Vous êtes sur la page 1sur 3

Cycle Préparatoire Polytechnique - 2ème année vendredi 2 mai 2008

Examen final de Mathématiques

Cours : Espaces Vectoriels Normés (Y. Privat)

Durée : 3 heures - Documents et calculatrices interdits

Consignes : le sujet comporte 3 pages numérotées de 1 à 3. Veillez à apporter un soin particulier à


la présentation de votre copie. Laissez de la place en début de copie pour d’éventuels commentaires.
Soignez également la rédaction des réponses, n’oubliez pas de quantifier. Si vous repérez ce qui vous
semble être une erreur d’énoncé, signalez-la sur votre copie et continuez l’examen. Bon courage !

1
Exercice I

Soit A, une partie bornée d’un espace vectoriel normé (E, N ).


On définit le diamètre δ(A) de A par :

δ(A) := sup N (b − a).


(a,b)∈A2

1. Justifier l’existence de la quantité δ(A).


2. Démontrer que δ(A) = δ(A).

Exercice II

Soit (E, < ., . >), un espace vectoriel euclidien de dimension n ∈ N∗ fixé. On désigne par k.k, la
norme induite par < ., . >. Soit f ∈ L(E). On appelle rayon spectral de f , la quantité :

ρ(f ) = max{|λ|, λ valeur propre de f }.

1. Rappeler la définition de k.k.


2. On suppose que f est symétrique (i.e. f est autoadjoint).
On souhaite démontrer que : 9f 9 = ρ(f ). On appelle A, la matrice de f dans une base
orthonormée de E.
(a) En utilisant un choix astucieux de vecteur x dans l’évaluation de f (x), démontrer que
9f 9 ≥ ρ(f ).
(b) Soit x ∈ E. Démontrer que kAxk ≤ ρ(f )kxk puis conclure.
Indication : on pourra écrire kAxk2 =< Ax, Ax >, puis utiliser une propriété carac-
téristique des matrices symétriques.

Exercice III

Soit n ∈ N∗ . On munit l’espace vectoriel E = Mn,1 (C) d’une norme N et Mn (C) de la norme
subordonnée 9.9. On considère un élément A ∈ Mn (C) tel que 9A9 < 1 et un élément B de E.
On définit la suite (Xn )n∈N par :

X0 ∈ E
Xn+1 = AXn + B, ∀n ∈ N.

1. Rappeler la définition de 9A9.


2. Démontrer que la suite (Xn )n∈N converge et caractériser sa limite Y .
3. Démontrer que, pour tout n ∈ N :

9A9n
N (Xn − Y ) ≤ N (X1 − X0 ).
1 − 9A9

4. Démontrer que si 9A9 < 1, alors la matrice In − A est inversible, In désignant la matrice
identité de taille n.

2
Exercice IV

Soit B, l’ensemble des suites (un )n∈N de nombres complexes bornées. On munit B de la norme
N∞ définie pour u = (un )n≥0 ∈ B par : N∞ (u) := sup |un |.
n∈N

On définit l’application ϕ par :

ϕ : B −→ B
u 7−→ v = (vn )n∈N , où ∀n ∈ N, vn = un+1 − un .

1. Soit u ∈ B. Montrer que N∞ (u) existe.


Il est alors très simple de démontrer que N∞ définit bien une norme.
2. Démontrer que ϕ est un endomorphisme continu.
3. Expliciter la norme subordonnée de ϕ.

Exercice V

Dans tout l’exercice, on munira l’espace vectoriel R2 de la norme k.k∞ définie, pour (x, y) ∈ R2
par k(x, y)k∞ = max(|x|, |y|).
1. Soit f : R2 −→ R .
(x, y) 7−→ (x2 − y 2 )2 + 4xy
(a) Démontrer que f n’est pas coercive.
(b) Le problème 
min f (x, y)
(P)
(x, y) ∈ {(x, y) ∈ R2 : x2 + y 2 = 1}.
a-t-il une solution ? Si c’est le cas, déterminer cette solution.
2. Soit g : R2 −→ R .
(x, y) 7−→ x4 + y 4 + x2 y
(a) On pose r = k(x, y)k∞ . Prouver que pour tout (x, y) ∈ R2 :

g(x, y) ≥ r4 − r3 .

(b) Le problème 
min g(x, y)
(P 0 )
(x, y) ∈ R2 .
a-t-il une solution ?

Question de cours

1. Démontrer que toute suite de Cauchy dans un espace vectoriel normé E est bornée.
2. Démontrer que l’image d’un compact par une application continue est un compact.