Vous êtes sur la page 1sur 1

1) Pouvez-vous me décrire votre parcours professionnel ?

Juriste de formation, j’ai commencé ma carrière en qualité de chargée de communication et conseiller technique
auprès d’élus locaux, nationaux et dans différents cabinets ministériels.
En 1998, je rejoins le Groupe SFR au moment de l’ouverture à la concurrence. Après différents postes au sein du
Groupe, je suis nommée, en 2008, Directeur Général en charge des Ressources Humaines et des Affaires
Générales, devenant ainsi la première femme à intégrer le comité exécutif.

2) Comment passer d’un poste de DGRH à l’univers de l’outplacement ? Quelles ont été vos motivations ?

En tant que DGRH, j’ai dû mettre en œuvre des stratégies RH couplées à des restructurations.
Dans ce cas, vous êtes amené à vous séparer de certains collaborateurs. Ainsi, les accompagner dans la réflexion
de leur futur projet de vie professionnel est indispensable et, selon moi, un vrai devoir pour une entreprise
responsable.
Une carrière en qualité de cadre dirigeant à des postes stratégiques est souvent remplie de rebondissements.
Il est primordial d’aborder l’événement sous un angle positif comme un nouveau challenge. Ainsi, faire appel à
un cabinet d’outplacement vous permet de bénéficier de conseils de professionnels, d’apprendre à opter pour les
meilleurs relais pour se mettre en visibilité, en e-visibilité et de gérer de façon dynamique votre recherche.
Ancien cadre dirigeant et membre d’un Comex, mon parcours professionnel me permet de parler le même
langage que les candidats que nous rencontrons et donc de mieux comprendre les enjeux, besoins et attentes de
ces derniers en transition professionnelle.

3) Quel regard portez-vous sur la progression de la part des femmes occupant des postes de cadres
dirigeants ?

Les femmes sont encore peu représentées au poste de cadres dirigeants.


La peur de ne pas être à la hauteur du niveau de responsabilités attendues, la potentialité d’un échec d’une
conciliation vie privée, vie personnelle et le fait de ne pas toujours savoir se mettre en visibilité pour obtenir un
poste de cadre dirigeant peuvent expliquer cette différence.
Les entreprises doivent initier un changement et susciter l’engagement autour de l’égalité femmes-hommes.
Travailler sur la thématique Diversité au sens large, accompagner la différence et l’ascension des femmes à des
postes de hauts dirigeants est primordial. Les femmes ont un vrai rôle à jouer, on y arrivera mais cela prendra du
temps !

4) Qu’entendez-vous par la «Diversité au sens large » ?

La Diversité englobe différents items : l’égalité professionnelle femmes-hommes, le handicap, les seniors, la
diversification des sources de recrutement, l’égalité des chances dans l’accès aux études des jeunes issus de
quartiers sensibles etc…
L’allongement de la durée du travail, la mondialisation engendrant notamment des mobilités internationales, la
répartition des différentes générations de salariés dans une entreprise et la multiplicité des compétences sont
sources d’enrichissement et créateurs de valeur ajoutée !
Par exemple, agir pour l’emploi des seniors est un vrai enjeu dans l’univers de l’outplacement. Les entreprises
doivent prendre conscience qu’il est indispensable de valoriser leurs expériences professionnelles, leurs
compétences et leurs savoirs.