sur les modalités pratiques fait partie des publipostages destinés à faciliter
l'organisation des activités au Louvre.

Les partenaires touristiques et de travail


Office de Tourisme et des Congrès de Paris. Eductours presse et tour-opérateurs indiens, australiens... ; réunion
d'information sur la fréquentation touristique à Paris (3èmes Rencontres partenariales) ; envois nombreux de dépliants
(Bienvenue) diffusés sur leurs sept différents sites parisiens.
Comité Régional du Tourisme d'Ile-de-France. Assemblée générale ; réunion d'information sur la fréquentation en Ile-de-
France (Cercle des Professionnels) ; remise du 100ème Label Tourisme et Handicap ; Journée Technique sur le Tourisme des
Jeunes ; communication pleine page du Forfait Loisirs Transilien Louvre-Sncf dans iDfutées (1.5 million d'ex.).
Observatoire Régional du Tourisme d'Ile-de-France. Assemblée générale.
Agence Française d'Ingénierie Touristique."10ème Rendez-vous de la Stratégie : les nouveaux enjeux du tourisme de
groupe".
Maison de la France. Assemblée générale ; participation au lancement de la nouvelle campagne Bienvenue en France -
Présentation de cette campagne aux agents de l'Accueil général sous pyramide (avec une représentante de Maison de la
France : 250 livrets diffusés) ; présentation du Plan marketing 2005-2010 et d'un certain nombre de marchés dont le marché
chinois par le Directeur de Maison de la France à Pékin ; participation à la remise des Etoiles de l'Accueil pour la campagne
Bienvenue en France.
Secrétariat d'Etat au Tourisme/Direction du tourisme. 2ème Assises Nationales du Tourisme (Palais des Congrès / Les
offres et demandes touristiques en France).
Sncf-Transilien/Direction Ile-de-France. Réunions de travail préparatoires aux éductours organisés en faveur des
responsables commerciaux en gare ; diffusion en nombre (10 000 ex) du nouveau dépliant relatif au Forfait Louvre-Sncf auprès
des Offices de tourisme d'Ile-de-France.
RATP. Lancement du passe combiné Ratp-Louvre.
Présentation du marché chinois aux agents face public (avec un représentant de l'Association des guides-interprètes de langue
chinoise) - Préparation et accueil de trois délégations officielles chinoises (en collaboration avec Wenli Wang stagiaire qui aura
également réalisé sous pyramide deux enquêtes successives sur les visiteurs chinois au Louvre ainsi que sur les agences
réceptives chinoises à Paris) - Rencontre avec l'agence Miki Travel (groupes chinois) - - Encadrement d'une stagiaire (2ème
année BTS Tourisme) ayant pour mission l'enrichissement des données relatives aux marchés européens et la présentation du
marché allemand aux agents face public sous pyramide.

La participation du Louvre aux salons professionnels et aux Assises du Tourisme


Participation du Louvre, à différentes manifestations telles que le salon professionnel dédié aux comités d'entreprise, Loisirs
Expo CE au CNIT à La Défense les 14, 15 et 16 septembre, le 2ème Forum des loisirs culturels – Musées, monuments de Paris
et de l’Ile de France- le 12 octobre à la Conciergerie.
Rendez-Vous France (Cnit la Défense / Mai) : plus de 430 TO venus du monde entier (40 rendez-vous et contacts organisés
sur un jour et demi - Nombreux TO américains, brésiliens et chinois). Un éductour spécifique a été organisé au Louvre pour un
certain nombre d'entre eux, en collaboration avec l'Office de Tourisme et des Congrès de Paris. Top résa (Deauville) -
Exposant. Mit international (Porte de Versailles) - Visiteur. Forum des Loisirs culturels (Conciergerie) - Exposant.
5ème Assises régionales du tourisme (27novembre/Grande Arche) - 1ères Assises nationales du tourisme (le 8 et 9
décembre / CNIT La Défense) :

Les relais associatifs vers le public familial


Inciter les familles à venir au musée correspond à la mission de service public du Louvre en termes
d’éducation et d’insertion. Et l'on sait par différentes études qu’une fréquentation précoce des musées
en famille favorise la pratique muséale des enfants devenus adultes. Une prospection vers de
nouveaux relais a été engagée depuis deux ans : travail d’identification des réseaux associatifs, des
fédérations et des institutions familiales, puis engagement d’une relation avec eux. Une trentaine de
partenaires (Paris) sont désormais sur le fichier du Service du développement des publics.

62
La collaboration avec l’Union Départementale des Associations familiales (UDAF) de Paris s'est
poursuivie. Cet organisme regroupe 80 associations, auxquelles adhèrent 26 000 familles, sur Paris.
Deux exemples de la collaboration avec l’UDAF au cours de l’année 2004 :
- Participation du Louvre à l'opération "bus des familles". L'objectif commun des deux institutions est
de promouvoir les activités culturelles en famille. Le bus permet une information près des familles. Il a
stationné 10 journées entières dans 10 quartiers différents de Paris entre mars et avril.
- Asilage d’un courrier « Le Louvre en famille » dans la « Lettre de l’UDAF » de septembre 2004. La
lettre de l’UDAF est un bulletin de liaison informatif routé à plus de 400 destinataires.
Avec l’association « Jumeaux et plus » la collaboration s'est aussi poursuivie. Leur gazette
trimestrielle a réservé une page aux activités pour enfants et adolescents, à l'actualité des expositions
temporaires. Chaque trimestre, ce sont 1 200 familles parisiennes, ayant des enfants multiples qui ont
reçu cette information, complétée par une diffusion au siège de l’association de 800 exemplaires.
Une collaboration s'est engagée avec l'association "familles de France". Deux articles d'information
générale sur le Louvre et sur les activités en familles sont parues dans la revue "Familles de France
magasine" adressée tous les deux mois aux 40 000 familles adhérentes via un réseau national et
départemental.

Missions, rencontres, colloques et séminaires


Rencontre professionnelle franco-américaine au Louvre (18 mai 2004)
Cette rencontre a été la contribution du Louvre au programme Courants organisé par le ministère de
la Culture et la maison des Cultures du monde, lors du de séjours d’une dizaine de responsables
d’action éducatives et culturelles américains. Le thème de ce programme portait cette année sur
l’éducation artistique en France et aux Etats-Unis ; à la suite d’une table ronde organisée en présence
de plusieurs représentants d’institutions culturelles partenaires du SAEC, les participants ont pu
assister à un atelier dans les collections du musée.

Missions et interventions de membres du service des activités éducatives et culturelles :


Coordination de l’échange scolaire Leonardo à New York (3-11 mai 2004) -participation en compagnie de 7 autres
représentants de structures culturelles françaises et de représentants des ministères de la Culture et de l’Education nationale
au Programme « Séjour d’études Courants » aux Etats-Unis du 31 Janvier-11 Février 2004 sur le sujet F. Leseur a participé aux
jurys d’un mémoire de muséologie sur la pratique du conte dans les musées et d’un mémoire de DRA sur les outils d’évaluation
des ateliers pédagogiques dans les musées à l’école du Louvre, où elle a par ailleurs assuré un cours de première année de
deuxième cycle dans le cadre du cycle « Patrimoine et publics » -Intervention pour un colloque à Athènes (21 au 25 juin 2004),
au musée Benaki sur le thème « Ptychoseis » (les plis) -Intervention lors du colloque L’image du corps aux 2 isa, Millau.
« Modelés, tracés et cécité : la représentation du corps appréhendée par le toucher », le 03-04/06/2004 - Participation au
59ème congrès de l’AVH sur « Recevoir le public handicapé visuel au Musée du Louvre », Paris, le 9/06/04 - Intervention à la
table ronde « Toucher la sculpture », journées Quinte&Science, à l’université de Paris VII, Jussieu, le 15/06/2004 - Présentation
des activités pour handicapés au Louvre au Congrès national de « Voir Ensemble », Limoges, le 26/06/2004 - Intervention à la
3ème Conference des pédagogues de musées croates (Croatian Museum Association), Museums and visitors, à Vukovar,
Croatie. “Touching to Learn : how to discover Art at the Louvre Museum », le 14-16/10/2004 -Intervention au colloque L'arte a
portata di mano: verso una pedagogia di accesso ai beni culturali senza barriere à Ancona, Italie. « Toucher pour connaître :
l’approche de l’œuvre d’art au musée du Louvre », le 21–23/10/2004

Editions, publications et routages


Louvre info tourisme (1er et 3ème trimestre - En français (5000 ex) et en anglais (3500 ex.) - Visite en groupe - En français
(15 000 ex.) et en anglais (10 000 ex.) - Réactualisation (avec le service de la Communication) du dépliant Bienvenue (en 6
langues / 100 000 ex.) ainsi que d'une affiche ( 40 x 60 et A4) diffusés en grand nombre auprès des tour-opérateurs, agences
réceptives, hôtels et Offices de tourisme - Participation, avec Maison de la France, à l'édition d'une nouvelle carte de France
intitulée Sites culturels de la France et présentant, en première page, un visuel du Louvre (diffusion au grand public sur les
salons à l'étranger ; tirage 3 x 30 000 ex. en français, anglais et allemand) -- Envois de documentation d'information aux Offices
de tourisme d'Ile-de-France à l'occasion des opérations Le Printemps des Poètes, Emmène tes parents au musée -- Relance
de l'exposition Primatice auprès des Offices de tourisme d'Ile-de-France (cartes postales promotionnelles).

63
L'accueil des groupes autonomes
Le service vente et réservation de l’offre culturelle, au sein de la Direction des publics, gère les
réservations que les groupes sont tenus de prendre pour accéder au musée. La capacité d’accueil est
calculée sur la base de neuf ou 12 groupes par quart d’heure selon les périodes.

L'accès aux collections permanentes


En 2004, ont été accueillis 53 872 groupes autonomes venant visiter les collections permanentes du
musée avec leur propre conférencier ou accompagnateur, soit une augmentation de 13,2% par rapport à
2003.

La répartition des groupes en 2004


Adultes Scolaires Etudiants Groupes spéciaux Total
32 229 15 826 4 773 1044 53 872
59,8% 29,4% 8,9% 1,9% 100%
(y compris l’école du (professeurs en formation,
Louvre) personnes handicapées,
invités)

L'évolution 2004/2003 du nombre de groupes par catégorie


Adultes Scolaires Etudiants
(+ 23,5% par rapport à 2003) (+ 1,4% par rapport à 2003) (-2,8% par rapport à 2003)

La fréquentation des groupes d'adultes est en forte progression (+ 23,5% par rapport à 2003). Cette
augmentation est vraisemblablement due à la hausse générale de la fréquentation ainsi qu'au fait que le
nombre maximum de participants par groupes est passé de 30 à 25 à partir du 1er avril 2004. Celle des
groupes d’étudiants subie une légère baisse de 2,8% sur l'ensemble de l'année. Si sur la période de
janvier à août on constate une hausse de 27% de ce type de groupes (hors école du Louvre), en revanche
la période de septembre à décembre est marquée par un recul de 29%.

L'évolution saisonnière des groupes autonomes

ensemble des groupes


10000 2003
5000
2004
0
jan fevr mars avril mai juin juil aout sept oct nov dec

groupes d'adultes

5000 2003
0 2004
jan fevr mars avril mai juin juil aout sept oct nov dec

groupes d'étudiants (hors Ecole du Louvre)

600
400 2003
200 2004
0
jan fevr mars avril mai juin juil aout sept oct nov dec

64
La diffusion du savoir sur les collections,
l’histoire de l’art et l’archéologie

Les actions prioritaires menées en 2004

• Intensification de la programmation en résonance avec les


expositions temporaires, et en direction du public jeune et des
familles.
• Programmation intensifiée pour l’ensemble des vacances scolaires
• Programmation spécifique destinée en priorité au public jeune (18-
26 ans) : les nocturnes du vendredi (nouveaux rendez-vous,
nouveaux ateliers, nouveaux modes de médiation, événements et
rencontre exceptionnelles), propositions réservées aux adhérents
de la CLJ.
• Participation active à des événements culturels (Printemps des
Poètes, Printemps des musées, Emmène tes parents au musée,
Nuit blanche …)
• Développement des outils d’aide à la visite : enrichissement de la
collection des « parcours du Louvre », audioguide pour
l’exposition Paris 1400, ouvrages tactiles (destinés aux non-
voyants), publication grand public « Ivoires ».
• Intensification d’une politique de partenariats pédagogiques avec
l’Education nationale : multiplication des partenariats avec l’en-
seignement élémentaire et secondaire, ateliers de pratiques
artistiques, conventions REP/Musée, classe Louvre, club Louvre
Etablissements d’enseignements supérieur partenaires dans le
cadre d’exercices de médiation « les jeunes ont la parole »,
Dimanches gratuits. Développement des projets dans le cadre de
la convention avec le rectorat de Paris
Création d’une université d’été pour étudiants américains et
échanges scolaires franco-américain.

65
Rappel de la fréquentation globale des activités éducatives et culturelles en 2004
• 244 378 personnes (204 492 en 2003), soit une augmentation de fréquentation de 19,5 %, ont
participé aux différentes activités éducatives et culturelles programmées par le musée.
On observe en 2004 une nette croissance de fréquentation de ces activités par les publics scolaires, handicapés, ceux
participant à des formations professionnelles. Il convient de noter également un réel succès des activités pour familles (+103%
par rapport à 2003), mais en revanche pour les publics individuels notamment enfants, les résultats sont en légère baisse. Les
visites-conférences remportent un succès croissant que confirme le taux d’occupation des intervenants et conférenciers du
musée (+ 9%)
Ce tableau de fréquentation recense le nombre de personnes ayant participé aux activités et manifestations
Ateliers Ateliers * Visites *Visites Manifestations et prestations diverses TOTAL Rappel
Conférences Conférences 2004 2003
Individuels Groupes Individuels Groupes
Scolaires 10 500 136 140 Conférences pédagogiques : 1 630 148 325 120 234
Echange scolaire Leonardo : 55
Enfants 4 748 88 4 836 7 685

Familles 109 973 Activités dim. (gratuit) :1500 3 082 1 519


Activité Noël : 500
Etudiants/ 390 300 7 950 Etudiants de Rutgers University : 20 10 520
Jeunes « les jeunes ont la parole » : 60
« On danse au Louvre » : 1 500
Adultes 1 318 672 36 672 27 450 Printemps des musées : 200 69 012 70 162
Printemps des poètes : 500 (dont jeunes et
enseignants)
Nuit Blanche : 1 200
« On danse au Louvre » :1 000
Handicapés :
Scolaires 234 768
Adultes 18 540 199 1161 2 920 1 890

Copistes 158 172


Enseignants 645 2 500 Présentation Saison 2004/05 :130 4 209
Formations 493 441
Formations 1474 activités (pour 234 stagiaires) 1 474 1 360
**
professionnel
les
TOTAL 6 193 12 981 38 725 176 410 10 069 244 378 204 492

* Et promenades architecturales **activités / stagiaires

Nombre de prestations organisées en 2004


Type de prestations Nombre de prestations Nombre de prestations Fréquentation
(Nbre de participants)

Rappel 2003 2004 Evolution Fréquentation 2004


2003/2004
Visites-conférences et
promenades architecturales 8 794 9 289 6% 220.147
Ateliers 1 836 1 888 3% 26 432
aux enfants 1172 1229 -5%
aux adultes 716 607 + 18 %
Total des prestations 10 630 11 106 4% 246 579

Les intervenants du musée du Louvre


Répartition des heures effectuées par les conférenciers RMN ou par les intervenants extérieurs dans le cadre des visites-
conférences, promenades architecturales ou ateliers
Heures allouées par Heures réalisées Taux d'occupation des Heures réalisées par les Total
la RMN conférenciers RMN intervenants extérieurs

2003 18 763 13 237,5 70.60% 3 846 17 038,5


2004 18 161, 25 13 976 77% 3 965 17 941
Evolution 03/04 -3% +6% +9% +3% +5%

66
Les activités culturelles organisées par la Direction des Publics

Visites-conférences et promenades architecturales


9 289 groupes ont suivi des visites conférences et promenades architecturales.
Répartition entre groupes formés sur place et groupes préconstitués
Nombre de prestations Evolution
Visites-conférences et promenades destinées : 2003 2004 2003/2004
aux groupes d'individuels 3 047 3 085 1%
aux groupes préconstitués 5 747 6 204 8%
Total des visites-conférences et des promenades 8 794 9 289 6%
architecturales

Répartition enfants/adultes
Nombre de prestations Evolution
Visites-conférences et promenades destinées : Rappel 2003 2004 2003/2004
aux enfants 4 257 4 992 + 17 %
aux adultes 4 537 4 298 +5%

Répartition des visites-conférences et promenades architecturales selon les langues


Visites-conférences et promenades Français Anglais Espagnol Allemand Italien Langue Portugais TOTAL
architecturales destinées des signes GENERAL
aux groupes d'individuels 2 165 864 56 3 085
aux groupes préconstitués 6 247 567 42 44 39 19 6 6 964
TOTAL 9 012 1 431 98 44 39 19 6 10 649

Répartition des visites-conférences selon les thèmes les plus programmés en 2004
Pour les groupes d’individuels formés sur place Pour les groupes préconstitués
Les Peintures 23,9 La visite générale 31,8 %
La visite générale 35,7 Les Peintures 20,42 %
Les Antiquités égyptiennes 3,39 Les Antiquités égyptiennes 22,71%

Répartition selon les types de visites-conférences destinées aux groupes d’individuels


Visite Visite Visite Visite pour Cycles Mono- Promenade Visite Une heure Visite Visite pour TOTAL
découverte découverte d'expositions handicapés approfondis graphie architecturale des une oeuvre thématique enfants
en anglais en français (nombre de collections
séance)
Nombre de 864 273 191 26 710 70 17 362 110 236 108 2 967
prestations

% 29,12 % 9,2% 6,44% 0,88% 23,93% 2,36% 0,57% 12,2% 3,71% 7,95 % 3,64% 100%

Nombre 19,4 9,4 9,76 23,2 17,8 13,9 14 12 16,2 8,2


moyen de
participants

A partir des chiffres VGS, pour les cycles approfondis à partir des chiffres FNAC gratuits non compris

67
Activités proposées aux publics individuels et aux groupes

Activités pour les enfants, adolescents et familles

Type d'activité Nombre d'activités Nombre participants Taux de remplissage


programmées
Ateliers enfants 446 4 748 9,52
(12 à 15 participants /atelier)
Activité de Noël 108 500 4,62
(gratuite et en libre accès) (durée 20 mn)
Visites pour enfants 18 88 4,89
Activités famille
(visites et activités duo) 90 1082 11,67
Activités famille
(dimanches gratuits) - 1500 -

Le nombre total de participants aux activités enfants adolescents et familles programmées cette
année est de 7 918 personnes réparties sur 662 activités soit une moyenne de 11,96 personnes par
activité.

Le nombre d'activités en atelier pour individuels a été réduit par rapport à l'année précédente afin de
libérer des espaces pour les groupes, notamment scolaires. Cependant, des difficultés d’effectifs n’ont
pas permis de programmer autant

Outre les 41 différents thèmes d’ateliers existants, destinés aux enfants de 4 à 13 ans, il faut
noter la création de 3 nouveaux ateliers en 2004 : Couleurs d’hiver pour les enfants de 8 à 12 ans -
Esquisse au jardin, dans le jardin des Tuileries (à partir de 10 ans - Visite-conte dans l’exposition
Paris 1400 (de 8 à 12 ans)

La programmation pour les familles


Pour permettre aux publics de régions d’avoir un meilleur accès aux collections, la programmation
destinée aux familles a été renforcée pendant les vacances scolaires des trois zones.

Pendant l’ensemble de l’année des approches de plusieurs natures sont proposées :


Des visites où parents et enfants sont réunis (enfants à partir de sept ans et adultes),
La Promenade découverte (une visite-promenade touchant à l’histoire du palais du Louvre et à son
architecture), et la visite « le Louvre médiéval » ; les visites « Histoire, histoires » (Contes et
légendes du Proche-Orient, d’Egypte, de Grèce…
Les visites duo : ce programme propose aux enfants de suivre un atelier sur un thème donné
pendant que les parents suivent une visite sur un sujet proche ; parents et enfants se retrouvent en fin
d’activité afin d’échanger leurs impressions. Parmi les thèmes proposés : atelier Enfances et visite
Peindre l’enfance, portraits d’enfants sages au Louvre / atelier Poils et plumes et visite le naturalisme
dans les écoles du Nord / atelier une vie de prince et visite Le prince en terre d’Islam
Une programmation spécifique pour les vacances de Noël : « Un cadeau pour le Louvre » : les
enfants étaient invités à réaliser quelques jeux d’observation à partir d’œuvres du musée. Cet atelier
gratuit et d’accès libre (sans réservation préalable) a permis d’accueillir 500 participants, du 18
décembre 2004 au 2 janvier 2005. Des parcours pour enfants ont été organisés, et des dépliants
distribués gratuitement à l’Accueil (2 nouveaux titres en 2004).

68
Les activités pour adultes
La programmation pour adultes individuels combine un ensemble de proposition de visites de
découverte, de visites générales en langues étrangères, de visites monographiques ou thématiques et
de programmes d’approfondissement (cycles de visites et d’ateliers) qui se réservent à l’avance.
Notons cette année la proposition quotidienne d’une visite générale en espagnol qui n’a pas encore
rencontré un public important (5,09 participants en moyenne). Dans le cadre des Nocturnes du
vendredi, des facilités de participation ont été mises en place. La fréquentation des visites-conférence
en nocturne a connu dès le début de la saison un taux élevé ; en revanche, la possibilité de participer
à des ateliers en une séance unique a été mal connue des visiteurs en début de saison.

Les visites conférences


En 2004, ce sont six expositions temporaires qui ont fait l’objet de 191 visites spécifiques : Primatice
(62 visites) ; Le Christ mort de Rosso (33 visites) ; Paris 1400 (53 visites) ; Dante et Virgile
(21 visites) ; Ivoires (17 visites ) ; Contrepoints (21 visites). Malgré cette proposition importante
(191 visites d’expositions temporaires contre 125 en 2003), on ne peut que regretter le faible taux de
remplissage de (9,76 participants par visite).
A l’occasion de l’exposition Paris 1400, un programme commun d’activités pour les adultes a été
défini avec les musées de la musique et du Moyen Age ;
Un nouveau parcours inter-musées, Picasso et la peinture française au musée du Louvre a été mis en
place.
Outre la quinzaine de thèmes d’ateliers proposés habituellement aux adultes, un nouvel atelier a été
créé en 2004 intitulé Promenades musicales, il propose un parcours en trois séances, dans les salles
du musée avec une intervenante musicologue mettant en relation un choix d’oeuvres et d’extraits
musicaux contemporains.
124 ateliers pour adultes individuels ont été programmés sur l'année 2004 ce qui représente un total
de 513 séances. On note une baisse notable du nombre de participants (1318 contre 1855 en 2003).
Le taux de fréquentation des activités est de 10,63 individus par cycle, il est en baisse régulière
depuis 2002 (14,2 en 2002, 12,4 en 2003) dû, entre autre à des modifications d’horaires

Les ateliers destinés aux publics handicapés


Fréquentation
Au total, 2 920 personnes handicapées ont bénéficié en 2004 des différentes activités proposées.
Cela représente une augmentation de fréquentation de 54,5 % par rapport à 2003 (1 890 participants).

Groupes
Rappel 2003 Rappel 2003 2004
Visites + ateliers adultes Visites + ateliers scolaires Visites + ateliers
Adultes Scolaires
Déficients visuels 31 15 31 15
Sourds 1 7 15 9
Déficients mentaux 80 19 113 45

Handicapés physiques 26 6 24 4

Total 138 47 183 73

69
Individuels
2003 2004
Déficients visuels
12 Visites descriptives 120 112
1 promenade architecturale 5
I visite tactile « Porphyre » 5
5 ateliers 18
Moyenne 10 7,4
Sourds
8 Visites en LSF 50 59
Moyenne 6 7,3
* Il faut ajouter à ce nombre les accompagnateurs, bénéficiant de la gratuité.

Une offre culturelle encore améliorée et des contenus culturels adaptés


Un projet pédagogique pour élèves handicapés : «Maître, on a Louvre aujourd’hui ?»
10 élèves handicapés mentaux de l’EMP René Lalhouette ont exposé dans les espaces d’accueil du
public du musée (du 24/6-23/7/04) les travaux (plastiques et écrits) réalisés au cours d’une année de
partenariat avec le musée (participation aux ateliers mosaïque, dessin, visites…), sous la conduite
d’une équipe réunissant enseignants, soignants et intervenants du musée. Projet reconduit en 2005
avec le cadre d’une convention de partenariat.

Des expositions temporaires avec un accueil privilégié

Des publications spécifiques


Dans la collection « Un autre regard » à destination des personnes déficientes visuelles : L’idéal
athlétique : images du corps dans les vases grecs.

Les artistes copistes


En 2004, on enregistre 158 inscriptions dont 57 nouvelles candidatures (- 8% par rapport à 2003).

La présence des candidatures étrangères continue sa progression, 30% en 2004. Les groupe des
e
étudiants et artistes américains occupe toujours une place prédominante. L'Asie se maintient en 2
position.

Le nombre de copies réalisées : 300 en 2004 (- 21.8% par rapport à 2003). Des résultats en baisse en
raison de la difficulté puis de l'impossibilité d'installer des artistes à Denon (cf. de septembre à
décembre 2004 : exposition autour du Sacre de Napoléon par David) et des délais d'obtention des
autorisations qui sont beaucoup plus longs.

% de l’activité Nombre de copies


Ecole espagnole 2% 7
Ecole française 56% 165
Ecole italienne 7% 21
Ecoles du nord 34% 102
Arts graphiques 1% 3
Arts de l’Islam 1
Peintures : Œuvres originales 2

70
Les activités éducatives et formations professionnelles
dispensées par la Direction des Publics

La présentation des programmes pédagogiques 2004-2005 aux enseignants, à l’auditorium par le


Président-directeur du Louvre, le jeudi 23 septembre 2004, les directions des Publics et de
l’Auditorium du musée Louvre a permis d’exposer aux enseignants et partenaires éducatifs du Louvre
les nouvelles orientations du musé en matière de partenariats pédagogiques et l’ensemble des
propositions éducatives programmées pour l’année scolaire 2004-2005.

Un renforcement de la politique de partenariats pédagogiques


Depuis la rentrée 2004, le musée souhaite intensifier sa politique de partenariats pédagogiques grâce,
notamment, à l’action de cinq enseignants mis à disposition au service des activités éducatives et
culturelles Il propose aux enseignants, formateurs et responsables de groupes de devenir partenaires
du Louvre. Cet engagement suppose des échanges réguliers, des objectifs, une réflexion et une
évaluation mis en commun; les partenaires, qui contribuent ainsi à une amélioration ou à un
renouvellement des activités du musée, bénéficient de prestations expérimentales, de rendez-vous
exceptionnels pour leurs groupes ou pour eux-mêmes. Les projets présentés au service des activités
éducatives et culturelles sont sélectionnés en fonction de leur cohérence et de leur originalité. Les
étudiants partenaires se voient délivrer un Laisser Passer annuel. De plus, dans le cadre de sa
nouvelle politique tarifaire, le musée offre désormais la possibilité aux enseignants qui viennent une
fois dans l’année accompagner leurs élèves au musée de devenir détenteurs de la Carte Louvre
Enseignant, leur donnant accès, pendant un an à l’ensemble des collections et expositions du musée
et à diverses prestations exceptionnelles. L’objectif est donc de fidéliser et de mieux connaître le
public enseignant de manière et de leur proposer des programmations en adéquation avec les
programmes scolaires.

Avec le Rectorat de Paris


Dans le cadre de la convention signée en 2003 entre le Louvre et le Rectorat de Paris, les projets pédagogiques suivants ont pu
être menés au cours de l'année 2004 :
- Fin d'une troisième année de la classe de Seconde "Louvre" au lycée Bergson donnant lieu à une exposition des travaux des
élèves en Arts plastiques sous la pyramide du Louvre et à une visite dans les salles, guidée par les élèves pour leurs parents.
(5 mai 2004)
- Création d'un "Atelier Louvre" au lycée Condorcet (30 d’élèves, de la seconde à l'hypokhâgne et 5 encadrants) classe de
seconde, option histoire des Arts, du lycée St Louis de Gonzague.
- Echange Leonardo : les élèves du Lycée Buffon se sont rendus à New York en mai 2004.
- Présentation de l'exposition "Paris 1400. Les Arts sous Charles VI" à une soixantaine d'enseignants et expérimentation d'un
principe de « visite-enquête » pour des élèves de cinquième
- Partenariat pour les « Jeunes ont la parole » avec BTS Tourisme de l’Institut Monsieur, l’EFET et l’université Paris I.
- Participation du Louvre pour trois modules de formation du stage « images, pensées, croyances… » dans le cadre du Plan
académique de formation.
- Soutenance de quatre TPE (travaux personnels encadrés) par des élèves des lycées Condorcet, JB Say et La Rochefoucauld
sur deux thèmes (à partir de l’exposition Porphyre et de l’analyse de la restauration des Noces de Cana). Deux conservateurs
ont bien voulu contribuer à ces travaux, MM. Philippe Malgouyre et Jean Habert.
- Fête de la Science : visite conférence à deux voix (Liliane Hognon, conférencière et Hervé Thys, professeur au collège de
France) pour une classe hôtelière (Lycée Belliard).

Coopération avec les R.E.P. (Réseau d’Enseignement Prioritaire)


Deux conventions ont été signées avec les REP en 2004 pour un total de 123 prestations (visites conférences, ateliers) :
Cette coopération engagée avec les R.E.P. (Réseau d’Enseignement Prioritaire) de Champigny-sur-Marne (15 classes) et de
Neuilly-sur-Marne (10 classes) s’est concrétisée par des réalisations de fresques (reproduite pour la carte de vœux du musée),
de textes d’un journal scolaire rédigés par les élèves

71
Hors de l’académie de Paris
Des conventions ont été signées avec des lycées en 2004 : Lycée Blaise Pascal, Orsay (option histoire des arts) - Lycée
Evariste Galois, Noisy (BTS audiovisuel dont l’une des vidéos réalisées au Louvre a été présentée lors de la présentation de
saison aux enseignants en septembre 2004) - Lycée Montesquieu, Herblay (atelier d’écriture) - Lycée de Joigny (Yonne) (club
arts et philosophie).

Partenariat Musée du Louvre / Ecole du Louvre


Trois programmes associent les étudiants de l’Ecole et le musée : les Jeunes ont la parole (lors des nocturnes du vendredi), les
parcours des Dimanches gratuits et le programme « Réciprocité » qui permet aux étudiants canadiens accueillis à l’Ecole du
Louvre de découvrir les activités éducatives et culturelles du musée, d’échanger avec les personnels du musée et de confronter
les approches nord-américaines et françaises. Cette année, 20 étudiants ont été accueillis les 15 et 17 novembre 2004.

Partenariat Cité des sciences et Le Louvre


Il consiste à monter des formations pour enseignants soit en individuels soit en groupe sur des thématiques qui se prêtent à la
double approche scientifique et artistique. Dans le prolongement des formations faites au deux premiers trimestres 2004, une
formation a eu lieu les 17 et 24 novembre à la Cité des sciences puis au Louvre. La convention entre les deux structures a été
revue et il a été décidé de proposer ces formations au Plans Académiques de Formation de Paris et Créteil.

Partenariat pour des enseignants du Val d’Aoste (Italie)


Une formation pédagogique de 3 jours (du 11 au 13 février 2004) a été organisé pour 9 enseignants francophones missionés
par l’académie du Val d’Aoste sur le thème du romantisme. Ce stage a associé séances de formation, visites et ateliers au
Louvre, au musée Delacroix, parcours dans Paris et concert à l’auditorium. La satisfaction des commanditaires italiens va
permettre la mise œuvre d’un partenariat plus important en 2005.

Autres programmations pédagogiques


Un dimanche gratuit avec l’Ecole du Louvre

Lors des dimanches gratuits, le musée, véritable acteur de la formation professionnelle des étudiants
de quatrième cycle, a mis en place un dispositif d’accueil spécifique des publics en collaboration avec
des étudiants de l’Ecole du Louvre. Les étudiants - une vingtaine -, proposent au public, 4 fois dans la
journée, des parcours sur les thèmes suivants : portraits romains, qu’est ce qu’une sculpture ? Les
trésors du Moyen âge, la beauté grecque, l'art étrusque, l’art du portrait peint, du roman au gothique,
Rubens : la galerie Médicis, artistes et artisans du monde de l’Islam et scènes de la vie quotidienne
e er
dans les pays du Nord au XVII siècle. En 2004 (les 4 janvier 2004, 1 février 2004, 4 avril 2004, et 5
décembre) 1500 personnes ont bénéficié de cette aide gratuite à la découverte du musée.

Conférences pédagogiques à l’auditorium

La programmation de cette année (écourtée par la fermeture de l’auditorium pour travaux jusqu’en
février 2004) s’est orientée autour de trois axes : l’actualité du musée ; les programmes scolaires; les
interrogations du monde de l’éducation concernant les arts et la création artistiques. Sujets traités en
2004 : La croyance : croire dans la Grece antique, De la beauté du corps à la Renaissance, Delacroix,
er
La Renaissance française, François I et les artistes italiens, L’homme et l’animal, La passion. Six
conférences pour les lycéens et étudiants des classes préparatoires prononcés par des conférenciers
des musées nationaux, des conservateurs et des universitaires ont été organisées en 2004. Elles ont
accueilli environ 1630 étudiants.

Les activités éducatives


Les actions pédagogiques destinées à l’enseignement pré-élémentaire
et élémentaire
Un nouvel atelier pédagogique pour les maternelles (4 et 5 ans) « Du mime au modelage ». Avec un
mime, les très jeunes enfants sont sensibilisés à la représentation du corps et de ses mouvements
dans la sculpture. Après avoir découvert les œuvres, les élèves réalisent une petite figurine de terre
crue évoquant le mouvement de la statue qu’ils ont préférée. Cet atelier conçu pour les enfants de 4
et 5 ans est une des réponses offerte pour la très forte demande des enseignants de l’école pré-
élémentaire ; la conception de cet atelier a bénéficié d’un partenariat avec un maître-formateur,
e
enseignante en maternelle, responsable de professeurs des écoles en 2 année à l’IUFM.

72
Dans le cadre du projet « Louvre-Estuaire », 60 élèves de Blaye sont venus voir les œuvres du
département des Antiquités grecques, étrusques et romaines. A cette occasion ils ont remis un album
photographique des travaux qu’ils ont réalisés avant de venir au musée autour du thème « Plis et
drapés ».

Les actions pédagogiques destinées à l’enseignement secondaire

Echanges scolaires : programme Leonardo New York (3-10 mai 2004)


th
Participants : 21 élèves de 10 grade de la Frank Sinatra School of the arts (FSA), Queens –
e
26 élèves de classe de 3 et 4 enseignants du lycée Buffon, Paris.
Programme préparatoire à Paris : Après la découverte l’an dernier de la Renaissance, française et
italienne, autour de l’exposition des carnets de Leonard de Vinci au Louvre, en 2003, le second volet
de cet échange scolaire franco-américain, conçu et organisé par le Louvre, grâce au soutien financier
de la Florence Gould Foundation, a porté en 2004 sur la découverte de la civilisation américaine. Un
important travail préparatoire a été mené par l’équipe pédagogique du lycée Buffon avec la classe qui
participait à cet échange. Le Louvre a pour eux organisé 4 journées de sensibilisation à l’histoire et
l’art américains.
Programme à New York : Approche thématique de la diversité de la civilisation américaine par la
découverte de lieux emblématiques (visites architecturales, ONU, Grand Central, chantier de la
cathédrale St John the Devine, Sation, Ellis Island et la statue de la Liberté, Ground Zero…) et de
collections patrimoniales (Metropolitan Museum, Guggenheim Museum et du MOMA Queens, Harlem
studio Museum, Tennement Museum, : the American Museum of the Moving Image). Réception au
Consulat général de France et réception au Tweed Courthouse, New York City Department of
Education, en présence de Caroline Kennedy, marraine du projet, sans oublier la participation à la vie
scolaire de la FSA et à la vie sportive et familiale des jeunes américains (hébergement et week-end
dans les familles)
D’autres projets d’échanges scolaires ont été initiés en 2004, notamment avec Atlanta, dans le cadre
du partenariat entre le Louvre et le High Museum of Art et Millwaukee, Chicago qui seront réalisés en
2005-2006.

Les actions pédagogiques destinées à l’enseignement supérieur


Les professeurs de classes préparatoires
Le musée a reçu l'association de l'union des professeurs de lettres en classes préparatoires
scientifique (UPLS). Plus de soixante dix professeurs venant de toute la France ont été accueillis au
Louvre et informés des possibilités de collaboration avec le Louvre avant d’assister à une conférence
prononcée par une universitaire analysant un choix d’œuvres du musée en lien avec le thème de
culture générale au programme, cette année, « l’animal ». Pour les conférences en auditorium
relatives aux sujets des classes préparatoires un document d’accompagnement permettant une
activité des étudiants dans les salles du musée a été réalisé par le SAEC et diffusé auprès des
enseignants.

Une université d’été pour des étudiants américains de Rutgers University (New Jersey)
Projet développé avec l’université Rutgers, troisième plus grande université publique américaine, qui
accueille plus de 60 000 étudiants et possède un département d’histoire de l’art renommé. Dans le
cadre de son programme « Study abroad », Rutgers University, propose à ses étudiants américains
depuis plusieurs années un summer camp de 6 semaines à Paris, il a demandé au Louvre d’assurer
un tiers ce programme (soit 30h réparties sur un mois) destiné à 20 étudiants. Toutes les interventions
étaient en langue anglaise. Une convention a été signée le 18 juin 2004 entre M. Henri Loyrette,
président directeur du musée du Louvre et Mme Holly Smith, doyenne de l’université Arts et Sciences
de Rutgers University. Le programme assuré par le Louvre a porté sur 3 thématiques : Le Louvre :
forteresse, palais, musée - Vie et histoire des collections - Conservation et exposition : les métiers de
la muséologie. Après un bilan très positif dans l’ensemble, Rutgers University souhaite le poursuivre
en 2005 et élargir son partenariat avec le Louvre sur 3 ans (formation d’enseignants américains en
langue française).

73
La formation professionnelle

Formations pédagogiques destinées aux enseignants


924 enseignants ont assisté à des formations en 2004 (1 170 en 2003) (Enseignants individuels 1er degré :
190 stagiaires - Enseignants individuels 2nd degré : 293 stagiaires - Enseignants en groupe 1er degré : 231 stagiaires -
Enseignants en groupe 2nd degré : 210 stagiaires.). Ce chiffre couvre l’année scolaire 2003-2004 de janvier à
juin et celle 2004-2005 de septembre à décembre. On note une désaffection de ces formations,
depuis la rentrée 2004. Un plan de relance de la fréquentation enseignants est prévu pour la rentrée
2005.
Trois nouvelles formations ont enrichi en 2004 le dépliant de l’action éducative : Le portrait peint
(approche sémiologique) -L’inspiration littéraire en peinture : Dante et Delacroix (approche comparée)
- Venir au Louvre avec sa classe (approche méthodologique de l’espace muséal et travail de prise de
parole face à une œuvre d’art). Au vu des premières évaluations portant sur cette dernière formation
qui se déroule sur 3 demi-journées, il semblerait qu’elle permette de renouveler ce public puisque
50% des enseignants y participant n’avaient pas encore suivi de formation au musée.

Formations pédagogiques destinées aux encadrants du champs social


et du handicap
Educateurs spécialisés (70 stagiaires) : Stage de sensibilisation au musée, à ses collections et à
ses pratiques visant à préparer - Une visite encadrée ou autonome au Louvre pour un groupe
d’enfants, d’adolescents ou d’adultes nécessitant un accompagnement spécifique - 2 stages Buc
Ressources de 4 jours soit 8 jours : 30 stagiaires -1 stage Léo Lagrange 4 jours : 25 stagiaires -
1 stage Protection Judiciaire de la Jeunesse 2 jours : 15 stagiaires
Adultes dans des dispositifs de réinsertion sociale (21 stagiaires) : Stage de sensibilisation aux
pratiques muséales autour de la thématique des Jardins (Les différents jardins du musée et ses
cours) -1 stage Espaces 1 jour : 21 stagiaires
Relais du handicap (30 stagiaires) : Stage de sensibilisation au musée, à ses collections et à ses
pratiques de médiation vers un public déficient visuel - 2 stages Office National des Anciens
Combattants (2 +3) 5 jours : 15 stagiaires
On notera, dans ce champ, la poursuite du travail avec les anciens commanditaires (Buc Ressources
et Léo Lagrange) avec un léger infléchissement des programmes vers des exercices visant un
transfert de compétences, l’apparition de deux nouveaux commanditaires (Espaces et Protection
Judiciaire de la Jeunesse qui souhaite, en plus de ces stages de formation continue un stage de 5
jours programmée en 2005, insérer une formation Louvre dans son plan de formation initiale vers des
éducateurs spécialisés en 2006) et la reconduction confirmée de la collaboration amorcée avec
l’Onac. Les formations dans ce champ pourraient compléter, pour certains relais, le dispositif des
Rencontres.

Formations pédagogiques destinées aux cadres des entreprises

Cap Gemini : 48 cadres de cette entreprise ont suivi en 2004 des formations de 15 h chacune autour
e
des 3 thématiques suivantes déjà existantes : Le XVII siècle de Poussin à La Tour - Les plaisirs du
e
XVIII siècle au Louvre - De Beaubourg au Louvre, ouvrir le musée au monde (2 stages). Par ailleurs
12 stagiaires de cette même entreprise ont participé au nouveau stage pilote Le musée : un certain
regard sur l’autre qui figurera désormais dans son catalogue de formation interne. On notera une
confirmation de cette collaboration amorcée depuis 6 ans, confirmation d’autant plus exceptionnelle
que cette formation s’inscrit dans le cadre du développement personnel des stagiaires.
Fullsix : 65 stagiaires cette entreprise de communication multimédia ont également suivi des stages
de formations initiés avec le musée en 2003. Un premier module de sensibilisation amorcé fin 2003 a
été reconduit et un second d’approfondissement a été conçu et mis en place. Au total 8 journées de
formation ont été programmées en 2004 avec cette entreprise.
Ces formations ont permis de faire venir de nouveaux publics (en particulier dans les champs sociaux,
de l’entreprise et de l’université). De plus payantes, sauf pour les enseignants individuels, elles ont
généré en 2004, 46 000 € de recettes (29 015 € en 2003).

74
Les activités d'enseignement dispensé par le personnel
scientifique des Départements

Département des Antiquités égyptiennes


En France
Ecole du Louvre
De nombreux membres du département enseignent à l'Ecole du Louvre
- Un cours de muséologie, 21.02.2004 G. Andreu-Lanoë
- Un cours de DRA pour étrangers, 29.08.2004
- Un cours pour étudiants canadiens en muséologie, 26.11.2004

- Epigraphie égyptienne 3ème année C.Barbotin


- Histoire générale de l'art, Archéologie égyptienne . J.-L. Bovot
- Travaux dirigés d'archéologie égyptienne, 2ème année : Le Nouvel Empire
- Chargée de cours annexe R. Cortopassi
- Participation jury de mémoire de Marie-Stéphanie Delamaire E. David
- Cours de muséologie : Histoire des techniques de la pierre E. Delange
- Epigraphie égyptienne 1ère année M. Etienne
- Cours organique- Archéologie égyptienne
- Direction du diplôme de recherche de Marie-Stéphanie Delamaire
- Cours annexe Archéologie chrétienne C. Lyon-Caen
- Travaux pratiques Archéologie chrétienne C. Meurice
- Histoire générale de l'art (auditeurs) 1ère année P. Rigault
- Cours organique Archéologie chrétienne, La peinture copte M.H. Rutschowscaya

Université de Paris IV
- Suivi de maîtrise de F. Brousse sur l’iconographie de la Vierge dans l’art copte. D. Bénazeth
- Animation d’un séminaire de DEA en Histoire du Patrimoine « L’Egypte à l’épreuve de la C. Meurice
modernité : le parcours de l ‘égyptologue Jean Clédat (1900-1914)

Association Papyrus de Lille


- Cinq cours sur l’histoire de l’égyptologie E. David
Université Louis Lumière – Lyon II
- Jury de thèse de doctorat d'égyptologie de Mohamed el Bialy (15/05/2004) C. Ziegler
Université de Poitiers
- Séminaire de maîtrise UFR Sciences humaines et sociales « Portraits du Fayoum, quelques R. Cortopassi
exemples de restaurations au Louvre ».
- Séminaire de maîtrise « Le dossier Jean Clédat : archives et recherches archéologiques du C. Meurice
Sinaï à la Nubie ».
- Cours sur les méthodes de recherches : exemple le monastère de Baouit M.H. Rutschowscaya

Institut national du Patrimoine


- Cours sur les tissus pharaoniques et coptes D. Benazeth

- Conférences aux élèves de l'IFROA E. Delange


-Assistance pour choix d'oeuvres à restaurer par les élèves de l'IFROA
- Tutorat de Fulbert Dubois : (restauration du cartonnage d'Heret) P. Rigault

75
Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines
En France

Ecole du Louvre
- Cours organique 2003-2004, Chaire Céramique et peinture antiques : Les ateliers du M. Denoyelle
Géométrique récent et la naissance des styles orientalisants (fin).
- Séminaire DRA, 5e année de l'Ecole du Louvre (B. Bourgeois) "Histoire de la restauration" :
Histoire des collections et histoire de la restauration, les vases grecs, 6.12.2004
- Voyage d'étude à Berlin, Antikenmusem et Pergamonmuseum, 31.03.2004 - 02.04 2004
- Personne-ressource de quatre monographies
- Direction d'un stage de muséographie de l'Ecole du Louvre à l'INHA.
- Cours HGA, 1e année (auditeurs) S. Descamps
- Cours en région : HGA (Nice)
- Participation à l’élaboration du test d’entrée à l’Ecole du Louvre
- Participation au jury de la session de juin 2004 (cours sur la technique des bronzes
grecs et romains)
- Voyage d'étude en Attique et dans les Cyclades (auditeurs).
- Intervention dans le cours "Technique de création", 1e année : l'art du tissage dans C. Giroire
l'antiquité
- Personne ressource pour la monographie de Marie Gourdon, "Entre Antiquité et
Moyen Age, quelle place pour l'Antiquité tardive dans le musée" (cycle de muséologie) ?
- Intervention dans le séminaire de muséologie : Ethnologie française et étrangère "Masques et J. Becq
représentations du théâtre dans l'Antiquité"
- Cours organique, «archéologie, étrusque, italique et romaine» : L'Etrurie et le F. Gaultier
Latium aux V e et IV e siècle av. J.-C., 2003-2004
- Direction d'un stage de 3e année
- Cours de technique : l'argile dans l'Antiquité classique, 1e année (2 cours) V. Jeammet
- Direction du séminaire de méthodologie de muséologie pour l'archéologie, 4e année (7 cours)
- Cours HGA grec, 1e année (8 cours) J.-L. Martinez
- Cours annexe d’archéologie grecque : Initiation à la sculpture grecque, organisation des TP
- Cours de technique : La sculpture grecque et romaine, 1e année
- Séminaire de DRA : Actualité de la recherche archéologique classique. 5e année
- Direction et soutenance de trois mémoires de DRA de l'Ecole du Louvre
- Cours organique, "Archéologie grecque". Phidias, 2003-2004 A. Pasquier
- Séminaire de DRA : Actualité de la recherche archéologique classique. 5e année
- Cours Rachel Boyer : L'art romain de la République à la fin de l'Empire D. Roger
A la demande des conservateurs du département, les collaborateurs scientifiques assurent des cours à l'Ecole du
Louvre et dans d'autres institutions.
- Travaux dirigés devant les œuvres : histoire de l’Art et archéologie grecque, K. Chatziefremidou
étrusque et romaine, iconographie antique, méthodologie, 1e année C. Brillault.
- Personne-ressource pour la monographie de .Mme Ambert van Schagen, "Comment faire le I. Hasselin
lien entre les enfants et les oeuvres grecques du musée du Louvre" (I. Hasselin)

- 16 conférences sur l’archéologie grecques, étrusques et romaines dans le cadre des TD devant C. Jouys Barbelin
les œuvres (auditeurs)
- Cours de synthèse, "Archéologie grecque" 2004-2005, 1e cycle : Baroque, rococo L. Laugier
et réalisme : les courants stylistiques de la période hellénistique (20 cours)
- Organisation des travaux pratiques liés aux cours d'archéologie grecque
- Intervention dans le cours "Histoire des techniques de création" : la sculpture sur
pierre en Grèce et à Rome 2004-2005, 1e année
- Cour HGA : "Archéologie romaine", 1e année (auditeurs), 4 cours
- Travaux pratiques du cours organique "Iconographie antique et chrétienne", 1ère année
- Voyage d'étude à Amsterdam-La Haye-Leyde, dans le cadre du cours "Iconographie
antique et chrétienne", sous la direction de J.-J. Maffre
- Cours HGA, 1e année : l'art grec (8 cours) N. Mathieux
- Cours Rachel Boyer : l'art grec (9 cours)
- Participation au séminaire méthotologie, 1e année du 2e cycle : "Les archives, un cas
pratique : les acquisitions du DAGER à la fin du XIX e siècle ".
- Travaux pratiques : céramique et peinture antiques 1e, 2e et 3e années (21 cours) S. Sicsic

76
Université de Paris I
- Suivi et participation à la soutenance d'un mémoire de maîtrise sur "l'Agglomération D. Roger
antique de Fanum Martis (Nord), approche spatiale et chronologique", sous la direction
de F. Dumasy
- Suivi d'un mémoire de DEA "Les origines de la plastique monumentale à Delphes" sous la J.-L. Martinez
direction de Roland Etienne et Francis Croissant
Université de Poitiers
- Membre du jury de thèse "L'enfance dans la petite plastique en argile" V. Jeammet
Institut National du Patrimoine
- Personne-ressource pour le mémoire de fin d'étude d'Olivier Tavaso, étudiant de 4e C. Giroire
année, section métal
INP – Département des restaurateurs
- Cours d'histoire générale de l'art : céramique et peinture antiques (étudiants) S. Marmois
- Cours dans les salles Charles X sur les techniques de fabrication des figurines en terre cuite V. Jeammet
- Cours dans les salles du musée sur les techniques de fabrication des marbres L. Laugier
Ecole Normale Supérieure
- Séminaire d'initiation à l'histoire de la céramique grecque A. Pasquier
Ecole des Beaux-Arts
- Membre du jury pour le diplôme de l'Ecole des Beaux-Arts de Tours, spécialité : restauration J-L Martinez
sculpture
Autre jury
- Président de jury du concours de techniciens d'art spécialité marbrier, janvier 2004 J-L Martinez

Accueil des stagiaires

2 étudiants (A. Faulx-Briole et C. Papin) ont effectué un stage dans le cadre de leur étude universitaire et de leur scolarité
à l'Ecole du Louvre, sous la tutelle de D. Roger et C. Giroire. Et une étudiante (Emilie Quéné) sous la tutelle de S. Marmois.
Encadrement de stagiaires (Céline Baetens) par A. Scherer, et par B. Tailliez, C. Barbelin, I. Hasselin, d'élèves de
l'enseignement secondaire et lycéen pour un stage d'observation en milieu professionnel.

Département des département des Antiquités orientales

En France
Ecole du Louvre
2003-2004 Cours organique (1er semestre) : « Le roi Hammurabi de Babylone » B. André-Salvini
2004-2005 (suite) Cours organique (1er semestre) : « Le roi Hammurabi de Babylone »
Cours d’histoire générale de l’art sur le Proche-Orient (élèves et auditeurs) – A. Benoit
Cours sur les techniques de la métallurgie archaïque –
Cours de méthodologie sur comment travailler les cours d’HGA (fiches, prise de notes, cartes,
tableaux chronologiques) et sur les épreuves d’examen : commentaire de cliché et dissertation
Cours annexe sur la métallurgie à Suse Cours organique sur l’Iran transélamite
2003-2004 : Cours de synthèse : Ougarit au Bronze récent A. Caubet
2005-2005 : Cours de synthèse : la métropole de Suse sur la longue durée
Cours Rachel Boyer : « Archéologie du Moyen-Orient » - Cours annexe : « La recherche N. Chevalier
archéologique de la France en Syrie jusqu’en 1939 »
Universités et autre établissements
IFROA : Histoire des techniques : arts du feu, sculpture, peinture E. Fontan
Univ Paris, université de Paris I, Séminaire de DEA ( G. Touchais) 15 mars : Le patrimoine de A. Caubet
l’Irak
Tutorats, jurys, concours
Encadrement d’un mémoire de 4e année de l’Ecole du Louvre : Manuela Bazzali A. Benoit & A. Caubet
(Les civilisations de l’Oxus à l’âge du bronze : historiographie de la recherche)
Encadrement d’étudiants doctorants : thèse de Virginie Danrey (Lyon II-Lumière décembre 2004) A. Caubet
IFROA : direction du diplôme de fin d’études de H. Sant Germa E. Fontan
Ecole des Beaux-Arts, Tours : direction du diplôme de fin d’études de Delphine Bienvenut et
participation au jury
Suivi de maîtrises d’étudiants des universités Rennes II et Paris IV S. Cluzan

77
Suivi d’un mémoire de 4e année Ecole du Louvre : Claire Petit « Muséographie de la salle du F. Demange
Code de Hammurabi»
Participation aux journées du Patrimoine
Dans le cadre des Journées du Patrimoine, 21 septembre, trois visites conférences sur des A. Caubet
œuvres du département des Antiquités orientales : « Baal au Foudre de Ras Shamra/Ougarit » ;
« La frise des lions de Suse et la pensée des Perses achéménides » ; « Le Génie au lion du
palais de Sargon II à Khorsabad »

A l'étranger
- Amman-Irbid, DEA/Institut français du Proche-Orient : Temples and Cult Places in the Levant A. Caubet
- Rapport d’évaluation de la thèse de Deborah Sweeney « Older Women in Ancient Egypt » en
vue de la publication par The Israel Science Foundation

Département des Arts de l'Islam

En France
Ecole du Louvre
- Travaux pratiques Islam A. Collinet
- Cours de muséologie : « Méthodologie et instruments de travail particuliers à l’Islam »
- Travaux dirigés devant les oeuvres C. Gayraud
- Cours annexe : « Les Ilkhanides, les Timourides et les Turkmènes »
- Travaux pratiques Islam C. Jail
- Travaux dirigés devant les oeuvres Islam
- Cours annexe : « Les Seljoukides de Rum »
- Travaux pratiques Islam A. Leclerc
- Travaux dirigés devant les oeuvres
- Ecole du Louvre en région (Angers) : « Les arts de l’Islam »
- Histoire générale de l’art (élèves) : « Les arts de l’Islam » S. Makariou
- Cours organique : « Le mécénat des Mamlouks au Caire (1250-1517) »
- Cours annexes : « Les Umayyades de Cordoue, les Zenguides, les Ayyubides »
- Histoire générale de l’art (auditeurs) : « Les arts de l’Islam » D. Miroudot
- Travaux dirigés devant les oeuvres
- Cours Rachel Boyer : « Les arts de l’Islam »
- Cours organique : « Les Safavides. L’art du livre » (2e semestre) F. Richard
- Cours annexe : « Les Ilkhanides, les Timourides et les Turkmènes. L’art du livre »
EHESS
Encadrement d’élève : J.G. Leturcq (EHESS) : DEA «Jeux de miroirs et orientalisme dans les S. Makariou
arts de l’Islam, le musée national de l’art arabe du Caire (1869-1914)», sous la direction de F.
Pouillon
Institut national du Patrimoine
- Correcteur associé au concours de recrutement du Concours national des conservateurs du S. Makariou
Patrimoine, « Art et archéologie de l’Islam »
- Encadrement d’élèves :
- Carine Mougin (INP – Département des restaurateurs) : recherche dans le cadre d’un mémoire
de restauration sur une coupe haft-rang du département (MAO 290)
- Dounia Tahiri (INP – Département des restaurateurs) : recherche dans le cadre d’un mémoire de
restauration sur une peinture qadjar de la collection de Jules Laurens (musée de Carpentras)
« Le papier persan. Technique et décors » F. Richard

78
Université de Paris IV
- Cours de licence à en histoire de l'art « Codicologie et peinture de manuscrits persane E. Brac de la Perrière
classique » et en archéologie « Céramique de revêtement en Iran et en Asie centrale, XIIIe-XVe
siècles »
- Encadrement d’élèves :
- Sandra Aube, mémoire de maîtrise (Sorbonne - Paris IV, sous la direction de M. Barrucand,
2003-2004)), "La mosquée bleue de Tabriz" et mémoire DEA (Paris IV, M. Barrucand, 2004-
2005)), "Le rayonnement de Tabriz aux XVe et XVIe siècles"
- Ghania Ghali, mémoire de maîtrise (Sorbonne - Paris IV, sous la direction de M. Barrucand),
"Une copie tardive du manuscrit des Athâr al-Baqiyâ "
-Virginie Potin, mémoire de maîtrise (Sorbonne - Paris IV, sous la direction de M. Barrucand),
"Adduction et stockage de l'eau dans le sultanat du Malwa (Inde)"
Université d’Amiens
Cours de licence : « Esthétique des arts non occidentaux. Les arts de l’Islam » S. Makariou

Université de Bordeaux
Membre du jury de DEA « Archéomatériaux », Centre de Recherche en Physique Appliquée à F. Richard
l’Archéologie (Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 / CNRS). Sujet de mémoire du DEA de
D. Miroudot : Caractéristiques typologiques et physiques de la céramique à décor de lustre
métallique de Suse à l’époque abbasside.

Département des Arts graphiques

En France
Ecole du Louvre à Paris et en région
Plusieurs cycles de cours organiques d’Histoire du dessin. C. Loisel Théret
Séminaire de muséologie de l’Ecole du Louvre. C. Loisel Théret
et M.-C. Sahut
Séminaires, deux fois par an, pour les élèves de quatrième année, dans un cycle intitulé L.-A. Prat
« Marché de l’art »
Intervention en mars, devant les élèves en D.R.A., deuxième année de deuxième cycle : L. Propeck
Exposition des dessins de l’an V ; Historique (Documents d’archives. Politique des montages).
IFROA et autres écoles de restauration
Cours de restauration-conservation préventive, école de Conde. A. de La Chapelle
Animation d’un Workshop sur les encres métallogalliques et leur traitement destiné aux
restaurateurs professionnels : Bibliothèque Royale, La Haye ; Faculté de Chimie, Ljubljana.
Cours sur l’histoire du papier oriental et occidental, association Gütemberg.
Plusieurs cycles de cours organiques d’Histoire du dessin à l’Ecole du Louvre. C. Loisel Théret
Université
Suivi de travaux de recherches en partenariat avec le Professeur Alain Mérot. C. Loisel Théret
Paris IV, Sorbonne : séminaire de maîtrise et de D.E.A. : Le paysage en Europe du XVI e siècle J.-F. Méjanès
au XVIII e siècle : découverte et analyse d’une évolution esthétique à travers les dessins
conservés au Musée du Louvre.
Suivi de la thèse d’Aline Hamonou (Rennes II) sur Claude Aubret (Directeur de thèse : M. Pinault-Sørensen
Marianne Grivel).
Les collections nationales d'Estampes, la Collection Edmond de Rothschid et la Chalcographie P. Torres
du Louvre, séminaire de DEA, Université Paris IV décembre.
Musée du Louvre et autres établissements
Le dessin : histoire et identification visuelle des principales techniques graphiques (Christie’s A. Le Prat
Eduation, Paris).
Les papiers. Histoire de leur fabrication – Initiation aux modèles physico-chimiques des
comportements du papier – Le papier, outil de création (E.N.S.B.A., Paris).
Eléments de conservation préventive et de restauration des dessins – identification des
techniques, altérations, interventions : à l’attention des stagiaires du département des Arts
graphiques et d’élèves de l’Ecole du Louvre, dans le cadre de leurs études de Muséographie
(Musée du Louvre, atelier de restauration du département des Arts graphiques).

79
Accueil de chercheurs et d’étudiants (stagiaires et vacataires)
Dans le cadre d’un partenariat établi entre le Musée du Louvre et plusieurs universités et L. Angelucci
institutions françaises et étrangères : accueil, encadrement et formation de Erika Schiavon, et R. Serra
Caterina Barbon, Angela Pizzi, Jana Graul, Roberta Zanandrea, Alessandra Bigi, Giulio Coordination par
Zavatta, Cristina Casoli, Paola Burigana, Laura Contiero, Chiara Accornero, Céline Eidenbenz, D. Cordellier
Giovanni Sartori, Chiara Magaraggia, Silvia Pasqui, Christian Omodeo, stagiaires associés au
travail de la mise à jour (commencée en 2003) des fiches des dessins de l'école bolonaise de
l’inventaire informatisé du département des Arts graphiques.
Direction du travail de documentation et de recherches bibliographiques d’étudiants en stage au D. Cordellier
département des Arts graphiques
Direction du travail de 5 vacataires et 8 de stagiaires au sein de la documentation. B. Donon et M. Gardon
Accueil et encadrement de S. Boyer, S. Bartolucci et A. Maget pour la rédaction des notices H. Grollemund
internet des œuvres du département.
Accueil de stagiaires étrangers et d’élèves de l’Ecole du Louvre, dans le cadre de la préparation C. Loisel Théret
de sept expositions en région en 2006. et F. Mancini
Encadrement de Monique Plasseraud pour les travaux de recherches concernant les pastels J.-F. Méjanès
conservés au Musée du Louvre.
Encadrement de Gabrielle Baglione, assistante de conservation au Muséum d'Histoire naturelle M. Pinault-Sorensen
du Havre (du 23 février au 5 mars).
Campagne d’identification des dessins de la collection Jabach. L. Propeck
assistée de C. Omodeo
Ateliers pour adultes dans la salle de lecture du département des Arts graphiques, en liaison A. Sérullaz
avec l’initiation au dessin dispensée au Musée du Louvre (3 séances). avec C. Gouyette
Encadrement de Ludvig Speter, stagiaire de Sciences Po, Rennes et de Melles Christine A. Sérullaz
Veauvy et Caroline Coujard de La Planche, stagiaires de l’IESA (Institut Européen des
Sciences de l’Art) de Paris, pour des recherches documentaires liées à la préparation de deux
expositions
Accueil et encadrement de Nadia Arroyo Arce, stagiaire, de mars à juillet : formation au P. Torres
montage d'expositions et recherches sur les collections. Participation à la rédaction des notices
internet des oeuvres du département des A.G.

Département des Objets d’art

En France
Ecole du Louvre
2003-2004 : Chargée d'un cours hebdomadaire des arts appliqués à l'industrie à l'Ecole du S. Baratte
Louvre sur le Emaux peints de Limoges (3e année)
Chargé du cours d’histoire générale de l’art, XVIIe siècle E. Coquery

- Cours annexe "Arts appliqués à l’industrie" : 6 cours sur les arts décoratifs du XIXe siècle, Ecole A. Dion-Tenenbaum
du Louvre. Examens.
- Cours de préparation au concours de conservateurs du Patrimoine, Ecole du Louvre.
- Suivi du mémoire de W. Zeisler sur les commandes russes en France au XIXe siècle (Ecole du
Louvre).
- Ecole du Louvre, D.R.A. "Images reliques du Christ" (6 janvier ; 4 février ; 2 mars ; 23 mars, 25 J. Durand
mai) ;
- Ecole du Louvre, séminaire de muséologie : "Byzance, instruments de travail et méthodologie" ;
- Ecole du Louvre, histoire des techniques : orfèvrerie (23 mars, 30 mars et 6 avril) ;
- Ecole du Louvre/Paris-I (C. Jolivet-Lévy) : correction du mémoire DEA/DRA de C. Politi sur
« Les reliquaires de la Vraie Croix à inscriptions »
- Ecole du Louvre/ Paris X (J.-P. Caillet et M. Preti-Hamard) : correction du mémoire de
DEA/DRA de V. Sainssous sur « Les reliquaires du chef de saint Jacques en France ».
- Cours de méthodologie (3e année) Ph. Malgouyres
- Histoire de la sculpture (cours annexe)
" Le XVIIIe siècle : l’Espagne ; les Pays-Bas et la Hollande ; les pays germaniques "

80
- Janvier 2004, quatre cours sur la porcelaine et le verre européens destinés aux commissaires- M.-L. de Rochebrune
priseurs stagiaires à l’Ecole du Louvre.
- Deux cours d’histoire des techniques de la céramique pour les élèves de 2e année à l’Ecole du
Louvre (janvier 2004).
- Deux cours d’histoire des techniques de la céramique et du verre pour les élèves de 3e année
à l’Ecole du Louvre (janvier et février 2004).
- Deux cours destinés aux élèves de Sophie Baratte dans le cadre de son cours annexe (janvier
et février 2004).
- Deux cours d’histoire générale de l’art au XVIIe siècle pour les élèves suivant la préparation au
concours des conservateurs à l’Ecole du Louvre (mars et avril 2004).
- Deux séances sur les objets d’art des XVIIe et XVIIIe siècles pour les élèves suivant la
préparation au concours des conservateurs à l’Ecole du Louvre (mars 2004).
- Cours organique hebdomadaire à l’Ecole du Louvre à partir du 5 novembre 2004 sur la
production de la manufacture de Vincennes-Sèvres au XVIIIe siècle à travers les collections du
département des Objets d’art.
I.N.P

Cours sur les métaux au XIXe siècle (filière restauration). A. Dion-Tenenbaum

Paris I
Cours sur les arts décoratifs au Louvre E. Coquery
Paris IV - Sorbonne

- Séminaire dirigé par V. Duclert, A. Guerreau-Jalabert et F. Hisdesheimer, "Histoire de la A. Dion-Tenenbaum


documentation historique", EHESS : les musées.
- Séminaire de Barthélémy Jobert, novembre 2004.
Cours dans la préparation au concours de l’INP (l’ornement du XVIIe au XXe siècles) E. Coquery
- Préparation au concours de conservateur du Patrimoine : Ph. Malgouyres
"La sculpture, théories, méthodes et techniques "
"L’Algarde et le Bernin"
"Antonio Canova"
Un cours pour les élèves en maîtrise d’histoire de l’art à Paris IV (mars 2004). M.-L. de Rochebrune
Paris X - Nanterre
Chargé de cours, les arts décoratifs français dans la première moitié du XVIIe siècle (16 h) E. Coquery
Autres villes de France
Ecole du Louvre, cours en régions : Rouen ("Byzance et l’Occident médiéval" ; "Byzance après J. Durand
Byzance", 12 et 13juin) ;
Orléans : Ph. Malgouyres
"Sculpture et architecture en Espagne au siècle des Lumières "
"Trois siècle de musique espagnole des Habsbourg aux Bourbons "
Le Havre :
"Sculpture espagnole du XVIe siècle : le temps des aigles"
"Le XVIIe ; un siècle d’or de la sculpture"
Angers :
"Le théâtre musical à Paris au XVIIIe siècle"
Divers - Stagiaires
Une douzaine de stagiaires de tous niveaux (étudiants en histoire de l'art, en tourisme, formateurs, élèves de classes de
troisième) ont été reçus et encadrés tout au long de l'année.

Département des Peintures

En France

Ecole du Louvre
Enseignement de 1er cycle

2003-2004, La peinture américaine, 1776-1826, Cours organiques de peinture étrangère, Ecole O. Meslay
du Louvre.
2004-2005, La peinture américaine et la peinture anglaise, une histoire commune du paysage,
Cours organiques de peinture étrangère, Ecole du Louvre.

81
Enseignement de 2ème cycle : Muséologie

- Dans le cadre du cours Initiation à la recherche, séminaire « Arts de l’Europe de la fin du XVe J. Habert
siècle à la fin du XVIIIe siècle » :
- Année universitaire 2003-2004 : direction du séminaire (23 heures) et cours Titien, Jupiter et
Antiope, dit la Vénus du Pardo : histoire, signification, fortune critique et artistique, restauration
(3 heures) ;
- Année universitaire 2004-2005 : direction du séminaire (23 heures) et cours Titien, Allégorie
conjugale : histoire, signification, fortune critique et artistique, restauration (3 heures).
- Séminaire d’histoire de l’art vénitien, intervention aux Semaines italiennes consacrées à
Véronèse, Venise, Istituto Veneto di Scienze, Lettere ed Arti, 13-18 septembre, « Les tableaux
de Véronèse dans les collections publiques françaises ».
2004, mars, Jury de monographie de muséologie, Les marchands de couleurs sous la O. Meslay
Restauration, par Marie Maréchale, Ecole du Louvre
2004, juillet, Jury de Mémoire de l'Ecole du Louvre, L'Egypte à l'exposition universelle de 1876,
par Marie Stéphanie Delamaire, Ecole du Louvre
Dans le cadre du cours Initiation à la recherche, cours au sein du séminaire: « Arts de l’Europe M.-C. Sahut
de la fin du XVe siècle à la fin du XVIIIe siècle».
Conservation préventive et réserves ( 15, 20 et 22 octobre 2004) A. de Wallens

Auditeurs libres

Direction scientifique de la semaine d'étude : la Création en France à l'époque romantique (mai S. Allard
2004)
+ deux conférences : "Emotion et grand genre : le peinture selon Eugène Delacroix"
"le rêve romantique de la fusion des arts"
- novembre-décembre 2004 : cycle de 7 cours pour les auditeurs de l’Ecole du Louvre en Histoire G. Faroult
Générale de l’Art en 3e année : « L’art européen au XVIIIe siècle ».
- avril 2004 : un cours sur « La peinture française au XVIIIe siècle » dans le cadre des « cours
Rachel Boyer » organisés par l’Ecole du Louvre.

Cours de préparation au concours des conservateurs du Patrimoine

Mars 2004 : 1 cours de 4 heures en vue de la préparation aux épreuves de spécialités "époque G. Faroult
classique" (XVe-XVIIIe siècles)
Mai 2004 : 3 cours de 4 heures en vue de la préparation aux épreuves de spécialités "époque V. Pomarède
moderne"

I.F.R.O.A.

Cours dispensé aux restaurateurs en formation (30 mars 2004) M.-C. Sahut
Suivi de deux mémoires de fin d'études de restaurateurs portant sur un Saint Christophe attribué D. Thiébaut
à Tommaso del Mazza (M.I. 359) et un fragment de peinture murale provenant du logis abbatial
de Clermont, le Cerf (R.F. 1947-51). Rôle de rapporteur lors de la soutenance.
Risques liés aux mouvements d’œuvres – Cours aux élèves de 1è année A. de Wallens

Institut National du Patrimoine

Avril 2004 : intervention à l’Institut National du Patrimoine dans le cycle de formation des G. Faroult
conservateurs stagiaires du Patrimoine : cours de 3 heures sur « la politique de récolement des
objets d’art inscrits sur les inventaires des musées nationaux ».
8-11 juin 2004 : participation au jury de fin de scolarité de l’Institut national du patrimoine
Présentation aux deux dernières promotions des conservateurs d’Etat du statut des E. Foucart-Walter
conservateurs du patrimoine, de la vie du corps, du rôle de la Commission paritaire et de la
Commission d’évaluation scientifique, des passages d’une spécialité à l’autre (Musées, Archives,
Monuments historiques, Inventaire, Archives), des différentes situations administratives
(détachement, mise à disposition, disponibilité, année « sabbatique »).
Intervention à la table-ronde pour les stagiaires du concours des conservateurs Valorisation et J. Habert
communication : analyse de quelques cas polémiques : « L’exemple des Noces de Cana » (avec
N. Volle).
- Cours dispensé aux conservateurs stagiaires, module Conservation-restauration (16 mars M.-C. Sahut
2004)
- Présentation de la réserve des cadres et de l’atelier d’encadrement du musée du Louvre aux
conservateurs stagiaires (avec Aline François-Colin)
Manipulation, manutention et transport des œuvres – Cours aux conservateurs stagiaires (ENP) A. de Wallens

Universités
- Université de Paris I-Panthéon-Sorbonne : chargé des cours magistraux de licence en S. Allard
remplacement du professeur Dominique Poulot, chaire d'histoire du patrimoine.
- Université de Paris X-Nanterre : intervention dans le séminaire de DEA de M.-Cl. Chaudonneret
: "les débuts de Delacroix et le Salon"

82
Jury de thèse de troisième cycle : doctorat de Laure Fagnart, Université François Rabelais de C. Scaillierez
Tours: La fortune et la réception de Léonard de Vinci et de ses oeuvres peintes en France à la
Renaissance et à l'âge classique (soutenance, Tours, CESR, 6.XII.2004)
Jury de thèse de troisième cycle: doctorat de Magali Bélime-Droguet, Université de Paris IV : Les
décors peints du château d'Ancy-le-Franc et leur place dans la peinture en France entre le milieu
du XVIe siècle et les premières décennies du XVIIe siècle ( Paris, INHA 16.XII.2004)
Séminaire avec les étudiants d'art médiéval de Paris-IV dans le cadre de l'exposition Primitifs D. Thiébaut
français, avril 2004

IEP de Paris : cours sur les réserves et la conservation préventive A. de Wallens

Cycles d’enseignements particuliers

- Conférence sur la restauration des Noces de Cana de Véronèse devant le tableau pour un J. Habert
groupe de vingt élèves de terminale et d’hypokâgne des lycées Condorcet et La Rochefoucauld
de Paris (janvier)
- Intervention au Séminaire Doctoral Européen Villard d’Honnecourt (dottorato internazionale di
ricerca in architettura) de l’ Ecole d’Architecture de Paris-Belleville : « Les Noces de Cana de
Véronèse et l’architecture » (groupe de 36 architectes stagiaires) 30 novembre.

Jury des concours DAG

Président du jury du concours de chargé d’études documentaires principal 2004-2005 organisé J. Habert
par la DAG

Accueil de stagiaires
Stéphane Loire, qui assure la ccordination de l'accueil des stagiaires au département des Peintures, a reçu en 2004
quatorze stagiaires provenant de l'Ecole du Louvre (4), de l'Université de Paris-I (4), de l'Université de Paris-IV (2), de
l'Université de Paris-X, de l'Université de Rennes-II, de l'Université de Bonn (Allemagne), de l'Université de Munich
(Allemagne) et de l'Université de Barcelone (Espagne).
Sébastien Allard a accueilli Martin Kieffer, étudiant à l’Unversité de Paris IV, pendant trois mois, stage devenu un contrat
de vacation.
Anne de Wallens a accueilli Hélène Lebedel dans le cadre d’un stage de validation du concours d’assistant qualifié de
conservation.
Olivier Meslay a accueilli trois stagiaires : Maia Grynberg et Thomas Gallifot de l’Ecole du Louvre et Alice Odin de
l’Université de Paris VII.
Dominique Thiébaut a encadré le travail de deux étudiantes des universités de Naples (Federico II) et Udine.
Jean Habert a assuré la direction de stage d’une étudiante en licence de Paris IV- Sorbonne (2 mois) et d’une doctorante
de Paris I-Sorbonne (3 mois).
Marie-Catherine Sahut a accueilli deux stagiaires italiennes, l’une de l’Université de Bari (janvier-mars 2004), l’autre de
l’Université de Sienne (février-mai 2004)

A l’étranger

Journée d'études sur la redécouverte des primitifs français dans le cadre d'un cycle consacré D. Thiébaut
aux expositions d'art médiéval sous la direction du Prof. E. Castelnuovo, Pise, Scuola Normale
Superiore, mai 2004

83
Les publications et productions audiovisuelles et multimédia sur différents supports et
modes de diffusion (audiovisuel, cinématographique, multimédia, web) ont pour
principaux axes le public enfance–jeunesse, les programmes en lien avec les collections
du musée, les expositions et la vie culturelle de l'Etablissement, et enfin les productions
en lien avec la création contemporaine.

Elles sont conçues comme des programmes de fond, portés par des événements au sein
du musée, notamment par les expositions temporaires, et constituent un vecteur
important du rayonnement culturel du Louvre auprès de tous les publics et dans le
monde entier.

☛ L’activité de publication en 2004 s’inscrit dans la même lignée que


2003 et marque la constance de l’effort éditorial du Louvre depuis
3 ans
C'est ainsi que 39 ouvrages ont été édités dont 6 traduits en anglais
et 4 en italien, tout en maintenant une diversification de l’activité
éditoriale qui préserve l’équilibre entre publications jeunesse, grand
public et scientifique, qui accompagne l’actualité du musée et qui
s’attache le partenariat de plusieurs coéditeurs.

En outre, cinq catalogues scientifiques ont été publiés en 2004 (deux


au département des Antiquités égyptiennes, deux au département des
Arts graphiques, et un Département des Arts de l'Islam).

Les productions audiovisuelles et multimédia ayant rencontré les


succès les plus marquants en 2004 sont :
• Le documentaire « Le trésor enfoui de Saqqarah » suivi lors de sa
première diffusion par 6,3 millions de spectateurs sur France 3, soit
27,8% de part de marché ce soir-là ;
• Les documentaires « Le réveil d’Apollon » et « Napoléon, David le
sacre de l’image », suivis par respectivement 330 000 et 212 000
spectateurs lors de leur première diffusion télévisée, ce qui est
particulièrement notable compte tenu des horaires auxquels ces
productions ont été programmées ;
• Le Cd-rom « Artus et le grimoire secret », destiné aux enfants à
partir de 7 ans, sorti en novembre 2004 et vendu à 4000 exemplaires
en 2 mois ;
• Après seulement six mois de distribution et 800 programmations
sur le câble TPS Jeunesse en France, la première série de 60 épisodes
du dessin animé "Une minute au musée", a été vendue à 11 pays
différents (Corée du Sud, Croatie, Hong-Kong, Iran, Israël, Italie, Japon,
Taiwan, Royaume Uni, Slovénie et Suisse) ce qui confirme le
rayonnement culturel du Louvre à travers ses coproductions.

84
Les publications

Les publications scientifiques


Catalogues sommaires et raisonnés

Témoins de la richesse de la recherche approfondie menée au sein des différents départements du


Louvre, les catalogues sommaires et raisonnés constituent un outil scientifique essentiel qui contribue
largement au rayonnement scientifique du musée.

Cinq catalogues scientifiques ont été publiés en 2004 :

• « Les Stèles d’Horus sur les crocodiles », département des Antiquités égyptiennes
• « Portraits funéraires de l’Egypte romaine», volume I, département des Antiquités égyptiennes
• « Estampilles, dénéraux, poids forts et autres disques en verre », département des Arts de l’Islam
• « Catalogue des dessins de Ludovico Agostino et Annibale Carracci au musée du Louvre »,
département des Arts graphiques
• « Catalogues des pastels et dessins rehaussés aux pastels de Maurice-Quentin Delatour »,
département des Arts graphiques
Le département des Antiquités grecques, étrusques et romaines a, pour sa part, achevé un travail de
très longue haleine en publiant « l’Inventaire Napoléon », ouvrage visant au compte-rendu exhaustif
de la collection du musée Napoléon.
En outre, trois catalogues sont actuellement sous presse et ne paraîtront qu’en 2005 mais sont
achevés d’un point de vue scientifique : le « Catalogue des nouvelles acquisitions » du département
des Antiquités Egyptiennes ainsi que le second tome du « Catalogue raisonné des tableaux italiens du
e
XVII siècle du Musée du Louvre » et le « Catalogue sommaire illustré des Peintures du musée du
Louvre. Italie et Espagne » du département des Peintures.

Actes des colloques et des conférences


2 nouveaux titres sont parus en 2004, ce qui porte à 57 le nombre d’ouvrages édités dans cette
collection.
Titre Editeur Tirage Ventes Date de sortie
2004
Peut-on enseigner l’art ? Louvre-ENSBA 1 200 20 Octobre 2004
L’art américain. Identités d’une nation Louvre-ENSBA-Terra Foundation for the Arts 2 300 39 Décembre 2004

Le travail d’édition de nouveaux titres est largement avancé, avec pour certains une parution prévue
e
durant le premier semestre 2005, notamment : Rinceaux et figures. L’ornement en France au XVII
siècle, Relire Panofsky, Relire Warburg.
La recherche la plus systématique possible de partenaires, commencée en 2003, est renforcée en
2004 dans le cadre des nouvelles compétences du musée. La coédition et le partenariat permettent
en effet de réduire les coûts de revient des ouvrages et d’améliorer la diffusion. En 2004, de nouveaux
éditeurs ont souhaité s’associer au Louvre pour des publications à paraître en 2005 et 2006 (Éditions
Picard, Éditions Hazan et 5 Continents éditions respectivement pour : Tanagras, De main de maître.
L’artiste et le faux, Peinture et couleur dans le monde grec antique).

85
Les articles et notes du personnel scientifique
Département des Antiquités égyptiennes
- « Images de culte domestique en Egypte romaine », Revue du Louvre et des Musées de M. F. Aubert
France, juin 2004
- Article "A propos de torches", à paraître dans la Chronique d'Egypte, 2004
- Notice dans l'album des "Nouvelles acquisitions" du DAE sur une peinture de Deir el-Médineh G. Andreu-Lanoë
- Compte-rendu de l’ouvrage de B. Midant-Reynes, « Aux origines de l’Egypte », 2003, pour la
revue « Pour la Science », mai 2004
- Compte-rendu de M. Azim et G.Réveillac, « karnak dans l’objectif de G. Legrain », CNRS,
2004, pour la revue « Pour la Science », décembre 2004.
- « About a successful Exhibit in Paris, Brussels and Turin : Pharaoh’s Artists and the Valley of
the Kings », Actes du Colloque « Museums in the Mediterranean region : new perspectives and
new concepts », organisé par l’Institut suédois d’Alexandrie (14-16 novembre 2002),
Medevhavstmuseet I, 2004, Stocklom, p. 15-21.
- « A la recherche d’ateliers de sculpteurs à Deir el Medina. A propos de la statue de Ramosé
du Musée du Louvre E 16346 », Actes du symposium sur Deir el Medina, Bâle, juillet 2004
- « Pount et le mythe de la naissance divine à Deir el Bahari », CRIPEL 24 (2004) C. Barbotin
- « Les tissus sassanides d’Antinoé au Musée du Louvre », Riding Costumes in Egypt. Origine D. Benazeth
and Appearance, Leyde, 2004, p. 117-128.
- « Fussbekleidung der Reitertracht aus Antinoopolis im Uberblick », Riding Costumes in Egypt.
Origine and Appearance, Leyde, 2004, p. 189-205. (en collaboration avec C. Fluck).
- « Le trésor de Kôm Ombo. Un groupe d’objets liturgiques d’époque bysantine », Coptic
Studies on the Threshold of a new Millenium, II, Proceedings of the Seventh International
Congress of Coptic studies, 2004, p. 1159-1171.
- « C dating compared to art historical dating of Roman and Coptic textiles from Egypt », actes
de la 18th International Radiocarbon Conference (Wellington, 2003), Radiocarbon, University
of Arizona, vol. 46, n° 1, 2004, p. 231-244. (en collaboration)
- « Rapport de séance plénière au 8e congrès international des études coptes (IACS), sur les
travaux en muséologie depuis le congrès de 2000, sous presse
- Note pour Orientalia sur les fouilles de Baouit (à paraître)
- Rapport pour le BIFAO sur les fouilles de Baouit (à paraître)
- « La tombe VR 55 un imbroglio archéologique », Egypte, Afrique & Orient, n° 33, Avignon, J.L. Bovot
avril 2004, p. 37-56.
- « Pharaon. Un péplum sur l’histoire de la XXIe dynastie », Egypte, Afrique & Orient, n° 34,
Avignon, avril 2004, p.5-6.
- « Multimédia (autour de l ‘Egypte ancienne), Egypte, Afrique & Orient, n° 32 , Avignon,
décembre 2004, p. 65-71 et n° 34, juin 2005, p. 5-6, p. 65-70.
- « Les chaouabtis de Toutankhamon : à propos d’une statuette du Louvre », Toutankhamon
Magazine, juin-juillet 2004, p. 21-23.
- « Un ensemble de stèles fayoumiques inédites : à propos de la stèle funéraire de Pantoleos de F. Calament
Toutôn », Actes du 7 e congrès international des études coptes, Université de Leyde, Orientalia
Lavaniensia Analecta, 2004, p. 447-475.
- « Histoire, histoires : de l’événement historique au fait divers", 6e édition du printemps des
musées : panneau explicatif à propos de la momie dorée du musée des Beaux-arts de
Dunkerque.
- « Varia Coptica Thebaica », BIFAO 104, Le Caire, 2004, p. 1-64.
- Compte-rendu de Terry Wilfong, Women in Jeme, Bibliotheca Orientalis LXI n° 3-4, 2004, p.
330-337.
- « L’apport historique des découvertes d’Antinoé au costume dit de « cavalier sassanide »,
Riding Costume in Egypt. Origin and Appearance, 2004, p. 37-72.
- Catalogue raisonné du département des Antiquités égyptiennes : Portraits funéraires de R. Cortopassi
l’Egypte romaine, volume I, RMN, 2004
- Tuniques bouclées sur les deux faces », Archeological Textiles Newletters, A.T.N., Manchester,
n° 38, 2004, p. 10-16.
- « Première campagne d’étude des tissus trouvés à Eléphantine par la mission archéologique
allemande », Archeological Newletters, A.T.N., Manchester, n° 39, 2004, p. 22-25.
- « Corrosion patina or voluntary patina ? Contribution of non-destructive analyses to the surface E. Delange
study of copper based archeological objects », Actes du congrès EUROCCOR 2004, (article
collectif).
- « Karomama, divine adoratrice d’Amon : son histoire, sa restauration, l’étude en laboratoire »,
TECHNE 19, 2004, p. 7-16 (article collectif).
- Préambule du catalogue raisonné des stèles d’Horus sur les crocodiles par A. Gasse, “Les M. Etienne
stèles d’Horus dans les collections du Louvre”.
- ABCdaire des Pharaons, Flammarion, 2004. S. Labbé-Toutée

86
- « Etude d’une corbeille de vannerie recouverte de cuir », Actes du 7e Congrès international des C. Lyon-Caen
Etudes coptes à Leyde, Orientalia Lavaniensia analecta n° 133, 2004
- « Une gargoulette copte », Revue du Louvre et des Musées de France, série Etudes, à paraître
- « Voyageurs, missionnaires et consuls dans la région de Tahta (Moyenne Egypte de la C.Meurice
deuxième moitié du XVIIe au début du XXe siècle », Coptic Studies on the Threshold of the new
Millenium, Proceedings of the Seventh Congress of the Coptic Studies, Leuven, 2004.
- « Les joies d’el Gisr : la société artistique de l’isthme de Suez », Annales islamologiques 38,
2004.
- « Jean Clédat et le site de Béda : données nouvelles sur une découverte protodynastique dans
le Sinaï septentrional », BIFAO 104, 2004
- « Corpus de la céramique de Tôd, fouilles 1980-3 et 1990 », Cahiers de la Céramique G. Pierrat-Bonnefois
égyptienne 7, Le Caire 2004, p. 145-210.
- « La chapelle de Ramose n° 55 », collection Les tombes thébaines de la 18 e dynastie, Livet,
Paris, 2004.
- « Deux arcatures en bois de l’époque ottomane au Musée du Louvre », Coptic Studies on the M.H. Rutschowscaya
Threshold of the new Millenium, Proceedings of the Seventh Congress of the Coptic Studies,
Leuven, 2004, p. 1499-1524.
- « Etat des recherches sur l’art copte, 1997-2000 », Coptic Studies on the Threshold of the new
Millenium, Proceedings of the Seventh Congress of the Coptic Studies, Leuven, 2004, p.1121-
1139.
- « Fouilles du monastère copte de Baouit ; Musée du Louvre-IFAO ; Saisons 2002-2003 », La
Revue du Louvre et des Musées de France, 2 avril 2004, p. 27-30.
- « Gargoulette », Acquisitions Paris, Musée du Louvre, département des Antiquités égyptiennes,
La Revue du Louvre et des Musées de France, 2 avril 2004, p. 88.
- Le châle de Sabine, chef d’œuvre de l’art copte, Paris, Fayard Soleb, 2004.
- « L’art copte », Le Monde de l’art, Encyclopedia Universalis France, 2004, p. 229-231.
- Notice « Jouet en forme de cavalier » dans Jeux et jouets dans les musées de l’Ile-de-France,
Paris, 2004, n° 32, p. 82.
- « La mission archéologique du Louvre à Saqqara : à la recherche du tombeau d’Akhethetep », C.Ziegler
Pour la Science, mars 2004, p. 56-62
- « La mission archéologique de Saqqara, campagne 2003, rapport préliminaire, ASAE, 2004, Le
Caire.
- « Du Nil au Grand Canal, un exemple de coopération internationale : les Pharaons », Bulletin of
the Egyptian Museum Cairo, vol. 1, The American University in Cairo Press, 2004.
- Introduction du catalogue "portraits funéraires de l'Egypte romaine, vol. 1", RMN, 2004
- Introduction du catalogue "Les stèles d'Horus sur les crocodiles", RMN, 2004
- « Un Ptah Sokar Osiris au nom de Nesmin », Mélanges en l’honneur du Prof. Fawzia Haykal,
IFAO, Le Caire, 2004.

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines


Publications scientifiques RMN
- Catalogue : Les antiques du musée Napoléon : édition illustrée et commentée des volumes V J.-L. Martinez
et VI de l'inventaire du Louvre de 1810, collection "Notes et documents des musées de
France", 2004, 863 p., index et recherches de l'iconographie par Chr. Piccinelli, transcription
du manuscrit par Marie Montembault.
Ouvrages
- "La tombe du Cardinal par Fransiszek Smuglewicz : de nouveaux dessins retrouvés dans le F. Gaultier
fonds inédit d'Ingres", Bulletin du musée Ingres (sous presse)
- Rédaction d'une notice dans l'ouvrage "Jeux et jouets dans les musées d'Ile-de-France" I. Hasselin
- Participation à l'ouvrage "Sculptures du domaine de Sceaux, par G. Lagardère et G. Rousset- D. Roger
Charny
- V. Arveiller-Dulong et al., "Verreries du Nord-Ouest de la Gaule : Productions et V. Arveiller
importations", in Echanges et commerce du verre dans le monde antique, Acte du collogue
de l'AFAV, éditions Monique Mergoil, 2003, p.147-160
- Version française de deux articles pour la publication du colloque "Peinture et couleur dans J. Becq
le monde grec antique" (en cours)
- Peinture et couleur dans le monde grec antique (en cours) S. Descamps

- Tanagra, actes du colloque (en cours) V. Jeammet


- Publication de la communication pour l'édition du colloque "Peinture et couleur dans le
monde grec antique" (en cours)

87
Ouvrage autour d'une inauguration de salle
- Direction et rédaction de sept chapitres de Les Antiques du Louvre : une histoire du goût J-L Martinez
d'Henri IV à Napoléon 1er, 2004 : "introduction", p.8-9 ; "2. Du Palais-Cardinal au château en
Poitou : les collections Richelieu au Louvre", p. 20-41 ; "3. Les antiques du cardinal Mazarin",
p. 42-57 ; "7. Chefs d'œuvre de la statuaire antique dans les collections royales françaises",
p.88-105 ; "13. Chef d'œuvre de la collection Borghèse au Louvre", p. 150-165 ; "16. Chefs
d'œuvres de la collection Albani au Louvre", p.178-193 ; "Epilogue (XIXe XXe s.) L'exposition
des sculptures antiques au musée du Louvre : histoire d'un malentendu", p.194-215. Les L. Laugier
chapitres 8, 9, 10, 14, pp.109-135, 166-173 ont été rédigés par L. Laugier, ainsi que Chr. Piccinelli
l'établissement de l'index et les chapitres 1 et 4 par Chr. Piccinelli, p. 13-20 et 59-55.
Actes de colloques et de conférences
- V. Arveiller-Dulong et al., "Verreries du Nord-Ouest de la Gaule : Productions et V. Arveiller
importations", in Echanges et commerce du verre dans le monde antique, Acte du collogue
de l'AFAV, éditions Monique Mergoil, 2003, p.147-160
- Version française de deux articles pour la publication du colloque "Peinture et couleur dans J. Becq
le monde grec antique" (en cours)
- Peinture et couleur dans le monde grec antique (en cours) S. Descamps

- Tanagra, actes du colloque (en cours) V. Jeammet


- Publication de la communication pour l'édition du colloque "Peinture et couleur dans le
monde grec antique" (en cours)
Articles
- "L'armure de gladiateur de la collection Pourtalès conservée au Louvre", Revue du Louvre, C. Bastien
n°4 octobre 2004
- Le programme Histoire de la connaissance des vases grecs à l'INHA, Nouvelles de l'INHA, M. Denoyelle
n°19, novembre 2004, p.10-11
- En collaboration avec N. Balcar, B. Bourgeois, C. Merlin : "Les vases grecs de Gustave
Moreau, Etude et restauration ", Revue du Louvre, 5, 2004, p.35-46
- "Polychromie des bronzes grecs et romains" dans "Actes de la journée d'étude • • Matières et S. Descamps
couleur• , Nanterre-ENS, octobre 2002, Collection d'Etudes anciennes des Presses de l'ENS
(à paraître)
- "L'encrier de Vaison-la-Romaine et la patine volontaire des bronzes antiques", Monuments
Piot (à paraître)
- "La Victoire de Samothrace : étude technique de la statue", Monuments Piot, 83, 2004, M Hamiaux
p.61-129, fig. 1-111
- "Récolement des marbres envoyés par Vattier de Bourville en 1852", Journal des Savants,
2004, p.124-126
- "A Point-Based Approach for Capture, Display and Illustration of Very Complex J.-L. Martinez
Archeological Artefacts" in VAST, 2004 (à paraître)
Article autour d'une inauguration de salle
- "Le nouvel aménagement de la salle du Manège du Louvre : collectionner les antiques en J-L Martinez
France et en Italie aux XVIIe et XVIIIe siècles", Revue du Louvre, 2004, p.21-24
Comptes-rendus
- Compte-rendu de V. Norskov, Greek Vases in New Contexts Collecting and Trading M. Denoyelle
of Greek Vases, An Aspect of the Modern reception of Antiquity, Revue Archéologique,
2004, 1, p.103-105

Département des Antiquités orientales


Ouvrages
Rédaction de l’ouvrage L’Orient ancien et la Bible en collaboration avec Jacques Briend A. Caubet / P. Pouyssegur
aux éditions Bayard.
Articles et notes
- « Tello. Histoire du site, histoire des fouilles », Iraq prima e dopo la guerra. I siti B. André-Salvini
archeologici, (Actes du Colloque de Bruxelles, Académie Royale de Belgique, 4-5 décembre
2003), Rome, 2004, p.57-64.
- “Textes lexicographiques de Ras Shamra-Ugarit (campagnes 1986-1992)”, SMEA, XLVI/2,
2004
- «Acquisition. Elément de char ou de harnachement assyrien, inscrit », La Revue des Musées
de France, Revue du Louvre, 2004/3, p. 87.
- «Acquisition.Vase de pierre fragmentaire portant le nom d’un roi sumérien d’Adab, voué pour
la vie de Meskigala », La Revue des Musées de France, Revue du Louvre, 2004/4, p. 88.

88
- « Une loi claire, comprise par tous : "le Code de Hammurabi" », Chambre et Sénat n°42, mai B. André-Salvini
2004, p. 61-63.
- «Cône de fondation », Bulletin de la Société des Amis du Louvre, Juin 2004, p. 4.
- « La littérature lexicale », dans Y. Calvet et G. Galliano (éds.), catalogue de l’exposition « Le
royaume d’Ougarit. Aux origines de l’alphabet », (musée des Beaux-Arts, de Lyon octobre
2004 – Janvier 2005), musée des Beaux-Arts de Lyon et Somogy, Lyon/Paris, 2004, p. 91.
- « Lettre d’El-Amarna : message du pharaon Aménophis IV au prince Intaruda
d’Akshapa… », notice dans C. Ziegler (éd.)
- Etudes : A propos d’un don récent de la Société des Amis du Louvre, les « Princesses » de A. Benoit
Bactriane, La Revue des Musées de France. Revue du Louvre, 4, oct., pp. 27-35
- Acquisitions, « Vase tronconique à décor de Maître des animaux maîtrisant des serpents »,
n°2, « Dague à poignée en forme de dragon-serpent à oreilles », n° 3, « Flacon en forme de
statuette fémnine », n° 4, « Trompette à bulbe décorée de têtes humaines », n° 5, La Revue
des Musées de France. Revue du Louvre, 5, décembre, pp. 88-90.
- « Les « princesses » de Bactriane », Arts § Cultures, 2005, pp. 36-45
- Trois articles pour l’exposition Bochum, Kesley Museum of Archaeology, université du
Michigan (Margaret Cool-Root)
- Articles « Susa », pp. 178-193 et « Ein zylindrisches Doppelfäss mit Korbgeflecht und
Hausdekor », pp. 290-291 (versions allemande et anglaise) pour l’e’xposition Persiens Antike
Pracht , Deutsches Bergbau Museum à Bochum, du 28 novembre 2004 au 29 mai 2005
« Acquisition. Statuette d’orant sumérien », La Revue du Louvre 3, 2004, pp. 87-88 A. Caubet
« Archéologie et présence française au Moyen-Orient », Revue des Deux-Mondes, Février N. Chevalier
2004, p. 105-111.
« La recherche archéologique française au Levant », Une aventure archéologique – Antoine
Poidebard, photographe et aviateur, Exposition au musée de l’Arles et de la Provence antiques,
juillet-novembre 2004, p. 219-228.
« Peut-on parler d’une archéologie française dans l’Empire ottoman à la veille de la Première
Guerre mondiale ? », in Véronique Krings et Isabelle Tassignon éd., Archéologie dans
l’Empire ottoman autour de 1900 : entre politique, économie et science, Bruxelles – Rome,
Institut Historique Belge de Rome, 2004, p. 153-164.
Notices d’acquisitions, Revue du Louvre 2 – avril 2004 – pp 89-90 F. Demange
5- autel en bronze sud arabique
6- autel en bronze sud arabique
7- coupe en argent partiellement doré portant une inscription sud arabique
Revue du Louvre: 4 -octobre 2004 pp86-87
1- Figurine de femme nue, époque de Halaf, p.86.
2- Plaquette estampée représentant la "déesse à la chape", p.86
3- Plaquette estampée représentant un porteur de chevreau, p. 86
4- Plaquette estampée représentant une scène de culte , p. 87
5 -Coupe sassanide en argent doré , p.87
Notices catalogue Nouvelles Acquisitions ; (à paraître)
" Le banquet en barque" bas-relief votif sumérien
Passe-guide sumérien
"Masque" , élément d'une statue composite sumérienne
deux sceaux-cylindres assyriens: dieu monté sur un dragon cornu - scène de culte
sceau-cylindre de Matrunna, fille du roi Aplahanda de Karkemish
Sceau-cylindre syro-hittite
Taureau et capridé, arabie du sud
Notices Cimaises - Avril 2004
Relief sumérien avec scène de banquet (AO31015)
Masque d'homme (AO21550)
Passe-guides sumérien en bronze ( AO 31534)
Stèle de Tello (sb3)
Stèle de victoire (AO2678)
Sceau-cylindre d'Ibni-Sharrum, scribe du roi Sharkali-Sharri (AO22303)
Lion en bronze de mari (AO19824)
Statue d'un prince d'Eshnunna (Sb61)
Figurine de femme assise (AO26090)
Scène de chasse en char dit relief de Malatya ( AM255)
Rhython partho-sassanide en céramique glacurée (AO31560)
Stèle du chamelier Iglum (AO 1029)
Statuette de taureau en bronze (Arabie du Sud) (AO31570)
Statuette d'ibex (Arabie du Sud) (AO31571)
- « Acquisition. Lot de briques à glaçure d’Iran du nord-ouest ». Revue du Louvre, E. Fontan
- « Céramiques. Palestine, IIIème millénaire » ». Revue du Louvre,
- « Les Farah : une famille du Liban qui a enrichi le musée du Louvre », pp 50-55
- « Les Durighello : une famille du Liban qui a enrichi le musée du Louvre », pp 188-201
- « La frise du transport du bois, décor du palais de Sargon II à Khorsabad », pp 456-463
in Decade, C. Doumet-Serhal, éd.

89
- « Visions d’Orient d’après les archives photographiques : un demi siècle d’exploration M.-J. Castor – A. Duclos –
archéologique l900-l950 », Orient Express, Notes et nouvelles d’archéologie orientale, 2004- N. Herbin
1 avril, pp. 19-20
Actes de colloques et de conférences
Cycle L’œuvre en scène, 30 avril : « Autour du Code de Hammurabi » (B. André-Salvini)
Cycle L’actualité de la recherche archéologique
- 9 conférences saison 2002-2003 (organisation scientifique : A. Caubet) - 18 avril : « Un siècle d’aventure archéologique
au Moyen-Orient : la politique de la France 1842-1947» (N. Chevalier)
Cycle musée-musées
Introduction à la conférence de B. Amadei : « La restauration de la peinture de Doura Europos (A. Caubet) - 16 avril,
« La nouvelle salle du Code de Hammurabi », présentation du projet muséographique (F. Demange et
Cl. Dussart pour l’agence d’architecture J.-M. Wilmotte)
- Conférence en hommage à J.-L. de Cénival, 4 juin : La passion du musée - Communication « Témoignage » (A. Caubet)
Table ronde Le musée de Bagdad aujourd’hui, 15 mai (organisation scientifique A. Caubet) : Communication «Présentation
des collections du musée de Bagdad » (B. André-Salvini)
Projets de publications
CDrom des « Nouvelles acquisitions 1989-2004 » N. Chevalier

Département des Arts de l'Islam


Publications scientifiques RMN
Estampilles, dénéraux, poids forts et autres disques en verre. Département des arts de l’Islam, S. Noujaim – Le Garrec
catalogue, RMN, 2004
Ouvrages
L'Art du livre dans l'Inde des sultanats, Presses Universitaires de Paris-Sorbonne et CNRS E. Brac de la Perrière
éditions, (à paraître)
Catalogue raisonné des terres cuites de Suse, niveaux islamiques (à paraître) G. Joël
Catalogue raisonné des terres cuites de Suse, niveaux islamiques (à paraître) A. Péli, G. Joêl,
S. Makariou
André du Ryer and Oriental Studies in Seventeenth-Century France, en collaboration avec F. Richard
Alastair Hamilton, Londres, The Arcadian Library-Oxford University Press, 2004, 192p, ill.
Actes des colloques et des conférences

- « Savary de Brèves et ses manuscrits », Journées Fronton du Duc, Paris, Centre Sèvres, F. Richard
2004, p. 54-58.
- « La découverte de l'Iran par les Français au XVIIe siècle » Colloque de St. Petersbourg,
Musée de l'Hermitage, à l'occasion de l'ouverture de l'exposition « La formation des collections
iraniennes de l'Hermitage » (à paraître)
- « L’ivoirerie de la péninsule ibérique au XIe-XIIe siècle : entre Andalus et Hispania », Les S. Makariou
cahiers de Saint-Michel de Cuxa, XXXV, Chrétiens et musulmans autour de 1100, 2004, p. 71-
81.
- « A new group of Spanish ivory penboxes ? », David Sammlung Copenhague, 2004 ( à
paraître dans Journal of the David Collection II )
- « Le jeu d’échecs, une pratique de l’aristocratie entre Islam et Chrétienté du IXe au XIIIe
siècles », Journées Romanes de Saint-Michel de Cuxa, juillet 2004 (à paraître dans « Cahiers
de Saint-Michel de Cuxa »)
Articles et notes du personnel scientifique
- « Bihârî et naskhî-dîwânî : remarques sur deux calligraphies de l'Inde des sultanats » (ouvrage E. Brac de la Perrière
collectif sous la direction de H. Touati), numéro spécial de Studia Islamica)
- « M. Lamei, La Poétique de la peinture en Iran, 2001 », pour le Bulletin critique des Annales
islamologiques, n°20, 2004
- « Etude d’une scénographie poétique : l’œuvre d’Ibn al-Jayyâb à la tour de la S. Makariou
Captive (Alhambra) », Studia Islamica, 2004
- « Refus et puissance de l’image en Islam : analyse de quelques cas », (avec G. Martinez-
Gros), Presses universitaires de Vincennes, (à paraître)
- « Arabes versus Persans : génie des peuples et histoires des arts de l’Islam », Champs
Freudiens (à paraître)
- « Anna Caiozzo. Images du Ciel d’Orient au Moyen-Age », Bulletin critique des annales
islamologiques, n°20, 2004

90
- Notices des nouvelles acquisitions, Revue du Louvre et des musées de France, 2004 S. Makariou
- Préface au catalogue de S. Noujaim – Le Garrec, Estampilles, dénéraux, poids forts et
autres disques en verre. Département des arts de l’Islam, catalogue, RMN, 2004
- Auteur associé à la rédaction du dictionnaire de l’Orientalisme français (IISMM/EHESS)
"La céramique à décor de lustre métallique dans les collections du Musée du Louvre", La D. Miroudot
Revue de la Céramique et du Verre, n° 139, novembre/décembre 2004.

« Autour de la naissance du nasta'liq en Perse : les écritures de chancellerie et le F. Richard


foisonnement des styles durant les années 1350-1400 ", Actes du colloque de codicologie de
Bologne (octobre 2000) edited by F. Déroche and F. Richard » in Manuscripta Orientalia -
International Journal for Oriental Manuscript Research (St Petersburg), vol. 9 n°3 (september
2003), p. 8-15.

Département des Arts graphiques


Les publications scientifiques ont été nombreuses et ont mis à contribution conservateurs et chercheurs du département A
cela s’ajoutent les publications de la série Notes et documents et, tout récemment, celles de la toute nouvelle collection du
Cabinet des Dessins (éd. Cinq Continents). Un catalogue raisonné des pastels est actuellement en préparation. A la fin de
l’année 2004, un volume d’inventaire était sous presse (Dessins Toscans XVIIe et XVIIIe) et un volume de Notes et
Documents en cours d’élaboration (La collection Philippe de Chennevières), ainsi que le premier volume d’une nouvelle série
portant sur l’édition critique des documents relatifs à l’histoire du fonds (Volume I – La collection Jabach).
Ces publications sont le fruit des recherches conduites au sein du département, en utilisant ses ressources documentaires. Le
reversement des données relatives aux publications dans l’inventaire informatisé est indispensable à la bonne tenue de celui
ci. Au cours de l’été 2004 un projet de publication des carnets de dessins et d’autographes du département nous a été soumis
par deux chercheurs universitaires. C’est une perspective qu’il pourrait être intéressant de suivre. Enfin, mentionnons, dans
les projets actuellement conduits, la réédition du volume de Frits Lugt sur les Marques de collections, de dessins et
d’estampes, en collaboration avec la Fondation Custodia et le RKD de La Haye.

Publications scientifiques RMN et autres éditeurs


L'atelier du dessin italien à la Renaissance. Variante et variation. Editions du CNRS. L. Boubli
Catalogue des dessins de Ludovico, Agostino et Annibale Carracci au Musée du Louvre. C. Loisel Théret
Inventaire des dessins italiens du Musée du Louvre, RMN, Paris.
Catalogue des pastels et dessins rehaussés aux pastels de Maurice-Quentin Delatour conservés J.-F. Méjanès
au département des Arts graphiques du Musée du Louvre, Edition Artlys.
De Poudre et de Papier (ouvrage sur les pastels des collections publiques françaises, musées
de Paris et musées de région : Picardie et Nord Pas-de-Calais), Editions Artlys.
Notices, articles et notes du personnel scientifique
Informatiser les inventaires des grandes collections de dessins : l’exemple du Louvre », Revue de B. Donon et M. Gardon
l’Art, numéro spécial, mars, Le Dessin.
Choix et circulations des feuilles dans les ateliers d’artistes dans le Catalogue des dessins de A. de La Chapelle
Ludovico, Agostino et Annibale Carracci au Musée du Louvre. Inventaire des dessins italiens du
Musée du Louvre, RMN, Paris.
« Trois dessins de Benvenuto Cellini », Revue de l’Art, n° 1, p. 101-105. D. Cordellier
« Le décor intérieur de la Petite Galerie sous Henri IV : « la plus magnifique chose que l’on ait
faite depuis que la terre est créée », dans La Galerie d’Apollon, sous la direction de Geneviève
Bresc-Bautier, Paris (sous presse).
« Primatice, un maître de la maniera », Dossier de l’Art, n° 112, p. 3-10.
« Primatice et le Château d’Anet », Dossier de l’Art, n° 112, p. 11.
« Entretien avec Dominique Cordellier ». Vasari, Vie de Primatice », Traduction par D. Cordellier.
Art Absolument Primatice, Maître de Fontainebleau, numéro spécial, automne.
Le petit journal des grandes expositions : Primatice, maître de Fontainebleau, RMN, Paris. D. Cordellier,
Ch. Accornero, L. Aldovini,
J. Ballart, J. Graul et
R. Zanandrea.
Rédaction, pour l’Inventaire informatisé du département, de 65 notices concernant les dessins V. Forcione
originaux de Léonard de Vinci et les dessins d’après et Ecole de Léonard, conservés au Cabinet
des Dessins et de 60 notices pour l’Album Mariette, d’après Léonard de Vinci.
Rédaction de notices pour des dessins de Léonard de Vinci, Michel-Ange, Bronzino, Watteau, L. Frank
Ingres, destinées au numéro spécial de la revue japonaise Taiyo consacré au Musée du Louvre.

91
Relectures des textes et normalisation de l’Inventaire général des dessins italiens du Musée du V. Goarin et C. Scheck
Louvre, Ludovico, Agostino, Annibale Carracci.
Vérification des techniques et des historiques des dessins, contrôle et relectures des notices de
l’Inventaire général des dessins italiens du Musée du Louvre : Dessins toscans, XVI e-XVIII e
siècles, Tome 2, 1620-1800.
Vers une nouvelle édition du Lugt dans la Revue de l’Art. L. Lhinares
Dessins de Marcello Venusti, Jan Soens, Lavinia Fontana, Giulio Morina, Francesco Borgani, C. Loisel Théret
pour la Revue de l’Art, n°143, p.107-114.
Participation au catalogue La renaissance en Croatie, Ecouen-Zagreb.
Article « Les Pastels de Maurice-Quentin Delatour du Musée du Louvre ». Numéro spécial de J.-F. Méjanès
l’Objet d’Art, L’Estampille.
Choix des œuvres et notices pour le catalogue La nature l’a fait peintre : Pierre Henri de
Valenciennes, Toulouse, Musée Paul Dupuy.
Notices pour les nouvelles acquisitions, dans La Revue des Musées de France. Revue du
Louvre
Livraison spéciale de La Revue de l’Art consacrée au dessin. A. Mérot, L.-A. Prat,
R. Recht, F. Viatte
La Société des Amis du Louvre. Jacopo di Giovanni Francesco, dit Jacone. Etudes de deux C. Monbeig-Goguel
figures drapées avec un putto et de vases (don de Juan de Beistegui).
Bibliographie des dessins italiens. Catalogues de fonds. 1999-2003, in Revue de l’Art, n° 143,
p. 85-87 (numéro spécial sur le Dessin).
In the Light of Apollo. Italian Renaissance and Greece, Athènes, National Gallery, sous la
direction de M. Gregori, «Francesco Salviati ».
Pour Pandolfo Reschi dessinateur chez Pierre-Jean Mariette, Arte, collezionismo,
conservazione. Scritti in Pour une histoire du dessin florentin de paysage au seizième siècle, in
Sztuka i kultura 5/2004, Pejtzaż-Narodziny Gatunku 1400-1600, Toruň.
Pour une histoire du dessin florentin de paysage au seizième siècle, in Sztuka i kultura 5/2004,
Pejtzaż-Narodziny Gatunku 1400-1600, Toruň.
Attualità della ricerca su Francesco Salviati, dieci anni dopo la monografia di Luisa Mortari, Per
la storia dell’arte in Italia e in Europa. Studi in onore di Luisa Mortari, Rome, p. 203-211.
"Une vue inédite du château de Ferney par Jean Hoüel", Bulletin de la Société des Etudes M. Pinault-Sørensen
Voltairiennes (sous presse).
Chappe d’Auteroche, Voyage en Sibérie fait par ordre du roi en 1761, I, "Introduction et
apparat critique" par Michel Mervaud, "Le Prince et les dessinateurs et graveurs du Voyage
en Sibérie", ouvrage publié avec le concours du Centre national du livre, Oxford, Voltaire
Foundation, Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, p. 123-227.
"L'expansion de l'art français en Russie au XVIIIe siècle : Etienne-Maurice Falconet et la
statue de Pierre le Grand", L'influence française en Russie au XVIIIe siècle, publié sous la
direction de J.-P. Poussou, A. Mézin, Y. Perret-Gentil, Paris, Presses de la Sorbonne, p. 111-
130.
"Impressions de voyages d'artistes français en Russie au XVIIIe siècle", p. 393-407.
"Grimm, amateur d'art, amateur d’art et courtier", La culture française et les archives russes.
Une image de l’Europe au XVIIIe siècle, Etudes réunies par Georges Dulac avec le concours
de D. Taurisson, de M. Piha et de M. Reverseau, préface de G. Dulac, S. Karp, J. Schlobach
et P. Zaborov, Ferney-Voltaire, Centre International d’Etude du XVIIIe siècle, p. 99-131.
Notices « Fossier, Louis-Denis », SAUR, Band 43, p. 23-27 ; « Fournier, Pierre-Simon », ibid,
p. 138-140.
"Genèse des planches de l'Encyclopédie", La Philosophie en images : le projet des Lumières
à travers les planches de l'Encyclopédie, dossier établi par S. Albertan-Coppola, Les
Valenciennes, n°34 : Presses Universitaires de Valenciennes (sous presse).
"Premiers regards sur les planches de l'Encyclopédie d'Yverdon : rapprochements et
différences avec l'Encyclopédie de Paris", L’Encyclopédie d’Yverdon et sa résonnance
européenne, contextes-contenus-continuités, Recueil de travaux édité par J. Candaux, A.
Cernuschi, C. Donato, J. Häseler, Collection Travaux sur la Suisse des Lumières / 6,
Genève : Slatkine (sous presse).
"Entre Dessin, Littérature et Sciences", Comment Etre dix huitièmiste, volume publié par les
soins de C. Blum (à paraître).
"Un saint de la curiosité ?" dans cat. exp. Au coeur de l'impressionisme, la famille Rouart, Paris, L.-A. Prat
Musée de la Vie Romantique.

92
Douze dessins inédits de Guillaume Guillon, dit Lethière (1760-1832), feuillet pour la A. Sérullaz
présentation des dessins dans la Salle d’actualité du département des Arts graphiques.
Jacques-Louis David. Bonaparte debout, avec des chevaux et des cavaliers derrière lui. La
Revue des Musées de France. Revue du Louvre, 3 juin.
« L’Album des Pyrénées d’Eugène Delacroix. Un « trésor national » pour le département des
Arts graphiques du Musée du Louvre », dans La Revue des Musées de France. Revue du
Louvre, avril.
« Eugène Delacroix. Apollon vainqueur du serpent Python » dans la Galerie d’Apollon au Palais
du Louvre, un ouvrage collectif, sous la direction de G. Bresc-Gautier, Paris, Gallimard.
« …Ser absolutamente moderno », Malecon 2000, Guayaquil Equateur. P. Torres Guardiola
Rédaction de notices pour le catalogue de l’exposition Napoléon, Le Sacre au musée Fesch
d’Ajaccio (2004).
Quelques lignes sur la couleur de l’estampe, éditions LTT, Paris.
Grabar, por Miquel Barceló, Corsocio Cultural, Goya/ Fuendetodos, Espagne.
Torres Guardiola (P.), Du document au chef-d’œuvre, un conflit d’intention ? Actes Sud,
Château de Versailles.

Département des Objets d’art


Actes des colloques et des conférences
"Etude sur quelques marchands de curiosités parisiens à travers les achats du Garde-meuble A. Dion-Tenenbaum
sous la monarchie de Juillet ", dans colloque "Collections et marché de l’art en France, 1789-
1848", INHA, 4-6 décembre 2003, à paraître.
Suivi éditorial des actes du colloque, l’ornement en France au XVIIe siècle, à paraître au E. Coquery
printemps 2005, en relation avec F. Douar et M. Hayot.
- "Art français et art byzantin au XIIIe siècle", Constantinopolis capta, Venise, Institut historique J. Durand
allemand, 3-8 mai.
- "La Sainte Couronne de Paris", Memoria Christi, Andria (Italie), 26-28 novembre.
"Joyaux d’or émaillés : quelques réflexions à propos du thème de la Vierge à l’Enfant" dans E. Delahaye
Smalti en ronde-bosse fra Italia e Europa, Actes du colloque organisé par la Scuola normale
superiore di Pisa et l’Université de Gênes, 19-20 mai 2000, Pise, 2004, p. 71-78.
Articles et notes du personnel scientifique
- "Du château d’Anet au musée des Beaux-arts de Chartres, les douze plaques émaillées des S. Baratte
apôtres", dans Dossier de l’art, n° 112, Primatice, l’exposition du Louvre, p. 80-85.
- "La baronne, le triptyque et le conservateur ", dans Objets d’art, mélanges en l’honneur de
Daniel Alcouffe, ouvrage publié sous la direction du département des Objets d’art du musée du
Louvre, Dijon, 2004, p. 84-89.
- " La découverte du berceau de Moïse ", dans Revue des musées de France, revue du Louvre,
2004-4, p. 53-56.
- " Léonard Limosin ", dans Ministère de la Culture et de la Communication, Direction des
archives de France, Délégation aux célébrations nationales, Paris, 2004, p. 116-117.
- "De la datation des émaux peints de Limoges pendant le règne de Louis XIII ", dans Neue
Forschnungen zum Maleremail aus Limoges, New research on Limoges painted enamels,
internationales Kolloquium, Braunsschweig, 18-20 april 2002, Herzog Anton Ulrich-Museum
Braunschweig Kunstmuuseum des Landes Niedersachsen, Braunschweig, 2004,p. 32-35.
- "Zu einigen Limoges-Arbeiten im Grünen Gewolbe", dans Dresdener Kunstblätter, 4-2004, p.
274-277.
«L’art parisien vers 1400 : l’éclat nouveau de l’orfèvrerie», Dossier de l’Art, 2004, p. 26-39. E. Delahaye
- « Les émaux sur ronde-bosse d’or. Joyaux de l’orfèvrerie parisienne », L’Objet d’art-
L’Estampille, avril 2004, p. 44-51.
- Objets d’art. Mélanges en l’honneur de Daniel Alcouffe, Dijon, 2004 (coordination et article :
"Emaux sur or du début du XVe siècle".
- Die Krone des Heiligen Ludwig von Frankreich. Die Geschichte einer Reliquie in Moritzburg,
Moritzburg, 2004 ("Das Kronenreliquiar des Dominikanerklosters von Lüttich", p. 26-33).

93
- "Le Musée du Louvre s’enrichit de la parure d’émeraude et de diamants de Marie-Louise", A. Dion-Tenebaum
Revue des Musées de France / Revue du Louvre, 2004-4, p. 17-18.
-"Nouvelle présentation du surtout en biscuit de l’Empereur", Revue des Musées de France /
Revue du Louvre, n°5, décembre 2004, p. 34.
- "Une aiguière de Wagner commandée par le duc de Luynes", dans Objets d’art, Mélanges en
l’honneur de Daniel Alcouffe, éditions Faton, octobre 2004, p. 336-347.
- "La renaissance de l’émail sous la monarchie de Juillet", dans Art et artistes au XIXe siècle,
études réunies par Jean-Michel Leniaud, Bibliothèque de l’Ecole des Chartes, à paraître. -
Participation au dictionnaire biographique Allgemeine Künstlerlexicon, Leipzig : Fossin et
François-Désiré Froment-Meurice.
- L'Objet d'art de la saison n°30, Manufacture de Sèvres, surtout du service particulier de
l'Empereur, décembre 2004
- Réédition des Exuviae sacrae Constantinopolitanae du comte P. Riant, Paris, Comité des J. Durand
travaux historiques et scientifiques, 2 vols., 2004 et rédaction de la préface : "Le comte Paul
Riant et les Exuviae sacrae Constantinopolitanae", ibid., p. 7-43.
- "Le calice offert en 1411 par Charles VI au monastère de Sainte-Catherine du Sinaï", dans
Objets d’art, Mélanges en l’honneur de Daniel Alcouffe, Dijon, 2004, p. 56-65
- "Le reliquaire de la Vraie Croix du Mont Saint-Michel", Mélanges Yves Christe, Poitiers, Centre
de Civilisation médiévale, sous presse.
- "La relique impériale de la Vraie Croix d’après le Typicon de Sainte-Sophie et la relique de la
Vraie Croix du trésor de Notre-Dame de Paris", dans Byzance et les reliques du Christ, éd. J.
Durand et B. Flusin, Paris, Centre de recherche d’histoire et civilisation de Byzance,
Monographies 17, 2004, p. 91-105.
- " Une proposition pour Francesco Terilli. Le Christ aux outrages en ivoire du musée du Ph. Malgouyres
Louvre", Objets d’art. Mélanges en l’honneur de Daniel Alcouffe, Paris, 2004, p. 102-109.
-" La bienheureuse Ludovica Albertoni de Gianlorenzo Bernini (1598-1680) : esquisses,
modèles et copies ", Bulletin des musées de Dijon, n°8, 2002 (2004), p. 23-30
- "La princesse et le sculpteur : Elisa Bonaparte et Lorenzo Bartolini", Cahiers du château et
des musées de Blois, n° 35, décembre 2004, p. 22-35.
- "Le Crucifiement de saint Pierre, une esquisse de Jacques Bergé au Louvre pour la
corporation des poissonniers de Bruxelles ", Revue du Louvre, 5, décembre 2004, p. 73-76.
- Notices parues dans la rubrique des nouvelles acquisitions de la Revue du Louvre : Avril M.-L. de Rochebrune
2004, n° 2
- N° 26, Suite de quatre compotiers, manufacture dite de la Reine, rue Thiroux, vers 1780-1785,
p. 95.
- N° 27, Pot à fard, manufacture dite de la Reine, rue Thiroux, vers 1785, p. 95.
- “A propos des suites de Palissy”, Techné, Automne 2004.
- L'Objet d'art de la saison n°29, Retable en verre filé, octobre 2004

Département des Peintures


- « La Tentation du Christ d’Ary Scheffer », Technè , 2004 S. Allard

- Rédaction de 26 notices pour le catalogue Chefs-d’œuvre du musée des Beaux-Arts d’Angers G. Faroult
(du XIVe au XXIe siècle), Angers-Paris, 2004 (tableaux de Philippe de Champaigne, Jean-
Baptiste Chardin, Michel II Corneille, Antoine Coypel, Alexis Grimou, Lacroix de Marseille,
Nicolas Lancret, Auger Lucas, Jean-Baptiste Leprince, Nicolas Mignard, Jean-Baptiste Pater,
Jean-Jacques Prévost, Nicolas Vleughels, Jean-Antoine Watteau).
- "De l'Hôtel de Livois au logis Barrault : histoire de l'entrée partielle de la collection Livois au
musée des Beaux-Arts d'Angers", dans Archives d'Anjou. Mélanges d'histoire et d'archéologie
angevines. N° 8 - 2004, p. 115-139.

- Un faux Balthasar Denner, Tête de vieille femme au bonnet, ou le Louvre trompé par un E. Foucart-Walter
faussaire en 1837 », Tableau du mois n° 116, 1er décembre 2004-3 janvier 2005.
- « Alexandre Calame, Route du Grimsel, canton de Berne », La revue des musées de France.
Revue du Louvre, 2004, n° 5 (décembre), p. 98 (« Acquisitions »).
- L’Inventaire après décès de Pierre Narcisse Guérin, Archives de l’Art français, tome XXXVII,
176 pages, 2004 (Édition annotée du document inédit, en collaboration avec Josette Bottineau).
- Directeur de la publication du Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art français. Relecture et
corrections des articles, adaptation dans le cas de traductions ou d'articles écrits directement en
français par des auteurs étrangers, suivi éditorial (mise en page, corrections des auteurs…)

94
- « La peinture vénitienne de 1540 à 1560 dans les collections du Louvre », dans Bellini a J. Habert
Veronese. Temi di arte veneta, Istituto Veneto di Scienze, Lettere ed Arti. Studi di arte veneta 6,
Venise, 2004 (G. Toscano, F. Valcanover éd.), p. 559-587 .
- « La peinture vénitienne du XVIe siècle dans les collections royales, de François Ier à Louis
XIV ", dans Venise en France. La fortune de la peinture vénitienne. Des collections royales
jusqu’au XIXe siècle. Actes de la journée d’étude Paris-Venise. Ecole du Louvre et Istituto
Veneto di Scienze, Lettere ed Arti. Ecole du Louvre. 5 février 2002, Rencontres de l’Ecole du
Louvre, Paris, 2004 (G. Toscano éd.), p. 15-38.

- "Les visages de l'Albane", Studi sul Barocco romano. Scritti in onore di Maurizio Fagiolo S. Loire
dell'Arco, Rome, 2004, pp. 119-132.
- "Les acquisitions de peinture vénitienne par les musées français au XIXe siècle et au début du
XXe siècle (1798-1940)", Gennaro Toscano (éd.), Venise en France. La fortune de la peinture
vénitienne. Des collections royales jusqu'au XIXe siècle (Actes de la journée d'étude Paris-
Venise. Ecole du Louvre, 5 février 2002), Paris, 2004, pp. 165-192.
- "L'appartement d'été d'Anne d'Autriche", Geneviève Bresc-Bautier (éd.), La galerie d'Apollon
au palais du Louvre, Paris, Gallimard, 2004, pp. 39-41, 310.
- Le jeune violoniste ou La douleur d'Aminte de Bartolomeo Cavarozzi. Un sujet musical inspiré
par le Tasse (Le tableau du mois, n° 108, mars 2004), feuillet non paginé.
- "Les deux tableaux d'Orazio Gentileschi conservés au Louvre. Etude de la technique d'origine
et contribution à l'histoire des deux œuvres" (en collaboration avec Elisabeth Martin, Elisabeth
Ravaud et Jean-Paul Rioux), Techne, n° 19, 2004, pp. 47-54.
- "Avant-propos", Mylène Allano, La collection des peintures italiennes du musée des Beaux-
Arts de Rennes, Paris, 2004, pp. 15-18.
- Notices dans Patrick Le Nouëne (éd.), Chefs-d'oeuvre du musée des Beaux-Arts d'Angers (du
XIVe au XXIe siècle), Paris, 2004, pp. 48-49, 56-57, 92-93, 130-131, 142-143.

- « Vers un projet de restauration des peintures » (en collaboration avec Nathalie Volle), dans V. Pomarède
La galerie d’Apollon au palais du Louvre, sous la direction de Geneviève Bresc-Bautier, Paris,
2004, p. 250-252.
- « Un ouvrage très important qui sera placé dans le plus bel endroit du monde. Apollon
vainqueur du serpent Python d’Eugène Delacroix », dans Connaissances des Arts, hors série,
2004.
- « Lyon, patrimoine de l’humanité », dans Lyon rive droite rive gauche, Lyon, 2004, p. 7-11.

- L’héritage de Turner, dans Dossier de l’Art, Turner Whistler, Monet, p.18-27., 2004 O. Meslay
- Turner. L’incendie de la peinture, Découvertes Gallimard, n°459, Paris, 2004
- « Terre de primats » VMF, Vieilles Maisons Françaises, n°202, p. 48-52
- « Sauver l’Isle-de-Noé » VMF, Vieilles Maisons Françaises, n°202, p. 42-43 (sous le
pseudonyme de Robert Mesmarmes)
- « Don de Luke Herrmann » VMF, Vieilles Maisons Françaises, n°201, p. 8
- « Plaidoyer pour les persiennes » VMF, Vieilles Maisons Françaises, n°201, p. 12-15
- « Portrait de deux amis » de Benjamin Vandergucht, Un tableau exposé à la Royal Academy
et la redécouverte de son auteur Le tableau du mois n°106, Paris, musée du Louvre, janvier
2004.

Biographie de Louis-Jean-François Lagrenée dans l’ouvrage des Célébrations nationales 2005, M.-C. Sahut
Paris, Direction des Archives de France, 2004

Marie-France Cocheteux, Jean Naudin, Francine Robinson, Gérard et Anne de Wallens (textes A. de Wallens
réunis par), Actes de la deuxième conférence européenne des régisseurs d’œuvres d’art. Paris.
Galeries Nationales du Grand Palais. 14 et 15 novembre 2000, La Celle Saint-Cloud, 2002,
256p, dans Revue des archéologues, historiens d’art et musicologues de Louvain. t. I (2003),
Louvain-la-Neuve, 2004, p. 151.

95
Département des Sculptures
Articles et notes du personnel scientifique

« Della Robbia : de la difficulté des choix d’intervention », Techne, n° 20, 2004. M. Bormand
-"Une Vierge à l’Enfant lorraine retrouve sa polychromie originale ", Technè, n¡ 19, 2004 (en G Bresc-Bautier
collaboration avec Dominique Faunières, Agnès le Boudec, Sandrine Pagès-Camagna, Christine
Lancestremère), pp. 68-75.
- " Jean-René Gaborit, le département des Sculptures du musée du Louvre et le C2RMF ",
Technè, n° 20, 2004, pp. 5-7.
- La Galerie d’Apollon au palais du Louvre, Paris, Gallimard, musée du Louvren 2004, 352 p.,
direction de l’ouvrage, chapitres " Les stucs de la galerie d’Apollon. Quatre sculpteurs, quatre
tempéraments "; " Duban et ses collaborateurs : Séchan, Guichard, Muller, Arbant et les autres ",
- " La restauration des sculptures" (en collaboration avec Catherine Chevillot, Gabrielle De Monte
et Colette Di Matteo)," Chronologie " (en collaboration avec Béatrice Lauwick), " Sources et
bibliographie ", " Archives ", pp. 99-108, 164-169, 286-291, 314, 319, 327-338.
- « La Restauration de la galerie d’Apollon au Louvre », Monumenta, 2004, semestriel 2, p. 46-
50.
- " Au Louvre, la galerie d’Apollon retrouve son éclat ", dans La Revue des musées de France.
Revue du Louvre, 2004-4, pp. 25-30.
- L’Album de la Galerie d’Apollon, écrin des bijoux de la Couronne, Paris, Gallimard, musée du
Louvre, 2004, 80 p.
- Notices des acquisitions : « Joseph Warlencourt, Vue de l’ancienne salle du Tibre », dans La
Revue des musées de France. Revue du Louvre, 2004-1, p, 97.
- « Musée du Louvre », Les Musées parisiens. Histoire, architecture et décor, Action artistique de
la ville de Paris, Pars, 2004 (Paris et son patrimoine), pp. 100-115.
- « La Salle des antiques du palais Louvre », « Les Antiques dans le décor des demeures royales
françaises », « la salle du Manège », Les Antiques du Louvre. Une histoire du goût d’Henri IV à
Napoléon Ier, dir. Jean-Luc Martinez, Paris, Fayard, 2004, pp.67-87, 216-219, 224-226.
Les Esclaves de Michel Ange, collection Solo. J-R Gaborit
- "Deux palais dans la ville", "La Légende", "Le musée du Louvre", Le misée des Monuments I Leroy-Jay Lemaistre
français", "Le Salon vitrine de la création artistique", Napoléon et le Louvre, Paris, 2004, p. 35-
63, 127-159, 175-207.
« Une proposition pour Francesco Terilli. Le Christ aux outrages en ivoire du musée du Ph Malgouyres
Louvre », Objets d’art. Mélanges en l’honneur de Daniel Alcouffe, Paris, 2004, p. 102-109.
« La bienheureuse Ludovica Albertoni de Gianlorenzo Bernini (1598-1680) : esquisses, modèles
et copies », Bulletin des musées de Dijon, n°8, 2002 (2004), p. 23-30
“La princesse et le sculpteur : Elisa Bonaparte et Lorenzo Bartolini”, Cahiers du château et des
musées de Blois, n° 35, décembre 2004, p. 22-35.
- « Le Crucifiement de saint Pierre, une esquisse de Jacques Bergé au Louvre pour la
corporation des poissonniers de Bruxelles », Revue du Louvre, 2004-5, p. 73-76.

“Acquisitions. Colmar, musée d’Unterlinden. Saint Pierre, Strasbourg, vers 1500”, La revue des S. Guillot de Suduiraut
musées de France. Revue du Louvre, 2004-1, p. 88.
“Acquisition. Paris, Musée du Louvre, département des Sculptures. La descente de croix,
Brabant (Anvers?), vers 1470-1490”, La revue des musées de France. Revue du Louvre, 2004-2,
p. 92-93.
En collaboration avec Aubert Gérard, Anne Gérard-Bendelé, Catherine Lavier, “Le retable de
Mognéville. Etude technique dendrochronologique et stylistique, altérations, restaurations et
conservation in situ”, Retables in situ. Conservation et restauration, actes du colloque de la SFIIC
(Section français de l’institut international de conservation), Lille, 24-25 juin 2004.
-« Notes sur Victor Louis et la sculpture », dans Victor Louis et son temps, actes du colloque G Scherf
international tenu au Palais Soubise organisé par la Société Victor Louis du 14 au 16 décembre
2000, études rassemblées par Christian Taillard, Les Cahiers du Centre François-Georges
Pariset, Université Michel de Montaigne - Bordeaux 3, 2004, p.39-54.
-« Les salons et la grande statuaire de Houdon », dans « Exposition à Versailles. Houdon
sculpteur des Lumières », Dossier de l’Art, n°105, 2004, p.26-43.
-« Les bas-reliefs de Pierre Julien pour la laiterie de Rambouillet acquis par dation », dans La
revue des musées de France. Revue du Louvre, 2004-2, p.18-24.
-"Pierre Julien ou l'élégance néoclassique", dans L'Estampille - L'Objet d'Art, n° 395, octobre
2004, p.56-65.
-« Un buste d’Augustin Pajou au Nationalmuseum », dans Art Bulletin of Nationalmuseum
Stockholm, vol.3, 2003, p.67-70.

96
Les publications autour des expositions du Louvre

Catalogues d’exposition

Bernardo Bellotto. Tableaux du château royal de Varsovie (7 octobre 2004 -10 janvier 2005)
En 2004 le Louvre a accueilli une manifestation dans le cadre de l’année "Nova Polska, une saison polonaise en France".
Les tableaux conservés au musée-château de Varsovie et représentant la ville au XVIIIe peintes par l’artiste italien Bernardo
Bellotto ont été prêtés au Louvre, où ils ont fait l’objet d’une exposition à la Chapelle. L’ouvrage qui a accompagné la
manifestation a été publié par 5 Continents éditions avec l’appui du musée du Louvre, en français, anglais et italien. D’un
très beau format à l’italienne cet ouvrage constitue un agréable compromis entre le catalogue d’exposition et le livre
pérenne sur un sujet peu publié : les représentations de Varsovie et l’histoire de sa reconstruction après les désastres de la
Seconde Guerre mondiale.

Bernardo Bellotto. Un peintre vénitien à Varsovie, sous la direction de Stéphane Loire, Hanna Malachowicz
et Andrzej Rottermund.
Catalogue publié à l’occasion de l’exposition du même nom présentée au musée
du Louvre du 7 octobre 2004 au 10 janvier 2005.
Coédition musée du Louvre Éditions / 5 Continents, 2004 - 136 p. ; relié, 28 x 21
cm, 70 ill. en couleurs et 14 ill. en n/b.
Existe en français, en anglais et en italien
ISBN français : 88-7439-149-8
Prix : 30 euros
Diffusion : Seuil
Tiré à 3 000 exemplaires en français, 1 000 en anglais et 1 000 en italien, il
s’en est vendu 865 en français, 107 en anglais et 47 en italien au Louvre et le
solde du tirage à l’extérieur.

Le Sacre de Napoléon peint par David (21 octobre 2004 - 17 janvier 2005)
À l’occasion du bicentenaire du sacre de Napoléon (2 décembre 1804), le Louvre a organisé une exposition autour du
chef-d’œuvre de David. Le Louvre en a coédité le catalogue avec 5 Continents éditions, véritable somme sur une œuvre
réputée qui comporte 191 personnages. Le tableau vu de près et un dépliant où les personnages sont numérotés et
identifiés constituent une des originalités d’un ouvrage de grande qualité. Il a été choisi pour être offert à Noël au personnel
du Louvre.

Le Sacre de Napoléon peint par David, sous la direction de Sylvain Laveissière. Photographies d’Erich Lessing.
Avec la collaboration de David Chanteranne, Anne Dion-Tenenbaum, Alain Pougetoux, Mark Tucker, John Zarobell.
Catalogue publié à l’occasion de l’exposition du même nom présentée au musée
du Louvre du 21 octobre 2004 au 17 janvier 2005.
Coédition musée du Louvre Éditions / 5 Continents, 2004.
version française – 200 p. ; relié, 21 x 28 cm, 146 ill. en couleurs.
ISBN Louvre : 2-901785-88-3
ISBN 5 Continents : 88-75439-154-4
Prix : 29 euros
Tirage : 6 000 puis à nouveau 2 500
Ventes 2004 : 1688 au Louvre et 4000 en diffusion
Cadeau pour le personnel du Louvre : 2 250 ex.
Version anglaise – 64 p. ; relié, 21 x 28 cm, 20 ill. en couleurs.
ISBN Louvre : 2-901785-96-4
ISBN 5 Continents : 88-7439-128-5
Prix : 15 euros
Diffusion : Seuil
Tirage : 2000

97
A côté rêve un sphinx accroupi (12 novembre 2004 au 10 février 2005)
Pour accompagner l’exposition de photographies des élèves de Faigenbaum, professeur à l’École nationale supérieure des
Beaux-arts. Cette exposition adhère au principe de l’art contemporain présent au Louvre. Cet ouvrage présente un texte écrit
sous la forme d’un dialogue collectif entre Patrick Faigenbaum et les artistes de son atelier ainsi que soixante photographies
faites au Louvre et ses environs. Il montre un regard différent sur nombre d’aspects inconnus du musée (salles d’expositions,
réserves, bâtiments et départements).

A côté rêve un sphinx accroupi. Des photographes au Louvre, photographies de Patrick Faigenbaum et
de son atelier, texte de Marie-Laure Bernadac.
Catalogue publié à l’occasion de l’exposition du même nom présentée au musée
du Louvre du
Coédition musée du Louvre Éditions / École nationale supérieure des Beaux-arts,
2004. – 96 p ;
broché, 18 x 22,5 cm, 60 ill. en couleurs et en n/b.
ISBN : 2-84056-171-9
Prix : 18 euros
Diffusion : Paris musées, Actes Sud / UD-Union Distribution
Tirage : 2000
Ventes 2004 : 13 exemplaires

Collection « Cabinet des dessins»


Le Louvre possède une collection de dessins riche de plus de 130 000 numéros d’inventaire. La
fragilité de ces œuvres empêche une présentation permanente. Des expositions régulières font
connaître au public ce patrimoine exceptionnel dans les salles Mollien, la salle d’actualité des dessins,
ou bien encore dans la salle des arts graphiques au second étage de l’aile Sully. Une collection de
livres a été créée en 2003 intitulée « Cabinet des dessins » pour accompagner ces événements. Elle
est coéditée par le Louvre et 5 Continents éditions. Trois nouveaux titres sont venus s’ajouter à cette
collection en 2004, ce qui porte à 6 le nombre de titres de cette collection. Il est à signaler que le
papier intérieur et de couverture nécessaire à cette édition a fait l’objet de plusieurs parrainages en
nature de la part du groupe ArjoWiggins qui seront reconduits en 2005.

Titre Exposition Editeur Tirage Prix Ventes


ou **
événement

15 €
Ingres

Ingres Louvre / 5 continents 8 000 1 759

15 €
Delacroix

Delacroix Louvre / 5 continents 8 000 1 391

15 €
Ludovico
Carracci
Ludovico Carracci Louvre / 5 continents 4 400 969

** Ventes 2004 au Louvre, Toutes versions confondues : français, anglais, italien

98
Collection Solo
Solo, collection monographique sur des œuvres du musée, compte 30 ouvrages en 2004 ; elle a été
réorientée à l’occasion des titres sortis en 2003 pour accompagner au plus près les événements du
musée. L’effet positif sur les ventes s’est fait sentir.

Exposition ou
Titre Éditeur Tirage Prix Ventes*
événement
Dessins de 13,50 €
Delacroix
Eugène Delacroix.
Louvre /
La Liberté guidant 2 000 380
RMN
le peuple

Paris 1400 13,50 €

La Crucifixion Louvre /
2 000 386
du Parlement de Paris RMN

Primatice 13,50 €

Miche-Ange. Louvre /
2 000 164
Les Esclaves RMN

* Ventes 2004, pendant l’exposition ; au Louvre seul.

Publications à l’occasion d’expositions


Les expositions temporaires sont l’occasion de publier des ouvrages qui auront une existence
pérenne au-delà de la manifestation. Les expositions leur assurent un lancement et une promotion
inespérés.

Exposition ou
Titre Éditeur Tirage Prix Ventes*
événement
Paris 1400

Louvre /
Le Gothique international 6 500 18 € 1 988
Hazan

Paris 1400

Louvre /
Chronologie 6 500 7,50 € 597
Paris
du Moyen Âge musées

Barceló
7 avril-5 juillet
Barceló Louvre
3 000 4€ 1 441
seul

Ivoire
23 juin-30 août
Ivoires, Univers
Louvre
des matériaux 2 000 8€ 1 255
seul
et des techniques

* Ventes 2004, pendant l’exposition ; au Louvre seul

99
Collection Trésors du Louvre
Les éditions Fayard, réputées pour leurs livres d’histoire et de sciences humaines, se sont associées
au Louvre pour une collection baptisée « Trésors du Louvre ». Le parti pris de la collection consiste à
présenter les œuvres du Louvre de façon transversale, et non pas seulement par département, selon
un thème, un personnage important, une époque, un fait marquant de l’histoire du Louvre ou de ses
collections.
Trois titres sont parus en 2004. Le premier est consacré aux collections de peintures grecques du
Louvre, collection peu connue et en tout cas jamais publiée. Les deux autres sont parus à l’occasion
d’événements : l’un au moment de la réouverture de la salle du Manège (22 juin) La collection
d’antiques. Une histoire du goût, l’autre autour de Napoléon et du rayonnement de l’art qui régnait
sous son Empire : Napoléon et le Louvre.

Exposition ou
Titre Editeur Tirage Prix Ventes**
événement

Les Peintures grecques


Salle d’actualité Louvre /
antiques 2 000 30 € 137
AGER Fayard

Les Antiques du Louvre ;


Ouverture de la Louvre /
une histoire du goût 4 000 49 € 209
er salle du Manège Fayard
d'Henri IV à Napoléon I

Le Sacre de Louvre / 4 000 103


Napoléon et le Louvre 52 €
Napoléon Fayard (3 000*) (3000*)

* Le Crédit lyonnais a choisi cet ouvrage Napoléon et le Louvre pour l’offrir en cadeau de fin d’année à ses
meilleurs clients. Il en a été imprimé 3 000 ex en édition spéciale
** Ventes au Louvre seul. Jusqu’à fin décembre 2004
Peintures grecques antiques. Les Antiques du Louvre, une histoire Napoléon et le Louvre
La collection hellénistique du musée du goût de Henri IV à Napoléon Ier
du Louvre
Sous la direction d'Agnès Rouveret. Sous la direction de Jean-Luc Martinez, Sous la direction de Sylvain Laveissière.
Collection « Trésors du Louvre » photographies d’Étienne Revault. Photographies d’Erich Lessing.
Coédition musée du Louvre Éditions / Fayard, Collection « Trésors du Louvre » Anne Dion-Tenenbaum, Sylvain Laveissière,
2004. – 192 p. ; broché avec rabats, 17 x 22 Coédition musée du Louvre Éditions / Fayard, Thierry Lentz, Isabelle Leroy-Jay Lemaistre.
cm, 70 ill. en couleurs. 2004. – 240 p. ; relié avec jaquette, 25 x 28 Collection « Trésors du Louvre »
ISBN Louvre : 2-901785-68-9 cm, 140 ill. en couleurs et 110 ill. en n/b. Coédition musée du Louvre Éditions / Fayard,
ISBN Fayard : 2-213-61935-2 ISBN Louvre : 2-901785-80-8 2004. – 256 p. ; relié avec jaquette, 25 x 28
Prix : 30 euros ISBN Fayard : 2-213-623037-7 cm, 307 ill. en couleurs.
Diffusion : Hachette Livre Prix : 49 euros ISBN Louvre : 2-901785-89-1
Diffusion : Hachette ISBN Fayard : 2-213-62089-X
Prix : 52 euros
Diffusion : Hachette

L’univers des matériaux et des techniques


Une série sur les techniques destinée à tous

Un type d’outil de visite spécifique pour les expositions intitulé « L’univers des matériaux et des techniques » avait été mis au
point en 2003 par la direction des Publics et la direction du Développement culturel pour Porphyres ; le second titre
accompagne l’exposition Ivoires, de l’Orient ancien aux temps moderne (25 juin /30 août 2004).

Ivoires, la séduction d’un matériau d’origine animale, Manon Potvin.


Collection « Univers des techniques et des matériaux »
Musée du Louvre Éditions, 2003. – 24 p. ; agrafé, 15 x 21 cm, 29 ill. en couleurs.
ISBN : 2-901785-82-4
Prix : 8 euros
Diffusion : Louvre
Ventes 2004 : 1255

100
La galerie d’Apollon

Evénement majeur de l’année 2004, la réouverture de la galerie d’Apollon après 5 années de travaux
et de restauration des décors est le fruit d’une collaboration étroite entre le Louvre, le C2RMF, les
monuments historiques.

Le mécène de l’opération, Total, a également apporté son concours à la réalisation d’un livre en
français et en anglais et d’un album. L’ouvrage, qui réunit 40 auteurs, 350 photographies, a nécessité
une campagne photographique d’envergure des décors après restauration. Gallimard s’est associé au
Louvre dans cette entreprise d’édition qui a réclamé près de deux années de travail.

La Galerie d’Apollon au palais du Louvre, sous la direction de Geneviève Bresc-Bautier.


Coédition musée du Louvre Éditions / Gallimard, 2004. – 368 p. ; relié avec
jaquette et coffret, 23 x 28 cm, 448 ill. en couleurs et 52 ill. en n/b.
Existe en français et en anglais.
Français : ISBN Louvre : 2-901785-90-5
Français : ISBN Gallimard : 2-07-011789-8
Anglais : ISBN Louvre : 2-901785-91-3
Anglais : ISBN Gallimard : 2-07-011799-5
Prix : 49 euros
Diffusion : CDE/Sodis
Tirage : 5400 (4000 français, 1400 anglais)
Ventes 2004 : 3500

L’Album de la galerie d’Apollon au Louvre, écrin des joyaux de la couronne, Geneviève Bresc-
Bautier.
Coédition musée du Louvre Éditions / Gallimard, 2004. – 80 p. ; broché, 23 x 28
cm, 110 ill. en couleurs.
ISBN Louvre : 2-901785-92-1
ISBN Gallimard : 2-07-011800-2
Prix : 9,50 euros
Diffusion : CDE/Sodis
Tirage : 15 000
Ventes 2004 : 10 000

La Chronologie du Moyen Age


La collection des « Chronologies du Louvre » s’enrichit d’un titre sur le Moyen Age, Occident Islam, Byzance. Réalisée par les
départements des Objets d’art, des Peintures, des Arts de l’Islam et des Sculptures, elle montre les œuvres du Louvre
replacées dans leur époque et dans leur contexte de création.

Moyen Âge. Occident-Byzance-Islam, Jannic Durand, Jean-René Gaborit, Danielle Gaborit-


Chopin, Sophie Makariou, Dominique Thiébaut, Marie-Cécile Bardoz et Cécile Jail.
Collection « Chronologies »
Coédition musée du Louvre Éditions / Paris musées, 2004. – dépliant, 12,5 x 29
cm, 200 ill. en couleurs.
ISBN Louvre : 2-901785-72-7
ISBN Paris musées : 2-87900-829-8
Prix : 7,50 euros
Diffusion : Actes Sud / UD-Union distribution
Ventes Louvre : 586

101
Publications jeunesse
Dans la même logique d’accompagnement des événements du musée, un effort particulier est consenti pour les publications
destinées à la jeunesse, conformément à l’objectif de développement de ce public.

Exposition Ventes Ventes


Titre ou Éditeur Tirage Prix Louvre Extérieur
événement
Paris 1400 1049 2751

Louvre /
Vivre au Moyen Age. La Hachette 8 000 14 €
France en 1400 (jeunesse) jeunesse

286 3114

Louvre/H
Napoléon, un homme, achette 6 000 14 €
un empereur jeunesse

Sacre de
Napoléon 187 Env .
2500

Louvre/G
Sur les traces de allimard 10 000 10 €
Napoléon jeunesse

Une collaboration originale a été mise en place à l’occasion de l’exposition Paris 1400 avec la revue
d’art destinée aux jeunes, « Le petit Léonard » : un itinéraire de l’exposition et quelques pages du
magazine consacrées à l’époque de Charles VI. Cette formule économique et légère a permis de
satisfaire les visiteurs les plus jeunes.

L’histoire au musée
Une coédition avec Hachette jeunesse

En 2002, pour la grande exposition « Deir el-Médineh » le Louvre et Hachette jeunesse s’étaient
rapprochés pour publier ensemble un album documentaire sur le thème des artisans de pharaon, puis
en 2003 avec La Renaissance en Italie. Le temps de Léonard de Vinci.
Ils ont réitéré cette collaboration en 2004 pour l’exposition autour du Sacre de Napoléon. Il s’agit
d’ouvrages documentaires classiques, très illustrés que les enfants peuvent utiliser dès 8 ans mais qui
montrent leur véritable utilité au moment où ils ont à préparer des exposés.

Napoléon Bonaparte, un homme, un empereur, texte d’Irène Delage, illustré par Jean-Marie
Poissenot.
Collection « L’Histoire au musée »
Coédition musée du Louvre Éditions / Hachette jeunesse, 2004. - 50 p. ; relié, 22
x 27 cm, 100 ill. en couleurs.
ISBN Louvre : 2-901785-86-7
ISBN Hachette : 2-01-291998-7
Prix : 14,50 euros
Diffusion : Hachette

102
Collection Sur les traces de.......
Une coédition avec Gallimard jeunesse

La collection « Sur les traces de… », inaugurée par Gallimard, s’adresse à des enfants plus jeunes que l’ouvrage précédent. Le
livre est conçu comme un récit sur la vie d’un grand personnage, plusieurs chapitres (11 ici) entrecoupés de doubles pages
documentaires. Troisième ouvrage coédité avec Gallimard jeunesse, Sur les traces de Napoléon est sorti au moment de
l’exposition Léonard de Vinci.

Sur les traces de Napoléon, raconté par Jean-Michel Dequeker-Fergon, illustrations de Jame’s
Prunier.
Coédition musée du Louvre Éditions / Gallimard jeunesse, 2004. – 128 p. ; broché Integra,
16 x 21 cm, 74 ill. en couleurs.
ISBN Louvre : 2-901785-87-5
ISBN Gallimard : 2-07-050073-X
Prix : 10 euros
Diffusion : CDE/Sodis

Collection Contes du Louvre


Le Louvre s’est lancé avec l’éditeur jeunesse Thierry Magnier dans la réalisation d’une collection destinée aux plus petits
centrée autour de contes classiques dont les illustrations sont tirées des collections du Louvre. Après Un prince égyptien et La
Boîte de Pandore, un conte du Moyen Age Roland à Roncevaux et un conte de l’Islam, Quatre amis ont vu le jour en octobre
2004.

Roland à Roncevaux, texte de Charlotte Censoir, conception graphique de Louise Heugel.


Coédition musée du Louvre Éditions / Thierry Magnier, Tirage Prix Ventes
2004. – 28 p. illustrées en couleurs ; relié, 22 x 25 cm. 2004
ISBN Louvre : 2-901785-84-0
ISBN Thierry Magnier : 2-84420-333-7
Prix : 13 euros
Diffusion Harmonia Mundi
4 000 13,00 € 1 689

Quatre amis, texte de Rachel Beaujan-Deschamps, conception graphique de Louise Heugel.


Coédition musée du Louvre Éditions / Thierry Magnier, Tirage Prix Ventes
2004. – 28 p. illustrées en couleurs ; relié, 22 x 25 cm. 2004
ISBN Louvre : 2-901785-85-9
ISBN Thierry Magnier : 2-84420-332-9
Prix : 13 euros
Diffusion Harmonia Mundi
4 000 13,00 € 1 533

Collection Chercheurs d’art


Cette collection destinée aux jeunes visiteurs mais plus largement à tout visiteur novice propose des itinéraires de visite. La
collection entend présenter un département, une collection ou un thème très particulier à l’histoire de l’art. Un titre est sorti en
2004 à l’occasion des Jeux olympiques : Jeux olympiques et sport en Grèce.

Jeux olympiques et sport en Grèce antique, Sophie Padel-Imbaud.


Coédition musée du Louvre Éditions / RMN, 2004. – 40 p. ; broché, 15 x 18,5 cm, 50 ill. en
couleurs. ISBN : 2-7118-4825-6
Prix : 9,50 euros
Diffusion : Interforum
Tirage : 4 000
Ventes 2004 : 2000

Collection Un autre regard


Parallèlement à l’édition de l’ouvrage de la collection « Chercheurs d’art » portant sur le sport en Grèce, un travail a été réalisé
à la direction des Publics sur les outils de visite destinés aux non et malvoyants. En est issu un nouveau titre qui leur est
destiné. Cet ouvrage a reçu cette année encore le soutien de Agon Shu Japon, généreux mécène qui aide également à la
réfection de la galerie tactile. En braille, en gros caractères et en relief, accompagné d’un CD audio contenant le commentaire
scientifique et pédagogique, dit par une comédienne, un titre a été publié :

Un titre pour les non et malvoyants est paru en 2004 : L’Idéal athlétique : images du corps dans
les vases grecs, par Sophie Padel-Imbaud et Cyrille Gouyette

103
PUBLICATIONS
de la Direction du développement culturel en 2004
Editeur Tirages (ex)
FEUILLETS GRAND FORMAT
Français – 8 titres Louvre 50 exemplaires de chaque titre
Volume 2 Louvre 2 000 ex assemblés
COLLECTION « SOLO »
La Liberté guidant le peuple Louvre / RMN 2 000
Le Retable du parlement de Paris Louvre / RMN 2 000
Les Esclaves de Michel ange Louvre / RMN 2 000
COLLECTION « CHERCHEURS D'ART »
Jeux olympiques et sport en Grèce antique Louvre / RMN 4 000
COLLECTION « TRESORS DU LOUVRE »
Peintures grecques Louvre / Fayard 2 000
Les antiques du Louvre Louvre / Fayard 4 000
Napoléon et le Louvre Louvre / Fayard 7 000
COLLECTION « L’UNIVERS DES MATERIAUX ET
DES TECHNIQUES »
Ivoire Louvre 2 000
OUVRAGES DESTINES A LA JEUNESSE
Vivre au Moyen Age Louvre / Hachette jeunesse 6 000
Napoléon. Un homme un empereur Louvre / Hachette jeunesse 6 000
Sur les traces de Napoléon Louvre / Gallimard jeunesse 10 000
Contes du Louvre : Roland à Roncevaux Louvre / Thierry Magnier 4 000
Contes du Louvre : quatre amis Louvre / Thierry Magnier 4 000
COLLECTION POUR LES NON ET MALVOYANTS
L’image du corps Louvre 500
COLLECTION « CABINET DES DESSINS »
Ingres (version en français) Louvre / 5 Continents éditions 8 000
Delacroix (version en français) Louvre / 5 Continents éditions 8 000
Ludovico Carracci (version en français) Louvre / 5 Continents éditions 4 400

OUVRAGES ISOLÉS
Galerie d’Apollon français Louvre / Gallimard 4 000
Galerie d’apollon anglais Louvre / Gallimard 1 400
Album de la galerie d’Apollon Louvre / Gallimard 15 000
Le Gothique international Louvre / Hazan 6 500
Chronologie du Moyen Age Louvre / Paris musées 6 500
CATALOGUES D’EXPOSITION
Bellotto (version français) Louvre / 5 Continents éditions 3 000
Sacre de Napoléon (version française) Louvre / 5 Continents éditions 8 500
Sacre de Napoléon (version anglaise) Louvre / 5 Continents éditions 2 000
A côté rêve un sphinx accroupi Louvre / ENSBA 2 000
Barcelo Louvre 3 000
ACTES DES CONFÉRENCES ET COLLOQUES
Peut-on enseigner l’art ? Louvre / ENSBA 1 200
L’art américain. Identités d’une nation Louvre/ENSBA /Terra Fundation for the Arts 2 300

104
La collaboration du personnel scientifique aux publications autour des
expositions

Expositions au Louvre

Département des Antiquités égyptiennes


- « L’ivoire en Egypte » dans catalogue Ivoires, Louvre, Paris, 2004, p. 43-56. E. Delange
e e
- « Egypte copte (IV -VIII siècles) » dans catalogue Ivoires, Louvre, Paris, 2004 p. 93-98. J.-F. Dureuil
- Catalogue de l’exposition Faïences de l’Antiquité en collaboration avec A. Caubet et V. G. Pierrat-Bonnefois
Jeammet, en cours d’écriture, sortie en juin 2005
- Numéro spécial des Dossiers de l ‘Archéologie, éditions Faton, en juin 2005 en relation avec
l’exposition Faïences de l’Antiquité.

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines


Publications scientifiques
RMN
- Catalogue : Les antiques du musée Napoléon : édition illustrée et commentée des volumes V J.-L. Martinez
et VI de l'inventaire du Louvre de 1810, collection "Notes et documents des musées de
France", 2004, 863 p., index et recherches de l'iconographie par Chr. Piccinelli, transcription
du manuscrit par Marie Montembault.
Ouvrage
- "La tombe du Cardinal par Fransiszek Smuglewicz : de nouveaux dessins retrouvés dans le F. Gaultier
fonds inédit d'Ingres", Bulletin du musée Ingres (sous presse)
- Rédaction d'une notice dans l'ouvrage "Jeux et jouets dans les musées d'Ile-de-France" I. Hasselin
- Participation à l'ouvrage "Sculptures du domaine de Sceaux, par G. Lagardère et G. Rousset- D. Roger
Charny
- V. Arveiller-Dulong et al., "Verreries du Nord-Ouest de la Gaule : Productions et V. Arveiller
importations", in Echanges et commerce du verre dans le monde antique, Acte du collogue
de l'AFAV, éditions Monique Mergoil, 2003, p.147-160
- Version française de deux articles pour la publication du colloque "Peinture et couleur dans J. Becq
le monde grec antique" (en cours)
- Peinture et couleur dans le monde grec antique (en cours) S. Descamps

- Tanagra, actes du colloque (en cours) V. Jeammet


- Publication de la communication pour l'édition du colloque "Peinture et couleur dans le
monde grec antique" (en cours)
Ouvrage autour d'une inauguration de salle
- Direction et rédaction de sept chapitres de Les Antiques du Louvre : une histoire du goût J.-L. Martinez
d'Henri IV à Napoléon 1er, 2004 : "introduction", p.8-9 ; "2. Du Palais-Cardinal au château en
Poitou : les collections Richelieu au Louvre", p. 20-41 ; "3. Les antiques du cardinal Mazarin",
p. 42-57 ; "7. Chefs d'œuvre de la statuaire antique dans les collections royales françaises",
p.88-105 ; "13. Chef d'œuvre de la collection Borghèse au Louvre", p. 150-165 ; "16. Chefs
d'œuvres de la collection Albani au Louvre", p.178-193 ; "Epilogue (XIXe XXe s.) L'exposition
des sculptures antiques au musée du Louvre : histoire d'un malentendu", p.194-215. Les L. Laugier
chapitres 8, 9, 10, 14, pp.109-135, 166-173 ont été rédigés par L. Laugier, ainsi que Chr. Piccinelli
l'établissement de l'index et les chapitres 1 et 4 par Chr. Piccinelli, p. 13-20 et 59-55.
Actes de colloques et de conférences
- V. Arveiller-Dulong et al., "Verreries du Nord-Ouest de la Gaule : Productions et V. Arveiller
importations", in Echanges et commerce du verre dans le monde antique, Acte du collogue
de l'AFAV, éditions Monique Mergoil, 2003, p.147-160
- Version française de deux articles pour la publication du colloque "Peinture et couleur dans J. Becq
le monde grec antique" (en cours)
- Peinture et couleur dans le monde grec antique (en cours) S. Descamps

- Tanagra, actes du colloque (en cours) V. Jeammet


- Publication de la communication pour l'édition du colloque "Peinture et couleur dans le
monde grec antique" (en cours)

105
Articles
- "L'armure de gladiateur de la collection Pourtalès conservée au Louvre", Revue du Louvre, C. Bastien
n°4 octobre 2004
- Le programme Histoire de la connaissance des vases grecs à l'INHA, Nouvelles de l'INHA, M. Denoyelle
n°19, novembre 2004, p.10-11
- En collaboration avec N. Balcar, B. Bourgeois, C. Merlin : "Les vases grecs de Gustave
Moreau, Etude et restauration ", Revue du Louvre, 5, 2004, p.35-46
- "Polychromie des bronzes grecs et romains" dans "Actes de la journée d'étude • • Matières et S. Descamps
couleur• , Nanterre-ENS, octobre 2002, Collection d'Etudes anciennes des Presses de l'ENS
(à paraître)
- "L'encrier de Vaison-la-Romaine et la patine volontaire des bronzes antiques", Monuments
Piot (à paraître)
- "La Victoire de Samothrace : étude technique de la statue", Monuments Piot, 83, 2004, p.61- M. Hamiaux
129, fig. 1-111
- "Récolement des marbres envoyés par Vattier de Bourville en 1852", Journal des Savants,
2004, p.124-126
- "A Point-Based Approach for Capture, Display and Illustration of Very Complex J.-L. Martinez
Archeological Artefacts" in VAST, 2004 (à paraître)

Article autour d'une inauguration de salle


- "Le nouvel aménagement de la salle du Manège du Louvre : collectionner les antiques en J.-L. Martinez
France et en Italie aux XVIIe et XVIIIe siècles", Revue du Louvre, 2004, p.21-24
Comptes-rendus
- Compte-rendu de V. Norskov, Greek Vases in New Contexts Collecting and Trading M. Denoyelle
of Greek Vases, An Aspect of the Modern reception of Antiquity, Revue Archéologique,
2004, 1, p.103-105

Département des Antiquités orientales

Catalogues d’exposition : essais et notices (tous éditeurs)


Co-direction scientifique de l’exposition Ivoires, de l'Orient ancien aux Temps modernes avec A. Caubet
D. Gaborit-Chopin et F.Poplin.
Ivoires. La séduction d’un matériau d’origine animale, L’univers des matériaux et des
techniques par M. Potvin, avec D. Gaborit-Chopin.

Solo
« Le Code de Hammurabi », Solo n° 27, Louvre-RMN, Paris B. André-Salvini

Dossiers d’actualité du département


“ L’osselet de Suse : une prise de guerre antique ”, feuillet (8 pages) pour l’exposition Actualité B. André-Salvini
du département des Antiquités grecques, étrusques et romaines n° 10 (12 février – 30 Juin et S. Descamps-Lequime
2003)
« Les lois assyriennes : Tablette concernant les droits et les devoirs des femmes, feuillet B. André-Salvini
(8 pages) pour l’exposition Actualité du département des Antiquités Orientales n°1 (novembre
2003- 2 février 2004).
Ivoires du palais royal d’Ougarit. Un exemple de coopération internationale du musée du A. Caubet
Louvre : la restauration d’œuvres du musée de Damas, Actualité du département des
Antiquités orientales, feuillet.
Un monument minuscule : le sceau-cylindre d'Ibni-sharrum, scribe de Sharkali-sharri, roi F. Demange
d'Agadé - Septembre 2004, feuillet accompagnant l'exposition-dossier présenté dans la salle
d'actualité du département des Antiquités Orientales -
Visions d’Orient d’après les archives photographiques : un demi siècle d’exploration M.-J. Castor, A. Duclos,
archéologique l900-l950, actualité du département des Antiquités orientales, feuillet I. Franceschi, C. Giraudon,
N. Herbin, P. Kalensky

Département des Arts graphiques


Primatice : Maître de Fontainebleau. Catalogue sous la direction de D. Cordellier, assisté de B. D. Cordellier
Py. Etablissement de l’index par B. Py. Rédaction d’essais et de notices par D. Cordellier, B. Py, assisté de B. Py
L. Aldovini, C. Jenkins), S. Baratte, G. Bresc, V. Romani, D. Véron, J. Vittet, M. Bélime Droget,
U. Bazotti, S. Frommel, B. Py, K. Schmitz-von Ledebur.

106
Ludovico Carracci, dessins du Louvre, Collection Musée du Louvre / 5 continents, Cabinet des C. Loisel Theret
dessins, 6.
Ingres, Dessins du Louvre, Paris, Collection Musée du Louvre/5 continents, Cabinet des L.-A. Prat
dessins, 4.
Catalogue d’exposition, Dessins et Estampes du XVe au XVIIIe siècle de la collection Edmond de P. Torres Guardiola
Rothschild, Musée du Louvre, Paris. en collaboration avec
C. Winling, V. Forcione
et C. Loisel Théret
Delacroix, dessins du Louvre, Paris. Collection Musée du Louvre / 5 continents, Cabinet des A. Sérullaz
dessins, 5.

Cartels des accrochages


Cartels des œuvres exposées à l’occasion de l’exposition Primatice, Maître de Fontainebleau, D. Cordellier et B. Py
20 septembre – 3 janvier 2005.
Cartels des œuvres exposées à l’occasion de l’accrochage Niccolo del Abbate dans la salle D. Cordellier et B. Donon
d’actualité.
Cartels des œuvres exposées à l’occasion de l’accrochage Fragonard dans les salles Mollien. B. Donon
Cartels des œuvres exposées à l’occasion de l’accrochage Le pastel à l’Académie royale de J.-F. Méjanès
Paris.
Cartels des œuvres exposées à l’occasion de l’accrochage Les pastels de Maurice Quentin
Delatour du Musée du Louvre.

Département des Arts de l'Islam


Catalogues d’exposition : essais et notices (tous éditeurs)
Ivoire, Paris, Musée du Louvre (23 juin – 30 août 2004) : rédaction de l’introduction et de 10 S. Makariou
notices

Documents gratuits d’accompagnement à la visite d’expositions


- Feuillets de visite pour les objets de la saison : S. Makariou
Les stucs de Sedrata (17 septembre 2003 – 5 janvier 2004)
- Feuillet pour l’exposition Trente chefs-d’œuvre des collections d’art islamique du Metropolitan
Museum de New-York
- Feuillet pour l’exposition Trente chefs-d’œuvre des collections d’art islamique du Metropolitan A. Collinet
Museum de New-York

Département des Objets d’art


Notices pour le catalogue de l'exposition "Primatice, maître de Fontainebleau", Louvre, 2004. D. Alcouffe
Notices pour le catalogue de l'exposition "Paris 1400. Les arts sous Charles VI", Louvre, 2004. S. Baratte
- Paris 1400. Les arts sous Charles VI, Catalogue de l’exposition. Paris, musée du Louvre-RMN, E. Delahaye
2004, Commissariat général, coordination, introductions et 40 notices dans le catalogue.
- La France et les Arts en 1400, Paris, RMN, 2004 (ouvrage collectif publié à l’occasion des
expositions de Paris (Louvre), Blois, Bourges, Chantilly, Dijon : Coordination générale de
l’ouvrage et essai "Vie de cour et vie artistique").
- L’art médiéval au Louvre, Nigata-Fukuoka (Japon), 2004 : notices.
- L’art à la cour de Bourgogne. Le mécénat de Philippe le Hardi et de Jean sans Peur (1364-
1419), Dijon, Musée des Beaux-Arts – Cleveland, Museum of Art, 2004 : essai, notices.
- Le sacre de Napoléon peint par David, sous la dir. de S. Laveissière, Paris, Musée du Louvre, A. Dion-Tenebaum
2004, "Les parures dans le tableau", p. 30-32, et notices n°5-8, 11, 12-14
Notices pour le catalogue de l'exposition "Paris 1400. Les arts sous Charles VI", Louvre, 2004. J. Durand
- Notices pour le catalogue de l'exposition "Paris 1400. Les arts sous Charles VI", Louvre, 2004. D. Gaborit-Chopin
- Exposition "Ivoires" : commissariat général (avec Annie Caubet), rédaction et coordination du
catalogue (introductions, chapeaux, notices pour les œuvres du Ve-XVe siècle).
- Catalogue "La France Romane", travail avec la Direction des Publics, rédaction de l’introduction
sur les objets d’art, de chapeaux et de notices du catalogue. Coordination du catalogue et suivi
de la publication.
"Les ivoires de la Renaissance au XIXéme siècle ", Ivoires. De l’Orient ancien aux Temps Ph. Malgouyres
modernes, Paris, musée du Louvre, 2004, p. 165-178.

107
Département des Peintures
Auteur de Dante et Virgile aux enfers d'Eugène Delacroix, Paris, RMN 2004 (121p.) S. Allard
"Jean-Jacques Lagrenée. L'Hiver ou Eole déchaîne les vents" dans La Galerie d'Apollon G. Faroult
au palais du Louvre, sous la direction de Geneviève Bresc-Bautier, Paris, 2004, p. 139-142.
- Le Sacre de Napoléon peint par David. Bicentenaire du sacre de Napoléon, 2 décembre 1804, S. Laveissière
Paris, Coédition 5 Continents / musée du Louvre Éditions, 2004*
- Napoléon et le Louvre, collection « Trésors du Louvre », sous la direction de Sylvain
Laveissière. Coédition Fayard / musée du Louvre Éditions, 2004
Bernardo Bellotto, un peintre vénitien à Varsovie, Co-édition : musée du Louvre - S. Loire
Ed. 5 Continents, Milan, 2004 (direction de l'ouvrage avec Hanna Malachowicz et Andrzej
Rottermund).
- Feuillet : L’Assemblée dans un parc d’Antoine Watteau, Une fête galante par le maître de M.-C. Sahut
Valenciennes, Tableau du mois n° 109, 7 avril-3 mai 2004
- Feuillet : Bodegón avec protozoaires et trous noirs de Miquel Barceló et Panaches de mer,
lithophytes et cooquilles d’Anne Vallayer-Coster, Tableau du mois n° 111, 2 juin-5 juillet 2004
(avec Marie-Laure Bernadac)
-Feuillet : Autoportrait de Julien de Parme, Une énigme résolue grâce à la découverte d’une
signature, Tableau du mois n° 112, 7 juillet-31 août 2004
-Feuillet : Portrait d’homme en costume polonais, une pipe à la main d’Alexis Grimou
Un « rembranesque » français offert par une donatrice du Louvre, Tableau du mois n° 115, 3-29
novembre 2004
Rosso, le Christ mort, Paris, Paris, RMN, 2004 (111p.) C. Scailliérez
- Conception, participation et suivi du catalogue de l'exposition Primitifs français (RMN, 2004) D. Thiébaut
- Préparation du catalogue de l'exposition Mantegna prévue au Louvre (printemps 2008)

Département des Sculptures


Catalogues d’exposition : essais et notices (tous éditeurs)
- « Les sculpteurs de Primatice », « Les fontes d’après l’antique », « Le tombeau de Claude de G. Bres-Bautier
Lorraine, duc de Guise et d’Antoinette de Bourbon », « L’Urne du cœur de François Ier »,
« Les figures de fortune du tombeau de François Ier », « Le Monument funéraire de Henri II
et les sculptures de la chapelle des Valois à Saint-Denis », « Le Monument du cœur de
François II », notices, dans catalogue Primatice, maître de Fontainebleau, Paris, musée du
Louvre 22 septembre 2004- 3 janvier 2005, p. 31-37, 140-142145, 367-382, 398-401, 410-411,
426-439. G. Bresc
- « Les monuments royaux de la basilique de Saint-Denis. Les trésors funéraires de
Primatice », « Primatice à Paris. Les chefs d’œuvre sculptés du Louvre », « Joinville et
Chaumont. Les vestiges du tombeau de Claude de Lorraine », Parcours primaticien en France,
dossier de l’art, n° 112, septembre 2004, pp. 54-79.
- Une Vierge à l’Enfant lorraine retrouve sa polychromie, feuillet, musée du Louvre, feuillet, 6 p.
« Les ivoires de la Renaissance au XIXe siècle », Ivoires. De l’Orient ancien aux Temps Ph Malgouyres
modernes, Paris, musée du Louvre, 2004, p. 165-178.

Solo
« Les Esclaves de Michel Ange » Jean-René Gaborit J. R. Gaborit

Musée national Eugène Delacroix


Piotr Michalowski, Peintures et dessins, catalogue de l’exposition au musée Delacroix, 2004. A. Sérullaz,
A. Zenczak
et J. K. Ostrowski
Le musée Eugène Delacroix, dans « Les musées parisiens. Histoire, architecture et décor », A. Sérullaz,
Action artistique de la ville de Paris, coll. Paris et son patrimoine, 2004.
Le Journal de Delacroix, dans « Doucet de fonds en combles. Trésors d’une bibliothèque d’art », A. Sérullaz
éditions Herscher, 2004.
A propos des femmes d’Alger, dans catalogue de l’exposition « De Delacroix à Renoir. L’Algérie A. Sérullaz
des peintres », Institut du Monde arabe, 2003-2004.
Dumas, Delacroix, une amitié paradoxale, dans « Alexandre Dumas. Mon cher Delacroix », A. Sérullaz
Cahier Alexandre Dumas n°30, oct. 2003.
Le Diraison, De l’atelier au musée ou les péripéties d’un sauvetage mémorable (première A. Sérullaz
partie) », dans « Bulletin de la Société des amis du musée national Eugène Delacroix, n°2, et Solen
janvier 2004, p. 2-5.

108
Expositions Hors Louvre

Département des Antiquités égyptiennes


- Notices et étude des objets égyptiens dans le catalogue de l’exposition « Design i Trä G. Andreu-Lanoë
(meubles en bois) », Medelhavsmuseet, Stockolm, 2004.
- Notices catalogue de l’exposition « Pharaon », IMA, Paris, 2004-2005
- Notices du catalogue de l’exposition « Pharaon », IMA, Paris, 2004-2005 C. Barbotin

- Notices du catalogue de l’exposition "Des dieux, des tombeaux, un savant. En Egypte, sur les L. Berlandier-Boutros
pas de Mariette Pacha", Château-musée de Boulogne sur Mer du 10.05.2004 au 30.08.2004

- Rédaction du catalogue de l'exposition "Eternelle Egypte", Taiwan, Taichung (avril-juillet 2004), J.L. Bovot
textes généraux + 151 notices (commissariat)

- Notices du catalogue de l’exposition « Pages chrétiennes d’Egypte : les manuscrits des F. Calament
Coptes », BNF, Paris, 2004

- Notice du catalogue de l’exposition « Pharaon », IMA, Paris, 2004-2005 N. Couton-Perche


- Notice du catalogue de l’exposition « Pharaon », IMA, Paris, 2004-2005 E. David
- Notices du catalogue de l’exposition « Pharaon », IMA, Paris, 2004-2005 E. Delange

- Notices du catalogue de l’exposition « Pharaon », IMA, Paris, 2004-2005 M. Etienne


- Essai dans le catalogue de l’exposition « Des dieux , des tombeaux et des savants »,
Boulogne-sur-Mer, 2004 « Auguste Mariette à Abydos : l’homme de 3000 ans ».
- Notices catalogue de l’exposition « Pharaon », IMA, Paris, 2004-2005 S. Guichard
- Notices catalogue de l’exposition « L’homme égyptien », Japon 2005
- Suivi éditorial du catalogue de l’exposition « Pharaon », IMA, Paris, 2004-2005 (adjointe au S. Labbé-Toutée
commissaire)
- Notices du catalogue de l’exposition « Des dieux, des tombeaux et des savants », Boulogne-
sur-Mer, 2004.
- Notices et textes du catalogue de l’exposition « L’homme égyptien », Japon 2005

- Notices du catalogue de l’exposition « Pharaon », IMA, Paris, 2004-2005 G. Pierrat-Bonnefois


- Notices du catalogue de l’exposition « Pharaon », IMA, Paris, 2004-2005 P. Rigault
- Notices du catalogue de l’exposition « L’homme égyptien », Japon 2005
- Notices du catalogue de l’exposition Pages chrétiennes d’Egypte : les manuscrits des Coptes, M.H. Rutschowscaya
BNF, 2004
- Comité scientifique de l’exposition « Egypte, la trame de l’histoire. textiles pharaoniques, coptes
et islamiques », musée des Antiquités, Rouen, Roanne, IMA, 2002-2004.
- Participation à l’exposition « Au fil des ans Textiles anciens de L’Egypte à nos jours », musée
du château des ducs de Wurttemberg, Montbéliard, 2004.
- « Egypte éternelle », Taïwan, automne 2003-automne 2004, introduction, étude et notice dans C. Ziegler
le catalogue.
- « L’Egypte de Mariette Pacha », Boulogne-sur-mer, mai-septembre 2004 (commissaire général,
introduction et étude dans le catalogue).
- « Pharaon », IMA, octobre 2004-avril 2005, commissaire général introduction, étude et notices
dans le catalogue.

Département des Antiquités orientales


Catalogues d’exposition : essais et notices (tous éditeurs)
Participation au catalogue de l’exposition « Pharaon », (Paris, Institut du Monde Arabe, B. André-Salvini
(octobre 2004 – avril 2005), Institut du Monde Arabe et Flammarion, Paris, 2004, p. 105
Persiens Antike Pracht , Deutsches Bergbau Museum à Bochum du 28 novembre 2004 au 29 A. Benoit
mai 2005
Catalogue d’exposition Le royaume d’Ougarit. Aux origines de l’alphabet, Lyon, 21 Octobre A.Caubet
2004 - 17 janvier 2005, éd. Somogy-Musée des Beaux-Arts de Lyon B. André-Salvini
S. Cluzan

Département des Arts graphiques


Catalogue de l’exposition Théodore Chassériau, œuvres sur papier, Museo de Arte Moderno, L.-A. Prat
Saint-Domingue/Centro Cultural Leon Jimenes.
Cécile Reims et la Chalcographie du Louvre, Bibliothèque Nationale de France. P. Torres Guardiola

109
Maestros de la invencion, de la Coleccion E. de Rothschild del Museo del Louvre, Madrid, P. Torres Guardiola
(EditionFondation Juan March). en collaboration avec
V. Forcione,
C. Loisel Théret,
L.-A. Prat, G. Wanklyn,
C. Winling
Catalogue de l’exposition Léonard de Vinci, les dessins de la Collection Bonnat, Musée Bonnat, F. Viatte
Bayonne. et V. Forcione

Département des Arts de l'Islam


Catalogues d’exposition : essais et notices (tous éditeurs)
Fantaisies du harem et nouvelles Schéhérazade, Lyon, Museum d’Histoire naturelle, 2003-2004, R. Beaujean-Deschamps
2 notices
- « Les textiles d’Egypte après la conquête arabe : production, usages et symboliques » in S. Makariou
Egypte : la trame de l’Histoire. Textiles pharaoniques, coptes et islamiques, Paris, Institut du
monde arabe, pp. 156-162 et 10 notices
- « Femmes, lettres et sédition » in Fantaisies du harem et nouvelles Schéhérazade, Lyon,
Museum d’Histoire naturelle, pp. 77-81 et 6 notices
- En olor de santidad, Ourense, Espagne, 1 notice
- Nobiles officinae. Perle, filigrane e trame di seta dal Palazo Reale di Palermo, Palerme,
Palazzo Reale, 1 notice

Département des Objets d’art


Notices pour Jeux et Jouets dans les musées d'Ile de France, Paris, Paris-Musée, 2004 S. Baratte
- "Precious-Metal Icon Revetments", introduction spécifique dans le catalogue de l'exposition J. Durand
"Byzantium, Faith and Power, 1261-1557", éd. Helen Evans, New York, Metropolitan Museum,
2004, et rédaction de plusieurs notices.
- Notices pour le catalogue de l'exposition "Art médiéval français", Japon, du 10/07/04 au
12/09/04 (Nagaoka) et du 25/09/04 au 21/11/04 (Fukuoka).
- Notices pour le catalogue de l'exposition "Art médiéval français", Japon, du 10/07/04 au D. Gaborit-Chopin
12/09/04 (Nagaoka) et du 25/09/04 au 21/11/04 (Fukuoka).
- "Julien et la copie d’antiques", Pierre Julien, 1731-1804, sculpteur du Roi, cat. exp. Le Puy-en- Ph. Malgouyres
Velay, musée Crozatier 2004, p. 90-100.
- “Venitian and Façon de Venise Glass in France in the 16th and 17th Centuries”, catalogue de M.-L. de Rochebrune
l’exposition Beyond Venice Glass in Venitian Style 1500-1750, Corning (USA), Corning Museum
of Glass, Hudson Hills Press, New York, 2004.
- Le verre français à la façon de Venise aux 16e et 17e siècles, Revue de Sèvres, octobre 2004

Département des Peintures


- Rédaction d’un essai et de notices pour le catalogue Chefs-d’œuvre de la peinture française S. Allard
dans les collections du Louvre, Yokohama et Kyoto (Printemps-été 2005)
- Contribution au catalogue de l'exposition L'aristocrate, le bourgeaois et le citoyen. Le portrait
peint et sculpté en Europe et aux Etats Unis de 1770 à 1830, Paris, Grand Palais, Londres Royal
Academy, New York, musée Guggenheim, 2006-2007, en tant que commissaire avec G. Sherf,
R. Rosenblum et M.A. Stevens
Rédactions de quatre notices (commentant des peintures de Chardin, Pater, Vernet et Volaire du G. Faroult
musée du Louvre) pour l'exposition Ombres et lumières présentée à Budapest, Varsovie en
2004-2005
- « Charles Le Brun contre Véronèse : la Famille de Darius et les Pèlerins d’Emmaüs au château J. Habert
de Versailles «, La revue des musées de France. Revue du Louvre, 5 - décembre 2004
(« Etudes ») (avec N. Milovanovic), p. 63-72.
- « Tiziano e la pittura veneziana del Cinquecento », dans catal. expo. Tiziano e la pittura del
Cinquecento a Venezia. Capolavori dal Louvre, Brescia, Museo di Santa Giulia, 2004-2005, p.
10-17, et correction des notices.
Essai dans le catalogue de l’exposition d’Ajaccio « Napoléon,. Le sacre » : Le sacre de S. Laveissière
Napoléon tel qu’en peinture …
Notices dans le catalogue de l'exposition Tiepolo. Ironia e comico (Venise, Fondation Giorgio S. Loire
Cini, septembre-décembre 2004), Venise, 2004, pp. 106-108, 146-149.
Contribution au catalogue de l’exposition L’art anglais dans les collections de l’Institut, dir., Anne O. Meslay
Forray-Carlier, Françoise Heilbrun, Emmanuelle Toulet, et al., Paris, Somogy, 2004

110
- « … il parle mieux que je n’écris… ». A propos George Sand et d’Eugène Delacroix », dans V. Pomarède
Georges Sand. Une nature d’artiste, exposition, Musée de la vie romantique, Paris, 29 juin-28
novembre 2004, p. 86-95.
- « L’acqua tranquilla e calma riflete bene tutti gli oggetti. I pittori francesi e il Mediterraneo da
Courbet e Cézanne », dans L’Oro e l’Azzurro. I colori del Sud da Cézanne a Bonnard,
exposition, Trévise, Casa dei Carraresi, 10 octobre 2003 - 7 mars 2004, p.35-48.
- « Acque e brume argentee ». La Senna vista da Corot, Daubigny e i loro amici », dans Monet,
la Senna le ninfee. Il grande fiume e il nuovo secolo, exposition, Brescia, Museo di Santa Giulia,
23 octobre 2004 - 20 mars 2005, p. 30-49.
- « La vita e la ragione sono ovunque ». Breve e soggettiva storia delle collezioni », dans
Tiziano e la pittura del Cinquecento a Venezia. Capolavori dal Louvre, exposition, Brescia,
Museo di Santa Giulia, 23 octobre 2004 - 20 mars 2005, p.19-33.
- Eugène Delacroix. La Liberté guidant le peuple, Arlette Sérullaz et Vincent Pomarède,
collection Solo, Musée du Louvre Editions/ RMN, mars 2004
- Rédaction d’un essai et de notices pour le catalogue Chefs-d’œuvre de la peinture française
dans les collections du Louvre, Yokohama et Kyoto (Printemps-été 2005)
Notices de catalogue de l’exposition : Ombres et Lumières, Quatre siècles de peinture française, M.-C. Sahut
Budapest, Varsovie, Bucarest, 2004-2005 (4 notices : Watteau, Restout, Robert, France XVIIIe)
Essai en préparation pour le catalogue de l'exposition Antonello da Messina prévue aux D. Thiébaut
Scuderie du Quirinal à Rome (printemps 2006)

Département des Sculptures


– " Le sculpteur Jacob Richier au service des Lesdiguières ", Le Triomphe de Lesdiguières, G. Bresc-Bautier
Journal d’exposition, musée de la Révolution française, Vizille, 2004, pp. 4-7.

-Très importante exposition composée exclusivement d’œuvres du Louvre, consacrée à l’art J. R Gaborit
médiéval. Commissariat et catalogue de l’exposition « l’Art médiéval français au Louvre » en
collaboration avec le département des Objets d’art : notices de D. Gaborit-Chopin et M. C.
Bardoz) Photographies P. Philibert
- Edition américaine du catalogue de l’exposition L'esprit créateur de Pigalle à Canova. Terres G. Scherf
cuites européennes de 1740 à 1840 (musée du Louvre, 2003): avec James David Draper,
Playing with Fire. European Terracotta Models, catalogue d’exposition au Metropolitan Museum
of Art, février-avril 2004.
-Plusieurs textes de ce catalogue d’exposition repris dans une édition suédoise avec variantes,
publiée sous le titre : Sergel och hans romerska krets. Europeiska terrakottor 1760-1814 [Sergel
et son cercle romain. Terres cuites européennes 1760-1814], Stockholm, Nationalmuseum,
2004.
-Edition française du catalogue de l’exposition de la National Gallery of Art de Washington et du
Pul Getty Museum de Los Angeles : « Houdon « au-dessus de tous les artistes modernes » »,
dans Houdon 1741- 1828 Sculpteur des Lumières, catalogue d’exposition, musée national du
château de Versailles, Paris, 2004, p.14-25. Et seize notices d’œuvres.
- Rédaction de sept notices pour le nouveau catalogue du musée des Beaux-Arts d’Angers.
-Pierre Julien 1731-1804, Paris, Somogy, 2004 [catalogue de l’exposition au musée Crozatier,
Le Puy-en-Velay]: direction de l’ouvrage avec Serge Grandjean, rédaction du texte Pierre Julien,
« le vrai statuaire », p.22-89, et rédaction de la Chronologie avec Michael Preston Worley,
p.118-121.
-Chefs d'oeuvre du musée des Beaux-Arts d’Angers (du XIVe au XXIe siècle), publié sous la
direction de Patrick Le Nouëne, Paris, Somogy, 2004 : cinq notices d’œuvres.

- Deux notices, dans catalogue Sculpter au crayon, sous la direction d'Alain Jacob, Bruxelles, I. Leroy-Jay Lemaistre
2004, Bibliothèque royale.

« Julien et la copie d’antiques », Pierre Julien, 1731-1804, sculpteur du Roi, cat. exp. Le Puy-en- P. Malgouyres
Velay, musée Crozatier 2004, p. 90-100.

111
Les publications scientifiques en vue de la préparation d’expositions
Département des Antiquités égyptiennes
- Japon, Nagoya, Fukuoka, Tokyo « L’homme égyptien d’après les chefs d’œuvre du musée du G. Andreu-Lanoë
Louvre », 2005 (commissariat DAE) et E. Delange
- San Francisco, New York, Metropolitan Museum, Fortworth, « Hatschepsut », 2005 (simple prêt) C. Barbotin
- Contribution à la rédaction de notices et textes du catalogue de l’exposition « L’homme G. Andreu-Lanoë
égyptien », Japon 2005 du personnel scientifique du DAE. L. Berlandier-Boutros
E. David - E. Delange
S. Guichard -S. Labbé-Toutée -
P. Rigault

- New York, Metropolitan Museum, « Images from Egyptian Temple Treasuries », 2005-2006 E. Delange
(simple prêt) -- Japon, « L’homme Egyptien », 2005 (Commissariat DAE)
- Paris, Musée du Louvre, « Faïences de l’Antiquité », 2005 G. Pierrat-Bonnefois
- Projet d’exposition pour l’antenne du Louvre en région « Images du divin au Louvre ». M.H. Rutschowscaya
- Introduction et étude du catalogue de l'exposition "L'homme égyptien", Japon, 2005 C. Ziegler

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines


- Rédaction des notices pour l'exposition "Roman Art Masterworks from the Louvre Museum", D. Roger, C. Giroire
prévue en 2007 L.Laugier, J.-L. Martinez,
Néguine Mathieux,
C. Bastien, V. Arveiller,
P. Carpentier,
A. Scherer, C. Piccinelli

Département des Antiquités orientales


Paris, Louvre, Babylone, 2006 B. André-Salvini
Paris, Louvre, Faïences, 2005, avec G. Pierrat-Bonnefonds A. Caubet
Paris, RMN, L’Empire Perse, 2007
Paris, Musée Cernuschi, "Sassanides : les fastes d'un empire oublié", 2006 commissariat et prêts F. Demange
Paris, IMA, Les Phéniciens et la Méditerranée, 2006 E. Fontan
Paris, Louvre, La technique du plâtre, sous la direction d’I. Lemaistre

Département des Arts graphiques


L’Atelier de David, Collection Musée du Louvre / 5 continents, Cabinet des dessins, automne A. Sérullaz
2005.

Département des Arts de l'Islam


Expositions au Louvre
- Préparation de l’exposition Chefs d’œuvre du Musée du Qatar (2006) F. Richard
- Préparation de l’exposition Chefs d’œuvre de la David Collection, Copenhague (2006-2007) S. Makariou
- Préparation de l’exposition Les Safavides, Paris, Musée du Louvre (2007) E. Brac de la Perrière,
F. Richard
Expositions hors Louvre
- Chefs d’œuvre du musée du Louvre, Riyadh (Arabie Saoudite) (2005) : commissariat, rédaction du catalogue (textes
et notices), prêts
- Istanbul, Isfahan, Delhi : les empires de l’Islam, Strasbourg (2006-2007) : commissariat, rédaction du catalogue (textes
et notices), prêts

Département des Sculptures


Expositions au Louvre

Préparation de l’exposition et de son catalogue (essai et notices de sculptures) « la France romane » J.R. Gaborit

Expositions hors Louvre

« Le Portrait peint et sculpté (1770-1830) (Londres, Paris, New York 2005) G. Scherf
« Desiderio da Settignano » (Louvre- Florence, Washington, 2006) M. Bormand
« le bronze français : XVIe – XVIIIe s » (Paris, Londres Etats Unis, 2008) G. Bresc - G. Scherf
Sculpture champenoise (Troyes, 2007) G. Bresc
« Henri Triqueti » (Orléans, New York, 2005) I. Leroy-Jay Lemaistre
« Plâtre » (Paris 2007 ?) I. Leroy-Jay Lemaistre
« Desiderio da Settignano » (Louvre- Florence- Washington) M. Bormand

112
Les projets de publications scientifiques diverses
Département des Antiquités égyptiennes
- Préparation du catalogue raisonné des stèles de la 18è dynastie du musée du Louvre, RMN. G. Andreu-Lanoë
- Préparation du catalogue raisonné de la collection égyptienne du musée Dobrée à Nantes (en
collaboration)
- « Mariette à Saqqara », en collaboration avec C. Ziegler, actes du colloque Mariette, Boulogne
sur mer, 2004.
- Participation à l'ouvrage "Les fouilles du Louvre à Saqqara I"
- Préparation du catalogue raisonné, Vol. II « Portraits peints sur bois, linceuls et cartonnages » M.F. Aubert
- Article sur le cercueil de Chelidon
- Préparation du catalogue raisonné « Statues du Nouvel Empire » C. Barbotin
- Guide du Louvre par les textes
- Préparation 2e volume catalogue « Objets de métal » du musée copte du Caire D. Benazeth
- Fouilles de Baouit (articles, communications et publications scientifiques)
- « Metal Objects from the Fayoum », Coptic Museum, cairo, Fayoum Symposium (5-10 février
2004) sous presse Université Américaine du Caire.
- « Recherches archéologiques à Baouit : un nouveau départ », Bulletin de la Société
d’Archéologie copte (sous presse).
- Préparation du catalogue « Les serviteurs funéraires du Moyen et du Nouvel Empire » J. L. Bovot
- Préparation du catalogue raisonné : « Les statues de Ptah-Sokar-Osiris » C. Bridonneau
- Participation à la publication du tome I des fouilles de Saqqara : « Mission archéologique du
musée du Louvre à Saqqara, le mastaba d’Akhethetep »
- « Correspondance inédite entre moines dans la montagne thébaine », à paraître dans Actes F.Calament
de la 11e Journée d’études coptes (Etudes coptes IX).
- « Les amphores en contexte funéraire à Antinoé »
- « La représentation des amphores dans la petite plastique à l’époque romaine », à paraître
dans les Cahiers de la céramique égyptienne 8 : Amphores d’Egypte de la Basse Epoque à
l’Epoque arabe, IFAO, 2005.
- « Epigraphie fayoumique : addenda et corrigenda, à paraître dans Journal of Coptic Studies 6,
2005.
- La révélation d’Antinoé par Albert Gayet- Histoire, archéologie, muséographie, Bibliothèque
d’études coptes 18, IFAO (thèse de doctorat sous presse).
- Préparation du catalogue raisonné : « Les armes » N. Couton-Perche
- « Les briques de Qantir du musée du Louvre » en collaboration, revue GRAFMA, (à paraître)
- Projet d’article sur l’origine de deux inscriptions hiéroglyphiques de Versailles. E. David
- Préparation d'un article sur les faïences de Qantir au musée du Louvre E. Delange
- Préparation du catalogue raisonné des « Reliefs du Nouvel Empire »
- Participation à l’ouvrage « Fouilles de Saqqara, volume 1 M. Etienne
- Préparation d'un article sur la collection du vice-consul Thédénat-Duvent S. Guichard
- Préparation du catalogue raisonné « La vaisselle de terre cuite d’époque Copte ». C. Lyon-Caen
- Préparation du catalogue sur les bouchons de jarre et d’amphores de Baouit
- Préparation du catalogue des lampes de terre cuite du Musée Dobrée de Nantes
- "La dame sans son enfant. A propos des vases sculptures de la 18e dynastie" dans revue G. Pierrat-Bonnefois
Egypte, Afrique & Orient, Avignon numéro spécial céramique égyptienne (à paraître)
- Préparation du catalogue raisonné des tables d’offrandes
- Préparation du catalogue raisonné : « Cercueils et sarcophages de l’Ancien au Nouvel P. Rigault
Empire».
- Catalogue des nouvelles acquisitions de DAE (direction de l’ouvrage, introduction, notices), C. Ziegler
RMN. Sous presse
- Réunis pour l’éternité, les vases canopes du prêtre embaumeur Ty », Mélanges Ali Radwan
(sous presse, The American Unversity in Cairo Press)
- Préparation du catalogue raisonné « Les peintures égyptiennes du Musée du Louvre »
- « Les fouilles à Saqqara, volume 1 », (direction de l’ouvrage, introduction, études). Sous
presse.
- Préparation du second volume des fouilles de Saqqara.
- « Fouiller à Saqqara », sous presse.
- Le département des Antiquités égyptiennes, Beaux-Arts magazine, ouvrage collectif sous
presse.
- Les peintures égyptiennes au musée du Louvre, ouvrage collectif sous presse.
- "Mariette à Saqqara", en collaboration avec G. Andreu, Actes du colloque Mariette, Boulogne
sur Mer, 2004 (sous presse).

113
Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines
- Poursuite de la préparation du vol.II des collections de "Verres Antiques", consacré au verres V. Arveiller
soufflés (1364 objets et Addenda au volume I), en collaboration avec M.D. Nenna. Remise du
manuscrit prévu pour printemps 2005
- Etude préparatoire à la rédaction de"La sculpture grecque, vol. III. L'époque romaine" L. Laugier
- Rédaction d'un CVA sur les amphores attiques à figures noires du musée du Louvre S. Padel-Imbaud
- Rédaction d'un CVA sur les lécythes attiques à fond blanc du musée du Louvre A. Kardianou
- Rédaction d'un CVA sur les coupes à figures rouges du musée du Louvre S. Marmois

- Etude préparatoire à un ouvrage sur l'acquisition de la collection Borghèse (archives des J. L. Martinez
musées nationaux et de Besançon)

Département des Antiquités orientales


- “Un unicum urartéen inscrit” (article pour des Mélanges, 20 pages) B. André-Salvini
- “ Architecture et programme dynastique. Les monuments de la capitale de l’Urartu sur (principalement)
le Rocher de Van ” (article pour des Mélanges, 20 pages).
- «Henri Pognon, assyriologue » (notice pour le Reallexicon der Assyriologie, Band 10/5-6, Publications remises à
2005) l’éditeur (sous presse)
- “The Bronze Greek (Ionian) Astragalus discovered at Susa by J. de Morgan ”.
(à paraître dans les Actes du Colloque de Téhéran de 2003)
Publications en cours (principalement) :
- Gudéa, prince sumérien de Lagash, « Monographie », Louvre (-RMN)
- « Puzur-Inshushinak » (notice longue pour le Reallexicon der Assyriologie)
Les monuments transélamtes A. Benoit
- « Objets entrés au Louvre par l’intermédiaire de la famille Durighello » E. Fontan
- Histoire du département des Antiquités orientales (salles du Louvre)
- « Le palais d’Assour banipal à Nimroud d’après les reliefs du Louvre » en collaboration
avec J. Reade

Département des Arts graphiques


Les projets de publications scientifiques
- Les Arts graphiques sous le règne de Louis XVI, jusqu’en 1820. P. Torres Guardiola
- Les Nielles italiens.
- Pornocraties.
Inventaire des dessins français du Musée du Louvre : Lettre R. A. Sérullaz
Les programmes de recherches dans le cadre des publications
Recherches portant sur le dessin de Charles de Clarac, Forêt vierge du Brésil (1819), acquis L. Frank
en 2004 et devant être exposé à l’automne 2005, à l’occasion de l’année du Brésil. Les
recherches portent sur les domaines suivants : histoire politique et diplomatique du Brésil,
histoire des guerres de la Révolution et de l’Empire, ethnographie ancienne, histoire des
sciences, esthétique et histoire du paysage, histoire de la photographie, botanique.
Projet de publication des documents originaux relatifs à la collection du Cabinet des dessins. L. Frank
L’année 2003 avait été consacrée à la transcription des manuscrits du premier inventaire et L. Propeck
connu, celui de la collection achetée par Louis XIV au banquier Everhard Jabach en 1671.
Cet inventaire se compose de cinq cahiers, correspondant à un classement général en cinq
écoles. Il contient 2631 notices qui donnent, sous chaque numéro, la description détaillée du
sujet et des techniques, les dimensions de l’œuvre ainsi que son attribution.
L’année 2004 a été consacrée à la mise à jour de l’identification des dessins Jabach sur la base
de ce nouveau travail d’édition critique. Une grille d’analyse systématique de tous les signes
possibles à relever sur les dessins – montages Jabach, Jabach modifié XIXe, Coypel-Cochin,
Commission du Muséum ; paraphes Jabach, paraphe Prioult, paraphes des officiers des
Bâtiments du roi ; numéros d’inventaire, lettres dites de format, mentions diverses - a été
conçue à cet effet et introduite en regard de chaque notice. L’ensemble constitue une suite
de tableaux informatiques : Dessins collés et dorés ; Dessins non collés ni dorés ; Dessins
portant le paraphe du commissaire Prioult au recto ; Dessins portant les seuls paraphes
Delamotte, De Cotte, etc.
Ces tableaux ont été éprouvés et corrigés sur les premières armoires des dessins de l’école
florentine. Tous les portefeuilles de la collection sont ouverts en suivant l’ordre physique des
armoires, les dessins sont vérifiés pièce à pièce et les œuvres présentant l’un ou l’autre de
ces signes sont analysées et confrontées au contenu de leur notice, la grille étant remplie par
élimination.

114
Ont été ainsi passés en revue les dessins des écoles florentine, romaine, vénitienne, lombarde, L. Frank
bolonaise, piémontaise et génoise, napolitaine et sicilienne, les anonymes italiens, l’école des et L. Propeck
Anciens Pays-Bas, les écoles flamande, hollandaise, allemande, anglaise, autrichienne,
espagnole, portugaise, inconnue, soit un total de 26321 pièces. Ce travail a été effectué avec
la collaboration de Christian Omodeo.
L’année 2005 doit être consacrée à la vérification des dessins de l’école française, ainsi qu’à
la recherche de documents manuscrits complémentaires. L’étude devrait être prête pour la
publication en 2006.
Poursuite du projet d’édition revue et augmentée du Dictionnaire des marques de collections de L. Lhinares
dessins et d’estampes de Frits Lugt en association avec la Fondation Custodia, le Deutsches
Forum für Kunstgeschichte et le Rijksbureau voor Documentatie de La Haye (RKD) et mise en
place d’une association loi 1901, la Société Frits Lugt pour l’étude des marques de collection
de dessins et d’estampes). D’ores et déjà, ce sont plus de huit cent marques de collection
identifiées, plus de huit cents nouvelles marques d’artistes, d’ateliers ou de ventes d’atelier et
plus de cent vingt marques d’imprimeurs et d’éditeurs qui peuvent être ajoutées à celles que
Lugt a recensées. A ces marques identifiées devront s’ajouter quatre cent cinquante marques
encore aujourd’hui anonymes ainsi que des corrections portant sur plus d’une centaine de
notices déjà publiées.
Travaux de recherches pour l’édition du Catalogue des pastels conservés au département J. F. Méjanès
des Arts graphiques - Inventaire des dessins français du Musée du Louvre : Lettre R.
Poursuite des travaux en vue du Vocabulaire typologique de la peinture et du dessin. Ouvrage C. Monbeig-Goguel
collectif à l’initiative de l’Inventaire Général, Direction du Patrimoine. en collaboration avec
V. Goarin et C. Scheck
Edition des lettres de Pierre et Pierre-Jean Mariette, conservées au département des Arts M. Pinault-Sørensen en
graphiques collaboration avec P. Leroy
et C. Fabre, Collège de
France
Mise à jour du Répertoire systématique établi en 1978, sous la direction de R. Bacou, par L. Propeck
F. Viatte et C. Goguel et contrôle de tous les portefeuilles des écoles italiennes et écoles
du nord, afin d'y repérer les dessins de la collection Jabach acquise en 1671 par Louis XIV.
Recherches pour la réédition du catalogue de vente de la collection de dessins italiens de B. Py
Pierre Crozat (1741). Recherches sur la localisation des œuvres lui ayant appartenu.
Mise à jour de l’inventaire manuscrit dressé après la mort de Everard Jabach en 1695. Pierre-
Jean Mariette, Description sommaire des desseins des grands maistres d'Italie, des Pays-Bas
et de France, du Cabinet de feu M. Crozat. Avec des Réflexions sur la manière de dessiner
des principaux Peintres, Paris, 1741 [vente Crozat].
Mise à jour de l’inventaire publié en 2001 par B. Py : Everhard Jabach collectionneur, 1618-
1665 : les dessins de l'inventaire de 1695, Paris.

Département des Objets d’art


Les bronzes d'ameublement du Louvre, Dijon, éd. Faton 2004 D. Alcouffe,
A. Dion-Tenebaum,
G. Mabille
Deux textes pour "La Galerie d'Apollon au Palais du Louvre", Gallimard-Musée du Louvre E. Coquery
- Napoléon et le Louvre, sous la dir. de S. Laveissière, collection "Trésors du Louvre", Paris, A. Dion-Tenebaum
Fayard-Louvre, 2004 « Le mariage de Napoléon 1er et de Marie-Louise », p. 95-111, « Les
manufactures », p. 159-173, « Le décor de la vie mondaine », p. 217-225, « Le décor intérieur
des résidences impériales », p. 228-241.
- Byzance et les reliques du Christ, éd. J. Durand et B. Flusin, Paris, Centre de recherche J. Durand
d’histoire et civilisation de Byzance, Monographies 17., 2004.
- Bulletin de la Société nationale des Antiquaires de France, 2000.
- Cahiers archéologiques, vol. 50
Rédacteur en chef de la Revue du Louvre. Revue des musées de France D. Gaborit-Chopin
(pour les Etudes)

Projets de publications
Catalogue des médailles et plaquettes du département. S. Baratte
Catalogue des tapisseries du département. E. Coquery
Martin-Guillaume Biennais, une carrière exceptionnelle », Annales historiques de la Révolution A. Dion-Tenebaum
française, numéro spécial sur l’histoire de l’art, sous la direction de B. Jobert, à paraître
Catalogue des ivoires modernes du département. Ph. Malgouyres
- Catalogue des porcelaines de Sèvres du département. M.-L. de Rochebrune
- Catalogue des verres du département.

115
Département des Peintures
Préparation du second tome du Catalogue raisonné des tableaux italiens du XVIIe siècle du S. Loire
Musée du Louvre (à paraître en 2005) et du Catalogue raisonné des tableaux italiens du XVIIIe
siècle du Musée du Louvre.
- Recherches complémentaires pour le nouveau catalogue sommaire des peintures du Louvre E. Foucart-Walter
(écoles allemande, autrichienne, scandinave, suisse et russe).
- Recherches pour le catalogue raisonné des peintures allemandes du Louvre
- Collaboration à la nouvelle édition du Catalogue sommaire illustré des Peintures du Musée J. Habert
du Louvre. Italie et Espagne, à paraître en 2005.
- Préparation du catalogue de l’exposition itinérante Le Paradis de Tintoret. Le concours pour
un grand décor du Palais des Doges à Venise, Paris, musée du Louvre, Madrid, Musée
Thyssen Bornemisza, et Venise, Palais des Doges, 2006.
- Collaboration à l’Inventaire des tableaux italiens des collections publiques françaises, Paris,
Institut National d’Histoire de l’Art I.N.H.A.(sous la direction de M. Laclotte).
- Collaboration au catalogue de l’exposition itinérante Chefs-d’œuvre vénitiens du XVIe siècle
dans les collections publiques françaises. Peintures et dessins, Bordeaux, Musée des Beaux-
Arts, 2005-2006, et Caen, Musée des Beaux-Arts, 2006 (commissaires M. Laclotte, O. Le
Bihan, P. Ramade).
Catalogue sommaire (sortie prévue pour 2005) S. Laveissière
Préparation du catalogue de l’exposition « France-Amérique 1760-1860 » (été 2006, Louvre, O. Meslay
la Chapelle) et lancement du projet de du base informatisée des peintures américaines dans
les collections publiques françaises.
- Essai et notices dans le catalogue en préparation de l’exposition « La Mélancolie », Grand V. Pomarède
Palais (automne 2005) et Berlin
- Essai et notices dans le catalogue de l’exposition « Impresionnisme et naissance du cinéma »
au musée des Beaux-Arts de Lyon (avril 2005)
-Essai et notices dans le catalogue de l’exposition « Corot » à Madrid et Ferrare (juin 2005)
- Essai et notices dans le catalogue de l’exposition « Ingres» , musée du Louvre, mars 2006
- Catalogue sommaire des peintures du Louvre, Ecole italienne, XVIe siècle , à paraître en 2005 C. Scaillierez
- Rédaction des notices Benjamin Foulon et Martin et Médéric Fréminet, pour l'Allgemeines
Künstlerlexikon Leipzig-Munich, à paraître 2005
Article en préparation sur une Crucifixion napolitaine des années 1330 récemment acquise par D. Thiébaut
le musée.
- Le prêt de la Liberté guidant le peuple sur les barricades au Japon : des mesures de A. de Wallens
conservation préventive exceptionnelles, dans Journées débat du DESS de conservation
préventive, à paraître en 2005.
- Transports et climat : l’expérience de dix ans de collaboration avec le département des
peintures du musée du Louvre, dans Techne, à paraître en 2005 (avec Michel Dubus et Sylvain
Sarrailh).

Département des Sculptures


Catalogue général du département des Sculptures T. III Sculptures étrangères M. Bormand, G. Bresc,
S. Guillot de Suduiraut,
I. Leroy-Jay Lemaistre,
G. Scherf, sous la
direction de J. R. Gaborit,
avec la collaboration de
M. Lafabrie et C. Colas
de la Noue.
- Contribution à la publication « Poésie et sculpture » (Universioté de Prenceton) I. Leroy-Jay Lemaistre
- « La fonte de fer », « Cahier de l’inventaire » (en collaboration)
- Catalogue des sculptures du XIXe siècle dans la collection Fesch, Ajaccio.
- Les sculptures de Houdon au musée du Louvre. Catalogue raisonné. G. Scherf
- Pigalle. Voltaire nu, collection Solo.

116
Les publications d’aide à la visite et d'information

Les aides à la visite


La présentation des collections du musée s’accompagne dans les salles de divers types de documents.

Les feuillets en français


Les feuillets constituent une véritable encyclopédie du Louvre. L’effort sera intensifié en 2005 pour
que la collection se complète des titres encore manquants : la quantité de titres disponibles a été fixée
à 350 « feuillets ». Des perspectives s’ouvrent de traduction en grec et en arabe.

8 nouveaux feuillets ont vu le jour en 2004.


AGER 1 titre 3 57 Les Inscriptions romaines sur bronze
AE 1 titre 2 31 Masque et linceul d’une momie d’homme
Islam 2 titres 1 01 Suse, la ville islamique
1 02 L’Empire islamique du VIe au Xe siècle
Objets d’art 2 titres 6 38 Les vitraux du XIXe siècle de la manufacture de Sèvres
6 39 Le mobilier Renaissance
Histoire du Louvre 2 titres 8 06 La Galerie d’Apollon I
Repère 3a : Histoire des anciennes collections d’Antiques au Louvre

En 2004, la collection des feuillets disponibles compte 298 titres en français (contre 290 en 2003)
Peintures Antiquités Antiquités Sculptures Objets d’art Antiquités Histoire Arts graphiques
grecques, orientales Égyptiennes du Louvre
Etrusques
et romaines
81 59 47 35 38 27 7 4

Les feuillets en langues étrangères en 2004 :


8 titres ont été traduits en anglais (3 55, 3 54, 3 56, 5a, 5b, 5c, 5d, 5e)
e
6 titres en allemand (3 55, 3 54, 3 56, 5a, 5 , 2 08)
e
8 titres en espagnol (3 55, 3 54, 3 56, 5a, 5b, 5c, 5d, 5 )
4 titres en italien (3 55, 3 54, 3 56, 5d)
21 titres sont en cours d’édition (7 feuillets en anglais, italien, espagnol et allemand).
De plus, 5 titres en français et en langues étrangères latines (203, 206, 208, 214, 217), ainsi que
12 titres en japonais (25, 230, 330, 336, 337, 350, 351, 352, 353, 354, 355, 356) ont été réédités.
Cette tâche nécessite un travail de relecture et de correction des textes pour la mise à jour des
informations obsolètes. Dans les salles, le travail de maintenance des « feuillets » plastifiés se
poursuit.
Ces ensembles de « feuillets » sont en vente à la librairie du Louvre dans un format A4 ; le volume 2
a été réédité dans une nouvelle édition. Le volume 5 est en cours de réédition.
Désormais le Louvre assure seul, sans la RMN, la réalisation des formats réduits et leur vente. Les
volumes 1, 2, 3 et 4 sont vendus au seul bénéfice du Louvre, et en 2005 ce sera le tour du volume 5.
Ces ensembles remportent toujours un vif succès tant auprès du grand public que des étudiants,
notamment ceux de l’école du Louvre.

Les fiches-visite
Elles sont spécifiques au département des Antiquités égyptiennes. Chaque titre concerne une salle en
particulier (30 salles), et offre un aperçu de ce qui y est présenté.
En 2004, le nombre de titres est resté stable (12 titres en français, 32 titres en langues
étrangères). 8 titres sont en cours d’édition.

117
Les documents d’aide à la visite gratuits, destinés au public adulte et aux enfants
Ils sont disponibles à la banque d’accueil du musée.

Collection « Parcours au musée »


Sept nouveaux titres disponibles à la borne d’accueil du musée perpétuent la nouvelle collection des
parcours de visite (ligne éditoriale et charte d’écriture validée à la Commission de développement des
publics du 10 septembre 2003)
VERSION ADULTE (Dépliant 21x10.5cm, 7 volets, impression 2 couleurs, tirés à 20 000 exemplaires)
Les parcours au musée aident le visiteur à appréhender un lieu complexe. Ils proposent un cheminement physique et
intellectuel dans les différentes collections du musée et privilégient une approche transversale du Louvre. En fonction d’un
sujet, un fil directeur détermine le choix de 9 à 11 œuvres au plus. Un parti pris en fixe les limites. La durée totale du parcours
est de 1h 30 maximum.
VERSION ENFANT (Dépliant 21x10.5cm, 6 volets, impression quadri, tirés a 20 000 exemplaires)
Les parcours au musée aide le visiteur enfant lecteur à appréhender un lieu complexe. Ils proposent un cheminement physique
et intellectuel dans les différentes collections du musée et privilégient une approche transversale et ludique du Louvre. En
fonction d’un sujet, un fil directeur détermine le choix de 7 œuvres dans différents lieux du musée. Un parti pris en fixe les
limites. La durée totale du parcours va de 45 minutes à 1h maximum.
« Trop grand ! » Avril 2004
« Au galop ! » Octobre 2004
« Delacroix, la fureur de peindre » Avril 2004
« Sur la piste des objets métis, à la croisée des histoires et des civilisations" Avril 2004
« Habiter au Louvre, à la découverte du palais des rois » Mai 2004
« Contrepoint, l’art contemporain au Louvre » Octobre 2004
« Contrepoint, Contemporary Art in the Louvre » (Version traduite en anglais) Octobre 2004

Les plans information


La consommation de plans/information s'est accrue de + 11,74 %. en 2004.
Langue 2004 Langue 2004
Anglais 1 430 800 Japonais 330 400
Français 1 210 800 Allemand 216 000
Espagnol 547 200 Néerlandais 77 600
Chinois 390 700 Arabe 71 400
Italien 331 200

Total 4 606 100

La documentation concernant les activités pédagogiques


Destiné aux personnels et intervenants du Louvre en charge de pédagogie, ce fonds documentaire
compte 721 ouvrages et 304 études (enrichissement 2004 : 202 ouvrages dont 35 périodiques à
caractère culturel, économique ou sociologique) ; 10 reportages photographiques ont couvert les
activités de la Direction des Publics ; des recherches documentaires et iconographiques : pour les
besoins des services (472 demandes d’ektachromes ont été traitées en collaboration avec l’Agence
photographique de la RMN).

Les publications en ligne


Mise en ligne à l’ouverture du site louvre.fr (juin 2005)
"Dossier thématique" : "Paris 1400, des princes amateurs d’art" (Conception et rédaction) - "Dossier
une œuvre, un artiste, un lieu" : La Joconde Conception pédagogique et rédaction
Le musée du Louvre, la Cité de la musique et le musée national du Moyen Âge se sont associés lors
des expositions « Paris 1400 » et « la musique au Moyen Âge » pour proposer à la revue
pédagogique TDC (Textes et documents pour la classe) éditée par le Scéren, un numéro consacré à
L’art de cour au Moyen Âge (mars 2004, N° 872). Cette publication a bénéficié de la contribution des
scientifiques associés aux expositions et a consacré une large part de son iconographie aux œuvres
conservées dans les trois musées partenaires.

118
Les productions audiovisuelles et multimédias

Le Louvre met œuvre une politique de coproduction à caractère culturel sur différents supports et
modes de diffusion (audiovisuel, télévisuel, cinématographique, éditions multimédias) avec pour
principaux axes des programmes destinés au public enfance-jeunesse, des films documentaires en
lien avec les collections du musée, les expositions et la vie culturelle de l'établissement et l'initiative de
projets plus artistiques et innovants.

Au-delà de l’investissement du Louvre dans la coproduction de films culturels qui a permis de signer
un accord-cadre de collaboration sur trois ans avec France 5, et une convention de collaboration avec
l'Institut national de l'audiovisuel pour la constitution d'archives sur les historiens d'art, la distribution et
la diffusion des films coproduits par le musée du Louvre sur le territoire national et dans le monde
entier reste un vecteur important du rayonnement culturel du Louvre auprès de tous les publics.

La coproduction de programmes audiovisuels et multimédia au sein de la direction du Développement


culturel a été réorganisée opérationnellement en 2004. Elle est composée d'un chargé de mission à la
production audiovisuelle, cinématographique et multimédia à la DDC, un régisseur de tournage au
sein de la direction de la surveillance.

Coproductions réalisées

Film documentaire : Au Louvre avec Miquel Barceló


26 minutes
Réalisé par Valéria Sarmiento
Coproduction : musée du Louvre / INA, avec la participation de France 5
Conseiller scientifique : Marie-Laure Bernadac
Diffusion : Louvre, Télévisuel sur France 5
Résumé : cette visite au Louvre de Miquel Barceló, libre, attentive et passionnée est également une
leçon sur la peinture et la transmission.
Première diffusion TV / audience France 5 - dimanche 9 mai 2004 à 8h45 160 000 téléspectateurs

Film documentaire : Le Trésor enfoui de Saqqara


110 minutes
Réalisé par Frédéric Wilner
Coproduction : musée du Louvre / Éclectic Production / France 3, avec la participation de du CNC, de
SUEZ et du groupe bancaire CIC.
Ce documentaire relate la fouille archéologique d'avril 2004, menée sous la direction de Christiane
Ziegler pour le musée du Louvre dans l'immense nécropole de Saqqara, l'un des lieux les plus sacrés
de l'Égypte Antique. Cette année-là, la fouille, jour après jour, a mis à jour des trésors.
Première diffusion TV / audience France 3 - mercredi 29 septembre à 20h55 6,3 millions de téléspectateurs
Édition DVD Tirage : 70 000 exemplaires

119
Film documentaire : Les Chevaux du Louvre
52 minutes
Réalisé par Jean-Luc Gunts
Coproduction : musée du Louvre / CLC / Équidia, avec la participation du Centre National de la
Cinématographie
e
De l'antiquité à la première moitié du XIX siècle, en passant par le Moyen Âge, ce documentaire
propose la découverte d'une centaine d'œuvres équestres du musée du Louvre. Il s'inscrit dans une
collection de trois documentaires sur le thème « Art et Cheval dans les collections nationales » avec
Les Chevaux d'Orsay (2002) et Les Chevaux du Centre Georges Pompidou (2005).
Première diffusion TV - Câble Équidia - 4 millions d'abonnés – 5 diffusions

Film documentaire : La Saline d'Arc-et-Senans – collection « Architecture » (série)


26 minutes
Réalisé par Stan Neumann
Coproduction : musée du Louvre / Arte / Direction de l'architecture et du patrimoine / Centre Georges
Pompidou / Les Films d'Ici
Conseille scientifique de la collection pour le Louvre : Geneviève Bresc, Chef du département des
Sculptures.
Production : 2004
Diffusion : Louvre, Télévisuel sur Arte et France 3 et Édition DVD : 2005
e
Résumé : à la fin du XVIII siècle, Claude Nicolas Ledoux construit en Franche-Comté une usine
monumentale pour le roi de France. C'est à la fois une révolution esthétique, un site industriel
novateur, et le noyau d'une cité idéale qui ne verra jamais le jour.
La collection « Architecture » existe depuis quinze ans et était jusqu’alors consacrée exclusivement au
e e
XIX et au XX siècle ; ce film, avec l'entrée du musée du Louvre dans la coproduction, l’ouvre à
d'autres époques importantes de l'histoire de l'architecture.
Première diffusion TV Arte le 5 mars 2005
Exploitation sur DVD coédité ARTE Édition / RMN Parution mars 2005

Film documentaire : Paris 1824 – collection « Les Foyers de création » (série)


52 minutes
Réalisé par Jacques Deschamps
Directeur de la collection : M. Laclotte
Coproduction : musée du Louvre / Palette Production / Arte
Ce film tente de retrouver les liens entre histoire et histoire de l'art. Il a été diffusé au printemps 2004
en résonance avec les expositions Dante et Virgile aux Enfers par E. Delacroix et Delacroix, dessins
de feux.
Première diffusion TV / audience ARTE - samedi 27 mars 2004 à 20h45 746 200 téléspectateurs

Film documentaire : Napoléon, David ; le sacre de l'image


52 minutes
Réalisé par Patrick Jean
Commentaire : Patrick Jean – Henri Raczymow
Coproduction : musée du Louvre / Lapsus, avec la participation de France 5 et du Centre National de
la Cinématographie, de la Procirep- Angoa- Agicoa et du ministère des Affaires étrangères.
Conseiller Scientifique : Sylvain Lavessière
Ce film montre comment l'art et la propagande ont pu se mêler pendant toute la carrière de Napoléon
pour en arriver au point culminant de son couronnement, mis en scène comme une pièce de théâtre. Il
permet également de découvrir l'immense talent de David.
Première diffusion TV / audience France 5 - dimanche 17 octobre à 9h15 212 000 spectateurs

120
Film documentaire : Le Réveil d'apollon et Les Coulisses d'une restauration

Le Réveil d'apollon

85 minutes
Réalisé par Jérôme Prieur
Coproduction : musée du Louvre / Gédéon Programmes / Arte / TOTAL, avec la participation du
Centre National de la Cinématographie
La restauration de la galerie d'Apollon a été l'occasion de raconter une histoire de l'art, croisant
l'histoire politique de la France, depuis 1661. Sur soixante mètres de long et quinze mètres de
hauteur, la peinture, la sculpture et la dorure se conjuguent pour célébrer le dieu-roi Soleil. Tourné
pendant plus de deux ans, ce film explore le passé de la galerie et évoque les rapports de l'art et du
pouvoir.
ARTE – Soirée Thématique - vendredi 26
Première diffusion TV / audience 330 000 spectateurs
décembre 2004 à 22h15

Les coulisses d’une restauration


80 minutes
Réalisé par Sébastien Jousse
Coproduction : musée du Louvre / Gédéon Programmes / Arte, avec la participation de TOTAL
Figurant en compléments (bonus) dans le DVD Le Réveil d’Apollon, les coulisses d’une restauration
présente douze thèmes pour découvrir les facettes et les enjeux de la restauration de la galerie
d'Apollon dans une découverte approfondie des dessous de cette restauration, exemplaire du point de
vue de tous les acteurs de ce chantier.

Dessin Animé : Une minute au musée


Dessin animé destiné aux 6-8 ans : soixante épisodes de une minute
Réalisé par Serge Élissalde et Franck Guillou
Coproduction : musée du Louvre / musée d'Orsay / RMN / les Films de l'Arlequin / Eureka-TPS
Jeunesse, avec la participation du Centre National de la Cinématographie
Trois petits personnages sympathiques et à la langue bien pendue commentent "librement" des
œuvres exposées au musée. Cette série d'animation propose aux enfants de passer une minute
devant un tableau, un objet d'art, une sculpture, de les regarder et d'en savoir un tout petit peu plus
sur l'art.
EUREKA TV 60 épisodes x 9 diffusions = 540 programmations antenne
Première diffusion TV / audience
En diffusion de avril à juin 2004 - 300 rediffusions en décembre 2004

Multimédia : Cédérom Artus et le grimoire secret


Le Grand jeu d'aventure au cœur du Moyen Âge
Cédérom à partir de 7 ans
Coproduction : musée du Louvre / RMN
Réalisé par GIOZA Média - Chloé Benaroya
Conseillère scientifique : Élisabeth Taburet Delahaye, assisté d’Isabelle Balandre. Département des
Objets d'art du musée du Louvre-
Artus, une souris espiègle et intrépide vit au musée avec ses parents. Depuis des générations, ils sont
les gardiens des œuvres à l'insu des hommes. Héros de deux précédents cédéroms, Artus revient
pour une nouvelle aventure qui se situe au Moyen Âge. Le jeu propose quatre missions dans la
tradition médiévale et le souriceau se déplace dans les décors inspirés de miniatures ; il découvre
dans Paris, Venise, Grenade, Constantinople et Saint-Jacques de Compostelle, la société médiévale
avec laquelle il doit dialoguer pour avancer. De nombreuses œuvres appartenant aux collections du
musée du Louvre sont présentes lors de son périple.
Distribution Hachette Multimédia / RMN Parution 15 octobre 2004 Ventes 2004 = 4 000 exemplaires

121
Multimédia : CD audio
Collection coproduite par Le Louvre / De Vive Voix
Florilège d'enregistrements des meilleures lectures publiques de l'auditorium du Louvre ces textes
inspirés par des œuvres ou ayant inspiré des œuvres témoignent de la sensibilité des écrivains à l'art
de leur époque. Ces CD audio sont distribués en librairies et chez France Loisirs.
1 : Le Voyage en Égypte de Champollion, lu par Philippe Sollers, 74 min - Ventes 2004 = 1 651 ex.

2 : Point de lendemain de Vivan Denon, lu par Daniel Mesguich, 59 min Ventes 2004 = 1 250 ex.

3 : Le journal de Delacroix lu par Mathieu Marie, 60 min Ventes 2004 = 1 000 ex.

4 : Héloïse et Abélard lu par Daniel et Rebecca Mesguish, 60 min Ventes 2004 = 1 000 ex.

Multimédia : DVD Le Réveil d'Apollon au musée du Louvre


Coproduction musée du Louvre / Gédéon
Éditeur : Arte Édition
- Le film : Le Réveil d’Apollon de Jérôme Prieur - 85 mn
- Les bonus : Coulisse d'une restauration par Sébastien Jousse - 80 mn couleur © 2004 Gédéon
Programmes / Musée du Louvre
5 000 exemplaires édités
Distribution Gaumont Parution décembre 2004
1 mois de ventes en 2004 : 3 000 exemplaires

Multimédia : DVD Art et Cheval


Coproduction : musée du Louvre / CLC
Éditeur : CLC
Ce DVD propose un parcours documentaire sur les représentations du cheval dans l’art, de l’Antiquité
à nos jours.
Durée : 150 minutes
2 films documentaires Les Chevaux d'Orsay et Les Chevaux du Louvre et des bonus : Le Louvre,
palais du cheval et Art-Cheval au musée du Louvre
7 000 exemplaires édités
Distribution CLC : dans les points de vente FNAC, VIRGIN, RMN et magasins
Parution novembre 2004
spécialisés équestres
500 exemplaires vendus

Productions en écriture et développement en 2004


Ces projets ont vocation, si leur scénario est validé par le Louvre et ses partenaires et si leur plan de
financement est stabilisé, à être réalisés et diffusés en 2005-2006.

Film : Abbaye Sainte-Foy de Conques - Collection « Architecture » (série)


Documentaire de 26 minutes, écrit et réalisé par Stan Neumann
Producteur délégué : Marie Guirauden - Films d'Ici
En lien avec l'exposition France Romane

Film : Si le Louvre m'était conté


Documentaire - Fiction de 110 minutes
Scénaristes : Agnes Caffin et Marion Bonnel
Producteur délégué : Serge Lalou - Les Films d'ici
Conseillère scientifique : Geneviève Bresc, Chef du département des Sculptures.
e
L'histoire du Louvre et des arts depuis le XII siècle jusqu'à nos jours.

122
Film : « En quête d'art » série
10x26 minutes
Scénariste : Françoise Doquières
Producteur Délégué : Patrick de Carolis -Éclectic Production
Premier épisode : Les Esclaves de Miquel Ange réalisé par Vincent Magniez
Coproduction : musée du Louvre / Éclectic / France 5
Le destin d’une œuvre d’art…

Film : Le Louvre Invisible


Documentaire de 90 minutes réalisé par Stéphane Krausz
Producteur délégué : Dominique Gibrail - Les Films du tambour de Soie
Coproduction : musée du Louvre / France 5 / Les Films du tambour de Soie
Ce film a nécessité une immersion dans le musée de plusieurs mois pour son écriture, sa préparation
puis ses prises de vues car il s'attache à faire découvrir la vie du Louvre en suivant au quotidien des
agents de surveillance, des conservateurs, une conférencière, des pompiers et des agents d'accueil.

Film : Le Louvre s'offre aux cinéastes


Fiction -Cinéma
Producteur délégué du programme : Antoine Ségovia - Spyder Films
Ce projet de production cinématographique est initié par le musée du Louvre, qui est intéressé par le
regard que de grands cinéastes contemporains, venus du monde entier, peuvent porter sur son
institution, son histoire, ses collections et sa vie quotidienne. Le musée du Louvre se questionne
également sur l'écho que l'idée du Louvre peut avoir dans l'imaginaire de ces cinéastes. Le projet se
présente sous la forme d'un cycle de plusieurs films (longs et/ou courts métrages). Les films seront
réalisés par des réalisateurs différents. Le cycle de films se déroulera sur une période de trois ans.

Multimédia : DVD Une minute au musée


Conception : Sandrine Mariette
Coproduction : musée du Louvre / Les Films de l'Arlequin, avec la participation du Musée d'Orsay et
de la RMN.
Programme ludoéducatif et interactif exploitant les trois petits personnages sympathiques de notre
série de dessins animé du même nom. Ce programme proposera aux enfants de retrouver les courts
programmes animé mais également de passer un plus de temps à explorer un tableau, un objet d'art,
une sculpture ; de les regarder et d'en savoir un tout petit peu plus sur l'art en s'amusant.

123
Distribution et diffusion des coproductions du Louvre
Diffusion interne au Louvre
Deux films coproduits en lien avec des expositions : Au Louvre avec Miguel Barceló (du 9 avril au 5
juillet 2004) et David, Napoléon, le sacre de l'image (du 21 octobre au 17 janvier 2004) programmé
dans la suite du parcours de la visite pour accueillir une quinzaine de spectateurs par séance, ont été
diffusé ans l'alvéole 7 de l'accueil des groupes tous les jours à 16h30 et en nocturne à 17h30, 18h30
et 19h30.
Ces nouveaux films ont ensuite été diffusés dans la salle audiovisuelle sous Pyramide, d'une capacité
de trente places, avec les autres coproductions du musée, qui dispose aujourd'hui d'un catalogue de
plus de 200 titres. A raison de cinquante séances hebdomadaires présentant douze programmes
différents par trimestre, cette année quarante-huit films coproduits par le Louvre ont ainsi été
présentés à environ 65 000 spectateurs.

Diffusion non commerciale des coproductions du Louvre


Elle s'effectue dans les réseaux de programmation culturelle en dehors du musée mais est encore
parcellaire.
Cependant, le Musée des Beaux-arts de Bruxelles a programmé dans « Les midis du cinéma »
(environ 300 spectateurs par séance) : Une minute au musée de Serge Elissade, La Touche de Alain
Jaubert et Il était une fois la Mésopotamie de Jean-Claude Lubtchansky.
Le musée des Beaux-arts de Lille a présenté dans le cadre de l'exposition Rubens La Gloire et la
chair de Alain Jaubert pendant quatre mois.
Le musée des Beaux-arts de Nancy a programmé La Ville Louvre de Nicolas Philibert.
Le Festival International du Film d'Amiens a sélectionné en compétition officielle Impression, musée
d'Alger de Patrice Chagnard, de même que Les Rencontres Cinématographiques de Manosque et le
Festival International du Cinéma Méditerranéen ou il a reçu le Prix du Jury. Le Louvre a participé avec
ce film pour la première fois au « mois du Documentaire », manifestation nationale annuelle, où
pendant un mois, ce film a été présenté dans la région d'Ales par un cinéma itinérant. Enfin, le
Festival International des Films sur l'art de l'Unesco a primé Le réveil d'Apollon de Jérôme Prieur.

Distribution commerciale internationale des films coproduits par le Louvre


Depuis quinze ans, elle a pu se poursuivre grâce aux producteurs délégués avec lesquels il est
associé. Un premier inventaire des droits acquis par le musée dans cent vingt-trois coproductions a
été réalisé en 2004, permettant la constitution d'outils informatiques de suivi des remontées de recette
pour chaque titre, et rendant visible la propriété des droits acquis par le musée.
La première série de dessin animé Une minute au musée, de soixante épisodes de une minute, a été
vendue après seulement six mois de distribution :
• en Corée du Sud, pour une diffusion sur K2 Entertainment et EBS ;
• en Croatie pour HRT ;
• à Hong-Kong pour TVB Channel 8 ;
• en Iran pour Adanna Films ;
• en Israel pour Noga Communicatio et pour The Children’s Channel ;
• en Italie pour Raï II, Raisat Ragazzi et Raï III ;
• au Japon et à Taiwan pour Disney Channel ;
• au Royaume Uni pour Disney Channel UK et Discovery Networks Europe ;
• en Slovénie pour RTV Slovenia ;
• en Suisse pour la SSRT/TSR.

Les rediffusions télévisuelles en France de quelques coproductions, essentiellement de La Ville


Louvre, notamment le 23 avril 2004 dans la soirée thématique de ARTE « Pour l'amour de l' art », des
séries « Artistes » et « Les scénarios de l'art » sur France 5 et de quelques documentaires unitaires
comme Les Derniers jours de Zeugma de Thierry Ragobert, Mythe et Mystères de la Joconde de
Jean-Claude Bringuier, et « Palettes » en multi diffusion sur différentes chaînes du câble ont contribué
à promouvoir le rayonnement du musée du Louvre et de ses collections auprès du plus grand nombre.
Enfin il est important de souligner que la diffusion en salle de cinéma au japon de La Ville Louvre de
Nicolas Philibert, par Cetera International, s'est poursuivie en 2004 dans une vingtaine de villes de
l'archipel, le succès surprenant du film étant totalement lié à l'admiration du public japonais pour le
Louvre.

124
La collaboration du personnel scientifique aux productions audiovisuelles
et multimédias

Département des Antiquités égyptiennes


Le film "Trésor enfoui de Saqqara", coproduit avec FR3, a battu les records de l'audimat.
- Rédaction du projet du site internet dans le cadre du projet STRABON (Commission J.L. Bovot
Européenne)
- Parcours DVD-Internet « Art funéraire de l’Egypte romaine » R. Cortopassi
- Deux interviews en espagnol pour la radio nationale espagnole, à propos de l'exposition E. David
Pharaons (IMA)
- Emission « Appel d’air », Maison de la radio, France Culture, interview sur la création des S. Guichard
musées égyptiens au 19ème siècle (06/05/2004).
- Préparation et suivi du tournage du film « Le trésor de Saqqara » 1h30-FR3/ P. de Carolis S. Labbé-Toutée
- Direction du projet du site internet dans le cadre du projet STRABON (Commission Européenne) C. Ziegler
- « Le trésor de Saqqara » film 1h30-FR3/ P. de Carolis, conseiller scientifique
- « Pharaon » film 5-IMA conseiller scientifique

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines


Conception et rédaction des textes (Introduction) de l'exposition virtuelle « Monstres et M. Denoyelle
Héros » , pour le site internet du musée du Louvre, mise en ligne juin 2005.
Rédaction de fiches thématiques Les monstres et Héraclès ; Le Minotaure et Thésée, pour S. Marmois
l'exposition « Monstres et Héros »
Rédaction de fiches thématiques La Gorgone et Persée ; La Sphinx et Œdipe, du texte sur la A. Kardianou
céramique grecque, de la généalogie des monstres et des jeux, pour l'exposition « Monstre
et Héros »
Rédaction de fiches thématiques: Chimère et Bellérophon, pour l'exposition « Monstres S. Padel- Imbaud
et Héros »
Participation à un film réalisé par l'Université des Sciences et Technologies de Lille V. Jeammet
(UFR de physique) avec le C2RMF : "Physique et Arts"

Département des Antiquités orientales


- Préparation et lancement du transfert du programme des bornes multimédia interactives P. Pouyssegur
consacrées aux Civilisations de l’Orient ancien et de l’Islam sur support de type PC.
- Mise à jour du contenu scientifique de ce programme.
- Poursuite de la réflexion préparatoire à l’adaptation sur réseau Internet, ainsi qu’à la réalisation
d’un DVD.

Département des Peintures

Consultant scientifique du film « Napoléon, David. Le Sacre de l'image », coproduction S. Laveissière


Louvre/Lapsus avec France 5, 2004
Collaboration et participation à la réalisation du DVD d'Equidia pour le Cheval dans l'art O. Meslay
Suivi du travail préparatoire au site sur la Joconde élaboré par la cellule Internet C. Scaillierez

Département des Sculptures

Conseil scientifique du film" les chevaux du Louvre", en général, et en particulier suivi et interview G. Bresc-Bautier
sur les chevaux dans les collections du département des sculptures
Participation au film sur les « Esclaves de Michel – Ange » J.R. Gaborit
Collaboration au CD ROM "A nos grands hommes", musée d'Orsay, RMN, collection France I. Leroy-Jay Lemaistre
Debuisson.

125
Les outils de diffusion du savoir
☛ Parallèlement à la création en cours du site rénové du Louvre, dont la mise en ligne est
prévue pour juin 2005, le site actuel qui bénéficie d’enrichissements éditoriaux et a été
renforcé techniquement en mai 2004. Deux mini-sites Internet spécifiques ont été créés pour
accompagner les expositions temporaires Paris 1400, Primatice et la réouverture de la
Galerie d’Apollon.

Le site www.louvre.fr
Le site www.louvre.fr a vu sa fréquentation globale annuelle atteindre
5,8 millions de visites en 2004. Cette fréquentation est globalement
légèrement inférieure à 2003 (6 millions de visites), mais la fin d'année
s'est révélée excellente, culminant avec un mois de novembre
record avec 624 656 visites (inauguration de la galerie d'Apollon).
Traditionnellement, la période estivale enregistre une plus faible
fréquentation. Les calculs de fréquentation tiennent compte d'un
changement d'hébergeur à partir d'avril 2004. Les calculs 2005 seront
fournis sur une base de calcul légèrement différente.
Outre la mise en valeur de l'actualité du musée, y compris via de nouvelles rubriques, le site s'est
enrichi de deux mini-sites événementiels réalisés avec le département concerné et la délégation à la
communication :

En mars, un mini-site a été consacré à l'exposition "Paris 1400, les arts sous Charles VI".
Il comprenait un parcours dans l'exposition avec zoom sur les oeuvres, l'information complète sur les activités autour de
l'exposition et les informations pratiques, une proposition de promenade dans Paris et des renseignements sur la billetterie.

En novembre, un mini-site a été consacré à la réouverture de la galerie d'Apollon. Ce site important,


entièrement bilingue, comporte une explication de l'histoire de la galerie, une mise en valeur du travail de restauration, une
présentation du trésor des rois de France, une visite virtuelle, un plan interactif de la galerie, un lexique, une chronologie, le tout
émaillé de nombreuses illustrations, animations et extraits vidéos. Il a été mécéné par Total dans le cadre du mécénat global
accordé par cette entreprise à la restauration de la Galerie et aux événements liés.

126
Le projet Cim@ise
Le projet de refonte du site internet du Louvre, grâce au mécénat du Crédit Lyonnais, au mécénat de
compétence d'Accenture et au partenariat technologique avec Blue Martini Software, a connu une
avancée décisive en 2004 avec la notification de son marché de réalisation au 1er avril. L'année
2004 a été dévolue aux spécifications détaillées et à une partie de la réalisation, qui sera poursuivie et
terminée en 2005.

La collaboration du personnel scientifique au projet Cim@ise


Département des Antiquités égyptiennes
Correspondante du département. Etablissement d’une liste de 240 œuvres pour écriture de G. Pierrat-Bonnefois
notices distribuées parmi les membres scientifiques du département. En 2004, rédaction de 217
notices pour Cimaise (environ 3000 caractères chacune), 4 « parcours » de visite, un dossier
multimédia « le scribe accroupi », un dossier thématique « Deir el-Medineh ».
Département des département des Antiquités grecques, étrusques et romaines
- Relecture de textes et rédaction de notices F. Gaultier
K. Chatziefremidou
Rédaction de 14 notices sur les figurines en terre cuite I. Hasselin

Département des Antiquités orientales


Correspondante du département. L’ensemble du personnel scientifique (conservateurs et F. Demange
documentation) a participé à la rédaction des 180 notices produites. Un parcours de visite "les
Cités-états sumériennes" a été élaboré par P. Pouysségur - un dossier multi-média " le code de
Hammurabi" par B. André-Salvini.
Relecture et rédaction de notices B. André-Salvini
A. Benoit – A. Caubet
S. Cluzan - F. Demange
E. Fontan
Participation au projet Cimaise de réalisation du futur site internet du musée : rédaction de notices P. Pouyssegur
d'oeuvres, définition et rédaction de parcours, cartographie et chronologie.
47 notices rendues courant 2004 MJ. Castor – A. Duclos –
I. Franceschi – C.
Giraudon – N. Herbin – P.
Kalensky

Département des Arts graphiques


Coordination, relecture et enrichissement de 249 notices rédigées par S. Bartolucci, S. Boyer, H. Grollemund
S. Caviglia-Brunel, C. Chabod, M.-A. Dupuy, V. Forcione, M. Gardon, V. Goarin, C. Goguel, H.
Grollemund, F. Mancini, L.-A. Prat, A. Ruiz, C. Scheck, P. Torres et stagiaires. Elaboration
d’un glossaire technique et biographique.

Département des Arts de l'Islam


Correspondant du département : C. Jail C. Jail
Secrétariat de rédaction sur 90 notices : complément d’informations pour photographies (C. Jail)
Suivi et/ ou fourniture des photographies et dessins nécessaires (C. Jail, T. Cazentre)
Glossaire : C. Assouad, T. Cazentre, C. Gayraud, L. Goblet, C. Jail, A. Leclerc, F. Richard, V. de
Wulf- Bibliographie : M. Buresi, C. Jail -Chronologie sommaire: C. Jail -Présentation du
département : C. Jail -Parcours : 1 par A. Collinet, l’autre par L. Goblet, M. Lamaa, S. Rettig et V.
de Wulf -Rédaction des notices : 6 (R. Beaujean-Deschamps), 8 (T. Bittar), 4 (M. Buresi), 2 (A.
Collinet), 12 (C. Gayraud), 1 (L. Goblet), 8 (C. Jail), 1 (A. Leclerc), 5 (S. Makariou), 6 (V. de Wulf)
Département des Objets d’art
Notices Cim@ise S. Baratte
M. L. de Rochebrune
Suivi du chantier Cim@ise E. Coquery
L'audioguide : rédaction de celui accompagnant l’exposition Paris 1400 E. Delahaye
Correspondante Cim@ise : choix des œuvres devant figurer dans le nouveau site, répartition des A. Dion
notices entre les divers rédacteurs, suivi de la rédaction.

Département des Peintures


Coordination du projet Cimaise pour le département des peintures et celle de la rédaction des O. Meslay
274 notices peintures. Elles ont été distribuées pour écriture parmi les membres scientifiques du
département. En 2004, deux vacataires, Guillaume Kazeroni et Adeline Collange, et un stagiaire
ont été recrutés pour assister les conservateurs dans ce travail. 181 notices ont ainsi été
rédigées dans le courant de l’année, ce qui porte à 216 le nombre total de notices peintures.

127
Département des Sculptures
Correspondante Cim@ise : Rédaction des fiches d'oeuvres et du parcours sur l'Académie de G. Bresc
Peinture er de Sculpture: Valérie Montalbetti.

Musée national Eugène Delacroix


Le musée du Louvre ayant engagé une refonte totale de son site internet, celui du musée Delacroix a été inclus dans ce
projet. Sans perdre de sa spécificité, le site du musée Delacroix y gagne en densité : augmentation du nombre d’oeuvres
mises en ligne, commentaires plus étoffés et surtout traduction en anglais
Répertoire des ventes des oeuvres de Delacroix : mise en ligne de la 2e tranche. Ce répertoire couvre actuellement les
années 1824 - 1950.

La base Atlas
L'alimentation de la base Atlas (29 929 oeuvres publiées) a été confiée au service Internet en
novembre 2004. Cette base de données des oeuvres exposées, en ligne sur le site www.louvre.fr, a
été consultée en 2004 à raison de 202 242 recherches par mois en moyenne, soit 6700 recherches
par jour environ. Cette fréquentation représente une augmentation de +98% par rapport à 2003
(moyenne de 101 881 recherches mensuelles).

La collaboration du personnel scientifique à la base Atlas


Département des Antiquités égyptiennes
817 prises de vues effectuées en 2004 G. Pierrat-Bonnefois
C. Décamps

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines


Enrichissement et mise à jour régulière de la base (coordination DAGER F.G.) F. Gaultier
K.Chatziefremidou

Département des Antiquités orientales


4 900 œuvres sur le site en 2004. Suivi de l’implantation des cartels sur Atlas, corrections, N. Chevalier
propositions.

Département des Arts graphiques


Suivi des localisations des œuvres (17 expositions et présentations temporaires). H. Grollemund

Département des Arts de l'Islam


Correspondant du département : C. Jail
Suivi de l’implantation des cartels sur Atlas, corrections, propositions
Suivi des photographies à fournir T. Cazentre, C. Jail
Département des Peintures
Correspondant du département : A. de Wallens
Rédaction des cartels des tableaux vénitiens du XVIe siècle qui seront présentés dans la salle des J. Habert
Etats rénovée (réouverture le 6 avril 2005).
Les cartels des peintures exposées au Louvre sont à ce jour complets ; le travail a consisté à enrichir les cartels (nouvelle
rédaction des cartels de plusieurs tableaux des écoles germaniques, suisses, scandinaves, etc., avec adjonctions de
précisions d’ordre iconographique ou historique (provenances) par Elisabeth Foucart-Walter) et à mettre à jours les
mouvements d’œuvres dans Atlas grâce à GPO (gestion physique des œuvres).

Département des Sculptures

L'ensemble des cartels des oeuvres exposées a été saisi dans la base Atlas. Responsable
B. Tupinier-Barillon.

128
L'inventaire informatisé du département des Arts graphiques
Mis en ligne en septembre 2003, il consiste en la description et la reproduction des dessins, cartons,
pastels et miniatures inscrits sur les inventaires manuscrits du Cabinet des dessins du Musée du
Louvre et du Musée d'Orsay, auxquels s’ajoutent un certain nombre de dessins de la Collection
Edmond de Rothschild, les fonds de dessins récupérés en Allemagne et attribués aux Musées
nationaux par l'Office des Biens privés, le fonds des peintures sur papier et de miniatures déposées
par le département des Peintures, le fonds des autographes du Cabinet des dessins.
L'inventaire informatisé du département des Arts Graphiques a été mis en ligne fin 2003.
Il est riche de 136.048 fiches d'œuvres, de 4 500 fiches d'artistes et de 110 000 images.
Il a été utilisé à raison de 11 409 recherches en moyenne par mois, soit environ 380 recherches par
jour. La progression sur l'année est de + 70% (comparaison entre janvier avec 8 377 recherches et
décembre avec14 324 recherches).

La collaboration du personnel scientifique à l'inventaire informatisé


Préparation du cahier des charges en vue de la nouvelle application de gestion à réaliser en 2005.
Elle permettra aussi l’intégration des fonds de la Collection Edmond de Rothschild et de la Chalcographie du Musée du Louvre,
ainsi que l’interrogation de la base Mostra (C. Ronfle-Guin du service informatique, en collaboration avec B. Donon, M. Gardon,
P. Torres Guardiola, C. Winling, H. Grollemund).
Dans cet esprit, l’informatisation de la base Rothschild, en vue de son reversement dans la nouvelle base des dessins, s’est
poursuivi en 2004 : prises de mesures et premiers éléments de provenance et bibliographiques (6000 entrées à ce jour)
(C. Winling, en collaboration avec A.-M. Réol).
La gestion des photographies numériques (et de leur copyright) des œuvres en dépôts, en vue de leur intégration dans
l’Inventaire informatisé, a été conduite par M. Gardon. L’inventaire a été présenté à divers groupes ou personnes (B. Donon,
M. Gardon).

Mise à jour et création des fiches de l’Inventaire informatisé du département des Arts graphiques
Gestion des photographies numériques (et de leur copyright) des œuvres en dépôts, en vue de leur intégration dans l’Inventaire
informatisé (M. Gardon).
Création de 1003 fiches œuvre (B. Donon, chantier de saisie Grahal, L. Jacobsen pour les fiches Osbert).
Mise à jour (corrections et enrichissements) de 12392 fiches œuvre (B. Donon, chantier de saisie Grahal, M. Lora ;
L. Angelucci, R. Serra).
477 images numérisées, intégrées dans l’Inventaire informatisé du département des Arts graphiques (Service informatique).

Suivi des chantiers de mise à jour des fiches de dessins de l’école florentine, de l’école bolonaise et de Léonard de
Vinci (L. Angelucci et R. Serra).
- Mise à jour des fiches de 270 dessins classés sous Primatice et de 93 fiches rattachées à son nom (dessins proposés au
reclassement ou anciennement classés ou inspirés par l'artiste), dont l'Album Belly (58 f.).
- Achèvement des recherches concernant les 125 dessins classés sous Niccolo' dell'Abate et de 18 fiches rattachées à son
nom (dessins proposés au reclassement ou anciennement classés ou inspirés par l'artiste) ; rédaction des commentaires et
saisie.
- Commencement (depuis le mois de juillet 2004) de la mise à jour des fiches des dessins classés sous l'Ecole de Primaticcio et
l'Ecole de Fontainebleau (151 feuilles) et sous le nom de Biagio Pupini (129 feuilles).
- Enrichissement des dossiers de documentation (vérification dans la base informatisée des prêts aux expositions dite « Base
Mostra » ; recherches bibliographiques dans les bibliothèques du Musée du Louvre ; analyse des informations tirées des
inventaires manuscrits et des fichiers de reclassement) et étude des dessins (analyse des techniques d’exécution, des
annotations inscrites sur les feuilles et sur les montages) classés au Louvre sous les noms des artistes suivants : Carpi,
Girolamo da (59 dessins) ; Miruoli Girolamo (10 dessins) ; Ramenghi Bartolomeo le Vieux (27 dessins) ; Ramenghi ; Giovanni
Battista (6 dessins) ; Sabbatini Lorenzo (25 dessins) ; Sammachini Orazio (53 dessins) ; Tiarini Alessandro (23 dessins) ;
Tibaldi Pellegrino (57 dessins).
- Achèvement du "Chantier Florentin", exception faite pour Léonard de Vinci et Michel-Ange : coordination du travail de relecture
et d'informatisation des corrections apportées sur environs 4000 fiches mises à jour.
- Poursuite de la mise à jour des fiches des dessins classés sous le nom de Léonard de Vinci : 65 fiches concernant les dessins
originaux de Léonard de Vinci, les dessins d’après « école de » et 60 fiches de l’Album Mariette (textes rédigés par
V. Forcione).
- Mise à jour des notices Léonard de Vinci, école, attribués, copies, dans l'inventaire informatisé (F. Viatte, en collaboration
avec V. Forcione).
- Mise à jour des techniques des dessins classés sous le nom de Jacopo Ligozzi, en vue d’une publication par Lucilla
Conigliello et un accrochage en 2005.

129
La base Mostra
Cette base est dédiée aux présentations publiques des œuvres du département des Arts graphiques,
de la première exposition de dessins ouverte dans la Galerie d’Apollon (an V) à aujourd’hui.

A la fois outil de gestion permettant de faciliter les prêts aux expositions et les mouvements liés aux
accrochages (respect de la durée du prêt et des intervalles entre chaque présentation) et base
documentaire retraçant le point de vue porté sur chaque œuvre par les commissaires et les auteurs
sollicités pour une présentation, la base Mostra est consultable au département.

En 2004, elle s'est enrichie de 84 présentations

Vérification globale de la base et mise à jour. Préparation du cahier des clauses techniques particulières pour la version Intranet
permettant son intégration dans l’inventaire informatisé du département (H. Grollemund, chef de projet et C. Chabod).

G P O (gestion physique des œuvres)

La gestion physique des œuvres est assurée grâce au logiciel GPO, qui est actualisé en permanence
et enrichi de nombreuses informations concernant les systèmes de sécurité mis en œuvre pour la
protection des tableaux en salles, leur état de conservation et leur illustration (A. de Wallens, S. Derry-
Laborie, B. Lot, M. Bard).

Pour ce qui est de la couverture photographique numérique de la collection, alimentant GPO et


la base Atlas, l’année 2004 a donné lieu à 1 600 prises de vue numériques, correspondant à 1 276
œuvres et 324 prises de vue détaillées (revers des œuvres et des encadrements, protection arrière,
cachets de cire, …).

Ce qui porte le nombre total d’œuvres numérisées du département (à l’exclusion des dépôts) à 5 317.
Les photos d’une certaine partie des œuvres exposées ont été refaites pour prendre en compte
l’évolution technologique des appareils photo numérique qui permet aujourd’hui d’offrir une bien
meilleure qualité d’images. Cette campagne continue à être réalisée partiellement par les ressources
propres du département (M. Bard), avec la collaboration du service informatique (A.Dequier).

Bases informatisées des dépôts du département des Peintures


Le département des Peintures assure la constante mise à jour de la base informatisée de ses dépôts.
Cette base réalisée à l’aide du logiciel File Maker Pro, contient actuellement près de 6300 fiches.
Après chaque mission de récolement, les nouvelles données concernant les œuvres sont intégrées à
la base (vérification des dimensions, relevé des inscriptions, constats d’état…). Les photographies des
œuvres viennent enrichir les dossiers documentaires accessibles aux chercheurs.
Depuis début 2004, une base informatisée des Concessions de la Restauration est en cours
d’élaboration, sur le modèle de la base des dépôts et des « E.C. » déjà existantes. Cette base
comportait 136 fiches à la fin décembre 2004.
Les différentes bases de données comptent 6267 fiches œuvres ainsi qu’une base répertoriant
les artistes et une autre les villes dépositaires. 1407 clichés numériques ont été insérés dans
les bases (ce qui correspond à 824 peintures photographiées).
Ces images, après chaque mission de récolement, sont intégrées aux bases informatiques.
En outre, une collecte des clichés numériques déjà existants des peintures déposées dans les régions
déjà récolées a été entreprise.

130
La médiathèque

La Médiathèque de la Direction des publics est un lieu de consultation et de prêt (effectués sur place
et à distance) de ressources documentaires spécialement réunies à l’intention des enseignants,
documentalistes, éducateurs et animateurs socioculturels, des correspondants de la carte Louvre
Jeunes, des responsables de groupes et d’associations à but non lucratif ayant préalablement
effectué une réservation ainsi que les conférenciers de la Réunion des Musées Nationaux, les guides
du tourisme et les copistes du musée.
Elle dispose d’un fonds en accès libre de 2 378 mètres linéaires de rayonnage, de 18 places de
consultation pour le public (6 places de plus qu'en 2003) de 2 postes de consultation de films VHS et
de 2 postes de consultation de l’Internet, des bases de données et des CD et DVD-roms.
La durée des permanences au public s'élève à 27 heures hebdomadaires.
Elle a fait l’objet en septembre 2004 d’une réorganisation des missions de l'équipe. La fonction de médiathécaire a été créée :
personnel de documentation étant, d'une part, en charge de la gestion d'un fonds spécifique et effectuant, d'autre part, des
permanences/conseil en salle de consultation. A partir de cette date, le travail des agents s'est nettement orienté vers le conseil
documentaire à destination des responsables de groupes préparant leur visite, quand il était axé précédemment sur le conseil à
la visite pour ces mêmes publics.

Le fonds documentaire
La médiathèque maintenient et renforce le fonds documentaire existant ainsi que de développer, en
fonction de l’actualité du musée, l'acquisition de nouveautés éditoriales. Les documents pédagogiques
sont achetés dans des proportions variant de 10 à 80 exemplaires. Les documents de référence, dans
des proportions variants de 1 à 3 exemplaires.
Acquisitions en 2004 : + 488 Titres de documents, pour un total de 1 079 exemplaires :
Catégories documentaires Nbre de nouveaux titres Nbre total d'exemplaires
- Livres + 305 + 504
- Diapositives (livrets) + 34 + 62
- Vidéocassettes, DVD films + 11 + 240
- CD et DVD-Roms +3 +3
- Cassettes audio + 135 + 270
TOTAL = 488 = 1 079

Fonds de la médiathèque en 2004 (Nombre total de titres et d’exemplaires en stock) : 9 679 titres en 40 748 exemplaires :
Catégories documentaires Titres Exemplaires
- Livres 4 353 20 099
- Diapositives (livrets) 944 7 316
- Vidéocassettes 282 4 855
- CD et DVD-Roms 49 101
- Cassettes audio 3 071 7 397
- CD audio 980 980
TOTAL = 9 679 = 40 748

L'aide documentaire, sur place ou à distance


- Aux responsables de groupes ayant réservé une visite conférence, une visite autonome, un atelier
ou travaillant sur un projet personnalisé.
Elle se présente sous deux formes :
- Un ensemble documentaire offert, composé d'un dossier de fiches documentaires (feuillets des salles en format A4),
d'éventuels dossiers de presse, d'un dossier-parcours : 1 638 ensembles documentaires données en 2004. Il est accompagné
d’une proposition de prêt.
- Un prêt d'ouvrages en rapport avec le thème de visite choisi, si la personne ayant réservé l'activité en fait la demande. Il se
compose d’un ensemble de livres, diapositives, vidéocassettes, audiocassettes, en prêt pour 6 semaines : 1 296 prêts
effectués, soit un totale de 6 080 documents empruntés (5 ouvrages en moyenne par emprunteurs).

- Aux individuels
401 conférenciers de la R.M.N, intervenants d'ateliers, personnels du musée ayant accès à la
Médiathèque, stagiaires de longue durée et visiteurs individuels (ayant accès au prêt des
enregistrements audio des conférences prononcées à l'Auditorium), ont empruntés un total de 2200
ouvrages à la Médiathèque (dont 710 prêts de cassettes audio) et bénéficié de la distribution de 500
dossiers documentaires offerts.

131
Le Cyber Louvre

Le CyberLouvre bénéficie du soutien de Daï Nippon Printing

Situé dans l'Allée du Grand-Louvre, entre La Pyramide et la galerie du Carrousel, le CyberLouvre,


espace multimédia du musée, est ouvert à tous les publics, tous les jours de 9H à 17H45, sauf le
mardi.

Il offre aux visiteurs, en introduction ou en conclusion à la visite du musée, une occasion


supplémentaire de se familiariser avec les collections et l'histoire du Louvre par le biais des nouvelles
technologies. La consultation se fait sur place, le prêt n'est pas consenti.

Navigant de manière autonome, ou accompagné par les agent multimédia présents sur le place, les
visiteurs ont accès à un ensemble de CD (17) et DVD-roms (2), à une sélection de sites culturels et de
sites des grands musées français et étrangers disponible sur Internet, à un grand nombre de bases de
données des départements du musée ou du ministère de la Culture (Jupiter, Cabinet des dessins...)

Fréquentation
8 073 personnes ont fréquenté le CyberLouvre pour consultation des outils multimédia en 2004.
janv fevr mars avr mai juin juil Août sept oct nov dec TOTAL
534 743 748 754 396 499 704 743 679 797 729 747 8073

L’audioguide
Collections permanentes pour l'année 2004.

164 222 locations d'audioguides, soit 5.54% de taux de prise (contre 4.83 % en 2003).
Le taux de prise sur la collection permanente est le meilleur obtenu au musée du Louvre depuis que le
musée offre le service audioguide à ses visiteurs.

Exposition « Paris 1400 ».

9 740 locations d'audioguides, soit 5.8 % de taux de prise. Cet audioguide, sur un texte du
commissaire de l’exposition, était proposé, au prix e 5 €, en français, anglais et espagnol.

La société ACT France qui fournit cette prestation a par ailleurs rénové son matériel, en décembre
2004 : l'Xplorer+ a remplacé le Gallery Guide.

132
La communication du Louvre dans les médias

☛ La communication du Louvre en 2004 a été prépondérante sur deux axes :


- une présence très forte dans les médias, concernant les collections permanentes et les
expositions temporaires,
- un effort constant dans la recherche de nouveaux publics par la réalisation de nombreux
documents gratuits.

Collections permanentes, trois évènements marquants pour le grand public


* l’annonce, le 4 mars, par le ministre de la culture, Jean Jacques Aillagon, de la création de nouveaux
espaces pour le département des Arts de l’Islam dans la cour Visconti, suivie du prêt exceptionnel
d’œuvres par le Metropolitan museum de New York à partir du 27 avril et pour une durée d’un an,
* l’inauguration officielle en juin de la salle du Manège (département des Antiquités grecques
étrusques et romaines et département des sculptures) avec le soutien de Fimalac, Financière Marc
Ladreit de Lacharrière.
* la réouverture en novembre de la galerie d’Apollon, (départements des Peintures, Sculptures et
Objets d’art, avec le mécénat du groupe Total, particulièrement bien relayée par la presse (chaînes de
télévision nationales TF 1, FR 2, FR 3, M6, Pink TV et étrangères BBC, RAI, ZDF) et soutenue par
une campagne d’affichage importante financée par Total (panneaux 3 X 4 dans le métro, mâts dans
Paris et réseaux TGV grandes lignes, Thalys et Eurostar).

Expositions et accrochages : 18 manifestations


L’année 2004 constitue un record avec 18 expositions et accrochages (dont deux au musée Eugène
Delacroix). Cette programmation d’une grande richesse et variété, avec une cadence très soutenue,
(8 vernissages en 4 mois au printemps et 9 en 2 mois à l’automne) s’est faite à budget constant, par
rapport aux années 2002 (5 expositions) et 2003 (14 expositions).
Les expositions du hall Napoléon Paris 1400, les arts sous Charles VI et Primatice, l’Italie à la cour de
France ont reçu un excellent accueil critique de la presse nationale et internationale, soulignant leur
qualité pédagogique et scientifique, signature du label Louvre.
Les expositions Primitifs français et Sacre de Napoléon ont connu un vrai succès public (12 tournages
télé pour Napoléon). Il faut enfin souligner la grande attention portée par les médias français et
étrangers à l'événement Contrepoint, parcours contemporain au Louvre, qui inaugurait
symboliquement la présence renouvelée de l'art contemporain au Louvre.
Toutes ces manifestations (collections permanentes/expositions temporaires) ont bénéficié des outils
de communication habituels (communiqués et dossiers de presse, dépliants gratuits d’aide à la visite,
réalisation de sites Internet spécifiques pour Paris 1400, Primatice et Galerie d’Apollon, pré-
vernissages et vernissages de presse) et ont été soutenu par les partenariats de RFI, Radio Notre
Dame, Europe 1 et la mise en ligne sur le site www.louvre.fr des communiqués de presse avec
visibilité sur la page d’accueil.
Les campagnes d’affichage métro ont permis de couvrir tous les évènements en couplant expositions
temporaires et collections permanentes (ex : Primitifs/ Paris 1400, Islam/Barque de Dante, Saison/dessins de
Delacroix, relance Paris 1400/Faïences, Primatice/Contrepoint), soit une présence de 3 semaines du 4 au 24 août sur le réseau
couloirs Metrobus, de 1 860 avant de bus sur 2 semaines Paris-banlieue (pour Paris 1400) et pour la 1ère fois, un affichage sur
les Mâts pour les expositions Paris 1400 et Primatice. Les accrochages d’arts graphiques (Ingres, Rosthchild, Carracci) et les
expositions (Primitifs, Michalowski et Bellotto) ont bénéficié d’un affichage boutique (réseau Insert) et de l’envoi de cartes
postales de promotion pour La Divine Comédie, dessins de Miquel Barcelo, Sacre de Napoléon

Le budget négocié de publicité par voie d’affichage s’élève à 163 000 € TTC et représente environ
79 % du budget global des achats d’espaces, hors partenariats. Ce dispositif pointe cependant la
faiblesse des moyens financiers en matière de publicité. Le Louvre a cependant offert en 2004 à son
public une « actualité permanente », reprise par une couverture presse continue, importante et variée.

133
Manifestations à l’auditorium

Un point presse pour la réouverture de l’auditorium - 21 janvier 2004 - a réuni une cinquantaine
de journalistes et permis de souligner la densité et la diversité des manifestations programmées à
l’auditorium, en mettant un éclairage particulier sur : La Peinture grecque antique (du 12/2 au 29/3), 3 cycles
thématiques, 2 liés aux expositions : Autour des Primitifs Français (du 3/3 au 18/6), Les cours en Europe autour de 1400 (du
24/3 au 14/6) et un 3ème en relation avec les collections Autour des Arts de L’Islam (du 3/5 au 27/6). Une opération en
collaboration avec le musée du quai Branly avec colloque et projection de films : L’expérience métisse, 2 grands cycles de
cinéma Du muet au parlant, au printemps et Sous le regard des dieux, à l’automne, 2 colloques De main de maître, l’artiste et le
faux (29-30/4) et Recherche à Ougarit, en collaboration avec le musée des beaux arts de Lyon (du 25 au 27 /11).

Pour soutenir cette programmation, 20 communiqués et 14 dossiers de presse ont été réalisés et
routés à des fichiers de presse ciblés pour chaque opération. Il est à signaler, le partenariat avec
Connaissance des Arts qui a couvert très largement les manifestations de l’auditorium et permis des
insertions « pleines pages » sur des sujets souvent pointus, ainsi que le partenariat avec Positif pour
le cinéma.
Par ailleurs, pour la recherche de nouveaux publics, 12 cartes postales, 10 dépliants, 2 brochures et 7
affiches ont été édités en liaison avec le service graphique et les programmateurs, pour promouvoir
les évènements ponctuels (La Calandria-théâtre, colloques, L’entreprise collectionne, Conservation –restauration des
œuvres d’art en France-journées-débat, lectures ou spectacles pour les jeunes), leur diffusion étant assurée par le
service des relations avec le public de l’auditorium.
Enfin, l’achat d’une campagne de publicité hebdomadaire dans Aden a accompagné la
programmation de l’auditorium de février à juin ; l’ensemble des achats d’espace en 2004 correspond
à 31 insertions publicitaires, soit un montant de 83 848,86 €uros, y compris le coût des cartes
postales.

Communication sur les éditions et les productions audiovisuelles et multimédia

En fonction de l’accroissement d’activité des secteurs édition et production audiovisuelle, la


délégation à la communication a développé ses actions envers la presse spécialisée.
Tous les catalogues en liaison avec les expositions sont systématiquement signalés sur les
communiqués et dossiers de presse, cartons d’invitation, dépliants d’aide à la visite, ainsi que le
programme trimestriel. Leur diffusion se fait en étroite collaboration avec les services de presse des
coéditeurs (Fayard pour la nouvelle collection Les trésors du Louvre, Gallimard pour la publication
Galerie d’Apollon ou Thierry Magnier pour Les Contes du Louvre).

La réouverture de l’Auditorium du Louvre a permis l’organisation de cinq avant-premières de


films.
Ces projections en liaison avec des expositions temporaires ou des événements liés au musée ont fait l’objet de cartons
d’invitation, communiqués et/ou dossiers de presse en collaboration avec les producteurs et diffuseurs :
• Au Louvre avec Miquel Barcelo, le 8 avril, avec l’Institut National de l’Audiovisuel et France 5.
• Les chevaux du Louvre, le 8 juin, avec CLC Productions et la chaîne câblée Equidia.
Ce film, couplé avec Les Chevaux d’Orsay, a été édité en DVD à l’occasion du Salon du Cheval en novembre et donné
lieu à un lancement dans la presse spécialisée.
• Le Trésor enfoui de Saqqara, le 13 septembre, avec Patrick de Carolis pour Eclectic Production et France 3. La diffusion à
l’antenne le 29 septembre à 20 h 55 a remporté un succès exceptionnel pour un documentaire : plus de 6,3 millions de
téléspectateurs et plus de cinquante annonces de presse et radio ont signalé ce programme.
• Napoléon, David le Sacre de l’image, le 11 octobre, avec Lapsus et France 5. La diffusion de ce film a bénéficié de l’aura de
l’exposition et a été très bien annoncé dans la presse (Le Monde, Le Point, La Croix, L’Humanité, Marianne, etc.).
• Le réveil d’Apollon, le 22 novembre, avec Gédéon Programmes et Arte. L’édition DVD a été complétée par Les Coulisses
d’une restauration au musée du Louvre. Les retombées presse ont été excellentes et particulièrement bien saluées par le
milieu des documentaires sur l’art (environ 60 articles ou citations).

La promotion des programmes à destination des enfants, accompagnés de « goûters de presse »


comprenant une présentation et une visite des œuvres du musée mises en scène dans les
publications s’est poursuivie. Très fréquentés par les « parents journalistes » et leurs enfants, ces
opérations ont bénéficié de bonnes retombées presse :
• Une série de dessins animés Une minute au musée, le 10 mars, les films de l’Arlequin, la Réunion des musées nationaux,
le musée d’Orsay et Euréka.
• Un Cédérom, Artus et le grimoire secret, le 13 octobre, avec la Réunion des musées nationaux.

134
Communication institutionnelle

La délégation à la communication a organisée 23 visites officielles, parmi lesquelles les chefs d’Etat
suivants : Sa Majesté La Reine Elisabeth II, les Premiers ministres du Québec et de Nouvelle
Zélande, les Présidents des Républiques d’Irak, d’Albanie, de Pologne et de Corée.

En plus du traitement quotidien des demandes relatives au musée, la Délégation à la communication


a mis en place un certain nombre d’actions de communication ou encadré des évènements
spécifiques :

Début janvier Campagne d’information adressée à la presse écrite, radios, télés, et aux organismes institutionnels
chargés du Tourisme concernant la nouvelle grille tarifaire, la gratuité pour les jeunes de - de 26 ans lors
de la nocturne du lundi et la suppression du tarif réduit à partir de 15h, en vigueur à partir du 2 fév. 2004.
De janvier à avril Suivi du montage de l’émission « l’Exposition impossible», réalisée le 27 avril par Guillaume Durand et
diffusée sur FR 2 le dimanche 2 mai, dans le cadre du mois des musées, coordination et concertation
avec les équipes du Centre Georges Pompidou, du musée d’Orsay, conservations et régies d’œuvres,
services juridiques DMF et FR 2, les partenaires logistiques Chenue et Gras&Savoye, la direction de la
surveillance et les responsables d’ateliers.
4 mars Conférence de presse par le ministre de la culture, J.J.Aillagon pour l’annonce de la création des
nouveaux espaces du futur département des Arts de l’Islam.
Avril Visite officielle du Président de la République, en compagnie des principaux représentants des émirats
d’Arabie saoudite, des chefs d’entreprises mécènes à l’occasion de l’exposition « Chefs d’œuvre du
Metropolitan museum of Art de New York ».
Mai Soutien à l’opération Printemps des poètes, organisée par la Direction des Publics, à l’initiative du
ministère de la culture, par une campagne d’annonces sur Radio Classique.
Juin Campagne de prolongation de l’exposition Paris 1400, négociation et réservation d’achats d’espace
Juillet Lancement de la campagne du billet jumelé RATP-Louvre, en coordination a avec la Maison de la France
, la RATP et la Direction des publics.
Août Campagne d’information sur le changement de nocturnes du vendredi, le bilan de fréquentation du 1er
semestre en hausse de 17,6%, les nouvelles cartes d’adhésion à partir du 10 septembre.
Septembre Communication relative à la programmation Nuit blanche du 4 octobre 2004, en collaboration avec la
Mairie de Paris, les départements du Louvre et la Direction des publics.
Octobre Campagne d’affichage de la carte Louvre jeunes et d’information sur les activités pour le public dans le
cadre des nocturnes du vendredi, particulièrement les nocturnes jeunes de novembre.
Novembre Point presse du 10/12 pour l’opération On danse, spectacle organisé par la DP avec la Cie Montalvo-
Hervieu le 26/11, dans la salle Rubens, les cours Khorsabad et Marly.
Décembre Organisation et suivi de l’enregistrement de l’émission Thé ou café (FR 2 Catherine Caylac) diffusée le
14/12, sur le musée du Louvre (métiers d’arts, salle de consultation des arts graphiques, cour du Sphinx
/dpt AGER, galerie d’Apollon) participation de D. Cordellier, A. Pasquier, H. Loyrette.

Participation active aux réunions : projet Cim@ise (contribution à la réflexion du projet / comités de
travail et éditoriaux; production des contenus / élaboration et enrichissement des fiches sous la
responsabilité de la communication) et projet Marguerite / futur ex-Faust (réflexion générale sur une
nouvelle arborescence, mise à jour des fichiers officiel et mondain (en cours) et audit de routage du
trimestriel janvier/mars 2005 lancée fin 2004, pour une amélioration des données).

75 demandes d’autorisation de filmer et de photographier à but commercial (hors demandes


institutionnelles, promotion des collections permanentes et des expositions temporaires, inaugurations
ou visites protocolaires) ont été enregistrées. 23 ont été exonérés (autorisations délivrées dans le
cadre du mécénat), 52 autorisations payantes ont permis un montant de recettes de 33 100 €uros. La
gestion des droits de reproduction de la Pyramide s’élève à 7 124,51 €uros (dont 2 prises de vues
gratuites pour Paris 2012 et Orchestre national de France (concert sous Pyramide du 21/6).

La délégation à la communication édite une revue de presse hebdomadaire, l’archivage et le


classement par press-books des articles concernant l’actualité du musée a permis de comptabiliser un
total 3 336 coupures en 2004.

135
Publications gratuites
* Conception, réalisation et diffusion du Trimestriel (programme d'information générale du musée, tiré à
environ 130.000 exemplaires) : 3 numéros en 2004 (janvier-mars; avril-juillet; septembre--décembre 2004) envoyés
aux Amis du Louvre, aux abonnés et destinataires des fichiers du musée, proposés aux visiteurs à
l'accueil sous pyramide et mise à disposition des contenus d’information pour tout le musée).
* Conception, réalisation et diffusion du document Saison (280.000 exemplaires édités en mai 2004) : programme
annuel diffusé à nos fidèles (130.000 ex) et aux lecteurs du Point IDF (encartage dans le numéro de fin septembre
2004 avec traitement quotidien des coupons d'adhésions) - recherche du visuel générique de la Saison, pour
déclinaison sur l’affiche et rappel sur tout document/programme de l'auditorium, campagne d’affichage
du visuel (périmètre du Palais et réseau métrobus), mise en ligne Internet de l’ensemble du programme.
* Présentation de la Saison à l'auditorium les 21 mai (relais et collectivités) et 2 juin (abonnés de
l’auditorium + presse)
* Mise à jour du Plan guide : Rv trimestriel avec le service de l'accueil pour évaluation et le suivi des
modifications traductions et prise en charge de la graphiste). 3 documents par an.
* Réactualisation du calendrier d’ouverture des salles : 4 documents par an.
* Conception et suivi des affiches trimestrielles des films du Louvre : 5 documents par an.

Internet et Communication touristique


Veille éditoriale et diffusion sur le site d’une centaine de documents de presse en français et en anglais.
Promotion sur le site de tous les grands événements du musée en français, anglais et espagnol.
Recherche iconographique et participation au Comité opérationnel Cim@ise pour la réalisation du
nouveau site Internet.
Collaboration à la réactualisation de 18 guides touristiques, annuaires papiers et électroniques.
Edition de brochures, dépliants, newsletters. Refonte du calendrier d’ouvertures/fermetures des salles.
Edition d’une affiche intemporelle « Bienvenue » en 9 langues, pour la promotion touristique.
Partenariats avec Taxi G7, Vedettes de Paris (bateaux), les magazines « Paris absolument »,
«Détours en France », inflight Holland Herald de la compagnie KLM.
Conception et suivi du lancement d’une étude qualitative adressée à 800 prescripteurs touristiques
sur les dépliants touristiques Louvre, suivie par France Brochure System. Participation à des salons
internationaux avec un stand Louvre.
Participation au lancement du nouveau produit touristique : forfait RATP-Louvre, destinés aux T.O. et
individuels français et étrangers (communiqué de presse + information). Campagne photo réalisée par le
photographe Claire Trochu sur « Le Louvre et ses jardins entre chien et loup ». Gestion d’un fonds
photographique pour la communication touristique.

La communication assurée par le personnel scientifique


Département des Antiquités orientales
Collaboration avec la BBC, série « The origins of Art », projet de film sur l’Elam et la Perse, A. Benoit
lundi 21 juin, M. Wilson, J. Mayes
Département des Arts graphiques
France Culture, émission de radio avec le peintre Sarkis A. Sérullaz
Participation au film de Jérôme Prieur dans la Galerie d’Apollon.
Emission sur Radio Véronèse, en collaboration avec Jean Habert, pour France Culture. F. Viatte
Département des Arts de l'Islam
Interviews pour la presse (Connaissance des Arts, Beaux-Arts, etc.) dans le cadre de l’ouverture S. Makariou
de l’exposition Trente chefs-d’œuvre des collections d’art islamique du Met au musée du Louvre
Département des Sculpures
- Communication pour l'inauguration de la galerie d'Apollon:nombreux entretiens pour les G. Bresc-Bautier
télévisions et les radios. Participation au film, le Réveil d'Apollon et au DVD - Interview émission
de G. Durand - Interview NHK, cour Marly
- Au Japon, communication de l'exposition "L'art médiéval", presse et télévision (Nagaoke et Fukuoka G. Bresc et J.-R. Gaborit
Musée national Eugène Delacroix
Tournage le 21 octobre 2004 : Chaîne parlementaire (câble) : reportage sur la coupole de la bibliothèque du Sénat.
Interview Arlette Sérullaz-

136
137
138
II Le Louvre
et son patrimoine

139
140
2. Le Louvre et son patrimoine

La politique scientifique des départements


et du musée national Eugène Delacroix 143

L’enrichissement des collections


La tenue des inventaires, récolements et suivi des dépôts et MNR
La documentation et photographies
Les restaurations et études en laboratoire des collections
L’informatisation des collections

L’ouverture sur la France et le monde 175


La mise en oe uvre d’une politique de développement culturel territorial 175
L’action scientifique des départements
et du musée national Eugène Delacroix en France et à l’étranger 177

La préservation et la valorisation du palais du Louvre


et de ses collections 211

La préservation, la valorisation du palais du Louvre et de son infrastructure 211


Les opérations de restauration du palais
Les chantiers muséographiques achevés en 2004
Les nouveaux projets muséographiques
• Les nouveaux espaces du département des Arts de l’Islam (2004 - 2008)
• Les nouvelles salles du mobilier du XVIIIe siècle (2005 - 2009)
• Le projet Pyramide
Les principales interventions techniques menées en 2004

La préservation et la valorisation des collections 219


La mise en œu vre du schéma directeur de sûreté
La sécurité du public
La préparation à la protection du musée en cas de crue centennale
L’orientation du schéma directeur de sécurité incendie
Les interventions et mesures engagées par les services Prévention Sécurité Incendie en 2004
La maintenance des espaces et les aménagements muséographiques en 2004

141
Enrichissement des collections en 2004

☛ Depuis le 1er janvier 2004, le Louvre a pour mission « de


contribuer à l'enrichissement des collections nationales par
l'acquisition de biens culturels, pour le compte de l'État, à
titre onéreux ou gratuit ».

Cette responsabilité s’est accompagnée de la création du


service des acquisitions et de la mise en place de la
commission des acquisitions. La première commission
ayant siégé le 25 février, les 144 œ
uvres entrées dans les
collections du musée au titre des acquisitions
correspondent aux 10 premiers mois de l’activité.

Parmi les 108 acquisitions et 36 libéralités entrées au


musée au cours de l’année, des oeuvres majeures sont
venues compléter les collections, comme c’est le cas pour
le département des Arts graphiques avec le dessin de
Géricault Scène de cannibalisme sur le radeau de la
Méduse.

L’année 2004 a également été l’occasion de faire entrer


dans les collections des artistes qui n’y figuraient pas
jusqu’alors tels que Brueguel d’enfer dont la Danse de
noces en plein air est venu enrichir les collections du
département des Peintures.

Des acquisitions patrimoniales majeures ont été réalisées,


avec l'entrée de 6 trésors nationaux dans les collections du
Louvre en 2004 : la Tête de cheval archaïque et la Parure en
émeraudes et diamants, par le joaillier de l'empereur,
François-Regnault Nitot en font partie.

Le budget total correspondant aux acquisitions, sources de


financement directes et indirectes confondues, s’est élevé
à 24,6 M€ pour la seule année 2004, ce qui constitue un
niveau encore jamais atteint.

Outre les importants moyens financiers directement liés


au niveau élevé de fréquentation des collections (5,4 M€
des recettes sur droit d’entrée ont été affectées aux
acquisitions), le Louvre a bénéficié du concours des Amis
du Louvre (à hauteur de 2,7 M€), du fonds du patrimoine
(à hauteur de 1,85 M€) et de mécénats, dans le cadre de
conventions de partenariats ou grâce au dispositif fiscal
lié à l’acquisition des trésors nationaux (à hauteur de 14,6 M€).

142
La politique scientifique des Départements
et du musée Eugène Delacroix

L'enrichissement des collections en 2004

Une nouvelle réforme Le Ministre de la Culture et de la Communication avait entrepris dès 2002
des procédures de réformer la procédure d'acquisition des musées nationaux dans le sens
d'acquisition effective d'une plus grande lisibilité de la politique menée par chaque établissement
depuis le et d'une responsabilisation accrue des musées sur un budget propre, tout
er
1 janvier 2004. en conservant une vision unifiée sur l'enrichissement des collections
nationales par l'intervention d'un Conseil artistique rénové, chargé de
donner un avis sur les projets d'acquisition situés au-delà d'un certain seuil
de valeur.
Le Louvre consacre désormais aux acquisitions d’œuvres 20% du produit
annuel du droit d'entrée dans les collections permanentes et peut, en
outre, y affecter d'autres ressources.
La commission des acquisitions, chargée de se prononcer sur l'ensemble
des projets d'acquisition des départements de conservation du Louvre et
du musée Eugène Delacroix s’est réunie pour une quinzaine de sessions
en 2004.

Exceptionnel Cette première année d'activité (10 mois en réalité, depuis la constitution
enrichissement des d'un service des acquisitions au sein de la direction du Développement
collections nationales culturel) a permis d'enrichir les collections nationales de 144 œuvres : 108
de 144 œuvres acquisitions réalisées à titre onéreux et 36 libéralités, si l'on excepte les
réparties dans 129 œuvres dont l'entrée dans les collections du département des Arts
l'ensemble des graphiques a été régularisée.
collections
Ces enrichissements reflètent l'étendue et la diversité des collections et
ont concerné l'ensemble des départements de conservation, ainsi que le
musée Eugène Delacroix et la section Histoire du Louvre.

Les modalités d'enrichissement des collections utilisées durant cette


année se caractérisent par une répartition équilibrée :
108 acquisitions à titre 108 acquisitions à titre onéreux ont été réalisées, principalement auprès de professionnels du
onéreux marché de l'art (antiquaires, galeristes, maisons de vente et commissaires-priseurs)
concernés cette année par 80 opérations, ou de propriétaires particuliers (pour un quart des
achats, soit 28 œuvres).
23 interventions en 23 interventions en vente publique (représentant 30% des achats auprès du marché de l'art)
vente publique ont connu une issue favorable, sous forme d'adjudication après enchères en France (7) ou à
l'étranger (1), ou par exercice du droit de préemption dans certaines ventes sur le territoire
national (15, sur les 22 achats effectués sur le territoire français).
6 Trésors nationaux 6 Trésors nationaux, revenus ou maintenus à cette occasion sur le territoire national, ont pu
être intégrés aux collections, grâce à la mobilisation de fonds publics et privés pour 2 d'entre
eux, ou pour les 4 autres, après agrément du ministère de l'Economie, des Finances et du
Budget, à la contribution financière d'entreprises dans le cadre des dispositions fiscales de
l'article 238bis OA du Code général des impôts.
1 œuvre entrée par 1 œuvre est entrée par voie de dation, dans les collections d'Arts graphiques.
voie de dation
36 libéralités. 36 libéralités ont été consenties cette année (et le statut de 129 autres a pu être régularisé)
par des donateurs particuliers ou institutionnels sous forme de cession gracieuse, de dons
manuels, de donations sous réserve d'usufruit, ou de legs particulier.

143
Des moyens Le musée a pu disposer, en 2004, de moyens budgétaires conséquents,
financiers accrus directement liés à la bonne fréquentation des collections : aux 5,436 M€
en 2004 initialement prévus au budget prévisionnel ont, en effet, pu s'ajouter
985 500 € supplémentaires générés par les recettes de droit d'entrée.
Près de 6,5 M€ sur les Cette capacité d'action de près de 6,5 M€ est en augmentation sensible
ressources propres du
musée
par rapport aux crédits antérieurement consacrés à l'enrichissement des
collections par la Réunion des musées nationaux (de l'ordre de 3 à 5 M€
sur la période récente).
Elle s'est encore considérablement accrue par l'apport de sources de
financement extérieures, et en particulier par :
14,6 M€ provenant des - les ressources issues du mécénat : les contributions consenties par les
ressources du mécénat
particuliers ou les entreprises – que ce soit dans le cadre des conventions
de partenariat ou grâce au dispositif fiscal lié à l'acquisition de Trésors
nationaux – sont intervenues pour 14,6 M€, cette année, ce qui constitue
un record jusqu'alors jamais atteint ;
2,7 M€ de la part de la - la contribution spécifique de la Société des Amis du Louvre, intervenue
Société des Amis du
pour 2,7 M€ dans le financement des acquisitions et dont l'apport en
Louvre
libéralités est estimé à près de 500 000 €;
1,85 M€ du fonds - le fonds du patrimoine qui a, en 2004, contribué à hauteur de 1,85 M€ à
du patrimoine
deux très importantes acquisitions.

Un choix La "couverture" quasiment parfaite des collections et le grand nombre des


d'acquisitions enrichissements réalisés en 2004 ne doivent toutefois pas amener à la
majeures conclusion d'un saupoudrage des crédits de la part de la commission des
acquisitions: la répartition entre les départements des sommes consacrées
à l'enrichissement des collections témoigne de choix clairement
effectués en faveur d'acquisitions d'importance patrimoniale majeure.
À cet égard, le nombre des trésors nationaux - 6 au total - entrés cette année dans les
collections de plusieurs départements, est particulièrement significatif:
- pour les Antiquités grecques, étrusques et romaines, la Tête de cheval archaïque, en marbre à
l'acquisition de laquelle la Société des Amis a apporté une contribution déterminante,
- pour les Arts graphiques, l'Album des Pyrénées de Delacroix grâce à Lusis et l'Étude d'homme
drapé de Primatice, appartenant à la collection de dessins italiens acquise grâce à Carrefour,
- pour le département des Peintures, le tableau de Simon Vouet, la Vierge au rameau d'olivier, dite
Vierge Hesselin, acquise grâce au CCF,
- pour le département des Objets d'art, la Parure en émeraudes et diamants offerte par Napoléon à
Marie-Louise et qui a pu revenir sur le territoire français grâce au soutien de la Société des Amis du
Louvre et du fonds du patrimoine
- pour le département des Sculptures, la Vestale de Jean-Antoine Houdon, elle aussi revenue en
France grâce à AXA.

D'autres œuvres très importantes mettant en œuvre des dispositifs particuliers sont
également entrées dans les collections cette année:
- un dessin de Géricault, Scène de cannibalisme sur le radeau de la Méduse, pour le département
des Arts graphiques à l'issue d'une procédure de dation,
- deux œuvres d'artistes jusqu'alors non représentés dans les collections du musée, Danse de noces
en plein air, par Brueghel d'Enfer, et une huile sur cuivre de Franz-Christoph Janneck, Élégante
compagnie dans un intérieur de palais, ont intégré les collections du département des Peintures
grâce à une cession gracieuse consentie par le ministère de l'Économie et des Finances,
- au terme d'une procédure judiciaire de plusieurs années, le tableau de Laurent de La Hyre,
L'Aveuglement des habitants de Sodome, a enfin pu entrer dans les collections.

Enfin, au delà de ces modes particuliers d'acquisition, la commission a permis à d'autres


projets importants de se concrétiser cette année:
- pour le département des Antiquités orientales, l'acquisition d'une très rare coupe d'orfèvrerie
e
sassanide du VI siècle, en argent doré, dont le principe et le schéma de financement avaient été
arrêtés dès 2003,
- pour le département des Objets d'art, l'achat d'une collection d'émaux byzantins dont les 12 pièces
e e
sont échelonnées entre le X et le XII siècles,
- pour le département des Peintures, la remarquable huile sur bois d'Emmanuel de Witte représentant
un Intérieur d'église,
pour ne citer que quelques exemples emblématiques du niveau des acquisitions réalisées en
2004.

144
L’apport décisif L'engagement de la Société des Amis du Louvre à accompagner le musée
des Amis du Louvre dans ses choix constitue une donnée importante du bilan de l'activité
concernant les acquisitions; il s'est illustré de manière particulièrement
éclatante cette année.
Plusieurs libéralités en faveur des collections ont pu se réaliser par son
intermédiaire et elle est, en outre, l'auteur direct de plusieurs dons manuels
parmi lesquels le cabinet en ébène, porcelaine et émail de la reine
d'Espagne Marie-Christine de Habsbourg, consenti en faveur du
département des Objets d'art.
Enfin, il est inutile de rappeler à quel point son intervention s'est avérée
déterminante dans le schéma de financement de deux Trésors nationaux
dont l'acquisition n'aurait, dans les deux cas, pu se concrétiser sans son
importante contribution financière et sa mobilisation immédiate :
-La Parure en émeraudes et diamants, par le joaillier de l'empereur,
François-Regnault Nitot
- La Tête de cheval archaïque, en marbre.

Six trésors nationaux

145
Département des Antiquités égyptiennes

Enrichissement des collections


Le Département s’est enrichi de 8 œuvres au cours de l’année 2003
E 32779 Figurine de terre cuite d'Harpocrate à cheval Acquisition
E 32780 Figurine de terre cuite d'un griffon à la roue Acquisition
E 32781 Figurine en terre cuite d'Harpocrate Acquisition
E 32782 Figurine en terre cuite d'Harpocrate assis sur un coq Acquisition
E 32783 Figurine en terre cuite d'Harpocrate sur un dromadaire Acquisition
E 32684 Figurine en terre cuite d'un chat Acquisition
E 32685 Statuette de prisonnier en albâtre Acquisition

Tenue des inventaires et suivi des dépôts


Inventaire
Il a été procédé à l’enregistrement des 7 œuvres nouvellement acquises et de 13 objets divers de l’ancien fonds (section
pharaonique)
Pour la section copte, environ une centaine de fragments de céramique de l'ancien fonds ont été inventoriés.

Suivi des dépôts


-En 2004, les dépôts égyptiens et coptes des villes de Aix en Provence, Angers, Le Mans, Limoges, Nîmes, Perpignan,
Ravenne, Turin, (soit 117 oeuvres et 6 lots d'étoffes) ont été récolés par l'équipe de Ch. Orgogozzo.
- Suivi des dossiers sur les dépôts en région, du Louvre et de l’Etat (F. Calament, S. Guichard).
- Organisation et retour des dépôts de Varsovie et du Musée Rodin (S. Guichard).
- Organisation de l’arrivée du dépôt et de leur installation en salles des peintures de Faras du musée national de Varsovie
(S. Guichard, D. Benazeth)

Documentation et photographies
Section pharaonique
Documentation générale
147 dossiers d’œuvres ont été créés ou mis à jour et intégrés dans la base de données des dossiers d’œuvres (C. Bridonneau
et P. Rigault).
Documentation graphique (N. Couton-Perche)
Réalisation de dessins pour les catalogues raisonnés des peintures du Nouvel Empire, des reliefs du Nouvel Empire et des
linceuls gréco-romains.
Encrage des relevés de la « Chambre des Ancêtres »
Dessins et numérisation des dessins des tuiles de Qantir en vue de leur remontage pour l’exposition « Pharaon » à l’IMA
Documentation photographique
(Christian Décamps, photographe du département) :
Base Atlas : 817 prises de vues
Mission des fouilles du Louvre à Saqqara, Egypte : 896 prises de vues
Exposition "Pharaon" : 100 prises de vue
C. Bridonneau, P. Rigault, E. David : 69 commandes photos ont été traitées dont 18 provenant de l'extérieur et 20 commandes
traitées avec la RMN
Base de données File Maker photos : clichés : 313 références saisies et diapos : 377 références saisies.
RMN : 21 jours de prises de vues – 147 objets photographiés
Georges Poncet, photographe sous contrat avec le Louvre pour le DAE : 712 prises de vues pour 435 objets photographiés :
négatifs noirs et blancs : 124 prises de vues
Ekta : 260
Diapo couleur 24x36 : 328
Tirages papier : 200
Photographe extérieur : 47 prises de vues d’objets. 5 séances de prises de vues générales et 7 tournages ont été effectués.

Bibliothèque du département
- Achat de 180 livres pour la bibliothèque du département (G. Andreu-Lanoë)
- Campagne annuelle de reliure : 40 ouvrages
- Le catalogage informatisé de notre fonds d’ouvrages a été poursuivi sur les deux bases File Maker créées en 2002 : 1300
fiches d’ouvrages ont été ajoutées aux 2000 existantes (Sylvie Varry)
- 100 ouvrages ont été étiquetés
- Dépouillement des catalogues de ventes de Christie’s, Sotheby’s et Drouot pour la documentation et pour l’établissement des
valeurs d’assurance pour les objets prêtés en exposition (M.F. Aubert)
- Dépouillement des périodiques français et étrangers : 108 ouvrages ont été dépouillés (I. Franco, C. Bridonneau, E. David) et
9167 mises à jour du champ bibliographique de la base Pharaon ont été effectuées (S. Guichard).
-Formation au catalogage de bibliothèque (E. David, S. Vary)

146
Régie d’œuvres (E. Badie Modiri)
E. Badie Modiri (arrivée en septembre 2004) assure le suivi des mouvements d’œuvres et constats d’état. Elle assure le suivi
des expositions : aller-voir, emballages, arrivées et retours : (Boulogne-sur-Mer, St-Romain en Gall, Schallaburg, Taïwan, Turin,
Japon, ) et le suivi des mouvements des œuvres en interne : « œuvre en scène », exposition « contrepoint », « Faïences de
l’antiquité », transports d’objets au laboratoire, campagnes photographiques.
Elle participe à la mise à jour de la base Pharaon pour la localisation des œuvres prêtées en exposition. Elle valide les
documents internes relatifs aux procédures de prêts.

Section Copte
Documentation générale (C. Lyon-Caen) :
- Accroissement régulier des dossiers d’œuvres et des dossiers généraux : 250 dossiers par type d’œuvre et 143 sur le monde
de l’Antiquité tardive
- Informatisation dans la base locale de 1040 fiches d'objets
Documentation photographique (C. Lyon-Caen) :
Photographies : 389 prises de vues noir et blanc, et diapositives confondues ont été réalisés par Georges Poncet à partir de juin
2004. Environ 1000 photographies argentiques et numériques ont été réalisées lors de la campagne de fouilles à Baouit
(Egypte).
Bibliothèque (C. Lyon-Caen) : 32 ouvrages achetés - 37 ouvrages acquis par dons ou échanges -303 tirés à part acquis.

Tenue des inventaires et récolements des œuvres


Section pharaonique
Récolement de 289 bijoux exposés salle 9 (M. Etienne, S. Guichard)
Récolement de 697 ostraca grecs
Récolement et rangement du fonds de papyrus grecs et démotiques (224 papyrus) (M. Etienne)
Remontage de la porte de Qantir : 130 briques et morceaux (E. Delange et N. Couton-Perche)

Section Copte
Récolement des tissus coptes mis en dépôt par le musée de Cluny et celui des Arts décoratifs en 1886 (70 environ)

Informatisation des collections

Base Pharaon : 223 nouvelles fiches


Mise à jour sur Mistral Editor de 352 anciennes fiches S. Guichard
Gestion physique des œuvres : 700 emplacements modifiés dans la base Pharaon pour les objets des salles
déplacés et prêtés aux expositions.
Mise à jour thesaurus : 30 nouveaux termes

Restauration et études en laboratoire des collections


Section pharaonique
Restauratrice (titulaire attachée au département) : Marie-Françoise de Rozières
- Restauration de lots de papyrus, de panneaux de sarcophage
- Restauration, nettoyage et préparation en vue des prêts aux expositions de 2004 : Boulogne sur Mer, Institut du Monde Arabe
et en vue de futures expositions au Japon et au Louvre (« Faïence de l’antiquité).
- Intervention sur le matériel archéologique de la mission de fouilles Saqqara (Egypte), mars 2004
Restauratrice spécialiste des tissus : Cécile Lapeyrie
Préparation et restauration d'un ensemble de textiles coptes et pharaoniques pour une exposition à Montbéliard de janvier à
mars 2004
Intervention sur un lot de textiles romains de mai à décembre 2004 en collaboration avec M.F. Aubert
Manipulation, consolidation d'objets archéologiques, mission de fouilles à Saqqara, Avril 2004
Restaurateurs extérieurs au département : sous le suivi scientifique d’Elisabeth Delange (Prévision et engagement de la totalité
du programme des restaurations 2004), de Patricia Rigault et de Guillemette Andreu-Lanoë aidée pour la partie administrative
de Michèle d’Abosville) 45 oeuvres pharaoniques et 12 oeuvres coptes ont été restaurées.
Analyses au laboratoire
- Assistance pour les Recherches et analyses demandées au C2RMF (E. Delange)
-Analyse au Carbone 14 des échantillons prélevés lors de la mission de fouilles de Saqqara par le C2RMF
-M.A. Tchapla (Université Paris-Sud Orsay) et J. Connan (UMR 7509-CNRS) étude en cours sur le contenu de 9 vases. Plus un
prélèvement par J-Cl. Elléna parfumeur à Grasse (G. Pierrat-Bonnefois).
-Avec A. Bouquillon, département céramique du C2RMF : en relation avec l’exposition « Faïences de l’antiquité », détermination
de faux, identifications de matériaux, connaissance des faïences de basse Epoque, pour études et publications dans Techné
(G. Pierrat-Bonnefois).
-Etude des tuiles de Qantir (E. Delange, St. Nisole)
-Participation au programme « Dendrochronologie » du projet SCIEM 2000 de l’Académie autrichienne des Sciences :
identifications d’un quinzaine d’œuvres (G. Pierrat-Bonnefois).

147
Section copte
Section copte (sous le contrôle de Dominique Benazeth)
-Programmation et suivi des restaurations (22 tissus et 41 bronzes)
-Identification de 48 bois peints de Baouit par le laboratoire de paléobotanique et de paléoécologie de l'université Pierre et
Marie Curie
-Deux analyses de fibres textiles par le LRMH et étude des colorants des cuirs envisagée
20 analyses au Carbone 14 par l'IRPA;

Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines


Enrichissement des collections

Le Département s’est enrichi de 2 oeuvres au cours de l’année 2004


MNE 1316 Dinos et son support. Style apulien. Vers 340 - 330 av. J.-C. Acquisition
MNE 1317 Tête de cheval en marbre (Paros ?) : fragment d’une statue équestre (avec ou sans Acquisition
cavalier ?) de style attique. Fin VIe – début Ve siècle av. J.-C.

Tenue des inventaires, récolement et suivi des dépôts


Récolement des collections
Suite aux aménagements en réserves Napoléon et sous Pyramide, poursuite du récolement de l'ensemble des collections de
marbre. Récolement des vases grecs conservés dans la réserve temporaire Campana, de 425 bronzes conservés dans la
réserve Henri II et des bronzes découverts à Myrina (environ 40) . Récolement de 4 armoires de figurines en terre cuite de la
salle 46 de Campana (Myrina, Afrique du nord, Egypte, Asie Mineure, Macédoine, Kertch). Récolement des 127 pithoi et
braseros étrusques . Récolement de la collection de céramique romaine (1248 pièces et fragments).

Moulages réunis aux petites écuries de Versailles


Vérification du récolement de l’ensemble des moulages et sélection des objets dans la perspective des transferts en 2005
vers les différents espaces : réserve, Petite Ecurie
Récolement et suivi des dépôts
Pointage et classement des dossiers de récolement envoyés par la mission de récolement des trois Antiques (équipe de C.
Orgogozo). Vérification des listes d'œuvres proposées au transfert de propriété vers les collectivités territoriales pour les
dépôts antérieurs à 1910
Suivi des dépôts de Tours (collection Richelieu), de Versailles (Galerie des Glaces) et de J.-L. Martinez
Varsovie (mission avec D. Roger)

Documentation et photographies
Documentation générale
Documentation des œuvres :
- Enrichissement permanent et mise à jour des dossiers existants à l'occasion de l'élaboration des bordereaux informatiques ou
des récolements, et création de nouveaux dossiers consacrés aux collections grecques, étrusques et romaines.
- Recherches documentaires sur des œuvres pressenties à différentes expositions auxquelles collabore le département ou
programmées par celui-ci
Bases de données consacrées aux collections :
- Alimentation des bases existantes et création de nouvelles bases de gestion et de documentation, parmi lesquelles, celle
destinée à la collection d'épigraphie latine.
Fonctions documentaires au musée du Louvre
- Participation au groupe de travail (S. Descamps, K. Chatziefremidiou, C. Bastien).
Bibliothèque du DAGER (A. Scherer, P. Carpentier)
- Acquisition de 244 titres soit 118 achats, 113 dons et 13 échanges
- Enregistrement des acquisitions, des dons et échanges sur la base de données consacrée aux ouvrages du DAGER
- Début du récolement de tous les ouvrages (3353 récolés), notamment les thèses et monographies, ainsi que les volumes
appartenant au fond de la Bibliothèque centrale de Musées.
En collaboration avec la Bibliothèque des Musées Nationaux :
- Dépouillement des catalogues des éditeurs français et étrangers en vue des nouvelles acquisitions
- Campagne de reliure des fonds en dépôt à la bibliothèque centrale.

Documentation photographique
Campagnes photographiques systématiques des œuvres, suivies par divers membres du Département, coordonnées
par Brigitte Tailliez et réalisées par des photographes indépendants :
C. Larrieu : 15 jours de prises de vues - 130 prises de vue, soit 110 œuvres photographiées
C. Lebaube : 27 jours de prises de vues - 472 prises de vues, soit 298 œuvres photographiées
A. Chauvet : 8 jours de prises de vues - 84 prises de vues, soit 14 œuvres photographiées
D. Lebée 21 jours de prises de vues - 401 prises de vues, soit 273 oeuvres photographiées
Agence photo RMN (photos numériques en couleur) : 45 jours de prises de vues - 845 prises de vues, soit 344 oeuvres photographiées

148
Informatisation des collections

Enrichissement de la base Jupiter : rédaction de 822 nouvelles notices dont 687 intégrées dans la base. Celles-ci
concernent les bronzes : statuettes hellénistiques [36], fibules romaines [54] ; objets étrusques : oenochoés de bucchero [107],
Bronze [22] ; vases grecs [254] : style de gnathia, coupe à fig. noires, vases glaçurés ; terres cuites grecques [169] : Italie du
sud, asie mineure, cyrénaïque – En cours de reversement dans la base : verres romains [100] ; bijoux : réserve [55]
exposition Campana [13] ; marbres [12].
Mise à jour sur Mistral Editor : correction des notices existantes et GPO.

Restauration et études en laboratoire des collections

Programmation et suivi scientifique des restaurations


- 43 bronzes des collections grecques et romaines (S. Descamps)
- 14 moulages de Versailles : "Groupe des Niobides et du gaulois mourant" (J.-L. Martinez, E. Le Breton)
- 22 marbres pour le nouvel aménagement de la salle du Manège (J.-L. Martinez , L. Laugier)
- 3 panneaux de peinture murale romaine (D. Roger)
- 2 bagues en or et pierre dure (C. Giroire)
- 1 cruche et 2 petits flacons en verre (V. Arveiller)
- 10 Vases grecs (M. Denoyelle, S. Marmois)
- 37 fragments ou figurines en T-C, vases plastiques, en faïence, céramique glaçurée et terre-cuite (V. Jeammet, J. Becq)

• Par le C2RMF
- Restauration de 28 bijoux grecs étrusques et romains ; de 2 bronzes, une terre cuite, et 3 céramiques étrusques (F. Gaultier)
- Restauration de 2 sarcophages mycéniens (S. Descamps)
- Restauration de 4 figurines en terre cuite dans le cadre de l'étude sur la polychromie avec le C2RMF (V. Jeammet)
- Etude préalable à la restauration de 2 gobelets en argent et 8 bijoux en or, argent et pierres (C. Giroire)

• A l'atelier de restauration de St. Romain-en-Gal


- Suivi de la restauration de la "Mosaïque de Qabr Hiram" et réception des travaux (C. Giroire)

Etude et analyse en Laboratoires


Au C2RMF
- Etude de 2 terres cuites étrusques (MNE 998 et Cp 4299) pour authentification et/ou analyse des techniques de fabrication
- Etude et analyse de 54 bijoux de la collection Campana
- Analyse de marbres en vue de déterminer la provenance d'œuvres considérées comme issues des mêmes ateliers
- Couverture photographique UV de 2 gobelets en argent avant départ en exposition
- Examen d'une statuette en ivoire proposée à l'acquisition
- Identification des incrustations de 3 bijoux et analyse de l'or
- Poursuite des analyses sur 3 "bronzes noirs" dans le cadre de la recherche sur les patines volontaires antiques
- Thermoluminescence et analyses chimiques concernant 2 têtes romaines en terre cuites pour éventuelle acquisition
- Analyse de plusieurs vases et tessons en faïence et céramique glaçurée pour l'exposition "Faïences" au Louvre, 2005
- Examen de la tête de cheval en marbre proposée à l'acquisition : prélèvement et analyse des fragments

Département des Antiquités orientales


Enrichissement des collections

Le Département s’est enrichi de 4 œuvres au cours de l’année 2004


AO 32231 Clou de fondation du roi Lipit Ishtar, roi d’Isin (19e s.), terre cuite Don de Maître Antoine
Tchékhoff
AO 32232 Boîte et son couvercle orné de tête de caprins, culture de Marlik, Xe-VIIIe s., bronze Don de M. Jean-Paul
Barbier-Mueller
AO 32233 Idole halafienne, terre cuite, Ve millénaire Don de M. Jean-Paul
Barbier-Mueller
AO 22234 Coupe sassanide godronnée à décor figuré Acquis avec la
participation de Mme
Shelby White,
New York
AO 32242 Trompette à bulbe décorée de trois têtes humaines, achat en vente publique Christie’s Londres

Tenue des inventaires, récolement, suivi des dépôts et MNR


Récolement des collections
Récolement de la collection d'Antiquités arabiques (F. Demange avec l’aide de N. Benoit)
Récolement de la collection des verres, fin (E. Fontan)
Récolement de la collection phénicienne et syrienne, en cours (E. Fontan)

Tenue des inventaires


235 œuvres ont été inventoriées, 180 dans les fonds anciens des fouilles de Suse, 55 dans les fonds anciens de
Mésopotamie-Levant.

149
Documentation et photographies
Documentation générale
Poursuite de la couverture photographique de la collection de glyptique par l'Atelier "La licorne" sous la responsabilité
de F. Demange

Gestion de la bibliothèque : (MJ. Castor, A. Duclos, I. Franceschi, C. Giraudon, N. Herbin, P. Kalensky)


- Achèvement du récolement de la bibliothèque commencé en 2003 : 3275 ouvrages, 77 titres de périodiques
- 350 tirés à part catalogués et indexés (dons)
- Bulletinage de 154 numéros de périodiques (acquisitions : achats et dons)
- Dépouillement de 109 articles de périodiques
- Catalogage de 10 documents audiovisuels (dons)
- Catalogage et indexation de 133 ouvrages (acquisitions : 76 achats et 57 dons)
- 10 ouvrages ont été commandés et 15 séries complétées par l’intermédiaire de la B.C.M.N.
- Campagne de reliure : 22 ouvrages

Gestion des fonds documentaires


260 nouveaux dossiers d’œuvres ont été ouverts, les dossiers existants ont été enrichis (en particulier dans le cadre des
notices écrites pour cimaise)
120 dossiers de sites ont été créés

Documentation photographique
La couverture photographique des collections se poursuit ; 832 œuvres photographiées en 2004 :
- La R.M.N a réalisé la couverture photographique de 287 objets.
- C. Larrieu a assuré la couverture photographique de 344 objets (90 prises de vues couleur et 405 noir et blanc).
- R. Chipault a photographié 192 objets (136 prises de vues couleur, 233 noir et blanc).
- E. Revault a réalisé 16 prises de vues couleur et 8 noir et blanc, pour 9 objets.

Contretypes de plaques de verre :


Poursuite des campagnes de sauvegarde des photographies anciennes sur plaques de verre : 250 contretypes réalisés.
Les campagnes de 2002, 2003 et 2004 ont été traitées (conditionnement, catalogage)

Informatisation des collections (N. Chevalier)


Analyses d'objets : 5 000 objets (fiche minimale opération assumée en collaboration avec la société Grahal)
Mises à jour : Correction dans la base de 700 objets - Corrections et mises à jour des thesaurus - Intégration dans SHAMASH
de 5500 notices détaillées. - Sur près de 78 416 œuvres référencées dans la base SHAMASH : fin 2004, 26900 notices ont
été détaillées.
Mise à jour dans la base Mistral de la bibliographie des œuvres et des photos réalisées. (MJ. Castor, A. Duclos, I. Franceschi,
C. Giraudon, N. Herbin, P. Kalensky)

Restaurations et études en laboratoire des collections


Restaurations
Mésopotamie
Restauration d'une tête de femme en terre crue AO24227 (F.Demange)
Restauration et réorganisation du conditionnement d'une série de 51 scellements en argile portant des empreintes de sceaux
(F. Demange)
Arabie
Suite et fin de la restauration de deux grands autels sud-arabiques en bronze (AO31930 et AO31931)- (F. Demange)
Iran (A. Benoit)
Levant 1 : terres cuites phéniciennes, deux stèles phéniciennes en marbre, terres crues de Khorsabad, bijoux phéniciens,
bronzes Urartu, copies sur papier des peintures de Til Barsip – 15 rouleaux et conditionnement pour conservation préventive
(E. Fontan)
Levant 2 (S. Cluzan)
Epigraphie : Continuation du programme de restauration des tablettes cunéiformes en terre crue et des objets inscrits en terre
cuite
Etudes en laboratoire
C2RMF :
- Etude de tablettes (B. André-Salvini)
- Analyses métallurgie de Suse (A. Benoit)
- Plâtres antiques, polychromie des terres cuites du Levant, participation au groupe d’étude sur les vieillissements de l’argent
(E. Fontan)
- Etude et examen sous thermo-luminescence de tête en crue feminine AO24227 avant restauration (F.Demange)
- Etudes en vue d'une possible acquisition : d'une plaque scythe en or montrant une scène de bataille, de deux plaques scythes
en or figurant des cerfs (F. Demange)
Laboratoires extérieurs : Etude des marbres phéniciens avec l’université de Reims (E. Fontan)

150
Récolement des dépôts en régions en 2004

☛ Le musée a conduit, conformément à ses engagements,


le programme de récolement des dépôts en régions défini
par la Direction des Musées de France. Les avancées du
récolement permettront à terme de bâtir une réflexion sur
la politique des dépôts du musée du Louvre

Un Service du récolement des dépôts antiques et de l'Islam


a été créé en 2004, mais la mission de récolement a débuté
au Louvre dès 1997.

3 800 oeuvres environ ont été récolées en 2004, ce qui a


permis au musée d'augmenter de 13 % son taux de
récolement par rapport à l'année 2003.

De plus, certains départements tels que les Antiquités


égyptiennes et les Sculptures ont finalisé le récolement
de leurs oeuvres en dépôt sur inventaire. Des oeuvres
supplémentaires non inventoriées, mais signalées par des
documents peuvent être aussi récolées.

151
Le récolement des dépôts d'œuvres
et des MNR (Musées Nationaux Récupération)
des trois départements antiques
et du département des arts de l’Islam
Chantal ORGOGOZO, conservateur en chef, est chargée du récolement des dépôts des trois départements antiques et du
département des arts de l’Islam du musée du Louvre, ainsi que du suivi des M.N.R., pour ces mêmes départements.
Elle est assistée de Yannick LINTZ, conservateur du patrimoine, qui a rejoint l’équipe en mars 2004, d’Anne-Elizabeth DUNN-VATURI (120h/mois),
chargée d’études documentaires DAG affectée au musée du Louvre, et de cinq collaboratrices de conservation reflétant par leurs différentes
spécialités la diversité des dépôts, dont quatre sous contrat DAG - Caroline BIRO (140h/mois), Anne METTETAL-BRAND (76h/mois), Nathalie
MICHEL-SZELECHOWSKA (80h/mois puis à 120h/mois), Christine W ALTER (140h/mois) - et une personne sous contrat Louvre : Magali COUDERT
(106h/mois). Laetitia BATAN-CAZALAS a réintégré le bureau du récolement de début janvier à juin 2004 avec un contrat DAG (80h/mois).

Récolement des dépôts


Recherches en archives
Chaque mission de récolement requiert un important travail de recherche en archives (cf. Rapport d’activité 2000).
Missions effectuées dans 25 villes (ou lieux) pour le récolement, le post-récolement et/ou les rapatriements et
transferts de dépôts en France
En région Aquitaine : En région Limousin :
- Bayonne le 4 juin (Chantal Orgogozo) - Limoges du 8 au 11 juin et du 23 au 27 août (Yannick Lintz,
- Périgueux du 13 au 17 décembre (Chantal Orgogozo) Caroline Biro et Christine Walter)
En région Centre : En région Nord-Pas-de-Calais :
- Bourges du 13 au 16 janvier (Chantal Orgogozo) - Boulogne du 19 au 20 février (Christine Walter)
- Douai le 7 avril 2004 (Laetitia Batan-Cazalas)
- Saint-Omer du 23 au 26 juillet (Christine Walter)
En région Haute-Normandie : En région Pays-de-la-Loire :
- Louviers le 22 novembre (Chantal Orgogozo) - Le Mans du 23 au 25 novembre (Chantal Orgogozo)
En région Ile-de-France : En région Picardie :
- Matignon, le 20 octobre (Yannick Lintz) - Saint-Quentin le 11 mars (Chantal Orgogozo)
- Pavillon de la Lanterne, Versailles, le 9 novembre (Y. Lintz) - Soissons du 30 mars au 2 avril (Caroline Biro)
- Paris, musée de l’Homme, le 7 décembre (Agnès Benoit et Caroline - Laon du 23 au 26 juin (Caroline Biro)
Biro) - Beauvais le 8 octobre (Chantal Orgogozo)
- Provins du 7 au 8 décembre (Yannick Lintz)
En région Languedoc-Roussillon : En région Provence-Alpes-Côte d’Azur:
- Narbonne du 4 au 10 avril (Yannick Lintz, Christine Walter et - Aix-en-Provence du 25 au 29 octobre (Yannick Lintz et Caroline
Delphine Miroudot) Biro)
- Villeneuve-Lez-Avignon le 24 mai (Chantal Orgogozo) - Nice du 29 novembre au 3 décembre (Caroline Biro)
- Bagnols-sur-Cèze le 24 mai (Chantal Orgogozo)
- Béziers le 21 septembre (Chantal Orgogozo)
- Perpignan le 22 septembre (Chantal Orgogozo)
- Nîmes du 22 au 26 novembre (Y. Lintz et N.Michel)

Missions à l’étranger
Trois missions (dans six villes) ont eu lieu à l’étranger, pour le département des Antiquités orientales, le département des arts
de l’Islam et la section copte du département des Antiquités égyptiennes. Le musée des Antiquités nationales (Saint-Germain-
en-Laye) a profité de la programmation de la mission à Florence pour confier le récolement de son dépôt dans cette ville.
En Italie Au Liban
- Faenza le 18 février (Chantal Orgogozo) - Beyrouth du 25 au 29 octobre (Anne-Elizabeth Dunn-Vaturi)
- Ravenne le 19 février (Chantal Orgogozo)
- Florence le 5 novembre (Magali Coudert et Christine Walter) En Suisse
- Turin du 8 au 12 novembre (Magali Coudert et Christine Walter) - Genève le 16 février (Chantal Orgogozo)

Résultats des récolements par départements


Département des Antiquités égyptiennes
Lieux récolés Nombre d’œuvres récolées Nombre d’œuvres retrouvées Nombre d’œuvres absentes
Aix-en-Provence* 2 lots d’étoffes 0 2 lots d’étoffes
Angers* 85 78 7
Le Mans 24 24 0
Limoges 8 8 0
Nîmes* Lot d’étoffes 65 fragments d’étoffes 0
Perpignan* Lot d’étoffes 14 fragments d’étoffes 0
Ravenne* Lot d’étoffes 31 fragments d’étoffes 1 fragment d’étoffe
Turin* Lot d’étoffes 100 fragments d’étoffes 0
TOTAL 117 œuvres et 6 lots d’étoffes 330 œuvres 6 œuvres et 2 lots d’étoffes
(dont 210 fragments d’étoffes)
* Section copte

152
Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines et "Envois Campana" de 1863
Lieux récolés Nombre d’œuvres récolées Nombre d’œuvres retrouvées Nombre d’œuvres absentes
Aix-en-Provence 82 81 ou 82 1 ou 0
Bagnols-sur-Cèze 36 24 12
Bayonne 1 1 0
Beauvais 80 9 71
Béziers 2 2 0
Boulogne 18 12 6
Bourges 55 53 2
Conseil constitutionnel* 3 3 0
Douai 45 13 32
Laon 92 73 19
Le Mans 99 80 19
Limoges** 201 186 + 1 15
Louviers 1 1 0
Narbonne 114 97 17
Nice 78 75 3
Nîmes 93 83 10
Périgueux 21 19 2
Provins 108 94 14
Saint-Omer 89 82 7
Saint-Quentin 19 2 17
Soissons 76 22 54
Villeneuve-lez-Avignon 15 11 4
TOTAL 1328 1023 ou 1024 (+1) 305 ou 304

* Le rapport et les fiches du récolement de Isabelle HASSELIN-ROUS, chargée d'études documentaires et Daniel ROGER,
conservateur du patrimoine (Département des antiquités grecques étrusques et romaines du Musée du Louvre) effectué en
novembre 2003 au Conseil Constitutionnel ont été établies en février 2004. Les œuvres sont donc comptabilisées ici.
** Les œuvres déposées au musée Adrien Dubouché (Limoges) ont été récolées - bien qu’il s’agisse d’un musée national - car
il s’agit d’un dépôt de 1875 (cf. publication en cours). Elles sont donc comptabilisées ici.

Département des Antiquités orientales


Lieux récolés Nombre d’œuvres récolées Nombre d’œuvres retrouvées Nombre d’œuvres absentes
Bagnols-sur-Cèze 4 3 1
Beyrouth 23 0 23
Faenza 6 6 0
Florence 6 6 0

Narbonne 2 0 2

Villeneuve-lez-Avignon 1 0 1

TOTAL 42 15 27

Département des arts de l’Islam


Lieux récolés Nombre d’œuvres récolées Nombre d’œuvres retrouvées Nombre d’œuvres absentes
Genève 2 2 0
Limoges 3 3 0
Narbonne 14 10 4

TOTAL 19 15 4

Le récolement dans la région Languedoc-Roussillon est terminé.


Le récolement de la collection Campana qui a commencé bien après le suivi des autres dépôts a été conduit pour les régions
déjà récolées à Beauvais, Boulogne, Bourges, Douai, Laon, Soissons, Saint-Omer, Saint-Quentin.
Le post-récolement est le suivi des dépôts après les missions sur place : des œuvres manquantes sont retrouvées (Boulogne-
sur-mer, Ministère de l’Education nationale), des dépôts non répertoriés jusqu’ici sont identifiés (Bayonne, Périgueux), des
œuvres sont rapatriées au Louvre (dépôts de Suse au musée de l’Homme) ou transférées dans un nouveau lieu (collections
anciennement déposées à l’université Bordeaux III rassemblées au musée d’Aquitaine).
Le travail est effectué en collaboration avec les quatre départements, et en particulier : Sylvie GUICHARD, Marianne HAMIAUX,
Isabelle HASSELIN-ROUS, Norbeil AOUICI, Delphine MIROUDOT et Annabelle COLLINET.
Dans le cadre de la nouvelle loi sur les musées (article 13), touchant au transfert de propriété des dépôts antérieurs à 1910, des
listes de transfert sont établies et envoyées, avec les rapports de récolement, aux conservations déposantes et à la DMF. Pour
les régions anciennement récolées, le suivi est rélisé par Caroline BIRO et Christine W ALTER.
L’exportation des anciennes fiches et l’insertion des photographies dans les quatre nouvelles bases de données File Maker Pro
(une base par département scientifique) sont en cours. Cette tâche est assurée par Anne-Elizabeth DUNN-VATURI et Magali
COUDERT. Cette manipulation est l’occasion de préciser le mode d’acquisition des œuvres lorsqu’il n’était pas indiqué car ce
critère est déterminant pour le transfert de propriété.
A ce jour, la base "Récol" mise en place par la CRDOA comporte 1301 fiches. L’alimentation de cette base a été confiée à Anne
METTETAL-BRAND.

MNR
Préparation de listes de fiches validées par le Comité de pilotage avec Isabelle LE MASNE DE CHERMONT et suivi du travail de
saisie sur la base DMF des notices objets d’art et arts graphiques par Clothilde BARDON. Ajustement pour les peintures de la
base et de la publication.

153
Département des Arts de l'Islam

Enrichissement des collections


MAO 2017 Akbar et Jahangir avec un groupe de soufis et yogis. Scène nocturne, page d’album Acquisition
signée Payag, Inde, vers 1650-1660, miniature
MAO 2018 Carreau d’un ensemble de sept (MAO 2018 à MAO 2024), Syrie, Egypte ou Turquie, Acquisition
première moitié du XVe siècle, céramique
MAO 2019 Carreau d’un ensemble de sept (MAO 2018 à MAO 2024), Syrie, Egypte ou Turquie, Acquisition
première moitié du XVe siècle, céramique
MAO 2020 Carreau d’un ensemble de sept (MAO 2018 à MAO 2024), Syrie, Egypte ou Turquie, Acquisition
première moitié du XVe siècle, céramique
MAO 2021 Carreau d’un ensemble de sept (MAO 2018 à MAO 2024), Syrie, Egypte ou Turquie, Acquisition
première moitié du XVe siècle, céramique
MAO 2022 Carreau d’un ensemble de sept (MAO 2018 à MAO 2024), Syrie, Egypte ou Turquie, Acquisition
première moitié du XVe siècle, céramique
MAO 2023 Carreau d’un ensemble de sept (MAO 2018 à MAO 2024), Syrie, Egypte ou Turquie, Acquisition
première moitié du XVe siècle, céramique
MAO 2024 Carreau d’un ensemble de sept (MAO 2018 à MAO 2024), Syrie, Egypte ou Turquie, Acquisition
première moitié du XVe siècle, céramique
MAO 2025 Panneau de revêtement au personnage agenouillé, Iran, début du XVIIIe siècle, Acquisition
céramique
MAO 2026 Rondeau de mosaïque, Iran, vers 1590-1610, céramique Acquisition
MAO 2027 Fer à cheval, empire ottoman, XVIIIe ou XIXe siècle, métal Acquisition
MAO 2028 Miroir circulaire, Turquie, Istanbul ( ?), 1887, métal Don
MAO 2029 Coffret de scribe, Turquie ottomane, fin XVIIe ou début du XVIIIe siècle et Augsburg, Don
première moitié du XVIIIe siècle
MAO 2030 Dessin préparatoire au tapis de Zareh Penyamine Paren (MAO 866), Istanbul, 1930, Don
gouache et lots de photographies de l’atelier Z. P. Paren
MAO 2031 Homme trayant une bufflesse, Syrie du Nord ( ?), fin XIIe – début XIIIe siècle, groupe Acquisition avec le
céramique mécénat de la société
Spetodont

Tenue des inventaires, récolements et suivi des dépôts et MNR


- Poursuite de l’inventaire de l’ancien fonds (46 numéros) et de l’inventaire du tessonnier Kiefer (180 numéros) (S. Makariou
et 5 personnes du département)
- Inventaire MAO : 15 objets inventoriés, accompagnés de leur fiche et photographie (S. Makariou)
Poursuite de l’inventaire du fonds de Suse (M. Joël, A. Peli)
- Fin du récolement des papyri (T. Bittar)
- Elaboration de la base muséographique du département (C. Jail en collaboration avec la DMO)
- Suivi sur FileMaker (R. Beaujean-Deschamps assistée de C. Jail)
- Récolement des collections de tapis et textiles (S. Day)

Programmation muséographique des nouvelles salles


La tâche majeure du département est la programmation des salles à ouvrir en 2009 dans la cour Visconti.
Plusieurs étapes préliminaires ont été franchies.
- Récolement et photographies des œuvres de l’UCAD en vue du dépôt dans les espaces de réserve boulevard Mac
Donald (R. Beaujean-Deschamps, T. Gerwin, M. Lamaa, S. Makariou, F. Richard)
- Constitution d’un fichier papier de plus de 3000 fiches (œuvres de l’UCAD) indispensable à la programmation (A.
Collinet, T. Gerwin, C. Juvin, M. Lamaa, D. Miroudot sous la conduite de S. Makariou)
- En fonction des sélections (en cours de validation) a été rédigé le Programme scientifique et culturel, des futures
salles, base de la consultation pour le concours d’architectes lancé en octobre. Il a été finalisé avec la société Pro-
Développement
- Un état complet des collections a été dressé en collaboration avec la DMO afin de programmer le chantier des
collections (R. Beaujean-Deschamps, S. Makariou, L. Ricard, Y. Allain-Nardone, S. Legrand-Longin, G. Tiêu)
- Le rassemblement des supports iconographiques en vue de la programmation a été largement avancé (M.
Ljevakovic, M. Gourarier sous conduite de S. Makariou). Il se poursuit actuellement.
- Un dossier mécénat a été constitué autour du remontage d’un impressionnant ensemble architectural et soumis à la
fondation Kress (S. Makariou)
- Une base de données muséographiques a été conçue et élaborée par C. Jail (DAI) et R. Dunand et C. Calligéris
(DMO). Elle est maintenant riche de 6000 entrées.
- Quatre nouveaux membres ont rejoint l’équipe afin de mener à bien les tâches afférentes à la programmation.

154
Documentation et photographies
C. Jail est correspondante pour le département pour Cimaise, Atlas, le service informatique et celui des graphistes concernant
les cartels. Elle est gestionnaire de la base muséographique du département. T. Cazentre est chargé du suivi de la
documentation photographique. M. Buresi et V. de Wulf s’occupent de la bibliothèque sous tous ses aspects.R. Beaujean-
Deschamps est en charge de la régie d’œuvres. L’ensemble des membres du département concourt à l’enrichissement des
dossiers d’oeuvres

Documentation générale
- Participation à la rédaction de la brochure mécénat sur la création du département avec le service de la communication
- Réalisation une exposition interne de photographies sur les monuments d’Anatolie (V. de Wulf)
Documentation œuvres
- Création fiches d’œuvres (tessons et nouvelles acquisitions) et actualisation (A. Collinet, S. Makariou, D. Miroudot,
R. Beaujean-Deschamps)
- L’enrichissement des dossiers d’œuvre est assuré par R. Beaujean-Deschamps, M. Buresi, A. Collinet (métaux),
T. Cazentre, S. Day (tapis / textiles), T. Gerwin (tapis / textiles), C. Jail, S. Makariou, D. Miroudot, E. Brac de la Perrière,
V. de Wulf.
- Constitution de dossiers d’œuvres sur les tapis du musée des Arts décoratifs (S. Day, T. Gerwin)
- Constitution de fichiers d’œuvre pour la collection des Arts décoratifs
- Constitution des dossiers d’acquisitions d’œuvres (R. Beaujean-Deschamps, A. Collinet, C. Jail, S. Makariou, D. Miroudot,
M. Richard, E. Brac de la Perrière)
- Le traitement des demandes de certificat de biens culturels est effectué par S. Makariou, leur traitement documentaire par
C. Jail et C. Hardy
Bibliothèque
M. Buresi et V. de Wulf sont chargés de la bibliothèque.
- 96 ouvrages acquis, 2 échangés et 177 reçus cette année soit 275 nouveaux ouvrages dans la bibliothèque
- Opérations d'inventaire, cotation et protection des livres
- Poursuite de la campagne de reliure des ouvrages anciens
- Suivi du traitement des tirés à part. Dépouillement de revues appartenant au fonds des Antiquités orientales : 15 revues,
300 articles environ entrés sur la base Filemaker, 150 tirés à part constitués (photocopie, enregistrement et indexation) (M.
Buresi)
Documentation photographique
Diapositives
L’ensemble du fonds (plus de 30 000 diapositives) est en cours de réorganisation. L’opération a démarré en 2002 et est en
cours d’achèvement. Elles sont reclassées, triées et basculées sur de nouveaux supports destinés à leur conservation et leur
consultation (E. Brac de la Perrière, R. Beaujean-Deschamps, T. Cazentre, A. Collinet, L. Goblet, C. Hardy, C. Jail, C. Juvin,
M. Lamaa, A. Leclerc, M. Ljevakovic, S. Makariou, D. Miroudot)
Photographies
Avec la RMN : 30 jours de prise de vue - Prises de vue: 400 pour 158 objets
Avec les photographes indépendants : Prises de vue par R. Chipault : 104 pour 35 objets - Prises de vue par La Licorne/C.
Larrieu : 55 pour 27 objets, réalisation de 150 tirages et contretypes à partir de plaques de verre - Prise de vue par E.
Revault : 78 pour 39 objets
Avec Annick Leclerc : Prises de vue d’objets ou de tessons pour archives par A. Leclerc : 300 - Prises de vue pour les cours
par A. Leclerc : 150.
Les demandes extérieures de photographies ont été traitées par T. Cazentre, (et au début de l’année, M. Ndobo) qui ont
également en charge le conditionnement des photos et les commandes de reproduction. L'organisation des campagnes
photographiques a été assurée par M. Ndobo (RMN en février, autres cas jusqu’en avril), C. Jail (RMN de mars à juillet,
autres cas de mai à août), T. Cazentre (responsable de l’ensemble depuis septembre). Assistance au photographe par le
personnel de documentation et ponctuellement E. Brac de la Perrière, S. Day, M. Lamaa, D. Miroudot, M. Ndobo. La
campagne de contretypes, négatifs et tirages, des plaques de verres se poursuit et est réalisé par C. Larrieu (C. Jail, M.
Buresi).
Fichier informatisé des photographies
Suivi du fichier Excel (C. Jail, M. Lamaa, T. Cazentre)
Environ 250 clichés RMN et la quasi-totalité des clichés des photographes indépendants donnés à la numérisation pour les
bases Atlas et Cimaise (totalité 500 clichés environ).
Documentation et recherche
L’accueil de personnes pour la bibliothèque, chercheurs et étudiants, est assuré par V. de Wulf, M. Buresi, R. Beaujean-
Deschamps, A. Collinet, C. Jail, D. Miroudot.
L’accueil de personnes pour les visites en salles ou le travail en réserve est assuré tour à tour par R. Beaujean-Deschamps,
A. Collinet, C. Jail, D. Miroudot.
Le département a accueilli cette année 35 chercheurs et a répondu à une quarantaine de demandes par courrier, téléphone
ou courriel.

155
Régie d’oeuvres
R. Beaujean-Deschamps est en charge de la régie d’œuvres du département. Elle assure le suivi des mouvements d’œuvres
et constats d’état. Elle assure l’enregistrement des prêts sur le logiciel GAM. Elle est en charge du suivi administratif des
expositions, relayée par R. de Souza, chargée du secrétariat du département. Elle assure le lien entre les conservateurs et
les demandeurs de prêts ou les restaurateurs.
- Suivi des aller-voir, élaboration des constats d’état et suivi de l’emballage pour les expositions (R. Beaujean-Deschamps,
T. Cazentre, A. Collinet, C. Jail, S. Makariou, D. Miroudot, F. Richard)
- Transport d’objets pour restauration, photographie… (R. Beaujean-Deschamps, M. Buresi, T. Cazentre, A. Collinet, C. Jail,
D. Miroudot)

Informatisation des collections


Correspondant informatique : C. Jail
Base des œuvres
Entrées et suivi d'environ de la base de récolement (R. Beaujean-Deschamps, C. Jail)

Restaurations et études en laboratoire des collections


Restaurations
Suivies par S. Makariou et R. Beaujean-Deschamps
- Céramique : pièces de formes conservées en réserve, poursuite du traitement de la collection de Suse, œuvres pour
expositions : 59 pièces
- Miniatures : dans le cadre d’un remontage de l’intégralité de la collection entamé il y a cinq ans
- Pierre : 2 pièces
Etudes
- Programme d’analyse (thermoluminescence, analyses chimiques des pâtes) sur la céramique espagnole nasride et pré-
nasride (S. Makariou)
- Etude sur la table en mosaïque katemkari (HI 16) avant restauration par la restauratrice en charge de la pièce

Département des Arts graphiques

Les nouvelles modalités fiscales prévues par la loi d’août 2003, le décret d’application de novembre 2003 et les procédures
d’acquisitions devenues actives en janvier 2004, ont favorisé une implication plus forte du personnel du département dans
son ensemble et ont permis des acquisitions majeures bénéficiant du concours du mécénat privé, dont les acquisitions
suivants : deux dessins de Rosso Fiorentino, un album de Delacroix Le voyage aux Pyrénées, et enfin l’ensemble des 130
dessins de la Collection de Monsieur Juan de Beistegui, acquis par l’Etat, au bénéfice du Musée du Louvre et de cinq
musées en région (6 parts).
Au titre de la Chalcographie du Louvre et dans le cadre des commandes aux artistes contemporains, quatre gravures ont été
acquises : François Rouan, Paysage, Georges Noël, Palimpseste, Pier Kirkeby, Sans titre et Pietro Sarto, D’après
l’autoportrait au gilet vert de Delacroix.

Enrichissement des collections


Le Département s’est enrichi de 41 dessins et de 4 gravures au cours de l’année 2004.

Numéro Nom de l’artiste et titre de l’œuvre Mode


d’inventaire
RF 52 997 Eugène Delacroix, Album des Pyrénées Acquisition d’un
trésor national
RF 53 000 Raffaello Schiaminossi, Étude pour une lunette pour le baptême d’un enfant Acquisition d’un
dessin
RF 53 001 Pedro de Rubiales, dit Roviale Spagnuolo, Saint Jean l’Évangéliste devant l’Empereur Acquisition d’un
Domitien dessin
RF 53 002 Charles de Clarac, Forêt vierge du Brésil Acquisition d’un
dessin
RF 53 003 Charles Meynier, Le Triomphe de la peinture française (au titre de l’Histoire du Louvre, Acquisition d’un
pour le plafond de la salle Duchâtel au Louvre). dessin
RF 53 030 Jean Bourdichon, L’Adoration des Mages Acquisition d’une
enluminure
RF 53 031 Bernard Salomon, Le retour des frères de Joseph auprès de Jacob Acquisition d’un
dessin

156
RF 53 004 Amico Aspertini, Hommes et chevaux embarqués sur le Danube Acquisition par l'État
RF 53 005 Domenico Beccafumi, étude polychrome sur papier, Tête de jeune homme vue de profil de 26 dessins
RF 53 006 Jacopo Bertoja, Paysans dédiant un temple à Hercule italiens,
RF 53 007 Boccaccio Boccaccino, Portrait d’une dame suivant les dispositions de
l’article 238 bis OA du code
RF 53 008 Camillo Boccaccino, La Nativité (recto) et Un homme nu (verso) général des impôts, pour
RF 53 009 G.Francesco Caroto, Vierge à l’Enfant sur un trône et figure de sainte de profil à gauche affectation au Louvre
RF 53 010 Agostino Carracci, Le Jugement de Salomon
RF 53 011 Annibale Carracci, dit Carrache, L’Adoration des bergers (recto) et paysage (verso)
RF 53 012 Antonio Allegri, dit le Corrège, Saint Matthieu et saint Jérôme
RF 53 013 Dosso Dossi, Une étude de groupes de bâtiments (recto), une étude d’hommes vêtus
de capes et une étude de ses pieds (verso)
RF 53 014 Dosso Dossi, Une étude de groupes de bâtiments (recto), une étude d’hommes vêtus
de capes et une étude de ses pieds (verso)
RF 53 015 Eusebio Da San Giorgio, Etude de la tête de la Vierge
RF 53 016 Nicollo II Giolfino, Saint Sébastien
RF 53 017 Nicollo II Giolfino, Les Sept Arts libéraux
RF 53 018 Bernardino Lanino, Un Evangéliste assis dans un paysage boisé
RF 53 019 Lorenzo Lotto, Saint Roch
RF 53 020 Giovanni Maria Morandi, Moine libérant des esclaves turcs
RF 53 021 Lelio Orsi, Le Christ aux Limbes
RF 53 022 Marcantonio Raimondi, Jeune homme nu tenant un voile
RF 53 023 Marcantonio Raimondi, Femme nue
RF 53 024 Francesco Salviati, Dessin pour une coupe
RF 53 025 Sebastiano del Piombo, Tête de Vierge
RF 53 026 Andrea Schiavone, Cérès
RF 53 027 Girolamo da Carpi, Dédale et icare
RF 53 028 Timoteo Viti, Etude de femme tournée vers la gauche
RF 53 029 Primatice, Etude d’homme drapé
RF 52 998 École génoise, fin XVIe, Étude d’Ange Don d’un dessin
RF 52 999 Ecole vénitienne, début XVIIIe, Scène de guérison Don d’un dessin
RF 53 163 Jacopo di Giovanni Francesco, dit Jacone, recto : Deux figures drapées et un putto, Don d’un dessin
verso : Vases et profils de vases (par l’intermédiaire de la Société des Amis du Louvre)
RF 53 036 Ecole française du XIXe siècle, Vue de Tivoli Don de deux
RF 53 037 Ecole française du XIXe siècle, Vue d’une villa de Tivoli dessins
RF 53 038 Hippolyte-Jean Flandrin, Vierge soutenue par deux saints Don d’un dessin
RF 53 162 Auguste Gérardin, La Galerie d’Apollon la nuit (au titre de l’Histoire du Louvre, par Don d’un dessin, sous
réserve d’usufruit
l’intermédiaire de la Société des amis du Louvre).
RF 53 032 Théodore Géricault, Scène de cannibalisme sur le radeau de la Méduse Dation d’un dessin

Tenue des inventaires, récolement, MNR et suivi des dépôts

Tenue des Inventaires


Poursuite de la mise à jour de l’enregistrement des acquisitions du département (fonds du musée d’Orsay compris)
(A. Sérullaz).

Suivi des MNR


Sur les 160 dossiers traités (Louvre-Orsay), gérés par le département des Arts graphiques, un quart a pu, à ce jour, être
complété, validé et transféré sur la base MNR. Ce travail a consisté en une vérification extrêmement soigneuse des
informations recueillies à l’époque de la mission Matteoli (A. Sérullaz, assistée de A.-L. Goisnard).

Récolement et suivi des dépôts


Mise à jour du récolement de 1999-2000 concernant les collections du département et consignation sur les inventaires, (en
collaboration (F. Viatte avec les préposés et B. Donon).
Présentation lors d'une séance exceptionnelle du Comité d'acquisitions du Louvre des œuvres non inventoriées, déposées au
département ou en souffrance (juillet) (F. Viatte avec A. Sérullaz).
Récolement et retour à leurs propriétaires des vases déposés au département par le Musée Guimet et par Roseline Bacou
(F. Viatte, avec M. Pinault-Sorensen, C. Prosperi, B. Alet).
Récolement de 71 œuvres, à l’occasion de missions dépôts (M. Pinault-Sørensen) :
- Nancy : Musée lorrain, 2 dessins ;
- Metz : Musée des beaux-arts, 6 dessins ;
- Strasbourg : Cabinet des Estampes, 6 dessins ;
- Nantes : Musée des arts décoratifs, 1 gravure ;
- Nantes : Musée Dobrée, 15 dessins ;
- Pontoise : deux dessins ;
- Morlaix : Musée des Jacobins, 4 dessins (récolement fait à l'occasion de leur retour à Morlaix, après restauration au Louvre).
- Aix-en-Provence : Musée Granet, 3 dessins (récolement fait à l'occasion du retour des dessins au Musée du Louvre en raison
des travaux de rénovation du Musée Granet) ;
- Aix-en-Provence : Musée du Vieil Aix, 1 dessin ;
- Marseille : Musée des Beaux-Arts, 6 dessins et 1 pastel ;
- Toulon : Musée des Beaux-Arts, 1dessin, 1 pastel et 10 gravures ;

157
- Lyon: Musée des Beaux-Arts, 1 pastel ;
- Paris : Sénat : 1 pastel ;
- Paris, Hôtel Matignon, 1 dessin ;
- Bruxelles : Ambassade de France, 1 pastel.
Constitution de dossiers des œuvres appartenant au Musée Guimet et rendues (M. Pinault-Sørensen) :
- des œuvres non localisées au Musée du Louvre,
- et des œuvres perdues au Musée national de la Marine (dossier Nicolas Ozanne et Pierre Ozanne).
Retour des œuvres du musée Granet d’Aix-en-Provence (M. Pinault-Sørensen)
Départ des œuvres déposées au musée de Morlaix.
Suite de la campagne photographique.
Reversement des données documentaires et des photographies numériques à la Documentation du département (M. Pinault-
Sørensen).

Les services documentaires du Département des Arts graphiques


Les services documentaires du département des Arts graphiques sont placés sous la responsabilité de Brigitte Donon et de
Michèle Gardon.

La Documentation
Créé depuis une vingtaine d’années, ce service s’emploie à réunir une information aussi complète que possible sur les dessins
anciens, en priorité ceux des collections du Musée du Louvre. Sans prétendre à l’exhaustivité, il s’attache à enrichir et à
actualiser les dossiers d’œuvres du département. La documentation travaille en étroite collaboration avec la conservation et
l’ensemble des chercheurs du département. Ce service compte aujourd’hui quatre permanents et cinq vacataires (en 2003, il se
composait de cinq permanents et devrait retrouver ce niveau d’emploi en 2006). La documentation est ouverte aux visiteurs
tous les jours, sans conditions d’accès et accueille, du lundi au vendredi, de 13 h à 18 h, des chercheurs français ou étrangers,
des étudiants, des marchands et des amateurs.
Les dossiers sont classés par écoles, puis par ordre alphabétique aux noms d’artistes ; ils présentent, pour chaque artiste, une
documentation sur l’œuvre dessiné conservé tant au Louvre que dans d’autres collections françaises ou étrangères. Ils sont
enrichis par le dépouillement de périodiques, catalogues d’expositions, catalogues de ventes, monographies, etc.
La Documentation a reçu 1113 visiteurs en 2004.

Dépouillement systématique
- des périodiques (abonnements) tels que Revue de l’art, Gazette des Beaux-Arts, Histoire de l’art, La Revues des Musées de
France. Revue du Louvre, Paragone, Burlington Magazine, Master Drawing (C. André, B. Donon, M. Gardon).
- des catalogues d’expositions, monographies, ouvrages thématiques (M. Gardon, B. Donon, vacataires et stagiaires de la
documentation).
- des catalogues de vente (L. Lhinarès, R. Nortier).

Réorganisation des dossiers


Suite du rangement des dossiers et intégration des photographies pour l’école suisse, hollandaise et italienne (C. André,
B. Donon, M. Gardon, D. Tran et stagiaires et vacataires de la documentation).

Recherches documentaires en réponse à des demandes de renseignements : 50 réponses (B. Donon, M. Gardon).

L’inventaire informatisé du département des Arts graphiques


Les diverses versions et réécritures ainsi que l'enrichissement cet inventaire qui comporte plus de 136.048 fiches illustrées
décrivant les œuvres conservées au département relèvent de la responsabilité de la documentation.
Complément de la couverture photographique pour l’illustration de l’Inventaire informatisé du département des Arts
graphiques
La totalité de prises de vues a été faite par Mme Beck-Coppola. L’opération a été dirigée en 2004 par Mmes M. Lora et
V. Fernandez-Massaguer).
- 1ère campagne photo (M.Lora) du 29 mars au 2 avril 2004 ; 135 prises de vues de miniatures des écoles française, suisse et
anglaise* (Donation David-Weill, don Lenoir, inventaire P. Jean-Richard).
- 2ème campagne photo (M. Lora), du 26 au 30 avril 2004 ; 117 prises de vues de miniatures des écoles française, suisse et
anglaise* (Donation David-Weill, don Lenoir, inventaire P. Jean-Richard).
- 3ème campagne photo (M. Lora), du 7 au 11 juin 2004 ; 134 prises de vue de miniatures des écoles française, suisse et
anglaise* (Donation David-Weill, don Lenoir, inventaire P. Jean-Richard).
- 4ème campagne photo (M. Lora), du 6 au 10 septembre 2004 ; 146 prises de vue : miniatures des écoles française, suisse et
anglaise* (Donation David-Weill, don Lenoir, inventaire P. Jean-Richard) ; Album Berain ; Album Charles Le Brun 1.
- 5ème campagne photo (M. Lora et V. Fernandez), du 11 au 15 octobre 2004 ; 128 prises de vue : album du Sacre de Louis
XV ; Album Dulin 2.
- 6ème campagne photo (V. Fernandez), du 2 au 5 novembre 2004 ; 113 prises de vue : Album du Bain de Titus ; Album Le
Brun 2 ; Album Le Brun 3.
- Les écoles autrichienne, espagnole, hollandaise, italienne, suédoise, russe sont aussi représentées en moindre nombre. Il en
est de même pour les anonymes.

158
Coordination de l’iconographie propres aux inventaires, catalogues d’expositions et articles divers et suivi des tournages
(C. André)
Organisation et planning des campagnes photographiques RMN en fonction des demandes de la conservation du département,
des acquisitions, des musées extérieurs, des clients ; prestataires : Khalid le Mage ; Gérard Blot ; Hervé Lewandowski ; René
Gabriel Ojeda ; Nombre de jours de prises de vues : 53.
Organisation des prises de vue par des photographes extérieurs. Prestataires : Eric Lessing ; Martine Beck-Coppola. Nombre
de jours de prises de vues : 50.
Nombre d'œuvres photographiées en totalité : 1700 + 575.

La Bibliothèque de proximité
Les services de la documentation assurent, par achat, échange ou don, l’acquisition et le traitement des ouvrages transmis
ensuite à la bibliothèque de proximité des départements des Peintures et des Arts graphiques :

Enrichissement de la bibliothèque de 1788 ouvrages par échange, don, achat et remise d’exemplaire justificatif (B. Donon, M.
Gardon).
Suivi d’une politique d’échange avec d’autres musées ou institutions français et étrangers, du dépouillement des catalogues de
libraires spécialisés (pour achats), du dépouillement des comptes rendus de livres et d’expositions dans les périodiques
(B. Donon, M. Gardon).
Enregistrement des 1788 ouvrages dans le Livre d’inventaire (D. Tran).
Catalogage de 224 usuels déposés par la Bibliothèque de proximité à la documentation du département (D. Tran).

Les recherches documentaires


L’ensemble du personnel scientifique du département effectue des recherches en réponse à des demandes de renseignements
concernant les œuvres conservées au département des Arts graphiques ou le dessin en général.

La restauration et le remontage des collections


Les activités de restauration ont été particulièrement nourries du fait de l’accroissement des prêts d’œuvres aux expositions.
C. Loisel Théret, conservateur en chef, assure la coordination entre les équipes de l’atelier de restauration, de l’atelier de
montage en dessins et de la conservation. A. Le Prat, restaurateur et chef d’atelier attaché au département, responsable de
l’atelier de restauration, coordonne les opérations de restauration.

A. Le Prat a effectué 130 interventions en 2004.


Interventions dans le cadre des présentations d’œuvres. Toutes les interventions se répartissent de la manière suivante : celles
choisies pour des expositions se tenant au Musée du Louvre, d’autres présentées dans des institutions en France ou à
l’étranger, enfin des ensembles de dessins récemment acquis par le département des Arts graphiques ou s’inscrivant dans une
campagne de restauration préventive.
Nouvelles acquisitions. Elles font l’objet d’une intervention systématique de restauration préventive.
Campagne de restauration préventive de la collection. Remontage d'une partie de la collection en carton neutre : école
vénitienne, école hollandaise, école française : Antoine Coypel, Louis de Boulogne, artistes français de B à C.
Expositions et accrochages au Louvre
- Transports et présentation du carton de Giulio Romano dans l’exposition Primatice : J.-F. Sainsard, 837,20 Euros ; C. Perraud,
1360 Euros ; S. Chavanne, 837,20 Euros ; M.-C. Poisbelaud, 1.674,40 Euros ; H. Bartelloni, 1.674,40 Euros ; I. Drieu La
Rochelle, 1.674,40 Euros.
- Restauration des dessins de Primatice, 42 dessins par : L. Caylux, 2093 Euros, 4.186 Euros ; E. Menei, 2.093 Euros,
4.186 Euros ; M.-C. Poisbelaud, 4.186 Euros.
- Pastels de Quentin La Tour. Interventions de V. Luquet et M. Bervas sur 15 pastels : 6.279 Euros , 6.279 Euros,
6.027,84 Euros, 6.027,84 Euros.
- Restauration des cadres par L. Giquel (11.182,26 Euros) et l’atelier de restauration de bois dorés du Louvre.
Présentation de dessins de Delacroix. Interventions sur 23 dessins par H. Bartelloni, 837,20 Euros ; A. Gabrielli, 2.093 Euros,
M.-C. Poisbellaud, 4.186 Euros.
- Accrochage en hommage à Antoine Schnapper, 8 dessins; S. Chavanne, 1.255,80 Euros.
- Accrochage Ludovico Carracci, 10 dessins, I. Drieu La Rochelle, dont 2 grands formats, 6279 Euros.
- Présentation de dessins de Brongniart : 8 dessins, J.-F. Sainsard, 2009,28 Euros.
- Dessins acquis de la Collection Besteigui, 11 dessins, S. Chavanne, 2093 Euros.

Prêts aux expositions


- 23 dessins de Chasseriau, A. Gabrielli, 2.812, 99 Euros et C. Desclouds, 2.812,99 Euros.
- diverses interventions, Lamaze, 2093 Euros, 2093 Euros.

Restauration de miniatures
11 miniatures, B. Pappe, 4.300,82 Euros

Cartons de Le Brun
5 cartons, H. Bartelloni, 7.116,20 Euros et S. Chavanne, 4.186 Euros.

159
Série de dessins Fêtes et mascarades de la collection Rothschild
Inv. 1542 à 1695 : A. Deleau, 6.279 Euros ; I. Drieu La Rochelle, 5.860,40 Euros ; S. Chavanne, 5.860,40 Euros ; I. Bonnard,
4.126, 20 Euros ; M.-C. Poisbelaud, 6.279 Euros.

Programmes de recherche Internationaux appliquée à la restauration et à la connaissance des matériaux


constitutifs des œuvres
Participation au projet européen Inckor (encres Metallo-galliques) : A. de La Chapelle
Mise aux points de papiers modèles représentatifs des dessins anciens :
- Prise en compte des paramètres de la bêtaradiographie dans le choix des grammages
demandés.
- Recherches sur l’encollage des papiers anciens à la forme : encollage à la colle de peaux et
son tannage : tests sur des papiers à la forme non encollés et choix de plusieurs gélatines.
Définition des ratios Gélatine /Alun préparation du monitoring de l’encollage de feuilles modèles
sur des échantillons de petite taille.
- Missions auprès d’un moulin : suivi de toute la chaîne de fabrication par un papetier
traditionnel et monitoring de la phase encollage-tannage.
Participation au projet européen Inckor (encres Metallo-galliques) : A. de La Chapelle
et A. Le Prat
Evaluation, sur des modèles, des proposition des protocoles d’identification et de traitement des
tracés à l’encre métallogalliques mis au point au cours du projet ,en vue de leur application sur
des dessins
Participation au comité scientifique Cesmar 7. Etude des méthodes et matériaux de la A. de La Chapelle
restauration. Verone, Italie.

Département des Objets d’art

Enrichissement des collections

Le Département s’est enrichi de 24 œuvres.


OA 12155 & Parure en émeraudes et diamants par Nitot comprenant un collier et une paire de
Trésor National
12456 boucle d'oreille
OA 11742,
Secrétaire à abattant, table de nuit et jardinière de Madame Récamier, acajou et
OA 11743, Don (extinction d'usufruit)
bronze doré, attribués à Jacob Frères, début XIXe siècle
OA 11744
Table Renaissance constituée de trente trois carreaux provenant du Palais
OA 11798 Petrucci à Sienne, vers 1509 et armoire en noyer sculpté, art vénitien seconde Don (extinction d'usufruit)
moitié du 16ème siècle
Cabinet de Marie-Christine de Hasbourg, reine d'Espagne, ébène, porcelaine et
OA 12135 Don
émail, 1850
OA 12133 Vase bouc du Barry, porcelaine dure, manufacture de Sèvres, vers 1780 Don
OA 12136 à e e
Collection de douze plaques en or émaillé, art byzantin, X - XII siècle Acquisition
12147
OA 12134 Chaise en bois peint par Jean-Baptiste Boulard, vers 1780 Don
Tabatière en or et porcelaine, par Jean Ducrollay et manufacture de Sèvres,
OA 12148 Acquisition
1756-1757
OA 12157 Sucrier en argent par Gilles Gouel, 1710-1711 Don
OA 12158 (1- Paire de bras de lumière, par Nicolas Germain Charpentier (1807-1864), bronze
Don
2) doré patiné et argenté, vers 1849
Service complet à thé en argent et doré à l'intérieur, par Charles-Nicolas Odiot
OA 12159 (1
(1789-1869), entre 1826 et 1838, 19 pièces conservées dans leur coffre d'origine Acquisition
à 20)
aux armes de Montmorency Laval
Ecuelle ronde "nouvelle forme" et son plateau "à anses à feuilles de roseaux", par
OA 1260 Charles-Nicolas Dodin et Michel-Barnabé Chauvaux, porcelaine tendre, Don
manufacture royale de porcelaine de Sèvres, 1776-1777

160
Tenue des inventaires, récolements et suivi des dépôts et MNR
L'inventaire est à jour au 31 décembre 2004.

Récolement des dépôts effectué par Philippe Malgouyres


Nombre d’œuvres Nombre d’œuvres non
Lieu à récoler Nombre d’œuvres vues
attendues vues
Région Auvergne
Le Puy en Velay 23 22 1
Région Pays de Loire
Angers 2 2
Les Sables d’Olonnes 1 1
Nantes château des ducs
1 1
de Bretagne
Nantes musée Dobrée 1 1
Saumur 16 16
Région Rhône-Alpes
Annecy 21 11 10 (volées ou non localisées)
3 (détruites) et 2 (volées ou
Chambéry 28 23
on localisées)
Bourg-en-Bresse 6 6
Lyon musée des tissus 864 864
Lyon musée des Beaux-
39 35 4
Arts
Lyon musée Gadagne 1 1
Roanne 6 6
Vizille 2 2
Etranger (récolement effectué par le Mobilier National)
Moscou 1 1

Récolements des OAR Mac-Donald et retour des œuvres OAR déposées à Compiègne par Jannic Durand

Suivi de dossiers MNR par E. Coquery

Documentation et photographies

Documentation
175 catalogues de vente, articles et ouvrages divers ont été dépouillés. Environ 280 chercheurs et étudiants ont été reçus.
La politique d'enrichissement d'ouvrages pour la bibliothèque Rohan (commune aux départements des Objets d'art et des
Sculptures) et la salle de documentation du public a été poursuivie (acquisition de 470 ouvrages environ pour le département
des Objets d'art).
Photographies
Cette année 10 campagnes photographiques ont été effectuées par la Réunion des Musées nationaux (40 jours de prises de
vues prévues dont 38 jours réalisées d'après la RMN). Elles ont concerné notamment les expositions, les demandes diverses.
353 ektachromes, 329 tirages noir et blanc ont été faits, dont 142 objets photographiés réellement.

Restaurations et études en laboratoire des collections


Programme de recherche scientifique : restaurations et études en laboratoire des collections
Restaurations exécutées par des restaurateurs des musées de France
Atelier d'ébénisterie et de dorure : Fixation d'une cannelure OA 5503; Vérification d'une table en marqueterie de Joubert OA
9335; restauration du secrétaire OA 11742 et des deux tables de nuit OA 11743 et 11744 de Mme Récamier; fixation d'un
élément de marqueterie sur la table de Wesweiler OA 11297; fixation d'une palmette de bronze sur le secrétaire de Joseph
OA 10483; numérotation du mobilier Rosanbo OA 12124, 12125-26, 12127-30, 12131-32; vérification de la table de Fouquet
MR XI 1110; vérification sur un cabinet en porcelaine de Sèvres.
Atelier de tapisserie : Vérification de l'écran de Marie d'Orléans OA 11850

Restaurations exécutées par des restaurateurs privés


Textile-Tapisserie : Le Jugement Dernier, OA 5523 (2e tranche; Juliette Levy).
Mobilier : Entretien des meubles en laque : OA 6083, OA 11193, OA 9488, OA 6084, OA 5163, OA 5467, OA 5499, OA
5498, OA 10456, OA 10481, OA 5472, OA 5473, OA 11745 (Brugier); Paire de cabinets en laque du Japon OA 5475 et 5476
(Brugier).
Ivoires : Coffret MRR 89 (Juliette Levy); éventail avec branches sculptées MRR 175bis (Juliette Levy); éventail MRR 241
(Anne Hoguet); Plaque ajourée avec quatre portraits impériaux CL 20830 (Agnès Cascios)

161
Céramique, verres, émail : Vase en porcelaine de Sèvres OA 12133 (Béatrice Beillard); deux verres OA 1039 et 10113
(Martine Bailly); coupe couverte "Le Sacrifice de Noé" MR 2453, coupe couverte MR 2455; gobelet "La création d'Adam" MR
2441; ensemble de plaques "Portrait du Connétable Anne de Montmorency" N 1254 (Béatrice Beillard); Surtout de Napoléon
Ier : paire de candélabres OA 11842 et 11 843, trépied OA 10942, trépied OA 11989 (Béatrice Beillard).
Horlogerie : Conservation préventice de la collection des montres OA8354, 8355, 8382, 8395, 8507, 8510, 8570, 8577 (Bernard Pin)

Orfèvrerie : Vierge à l'Enfant OA 6057, Crosseron OA 10849, Marteau de porte OA 3974, Christ OA 10840, Christ OA 4084,
Christ OA 10840 (Fabienne Dall'ava); entretien des collections d'orfèvrerie OA 63, 2123, 2127, 2152, 6751, 6761, 6765,
6768, 6806, 6827, 6829, 6849, 7700, 7976, 1143, 10878, 12123 (Stéphane Crevat); plateau au camée de l'Empereur MR
107 (Stéphane Crevat).
Divers : Pendules avec contrat d'entretien annuel (Arvaud); deux doubles portes Louis XIV n°157 et 158 (2etranche, E.
Duprez et C. Cordier); fourniture tissus (soie) pour restaurer deux voyeuses OAP 119 et 120 (Prelle); fourniture tissus pour le
salon de Sené (Prelle); fourniture tissus (lézarde au modèle en 14mm-or) pour la restauration de deux voyeuses OA 119 et
OA 120 (Declerq Passementiers).

Suivi des restaurations


- Suivi de la restauration des tapisseries de la galerie d'Apollon (tapisseries, peintures E. Coquery
ornementales)
- Suivi des études et restaurations préparatoires à l’exposition Paris 1400 E. Delahaye
- Suivi de la restauration de la tapisserie : Le Jugement dernier
- Nettoyage et restauration des verres ; aménagement des placards de verres en réserve. M.-L. de Rochebrune
- Restauration et nettoyage des faïences exposées.
- Réaménagement des vitrines de majolique dans la salle Maximilien.
- Etude de conservation préventive sur les argents, en relation avec le C2RMF E. Delahaye

Département des Peintures


Enrichissement des collections

Le Département s’est enrichi de 14 œuvres en 2004.


N° inventaire Artiste, titre de l’oeuvre Acquisition / don / dation
R.F.2004-2 J. Sanchez, La Visitation Don J.-P. et A. Changeux
R.F.2004-3 A. Calame, Dans la montagne Achat grâce au mécénat de la
Compagnie de Saint-Gobain
R.F.2004-4 B. Desgoffe, Gemme du Louvre Don J.-F. Graf en hommage à
Daniel Alcouffe
R.F.2004-5 E. de Witte, Intérieur d'église Achat
R.F. 2004-6 F.-L. Dejuinne, Madame Récamier dans son salon de l'Abbaye-aux-bois Dation
R.F. 2004-7 A. Grimou, Portrait d'homme fumant la pipe Don J. Beytout
R.F. 2004-10 P. II. Brueghel, Danse de noces en plein air Cession gratuite
R.F. 2004-11 F.-Ch. Janneck, Elégante compagnie dans un intérieur Cession gratuite
R.F. 2004-13 J. van de Venne, Scène de genre dans un campement de bohémiens Achat
R.F.2004-16 L.-F.-A. Fleury, Chemin dans les rochers, Sassenage Don. A. Béal
R.F.2004-17 F.-G. Waldmüller, Vue du Prater Achat avec la participation de
la Compagnie de Saint-Gobain
R.F.2004-18 F.-G. Waldmüller, Vue du Prater Achat avec la participation de
la Compagnie de Saint-Gobain
R.F.2004-19 S. Vouet, La Vierge au rameau de chêne, dite La Vierge Hesselin Achat au titre de trésor
national
R.F.2004-20 P.-P. Prudhon, L'Etude guidant l'essor du génie Achat

Tenue des inventaires, récolements et suivi des dépôts et MNR


Inventaire

Il a été procédé à l’enregistrement des 14 œuvres nouvellement acquises (C. Scaillierez, en charge du suivi des acquisitions,
de la préparation des commissions et comités d’acquisition et de l’inscription sur l’inventaire du département des Peintures),
ainsi qu’à leur étude systématique, leur couverture photographique et leur documentation.

Récolement

En 2004, le récolement des dépôts du département des Peintures a été poursuivi par G. Faroult, conservateur chargé de cette
mission, en liaison avec E. Foucart-Walter, conservateur en chef chargée de la gestion des dépôts. Pour le récolement, G.
Faroult est assisté par deux personnes : Sophie Eloy et Marine Raudin. Enfin Marie-Pierre Gaüzes vient à temps partiel (4 jours
par mois en moyenne) apporter son concours à l'équipe en assurant le suivi des transferts de propriété des dépôts avant 1910
au bénéfice des collectivités locales après la parution du décret de transfert au Journal Officiel. Cette activité est appelée à
s'accroître.

162
Le département des Peintures assure la constante mise à jour de la base de données informatisée de ses dépôts ainsi que de
la base « E.C » qui regroupe les Envois (c’est-à-dire les tableaux envoyés par l’Etat dans les grands musées de région sous le
Consulat et l’Empire) et les oeuvres de la collection Campana envoyées en régions en 1863. Depuis le début de 2004, une
base informatisée des Concessions de la Restauration est en cours d’élaboration. Celle-ci comportait 136 fiches à la fin
décembre 2004. Ces différentes bases de données, réalisées à l’aide du logiciel File Maker Pro, comptent 6267 "fiches œuvres"
ainsi qu’une base répertoriant les artistes et une autre les villes dépositaires.
Après chaque mission de récolement, les nouvelles données concernant les œuvres sont intégrées aux bases (vérification des
dimensions, relevé des inscriptions, constats d’état…). Les photographies des œuvres viennent enrichir les dossiers
documentaires accessibles aux chercheurs. En outre, 1407 clichés numériques ont été insérés dans lesdites bases (ce qui
correspond à 824 peintures photographiées). Par ailleurs, une collecte des clichés numériques déjà existants des peintures
déposées dans les régions récolées a été entreprise. Enfin, un rapport est adressé à chacun des dépositaires après la mission
et des campagnes de restauration réalisées par le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France sont
engagées sous le contrôle du département des Peintures.
Le programme de récolement a été poursuivi en intégrant de nouvelles administrations (Ministère de la Justice, Conseil d’Etat,
Premier Ministre), de nouveaux postes diplomatiques (Rome, Varsovie, Vienne) et de nouvelles régions (Ile-de-France,
Provence-Alpes-Côte d’Azur). De plus, certaines régions qui avaient déjà été récolées ont été récolées à nouveau (Centre,
Haute-Normandie, Limousin, Lorraine) conformément à l’article 13 de la loi relative aux musées de France du 4 janvier 2002 qui
prévoit le transfert de propriété des oeuvres d’art appartenant à l’Etat déposées avant 1910 au bénéfice de collectivités
territoriales. Depuis 2002, le département des Peintures a ainsi pris en charge le récolement de peintures anciennes qui, n’étant
pas inscrites sur les inventaires du Louvre, n’étaient pas gérées par le musée mais qui doivent être récolées impérativement en
vue du transfert de leur propriété.
17 missions de récolement ont été ainsi effectuées. 453 œuvres ont été récolées en 2004 parmi lesquelles :
393 peintures ont été vues; 60 peintures n’ont pu être retrouvées; 6 peintures considérées comme « non vues » ont été
retrouvées en 2004 (dont La Vierge à l’Enfant avec saint François ou saint Antoine de Padoue du Dominiquin au musée
municipal de Toul ; cf. infra)

Les peintures récolées peuvent être réparties en :


- 147 peintures ne figurant pas sur les inventaires actuels du musée et destinées à être transférées aux
collectivités territoriales dans le cadre de l’article 13 de la loi de 2002 sur les musées (Envois fondateurs, Concessions de la
Restauration, peintures de la collection Campana envoyées en province en 1863 sans avoir été préalablement inventoriées).
- 306 peintures en dépôt (dont 167 déposées avant 1910). Dans certains lieux, ceux qui n’avaient pas encore été
inspectés dans le cadre du récolement mis en œuvre par la CRDOA, les peintures ont été récolées systématiquement, dans
d’autres le récolement des Envois, des Concessions et des peintures de la collection Campana a été l’occasion de vérifier que
certaines préconisations quant aux dépôts avaient bien été appliquées, de compléter le récolement déjà effectué ou encore
d’examiner des œuvres récemment retrouvées.

Ce récolement a été effectué dans 8 régions, 39 villes et 2 ministères


Alsace : Mulhouse
Aquitaine : Pau
Centre : Bourges, Châteauroux, Saint-Amand-Montrond, Tours
Haute-Normandie : Morgny, Rouen
Ile-de-France : Andilly, Versailles, Paris
Limousin : La Souterraine, Limoges, Saint-Agnant-de-Versillat
Lorraine : Bar-le-Duc, Lunéville, Metz, Nancy, Verdun
Provence-Alpes-Côte-d’Azur : Aix-en-Provence, Apt, Arles, Avignon, Barcelonnette, Bédoin, Cannes, Carpentras, Digne-les-
Bains, Draguignan, Gap, Grasse, Marseille, Martigues, Menton, Mouriès, Nice, Peyrolles-en-Provence, Toulon, Valence
Ministères : Ministère de la Justice, Conseil d’Etat, Premier Ministre
Postes diplomatiques : Rome, Varsovie, Vienne
Enfin, la Direction des Musées de France organise le transfert de propriété au bénéfice des collectivités locales de œuvres d’art
appartenant à l’Etat déposées en régions avant 1910. Le département vérifie, pour chaque collectivité qui a bénéficié de dépôts
de peintures du Louvre, la liste établie par la Direction des Musées de France avant sa transmission à la collectivité concernée.

Suivi des dépôts


Comme les années précédentes, la politique du département des Peintures en matière de mise en dépôt et de fin de dépôt vise
avant tout à une meilleure utilisation des œuvres. La gestion de ces mouvements incombe à E. Foucart-Walter. En 2004,
11 dépôts ont été effectués.
A la suite des missions de récolement, les tableaux qui n’étaient pas conservés dans des locaux conformes aux dispositions
réglementaires relatives aux dépôts ont été systématiquement restitués au Louvre ; une nouvelle affectation a été alors
recherchée pour la plupart de ces œuvres afin qu’elles soient exposées au public de façon permanente. Ainsi ont été redéposés
les tableaux suivants récemment rentrés de dépôt : L’Ile d’amour de J.-F. Hue (Salon de 1789), revenue en 2003 de la mairie
de Céret, a été déposée au Musée des Beaux-Arts de Valence dont la collection est axée autour de Hubert Robert et des
peintres de ruines du XVIIIe siècle ; La Vente du poisson de Casati (Salon de 1836), restituée par le Ministère de l’Intérieur en
mai 2004, vient d’être redéposée au Musée maritime de Tatihou spécialisé dans les tableaux liés à la mer ; le Portrait de la
femme de l’artiste de Rigaud, rentré de la mairie de Brionne, est actuellement en cours de restauration pour être redéposé au
Musée Hyacinthe Rigaud de Perpignan, en contrepartie du tableau de Sallarts, La Vierge aux magistrats de la ville de Bruxelles
(legs La Caze) rentrée de dépôt de Perpignan au Louvre en 2003 (restauré depuis et à présent exposé dans les salles
flamandes) ; la Vue du lac d’Annecy par de Drée, rentrée de l’Hôtel du Commandement militaire de Tours, va être
prochainement restaurée puis redéposée au musée d’Annecy.

163
Dans ces cas, la restauration est prise en charge financièrement par les musées bénéficiaires mais réalisée dans les ateliers du
C2RMF sous le contrôle du département des Peintures. On citera également l’exemple de François Ier chassant par Menjaud
qui a été judicieusement transféré de l’Hôtel du Commandement militaire de Toulouse au Château de Chambord pour être
exposé dans les salles relevant du Musée de la Chasse et de la Nature.
D’autres retours de dépôt ont réintégré définitivement les collections du Louvre : La Vierge à l’Enfant du Dominquin, disparue du
Musée municipal de Toul depuis plusieurs années, a été retrouvée par l’Office central de lutte contre le trafic des Biens culturels
dans une collection particulière aux environs de Nancy et restituée directement au Louvre ; deux Vues de Norvège du peintre
Peder Balke sont revenues (dans un état de conservation déplorable) de la mairie du Tréport ; après restauration, elles
rejoindront la salle de peinture scandinave du Louvre où sont déjà exposés les autres Balke de ce même ensemble acquis par
Louis-Philippe. Le David et Goliath de Daniel de Volterra est rentré du château de Fontainebleau dans le cadre d’un échange
de dépôt triangulaire entre Fontainebleau, le musée municipal de Châtillon-sur-Seine et le Louvre (le projet remonte à 2001) ;
cette œuvre importante sera présentée sous peu dans la Grande Galerie.
Par ailleurs, de nouveaux dépôts importants ont été consentis dans des musées de région : La campagne de Rome de Corot a
été déposée au Musée des Beaux-Arts d’Angers qui vient de rouvrir après rénovation, et La Hutte des charbonniers de
Théodore Rousseau (une dation toute récente) au Musée de l’Ecole de Barbizon à l’Auberge Ganne, à l’occasion du
changement de statut de cet établissement qui est devenu musée départemental. Au Musée de la chaussure à Romans a été
déposé le Portrait de Mme Soustras laçant son chausson (Salon de 1802) par Marie-Denise Villers qui vient enrichir, au moins
temporairement, la salle de peintures nouvellement constituée sur le thème de la chaussure au sein de ce musée (nombreux
achats réalisés sur les conseils du département des Peintures). Au Musée du Petit Palais d’Avignon ont été déposés trois
panneaux réattribués à l’Ecole provençale, Saint Augustin, Saint Jérôme et Saint Ambroise, tandis qu’était régularisée la
situation administrative de plusieurs tableaux Campana prévus pour être déposés à Avignon mais restés, pour des raisons
d’ordre technique, dans les ateliers de la restauration, et transférés seulement en 2004 au musée du Petit Palais.

Suivi des M.N.R.


Dans le cadre de la mission "MNR" mise en place en 1997 par la Direction des Musées de France, deux conservatrices du
patrimoine (Claude Lesné et Anne Roquebert) ont été rattachées au département des Peintures. Elisabeth Foucart-Walter a été
chargée de la coordination de leurs travaux. L’objectif de cette mission était d’établir la provenance des quelque mille peintures
classées MNR, c’est-à-dire des tableaux retrouvés en Allemagne et en Autriche après la dernière guerre et restituées à la
France par les Alliés.
Le résultat de ces travaux a été publié dans un catalogue spécial, édité par la Réunion des Musées nationaux, qui est sorti en
février 2004 : Claude Lesné et Anne Roquebert, Catalogue des peintures MNR, 662 pages.
La mission en liaison avec le département des Peintures a pris fin à l’été 2004.

Documentation et photographies
Documentation générale
La documentation du département des Peintures (dirigée par Jacques Foucart, conservateur général du Patrimoine) compte
quatre chargées d’études documentaires, deux secrétaires de documentation, une contractuelle, deux vacataires et un
conservateur général, chef du service, qui en assurent le fonctionnement en coordination avec les conservateurs et personnels
scientifiques du département des Peintures. Depuis longtemps, le Service d’étude et de documentation du département des
Peintures, qui jouit d’une réputation internationale, compte parmi les grandes documentations de peinture ancienne installées
dans un musée ; ce service s’enrichit continuellement par des dons, des achats et des legs, ainsi que par le travail quotidien
effectué par son personnel à partir des ouvrages, catalogues, journaux et archives qui sont adressées au département des
Peintures. Cette documentation, ouverte aussi bien aux amateurs qu’aux étudiants en histoire de l’art et aux professionnels du
marché de l’art, est visitée chaque année par de nombreux chercheurs de tout genre, français comme étrangers.
Les réseaux que son personnel a suscités ou fréquentés depuis des années a apporté en retour leur concours précieux (par
communication d’informations, d’articles, voire de documentation privée…). Sa notoriété attire vers le Service d’étude et de
documentation du département des Peintures du Louvre de nombreux stagiaires, français et étrangers, qu’il convient de
sélectionner, former et diriger au mieux en fonction des programmes de documentation et de recherche en cours.

Dépouillements
Dépouillement des périodiques que le département reçoit à titre gratuit ou acquiert par abonnement (ou par échange ou dons).
Dépouillement d’ouvrages généraux ou spécialisés.
Dépouillement systématique des catalogues d’expositions pour lesquelles le département des peintures est prêteur.
Dépouillement systématique des catalogues d’expositions de peinture ancienne.
Dépouillement général des catalogues de ventes (France et étranger).
Dépouillement des fonds documentaires acquis par le département des Peintures.

Classement
Mise à jour et enrichissement des dossiers conservés par le département des Peintures.
Mise à jour et enrichissement de la documentation générale concernant la peinture ancienne, l’histoire et la technique de la
peinture.
Création de nouveaux dossiers documentaires.
Intégration des fonds documentaires acquis par le département des peintures à titre gratuit ou onéreux.
Les dossiers s’enrichissent quotidiennement de la correspondance générale entre le département des Peintures et les musées,
historiens d’art et particuliers.

164
Gestion des abonnements
Périodiques, catalogues de ventes, base de données (Artnet.com)
Suivi des catalogues d’expositions.

Accueil des chercheurs et demandes de renseignements


En 2003, environ 6 030 chercheurs français et étrangers sont venus consulter les dossiers d’œuvres et la documentation
générale. (Deux permanences (deux salles de documentation) sont effectuées tous les jours du lundi au vendredi de 14h à 18h
pour satisfaire la demande des chercheurs et des amateurs ; elle est assurée par roulement au moins deux fois par semaine
par chacun des membres de la documentation).
Le département des Peintures reçoit de nombreuses demandes écrites et téléphoniques pendant les permanences, dans le
même temps où l’on constate une augmentation des demandes de renseignements par Internet nécessitant un traitement
spécifique. Afin de répondre à ces diverses demandes, le personnel de la documentation et, parfois, celui de la conservation,
est entièrement mobilisé.

Documentation photographique
Coordonnée par Dominique Thiébaut et Séverine Derry-Laborie, la campagne de photographie des peintures a été poursuivie
pendant l’année 2004. Les prises de vues assurées par la Réunion des musées nationaux fournissent des clichés en noir et
blanc et en couleurs des tableaux nouvellement acquis, rentrés de dépôt et restaurés. 36 séances ont été planifiées durant
l’année 2004. Ces séances ont donné lieu à 364 clichés correspondant à 313 œuvres. Parmi ces prises de vue, 91
correspondaient à des œuvres restaurées (incluant la Galerie d’Apollon), 10 à des acquisitions, 7 à des retours de dépôts ; par
ailleurs, 148 étaient destinés à la base Atlas. Les tirages papier ont été traités, inventoriés et documentés (contrôle de la qualité
des tirages, enregistrement des références sur un fichier Excel et sur le fichier Kardex de la documentation, classement dans
les dossiers d’œuvres, etc). Suivi de l’évolution des techniques de prise de vues entreprise par la RMN, avec une mention
particulière pour le suivi du développement du numérique.

Bibliothèque de proximité du département des Peinture et du département des Arts graphiques


Sélection des ouvrages et des microfiches acquis par achat et échanges et suivi des commandes. 1 191 ouvrages ont été
acquis en 2004 par dons, échanges ou achats. La campagne de reliure se poursuit de manière régulière et systématique. Une
réflexion concernant le catalogage, l’informatisation, le rangement et l’accueil du public est conduite, en coordination avec la
documentation du département des Peintures du Louvre, la bibliothèque centrale et la Direction du Développement Culturel.

Suivi des autorisations de copies d’œuvres du département des Peintures


282 copies ont été accordées au titre de l’année 2003-2004 (S. Derry-Laborie, A de Wallens)

Restauration et études en laboratoire des collections


En 2004, le département a commencé, continué ou terminé la restauration de 95 oeuvres :
- Ecole allemande (1 œuvre double) : XVIe s., Double portrait (diptyque).
- Ecole espagnole (2 œuvres) : Arellano (attr.), Guirlande de fleurs ; Espagne XVIIe s., Portrait de femme.
- Ecole flamande et hollandaise (8 œuvres) : Bredael, Campement militaire ; Flandres XVIe s., Homme âgé de trente-trois ans ;
Neff, Baptême dans une église ; Huysmans, Lisière de forêt ; Pickenoy, Homme âgé de vingt-sept ans ; Sorgh, Intérieur de
cuisine ; Van Huysum, Vase de fleurs ; Van der Werff, Chasteté de Joseph .
- Ecole française (57 œuvres et 1 série de décors peints) : Anonyme XVIe s., Légende de saint Jean et de saint Jacques ;
Anonyme XVIIe s., Figure allégorique ; Avignon fin XVe s., Trois Docteurs de l’Eglise (trois panneaux) ; Bénouville, Environs de
Rome : Lungezza ; Boilly, Trompe-l’oeil (nouvelle acquisition) et Louis Arnaut ; Cabat, La Gorge aux Loups ; Champaigne, Ex
Voto de 1662 et La Gloire de Richelieu (nouvelle acquisition) ; Chassériau, Océanide et Prosper Marilhat ; Corneille, Hercule
assommant Busiris ; Damoiselet, Huillot, Amour jouant avec des fleurs ; Dorigny, La Renommée et la Justice ; de Dree, Vue du
lac d’Annecy ; Drouais, Madame de Maillé-Karman ; Dubois, Théagène et Chariclée (nouvelle acquisition) ; Ecole de
Fontainebleau, Orphée charmant les animaux ; Empis, Vue du Mont-Dore ; Gauffier, Christ et la Chananéenne (nouvelle
acquisition) ; Girodet, Pygmalion et Galatée ; Granet, Intérieur de la basilique Saint-François à Assise ; Gros, Les Pestiférés de
Jaffa ; Heim, La Tunique de Joseph et La Renaissance des Arts en France (nouvelle acquisition) ; Hennequin, Les Remords
d’Oreste ; Houasse, Hercule terrassant l’hydre de Lerne ; Hubert Robert, La Grotte ; Julien de Parme, Autoportrait ; Le Blanc,
Entrée du château d’Anet ; Le Sueur, Portrait d’homme (nouvelle acquisition) et Salutation angélique ; Maître des Cortèges,
Couronnement d’épines ; Meynier, Le Triomphe de la peinture française (plafond de la salle Duchâtel) ; Michel, La Sainte
Communion ; Nattier, Portrait de femme ; Oudry, série de décors peints Les divertissements champêtres (nouvelle acquisition) ;
Pallière, Tête d’homme (nouvelle acquisition) ; Quilliard, La Danse villageoise et La Plantation du mai ; Robert-Fleury, Le Tasse
à Saint-Onufre ; Roehn, Entrée de Charlemagne à Worms ; Simon, Marine ; Simon de Châlons, Le Christ apparaissant à Marie
Madeleine et L’Incrédulité de saint Thomas (panneau peint sur les deux faces) ; Van der Meulen, La Ville de Luxembourg et
Cheval ; Van Loo, La Toilette d’une sultane ; Vernet, Les Cascades de Tivoli ; Vien, Dédale et Icare ; Volaire, L’Eruption du
Vésuve ; Worms, La Place Royale.
- Ecole grecque (1 œuvre) : Grèce XVIe s., Saint Georges.
- Ecole italienne (23 œuvres) : Maître de Giovanni Barrile (attr. à), Crucifixion (nouvelle acquisition) ; Ecole de Brescia XVIe s.,
Allégorie de la vie humaine ; Dominiquin, Vierge et Enfant avec saint François ; Fetti, Le Premier Age ; Florence XVIIe s., Saint
Benoît de Nursie ; Gaulli, Prédication de saint Jean Baptiste ; Ghirlandaio, Vierge à l’Enfant ; Giampetrino, Cléopâtre ;; Giovanni
Agostino da Lodi, Sainte Famille ; Pierre de Cortone, Le Triomphe de Bacchus ; Primatice (d’après), Concert ; Romanelli,
Passage de la mer Rouge ; Samacchini, Mercure ordonnant à Enée d’abandonner Didon ; Sebastiano del Piombo, Visitation ;
Strozzi, Christ de la Résurrection ; Titien, Jupiter et Antiope, dit la Vénus du Pardo (restauration suivie par une commission
internationale) ; Véronèse, Saint Marc couronnant les vertus, Les Pèlerins d’Emmaüs (restauration de ces deux premiers suivie
par une commission internationale), Jupiter foudroyant les vices, Suzanne et les vieillards et Esther et Assuérus ; Zenone
Veronese, Vierge à l’Enfant.

165
- Ecole norvégienne (2 oeuvres) : Balke, Retour du cap Nord et Vue de Drontheim.
En 2004, le département a en outre fait établir, pour les tableaux demandés en prêt aux expositions, 260 constats d’état
(répartis en 5 devis, soit 50 journées de travail), suivis, pour les oeuvres dont le prêt a été accordé, de leur bichonnage et de
leur préparation au voyage par des protections adaptées (protections arrières ou boîtes climatiques). Plusieurs campagnes de
dépoussiérage, de bichonnage et de protection arrière des tableaux exposés dans les salles ou restés dans les réserves ont été
entrepris (45 devis, soit environ 1 125 heures de travail). Des visites régulières du département aux ateliers de restauration des
peintures du C2RMF au pavillon de Flore au Louvre et à la Petite Ecurie du Roy à Versailles ont été organisées.
Cécile Scaillierez a assuré le suivi complet de l’étude menée par le C2RMF sur l’état de la Joconde.
Marie-Catherine Sahut a assuré le suivi de la restauration des Divertissements champêtres d’Oudry.

Département des Sculptures

Enrichissement des collections


Le Département s’est enrichi de 9 œuvres en 2004.
RF 4707 Henri Victor ROGUIER (1758- 1830?, Abraham Duquesne ordonnant le Acquis dans le commerce d’art
bombardement d'Alger, statuette, terre cuite, esquisse pour la statue
colossale de marbre, destinée au pont Louis XVI (depuis pont de la
Concorde), 1816 (plâtre au Salon de 1817). Ancienne collection Courty

RF 4708 Italie (Florence) vers 1500, Saint Jérôme pénitent, statuette, terre cuite. Acquis dans le commerce d’art
Ancienne collection François Heim
RF 4709 Jacques-Edouard Gatteaux (1788-1881), Minerve se retirant après le Acquis en vente publique
jugement de Pâris, statuette, bronze, signée et datée 1843
RF 4710 France ou Allemagne, début du XVIIIe siècle, Saint Luc, petit buste, terre Acquis à un particulier
cuite. Ancienne collection Bruno Pons
RF 4712 Louis-Ernest Barrias (1841-1905) l’Architecture, haut relief, plâtre. Modèle au Acquis dans le commerce d’art
tiers pour l’un des frontons de l’aile de Marsan, exécuté en 1878
RF 4713 Etienne Pierre Adrien Gois (1731-1823), la Douleur, buste, marbre. Signé et Acquis dans le commerce d’art
daté, Rome, 1764, exposé au Salon de 1767
Ancienne collection Dysney-Flytche à Paris, saisie révolutionnaire.
RF 4718 Jean-Antoine Houdon (1741-1828), Vestale, statue, marbre, 1787. Vente Acquis grâce à la loi de 2002
4719 Houdon 1795. Ancienne collection Pierpont Morgan. et à la participation de la
cosité Axa
RF 4720 Allemagne du Sud. Souabe, vers 1520. Le Martyre de Sainte Barbe, le Acquis dans le commerce d’art
4721 Martyre de Sainte Catherine deux bas reliefs, bois polychromé
RF 4722 Augustin Pajou (1730-1809), modèle de tombeau, relief, terrre cuite, signé Acquis en vente publique
Par ailleurs cinq sculptures ont été inscrites « pour ordre » sur l’inventaire du département au titre du musée d’Orsay.
La Vestale d’Houdon a été une acquisition particulièrement remarquable. Conservée aux Etats-Unis la statue a été déclarée
trésor national à l’étranger et acquise dans le cadre de l’article 238bis 0A du code général des impôts, grâce à la loi de 2002,
avec la participation de la société Axa.

Une œuvre, l’Architecture de Barrias, qui appartient par sa date à l’époque que gère le musée d’Orsay, a été acquise par le
département au titre de l’Hisoitre du Louvre.

Tenue des inventaires, récolements et suivi des dépôts et MNR


Les œuvres acquises ont été inscrites sur les inventaires et les dossiers de documentation ont été établis au fur et à mesure de
leur acquisition, qui a été précédé et suivi de recherches documantaires.
L’inventaire du legs d’Alfred Chauchard (1911) a été reconstitué par J. R. Gaborit et M. Lafabrie. La gestion de ces objets, qui
n’ont jamais été inscrits sur les inventaires du Louvre et ont, pourla plupart, été dispersés en dépôt dans des administrations,
sera par la suite répartie entre le Louvre et le musée d’Orsay. M. Lafabrie a continué les recherches d'archives sur les oeuvres
mises en dépôts, souvent à des époques anciennes, ce qui a permis des identifications nouvelles.Le récolement des dépôts a
été poursuivi sous la responsabilité de P. Malgouyres (avec la collaboration de S. Martin et Fr. Crausaz)
Région Auvergne
Lieu à récoler Nombre d’œuvres attendues Nombres d’œuvres vues Nombre d’œuvres non vues
Le Puy en Velay 8 8

Région Pays de Loire


Lieu à récoler Nombre d’œuvres attendues Nombres d’œuvres vues Nombre d’œuvres non vues
Angers 11 10 1
Cholet 2 2
Le Mans 9 8 1 (présumée détruite)

166
Région PACA
Lieu à récoler Nombre d’œuvres attendues Nombres d’œuvres vues Nombre d’œuvres non vues
Briançon 2 2
Guillestre 1 1 (probablement jamais
déposée à Guillestre)

Région Rhône-Alpes
Lieu à récoler Nombre d’œuvres attendues Nombres d’œuvres vues Nombre d’œuvres non vues
Annecy - musée du 5 3 2 (volées ou non localisées)
Château
Annecy - préfecture 5 4 1 (volée ou non localisée)
Lyon 7 7
Roanne 1 1
Saint-Etienne 10 10
Thônes 1 1
Veyrier du Lac 1 1
Noiretable 1 1
Montbrison 1 1
Chambon-Feugerolles 6 6
Vienne 3 3

Etranger (récolement effectué par le Mobilier national)


Lieu à récoler Nombre d’œuvres attendues Nombres d’œuvres vues Nombre d’œuvres non vues
Abidjan (Côte d’Ivoire) 7 7 (au 15/04/04)

Documentation et photographies
Le département des Sculptures dispose d'une très importante documentation qui non seulement s'est attaché à réunir
documents et photographies sur les oeuvres conservées au Louvre mais permet aussi des recherches générales sur les
sculpteurs, les sculptures anonymes en fonction de leur localisation. Seule de son genre au monde, elle est constituée de
dossiers d'oeuvres, de dossiers d'artistes, de fondeurs, de collectionneurs, de techniques de création. Un classement par pays
regroupe des dossiers topographiques.
La section iconographique est plus faible, car elle s'attache à réunir non l'ensemble des figurations d'un thème, mais des
dossiers pertinents. De nombreux fichiers (iconographiques, sculptures passées en vente, sculptures des musées de province,
donateurs etc). permettent des recherches spécifiques. Outre une importante bibliothèque de proximité, cette documentation
est essentiellement constituée de dépouillements d'ouvrages et de périodiques, de fiches de vente et de campagne de
photographies réalisées par les conservateurs depuis la fin du XIXe siècle.
Les catalogues de vente de Paris Drouot, Tajan, Sotheby's, Christie's sont systématiquement dépouillés (C. Colas de la Noue)
ainsi que les catalogues d’expositions auxquelles le Louvre a prêté (S. Chandon, B. Tupinier, J. Ducré). En outre, des
dépouillements plus particuliers d'ouvrages généraux, de périodiques ou de catalogues sont réalisés en fonction des exigences
de la recherche ou des projets de publication ou d'exposition. Cette année, un gros effort de dépouillement a en particulier été
réalisé dans la bibliographie concernant la sculpture italienne (M. Bormand et stagiaires).
La cotation et le rangement de la bibliothèque de proximité sont réalisés par O. Guérin qui établit un recensement mensuel mis
à la disposition du personnel et des lecteurs (364 ouvrages dans l'année)
La salle de documentation (ouverte tous les matins du lundi au vendredi) a accueilli 563 lecteurs (accueil : S. Chandon,
Ch. Colas de La Noue, J. Ducré, O. Guérin, B. Tupinier).
L’agence photographique de la Réunion des Musées Nationaux a effectué 10 séances de prises de vue qui ont permis la
réalisation de 86 clichés n. et b. et de 110 ektachromes (1612 œuvres sont photographiées par la RMN).
Par ailleurs la présence d’un photographe attaché au département comme agent contractuel (P. Philibert) a permis de réaliser
« en interne » un grand de prise de vue : inventaire photographique des fouilles du Louvre, photographies pour « Atlas »
et « Cimaises », documentation des restaurations et des « événements », diapositives pour les cours et conférences,
photographies pour l’exposition au Japon.

Informatisation des collections


La totalité des œuvres conservées au Louvre est informatisée (système GPO) et l’illustration de la base est en cours
d’achèvement et d’enrichissement (illustrations complémentaires : vues sous divers angles, œuvres après restauration). Les
opératrions de récolement permettent par ailleurs de compléter et surtout de préciser l’information de GPO concernant
les dépôts.

Restaurations et études en laboratoire des collections


- L’exposition « Art médiéval » au Japon a été l’occasion de restaurations importantes : chapiteau RF 2382, retable du Martyre
de Saint Hyppolyte, Scène de martyre (RF 800) et de diverses sculptures : RF 432, 1787, 1899, 2056, 2972, 2973.
Restauration de deux œuvres en bois de la fin du Moyen Age : Saint Jean Baptiste(RF 596) et Jessé endormi (RF 1344)..
Pour l’exposition « la France romane » qui aura lieu en mars 2005, la Vierge à l’Enfant en bois polychromé du Forez
(RF 987) a bénéficié d’une étude, d’un nettoyage, d’un refixage et de dégagements ponctuels.
- Une vierge de Pitié du XVe siècle (RF 2194) a été étudiée et sa surface nettoyée.
- Restauration de la Vierge à l’Enfant de Matteo Curitali, Campana 14.
- Restauration légère du Mercure de Jean Bologne, statue, bronze (MR 3271)

167
- Dégagement du badigeon afin de retrouver une polychromie sur la Vierge à l’Enfant de Rouvroy, Champagne, vers 1500
(RF 1386)
- Nettoyage des bustes de Charles IV d’Espagne, et de Marie Thérèse de Parme, plâtre, LP 3416. 3417.
- Restaruation des petites sculptures en plâtre retouché à la cire d’Antoine Louis Barye : Taureau (RF 1594), Panthère
(RF 2724), Femme drapée (RF 2220), Daim (RF 1594), Apollon (RF 1912), Cerf qui brame (RF 1597), Lutteur (RF 27774),
Girafe (RF 238), Grue (RF 1913), Jaguar (RF 1586), Tigres (RF 236 et 237), Femme (RF 1668)
- Etude des collections de sculptures en terre cuite, émaillées ou non (avec Anne Bouquillon, J. Castaing et M Zinc- suivi
M. Bormand et JR Gaborit.
Les nouvelles acquisitions ont été restaurées :
- La Descente de croix anversoise, vers 1470-90, acquise en 2003 (RF 4696) a vu sa polychromie ancienne dégagée et a
retrouvé ses couleurs d’origine.
le buste en marbre de la Douleur de Gois, acquis en 2004 (RF 4713).
Grâce à un mécénat du PMU une opération de grande envergure, étendue sur trois ans (2004-2006) a été entreprise. En 2004,
plusieurs groupes et statues des cours Puget et Marly ont ainsi bénéficié de nettoyages par divers procédés, dont le
microsablage, de consolidations et de rejointements :
Coustou, Daphné - Lepautre, Atalante- Barios, Pomone- Bertrand, l’air -N. Coustou, la Seine et la Marne - A. Coysevox,
Neptune- Poirier et Hardy, Cassolette -Marsy et Flamen, Borée et Orithye
L’ateliler de restauration des pierres et marbres du C2RMF a réalisé une série de restauration.
Pour l’exposition Primatice : relief du tombeau de Claude de Guise, Gisant de Catherine de Medicis par Girolamo Della Robbia.
Pour les salles du XIXe français : Hyacinthe de Bosio. En complément l’analyse radiographieque d’un Saint Roch en albâtre,
début XVIe, et des deux « coureurs » de Marly, Daphné et Atlante, a été réalisée.

Etude en laboratoire
La collaboration avec le C2RMF a été poursuivie dans deux domaines précis :
Etude des collections de sculptures italiennes en terre cuite, émaillées ou non (avec Al. Bouquillon, J. Castaing et M. Zinc –
suivi M. Bormand et JR Gaborit).
Recherches sur la composition et la technique des bronzes (M. Aucouturier avec la collaboration de T. Borel, suivi G. Bresc,
M. Bormand).
Un programme de recherche sur les Traces d’outils sur les sculptures en pierre et en marbre a été amorcé (à l’occasion en
particulier de l’étude d’une proposition d’acquisition)

Histoire du Louvre
Enrichissement des collections

Les oeuvres acquises en fonction de leur intérêt pour l'Histoire du Louvre sont comprises dans les inventaires des
départements de conservation.
Au département des Peintures: esquisse de Pierre-Paul Prud'hon, l'essor guidant le Génie, pour la salle des antiques, 1800.
Au département des Arts graphiques: acquisition d'un dessin préparatoire de Meynier, Le Triomphe de la peinture française,
esquisse pour la salle Duchâtel.
Don par M. Marc Fumarolipar l'intermédiaire de la Société des Amis du Louvre, d'un dessin d'Auguste Gérardin, la Galerie
d'Apollon la nuit, vers 1889.
Au département des Sculpture le modèle de Barrias, l'Architecture, pour le fronton de l'aile de Marsan, 1878.

Tenue des inventaires, récolements et suivi des dépôts


Les archéologues avaient déposé depuis le début des années 90 des objets dans différents lieux ; certains devaient être
rapatriés au Louvre (dépôt d'objets en cuir et en bois pour restauration au centre Nucléart de Grenoble) et d'autres confirmés
dans leur lieu de dépôt (comme des porcelaines chinoises au musée Guimet ou des objets au musée Carnavalet, ou les
monnaies à la Bibliothèque nationale de France). Utilisation du logiciel GAM pour officialiser par un arrêté ces prêts; suivi de la
couverture photographique et rédaction des fiches de chacune des oeuvres rapatriées (M. Pic).

Préparations d'expositions temporaires


- Collaboration à l'exposition les Musées parisiens, au musée Pasteur, organisé par la délégation artistique de la ville de Paris.
Aide à la recherche. Gestion des prêts..
- Préparation d'une liste d'oeuvres de Jean-Christophe Ballot pour une exposition qui aurait du avoir lieu en Chine, dans le
cadre de l'année de la France en Chine: choix de photos mixant la collection du Louvre et celle de la Fondation EDF.
Préparation matérielle de l'exposition: établissement de listes avec les valeurs d'assurance, le type d'encadrement, et transfert
des oeuvres du Louvre dans le coffre de l'aire de livraison.
- Préparation de l'exposition itinérante sur le Louvre, suite de celle qui avait été montée par C.Fourteau à Blaye. Remplacement
des gravures et photos originales par des fac-simile ; établissement de listes d'oeuvres et stockage de celles-ci dans la réserve
extérieure, avec le matériel muséographique (bannières, socles...).
- Préparation de l'exposition "Contrepoint", avec l'artiste Christian Boltanski; changement complet du contenu des vitrines de la
salle Saint Louis ; rédaction des cartels de la vitrine des "objets trouvés" choisis par C.Boltanski et rédaction des panneaux de
salle
- Retours ou départ de prêts d'oeuvres pour diverses expositions (Musées parisiens; Design d'en France; Béroud, le Salon
Carré; exposition égyptienne à Taiwan) ; établissement pour la section Histoire du Louvre de formulaires de prêt, bon
d'enlèvement et de restitution des oeuvres qui n'existaient pas. (M.Pic, MF. Lemoine)

168
Récolement des dépôts
Les archéologues avaient déposé depuis le début des années 90 des objets dans différents lieux ; certains devaient être
rapatriés au Louvre (dépôt d'objets en cuir et en bois pour restauration au centre Nucléart de Grenoble) et d'autres confirmés
dans leur lieu de dépôt (comme des porcelaines chinoises au musée Guimet ou des objets au musée Carnavalet, ou les
monnaies à la Bibliothèque nationale de France). Utilisation du logiciel GAM pour officialiser par un arrêté ces prêts; suivi de la
couverture photographique et rédaction des fiches de chacune des oeuvres rapatriées. (M.Pic)

Rangement et présentation des collections


Rapatriement dans une réserve du Louvre ou la réserve extérieure des oeuvres éparpillées au laboratoire, prêts à des
expositions, protection des oeuvres fragiles ...
Inventaire des photographies contemporaines acquises par la Section "Histoire du Louvre", inventaire à reprendre à zéro
après le travail d'une stagiaire en 2001.
Suivi des travaux de réfection des salles d'Histoire du Louvre et mise en place d'oeuvres nouvellement acquises ; rédaction de
textes et cartels
Début du suivi de la signalétique des Tuileries
Préparation de dossiers d'acquisition.
Documentation et archivage sur la collection archéologique:
Rangement de la collection de diapositives concernant l'archéologie du Grand Louvre; rangement d'archives d'expositions
passées et autres dossiers ayant trait à l'archéologie.
Documentation et archivage sur la collection des photos anciennes.
Découverte d'un photographe, Pierre Jahan, auteur de campagnes photographiques à l'intérieur et à l'extérieur du Louvre de
1947 à 1992 ; récolement des tirages existants au Louvre.
Début du récolement des archives photographiques des départements du Louvre. (M. Pic)

Informatisation des collections


Inventaire et informatisation des petits objets métalliques versés par la Commission du Vieux Paris, des fouilles de la Cour
carrée (E. Le Verrier). Photographies par P. Philibert.
Informatisation des photographies du fonds Aulanier: bi-maîtrise d'A.Ivatcheff sur les possibilités juridiques d'exploiter ce fonds
et le travail de stage de Pablo Droguet sur la mise en place de cette base , en collaboration avec Pierre Philibert (direction
M. Pic)
Proposition d'élaboration d'une base "Donateurs": dans le but de créer une base commune à tous les départements
Elaboration d'une fiche-donateur avec Sylvie Dubois du département des peintures (direction M. Pic)..
Réalisation d'une base "Expositions" : création d'une base regroupant toutes les expositions, accrochages ou évènements qui
ont eu lieu dans le Louvre depuis sa création, en mixant avec la base "Mostra" du département des arts graphiques
(M. Pic).

Accueil des visiteurs


Documentation ouverte afin de répondre quotidiennement aux visiteurs nous sollicitant sur de l'évènementiel de l'histoire du
Louvre.

Restaurations et études en laboratoire des collections:


- La restauration des bois et des chaussures et objets en cuivre des fouilles du Carrousel, auprès d’Arc-Nucléart à
Grenoble.
- La restauration de la galerie d’Apollon, dirigée par M. Goutal, a aussi correspondu à un long travail de recherche dans
lequel plusieurs départements du Louvre sont associés, ainsi que le C2RMF. Une publication, coordonnée par G. Bresc, à
laquelle 40 auteurs apportent leur contribution et donne un parfait exemple de la difficulté de coordonner un travail de ce
genre.

Musée national Eugène Delacroix

Le musée Eugène Delacroix est rattaché à l’Etablissement public du musée du Louvre depuis le 1er janvier 2004.

Ce rattachement officialise des liens qui se sont mis en place dès le sauvetage de l’atelier en 1929 par la Société des Amis
d’Eugène Delacroix et n’ont fait que se renforcer avec le temps. Le musée Eugène Delacroix a bénéficié ainsi du soutien
permanent des trois départements «modernes» du musée du Louvre – Peintures, Sculptures, Arts graphiques – qui lui ont
accordé des dépôts ou des prêts d’œuvres importantes, en parfaite adéquation avec le projet scientifique et culturel du
musée, tel qu’il a été réaffirmé depuis les travaux effectués en 1995 par la Direction des Musées de France à la suite de
l’acquisition d’une partie de l’appartement mitoyen. L’évocation des dernières années de l’artiste, eu égard au temps passé
par celui-ci rue de Furstenberg et le rappel de ses débuts, en insistant notamment sur son milieu familial, son entourage, ses
collaborateurs, sont les deux axes retenus pour constituer l’articulation majeure des activités du musée, tant dans le domaine
des acquisitions que dans celui des différentes manifestations organisées tout au long de l’année. Le rattachement du musée
Delacroix au musée du Louvre a permis de maintenir ces deux axes prioritaires et de mettre en place un programme
d’animations nouvelles, en partenariat étroit avec les différents services et départements du Louvre.

169
Enrichissement des collections
Le musée national Eugène Delacroix s’est enrichi de 17 œuvres en 2004.
MD 2004-6 Alexandre-Marie COLIN (1798-1873) Faust et Marguerite Aquarelle [ Don de la Société des Amis
du musée Delacroix
MD 2002-8 Hippolyte POTERLET (1803-1835) Etude de quatre têtes d’hommes et de Don de la Société des Amis
deux têtes de femmes Plume et encre brune sur papier vergé [ du musée Delacroix

MD 2004-17 Lettre autographe signée Eugène Delacroix à Paul Huet, 13 octobre 1858 [ Don de la Société des Amis
du musée Delacroix
MD 2004 Eugéne Delacroix (1798 -1863) : Dons de Mme Arlette
-1 à 5 Portrait de Goethe, lithographie, 1er état sur chine Sérullaz, en souvenir de
Faust cherchant à séduire Marguerite, lithographie, 4e état Maurice Sérullaz
Faust et Wagner, lithographie, 3e état
Faust et Méphistophélès, lithographie, 2e état
Faust dans la prison de Marguerite, lithographie, 3e état
MD 2004-9 Léon RIESENER (1808-1878) Intérieur, le docteur Faust Gouache Don Mme Chantal Kiener
MD 2004-11 Verre gravé en cristal de Bohême gravé ayant appartenu à Delacroix Don M et Mme François
Lancelin
MD 2004-12 Eugéne Delacroix (1798 -1863) : Epreuve d’essai : Six médailles antiques Don de la galerie Prouté
Lithographie
MD 2004-13 Eugéne Delacroix (1798 -1863) : Etude d’après le décor de la salle de bal au Don de Mme Pierre Sébilleau
château de Fontainebleau Graphite par l’intermédiaire de la
Société des Amis du Musée
Delacroix
MD 2004-7 Jules-Robert AUGUSTE (attr. à) (1789-1850) Personnage en costume Acquisition du musée national
souliote, portrait présumé du comte Palatiano Aquarelle gouachée Eugène Delacroix

MD 2004-10 Léon RIESENER (1808-1878) Falaises normandes éboulées vers Fécamp Acquisition du musée national
Pinceau et lavis brun Eugène Delacroix

MD 2004-14 Eugène DELACROIX (1798-1863) P. L. J. Casimir, duc de Blacas Acquisition du musée national
Lithographie, 1826, 1er état Eugène Delacroix

MD 2004-15 Eugène DELACROIX (1798-1863) Méphistophélès dans les airs Lithographie, Acquisition du musée national
1826, 1er état Eugène Delacroix

MD 2004-16 Eugène DELACROIX (1798-1863) Fronte-Boeuf et le juif Lithographie, 1829, Acquisition du musée national
2e état Eugène Delacroix

Restauration des oeuvres


Rénovation des réserves
Un vaste programme a été initié depuis fin avril 2004 et doit se poursuivre durant le premier semestre 2005. Il fait suite aux
deux études menées par Eléonore Kissel en 2000 et 2001 (état de conservation des œuvres graphiques, caractérisation
environnementale des locaux de réserve et d’exposition, étude de faisabilité pour l’aménagement d’une réserve graphique).
La majeure partie des œuvres graphiques non fragiles (estampes, dessins, aquarelles, certaines encres et gouaches) ont été
décadrées et mises en passe-partout après établissement d’un constat d’état préliminaire et restauration. Elles ont été ensuite
conditionnées dans des boîtes de conservation par catégorie. L’ensemble de ces travaux devrait permettre à moyen terme la
consultation directe des oeuvres graphiques.
Quelques travées de la réserve ont été aménagées afin de permettre le rangement à plat des boîtes de conservation.
Le meuble à plan a été doublé d’un matériau neutre. Son réaménagement définitif est en cours.
Parallèlement, une réflexion sur le système d’encadrement a été menée sous la responsabilité de Yann de Saint-Maurice.
La modification apportée aux cadres à croisillons, va permettre, le cas échéant, d’encadrer les oeuvres sur place.
Restauration des œuvres
Poursuite de la restauration des œuvres sur papier : Correspondance croisée Berryer/Delacroix par Olivia Michel-Danzac -
Dessins de Constant Dutilleux et Alfred Robaut par Nadège Dauga -essins et gravures de Delacroix par Jean-François Sainsard
(série de Faust, série d’Hamlet, acquisitions à la vente Pierre Miquel etc.)
Restauration de 20 cadres dits « croisillons » par Cécile Neveu
Restauration de la boite portative de peinture appartenant à Delacroix.

170
La Documentation

Outre le travail habituel de documentation, le service de documentation assure également des missions qui relèvent de l’action
culturelle et de communication .Il est également fortement investi dans tous les accrochages et mouvements d’œuvres.

Tâches permanentes :
- Réponse au courrier, divers, tant d’ordre documentaire (information sur les collections, identification d’œuvres etc.) que -
d’ordre plus général (demande d’emploi, organisation de visite, demandes diverses etc.)
- Enrichissement du fonds bibliothèque, suivi de l’actualité éditoriale, achat de livres, prospection pour les ouvrages anciens.
Echanges avec d’autres institutions. La bibliothèque recense actuellement 1422 ouvrages (soit 120 ouvrages supplémentaires
par rapport à fin 2003)
- Catalogage, dépouillement
- Suivi des ventes des œuvres de Delacroix (peintures, dessins, autographes), mais aussi des œuvres de ses proches
(Poterlet, Colin, Andrieu...)
- Enrichissement des dossiers d’œuvres et des dossiers thématiques
- Poursuite du dépouillement des archives de la Société des Amis d’Eugène Delacroix
- Accueil des chercheurs - 57 personnes (le nombre est en nette progression, en 2001 : 29 personnes ; en 2002 :
19 personnes (mais le musée avait fermé plusieurs mois pour travaux dont ravalement de la façade) ; 2003 : 48)
- Campagne photographique : la couverture photographique des collections est quasi-complète ; il s’agit maintenant de
couvrir les nouvelles acquisitions et de renouveler les prises de vues anciennes, pour cela deux jours annuels sont a priori
nécessaires. Suivi des prises de vues, établissement des légendes, manutention des œuvres.
- Réalisation des cartels (rédaction et fabrication) pour les différents accrochages et certaines des expositions (environ
150 cartels par accrochage).
- Suivi du travail des restaurateurs, manutention des œuvres, tenue du cahier des mouvements, établissement des reçus etc.
- Actualisation du site internet
- Contributions au Bulletin de la Société des Amis du musée Eugène Delacroix, notamment pour les parties Acquisitions et
Actualités du musée.

171
Etat d'avancement de l'informatisation des collections fin 2004
OEUVRES FICHES (stock au 31 décembre) IMAGES (stock au 31 décembre)
Nombre œuvres Nombre œuvres Pourcentage Nombre œuvres Pourcentage
figurant dans les référencées dans œuvres donnant lieu œuvres donnant
collections les bases de référencées dans à des images lieu à des images
données sous les bases de numériques dans numériques dans
forme de notices données sous les bases de les bases de
forme de notices données données

2003 2004 2003 2004 2003 2004 2003 2004 2003 2004

Antiquités 50 000 50 000 40109 40262 80% 80,5 % 32397 32865 64,5% 66 %
égyptiennes

Antiquités 45 000 45 000 19388 19957 43% 44,5 % 18854 19283 42% 43 %
grecques,
étrusques et
romaines

Antiquités 100 000 100 000 78416 78416 78,5% 78,5% 0 0 0% 0%


orientales

Arts 136048 137051 136048 137051 100% 100% 111251 111728 82% 81,5 %
graphiques (1) (1)

Objets d'art 20374 20728 20374 20728 100% 100% 10898 11034 54% 53,5 %

Peintures 13 700 13 700 8984 9022 66% 66% 5196 5322 38% 39 %

Sculptures 8773 8713 (2) 8773 8713 100% 100% 2 830 3004 32,5% 34,5 %

Arts de 10000 5460 54,5 % 1324 13,24 %


l’Islam (3)

TOTAL 373 895 385192 312 092 319609 83,5% 83 % 181 426 184560 48,5% 48 %
(1) Ce nombre ne concerne que les œuvres du Cabinet des Dessins et n’intègre pas les œuvres de la collection Edmond de Rothschild (environ 50 000 œuvres) et de la
chalcographie (environ 13 000 notices).

(2) Le nombre de notices en 2004 est inférieur à celui de 2003. Ceci s'explique par une opération en cours de vérification de la base et de suppression des doublons et
des oeuvres appartenant à d’autres musées, entrées provisoirement au Louvre. Cette opération se poursuivant en 2005, il est possible qu'une nouvelle baisse apparente
soit enregistrée l'année prochaine. Il n'est reste pas moins que la totalité de la collection du département des Sculptures est entièrement référencée dans la base.

(3) Création du Département des Arts de l'Islam en août 2003; les œuvres du département n’avaient pas été comptabilisées les années précédentes.

160 000

140 000

120 000

100 000 Œuvres


80 000 Notices
60 000 Images
40 000

20 000

0
Arts de l'Islam
Objets d'art
étrusques et romaines

Peintures

Sculptures
Antiquités égyptiennes

Antiquités orientales

Arts graphiques
Antiquités grecques,

172
L'informatisation des collections

La numérisation des photographies réalisée par le service informatique est dépendante, en partie au
moins, du rythme des campagnes de prise de vues conduites par les départements. Il en est de
même pour la rédaction des notices des œuvres.

En 2004 l'accroissement du nombre d’œuvres référencées par les départements dans les bases de
données scientifiques (319 609 pour 312 092 en 2003) est demeuré très modéré. Le pourcentage
global d'œuvres décrites dans les systèmes d’information enregistre globalement une légère
diminution de 83,5 % à 83 % en raison de la prise en compte nouvelle des œuvres du département
des Arts de l’Islam.

L'accroissement du nombre d’images numérisées (184 560 en 2004 contre 181 426 en 2003) est
également demeuré modeste. Il n’y a pas eu en effet de grandes campagnes de numérisation des
œuvres, contrairement aux années précédentes.

Les énergies ont été en outre concentrées sur un projet prioritaire : l’enrichissement en images du site
louvre.fr et en particulier de la base Atlas, achevée et rendue publique sur Internet en janvier 2003 et
qui regroupe l’ensemble des œuvres exposées. Le fort succès de cette base auprès du public, plus de
7 000 recherches effectuées par jour à la fin 2004, conforte cet effort particulier.

Sur l'ensemble des 136 048 fiches du département des Arts graphiques, plus de 82 % sont
illustrées d'une ou plusieurs images. Depuis la mi- septembre 2003, la base des Arts graphiques est
accessible sur Internet. La refonte complète de l’application de gestion des œuvres de ce
département est prévue à partir de 2005, permettra l’intégration des notices des œuvres de la
collection Edmond de Rothschild et de la chalcographie dans la future nouvelle base.

Sur l'ensemble des 60 219 fiches des départements des Antiquités égyptiennes et des Antiquités
grecques, étrusques, et romaines présentes dans les bases Pharaon et Jupiter, plus de 86 % sont
illustrées d'une ou plusieurs images, soit 64 298 images numériques, accessibles depuis les postes
de travail des départements.

Les départements des Peintures et des Sculptures exploitent leur application de gestion physique
des œuvres qui a été réécrite en 1996. Elle répertorie la totalité de leurs œuvres, à l'exception des
dépôts pour les Peintures. Le nombre important de peintures en dépôt explique que cette base ne
couvre pas la totalité de la collection. La campagne de photos numériques des peintures menée en
2004 a contribué pour 1/3 à l’enrichissement de la base et pour 2/3 au remplacement des photos de
moyenne qualité (campagne 1998 – 2002).

Pour le département des Sculptures, plus du tiers des notices sont illustrées, de trois images en
moyenne.

L'inventaire du département des Objets d'art qui a débuté en 1995 est complètement achevé et la
couverture en images est réalisée à 54%. Les notices sont illustrées en moyenne par plus de deux
images.

Le département des Arts de l’Islam dispose depuis 2004 d’une base sous File Maker. Elle contient
5 460 notices d’œuvres du département dont 1 324 sont illustrées. Il s’agit non pas d’une base de
gestion des collections du département mais d’une base provisoire conçue pour répondre aux besoins
de la muséographie dans le cadre de l’ouverture des nouvelles salles du département prévue en
2008. Une étude transversale sur la refonte des systèmes de gestion des collections des différents
départements doit débuter en 2005 et prendra en compte les besoins de ce nouveau département.

173
174
L’ouverture sur la France et le monde

La mise en œuvre d'une politique de développement culturel


territorial
De nombreux échanges scientifiques entre le Louvre et les musées territoriaux
L’opération "22 prêts pour 22 régions"

Engagé en 2002 par le Ministre de la Culture et de la Communication, ce projet a pour objectif de


présenter des chefs-d’œuvre du Louvre en région. En 2004, le prêt au Musée des Beaux-Arts de
Strasbourg de l’œuvre emblématique d’Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple a rencontré un
vif succès public.

Partenariats
Un partenariat sur trois ans avec le musée des Beaux-Arts de Nantes est engagé, qui se concrétisera
par une exposition de trois mois d'un chef d'oeuvre du Louvre chaque année et par trois expositions
dossiers soutenues par des programmes pédagogiques renforcés organisés en commun par les deux
musées. Le Louvre (Département des Sculptures) développera également un projet autour de la
sculpture médiévale et du patrimoine avec Châlons en champagne. .

Prêts d'oeuvres pour des expositions


Le Louvre a participé aux grandes expositions de région : Des dieux, des tombeaux, un savant en
Egypte : sur les pas de Mariette, à Boulogne sur mer (125 œuvres prêtées), Royaume d’Ougarit à
Lyon (144 œuvres prêtées), Figures de Suse au Musée Fenaille à Rodez (70 œuvres prêtées),
Pharaon à l’IMA (153 œuvres). Le Louvre assure parfois directement le commissariat scientifique de
ces expositions pour lesquelles il est le plus important, voire le seul, prêteur. Le musée a accordé
des prêts à 87 expositions en France en 2004, soit 965 œuvres.
La politique de prêts a permis de répondre favorablement à 75% des demandes et bénéficie en
majorité aux musées territoriaux. Les départements les plus sollicités demeurent ceux des Arts
graphiques, des Peintures et des Antiquités égyptiennes et orientales. Les musées territoriaux et les
monuments historiques arrivent en tête des emprunts français (42) devant les musées nationaux (4) et
les autres institutions (11), ce qui illustre la politique de rayonnement scientifique du Louvre en région.

Dépots d'oeuvres
Le musée a procédé à six nouveaux dépôts d’œuvres en 2004. Ces opérations concernent les
départements des Peintures et des Sculptures. En outre, le département des Arts graphiques a
procédé à un transfert de dépôt, après récolement, de 4 œuvres vers le musée des Jacobins
(Morlaix). Les départements des Antiquités égyptiennes et celui des Antiquités grecques, étrusques et
romaines ont, pour leur part, effectué le dépôt de 10 œuvres à Varsovie.

Participation et coopération en matière de lutte contre le vol d'œuvres d'art


La Direction de la surveillance a participé en 2004 à de nombreux échanges sur ce thème :
Séminaire international sur la prévention et la répression du trafic des objets d’art, 25, 26 et 27 mars 2004, Lisbonne,
Ambassade de France au Portugal - Journée d’étude sur la coopération internationale au service de la sûreté des collections,
14 mai 2004, Bibliothèque Nationale de France - Présentation à l'Office Central de lutte contre le trafic des biens culturels vol
(problématique de la protection des collections du musée du Louvre contre le vol) - Muséee du Louvre : 9 septembre 2004,
Délégation parlementaire de Norvège - 13 mai 2004, Direction de la police autrichienne&Service de Coopération Technique
International de Police (STIP) - 11 mai et 14 septembre 2004, Magistrats en stage à l'Office Central de lutte contre le trafic des
biens culturels vol.

175
Louvre-Lens, un projet d'envergure : l’implantation d’une Antenne en région
Le musée a mobilisé ses efforts autour de ce projet d'envergure.
L’implantation d’une antenne, puissant vecteur de développement de l’action territoriale culturelle, a
pour vocation première de présenter hors les murs du musée du Louvre, sous une forme inédite et
attractive, une sélection d’œuvres de première importance provenant des huit départements du
Louvre.
Pour attirer un public de proximité et le fidéliser, une programmation d’activités éducatives et
culturelles originales sera établie en partenariat avec les réseaux culturels sociaux et éducatifs de la
région.
A l’issue d’une consultation lancée par le ministère de la Culture et de la Communication, sur la base
d’un cahier des charges élaboré par le musée du Louvre au début de l’été 2003, sept villes situées
dans les régions Nord-Pas-de-Calais et Picardie se sont portées candidates pour accueillir l’antenne
du Louvre : Amiens, Arras, Béthune, Boulogne, Calais, Lens et Valenciennes.
En février 2004, en réponse aux diverses demandes des villes candidates, le Louvre a enrichi son
cahier des charges initial en produisant un pré-programme technique et une estimation financière, sur
la base desquels les villes ont pu confirmer leur engagement au Ministère de la Culture et de la
Communication.
Les sept villes candidates ont été rencontrées et des visites techniques sur les sept sites proposés
afin d’apprécier leurs qualités ont été effectuées.
Au cours du premier semestre 2004, sur la base d’une grille de critères objectifs, le musée du Louvre
a procédé à l’analyse comparative des sept dossiers de candidatures. Un rapport d’analyse rédigé par
le musée du Louvre a été remis au Ministre de la Culture et de la Communication à l’été 2004.
En décembre 2004, M. Jean-Pierre Raffarin, Premier ministre, a désigné la ville de Lens pour
accueillir l’antenne du Louvre en région. Le musée du Louvre a pris ses premiers contacts avec le
Conseil régional Nord Pas de Calais, maître d’ouvrage de l’opération, pour définir les modalités de
son partenariat.

176
L'action scientifique des Départements et du musée
national Eugène Delacroix

Le Louvre constitue, au travers de l’action scientifique de ses huit départements et


du musée national Eugène Delacroix, un pôle de référence qui joue un rôle
éminent sur l’ensemble du territoire national et à l'étranger.

☛ Principales actions menées en 2004.


Les programmes de fouilles
Plusieurs chantiers de fouilles font l’objet d’une participation
active et continue du Louvre : Saqqarah, Deir El Medineh,
Baouit(Egypte), Nishâpur (Iran). Le souhait du Louvre serait de
reprendre des fouilles en Irak lorsque le contexte le rendra
possible. Ces fouilles, outre l’enrichissement de leurs collections
pour les pays d’accueil, sont l’occasion de faire progresser la
recherche, mais également de faire connaître les sites.
La mission archéologique menée par le Louvre à Saqqara (en
collaboration avec le Conseil Suprême des Antiquités de l’Egypte et l’Institut
français d’archéologie Orientale du Caire) a poursuivi ses recherches dans
le secteur du mastaba d’Akhethetep et a obtenu des résultats
particulièrement importants.

Les partenariats scientifiques


Le musée du Louvre a réactivé le réseau des grands musées
archéologiques européens (Berlin, Londres, Paris) pour mener
des programmes scientifiques communs.
Les coopérations scientifiques se déroulent naturellement à
différents niveaux : projets ponctuels (participation à des
colloques), projets de recherche ou encore coopérations au plan
international.
Les liens du département des Antiquités orientales avec la Syrie
autour de Ras Shamra – Ougarit (recherche de terrain, mise en
valeur du site, présentation muséographique, restauration) ou du
musée de Jérash (rénové grâce au Louvre et au ministère de la
culture) sont exemplaires de cette politique.

Les expositions internationales

Une augmenattion du nombre d’expositions internationales


organisées avec le soutien du Louvre
L’exposition Ombres et Lumières du département des Peintures (Budapest,
Varsovie et Bucarest), celle du département des Antiquités égyptiennes,
Eternelle Egypte, 4000 ans d’Histoire (Taiwan, 179 œ uvres) et celles des
départements des Sculptures et des Objets d'art à Nagaoka, consacrées à l'art
médiéval au Louvre, ont remporté un vif succés.

Le musée a accordé des prêts à 87 expositions en 2004 ce qui


représente 858 oeuvres.
Le Louvre a prêté des oeuvres à 120 musées étrangers (dont 42
Italiens, 16 Allemands, 105 européens au total). Le musée a organisé des
expositions composées de ses seules oeuvres dans des pays comme la Russie
(Gemmes de la Couronne, Moscou, automne 2004) et Saint Domingue (Dessins
de Chassériau, automne 2004).

177
Département des Antiquités égyptiennes
En France

Exposition musée du Louvre/Espace Richelieu


Prêts de 20 objets
- "Ivoires" 23.06.2004 - 30.08.2004

Exposition hors les murs en France


L'exposition "Pharaon" qui a lieu à l'Institut du Monde Arabe à Paris depuis le 11 octobre 2004 jusqu'au 10 avril 2005
rencontre un énorme succès.
Prêts de 429 objets en France, à l'occasion des expositions suivantes :
- Paris, IMA, La trame de l'Histoire : Textiles pharaoniques, coptes et islamiques : 66 objets 29.06.04 - 02.01.05
- Paris, B.N., Pages chrétiennes d'Egypte : Les manuscrits des coptes : 26 objets 28.06.04-29.08.04
- Paris, Musée Dapper, Parures de têtes : 16 objets 23.09.03-11.07.04
- Paris, IMA, Pharaon : 152 objets 11.10.04-10.04.05
- Paris, Musée Dapper, Signes du corps : 6 objets 22.09.04-17.07.05
- Le Mans, La Description de l'Egypte, une aventure savante : 14 objets 17.02.03-29.02.04
- Dijon, Les grands jardins de l'histoire : 7 objets 07.05.04-30.03.05
- Boulogne sur Mer, Des dieux, des tombeaux, un savant en Egypte : sur les pas de Mariette : 10.07.04-30.08.04
117 objets
- Montbeliard, Au fil des ans : textiles anciens de l'Egypte à nos jours : 16 objets 28.05.04-19.09.04
- Carcassonne et Roanne, L'Egypte de Lulli à Glass : Trois siècles d'opéra : 3 objets 18.06.04-19.09.04
22.10.04-05.02.05
- Grenoble, Trésors oubliés de la cachette du temple d'Amon à Karnak : 1 objet 04.09.04-03.01.05
- Saint Romain-en-Gal, Le vin nectar des dieux : 5 objets 15.10.04-03.04.05

Programme de recherches

1°- Etude des œuvres et des civilisations pharaonique, copte, soudanaise


Les résultats de le recherche sont diffusés dans des catalogues raisonnés et sommaires, articles, colloques… destinés à la
communauté scientifique. A l’occasion du séminaire, la liste des catalogues en préparation a été réactualisée (certains le
sont depuis 20 ans…)

2°- Fouilles des sites majeurs dont sont originaires les collections (cf. axes Direction des Musées de France « fouilles », « étude
de sites »)
- Saqqara : chantier piloté par le Louvre
- Baouit : chantier piloté par le Louvre
- Thèbes Ouest : collaboration à des chantiers existant déjà : tombe de Merenptah(CNRS), Deir el Medineh (IFAO)
- Soudan : en projet ; nécessitera le recrutement d’un ou deux responsables

3°- Axes transversaux de recherche :


a) Epigraphie, études de textes : inscriptions sur divers supports, langues et écritures...
b) Histoire des sites
c) Matériaux et techniques : arts du feu, textiles...
d) Conservation/restauration (en collaboration avec divers laboratoires)
e) Muséologie /muséographie, y compris les musées virtuels
f) Archives.
g) Production et amélioration d’outils de recherche : bases documentaires informatisées, production d’index, de thesaurus, de
dictionnaires de titres et noms propres.
h) Echanges et influences : avec le monde méditerranéen, avec l’Afrique, avec l’Occident.

Associations, conseils, commissions, comités


C2RMF : Membre du Conseil scientifique C. Ziegler
CNRS/Louvre - FRE 2640 Direction C. Ziegler

178
Collège de France
- Membre du conseil scientifique de l’Institut d’égyptologie (C. Ziegler)
- Membres du bureau de la Société française d’égyptologie C. Ziegler,
G. Andreu-Lanoë

Divers
Membre du Conseil d’administration de l’E.P. du Musée du Louvre C. Ziegler
Membre du Comité technique paritaire de l’E.P. du Musée du Louvre
Vice-Présidente de l’association des Amis des musées égyptiens (UNESCO)
Membre de la commission d’acquisition et de restauration pour les régions Nord-Pas de Calais-
Picardie
Membre du Conseil scientifique des Musées de France
- Assistance scientifique avec le musée de Figeac C. Barbotin

Conférences, colloques et congrès


- Grenoble, IXe Congrès international des Egyptologues, Sept.04 G. Andreu-Lanoë
- Paris, Institut Khéops : communication : "Reprise des fouilles à Deir el-Medineh", 25.11.04
- Besançon, communication : "La proscription d'Amon à l'époque amarnienne", Janv. 04 C. Barbotin
- Paris, VIIIè Congrès de l'Association internationale des études coptes : organisation et D. Benazeth
communication, 28.06.04-03.07.04
- Paris, VIIIè Congrès de l'Association internationale des études coptes, communication : F. Calament
"L'énigme de la caisse d'Orléans, Prolégomènes à l'étude d'ostraca orphelins, 28.06.04-03.07.04
- Paris, VIIIè Congrès de l'Association internationale des études coptes, communication : "Les R. Cortopassi
tissus trouvés à Elephantine", 28.06.04-03.07.04
- Toulouse, conférence au musée Saint Raymond : "Un portrait pour l'éternité", 18.03.04
- Figeac, Association des Amis du musée, conférence : "Mariette et Maspero, rôle des musées E. David
dans l'histoire de l'égyptologie
- Grenoble, IXè Congrès international des Egyptologues, communication : "Nouvelles données E. Delange
sur la Chambre des Ancêtres de Thoutmosis III, Sept.04
- Boulogne sur Mer, Colloque Auguste Mariette, communication : "Où en est la terrasse du Grand M. Etienne
dieu à Abydos", Juin 2004
- Grenoble, IXè Congrès international des Egyptologues, communication : "Nouvelle approche de S. Guichard
Bernardino Drovetti à partir d'une correspondance inédite", Sept. 2004
- Paris, Centre Culturel Egyptien, conférence : « La correspondance de Drovetti », 17.03.2004
- A l'occasion de l'exposition "Pharaon" (IMA), nombreux contacts avec la presse, interviews, S. Labbé-Toutée
visites commentées
- Paris, VIIIè Congrès de l'Association internationale des études coptes, 28.06.04-03.07.04 C. Lyon-Caen
- Paris, VIIIè Congrès de l'Association internationale des études coptes, communication : "La C. Meurice
patrie de Saint Antoine ou les débuts de la véritable Egypte : Ben-Souef à l'époque moderne",
28.06.04-03.07.04
- Paris, Association internationale des Amis des musées d'Egypte communication : "De la
compagnie du canal de Suez à l'Etat égyptien : le musée d'Ismaïlia (1861-2004)
- Grenoble, IXè Congrès international des Egyptologues, Sept. 2004 P. Rigault
- Paris, VIIIè Congrès de l'Association internationale des études coptes, communication : "Reprise M.H. Rutschowscaya
des fouilles françaises à Baouit : Louvre/IFAO, 2002-2003
- Nice, Centre universitaire méditerranéen, conférence : "De l'Egypte païenne à l'Egypte
chrétienne, 27.01.2004
- Paris, Table ronde au centre culturel d'Egypte, communication : "Pages chrétiennes d'Egypte.
Les manuscrits des coptes", 07.07.2004
- Marseille, Carré Thiars, conférence : "L'art copte : art des chrétiens d'Egypte", 06-07.12.2004
- Grenoble, IXè Congrès international des Egyptologues, communication : "Les fouilles du Louvre C. Ziegler
à Saqqara", Sept. 2004
- Paris, Auditorium du Musée du Louvre : "La mission du Louvre à Saqqara", décembre 2004
- Paris, Académie des Inscriptions et Belles Lettre : "La mission archéologique du Louvre à
Saqqara : fouilles et découvertes", 17.12.2004
- Boulogne sur Mer, conférence : "Mariette à Saqqara", Juin 2004

Accueil des chercheurs pour les deux sections


- Tutorat par Sophie Labbé-Toutée d'une stagiaire de l'Ecole EAC, recrutée par l'IMA pour la préparation de l'exposition
"Pharaon"
- Accueil par Geneviève Pierrat-Bonnefois de Christophe Thiers pour les archives de Tod.
- Accueil de 7 chercheurs (E. David)

179
A l'étranger
Exposition hors les murs à l'étranger
L'exposition "Eternelle Egypte, 4000 ans d'histoire" qui s'est tenue à Taiwan du 21.11.2003 au 07.11.2004, en trois lieux, a
rencontré un vif succès et a totalisé plus d'1 million d'entrées.

Prêts de 211 objets, à l'occasion des expositions suivantes :


- Turin, Italie, Fondation Palazzo Bricherasio, « La tomba di Harwa", 14.12.2004-23.01.2005
8 objets (commissariat)
- Hamm, Allemagne, "Guerre et paix en Egypte ancienne", 12 objets 21.03.2004-31.10.2004
- Schallaburg, Autriche, "The Pyramids : monument of eternity", 12 objets 01.05.2004-01.11.2004
- Kaohsiung, Taiwan, « Eternelle Egypte, 4 000 ans d’histoire » : 179 objets (commissariat) 30/07/2004-21/11/2004

Programme de recherche
Sites archéologiques étudiés : Baouit, Saqqara, Thèbes rive gauche (Ramesseum, Vallée des rois, Deir el Medineh)
Réseaux internationaux construits autour des objets des collections ou des sociétés qui les ont créés :
. Art de l’Ancien Empire, trois partenaires : IFAO, DAIK, Université de Prague (C. Ziegler)
. Papyrus (Vienne, Autriche) (Marc Etienne)
. Projet STRABON (Commission européenne) (C. Ziegler, J.L. Bovot)
.Coopération franco-soudanaise (Musée national de Khartoum, sites de Méroé, Moussawarat es-Sofra, etc. :

Missions préliminaires effectuées par C. Ziegler et G. Andreu du 17-23.12.2004.


. Etudes des principales collections égyptologiques du Japon (C. Ziegler), 15-21.02.2004.
. Etude du monastère de Saint-Siméon à Assouan (Egypte), Mission IFAO (C. Meurice)
. Mission de l'American Research Center in Egypt : red Monastery Conservation Project, Sohag, Egypte, (C. Meurice)
. Mission de l'American University in Cairo : Identification de photographies anciennes concernant les monastères de Sohag,
Egypte, pour le Project Archivist Creswell Photographic Archive (C. Meurice).

Programme de recherche associée Louvre/CNRS


L'Institut d'Egyptologie thébaine (FRE 2640 du CNRS) est un laboratoire de recherches du musée Direction C. Ziegler
du Louvre
Le programme de recherche de l'unité s'oriente autour de quatre axes :
- Histoire et archéologie des sites thébains : Ramesseum, Vallée des Rois, Vallée des Reines, tombes des fonctionnaires
ramessides, anthropologie.
- Etude des collections d'origine thébaine : archéologie, philologie, histoire de l'art.
- Méthodes quantitatives en archéologie : application des géosciences.
- Etude et publication de textes hiératiques et démotiques.
Vallée des Rois : étude et fouille de la tombe de Merenptah C. Barbotin

Consortium Strabon
Strabon est un système d’information multilingue et multimédia, pour le patrimoine culturel C. Ziegler
euroméditerranéen. Le projet présenté par la Fondation Maison des Sciences de l’Homme en Membre du Comité de
réponse à l’appel des propositions lancé par la Commission européenne a débuté en mars pilotage et du Comité
2002. scientifique et
technique Strabon
Elaboration d’un site internet « Ramesseum » dans le cadre du programme Strabon J.L. Bovot

Fouilles et travaux archéologiques


Saqqara, Egypte
Cette mission archéologique menée par le musée du Louvre à Saqqara (en collaboration avec le Conseil Suprême des
Antiquités de l’Egypte et l’Institut français d’archéologie Orientale du Caire) a poursuivi ses recherches dans le secteur du
mastaba d’Akhethetep et a obtenu des résultats particulièrement importants.
Cette mission s’est effectuée du 30.03.2004-29.04.2004 sous la direction de Christiane Ziegler (Louvre), avec J.P. Adam
(CNRS), C. Bridonneau (Louvre), N. Couton-Perche (Louvre), S. Labbé-Toutée (Louvre), M.F. de Rozières (Louvre),
Ch. Décamps (Louvre), C. Lapeyrie (Louvre), G. Lecuyot (CNRS), F. Janot. Un soutien logistique est assuré par l’IFAO.
Baouit, Egypte
Cette mission archéologique est une coopération Musée du Louvre/Institut français d’archéologie orientale du Caire.
Cette mission s’est effectuée en septembre 2004 sous la direction de D. Benazeth (Louvre), avec M.H. Rutschowscaya
(Louvre) et J.L. Bovot (Louvre), C. Lyon-Caen (Louvre).
Deir el-Médineh, Egypte
Du 01.02.2004-28.02.2004, mission de G. Andreu à l’Institut français d’archéologie oriental du Caire : recherches en archives
et prospection sur le site de Deir el-Médineh dans le cadre d’une convention Louvre/IFAO.

180
Vallée des Rois, Thèbes-Ouest, tombe de Merenptah, Egypte
- Cette mission s'est déroulée du 01.11.2004 au 04.12.2004 sous la direction de C. Barbotin avec S. Guichard. Elle avait été
précédée par une mission de relevés épigraphiques effectuée par C. Barbotin en février 2004. La mission s'inscrit dans la
concession de fouilles et d'étude de la tombe de Merenptah accordée par le Conseil suprême des Antiquités de l'Egypte au
Musée du Louvre en association avec la mission archéologique française de Thèbes-Ouest dirigée par C. Leblanc, Directeur
de recherche au CNRS.

Associations, conseils, commissions, comités


Membre du conseil scientifique et du conseil d’administration de l’Institut français d’archéologie C. Ziegler
orientale du Caire
Membre associé du Deustche Archäologische Institut, Berlin : membre associé
- Association francophone de coptologie : présidente M.H. Rutschowscaya
International Association for Coptic Studies (IACS) : M.H. Rutschowscaya (membre du bureau et membre du comité
d’organisation du congrès qui aura lieu à Paris en juin 2004)
Centre International d’études des textiles anciens (CIETA) M.H. Rutschowscaya (membre du conseil de direction)
Membre de la commission des prêts et dépôts DMF (M.H. Rutschowscaya)
Membre du Comité consultatif des musées nationaux (M.H. Rutschowscaya)
Membre du comité scientifique de la revue de Kêmi à Birît Nâri, Revue internationale de l’Orient Ancien (Geuthner) (M.H.
Rutschowscaya).

Conférences, colloques et congrès


- USA : Série de conférences sur Deir el-Medineh (Mai 2004) G. Andreu
Washington (ARCE Chapter), Baltimore (John Hopkins University), Atlanta (ARCE Chapter), New
York (Institut of Fine Art), Boston (Boston university, Montréal (SSEA Chapter), Toronto (Royal
Ontario Museum)
- Bâle, Suisse : Communication "A la recherche d'ateliers de sculpteurs à Deir el-Medineh",
02.07.2004
- Bruxelles, Université libre, conférence « Pount et le mythe de la naissance divine à Deir el- C. Barbotin
Bahari », 12.02.2004
- Egypte, symposium sur le monachisme au Fayoum, 05-10.02.2004 D. Benazeth
- Côme, Italie, Fondazione Ratti, colloque "Orientalesimi", 16.04.2004 R. Cortopassi
-Manchester, Colloque du Early Textiles Study Group et communication "Animal hear woven mats
from Elephantina, Egypt", 10-12.09.2004
- Anvers, journée d'études des tuniques bouclées de la collection Katoen Natie, 30.11.2004
- Egypte, symposium sur le monachisme au Fayoum, Communication : "Les portraits du Fayoum M.H. Rutschowscaya
et leur influence sur les premières icônes coptes" 05-10.02.2004
- Kairouan, Tunisie, Consortium Strabon, Juin 2004 C. Ziegler
- Prague, Université, Colloque international : "L'art de l'Ancien Empire", Communication :
"Nouvelles découvertes à Saqqara", 06-11.06.2004

Accueil de chercheurs étrangers


- Pilotage du stage de muséologie de M. Abd el Rahmane Ali Mohamed, directeur du musée de G. Andreu-Lanoë
Khartoum, Soudan, 18-26.11.2004
- Accueil de quatre chercheurs étrangers dont deux pour une longue durée : Daniela Galazzo et E. David
Shanna Kennedy-Quigley

- Accueil de Ruth Duttenhoefer, Université de Trèves (Allemagne), Ostraca grecs d'Elephantine, M. Etienne
Août 2004
- Richard Jasnow John Hopkins University Baltimore (USA), Etude des fragments démotiques et
hiératiques du Livre de Thot, Juin 2004
- Joachim Quack Freies, Universität, Berlin (Allemagne), Etude des fragments du Manuel du
temple.
- Accueil de Thierry de Putter, Analyse des pierres des scarabées de coeur, 17-19.12.2004 S. Guichard
- Accueil de Rogiero Ferreira de Sousa, étudiant portugais, recherches sur le cœur, 9-11.02.2004

- Accueil du Dr Salah M. Ahmed, Fildwork Director, Khartoum (Soudan), Examen de faïences, G. Pierrat-Bonnefois
Septembre 2004.
- Accueil de Fabienne Lavenex, Ecole des Beaux-Arts de Genève, Suisse, Décembre 2004

181
Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines
) En 2004 le département a traité 32 mouvements d'œuvre à l'occasion de prêts destinés à des expositions.
L’ensemble de ces mouvements, ainsi que la gestion des dossiers de prêt ont été assurés par C. Thévenin puis C. Brillault

En France
Expositions hors les murs en France

TITRE LIEU NBRE


D’ŒUVRES
Musée gallo-romain, St Romain-en-Gal 2
Le vin. Nectar des dieux - Génie des hommes
Musée de la civilisation gallo-romaine, 8
Lyon
Saveurs et mystères des suidés Musée régional d'Antropologie, Corte 3
Des dieux, des tombeaux, un savant. En Egypte sur les pas de
Mariette Pacha Château-Musée, Boulogne-sur-Mer 1
Musée Joseph Déchelette, Roanne 3
L'Egypte de Lulli à Glass : trois siècles d'Opéra
Musée des Beaux-Arts, Carcassonne 3
La Sainte chapelle de Bourges: une fondation disparue de Jean
du Berry Musée du Berry, Bourges 7
Le vase grec et ses destins Musée Calvet, Avignon
2
Les dieux du palais du miroir Musée gallo-romain, Saint-Romain-en-Gal 1
Couvent des Ursulines, Château Gontier 41 (dépôts du
Vases en voyage, de la Grèce à l’Etrurie Département)
Musée vendéen, Fontenay-le-Comte 41 (dépôts)
Les Allobroges, gaulois et romains entre Alpes et Rhône Musée – Château, Annecy 3

Préparation d'exposition
- Paris : "Bijoux et Pastiche de la collection Campana", Musée du Louvre, 2005 F. Gaultier - C. Metzger
- Paris : concours pour le projet d'exposition "de Constantin à Mahomet", Grand-Palais, 2007 C. Giroire – D. Roger
- Choix des objets et participation à la rédaction du catalogue d'exposition "Faïences dans V. Jeammet
l'Antiquité", sous le commissariat scientifique du dépt. des Antiquités orientales et des Antiquités
Egyptiennes
- Suivi de la liste de prêt et des dossiers iconographiques pour les pièces du département prêtées J. Becq
à cette exposition
- Paris, préparation de l'exposition "Praxitèle", Musée du Louvre 2007 : liste d'oeuvres, mission en A. Pasquier
Grèce auprès de N. Kaltsas directeur du Musée National d'Athènes J.-L. Martinez

C. Piccinelli
- Préparation de l'exposition Ingres et l'Antique avec les musées de Montauban et Arles J.-L. Martinez
(recherches sur les moulages d'Ingres, identification des dessins E. Lebreton

Dépôts

Fin de dépôt de 2 statues en marbre, au Ministère de l'Education nationale


Proposition de mise en dépôt de 9 bronzes dont 4 au musée international de la Chaussure à Romans et 5 au musée de Grasse
Mise en dépôt de 3 inscriptions funéraires chrétiennes, au département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre
Renouvellement de dépôt pour 77 objets au Musée Saint Raymond de Toulouse et 6 au Musée du cheval à Saumur
Convention de dépôt pour stockage de la "Mosaïque de Qabr Hiram" avec le département du Rhône

Programme de Recherches
- Recherche et documentation en vue de la publication d'un ouvrage sur la Céramique M. Denoyelle
figurée de Grande Grèce (Picard éditeur)..
- Poursuite de la recherche engagée avec le C2RMF sur la patine volontaire des bronzes S. Descamps
antiques ("bronzes noirs").
- Poursuite des recherches engagées avec le C2RMF sur les techniques d'orfèvrerie F. Gaultier
antiques et modernes avec C. Metzger
- Recherches sur les provenances et l'histoire des bijoux Campana. Missions à Rome et
Florence.
- Poursuite de la recherche sur les argiles béotiennes et la polychromie des figurines en V. Jeammet
terre cuite de Tanagra et Myrina avec le C2RMF

182
- Recherches sur les modes d'acquisition du département et sur les personnalités du N. Mathieux
marché de l'art à la fin du XIXe siècle
- Recherches sur l'inconographie des chevaux et cavaliers de la sculpture grecque A. Pasquier
archaïque
- Recherche sur le type de l'"Héra Borghèse" pour une communication à l'Académie des
Inscriptions et Belles-Lettres
- Recherches sur l'histoire des collections de sculptures antiques à l'occasion de la J.-L. Martinez
publication de l'inventaire Napoléon de l'ouvrage sur les Antiques du Louvre, le suivi des
dépôts de Tours (collection Richelieu), Versailles (galerie des Glaces et moulages des
XVIIe et XIXe s.), mission en mars 2004 dans les Archives Secrètes du Vatican avec
Alberta Campitelli sur la collection Borghèse

Associations, conseils, commissions, comités


- Participation aux XIXe rencontres et membre de l'AFAV(Association française pour V. Arveiller
l’archéologie du verre) à Montans-Gaillac, 13-17 oct. 2004
- Membre associé du Centre de Recherche sur les sociétés anciennes Louis Gernet, M. Denoyelle
UMR 8567
- Participation à un GDR sous l'égide du C2RMF et du CNRS, dans le cadre des S. Descamps
recherches menées sur les techniques de la grande statuaire antique en bronze
- Membre de l'UMR 8546 : archéologie étrusque et italique, CNRS-ENS F. Gaultier
- Membre du Conseil de l'UFR de latin de Paris IV-Sorbonne
- Membre permanent de l'Unité HALMA UMR 8142 du CNRS V. Jeammet
- Membre du Conseil de l'UFR de grec de Paris IV-Sorbonne A. Pasquier
- Membre du Conseil de l'Ecole Doctorale de l'Université de Paris X Nanterre
- Membre du Conseil scientifique du C2RMF
- Correspondant de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres

Conférences
- Université de Paris I, séminaire "Des musées de papier aux banques de données" : la M. Denoyelle
banque de données Histoire de la connaissance des vases grecs à l'INHA,
- Université d'Aix-en-Provence, La Céramique grecque du port de Marseille
- Auditorium du Louvre, Œuvre en scène : "l'encrier de Vaison-la-Romaine" S. Descamps
- ENS-LSH de Lyon, conférence dans le cadre de la préparation du site internet sur la
peinture et la couleur dans la Grèce antique
- Musée de l'aventure industrielle d'Apt, conférence sur l'"encrier de Vaison-la- Romaine"
(avec M. Aucouturier du C2RMF)
- Paris, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, communication sur L'"Héra A. Pasquier
Borghèse" au musée du Louvre

Colloques, congrès et séminaires

- Paris, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, participation au colloque "Les clients M. Denoyelle
de la céramique grecque", La céramique du port de Marseille : première présentation,
30-31 janv. 2004
- Aix-en-Provence, participation à la journée d'étude du Pole Image de l'Université :
Image et archéologie ; présidente de séance, 29 mai 2004
- Paris Fondation Cino del Duca, participation au colloque "Le faux et la fraude" : Le faux
vase grec : de la tradition historique aux dérives actuelles, 3-5 nov. 2004
- Centre Louis Gernet, membre du séminaire "Espace sur les vases grecs"
- Université de Paris I, co-organisation du séminaire "Des musées de papier aux banques
de données"
- Organisation pour la DMF de la session "Musées et nouveaux médias" du séminaire
européen des conservateurs de juin 2005
- Auditorium du Louvre, organisation et direction scientifique du colloque "Couleur et S. Descamps
peinture dans le monde grec antique", 10 et 27 mars 2004
- Auditorium du Louvre, journée débat sur "l'actualité de la conservation-restauration des
œuvres d'art en France", co-auteur d'une communication avec le C2RMF* : "Les patines
des bronzes antiques" (M. Aucouturier, T. Borel, F. Mathis, D. Robcis).
- Nice, congrès Eurocor 2004, co-auteur d'une communication avec le C2RMF* et le dépt.
des AE du Louvre (E. Delange) : "Corrosion patina or voluntary patina ? Contribution of
non-destructive analyses to the surface study of copper based archaeological object"
- Dijon, congrès SMT 18 "Art and surfaces", co-auteur d'une communication avec le
C2RMF* : "An original surface treatment of copper alloy in ancient Romain Empire :
chemical patination on a Roman Strigil"

183
- Institut de France, participation au colloque sur "Les clients de la céramique grecques", F. Gaultier
30-31 janv. 2004
- Lille, participation au 2e colloque inter-universitaire Lille-Athènes sur les Croyances I. Hasselin
populaires. Rites et représentations en Méditerranée orientale
- DMF, séminaire européen de conservateurs, organisation de la session "les arts du feu" V. Jeammet
et communication avec B. Bourgeois "la restauration de la céramique et de figurines en
terre cuite grecques"
- Centre Gernet, séminaire EHESS-CNRS de F. Lissarague : "Tanagra : quelle réalité
archéologique derrière une appellation XIXe siècle ?"
- Université de Poitiers, séminaire de licence et maîtrise (P. Ballet) : "L'apport des
restaurations récentes des Tanagras sur la connaissance des terres cuites : remise en
contexte archéologique"
- Auditorium du Louvre, colloque "Couleur et peinture dans le monde grec antique"
co-auteur d'une communication avec la restauratrice C. Knecht "La couleur sur les terres
cuites hellénistiques : les figurines de Tanagra et de Myrina"
- Auditorium du Louvre, Président de séance pour le colloque "Couleur et peinture dans le A. Pasquier
monde grec antique"

Collaborations
- Mission scientifique auprès de l'INHA (pensionnaire), jusqu'au 1er février 2005 : M. Denoyelle
- Direction du projet associé Louvre-INHA "Histoire de la connaissance des vases grecs"
(dépouillement de recueils, numérisation. Valorisation de la base de données (plusieurs
démonstrations et présentations en public) ; mise à disposition sur le réseau interne INHA
et AGER.
- Etude sur l'organisation d'une politique de l'image à l'INHA (rapport rédigé avec M.
Aflalo)
- Participation au Comité de pilotage de la restauration du pilier de Saint-Landry (C2RMF, S. Descamps
musée national du Moyen Age)
- Collaboration avec la RMN pour identification de moulages J-L Martinez - E. Le Breton
- Collaboration avec l'Ecole d'Architecture de Versailles en vue de l'organisation de
manifestation culturelles.
- Collaboration avec les organisateurs du "Mois e Molière" pour l'organisation de
manifestations théâtrales dans l'espace de la Petite Ecurie, à Versailles

Accueil des chercheurs, étudiants et stagiaires

- Accueil régulier de chercheurs et étudiants pour consultation de la documentation des œuvres ou étude des collections
exposées dans les salles ou conservées dans les réserves du département, en vue de recherches ou de publications.
Echange de plus de 800 courriers et de nombreux courriels, en réponse à des demandes très diverses émanant, des
particuliers, étudiants et chercheurs

A l’étranger
Expositions à l’étranger

TITRE LIEU NBRE


D’ŒUVRES
La Vénus d’Anzio Musée archéologique municipal, Anzio (Italie) 1
Immagine del Mito dalla Magna Grecia al collezionismo Palazzo reale, Milan (Italie) 5
Agôn Musée national d’Athènes, Athènes (Grèce) 8
Byzantium : Faith and Power, 1261-1557 Metropolitan Museum of Art, New-York (Etats-Unis) 1
Fondation N.P. Goulandris – Musée d’art
Eleutherne : Polis, Acropolis, Necropolis cycladique, Athènes (Grèce) 1
The Goulandris Natural History Museum, Athènes
Héraklès (Grèce) 2
I Liguri : antico popolo europeo tra alpi e mediterraneo Palazzo Ducale, Gênes (Italie) 1
Le sport et les Jeux Olympiques dans la Grèce antique Museum Narodowe W Warszawie, Varsovie 15
(Pologne)
Le vase grec et ses destins Museo arqueologico nacional, Madrid (Espagne) 2
Musée national des beaux-Arts du Québec, Québec 3
Picasso et la céramique
University of Toronto Art Centre, Toronto (Canada) 3
Bard Graduate Center for studies in the New-York
The Castellani and italian archaeological jewelry decorative arts, New-York (Etats-Unis) 8
Tanagra : le petit peuple d'argile Musée des Beaux-Arts, Montréal (Canada) 3

184
Dépôts

☛ Signature d'une convention de dépôt entre le musée du Louvre/DAGER et le musée Narodowe de Varsovie :
- Fin de dépôt de 3 marbres et d'un fragment de sarcophage en terre cuite
- Mise en dépôt d'une statue et d'un sarcophage en marbre
- Renouvellement de dépôt pour 30 oeuvres

Préparations d'expositions
- Atlanta : préparation d'une exposition sur les collections d'antiques (bronzes et vases grecs), de l'impératrice Joséphine en
collaboration avec le High Museum of Art (sous la direction scientifique de S. Descamps – M. Denoyelle, avec le concours de
C. Bastien et S. Marmois-Sicsic). ; choix et étude des sculptures des collections royales (J.-L. Martinez).
- Leeds, Henri Moore Institute, échanges scientifique pour la préparation de l'exposition Bronze : the power of life and death.
S.Descamps); préparation de l'exposition "Antinoüs" (D. Roger et J.-L. Martinez).
- New York : préparation d’une exposition sur l’art romain (253 œuvres du musée du Louvre) en collaboration avec l’American
Federation of Arts, pour 2007 (sous la direction de C. Giroire – D. Roger, avec le concours de N. Mathieux, L. Laugier et
P.Carpentier)
- Tokyo/Kyoto (2006): préparation d'une exposition "La Grèce classique au Louvre: chefs-d'œuvre des Ve et IVe siècle"
(J.-L. Martinez et C. Piccinelli)

Programme de recherches
- En partenariat avec l’éphorie de Delphes et un mécénat EDF : étude du monument dit "colonne J. Martinez
des Danseuses", accueil de la presse (article dans le Figaro et La Croix)

Fouilles et travaux archéologiques


- Ostuni (Italie méridionale), comptage et étude de la céramique grecques de la grotte de Santa M. Denoyelle
Maria d'Agnano, en vue de la publication et de la présentation du site au congrès "Saturnia
Tellus"
- Baouit (Moyenne Egypte), mission de fouilles de 15 jours sur l'une des églises du monastère, C. Giroire
fouille musée du Louvre en partenariat avec l'IFAO
- Thèbes (Grèce), mission de 10 jours pour l'étude du matériel d'une tombe de la nécropole V. Jeammet
découverte en 2000 en vue d'une publication avec A. Harami (archéologue de l'éphorie)

Associations, conseils, commissions, comités


- Membre de l’AIHV (l’Association internationale pour l’histoire du verre) V. Arveiller
- Membre du comité scientifique de l'exposition Miti Greci Archeologia e pittura dalla Magna M. Denoyelle
Grecia al collezionismo, Milan, oct. 2004 – janv 2005
- Membre étranger de l’Istituto di Studi Etruschi F. Gaultier
- Membre du comité scientifique e la revue Archeology
- Partenaire associé au projet T. Arc.H.N.A. (Towards Archaeological Heritage New. Accessibility
entrepris par les Universités de Milan, Thessalonique, Bochum, Dublin, Varsovie et Lyon)
- Membre du Conseil scientifique de l’Ecole Française d’Athènes A. Pasquier
- Membre du Conseil d’administration de l’Ecole Française d’Athènes
- Membre de l'Institut allemand à Berlin
- Membre du Conseil de la société Hellas et Roma à Genève
Conférences, colloques, congrès et séminaires
- Rome, participation au colloque Saturnia Tellus, EFA/Université "La Sapienza" : "La céramique M. Denoyelle
grecque de Santa Maria d'Agnano", 10-12 nov. 2004
- Saragosse, participation au congrès d'archéométrie. Co-auteur d'une communication avec le S. Descamps
C2RMF* "Laboratory investigation of inlays and surface treaments for the decoration of copper-
base alloy objects from the imperial roman period"
- Rome, participation au colloque Scienzati, tecnici, falsi e falsari, organisé par l'Université "La F. Gaultier
Sapienza", 9juillet 2004
Musée des Beaux-Arts de Montréal, conférence lors de l'inauguration de l'exposition Tanagra V. Jeammet
"Grande sculpture et petite plastique : l'exemple des Tanagras", janv. 2004
- Xanthos, Ephèse et Izmir, participation au séminaire de formation doctorale de l'EFA, L. Laugier
"Architecture et urbanisme en Asie Mineure aux époques hellénistiques et romaines", 13 au 25
sept.2004

185
Accueil de chercheurs et échanges
- Accueil de conservateurs, éphores et archéologues de Grèce et d'Italie notamment dans le S. Descamps
cadre du colloque sur la peinture et la couleur (une quinzaine)
Echanges avec la Direction du musée archéologique de Thessalonique sur les partis
muséographiques adoptés dans la galerie de la Grèce préclassique et la salle des bronzes à
l'occasion du réaménagement du musée de Thessalonique

Département des Antiquités orientales

En France

Exposition musée du Louvre/Espace Richelieu


"Ivoires" 23.06.2004 - 30.08.2004

Exposition hors les murs en France


Prêts de 226 objets (organisation E. Fontan assistée de N. Aouici) à l’occasion des expositions suivantes :
Titre Nombre Lieu et dates Type de collaboration
d’œuvres
Figures d’Elam – Terres cuites 70 Rodez, Musée Fenaille du 8.10.04 au 23.05.05 Collaboration Musée du
de Suse Louvre / Musée Fenaille
Le royaume d’Ougarit. Aux 150 Lyon, Musée des Beaux-Arts du 20.10.2004 au Co-organisation Caubet,
origines de l’alphabet 17.01.2005 notices B. André-Salvini,
S. Cluzan, E. Fontan
Rites éternels, l’homme et le 5 Nîmes, Musée des cultures taurines du 20.05.04 au
taureau dans le monde 17.10.04
Les Pharaons 1 Paris, Institut du Monde Arabe du 11.10.04 au
10.04.05

Missions

Lyon, Musée des Tissus : préparation exposition "Sassanide" F. Demange

Melle, Journées d’études, archéologie expérimentale sur la métallurgie du cuivre et de l’argent A. Benoit

Jordanie, Amman, Jerash : aménagement muséographique E. Fontan


Espagne, Barcelone, musée archéologique : préparation exposition "Phénicie"
USA, New York, MET : id.
Allemagne, Berlin, Vorderasiatisches museum et Altes museum : id.

Conférences

Paris, musée Guimet, 31 janvier : Patrimoine d’Asie : le cas de l’Irak A. Caubet


Aix en Provence, Université, 3-5 juin : Chypre au temps des royaumes
Paris, musée du Louvre, 21 Octobre : Hommage à Antoine Schnapper
Rodez, musée Fenaille : La figure humaine dans l’Orient ancien, à propos de l’exposition Figures
d’Elam
Lyon, Maison de l’Orient et de la Méditérranée CNRS – Université Lumière Lyon 2, Cycle de N. Chevalier
conférences Jean Pouilloux : « Voyageurs, diplomates et archéologues : les Français à la
découverte des civilisations de l’Orient au XIXe siècle », 14 janvier 2004.

Colloques, congrès, séminaires


- «L’image de Salomon, sources et postérités», Paris, Société asiatique et Collège de France, 18- B. André-Salvini
19 mars 2004.
- «La langue élamite», Paris, Ecole des Langues Orientales de l’Institut catholique, Paris, 22-23
novembre 2004. «La transition entre l’empire achéménide et les royaumes héllénistiques », Paris,
Collège de France, novembre, 19 novembre 2004. «Recherches à Ougarit», Paris, Musée du
Louvre, 27 novembre 2004.
- Participation au séminaire de recherche d’archéologie expérimentale à Melle les 20 et 21 juillet A. Benoit
et 3 et 4 août sur la réduction du cuivre et la coupellation du plomb, 25 juin, communication.
- Communication à la journée du 25 juin sur la métallurgie du cuivre à l’Université de Saint
Quentin-en-Yvelines : « La métallurgie en Iran, à Suse et sur le plateau : conservatisme dans la
manipulation des matières premières, esprit d'invention dans les techniques (du Vème au IIIème
millénaire) »

186
Rouen, Université, 11-13 mars : Chypre Identités Croisées A. Caubet
Lyon, MBA Lyon et Louvre Auditorium 26-29 Octobre : Ougarit en parallèle avec l’exposition
Ougarit
Lyon, MBA Lyon et Louvre Auditorium 26-29 Octobre : Ougarit en parallèle avec l’exposition E. Fontan
Ougarit

Accueil des chercheurs, étudiants et stagiaires


- 30 chercheurs français, dont certains plusieurs fois.
- 2 élèves de l’enseignement secondaire en stage de sensibilisation au milieu professionnel, encadrés par le personnel de
documentation.
- 22 épigraphistes (dont certains de façon continue ou répétée)
- 20 stagiaires français ou vacataires sur missions scientifiques
F. Verdeil, 3ème année (3 mois, tuteur A. Benoit) F. Bridey (2 mois, tuteur A. Benoit) - R. Berthon, Ecole du Louvre
3ème année (6 mois, tuteur A. Caubet) - G. Carteaux, 2e année (4 mois, tuteur A. Caubet) -
M.Cotty, prépa concours (3 mois, tuteur S. Cluzan
S. Courouble, programme d’échanges européens Eurodyssée (1 mois, tuteur F. Demange) Universités et autres
N. Daucé, Université Paris 1 Sorbonne, DEA (4 mois, tuteur A. Caubet), établissements
J. Nguyen, DEA Archéologie Paris 1 Sorbonne (4 mois, tuteur A. Caubet),
C. Duchaussoy (1 mois, tuteur A. Caubet).
N. Benoit, étudiant à l’Université Paris X, DEA histoire (tuteur F. Demange)
H. Le Meaux (IMA, tuteur E. Fontan)
E. Morero, doctorat archéologie, Paris 1 Sorbonne, (1 mois, tuteur E. Fontan)
A. L Guillon, 2e année INP (tuteur B. André-Salvini)
C. Iselin, maîtrise d’archéologie, Paris IV Sorbonne (3 mois, tuteur S. Cluzan)
H. Bouillon, étudiante en archéologie (maîtrise) et histoire à l’Université Paris IV (5 mois, tuteur A.
Caubet)
C. Adrien, étudiante à l’Université Paris 7 (2 mois, tuteur E. Fontan)
N. Denninger, doctorat Chypre Université Paris IV, préparation concours du Patrimoine (7 mois,
tuteur A. Caubet)
Le département accueille des collégiens et lycéens pour des stages d’initiation professionnelle d’une durée d’une semaine :
R. Giraudon, élève de 2nde au lycée Fénelon, Lille (tuteur P. Kalensky)
E. Delgado, élève de 3e au collège Maurice Ravel, Paris 20e ( tuteur B. André-Salvini)
C. Duchaussoy, élèce de 3e au collège Wanda Landowska, St Leu la Forêt
F. Hamoneau, élève de 3e au collège G. Politzer, Bagnolet (tuteur M.J Castor)

Réponses aux demandes de photographies :


15 demandes en interne et 92 demandes en externe ont été traitées.
95 tirages noir et blanc, 187 duplicata ont été effectués par la RMN pour répondre à ces demandes (dans le cadre de la
convention Louvre-RMN).
Tirages et duplicatas ont été réalisés par des laboratoires extérieurs pour répondre aux besoins en interne

Réponses aux demandes de documentation :


50 réponses environ (courrier et courriel).

Associations, conseils, commissions, comités


Au Louvre, responsabilités exercées par des membres du département des Antiquités orientales
Sécurité-sûreté, GPS S. Cluzan / N. Aouici
Suivi du chantier de réaménagement de la réserve cour carré dans le cadre de la prévention des
inondations :Durée 3 semaines
Commission publication B. André Salvini
Commission des expos E. Fontan
Suivi des expos E. Fontan puis A. Benoit
assistée de N. Aouici
Enregistrement sur GAM des prêts aux expositions N. Aouici
Commission de l’Auditorium F. Demange
Communication F. Demange
Commission produits dérivés A. Benoit

187
Hors Louvre
- Comité scientifique de la Revue des Musées de France, Revue du Louvre. B. André-Salvini
- Comité pour l’élaboration d’une base de données sur l’époque achéménide, projet MAVI:
“ Musée achéménide virtuel et interactif ” (Paris, Collège de France: P. Briant)
- Comité scientifique du projet spatial du satellite KEO pour l’établissement des données
historiques et d’un mode de déchiffrement des éléments qui seront envoyées dans l’espace en
2005-2006.
- Conseil scientifique du musée de l’écriture (Figeac : Musée Champollion).
Membre de la commission scientifique de la Division des Sciences Sociales et de A. Caubet
l'Archéologie Ministère des Affaires Etrangères (séances 13-17 décembre)

A l'étranger
Exposition hors les murs à l'étranger

Prêts de 71 objets, à l'occasion des expositions suivantes :


Titre Nombre Lieu et dates Type de collaboration
d’œuvres
Petra re-explored 4 New York du 18.10.03 au 10.07.04
Cincinnati du 10.09.04 au 30.01.05
Wheel and Wagon 4 Oldenburg, Allemagne du 28.03.04 au 11.07.04
Condition humaine – image de 3 Barcelone du 9.05.04 au 26.09.04
l’homme dans l’art
Picasso et la céramique 1 Québec du 6.05.04 au 29.08.04 co-organisation E. Fontan
Toronto du 28.09.04 au 23.01.05
Hannibal ad Portas – 26 Karlsruhe du 24.09.04 au 30.01.05 co-organisation E. Fontan
Puissance et richesse de
Carthage
The treasures of Darius. 33 Bochum du 28.11.04 au 29.05.05 co-organisation A. Benoit
Mining, métalurgy and culture
in ancient Iran

Missions

- Berlin, préparation exposition Babylone B. André-Salvini

- Genève, Etude d’un objet exposé dans une galerie et visite à la fondation Barbier Muller A. Benoit
- Londres, Etude d’un objet pour acquisition
- Bochum, Inauguration Exposition « Persien Antike Pracht »,
- Damas, préparation de l’exposition Ougarit de Lyon, voir infra (A. Caubet) A. Caubet
- Amman, suivi du projet muséographique de Jerash

- Berlin, Pergamon museum : participation à la rénovation muséographique


- Pise, colloque Ivoires
- Vienne, colloque international organisé par Société académique de Vienne
- Musée de l'Ermitage, St-Petersbourg - étude des collections parthes et sassanides F. Demange
- Metropolitan museum, New-York - préparation de l'exposition "les Sassanides"

- Amman, réception des travaux du cryptoportique à Jerash E. Fontan


- Karlsruhe, Visite de l’exposition Hannibal ad portas

Programmes de recherche
- Publication de textes cunéiformes trouvés par la mission archéologique française à Bahrain B. André-Salvini
(Lyon: Maison de l'Orient, CNRS, URA 913) (principalement)
- Publication des textes lexicographiques trouvés par la Mission de Ras-Shamra-Ougarit (CNRS,
UPR °309).
- Etude du matériel de Tello (Iraq), en vue d’une monographie sur Gudéa et du projet de reprise
des fouilles du site.
Sceaux-cylindres entrés par acquisition au Département des Antiquités Orientales F. Demange

188
Fouilles et coopérations archéologiques
A Jerash, coopération muséographique : restauration et présentation des éléments de l’autel hellénistique dans le
cryptoportique du temple de Zeus Louvre et la DMF, en partenariat avec la Direction des Antiquités de Jordanie et l’IFPO
(Institut français du Proche-Orient). Opération engagée en remerciement du dépôt consenti au Louvre par la direction des
Antiquités de Jordanie d’une œuvre majeure (la plus vieille des œuvres exposées au Louvre / 9000 ans), la statue néolithique
d’Ain-Ghazal.

Syrie, opération Ras Shamra Ougarit


Suite de la coopération avec la mission franco-syrienne d’Ougarit et la Direction des antiquités de Syrie, les opérations
suivantes ont été menées en 2004 :
- Mise en valeur du site de Ras Shamra, antique Ougarit
L’étude proposée par l’architecte Luna Rajab a été acceptée par la DGAM, la réalisation entamée en 2004 se poursuivra en
2005.
- Restauration : restauration d’œuvres des musées de Syrie : missions de deux restaurateurs d’ivoires à Damas et Alep ;
restauration d’œ uvres du musée du Louvre : suite des bronzes avec un étudiants palestinien Mahmoud al-Assi.. Accueil en
2004 du restaurateur du Musée de Damas
Muséographie : Réorganisation des salles et des réserves des musées de Damas et Lattaquié : mission du Cabinet Pylone,
remise d’un constat d’état et de deux propositions muséographiques. Un financement du Sénat pour le musée de
Lattaquieh viendra abonder la subvention du Louvre prévue en 2005 ; Préparation de l’exposition Ougarit de Lyon
(plusieurs missions en Syrie)

- Etude et publication des découvertes : étude des sceaux-cylindres du musée de Damas (S. Cluzan). Publication des
textes lexicographiques trouvés par la Mission archéologique française (B. André-Salvini)
- Organisation et participation aux congrès centrés sur Ougarit :
Le Louvre a participé activement à l’organisation de l’exposition “ Ougarit ” (Lyon, Musée des Beaux Arts) et du colloque lié à
cette manifestation (Lyon et Paris (Louvre)
Jordanie, opération Jérash
Le projet de présentation de l’autel de Zeus dans le cryptoportique de Jerash a été terminé. L’étude de la mise en valeur des
abords a été entamée en vue d’une réalisation 2005 (A. Caubet, E. Fontan). (Proposition pour le projet Strabon)
Accueil de deux chercheurs jordaniens (voir ci-dessous)
Irak, opération patrimoine
Le département a organisé la venue et les stages de formation de 15 conservateurs de musées ou jeunes chercheurs
Irakiens. La collecte de livres et ouvrages français en histoire et archéologie du Proche-Orient, organisée avec la maison
René Ginouvès de Nanterre se poursuit.
Projet de Mission archéologique à Tello : la reprise des contacts et le lancement du programme sont liés à l’évolution de la
situation politique en Irak. (Les premières fouilles de ce site prestigieux sont liées à la création du département des
Antiquités Orientales du Louvre, inauguré en 1881 à l’arrivée au Louvre des premières statues du prince sumérien Gudea,
découvertes par une mission française). Projet en collaboration avec le Département des Antiquités d’Irak, l’université de
Genève, les universités de Lyon et de Strasbourg.La direction générale du projet appartiendrait au Louvre (B. André-
Salvini) ; le musée aurait en outre un chantier propre (S. Cluzan).
Coopération avec le musée d’Iraq à Bagdad (exposition “ Babylone ”)
Liban
Participation aux travaux de la mission archéologique de Sidon (E. Fontan) ; négociation d’un projet de restauration et
d’exposition des figurines de bronze de Byblos.
Bahrein
Participation, en mars 2004, à la campagne de fouilles de la mission archéologique française au Bahreïn (coopération avec
la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, Archéorient, UMR 5133). (N. Chevalier). Etude et publication des découvertes
(B. André-Salvini, N. Chevalier)
Israël
Projet d’exposition : “ 50 ans de coopération française à l’archéologie d’Israël (E. Fontan), en partenariat avec le Ministère
des Affaires Etrangères, le Département des Antiquités d’Israël (Israel Antiquities Authority) et le Centre de recherches
archéologiques françaises de Jérusalem.
Accueil de chercheurs étrangers
20 chercheurs étrangers ont été accueillis à la documentation, dont certains plusieurs fois.
N. Aouici : accueil tout au long de l’année de chercheurs étrangers.
- Epigraphistes : environ 20 chercheurs étrangers
Stages de formation de chercheurs étrangers
Khrarieh Amr, pour le projet de musée national de Jordanie (3 mois de stage, tuteur : A. Caubet)
Mahmoud al-Assi, 3e année du stage de formation en restauration dans le cadre de l’opération Ougarit.
Ghassan Abdul Azoz ; en restauration dans le cadre de la coopération avec la Syrie (Ras Shamra/ougarit)
Eman Oweiss, conservateur du musée de Jerash, coopération Jordanie (E. Fontan).

189
Conférences, Colloques, congrès, séminaires
- New York , Institute of Fine Arts , 29 mai : Ivories (A. Caubet)
- Berlin Vorderasiatisches Museum 16 décembre : Restaurrierungsplannung des Vorderasiatischen Museums (A. Caubet)
- Vienne, Académie, 4-7 Octobre : Red Lustrous Wheel Made Ware (A. Caubet)
- Pise, Université, 9-11 décembre : Ivoires du musée du Louvre, bilan d’une exposition (A. Caubet)
- Istanbul : Symposium sur l’Iraq « Cultural heritage and its protection », 24-26 Juin 2004 : Cultural coopération between
France and Irak. Current activities and a few proposals ( B. André-Salvini)
Associations, conseils, commissions, comités

Membre du Board of the Leon Levy Shelby White Publication Programme, Harvard University, Cambridge et New York
(meetings Cambridge 1-3 avril et Athènes 11-15 Août. (A. Caubet)
Appartenance aux comités de projets internationaux : B. André-Salvini
- Allemagne/ Italie/ France : Projet de mise en ligne du corpus des archives en langue hourrite
- Etats-Unis/ Allemagne/ Grande Bretagne/ France/ Turquie : projet de mise en ligne des textes cunéiformes et pré-
cunéiformes des IVe et IIIe millénaires avant notre ère (Cuneiform Digital library Initiative, piloté par l’Université de Los
Angeles).
- France/Europe/Etas-Unis/Iran/Turquie : Membre du comité lancé par le Collège de France (P. Briant) pour l’élaboration d’un
réseau international d’études et de recherches sur les perses achéménides ; et pour le projet MAVI: “ Musée achéménide
virtuel et interactif ”

Département des Arts de l'Islam

En France

Expositions hors les murs en France


- Fantaisies du Harem. Nouvelles Shéhérazades, Lyon, Museum d’Histoire naturelle, 20 septembre 2003- 4 janvier 2004
3 œuvres prêtées
- Egypte : la trame de l’Histoire. Textiles pharaoniques, coptes et islamiques, Paris,
Institut du monde arabe, 6 œuvres prêtées 30 juin 2004 – 2 janvier 2005

Expositions: prêts et collaborations aux expositions en vue de leur préparation


Collaborations et prêts
- Egypte : la trame de l’Histoire. Textiles pharaoniques, coptes et islamiques, Paris, Institut du Monde Arabe (30 juin 2004 –
2 janvier 2005) : comité scientifique, rédaction d’un article et de 10 notices (S. Makariou), prêts
Prêts
- La France romane, Xe – XIIe siècle, Paris, musée du Louvre : prêt

Missions et convoiements
- Convoiement retour de l’exposition Fantaisies du Harem. Nouvelles Shéhérazades, R. Beaujean-Deschamps
Lyon (janvier)
- Etude de la collection Girault de Prangey au musée des Beaux-Arts de Langres
(avril)
- Convoiement aller de l’exposition Egypte : la trame de l’Histoire. Textiles S. Makariou
pharaoniques, coptes et islamiques, Paris, Institut du monde arabe (juin)
- Etude de la collection Girault de Prangey au musée des Beaux-Arts de Langres
(avril)
Narbonne : mission de récolement au musée D. Miroudot
Strasbourg : projet d'exposition (août) F. Richard

Programme de recherches
- Participante au projet de recherche « Architecture, Arts du livre, Arts mobiliers », E. Brac de la Perrière
Axe D de l’UMR 8084, « Islam Médiéval »
- Participante au projet de recherche « Sources manuscrites persanes : Art et
techniques », UMR 7528, « Monde iranien », responsables : M. Szuppe et Z. Vesel
- Participante au projet de recherche « Amir Khosrow », UMR EA 2719 « Inde
médiévale et moderne », responsable F. N. Delvoye
- Membre du programme de recherche « Art et pouvoir dans l’Islam médiéval », dans S. Makariou
le cadre de l’UMR 8084 « Islam médiéval »
- Participation au séminaire de F. Michaud « Les cercles de cour dans l’Islam
médiéval » (Sorbonne – Paris I)

190
Recherches dans le cadre de la préparation et de l’obtention du DEA D. Miroudot
« Archéomatériaux » proposé par le Centre de Recherche en Physique Appliquée à
l’Archéologie (Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 / CNRS). Sujet de
mémoire du DEA : Caractéristiques typologiques et physiques de la céramique à
décor de lustre métallique de Suse à l’époque abbasside. Le corpus étudié est
constitué d’un ensemble de 25 tessons de céramique issu des fouilles françaises de
Suse (Iran), conservé au département des Arts de l’Islam

Associations, conseils, commissions, comités


- Membre de l'UMR 8084 du CNRS, « Islam Médiéval » E. Brac de la Perrière
- Membre de l’UMR 8084 du CNRS, « Islam médiéval », chercheur associé S. Makariou
- Membre de l’IISMM (EHESS), chercheur associé
- Membre de la Société nationale des Antiquaires de France
- Membre de l’Association française d’étude du textile
- Membre de la SFECO (société française de la céramique orientale)
- Membre de l’UMR 7528 du CNRS, « Monde iranien » F. Richard
- Membre de la Société asiatique
- Membre du comité des éditions de l'ENLOV
- Membre du comité de rédaction de « Studia iranica », de « Moyen Orient et Océan
Indien »
- Président de la Société pour l'étude des Manuscrits du Moyen orient (SEMMO)
- Vice-président de la Société pour l'avancement des études iraniennes
- Membre du comité scientifique de la revue Studia iranica (Paris)

Conférences, colloques et congrès


- « Le jeu d’échecs, une pratique de l’aristocratie entre Islam et Chrétienté des IXe- S. Makariou
XIIIe siècles », Journées Romanes de Saint-Michel de Cuxa (à paraître dans
« Cahiers de Saint-Michel de Cuxa ») (juillet)
- « Des origines des collections du Louvre à l’ouverture d’un nouveau département »,
Auditorium, Musée du Louvre, dans le cadre de la programmation sur le
redéploiement des collections d’art islamique dans les musées
- « Un chef d’œuvre d’ivoire, la pyxide d’al-Mughira », Auditorium, Musée du Louvre
(mai) (à paraître dans la collection Solo)
- « Regard sur le Caire », Auditorium, Musée du Louvre, dans le cadre de la
programmation Les cours autour de 1400, Foyers et créations en Europe et au
Levant (juin)
- « Les frères promis : un cas d’assassinat à la cour de Cordoue au Xe siècle »,
Journée Réseaux et frontière, CNRS, novembre (à paraître dans Studia Islamica)

- « La miniature persane » (Amicale des architectes iraniens) (juillet) F. Richard


- « Structure de la peinture persane » (Société "Simorgh", Paris) (mars)
- « De l'oralité au manuscrit » (Journées du monde iranien, Paris) (avril)
- « Les monstres persans: une typologie » (Journées Paris VIII) (juin)
- « Art persan ? L'expression est-elle appropriée » (Langues orientales)

Accueil des chercheurs, échanges de personnel


Parmi une trentaine de chercheurs, le département a soutenu plus spécifiquement :
- Delhia Chabanne (CNRS – Univ. Michel de Montaigne - Bordeaux 3) : recherche sur les céramiques lustrées
- Randa Ismail (Sorbonne, Paris IV) : recherche sur la présentation des objets d’art ayyubide et mamluk dans les musées
français
- Natalia Maksakova (Sorbonne, Paris IV) : recherche sur le verre
- Carine Mougin (INP – Département des restaurateurs) : recherche dans le cadre d’un mémoire de restauration sur une
coupe haft-rang du département (MAO 290)
- Pauline Voirin (MST Restauration et conservation des biens culturels, Paris I) : recherche sur la technique de fabrication de
panneaux de bois
Stagiaires
- Candice Assouad (Université Paris I – Panthéon Sorbonne) : rédaction de notices pour le glossaire de la base Cimaise
(encadrement C. Jail)
- Bénédicte Bruley (Lycée « Le Bon Sauveur », Le Vésinet) : stage en entreprise, découverte et participation aux activités du
département
- Sophie Hervet (Ecole du Louvre) : constitution du fichier d’œuvres des collections du musée des Arts décoratifs,constitution
du dossier iconographique correspondant aux œuvres sélectionnées pour la programmation des nouvelles salles
(encadrement S. Makariou)

191
- Laure Goblet (Ecole du Louvre) : rédaction de notices pour la base Cimaise, constitution du fichier d’œuvres des collections
du musée des Arts décoratifs, constitution du dossier iconographique correspondant aux œuvres sélectionnées pour la
programmation des nouvelles salles (encadrement C. Jail, S. Makariou)
- Mélanie Gourarier (Université Paris X – Nanterre) : constitution du dossier iconographique correspondant aux œuvres
sélectionnées pour la programmation des nouvelles salles (encadrement S. Makariou)
- Mirella Ljevakovic (Université de Munich, Allemagne) : constitution du fichier d’œuvres des collections du musée des Arts
décoratifs, constitution du dossier iconographique correspondant aux œuvres sélectionnées pour la programmation des
nouvelles salles (encadrement S. Makariou)
- Simon Rettig (Université de Provence, Aix-en-Provence) : rédaction de notices pour la base Cimaise, participation au travail
d’inventaire en réserve (encadrement C. Jail).

A l'étranger

Expositions à l'étranger
- Nobiles officinae. Perle, filigrane e trame di seta dal Palazzo Reale di Palermo, 12 décembre 2003 – 10 mars 2004
Palerme, Palazzo Reale, 1 œuvre prêtée
- Splendeurs de la Méditerranée médiévale. Art, culture, politique et commerce dans 18 mai – 24 septembre 2004
les villes maritimes méditerranéennes du XIIIe au XVe siècle, Barcelone, Musée
d’Histoire de la Catalogne et Musée maritime, 2 œuvres prêtées

- Exotic Encounters. The meeting of Asia and Europe, 1500-1800, Londres, Victoria 23 septembre – 5 décembre 2004
and Albert Museum, 1 œuvre prêtée

Expositions: prêts et collaborations aux expositions en vue de leur préparation


Collaborations
- Chefs d’œuvre du musée du Louvre, Riyadh (Arabie Saoudite) (2005) : commissariat, rédaction du catalogue (textes et
notices), prêts
- Projet d’exposition pour le Japon et la Chine (musée de Shanghai) (2007 – 2008)
- Participation aux expositions du programme pour la 3e année pour Atlanta et Denver (2008-2009)
Missions et convoiements R. Beaujean-Deschamps
- Convoiement aller de l’exposition Splendeurs de la Méditerranée médiévale. Art,
culture, politique et commerce dans les villes maritimes méditerranéennes du XIIIe
au XVe siècle, Barcelone (mai)
- Convoiement aller de l’exposition Hannibal ad Portas, Karlsruhe (pour le
département des Antiquités orientales) (septembre)
- Convoiement retour de l’exposition Exotic Encounters. The meeting of Asia and
Europe, 1500-1800, Londres (décembre)
Dublin : participation à un colloque sur les métaux (septembre) A. Collinet
- Convoiement retour de l’exposition Nobiles officinae. Perle, filigrane e trame di seta C. Jail
dal Palazo Reale di Palermo, Palerme (mars)
- Convoiement aller de l’exposition Exotic Encounters. The meeting of Asia and
Europe, 1500-1800, Londres (septembre)
- Madrid : préparation d’exposition (février) S. Makariou
- Berlin : étude du matériel de la céramique de Samarra au musée (mars)
- Le Caire : expertise pour la reconstruction du musée islamique (mars)
- Londres : vente d’avril Christie’s et Sotheby’s (avril)
- Convoiement retour de l’exposition Splendeurs de la Méditerranée médiévale. Art,
culture, politique et commerce dans les villes maritimes méditerranéennes du XIIIe au
XVe siècle, Barcelone, Musée d’Histoire de la Catalogne et Musée maritime
(septembre)
- Madrid : préparation d’un article à paraître dans Studia Islamica à la Casa
Vélasquez (septembre)
- Missions à Beyrouth, Copenhague
- Arabie saoudite, Koweit et Qatar : visite des musées, projet d'exposition (janvier) F. Richard
- Le Caire : expertise pour la reconstruction du musée islamique (mars)
- Qatar : visite du musée, projet d'exposition (mars et juillet)
- St. Petersbourg (juin): visite du musée et participation avec conférence au colloque
« The study of Persian Culture in the West, XVIth to early XXth century »
- Istanbul : visite des musées (juillet)
- Arabie Saoudite : visite du musée national de Ryadh pour préparer l’exposition du
département (octobre)

192
Programme de recherches
Mission de prospection archéologique à Nishâpur (Iran), sous la direction de Monik D. Miroudot
Kervran (directeur de recherches au CNRS) (12 octobre – 9 novembre)

Associations, conseils, commissions, comités


Membre du comité scientifique de la revue Nâmeh-ye Bahârestân (Iran) F. Richard
Membre de HIA (Historians of Islamic Art) S. Makariou

Conférences, colloques et congrès


Conférence au colloque « The study of Persian Culture in the West, XVIth to early XXth F. Richard
century » à St. Petersbourg (juin)

Accueil des chercheurs, échanges de personnels


Chercheurs
- Sandy Amariglio (Université, Tel Aviv) : recherche sur les ivoires fatimides
- Karimi Azdeh Taheri (Université, Téhéran) : recherche sur le calcaire et sa conservation
- Mélanie Gibson (SOAS) : recherche sur les rondes-bosses de céramique
- Jamila Hasanzade (Académie des Beaux-Arts, Bakou) : recherche sur l’école de peinture de Tabriz
- Shima Sasaki (membre du groupe de fouilles du Professeur Kawotoko à Fustat) : recherche sur le lustre des premiers
siècles
Stagiaires
- Timothy Gerwin (New York) : constitution du fichier d’œuvres des collections du musée des Arts décoratifs (tapis, textiles),
traduction en anglais de la brochure mécénat sur la création du nouveau département des arts de l’Islam encadrement
S. Makariou)

Département des Arts graphiques


Les prêts d’œuvres du département
Le nombre total des mouvements d’œuvres concernant les accrochages et les prêts du département aux expositions (prêts de
la collection Rothschild compris) est de 934 prêts. Le nombre des prêts hors Louvre France-Etranger a été de 373 en 2004.
A ce nombre, il convient d’ajouter les prêts de la collection Rothschild à la Fondation Juan March : 84 œuvres exposées
(sélection en partie reprise et présentée au Louvre) et les demandes de prêts des œuvres appartenant aux collections du
département en dépôt dans des musées de Province (direction par C. Loisel Théret, assistée par V. Corvino pour le suivi
administratif des dossiers de prêts et la planification des emballages et départs ou retours des œuvres et C. Chabod, pour la
coordination des ateliers d’encadrement et restauration).

Accrochages au Louvre Prêts hors Louvre en France Prêts hors Louvre à l’étranger
de 477 œuvres du département
« Le pastel de l’Académie Royale de Paris» : 24 Paris, Musée Delacroix, « Pïotr Michalowski », 7 Vienne, Albertina, « Rembrandt », 6 dessins.
œuvres. dessins. Urbino, Palais Ducale di Urbino, « I della
« Dante et Virgile aux Enfers d’Eugène Delacroix » : Paris, Musée Picasso , « Picasso -Ingres», 13 Rovere.Storia di una dinastia », 6 dessins.
38 œuvres. dessins. Zagreb, Musée national de la Renaissance, « La
« Eugène Delacroix. Dessins du Louvre » : 80 œuvres Paris, Pavillon de Bagatelle, « Jardiner à Paris au Renaissance en Croatie », 8 dessins.
« Miquel Barcelo : La divine Comédie » : 11 œuvres temps des rois », 11 dessins. Santiago et Santo Domingo, « Théodore Chassériau.
« Paris 1400, Les Arts sous Charles VI » : 2 œuvres Paris, Musée de la Vie Romantique, « George Sand, Œuvres sur papier », 60 dessins.
« Jean-Auguste Dominique Ingres. Dessins du une nature d’artiste », 15 dessins. Londres, National Gallery, « Raphaël: from Urbino to
Louvre » : 53 œuvres. Paris, Musée du Luxembourg, « Véronèse profane », Rome », 2 dessins.
« Les Primitifs français : découvertes et 3 dessins. New York, Metropolitan Museum, « Byzantium: Faith
redécouvertes » : 4 œuvres. Valenciennes, Musée des Beaux Arts, « Watteau et and power », 3 dessins.
« Dessins d’Alexandre-Théodore Brongniart » : 15 la fête galante », 5 dessins. Madrid, Musée Archéologique, « Le vase grec et ses
œuvres. Lille, Palais des Beaux Arts, « Rubens », 8 dessins. destins », 1 dessin.
« Primatice, maître de Fontainebleau »: 123 œuvres. Chatenay Malabry, Maison de Chateaubriand, Madrid, Fondation Juan March, Maestros de la
« Les pastels de Maurice-Quentin Delatour » : 22 « Chateaubriand romain », 2 dessins. invencion, de la Coleccion E. de Rothschild del
œuvres (16 œuvres encadrées, 6 dessins en feuille). La Roche sur Yon, Galerie de l’Hôtel du département, Museo del Louvre : 84 œuvres.
« Nicolo dell’Abate » : 16 œuvres. « Napoléon et la Vendée », 1 dessin.
« Rosso Fiorentino, le Christ mort » : 9 œuvres. Dijon, Musée Magnin, « Boucher et les Nordiques »,
« Présentation permanente de cartons italiens » : 4 26 œuvres.
œuvres.
« Ludovico Carracci. Dessins du Louvre » : 57
œuvres.
« Le Sacre de Napoléon peint par David » : 7 œuvres.

193
Expositions 2004 du département

Au Louvre
Primatice : Maître de Fontainebleau. Présentation de 278 œuvres de Primatice et de 48 autres D. Cordellier
artistes de son temps. Peintures, sculptures, dessins, tapisseries, émaux et gravures. assisté de B. Py
et les architectes
S. Billot, S. Glasberg
et P. Maffre
François Rouan, tombeau de Francesco Primaticccio : dans le cadre de la mise en œuvre de la François Rouan
volonté du Président-directeur du Musée du Louvre de voir des créations artistiques D. Cordellier
contemporaines voisiner au Louvre avec les collections d’art ancien, séances de travail ont eu et M.-L. Bernadac
lieu avec le peintre, photographe et cinéaste François Rouan pour lui permettre de préparer son
intervention dans les vestibules de transition de l’exposition Primatice. Ces séances de travail
avaient pour but, d’une part, de clarifier aux yeux de François Rouan, le contenu de l’exposition
Primatice pour lui permettre de créer ses œuvres en connaissance de cause, d’autre part,
d’être à l’écoute de ses souhaits quant à la manière de présenter son travail.
Les dessins de Ludovico Carracci du Musée du Louvre. C. Loisel Theret
Jean-Auguste Dominique Ingres. Dessins du Louvre L.-A. Prat
Delacroix, dessins du Louvre. A. Sérullaz
e e
Les chefs de la Collection Edmond de Rothschild. Dessins et Estampes du XV au XVIII siècle P. Torres Guardiola
de la collection Edmond de Rothschild, Musée du Louvre, Paris. assisté de C. Winling

En France (Paris et province)


Présentation de 130 dessins de la Renaissance et du premier âge baroque (acquis par l’Etat, D. Cordellier
au bénéfice du Musée du Louvre et de cinq musées en région), Dessins de la Collection Juan assisté de B. Py
de Beistegui, Grand Palais, Paris.
Jean-Baptiste Le Prince (Metz, 1734-Saint-Denis-du-Port, 1781), Le Voyage en Russie, M. Pinault-Sørensen
Collections de la Ville de Rouen, Rouen, Musée des Beaux-Arts, 23 septembre 2004 - janvier
2005. Avec Diederik Bakhüys.

A l’étranger
Maestros de la invencion, Obras graficas, de la collection Edmond de Rothschild, Madrid, P. Torres Guardiola
Fondation Juan March. assisté de C. Winling
Theodore Chassériau, Œuvres sur papier. Museo de Arte Moderno, Saint-Domingue/Centro L.-A. Prat
Cultural Leon Jimenes.

Préparation d’expositions du département


En France
Comme le rêve, le dessin, Musée du Louvre et Musée national d’Art moderne (à partir de L. Frank
février 2005).