Vous êtes sur la page 1sur 7

Licence STEP L2

Module Physique pour les géosciences 2


Mécanique des solides et des planètes

MS3: Corrigé du TD du 18 février 2008


Exercices obligatoires

Exercice 1

Par symétrie, le centre d'inertie du demi-cerceau est sur l'axe Oy de son plan
perpendiculaire à sa base et passant par son milieu. La position yG du centre d'inertie sur cet
axe vérifie :
1
M∫
yG = ydm (1.1)
où M est la masse du cerceau. Découpons notre cerceau en petits secteurs d'angle dθ. Comme
le cerceau est homogène, chaque petit bout de cerceau contient une petite masse dm=Mdθ/π.
D'autre part, la coordonnée y de chaque point du cerceau s'écrit Rsinθ, R étant le rayon du
cerceau. On a donc :
1 π Md θ
yG = ∫ R sin θ = 2R (1.2)
M 0 π π

θ + dθ
Rsinθ
θ
x
O
Exercice 2

Soit une sphère homogène de rayon R et de masse M. Sa masse volumique est :


M 3M
ρ = =
4 3 4π R 3 (2.1)
πR
3

Corrigé TD3 page 1


Calcul du moment d'inertie en coordonnées sphériques:

rsinθ dϕ
z rdθ dr

r∆ =rsinθ
θ M
r dV y

ϕ
x

Plaçons-nous tout d'abord en coordonnées sphériques r, θ, ϕ et calculons le moment


d'inertie par rapport à l'axe vertical Oz. La distance à l'axe OZ est r∆=rsinθ. Un petit élément
de volume dV=r2sinθdrdθdϕ contient une petit mase dm=ρdV. On a alors :
R π 2π

∫ρr ∫∫ ∫r
2
I∆ = ∆ dV = ρ 2
sin 2 θ r 2 sin θ drdθ dϕ (2.2)
0 0 0

Chaque intégrale dans cette intégrale multiple ne dépend que d'une seule variable et
donc on peut la séparer en un produit de trois intégrales :
R  π   2π 
I ∆ = ρ  ∫ r 4 dr   ∫ sin 3 θ dθ   ∫ dϕ  (2.3)
0 0  0 
Calculons séparément la deuxième intégrale :
π −1
[ ] [ ] [ ]
1 1
 1 4
∫0 θ θ = − ∫1 − = ∫− 1 − = ∫0 1 − u du = 2 1 − 3  = 3 (2.4)
3 2 2 2
sin d 1 u du 1 u du 2

On a donc :
3M R 5 4 2 2
I∆ = × × × 2π = MR (2.5)
4π R 3
5 3 5

Calcul en coordonnées cylindriques:

Plaçons-nous maintenant en coordonnées cylindriques r, θ, z. Les coordonnées r, θ sont


maintenant définies dans le plan horizontal Oxy.

Corrigé TD3 page 2


z

M
dV y
O z

θ r
x

La distance à l'axe OZ est maintenant tout simplement r et le petit élément de volume


s'écrit dV=rdrdθdz. Le moment d'inertie par rapport à z devient :
R R2 − z 2 2π
I∆ = ∫ ρ r dV = ρ ∫ ∫ dr ∫ r 2 rdθ
2
dz (2.6)
−R 0 0

Dans l'écriture de l'intégrale (2.6), on a bien pris garde aux bornes. Pour un z donné, en
effet, le rayon r varie entre 0 et rmax= R 2 − z 2 (voir figure ci-dessous en coupe à θ constant).

rmax= R2 − z2
z

x
O

On peut tout de même séparer l'intégrale sur l'angle. On a donc :


 2π   R  R − z 3  
2 2

I ∆ = ρ  ∫ dθ  ∫ dz ∫ r dr 
 (2.7)
 0   − R  0 


On a :

Corrigé TD3 page 3


R  R2 − z2  R
(
 R2 − z 2 ) 2
 1R
[ ] R5  2 1  4R
5

∫− R  ∫0  = ∫− R  4  =
 2∫
− + = − + =
3 4 2 2 4
dz r dr dz dz R 2 R z z 1
 3 5  (2.8)
  2 15
  0

et on obtient :
3M 4R5 2 2
I∆ = × 2π × = MR (2.9)
4π R 3
15 5

On vérifie qu'on retrouve bien le même résultat que pour le calcul en coordonnées
sphériques.

Exercice 3:

Par symétrie, le centre d'inertie du cône homogène est sur l'axe Oz de symétrie de
1
M∫
révolution. Sa position zG sur cet axe vérifie zG = zdm où M est la masse du cône.

z
h

z+dz h− z
r( z) = R
z h
r
O R

Comme il est homogène, sa masse volumique est ρ=M/(πR2h/3)=3M/πR2h, h étant sa


hauteur et R le rayon de sa base. Découpons notre cône en petites tranches comprises entre z
et z+dz (voir figure). Chaque tranche possède un rayon r(z)=R(h-z)/h et une masse dm donnée
par dm=ρ×πr(z)2dz. On a donc:

h h 2 h
1 1  h− z 1 3M R 2
∫ ∫0  h  π 2 ∫ z ( h − z ) dz =
2
zG = zdm = z ρ π R dz =
M 0
M M πR h h 0
2

(3.1)
3  h2 h3 h 4 
∫[ ]
h
3  1 2 1
= 3 zh 2 − 2hz 2 + z 3 dz = 3  h 2 − 2h +  = 3h − + 
h 0
h  2 3 4  2 3 4
h
zG =
4

Corrigé TD3 page 4


On connaît le moment d'inertie par rapport à l'axe Oz de chaque petit disque élémentaire, c'est
½dmr(z)2. Pour obtenir le moment d'inertie Izz de tout le cône par rapport à l'axe Oz, il suffit de
sommer toutes ces petites contributions:
h 4 h
1  h− z 1 3M R 4
I zz = ∫ r 2 dm = ∫ ρ π  R  dz = π 4 ∫
( h − z ) 4 dz = 3 MR 2 (3.2)
0
2  h  2 π R 2
h h 0
10

Exercices complémentaires

Exercice 1C:

La position du centre d'inertie G de la pyramide à base carrée est donnée par :


1
M∫
OG = ρ OM dV (1C.1)
où M et ρ sont respectivement sa masse et sa masse volumique. Comme la pyramide est
homogène, on a :
1
OG = ∫ OM dV (1C.2)
V
où V est le volume de la pyramide.
z
h

dz
l(z)

y
O
a

x a
Soit a le côté de la base de la pyramide et h sa hauteur. Par symétrie, on peut affirmer
que le centre d'inertie G se trouve sur l'axe vertical Oz de la pyramide. Reste à trouver sa
position zG. Pour cela, découpons la pyramide en petites tranches d'épaisseur dz entre z et
z+dz parallèles au plan horizontal Oxy. Chaque tranche est un carré de côté l(z)=(h-z)a/h. On
a donc :
h 2 1
 a
∫ ∫ u (1 − u ) dz
2
h 2 z  ( h − z )  dz
1  z  h 
zG = ∫ z  (h − z )  dz = 0h 2
= h 01 (1C.3)
V 0  h  a
∫0  (h − z) h  dz ∫0 (1 − u ) dz
2

où u=z/h. La suite n'est qu'un calcul :

Corrigé TD3 page 5


1
1 1 1 6− 8+ 3
∫ (1 − u) udz
2
−2 +
h
zG = h 01 = h2 3 4 = h 12 = (1C.4)
1 1 1 4
∫ (1 − u) dz 1 − 2 2 +
2
3 3
0

Exercice 2C:

∆ ∆0

Soit M la masse du système (les deux sphères) et R le rayon de chaque sphère. On


connaît le moment d'inertie I0 d'une sphère par rapport à l'axe ∆0 passant par le centre :
2 M 2 MR 2
I0 = R = (2C.1)
5 2 5
Le moment d'inertie J par rapport à l'axe ∆ situé à une distance R de ∆0 est obtenu en utilisant
la règle de Steiner-Huygens :
M 2 1 1 7
J = I0 + R = MR 2 + MR 2 = MR 2 (2C.2)
2 5 2 10
Comme nous avons deux sphères, le moment d'inertie I du système par rapport à ∆ est :
7
I = MR 2 (2C.3)
5

Corrigé TD3 page 6


Exercice 3C:

ξ + dξ
R r ξ
x
O

Soit e l'épaisseur de notre roue homogène. Sa masse volumique est :


M
ρ = (3C.1)
π ( R − r 2 )e
2

Pour calculer le moment d'inertie I par rapport à l'axe perpendiculaire au plan de la roue
passant par son centre, découpons notre roue en petits anneaux élémentaires situés entre ξ et ξ
+dξ. Le petit volume dV délimité par ces anneaux est 2πξdξ. On a alors :

R R
M M R4 − r 4
I= ∫ ρ r 2 dV = ρ ∫ ξ 2 2π eξ dξ = π ∫r ξ ξ =
3
2 e d (3C.2)
r
π ( R 2 − r 2 )e (R2 − r 2 ) 2
d'où :
1
2
M R2 + r 2 I= ( ) (3C.3)
On retrouve bien le moment d'inertie du cylindre homogène par rapport à son axe
1/2MR2 pour r=0.

Corrigé TD3 page 7

Vous aimerez peut-être aussi