Vous êtes sur la page 1sur 1

Ce n’est pas le drame médical de cette étudiante qui nous émeut qui la rendrait

Pauline CAHIER 1989-2018 exemplaire mais c’est sa détermination dans la joie qui nous oblige. Tous les
témoignages recueillis concordent et impressionnent :
Étudiante en médecine à Poitiers
ayant lutté la moitié de sa vie Au cours de son long combat, personne n’a entendu de plainte ni ses proches
contre sa maladie. ni chacun de ses médecins, soignants ou maître de stage. Viscéralement empathique elle
consolait les autres de leurs petites misères sans jamais évoquer son drame personnel
Née à Saint-Nazaire, Pauline est tout en pardonnant à ceux qui la fuyaient car la maladie ou ses déformations du visage
élevée par sa mère Infirmière libérale et son leur faisaient peur ou les mettaient mal à l’aise.
père formateur en restauration avec une sœur Travailleuse acharnée, mais aussi douce, joviale et forte, elle a abordé l’amoncellement
ainée et un frère cadet. Elle excelle à l’école. de ses problèmes avec une combativité humble et rayonnante qui a marqué tous ceux
Dès ses 11 ans, elle veut être médecin. qui l’ont connue. Pauline a pour cela trouvé en elle des ressources d’adaptation qui
A ses 15 ans se déclare un chondrosarcome de forcent le respect. Personne ne pouvait l’influencer dans ses choix même quand elle
la mâchoire antérieure. Cette rare tumeur voulut cesser sa chimio.
maligne nécessite irradiation, chirurgie,
La promotion des internes du DMG 2018 porte son nom parce que, plus qu’avoir
reconstruction et greffes. Les multiples
compris, elle a incarné de nombreuses valeurs à la base de notre exercice et que nous
séances d’irradiation seront organisées entre
essayons de transmettre. Nous avons retenu : l’approche centrée patient : « l’autre
les cours du lycée et les révisions du soir. Elle
d’abord », et avec empathie, le professionnalisme de la gestion de son stress
réussit son Bac brillamment puis son PACES à
personnel dans la bonne humeur et la bienveillance, son adaptation à ses terribles
Nantes où elle fait son externat.
contraintes, enfin, son combat pour être généraliste. Elle a écrit : « Je veux absolument
La maladie et les interventions lui provoquent une déformation au niveau de la
être généraliste ; pour suivre le patient le connaître, et faire partie de sa vie. »
lèvre supérieure qui s’accentuera au fur et à mesure des années. Elle ne retrouvera la
Elle a vécu des deux bords cette maxime d’Hippocrate au fondement de notre exercice :
possibilité physique de sourire qu’à ses 20 ans.
« guérir parfois, soulager souvent, consoler toujours ».
Elle rencontre Julien qui deviendra son compagnon.
Sa courte vie est une incroyable leçon de vie, un symbole de courage et de
Externe des hôpitaux elle accepte de travailler dans les services d’oncopédiatrie où elle a
détermination sans faille, accomplie dans la joie et l’attention aux autres avec sa mort
été soignée 8 ans auparavant.
en face, sans faiblir.
A la fin de sa 4° année, elle organise avec ses amies un projet humanitaire à
Madagascar. Mais celui-ci ne pourra être porté à son terme car la tumeur se réveille et des Pauline a peu écrit. Nous avons retenu :
métastases envahissent le pancréas et le foie. La pancréatectomie totale la rend alors -Peu après la naissance de leur fille :
diabétique. Pauline annonce à ses parents qu'il n’y a plus de traitement curatif pour elle et …Nous (Pauline et son conjoint) avons la foi de croire que tout est possible, la foi de croire
donc qu'elle est condamnée dans un délai rapproché. en l’impossible, la foi d’y croire tout simplement. Celle foi nous permet d’avancer et
Malgré tout, une grossesse se met en route. Pauline fera le choix de cette future parfois même de nous surpasser. Chacun a cette foi plus ou moins enfouie en lui….
vie en acceptant de suspendre tous ses traitements d’immunothérapie et organise un suivi -Dans les travaux de stage de son portfolio : « Un médecin ne peut pas prescrire le
quasi quotidien pour son bébé. Elle passe les ECN à son 6° mois de grossesse puis choisit « médicament de l'espoir » mais il peut le véhiculer. »
la fac de Poitiers. Elle accouche d’une petite fille en bonne santé : Abygaëlle le 6 sept 2016 -Elle avait pour devise cette citation d’Oscar Wilde : « Il faut toujours viser la lune, car
et fait sa rentrée à la fac de Poitiers 2 mois après. même en cas d'échec on atteint les étoiles. »
La reprise de la tumeur accentue les douleurs et nécessite de multiples
antalgiques. Elle fait son 1° semestre en Gynéco puis son second semestre chez le Ce n’est pas elle que nous honorons. C’est elle qui nous a honorés de son passage.
praticien dans le 17. Ni ses maîtres de stage, ni son tuteur pourtant très à l’écoute, ne se
Données recueillies après avoir rencontré sa mère, son conjoint, communiqué avec son père, son
doutent du drame en cours. Lors de ce stage, début décembre 2017 elle nous demande un tuteur, sa diabétologue, sa gynéco-obst, son oncologue, deux maîtres de stage MSU avec des retours de
aménagement de son prochain stage pour « quelques difficultés de santé ». En fait la patients soignés par elle, reçu les témoignages de sa sœur, de deux amies, de deux collègues internes, et
maladie progresse rapidement. Pauline décède à 29 ans le 26 avril dernier. Elle aura analysé les traces de son dossier d’étudiante. Ce texte a été ensuite validé par tous les témoins et autorisé par
combattu sa maladie pendant 14 ans. son conjoint et ses parents.
Philippe Binder