Vous êtes sur la page 1sur 2

Résumé

Les structures en tenségrité sont des structures spatiales réticulaires composées d’éléments en
tension (câbles) et en compression (barres). Leur stabilité est assurée par un état
d'autocontrainte entre les éléments. Bien que des progrès aient été accomplis dans le domaine
des systèmes en tenségrité, le concept est rarement utilisé dans l’ingénierie structurale. Une
étude d’une passerelle active et déployable, composée de modules en tenségrité en anneau, est
présentée. Le but de cette étude est de faire progresser le concept de tenségrité dans
l’ingénierie structurale moderne.

Les modules en tenségrité en anneau sont des modules déployables composés d’un circuit
fermé de barres. L’assemblage des modules en anneau forme un système ressemblant à une
« corde creuse ». En l'absence de directives sur les structures en tenségrité, une procédure de
conception est proposée. Par ailleurs, le déploiement est inclus dans le dimensionnement. Le
déploiement n’est généralement pas un cas critique pour le dimensionnement des structures
déployables. Toutefois, pour les structures en tenségrité, le déploiement peut devenir critique
en raison de l’actuation exigée. L'influence des câbles continus et des éléments à ressort sur le
comportement statique et dynamique, ainsi que lors du déploiement est étudiée. Un
algorithme de recherche stochastique est appliqué pour trouver des solutions de
dimensionnement efficaces.

Le déploiement des modules en tenségrité en anneau nécessite l'emploi des câbles actifs pour
le contrôle simultané de plusieurs degrés de liberté. Ainsi, des stratégies d’actuation avec des
câbles individuellement actionnés, des câbles actifs continues et avec des éléments à ressort
sont étudiés. L'étude géométrique du déploiement d'un module permet d’identifier des
chemins de déploiement sans contact entre les éléments et le chemin avec le nombre minimal
d’actuateurs nécessaires. Le nombre d’actuateurs est réduit davantage en employant des
câbles actifs continus et des éléments à ressort. Le déploiement est étudié numériquement en
utilisant un algorithme de relaxation dynamique.

Les éléments actifs peuvent être également utilisés pour améliorer la performance du système
au cours du déploiement et pendant la phase de service. Bien que le déploiement soit possible
avec un pas d’actuation identique pour tous les câbles, obtenir une forme souhaitée implique
l’actuation indépendante de plusieurs câbles. Ainsi, les pas d’actuation sont identifiés en
combinant l’algorithme de relaxation dynamique avec un algorithme de recherche
stochastique.

Des études expérimentales menées sur des modèles physiques valident la faisabilité de la
passerelle active et déployable en tenségrité. Bien que les résultats sur le modèle physique à
grande échelle soient limités par des excentricités, des mouvements non-désirés et le
frottement dans les joints, ils révèlent le potentiel du système déployable actif en tenségrité.
D’autres conclusions sont les suivantes :
• Les résultats montrent que le système en tenségrité en anneau est un système viable
pour une passerelle.
• Pour le système de la passerelle en tenségrité en anneau, le déploiement devient un cas
critique du dimensionnement lorsque la structure contient des éléments à ressort et des
câbles continus.
• Les stratégies d’actuation étudiées peuvent diriger avec succès le déploiement et
corriger les déplacements à mi-travée sous service, mais se révèlent moins efficaces en
ce qui concerne les corrections de forme au cours du déploiement.

Les travaux futurs impliquent des études sur l’amélioration du contrôle de la structure et
l’utilisation des câbles actionnés pour la compensation des dommages au cours du
déploiement.

Mots clés

Tenségrité, déploiement, service, control actif, actuation, dimensionnement, relaxation


dynamique, recherche stochastique