Vous êtes sur la page 1sur 5

Algorithmique Mathématiques en Seconde Algorithmique Mathématiques en Seconde

 Exercice 1 :
ALGORITHMIQUE On considère l’algorithme suivant :
1) Choisir un nombre.
2) Lui ajouter 1.
3) Multiplier le résultat par 2.
Qu’est-ce qu’un algorithme 4) Soustraire 3 au résultat.
5) Afficher le résultat.
1. Appliquer cet algorithme à 3, à -4, à 0 et à 1/3.
Définition 2. Identifier les trois étapes de cet algorithme.
Un algorithme est une suite d’opérations élémentaires, à appliquer dans un ordre déterminé à des données.
 Exercice 2 : Algorithme & Construction géométrique
Un algorithme est donc une liste d’instructions élémentaires à suivre.
Ces instructions fournissent en un nombre fini d’étapes un ou des résultats. Placer deux points distincts A et B ;
Ecrire un algorithme consiste à donner une méthode détaillée décrivant toutes les étapes d’une tâche à accomplir. Construire le cercle C1 de centre A, passant par B ;
Construire le cercle C2 de centre B, passant par A ;
Exemples : une notice de montage, une recette de cuisine, un chemin indiqué par un GPS, une division à la main,..sont des
C1 et C2 se coupent en C et D ;
algorithmes.
Repasser au crayon bille les points A, B, C et D et effacer tout le reste ;
On peut considérer un algorithme comme une machine fonctionnant en trois étapes : Construire le quadrilatère ACBD.

1. les éléments dont on part : les entrées ; 1. Exécuter cet algorithme ; Que donne-t-il en sortie ?
2. Identifier la phase « entrées », la phase « traitement et la phase « sortie ».
2. les instructions à effectuer séquentiellement sur ces éléments : le traitement ;
3. les résultats obtenus : les sorties.
Comment écrire un algorithme
Des exemples d’algorithmes On peut écrire un algorithme grâce :
 au langage courant ;
1. Une recette de cuisine  aux organigrammes ;
 à un langage de programmation (celui de votre calculatrice ou le logiciel Algobox par exemple).
Voici une recette tirée d'un livre de cuisine : Ce texte décrit les opérations à effectuer
Se procurer 250 g de chocolat noir, 250 g de beurre, 4 œufs, successivement pour faire un moelleux au Cette dernière possibilité exige l’apprentissage du langage de programmation en question mais permet en revanche l’exécution
250 g de sucre et 75 g de farine. chocolat. Il est formé de trois parties distinctes : automatique de l’algorithme par la calculatrice ou l’ordinateur.
a. Faire fondre le chocolat au bain-marie ; ajouter le beurre, - les entrées : ce sont les ingrédients de la recette,
mélanger; ajouter la farine.
avec les quantités requises. Exemple : On veut déterminer l’image d’un nombre par une fonction connaissant la fonction et ce nombre :
b. Battre les œufs en omelette ; ajouter le sucre et tourner le
mélange. - le traitement de la recette : il s'agit des phases a,
c. Mélanger les deux préparations. b, c et d qui s'enchaînent séquentiellement ; Soit la fonction f définie par f(x) = x2 - 2x ;
d. Verser dans un moule et faire cuire 45 minutes au four à - la sortie : c'est le gâteau fini, que l'on doit servir Construire un algorithme permettant de calculer l’image f(x) d’un nombre quelconque x.
220°C. froid.
Servir le gâteau froid.
En langage courant
2. Une construction géométrique Variables :
On se donne deux points A et B du plan. Cet algorithme décrit la construction d'un losange x : nombre (le nombre dont on cherche l’image)
a. Tracer le cercle de centre A passant par B. dont une diagonale est [AB]. y : nombre (l’image de ce nombre)
b. Tracer le cercle de centre B passant par A. Les entrées sont les points A et B.
c. Nommer C et D les points d'intersection de ces cercles. Le traitement de la construction est décrit dans les Initialisation, entrées :
Construire le polygone ADBC. phases a, b, c. Saisir la valeur de x ( valeur de x)
La sortie est le polygone ADBC. Traitement :
y reçoit la valeur x2 − 2x (calcul de f(x))
3. Un algorithme de calcul Sortie :
Soit deux nombres A et B. Cette suite d'instructions est du même type que les précédentes : les entrées sont les Afficher la valeur de y (affichage de f(x))
a. Calculer A + B et nombres A et B, le traitement est fait dans les phases a et b et les sorties sont les nombres
remplacer A par cette A et B. Ou encore :
valeur. Nous allons faire fonctionner cet algorithme : Variables
b. Calculer A – B et si les entrées sont A = 5 et B = 2, alors à l'étape a, A + B = 7 et A prend la valeur 7 ; x,y : nombres
remplacer B par cette à l'étape b, A - B = 7 - 2 = 5, donc B prend la valeur 5.
Début
valeur. Les nombres affichés seront donc : A = 7 et B = 5. À partir de deux nombres A et B, cet
Afficher les nombres A et B. algorithme affiche leur somme A + B et A. Saisir x:
y ¢ x2 − 2x
Afficher y
Fin
Patrick CHATEL 1/9 2012-09-11 Patrick CHATEL 2/9 2012-09-11
Algorithmique Mathématiques en Seconde Algorithmique Mathématiques en Seconde

Instructions élémentaires
Début
Organigramme
1. Variables et affectation
Saisir x
Pour commencer un algorithme, il faut des éléments sur lesquels on souhaite travailler (dans l’exemple précédent, il nous
fallait un nombre). Ces éléments sont les données d’entrée qui seront utilisées lors des étapes du traitement.
y ¢ x2 - 2x
Les données d’entrée sont stockées dans la mémoire de la calculatrice ou de l’ordinateur, à un emplacement appelé variable et
repéré par un nom. On peut donc considérer une variable comme une boîte.
Afficher y - Le nom de la variable est son étiquette ;
- La variable peut contenir une valeur (un nombre, un mot, une liste de nombres, etc qu’on appelle son type).

Fin Lorsque les variables sont déclarées, nous n’avons fait que réserver un espace dans la mémoire de l’ordinateur ou de la
calculatrice. Cela revient à poser une affiche ”RESERVE” sur une place de parking. Pour autant, la place n’est pas occupée.
Occuper cette place, c’est donner une valeur à l’espace mémoire réservé ; il y a deux façons pour le faire :
Langage de programmation d’une calculatrice - la lecture,
- l’affectation.
La lecture consiste à demander "à l’extérieur" la valeur à donner à la variable alors que l’affectation est l’attribution d’une
valeur à la variable par l’algorithme.
Voici ce que donne cet algorithme avec vos calculatrices :
A contrario, renvoyer la valeur de la variable est l’opération d’écriture.
TI-82 Stats.fr Casio Graph 35
Préparation Si la variable s’appelle A,
Appuyer sur "Menu" MENU - la lecture s’écrira :
Appuyer sur "programme" PRGM – Lire A ou Saisir A ;
Sélectionner "Programme" PRGM –A?;
Sélectionner "nouveau" NOUV - l’affectation s’écrira :
Sélectionner "nouveau" NEW
Donner un nom au programme : FCT par exemple – Affecter à A la valeur 3 ou A prend la valeur 3 ;
Donner un nom au programme : FCT par exemple –A¢3;
Saisie - l’écriture peut s’écrire de différentes manières :
:Input ”X = ”,X ”X” : ? ð X – Ecrire A ou Afficher A ;

:X ^ 2 − 2X ðY X ^ 2 − 2X ð Y Exemple : algorithme « Double »


:Disp ”F(X) = ”,Y ”F(X) = ” : YÁ
Déclarations
Exécution
Appuyer sur "programme" PRGM A : nombre
Appuyer sur "programme" PRGM B : nombre
Sélectionner "Exécuter" EXEC Début de l’algorithme
Sélectionner le programme
Sélectionner le programme Lire A ;
Entrer la valeur de x et la valeur de f(x) devrait s’afficher !
Entrer la valeur de x et la valeur de f(x) devrait s’afficher ! B ¢ 2*A ;
Ecrire B
Fin de l’algorithme

Langage de programmation Algobox


 Exercice 3 : Affectation - Vrai ou faux ?
VARIABLES On donne l'algorithme suivant : Vrai ou faux ?

x EST_DU_TYPE NOMBRE Déclarations  Le nombre obtenu avec l'entrée 2 est 8 ;


N, A, B : Nombres
y EST_DU_TYPE NOMBRE  Le nombre obtenu avec l'entrée – 4 est 14 ;
Début
Lire (N) ;  Si on veut obtenir 11, il faut entrer 3 ;
DEBUT_ALGORITHME
A ← 3N ;  Si on veut obtenir –5, il faut entrer –1 .
LIRE x B←A+2;
y PREND_LA_VALEUR pow(x,2)-2*x Ecrire (B).

AFFICHER y Fin

FIN_ALGORITHME  Exercice 4 : Organigramme


Faire tourner l’algorithme suivant (donné en langage naturel et sous forme d’organigramme) avec A = 2 et B = 5 :

Patrick CHATEL 3/9 2012-09-11 Patrick CHATEL 4/9 2012-09-11


Algorithmique Mathématiques en Seconde Algorithmique Mathématiques en Seconde

Déclarations DEBUT Déclarations


A, B, C : Nombres x, y : Nombres
Début Début
Saisir (A) Saisir (A) entrées
Saisir (B) Saisir x ;
Saisir (B)
Saisir y ;
C←A
C←A Si x ≤ y Alors z ← x Sinon z ← y ;
A←B
A←B traitement Afficher z .
B←C
B←C Fin
Afficher (A)
Faire tourner cet algorithme avec x = 9 et y = 11 ; Que réalise-t-il de manière générale ?
Afficher (B) Afficher (A) sorties
Fin Afficher (B)
 Exercice 7 : Instruction conditionnelle – QCM
1. Que réalise-t-il de manière générale ?
FIN On donne l'algorithme suivant :
Déclarations
Donner toutes les bonnes réponses :
2. Les instructions conditionnelles N, A: Nombres
Début
1. Le nombre obtenu avec l'entrée 3 est : 3 6 9
Entrer (N) ;
La résolution de certains problèmes nécessite la mise en place d’un test pour effectuer une tâche :
Si N < 5 2. Le nombre obtenu avec l'entrée 7 est : 14 49 7
– si le test est positif, on effectue la tâche ; Alors A ← N2 3. Si on veut obtenir 36, on peut entrer : 6 18 autre
– sinon, c’est-`a-dire si le test est négatif, on effectue une autre tâche. Sinon A ←2N
FinSi ; 4. Si on veut obtenir 25, on peut entrer : 5 12,5 pas possible
On parle d’instruction conditionnelle (ou test ou structure alternative). Afficher (A).
Fin
En algorithmique, cette instruction conditionnelle se rédige ainsi :
Si condition  Exercice 8 :
Alors traitement 1
Un site internet de photos propose le développement au tarif de 0,15 € l’unité mais pour une commande d’au moins 100
Sinon traitement 2
FinSi tirages, le tarif est ramené à 0,12 € l’unité.
Ecrire un algorithme calculant le montant de la facture en fonction du nombre de photos à développer.

Exemple : algorithme « Racine-carrée »


3. Les boucles (inconditionnelles)
Déclarations
x : nombre La résolution de certains problèmes nécessite de répéter un certain nombre de fois de suite une même tâche ;
Début
Lire x ; Un tel traitement s’appelle en algorithme exécuter une boucle (à compteur).
Si x≥ 0 La boucle inconditionnelle (ou à compteur) consiste à répéter une tâche fixe n fois, n étant fixé à l’avance.
Alors Ecrire x," a pour racine-carrée",sqrt(x)
Sinon Ecrire x," n’a pas de racine-carrée" ; Il existe un autre type de boucle : la boucle conditionnelle ; elle sera vue les années suivantes !
Ecrire B
Fin On rédige de la manière suivante la boucle à compteur :
Pour i de 1 à n Faire
Traitement
 Exercice 5 : Instruction conditionnelle Fin boucle pour
Soit l’ algorithme suivant :

Déclarations Exemple : algorithme « Puissance »


x, y : Nombres
Déclarations
Début
x,y,n : nombres
Lire x ;
Début
Si x ≤ 0 Alors y ← -x Sinon y ← 1/x ; Lire x ;
Ecrire y. Lire n ;
Fin
y¢1;
Faire tourner cet algorithme avec x = -9, x = 0 et x = 4 ; Pour i de 1 à n Faire
y¢y*x;
 Exercice 6 : Instruction conditionnelle FinPour ;
Soit l’ algorithme suivant : Ecrire x,"^",n," = ",y
Fin
Patrick CHATEL 5/9 2012-09-11 Patrick CHATEL 6/9 2012-09-11
Algorithmique Mathématiques en Seconde Algorithmique Mathématiques en Seconde

 Exercice 9 :
Calculatrices TI (Texas Instruments)
On considère l’algorithme suivant :
TI-82, TI-82 Stats.fr, TU-83 Plus, TI-84 Plus , etc
Déclarations
N : nombre
S : nombre
Début
Lire N
S¢0
Pour i de 1à N Faire
S¢S+i
FinPour
Ecrire S
Fin
1. Compléter le tableau ci-dessous en prenant N = 5 :
Valeur de S
Valeur du compteur i
avant le passage dans la boucle après le passage dans la boucle
1
2
3
4
5
2. De manière générale, que réalise cet algorithme ?

 Exercice 10 :
On considère l’algorithme suivant :
Variables
N, P : nombre
Début
Saisir N ;
P¢0;
Pour i de 0 à 9 faire
P¢i*N;
Afficher P
FinPour ;
Fin

De manière générale, que réalise cet algorithme ?

 Exercice 11 :
Ecrire un algorithme qui demande un nombre de départ et qui affiche les dix nombres suivants.



Patrick CHATEL 7/9 2012-09-11 Patrick CHATEL 8/9 2012-09-11


Algorithmique Mathématiques en Seconde

Calculatrices CASIO
GRAPH 35+, GRAPH 65+, GRAPH 85, etc

Patrick CHATEL 9/9 2012-09-11