Vous êtes sur la page 1sur 21

Management de l’énergie dans l’entreprise

Panorama des mesures et dispositifs


incontournables

Septembre 2014
Contact : Julien Adam – Chargé de mission Maitrise de l’énergie
j.adam@atee.fr

1
Management de l’énergie dans l’entreprise
Panorama des exigences, normes et dispositifs existants

Une veille active portant sur la réglementation et les autres l'environnement à travers les exigences d'évaluation
exigences liées aux usages de l’énergie dans l’entreprise environnementale des chaudières, le contrôle des groupes
constitue une brique essentielle d'un Système de frigorifiques ou les exigences appliquées aux ICPE
Management de l’énergie performant. (installations classées pour l'environnement). Certaines
En effet, la connaissance et l'accès aux exigences liées aux règlementations liées à la santé, l'hygiène et la sécurité au
usages énergétiques d’une entreprise constitue une étape travail peuvent également influencer les usages énergétiques
incontournable de la "planification énergétique" défini par en imposant des contraintes d'éclairage et de ventilation.
l'ISO 50001. Les entreprises ayant déjà en place un système de
Cette page regroupe les exigences légales, normes et management de l’environnement ou de la qualité disposent en
dispositifs incontournables liés à la maitrise de l'énergie que théorie d’une veille règlementaire organisée selon ces 4
tout responsable énergie se doit de connaitre. principes :
Par contre, nous ferons l'impasse sur les règlementations • Recenser les exigences légales et autres exigences
générales (règles pour l'approvisionnement en électricité ou • Se procurer les normes, lois, règlements
conditions de raccordement aux réseaux d'énergie) et aux • Diffuser les normes, lois, règlements
énergies renouvelables (mécanismes d’obligation d’achat et • Vérifier la conformité légale et règlementaire
de garantie d’origine…). Afin d’approfondir ces derniers
Le responsable énergie pourra alors se reposer dessus afin
points, le lecteur pourra se reporter au code de l'énergie.
de l’étendre aux usages de l’énergie de son entreprise et
Il est à noter que certaines règlementations spécifiques à l’intégrer dans son SMé.
certains process ou utilités peuvent influencer indirectement
les usages énergétiques d'une entreprise.
Ceci est particulièrement vrai concernant le code de

MDE Entreprises - Panorama des exigences, normes et dispositifs existants 2


Management de l’énergie dans l’entreprise
Panorama des exigences, normes et dispositifs existants

Cadre commun et objectifs liés à l’efficacité énergétique

Directives européennes Loi de programmation sur la transition


 efficacité énergétique énergétique (Titre III Maitrise de l’énergie et
 écoconception efficacité énergétique)

Loi POPE Loi Engagement National pour


(Loi de programmation fixant les
orientations de la politique énergétique)
l’environnement (dit « Grenelle 2 »)

Mesures réglementaires
Politiques et mesures
liées au management de Mécanismes économiques
l’énergie dans et dispositifs incitatifs
l’entreprise Normalisation et
qualification des acteurs

MDE Entreprises - Panorama des


exigences, normes et dispositifs 3
Management de l’énergie dans l’entreprise
Panorama des exigences, normes et dispositifs existants

• Cadre commun et objectifs liés à l’efficacité énergétique

• Exigences réglementaires en vigueur

• Normes

• Mécanismes économiques et dispositifs incitatifs

MDE Entreprises - Panorama des


exigences, normes et dispositifs 4
Management de l’énergie dans l’entreprise
Cadre commun et objectifs liés à l’efficacité énergétique

Thème Mesure Domaine d’application

 Objectifs
La directive établit un cadre commun de mesures pour la promotion de l’efficacité énergétique dans l’Union en vue
d’accroitre de 20% l’efficacité énergétique d’ici 2020 et de préparer la voie pour de nouvelles améliorations au-delà de
cette date. Adoptée le 25 octobre 2012, chaque état membre doit transposer la directive en droit national avant le 5 juin
2014

 Principales mesures concernant le management de l’énergie


• Art 7 : Mécanismes d’obligations en matière d’efficacité énergétique. Objectif contraignant d’économies d’énergie
correspondant à 1,5% de l’ensemble des ventes annuelles d’énergies hors transports. La 3ème période de
Directive relative fonctionnement du dispositif des Certificats d’économies d’énergie, CEE, permettra à la France de répondre à cet
à l’efficacité objectif.
énergétique
• Art 8 : Audit énergétique et systèmes de management de l’énergie. Obligation de réalisation d’audits énergétiques de
(2012/27/UE)
qualité par les entreprises qui ne sont pas des PME avant le 5 décembre 2015 puis tous les 4 ans par des auditeurs
Directives qualifiés.
européennes • Art 14 : Promotion de l'efficacité en matière de chaleur et de froid. L'Art 14.5 prévoit la réalisation d'analyse coûts-
avantages qui concerne tous les nouveaux projets ou faisant l'objet d'une rénovation substantielle en vue d'évaluer
l'opportunité de valoriser de la chaleur fatale industrielle notamment à travers un réseau de chaleur ou de froid.

 Liens utiles
• La directive efficacité énergétique sur le site de la commission
• Sur le site du Ministère de l’écologie

 Objectifs
Directive sur La directive 2009/125/CE établit les exigences en matière d’écoconception pour les produits liés à l’énergie dans l’Union
l’écoconception Européenne. Elle concerne donc un certain nombre de produits largement utilisés par l’industrie et le tertiaire : chaudières,
éclairage, ventilation, moteurs électriques, transformateurs… Ces derniers ont déjà fait l’objet de règlements contraignants,
des produits liés une application à d’autres produits est en cours de réflexion : fours industriels, machines outil…
à l’énergie
(2009/125/CE)  Liens utiles
http://ec.europa.eu/enterprise/policies/sustainable-business/ecodesign/index_en.htm

MDE Entreprises - Panorama des


exigences, normes et dispositifs 5
Management de l’énergie dans l’entreprise
Cadre commun et objectifs liés à l’efficacité énergétique

Thème Mesure Domaine d’application

 Objectifs
Loi du 13 juillet 2005. Fixe les objectifs et les grandes orientations de la politique énergétique de la France et
complète la législation par des mesures dans les domaines de la maîtrise de l'énergie, des énergies renouvelables
et de la qualité du réseau de transport et de distribution d'électricité.
Loi POPE
(Loi de programmation fixant La loi POPE intègre l’objectif du « facteur 4 » (division par 4 des émissions de GES en 2050 par rapport à 1990) et
les orientations de la politique la perspective d’améliorer l’intensité énergétique de la France à un rythme de 2%/an dès 2015 et 2,5%/an d’ici
énergétique) 2020.

 Principales mesures concernant le management de l’énergie


• Art 14 à 17 : Cadre commun concernant l’obligation d’économies d’énergie – Dispositif CEE

 Objectifs
Loi du 12 juillet 2010. complète, applique et territorialise la loi « grenelle 1 », loi de programmation relative à la mise
Engagements
Loi Engagement en œuvre des objectifs du Grenelle de l’environnement.
nationaux
National pour
l’environnement (dit  Principales mesures concernant le management de l’énergie
« Grenelle 2 ») • Art 3 : Obligation de travaux d’amélioration de la performance énergétique dans les bâtiments tertiaires
• Art 4 : Nouvelle règlementation thermique du bâtiment (RT 2012) ayant pour objet de limiter la consommation
d’énergie primaire des bâtiments neufs à 50 kWhep/m2/an
• Art 75 : Bilan GES obligatoire pour les entreprises de plus de 500 salariés

 Objectifs
Loi de programmation Loi en cours de rédaction, discussion au parlement à partir d’octobre 2014. Fixera les objectifs à long terme de la
sur la transition politique énergétique de la France : Facteur 4, division par 2 de la consommation d’énergie en 2050, réduction de
30% de la consommation de combustible fossile en 2030, diversification du mix électrique…
énergétique
(Titre III Maitrise de l’énergie
et efficacité énergétique)  Principales mesures concernant le management de l’énergie
• 3ème période des CEE

MDE Entreprises - Panorama des


exigences, normes et dispositifs 6
Management de l’énergie dans l’entreprise
Panorama des exigences, normes et dispositifs existants

• Cadre commun et objectifs liés à l’efficacité énergétique

• Exigences réglementaires en vigueur

• Normes

• Mécanismes économiques et dispositifs incitatifs

MDE Entreprises - Panorama des


exigences, normes et dispositifs 7
Management de l’énergie dans l’entreprise
Panorama des exigences réglementaires en vigueur

Thème Mesure Domaine d’application

 Domaine d’application : France


Entreprises qui ne sont pas des PME (plus de 250 personnes ou celles dont le chiffre
d’affaire annuel excède 50M€ ou le total de bilan dépasse 43M€)

Audit énergétique obligatoire  Origine / Source


tous les 4 ans à compter du 5 En cours de consultation, le décret et l’arrêté seront publiés courant juin 2014. Correspond à
décembre 2015. la transposition de l’article 8 de la directive 2012/27/UE relative à l’efficacité énergétique.
Fixé dans les articles L233-1 à L233-4 du code de l’énergie. Le décret et l’arrêté d’application
sont en cours d’approbation.
Management
de l’énergie  Liens utiles FAQ Audit énergétique ATEE
 Domaine d’application : France
Personnes morales de droit privé employant plus de 500 personnes en France (250
personnes dans les DOM-TOM)
Bilan GES (gaz à effet de serre)
obligatoire tous les 3 ans à
 Origine / Source
compter du 31 décembre 2012. Fixé dans le code de l’environnement (chapitre IX du titre II). Correspond à l’application de
l’article 75 de la loi Grenelle 2. Un décret d’application définit les modalités d’application.
Méthode d’application sur le site du ministère

MDE Entreprises - Panorama des


exigences, normes et dispositifs 8
Management de l’énergie dans l’entreprise
Panorama des exigences réglementaires en vigueur

Thème Mesure Domaine d’application

 Domaine d’application : Union Européenne


Fixe des exigences en matière d’écoconception applicables à des produits liés à l’énergie. Les produits
suivants sont concernés dans le monde de l’industrie : rendement des moteurs électriques, équipements
CVC (chauffage, ventilation, climatisation), circulateurs, pompes

 Origine / Source
La Directive 2009/125/CE Ecodesign 2
Ecoconception définit les principes, conditions et critères pour fixer des exigences environnementales sur les produits
des produits liés à consommateurs d’énergie. Des exigences sur des familles de produits sont ensuite traduit par des mesures
l’énergie d’exécutions et des règlements contraignants.
 Le programme Ecodesign de la commission cf règlements d’application ci-dessous :
- Rendement des chaudières
- Moteurs électriques
Equipements - Circulateurs
liés à l’énergie - Ventilateurs
- Pompes
- Transformateurs
 Domaine d’application : France
France : Les chaudières de 4kW à 20MW doivent respecter des rendements minimaux lors de leur sortie
d’usine. Les chaudières de plus de 400kW doivent être contrôlées afin de s’assurer que celles-ci respectent
Rendements les rendements minimaux.)
minimaux et
contrôles  Origine / Source
périodiques des arrêté du 9 mai 1994 imposant un rendement minimum aux chaudières dont la puissance est comprise entre
chaudières 4 et 400 kW.
articles R. 224-20 à R. 224-30 du code de l’environnement fixent des rendements énergétiques minimaux
pour les chaudières de 400kW à 20MW.
la liste des organismes accrédités par le COFRAC habilités à réaliser les contrôles périodiques.

MDE Entreprises - Panorama des


exigences, normes et dispositifs 9
Management de l’énergie dans l’entreprise
Panorama des exigences réglementaires en vigueur

Thème Mesure Domaine d’application

 Domaine d’application : Union Européenne


Installations classées dont les installations de combustion >50MW et de nombreux
autres secteurs industriels
Equipements Meilleures techniques
 Origine / Source
liés à l’énergie disponibles (MTD) La directive 2010/75/UE relative aux émissions industrielles (IED) impose aux
installations classées l mise en œuvre des meilleures techniques disponibles (MTD).
Un BREF (Best Reference, qui détaille les MTD) transversal concerne l’efficacité
énergétique des installations classées.

MDE Entreprises - Panorama des


exigences, normes et dispositifs 10
Management de l’énergie dans l’entreprise
Panorama des exigences réglementaires en vigueur

Thème Mesure Domaine d’application

 Domaine d’application : France


• Limitation de la température de chauffage à 19°C (résidentiel, tertiaire et industrie) : article R.131-20
Usage des
• Limitation de l’usage des systèmes de refroidissement (résidentiel, tertiaire et industrie) : les systèmes de
bâtiments refroidissement doivent être maintenus en fonctionnement que si la température des locaux est supérieure à
26°C : article R.131-29
 Domaine d’application : France
Règlementation Applicable à tous les permis de construire déposés à compter du 28 octobre 2011 pour les bâtiments neufs du
secteur tertiaire (bureaux, bâtiments d'enseignement primaire et secondaire, établissements d'accueil de la
Bâtiment thermique du
petite enfance).
bâtiment Caractéristiques thermiques et performances énergétiques des bâtiments neufs et des extensions (dont l’objectif
RT 2012 d’atteindre en moyenne 50kWhep/m2/an)
Textes de référence
 Domaine d’application : France
Impose l’amélioration de la performance énergétique d'un bâtiment existant lorsqu'un maître d'ouvrage
RT Existant
entreprend des travaux susceptibles d'apporter une telle amélioration.
Textes de référence

MDE Entreprises - Panorama des


exigences, normes et dispositifs 11
Management de l’énergie dans l’entreprise
Panorama des exigences, normes et dispositifs existants

• Cadre commun et objectifs liés à l’efficacité énergétique

• Exigences réglementaires en vigueur

• Normes

• Mécanismes économiques et dispositifs incitatifs

MDE Entreprises - Panorama des


exigences, normes et dispositifs 12
Management de l’énergie dans l’entreprise
Normes et qualifications (France et UE)
Panorama des normes existantes et à venir
Connaitre ses usages énergétiques / Audits énergétiques
• BP-X30-120 - Référentiel français - Diagnostic énergétique dans l’industrie
• EN 16247-1 - Norme européenne - Audits énergétiques – Exigences et recommandations de mise en œuvre
• EN 16247-2 / EN 16247-3 / EN 16247-4 - Norme européenne - Audits énergétiques – Exigences et recommandations de mise en
œuvre
• ISO 50002 - Norme internationale - Audits énergétiques – Exigences et recommandations de mise en œuvre
• EN 16231 - Normes européennes - Méthodologie de benchmarking de l’efficacité énergétique

Améliorer sa performance énergétique / Systèmes de management de l'énergie (SMé)


• ISO 50001 - Norme internationale - SMé – Exigences et recommandations de mise en œuvre
• ISO 50003 - Norme internationale - SMé – Exigences pour les organismes procédant à l’audit et à la certification de systèmes de
management de l’énergie
• ISO 50004 - Norme internationale - SMé – Lignes directrices pour la mise en œuvre, la maintenance et l’amélioration d’un
système de management de l’énergie
• ISO 50006 - Norme internationale - SMé – Mesurage de la performance énergétique à l’aide des performances énergétiques de
référence (PER) et d’indicateurs de performance énergétique (IPE) – Principes généraux et lignes directrices
• ISO 50015 - Norme internationale - SMé – Surveillance et mesurage de la performance énergétique des organismes – principes
généraux concernant les directives

Calcul des économies d'énergie


• EN 16212 - Normes européennes - Efficacité énergétique et calcul d'économies - Méthodes top-down (descendante) et bottom-up
(ascendante)
• ISO 17741 - Norme internationale - Méthode de calcul générale pour les économies d'énergie pour les projets
• ISO 17742 - Norme internationale - Méthode de calcul générale pour les économies d'énergie pour les villes, les pays, les régions
• ISO 17743 - Norme internationale - Définition d'un cadre méthodologique pour le calcul et la déclaration des économies d'énergie
• ISO 17747 - Norme internationale - Méthode de calcul générale pour les organisations et les entreprises

MDE Entreprises - Panorama des


exigences, normes et dispositifs 13
Management de l’énergie dans l’entreprise
Normes et qualifications (France et UE)
Connaitre ses usages énergétiques
Thème Diagnostic énergétique dans l’industrie
Référence Référentiel de bonnes pratiques BP X30-120

Publication Mars 2006

Norme française. Ce référentiel de bonnes pratiques décrit la méthode à adopter pour réaliser un diagnostic énergétique dans
Domaine
l’industrie. Il garantit à l’entreprise des pratiques cohérentes et harmonisées contribuant à la réalisation de diagnostics énergétiques de
d’application qualité.
Le référentiel décrit :

•Les principes généraux et les objectifs d’une mission de diagnostic


•Les phases du diagnostic énergétique dans l’industrie : Analyse préalable, analyse détaillée, recherche des solutions d’amélioration

Résumé •Les recommandations d’engagements réciproques (du diagnostiqueur envers l’industriel et de l’industriel vers le diagnostiqueur)

Le référentiel comporte également une série d’annexes mettant à disposition de l’industriel et du diagnostiqueur une série d’outils afin
de faciliter la procédure d’audit.
Exemples d’annexes : logigrammes des procédures, grilles de collecte d’informations sur le site audité, fiches de synthèse, étapes
d’une campagne de mesures.
Les entreprises industrielles soumises à l’audit énergétique obligatoire ayant déjà réalisées un audit énergétique, entre le 4 décembre
2012 et le 1er juillet 2014, seront exemptées de l’obligation.

La norme EN 16247-3 (audit énergétique process) reprend les grands principes de la BP X30-120. La richesse des annexes de la BP
X30-120 lui permet de conserver un intérêt face à la récente norme européenne.
Remarques
Même si ce référentiel fait référence au terme de « diagnostic énergétique » alors que l’EN 16247 parle «d’audit énergétique », le
concept est identique dans le domaine de l’industrie. Cependant, dans le sens commun, le diagnostic décrit plutôt un examen simplifié
par rapport à l’audit. Ceci étant particulièrement vrai dans le monde du bâtiment : le DPE (diagnostic de performance énergétique) est
une démarche relativement simple à mettre en œuvre par rapport à un audit énergétique au sens de la norme EN 16247-3.

Lien Pour se procurer la norme (boutique AFNOR)

MDE Entreprises - Panorama des


exigences, normes et dispositifs 14
Management de l’énergie dans l’entreprise
Normes et qualifications (France et UE)
Connaitre ses usages énergétiques
Thème Audits énergétiques – Exigences générales
Référence Norme NF EN 16247-1 (partie 1)

Publication Septembre 2012

Norme européenne. Cette norme européenne spécifie les exigences, la méthodologie habituelle et les livrables d'un audit énergétique.

Elle s'applique à tous les types d'établissements et d'organismes, à toutes les formes d'énergie et à tous les usages énergétiques, à
Domaine
l'exclusion des maisons individuelles privées. Elle traite des exigences générales communes à l'ensemble des audits énergétiques.
d’application
Des exigences spécifiques viendront compléter ces exigences générales dans des parties distinctes dédiées aux audits énergétiques
des bâtiments, des procédés industriels et des transports : EN 16247-2, EN 16247-3, EN 16247-4.
La norme spécifie les exigences générales envers l’auditeur :

• Compétences
• Confidentialité
• Objectivité
• Transparence
ainsi que les principales étapes du processus d’audit énergétique :
Résumé
• Contact préliminaire
• Réunion de démarrage
• Recueil des données
• Travail sur place
• Analyse
• Rapport
• Réunion de clôture
La norme est citée par la directive Efficacité énergétique publiée en décembre 2012. Celle-ci impose un audit énergétique obligatoire
aux entreprises de plus de 250 personnes ou à celles dont le chiffre d’affaire annuel excède 50 millions d’euros ou dont le total de bilan
Remarques dépasse 43 millions d’euros.

Les audits énergétiques réalisés dans le cadre de cette obligation devront être compatibles avec la norme EN 16247-1.

Lien MDE Entreprises


Pour se procurer la norme (boutique AFNOR) - Panorama des
exigences, normes et dispositifs 15
Management de l’énergie dans l’entreprise
Normes et qualifications (France et UE)
Connaitre ses usages énergétiques
Thème Audits énergétiques – Exigences spécifiques (Bâtiment, Industrie, Transport)
Norme NF EN 16247-2 (partie 2 Bâtiment)
Référence Norme NF EN 16247-3 (partie 3 Procédés)
Norme NF EN 16247-4 (partie 4 Transports)

Publication Juin 2014

Norme européenne. Ces 3 normes européennes spécifient les exigences, la méthodologie et les livrables d'un audit énergétique pour :

• un bâtiment ou un groupe de bâtiments, à l’exception des maisons individuelles privées : NF EN 16247-2 (partie 2 Bâtiment)
• les procédés. Un procédé peu comprendre une ou plusieurs chaînes de fabrication, des bureaux, des laboratoires, des centres de
Domaine
recherche, des zones de conditionnement et de stockage, avec des conditions de fonctionnement spécifiques : NF EN 16247-3
d’application (partie 3 procédés)
• les « actifs mobiles », comprenant les différents modes de transport (routier, ferroviaire, maritime et aérien) pour tous types de
distances parcourues (transports locaux ou longue distance) et objet (marchandises, personnes)
• Ces trois normes doivent s'appliquer en association avec la norme EN 16247-1 qu'elles complètent.
Pour chaque secteur (bâtiments, process, transports) :

Les parties 2, 3 et 4 spécifient et détaillent les exigences envers l’auditeur


• Compétences
• Confidentialité
• Objectivité
• Transparence
Résumé ainsi que les principales étapes du processus d’audit énergétique :
• Contact préliminaire
• Réunion de démarrage
• Recueil des données
• Travail sur place
• Analyse
• Rapport
• Réunion de clôture
Afin de se conformer à l’audit énergétique obligatoire, les entreprises soumises à l’obligation devront appliquer les méthodologies
Remarques
décrites par la norme EN 16247-1 et EN 16247 parties 2, 3 et 4 en fonction de leur activité.
MDE Entreprises - Panorama des
Lien Pour se procurer la norme (boutique AFNOR)
exigences, normes et dispositifs 16
Management de l’énergie dans l’entreprise
Normes et qualifications (France et UE)
Connaitre ses usages énergétiques
Thème Audits énergétiques – Compétences des auditeurs énergétiques
Référence Norme NF EN 16247-5 (partie 5)

Publication Mi 2015

Norme européenne. La norme spécifie les compétences que doit posséder un auditeur énergétique pour mettre en œuvre efficacement
les exigences de l’EN 16247-1 (Audit énergétique) et éventuellement complétés par les exigences sectorielles des parties 2,3 et 4
Domaine (bâtiment, process, transports).
d’application
Elle vise à harmoniser la formation, les aptitudes et l’expérience requises pour que les auditeurs énergétiques assurent des prestations
de qualité appropriée.
Les principales compétences spécifiées envers l’auditeur et son organisme concernent :

• Les qualités personnelles (aptitudes professionnels, principes éthiques)


Résumé • Les connaissances et aptitudes (processus de l’audit, gestion de projet, sources d’énergie, cadre règlementaire et normatif,
techniques, méthode d’analyse, performance énergétique, évaluation financière)
• La formation et l’expérience (formation initiale, expérience professionnelle, formation continue)

L’audit énergétique obligatoire ne fait pas référence à cette partie 5. En effet, le décret et l’arrêté précisent les compétences et
Remarques
exigences envers les auditeurs sans faire référence à la présente norme.

Lien

MDE Entreprises - Panorama des


exigences, normes et dispositifs 17
Management de l’énergie dans l’entreprise
Normes et qualifications (France et UE)
Améliorer sa performance énergétique
Thème Systèmes de management de l’énergie – Exigences et recommandations de mise en œuvre
Référence Norme ISO 50001

Publication Novembre 2011

Norme internationale. La norme spécifie les exigences pour concevoir, mettre en œuvre, entretenir et améliorer un système de
Domaine management de l’énergie (SMé) dans une organisation (entreprise, collectivité, bâtiment…).
d’application La finalité d’un SMé consiste à parvenir à une amélioration de la performance énergétique d’une organisation à partir d’une gestion
méthodique de l’énergie.
La structure de l’ISO 50001 est similaire à celle de la norme ISO 14001 (Système de management de l’environnement) et reprend le principe
d’amélioration continue « Plan Do Check Act » (PDCA).

1. PLAN
• L'engagement de la direction
• La réalisation d'une revue énergétique, identification des usages énergétiques significatifs (UES)
• Etablir une consommation énergétique de référence et définir des Indicateurs de performance énergétique (IPé)
• Définir un plan d'action méthodique et détaillé
2. DO
• Former et sensibiliser les personnes ayant une interaction avec la démarche
• Communiquer en interne sur sa performance énergétique
Résumé • Documenter la démarche
• La performance énergétique doit agir comme un critère de choix des fournisseurs
• La planification des opérations de maintenance doit tenir compte des objectifs de la démarche.
3. CHECK
• Le plan de mesurage doit permettre le suivi des UES, des IPé et de l'efficacité des plans d'actions préalablement établis.
• Réaliser des audits internes
• Mettre en place des actions correctives.
• Enregistrer et archiver l'ensemble des preuves permettant de justifier la conformité le respect des étapes du SMé
4. ACT
La revue de management doit permettre de vérifier, à intervalle régulier, que le SMé reste efficace et conforme aux objectifs fixés. La revue de
management permet de boucler le processus PDCA en ajustant ou en redéfinissant ni nécessaire les différents éléments constitutifs de la démarche.
Afin de se conformer à l’audit énergétique obligatoire, les entreprises soumises à l’obligation devront appliquer les méthodologies décrites par la
Remarques norme EN 16247-1 et EN 16247 parties 2, 3 et 4 en fonction de leur activité.

Lien Pour se procurer la norme (boutique AFNOR)

MDE Entreprises - Panorama des


exigences, normes et dispositifs 18
Management de l’énergie dans l’entreprise
Panorama des exigences, normes et dispositifs existants

• Cadre commun et objectifs liés à l’efficacité énergétique

• Exigences réglementaires en vigueur

• Normes

• Mécanismes économiques et dispositifs incitatifs

MDE Entreprises - Panorama des


exigences, normes et dispositifs 19
Management de l’énergie dans l’entreprise
Mécanismes économiques et dispositifs incitatifs

Thème Mesure Domaine d’application

 Domaine d’application : France


Valorisation financière d’un certain nombre d’actions d’efficacité énergétique dans le
secteur industriel (37 fiches d’opération standardisées donnant lieu à des CEE dans
Certificats d’économie d’énergie l’industrie). La 2ème période est actuellement en vigueur jusqu’au 1er janvier 2015 début de
la 3ème période.

 Lien utile : Club C2E de l’ATEE


 Domaine d’application :
Subvention à la réalisation de pré-diagnostics, audits énergétiques et accompagnement à
Aides Aides à la décision de l’ADEME la mise en place d’un Système de Management de l’Energie.
financières
 Lien utile : http://www.diagademe.fr

 Domaine d’application :
Subvention à l’investissement pour des opérations de démonstration ou des opérations
Aides aux opérations de exemplaires dans l’industrie (acquérir des équipements ou modifier les process /
démonstration et opérations équipements permettant des économies d’énergie)
exemplaires de l’ADEME

MDE Entreprises - Panorama des


exigences, normes et dispositifs 20
Management de l’énergie dans l’entreprise
Mécanismes économiques et dispositifs incitatifs

Thème Mesure Domaine d’application

 Domaine d’application :
Permet aux PME et aux entreprises de taille intermédiaires (ETI) industrielles de bénéficier
Prêts verts (dans le cadre des de prêts à taux bonifiés et de garanties de prêts (PME uniquement), pour les
investissements d’avenir) de la investissements permettant d’accroître la compétitivité et la performance énergétique et
BPI environnementale de leur procédé ou de leurs produits.

 Lien utile : http://investissementsdavenir.bpifrance.fr


Prêts  Domaine d’application :
Destiné aux TPE et PME, le dispositif permet de financer l’installation et les travaux de
mise aux normes de certains postes particulièrement consommateurs en énergie. Quatre
familles d’équipements sont concernées : éclairage, chauffage, climatisation et
Prêts Eco-Energie de la BPI
motorisation électrique. Le montant du prêt varie entre 10 000 et 50 000 euros à taux
bonifié grâce à une aide de l’état, accordé sans caution personnelle ni garantie.

 Lien utile : http://www.pee.bpifrance.fr/

MDE Entreprises - Panorama des


exigences, normes et dispositifs 21