Vous êtes sur la page 1sur 2

Cycle Préparatoire Polytechnique - 2ème année Mercredi 25 avril 2007

Examen final de Mathématiques

Cours : Espaces Vectoriels Normés (Y. Privat)


Durée : 3 heures - Documents et calculatrices interdits

Consignes : le sujet comporte 2 pages recto-verso. Veillez à apporter un soin particulier à la


présentation de votre copie. Laissez de la place en début de copie pour d’éventuels commentaires.
Soignez également la rédaction des réponses, n’oubliez pas de quantifier. Si vous reprérez ce qui vous
semble être une erreur d’énoncé, signalez-le sur votre copie et continuez l’examen. Bon courage !

Exercice I
Soit f : R2 −→ R . On considère le problème d’optimisation :
(x, y) 7−→ −5x3 + 8x2 y − 3y + 17

 min f (x, y)
x + (x − y2 )2 ≤ 4
 4

(P) .
 y−x≤2

y≥0

1. Écrire le problème (P) sous la forme min f , où K désigne un sous ensemble de R2 .


K
2. (a) Démontrer que K est non vide et que K est un borné de R2 .
(b) Démontrer ensuite que K est fermé. En déduire que le problème (P) possède (au
moins) une solution.

Exercice II

C([0, 2]) désigne l’ensemble des fonctions continues sur l’intervalle [0, 2]. On peut normer cet
espace par k.k1 ou k.k∞ définies par :

k.k1 : C([0, 2]) −→ R+ et k.k∞ : C([0, 2]) −→ R+


Z 2
f 7−→ sup |f (t)|.
f 7−→ |f (t)|dt t∈[0,2]
0

1. Soit f ∈ C([0, 2]). Justifier l’existence de kf k∞ et kf k1 .


2. Question de cours : démontrer que l’espace (C([0, 2]), k.k∞ ) est complet.
3. Soit n ∈ N∗ et un , la fonction définie sur l’intervalle [0, 2] par :

si x ∈ [0, 1 − n1 ]

 0
un (x) = 1 + n(x − 1) si x ∈ [1 − n1 , 1]
1 si x ∈ [1, 2].

(a) Représenter sur un même graphe les fonctions u2 , u5 et u10 .


 
1 1 1
(b) Soient n et p, deux entiers tels que n > p. Démontrer que kun − up k1 = 2 p − n .

1

0 si x ∈ [0, 1]
(c) Soit u∗ , la fonction définie sur [0, 2] par : u∗ (x) = .
1 si x ∈ [1, 2].
Soit n ∈ N∗ . Démontrer que kun − u∗ k1 = 2n
1
.
(d) Déduire des questions précédentes que l’espace (C([0, 2]), k.k1 ) n’est pas complet.

Exercice III
Soient a et b, deux nombres réels tels que a < b. R[a,b] désigne l’espace des fonctions définies sur le
segment [a, b] et à valeurs réelles. C([a, b]) désigne l’espace des fonctions continues sur le segment
[a, b]. On munit cet espace de la norme k.k∞ définie, pour f ∈ C([a, b]) par : kf k∞ = sup |f (x)|.
x∈[a,b]
Soient k, une fonction de deux variables continue sur le pavé [a, b]2
et g, une fonction d’une
variable continue sur le segment [a, b] et à valeurs réelles. On désigne par ϕ l’application :
ϕ : C([a, b]) −→ R[a,b]
Z b
f 7−→ ϕ(f ) : x 7−→ k(x, t)f (t)dt.
a
On veut résoudre une équation de Volterra d’inconnue f ∈ C([a, b]) s’écrivant, pour µ ∈ R donné
par :
(∗) f (x) − µϕ(f )(x) = g(x), ∀x ∈ [a, b].
1. Démontrer que l’application ϕ est linéaire et continue.
1
2. On suppose dans cette question que sup |k(x, t)| < .
(x,t)∈[a,b]2 |µ|(b − a)
(a) Écrire (∗) sous la forme T (f ) = f , où T : C([a, b]) −→ C([a, b]) est un opérateur que
l’on précisera.
(b) Démontrer que T est contractant.
(c) En déduire que l’équation (∗) possède une unique solution.

Exercice IV
Soit θ, un nombre réel non nul donné. On rappelle que les nombres cos θ et sin θ s’expriment sous
la forme de séries entières (de rayon de convergence infini) par :
+∞ +∞
X (−1)n θ2n X (−1)n θ2n+1
cos θ = et sin θ =
(2n)! (2n + 1)!
n=0 n=0
On considère les matrices A et B définies par :
   
0 0 0 −θ
A= et B = .
θ 0 0 0
1. Soit n ∈ N. Calculer An et B n . En déduire l’expression exp A exp B.
2. De la même façon, calculer (A + B)n , pour n ∈ N. Calculer à présent exp(A + B).
3. Que vient-on de montrer ? Quelle est, selon vous l’explication ?

Question de cours

Soit (E, N ), un espace vectoriel normé. Démontrer que si X ⊂ E est compact, alors, nécessaire-
ment, X est fermé et X est borné. Qu’en est-il de la réciproque ?