Vous êtes sur la page 1sur 3

Communiqué de Presse 25/09/2018

Nous prenons acte ce jour de la décision de la Ville de Nouméa de suspendre le service de cantine
dans ses 52 écoles, faisant suite à un nouvel épisode de suspicion d’intoxication alimentaire.

Nous réitérons la teneur de notre précédent communiqué en date du 14 septembre 2018 ci-dessous
et notamment, qu’à date, tous les éléments de suspicion d’intoxication alimentaire se sont avérés
ne pas être de notre responsabilité et que l’ensemble des analyses n’ont pas permis d’incriminer
définitivement les process de Newrest Restauration Française.

Nous avions trouvé à notre arrivée lors du rachat de la société Restauration Française Sodexo une
situation complexe ayant généré de nombreux dysfonctionnements et avions pris la décision, en
collaboration avec l’ensemble des organisations sanitaires et nos clients Mairies, de la mise en
œuvre d’un grand plan de rénovation et d’investissements ainsi que du financement de l’ensemble
des équipements nécessaires à la mise en place d’un processus de liaison froide moderne, en lieu et
place d’un processus de liaison chaude archaïque et potentiellement inefficient.

L’acharnement dont nous sommes victimes, notamment de la part de l’Association « Cantine


Responsable », l’accumulation de suspicions à ce jour non avérées et dont nous sommes le
coupable idéal, a amené la commune de Nouméa à suspendre ses activités pour des raisons
politiques, alors même que notre collaboration et notre volonté de modernisation du système de
cantine était avéré.

Les conséquences de cet acharnement sont majeures :

1. Tout d’abord, sur un plan social, puisque nous sommes dans l’obligation de supprimer un
nombre important de nos effectifs dans les plus brefs délais, en collaboration et dans le
dialogue avec nos représentant syndicaux

2. La suspension du plan d’investissement dit de passage en liaison froide pour la Ville de


Nouméa

3. Le gel du plan d’investissement et de rénovation de la cuisine centrale

4. Enfin, et cela est sans doute le plus important, nous sommes conscients des conséquences
pour les enfants et des enjeux sociétaux qui en découlent. En effet, la prise du repas à la
cantine est pour beaucoup d’entre eux la certitude d’un repas équilibré. Comme nous avons
pu le voir il y a quelques semaines lors d’opérations dites « picnic » menées par des
Associations, dans le meilleur des cas, cela peut se transformer pour ceux qui en ont les
moyens financiers dans la consommation d’un soda sucré et d’un sandwich, mais quid des
autres enfants qui n’ont pas les moyens de ces excès ?

Nous étions engagés à la modernisation de la restauration scolaire, à la réduction des tarifs malgré
une situation économique instable pour Restauration Française, comme nous avions pu le faire dans
d’autres territoires.

Conscients des progrès nécessaires pour restaurer une situation déficiente depuis de nombreuses
années, nous allons poursuivre notre collaboration avec les autorités sanitaires et
gouvernementales.

Restauration Française SAS au capital social de 6 250 000 XPF


Siège social : 10 rue Jean Chalier PK4 - BP 12295 – 98 802 NOUMEA Cedex
RCS Nouméa 000 279 133 - APE : 56.29A
www.newrest.eu
Malheureusement, il semblerait que notre action ne soit pas comprise et correctement perçue, voir
que lorsque notre innocence est avérée, elle soit sciemment non signifiée.

Dans ces conditions, nous nous réservons, par toute voie juridique, de faire valoir nos droits.

==

Communiqué de Presse du 14/09/18

Nous accusons réception ce jour du communiqué produit par le Gouvernement de la Nouvelle


Calédonie.

Nous souhaitons tout d’abord préciser notre entière volonté de collaboration avec l’ensemble des
parties dans ces différents dossiers et ce, depuis les premiers incidents.
Nous souhaitons premièrement rappeler que les 5 premiers cas d’intoxications supposés du 3/07,
10/07, 12/07, 9/08 et notamment celui du 28 Juin à l’école Heinrich-Ohlen de Païta ont, dans leur
intégralité, innocenté l’entreprise Newrest.
C’est aux dires des faits de ces conclusions et pour préserver l’entièreté de nos droits que nous
avons pris la décision de porter plainte contre X afin que la lumière soit faite sur les faits du 28/06,
3/07, 10/07, 12/07 et 9/08 2018.
Concernant les évènements du 7 et 8 septembre, comme le stipule le communiqué du
Gouvernement, l’enquête est en cours et il est à ce stade totalement prématuré d’incriminer ou de
soustraire en matière de responsabilité l’ensemble des intervenants, qu’il s’agisse des producteurs
ou industriels de matière première, de Newrest ou même du process de transport et de distribution.
Le fond de sauce lyophilisé (marque CalNort– n° lot 18106-4) identifié comme pouvant être la
cause d’une bactérie bacillius, bactérie qui n’est pas systématiquement recherchée dans les matières
premières mise sur le marché et n’est pas exigé dans les critère microbiologiques locaux et dans la
règlementation Européenne , nous pouvons dores et déjà informer les consommateurs qu’il s’agit
d’un fond de sauce à base de légumes de marque CalNort, produit par l’entreprise Caldos Del Norte,
n° série L-18106-4, acheté chez le distributeur CDI de manière récurrente, situé à Noumea.
Toutefois dans le cadre du renforcement de son plan de prévention des risques sanitaires et suite à
l’incident du 28 juin, Newrest Restauration Française va notamment renforcer ses plans de contrôle
analytiques au-delà des exigences légales tant sur le spectre des bactéries à surveiller que sur la
fréquence des échantillonnages.
A ce stade de l’enquête, nous souhaitons rappeler certains faits : Newrest est une entreprise
familiale, appartenant à ses salariés. Elle exerce son activité depuis près de 20 ans dans plus de 50
pays dans le monde et n’a à ce jour jamais été confrontée à une telle série de problèmes, qui à
date, se sont avérés ne pas être de sa responsabilité.
Newrest est consciente des enjeux sociaux qui sont les siens auprès de ses 500 employés en
Nouvelle Calédonie, du rôle primordial que nous avons d’assurer en matière de sécurité alimentaire
mais aussi sur le plan sociétal, en permettant à un nombre important d’enfants d’avoir à minima un
repas sain et équilibré par jour.
A notre arrivée, nous avons trouvé une situation excessivement dégradée, un outil de travail
obsolète et avons pris la décision d’investir en Nouvelle Calédonie plus de 120 millions de francs
pacifiques afin de mettre en place une rénovation majeure durant les grandes vacances scolaires
2018.

Enfin, nous nous sommes engagés auprès des autorités à un certain nombre d’actions en matière
d’approvisionnement local et de baisse des tarifs malgré une situation économique pour
Restauration Française qui reste des plus fragiles.

Restauration Française SAS au capital social de 6 250 000 XPF


Siège social : 10 rue Jean Chalier PK4 - BP 12295 – 98 802 NOUMEA Cedex
RCS Nouméa 000 279 133 - APE : 56.29A
www.newrest.eu
Nous souhaitons réaffirmer notre volonté de collaboration avec l’ensemble des autorités ainsi que
confirmer notre volonté de dialogue avec nos clients et les associations de parents d’élèves ; mais
aussi rappeler que s’il s’avérait que les incidents du 7 et 8 septembre soient de notre responsabilité,
ce qui à date, n’est pas prouvé, cela n’expliquerait en rien l’acharnement dont nous sommes
victimes ainsi que la désinformation concernant les incidents pour lesquels il a été avéré que nous
n’étions pas responsables.

À propos de Newrest :
Créé en 1996 sous le nom de Catair, le Groupe Newrest, présidé par Olivier Sadran et Jonathan
Stent-Torriani, est aujourd’hui le seul caterer à intervenir sur l’ensemble des secteurs de la
restauration et des services associés : catering aérien, buy-on-board, duty-free à bord, restauration
concédée, bases-vie et services de support, catering ferroviaire, concessions de restauration
aéroportuaires et autoroutières.
Avec ses 30 800 collaborateurs présents dans 49 pays, le Groupe Newrest, dont le chiffre d’affaires
géré s’élève à 1,8 milliards d’euros en 2017, est également le premier acteur mondial indépendant
du catering aérien.
En fin d’exercice 2017 (septembre), 88,6% du capital du Groupe est détenu par son management
(310 collaborateurs). Les partenaires minoritaires au capital de Newrest sont les suivants : Naxicap
Partners (5,2%), Ardian (ex. Axa PE) (2,8%), Duti Participations (1,9%) et BNP Paribas Dvpt
(1,4%).
Newrest s’est engagé dans un processus d’amélioration et d’innovation constante dans les services
proposés à ses clients, ainsi que dans le bien-être et la progression de ses employés et cadres. Le
développement durable de l’entreprise et le respect le plus total des valeurs sociales et
environnementales sont au cœur de ses activités.

Restauration Française SAS au capital social de 6 250 000 XPF


Siège social : 10 rue Jean Chalier PK4 - BP 12295 – 98 802 NOUMEA Cedex
RCS Nouméa 000 279 133 - APE : 56.29A
www.newrest.eu

Centres d'intérêt liés