Vous êtes sur la page 1sur 24
Angkor Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

Angkor

Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

Angkor. 1931. 1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart des
Angkor. 1931. 1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart des

Angkor. 1931.

1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart des reproductions numériques d'oeuvres tombées dans le domaine public provenant des collections de la BnF. Leur

réutilisation s'inscrit dans le cadre de la loi n°78-753 du 17 juillet 1978 :

- La réutilisation non commerciale de ces contenus est libre et

gratuite dans le respect de la législation en vigueur et notamment du maintien de la mention de source.

- La réutilisation commerciale de ces contenus est payante et fait

l'objet d'une licence. Est entendue par réutilisation commerciale la revente de contenus sous forme de produits élaborés ou de fourniture de service.

2/ Les contenus de Gallica sont la propriété de la BnF au sens de l'article L.2112-1 du code général de la propriété des personnes publiques.

3/ Quelques contenus sont soumis à un régime de réutilisation particulier. Il s'agit :

- des reproductions de documents protégés par un droit d'auteur appartenant à un tiers. Ces documents ne peuvent être réutilisés,

sauf dans le cadre de la copie privée, sans l'autorisation préalable du titulaire des droits. - des reproductions de documents conservés dans les bibliothèques ou autres institutions partenaires. Ceux-ci sont signalés par la mention Source gallica.BnF.fr / Bibliothèque

municipale de

(ou autre partenaire). L'utilisateur est invité à

s'informer auprès de ces bibliothèques de leurs conditions de réutilisation.

4/ Gallica constitue une base de données, dont la BnF est le producteur, protégée au sens des articles L341-1 et suivants du code de la propriété intellectuelle.

5/ Les présentes conditions d'utilisation des contenus de Gallica sont régies par la loi française. En cas de réutilisation prévue dans un autre pays, il appartient à chaque utilisateur de vérifier la conformité de son projet avec le droit de ce pays.

6/ L'utilisateur s'engage à respecter les présentes conditions d'utilisation ainsi que la législation en vigueur, notamment en matière de propriété intellectuelle. En cas de non respect de ces dispositions, il est notamment passible d'une amende prévue par la loi du 17 juillet 1978.

7/ Pour obtenir un document de Gallica en haute définition, contacter utilisationcommerciale@bnf.fr.

DEPUIS

l'époque

déjà

lointaine

où

furent

gravées les

premières vues d'Angkor

feuilletait

avec

voyageur

au

que

émotion,

Pierre Loti, enfant,

découvrant sa vocation de grand

dans

fond

ces images « de ruines colossales perdues

des forêts, de tours

étranges que des ramures

toutes parts

»,

la vieille

exotiques enlaçaient de

capitale khmère a exercé un prestigieux empire

sur

l'imagination occidentale, de

plus en plus

attirée vers l'Extrême-Orient.

Aux

explorateurs, Angkor

premiers

apparut,

en-

tel le Château

foui dans la forêt profonde qui recouvrait de manteau impénétrable les tours les plus son élevées et pénétrait jusqu'au coeur des sanctuaires.

de la Belle au bois dormant,

Angkor Vat. Galerie historique, côté Est.

Des blocsénormesobstruaient

les sentes à

sève éventrait

tracées; la

peine

poussée de la

les voûtes. Au milieu des ruines abandonnées « reten-

tissaient le tigres, le cri

rugissement

rauque

des

des élé-

phants et le brame

des cerfs ».

C'est au prix des plus

pénibles

pouvait parvenir

monuments.

vé les fatigues d'un intermi-

nable trajet en charrettes à

efforts

l'on

que

jusqu'aux

Après avoir bra-

boeufs, le

voyageur

qu'un

vait en arrivant

ne trou-

modeste

abri

d'une

pa-

gode. Pour visiter les ruines,

au voisinage

il fallait se frayer un chemin

à

travers risquait à

les lianes

chaque

l'on

une

et

pas

chute dangereuse

au de pierres branlantes.

milieu

Le

temps

continua

son

oeuvre de lente désagrégation

dans la cité déchue jusqu'au jour où s'accomplit la

la-

quellel'antique capitale khmè-

re devait être rebâtie

nation

France. Une

reconstitution matérielle eût

tion, ce

pro-

phétie populaire d'après

étrangère. Cette

fut la

par une

na-

Angkor Vat. Groupe de Tévadas.

été sacrilège et

térise

le

de

mot

résurrection carac-

depuis

vingt

mieux l'oeuvre

accomplie

ans par

l'Ecole

Française

d'Extrême-Orient.

Avec infiniment

vieilles pierres ont été dégagées de leur gaîne de broussailles et de débris végétaux et l'on a pieuse-

tact et de discrétion, les

de

ment respecté le cadre de verdurequi les entoure.

Aujourd'hui, Angkor est devenu aussi acces-

n'importe quel monument historique

que d'Europe. Pour franchir les cinq cents kilo- mètres qui le séparent de Saigon, il suffit d'une journée d'auto ou de quelques heures d'avion. En arrivant, le touriste trouve un hôtel confor- table et peut se rendre en auto auprès de chacun

sible

des monuments du groupe en suivant

percées dans la

facilités jointes au

puissant attrait des ruines en font un

des principaux centres touristiques du

il n'est pas de pèlerinage

plus passionnant.

les

belles avenues

forêt. Toutes ces

monde et

Quel que soit le point de vue auquel se place le visiteur, il est incontestable qu'Angkor se classe au premier

rang des villes d'art et des sites archéolo- giques. Longtemps mystérieuse, son

histoire a été peu à peu élucidée par

Bergaigne,

Aymonier

Française

parallèlement à

sa artistique, en a poursuivi l'étude scien-

tifique.

les

de

Barth,

travaux

de

l'Ecole

qui,

et

par d'Extrême - Orient

ceux

mise

en valeur

Fondée au IXe siècle, la ville a été

rapidement agrandie

bâtisseurs qui ont voulu

traces éternelles de qui ont cherché à

leur

des

rois

par

laisser des

richesse

et exprimer par la

magnificence

de

leurs

créations

la

puissance de l'empire dont ils étaient

les souverains. Une suite grandiose de monuments, dont on a pu fixer la

Sanctuaire central du Neak Pean.

Terrasse du Roi lépreux.

date et la destination religieuse, font de la visite

d'Angkor une vision d'art admirable.

Le temple d'Angkor Vat, en face duquel est construit le bungalow, marque l'apogée de l'art

khmer classique. Elevé au XIIe siècle et consacré

au culte de Vishnou, il évoque par une suite infinie de bas-reliefs et de frontons sculptés les

poèmes épiques de l'Inde; mais, d'autre part, la

noble ordonnance du plan, l'harmonie majestueuse

des galeries, des bassins et des perspectives nous

reportent très loin des compositions surchargées

Phimeanakas

(Escalier).

de l'architecture indienne et justifient,

jointes au

somptueux « Défilé

des

troupes » de la galerie historique, si

clairement composé, la comparaison,

que l'on

les

plus

a faite avec les ensembles

imposants

du

siècle

de

Louis XIV.

Contrastant

avec ces compositions

classiques, le Bayon et les tours d'Angkor Thom, que l'on attribuait naguère au IXe siècle et qui datent

en réalité

de

la

fin

du

XIIe

siècle,

confondent nos conceptions artistiques

d'Occidentaux par leur fantaisie éche- velée et leur puissante originalité : Les

tours à visages, les Nagas géants soute-

nus par des équipes de Devas et d'Asu-

les

ras,

royale

éléphants

sont

autant

de

de

la

terrasse

merveilles

produisent sur le visiteur une

impression aussi profonde que les taureaux ailés de Khorsabad ou les sphinx alignés de Karnak.

qui

Ailleurs on admire des monuments

d'un style tout différent tels que les

briques, précieux témoins

de l'art khmer du IXe siècle, ou le

tours en

Ta Prohm

Edifice d'entrée Est.

Pràh Khàn.

petit temple de Neak Pean, qui date

de la fin du XIIe, et nous fait connaître

l'âme

trefois

religieuse

des

Khmers d'au-

dans leurs

rapports

intimes

avec les dieux secourables du Boud-

dhisme.

Ville morte incomparable, Angkor

cependant n'est point déserte. Cer-

tains de ses temples voisinent

avec des bonzeries dont les religieux sont

comme les pieux gardiens du passé. Le matin, la longue théorie des bon-

zes en robe jaune jette une

lumineuse

grise

note

la

chaussée

sur

d'Angkor Vat et la nuit au clair de

lune les galeries du temple se rem-

plissent du murmure cadencé de la prière. Parfois même le présent et le passé se confondent en une vision émouvante : les divines Apsaras sem- blent sortir des bas-reliefs sculptés et s'incarnent dans les danseuses cambodgiennes qui ont conservé la tradition de leurs attitudes hiéra- tiques et de leurs sourires figés ; sur

les

parvis

où

Tcheou-Ta-Kouan

Cascade du Phnom Kulen.

Fragment

provenant du Prah Pithu.

de

bas-relief

voyait au XIIIe siècle défiler

les

somptueux

cortèges

royaux, renaissent les danses

séculaires.

En un mot, le touriste qui se rend à Angkor est

sûr

d'emporter

à

la fin

de

sa

lui,

avec visite, plus

FRAGMENTS DE SCULPTURES

Prah Khan. Statue de princesse divinisée.

Statue Brahmanique trouvée à l'intérieur du Prasat Damrei.

que de simples souvenirs.

Les

heures vécues par lui

resteront animées d'une

harmonie pénétrante. Initié

aux beautés d'Angkor, il sera désormais l'ami fervent des Dieux et des Arts asia- tiques.

RENSEIGNEMENTS

D'ORDRE

PRATIQUE

Comment atteindre les Ruines d'Angkor?

L'excursion

aux

RUINES

faire en partant soit :

D'ANGKOR

peut

se

1° Du grand port de la Cochinchine française:

SAIGON ;

2° De BANGKOK port et Capitale du Siam.

1. AU DEPART DE SAIGON

Deux

voies s'offrent aux Touristes qui désirent

atteindre les célèbres RUINES :

a)

b)

La route ;

La

voie

fluviale ;

a) La route.

Les

RUINES

D'ANGKOR

se

trouvent

à

670 kilomètres de

peuvent

en

par

de

SAIGON.

Les

voyageurs

dans

et

à

la

en Tayninh, Kompong-Cham (déjeuner ce dernier centre).

utilisant une

parcourir cette

auto

distance

de

location

environ

pressés

journée

passant

l'hôtel

Il

existe

service

régulier

d'autocars entre

un

SAIGON-ANGKOR. Départ de

Saigon tous les jours

à

5 heures du

matin

du

CAMBODGE,

où

10

h.

30.

Phnom-penh,

est

capitale

pour

pour

l'arrivée

prévue

Départ de Phnom-penh

ANGKOR

du matin,

pour les mardi, jeudi et samedi à 6 heures

arrivée le soir même vers Le séjour à Phnompenh

de

16 heures.

permet aux

Touristes

visiter la ville,

ses musées

et son palais,

b)

fluviale.

Le trajet complet

Voie

bateau

en fectué qu'à l'époque des hautes

ne peut c'est-à-dire,

eaux,

être ef-

du 15 juillet à la fin décembre. Départ de SAIGON

le

mardi

et

le

jeudi

à

21

heures.

Durée

du

trois jours. Pendant l'escale de PHNOM-

touristes

peuvent

également

visiter

la

voyage :

PENH

ville.

les

II. AU DEPART DE BANGKOK

Les

siamoise

touristes

soit la voie ferrée jusqu'à

Siam ",

soit la

empruntent

la frontière

a Royal State

voie maritime

du Cambodge) par les vapeurs de la « Siam

Railways of

jusqu'à REAM (port

steam

navigation ».

a)

Voie ferrée.

Le départ

à

lieu de BANGKOK tous les jours à

siamoise)

à

7 h. 05 16 h.

du matin,

15.

a

arrivée

station se trouve à environ 5

ARANYA-PRADESA (frontière

Cette

section

praticable à la saison

heures d'auto d'Angkor.

Une

de la route entre Aranya et Angkor n'est des pluies (Mai à Décembre). Il n'existe,

pas

aucun service les touristes

peuvent louer au prix de 225 piastres (environ 112 G $) des voitures

régulier de transports

à cinq places.

en outre,

automobiles, sur cette route, mais

Pendant toute l'année les

rendre aux

touristes en provenance

ruines

en

utilisant

les

du

services

SIAM

peuvent

réguliers

néanmoins se

d'autocars Aranya-Phnompenh et Phnompenh-Angkor. Départ d'Ara-

à

le train de Bangkok) arrivée à BATTAMBANG à 20 heures (Bungalow)

les

mardi

.

jeudi et

samedi

17

heures

(correspondance

nya

avec

départ pour Phnompenh le lendemain matin à 5 heures, arrivée à midi.

Angkor le jour suivant à 6 heures du matin, arrivée à

Départ

pour

Angkor à

16 heures.

b) Voie maritime. Un grand nombre de touristes, pendant la saison des pluies (mai à décembre) empruntent la voie maritime Bangkok-Réam dont le service

est assuré

les

de

la

« Siam Steam Navigation

par

vapeurs

le

».

Départ de BANGKOK

samedi à

midi, arrivée à REAM le

lundi

le Servrce régulier d'au-

avec tocars Ream-Phnompenh. Arrivée dans la capitale cambodgienne

vers 19 heures. Départ pour ANGKOR le lendemain matin à 6 heures.

à 10 heures du matin. Correspondance

LOCATIONS

DE

VOITURES

AUTOMOBILES

Pour le Trajet de Saigon à Angkor.

S'adresser aux

principaux garages de

Saigon

à

l'Agence du

310

ou approximatif :

Tourisme en

piastres pour 5 personnes et 275 piastres pour 3 personnes.

Indochine (Hôtel

Continental) prix

Pour le Trajet Aranya à Angkor.

a)

Par la piste

(saison sèche Janvier à Mai).

Les

avant le départ de Bangkok

devront se

a

renseigner

lieu une

voyageurs

télégraphiquement sur l'état de la route et retenir s'il

voiture

automobile.

Prix

approximatif 225 piastres par

Phnompenh.

y

voiture.

b) Par Battambang

Cette route est praticable en toute saison. Retenir télégraphique-

ment

une voiture automobile à Phnompenh. Prix approximatif :

à 400 piastres.

350

De Réam à Angkor.

Pour tous renseignements s'adresser à

la Société de Transports et

Has-

rue Pnompenh. Sur appel télégraphique cette Société met des

Messageries de l'Indochine,

sakan

à

d'Espagne à Saigon

ou

rue

voitures à la disposition des touristes à l'arrivée du bateau de Bangkok. Prix approximatif : 300 piastres.

SERVICES RÉGULIERS

D'AUTOCARS

La

Société de

Transports et

Messageries de

tous

Compagnie

les

Services

ses

subventionnés au

différents horaires.

Cambodge.

l'Indochine assure

cette

Demander

à

TRANSPORTS FLUVIAUX

Les

touristes qui désirent effectuer le

s'adresser aux

de

voyage

bureaux

chaloupes doivent

par

Saigonnaise de

Navigation et

Transports »

de Saigon à Angkor

de

la

" Compagnie

(ex-Messageries Flu-

viales) Quai le Myre de Villers ;

risme »

(Hôtel Continental).

La Compagnie

des billets

Décembre) :

Saigon ou au

« Bureau du Tou-

Saigonnaise de Navigation et de Transports délivre

hautes-eaux (Juillet à

d'excursion pendant la saison des

Excursion de

9 jours

Excursion en 12 jours

1/2

Prix: 180 piastres Prix : 200 piastres

AGENCES

DE

TOURISME

Saigon.

Anglo-American Tourist Bureau (Hôtel Majestic). Phnom-penh. Succursale du Bureau de Tourisme.

Bureau de Tourisme

Indochine (Hôtel Continental

en

Vente de sculptures Khmer. Les touristes pourront

originales de

sculpture Khmer au bungalow

acheter des

d'Angkor et au

pièces

Musée Albert Sarraut à Pnompenh.

Saigon Hôtel Majestic

Continental Palace,

Hôtel de la

Grand Hôtel, Saigon Palace,

Rotonde,

Pnompenh

Royal Palace ;

Grand Hôtel.

Saigon

d'Angleterre,

du Japon,

de Belgique,

des Etats-Unis,

d'Italie,

du Siam,

des Pays-Bas.

HOTELS

rue Catinat :

Catinat;

rue Catinat;

rue

Catinat

rue boulevard Charner.

CONSULATS

4, rue Guynemer; 25, rue Chaigneau;

22, rue Lefebvre ;

25, rue Taberd

Chargeurs Réunis (Quai le Myre

;

de Villers)

Denis Frères

Diethelm (Quai de

; (rue Catinat) ;

Belgique).

LIGNES MARITIMES RÉGULIÈRES DESSERVANT L'INDOCHINE

1. Lignes touchant Saigon

1° De Bangkok à Saigon:

« Société

Maritime

Indochinoise »

2° De Singapore à Saigon:

tous les

21

jours.

a)

«

Société Maritime

Marindo Saigon.

Indochinoise »

Adresse télégraphique

Service Postal régulier tous les

14

jours :

:

Lundi.

Singapore

Jeudi

Jeudi

Saigon

Lundi

b) " Société

des Messageries de

l'Indochine »

Tous les 14 jours

Tous les 28 jours

Haiphong.

paquebots postes.

paquebots

par

par les

ayant leur

point

terminus à

c) « Compagnie des Chargeurs

Réunis »

Une fois

mois.

par

à Saigon:

Tous

b) « The Java China Japan Line »

De Java

a) « Société

Maritime

Indochinoise »

les 28 jours

directs de Sourabaya à Saigon.

Diethelm et Cie Agents à

Saigon.

Service

régulier toutes les

4° De Haiphong à Saigon:

quatre semaines de Batavia à Saigon.

a) « Messageries Maritimes »

Tous les

14 jours

par

les

s/s Claude-Chappe en correspondance

la

ligne

Marseille-

à Saigon avec

Tous

les

Haiphong.

les grands courriers.

28

jours

par

les

paquebots de

h) « Compagnie des Chargeurs Réunis »

Service

Marseille)

régulier une fois par mois (Paquebots de la ligne Haiphong-

5° De Hongkong à Saigon:

a) « Messageries Maritimes »

Tous les

14

b) « Société

jours par les paquebots

Maritime

Indochinoise »

Marindo Saigon.

postes

Yokohama-Marseille.

Adresse télégraphique :

Bureaux

27 jours.

à

l'Agence des

II.

Lignes

Messageries Maritimes. Départ tous

les

touchant Réam (Cambodge)

1 °

a)

De

Bangkok à

Réam :

« The

Siam Steam Navigation »

Départ de Bangkok le Samedi à 12 heures.

Arrivée à Réam le Lundi à 9 heures du matin.

Agents:

Société

Commerciale Française de

l'Indochine:

Saigon: 15, Quai de

Pnompenh :

12,

Belgique.

Rue Aimé-Grand.

Le Bayon. Terrasse supérieure.

Le Bayon. Tour à visages.