Vous êtes sur la page 1sur 20

NOUVELLE COLLECTION

LE MUSÉE IDÉAL VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017


73EANNÉE– NO 22616

VAN GOGH 2,50 €– FRANCE MÉTROPOLITAINE


WWW.LEMONDE.FR―
FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY
DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO
SEULEMENT
EN VENTE UNIQUEMENT
N°1 | EN FRANCE MÉTROPOLITAINE

Sécurité sociale : les choix LE MONDE


DES LIVRES
de Macron pour réduire les déficits
▶ Le projet de loi de finan- ▶ Hausse du forfait hospi- ▶ Le déficit global devrait ▶ Le déficit de l’Assurance-
cement de la Sécurité so- talier et de la CSG, aug- être ramené à 2,2 milliards maladie est préoccupant.
ciale a été présenté, jeudi mentation du minimum d’euros en 2018. Le régime Le retour à l’équilibre
28 septembre. Il reprend vieillesse, allégement général s’améliore mais nécessitera 4,2 milliards
plusieurs promesses des charges sociales, fin reste grevé par le Fonds d’économies en 2018
de campagne de Macron du RSI… Ce qui va changer de solidarité vieillesse PAGE 1 0

GÉRARD COLLOMB : LA REVANCHE DU LYONNAIS


Alstom, ou ▶ Le ministre de l’inté-
rieur défend le projet
▶ « Eurêka ». Les
20es Rendez-vous de
l’histoire, qui se dérou-

la chronique
de loi antiterroriste
qui devait être adopté lent du 4 au 8 octobre
à Blois, ont pour thème
définitivement par

d’un désastre
l’histoire des sciences
l’Assemblée nationale ▶ Rencontre entre
jeudi 28 septembre Leïla Slimani

national ▶ Portrait du numéro


deux du gouvernement
et ancien maire de Lyon,
et Catherine Millet
S U P P LÉ M E NT 1 2 PAGES

PAR ARNAUD MONTEBOURG longtemps considéré

Dans une tribune


par ses pairs comme
un homme sans destin Allemagne
au « Monde », l’ancien
ministre de l’économie et
national
Affaiblie après
les élections,
PAGE S 8 - 9
du redressement productif
s’insurge contre la vente
de l’entreprise française
à l’allemand Siemens. Il re-
Merkel se sépare
vient sur les épisodes pré-
cédents du dépeçage de
de Schäuble
ce fleuron, accuse l’ancien
et le nouveau président La chancelière allemande
de la République de l’avoir va changer de ministre
favorisé. « Il n’est pas des finances. Wolfgang
trop tard pour nationaliser Schäuble, qui occupait ce
Alstom », estime-t-il Le 14 septembre à Paris.
poste depuis 2009, devrait
JULIEN MATTIA/LE PICTORIUM présider le Bundestag
CAHIER ÉCO – PAGE 6
PAGE 2

Economie
Au premier
Théâtre
Vivifiantes
Universités
Les 2 000
Sciences
semestre, la France « Fourberies naufragés Nouvelle preuve
de l’existence
Crédit Coopératif – Société coopérative anonyme de Banque Populaire à capital variable – RCS Nanterre 349 974 931 01213 – APE 6419 Z – N° ORIAS 07 005 463 – 12, boulevard Pesaro – CS 10002 – 92024 Nanterre cedex – Illustration : Artus – L A S U I T E & C O

a créé plus d’usines de Scapin » à la de la sélection


qu’elle n’en a fermé
CAHIER ÉCO – PAGE 3
Comédie-Française
PAGE 1 5
en master
PAGE 1 3
des ondes UNE AUTRE BANQUE EST POSSIBLE

gravitationnelles
LE REGARD DE PLANTU Le détecteur européen mon compte
Virgo, installé près de Pise,
fAit de mOi
a perçu à son tour ce lE partIsaN
phénomène d’écho, né d'uN moNDe duRable
de la fusion de deux trous Et éqUitAblE
noirs. L’annonce, faite
mercredi 27 septembre,
est la quatrième
en dix-huit mois
PAGE 6

1
ÉD ITO R IAL
Nous AgiSsonS
pour la vitAlité
BUDGET : UN PARI de nos quartiErS,
l'iNsertiOn eT
À HAUT RISQUE L'acCès au logEmeNt
poUr tOus.
P A G E 20
#UneAutreBanque

Algérie 220 DA, Allemagne 3,00 €, Andorre 3,00 €, Autriche 3,10 €, Belgique 2,70 €, Cameroun 2 100 F CFA, Canada 5,20 $, Chypre 2,70 €, Côte d'Ivoire 2 100 F CFA, Danemark 33 KRD, Espagne 2,90 €, Finlande 4,50 €, Gabon 2 100 F CFA, Grande-Bretagne 2,40 £, Grèce 3,00 €, Guadeloupe-Martinique 2,90 €, Guyane 3,00 €,
Hongrie 990 HUF, Irlande 2,90 €, Italie 2,90 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 2,70 €, Malte 2,70 €, Maroc 17 DH, Pays-Bas 3,00 €, Portugal cont. 2,90 €, La Réunion 2,90 €, Sénégal 2 100 F CFA, Slovénie 2,90 €, Saint-Martin 3,00 €, Suisse 3,90 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 3,10 DT, Afrique CFA autres 2 100 F CFA
2|
INTERNATIONAL
0123
VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017

Schäuble, première victime du revers de Merkel


Le ministre des finances va prendre la tête du Bundestag, son poste étant revendiqué par les libéraux du FDP

hildesheim (basse-saxe) -
envoyé spécial

N
ul ne sait qui siégera
dans le prochain gou-
vernement d’Angela
Merkel. Une certitude,
en revanche : Wolfgang Schäuble
n’en fera pas partie. Agé de 75 ans,
le ministre allemand des finances
aurait volontiers conservé son
poste, qu’il occupe depuis 2009.
Il va le quitter pour présider le
Bundestag. Sa candidature a été
proposée, mercredi 27 septembre,
par Volker Kauder, le président du
groupe conservateur (Union chré-
tienne-démocrate, Union sociale
chrétienne, CDU-CSU).
Son élection aura lieu lors de la
première séance du nouveau Bun-
destag. Selon la Constitution, cel-
le-ci doit se tenir « dans les trente
jours qui suivent les élections légis-
latives ». Le 24 octobre, donc, au
plus tard, M. Schäuble sera con-
firmé dans ses nouvelles fonc-
tions. A cette date, cependant, il est
assez peu probable que le nom de
son successeur au ministère des fi-
nances soit connu, tant la forma-
tion de la prochaine coalition s’an-
nonce complexe.

Rhétorique du « sacrifice »
Pour Mme Merkel, la sortie de
M. Schäuble du gouvernement est
un signe d’affaiblissement évi-
dent. Pas seulement parce qu’elle
perd son ministre le plus expéri-
menté et le plus populaire, mais
aussi parce que ce départ est la
conséquence directe du mauvais
score de la CDU-CSU aux élections
législatives (33 %) de dimanche. De
ce point de vue, le récit qui en est Lors du 75e anniversaire de Wolfgang Schäuble, organisé par la CDU en présence d’Angela Merkel, le 18 septembre, à Offenbourg (Bade-Wurtemberg). K.PFAFFENBACH/REUTERS
fait par la presse conservatrice est
révélateur. Dans cette histoire,
c’est M. Schäuble qui a le beau rôle CDU de Helmut Kohl. Depuis, et secrétaire d’Etat aux finances lieux patronaux. Stanislaw Tillich lancé la campagne de la CDU pour
et Mme Merkel qui a le mauvais. toute une partie de la droite alle-
Le départ de auprès de M. Schäuble. Selon le et Reiner Haseloff, les ministres- les élections régionales anticipées
« Encore une fois, M. Schäuble s’est mande n’a jamais pardonné à Schäuble rouvre Spiegel et l’agence DPA, il se serait présidents de la Saxe et de la Saxe- du 15 octobre, elle a reconnu que le
sacrifié dans l’intérêt de son parti », Mme Merkel d’avoir pris la place de violemment affronté avec M. Kau- Anhalt, où le parti d’extrême résultat des législatives mettait
a commenté la Frankfurter Allge- celui qu’elle estimait être le dau-
des plaies jamais der à l’occasion de l’élection à la droite Alternative pour l’Allema- son parti « face à un grand nombre
meine Zeitung. « Merkel sacrifie phin légitime de M. Kohl. Son dé- tout à fait présidence du groupe. Mi-août, gne (AfD) a dépassé les 20 %, ont de défis », sans préciser lesquels.
Schäuble au profit de Lindner », a part, aujourd’hui, rouvre ces plaies M. Spahn avait accordé au Rheinis- également expliqué qu’il y avait
déploré le quotidien populaire jamais tout à fait refermées. Il fra-
refermées et che Post un entretien croisé avec urgence à ce que la CDU s’adresse Endiguer les « frondeurs »
Bild, pour qui ce départ n’aurait gilise, en tout cas, l’autorité de la fragilise l’autorité une autre personnalité montante de nouveau à l’électorat « libéral- Ces quinze prochains jours,
pas eu lieu si la chancelière n’avait chancelière sur son propre camp. de la CDU, Daniel Günther, élu en conservateur ». Leurs critiques se Mme Merkel a prévu de se rendre
choisi, avant même que ne débu- D’autant qu’il s’ajoute à d’autres
de la chancelière mai à la tête du Schleswig-Hols- sont ajoutées à celles, tradition- pas moins de cinq fois en Basse-
tent les négociations avec ses fu- signes qui, depuis dimanche, sur son camp tein. Titre de l’entretien : « Il y aura nelles, de la CSU bavaroise, elle Saxe. Si la CDU ravit au Parti social-
turs partenaires de coalition, de ré- montrent que le quatrième man- un après-Merkel. » aussi affaiblie face à la montée de démocrate (SPD) la présidence du
server le portefeuille des finances dat de Mme Merkel commence, Depuis dimanche, d’autres poids l’AfD. « Nous avons délaissé notre Land, la chancelière peut espérer
à Christian Lindner, le chef du pour elle, beaucoup moins confor- M. Kauder avait toujours été élu lourds de la CDU ont exprimé leur flanc droit et il nous appartient à endiguer les « frondeurs » de son
Parti libéral-démocrate (FDP). tablement que les précédents. avec plus de 90 % des voix. Cette impatience. Même s’ils se sont présent de combler le vide avec des camp ; si elle n’y parvient pas, alors
Cette rhétorique du « sacrifice » De ce point de vue, l’élection à la fois, il n’a été élu que par 75 % des gardés de mettre en cause Mme Me- positions tranchées », a exigé Horst que le SPD local traverse une mau-
n’est pas dénuée de sous-enten- présidence du groupe CDU-CSU membres de son groupe. Ce mau- rkel, leurs déclarations sont des Seehofer, le président de la CSU, vaise passe, son autorité s’en trou-
dus. Elle en dit long sur le ressenti- du Bundestag, mardi, a été inter- vais score a été très commenté. critiques à peine voilées de sa poli- lui-même en proie à une fronde. vera d’autant plus contestée, ce
ment qui monte, au sein de la fa- prétée comme un autre signe d’af- M. Kauder est un pilier du dispo- tique. « Nous devons prendre des Revenant sur son score déce- qui risque de compliquer considé-
mille conservatrice, à l’égard de faiblissement de la chancelière. sitif de Mme Merkel, avec qui il s’en- positions plus claires. Nous devons vant, Mme Merkel avait expliqué, rablement sa tâche pour bâtir sa
Mme Merkel. Déjà, en 1999, cette Volker Kauder, qui occupe ce poste tretient tous les dimanches pour être le parti qui défend des règles lundi, lors d’une conférence de future coalition avec les Verts et le
dernière, alors secrétaire générale depuis 2005, a été réélu. Mais, fixer le programme parlementaire claires, que ce soit contre l’immi- presse : « Je ne vois pas ce que nous FDP, avec lesquels les négociations
de la CDU, avait été accusée de « sa- parmi les 246 députés conserva- de la semaine. Désormais, les fron- gration illégale ou pour la stabilité aurions dû faire différemment. » En doivent officiellement commen-
crifier » M. Schäuble, à l’époque teurs, 53 ont voté contre, et 6 se deurs ne se cachent plus. Parmi de l’euro », a ainsi affirmé Carsten interne, la phrase avait agacé. Mer- cer au lendemain des élections en
président du parti, impliqué dans sont abstenus. Le résultat a fait l’ef- eux, Jens Spahn, 37 ans, étoile Linnemann, le très influent porte- credi soir, en meeting à Hil- Basse-Saxe. p
l’affaire des « caisses noires » de la fet d’une douche froide. Jusque-là, montante de l’aile droite de la CDU parole de la CDU, proche des mi- desheim (Basse-Saxe), où elle a thomas wieder

L’Eurogroupe perd son mentor, chantre de l’Europe et de l’austérité


Le départ de M. Schäuble va modifier les rapports de force au sein du cercle des ministres des finances de l’euro, qu’il a longtemps dominé

bruxelles - bureau européen vibrant : « Après tout ce que tu as la mue de l’Eurogroupe ? Faciliter Athènes, en juillet 2015, a mis sur en France, il est mon ami” », a ra- valeur du lien franco-allemand ?
vécu et fait vivre aux autres, après les réformes voulues par le prési- la table la solution d’un Grexit conté M. Juncker, à Offenburg. Personne, mercredi, ne se risquait

C’ était il y a une dizaine


de jours, à Offenburg,
dans le Bade-Wurtem-
berg, une ville frontalière proche
de Strasbourg. Tout le gratin de la
tout ce que tu as enduré, tu es quel-
qu’un qui a rendu le monde
meilleur, et bien peu de gens peu-
vent s’en prévaloir. » L’hommage
sonnait déjà comme un adieu.
dent Macron ? Pas sûr. « On sait
qui on perd, on n’a aucune assu-
rance sur celui [celle] qui le rem-
placera », prévient un proche de
l’Eurogroupe.
(sortie de la Grèce de la zone
euro), même s’il s’est par la suite
défendu d’avoir souhaité qu’il ad-
vienne. Pourtant, M. Schäuble
n’était pas le seul « dur » autour de
« C’est un intellectuel, pour qui
l’Europe représente quelque chose
de très important », ajoute un di-
plomate bruxellois. M. Schäuble
fut parmi les premiers, dès les an-
à des pronostics. « Quel que soit
son remplaçant, la donne ne sera
plus la même », estime le commis-
saire à l’économie, Pierre Mosco-
vici, qui a côtoyé M. Schäuble ces
CDU, à commencer par Angela Mercredi 27 septembre, le parti la table, loin de là. Ses collègues nées 1990, à développer le con- cinq dernières années à Bruxelles.
Merkel, s’était déplacé pour y fêter conservateur a annoncé le départ Intransigeance finlandais, néerlandais ou slova- cept de l’Europe à plusieurs vites- Son départ va peut-être accélé-
les 75 ans de Wolfgang Schäuble, de M. Schäuble, pressenti pour la Il est vrai que M. Schäuble a mon- ques se sont très souvent rangés ses. Depuis quelques mois, il dé- rer les grandes manœuvres à
ministre fédéral des finances. Pi- présidence du Bundestag. Durant tré à l’égard de la Grèce une très derrière ses avis, réticents comme fendait la transformation du mé- l’Eurogroupe : son président, le
lier de la politique allemande de- huit ans au ministère des finan- grande intransigeance, refusant lui à aider des pays jugés trop canisme européen de stabilité Néerlandais Jeroen Dijsselbloem,
puis plus de trente-cinq ans et vé- ces, ce juriste fut aux avant-postes tout arrangement avec le gouver- laxistes en matière budgétaire. (mis en place pendant la crise souvent en ligne avec M. Schäu-
ritable mentor de l’Eurogroupe, ce de la crise des dettes et a su gérer nement de la gauche radicale Surtout, ce protestant prati- pour sauver les Etats en faillite) ble, achève son second mandat en
club aussi fermé que puissant des les intérêts nationaux d’une main d’Alexis Tsipras en 2015, s’arc- quant est un grand européen. en Fonds monétaire européen. Il janvier 2018. Tandis que le poste
grands argentiers de la zone euro. de fer, au point d’incarner à lui boutant contre un allégement L’anecdote est révélatrice : « Un n’est donc pas contre les réformes, pourrait encore gagner en impor-
Le président de la Commission seul l’inflexibilité allemande. substantiel de l’énorme dette pu- jour, je lui demandais : “Comment mais pas forcément celles que tance, selon les vœux de M. Ma-
europénne, Jean-Claude Juncker, La perte de son doyen, autant blique hellène, exigeant la pré- trouves-tu le nouveau ministre préconise M. Macron – qui met da- cron, le Français Bruno Le Maire
n’avait que dix minutes pour sa- craint qu’admiré – pour son expé- sence du Fonds monétaire inter- français des finances ?”. Il m’a ré- vantage l’accent sur un budget ne sera pas le dernier sur la ligne
luer le parcours de son « ami », rience et son courage physique national au sein de la « troïka » pondu : “On en a connu telle- conséquent pour l’Eurozone. de départ, murmure t-on avec in-
mais il y a mis tout son cœur, depuis l’attentat dont il a été vic- des créanciers. C’est encore lui ment !” » Puis il a ajouté : “Peu im- Son successeur sera-t-il aussi sistance à Bruxelles. p
concluant son allocution par un time en 1990 –, va-t-elle accélérer qui, au plus fort du bras de fer avec porte qui est ministre des finances européen, aussi convaincu de la cécile ducourtieux
international | 3
0123
VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017

Le référendum catalan divise amis et familles


AFGHAN I STAN
Attaque des talibans
et bavure américaine
Un raid américain à Kaboul a
fait plusieurs victimes civiles,
Cinq trentenaires discutent de leurs désaccords et de leurs inquiétudes sur l’indépendance mercredi 27 septembre,
pendant la visite du chef
du Pentagone, James Mattis,
et du secrétaire général
REPORTAGE « Je veux rester voté en 2006, qui inscrivait le mot
« nation » en préambule. Cette an-
rage indépendantiste en 2012, as-
sure-t-elle. Cela m’a semblé une
garanties, il faut que les partis con-
tinuent de bûcher pour trouver un
de l’OTAN, Jens Stoltenberg,
venus réaffirmer leur « enga-
barcelone - envoyée spéciale
européenne, née-là, il est sorti dans la rue pour décision opportuniste, motivée accord, rétorque Helena. C’est leur gement » en Afghanistan con-

Ç
a ne vous fait pas peur, clamer avec la foule : « Nous som- par l’orgueil de l’ancien président travail. » Entre ces amis de longue tre le terrorisme. Les forces
ce saut dans le vide ? »
espagnole mes une nation, nous décidons. » catalan. » C’est l’absence de « pro- date, le débat reste mesuré, le ton américaines sont intervenues
Autour d’une table du et catalane » Mais il convient, comme ses amis, position, autre que l’indépen- posé. « Je vois des tensions, expli- en riposte à une attaque à la
restaurant Como, à Bar- que la crise économique a joué un dance », capable de la « convain- que Alba. Sur les réseaux sociaux, roquette et au mortier des
HELENA
celone, Helena, le ven- rôle fondamental dans la montée cre » qui a déçu Marina : « Un Etat les opinions sont très radicales. Au talibans sur l’aéroport inter-
coach de 38 ans
tre arrondi par la grossesse – elle des revendications : « Entre 10 et fédéral, un vote légal par exem- travail, on sent la crispation national de Kaboul et sur un
attend des jumelles pour la fin du 14 milliards d’euros de déficit fiscal ple. » Elle hésite encore à aller vo- autour du sujet. » « Au contraire, il quartier résidentiel adjacent,
mois –, est surprise de la con- [la différence entre les impôts ter dimanche. « Ça ne sert à rien de y a des débats passionnants », la quelques heures après l’arri-
fiance qu’ont Josep et Laura. Ses ment personnel, ils sont tous de- prélevés dans la région et l’argent voter, tranche Alba. C’est symboli- contredit Laura. vée des deux dirigeants, ont
deux amis d’université pensent venus avocats. Ce 5 septembre, ils reversé par Madrid], c’est difficile- que. Il y aura 95 % de oui. » « Mais « Il y a des gens qui sont mal à expliqué, dans un communi-
que l’indépendance de la Catalo- sont cinq à avoir accepté, à condi- ment acceptable », dit-il. est-ce qu’il y a une alternative ? », l’aise, ceux qui ne sont pas d’accord qué, les porte-parole
gne sera proclamée après le réfé- tion de ne pas révéler leur nom, lui demande Laura. avec le référendum ou l’indépen- de l’opération « Resolute
rendum d’autodétermination de débattre, pour Le Monde, du L’option d’un Etat fédéral « On est coincés, l’Etat ne nous dance n’osent pas se manifester », Support » de l’OTAN. – (AFP.)
catalan de dimanche 1er octobre, moment que vit la Catalogne. « Ce n’est pas qu’une question d’ar- laisse pas faire un référendum ap- regrette Helena, qui raconte qu’il
interdit par la justice. « Normalement on ne parle pas de gent », intervient Laura, une « con- prouvé par tous », renchérit Josep, est désormais interdit de parler T HAÏ L AN D E
« J’ai surtout peur de ce qui va se politique, explique Alba. On ima- vertie », comme beaucoup de Ca- qui se demande si « la garde civile de politique au déjeuner de fa- L’ex-première ministre
passer si nous restons en Espagne : gine plus ou moins ce que les uns talans. En dix ans, les indépen- bloquera les bureaux de vote », mille, le dimanche, chez sa grand- condamnée
700 maires en prison ? La suspen- ou les autres pensent, mais on n’en dantistes sont passés de 15 % à Madrid ayant dépêché sur place mère : « La moitié de mes oncles par contumace
sion de l’autonomie ? lui répond est même pas sûr… » 41 % de la population, selon le des milliers de policiers. « Alors là sont indépendantistes, l’autre Yingluck Shinawatra, l’an-
Josep. Ils ont déjà condamné l’an- « Je ne le cachais pas quand Centre d’enquête d’opinion. je ne suis pas d’accord, intervient moitié, contre. Il y avait trop de dis- cienne première ministre
cien président catalan Artur Mas j’étais à la fac. Mes cahiers étaient « Avant je votais à gauche, pour- Helena. Si les gens du non n’y vont putes. » « Ma mère est valencienne thaïlandaise (2011-2014),
[en février, à deux ans d’inéligibi- déjà recouverts par la estelada [le suit Laura. C’est le manque de dia- pas, ça n’a pas de sens ! » « S’ils ne et je ne peux pas parler de ce sujet a été condamnée, mercredi
lité, pour l’organisation d’une drapeau indépendantiste] », cor- logue, de respect et d’empathie veulent pas participer aux prises avec elle, avoue Marina, qui vit à 27 septembre, par contumace,
consultation illégale en 2014]. rige Josep. « Mais, à la faculté, les manifesté ces six dernières années de décision politique, c’est leur res- Barcelone presque depuis sa nais- à cinq ans de prison pour
Peut-être qu’au début ce sera dur, indépendantistes étaient très mi- par le gouvernement espagnol qui ponsabilité », l’interrompt Josep. sance. Elle a peur de ce qui peut se « négligence » dans le cadre
mais ce sera sans doute un pas en noritaires. La division idéologique m’a rendue indépendantiste. » « Le « Si ce vote ne réunit pas toutes les passer, et me dit maintenant qu’elle d’une affaire de subventions
arrière pour deux pas en avant à était davantage entre droite et gouvernement du Parti popu- ne s’est jamais sentie complète- aux producteurs de riz.
moyen terme. » « Pour moi, c’est gauche », rappelle Helena, qui se laire », précise Alba, convaincue ment intégrée ici. Je pense qu’elle Mme Shinawatra, dont le gou-
clair : je n’irai pas voter car ce vote souvient qu’à l’époque elle se dé- que la poussée sécessionniste ré- exagère. » vernement a été renversé en
n’a aucune garantie. Et s’il était lé- finissait surtout comme anti-PP pond à la conjoncture politique.
« C’est le manque Avant de se séparer, Laura et mai 2014 par les militaires,
gal, je voterais non : je veux rester (Parti populaire) et anti-Opus Dei. « En Catalogne, le PP est ultrami- de dialogue Josep assurent qu’ils pourraient n’a pas été vue depuis le
européenne, espagnole et cata- « Les relations entre l’Espagne et la noritaire. C’est vrai qu’il exacerbe se satisfaire d’un nouveau cadre 25 août, date à laquelle elle
lane », affirme Helena. Catalogne n’étaient pas aussi les tensions, reprend Josep. Mais
et de respect de relation avec l’Espagne, de type devait se présenter devant la
Chaque trimestre, Helena et ce mauvaises », justifie Josep. sur le fond le PSOE [le Parti socia- manifesté par le fédéral, si le référendum échoue. Cour suprême pour son pro-
groupe d’une douzaine d’amis de A quel moment le débat sur l’in- liste ouvrier espagnol] n’a fait « A condition que la langue cata- cès. Le chef de la junte mili-
la faculté de droit de l’université dépendance est-il devenu incon- guère plus pour la Catalogne. »
gouvernement lane soit protégée et que la ques- taire, Prayut Chan-o-cha, a
Pompeu Fabra de Barcelone se re- tournable en Catalogne ? Pour Helena juge ce mouvement « ar- qui m’a rendue tion fiscale soit réglée », dit Josep. précisé jeudi qu’elle est en
trouvent pour dîner. Ils se con- Josep, c’est en 2010, quand la Cour tificiel ». « J’ai commencé à être Helena, Alba et Marina y voient exil aux Emirats arabes unis,
naissent depuis qu’ils ont 18 ans. constitutionnelle a censuré plu- gênée par l’ambiance politique
indépendantiste » aussi la solution, pour que la ten- pays qui n’a pas d’accord
Ils en ont aujourd’hui 38 et, mis à sieurs articles du nouveau statut quand Artur Mas et le nationa- LAURA sion baisse. p d’extradition avec
part Helena, coach en développe- d’autonomie de la Catalogne, lisme traditionnel ont pris un vi- avocate de 38 ans sandrine morel la Thaïlande. – (AFP.)
4 | international 0123
VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017

Kiev irrite ses voisins sur


les langues minoritaires
Corbyn reste flou sur le Brexit
Une loi controversée prévoit d’imposer
l’ukrainien à l’école d’ici à 2020
pour se rapprocher du pouvoir
Le chef de file des travaillistes se dit « prêt » à gouverner le Royaume-Uni

L a question linguistique en
Ukraine est à l’origine d’une
crise sans précédent entre
Kiev et plusieurs de ses voisins
débaptisant les rues, districts et
municipalités évoquant le passé
soviétique. Une précédente loi a
ainsi porté, en juin, la part de
londres - correspondant congrès. Celui de Brighton lui aura
tenu lieu de consécration.
Corbyn plaide que « l’UE incarne le capitalisme »
et que « le Brexit est un pas néces-
européens, au-delà de la propa-
gande russe qui instrumentalise
largement le sujet. A l’origine de la
brouille, une loi sur l’éducation
adoptée par le Parlement le 5 sep-
l’ukrainien à la télévision et à la ra-
dio à 75 % du temps d’antenne.
Depuis son vote au Parlement, la
loi sur l’éducation a suscité de vi-
ves critiques, non seulement de la
N ous sommes prêts. » A la
barre du Labour depuis
deux ans, Jeremy Corbyn
aurait fait sourire s’il avait pro-
noncé ces fortes paroles avant son
« Oh, Je-re-my Cor-byn ! » Par mil-
liers, dans une ambiance de liesse,
les adhérents revigorés ont scandé
son nom au rythme du tube amé-
ricain Seven Nation Army. « Je-
pour un maintien
du Royaume-Uni
dans le
saire vers le socialisme auquel nous
aspirons avec Jeremy Corbyn ».
Chez Momentum, où se mêlent
jeunes étudiants proeuropéens et
vieux gauchistes anti-UE, on pré-
tembre et promulguée par le pré- Russie, mais aussi de plusieurs succès électoral de juin (40 % des remy » affiche sa confiance en lui,
marché unique, fère débattre de « la fin du néolibé-
sident Petro Porochenko mardi Etats européens. Les ministres des voix et 30 députés supplémentai- à l’aise dans le rôle de sa vie : fos- sans expliquer ralisme », ou du « lien entre les con-
26 septembre, dont le volet lin- affaires étrangères de Bulgarie, res). En les proclamant, mercredi soyeur du néolibéralisme domi- tre-cultures des années 1960-1970
guistique s’avère le plus sensible. Grèce, Roumanie et Hongrie, pays 27 septembre, à Brighton, en clô- nant au Labour depuis Tony Blair,
pourquoi et le corbynisme ».
Selon ce texte, les écoles ukrai- qui disposent tous de minorités ture de congrès, il a confirmé son chantre d’une mobilisation « en les Européens
niennes devront délivrer, d’ici à nationales sur le sol ukrainien, ont nouveau statut, celui d’un premier faveur du plus grand nombre, pas Pragmatisme
2020, un enseignement presque adressé une lettre de protestation ministre crédible pour une alter- de quelques-uns ». « Nous sommes
l’accepteraient Ailleurs encore, lors d’un débat or-
uniquement dans la langue natio- à leur homologue Pavlo Klimkine, nance possible au Royaume-Uni. la force politique dominante, le La- ganisé par des élus du Parlement
nale, l’ukrainien, alors que la légis- ainsi qu’au secrétaire général du M. Corbyn, 68 ans, est toujours bour fixe l’ordre du jour », peut-il européen, Keir Starmer, « minis-
lation actuelle permet aux enfants Conseil de l’Europe, Thorbjorn Ja- vêtu d’une veste flottante et d’une désormais proclamer. Les sonda- Bruxelles pour soutenir une nou- tre » chargé du Brexit dans le « ca-
issus des minorités nationales de gland, et au haut-commissaire de cravate rouge plutôt mal serrée. ges donnent son parti vainqueur velle stratégie industrielle et mo- binet fantôme », explique qu’il
suivre un enseignement complet l’Organisation pour la sécurité et la Mais l’improbable leader issu de la en cas de nouvelles élections et le derniser notre économie », autre- aurait souhaité « passionnément
dans leur langue maternelle. Seu- coopération en Europe, Lamberto gauche du parti, longtemps balbu- gouvernement de Theresa May, ment dit, qui permette de réaliser rester dans l’UE pour œuvrer à son
les « une ou plusieurs matières » Zannier. La Moldavie a aussi dit tiant, a fait taire les députés rebel- qui a perdu la majorité en juin, se le programme de renationalisa- amélioration » et cherche
pourront ensuite continuer à être son mécontentement. les qui jugeaient électoralement déchire et patauge dans les négo- tions (rail, eau, énergie) et d’inves- aujourd’hui à limiter les dégâts. En
enseignées dans des langues « na- suicidaire son programme de na- ciations sur le Brexit. tissement public du Labour. Son réponse à une militante « en co-
tives ou de l’Union européenne », ce « Coup de poignard dans le dos » tionalisations et de redistribution parti, estime-t-il, est « le seul à pou- lère » qui reproche au parti d’avoir
qui exclut donc les nombreuses Malgré la promesse de Kiev de fiscale. Epaulé par une « armée de Gouvernement « chaotique » voir réconcilier » les 52 % de brexi- été « absent pour défendre l’Eu-
écoles d’Ukraine où l’enseigne- faire appel à l’expertise du Conseil militants », comme s’intitule le Avec un plaisir évident, M. Corbyn ters (partisans de la sortie) et les rope », M. Starmer fait profil bas :
ment est délivré en russe. de l’Europe, le ton n’a cessé de courant Momentum (« élan ») qui décoche des flèches à Theresa May 48 % de remainers (pro-UE). « C’est vrai, on a loupé la marche,
La réforme s’appliquera dès la monter ces derniers jours, particu- l’a porté à la tête du Labour, il a per- et à son gouvernement « chaoti- Cette synthèse incertaine, il la on a oublié de rappeler l’Histoire, la
rentrée 2018 dans le secondaire et lièrement avec la Roumanie et la fectionné son art de construire un que », à ses ministres qui « passent tente autour de l’idée de « job first contribution de l’UE à la paix. »
à tous les niveaux en 2020, con- Hongrie, qui revendiquent cha- discours « radical » et de tenir un plus de temps à négocier entre eux Brexit », une sortie de l’UE qui pré- Se montrer compréhensif à
cernant environ 400 000 en- cune des minorités fortes de quel- qu’avec l’Union européenne ». serve l’emploi en exonérant les l’égard des brexiters sans désespé-
fants. La loi ne limite toutefois pas que 150 000 membres. Le 21 sep- « Pour l’amour du Royaume-Uni, produits britanniques de droits rer les europhiles. Le Labour voit
l’apprentissage en tant que tel de
la langue maternelle et des littéra-
tembre, le chef de l’Etat roumain,
Klaus Iohannis, a annoncé le re- LE PROFIL mettez-vous d’accord ou cédez la
place ! », enjoint-il.
de douane. En réalité, son Brexit
ressemble fort à un statu quo :
dans ce grand écart l’un des se-
crets de son succès électoral. Entre
tures nationales, matières qui res- port de sa visite prévue pour octo- Sur le Brexit, qui divise grave- maintien du Royaume-Uni dans ses électeurs « prolos » (pro-Brexit,
teront proposées dans les écoles bre en Ukraine, ainsi que l’accueil à ment le Labour (35 % de ses élec- le marché unique européen pen- concentrés dans les fiefs travaillis-
durant tout le cursus, russe com- Bucarest du président du Parle- teurs ont voté pour), il ne s’attarde dant « une période limitée » sui- tes du nord de l’Angleterre) et « bo-
pris. Selon Kiev, le système actuel ment ukrainien, disant vouloir en- pas, lui qui n’est pas loin de consi- vant la sortie officielle de l’UE bos » (citadins pro-UE), le parti a
empêche de nombreux élèves des voyer à Kiev un « signal fort ». dérer l’UE comme un club de capi- en 2019, et même accès « sans en- choisi de ne pas choisir.
minorités nationales d’accéder à La réaction hongroise est encore talistes. Au début du congrès, il a traves » par la suite. M. Corbyn Maire de Londres, ville qui a
l’enseignement supérieur, leur plus violente, Budapest ayant dé- obtenu un vote hallucinant : le n’explique pas pourquoi les Euro- voté à 60 % contre le Brexit, Sadiq
niveau en ukrainien se révélant noncé, avant même la promulga- Brexit a été exclu de la discussion péens l’accepteraient. Khan a défendu l’idée d’un nou-
trop faible lors des examens. tion de la loi par M. Porochenko, plénière. Mercredi, moins de 20 % D’un côté, il flatte la base popu- veau référendum sur le contenu
Le pouvoir issu de la révolution « un coup de poignard dans le dos » de son discours lui a été consacré. laire anti-UE de son parti en accep- de l’accord final avec l’UE. Pareille
de Maïdan de 2014 est engagé dans et un acte « honteux ». Le ministre Jeremy Corbyn D’ailleurs, que pense vraiment le tant le Brexit et en promettant sa initiative, destinée à faire dé-
une politique d’« ukrainisation » des affaires étrangères hongrois, A 68 ans, le leader du Parti Labour sur le Brexit ? Les Britanni- réussite. De l’autre, il tente de sé- railler le Brexit, a été écartée par
censée renforcer l’identité natio- Peter Szijjarto, a également pré- travailliste, désigné à ce poste ques l’ignorent : 24 % croient que duire la grande masse des adhé- Jeremy Corbyn, mais pas totale-
nale, traditionnellement fragile en venu que son pays allait retirer en septembre 2015, est député M. Corbyn milite pour sortir de rents proeuropéens en prônant ment exclue. Europhobe contra-
Ukraine. Le contexte de guerre tout soutien à l’Ukraine dans à la Chambre des communes l’UE, 43 % sont convaincus qu’il un maintien des règles de l’UE pro- rié mais pragmatique, le chef de
non déclarée avec la Russie a en- les instances internationales et depuis 1983. Il fait partie de l’aile veut y rester et 33 % n’ont pas tégeant les travailleurs, les con- file travailliste ne veut pas pren-
core accentué cette tendance, qui bloquer ses velléités de rappro- gauche de la formation, très cri- d’avis. Ce flou a continué à être sa- sommateurs et l’environnement. dre le risque de contester le résul-
s’illustre autant dans la politique chement avec l’Union euro- tique à l’égard de la « troisième vamment entretenu au congrès Mais le parti est loin d’être au tat des urnes. Mais, en ces temps
linguistique que dans la « décom- péenne. « Ce sera douloureux pour voie » incarnée par l’ancien de Brighton. Le leader du parti a diapason. Dans un atelier de la si incertains, il ne veut pas non
munisation » à marche forcée l’Ukraine », a conclu M. Szijjarto. p premier ministre Tony Blair, appelé de ses vœux « un Brexit qui tendance « Labour leave », on peut plus injurier l’avenir. p
dans laquelle est engagé le pays, benoît vitkine au pouvoir entre 1997 et 2007. utilise les pouvoirs rapatriés de entendre un syndicaliste affirmer philippe bernard

La Commission européenne propose


1917-2017 de refondre les règles de l’espace Schengen
Bruxelles répond aux demandes de plusieurs pays, dont la France,
de prolonger les contrôles à certaines frontières intérieures de l’Union européenne

bruxelles - bureau européen La réalité semble différente. Six dernier recours ». Elle admet tou- les d’une sortie de la France si les
Etats (la France, qui a invoqué le tefois qu’elle doit assurer l’équili- « clauses de sauvegarde »

L a Commission de Bruxelles
a proposé, mercredi 27 sep-
tembre, une modification
du code Schengen, à savoir les rè-
gles qui régissent l’espace euro-
danger terroriste, l’Allemagne, le
Danemark, l’Autriche, la Suède et
la Norvège, pour des raisons liées à
la pression migratoire après l’af-
flux massif de 2015), ont bel et bien
bre entre la liberté de mouve-
ment et la sécurité. D’où sa pro-
position de maintenir, voire
d’étendre les contrôles. La pé-
riode « maximale » autorisée pas-
de Schengen n’étaient pas révi-
sées. C’est la gestion des fron-
tières extérieures qui était en
cause à l’époque.

péen sans passeport. Sous la pres- rétabli les contrôles. L’autorisa- sera de six mois à douze. Et elle Porte entrouverte à la Roumanie
sion d’une série de pays, et en rai- tion accordée à Paris expire le pourra, ensuite, être étendue jus- C’est ce point qui incite aussi une
son de la crise migratoire et de la 31 octobre, la tolérance dont béné- qu’à vingt-quatre mois supplé- série de pays (Allemagne et Pays-
menace terroriste, elle s’est réso- ficient les autres capitales doit mentaires (trois ans au total, Bas en tête) à refuser, depuis plu-
lue à admettre que les contrôles ré- s’arrêter le 11 novembre. Ensem- donc), à condition que le pays sieurs années, l’entrée de la Rou-
tablis par plusieurs pays aux fron- ble, les gouvernements de ces pays concerné se coordonne avec ses manie et de la Bulgarie dans l’es-
tières intérieures de l’UE peuvent ont plaidé récemment pour un as- voisins, recueille l’autorisation pace de libre circulation. Lors de
être maintenus, voire prolongés. souplissement des règles, esti- des autres Etats membres et con- son récent voyage à Bucarest, le
Usant d’« éléments de langage » mant que les dangers auxquels ils vainque la Commission. président Macron a, lui, entrou-
assez transparents, Bruxelles nie sont confrontés n’ont pas disparu. Celle-ci prendrait-elle le risque vert la porte à la Roumanie, mais
tout « feu vert automatique » et af- Dans un savant exercice séman- de s’opposer à une capitale qui in- seulement quand Schengen aura
firme que l’absence de contrôles tique, la Commission leur répond voquerait un danger grave pour été réformé, prévenait-il.
aux frontières est « l’essence que les contrôles doivent demeu- la sécurité de ses citoyens ou s’op- Mercredi, pour contrebalancer
Cent ans plus tard, le pays débat même » d’un système qu’il con-
vient de préserver absolument
rer « l’exception », la mesure « en poserait, par principe, à l’entrée
de migrants sur son territoire –
l’idée d’un rétrécissement de
celui-ci, la Commission a, elle,

toujours de son passé. car, s’il était mis en danger, « cela


signifierait le début de la fin de l’Eu-
comme c’est déjà le cas pour une
série de pays de l’Est ? C’est peu
proposé d’intégrer rapidement
les deux pays. Elle est appuyée
De détricotage
Les analyses de la presse russe.
rope », a insisté le commissaire probable. D’où l’idée que, de dé- par le Parlement européen, mais
aux affaires intérieures, Dimitris tricotage en détricotage, c’est le il est peu probable que sa nou-
Avramopoulos. Les conditions
en détricotage, projet même de Schengen qui velle tentative aboutisse. Réa-
d’application des nouvelles règles c’est le projet pourrait finir par être enterré. liste, elle a d’ailleurs retiré la
seront « strictes », les éventuels Schengen a déjà été plusieurs Croatie de sa liste de candidats
abus sanctionnés, souligne son
même fois sous pression quand, alors que le président Jean-
EN VENTE CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX collègue néerlandais Frans Tim- de Schengen en 2015, la Grèce a été menacée Claude Juncker l’avait citée lors
mermans. Plutôt que d’une mise d’une suspension, voire d’une de son récent discours sur l’état
à mal de Schengen, la Commis-
qui pourrait finir exclusion, ou quand, en 2012, Ni- de l’Union, à Strasbourg. p
sion parle de son « renforcement ». par être enterré colas Sarkozy a menacé Bruxel- jean-pierre stroobants
international | 5
0123
VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017

Le Kurdistan vote massivement pour l’indépendance


Sans fermer la porte au dialogue, Bagdad a adopté une série de sanctions contre la région autonome

erbil - correspondance la victoire ni faire d’annonce si- premier ministre irakien, Haïder des experts étrangers, M. Abadi ne suivies d’effet. Il faut à tout prix
bagdad - envoyée spéciale gnificative sur la suite du proces- Al-Abadi, a assumé ces sanctions
Opter pour une devrait pas imposer dans l’immé- négocier. Si c’est impossible, nous
sus qui devra mener à l’indépen- et plaidé pour l’ouverture d’un solution militaire diat aux ambassades étrangères répondrons à une intervention

L
e succès du référendum dance, il a parlé de « difficultés » à dialogue « dans le cadre de la de fermer leurs représentations à militaire de Bagdad par la force »,
de lundi 25 septembre venir tout en promettant un « ave- Constitution », à la condition que
pourrait coûter à Erbil, comme l’exige le Parlement. promet Wasta Rassoul, le com-
sur l’indépendance du nir meilleur » pour le Kurdistan. le résultat du scrutin soit annulé. Bagdad le soutien Il pourrait envisager des arrange- mandant des forces kurdes de Ki-
Kurdistan irakien était Au sein de son parti, le Parti dé- Parmi ces mesures de rétorsion ments comme celui proposé mer- rkouk. Les milices chiites irakien-
considéré comme acquis. Mer- mocratique du Kurdistan (PDK), figurent, notamment, la ferme-
unanime de credi par le gouvernement kurde nes déployées dans la région,
credi, à Erbil, la capitale de la ré- on défend la position officielle ture des postes-frontières contrô- la communauté d’autoriser la présence d’observa- hostiles à l’indépendance kurde,
gion autonome, les représen- qu’il a fixée dans un vague appel lés par les forces kurdes et l’ouver- teurs fédéraux dans ses aéroports. se gardent de toute surenchère
tants de la Haute Commission in- « au dialogue » et à la « résolution ture de poursuites judiciaires
internationale L’envoi de forces de sécurité pour le moment.
dépendante kurde pour les des problèmes » par la « négocia- contre les responsables et les pour reprendre les territoires dis- « Il y a des mécanismes dans la
élections et le référendum ont tion ». « Le référendum n’est pas fonctionnaires qui ont organisé putés, notamment à Kirkouk et Constitution pour régler la ques-
annoncé la victoire écrasante du un but en soi, c’est un moyen d’ac- ou participé au référendum. Le « Au Parlement, M. Abadi a voulu dans ses champs pétroliers, re- tion des territoires disputés, as-
oui à l’indépendance, qui a ras- céder à l’indépendance. Nous de- Parlement a validé l’ultimatum montrer qu’il est à l’initiative de quis par le Parlement, ne semble sure Laïth Al-Adhari, membre du
semblé 92,73 % des suffrages pour vons être très prudents, toutes les de 72 heures lancé la veille par le ces mesures fortes, mais il a aussi pas imminent. Devant les chefs bureau politique du mouvement
une participation donnée à portes de la négociation sont gouvernement irakien aux auto- fait comprendre qu’il ne serait pas des forces armées irakiennes, chiite Asaib Ahl Al-Haq. Tant que
72,16 % des 4,6 millions d’inscrits. ouvertes », déclare Ali Hussein, un rités kurdes, leur enjoignant de plus dur, sinon ce serait renforcer mardi, M. Abadi a écarté l’option nous n’en aurons pas fini avec ce
Le président du Kurdistan ira- haut responsable du PDK. remettre le contrôle de leurs deux M. Barzani. Les autres partis poli- militaire contre Erbil, donnant la cancer qu’est le soi-disant Etat is-
kien, Massoud Barzani, à l’initia- aéroports aux autorités fédérales, tiques comprennent cela », com- priorité à la lutte contre l’organi- lamique, on ne pourra pas parler
tive du référendum, n’avait pas at- Ultimatum sous peine d’interdire tous les mente Ahmed Al-Rushdi, con- sation Etat islamique. L’attaque de solution militaire au Kurdistan.
tendu la publication des résultats Le Parlement irakien n’a pas en- vols dès vendredi. Des compa- seiller diplomatique du président surprise menée par les djihadis- Aux Kurdes d’en profiter et d’écou-
pour annoncer, la veille, le début voyé le même signal, en votant gnies aériennes comme EgyptAir du Parlement, Selim Al-Joubouri. tes, mercredi, à Ramadi, la capi- ter la voix de la sagesse. Mais si
d’une « ère nouvelle » pour les ha- mercredi une série de sanctions et Middle East Airlines (Liban) ont Opter pour une solution mili- tale de la province de l’Anbar libé- M. Barzani s’entête à créer un fait
bitants de la région autonome et avant même la proclamation des déjà annoncé l’arrêt de leurs vols taire pourrait coûter à Bagdad le rée début 2016, conforte ce choix. accompli à Kirkouk, nous serons
des zones au-delà contrôlées par résultats du référendum. Présent à partir de cette date. soutien unanime de la commu- A Kirkouk, la menace de Bagdad dans l’obligation d’intervenir. » p
les forces kurdes, appelés aux ur- à cette session, où seuls man- Mais Bagdad semble disposé à nauté internationale, au nom du n’est pas prise au sérieux. « Je ne allan kaval
nes. Sans pour autant proclamer quaient les députés kurdes, le accorder un répit à M. Barzani. respect de l’unité de l’Irak. Selon crois pas que ces menaces seront et hélène sallon

Rifaat Al-Assad
poursuivi en Suisse
L’enquête sur le rôle de l’oncle du président syrien
dans des massacres des années 1980 piétine

genève (suisse) - correspondance défense font irruption dans le


pénitencier et tuent près de

L e boucher de Hama. » C’est


ainsi que nombre de Sy-
riens surnomment Rifaat
Al-Assad, oncle de l’actuel prési-
dent, en raison de son rôle dans le
1 000 opposants politiques. Plu-
sieurs proches des victimes ont
porté plainte, en Suisse, contre
Rifaat Al-Assad.
Depuis plusieurs années, Trial
massacre de Hama, en 1982. Celui International, dont le siège est à
qui dirigeait alors les Saraya Al- Genève, enquête sur ces massa-
Difaa, les Brigades de défense, est cres. Ses membres se sont rendus
soupçonné d’avoir commandité au Liban, au Canada, en Suède, en TMR vous guidera à travers la magie intacte des plus beaux paysages de la planète. Le plaisir de visiter Buenos
l’assassinat de plusieurs milliers France et en Turquie afin de récol- Aires et Ushuaïa, l’excitation à franchir les Cap Horn et Passage de Drake, l’émerveillement de caboter dans
de civils et d’opposants politi- ter des témoignages et de collec-
l’Archipel des Shetland du Sud et vers la Péninsule Antarctique... les régions australes ont toujours embrasé
ques dans la ville de Hama (cen- ter des documents qui attestent
tre), mais aussi dans les geôles de de la responsabilité de Rifaat Al- l’imaginaire des Hommes. Sur ce continent extrême, vaste comme 27 fois la France, certains icebergs mesurent
Tadmor, en 1980. Assad. Des câbles diplomatiques, des centaines de km2 ! Peuplé de manchots, phoques, baleines, oiseaux, éléphants et léopards de mer, il présente
Ces accusations font, pour la notamment de la CIA, relèvent la plus grande concentration faunique au monde. Nos Guides, Conférenciers et Naturalistes évoqueront la
première fois, l’objet d’une procé- ainsi le rôle joué par celui-ci dans
dure pénale. Rifaat Al-Assad est ces événements sanglants. mémoire des grands explorateurs.
poursuivi pour « crimes de Depuis l’ouverture d’une procé-
guerre » en Suisse depuis fin 2013. dure pénale, à la fin de l’année Mme Anne MANIPOUD, descendante du Commandant CHARCOT nous livrera quelques anecdotes intimes sur son aïeul.
L’ONG Trial International, qui est 2013, l’enquête piétine. « Quelle
à l’origine de la plainte, a révélé, hypocrisie, s’insurge Bénédict de
lundi 25 septembre, l’existence de Moerloose. La Suisse est la pre-
cette procédure tout en dénon- mière à prêcher pour les droits de
çant son extrême lenteur, malgré l’homme… Mais quand il faut met-
les six personnes qui se sont por- tre les mains dans le cambouis, il
tées partie civile. n’y a plus personne ! »
Au début des années 1980, les Sans réponse du ministère pu-
Frères musulmans contestaient blic, les avocats des parties civiles
le pouvoir du chef de l’Etat, Hafez viennent de déposer un recours
Al-Assad, et la mainmise du parti au tribunal pénal fédéral pour
Baas sur la politique syrienne. En « déni de justice ». « Près de quatre
février 1982, en représailles à un ans après l’ouverture de la procé-
début d’insurrection, les militai- dure et trois ans après l’audition
res encerclent la ville de Hama et de mon mandant, aucune con- Buenos Aires
terrorisent les civils. Le massacre frontation n’a encore eu lieu, ra- Ushuaïa
a fait, selon les sources, entre conte Damien Chervaz, avocat de ARGENTINE

10 000 et 40 000 victimes, enter- l’un des plaignants. C’est scanda- Océan
rées dans des fosses communes leux. » Depuis le début de l’affaire, Atlantique
et jamais exhumées. trois procureurs différents ont Îles Shetland
été chargés de ce dossier. du Sud
« Hypocrisie » Ce ne sont pas les seules charges Passage de Drake
« C’est le frère du président, Rifaat qui pèsent sur Rifaat Al-Assad. Ce- Détroit de
Al-Assad, qui a décidé d’employer lui-ci, aujourd’hui âgé de 80 ans, Gerlache
la manière forte vis-à-vis des Frè- est accusé d’avoir détourné plu- ANTARCTIQUE
res musulmans, explique Béné- sieurs centaines de millions à son
dict de Moerloose, responsable départ de la Syrie, en 1984. Le di- Chenal
de l’enquête au sein de Trial Inter- gnitaire syrien est mis en examen Lemaire
Mer de Weddell
national. Ce tournant politique a en France depuis juin 2016, entre
eu lieu en 1979 et il est très bien do- autres pour blanchiment d’ar-
L’EXPLORATION DU CONTINENT BLANC
cumenté, notamment dans un gent. Dans le cadre de la procé-
éditorial écrit par Rifaat Al-Assad dure, des dizaines de biens immo- Cette croisière comble tous les rêves de
lui-même. » A partir de ce mo- biliers ont été saisis en France et voyages en Antarctique, à la meilleure période
ment-là, les opposants seront sé- en Espagne, et ses avoirs récem- de l’été austral, où les manchots ont leurs petits
TMR International
vèrement réprimés par les Briga- ment gelés au Royaume-Uni. et les baleines sont présentes. Vivez cette
349 avenue du Prado - 13417 Marseille Cedex 08
des de défense. L’oncle de Bachar Al-Assad rési- expédition dans le confort du super-yacht
polaire, le Diamant des Océans entièrement
RCS MARSEILLE B 353823800 - Atout France IM013100087
Outre le massacre de Hama, les derait actuellement entre Lon-
plaignants dénoncent celui qui dres et Paris et aurait aussi mis réservé par TMR. Les Conférenciers,
s’est déroulé dans la prison de la fin, par précaution, à ses esca-

04 91 77 88 99
Naturalistes et Guides de TMR vous mènent
ville de Tadmor – aussi connue les au bord du lac Léman. Son sur les traces des pionniers partis conquérir les
sous le nom de Palmyre – le avocat à Genève, Marc Hassber- territoires vierges du Grand Sud.
27 juin 1980. Ce jour-là, en repré- ger, conteste toute implication
sailles à une tentative d’assassi- de son client, qu’il compare à un
nat ayant eu lieu la veille contre « bouc émissaire ». p
Hafez Al-Assad, les Brigades de marie maurisse
6 | planète & science 0123
VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017

Les Européens captent des ondes gravitationnelles


Pour la première fois, le détecteur Virgo, en Italie, a mesuré l’écho de la fusion de trous noirs

E LES DATES
t de quatre. La litanie du même secousse enregistrée sur le étroite et forte depuis longtemps et n’a trouvé d’objet qui pourrait
passage d’ondes gravita- second détecteur LIGO à Hanford nous leur avons donné des idées,
« Comme Galilée coïncider avec cette source.
tionnelles sur Terre se (Etat de Washington). fourni les miroirs, échangé des regardant dans « Comme Galilée regardant dans
poursuit. Elles font vi- L’origine de ces secousses sans post-docs. Et LIGO nous a aidés à sa lunette, c’est une nouvelle per-
sa lunette, c’est
1915
brer l’espace-temps qui nous en- gravité est, comme les trois fois fonctionner au début », explique cée en astronomie. Une nouvelle
toure à la manière d’un veau en précédentes, la fusion de deux Alain Brillet, directeur de recher- une nouvelle façon de voir l’Univers. La suite
gelée secoué par un cuisinier. Par trous noirs massifs (respective- che du CNRS, qui, mercredi, a promet d’être excitante », prévoit Avec sa théorie de la relativité
trois fois déjà, des détecteurs ont ment 30 fois et 25 fois plus lourds aussi appris qu’il recevrait la mé-
percée en Barry Barish, qui a dirigé l’expé- générale, Einstein introduit
observé à leur passage les minus- que le Soleil) qui spiralent l’un daille d’or 2017 du CNRS. « Certes, astronomie. Une rience LIGO entre 1994 et 2005. l’idée que l’espace est structuré
cules dilatations et contractions autour de l’autre avant de ne faire nous avions cosigné les découver- Enfin, cette dernière détection par la force de gravitation :
des distances sur moins du mil- qu’un. Dans le mariage, une éner- tes précédentes avec LIGO, mais
nouvelle façon simultanée a permis de confirmer les objets massifs déforment
lième du diamètre d’un électron. gie correspondant à la disparition c’était énervant de pas avoir de si- de voir l’Univers » une autre prédiction de la théorie l’espace-temps.
Cette fois la nouveauté, annon- de la masse de presque trois soleils gnal dans notre propre instru- de la relativité d’Einstein sur la na-
BARRY BARISH
cée mercredi 27 septembre, est tri-
ple. C’est la première fois que les
s’est dissipée, agitant l’espace-
temps comme un galet faisant on-
ment », indique Jean-Yves Vinet,
directeur de recherche au CNRS à
physicien
ture de ces ondes. Les équations
d’Einstein prédisent l’existence de 1974
scientifiques européens obser- duler la surface d’un lac. Tout ceci l’Observatoire de la Côte d’Azur. ces ondes mais précisent aussi Découverte d’un pulsar en orbite
vent ces infimes oscillations dans à environ 1,8 milliard d’années-lu- qu’elles sont de nature différente autour d’une étoile à neutrons,
leur détecteur, Virgo, installé près mière de la Terre. « Cela faisait Théorie d’Einstein confirmée La détection simultanée par trois des ondes électromagnétiques. dont l’accélération de la rotation
de Pise en Italie. Le 14 août, les vingt-cinq ans que j’attendais un tel C’est désormais chose faite, mais « antennes » permet de mieux lo- Elles ont, comme elles, une polari- suggère une perte d’énergie
deux longs bras lumineux de événement », savoure Matteo Bar- de justesse car les trois détecteurs caliser dans le ciel l’origine de cet sation, c’est-à-dire des orienta- sous forme d’ondes gravitation-
trois kilomètres de l’instrument suglia, directeur de recherche au n’ont fonctionné qu’un mois en- événement cosmique cataclysmi- tions privilégiées, mais un peu nelles. Cette détection indirecte
ont senti le passage d’une telle CNRS et responsable de l’équipe semble, en août, avant d’être arrê- que. D’une énorme région en plus étrange. Lorsqu’elles se pro- vaut, en 1993, le prix Nobel
onde, 14 millisecondes après sa Virgo au laboratoire AstroParticu- tés pour un an environ afin que forme de banane, la zone s’est pagent, elles étirent et contractent de physique à Russel Hulse
traversée d’un des deux détec- les et Cosmologie à Paris. des travaux soient effectués pour transformée, grâce à l’apport de les distances dans deux directions et Joseph Taylor.
teurs de leurs homologues améri- « J’étais déjà content pour la pre- augmenter leur précision. « C’est Virgo, en une cacahuète dix fois du plan perpendiculaire à leur
cains, LIGO, à Livingston (Loui-
siane). Et 6 millisecondes après la
mière annonce en février 2016, car
la collaboration avec LIGO est
merveilleux de voir un premier si-
gnal d’ondes gravitationnelles
plus petite, et grande environ
comme 300 pleines lunes. Elle est
avancée, au lieu d’une. Un collier
de perles circulaire se transforme 14 SEPTEMBRE 2015
dans notre tout nouveau détecteur située dans l’hémisphère Sud vers ainsi en ellipse. Les détecteurs américains LIGO
seulement deux semaines après la constellation de l’Eridan. « On Et c’est exactement ce qu’ont pu enregistrent le passage d’une
Double médaille d’or au CNRS qu’il a officiellement commencé à commence à pouvoir pointer vers voir LIGO et Virgo, mais qui avait onde gravitationnelle ayant pour
prendre des données », a déclaré Jo le ciel », résume Matteo Barsuglia. échappé à LIGO seul car ses deux origine la fusion de deux trous
En écho à l’observation d’une onde gravitationnelle dans le van den Brand, de l’université C’est d’ailleurs le but de ces dé- détecteurs étaient « alignés » de noirs. C’est la première détec-
détecteur Virgo, le CNRS a accordé sa médaille d’or à deux cher- libre d’Amsterdam et porte-parole tecteurs de se transformer en vé- la même façon, empêchant de tion directe du phénomène.
cheurs : le physicien Alain Brillet, 70 ans, directeur de recherche de la collaboration Virgo, lors de la ritable observatoire du ciel com- mesurer complètement la polari-
au CNRS à l’Observatoire de la Côte d’Azur, et son confrère théo-
ricien, Thibault Damour, 66 ans, professeur à l’Institut des hautes
conférence de presse qui s’est te-
nue à Turin en marge du sommet
plémentaire de tous les autres,
qui sont automatiquement aler-
sation. « Tous ces résultats sont
un magnifique succès expérimen- 14 AOÛT 2017
études scientifiques. Le premier a été à l’initiative du projet G7 des ministres de la recherche. tés en cas de détection simulta- tal. Ils confirment une nouvelle Après la détection par LIGO de
Virgo. Ce spécialiste des lasers contribua à développer les techni- Virgo est en effet un instrument née dans Virgo et LIGO. Mais, fois la théorie d’Einstein », souli- deux nouvelles fusions de trous
ques pour stabiliser la fréquence de ceux de Virgo et de son ho- principalement franco-italien cette fois, comme pour les trois gne Thibault Damour, professeur noirs en décembre 2015 et jan-
mologue américain Ligo. Il a aussi permis la réalisation de leurs lancé en 1993 par le CNRS et son détections précédentes, aucun à l’Institut des hautes études vier 2017, l’instrument européen
miroirs extrêmement réfléchissants. Thibault Damour a prédit homologue transalpin, l’INFN. des vingt-cinq télescopes terres- scientifiques et colauréat, avec Virgo (Italie) participe à la me-
les ondes gravitationnelles émises par la fusion de deux trous Outre la célébration de cette tres ou spatiaux observant le ciel Alain Brillet, de la médaille d’or sure d’un quatrième événement
noirs. Ses travaux ont servi à Virgo et à LIGO pour reconnaître première, cette mesure de Virgo dans le visible, les rayons X, les in- du CNRS. p de ce type, annoncée le 27 sep-
dans leurs signaux la trace du passage de telles ondes. apporte une nouvelle précision. frarouges ou les rayons gamma… david larousserie tembre.

Dans l’Atlantique Nord, la saison


cyclonique cumule les records
L’ouragan Maria, qui s’est de nouveau intensifié pour redevenir un
ouragan, a soufflé le 27 septembre, sur les côtes de Caroline du Nord

K atia, Irma et José : l’image


satellite a saisi les trois spi-
rales des ouragans pres-
que alignés à proximité des An-
tilles, le 8 septembre. Elle est ex-
Les experts
avaient prévu
la trajectoire de
férentiel important entre la tro-
posphère et la température des
60 premiers mètres de l’océan,
pour que la tempête tropicale se
charge en humidité et en énergie.
ceptionnelle, comme l’est 2017, Maria, mais pas Peut-on imputer au changement
année de bien des records aux climatique l’enchaînement excep-
conséquences dévastatrices. Et la
son passage de tionnel de septembre ? Fabrice
saison cyclonique n’est pas termi- catégorie 1 à 5 en Chauvin, chercheur CNRS au Cen-
née dans l’Atlantique Nord, car si le tre national de recherches météo-
pic d’activité s’établit statistique-
si peu de temps rologiques, se garde de franchir le
ment au 10 septembre, il court gé- pas. « Nos courbes indiquent une
néralement de juin à novembre. forte augmentation du nombre
Maria, qui s’est de nouveau in- Si les météorologues considè- d’épisodes cycloniques depuis 1850,
tensifié en un ouragan, a soufflé rent l’année 2017 comme tout à mais nous ne disposons de données
mercredi 27 septembre sur les fait exceptionnelle pour l’arc an- recueillies par satellite que depuis
côtes de Caroline du Nord. Il de- tillais, c’est aussi pour la vitesse à 1966. Auparavant, tous n’étaient
vrait retraverser l’Atlantique dans laquelle un ouragan comme Maria pas répertoriés », tempère-t-il.
les prochains jours, tout comme s’est brusquement intensifié, sur-
Lee – le dernier cyclone en date –, prenant les experts du Centre na- Augmentation marquée
pour se diriger vers l’Europe sous tional des ouragans américain, qui Ces relevés, pourtant, indiquent
forme de tempête. Au 24 sep- avaient bien prévu sa trajectoire, bel et bien une augmentation
tembre, 13 tempêtes tropicales mais pas son passage de catégorie marquée dans les années 1990.
s’étaient succédé dans l’Atlanti- 1 à 5 en moins de dix-huit heures. Comment l’expliquer ? « Nous
que Nord alors qu’une saison Quant à l’ouragan Irma, il est le corrélons ce phénomène à l’oscilla-
« standard » en compte 12,1, dont plus puissant jamais mesuré sur tion Atlantique liée à la circulation
8 ouragans (6,4 en moyenne an- l’Atlantique hors de la mer des des courants au sein de l’océan,
nuelle). Avec Harvey, ce sont qua- Caraïbes. Il est en tout cas « le pre- explique Fabrice Chauvin. Celle-ci
tre événements majeurs qui ont mier de l’histoire moderne » de ca- produit une alternance de cycles de
atteint le classement en catégorie tégorie 5 à avoir balayé les petites vingt-cinq ou trente ans d’eaux
4 ou 5 sur l’échelle de Saffir-Simp- Antilles. Il figure, comme Maria, anormalement froides puis chau-
son, avec des vents moyens d’au parmi les cinq plus puissants du des. Dans dix ou vingt ans, nous
moins 209 kilomètres à l’heure. monde, si l’on tient compte de leur aurons un cycle décennal supplé-
« Septembre 2017 établit un nou- force au moment où ils ont touché mentaire qui devrait nous permet-
veau record de cumul mensuel terre. L’île de la Dominique n’avait tre de détecter des tendances. »
d’énergie cyclonique dans l’Atlanti- jamais connu de cyclone aussi fort Les modèles du Groupement
que, battant septembre 2004, en que Maria, qui, à Porto Rico, consti- d’experts intergouvernemental
raison notamment de la durée des tue le deuxième épisode le plus sur l’évolution du climat qui, eux,
épisodes, note Etienne Kapikian, grave depuis 1928. ne se livrent pas à des analyses mé-
prévisionniste de Météo France. Pour qu’une dépression tropi- téorologiques, mais simulent les
L’ouragan Irma est resté en catégo- cale à cœur chaud devienne un cy- évolutions possibles du climat en
rie 5 pendant trois jours et six heu- clone, plusieurs conditions favora- fonction de l’activité des volcans,
res, avec des vents qui ont soufflé à bles sont nécessaires. Le tour- des aérosols, ou de la concentra-
295 km/h en moyenne pendant billon initial doit notamment être tion de CO2, s’avancent un peu
trente-sept heures – c’est un record à l’abri des cisaillements atmos- plus. Ils envisagent la réduction du
mondial – et des rafales estimées à phériques. Les eaux chaudes nombre de cyclones d’ici la fin du
350 km/h ! Il bat le typhon Haiyan comptent pour beaucoup, mais il siècle, mais avec davantage d’épi-
dans le Pacifique, qui avait sévi pen- ne suffit pas que la surface attei- sodes de catégories 4 et 5 et de
dant vingt-quatre heures en 2013, gne au moins 26 0C, comme cela pluies diluviennes. p
dévastant les Philippines. » est souvent évoqué ; il faut un dif- martine valo
8|
FRANCE
0123
VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017

P R OJ E T D E L O I S É C U R I T É I N T É R I E U R E

Antiterrorisme : le débat vire à la caricature


L’antagonisme entre LR et LFI a annihilé la discussion de fond sur un texte pourtant sensible pour la majorité

T
outes les conditions
étaient réunies pour que
le débat sur le projet de
loi antiterroriste, qui de-
vait se terminer jeudi 28 septem-
bre à l’Assemblée nationale, mette
le gouvernement à rude épreuve.
Son objet, d’abord, la transposi-
tion dans le droit commun de cer-
taines dispositions aménagées de
l’état d’urgence, comme les assi-
gnations à résidence ou les perqui-
sitions administratives. Les prota-
gonistes, ensuite. Parmi les dépu-
tés, on comptait l’ancien patron
du Raid Jean-Michel Fauvergue (La
République en marche), ainsi que
les communistes Stéphane Peu et
Hubert Wulfranc, anciens adjoint A l’Assemblée
au maire de Saint-Denis et maire nationale,
de Saint-Etienne-de-Rouvray (Sei- le 26
ne-Maritime), touchées par des at- septembre.
taques terroristes en 2015 et 2016. AURÉLIEN
La tension philosophique, enfin, MORISSARD/IP3
entre la préservation des libertés
et l’exigence de sécurité, au cœur
du projet du gouvernement. S’il
est appelé de leurs vœux par les
services de police et de renseigne-
ment, le texte a suscité l’ire d’émi-
nentes figures de la défense des
droits de l’homme.
Les discussions dans l’Hémicycle
n’ont pourtant à aucun moment
mis en difficulté le projet défendu
par le ministre de l’intérieur, Gé-
rard Collomb. En cause, un débat
polarisé entre deux forces d’oppo-
sition au texte, mais opposées en-
tre elles : Les Républicains (LR),
auxquels se mêlaient les voix de
députés d’extrême droite, d’une
part ; La France insoumise (LFI) et nation », a plaidé pour la création sures », poursuit-il. Emmenés par expliquent les députés, les futures ristes. Quand MM. Ciotti et Larrivé
le groupe communiste, de l’autre. d’un « régime de rétention admi- Guillaume Larrivé et Eric Ciotti, les
« On est au début négociations pour harmoniser le sont toujours là côté LR, « Urvoas,
Deux pôles tellement antagonis- nistrative ciblé » pour les individus députés LR ont profité de l’exa- d’une législature, texte avec le Sénat à majorité de Raimbourg… ils ont tous perdu »,
tes qu’ils se sont neutralisés. soupçonnés de terrorisme « dont men de ce texte pour déployer une droite. « En humiliant une partie de regrette un élu socialiste.
L’examen de l’article sur les le dossier n’est pas suffisamment ligne sécuritaire dure, préparant la
chacun veut l’Hémicycle, on ferme la porte à ce De sa vie d’ancien député, Sébas-
assignations à résidence – rebapti- constitué pour être judiciarisé ». candidature de Laurent Wauquiez exister » que la commission mixte paritaire tien Pietrasanta, qui fut rappor-
sées « mesures individuelles de « On ne met pas en cause quelqu’un à la tête du parti. « Nous avons des soit conclusive », estime M. Houlié, teur PS de la commission d’en-
GUILLAUME GOUFFIER-CHA
contrôle administratif et de sur- sur la base de simples soupçons ; on convictions constantes, fruit d’un entrevoyant le risque que la loi ne quête sur la lutte contre le terro-
député LRM
veillance » – a en cela été emblé- ne met pas en cause quelqu’un vrai travail depuis des années », se puisse être adoptée avant la fin de risme, livre une autre analyse pour
matique, mardi. Successivement, contre lequel on n’a pas de preuve ; défend M. Larrivé qui présentera l’état d’urgence, le 1er novembre. expliquer la nature des débats :
Guillaume Larrivé (LR) et Ugo Ber- on ne l’oblige pas à prouver son in- prochainement un contre-projet « La question terroriste tétanise
nalicis (LFI) étaient appelés à dé- nocence alors qu’il ne sait même de loi « pour réarmer la France Le groupe LRM s’était en outre « On a tous glissé » tout le monde. » Dans ce contexte,
fendre leur position sur l’article. Le pas pourquoi il est mis en cause », a contre le terrorisme islamiste ». organisé pour ne pas répéter ses La majorité a en outre bénéficié de « Les Républicains sont dans une
premier a le verbe méticuleux des défendu le député LFI qui dé- « On est au début d’une législa- erreurs de l’été, coordonnant en la bienveillance du groupe Nou- logique de prendre date avec le gou-
juristes. Le second se laisse volon- nonce, depuis le début de son exa- ture, chacun veut exister, observe amont des prises de parole régu- velle Gauche, jamais hostile au vernement », poursuit-il. « On a
tiers aller aux saillies sentencieu- men, un texte de « démocrature ». encore le député LRM Guillaume lières pour marteler combien le texte. « Ils regardent passer les tous glissé dans nos positionne-
ses et acides, dans un détricotage Gouffier-Cha. Tous les groupes se texte leur paraît « équilibré ». Si le balles », persifle un membre d’un ments dans le champ sécuritaire, le
tout aussi méthodique du projet « Double surenchère » cherchent. On va avoir un Parle- débat a été timoré, c’est aussi que autre groupe d’opposition. « On es- corps électoral a glissé », rappelle
du gouvernement. « Le temps du débat a été préempté ment qui va être utilisé pour cons- le groupe majoritaire a été invité à saie d’avoir une attitude exigeante un pilier de la majorité. Avec, en
Chacun d’eux voyait en cet arti- par une double surenchère », re- truire des lignes politiques des par- la retenue. « L’objectif était de ne et cohérente », se défend M. Dus- tête, un mauvais souvenir pour
cle deux dangers et deux cibles dif- grette le député Olivier Dussopt tis, à l’inverse ce qu’il se passait pas céder aux provocations, expli- sopt, alors que les socialistes ont tous : les déclarations de François
férents. Le député de droite voulait (groupe Nouvelle Gauche, ex-so- avant. » « C’est confortable pour que M. Gouffier-Cha. Sur des ques- voté puis prolongé l’état d’urgence Hollande annonçant la sortie de
« mettre hors d’état de nuire des in- cialiste). « La ligne Wauquiez où il nous, se satisfait Sacha Houlié, en- tions aussi techniques, on ne fait depuis son entrée en vigueur en l’état d’urgence. Quelques heures
dividus extrêmement dangereux faudrait expulser tout le monde tre deux excès, notre texte appa- pas d’effet de manche, le moindre novembre 2015. Le groupe est de seulement avant l’attentat de Nice,
qui veulent nous détruire ». Lui qui et celle de La France insoumise raît ce qu’il est : de la dentelle de mot de travers et on ne peut pas re- plus amputé de ses meilleurs le 14 juillet 2016. p
fustige un texte qui « désarme la quiest dans le déni de toutes les me- l’antiterrorisme. » venir en arrière. » En ligne de mire, connaisseurs des questions terro- manon rescan

Macron doit faire face à la colère de la base policière


Le premier syndicat de gardiens de la paix avait appelé au boycott de la visite du chef de l’Etat à Lyon, finalement annulée pour raison d’agenda

O fficiellement, les deux


événements n’ont pas de
rapport. Si Emmanuel
Macron a décidé d’écourter son
séjour à Lyon, entamé mercredi
se plaignent de la dégradation de
leurs conditions de travail.
A l’origine, M. Macron devait
prononcer, jeudi à la mi-journée,
un discours à l’hôtel de police de
avant le dîner, ce qui m’a conduit en
effet à réaménager mon agenda »,
a justifié le président de la Républi-
que lors d’une conférence de
presse mercredi soir, tenue au côté
rage du chef de l’Etat a précisé
qu’une rencontre serait rapide-
ment organisée à l’Elysée avec
l’ensemble des directeurs dépar-
tementaux de la sécurité publique
Une rencontre a d’ores et déjà été
inscrite à son agenda, le 6 octobre,
sur fond de colère parmi les com-
pagnies de CRS. Ces derniers refu-
sent la fiscalisation de leur indem-
cats de regagner en crédibilité et
en autorité auprès de leur base.
L’hiver 2016 a été marqué par un
mouvement de mécontentement
qui a prospéré en dehors des orga-
27 septembre par un sommet Montluc (3e arrondissement), où il du président du conseil italien, et des colonels de gendarmerie, nité de déplacement. Le 21 septem- nisations représentatives. Celles-ci
franco-italien et qui devait se devait présenter « les grandes li- Paolo Gentiloni. « J’ai préféré repor- au cours de laquelle M. Macron bre, journée de manifestation ont même fait l’objet d’un franc
poursuivre jeudi par des rencon- gnes » de sa politique en matière ter le discours plutôt que d’écourter présentera les mesures qui devai- contre la réforme du code du tra- désaveu de la part des « policiers en
tres avec des policiers et des gen- de sécurité. Finalement, il s’est le temps qui avait été préparé avec ent être initialement dévoilées vail, ils étaient environ 2 000 à colère », qui leur reprochent d’être
darmes, c’est parce que « Angela contenté d’échanger avec des pa- les forces de l’ordre sur le terrain jeudi. « Cela devrait se faire d’ici manquer à l’appel de leur prise de dans un rôle dévoyé de cogestion
Merkel a souhaité le rencontrer en trouilles lors d’une « déambula- parce que je tenais aussi (…) à aller dix jours, quinze au maximum », service, en signe de protestation, de l’institution aux côtés de la hié-
tête-à-tête jeudi soir à Tallinn, en tion » le long des quais du Rhône, écouter. En aucun cas le fait assure un proche du président. obligeant M. Collomb à recevoir rarchie policière. Dans un peu plus
ouverture du sommet européen avant d’assister à un exercice de qu’une organisation syndicale ait dès le lendemain leurs représen- d’un an, des élections profession-
consacré au numérique », affirme- détection d’explosifs par des pris la décision [de boycotter son Front commun tants, réunis en intersyndicale (Al- nelles doivent en outre se tenir.
t-on à l’Elysée. Rien à voir, donc, chiens à la gendarmerie de Satho- discours] n’a un impact sur mon En attendant, Gérard Collomb, le liance, UNSA-Police, Unité-SGP), Malgré l’annonce d’un budget pré-
avec le boycott de la visite du chef nay-Camp, puis de déjeuner avec agenda », a précisé M. Macron, ministre de l’intérieur, qui était à pour ouvrir des négociations. servé en 2018, la colère est latente
de l’Etat annoncé par le premier les forces de sécurité à la cantine passablement énervé de voir une Lyon au côté du chef de l’Etat, tout Difficile de ne pas voir dans ce dans les rangs de la police. p
syndicat de gardiens de la paix, du commissariat de Montluc. telle hypothèse envisagée. comme plusieurs autres minis- front commun ou dans le boycott julia pascual
Alliance, et le mécontentement La chancelière allemande « a sou- Désireux néanmoins d’éteindre tres, a été invité à recevoir rapide- du discours présidentiel par Al- et cédric pietralunga
des effectifs de voie publique, qui haité que nous puissions nous voir le début de polémique, l’entou- ment les syndicats de policiers. liance une façon pour les syndi- (lyon, envoyé spécial)
france | 9
0123
VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017

Gérard Collomb,
des réseaux lyonnais
à l’intérieur
Longtemps marginalisé au PS, l’ancien maire
de Lyon s’est converti très tôt au macronisme.
Il est devenu numéro deux du gouvernement

PORTRAIT Collomb dit même s’être octroyé


un week-end de réflexion avant

L’
orchestre symphoni- d’accepter. « J’ai quand même des
que de la garde républi- enfants qui ont 9 et 13 ans, c’est un
caine joue dans la salle changement de vie », justifie celui
des fêtes de l’Elysée. qui a quarante ans de carrière poli-
La foule réunie ce 14 mai, jour tique derrière lui.
de la passation des pouvoirs, ac- Pour Emmanuel Macron, qui n’a
cueille les premiers pas d’Emma- alors pas la légitimité ni le réseau Lors du 73e
nuel Macron à la tête de l’Etat. d’élus d’un homme de parti, Gé- anniversaire
Alors que les musiciens entament rard Collomb est un poids lourd de la
L’Apothéose, de la Grande sympho- indispensable. Dans un gouver- libération
nie funèbre et triomphale, d’Hector nement dominé par les « tech- de Paris,
Berlioz, le nouveau président de la nos », « il apporte une vraie expé- à la
République se tourne vers ses fi- rience politique, c’est la province Préfecture
dèles du premier cercle. Gérard qui avance », analyse l’ancien de Police
Collomb, le sénateur du Rhône et garde des sceaux Dominique de Paris,
maire de Lyon, l’attend, raide. Perben, candidat malheureux à le 24 août.
Le chef de l’Etat lui saisit l’épaule la mairie de Lyon en 2008. En NICOLAS MESSYASZ/
avec affection. Puis attrape son vi- confiant un maroquin qui a sou- SIPA
sage et lui donne quelques tapes. vent fait office de tremplin à un
La poignée de main s’éternise, homme qui n’a pas d’agenda per-
M. Collomb ne contient plus son sonnel, Macron fait aussi le choix
émotion, les larmes affleurent. « Il de la sécurité. Il remercie enfin
a le geste de Napoléon avec ses gro- un allié de la première heure.
gnards », commente alors en di- « Quand je décide de lui donner
rect le journaliste de LCP. C’est un un coup de main, on est trois ou
grand jour pour Emmanuel Ma- quatre », se souvient Collomb, qui A Beauvau, l’ex-maire de Lyon s’emparer de l’hôtel de ville et c’est d’un libéralisme assumé, qu’il
cron, mais il l’est peut-être plus multiplie les gestes de soutien. dit se sentir à l’aise. La sécurité a, il presque par effraction qu’il y nourrit des lectures de ses « co-
« Il apporte une
encore pour Gérard Collomb. est vrai, toujours été l’un de ses parvient en 2001, à près de 54 ans, pains » Gilbert Cette, Elie Cohen vraie expérience
« Il n’aura jamais de destin natio- A l’Elysée tous les lundis matin dadas. En 1997, alors maire du tirant profit des divisions de la ou Philippe Aghion, des écono-
nal », concluait le journaliste Régis Alors que le PS ne convie pas 9e arrondissement, il connaît droite et du soutien du maire sor- mistes proches de Macron.
politique,
Guillet, dans l’unique biographie Macron à son université d’été à une révolte dans le quartier de La tant Raymond Barre, qui le consi- « En 1968, j’étais déjà avec les réfor- c’est la province
consacrée en 2013 à l’élu lyonnais La Rochelle, le ministre de l’écono- Duchère, après qu’un jeune a été dère comme un fils spirituel. mistes, explique-t-il. Je suis fils
(Le Baron rebelle, Armand Colin). mie est l’invité d’honneur de celle tué par un policier. « Les voitures Réélu en 2008 et 2014, président d’ouvrier donc je n’ai pas de fan-
qui avance »
Trois jours après la cérémonie, des réformateurs du parti, dont brûlaient autour de moi et les de la métropole à partir de 2015, tasme sur la classe ouvrière. Je sais DOMINIQUE PERBEN
à 69 ans, Gérard Collomb est Collomb est la figure de proue, le loubards nous entouraient. C’était Gérard Collomb est aussi sénateur que leur rêve, c’est de s’acheter une ancien garde des sceaux
nommé ministre de l’intérieur, 27 août 2015, à Léognan (Gironde). chaud », se souvient-il. du Rhône de 1999 à 2017. Mais « il a maison, pas de faire la révolution
deuxième membre le plus impor- A Lyon, « il lui ouvre l’hôtel de ville, Dès son premier mandat à la tête été absent, sauf quand il s’est agi de prolétarienne. » Il répète souvent
tant du gouvernement dans l’or- lui fait rencontrer tout le tissu éco- de la ville, il renforce la vidéosur- défendre Lyon », raille un élu qui l’a que mener une politique de gau- contre le maire lorsqu’il a refusé
dre protocolaire, juste derrière le nomique local, les réseaux francs- veillance et les effectifs de la police côtoyé à la commission des lois du che, c’est « s’assurer que la vie des de placer sa seconde femme, Caro-
premier ministre, Edouard Phi- maçons et strauss-khaniens », se municipale. « Le maire le plus sécu- Palais du Luxembourg. « Il n’a plus pauvres s’améliore ». line Collomb – de presque trente
lippe. Celui qui a toujours été can- souvient Nathalie Perrin-Gilbert, ritaire de France », titre Marianne qu’une épouse, c’est Lyon. Il a des ans sa cadette –, en position éligi-
tonné aux marges par le Parti so- maire divers gauche du 1er arron- en 2002, qui épingle ses arrêtés enfants mais son seul enfant uni- Qualifié de « Don Corleone » ble sur sa liste lors des élections
cialiste tient sa revanche. dissement de la ville. anti-prostitution et son combat que, c’est Lyon », grinçait Gene- Pour certains, la pilule est plus régionales de 2015.
« Je ne suis pas dans la rancune, En septembre 2016, Collomb contre la présence de SDF autour viève Bateau, sa première femme, dure à avaler. « Je l’ai connu en 1994. Récemment, l’ancien secrétaire
assure l’intéressé, depuis son bu- transforme le sommet des réfor- de la mairie. Reste qu’entre la tran- dans Le Baron rebelle. Il était capable de réciter par cœur d’Etat Thierry Braillard et l’ex-mi-
reau de la place Beauvau. Maire mistes européens organisé à Lyon quillité d’un quartier et la lutte an- Décrit comme un ogre de travail, le discours de Salvador Allende nistre Najat Vallaud-Belkacem ont
de Lyon, ça m’allait très bien. Je ne en happening pro-Macron, susci- titerroriste, il y a loin. « Les pre- l’édile a construit son succès dans avant sa mort, se souvient Natha- vu des candidats de La République
voulais pas forcément de porte- tant l’ire de François Hollande. miers jours, mon cauchemar était une ville de droite, se revendi- lie Perrin-Gilbert, qui a participé à en marche (LRM) leur barrer la
feuille. » Quand le nouveau prési- C’est aussi un homme-clé de l’en- qu’on vienne m’annoncer un atten- quant plus du pragmatisme d’un sa majorité jusqu’en 2010 à la mai- route aux législatives. « Il a refusé
dent lui propose l’intérieur, entre tourage de Collomb, Jean-Marie tat, confesse-t-il. Je reçois vingt ou gestionnaire que du socialisme. Il rie de Lyon avant d’être sa pre- leur destin national » sous le quin-
les deux tours de l’élection, Gérard Girier, qui a dirigé la campagne trente notes par jour. On s’aperçoit n’a pas hésité en 2008 à convier au mière opposante à gauche. Il est quennat Hollande quand lui ne
de Macron avant de rejoindre le que la menace est hyperforte. » sein de sa majorité l’avocat d’affai- devenu un homme de droite, avec s’en voyait pas proposer, analyse
ministère de l’intérieur comme res Richard Brumm, collection- une politique anti-Roms, anti-SDF, un ancien collaborateur. Cette

LES DATES chef de cabinet.


Le ministre de l’intérieur jouit
« Il a du pif politique »
En interne, certains restent à con-
neur de Ferrari et sarkozyste. Ou,
en 2014, Jean-Dominique Durand,
anti-réfugiés, anti-manifestants. »
« Sa marque de fabrique au PS, c’est
violence en politique lui a valu
d’être qualifié de « Don Corleone »
aujourd’hui d’une liberté que vaincre. « Ce n’est pas n’importe figure du catholicisme lyonnais. la trahison, enfonce un ex-compa- par le maire de Villeurbanne,
n’ont pas ses collègues du gouver- quel ministère et Gérard Collomb « Il a précédé Macron dans sa ma- gnon de route. Il a trahi Mitterrand Jean-Paul Bret. Collomb aurait

20 JUIN 1947
nement. « Il a pris son risque avant souffre de la comparaison avec ses nière de dire que l’on peut faire les pour Mauroy, puis DSK pour Royal. décidé des investitures LRM dans
les autres et la politique, c’est aussi prédécesseurs », observe, circons- choses ensemble, droite et gau- Il a trahi une nouvelle fois DSK pour tout le Rhône.
Naissance à Chalon-sur-Saône une question de fidélité », justifie pect, un cadre de la Préfecture de che », dit ce dernier. « Il a su cons- aller vers Hollande, Hollande pour C’est avec le même sens peu dé-
(Saône-et-Loire). Didier Casas, l’homme qui a écrit police de Paris. Son âge, son truire des relations très ouvertes Valls et Valls pour Macron. Cela ex- veloppé de la transmission du
le programme d’En marche ! en phrasé lent, son accent lyonnais avec sa famille traditionnelle, le plique que beaucoup de socialistes pouvoir qu’il a cédé son fauteuil
1981 matière de sécurité. « Il en réfère à
Emmanuel Macron davantage
prononcé, n’aident pas à renvoyer
une image dynamique du person-
milieu catholique ou celui des af-
faires, lui reconnaît Dominique
n’ont pas confiance en lui. »
Mais à l’arrivée, « il sera certaine-
de maire et de président de la mé-
tropole, cet été, à deux fidèles,
Elu député PS du Rhône. qu’à Edouard Philippe », reconnaît nage. Déjà, les « éléphants » du PS Perben. Quand je me suis présenté ment considéré comme le meilleur Georges Képénékian et David Ki-
un proche. Symbole de cette allé- ne lui trouvaient pas d’envergure contre lui, j’ai vu ma difficulté. » maire de Lyon », estime un ancien melfeld. Des élus sous sa coupe ?
1999 geance, le ministre se rend tous
les lundis matin à l’Elysée, où il
nationale, non sans condescen-
dance. « Il était considéré comme le
Capable à la fois de faire valoir
son appartenance à la franc-ma-
collaborateur. Fondateur de la pre-
mière métropole de France (fu-
« C’est une légende, dément le mi-
nistre. On se téléphone, je leur
Elu sénateur du Rhône. s’entretient une heure et demie provincial », rapporte Jean-Jack çonnerie et d’être fidèle à la messe sion du Grand Lyon et du départe- donne les grandes orientations et
avec le chef de l’Etat. Queyranne, ex-patron socialiste du vœu des échevins, qui se tient ment), ses chantiers en matière de ils se débrouillent. » Les allers-re-
2001 « Fusionnel serait un grand mot,
mais il y a une grande proximité
de la région Rhône-Alpes.
Un ancien collaborateur de cabi-
chaque année à la basilique Notre-
Dame de Fourvière, Collomb fait
développement économique ou
d’urbanisme séduisent. Mais sa
tours fréquents du numéro deux
du gouvernement à Lyon ont
Gérard Collomb accède entre nous », savoure Gérard Col- net se souvient des efforts entre- montre, sur le plan économique, manière autoritaire de diriger ses nourri l’idée qu’il ne parviendrait
à la mairie de Lyon. lomb. Selon Didier Casas, c’est lui pris pour « ne plus prononcer des équipes est moins populaire. « Il pas à passer la main.
qui a introduit dans le programme “e” à la fin de chaque mot. (…) Ce est très fort pour tisser des réseaux, Lui explique que ses deux plus
2015 présidentiel l’idée d’une « police
de sécurité quotidienne ». Ce qui
n’est pas un grand orateur, les gens
le prennent pour un beauf mais
L’édile de Lyon observe M. Perben. Il sait rendre
les gens dépendants, et du coup
jeunes filles (il a cinq enfants)
sont scolarisées à Lyon et qu’il
Président de la métropole n’empêche pas les divergences, c’est un fin lettré et il a du pif politi- a construit redevables. » Pas étonnant qu’il ait n’entend pas couper les ponts.
de Lyon à la suite de la fusion comme sur la question migra- que ». « Je suis un intellectuel de for- nourri une admiration pour l’an- Mais quand on lui demande s’il
du Grand Lyon (dont il était toire, où l’action du ministre appa- mation, je sais que ça ne paraît pas
son succès cien maire de Montpellier et pré- pourrait briguer la présidence de
à la tête) et du département. raît à rebours des déclarations comme ça… », se défend Collomb, dans une ville sident de la région Languedoc- la métropole en 2022, il répond :
bienveillantes d’Emmanuel Ma- un peu las. Agrégé de lettres classi- Roussillon, Georges Frêche. « Je n’en sais rien. Tout dépendra si
de droite, se
17 MAI 2017 cron sur l’accueil des réfugiés. « Je
ne suis pas un courtisan, quand je
ques à 22 ans, ce fils d’un ouvrier
de la métallurgie et d’une femme revendiquant plus
On le dit aussi colérique, dans
l’affectif. « C’est un homme totale-
Beauvau a été un bain de jou-
vence. » Il aura alors 75 ans. p
Nommé ministre de ne suis pas d’accord, je le dis, reven- de ménage a mis du temps à pas- ment exclusif, qui écarte ceux qui julia pascual,
l’intérieur du gouvernement dique Collomb. Sur cette question, ser du statut de « Gégé » à celui de
du pragmatisme peuvent le menacer », juge Jean- cédric pietralunga
d’Edouard Philippe. on a trouvé des points de jonction. » « M. le maire ». Il échoue trois fois à que du socialisme Jack Queyranne, qui a croisé le fer et richard schittly (à lyon)
10 | france 0123
VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017

SÉCURITÉ SOCIALE

Vers un retour à l’équilibre pour la Sécurité sociale


SOLDES DU RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET DU FONDS DE SOLIDARITÉ VIEILLESSE (FSV), EN MILLIARDS D’EUROS
Maladie (CNAM) Vieillesse (CNAV) Famille (CNAF) Accident du travail, Fonds de solidarité vieillesse
Caisse nationale Caisse nationale Caisse nationale maladie professionnelle
d'assurance maladie d’assurance vieillesse des allocations familiales (AT-MP) Il faudra ainsi économiser
4,2 milliards d’euros en 2018. Un
effort gigantesque. Cela devrait
+1 + 0,8 être réalisé sur les mêmes postes
que les années précédentes : médi-
caments et dispositifs médicaux
– 1,6 – 2,1 – 0,8
– 6,1 – 4,6 – 4,4 – 4,8 – 4,1 (1,4 milliard d’euros), structuration
–8 – 5,9 – 5,9 – 6,8 – 6,5 – 5,8
– 11,1 – 11,6 – 8,6 de l’offre de soins (1,4 milliard),
– 10,6 – 11,6
– 4,8
– 2,2 pertinence et qualité des actes
– 5,2 (335 millions d’euros). Avec
– 7,8 200 millions d’euros supplémen-
– 10,7 taires attendus, la hausse du forfait
– 11,1 – 12,6 – 10 – 13,2
– 13,6 – 9,3 – 9,4 journalier apportera une bouffée
– 17,5 – 15,4 d’oxygène aux hôpitaux.
L’objectif national des dépenses
– 20,9 d’assurance-maladie (Ondam), qui
– 23,5 sert à piloter les comptes, est légè-
rement desserré à 2,3 % (contre
2,1 % en 2017 et 1,75 % il y a deux
– 28 ans), ce qui représente 4,4 mil-
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017* 2018* liards de dépenses supplémentai-
res pour le système de santé qui
connaît chaque année une crois-
ÉVOLUTION DE L’OBJECTIF NATIONAL DES DÉPENSES D’ASSURANCE-MALADIE (ONDAM) sance naturelle en raison notam-
EN POURCENTAGES ment du vieillissement de la po-
7,1 pulation. Cette augmentation de
6,4 l’Ondam s’explique également par
5,6 5,6 la nécessité de financer près de
4,9 900 millions d’euros supplémen-
4 4 3,6
taires dans le cadre des revalorisa-
3,2 3,5 tions engagées l’année dernière en
2,6 2,7 2,4 direction des médecins ou des per-
2,3 2,2 2 2,1 2,3
1,8 sonnels hospitaliers.
Pour venir à bout du déficit de
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017* 2018* l’Assurance maladie, la fiscalité du
tabac est en nette hausse et de-
*Prévisions SOURCE : SÉCURITÉ SOCIALE vrait rapporter l’année prochaine
510 millions à la branche maladie
de la Sécu. Le calendrier a déjà été
annoncé : les fumeurs devraient
constater une hausse moyenne

La « Sécu » poursuit le redressement du prix de leur paquet de 35 centi-


mes d’ici la fin de l’année, puis
une hausse de un euro en mars.
Deux hausses qui constitueront

lent et douloureux de ses comptes


une étape vers le paquet de ciga-
rettes à 10 euros fin 2020.
Dans le projet de loi, outre l’ex-
tension de l’obligation vaccinale
pour les enfants de moins de 2 ans
au 1er janvier 2018, figurent égale-
Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, présenté par le gouvernement jeudi, ment plusieurs mesures emblé-
matiques du programme du can-
met en œuvre les promesses de Macron sur la CSG, le RSI ou encore le CICE didat Macron.
La contribution sociale générali-
sée (CSG) va augmenter de 1,7
point au 1er janvier 2018. L’objectif

L
entement mais sûre- forme des mutuelles étudiantes, mené à 2,2 milliards d’euros, soit tion de leur situation financière est de compenser la suppression
ment, et au prix d’impor- la vente des médicaments à le plus bas niveau depuis 2001.
L’assurance- et trois d’entre elles (accidents du des cotisations chômage et mala-
tants efforts demandés l’unité ou les outils pour tendre Dans ce contexte, la perspective maladie devra travail, famille et vieillesse) affi- die pour les salariés du privé.
au système de santé, la Sé- vers un reste à charge zéro pour de retour à l’équilibre de la Sécu cheraient des soldes positifs. La Cette baisse, qui devait à l’origine
curité sociale se dirige vers un re- les lunettes, soins dentaires et en 2020, repoussé d’un an par le
économiser branche famille repasserait dans intervenir intégralement début
tour à l’équilibre. C’est le principal aides auditives d’ici 2022 figure- premier ministre, Edouard Phi- 4,2 milliards le vert pour la première fois de- 2018, sera finalement mise en
enseignement du premier projet ront notamment dans un pro- lippe, en juillet, paraît atteignable puis dix ans, grâce notamment à œuvre en deux temps, au 1er jan-
de loi de financement de la Sécu- chain texte. Des dispositions pour le gouvernement.
d’euros en 2018 la modulation des allocations fa- vier et au 1er octobre. Un décalage
rité sociale (PLFSS) du quinquen- (augmentation du minimum Cette trajectoire favorable s’ins- miliales introduites par François dans le temps qui permettra de
nat, présenté jeudi 28 septembre vieillesse ou de l’aide à la garde crit dans le droit fil de 2017, une an- Hollande. rapporter 3,7 milliards d’euros.
par la ministre des solidarités et d’enfants pour les familles mo- née où l’embellie de l’économie a risol Touraine qui il y a un an pro- Avec 4,1 milliards de déficit, soit
de la santé, Agnès Buzyn, et le mi- noparentales) ciblent particuliè- permis une rentrée supplémen- mettait la disparition du « trou de 700 millions d’euros de moins Disparition du RSI
nistre de l’action et des comptes rement les plus modestes aux taire de cotisations. Selon les chif- la Sécu » en 2017, avec seulement qu’il y a un an, l’Assurance mala- La transformation du Crédit d’im-
publics, Gérald Darmanin. dépens, notamment, des classes fres présentés jeudi matin par le 400 millions d’euros de déficit. die affiche son meilleur résultat pôt compétitivité emploi (CICE) en
Paquet de cigarettes à dix moyennes. gouvernement (différents de ceux Le FSV, déficitaire de 3,6 mil- depuis 2001. Dans un rapport pu- allégement pérenne de charges pa-
euros, hausse du forfait hospita- présentés par la commission des liards en 2017, continue de plom- blié quelques jours avant la pré- tronales n’interviendra qu’en 2019
lier, augmentation du minimum 2,2 milliards d’euros de déficit comptes), le déficit du régime gé- ber les comptes. En prenant en sentation du PLFSS, la Cour des mais sera inscrite dès le PLFSS
vieillesse, suppression du RSI, L’objectif affiché par l’exécutif néral de la « Sécu » (hors FSV) de- compte celui-ci, la Sécu présente- comptes avait souligné que son 2018. Le surcoût lié à la majoration
transformation du CICE en allé- pour 2018 reste ambitieux avec vrait être de 1,6 milliard d’euros rait un déficit total de 5,2 milliards retour à l’équilibre devait rester du CICE, de 6 % à 7 % au titre de
gements de charges… Plusieurs un déficit de la Sécurité sociale – cette année, en nette amélioration d’euros (contre 7,8 il y a un an). Si « une priorité majeure ». 2017 (versé en 2018), coûtera 4 mil-
mesures de ce copieux PLFSS tra- régime général et Fonds de solida- par rapport à 2016, où il était de le chiffre reste mauvais, la ten- En 2018, le gouvernement veut liards d’euros et son équivalent
duisent des promesses de cam- rité vieillesse (FSV) qui verse les 4,1 milliards d’euros. C’est cepen- dance est bonne. Dans le détail, aller encore bien plus loin et pré- pour les associations, 0,6 milliard.
pagne du candidat Macron. Tout cotisations retraite des chômeurs dant bien loin des prévisions de toutes les branches du régime gé- voit un régime général, hors FSV, Le PLFSS gravera par ailleurs
n’y figure pas pour autant : la ré- et le minimum vieillesse – ra- l’ancienne ministre de la santé Ma- néral présentent une améliora- excédentaire, à 1,2 milliard dans le marbre la disparition du
d’euros grâce aux branches acci- Régime social des indépendants
dents du travail, vieillesse et fa- (RSI). Ce dernier sera supprimé à
Une hausse du forfait hospitalier de 2 euros déjà contestée mille excédentaires. La branche
vieillesse connaîtrait cependant
partir du 1er janvier 2018, mais
avec une « période transitoire » de
une dégradation, passant d’un ex- deux ans pour intégrer les indé-
pour apporter un peu d’oxygène à des tuelles, ce ne sont pas les Français qui le quasi-totalité des mutuelles en France. Dé- cédent de 1,3 milliard à 200 mil- pendants au régime général, dont
hôpitaux mis sous pression par les mesures paient », a-t-elle également fait valoir. Une nonçant le retour des « recettes du passé », lions d’euros. La Cour des comp- bénéficient les salariés. Quelque
d’économies, le gouvernement a choisi déclaration accueillie fraîchement par les avec le « financement par les mutuelles de tes anticipait une « dégradation 6,6 millions de personnes – actifs,
d’inscrire dans le projet de loi de finance- mutuelles et les associations de patients. ce que la Sécu n’arrive pas à prendre en des projections démographiques » retraités et leurs proches – sont
ment de la Sécurité sociale, présenté le charge », il chiffrait cette décision à en raison notamment d’une di- concernées.
28 septembre, une augmentation du mon- « Hausse répercutée sur les cotisations » 180 millions d’euros pour les mutuelles. minution du solde migratoire et Quant à l’allocation de solidarité
tant du forfait hospitalier, inchangé depuis Dans les faits, les mutuelles et complémen- Dans un communiqué publié mercredi, d’une révision à la hausse de l’es- aux personnes âgées (ASPA), ex-
2010. Une hausse qui a l’avantage d’être en taires santé, qui couvrent 95 % de la popula- France Assos Santé, une structure représen- pérance de vie des hommes. minimum vieillesse versé aux
apparence indolore pour la plupart des Fran- tion, prennent toutes en charge ce forfait tant les associations de patients, a dénoncé Reste que l’Assurance maladie plus modestes, elle sera augmen-
çais, car prise en charge par leur mutuelle. journalier hospitalier. Seuls les 3 millions de une « punition pour les malades » et un continue d’être « l’homme ma- tée en trois fois pour atteindre
A partir du 1er janvier 2018, la participa- Français non couverts (retraités n’ayant pas choix « anti-solidaires ». Selon elle, cela va lade » de la Sécu, même si, au mi- 100 euros de plus par mois
tion du patient à son séjour à l’hôpital pas- souscrit à une complémentaire, personnes entraîner « une augmentation des complé- nistère de la santé, on assure qu’il en 2020. La hausse de 35 euros qui
sera de 18 à 20 euros par jour en hôpital ou ne faisant pas valoir leurs droits…) doivent mentaires dont les tarifs ne dépendent pas l’est « de moins en moins ». L’exé- interviendra dès 2018 coûtera
en clinique et de 13,50 à 15 euros par jour s’en acquitter. Les bénéficiaires de la cou- des ressources des cotisants, contrairement cutif ambitionne de réduire son 115 millions d’euros. En revanche,
dans le service psychiatrique d’un établis- verture maladie universelle (CMU), de l’aide aux cotisations à la Sécurité sociale, propor- déficit à seulement 800 millions les autres retraités ne verront pas
sement de santé. Soit près de 200 millions médicale d’Etat (AME) et les femmes en- tionnelles aux revenus de chacun. » d’euros l’année prochaine, ce qui leurs pensions augmenter de
d’euros supplémentaires qui iront directe- ceintes pendant les quatre derniers mois de Du côté du gouvernement, on estimait nécessitera d’importantes nou- 0,8 % au 1er octobre 2018. Cette re-
ment dans les caisses des hôpitaux. grossesse en sont pour leur part exonérés. mercredi que cette hausse du forfait hospi- velles économies. Des efforts sup- valorisation a été repoussée au
Cette hausse « rattrapera l’inflation depuis « C’est une facilité de langage de la minis- talier, si elle était répercutée par les mu- plémentaires qui seront sans 1er janvier 2019, ce qui permettra
2010 » – date de la dernière revalorisation – tre car cette hausse sera obligatoirement ré- tuelles et les complémentaires, pourrait doute douloureux pour un sys- d’économiser 400 millions
a déclaré mardi 26 septembre la ministre percutée sur les cotisations », prévient entraîner une hausse du montant des coti- tème de santé déjà mis sous forte d’euros en 2018. p
des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, Thierry Beaudet, le président de la Mutua- sations comprise entre 0,5 % et 1 %. p pression budgétaire depuis plu- françois béguin et
sur BFM-TV. Ce forfait est « payé par les mu- lité française, la structure qui fédère la fr. b. sieurs années. raphaëlle besse desmoulières
france | 11
0123
VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017

Le budget de la défense,
une « priorité » toujours négociable
Le recentrage des Le ministère parlemente avec Bercy pour réussir à boucler la fin d’année
aides sur les familles
pauvres poursuivi L’ objectif semble simple : il
s’agit de donner au pays
les moyens de se défen-
dre. Et tel qu’il apparaît dans les
documents gouvernementaux, le
ques matériels très attendus :
deux avions de transport A400M,
un ravitailleur MRTT, trois ba-
teaux patrouilleurs, des radars…
Et 500 personnes seront recru-
comptera 4 600 personnels de
moins qu’en 2014.
Ainsi, un troisième budget cor-
respondrait aux besoins tels que
les ont évalués la ministre et les
indemnités militaires liées aux
nouvelles opérations.
Au titre de la « sincérisation bud-
gétaire », les armées se voient
sommées de provisionner les
budget 2018 des armées promet tées. De quoi attiser les jalousies militaires pour répondre aux am- coûts des opérations extérieures
Avec l’alignement des plafonds, les classes d’y répondre clairement. La pro- des ministères non prioritaires. bitions de « deuxième armée du (opex), auparavant assumés par la
moyennes seront perdantes tection des Français est qualifiée Mais il existe un deuxième bud- monde » fixée par le chef de l’Etat. solidarité interministérielle
d’« axe prioritaire ». get, celui qui est effectivement at- En 2016, selon les informations (650 millions d’euros en 2018 et
« Historique », selon le ministère tribué aux armées pour leur fonc- du Monde, l’état-major a conclu 1,1 milliard d’euros dans le budget
des armées, l’exercice 2018 aug- tionnement. En cette fin septem- au terme de sa revue budgétaire 2020). La promesse présidentielle

E n matière d’aide aux fa-


milles, le gouvernement,
qui devait présenter, jeudi
28 septembre, son projet de loi de
financement de la Sécurité so-
Environ
78 000 familles
profiteront de la
mente les crédits de 1,8 milliard
d’euros (portés à 34,2 milliards), la
hausse se poursuivant de 1,7 mil-
liard par an jusqu’en 2022, pour
atteindre 41 milliards. « C’est un
bre, il leur manque 1 milliard
d’euros pour finir l’année, en rai-
son des gels budgétaires et de la
prise en charge des opérations
militaires – une négociation dure
annuelle qu’il lui manquait
8 milliards d’euros. Pour la pé-
riode 2018-2022, les généraux ont
demandé 9 000 personnels sup-
plémentaires. La ministre Flo-
d’atteindre 2 % du PIB « hors opex
hors pensions » est devenue « hors
pensions à périmètre constant ».
Pour M. Bridey, « si on maintient
la perspective d’aller vers 2 % du
ciale (PLFSS), se situe dans la hausse de l’aide à budget de remontée en puis- est ouverte avec Bercy. rence Parly a négocié 7 000 recru- PIB, ce qui fait beaucoup d’argent,
continuité de la politique mise sance », indique l’entourage de la tements avec Bercy… qui en pro- que sont les 850 millions d’annula-
en œuvre sous la gauche.
la garde d’enfants ministre, Florence Parly, car l’ef- Baisse des effectifs pose 1 500. Une autre négociation tion de crédits ? »… Ces coupes ont
Un effort est fait en particulier qui coûtera fort conduira à allouer au total Par ailleurs, il a fallu encaisser difficile en perspective. poussé le chef d’état-major des ar-
en faveur des plus fragiles : les 190 milliards d’euros à la défense l’annulation surprise de 850 mil- « Si l’on veut avoir un dialogue mées à démissionner en juillet.
familles monoparentales. Selon
40 millions dans les quatre ans, soit 30 mil- lions d’euros de crédits décidée constructif avec Bercy, il faut « J’avais dit au général de Villiers :
les derniers chiffres de l’Insee, el- d’euros par an liards de plus que sur la période en juillet. Le ministère a différé qu’on soit capable d’avoir un bud- vous n’allez pas démissionner pour
les représentent une famille sur 2013-2017. « C’est aussi un budget des paiements et reporté des ac- get de la défense sincère », a souli- 850 millions ! », ajoute M. Bridey.
cinq. Dans 85 % des cas, le parent de cohérence, car il aligne la réalité quisitions. Cette méthode avait gné mercredi devant la presse le Aujourd’hui, « on solde le passé,
isolé est une femme. Elles sont sera augmentée de 6 euros à la des engagements militaires et les été poussée au bout dans la loi de député Jean-Jacques Bridey (La assure l’entourage de la ministre.
davantage touchées par le chô- même date. Au total, 800 000 fa- ressources pour y faire face », assu- programmation militaire 2014- République en marche), prési- Ce qui compte, c’est la perspective
mage, la précarité, les difficultés milles sont concernées par ces re-t-on au ministère des armées. 2019 – avions, bateaux ou blin- dent de la commission de la dé- que donnera la prochaine loi de
à se loger correctement, la pau- deux mesures, dont la revalorisa- La promesse présidentielle de- dés : la plupart des grands pro- fense. Un des problèmes, fait-il programmation, établie pour sept
vreté. Elles ont aussi plus de mal tion avait été impulsée sous le meure d’atteindre un effort de 2 % grammes d’armement ont déjà valoir, est que les décisions pri- ans, 2019-2025 ». On « choisit de re-
à faire garder leurs enfants, ce qui précédent quinquennat. du PIB en 2025 ; on sera à 1,82 % été étalés et réduits. ses en avril 2016 par l’Elysée garder le verre à moitié plein », ad-
constitue un frein pour accéder à En revanche, il y aura des en 2018. L’armée reste de loin le Enfin, les armées continuent après les attentats ont été appli- met un officier général. Car,
l’emploi ou pour concilier vie fa- perdants : les bénéficiaires de premier investisseur de l’Etat, de perdre des effectifs. En 2019, quées sans avoir été inscrites comme l’a dit récemment un chef
miliale et vie professionnelle. l’allocation de base de la avec 18,5 milliards d’euros d’équi- malgré les nouveaux recrute- dans le budget – une augmenta- militaire en poste, « on ne peut pas
C’est sur ce levier qu’agit le gou- prestation d’accueil du jeune en- pements prévus. Avec ce budget, ments décidés après les attentats tion des effectifs rompant avec éternellement faire la gueule ». p
vernement dans son projet de fant (PAJE), versée sous condition les troupes se verront livrer quel- de 2015, la défense nationale deux décennies de baisse et des nathalie guibert
loi, en aidant en premier lieu les de ressources (aujourd’hui jus-
familles les plus pauvres. Pour qu’à 58 000 euros de revenus
les parents isolés ayant deux en- pour un couple ayant trois en-
fants, dont un de moins de 3 ans, fants) aux parents d’enfants de
et dont le revenu est inférieur à
32 800 euros annuels, l’aide à la
garde d’enfants versée pour l’em-
moins de 3 ans. Son montant
sera aligné sur le complément fa-
milial, soit une baisse de 7,50
Plus de signalements contre la police en 2016
ploi d’une assistante maternelle
ou d’une garde d’enfants à domi-
à 15 euros par mois (selon que
l’allocation était touchée à taux
Le rapport de l’IGPN fait état d’une année « difficile », du fait notamment de la loi travail
cile passera de 462 à 600 euros partiel ou à taux plein).
par mois, soit 138 euros men-
suels d’augmentation. Dans une
configuration familiale compa-
rable, l’augmentation sera de 87
et 52 euros par mois pour les
deux tranches supérieures de re-
« Mise en cohérence »
Les plafonds fixés pour toucher
cette allocation, destinée à
contribuer aux dépenses d’édu-
cation et d’entretien de l’enfant,
U ne année « difficile ». C’est
par cet adjectif pudique
que Marie-France Mo-
neger-Guyomarc’h, la patronne de
l’Inspection générale de la police
pratiques brutales », a précisé
Mme Moneger-Guyomarc’h. Vien-
nent ensuite les signalements de
comportements irrespectueux,
moqueurs, agressifs ou injurieux
Autre point du rapport de l’ins-
pection, la lutte contre la corrup-
tion qui s’est traduite par l’ouver-
ture de 45 enquêtes concernant
57 agents en 2016. « Ce sont des
Elles se traduisent pour la plupart
par des traitements favorables
dans la gestion d’une procédure
judiciaire, des facilités dans la déli-
vrance de documents administra-
venus (de 32 800 à 72 800 euros seront également alignés sur nationale (IGPN), introduit son et les refus de plainte. Sur l’ensem- situations individuelles. On n’a tifs, la fourniture d’informations
et au-dessus de 72 800 euros). ceux du complément familial. rapport d’activité 2016, présenté ble des signalements, « 277 ont mis trouvé aucune situation de ou du trafic d’influence. p
Ils passeront par exemple, pour mercredi 27 septembre. Durant au jour des manquements », con- groupe », a souligné la directrice. julia pascual
En vigueur au 1er octobre un enfant, de 30 000 euros à l’année, l’IGPN a été saisie 1 121 fois cernant 352 fonctionnaires.
Environ 78 000 familles de- 26 000 euros pour un couple par la justice pour diligenter des L’usage des armes par la police
vraient profiter de la mesure, qui avec un seul revenu d’activité, et enquêtes sur des fonctionnaires. nationale, dont l’IGPN rend publi-
coûtera 40 millions d’euros en de 38 000 à 34 000 euros pour un Une progression de 22 % par rap- que la comptabilité, vient aussi ré-
année pleine – mais seulement couple biactif. Le nombre de ses port à 2015 qui s’explique, selon véler l’intense activité des effectifs
10 millions en 2018, car elle n’en- bénéficiaires devrait baisser de l’inspection, par la mobilisation en matière de maintien de l’ordre
trera en vigueur qu’à partir du 10 %. Aujourd’hui, plus d’un contre la loi travail (99 enquêtes), en 2016. Les grenades de désen-
1er octobre de cette année. million et demi de personnes le mouvement Nuit debout ou en- cerclement ont été utilisées à
D’autres augmentations béné- touchent cette aide. core la gestion de la crise migra- 866 reprises, soit une augmenta-
ficieront aux parents isolés : le Les plafonds de revenus fixés toire à Calais (Pas-de-Calais). tion de 90 % sur un an. L’emploi
complément familial, une pres- pour percevoir d’autres aides, les Au global, 41 % des saisines judi- du lanceur de balles de défense a
tation versée aux parents de trois primes de naissance (923 euros) ciaires concernent des faits de lui aussi cru de 66 % (1 705 utilisa-
enfants âgés de plus de 3 ans, ou d’adoption (1 846 euros), se- « violences volontaires » et 10 % tions au total). A contrario, celui
augmentera pour les familles ront également alignés sur le des vols. Les suites données in du pistolet de service a baissé de
monoparentales de 16 euros par nouveau barème. Ces nouvelles fine par la justice à ces enquêtes 11 %, les policiers ayant déclaré en
mois à partir du 1er avril 2018. mesures n’entreront en vigueur ne sont pas nécessairement con- faire usage 255 fois en 2016.
L’allocation de soutien familial, que pour les enfants nés à partir nues de l’IGPN. L’inspection con- Autre progression notable, celle
versée quand le conjoint ne paie du printemps 2018 (la date exacte sidère toutefois que « ces chiffres de l’utilisation du pistolet à impul-
pas sa pension alimentaire ou n’est pas encore fixée). militent pour le déploiement de la sion électrique, à 1 166 occasions
quand son montant est faible, Le ministère des solidarités met caméra piéton ainsi que l’installa- (dont 20 % sans contact), soit une
en avant une « mise en cohérence » tion plus systématique de disposi- hausse de 34 %. « C’est une arme
d’aides dont les montants et les tifs d’enregistrement vidéo dans les qui permet de désamorcer un cer-
Cotisations sociales : plafonds sont variables, ce qui les locaux de garde à vue ». tain nombre de situations », a fait
rend complexes et peu lisibles. valoir Mme Moneger-Guyomarc’h.
« année blanche » pour L’économie réalisée sera subs- Lutte contre la corruption La directrice a par ailleurs con-
certains entrepreneurs tantielle : 70 millions d’euros Pour les mêmes raisons, les 3 446 firmé que l’IGPN prévoit, en 2018,
Pour soutenir l’activité économi- en 2018, et jusqu’à 500 millions signalements faits par des parti- la mise en place d’un « outil de
que, le projet de loi de finance- d’euros au bout de trois ans. Les culiers sont eux aussi en augmen- comptabilisation des tués et des
ment de la Sécurité sociale aides aux familles représentent tation (+ 16,5 %) par rapport à 2015. blessés lors des interventions de
(PLFSS) 2018 prévoit d’exonérer 59 milliards d’euros, soit 2,5 % du Le mouvement contre la loi travail police », sans préjuger de la légiti-
de cotisations sociales les créa- produit intérieur brut, relativise et Nuit debout ont ainsi donné mité de l’emploi de la force. « Dans
teurs et repreneurs d’entrepri- toutefois le ministère. lieu à 78 signalements de particu- une police démocratique, il faut
ses, sous réserve que leurs L’ensemble de ces mesures liers, alléguant surtout des violen- connaître ce genre de chiffres, a-t-
ressources soient inférieures à entérine la logique redistributive ces dans le cadre d’opérations de elle souligné. On pourra répondre
un certain niveau (40 000 euros initiée en 2012 et poursuivie maintien de l’ordre. à un certain nombre de questions
au titre de leur première année lors des PLFSS tout au long du Les signalements liés à des con- voire même de mises en accusa-
d’exercice). Le dispositif, an- quinquennat Hollande. Des trôles d’identité ont aussi pesé tion. Cela nous donnera aussi une

NOUVEAU
noncé début septembre par le « transferts massifs » de res- sur cette augmentation, phéno- idée de ce qu’il faut faire évoluer
premier ministre, Edouard Phi- sources ont eu lieu entre les mène que l’IGPN relie à l’état d’ur- dans la maison police. »
lippe, sera mis en place à comp- familles les plus riches et les plus gence : « Ce dernier implique, de
ter du 1er janvier 2019 et devrait pauvres pendant cette période, fait, la multiplication de contrôles « Manière de voir » s’accompagne désormais d’une
concerner près de 350 000 créa- a relevé la Cour des comptes dans opérés dans la police dans le cadre
teurs d’entreprise chaque année. un rapport publié mercredi de sa mission de lutte antiterro-
Les grenades de bande dessinée ainsi que d’un cahier documentaire
Un coup de pouce qui est loin 20 septembre. Cette fois, les riste, autant d’actes sources de désencerclement comprenant cartes, données statistiques, citations,
d’être négligeable : pour un classes moyennes seront aussi mécontentement pour des ci-
travailleur indépendant ayant touchées au portefeuille. Une toyens hostiles aux mesures prises
ont été utilisées chronologie, chiffres éclairants...
un revenu net de 30 000 euros, politique « assumée » par le mi- ou qui ne comprennent pas l’ac- à 866 reprises,
la première année suivant nistère. Reste à savoir quel en tion des policiers. »
la création de son entreprise, sera le coût politique. p Au global, « les griefs les plus sou-
soit une hausse 8,50 € – chez votre marchand de journaux
le gain s’élèvera à 9 500 euros. gaëlle dupont vent cités sont les violences et les de 90 % sur un an
12 | france 0123
VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017

La primaire déjà passée de mode à droite


I MPÔTS
Bruno Le Maire prône
la suppression totale
de la taxe d’habitation
Le ministre de l’économie et
des finances a souhaité, jeudi Selon une consultation interne, 70 % des adhérents rejettent cette solution pour 2022
28 septembre, la suppression
totale, à terme, de la taxe
d’habitation, dont la suppres-

C’
sion partielle, programmée était il y a à peine un nir à une primaire dite fermée, ce processus ? Si l’on suit l’arti- le moment de se replonger dans la
dès 2018, provoque la colère an. Une éternité en c’est-à-dire réservée aux adhé-
Pour éviter cle 38 des derniers statuts de LR mécanique organisationnelle. Les
de maires. « Je souhaite que politique. Fin sep- rents à jour de cotisation. « Le rôle une primaire, adoptés en mai 2015, le prochain décisions stratégiques se jouent
cet impôt disparaisse à terme tembre 2016, les per- d’un parti est de désigner son can- candidat doit être désigné par un pourtant parfois plusieurs années
parce que j’estime qu’il n’est sonnalités du parti les Républi- didat, sinon quel est l’intérêt de
il faudrait nouveau scrutin ouvert à tous les en amont. Après 2012, les choses
pas juste, il n’est pas efficace », cains (LR) frétillaient à la lecture prendre sa carte ? D’ailleurs, modifier sympathisants. Il faudrait donc s’étaient décantées dans le secret
a déclaré Bruno Le Maire sur des sondages. La première pri- en 2016, nous n’avons connu en passer par un vote des adhé- d’un bureau et à la faveur d’une
BFM-TV et RMC. – (Reuters.) maire ouverte de l’histoire de la aucun pic d’adhésions », estime le
les statuts de LR rents pour modifier la donne. crise. Pour sortir de leur guerre fra-
droite attisait la curiosité des Fran- trésorier de LR, toujours remonté et donc faire voter Pour le moment, Laurent Wau- tricide, François Fillon avait fait
LOI D E F I N AN C ES çais. Tout le monde se perdait en contre les « sympathisants de gau- quiez, favori de l’élection à la pré- promettre à Jean-François Copé
Suppression de la prime conjectures sur le futur nombre de che qui ont pu voter ».
les adhérents sidence du parti, se garde bien de qu’une primaire ouverte serait or-
pour l’achat d’un vélo votants : deux millions ? trois mil- « La primaire ouverte accentue la se prononcer. Mais comme lors- ganisée. Cela avait abouti à un vote
électrique lions ? Le résultat fut au-delà des maladie du présidentialisme et la que Nicolas Sarkozy avait repris des militants qui avaient ap-
La prime pour l’achat d’un espérances : 4 404 812 électeurs au fragmentation en chapelles qui un peu caduc avec la victoire mas- les rênes de l’UMP en novem- prouvé une modification des sta-
vélo électrique, entrée en vi- second tour, le 27 novembre 2016. font disparaître l’église commune », sive de François Fillon, un homme bre 2014, ses adversaires le soup- tuts en juin 2013. Cette élection
gueur début 2017, devrait être Même les militants les plus scepti- pense Julien Aubert. Le député du bien campé sur des valeurs con- çonnent déjà de devenir un adver- avait ainsi fait son entrée dans la
supprimée dans le cadre du ques sur ce processus avaient sa- Vaucluse imagine à la place un servatrices, il revient souvent saire de la primaire une fois qu’il culture de la droite.
projet de loi de finances pour vouré ce triomphe de l’alternance vote des élus pour choisir le prési- dans les conversations avec les sera installé à la tête du parti. S’il Mal aimée aujourd’hui, elle
2018, a annoncé jeudi 28 sep- en marche. Cette première vague dent d’une fédération de deux par- militants. Ces derniers ont pour- veut la torpiller, il aura un argu- pourrait survivre grâce aux éter-
tembre le ministre des comp- allait les porter à l’Elysée. tis (un retour au RPR et à l’UDF), ce tant une attitude ambiguë. Dans ment supplémentaire dans son nelles divisions de cette famille
tes publics, Gérald Darmanin. Deux gueules de bois électorales dernier étant le candidat naturel à la même enquête, 76 % d’entre jeu : la volonté des militants de la politique. « Pour parodier Chur-
« Nous avons considéré que ce plus tard, une autre vague a déferlé l’élection présidentielle. Florence eux citent en effet le « climat des voir disparaître. chill, elle est la pire des solutions à
n’était pas à l’Etat de conti- dans les urnes et l’ambiance a Portelli penche, elle, pour un sys- affaires » comme la première rai- l’exception de toutes les autres »,
nuer à subventionner le vélo changé à droite. Cet été, LR a en- tème inspiré des caucus améri- son de l’échec à la présidentielle. Mécanique organisationnelle ironise le juppéiste Maël de Calan,
électrique », a-t-il indiqué sur voyé à ses adhérents un question- cains où les sympathisants de tous Ils rejettent donc massivement la Ses principaux concurrents ne lui aussi candidat à la présidence
RTL. « Maintenant, beaucoup naire pour tâter leur humeur. Se- les partis seraient invités à voter le primaire tout en ne la voyant pas sont pas encore rentrés dans ce dé- de LR : « Alors, oui, il est peut-être
de collectivités locales le lon les premiers résultats de cette même jour pour leur candidat. comme la cause principale de la bat mais restent vigilants. « Ce n’est trop tôt pour en parler. Mais com-
font », a expliqué le ministre. enquête révélés par L’Express, 70 % Une autre façon d’éviter l’intru- défaite. « Ils régissent à chaud pas le sujet aujourd’hui. Mais s’il y a ment fait-on sans ? Le risque est de
M. Darmanin a précisé qu’un des 40 912 militants qui ont ré- sion des sympathisants de gauche après l’échec. Si on avait gagné, les plusieurs candidats, il faudra bien revenir à une habitude de la droite
« travail » avait été engagé par pondu sont maintenant opposés à dans le scrutin de la droite. réponses sur la primaire auraient les départager », confie un proche où les candidats se départagent au
le ministre de la transition l’idée d’une primaire ouverte pour Cet argument avait été utilisé forcément été différentes », af- de Valérie Pécresse. Assommés premier tour de l’élection présiden-
écologique, Nicolas Hulot, désigner le futur candidat à l’élec- par Nicolas Sarkozy contre Alain firme Mme Portelli. par la défaite au premier tour de tielle. » Une solution classique
« avec les collectivités locales tion présidentielle. Juppé lors de la campagne de Ces critiques récurrentes vont- l’élection présidentielle, les ténors dont personne ne veut. p
sur ce sujet ». Cette prime « Nous sentions que c’était une 2016. Même s’il paraît aujourd’hui elles aboutir à un enterrement de ne semblent pas avoir envie pour matthieu goar
pouvait aller jusqu’à question importante », analyse
200 euros. Bernard Accoyer, pas vraiment

F I N D E VI E
étonné par le résultat : « C’est nor-
mal après le traumatisme subi
Le risque du scénario à un seul candidat pour la présidence
Vincent Lambert : le CHU mais aussi après une primaire qui
va lancer une quatrième a tendance à segmenter. » Le se- des militants désabusés, un candidat Sailliet, Florence Portelli, Julien Aubert et M. d’un des critères de sélection. « Soit on a les
procédure collégiale crétaire général de LR, à l’initia- unique, et une élection escamotée… Depuis M. de Calan et Fasquelle. Tous ont jusqu’au parlementaires soit les adhérents, mais pas
Le CHU de Reims a averti tive de cette consultation, pense quelques jours, le parti Les Républicains 11 octobre pour rassembler les signatures les deux en même temps », demande-t-il.
la famille de Vincent Lam- que la question de sa pérennité ne (LR) s’est mis à imaginer ce scénario noir au d’au moins 13 parlementaires et 2 347 adhé- M. Fasquelle réclame, lui, que la date du dé-
bert, hospitalisé dans un état se pose pas « dans l’immédiat » sujet de son congrès des 10 et 17 décembre. rents à jour de cotisation (sur 234 908). Les pôt des parrainages soit repoussée. Un re-
végétatif depuis 2008, mais est légitime et mérite « un En coulisses, tous les prétendants à la candi- candidats ne se plaignent pas trop de la mo- port impossible puisque ce calendrier est
de l’engagement prochain long débat ». Un chantier qu’il dature, sauf Laurent Wauquiez, rament bilisation des députés et des sénateurs. fixé par les statuts qui ne peuvent être mo-
d’une quatrième procédure laisse au futur président qui sera pour réunir les parrainages nécessaires difiés que par un vote des militants.
collégiale pouvant mener, ou élu à l’issue du congrès des 10 et pour concourir. « Ça ne rentre pas assez vite, Critères trop contraignants Voir ses adversaires en difficulté est para-
non, à un arrêt des soins, a 17 décembre. pas assez fort », estime l’un d’eux, Maël de Mais les paraphes des militants sont beau- doxalement une mauvaise nouvelle pour
indiqué mercredi 27 septem- Calan. Mardi 26 septembre, Daniel Fas- coup plus compliqués à recueillir. D’abord à M. Wauquiez. Après les renoncements de
bre le quotidien régional Imaginations fertiles quelle s’en est lui ouvert à la réunion de cause d’une règle contraignante – pas plus Xavier Bertrand et Valérie Pécresse, ses pro-
L’Union. La perspective d’une Plusieurs candidats à la prési- groupe des députés LR. « Si rien ne change, il de 250 parrainages par département – mais ches se réjouissaient de ne pas avoir à af-
nouvelle procédure inter- dence du parti n’ont pas attendu y a le risque de n’avoir qu’un seul candidat. aussi à cause du délai. Entre la publication fronter un ténor tout en ayant un débat avec
vient alors que des cher- cette enquête pour se mettre au Réunir les parrainages de 2 500 militants du guide électoral par la Haute Autorité, le des concurrents. S’il est seul en lice, le prési-
cheurs de Lyon ont annoncé, diapason de l’humeur des adhé- groggy par les élections, c’est loin d’être facile. 11 septembre, et le dépôt des signatures, le dent de la région Auvergne-Rhône-Alpes
lundi 25 septembre, que l’état rents. En cette période de recher- Il faut que le parti se mobilise », analyse M. 11 octobre, les concurrents n’ont qu’un mois sera vainqueur d’une élection biaisée et
de conscience d’un homme che de parrainages, les imagina- Fasquelle qui aimerait voir les fédérations pour passer l’obstacle. « C’est un travail com- aura du mal à dire que sa ligne a été plébisci-
plongé dans un état végétatif tions sont fertiles pour trouver organiser des réunions décentralisées. pliqué, surtout qu’il y aura beaucoup de per- tée par les militants. « Il sera le candidat so-
depuis des années avait pu d’autres modes de désignation et Grâce à sa popularité au sein de l’appareil, tes car nous n’avons aucun moyen de vérifier viétique d’un scrutin avec des règles soviéti-
être augmenté grâce à une séduire les adhérents. M. Wauquiez ne devrait avoir aucun pro- que chaque parrain est bien à jour de ses coti- ques et se retrouvera comme le Petit Prince
technique de stimulation Daniel Fasquelle, député du Pas- blème pour passer ce premier seuil. Ce n’est sations », détaille le proche d’un candidat. seul sur sa planète », ironise M. Aubert. p
nerveuse. – (AFP.) de-Calais, propose ainsi de reve- pas le cas de ses cinq adversaires, Laurence Du coup, M. Aubert préconise l’abandon m. gr

Etrangers en attente d’expulsion :


BIBLIOTHÈQUES
SYSTÈME DE MEUBLES PAR MODULES
l’allongement de la durée de rétention à l’étude
Le gouvernement veut mettre l’accent sur le renvoi des demandeurs d’asile et des déboutés
- 15 %
jusqu’a
21 oct u
obre

L e gouvernement avait
prévenu. Son projet de loi
sur l’immigration serait
« ferme ». La première fuite du
brouillon de ce texte qui ne de-
ver finalement à soixante jours de
rétention », estime Gérard Sadik,
juriste à la Cimade. Ce dernier
rappelle au passage que l’allonge-
ment de la rétention est davan-
Sur ce point, le gouvernement
devra être plus vigilant dans son
nouveau texte qu’il ne l’a été dans
la rédaction de la précédente loi de
2015, aujourd’hui en vigueur. Mer-
de vider une partie des cellules
des centres de rétention.
Aujourd’hui, dans les cinq cen-
tres de rétention où travaille la
Cimade, plus de 21 % des retenus
vrait pas arriver en conseil des mi- tage symbolique qu’efficace credi, en effet, un arrêt de la Cour sont des « dublinables » et les pri-
nistres avant fin 2017, confirme « puisque tout se joue dans les de cassation a déclaré illégal l’en- vations de liberté de cette catégo-
cette coloration. Il propose d’al- douze premiers jours de privation fermement des « dublinés ». Le lé- rie sont de plus en plus fréquen-
longer à quatre-vingt-dix jours de liberté ». Les associations, qui gislateur avait oublié de préciser tes, estime l’association. Celle-ci
Un système de bibliothèques extraordinaire. (contre quarante-cinq actuelle- tiennent le relevé des renvois, dans son texte ce qu’est un « risque ne représentait « que » 10 % des
Il fait preuve de qualité et de fonctionnalité parmi les amateurs de ment), la durée de rétention admi- montrent que ceux qui n’ont pas non négligeable de fuite », seul mo- privations de liberté d’étrangers
livres. nistrative pour les étrangers en at- été remis dans l’avion avant le tif juridiquement invocable pour en 2016. Mais le ministère de l’in-
Les modules peuvent être montés les uns sur les autres ou juxtaposés. tente d’une expulsion, selon des douzième jour le sont très rare- enfermer cette catégorie d’étran- térieur a donné des consignes
Le système de bibliothèque peut être complété ou réaménagé à l’infini. informations de l’Agence France- ment après. gers. Coup dur donc pour un gou- pour augmenter un taux de trans-
La construction pouvant être complétée ou réaménagée au moment Presse, jeudi 28 septembre. vernement qui veut afficher la fer- fert qui plafonne à 10 % des per-
voulu. L’entourage du ministre de l’in- Coup dur meté et jouer la dissuasion migra- sonnes concernées.
térieur, Gérard Collomb, qualifie Le projet de loi s’intéresse aussi toire, puisque les associations ont Le brouillon de texte comporte-
de « non finalisé » le texte cité par aux « dublinés » et prévoirait de désormais un texte de la plus rait aussi un chapitre que le ju-
l’AFP et rappelle qu’il est « encore resserrer leur régime de réten- haute juridiction leur permettant riste Gérard Sadik estime déjà
en discussion entre services et n’a tion. Ces migrants, qui ont laissé « anticonstitutionnel et même an-
pas encore fait l’objet d’arbitrages une trace de leur passage dans un ticonventionnel »… Le projet de loi
interministériels ». La Place Beau- autre pays européen que la France envisagerait ainsi que l’Office
vau précisait par ailleurs jeudi et que Paris tente de renvoyer Le texte n’a pas français de protection des réfu-
S'ADAPTE À TOUS TYPES DE PIÈCES matin que « des concertations pour le traitement de leur de- giés et apatrides juge irrecevable
sont planifiées avec les principaux mande d’asile, pourraient être
encore fait l’objet un dossier de demande d’asile
acteurs du secteur dans les pro- placés en rétention dès que le « d’arbitrages lorsque le demandeur « peut être
chaines semaines ». transfert vers le pays voisin est réadmis dans un pays tiers sûr »,
80, rue Claude-Bernard - 75005 PARIS
Plusieurs associatifs perçoivent demandé et non plus une fois
interministériels » c’est-à-dire lorsqu’il peut être ren-
Tél. : 01.45.35.08.69
www.decoractuel.com cette fuite comme un « galop d’es- qu’il est accepté. Là encore, il selon l’entourage voyé dans un pays par lequel il
sai » permettant au gouverne- s’agirait d’augmenter la durée aurait transité, y compris à l’exté-
decoractuel@wanadoo.fr
ment de tester les résistances et d’enfermement pour tenter de
du ministre rieur de l’Europe. p
de placer la barre haut « pour arri- renvoyer davantage. de l’intérieur maryline baumard
france | 13
0123
VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017

Les « naufragés » de la sélection en master


Appliquée au pas de course, la réforme connaît bien des couacs. Plus de 2 000 candidats restent sans place

L
es amphis de licence bon- millier de recalés à avoir saisi le n’ont pas pu saisir le recteur dans directement chercher des places Conférence des présidents d’uni-
dés et les bacheliers sans recteur de leur académie fin les temps, quand d’autres ont vu
« Je vais arriver en province », raconte-t-il. Le versité. Les propositions faites
place dans l’enseigne- juillet, ils sont désormais 2 257, a leur recours refusé, faute de rem- dans un master jeune homme, qui a décroché sa aux candidats ne correspondent
ment supérieur ne sont annoncé la ministre de l’ensei- plir des conditions relevant par- licence avec mention bien et pas non plus toujours à leurs as-
pas les seuls motifs de tension en gnement supérieur, Frédérique fois du casse-tête, telle l’obligation
plus d’un mois 15,6/20 de moyenne sur les trois pirations ou à leur projet. « Beau-
cette rentrée universitaire. Les Vidal, jeudi 28 septembre. d’avoir candidaté dans au moins après la rentrée, ans, pensait échapper au coupe- coup d’étudiants de psychologie
étudiants naufragés de la sélec- « Je me retrouve totalement dé- deux masters, et dans des men- ret. En vain. Il attend toujours ont reçu des propositions dans
tion en master, toujours dans l’at- munie, sans aucune informa- tions et établissements différents.
c’est vraiment une réponse à son recours de- des cursus qui n’ont strictement
tente d’une place alors que les tion », témoigne Amélie, qui En Occitanie, un tiers des dossiers hallucinant ! » vant le rectorat. plus rien à voir, comme les scien-
cours ont déjà repris à l’univer- comme les autres étudiants in- déposés ont ainsi été écartés. Jeudi, le ministère a indiqué ces de l’éducation ou les métiers
AMÉLIE
sité, sont eux aussi amers. terrogés requiert l’anonymat. Re- que 16 237 propositions ont déjà de l’enseignement, de l’éducation
étudiante en biologie
Pour la première fois, en 2017, la fusée dans les sept masters Forme d’élitisme été faites à ces étudiants recalés. et de la formation », constate
plupart des masters ont effectué qu’elle demandait dans le do- Antoine, 23 ans, a postulé unique- Mais la complexité du fonction- Anaïs Dolez, vice-présidente de
un tri à l’entrée du master 1 (ex- maine de la biologie, elle n’a reçu ment dans le master de « mathé- nement entre universités et rec- la Fédération nationale des étu-
maîtrise). Cette expérimentation pour l’instant aucune réponse du matiques appliquées à l’écono- qu’ils ne prendraient plus aucun torats montre que ce chiffre n’a diants en psychologie.
inédite à grande échelle de la rectorat qu’elle a saisi. « Je ne sais mie et à la finance » dans lequel candidat qui avait redoublé une pas grand sens : parmi ces pro- Sa filière se trouve dans une si-
sélection intervient alors que le toujours pas si je vais me retrou- ses camarades de licence de Paris- année durant leur cursus, comme positions effectuées par les tuation extrême, saturée par un
gouvernement réfléchit à un ver à l’autre bout de la France, je I-Panthéon-Sorbonne poursui- moi, alors que c’était le cas avant… rectorats, seules 1 379 ont réelle- nombre de candidats supérieur
changement des règles d’entrée à ne peux pas prendre de job puis- vaient jusque-là logiquement Un professeur m’a dit qu’ils al- ment été acceptées par les uni- aux places ouvertes en master,
l’université. Instituée par une que je peux avoir une réponse du leurs études. « Lorsque j’ai été re- laient plutôt choisir de meilleurs versités (dont 400 validées en- diplôme qui donne accès au titre
loi votée en décembre 2016 sous jour au lendemain. Et je vais arri- fusé, fin juillet, j’ai tenté de faire le étudiants de l’extérieur. » suite par un étudiant). de psychologue. « C’est catastro-
le quinquennat de François Hol- ver dans un master plus d’un mois recours, mais j’ai appris qu’il fal- Une pratique que confirme Entre les étudiants qui se sont phique, mais c’était inévitable,
lande, elle a été mise en place après la rentrée, c’est vraiment lait avoir postulé dans plusieurs Gabriel, diplômé en géographie vu proposer des admissions dans reconnaît-elle. En plus, les étu-
dans les universités en quelques hallucinant ! », poursuit-elle. masters. Il était trop tard pour à Panthéon-Sorbonne : « En fé- des masters déjà pleins, ou à l’in- diants toujours dans l’attente
mois seulement. L’incompréhension domine candidater ailleurs », dit-il. Il dé- vrier, les enseignants nous ont ex- verse des universités qui ont reçu ne peuvent prétendre ni à la
Au printemps, les quelque chez l’étudiante de 21 ans, qui a plore une forme d’élitisme prati- pliqué que, désormais, tous ceux des dossiers d’étudiants déjà re- bourse, ni à un logement, ni à la
150 000 étudiants qui suivaient pourtant fini sixième de sa pro- qué par sa prestigieuse univer- qui n’auraient pas au moins 12 de fusés chez elles, les couacs ont Sécurité sociale. » p
une dernière année de licence motion en licence de biologie à sité : « Nous avons bien compris moyenne en licence pouvaient été inévitables, reconnaît-on à la camille stromboni
ont progressivement découvert La Rochelle, avec 12/20 de
que l’accès, jusqu’ici quasi au- moyenne. « J’ai eu deux expérien-
tomatique en première année de ces à l’étranger, j’ai fait des stages,
master, serait désormais condi- et je me retrouve refusée pour des
tionné aux critères fixés par cha- raisons dont je ne suis pas respon-
que master. sable », s’énerve-t-elle. Invariable-
ment, les universités lui ont ap-
« Peu de visibilité » porté un motif de refus sibyllin :
Auparavant, les étudiants étaient « Capacités d’accueil atteintes » ou
le plus souvent sélectionnés en- « niveau insuffisant ».
tre la première et la seconde an- Du côté de l’Etat, on se veut
née de master, de manière illé- rassurant. « Tous les masters
tArtworks © 2015 ABKCO Music & Records, Inc. & Universal Music and Promotone B.V., sous licence exclusive Universal International Music B.V. - "ROLLING STONES" et Tongue and Lip Design Musidor B.V. - Visuels non contractuels. Photos © D.R. La collection complète compte 30 albums et 2 DVD.

gale d’après le Conseil d’Etat, qui n’ont pas encore fait leur rentrée,
s’est prononcé en 2016. L’ancien il faut attendre d’y voir plus
gouvernement avait décidé de clair sur les places vacantes,
mettre fin à cette coupure au mi- souligne la rectrice de la région
lieu du diplôme de deuxième cy- académique Occitanie, Armande
cle, en instaurant la sélection à Le Pellec Muller. Une deuxième
l’entrée du master, accompagnée vague de propositions est en
d’un droit à la poursuite d’études, cours durant la seconde quin-
qui permet à tout étudiant refusé zaine de septembre. » Frédérique
d’effectuer un recours devant le Vidal a assuré, de son côté, qu’il
recteur, qui doit lui faire trois pro- n’y avait pas de « difficultés ma-
positions d’admission. jeures » en master, sur Radio
Mais, en cette fin septembre, Classique, lundi 25 septembre.
des étudiants attendent toujours, Mais le nombre de recours de-
dans une certaine confusion. vant les rectorats, qui peut appa-
« Nous avons peu de visibilité pour raître relativement faible com-
l’instant, mais nous sommes in- paré aux 95 000 diplômés de li-
quiets, au vu des nombreux re- cence potentiellement concernés
tours que nous avons d’étudiants par un passage en master, ne
sur le carreau », prévient Lilâ constitue qu’une partie de
Le Bas, la présidente du syndicat
étudiant UNEF. Ils étaient déjà un
l’iceberg. D’autres étudiants se re-
trouvent dans l’impasse : certains DÉCOUVREZ LES ALBUMS ORIGINAUX
Rentrée universitaire : 38 100 DES ROLLING STONES DANS UNE
étudiants de plus cette année FABULEUSE COLLECTION INÉDITE !
malgré un nouvel afflux DUT, où ils ont le plus de chances
d’étudiants, la rentrée s’est bien de réussir, mais qui sont sélecti-

CD N°4 999
passée. Voilà, en quelques mots, ves à l’entrée. Le ministère assure SEULEMENT
le message qu’a voulu faire passer que le travail va se poursuivre,
la ministre de l’enseignement su- avec les rectorats, pour tenter de , ¤
ALBUM REMASTÉRISÉ
périeur, Frédérique Vidal, lors de leur trouver des solutions.
sa conférence de presse de ren-
trée, jeudi 28 septembre. APB critiquée par la CNIL

EXILE ON MAIN ST.


Le chiffre est particulièrement Le grand chantier autour de la ré-
élevé cette année encore : forme de l’accès à l’université et
38 100 étudiants de plus se sont de la remise à plat profonde de la
inscrits dans l’enseignement su- plate-forme d’Admission post bac, L’un des albums les plus emblématiques du génie musical
périeur. Le boom démographi- promises par le gouvernement des Stones. Une véritable plongée dans l’atmosphère
que des années 2000, conjugué à dès 2018, arrive dans sa dernière des années 1970, grâce à des titres aussi inoubliables
la hausse de la poursuite d’étu- ligne droite. La concertation que « Tumbling Dice » et « Shine A Light »
des, provoque une explosion des ouverte avec les acteurs de la
effectifs. Depuis quatre ans, ce communauté de l’enseignement
sont entre 20 000 et 40 000 étu- supérieur doit s’achever le 19 oc-
diants de plus qui s’inscrivent à tobre, avec les propositions des
chaque rentrée à l’université. groupes de travail constitués dé-
TM

Autre chiffre suivi de près tout but septembre. Frédérique Vidal


l’été, celui des bacheliers restés s’est engagée à mettre fin au ti-
sur le carreau. A l’issue de la pro- rage au sort, pratiqué à l’entrée
cédure d’admission postbac 2017, des licences universitaires où le
close le 25 septembre, ils sont nombre de places est insuffisant
encore 3 729 bacheliers sans af- pour répondre à la demande,
fectation. « On ne peut pas dire pour instaurer des « prérequis »,
que c’est satisfaisant, reconnaît des critères qu’ils restent à définir.
l’entourage de la ministre. Mais Jeudi matin, la Commission
c’est un ordre de grandeur simi- nationale de l’informatique et
laire à celui de l’an dernier, étant des libertés (CNIL) a justement
donné la progression démogra- demandé au ministère de « cesser
phique. » En 2016, 2 500 bache- de prendre des décisions concer-
liers s’étaient retrouvés sans af- nant des personnes sur le seul fon-

EN KIOSQUE CETTE SEMAINE


fectation à l’issue de la procédure. dement d’un algorithme et de
Pour l’extrême majorité d’entre faire preuve de plus de transpa-
eux, il s’agit de bacheliers issus rence ». Le ministère dispose d’un
des filières professionnelles et délai de trois mois pour se mettre
technologiques, qui postulent en conformité avec la loi. p
en grande partie vers des BTS et c. st.
14 | enquête 0123
VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017

Pep Guardiola,
lors d’une manifestation de
soutien à l’indépendance
de la Catalogne, le 11 juin
à Barcelone.
MIQUEL BENITEZ/SHUTTERS/SIPA

parfois jeté dans une fosse commune par les


franquistes, poursuit Agusti Comas. Adoles-
cents, nous chantions des chansons de Lluis
Llach. » Lluis Llach, une autre icône en Catalo-
gne… Auteur de L’Estaca, chant antifranquiste
devenu hymne indépendantiste, il est entré
en politique en 2015 en se faisant élire député
sous les couleurs de la coalition indépendan-
tiste. Guardiola partage avec lui le privilège
d’avoir rempli le Camp Nou, l’immense stade
du Barça (près de 100 000 places). Le premier
l’a fait balle au pied, le second derrière son
piano. Les deux hommes, qui ne cachent pas
aujourd’hui leur amitié, défendent avec la
même intransigeance la langue catalane.
Cette mentalité a façonné Pep Guardiola,
mais aussi son aînée, Francesca. Cette femme
de 54 ans, qui réfute l’étiquette de « sœur de »,
a travaillé pendant dix-neuf ans dans les ins-
titutions de la région. Désormais installée au
Danemark, elle occupe une fonction essen-
tielle dans le dispositif indépendantiste : en
tant que déléguée de la Catalogne en Europe
du Nord, elle cherche, au sein de l’Union
européenne, des soutiens au processus de
rupture avec l’Espagne.
L’identité familiale et territoriale des Guar-
diola a trouvé un débouché naturel au FC Bar-
celone, dont la devise, Mes que un club (« Plus
qu’un club »), résume en quatre mots son sta-
tut particulier, et très politique, en Espagne.
Dès son arrivée, à l’âge de 13 ans, l’adolescent
de Santpedor a eu là un cadre sportif et idéolo-
gique à sa mesure. La Masia, le centre de for-
mation, mise avant tout sur des joueurs du
cru, formés sur place. Les dirigeants n’échap-

L’autre but de
pent pas à la règle : plusieurs indépendantis-
tes assumés se sont succédé à la présidence,
sans jamais oublier de célébrer ses « mar-
tyrs », tel Josep Sunyol, président tué par les
franquistes en 1936. Dès la fin de la guerre
civile, le club s’affirmait comme un outil de

Pep Guardiola
résistance – on allait alors au stade pour parler
le catalan, dont l’usage était interdit. Surtout
face au Real Madrid, le club du pouvoir.

UN FOOTBALLEUR FÉRU D’HISTOIRE


« Le Barça est l’armée d’un pays désarmé, la Ca-
talogne », résuma un jour l’écrivain Manuel
Vasquez Montalban. Le 20 septembre, en
pleine polémique sur le référendum, le club
l’a de nouveau prouvé en sortant de sa réserve
Comptant parmi les stars du football mondial, l’ex-joueur de au nom de son « engagement historique en
faveur de la défense du pays et du droit à déci-
Barcelone et actuel coach de Manchester City milite depuis toujours der ». Certains soirs de match à domicile, une
partie du Camp Nou se lève quand le chrono
en faveur de l’indépendance de la Catalogne. A l’approche du stade indique 17 minutes et 14 secondes
pour scander « Independencia ! », en souvenir
du référendum, il est l’un des porte-voix de la cause séparatiste du siège de Barcelone de 1714. La chute de la
ville avait alors parachevé la domination des
Bourbons sur la province. « La puissance sym-
bolique et sentimentale du Barça a par ailleurs
barcelone - envoyé spécial péen. « Son » Barça restera comme l’une des beau milieu d’une conférence de presse toujours donné du poids à la parole de ceux qui
meilleures équipes de tous les temps. Mais d’après-match, Guardiola incarne l’image s’expriment en son sein », rappelle le journa-

I
son aura dépasse largement le cadre du foot- idéale que les indépendantistes veulent liste Olivier Goldstein, installé à Barcelone et
l s’appelle le Timbaler del Bruc, le « pe- ball : ces derniers temps, il est aussi devenu transmettre : un homme cultivé, passionné spécialiste du club. Pep Guardiola s’est cons-
tit tambour d’El Bruc ». C’est un jeune une icône indépendantiste, une cause à de poésie et de littérature, un polyglotte de truit dans ce contexte, en repoussant sans
garçon de Santpedor, une bourgade laquelle il prête son image et sa voix à chaque renommée planétaire dont le professionna- cesse les limites de son propre engagement.
médiévale située à 75 km au nord- montée de tension contre Madrid. lisme ne souffre aucune contestation. Agusti Ainsi fut-il le premier entraîneur du Barça à
ouest de Barcelone. La légende veut Le 21 septembre, au lendemain de l’arresta- Comas, l’un de ses amis d’enfance, membre oser s’exprimer en catalan après une rencon-
qu’en 1808 il ait mis en fuite les trou- tion de treize hauts responsables catalans par de la Gauche républicaine de Catalogne et tre face à Madrid, à la grande joie de la frange
pes napoléoniennes venues envahir la Cata- la garde civile, il réagissait depuis l’Angleterre : président de la communauté de communes indépendantiste des supporteurs.
logne. Le son du tambour, amplifié par les « Tout le monde le sait, toute l’Europe le sait : de la localité de Manresa, voisine de Santpe- Un autre ancien joueur, Oleguer Presas, pro-
parois sombres des montagnes voisines, leur tout ce que nous voulons, c’est voter, car il ne dor, confirme : « Pep représente ces valeurs de che de la Gauche radicale indépendantiste
aurait fait croire qu’une gigantesque armée s’agit pas d’indépendance, mais de démocratie. travail et d’effort qui sont celles du peuple cata- (CUP), s’est fait connaître par ses prises de
les attendait. Deux siècles plus tard, sa statue Je suis convaincu que cela se déroulera de ma- lan, et c’est un porte-parole de premier ordre. » position et ses écrits. On le retrouve actuelle-
est couverte d’affichettes en faveur du si, le nière civique. Nous allons tous pouvoir voter le De fait, Guardiola a le sens du jeu médiatique : ment aux côtés de Lluis Llach, à l’aile gauche
oui au référendum sur l’indépendance qui 1er octobre prochain. » Le 11 juin, il avait déjà il distille toujours ses messages en confé- de la campagne en faveur du oui. Du temps
doit être organisé dimanche 1er octobre, tan- « PEP REPRÉSENTE pris la parole, de façon bien moins mesurée, rence de presse – retentissement garanti – et où il jouait au football, Oleguer Presas avait
dis qu’un employé municipal s’affaire à
déployer des drapeaux indépendantistes en-
CES VALEURS lors d’un meeting à Barcelone. Ce jour-là, face
à 30 000 personnes, il avait fustigé en catalan,
n’accorde d’entretiens individuels qu’à de
rares journalistes de la presse de son « pays ».
renoncé à la sélection espagnole. Guardiola,
lui, n’a jamais franchi le pas. C’est d’ailleurs
tre les façades des immeubles en pierre. Les DE TRAVAIL ET mais aussi en espagnol et en anglais – s’assu- Pour comprendre l’homme, il faut passer du l’un des angles d’attaque de ses détracteurs.
menaces de poursuites judiciaires par les rant ainsi un écho médiatique européen –, les temps sur ses terres, en Catalogne centrale. « Lorsqu’il s’agissait de toucher les millions de
autorités de Madrid n’impressionnent guère D’EFFORT QUI SONT « abus d’un Etat autoritaire », l’Espagne. « Nous Un pays minier, mi-agricole mi-industriel, où la selección, elle [l’Espagne] n’était pas autori-
les élus locaux. A commencer par le maire
indépendantiste, Xavier Codina i Casas,
CELLES DU PEUPLE sommes victimes d’un Etat qui a mis en place
une persécution politique indigne d’une démo-
la langue catalane est omniprésente dans l’es-
pace public. Les couleurs de la région s’affi-
taire, hein ? », avait réagi Xavier García Albiol,
leader du Parti populaire (droite) en Catalo-
membre de la Gauche républicaine de Catalo- CATALAN, ET C’EST cratie dans l’Europe du XXIe siècle », s’était-il chent sur les murs, les fenêtres, jusque dans gne, au lendemain de son « appel du 11 juin »
gne, ultramajoritaire ici. Volontiers disert sur exclamé. Le journal conservateur El Mundo les arbres. Des panneaux « Municipalité pour dans les rues de la ville. Pas de quoi faire tom-
l’histoire de cette commune de 7 000 habi- UN PORTE-PAROLE avait alors consacré un éditorial virulent à cet l’indépendance » marquent l’entrée des villa- ber la star de son piédestal aux yeux de la base
tants – « Il n’y a jamais eu de féodalité chez « excellent entraîneur », devenu un « démago- ges. Pep Guardiola a grandi dans ce contexte. indépendantiste. Beaucoup, parmi les foules
nous » –, il n’est pas peu fier des deux enfants DE PREMIER gue indépendantiste ». « Depuis des générations, il y a ici un très fort rassemblées ces jours-ci à Barcelone, espèrent
du pays : Timbaler, donc, et Pep Guardiola, ORDRE » rapport à la terre et aux ancêtres, insiste Agusti même le voir devenir « le premier sélection-
46 ans, ancien joueur (1990-2001) et LE BARÇA, UN OUTIL DE RÉSISTANCE Comas. Les gens se sentent plus catalans que neur de la Catalogne indépendante ».
entraîneur (2008-2012) du FC Barcelone, AGUSTI COMAS Guardiola est loin d’être un néophyte en ceux de Barcelone, où il y a du brassage de Féru d’histoire et de clins d’œil, Guardiola a
chantre de l’identité catalane et porte-voix de membre de la Gauche politique. En 2015, il s’était présenté aux élec- populations. Nous avons un rapport particulier toujours su manier les symboles. Il se sou-
la cause indépendantiste. républicaine de Catalogne tions régionales sous la bannière de Junts pel à la langue, interdite sous le franquisme mais vient qu’en 1977 Josep Tarradellas, l’un des
Si la notoriété de la statue ne dépasse pas (indépendantiste) si (« Ensemble pour le oui »), la coalition qui pratiquée tous les jours, ce qui renforce encore fondateurs de la Gauche républicaine et pré-
les frontières régionales, celle du sportif se mène le processus d’autodétermination et plus le sentiment d’être différents. » sident de la Generalitat de Catalogne en exil
mesure à l’échelle mondiale. « Grâce à lui, les regroupe les principales forces indépendan- Le père de Guardiola, qui fuit les médias sous Franco, avait proclamé, à son retour en
gens savent situer Santpedor sur une carte », tistes. Son engagement avait alors étonné depuis la publication dans El Mundo d’un ville : « Citoyens de Catalogne, je suis enfin
se félicite Xavier Codina i Casas. L’office du jusqu’à Madrid, où le ministre de l’intérieur, portrait jugé insultant, n’a jamais caché la ici ! » Quinze ans plus tard, en mai 1992, c’est
tourisme a d’ailleurs glissé sa maison natale, Jorge Fernandez Diaz, l’avait traité de « merce- blessure qu’avait constituée pour lui la guerre lui, Guardiola, qui s’adressait à la foule après
une petite demeure aujourd’hui habitée par naire ». « Je connais Pep depuis longtemps, je civile, démarrée alors qu’il n’avait que 5 ans. la victoire de son équipe en finale de la Coupe
une famille marocaine, dans un parcours suis le dernier surpris par son engagement et Cet ancien maçon a mis des années à se d’Europe des clubs champions. Les mots, ce
touristique à travers le centre-ville médiéval. je lui suis très reconnaissant, assure remettre de la découverte du corps d’un offi- soir-là, n’étaient pas choisis au hasard :
Même s’il officie à Manchester City depuis aujourd’hui le maire de sa ville natale. Il n’a cier républicain tué lors des combats. « Dans « Citoyens de Catalogne, nous l’avons enfin
2016, Guardiola continue de régner en quasi- jamais caché son combat. » notre génération, tout le monde a entendu ici. » Il lui reste maintenant à conquérir un
divinité sur le football catalan. Et de présenter Capable de disserter, en anglais ou en alle- parler d’un grand-père, d’un grand-oncle ou dernier trophée : l’indépendance. p
l’un des plus beaux palmarès du sport euro- mand, sur la situation politique catalane au d’un ami de la famille disparu à cette époque, madjid zerrouky
CULTURE | 15
0123
VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017

Scapin, la puissance comique de la mélancolie


Derrière la farce, Denis Podalydès invite à découvrir une dimension existentielle à ce classique de Molière

THÉÂTRE

Q
u’il est réjouissant
de (re)découvrir Les
Fourberies de Scapin !
On croit connaître la
pièce, elle fait partie
des « tubes » de la vie scolaire et,
comme les clichés ont la vie dure,
on s’en souvient, vaguement,
comme d’une bonne grosse farce
occupant une place mineure dans
l’œuvre de Molière. En la retrou-
vant, dans la mise en scène que
signe Denis Podalydès pour
l’ouverture de saison de la Comé-
die-Française, c’est tout autre
chose que l’on voit : une pièce
d’une puissance comique sensa-
tionnelle, certes, mais aussi une
œuvre où les liens entre la vie et le
théâtre s’expriment avec une pro-
fondeur et une élégance inégalées.
Pour rendre la pièce aussi
vivante dans notre présent, pour
lui redonner toute sa vigueur et
son épaisseur, sans doute
fallait-il remonter à la source, ce
que ne manque jamais de faire
Denis Podalydès. En 1671, quand
il écrit Les Fourberies, Molière a
49 ans. Il va mourir deux ans
plus tard, en février 1673, d’une
hémorragie pulmonaire à l’issue
de la quatrième représentation
du Malade imaginaire.

Retour aux fondamentaux


Molière a travaillé comme un fou
pour divertir le roi et la cour, à
coups notamment de comédies-
ballets en collaboration avec Beau-
champ et Lully. Son théâtre, celui
du Palais-Royal, est en travaux,
mais il faut occuper la troupe et Benjamin Lavernhe incarne un Scapin sobre et virtuose dans la mise en scène de Denis Podalydès. CHRISTOPHE RAYNAUD DE LAGE
jouer quand même. Molière est un
homme épuisé par le combat qu’il
a dû mener, dans un siècle où qui tient impeccablement l’équi- cœurs. Il y a bien sûr un plaisir pu- – mention spéciale à la robe peu énigmatique, virtuose mine
le théâtre est encore largement libre entre le comique et une rement jouissif à voir la manière de magicienne de Zerbinette-
Les scènes de rien, à qui le jeune acteur
considéré comme hérétique, ou dimension plus crépusculaire : il dont un simple valet dépenaillé Adeline d’Hermy, à elle seule un d’anthologie sont apporte une humanité, une in-
récupéré par la puissance royale. jaillit comme un diable du trou va mener en bateau des mes- paysage imaginaire. quiétude, une mélancolie profon-
Il écrit Les Fourberies comme un du souffleur, quasiment nu, tel un sieurs respectables (mais bornés Surtout, pour qu’un théâtre de
joyeusement des qui sont celles de Molière, cel-
retour aux fondamentaux de son acteur vierge encore des rôles, et avares), par la seule force de sa troupe soit brillant, il faut que la réinterprétées, les de l’acteur, avec un grand « A ».
théâtre et à la comédie pure. Un des histoires, des sentiments, des parole et de son imagination. troupe le soit, et c’est peu de dire A la fin, quand les gandins, dans
retour à un art plus proche du peu- paroles qu’il va endosser. que c’est le cas ici. Ce Scapin
notamment toute l’ingratitude de la jeunesse,
ple, après une longue série de piè- Si Scapin est ressorti de son trou, Distribution éblouissante bénéficie d’une distribution la scène des se sont envolés vers leurs plaisirs,
ces qui ont tendu un miroir – cer- c’est que le jeune Octave, dont il est Denis Podalydès met en scène éblouissante, qui réunit Adeline il reste seul : un homme vrai parmi
tes pas toujours aimable – au pu- le valet, est dans tous ses états. En tout cela comme un théâtre d’Hermy, Pauline Clément (en
coups de bâton les marionnettes, quitte à finir
blic mondain. Les Fourberies sont l’absence de son père, Argante, il de troupe et de tréteaux, néan- alternance avec Claire de La Rüe blessé, abandonné. Superbe hom-
donc une des plus grandes pièces a secrètement épousé Hyacinthe, moins raffiné et subtil. Le dé- du Can), Julien Frison et Gaël mage au mentir-vrai du théâtre. p
populaires du répertoire français, une jeune fille pauvre et de nais- cor, que signe l’administrateur Kamilindi, tous formidables en bâton, qui déclenche des tempê- fabienne darge
ce qui n’implique pas que la farce y sance inconnue. Son ami Léandre, de la Comédie-Française, Eric Ruf, jeunes premiers. Formidable tes d’hilarité. Un rire qui n’est pas
soit aussi simple qu’elle en a l’air. lui, son daron (le mot vient du évoque les bas-fonds du port de aussi, Bakary Sangaré dans le rôle exempt de malaise, face à la vio- Les Fourberies de Scapin,
Comme il l’avait fait avec son XVIIe siècle) Géronte étant égale- Naples, un fond de cale qui pour- de Silvestre, le deuxième valet, lence qui s’exprime ici : Géronte- de Molière. Mise en scène : Denis
Cyrano, créé fin 2006 et qui depuis ment en voyage, s’est épris de rait être aussi bien une fosse de moins doué que Scapin. Didier Sandre se retrouve en Podalydès. Comédie-Française,
a connu un succès non démenti, Zerbinette, la belle Egyptienne, di- théâtre, derrière lequel se laissent Les pères, Argante et Géronte, effet, grâce à la machinerie salle Richelieu, place Colette,
Denis Podalydès va gratter sous la seuse de bonne aventure. Or, voilà entrevoir des échappées mariti- sont portés par Gilles David et un inventée par Eric Ruf, enfermé Paris 1er. A 14 heures ou 20 h 30,
surface. Et ce qu’il révèle, à travers que les pères sont de retour. Affo- mes, baignées par les très belles Didier Sandre tout à fait excep- dans son sac, suspendu au-des- en alternance, jusqu’au
la finesse de sa mise en scène, c’est lement des deux jeunes gens, qui lumières de Stéphanie Daniel. tionnel dans un rôle et un style sus du public de l’orchestre. 11 février 2018. De 5 à 42 €.
une pièce quasi testamentaire, appellent Scapin à leur secours. Les costumes de Christian commedia dell’arte à contre-em- Enfin, il y a le Scapin de Ben- Egalement en direct au cinéma,
empreinte de mélancolie, où Mo- Les Fourberies sont le récit de la Lacroix sont eux aussi, une fois ploi chez lui. C’est ainsi que les jamin Lavernhe. Un Scapin qui en collaboration avec Pathé
lière a mis tout son amour du théâ- machinerie, proprement théâ- de plus, une réussite, dans leur scènes d’anthologie que com- pourra surprendre, comme avait Live, dans plus de 300 salles,
tre comme grand art existentiel. trale, que Scapin va mettre en manière de jouer avec le temps, porte la pièce sont joyeusement surpris le Cyrano de Michel le 26 octobre à 20 h 15, puis
Et, de fait, Scapin, c’est l’homme- place pour duper les pères, libé- les styles et les époques, comme réinterprétées, et notamment Vuillermoz, dont il est bien le cou- du 12 novembre au 31 janvier.
théâtre, d’emblée, dans ce spectacle rer les jeunes gens et réunir les un hier qui serait d’aujourd’hui la fameuse scène des coups de sin. Un Scapin d’une sobriété un Comediefrancaiseaucinema.com

Benjamin Lavernhe, l’acteur qui monte au Français


27 septembre 2017 71, rue du Temple
75003 Paris
mahj.org

— 4 mars 2018
difficile de l’attraper, ce scapin-là. plètement déjanté chez Tchekhov. La dit : puisqu’il semblerait que je sois doué
Il échappe. Comme échappe, un peu, palette est large, le dessin des rôles tou- pour ce métier, allons-y. »
René Goscinny
Au-delà du rire
Benjamin Lavernhe, derrière son allure jours précis et coloré, mais l’homme, der- Pas viscéral, pas existentiel, le jeu, chez
impeccable de comédien classique, à la rière, reste discret. lui ? A voir. Denis Podalydès ne l’a pas
technique parfaite. Certains comédiens Acteur ou journaliste ? Benjamin choisi par hasard pour jouer Scapin,
– Iznogoud : © IMAV éditions /

sont avant tout des personnalités sin- Lavernhe a longtemps hésité – un cer- l’homme-acteur, l’homme-théâtre. Dans
Goscinny-Tabary – Le Petit Nicolas : © IMAV éditions / Goscinny-Sempé / Visuel : Philippe Ghielmetti / Conception graphique : Doc Levin / Hélène Marian, Coralie Milière

gulières, d’autres semblent s’effacer tain goût pour la diversité humaine, sans tous ses rôles, même les plus légers, il y
derrière les rôles, pour mieux vivre leur doute –, lui qui a mené en parallèle a toujours un moment où Benjamin
part de folie dans le jeu. un master en communication et ses Lavernhe entraîne vers une forme de
Benjamin Lavernhe appartient visi- classes au Cours Florent. Mais c’est le vertige. « Pourquoi on joue ?, se demande-
blement à cette seconde catégorie, lui théâtre qui l’a emporté, chez ce fils de t-il, rêveur. C’est quand même un acte
qui est l’acteur qui monte dans la troupe bonne famille poitevine, qui a été scout étrange, qui a à voir avec le mystère de la
de la Maison de Molière. A 33 ans, le et enfant de chœur. vie. Et avec la liberté, une liberté tellement
voilà en haut de l’affiche, premier Sca- absolue qu’elle fait peur ».
pin à la Comédie-Française depuis vingt Vertige du jeu Il lutte contre le côté « trop lisse, trop
ans. Avant lui, il y a eu Philippe Torreton Un peu par hasard, à l’en croire : sage » que peuvent suggérer ses origines
et Robert Hirsch dans le rôle, un des « Quand je jouais, j’étais galvanisé, mais bourgeoises, son élégance naturelle de
René Goscinny © DR – Lucky Luke : © Lucky Comics, 2017 –

plus étourdissants du répertoire. quand je ne jouais pas, je n’étais pas grand garçon mince et sa solidité techni-
Avant cette consécration, le jeune malheureux. Du coup, je me posais des que. Il n’a pas envie d’être enfermé
pensionnaire, entré dans la troupe questions sur ma vocation, à voir nom- dans une identité d’acteur trop précise,
en 2012, s’était fait remarquer aussi bre de mes camarades pour qui jouer de choisir entre le tragique et le comique,
bien en travesti de cabaret queer dans semblait viscéral, existentiel. Au Cours un style théâtral plutôt qu’un autre.
L’Interlope, la revue menée par son cama- Florent comme au Conservatoire, mes « Pourquoi on joue ? Sans doute pour aller
rade Serge Bagdassarian, qu’en Narcisse professeurs – Dominique Valadié, Yann- fouiller jusqu’aux recoins les plus secrets Cette exposition, réalisée
avec le concours exceptionnel

d’un machiavélisme insondable dans Joël Collin et Olivier Py, notamment – qu’on a en nous. » p de la Bibliothèque nationale
de France,
a reçu le soutien de la fondation
pour la Mémoire de la Shoah.

Britannicus ou en ours mal léché et com- m’ont beaucoup encouragé. Je me suis f. da.
16 | culture 0123
VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017

La musique de Purcell
prise dans une mauvaise
tempête féministe
Le « Miranda » de Katie Mitchell transforme
l’héroïne shakespearienne en névrosée

OPÉRA res. Difficile en effet de ne pas res-


sentir un irréconciliable hiatus en-

D ans la ligne endeuillée


du Trauernacht de 2014
au Festival d’Aix-en-Pro-
vence, qui mettait en scène une
veillée funèbre autour d’un père
tre la finesse, le raffinement et le
lyrisme sensuel de la musique de
Purcell et ce manifeste sans distan-
ciation d’un féminisme revêche.
Reste, dieu merci, la musique :
défunt et de la musique de Bach, la une quarantaine de morceaux,
metteuse en scène Katie Mitchell dont vingt-deux de Purcell, les
« Solstice », et le chef d’orchestre Raphaël autres se partageant les plumes
la dernière Pichon ont cette fois convoqué de Matthew Locke, Jeremiah
création de Purcell et La Tempête de Shakes- Clarke, Orlando Gibbons, sans
Blanca Li, peare pour ce Miranda présenté à oublier deux pièces anonymes,
aborde la l’Opéra-Comique. Les deux com- dont le magnifique O Death ! Rock
question de pères en appellent, avec raison, Me Asleep. Toutes musiques que
la menace aux multiples adaptations lyri- l’ensemble Pygmalion joue avec
climatique. ques shakespeariennes, à finir par un art merveilleux : orchestre
NICO BUSTOS les plus récentes et marquantes, le aux sonorités riches, chœur frô-
pasticcio The Enchanted Island lant la perfection.
(Haendel, Vivaldi…) ou l’opéra The
Tempest, de Thomas Adès. Solistes à la hauteur
Point d’île enchantée ni d’elfe Les solistes tiennent aussi leur
gaffeur dans le synopsis élaboré rang, malgré le fait que Henry
par la librettiste Cordelia Lynn : Waddington, souffrant, mimera
après avoir feint d’être morte sur le plateau un Prospero chanté
noyée, Miranda profite de ses pro- dans la fosse par le providentiel
pres funérailles pour régler ses Alain Buet, limité par une rencon-
comptes avec les hommes – son tre tardive avec la partition. Un
père, Prospero, qui l’a exilée, peu abrupte au début, notam-

A Chaillot, Blanca Li met Caliban, qui l’a violée, et son mari,


Ferdinand, qui l’a épousée trop
jeune. Ce faisant, Katie Mitchell
enfourche l’un de ses balais fa-
ment dans la partie inférieure de
la tessiture, la Miranda de Kate
Lindsey va peu à peu épanouir son
beau mezzo au fur et à mesure que

l’écologie en mouvements
voris, militante d’une cause des progresse son « coming out ».
femmes ici aux limites de la cari- Katherine Watson est une Anna
cature. Difficile de voir dans cette magnifique en épouse boulever-
Miranda doloriste autre chose sée, Allan Clayton un Ferdinand
qu’une névrosée au bord de la émouvant, bien que cantonné à la
Dans « Solstice », la chorégraphe andalouse se fait militante du climat crise de nerfs. veulerie. On pourra reprocher au
Dans le temple protestant mo- pasteur, Marc Mauillon, malgré
derne en béton qui sert de décor à son abattage, quelques vocalises
cette thérapie de groupe, le rituel sans grâce, qualité qui n’échappe
DANSE 26 septembre, au Théâtre national
de Chaillot. Très peu nombreuses
de Côte d’Ivoire à l’appui, interpré-
tés par Bachir Sanogo. A-t-on
Attrait, fonctionne au petit poil.
Plafond textile en soie sans cesse
échoue à générer autre chose
qu’un incommensurable ennui,
pas, loin s’en faut, au jeune Norvé-
gien Aksel Rikkvin, dont les 14 ans

C
omme d’habitude, la sont les pièces de danse au- vraiment besoin des calebasses et mobile accroché par une myriade tant la direction d’acteurs, prévisi- offrent au personnage d’Anthony,
chorégraphe Blanca Li jourd’hui qui peuvent remplir des de la même coiffure tressée pour de fils, il sert d’écran aux pro- ble de bout en bout, se contente de fils de Miranda et de Ferdinand,
met le paquet. Décor salles de plus de mille places pen- les femmes ? Rien n’est moins sûr, jections vidéo de mer, de neige. Il suivre les péripéties attendues du un timbre doré et une maîtrise
sophistiqué, musique dant dix-huit représentations ! mais le désir d’un retour à la incarne, sans céder à l’illustra- psychodrame familial. pleine de sagesse. p
qui pulse, danseurs lancés Plus qu’une dénonciation des nature et à la simplicité s’impose tion, le branle-bas de combat de Sans parler des gestes mal à pro- marie-aude roux
comme des boules de bowling, dérives climatiques et des dangers dans cette équipée d’une horde l’océan, des nuages… pos : le fameux « Let Me Weep »,
gestuelle déchaînée. Comme que court la planète annoncée humaine happée par la tempête, le Il se plie et déplie dans des va- tiré de The Fairy Queen, sur lequel Miranda, d’après Henry Purcell.
d’habitude, elle joue à quitte ou dans le programme, Blanca Li met vent, la mer, la neige. gues, gonfle et se rétracte, s’étend Anna, la jeune femme enceinte de Opéra-Comique. Jusqu’au
double, veut remplir la mission en scène un fantasme sur l’origine L’élan nostalgique, un peu en- tel un cumulus, fond sur scène Prospero, lance un verre d’eau à la 5 octobre. Diffusion sur France
qu’elle s’est donnée au risque de du monde, une vision très imagée fantin parfois, vers un équilibre comme un orage inattendu. Sa tête de son mari ! Choc des cultu- Musique le 5 octobre à 20 heures.
faire déborder le plateau. d’une tribu d’hommes et de fem- planétaire propulse des courses, douceur planante n’empêche pas
Avec, dans sa nouvelle pièce inti- mes aux prises avec les éléments. rondes, glissades sur la scène-to- d’évoquer le télescopage me-
tulée Solstice, un étendard écolo. Il Elle sort aussi les djembés et le boggan. Attaque du plateau en naçant parfois des éléments. Un
signe la singularité de ce spectacle kamalé n’goni, plaçant sa fresque à lignes, décollage immédiat avec paradoxe qui sert la cause du spec-
blockbuster pour quinze interprè- l’enseigne de l’Afrique, berceau de ventilateurs pour une danse des tacle entre esthétique high-tech et
tes qui a fait un tabac, mardi l’humanité, chants traditionnels voiles, glaciation lente sous cou- néotribal lissé.
che de flocons, Blanca Li dépote.
Le bulletin météo et la poésie des Son « spectacle le plus engagé »
matières filent un coup de fouet à Avec Solstice, Blanca Li, qui cite Al
son imagination généralement Gore et son documentaire Une
plus portée au trip urbain qu’au kif vérité qui dérange parmi ses sour-
tribal. La scène où les interprètes ces d’inspiration, marque le temps
soufflent les uns sur les autres en en rappelant les deux moments
EXPOSITION 22 SEPT. 2017 - 21 JANV. 2018 se ventousant comme irrésistible- de l’année où le soleil est le plus
ment attirés est une belle idée. éloigné de l’équateur.
Le corps est en première ligne Dans le programme du spec-
de Solstice. Il devient instrument tacle, elle pousse un cri d’alarme :
de musique, tambour vivant à « C’est le moment d’agir ! » et dé-
coups de frappes de pied et de clare que « c’est le plus engagé
claques sur les cuisses, rappel de ses spectacles ». Incontestable-
d’une langue corporelle oubliée. ment. La fashion dancing queen la
Il dégoupille une gestuelle ef- plus hip-hop de la scène contem-
ficace, synthèse Blanca Li de poraine depuis la création de sa
hip-hop acrobatique, contempo- compagnie, en 1993, a toujours
rain, aux accents martiaux et plutôt surfé sur le divertissement
gymniques. Comme si la choré- que sur l’onirisme.
graphe avait actionné le bouton Assumant jusqu’au bout son
sauve-qui-peut. nouveau rôle de militante, elle
En slip et soutien-gorge couleur glisse un flyer avec des infos sur
chair, un ersatz de nudité qui des sites comme Cleanseas.org et
donne envie de vraie peau, les conseille quelques bons plans
interprètes, qui crient et scandent pour, entre autres, baisser sa fac-
aussi leur danse, font vibrer ce dé- ture énergétique. Elle invite aussi à
sir de corps en harmonie avec la fin de chaque représentation le
l’environnement. La scénogra- public dans le hall du théâtre pour
phie de Solstice, conçue par Pierre se livrer à une pollution dance par-
ticipative, qui culminera le 12 dé-
cembre, lors du sommet climat, à
Paris. La dernière image de Solstice
Les interprètes, croule sous une pluie de sable noir
qui crient et impossible à évacuer. p
rosita boisseau
scandent aussi
Whitney Museum of American Art, New York; gift of The American Contemporary Art Foundation, Inc., Leonard A. Lauder, President 2002.254

ICONS THAT MATTER


COLLECTION DU WHITNEY MUSEUM OF AMERICAN ART
leur danse, Solstice, de Blanca Li. Jusqu’au
13 octobre. 20 h 30. Théâtre
font vibrer ce national de Chaillot, Paris 16e.
Roy Lichtenstein Girl in Window (Study for World’s Fair Mural), 1963.

désir de corps en
© Estate of Roy Lichtenstein, New York / Adagp, Paris, 2017

#PopArtMaillol 61 Rue de Grenelle 75007 Paris


BEYOND BANKING
En tournée, le 11 janvier 2018, au
Théâtre Olympia, à Arcachon,
harmonie avec dans le cadre de la saison de
l’environnement l’Opéra de Bordeaux.
0123
VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017 télévisions | 17
« The Good Place », VOTRE
SOIRÉE
TÉLÉ
un paradis pavé
de bonnes intentions VE N D R E D I
29 SE PTE M B R E
Kristen Bell campe une héroïne pétillante
dans une fable déjantée de Michael Schur TF1
21.00 Koh-Lanta
Télé-réalité présentée par Denis
Brogniart.
NETFLIX pour cause, la jeune femme s’y 23.15 Vendredi,
À LA DEMANDE comporte comme elle a toujours tout est permis avec Arthur
SÉRIE fait, déclenche des événements Divertissement présenté par Arthur.
imprévisibles, mettant ainsi rapi-

E
léonore est morte bruta- dement en péril la petite commu- France 2
lement et de façon pi- nauté censée profiter de l’éternité 21.00 Les Petits Meurtres
toyable : écrasée par une dans la quiétude. Pour tenter de d’Agatha Christie
rangée de chariots à la s’intégrer, la garce qu’elle a été Série créée par Anne Giafferi et
sortie d’un supermarché. La voilà toute sa vie doit désormais deve- Murielle Magellan. Avec Samuel
donc qui se retrouve dans le bu- nir meilleure… et compter sur Michael (Ted Danson) et Eleanore (Kristen Bell). VIVIAN ZINK/NBC Labarthe (Fr., 2014, 95 min).
reau de Michael, fondateur et gé- l’âme sœur qu’on lui a choisie : un 22.35 Taratata 100 % live
rant du Bon Endroit, un petit vil- intello dont l’existence fut entière- Emission de variétés présentée
lage destiné à ceux qui se sont bien ment occupée à rédiger une thèse tement invraisemblable ou conti- blait l’héroïne des productions autre la sitcom Brooklyn Nine- par Nagui. Invités : Bernard Lavilliers,
comportés pendant leur passage qu’il n’a jamais achevée. nuer d’être piqué de curiosité, Disney –, campe une Eleanore pé- Nine) de plus en plus addictive. Raphael, Asaf Avidan.
sur Terre. Le paradis, en d’autres grâce à l’ingénuité qu’auront su tillante et drôle. Après son passage Chaque épisode de vingt-deux
termes. Sauf qu’Eleanore est loin Sur le fil du rasoir mettre en œuvre les scénaristes dans Les Experts, Ted Danson re- minutes se termine par un cliff- France 3
d’être la bonne personne à la- Depuis le 22 septembre, Netflix pour maintenir son intérêt. trouve sa fibre comique dans hanger plus ou moins inattendu. 20.55 300 chœurs pour + de vie
quelle tout le monde croit. Durant propose non pas une, mais deux Dans The Good Place, on est à la ce rôle d’architecte pince-sans- Le premier opus de la deuxième Divertissement présenté par Michel
toute sa vie – que l’on découvre en saisons de cette comédie loufo- fois dans Le Prisonnier – sauf qu’ici rire du Bon Endroit. L’ex-chroni- saison – qui dure près de 45 minu- Drucker et Wendy Bouchard.
flash-back –, elle a plutôt large- que, les épisodes du deuxième vo- personne n’a envie de s’échap- queuse mode et animatrice de té- tes – est à lui seul une succession 0.00 On refait le sketch
ment fait preuve d’égoïsme dans let étant disponibles chaque se- per –, dans Lost pour l’aspect an- lévision britannique Jameela Ja- de rebondissements. Au point Spectacle enregistré au Théâtre
toutes sortes de circonstances, pa- maine, vingt-quatre heures après goissant que dégage cet endroit mil campe parfaitement l’exaspé- que l’on se demande ce que les des Bouffes parisiens le 27 juin.
rasitant l’existence de ceux qui la leur diffusion aux Etats-Unis, sur paisible et mystérieux, et même rante fille parfaite avec laquelle scénaristes vont bien pouvoir in-
côtoyaient. Et pourtant, au Bon NBC (le deuxième épisode de la dans Friends, tant le charme de ce Eleanore doit devenir amie pour le venter pour la suite. p Canal+
Endroit, ses congénères voient en saison 2 est en ligne à partir du gentil divertissement repose sur bien de son âme. joël morio 21.00 Doctor Strange
elle une brillante avocate qui s’est 29 septembre). les rapports compliqués qu’entre- Ces personnages secondaires, Film fantastique de Scott Derrickson
engagée dans une multitude de Aussi cocasse que paraisse le su- tiennent les protagonistes de cette qui, au fil du temps, prennent de The Good Place, série créée Avec Benedict Cumberbatch, Rachel
causes humanitaires. jet de cette série, il a le mérite de te- fable déjantée. l’épaisseur et de la complexité, par Michael Schur, avec Kristen McAdams (EU, 2016, 110 min).
Eleanore prend vite conscience nir sur le fil du rasoir le téléspecta- Kristen Bell – vue dans la série contribuent à rendre cette his- Bell, Ted Danson, Jameela 22.50 Suicide Squad
qu’elle n’est pas à sa place. Sa pré- teur, qui ne sait jamais s’il va finir Veronica Mars et entendue dans toire improbable créée par Mi- Jamil (Etats-Unis, 2016). Saison 1 Film d’action de David Ayer
sence nuit à l’harmonie du lieu. Et par se lasser de cette histoire hau- La Reine des Neiges, où elle dou- chael Schur (à qui l’on doit en et saison 2 (13 × 22 minutes). Avec Will Smith, Margot Robbie
(EU, 2016, 120 min).

France 5
20.50 La Maison France 5

La force d’une histoire d’amour qui prend le temps Animé par Stéphane Thebaut.
22.20 Silence, ça pousse !
Présenté par Stéphane Marie
Dans une ferme isolée du centre de la France, un homme et une femme tentent de s’aimer pour guérir du passé et Carole Tolila.

Arte
20.55 L’Annonce
ARTE donc en Auvergne, avec son fils d’un nouveau départ. Malgré les une histoire d’amour qui prend satrice a aussi usé avec ses acteurs. Téléfilm de Julie Lopes-Curval.
VENDREDI 29 – 20 H 55 âgé d’une dizaine d’années, mauvaises langues et l’hostilité le temps. Et ce, avec un dépouille- Alice Taglioni et Eric Caravaca por- Avec Alice Taglioni, Eric Caravaca
TÉLÉFILM auprès de Paul (Eric Caravaca), un de la sœur de Paul, ils vont s’ac- ment esthétique et scénaristique tent le poids d’un passé dou- (Fr., 2015, 90 min).
paysan qui, avec sa sœur et son crocher, se rassurer aux gestes qui vise l’épure. loureux dont ils ne divulguent 22.15 Personne ne bouge !

A nnette (Alice Taglioni),


manutentionnaire dans
un supermarché du nord
de la France, saisit l’occasion
d’une annonce sur Internet –
oncle, tente de passer à l’élevage
bio. Nous sommes en décembre,
Noël approche, et la neige recou-
vre les paysages désertiques du
centre de la France.
de tendresse qui apaisent et aux
chastes étreintes qui réchauffent,
en attendant que le désir, peut-
être, se manifeste un jour.
A travers les dialogues qui vont à
l’essentiel, les scènes intimis-
tes dénuées de posture, les décors
minimalistes, L’Annonce décrit un
monde et des sentiments sans ex-
presque rien mais qui nourrit leur
personnage. Résultat, ils livrent
deux portraits d’une profondeur
et d’une complexité revigorantes
dans ce flot de téléfilms policiers
Magazine culturel présenté par
Frédéric Bonnaud et Philippe Collin.
23.10 Scandales de la mode
Documentaire de Loïc Prigent
(Fr., 2016, 55 min).
« homme doux, 46 ans, cherche En ce lieu, Annette et Paul vont Décors minimalistes cès ni passion mais dont la force dont nous abreuve la télévision. p
jeune femme aimant la campa- tenter de s’apprivoiser sans usage Loin du folklore et des artifices ru- apparaît précisément grâce à ce véronique cauhapé M6
gne » – pour partir. Et surtout fuir excessif du langage. Elle, par habi- raux que l’on aurait pu craindre, le parti pris qui consiste à laver le 21.00 NCIS
son compagnon alcoolique et tude, lui, par nature ; ils sont plu- téléfilm, écrit et réalisé par Julie fond et la forme de tout effet (sou- L’Annonce, de Julie Lopes-Curval. Série créée par Donald P. Bellisario et
violent qui purge une peine de tôt du genre taiseux mais tous Lopes-Curval, d’après le roman lignons à ce propos le magnifique Avec Alice Taglioni, Eric Don McGill. Avec Mark Harmon (EU,
prison pour conduite en état deux veulent croire au hasard de L’Annonce, de Marie-Hélène Lafon travail de la chef opératrice Céline Caravaca, Hélène Vincent S14, épisode 13/24 ; S13, ép. 9 et
d’ivresse. Annette se retrouve cette rencontre, à la possibilité (Buchet-Chastel, 2009), raconte Bozon). Un parti pris dont la réali- (Fr., 2015, 90 min). 10/24 ; S9, ép. 3/24 ; S5, ép. 5/19).

0123 est édité par la Société éditrice


SUDOKU
HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société : 99 ans à
compter du 15 décembre 2000.
I. Pose de grosses diicultés à l’écrit. Capital social : 94.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 17 - 228
PAR PHILIPPE DUPUIS
II. Fera l’innocent. Toujours douces,
même si elles ne sont pas toutes vier-
N°17-228 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui,
75707 Paris Cedex 13 Tél. : 01-57-28-20-00
ges. III. Auront tort de toutes les fa- Abonnements par téléphone : de France 3289
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 çons. Surréaliste, sculpteur et poète. (Service 0,30 e/min + prix appel) ; de l’étranger :
(33) 1-76-26-32-89 ; par courrier électronique :
IV. Réfractaire au labo. Possessif. Dans abojournalpapier@lemonde.fr.
I
le titre. Ile de l’Atlantique. V. Station Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
sur la Manche. Ouverture vers le Courrier des lecteurs
II
blog : http://mediateur.blog.lemonde.fr/ ;
large. VI. Laissera traîner un maxi- Par courrier électronique :
III mum. VII. Jeune propos. Pose pro- courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
blème. Propulse sur les lots. VIII. Flan Médiateur : mediateur@lemonde.fr
IV aux légumes. Espaces verts. Sur la Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
Finances : http://finance.lemonde.fr ;
touche. IX. En plein dans les yeux. Emploi : www.talents.fr/
V
Prophète biblique. X. Toujours prêts Immobilier : http://immo.lemonde.fr
Documentation : http ://archives.lemonde.fr
VI à entrer dans le vif du sujet.
Collection : Le Monde sur CD-ROM :
VERTICALEMENT CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
VII Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60
1. A souvent l’esprit ailleurs. 2. Vit et
La reproduction de tout article est interdite
VIII pense sans retenue. 3. Lourdement sans l’accord de l’administration. Commission
chargée. A consommer le plus pur ( https ://about.me/yangeorget ) paritaire des publications et agences de presse
n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
IX possible. 4. Fait monter le rouge au
front. Louer sans réserve. 5. Sortent
X chaque année au moment des fêtes.
Bout de nacre. 6. Mis à sec. Vingt-troi-
Présidente :
sième chez les Grecs. 7. Dans la poche Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE
SOLUTION DE LA GRILLE N° 17 - 227 et les champs du céréalier. A perdu sa 80, bd Auguste-Blanqui,
couronne. 8. Moldave en Roumanie. 75707 PARIS CEDEX 13
HORIZONTALEMENT I. Inadvertance. II. Molaires. Oud. III. PMI. Pinaille. Tél : 01-57-28-39-00
Donné pour avertir. 9. Mesure à Fax : 01-57-28-39-26
IV. Rita. Gérai. V. Onagre. Set. VI. BA. Nuât. Hase. VII. Atre. Sema. Tr. Shanghaï. Epuise. 10. Mémoire de L’Imprimerie, 79 rue de Roissy,
VIII. Bigla. Tarera. IX. Lô. Altérerai. X. Enièvrement. 93290 Tremblay-en-France
l’audiovisuel. Loup de mer. Vaut de Toulouse (Occitane Imprimerie)
VERTICALEMENT 1. Improbable. 2. Nomination. 3. Alita. RG. 4. Da. Agne- l’or. 11. Donne beaucoup à condition Montpellier (« Midi Libre »)
de la respecter. Entendre comme Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
lai. 5. VIP. Ru. Ale. 6. Erigeas. TV. 7. Rêne. Téter. 8. Tsars. Mare. 9. Ia. Ha- Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
avant. 12. Etaient attendues en héri- durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.
rem. 10. Nolisa. Ere. 11. Cul. Estran. 12. Edenterait.
tage dans le temps. Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier
18 | styles 0123
VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017

PARIS | PRÊT-À-PORTER PRINTEMPS-ÉTÉ 2018

paris
en quête
d’optimisme
Raffinées et gaies, les silhouettes de
l’été à venir apportent une légèreté
bienvenue dans la mode parisienne

MODE ments, comme si un éclat de rire


les avait éparpillés. Les foulards

D
ans un contexte socio- multicolores s’échappent des cos-
politique maussade, tumes en laine peignée aux cou-
la mode, miroir de la leurs tendres, se transforment en
société, a deux op- chemises ou en jupes droites, tou-
tions. Elle peut l’amplifier à tra- jours un pan au vent. Ce vestiaire
vers des collections hyperréalis- aux formes assez classiques est Dries Van Noten. ALAIN JOCARD/AFP
tes ou se poser en antidote et dé- pourtant terriblement excentri-
fendre un esprit positif. Cette sai- que, d’une fantaisie contagieuse
son, Paris semble avoir retenu et raffinée à l’extrême.
cette dernière option, sans miè- Pour Maison Margiela, John
vrerie ou excès d’optimisme dé- Galliano explore une idée qui ne
placé. Les créateurs imaginent peut sortir que d’un imaginaire
plutôt des collections raffinées, anglais : le glamour inconscient,
apaisées, avec une pointe d’hu- soit un joli accident vesti-
mour et de légèreté pour aider à mentaire qui apparaît quand on
affronter un quotidien terne et s’habille à toute vitesse. Il en fait
peu rassurant. un poème. Trenchs décortiqués,
Il y a une douceur solaire et opu- bustiers de tweed, fragments de
lente chez Dries Van Noten. Le robes du soir à perles et plumes,
créateur belge accumule les im- doublures d’organza, brocarts à
primés floraux et géométriques, fleurs, dentelle et imprimé prin-
les brocarts aux nuances singuliè- ce-de-galles se superposent et
res (citron, lavande, menthe ou se télescopent dans une harmo-
fuchsia) sur des silhouettes maxi- nie aussi parfaite qu’improbable.
malistes parfaitement maîtrisées. La collection est autant un ves-
Les bijoux à cristaux façon dia- tiaire qu’une façon de voir le
mants ont l’air d’avoir glissé un monde, de trouver l’extraordi-
peu n’importe où sur les vête- naire dans le banal.
A 85 ans, Lacoste n’a rien perdu
de son bon esprit. Après plusieurs
années de défilés à New York, la
CHEZ DRIES VAN NOTEN, marque au crocodile rentre à
Paris et son directeur artistique,
LES BIJOUX À CRISTAUX Felipe Oliveira Baptista, a décidé
de s’amuser avec les codes de la
FAÇON DIAMANTS maison. Cette marque née sur les
ONT L’AIR D’AVOIR terrains de tennis est vite descen-
due dans la rue pour devenir le la- Lacoste. ALAIN JOCARD/AFP
GLISSÉ UN PEU N’IMPORTE bel « made in France », qui réunit
différentes classes sociales, de la
OÙ SUR LES VÊTEMENTS, bourgeoisie aux gamins de ban- Leon imagine pour la seconde
lieue. Avec ses robes polos dés- fois une collection « Memento »
COMME SI tructurées qui découvrent une inspirée des archives et, cette sai-
UN ÉCLAT DE RIRE épaule, ses survêtements pour son, de la ligne Kenzo jeans lancée
hommes portés avec des chaus- en 1986. Présentée entre deux ac-
LES AVAIT ÉPARPILLÉS settes blanches et des mocassins, Maison Margiela. KAMIL ZIHNIOGLU/AP tes d’un spectacle de kagura (une
pièce de danse japonaise tradi-
tionnelle), elle propose des pièces
en denim aux coupes amples et
graphiques, des imprimés vin-
tage qui évoque Hawaï (tigre sau-
tant, bambou, La Grande Vague de
Lanvin se cherche un avenir Kanagawa d’Hokusai, présente
sur les étiquettes d’origine de la li-
gne jeans). Les cultures japonaise
la plus vieille maison de couture comité d’entreprise, entrent en conflit Lapidus, 59 ans. Ex-créateur chez Bal- ses costumes à rayures tennis, ses et parisienne et le goût du denim
française encore en activité traverse ouvert avec Mme Wang qui refuse tout main (1985-1986), il avait disparu des jeans larges, les robes et jupes américain cher aux designers se
une forte zone de turbulences. Née dialogue. C’est en terrain miné qu’arrive radars au début des années 2000. Après faussement rétro associées à des mêlent dans un vestiaire jeune,
en 1889, la griffe est l’œuvre de Jeanne la nouvelle directrice artistique, la Fran- avoir habillé l’aviation civile chinoise chaussettes de sport et des bas- cool, facile et insouciant.
Lanvin, une pionnière qui inventa des çaise Bouchra Jarrar, en mars 2016. ou créé des robes de mariées pour kets, le designer revisite, avec lé- Tout est fluide également chez
silhouettes aux coupes graphiques et Pronuptia, il revient de manière inespé- gèreté et distance, le look de la Lemaire, qui gagne chaque saison
fluides d’une modernité surprenante. Une collection très soir rée à un poste de premier plan dans la jeunesse des années 1970 et 1980, en sensualité sans perdre sa
Depuis 2001, la maison appartient à la La créatrice, qui a fermé sa maison de mode. Un choix étonnant qui s’accom- voire 1990. rigueur épurée. Le duo de desi-
milliardaire taïwanaise Shaw-Lan Wang couture pour se consacrer à Lanvin, pagne de rumeurs : la marque pourrait De ces décennies rétrospective- gners Christophe Lemaire et Sa-
(l’actionnaire majoritaire) qui avait en- lutte pour imposer sa vision beaucoup descendre en gamme. ment jugées plus insouciantes, rah-Linh Tran s‘essaient cette fois
gagé Alber Elbaz. D’échanges de bou- plus minimaliste que le style opulent Lanvin ne se prive pas pour autant de on croise de sacrées icô- à la robe de satin perle ou choco-
quets à fin des shows en mots aimables et fantaisiste d’Alber Elbaz. Elle n’a défiler sous les ors du Grand Palais avec nes comme Björn Borg, les héros lat toute simple, au tailleur-pan-
dans la presse, ces deux-là ont long- guère le temps de s’installer et, en une collection très soir qui propose des des Valseuses, Isabelle Adjani talon à taille extrafine. Les gran-
temps affiché des relations radieuses. mars, elle avoue à un journal chinois jupes étroites et fendues très haut, des dans L’Eté meurtrier, des rappeurs des blouses à col noué, les sil-
Chouchou de la presse et des clientes, travailler sous pression et ne pouvoir robes asymétriques qui laissent aperce- stylés comme IAM, des bourgeois houettes finement plissées aux
l’homme au nœud papillon a redonné rien faire sans le soutien de la direc- voir la lingerie, des fourreaux à épaules en crise existentielle à pull noué imprimés taches d’encre sur un
de l’éclat à la maison. Mais en 2012, les tion. La situation est intenable. En pétales (empruntés à Alber Elbaz), des sur les épaules chers à Eric Roh- buvard complètent cette vision
ventes ont commencé à s’effriter. Au fil juillet, Lanvin et la créatrice se sépa- imprimés-logos sur des jupes et des mer. C’est une compilation de ré- gracieuse, calme et intense de la
des mois, les tensions sont montées rent d’un commun accord. sacs, des manteaux soufflés aux propor- férences culturelles populaires féminité. L’air de rien, elle défend
entre le designer, la propriétaire puis la L’ambiance semble tendue entre la tions curieuses… La collection pourrait partagées par des Français d’origi- le droit à une sophistication natu-
PDG Michèle Huiban recrutée en 2013 propriétaire et la PDG controversée qui appartenir à une ligne cocktail de n’im- nes diverses : la mode Lacoste est relle. La liberté de mouvement
sans expérience dans le luxe. s’invectivaient violemment au premier porte quelle marque de prêt-à-porter. à la fois un trait d’union et un ob- – au sens physique et intellec-
Le divorce arrive en octobre 2015 et il rang du défilé homme de juin, devant Les matières sont ternes, les coupes ma- jet transgénérationnel. tuel – est le point commun de
est sanglant : Alber Elbaz est congédié, des invités mi-médusés mi-amusés. ladroites. On est loin du patrimoine Chez Kenzo, il est aussi question toutes ces collections optimistes.
et en interne c’est le choc puis la révolte. Dernier épisode en date : la nomination couture de Lanvin. p d’une époque jugée plus simple. Une liberté précieuse. p
Les employés, par l’intermédiaire du au poste de directeur artistique d’Olivier c. bi. Le duo Carol Lim et Humberto carine bizet
0123
VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017 disparitions & carnet | 19
Créteil. L’administrateur

Maurice Nivat /H &DUQHW


Anne-Marie CHALULEAU
nous a quittés, le 26 août 2017,
un an après son époux.
Marie Appert-Jeancolas,
Marie-Claude et Robert Veysset,
Nicolas Veysset,
Et les professeurs
du Collège de France,

ont la tristesse de faire part du décès,


9RV JUDQGV pYpQHPHQWV
Chercheur 1DLVVDQFHV EDSWrPHV
Attentive à chacun, elle nous a marqués
par sa générosité et son courage.
Françoise et Roger Gibert,
Patricia Gibert,
Franck Gibert,
survenu le mercredi 20 septembre 2017,
de leur collègue,

en informatique ILDQoDLOOHV PDULDJHV


DQQLYHUVDLUHV GH QDLVVDQFH
Elle nous a tant aimés.

Toute sa famille.
ont la tristesse d’annoncer la mort de

Jean-Pierre JEANCOLAS,
Javier TEIXIDOR,
au Collège de France,
titulaire de la chaire
$YLV GH GpFqV UHPHUFLHPHQWV historien du cinéma, « Antiquités sémitiques »,
PHVVHV FRQGROpDQFHV Alain et Fabienne Chatelin, critique, de 1995 à 2001.
son ils, enseignant,
KRPPDJHV Matthieu Chatelin,
DQQLYHUVDLUHV GH GpFqV Collège de France,
son petit-ils, survenue le 25 septembre 2017.
VRXYHQLUV La famille Chatelin, 11, place Marcelin Berthelot,
75231 Paris Cedex 05.
&ROORTXHV FRQIpUHQFHV font part du rappel à Dieu, Un hommage lui sera rendu au
VpPLQDLUHV WDEOHVURQGHV le 26 septembre 2017, crématorium de Valenton (Val-de-Marne),
à l’âge quatre-vingt-dix-sept ans, de le lundi 2 octobre, à 15 heures. Anniversaire de décès
SRUWHVRXYHUWHV IRUXPV
MRXUQpHV G·pWXGHV FRQJUqV Le 29 septembre 2007,
François CHATELIN, Valcanville (Manche).
QRPLQDWLRQV chevalier de la Légion d’honneur, il y a dix ans déjà,
DVVHPEOpHV JpQpUDOHV croix de guerre 1939-1945 avec palme, Martine, Dominique, Frédéric,
médaille de la Résistance, ses enfants, Françoise LEROY, WINER,
6RXWHQDQFHV GH PpPRLUH WKqVHV King’s Medal for Courage née VERBRAEKEN,
+'5 Perrin, Marion, Colas, Antoine,
in the Cause of Freedom,
ses petits-enfants,
GLVWLQFWLRQV IpOLFLWDWLRQV médaille de la Résistance Polonaise. nous quittait, sous le soleil du Tarn.
Paulette et Jean Legallet,
([SRVLWLRQV YHUQLVVDJHV Entré dans la résistance en 1941, sa sœur, son beau-frère,
VLJQDWXUHV OHFWXUHV comme adjoint de Ronsard, il prend part Sa famille En pensée, elle continue d’irradier
à la création du réseau Marco Polo. Et ses amis, nos cœurs.
FRPPXQLFDWLRQV GLYHUVHV
Agent du BCRA, il est parachuté
le 18 juillet, à Poët-Laval, pour encadrer ont la tristesse de faire part du décès de
3RXU WRXWH LQIRUPDWLRQ &DUQHW  le maquis de Dieuleit.
Paul LE GOUPIL,
Commémoration
     Affecté à la 1ère armée, lors de la bataille
     de Colmar. oficier de la Légion d’honneur, Commémoration de la déportation
FDUQHW#PSXEOLFLWHIU résistant, des Juifs de France par l’association
Ses obsèques ont été célébrées déporté à Auschwitch,
dans l’intimité familiale. « Les Fils et Filles des Déportés Juifs
Buchenwald, Langenstein,
de France » et le Mémorial de la Shoah,
AU CARNET DU «MONDE» L’inhumation a eu lieu dans le caveau avec le soutien de la Fondation pour la
décédé à son domicile,
familial, à Reims. dans sa quatre-vingt-quinzième année. Mémoire de la Shoah.
Noces de diamant Dons possibles à la Fondation Motrice,
Une cérémonie a eu lieu le 14 septembre Cérémonie à la mémoire des
67, rue Vergniaud, 75013 Paris. 210 déportés du convoi n° 39 partis, il y a
En 2013. 2017, dans l’intimité.
Geneviève et Michel STOURM, 75 ans, du camp de Drancy pour le camp
Alain, Fabienne et Matthieu Chatelin,
d’extermination d’Auschwitz-Birkenau.
DIDIER GOUPY/SIGNATURES
soixante ans de mariage 3 bis, rue Pierre Larousse, Pierre J. Morin,
75014 Paris. son frère,
et une grande famille heureuse qui vous p.chatelin@orange.fr Samedi 30 septembre 2017,
aime. a la douleur de faire part du décès de 12 heures.

L
a communauté informa- 21 DÉCEMBRE 1937 Nais-
Tours.
tique française vient de sance à Clermont-Ferrand Claudine MORIN, Lecture des noms des déportés
Décès du convoi n° 39.
perdre l’un de ses pères. 1975 Lancement de la revue Françoise Couvry-Ventelon,
Maurice Nivat est mort le « Theoretical Computer Marie-José Bégon-Blouquin, Catherine et Vincent Cottereau, survenu le 23 septembre 2017,
21 septembre, à 79 ans. « Je salue la Science » son épouse, Pascal et Laure Couvry, à l’âge de quatre-vingts ans. Mémorial de la Shoah,
Hélène et Guillaume Tavera-Bégon, Pierre et Géraldine Couvry, 17, rue Geoffroy-l’Asnier,
mémoire d’un chercheur qui a joué 1983 Correspondant ses enfants et leurs conjoints,
Edouard et Isabelle Bégon- La cérémonie religieuse est célébrée 75004 Paris.
un rôle central dans le développe- à l’Académie des sciences Bagdassarian, Charlotte, Marine et Paul, Antoine ce jeudi 28 septembre, à 14 h 30,
ment de l’informatique en France, 21 SEPTEMBRE 2017 Mort Laurence et Etienne Bordreuil-Bégon, et Valérie, Edouard et Marie-Agnès, Hugo, en l’église Saint-Honoré-d’Eylau, Renseignements :
ses enfants, Tomas, Margot, Etienne, Matthieu, Elena, 66 bis, rue Raymond-Poincaré, Paris 16e.
par ses apports scientifiques bien à Sevran (Seine-Saint-Denis)
Damien, Louise, Adrien, Nicolas, Tél. : 01 53 01 17 18.
Garance,
sûr, et par les premiers enseigne- Juliette, Romane, Chloé, ses petits-enfants Email : lieux@memorialdelashoah.org
ses petits-enfants, Ses cendres reposeront au cimetière
ments qu’il a donnés de cette disci- et leurs conjoints,
François et Christiane Bégon-Derome, de l’Est, à Rennes, dans le caveau
pline, mais aussi par sa capacité de quarante ans plus tard, la discipline Victoire, Martin, Henri, Mahaut, Conférence
Jean-Claude et Sylviane Bégon- ses arrière-petits-enfants, de famille.
mobilisation des pouvoirs publics existe bel et bien », se souvenait le Scherer, Sa famille,
sur ces sujets », souligne Antoine chercheur, en mars 2008, dans la ses frères et belles-sœurs, Parents et alliés, Une messe sera célébrée ultérieurement
Petit, président de l’Inria, l’institut revue Interstices éditée par l’Inria. Jacques et Monique Blouquin-Deyzac, en l’église Saint-Germain de Rennes
ses beau-frère et belle-sœur, (Ille-et-Villaine).
national de recherche consacré au En 1973, il crée les Ecoles de prin-
Odette, Claude et Edmond Bégon, ont la tristesse de faire part du décès de
numérique. temps de l’informatique théo- sa tante et ses cousins germains
Né le 21 décembre 1937 à Cler- rique pour initier aux idées nou- et leurs familles, Jean COUVRY, Ses neveux et nièces,
mont-Ferrand, de parents tous velles et développer un réseau de Ses illeuls,
ont la grande tristesse de faire part survenu le 24 septembre 2017, Ses amis,
deux enseignants de lycée, Mau- chercheurs. « S’il fallait mesurer du décès de à l’âge de quatre-vingt-onze ans. Rencontre de la société des lecteurs
rice Nivat entre, en 1956, à l’Ecole l’influence d’un chercheur au nom-
ont la tristesse de faire part du décès de
normale supérieure de Paris (ENS), bre de ces étudiants et descendants, Michel BÉGON, La cérémonie d’obsèques sera célébrée
ENA 1964, le samedi 30 septembre, à 9 h 30, « Gauguin ou le rêve des origines »
comme son frère aîné, Georges, et il serait sans doute l’un des pre- contrôleur général en l’église Sainte-Julitte de Saint-Cyr-sur- Simone MOUROT, Auditorium Le Monde
sa sœur cadette, Aline. Il s’essaie miers », constate Max Dauchet. économique et inancier honoraire, Loire (Indre-et-Loire).
sans beaucoup de succès à la phy- En 1982, le gouvernement lui ancien directeur de l’UGAP, survenu le 25 septembre 2017, A l’occasion du lancement
sique avant de découvrir les pre- confie une mission sur « l’électro- président d’honneur Il reposera auprès de son épouse, à l’âge de quatre-vingt-sept ans. de sa collection « Le Musée idéal »,
de la Fondation Lambrechts,
miers ordinateurs dans le tout nique » qui se conclura par un rap- historien passionné de l’Ariège Le Monde et la Société des lecteurs
Simone, Les obsèques auront lieu le vendredi
nouveau centre de calcul du CNRS, port titré « Savoir et savoir-faire en (prix Clémence Isaure), ont le plaisir de vous convier
29 septembre, à 10 h 30, en l’église
ancien président de La Réveillée, au cimetière Monrepos à une conférence sur le thème
installé dans les caves de l’Institut informatique ». Le professeur, élu
membre actif Notre-Dame d’Auteuil, Paris 16e, suivies
Henri-Poincaré, voisin de l’ENS. en 1983 correspondant à l’Acadé- de Saint-Cyr-sur-Loire. de l’inhumation, à 15 heures, dans le de « Gauguin ou le rêve des origines »,
de Transparency International, conçue et animée
Après avoir obtenu son agréga- mie des sciences, pilotera ensuite caveau familial, à Romilly-sur-Seine
le dimanche 24 septembre 2017, PF Evin, Saint-Cyr-sur-Loire. (Aube). par Mme Françoise Barbe-Gall,
tion de mathématiques et effectué le comité scientifique des pro- Tél. : 02 47 54 00 23.
dans sa quatre-vingt-troisième année. historienne d’art,
son service militaire, il commence grammes de recherche coordon- diplômée de l’Ecole du Louvre
une thèse avec Marcel-Paul Schüt- nés, finançant des projets entre Le culte présidé par le pasteur Bernard Sa famille
Sarah Moon, Et ses amis, et de la Sorbonne et fondatrice
Bordes sera célébré au temple de Gabre son épouse,
zenberger (1920-1996), qui sera chercheurs et industriels. de l’association CO.RE.TA
(Ariège), le samedi 30 septembre, Cécile et Denis Kambouchner,
membre du directoire de l’Insti- Ce passionné d’architecture,
à 10 heures, suivi de l’inhumation dans le ont la tristesse de faire part du décès de (COmment REgarder un TAbleau).
sa ille et son gendre
tut de recherche en informatique membre du Comité d’information cimetière familial de Magnoua (Ariège).
et leurs enfants, Vincent et Lila,
et en automatique (IRIA), créé et de liaison pour l’archéologie,
Colette Roman-Delpire, Réa SIMON, Qui n’a jamais rêvé de se laisser enfermer
La famille remercie l’équipe de née KARAVAS, dans un musée
en 1967 et ancêtre de l’actuel Inria. l’étude et la mise en valeur du pa-
l’oncopole de Toulouse, pour sa gentillesse Michel Christolhomme,
Alexandre Gagnès, pour s’y retrouver seul, sans contrainte,
trimoine industriel, ainsi que de la et sa prévenance.
Passionné d’architecture Fédération des musées d’agri- Maria Ramos survenu le 22 septembre 2017. face à une œuvre d’exception ?
Le titre de sa thèse, soutenue culture et du patrimoine rural, « C’est un rempart que notre Dieu. » Et tous ses amis, Qui n’a jamais regretté de ne pas avoir
Les obsèques ont eu lieu dans la stricte à son côté un historien de l’art
en 1967, « Transductions des lan- structurera aussi sa discipline au Le présent avis tient lieu de faire-part ont la tristesse de faire part du décès de intimité. ou un conférencier aux commentaires
gages de Chomsky », peut étonner niveau international. Il crée ainsi et de remerciements.
clairs et concis ?
pour un travail de recherche en in- la revue Theoretical Computer Robert DELPIRE, L’Association Archive :
Marie-José Bégon, éditeur, La collection « Le Musée idéal »
formatique. Pourtant l’étude des Science, en 1975, qu’il dirigera pen- 214, avenue Henri Ravéra, Claude Simon et ses contemporains réunit les plus grands chefs-d’œuvres
fondateur
langages informatiques (l’art de dant vingt-cinq ans et qui devien- 92220 Bagneux. du Centre National de la Photographie, des maîtres de la peinture.
parler aux machines) est impor- dra une référence. Au niveau euro- michel.begon@wanadoo.fr créateur de la collection Photo Poche, a la tristesse de faire part du décès de
tante dans la discipline. « Les mé- péen, il cofonde l’association euro- commandeur Le jeudi 5 octobre 2017, à 19 heures,
thodes initiées par Maurice Nivat péenne d’informatique théorique Jean-Claude Casadesus, dans l’ordre des Arts et des Lettres, Réa SIMON,
Martine Pascal, Béatrice Casadesus, née KARAVAS,
constituent un corpus d’outils tou- (EATCS), qui existe encore. Auditorium du journal Le Monde,
Dominique Probst, survenu le mardi 26 septembre 2017,
survenu le 22 septembre 2017, 80, boulevard Auguste-Blanqui,
jours très utilisés aujourd’hui pour « Grâce à lui, l’informatique est ses enfants à son domicile parisien.
construire des programmes sûrs et devenue vraiment une science », es- et leurs conjoints, à l’âge de quatre-vingt-neuf ans. Paris 13e.
vérifier leur fonctionnement », es- time Serge Abiteboul, directeur de leurs enfants, Cet avis tient lieu de faire-part.
leurs petits-enfants, « Paupières closes, ailes repliées ... » Réservation obligatoire par mail
time Max Dauchet, professeur recherche à l’Inria. « Il a fallu impo- leurs arrière-petits-enfants
Nous sommes priés d’annoncer Georges Seferis. uniquement
émérite à l’université de Lille et an- ser cette idée à beaucoup de person- ainsi que tous leurs proches, et dans la limite des places disponibles à
cien élève de Maurice Nivat. nes et expliquer notamment que ce le décès, le 23 septembre 2017, à Paris,
ont la douleur de faire part du rappel dans sa cent unième année, de arcs.hypothèses.org sdl@lemonde.fr
A cette époque, l’informatique n’est pas seulement une discipline
à Dieu de
est balbutiante, et plus encore son de services », ajoute Antoine Petit. Mme Pierre DETHOMAS,
volet académique. Maurice Nivat, Ce combat pour la reconnais- Gisèle CASADESUS, née Anne-Marie POIROT-DELPECH,  # #   $    
nommé professeur à l’université sance d’une nouvelle science, sociétaire honoraire ancien conservateur en chef  !# $   #    #$   $  # %.+ *2.+
de la Comédie Française, de la Bibliothèque de la Fondation
  #$ $      #$ $   $  #   $   #  *&# $%"%
Paris-VII en 1969, s’emploie à la dé- mené avec le fort caractère qui l’a grand croix nationale des sciences politiques.
  #$    # . *%$$*
velopper en créant et dirigeant au toujours accompagné, s’est doublé de la Légion d’honneur   #   $
  ! # !  #! *$%+ %/%
  #$  % # #   " !#
cours de sa carrière plusieurs équi- de celui pour son enseignement grand croix De la part de   #$ ! #!    # "(( *%.++* $% - %().$ *** $$"%$.
de l’ordre national du Mérite, *$ "$* " *.*
pes de recherche à l’IRIA ou au sein bien avant l’école primaire. « Mau-   # #   ** %.*-%+ "$ *%$ 2"/
.#$$
M. et Mme Michel Legueltel,
du Laboratoire d’informatique rice m’a rapidement contaminé – il survenu le 24 septembre 2017. M. et Mme Jean-Paul Dethomas,
 #   $ $ "(( '.* " 3!%0+!
 #   $# " .**$ *+-$ ++%"
théorique et de programmation, savait être terriblement convain- M. et Mme Bruno Dethomas,   #$ $ $ %# $  $ ""+ /$
%-
Le culte est célébré au temple, à Saint-
avec les universités Paris-VI et VII. cant », écrit Serge Abiteboul sur Martin-de-Ré, ce jeudi 28 septembre, ses enfants,   #$ $ %# $ $ ."$ *% %.*-
En 1970, avec Marcel-Paul Schüt- son blog en souvenir de cette colla- à 15 heures, suivi de l’inhumation leurs enfants et petits-enfants  #$     ! % ! #! #  ! ##$." /$!%
 # $ %.1
zenberger, il convoque une confé- boration qui débouchera sur des au cimetière d’Ars-en-Ré. Et Mme Jean Mingasson,   #$ #!#$ *+ (-%%*%.
sa sœur. #  %"+ #$3
rence de presse pour saluer la nais- options informatiques au lycée ou   "($ ($
Des dons à CASP, 88, rue Robespierre,
sance de l’informatique théorique. des changements dans les pro- 93100 Montreuil. La cérémonie religieuse a eu lieu  #$ *$! %.
« Je ne sais pas ce qui nous a pris ce grammes du primaire. p en l’église Saint-Germain-des-Prés, Paris 6e,  #     $  $ *.*- %".1
 #        # *+-$ -
jour-là. Toujours est-il que près de david larousserie (Le Monde du 27 septembre.) ce jeudi 28 septembre, à 10 h 30. !  !$ %   ** * (*+$- +-$ *$% /(*+$-
20 | 0123 0123
VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017

INTERNATIONAL | CHRONIQUE BUDGET :


UN PARI
par al ain fr achon

En Iran, les «durs» À HAUT RISQUE tion plutôt que par l’investissement immo-
bilier. En outre, il bénéficie d’une conjonc-
Mais, pour les Français, c’est une autre
affaire. Car deux mesures hautement sym-
ture encourageante, puisque la croissance boliques risquent fort de parasiter l’ensem-

votent Trump (+ 1,7 % prévu, prudemment, pour 2018) re-


trouve des couleurs après dix ans de crise.
Emmanuel Macron avait promis de ré-
ble de la démarche budgétaire : d’une part,
la réforme de l’ISF, réduite à une taxation
sur la fortune immobilière et auquel ne
duire les dépenses publiques. De fait, la seront plus assujettis les placements finan-
baisse annoncée des dépenses est significa- ciers ; d’autre part, la création d’un prélève-
tive. S’il est inférieur aux 20 milliards ment unique de 30 % sur les revenus du

D LE PRÉSIDENT
onald Trump a déclaré d’euros envisagés au début de l’été, le plan capital (qui peuvent être aujourd’hui taxés
la guerre à la Républi- d’économies budgétaires porte tout de jusqu’à 58 %).
que islamique d’Iran. AMÉRICAIN VEUT même sur 15 milliards, dont 7 sur le budget Le gouvernement peut bien plaider qu’il
L’offensive est rhétori- de l’Etat, 5 sur celui de la Sécurité sociale entend ainsi doper l’investissement. Il peut
que d’abord : « Dictature corrom- ISOLER LA RÉPUBLIQUE et 3 sur celui des collectivités territoriales. également souligner toutes les mesures
pue (…), régime sanguinaire (…),
ISLAMIQUE ET PREND Inscrit dans une programmation sur cinq destinées à améliorer le pouvoir d’achat des
criminel », a-t-il lancé le 19 sep-
tembre à New York. L’assaut est
plus sérieux quand le président
américain s’en prend à l’accord
sur le nucléaire iranien conclu
EN OTAGE L’ACCORD
SUR LE NUCLÉAIRE
Y a-t-il une malédiction du budget
inaugural d’un mandat présiden-
tiel ? En 1995, Jacques Chirac avait dé-
crété une rigoureuse austérité aux antipo-
des de ses promesses de campagne. En 2007,
ans, cet effort de rigueur est censé se ren-
forcer après 2018.
De même, le chef de l’Etat avait promis
d’alléger les impôts, aussi bien pour tenter
de dissiper le ras-le-bol fiscal des Français
Français, notamment des plus modestes
(exonération progressive de la taxe d’habi-
tation pour 80 % d’entre eux, baisse des co-
tisations salariales, hausse de la prime d’ac-
tivité et des minima sociaux, etc.).
en 2015 : « l’un des pires et des plus Nicolas Sarkozy avait instauré, en faveur des que pour encourager les entreprises et Il n’empêche, la réforme de l’ISF couplée à
désavantageux jamais signés par que, acquière, par milices chiites plus fortunés, un bouclier fiscal qu’il allait l’activité. De fait, ce sont, au total, 7 mil- la flat tax à 30 % représentent un allége-
les Etats-Unis (…), une honte ». interposées, une influence dura- traîner comme un boulet durant tout son liards d’euros de baisse nette des impôts ment fiscal substantiel accordé aux contri-
Pourquoi ? Rien n’est évident ble et déterminante sur les affaires mandat. En 2012, la brutale hausse des im- qui sont prévus, amorçant la décrue buables les plus aisés et, en particulier, aux
dans cette affaire – hormis l’ob- du Liban, de la Syrie et de l’Irak – en pôts décidée par François Hollande avait as- annoncée des prélèvements obligatoires fameux 1 % les plus fortunés, dont l’essen-
session de Trump, vraisemblable- somme d’une bonne partie du sommé les Français et ruiné leur confiance. durant le quinquennat. Avec un déficit tiel de l’épargne est constitué de place-
ment due à une forme de com- monde arabe. Sachant cela et ayant fait de ses prédéces- public repassant sous la barre des 3 % de ments financiers. Pour convaincre les Fran-
plexe d’infériorité, à détruire tout Barack Obama savait que l’apai- seurs des contre-modèles, le président de la PIB (2,6 % en 2018), des prévisions de çais qu’il ne s’agit pas d’un « cadeau » fait
ce qu’a fait Barack Obama. sement du chaos moyen-oriental République a pris grand soin de préparer sa croissance raisonnables et une gestion aux plus riches, il faudrait que ces derniers
Pas plus le président que son se- passait par un rapprochement première loi de finances en respectant au plus rigoureuse des deniers publics, voilà investissent effectivement dans les entre-
crétaire d’Etat, Rex Tillerson, ni avec l’Iran, quitte à fâcher Israé- mieux les engagements du candidat Ma- donc un budget de nature à satisfaire à la prises et contribuent à relancer la machine
Nikki Haley, la chef de la déléga- liens et Saoudiens. Il pensait que cron : favoriser le risque plutôt que la rente, fois la Cour des comptes et la Commission économique. C’est un euphémisme de dire
tion américaine à l’ONU, ne poin- l’accord de Vienne, dont il a été l’enrichissement par le talent et l’innova- de Bruxelles. qu’il s’agit d’un pari à très haut risque. p
tent telle ou telle disposition l’infatigable promoteur, permet-
du document. Ils restent dans le trait l’esquisse d’un début de nor-
vague. Ils veulent « revisiter » le malisation Téhéran-Washington.
texte de Vienne, conclu le Il comptait sur la possibilité d’un
14 juillet 2015. Ils accusent l’Iran dialogue informel irano-améri-
de ne pas en respecter « l’esprit ». cain pour peser sur les conflits en

UN LIVRE MERVEILLEUX.
Mais Trump se refuse à nous li- cours, en Syrie notamment. Cette
vrer son exégèse détaillée d’un évolution supposait de prendre
accord d’une centaine de pages quelques distances par rapport à
qu’il a sûrement annotées entre Israël et à l’Arabie saoudite, l’un et
deux parcours de golf. l’autre unis dans leur opposition à
Allemagne, Chine, Etats-Unis, « l’expansionnisme » iranien.
France, Grande-Bretagne et Rus- C’était un pari. Américains et Libération

Le plus
sie, d’un côté, l’Iran, de l’autre, ont Iraniens n’ont plus de relations

Un des meilleurs
négocié deux ans durant. Résul- depuis la chute de la dynastie
tat : le programme nucléaire de la Palhavi en 1979. Entre eux, il y a du
Formidablement maîtrisé et

fort des poignant.


République islamique est plus res- sang. Les placards recèlent nom-

romans de la rentrée.
treint et placé sous contrôle inter- bre de cadavres. La révolution isla-
national. Accusé par l’ONU d’être mique s’est faite contre les Etats-
en violation du traité sur la non- Unis : l’anti-américanisme est l’un
L’Express

romans. Un grand cru !


prolifération (TNP), dont il est des éléments de son ADN, au
membre , l’Iran a obtenu la levée même titre qu’un discours farou- Lire
L’un de ses meilleurs.
progressive de l’embargo écono- chement anti-israélien.
mique auquel il était soumis. En Obama souhaitait sans doute
contrepartie, il a démantelé nom- s’inspirer d’un de ses lointains
bre de ses installations nucléaires, prédécesseurs à la Maison Blan- Le Parisien Télérama Version Femina

C’est glaçant,c’est cruel et c’est très bon.


s’est séparé de plus de la moitié de che. Contre son allié traditionnel,
son stock d’uranium enrichi et ac- Taïwan, et son parti, les républi-
cepte d’être assujetti au contrôle cains, Richard Nixon prit, en 1972,
permanent de l’Agence internatio- le risque de renouer avec la Chine
nale de l’énergie atomique (AEIA). communiste, l’un des adversaires François Busnel

Coup de cœur. Délicieux. Hitchcockien !


stratégiques de l’Amérique durant
Risquer une deuxième crise la guerre froide. Mao, le « guide »
L’accord n’est pas parfait, chacun chinois, localement présenté
en convient. Mais à l’exception des comme « le Grand Timonier », était
Etats-Unis, aucun des signataires favorable à ce rapprochement. LCI France Info Ouest France
n’entend le renégocier. Le com- Dans le cas de la République isla-
promis de Vienne a réalisé cet ob- mique, le Guide, l’ayatollah Ali
jectif primordial : pour au moins Khamenei, est contre le dégel
quinze ans, l’Iran est dans l’impos- américano-iranien. Que Boeing
sibilité de développer un projet renouvelle la flotte des compa-
nucléaire militaire. Le dénoncer, gnies iraniennes est une chose. La
c’est risquer une deuxième crise politique en est une autre. Dès le
nord-coréenne. L’AIEA, Rex Tiller- lendemain de la signature de
son et l’ensemble de la hiérarchie Vienne, Khamenei signalait son
militaire américaine reconnais- opposition à toute ouverture poli-
sent que Téhéran respecte les ter- tique en direction des Etats-Unis.
mes de l’accord. Pourquoi le re- Les relations entre les Etats-Unis
mettre en question ? et l’Iran impliquent plusieurs
La vérité est que Trump en veut acteurs. A Washington, le Congrès,
moins à l’accord de Vienne qu’au dominé par les républicains,
comportement général de Téhé- a voulu torpiller la politique
ran au Moyen-Orient. Le prési- d’Obama : les élus concoctent en
dent entend isoler l’Iran, renouve- permanence des sanctions contre
ler une politique d’embargo, afin la République islamique. A Téhé-
de contenir la poussée de la Répu- ran, le président Hassan Rohani
blique islamique dans la région. aurait sans doute voulu répondre
Le document sur le nucléaire est plus positivement aux avances ré-
pris en otage, instrumentalisé. La pétées de Barack Obama. Mais la
Maison Blanche aligne sa politi- politique arabe du pays échappe
que sur celle de ses alliés tradi- visiblement à son président. Elle
tionnels au Moyen-Orient, Israël est aux mains du Guide et du com-
et l’Arabie saoudite. plexe des gardiens de la révolu-
Ceux-ci veulent empêcher que tion. Ceux-là ont besoin d’un en-
leur ennemi iranien, au lende- nemi : ils vivent, en partie, de l’an-
main de la défaite de l’Etat islami- tagonisme avec l’Amérique.
Si Obama a perdu son pari,
Trump a choisi son camp : contre
L’APPROCHE l’Iran. Ira-t-il jusqu’à sortir de
TRUMPIENNE l’accord de Vienne ? Le président
doit annoncer une décision d’ici à
DÉCRÉDIBILISE LA la mi-octobre. L’approche trum-
pienne rassure les « durs » à Téhé-
PAROLE DES ÉTATS- ran : elle décrédibilise la parole des
Etats-Unis et place l’Iran en posi-
UNIS ET PLACE tion de « victime ». Ils préfèrent
L’IRAN EN POSITION Trump à son prédécesseur. p

DE « VICTIME » frachon@lemonde.fr
Albin Michel
Tirage du Monde daté jeudi 28 septembre : 205 861 exemplaires