Vous êtes sur la page 1sur 3

Plus Blog suivant» Créer un blog Connexion

sens de la vie
sens de la vie

19 FÉVRIER, 2007 BADGE FACEBOOK


Profil de Laurence-davy Crockett-harang
Le monisme anomal

La Mesure du Mental, Traduction P. Engel, dans Lire Davidson, Edition l'éclat 1994
Créez votre badge

BLOGS ET SITES
Agone
Centre Bentham
David olivier
Ethique, Samia Hurst
Grotius
Implications philosophiques
Jacques Bouveresse
Lectures socio
Il est en effet complexe de ne pas conclure en l'existence d'une loi, lorsque nous Liens socio
constatons des régularités causales. Davidson tente précisément de défendre ONE VOICE
l'absence de lois causales strictes. Les raisons d'une action ne constituent pas des lois
aporia
de l'action humaine sur lesquelles un théoricien pourrait faire des prédictions. L'action
ethics
humaine n'est donc pas régie par des lois de couverture: les attitudes d'un certain type
ou les désirs ne conduisent pas nécessairement à des comportements d'un certain experimental philosophy
type. Il faut tenir compte de toutes les considérations; ce qu'une loi empirique ne peut http://lescalier.wordpress.com/
faire. Par exemple, le fait qu'une vitre se soit brisée à cause d'une pierre ne prouve http://www.proanima.fr/
nullement que cela se reproduira; il n'existe donc pas de loi convrant tous les cas de http://www.stopvivisection.eu/fr
figure. interdisciplines
Mais comment est-il possible de maintenir la nécessité d'une explication causale sans
journal aïkido
la présence de lois ?
la chouette
La loi dont il s'agit concerne l'événement singulier - le rapport existant entre la vitre et
melipar
la pierre. En outre, si les lois caractérisent deux événements singuliers, elles ne
reposent sûrement pas sur les concepts sur lesquels doivent reposer les michel terestchenko
rationalisations, puisque la raison d'une action - les croyances et les désirs - n'est pas métaphysique, ontologie, esprit
susceptible d'une généralisation. Davidson accepte donc l'existence d'une relation non fiction
causale singulière tout en refusant la présence de lois de couverture. Il faut en nouvelles philosophiques, D Moulinier
conséquence en revenir à la distinction entre le plan de la relation causale et le plan de principia, philosophie des sciences
l'explication causale. Dans l'ouvrage La mesure du mental, Le philosophe américain
standford encyclopedia
affirme:
" Il semblerait que l'efficacité d'un événement ne peut pas dépendre de la manière
dont cet événement est décrit, tandis que le fait d'appeler un événement mental, ou ANTIDOTEEUROP PROMENADES
une loi psycho-physique dépend entièrement de la manière dont les événements sont E PHILOSOPHIQUE
S
décrits." http://antidote-
L'action est un événement physique indépendant de sa description et la description europe.org/en/
d'une action est possible dans un langage mental, neurologique. Le philosophe
américain entend défendre trois thèses:
- certains événements mentaux interagissent causalement avec des événements Laurence
physiques Harang
- le concept de causalité mentale ne présuppose en rien l'existence de lois strictes Suivre 0

mais requiert l'existence d'une régularité causale


Afficher mon profil
- il n'y a pas de lois déterministes strictes permettant de prédire et d'expliquer les complet
événements mentaux.
Ainsi, les événements mentaux ont une pertinence quand ils sont reliés à des
ARCHIVES DU BLOG
événements physiques: c'est en tant qu'événement physique que ma promenade est
décrite - comme action de marcher - bien que d'autres descriptions mentales soient ► 2018 (51)
possibles. De ce fait, il est nécessaire de distinguer le plan extentionnel du plan ► 2017 (190)
intensionnel: la ralation causale entre les événements est extentionnelle puisqu'elle ► 2016 (180)
est indépendante des descriptions et donc indifférente à la distinction "événement
► 2015 (106)
physique /événement mental". En revanche, l'explication causale est intensionnelle,
puisqu'elle redécrit l'action. C'est pourquoi: "si l'événement mental m cause ► 2014 (28)
l'événement physique p, m et p exemplifient, sous une certaine description, une loi ► 2013 (32)
stricte." Mais nous pouvons parler d'une anomie du mental puisque les événememnts ► 2012 (48)
mentaux sont mentaux en tant qu'ils sont décrits.
► 2011 (82)
Toutefois, nous pouvons remarquer une tension dans la théorie de Davidson: d'une
► 2010 (101)
part, les lois sont d'ordre linguistique et sont sensibles à la dichotomie
mental/physique. D'autre part, la thèse du monisme anomal ressemble au ► 2009 (136)
matérialisme par l'affirmation - "tous les événememnts sont physiques." Mais cela ne ► 2008 (164)
signifie pas que les événements mentaux se réduisent à des événememnts physiques:
▼ 2007 (183)
il n'y a pas de réduction des propriétés mentales aux propriétés physiques. Et
► décembre (16)
Davidson peut se permettre cette "extravagance":
" Nous pouvons nous permettre cette extravagance spinoziste dans notre ► novembre (17)
caractérisation du mental, puisque ce genre d'inclusions accidentelles ne peut que ► octobre (15)
nous renforcer dans l'hypothèse que tous les événements mentaux sont identiques à ► septembre (15)
des événememnts physiques."
► août (14)
Il faudra donc s'interroger sur la pertinence des"concepts psychologiques" . Dans
quelle mesure faut-il distinguer les concepts "physiques" des concepts ► juillet (14)
"psychologiques" ? ► juin (18)

Publié par Laurence Harang à 13:40 ► mai (23)

Réactions : amusant (0) intéressant (0) passionnant (0) ► avril (17)


► mars (11)
▼ février (15)
Libellés : Davidson, philosophie de l'action Les héritiers
Les vacances enfin!
Instructions aux Académiques
L'acte de compréhension
les maladies de l'esprit
Le holisme du mental
Le monisme anomal
Le problème de la connexion logique
Actions, Raisons et Causes
Chansons d'amour
Un si fragile vernis d'humanité
Inégalité: la lecture
Dictionnaire Pierre Bourdieu
LA MAMMA MORTA
ATEMI

► janvier (8)
2 commentaires

Ajouter un commentaire en tant que Eon David

Top des commentaires

harang laurence il y a 11 ans


Bonjour Hervé,<BR/><BR/>Après tout, rien ne m'interdit de dire à un barman:
"telle zone de mon cerveau réclame une bonne bière." Il suffirait de connaître
les mécanismes cérébraux. Mais le barman pourrait être surpris !<BR/>Mais
c'est vrai, le fait de "penser à une ville" est certes une expérience privée et
mobilise sans aucun doute des circuits neuronaux spécifiques. Mais cela
n'implique nullement une réduction des propriétés mentales aux propriétés
physiques. <BR/> Le dictionnaire, je crois, exposeraitune norme de
description, comme un manuel de traduction. Il s'agit de comprendre
comment
herve il y Davidson
a 11 ans fait un usage de "l'indétermination de la traduction de
Quine". J'y vais...
Laurence,<BR/>Il faudra donc s'interroger sur la pertinence des"concepts
psychologiques" . Dans quelle mesure faut-il distinguer les concepts
"physiques" des concepts "psychologiques" ?<BR/><BR/>Hervé<BR/>Bonjour
Laurence,<BR/><BR/>Première remarque sur la pertinence des concepts
psychologiques :<BR/><BR/>Si je vais dans un bar, il vaut mieux que je dise
au barman : "S'il vous plaît, je voudrais une bière", donc lui parler en termes
psychologiques plutôt que lui décrire mes états en utilisant des concepts
physiques.<BR/>Si j'ai à subir une opération du cerveau, le chirurgien a tout
Enregistrer un commentaire

Article plus récent Accueil Article plus ancien

Inscription à : Publier les commentaires (Atom)

Thème Picture Window. Fourni par Blogger.