Vous êtes sur la page 1sur 2

SITUATIONS PROBLEMES POUR

2018-2019
LE SECOND DEGRE

Objectifs : Entrer dans une démarche de recherche. Travailler sur différents cadres.
Réinvestir les différentes formes d’une fonction polynôme du second degré.
Utiliser des logiciels de géométrie dynamique ou de calcul formel pour trouver le résultat.
Introduire la résolution algébrique d’une équation du second degré.

Modalités de mise au travail :


Après un temps individuel de lecture et de reformulation de l’énoncé (5min), vous vous
placerez en groupe de 4.
Vous établirez les rôles de chacun : Orateur, Scribe, Maître du temps, Dompteur du bruit.
Attention, aucun rôle ne vous dédouane de chercher et d’apporter votre contribution dans
les propositions. Ils se rajoutent à votre travail de chercheur.
Vous disposez de 20 min par problème.
Une mise en commun orale se fera toutes les 20 minutes.

1er problème :
Le mathématicien arabe du IXème siècle Muhammad Ibn Musa, surnommé Al-Khwarizmi,
a posé et résolu le problème suivant :
« Trouver un nombre tel que le carré et dix racines égalent 39 unités. »
On peut traduire cet énoncé par l’équation (E) : x² + 10x = 39.
Seras-tu capable de la résoudre ?

2ème problème :
A l’aide de 75 mètres de grillage, un fermier veut réaliser un enclos rectangulaire d’aire
maximum dans une vaste prairie.
Comment doit-il s’y prendre ?

MEVEL CHRISTOPHE 1
SITUATIONS PROBLEMES POUR
2018-2019
LE SECOND DEGRE

3ème problème : (Devoir Maison)


Dans l’optique de la pose d’un pergolas design pour se protéger du soleil à Hennebont, il
est prévu de créer une voile de forme triangulaire pour faire office de toiture. Celle-ci
sera tendue et maintenu par une corde.
Pour réussir à faire cela, il est indispensable que la corde fasse le tour de la voile en
passant par des anneaux sertis et soit fixée à ses extrémités à la maison. La corde ne
pourra en aucun cas être découpée par soucis de sécurité au niveau de sa résistance.
Pour accrocher la voile solidement, il faudra impérativement que la corde soit tendue.
Par soucis d’esthétisme, l’architecte souhaiterait que la voile ait la forme d’un triangle
rectangle.
On mesure alors la distance entre les deux anneaux muraux qui permettront d’attacher
la corde. Cette distance vaut 13m. Elle correspondra à la mesure du côté le plus long
possible que la voile possèdera.
La corde devra passer impérativement par un pylône qui sera fixé solidement au sol.
Plusieurs possibilités sont offertes :
• Avec une corde mesurant 26m.
• Avec une corde mesurant 30m.
• Avec une corde mesurant 33m.
• Avec une corde mesurant 20m.
Est-il possible de trouver un emplacement au troisième pylône de manière à ce que le
désir d’esthétisme de l’architecte soit assouvi ?

MEVEL CHRISTOPHE 2