Vous êtes sur la page 1sur 42

1- Compréhension de l’écrit

La maîtresse en maillot de bain

Le vendredi, avec la classe, on va à la piscine. La maîtresse nous sépare en deux groupes : ceux
qui savent nager, dans le grand bain, les autres, dans le petit bassin.
Moi, je ne sais pas nager et, du coup, je déteste aller à la piscine.
L’eau me rentre partout, dans le nez, dans les yeux, dans les oreilles…
Et pendant que je flotte comme un éléphant, là-bas, dans le grand bassin, ma copine Jennifer fait sa
crâneuse parce que, depuis les vacances, elle sait nager.
Elle m’énerve. En plus, elle est avec Olivier, mon amoureux, et je ne sais pas ce qu’elle lui raconte.
Peut-être qu’ils se disent des secrets contre moi ?
Ça vraiment, ça ne me plaît pas.
Un jour, j’ai pensé :
« Laetitia, tu es maligne. Tu dois trouver une solution.
L’idéal, évidemment, serait de ne plus aller à la piscine.
Mais comment faire ?
Ah, si elle pouvait être fermée… C’est ça… fermée… »
Et, tout à coup, j’ai eu une idée, une idée de génie !
Le soir, en rentrant chez moi, je me suis enfermée dans le séjour. J’avais un coup de fil urgent et secret
à passer. J’ai composé le numéro de l’école.
Driiing… driiing… !
La directrice a décroché. Aussitôt, j’ai placé un mouchoir devant ma bouche pour déguiser ma
voix. Comme un gangster, dis donc !
Et j’ai dit :
- Allô ? Ici la dame de la piscine. Je vous appelle pour vous dire qu’on fait des travaux. Alors, demain,
ce n’est pas la peine que les enfants viennent.
Et j’ai raccroché. Ouf !
Le lendemain, je suis arrivée toute gaie, en pensant :
« Ah ! Ah ! Ah ! Jennifer, aujourd’hui tu ne vas pas pouvoir faire ta maligne dans l’eau… »
En effet, la maîtresse a annoncé :
- La piscine est fermée aujourd’hui. Dommage… . À la place, nous ferons de la gymnastique.
J’étais ravie. Parce qu’en gym, je suis très forte. J’adore les roulades, et je réussis presque bien la roue
et l’équilibre.
Bien sûr, je n’avais rien dit à personne au sujet de la piscine. Même pas à Olivier. Pourtant,
c’est mon amoureux. Mais il est aussi le fils de la maîtresse, alors vous comprenez bien qu’il y a
certaines choses qu’il vaut mieux ne pas lui dire. De toute façon, c’était mon secret.
Mais un secret si réussi que j’ai décidé de recommencer.
La semaine suivante, je me suis enfermée encore une fois dans le séjour, et j’ai dit :
- Allô ? Ici la dame de la piscine de mon école. Je vous appelle pour vous dire que les travaux ne sont
pas finis… Et j’ai raccroché.
C’était dans la poche : cette fois-ci encore, on aurait gym, et pas piscine !
Le lendemain, la maîtresse est entrée comme d’habitude, mais elle avait l’air contrarié. Tout de
suite, elle a dit :
- Les enfants, on a encore téléphoné pour dire que la piscine était fermée. Mais cette fois, madame la
directrice a eu un doute. Elle a rappelé le maître nageur. Et figurez-vous, ce n’était pas vrai !
Quelqu’un a fait une blague… donc, prenez vos maillots, nous partons !
Catastrophe ! J’avais raté mon coup ! Adieu les roulades et les roues, bonjour les éléphants
flottants. La mort dans l’âme, je suis partie avec les autres.
Mais ce jour-là, il s’est passé quelque chose de tout à fait extraordinaire.
Quand nous sommes arrivés devant le petit bassin, la maîtresse nous attendait.
Elle n’était pas en survêtement comme d’habitude. Non ! Elle était en maillot de bain !
Un beau maillot décolleté, rouge avec des cœurs jaunes fluo.
Qu’est-ce qu’elle était belle !
Tout le monde la regardait avec admiration. Elle a expliqué :
- Aujourd’hui, je me baigne avec vous. Je crois que vous êtes prêts à savoir nager. Je vais vous aider.
Elle ne nous a pas fait mettre nos brassards, elle est descendue dans l’eau, et a proposé :
- Vas-y, Laetitia, à toi.
J’ai pris mon courage à deux mains et j’ai foncé. Miracle ! J’ai réussi à faire deux brasses sans couler.
Du coup, j’ai recommencé. Et j’ai fait quatre brasses.
La maîtresse m’a félicitée :
- Bravo, Laetitia, tu sais nager !
Je n’en revenais pas ! Olivier a fait une blague :
- Hé, Laetitia, ça y est, tu n’es plus un éléphant flottant…
Il a ajouté en riant :
- Tu barbotes comme un canard.
Le canard l’a poussé dans l’eau et il a bu la tasse. Mais ça ne fait rien, il riait comme une baleine !
Je suis rentrée très fière à l’école. Maintenant que je savais nager, ça changeait tout ! Ça me
plaisait de venir à la piscine.
J’ai dit à Olivier :
- Vivement vendredi prochain, qu’on y retourne…
Mais le vendredi, en arrivant, la maîtresse avait encore l’air contrarié.
Elle a déclaré :
- Pas de chance, les enfants, nous n’irons pas à la piscine aujourd’hui. Elle est fermée pour cause de
travaux.
J’ai crié sans réfléchir :
- Mais ce n’est pas possible, vous vous trompez, je n’ai même pas téléphoné…
La maîtresse m’a regardée d’un drôle d’air, et j’ai senti que je devenais rouge, toute rouge, aussi
rouge que son maillot de bain !
(Texte Béatrice Rouer / Illustrations Rosy)

Lis le texte puis réponds aux questions suivantes :

1. Que s’est-il passé d’extraordinaire ce jour-là ?

..................................................................................................................................

2. Pourquoi la maîtresse est-elle en maillot de bain ?

..................................................................................................................................

3. Qui va dans l’eau en premier ?

..................................................................................................................................

4. Que réussit à faire Laetitia ?

..................................................................................................................................

5. Qui barbote comme un canard ?

..................................................................................................................................

6. Qui boit la tasse ?

..................................................................................................................................
7. Qui rit comme une baleine ?

..................................................................................................................................

8. Pourquoi Laetitia est-elle fière ?

..................................................................................................................................

9. Pourquoi la maîtresse est-elle contrariée ?

..................................................................................................................................

10. Pourquoi Laetitia devient-elle toute rouge ?

..................................................................................................................................

Connaissance de la langue

1.Lis le texte suivant et complète le tableau :


Nous avons l’habitude de passer les vacances à la montagne, dans un petit village qui se dresse
au sommet d’une petite colline. Mes grands-parents y vivent été comme hiver. Pendant notre séjour au
village, nous jouons dans les bois, nous cueillons de jolies fleurs et, le soir, nous rentrons fatigués mais
heureux.

Verbes conjugués Infinitif Groupe


2. Conjugue les verbes au présent de l’indicatif:

1-J’(avoir)………………. six ans et je (être)…………………..encore un petit garçon.

2- Grand-père me (donner)……………………..des leçons de français et grand-mère

(s’occuper) ………………………des maths.

3- Nous (aller) ………………………….leur rendre visite ce soir.

4- Tous les matins, je (prendre)…………………………….l’autocar.

5- De nombreux oiseaux (voler)……………………………au-dessus des arbres.

6- Nous (manger)……………………….les plats appétissants avec plaisir.

7- Le dimanche, nous (jouer)……………………….ensemble et nous

(passer)………………………………de moments inoubliables.

8- Le soir, tu (dormir)………………………et d’autres enfants (lire)……………..des

contes de fées.

3. Lis les phrases suivantes :

- Vous paraissez inquiets aujourd’hui.

- Tu sembles contente puisque tu as reçu un nouvel ordinateur.

- Vous êtes les plus braves en classe.

- Mon père devient le directeur d’un institut pour enfants.

- Je crois qu’il est malade aujourd’hui.

- Ces gâteaux aux amandes semblent délicieux.

a. Encadre dans chaque phrase l’attribut du sujet :

b. Relève les verbes d’états contenus dans les phrases suivantes:

……………………………. …………………………….

……………………………. …………………………….

……………………………. …………………………….

4. a- Construis une phrase contenant un C.O.D. (groupe nominal):

………………………………………………………………………………………….
b- Construis une phrase dans laquelle vous placez un C.O.I (nom propre):

…………………………………………………………………………………………..
c- Construis une phrase dans laquelle vous placez un attribut du sujet (adjectif):

……………………………………………………………………………………

5. Entoure la bonne réponse.

(Ce / Se) chien (ce / se) promène tout autour du château.


(Ce / Se) texte est écrit par Victor Hugo.
Ils (ce / se) mettent à plat ventre pour observer la découverte extraordinaire de Jean.
(Ce / Se) soir, mon frère va (ce / se) déguiser en vieil homme.

6. Complète les phrases suivantes par « c’ » ou « s’ ».


…….était des filles qui dansaient sur la place.
Sami …… était mis à pleurer toute la nuit.
Mon père ……..était réveillé tôt pour partir au travail.
….. était tes amis qui s’inquiètent de ta santé.
7. Pour chaque terme générique, trouve 4 mots spécifiques :

La nature : …………………………………………………………………………………………

La classe : ……………………………………………………………………………………….…

Une maison : ……………………………………………………………………………………….

8. Parmi les mots suivants, entoure le terme générique :

1. Un pommier, un cerisier, un arbre, un bananier, un sapin.

2. Le basket-ball, le tennis, le sport, la natation, le football.

3. Une vache, un animal, un mouton, un chien, un âne.

4. Saisir, chanter, aller, un verbe, partir.


Production de l’écrit

Sujet : C’est l’été, tu pars avec ta famille à la plage. Raconte comment vous passez votre
journée. N’oublie pas les trois parties.
……………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………
2- Compréhension de l’écrit

La bataille du frigo

-Dites donc, les tomates, vous ne trouvez pas qu’il y a une drôle d’odeur par ici ?

Personne ne s’est oublié, par hasard…

-Vous n’avez pas tort les courgettes ! répondirent en chœur les tomates en branches.

-Une odeur plutôt écœurante et ça provient d’au-dessus de notre bac à légumes.

-Oui, une odeur entêtante qui va empuantir tout le frigo.

-Hum…hum ! Moi, j’appelle plutôt ça un parfum, un doux parfum de melon, parce que

moi au moins, je suis un fruit de saison, un fruit juteux et délicieux.

Pas comme certains que l’on trouve en toute saison et qui n’ont plus aucune saveur.

-C’est la jalousie qui vous fait parler, répliqua une carotte, car si vous aviez de la

consistance, vous tiendriez plus longtemps.

Quant à l’odeur, je ne donne pas tort aux courgettes : vous sentez.

Et vous aurez été dévoré depuis belle lurette que votre odeur imprégnera encore tout le frigo.

-Vous me faites un procès d’intention, parce que si vous voulez vraiment parler d’odeur, il

y en a d’autres, au rayon supérieur qui empestent réellement et ça, toute l’année !

-C’est de nous que vous parlez ? s’exclamèrent les fromages sur des tons divers.

-Tout à fait, reprit le melon.

Personne ne peut contester que vous puez comme trente-six mille boucs !

-Il ne faut pas exagérer ! s’indigna un petit fromage de chèvre tout sec.

-Oui, ajoutèrent les portions de fromage de la « vache qui miaule », il ne faut pas généraliser.
-J’ai compris, ronchonna le camembert d’une voix rauque à cinquante pour cent de

matières grasses, c’est après moi que vous en avez !

-Ah ! intervint l’entrecôte, si on pouvait enfermer le melon et le camembert dans le bac à

légumes, on ne s’en porterait pas plus mal.

-Je dirais même plus, surenchérit le faux-filet : dans le freezer ! Dans le freezer !

Tous les aliments du frigo (à l’exception des deux accusés) éclatèrent d’un grand rire à

s’en fendre la poire mais se turent aussitôt car la porte venait de s’ouvrir. La lumière

s’alluma et la famille, affamée par une grosse journée de travail et de classe, opéra une

belle razzia sur les rayonnages, mettant tout le monde d’accord.

G. Hubert-Richou

Lis le texte puis réponds aux questions suivantes :

1) Cite dans l’ordre le nom des aliments de cette histoire.

………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………

2) Qui pue comme trente-six mille boucs ?

……………………………………………………………………………………………..

3) Qui dit : « Je suis un fruit de saison, juteux et délicieux » ?

…………………………………………………………………………………………………

4) Que trouve-t-on dans les frigos toute l’année ?

………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………
5) Pourquoi le petit fromage de chèvre et les portions de « la vache qui miaule »
accusent-ils le melon d’exagérer et de généraliser ?

……………………………………………………………………………………………..

……………………………………………………………………………………………..

6) Quel est le moyen proposé pour éviter la décomposition des aliments ?

……………………………………………………………………………………………..

……………………………………………………………………………………………..

7) Quel conseil peut-on donner aux consommateurs pour éviter les mauvaises
odeurs dans le frigo ?

……………………………………………………………………………………………….

………………………………………………………………………………………………

8) Réfère-toi à la fin du texte puis relie chaque expression à sa signification :

Belle lurette Se conserver

S’être oublié Se tordre de rire

Tenir longtemps Faire des reproches

Faire un procès d’intention Avoir lâché un gaz

En avoir après quelqu’un Ne pas accuser sur des faits

Se fendre la poire Longtemps

9) Relève du texte les marques du dialogue.

………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………
Connaissance de la langue

1. Lis le texte suivant:

Ce matin Lucie attend Samuel au coin de cette rue. Ils partent ensemble à l’école. Samuel
part avec son amie Lucie à l’école. La maman de Samuel prépare une tartine à son fils.
Malheureusement, Samuel oublie sa tartine à la maison. Il demande à Lucie de lui offrir un
petit morceau de pain au lait.

Relève les mots soulignés puis indique pour chaque mot s’il s’agit d’un C.O.D, C.O.I ou
C.O.S :

……………………………………………………………

……………………………………………………………

……………………………………………………………

…………………………………………………………….

…………………………………………………………….

2. Lis les phrases suivantes :

-De ma chambre, je vois les belles collines.

-Ce soir, Tom m’emmène voir un film.

-Elle a raté son train. Elle a téléphoné à ses amis pour leur dire qu’elle arriverait cet

après-midi.

-J’ai perdu mes espadrilles, quel autre soulier puis-je porter ?

a. Entoure tous les déterminants.

b. Classe les déterminants entourés dans le tableau ci-dessous :

Articles Déterminants Déterminants Déterminants


démonstratifs possessifs interrogatifs
3. Conjugue au présent avec le pronom personnel donné :

Tourner : elle ……………………………………


Faire : je……………………………………........

Faire : vous……………………………………….
Savoir : tu…………………………………………

Réfléchir : nous …………………………………..


Aller : ils…………………………………………..

4. Conjugue les verbes au passé composé à la personne demandée :

a- Prendre, 3e personne du singulier.


…………………………………………………………………………………………
b- Jaunir, 1re personne du pluriel.
…………………………………………………………………………………………
c- Avoir, 3e personne du singulier.
…………………………………………………………………………………………
d- Dire, 2e personne du pluriel.
…………………………………………………………………………………………
e- Partir, 1er personne du singulier.
…………………………………………………………………………………………
f- Être, 3e personne du pluriel.
…………………………………………………………………………………………
5. a- Complète les phrases par –er ou bien -é :

b- Entoure les prépositions :

• Le mécanicien a régl….. le moteur.

• Tu dois termin……. tes études pour prépar….. le nouveau projet.

• J'aime dans……. le tango.

•Elle a dans…… le tango hier soir.

•Il peut jou….. avec ses camarades puisqu'il vient de termin…… ses études.

•Il a eu une bonne note parce qu'il a récit…… tout son poème.
6. Complète les phrases suivantes par les prépositions convenables :

•Il faut bien réviser ………… réussir les examens.

•Sonia apprend …………. jouer du piano.

•Le cheval se prépare ……… sauter.

•J'ai choisi la bonne réponse ……….. hésiter.

7. Entoure la bonne réponse en choisissant le mot invariable convenable :

- Ce dessin est (vraiement / vraiment / vrèment) réussi.

-J'ai (daija / déja / déjà) choisi la bonne solution.

-Valentin est (toujour / tojours / toujours) fatigué.

-(Soudain / Soudein / Soudin), le cheval se cabre.

8. Construis trois phrases en utilisant dans chacune un mot invariable de ton choix
(attention, n’utilise pas le même mot invariable plusieurs fois) :

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………
Production de l’écrit
Sujet : Tu es parti avec tes parents pour déjeuner au restaurant, tu as rencontré
un ami. Raconte ce que tu as fait en insérant un dialogue entre ton ami et toi.

…………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

………….……………………………………………………………………………………..
3- Compréhension de l’écrit

Une sorcière

La sorcière, on n’a pas su tout de suite qu’elle était une sorcière. On a cru, tout d’abord,
que c’était une vieille femme comme les autres, un peu plusmal coiffée peut-être, mal habillée
aussi, mais ce n’est pas un crime, avec ses cheveux dans les yeux, une dent sur le devant, une
bosse par-derrière, et une goutte au bout du nez qui ne voulait jamais tomber.

Elle habitait une petite maison avec un petit jardin autour et des grilles donnant sur la
rue. Et puis voilà qu’un jour, un taxi a disparu, un beau taxi tout bleu avec un chauffeur russe.
On a cherché partout mais on n’a retrouvé, ni l’homme, ni la voiture.

Mais le lendemain matin tout le monde a vu, derrière les grilles, dans le jardin de la
sorcière, une belle citrouille toute bleue, et tout près d’elle un gros rat rouge, assis sur son
derrière, avec une belle casquette, bien coquette, posée sur sa tête. Alors il y a des gens qui ont
fait des réflexions.

Deux jours après, c’est une couturière qui a disparu : une couturière comme au bon vieux
temps, qui travaillait à domicile, reprisant les chaussettes, recousant les boutons, faisant même
des robes neuves quand on lui fournissait le tissu. Et voilà qu’elle a disparu !

Cette fois, on l’a cherchée pendant une semaine. Et puis, la semaine passée, on s’est
aperçu que la sorcière avait depuis peu une araignée mauve, qui lui tissait des rideaux sur ses
fenêtres, de beaux rideaux brodés.

Et puis, le dimanche suivant, la sorcière est allée à la messe avec une belle robe, tissée de
frais, en toile d’araignée… Cette fois, les gens ont bavardé.

Pierre Gripari

Lis le texte puis réponds aux questions suivantes :

1) Qui sont les personnages de ce texte ?

............................................................................................................................................................
2) Complète les phrases suivantes :

Le taxi bleu a été transformé en…………………………………………………………………….

Le chauffeur russe est devenu………………………………………………………………………

La couturière a été transformée en………………………………………………………………….

3) Fais le portrait physique de cette sorcière :

1……………………………………………………………………………………………………

2……………………………………………………………………………………………………

3.……………………………………………………………………………………………………

4.……………………………………………………………………………………………………

5……………………………………………………………………………………………………

6……………………………………………………………………………………………………

4) Fais correspondre les indicateurs de temps et les événements :

la sorcière va à la messe – un taxi disparaît – une couturière disparaît –une citrouille et un


rat apparaissent

Un jour :…………………………………………………………………………………………….

Le lendemain matin :……………………………………………………………………………….

Deux jours après :…………………………………………………………………………………..

Le dimanche suivant :………………………………………………………………………………

5) Réponds par vrai ou faux.

Le gros rat rouge se trouvait près de la citrouille…………….


Le gros rat rouge se trouvait dans le taxi……………..

Le gros rat rouge était assis sur son derrière…………..

Le gros rat rouge avait une belle casquette sur sa tête……………

6) Trouve une autre fin à cette histoire.

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

Connaissance de la langue

1. Lis le texte suivant:

Hier, une tempête a provoqué de nombreux dégâts à Beyrouth. Le vent a déraciné

furieusement les arbres. Des habitants ont été privés d’électricité pendant plusieurs heures.

Dans les rues, on nettoie les allées avec violence.

a- Souligne les compléments circonstanciels.

b- Place les compléments circonstanciels dans le tableau suivant :

Compléments Compléments Compléments


circonstanciels de lieu. circonstanciels de temps. circonstanciels de manière.
2. Mets les phrases suivantes à la forme négative :

- Je mange avec plaisir un pain aux raisins :

……………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………

- Il y a beaucoup d’élèves dans la cour :

……………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………

- J’adore la tarte aux fraises et la mousse au chocolat :

……………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………

3. Réécris ce texte au présent de l’impératif à la 2ème personne du singulier :

Prenez un journal, choisissez dans ce journal un article. Découpez

l’article et mettez les mots dans un sac. Agitez doucement, sortez ensuite chaque

coupure et placez-les consciencieusement dans l’ordre.


4. Construis une phrase :

-Contenant un verbe du troisième groupe au passé composé :

-Contenant un verbe du premier groupe au passé simple :

5. Complète les noms par «s » ou « x » :

-Attention ! Vos pneu……. sont dégonflés.

-J’adore les travau…….. manuels.

-Mettez les tuyau…….. sur le plancher.

-Tia et Tony échangent les anneau….. de mariage.

-Les ouvriers installent d’énormes tuyau…….. pour évacuer l’eau de cet immeuble.

-Quels lieu……… publics avez-vous visité lors de votre séjour en Espagne ?

-Il faut placer des épouvantail……… dans le jardin pour empêcher les oiseaux de dévorer
les graines et les fruits.

-J’ai reçu plusieurs cadeau…….. à l’occasion de mon anniversaire.

6. Entoure les noms au pluriel, puis mets au pluriel les noms que tu n’as pas entourés:

Portail Travail Bleu

Epouvantails Vitrail Pneus Cerceaux

Cadeau Adieux

Vantaux landaus Feu


7. Complète le tableau par les termes suivants :

Désopilant- une automobile – une baraque- le travail- une maison- une bagnole- le bruit- le
bonhomme-le tapage- la profession.

Langage familier Langage courant Langage soutenu

Une voiture

Le boulot

Rigolo amusant

Le boucan

Une habitation

Le gamin Le garçon
Production de l’écrit

Sujet : Un jour, ton ami s’est déguisé en sorcière pour te faire peur. Raconte ce qui

s’est passé et fais le portrait physique de ton ami déguisé.

………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………
4- Compréhension de l’écrit

La poupée qui dit « aïe ! »

Une nouvelle poupée vient d’arriver sur le marché français.

À première vue, elle ne se distingue des autres que par sa taille, presque un mètre et son
poids, dix kilos. Mais notre étonnement grandit dès qu’on s’approche d’elle. La poupée est en
effet équipée d’un important dispositif électronique qui lui permet bien des fantaisies. Un
petit radar placé dans la tête détecte l’approche d’un être humain. Ses yeux s’ouvrent, sa
bouche s’arrondit et un petit magnétophone caché dans sa poitrine se met en route.

-Bonjour, comment vas-tu ? dit la poupée.

Si la personne s’éloigne, les yeux se referment et le grand bébé de plastique murmure : « Au


revoir, à bientôt »

Prendre cette poupée dans les bras n’est pas chose aisée vu sa taille importante et son
poids élevé. Mais il suffit de lui dire : « Assieds-toi » pour que la poupée pose tranquillement
ses fesses sur le sol sans perdre l’équilibre. La manœuvre inverse est également possible. Il
suffit de prononcer le mot : « Debout » pour que la poupée se remette sur ses pieds.

Le miracle ne s’arrête pas là. Si un maladroit lui marche sur les pieds ou sur les
doigts, les yeux de la poupée s’arrondissent et de sa bouche sort un « Aïe ! » extrêmement
sonore.

Son mécontentement peut également s’exprimer par de grosses larmes bleues coulant sur les
joues tandis qu’un bruit de sanglot sort de sa poitrine.

Depuis longtemps, les poupées disent Maman lorsqu’on les couche et font pipi après
avoir bu leur biberon d’eau. Notre nouvelle poupée fait tout ça et bien plus encore : elle rêve.
Si on la laisse allongée quelques minutes, de curieux messages sortent automatiquement de
son nombril. Ce sont des petits morceaux de papier roulé sur lesquels sont inscrites de courtes
histoires. Par exemple : « Je suis au pays des fées, viens me rejoindre », ou bien. « Je suis
perdue au fond d’une grotte, viens me sauver ».
Les messages se suivent mais ne se ressemblent pas. Ils permettent à l’enfant de
développer son imagination et son goût pour la lecture. Bien sûr, les messages sont écrits
dans la langue du pays où la poupée est vendue. Chaque poupée est chargée de cinquante
messages. Lorsque la réserve est épuisée, il faut acheter une nouvelle recharge de messages et
l’introduire dans le ventre de la poupée.

Fabriquée en Corée, cette nouvelle poupée est également disponible en France, en


Italie, en Belgique et en Suisse. Elle est vendue dans les grands magasins.

Christian Lamblin

Lis le texte puis réponds aux questions suivantes :

1) Entoure la bonne réponse :

Où cette poupée est-elle fabriquée ?

-France

-Italie

-Corée

-Suisse

-Belgique

Combien mesure-t-elle ?

-10mètres

-5 mètres

-100 centimètres

Combien pèse-t-elle ?

-2 kilos

-10 kilos

-20 kilos
2) Pourquoi la poupée dit-elle « Aïe » ?

…………………………………………………………………………………………………

3) Où range-t-on les messages ? Combien y a-t-il de messages ?

…………………………………………………………………………………………………

4) Quelles sont les différentes caractéristiques de cette poupée ?

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

5) Qu’est-ce que la poupée ne sait pas faire ?

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

6) Si on achète la poupée en France, en quelle langue nous aurons les messages ?

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

Connaissance de la langue

1. Conjugue ces verbes au passé simple à la 3ème personne du singulier puis du


pluriel :

- Avoir : ----------------------------------------- , ----------------------------------------------

- Gagner : --------------------------------------- , -----------------------------------------------

- Venir : ----------------------------------------- , -----------------------------------------------


2. Conjugue les verbes entre parenthèses au passé simple :

Mon oncle et ma tante m’(inviter) ------------------------------ à passer les vacances à la

montagne. Le premier jour, nous (prendre) ---------------------------- un télésiège et nous

(arriver) ------------------------------ sur les pistes de bonne heure. Je me (lancer)

-------------------------------- avec confiance. La chute (être) ---------------------------------

violente. J’(avoir) ------------------------- un plâtre. Quelle malchance !

3. Lis le texte suivant puis réponds aux questions:

Ma petite sœur est née, papa m’a tendu le bébé. Elle était plus lourde que je ne
pensais. Au début, j’ai eu peur de la bercer. Je suis resté debout puis sa tête a roulé
contre ma poitrine et mes mains l’ont bercée.

Relève du texte tous les verbes conjugués au passé composé. Indique l’infinitif de
chaque verbe puis le groupe auquel il appartient :

Verbe au passé composé Infinitif Groupe


4. Lis les phrases suivantes :

- Je crois qu’il est endormi.

- La femme qui est arrivée est gentille.

- Le film que j’adore est intitulé Titanic.

- L’ami que j’attends n’est pas arrivé.

- Tina m’a dit que sa mère est malade.

- Le garçon qui crie semble triste.

a- Dans chaque phrase encadre la proposition subordonnée relative :

b- Comment appelle-t-on le mot qui introduit chacune de ces propositions ?

………………………………………………………………………………………

5. a- Construis une phrase injonctive :

………………………………………………………………………………………….

b- Construis une phrase contenant un complément circonstanciel de lieu :

…………………………………………………………………………………………..

c- Construis une phrase à la forme négative :

…………………………………………………………………………………………

d- Construis une phrase contenant un complément circonstanciel de manière :

…………………………………………………………………………………………
6. Complète les mots suivants par « il » ou « ille » :

-Grand-père n’entend pas bien de l’ore…………. droite.

-Chaque matin, le réve………. sonne à sept heures.

-Assis dans son fauteu……... Michel lit son journal.

-L’épouvanta………….. fait peur aux oiseaux.

-As-tu trouvé mon portefeu…………. ?

-S’il te plaît, peux-tu me chercher une boute……….. d’eau ?

-L’équipe de France de football a remporté la méda……… d’or.

-Fais bien attention à ne pas attraper un coup de sole………….

7. Construis une phrase en utilisant un mot qui se termine par « ail » :

…………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………

8. À l’aide d’un dictionnaire, indique le nombre de sens puis la classe grammaticale


de chaque mot.

a- Mettre :

- ………………… sens.

- La classe grammaticale : ……………………………………………………

b- Canard :

- ..………………sens.

- La classe grammaticale : ……………………………………………………

9. À l’aide d’un dictionnaire, indique si le mot « fable » est un nom masculin ou

féminin : …………………………………………………………..........................
Production de l’écrit

Sujet : C’est ton anniversaire, tu reçois une poupée magique, décris-la. N’oublie pas les
trois parties.

…………………………………………………………………………………........

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………….

…………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………..

......................................................................................................................................................
5- Compréhension de l’écrit

Le gentil petit diable

Il était une fois un joli petit diable, tout rouge, avec deux cornes noires et deux ailes
de chauve-souris. Son papa était un grand diable vert, et sa maman une diablesse noire. Ils
vivaient tous les trois dans un lieu qui s’appelle l’Enfer, et qui est situé au centre de la Terre.

L’Enfer, ce n’est pas comme chez nous. C’est même le contraire : tout ce qui est bien
chez nous est mal en Enfer ; et tout ce qui est mal ici est considéré comme bien là-bas. C’est
pourquoi, en principe, les diables sont méchants. Pour eux, c’est bien d’être méchant.

Mais pour notre petit diable, lui, voulait être gentil, ce qui faisait le désespoir de sa
famille. Chaque soir, quand il revenait de l’école, son père lui demandait :

-Qu’est-ce que tu as fait aujourd’hui ?

-Je suis allé à l’école.

-Petit imbécile ! Tu as fait tes devoirs ?

-Oui, Papa.

-Petit crétin ! Tu savais tes leçons ?

-Oui, Papa.

-Petit malheureux ! Au moins, j’espère que tu t’es dissipé ?

-Ben…

-As-tu battu tes petits camarades ?

-Non, Papa.

-As-tu lancé des boulettes de papier mâché ?

-Non, Papa.

-As-tu seulement pensé à mettre des punaises sur le siège du maître pour qu’il se pique

le derrière ?

-Non, Papa.
-Mais alors, qu’est-ce que tu as fait ?

-Eh bien, j’ai fait une dictée, deux problèmes, un peu d’histoire, de la géographie… En
entendant cela, le pauvre papa diable se prenait les cornes à deux mains, comme s’il voulait
se les arracher.

-Qu’est-ce que j’ai bien pu faire à la Terre pour avoir un enfant pareil ?

Quand je pense que depuis des années, ta mère et moi, nous faisons des sacrifices pour te
prêcher le mauvais exemple, pour essayer de faire de toi un grand, un méchant diable !

Mais non ! Au lieu de se laisser tenter, Monsieur fait des problèmes !

Enfin, quoi, réfléchis : Qu’est-ce que tu comptes faire, plus tard ?

-Je voudrais être gentil, répondit le petit diable.

Bien entendu, sa mère pleurait, et son père le punissait.

Mais il n’y avait rien à faire : le petit diable s’obstinait.

A la fin, son père lui dit :

-Mon pauvre enfant, je désespère de toi. J’aurais voulu faire de toi quelqu’un, mais je vois
que c’est impossible.

Cette semaine encore, tu as été le premier en composition de français !

En conséquence, j’ai décidé de te retirer de l’école et de te mettre en apprentissage.

Tu ne seras jamais qu’un petit diablotin, un chauffeur de chaudière…

Tant pis pour toi, tu l’as voulu!

Lis le texte puis réponds aux questions suivantes.

1) De quelle couleur sont les personnages suivants ?

-Le petit diable :…………………………………………………………………………….

-Papa diable :………………………………………………………………………………..

-Maman diable :…………………………………………………………………………….


2) Où vit la famille de petit diable ?

…………………………………………………………………………………………………

3) Papa diable pose des questions à son fils sur ses activités de la journée.

Choisis deux questions que ton papa te poserait toujours.

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

4) Le petit diable est premier en composition de français. Quelle place aurait-il dû avoir
pour que son papa soit fier de lui ?

…………………………………………………………………………………………………

5) Papa diable le traite de :

-Petit imbécile parce qu’il…………………………………………………………………..

-Petit malheureux parce qu’il……………………………………………………………….

-Petit crétin parce qu’il………………………………………………………………………..

6) Quelles sont les réactions des parents quand le petit diable leur dit : « Je voudrais
être gentil » ?

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

7) Pour le papa diable, où le petit diable aurait-il dû aller à la place de l’école ?

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………
Connaissance de la langue

1. Lis le texte suivant et complète le tableau:

Jihad est un enfant sportif et dynamique, il conduit une moto.

Ce garçon fait la course et il franchit des obstacles. Jihad traverse la forêt courageusement.

Il répond aux questions des journalistes et il peut gagner le premier prix. Les parents de Jihad
embrassent leurs fils fièrement.

Verbe conjugué Infinitif Groupe

2. Relève du texte le verbe à l’infinitif et précise à quel groupe il appartient:

…………………………………………………………………………………………………

3. Conjugue les verbes suivants au présent de l’indicatif à la 2ème personne du pluriel


puis entoure la terminaison de chaque verbe :

- Regarder :……………………………………...
Finir :………………………………………..

- Fleurir :………………………………………..
Penser :…………………………………….
4. Pour chaque phrase, indique s’il s’agit d’une phrase simple ou d’une phrase

complexe :

- La petite fille vend des allumettes pour gagner le peu d’argent : …………………….

- La fille est à bout de forces, elle marche depuis le matin : ……………………………

- Ses parents et ses jeunes frères vivent dans la misère …………………………………

5. Transforme les phrases suivantes en phrases interrogatives de deux manières


différentes :

-Charles Darwin explore une nouvelle île.

…………………………………………………………………………………………

-Tu vas chaque jour à la chasse des oiseaux.

…………………………………………………………………………………………

6. Construis une phrase contenant un adjectif qualificatif et souligne – le :

………………………………………………………..………………………………………

7. Entoure la définition qui correspond au sens du mot en gras.

a) Tire le chien du fusil :

Il s’agit d’un animal - Il s’agit d’une pièce d’acier de certaines armes.

b) Le train arrière de ce chien est paralysé.

Il s’agit du moyen de transport - Il s’agit d’une partie corporelle relative au chien.

c) Ce tableau coute 20 livres.

Il s’agit d’un ensemble de pages reliées entre elles. - Il s’agit d’une unité de
monnaie.
d) Peux-tu me montrer où se trouve la France sur la carte ?

Il s’agit d’une carte géographique - Il s’agit d’une carte bancaire.

e) Je désire changer le meuble de ma chambre.

Les lits, les sièges….. - Ce qui est mou.

8. Entoure la bonne réponse :

-Papa ne sait pas (ou / où) il a posé ses lunettes : dans la cuisine (ou / où) dans l’entrée.

-Faut-il prendre une valise (ou / où) un sac de sport ?

-(Où / ou) vas-tu : à la patinoire (ou / où) au stade ?

-Préfères-tu un pain au chocolat (ou / où) un croissant ?

9.Complète par « mes » ou « mais » :

-……………. dessins sont magnifiques, ………….. ils ne sont pas très colorés.

-J’ai joué avec ………….. billes à la récréation, …………… j’ai toujours peur d’en perdre.

-………….. vêtements sont bien chauds, ………………. j’ai toujours froid.

-Il n’a pas bien étudié, ……………… il a réussi son examen.


Production de l’écrit

Sujet : Imagine que tu es le papa diable. Quel mauvais coup aurais-tu fait au maître ?

…………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………

…………………………………………………………………………………………………
6- Compréhension de l’écrit

Mon copain bizarre

L’an dernier à l’école, j’ai eu un copain formidable. Un copain unique au monde.

Il était orphelin, mon copain. Il paraît qu’on l’a trouvé au sommet d’une colline couverte de
neige alors qu’il était bébé. Personne n’a su qui étaient ses vrais parents. Il s’appelait Brice,
parce qu’il a été trouvé le 13 novembre, le jour de la Saint Brice. Son nom de famille, c’était
Bosard, parce que les vieilles personnes qui l’ont adopté s’appelaient Bosard, Brice Bosard.

À l’école, les autres ne l’aimaient pas. Ils l’avaient surnommé « Brosse Bizarre »,à cause
de ses cheveux qui brillaient dans la lumière.

Ils disaient :

-Hé ! Brosse Bizarre ! Eteins la lumière. Tu nous éblouis !

C’est vrai qu’ils étaient plutôt biz… euh, étranges, les cheveux de Brice. Je n’avais jamais vu
des cheveux comme ça. Ils étaient aussi brillants que le papier d’aluminium qui entoure les
tablettes de chocolat. On aurait dit des fils d’or qui lui faisaient comme un casque sur la tête.

Tout le monde se moquait de lui, surtout les grands : Yannick, Jean-Raoul et leur bande.

Moi, je ne les trouvais pas rigolos, ses cheveux. Je les trouvais même jolis. Pas plus ridicules, en
tout cas, que la ficelle blondasse qui poussait sur le crâne de Jean-Raoul.

Il est arrivé en cours d’année, Brice. Dans la classe, j’ai été le seul qui n’a pas ri quand il
est entré pour la première fois. C’est sûrement pour ça qu’il s’est assis dans le fond, juste à côté
de moi. C’est un voisin tranquille.

Le plus souvent, il regardait par la fenêtre les oiseaux qui volaient au-dessus de toits.
Pourtant, il avait toujours les meilleures notes, des A, des 10. C’est incroyable comme il était
intelligent.

Lis le texte puis réponds aux questions suivantes.

1) Pourquoi mon nouveau copain s’appelle-t-il Brice ?

………………………………………………………………………………………………………

2) À quelle saison de l’année a-t-on trouvé Brice ?

………………………………………………………………………………………………………
3) Souligne la bonne réponse.

-en hiver

-en automne

-au printemps

-en été

4) Est-ce que Brice était brave ? Relève la phrase qui le montre.

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

5) Relève du texte les phrases qui répondent aux questions suivantes :

Qu’est-ce qu’un orphelin ?.................................................................................................................

………………………………………………………………………………………………………

Qui obtient les meilleures notes de la classe ?...................................................................................

………………………………………………………………………………………………………

Qui se permet de se moquer de lui ?..................................................................................................

………………………………………………………………………………………………………

6) Et toi, as-tu déjà été victime de moqueries désagréables ? Explique.

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………
Connaissance de la langue

Lis le texte suivant puis réponds aux questions :

Christy se trouve seule dans la rue, le vent souffle violemment.

Elle porte une robe rose mais déchirée. Ses chaussures sont très grandes pour ses petits pieds.

Ses parents vivent dans la misère. Elle vend des allumettes pour gagner de l’argent. La petite
fille pleure et les gens achètent quelques allumettes pour l’aider.

1. Relève du texte les verbes conjugués, retrouve leurs sujets et indique la classe
grammaticale de chaque sujet :

Verbe conjugué Sujet La classe grammaticale du


sujet
2. Recopie les mots soulignés puis indique la classe grammaticale de chaque mot :

1- ……………………… : ……………………………………………………………

2- ……………………… : ……………………………………………………………

3- ……………………….. : ……………………………………………………………

4- ………….………….… : ………….…………………………………………………

5- ……………………… : ……………………………………………………………

6- ……………………… : ……………………………………………………………

7- ……………………….. : ……………………………………………………………

8- ………….………….… : …………..………………………………………………..

9- ……………………….. : ……………………………………………………………
3. Recopie les verbes conjugués contenus dans les phrases suivantes puis sépare le radical
de la terminaison :

-Les feuilles des arbres jaunissent en automne…………………………………………………

-Philippe jette du grain aux pigeons……………………………………………………………

-Vous assistez au cirque et vous applaudissez le clown………………………………………..

-Enfin, le lion bondit et attrape sa proie………………………………………………………..


4. Conjugue les verbes entre parenthèses au présent de l’indicatif :

C’est Noël ! Ma mère (préparer)………………. un délicieux plat. En ce moment, mes frères

(cacher) ………………….. les cadeaux au-dessous du sapin. Nous (finir) ……………………


notre dîner et nous (ouvrir)……………………. nos cadeaux. Mon père
(être)……………………. très intelligent, il (trouver)………………………… les cadeaux
cachés. Enfin, nous (fêter)…………….. ensemble jusqu’à minuit.

5. Dans chaque liste, entoure uniquement les mots qui appartiennent à la même
famille :

 Marcher- une démarche- mâcher- une marche- un marchand.

 Le soleil-ensoleillé-le sol-soleiller-la sole.

 Habits- s’habiller- habiter- habillement- habitant.

 Un chauffage- un chauffagiste- une chaussette- se chauffer- un chauffeur.

6. Pour chaque mot, trouve deux mots appartenant à la même famille :

 Chanter :
………………………………………………………………………………………

 Une couleur :
………………………………………………………………………………………
7. Conjugue les verbes entre parenthèses au présent de l’indicatif:

- Nous (tracer)……………………….. un cercle dans nos cahiers de mathématiques.

- Vous (recommencer) ………………… le travail parce qu’il paraît incomplet.

- Nous (distinguer)……………………. l’horizon.

- Nadine et moi (charger)……………………… nos sacs de provisions.

- Ton ami et toi (asperger)…………………….. vos amis pour jouer.

- Tu (prononcer) ……………………… bien tous les mots difficiles.

- Le professeur (placer) …………………. ses affaires sur son propre bureau.

- Quelles mesures de précaution devrais-je prendre lorsque je


(naviguer)……………… sur Internet ?

-
8. Écris les verbes au présent de l’indicatif à la 2ème personne du singulier et à la 1ère
personne du pluriel :

• Prononcer ………………………………. ……………………………….

• Longer ………………………………. ……………………………….

• Placer ………………………………. ……………………………….

• Déléguer ………………………………. ……………………………….

• Blaguer ………………………………. ……………………………….


Production de l’écrit

Sujet : Tu es en train de te promener avec ton ami dans la rue. Souvent, vous
rencontrez deux adolescents qui se moquent de ton ami. Raconte ce que tu fais pour le
défendre.

………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………

Vous aimerez peut-être aussi