Vous êtes sur la page 1sur 76

EQUIPEMENTS SNUBBING

SOMMAIRE
PAGE
5.1 INTRODUCTION 1
5.2 TYPES D’UNITES SNUBBING 3
5.3 EQUIPEMENT SNUBBING 9
5.3.1 Ensemble de vérins hydrauliques 1 11
5.3.2 Tube guide 14
5.3.3 Fenêtre d’accès (acces window) 15
5.3.4 Snubs mobiles (travelling slips) 16
5.3.5 Snubs fixes (stationary slips) 17
5.3.6 Tête rotative (rotary swivel) 18
5.3.7 Clé automatique (power tong) 19
5.3.8 Passerelle de travail (work basket) 19
5.3.9 Groupe de puissance (power pack) 20
5.3.10 Strippers 21
5.3.11 Système de circulation (circulating system) 22
5.3.12 Joint télescopique (telescoping mast) 22
5 3 13 Obturateurs 24
5.3.14 Empilages des obturateurs 44
5.3.15 Accumulateurs 55
5.3.16 Panneau de contrôle des obturateurs 56
5.3.17 Panneau de commande du chef de poste 62
5.4 CALCUL DE LA FORCE DE SNUBBING 59
5.5 PROCEDURE DE STRIPPING RAM TO RAM 61
5.6 BARRIERES INTERIEURES 67
5.7 PROBLEMES ASSOCIES AUX OPERATIONS SNUBBING 74
5.1 INTRODUCTION

Le snubbing est une technique utilisée pour manoeuvrer les tubes


obturés utilisant des BOPs afin d’obtenir une étanchéité tout autour dans
un puits sous pression.

L’unité peut effectuée les opérations suivantes:

 descente et remontée des complétions


 opérations de repêchage
 circulation et nettoyage des dépôts et sédiments à l’intérieur du
puits
 acidification et nettoyage des perforations
 opérations de fraisage
 contrôle des puits
 opérations d’abandon des puits

Dans les opérations de snubbing le nombre de BOPs à utiliser peut être


très grand comme dans le cas des puits à haute pression avec des
colonnes de tubing mixtes où il est préférable d’avoir des obturateurs de
remplacement pour chaque diamètre de tube descendu dans le puits.
Dans le cas des opérations de snubbing dans un puits neutralisé par
isolation de la couche productrice ou par un fluide dans le puits d’une
densité supérieure à la densité d’équilibre, le nombre de BOP peut être
réduit.

Le work over hydraulique est normalement effectué sur des sites où il


sera difficile de monter un mât pour des raisons techniques ou
économiques.
L’empilage des BOPs dans ce genre d’intervention sera comme suit:
- obturateur blind shear rams en bas
- obturateur pipe rams au milieu
- obturateur annulaire en haut
Dans ce chapitre en va traité seulement les opérations de snubbing
dans un puits sous pression.
Il faut noter que, contrairement aux opérations d’interventions de coiled
tubing et travail au câble, dans les opérations de snubbing où les vérins
hydrauliques et la passerelle de travail sont positionnés directement au-
dessus de tout les équipements de confinement, le risque associé à des
erreurs de conception des BOPs ou au manque d’expérience de l’équipe
d’intervention peuvent conduire directement à une catastrophe.

-1-
Avantages

Les avantages d’utilisation d’une unité snubbing sont:

 rapidité dans le démontage et le montage


 facilité de transfert
 réduction du risque d’endommagement de la formation par le
fluide de contrôle
 capacité de levage importante par rapport au coiled tubing
 remplace le coiled tubing quand le torque appliqué à l’outil au
fond est supérieur au couple maximum fourni par la turbine ou le
moteur de fond
 remplace le coiled tubing lorsque la pression de travail risque de
dépasser la limite d’éclatement
 remplace l’appareil workover dans le cas de l’impossibilité de
monter un mât
 perforation sans présence d’un appareil de forage
 remplace le coiled de tubing dans les travaux effectués sur des
puits hautement déviés ou horizontaux
 possibilité de descendre une complétion après déménagement de
l’appareil de forage
 possibilité d’effectuer des interventions sur une plate-forme sans
mât
 possibilité d’effectuer des opérations de forage en underbalance
 possibilité d’effectuer des opérations de forage de diamètre réduit
comme dans le cas de forage des drains latéraux

Inconvénients

 difficile à utiliser sur des appareils submersibles à cause des


mouvements de l’appareil dus à l’effet de vagues
 le travail sous pression augmente le taux d’erreur et d’accident
 le temps de manoeuvre est relativement très long
 le flambage dans les opérations de snubbing est important ce qui
accélère la fatigue des tubings et des tiges

-2-
5.2 TYPES D’UNITES DE SNUBBING
Il existe sur le marché deux types d’unités snubbing:
 mécanique (assistée fig 5.1)
 hydraulique (fig 5.2 et 5.3)
Les unités de snubbing mécaniques doivent être montées sur le
plancher d’un appareil de forage ou de work over où l’extrémité de
chaque câble de snubbing est attachée au moufle mobile de l’appareil
assistant. L’autre extrémité de chaque câble passe par une poulie qui
est fixée aux snubs mobiles, la poulie est fixée sur la tête stationnaire
laquelle est attachée aux BOPs de l’unité.
Sur le snub mobile se trouve un câble de positionnement fixé sur la
structure de la l’appareil assistant qui se termine par un contre poids qui
sert à maintenir une certaine tension sur le câble de snubbing.
En déplaçant le tube entre le snub mobile et le snub fixe, on arrive à
forcer le mouvement de tube à l’intérieur ou à l’extérieur du puits.
L’ensemble des équipements de l’unité mécanique est posé et attaché à
l’empilage des BOPs de l’appareil de forage.
Les unités mécaniques (assistées) ont été utilisées pour la première
fois en 1920 par Otis et sont rarement utilisées actuellement en dehors
du continent américain.
Les unités de snubbing hydrauliques consistentent en un ou plusieurs
vérins hydrauliques. A la base des vérins sont installés les snubs fixes
tandis qu’ au sommet des vérins sont montés les snubs mobiles. Quand
les vérins font le mouvement vers le haut et vers le bas déplacent les
tubes qui peuvent être forcés à l’intérieur ou à l’extérieur du puits.
L’unité snubbing hydraulique est une unité autonome, elle est conçue
pour gerber et dégerber les tubings en utilisant le joint télescopique et le
treuil.
Trois ou quatre opérateurs se trouvent sur la passerelle de travail pour
contrôler tous les équipements de l’unité. Le chef de poste est en charge
du contrôle des vérins hydrauliques, un opérateur pour le vissage et
dévissage des tubes, le troisième opérateur pour opérer le treuil et les
BOPs.
L’unité hydraulique doit être installée sur la tête de puits ou sur la tête de
production, dans ce cas le poids total sera supporté par ces deux
dernières. Dans la majorité des cas la tête de puits ou de production est
capable de supporter le poids et les efforts développés par l’opération de
snubbing.

-3-
Si le nombre de BOPs est important, il est possible que la grue de la
plate forme ne sera pas en position d’atteindre ces hauteurs élevées. Ce
qui exige dans ce cas la présence d’une grue de l’unité elle même
causant ainsi des problèmes de transport et un coût élevé.
Généralement les unités hydrauliques de snubbing peuvent avoir des
capacités de levage variables entre 75000 lbs (force de snubbing 35000
lbs et un diamètre de passage 4 1/16) et 600000 lbs (force de snubbing
300000 lbs et un diamètre de passage 11). La raison pour laquelle la
force de snubbing est plus petite que la force de levage et que la surface
disponible de la partie inférieure du vérin est deux fois plus grande que
celle de la partie supérieure.

L’unité de snubbing hydraulique offre les avantages suivants:

 une capacité de snubbing plus grande


 une capacité de levage plus importante
 un couple de serrage élevé
 plus facile à monter, démonter et à transporter
 le besoin d’un espace limité pour effectuer l’opération
d’intervention

-4-
UNITE SNUBBING ASSISTEE PAR UN APPAREIL WORKOVER
( RIG ASSIST SNUBBING UNIT )

Fig: 5.1

-5-
UNITE SNUBBING HYDRAULIQUE A UN CYLINDRE CONCENTRIQUE
(CONCENTRIC CYLINDER UNIT)

Fig: 5.2

-6-
UNITE SNUBBING HYDRAULIQUE MULTI-CYLINDRE
( MULTI-CYLINDER SNUBBING UNIT )

Fig: 5.3

-7-
APPAREIL SNUBBING
CARACTERISTIQUES DES UNITES HYDRAULIQUES

Charge maximale à 3500 psi


Course
Nombre Torque
Type  max du
de maximale
d’unité (in) piston
cylindre Régulière Regénération Snub (ft-lbs)
(ft)
(lbs) (lbs) (lbs)

120K 4 1/16 2 9 120000 60000 600000 2235

200K 7 1/16 2 9 200000 100000 100000 4800

200K 11 1/8 2 9 200000 100000 100000 6400

250K 7 1/16 2 12 250000 108000 100000 4800

400K 11 1/8 2 9 400000 200000 200000 6400

400K 11 1/8 2 12 400000 200000 165000 6400

600K 11 1/8 2 9 600000 300000 300000 6400

Fig: 5.4

-8-
5.3 EQUIPEMENTS DE SNUBBING

L’unité de snubbing hydraulique comprend essentiellement les éléments


suivants (fig 5.5) :

 l’ensemble de vérins hydrauliques (hydraulic jack assembly)


 un tube guide
 la fenêtre d’accès (acces window)
 les snubs mobiles (travelling slips)
 les snubs fixes (stationary slips)
 la tête rotative (rotary swivel)
 une clef automatique (power tong)
 une passerelle de travail (work basket)
 un panneau de contrôle (control panel)
 un groupe de puissance (power pack)
 les strippers
 un système de circulation (circulating system)
 un joint télescopique (telescoping mast, gin pol)
 les obturateurs

-9-
EQUIPEMENTS SNUBBING
( UNITE HYDRAULIQUE )

Fig: 5.5

- 10 -
5.3.1 Ensemble de vérins hydrauliques (hydraulic jack assembly)

L’ensemble de vérins hydrauliques est composé d’un ou plusieurs


cylindres hydrauliques montés en position verticale, utilisés pour
remonter ou descendre la garniture de snubbing dans un puits sous
pression.

La capacité de levage ou de snub est croissante avec l’augmentation du


nombre de vérin montés sur l’unité snubbing. Par contre la vitesse de
manoeuvre est décroissante et exige des débits d’huile importants.

L’ensemble des vérins hydrauliques est équipé d’un manifold qui sert à
diriger le fluide hydraulique sous pression à travers différentes vannes
vers les cylindres et vice versa (fig 5.6).
Le fluide hydraulique peut être dirigé vers deux (02) ou quatre (04)
cylindres opposés. Après sélection le mode d’opération peut devenir:
- deux (02) cylindres avec une puissance inférieure
- deux (02) cylindres avec une puissance supérieure
- quatre (04) cylindres avec une puissance inférieure
- quatre (04) cylindres avec une puissance supérieure
Normalement le travail de snubbing commence avec deux (02) cylindres
en mode de puissance supérieur qui peut être ajusté par la suite aux
autres modes en fonction du poids de la garniture.
La course des vérins est de l’ordre de dix (10) pieds

- 11 -
Caractéristiques géométriques des vérins hydrauliques:

- 12 -
EQUIPEMENTS SNUBBING
ENSEMBLE DE VERINS HYDRAULIQUES

Fig: 5.6

- 13 -
5.3.2 Tube guide (guide tube)

Le phénomène de flambage devient un problème dans les puits à


pression élevée à partir du moment ou le tubing s’éloigne du stripper
situé à la base de la fenêtre d’accès. En effet l’augmentation de la
pression dans le puits engendre une force de poussée importante contre
le tubing pendant la descente ou la remontée qui peut causer le
flambage de ce dernier, c’est la raison pour laquelle, il est recommandé
de placer un tube guide à l’intérieur de la fenêtre d’accès et des vérins
hydrauliques.

Le tube guide est composé de deux tubes cylindriques coulissent l’un


dans l’autre (fig 5.7).

L’extrémité supérieure du tube intérieur


est fixée au centre de la partie plate et
mobile du vérin hydraulique par contre
l’extrémité inférieure coulisse librement
dans le tube externe.

Le tube guide offre les avantages suivant:

 guidage et stabilisation de mouvement


du moufle et des vérins hydrauliques

 la réduction des effets de flambage


de la garniture de tubing

 la transmission du couple développé


par la tête rotative au train de tubing

les diamètres intérieurs les plus


utilisés en pratique sont:
le 41/16", 71/16"1 et le 111/8".

Fig 5.7: Ensemble tube guide

- 14 -
5.3.3 fenêtre d’accès (acces window)

La fenêtre d’accès est utilisée pour changer les garnitures du stripper et


assembler et désassembler les équipements de grand diamètre sans le
besoin de les faire passer à travers les snubs fixes et reçoit aussi le tube
guide.

La fenêtre d’accès consiste en deux (02) plaques inférieure et


supérieure en acier, séparées par des traverses généralement en
nombre de quatre (04) et d’une hauteur de 04 , 06 , 10 pieds, dans le
cas particulier cette hauteur peut atteindre 15 pieds. Les deux plaques
sont munies de deux trous de diamètre de 11 1/16ou de 13 5/8.Les
deux plaques inférieure et supérieure sont respectivement fixées au
sommet des strippers et au bas des vérins (fig 5.8).

Fig 5.8: Fenêtre d’accès

- 15 -
5.3.4 Snubs mobiles (travelling slips)

Les snubs mobiles sont attachés à la tête mobile des vérins


hydrauliques (fig 5.9).
Ils se composent de deux:
 slips mobiles qui travaillent du fond jusqu’au point d’équilibre
 snubs mobiles pour empêcher l’éjection de la garniture hors du
puits entre le point d’équilibre et la surface.

Les snubs sont opérés hydrauliquement à partir du panneau de


commande situé sur la passerelle.

Fig 5.9: Snubs mobiles

- 16 -
5.3.5 Snubs fixes (stationary slips)

Les snubs fixes permettent de caler la garniture snubbing dans une


position fixe quand les snubs mobiles sont relâchés.
Comme pour les snubs mobiles, les snubs fixes se composent de deux
jeux de cales. Un jeu pour supporter le poids de la colonne entre le fond
et le point d’équilibre, l’autre pour maintenir la garniture dans le trou
quand le bout de la garniture est entre le point d’équilibre et la surface.
Dans les puits à haute pression, il est normale d’utiliser un jeu
additionnel de snubber fixe pour des raisons de sécurité (fig 5.10).

Fig 5.10: Snubs fixes

- 17 -
5.3.6 Tête rotative (rotary swivel)

La tête rotative est fixée à la tête mobile du vérin, permet la rotation


durant les manoeuvres et les opérations de nettoyage, fraisage ou de
repêchage. Elle est entraînée hydrauliquement et commandée à
distance à partir du panneau de commande de l’opérateur (fig 5.11).
Le torque maximale de la tête rotative est de l’ordre de 6000 ftxbs.

Fig 5.11: Tête rotative

- 18 -
5.3.7 Clé automatique (power tong)

La clé automatique est utilisée pour le


vissage et dévissage des tubings. Elle
est normalement suspendue à l’aide
d’un bras (arm tong) et attachée sur le
côté de la passerelle de travail. Elle est
entraînée hydrauliquement et
commandée à partir du panneau de
commande de l’opérateur.

5.3.8 Passerelle de travail (work basket)

La passerelle est un plancher de travail pour l’équipe d’intervention


snubbing. Elle est attachée au sommet des vérins hydrauliques.
A partir de la passerelle de travail, l’équipe de l’unité snubbing peut
effectuer les différents travaux d’intervention nécessaire, ainsi que le
gerbage ou dégerbage de tubing.
La passerelle de travail est munie d’une swivel de circulation qui peut
être connectée au tubing afin qu’on puisse circuler pendant les
manoeuvres (fig 5.12).

Fig 5.12: Passerelle de travail

- 19 -
5.3.9 Groupe de puissance (power pack)
Le groupe de puissance est composé d’un moteur diesel entraînant des
pompes hydrauliques qui fournissent la puissance hydraulique pour
entraîner les différentes fonctions de l’unité snubbing (fig 5.13).

Fig 5.13: Groupe de puissance

- 20 -
5.3.10 Strippers

Le stripper et un dispositif de confinement primaire, placé au sommet de


l’empilage des BOP et à la base de la fenêtre d’accès tant que la
pression en tête de puits ne dépasse pas 2500 psi par manque de
confiance dans la garniture d’étanchéité .

L’usure de la garniture d’étanchéité du stripper est affectée par :


- la pression en tête de puits
- l’état extérieur du tubing
- la nature de fluide dans le puits

Dans le cas ou la pression en tête de puits dépasse 2500 psi, la barrière


primaire devient les pipe rams ou l’obturateur annulaire et le stripper
dans ce cas servira à essuyer la garniture de tubing et empêcher la
chute d’objets dans le puits (fig 5.14).

Fig 5.14: Stripper Bowl

- 21 -
5.3.11 Système de circulation (circulating system)

Le système de circulation est composé principalement des pompes,


chiksanes, flexible et tête d’injection.
La pression de tarage des pompes doit être élevée pour faire face à la
pression en tête du puits et aux pertes de charge dans le circuit de
circulation.
Une vanne de sécurité doit être installée au dessous de la tête
d’injection pour permettre d’éventuelles interventions en cas de fuites.

5.3.12 Joint télescopique (telescoping mast / gin pole)

Le joint télescopique est fabriqué en acier spécial (ASTM A 500), il a une


forme rectangulaire et une longueur après télescopage permettant de
soulever un tubing avec la tête d’injection et le flexible au dessus de
l’ensemble des vérins hydrauliques (fig 5.15).
Il est utiliser pour gerber et dégerber les tubings durant les opérations de
manoeuvre de la garniture dans le puits.

- 22 -
EQUIPEMENTS SNUBBING
JOINT TELESCOPIQUE

Fig 5.15: Joint télescopique

- 23 -
5.3.13 Obturateurs

La fonction principale des obturateurs est de permettre la fermeture du


puits en cas de défaillance du stripper (barrière primaire).

Un obturateur est défini par:

 sa marque: Cameron, Shaffer, Hydril, ...


 son type: SL, GL, GK,...
 sa dimension nominale qui correspond au diamètre minimal
d’alésage, par exemple: 4 1/16, 11 ...
 sa série qui correspond à sa pression de service, exemple:
5000 psi, ...

A/ Obturateurs annulaires

L’obturateur annulaire est situé au top de l’empilage des BOPs. Il


contient une garniture élastique permettant:

 la fermeture sur n’importe quel diamètre et même dans le cas


extrême sur un trou vide (non recommandé)
 le stripping de la garniture de snubbing
 Les obturateurs annulaires les plus couramment utilisés sont
fabriqués par:
 Hydril type (GK, GL, GX et MSP)
 Shaffer type sphérique
 Cameron type D

Principe de fonctionnement des obturateurs annulaires (fig 5.16)

Le principe de fonctionnement décrit ci dessous est identique à tous les


obturateurs annulaires. La fermeture est assurée par l’envoie d’huile
sous pression dans la chambre de fermeture, entraînant le piston vers le
haut, comprimant la garniture. Cette dernière étant plaquée vers le haut
et vers le bas ne peut que se refermer vers l’intérieur.

- 24 -
L’ouverture est effectuée par l’envoi d’huile sous pression dans la
chambre d’ouverture, entraînant le piston vers le bas, la garniture
élastique se décomprime et reprend sa forme initiale. Le retour d’huile
vers le réservoir s’effectue par le côté opposé de la chambre.

Recommandations pratiques

 Appliquer une pression de fermeture conforme aux


recommandations du constructeur, en effet, une pression de
fermeture excessive réduit considérablement la durée de vie de la
garniture.
 Descendre, le BHA et les tools joints lentement à travers
l’obturateur annulaire pour minimiser l’endommagement de la
garniture.
 Durant le stripping, réduire la pression de fermeture jusqu’à ce
qu’une légère fuite se produit au niveau de la garniture
d’étanchéité.
 Nettoyer les cavités et inspecter la garniture à chaque fin de puits.
 Démonter, inspecter et remplacer les joints annuellement
 Remplacer les cap seals à chaque changement de la membrane
 Employer une garniture d’élastomère naturel, synthétique ou
néoprène selon le type de fluide dans le puits.

- 25 -
Fig 5.16: Principe de fonctionnement de l’obturateur annulaire

- 26 -
L’obturateur annulaire Hydril GK 41/6 : 10000, 15000 & 20000 psi

Caractéristiques opérationnelles (fig 5.17)

 Conçu pour les opérations de stripping et snubbing.


 La garniture élastique et les deux chambres d’ouverture et de
fermeture sont testées à la pression de travail de l’obturateur.
 Le corps de l’obturateur est testé à 150% de la pression de travail.
 Peut se fermer sur un trou vide.
 Possibilité de mesurer la course du piston pour déterminer l’usure
de la garniture.
 Disponible avec couvercle boulonné.
 La pression du puits aide à l’étanchéité de la membrane.
 Répond aux spécifications standards NACE concernant la résistance
au H2S.

Fig 5.17: Obturateur annulaire type GK 4 1/6

- 27 -
L’obturateur annulaire Hydril type GL (fig 5.18)

Caractéristiques opérationnelles

 Peut se fermer sur un trou vide.


 La pression du puits aide à l’étanchéité de la membrane.
 Le couvercle boulonné facilite le changement de la membrane.
 Conçu principalement pour les têtes de puits sous marine.
 Possibilité de mesurer la course du piston pour déterminer l’usure
de la garniture.
 A une balancing chambre (secondary chamber) qui permet de
contre balancer la pression de la hauteur de boue dans le riser qui
s’applique sur le piston et s’oppose à la fermeture.

Fig 5.18: Obturateur annulaire type GL

- 28 -
L’obturateur annulaire Hydril type MSP (fig 5.19)

Caractéristiques opérationnelles

 Peut se fermer sur un trou vide.


 Principalement utiliser comme diverter.
 Revient automatiquement à la position ouverte quand la pression
de fermeture est relâchée.
 La pression du puits aide à l’étanchéité de la membrane.
 Plus grande aptitude au stripping.

Fig 5.19: Obturateur annulaire MSP - 2000

- 29 -
L’obturateur annulaire Shaffer sphérique (fig 5.20)

Caractéristiques opérationnelles

 Peut se fermer sur un trou vide.


 Nécessite une pression de fermeture élevée dans le cas
d’utilisation sous marine.
 La pression du puits aide à l’étanchéité de la membrane.
 Pas de possibilité de mesurer la course du piston.

Fig 5.20: Obturateur annulaire Shaffer

- 30 -
L’obturateur annulaire Cameron type D(Fig 5.21).

Caractéristiques opérationnelles

 Démontage rapide du couvercle lors du changement de la


membrane.
 La plupart de ces obturateurs nécessitent moins de volume de
fluide pour la fermeture que celles des annulaires Hydril et Shaffer.
 Sa hauteur est inférieure à celles des annulaires Hydril et Shaffer.
 Son poids est inférieur à ceux des annulaires Hydril et Shaffer sauf
le 11 10000.
 Nécessite une pression de 3000 psi pour fermer sur un trou vide.

Fig 5.21: Obturateur annulaire Cameron type D

- 31 -
Différents types de garnitures de l’obturateur annulaire selon Hydril

IDENTIFICATION
NATURE DE LA TEMP COMPATIBILITE DE LA
GARNITURE (°F) BOUE DE FORAGE
COULEUR CODE
-30 à
NATUREL NOIRE NR BOUE A BASE D’EAU
225
20 à
NITRIL ROUGE NBR BAND BOUE A BASE D’HUILE
190
BANDE -30 à
NEOPRENE CR BOUE A L’HUILE
VERTE 170

Volume de fluide nécessaire pour manoeuvrer l’obturateur


annulaire sur un trou vide (en gallons)

Size and Hydril NL Shaffer


Working
GK GL Spherical
Pressure
inches psi Close Open Close Open Balancing Close Open
6 3000 2.9 2.2 - - - 4.6 3.2
6 5000 3.9 3.3 - - - 4.6 3.2
1/16
7 10000 9.4 - - - - - -
8 3000 4.4 3.0 - - - 7.2 5.0
8 5000 6.8 5.8 - - - 11.1 8.6
10 3000 7.5 5.6 - - - 11.0 6.8
10 5000 9.8 8.0 - - - 18.7 14.6
11 5000 - - - - - - -
11 10000 25.1 - - - - - -
12 3000 11.4 9.8 - - - 23.5 14.7
135/8 3000 - - - - - - -
5/8
13 5000 18.0 14.2 19.8 19.8 8.2 23.6 17.4
135/8 10000 34.5 24.3 - - - 47.2 37.6
16 2000 17.5 12.6 - - - - -
16 3000 21.0 14.8 - - - - -
3/4
16 3000 - - - - - - -
163/4 5000 28.7 19.9 33.8 33.8 17.3 33.0 25.6
3/4
16 10000 - - - - - - -
18 2000 21.1 14.4 - - - - -
183/4 5000 - - 44.0 44.0 20.0 48.2 37.6
20 2000 - - - - - 32.6 17.0
20 3000 - - - - - - -
20 5000 - - 58.0 58.0 29.5 61.4 47.8
30 1000 - - - - - - -
30 2000 - - - - - - -

- 32 -
Différentes formes des garnitures des obturateurs annulaires
Fig 5.22 :

- 33 -
B/ Obturateurs à mâchoires

Ces types d’obturateurs sont disponibles en simple, double ou triple


étage et peuvent être équipés avec des mâchoires à fermeture:

 totale (Blind rams)


 totale et cisaillante (Blind shear rams)
 sur un diamètre donnée (pipe rams)
 sur une série de diamètres (variable rams)

Les modèles les plus couramment utilisés sont:

Cameron type U & UII, Shaffer type LWS et Hydril

Principe de fonctionnement des obturateurs à mâchoires

Le principe de fonctionnement de tous les types des obturateurs à


mâchoires est pratiquement identique.
Pour illustrer ce principe, l’obturateur Cameron type U décrit ci dessous.

Obturateur à mâchoires Cameron type U (fig 5.23 & fig 5.24)

Il est constitué d’un corps forgé comprenant:

 un alésage central vertical pour le passage des trains d’outils


 un alésage horizontal dans lequel se déplace un jeu de deux
mâchoires. Chaque mâchoire est agrafée sur une tige de piston
comportant au centre le piston de manoeuvre (5).

De chaque côté du corps:


 une bride intermédiaire (2)
 un bonnet (3)

Deux pistons (9) et (10) solidaires du corps, centré par vissage de deux
tiges, servant à manoeuvrer des bonnets, présentent les caractéristiques
suivantes:
 l’un (10) côté fermeture a un alésage central communiquant par
l’intermédiaire de sa tige au circuit fermeture

- 34 -
 l’autre (9) côté ouverture est plein. Le circuit débouche derrière le
piston par deux ouvertures
 deux vis de verrouillage (8) permettent le blocage des mâchoires
en position fermée (locking screw).

Fig 5.23: Obturateur à mâchoires Cameron type U

- 35 -
Principe de fonctionnement

La fermeture est effectuée par l’envoi d’huile sous pression à travers


l’orifice de fermeture, l’huile passe à l’intérieur de la tige et du piston,
arrive dans le cylindre centrale, pousse le piston vers l’avant, entraînant
la mâchoire et assure l’étanchéité en fin de course. Le retour d’huile,
chassée par le mouvement des pistons, s’effectue par le côté ouverture.
Pour ouvrir, l’huile sous pression est envoyée par l’orifice d’ouverture,
passe par la tige du piston plein et arrive dans le cylindre de manoeuvre,
pousse le piston vers l’arrière entraînant la mâchoire. Le retour d’huile
s’effectue par le côté de fermeture.
Le système hydraulique de l’obturateur Cameron type U est conçu pour
travailler sous une pression de 1500 psi. Des pressions de 300 à 500 psi
sont normalement suffisantes pour le fonctionnement. En cas de
nécessité, on pourra admettre dans le circuit des pressions allant
jusqu’à 5000 psi (note du constructeur).

Changement des mâchoires


Pour changer les mâchoires procéder comme suit:
 dévisser les boulons de fixation des deux bonnets
 appliquer la pression sur le circuit de fermeture pour ouvrir les bonnets
 changer les mâchoires
 appliquer la pression sur le circuit d’ouverture pour fermer les bonnets
 visser les boulons de fixation des bonnets

Fig 5.24: Circuit hydraulique de l’obturateur Cameron type U

- 36 -
Obturateur à mâchoires Hydril type X (fig 5.27)

Caractéristiques opérationnelles

 Disponible pour des pressions de service élevées


 Disponible avec des systèmes de verrouillage manuel ou
automatique
 Nécessite plus d’espace pour l’ouverture latérale des portes
 La pente des cavités permet le drainage de la boue et des déblais

Fig 5.27: Obturateur à mâchoires Hydril type X

- 37 -
Obturateur Shaffer type LWS poslock (fig 5.28)

1. Corps de BOP
2. Joint d’étanchéité de l’arbre
3. Joint de porte
4. Porte
5, 6, 7 et 8 Chemise avec joints
9, 10, 11 et 12 Manifold de fluide hydraulique
13. Boulon de fermeture de porte
14 et 15 Charnière de porte
17, 18, 19 et 20 Conduite hydraulique avec vanne anti-retour
21, 22 et 23 Arbre, piston et tête de cylindre

Fig 5.28: Obturateur à mâchoires Shaffer modèle LWS

- 38 -
Système de verrouillage du Shaffer type LWS poslock

- Verrouillage

Lors de la fermeture des mâchoires, le fluide de manoeuvre pénètre


également à l’intérieur du piston de manoeuvre et tend à déplacer le
petit piston également vers l’avant; celui-ci pour l’instant reste bloqué,
retenu par les quatre clavettes.

Dès que le piston de manoeuvre est en fin de course (mâchoires


fermées), les quatre clavettes sont en face de l’alésage le plus grand. Le
petit piston toujours soumis à la pression du fluide de manoeuvre, peut
alors effectuer sa course en écartant les quatre clavettes, verrouillant
ainsi le piston de manoeuvre et par conséquent les mâchoires. Le
ressort se détend et bloque le petit piston à fond.
Il est possible maintenant de supprimer la pression du fluide de
manoeuvre, dans le cas, par exemple, d’un abandon momentané de la
tête de puits.

- Déverrouillage

Lors de l’ouverture des mâchoires, le grand piston, toujours verrouillé


par les clavettes, ne peut se déplacer. Mais le fluide, pénétrant à
l’intérieur par les lumières, déplace le petit piston en comprimant le
ressort, libérant les quatre clavettes et, par la suite, le piston de
manoeuvre.

- 39 -
Les mâchoires

Les mâchoires sont composés de trois pièces (fig 5.31,à fig 5.35):

 Un bloc métallique (la forme selon le type des mâchoires)


 Une garniture supérieure d’étanchéité (top seal)
 Une garniture frontale:
- Packer pour fermeture sur une dimension donnée ou une série de
diamètres
- Side packer et blade packer pour fermeture totale et cisaillante
La garniture supérieure et frontale s’agrafent l’une à l’autre par
deux tenons.

Fig 5.29: Blind Shear rams

- 40 -
Fig 5.30: Pipe rams

Fig 5.31: Variable rams

- 41 -
Rapport de fermeture

Dans le but d’assurer la fermeture du puits en toute sécurité, il faut que


la force exercée par la pression d’huile sur la section S du piston, soit
supérieure ou égale à la force exercée par la pression en tête de puits
sur la section s de la mâchoire.

Par définition le rapport de fermeture R est égal au rapport des sections


S/s, qui est donné par le constructeur.

Nous avons à l’équilibre: Phuile x S = Ppuits x s , d’où :

Ppuits
Phuile 
R

Exemple:

Pour un obturateur série 10000 et un rapport de fermeture 10.56


La pression d’huile doit être égale à 10000/10.56 =947 psi
cette valeur est majorée à 1000 psi

- 42 -
Rapport d’ouverture et de fermeture des obturateurs à mâchoires :

CAMERON U SHAFFER SL HYDRIL RAM


SIZE WP (psi)
(in) OPEN CLOSE OPEN CLOSE OPEN CLOSE

3000 2.3 6.9 - - 1.5 5.4


5000 2.3 6.9 - - 1.5 5.4
7" 1/16
10000 2.3 6.9 - - 1.7 8.2
15000 2.3 6.9 3.37 7.11 6.6 7.6
2000 - -
3000 2.6 5.3
9" - - - -
5000 2.6 5.3
10000 - -
2000 2.5 7.3 - - - -
3000 2.5 7.3 - - 2.0 6.8
11" 5000 2.5 7.3 - - 2.0 6.8
10000 2.5 7.3 7.62 7.11 2.4 7.6
15000 2.2 9.9 2.8 7.11 3.24 7.6
3000 2.3 7.0 3.0 5.54 2.1 5.2
5000 2.3 7.0 3.0 5.54 2.1 5.2
13" 5/8
10000 2.3 7.0 4.29 7.11 3.8 10.6
15000 5.6 8.4 2.14 7.11 3.56 7.74
2000 - - - - - -
3000 2.3 6.8 - - - -
16" 3/4
5000 2.3 6.8 2.03 5.54 - -
10000 2.3 6.8 2.06 7.11 2.41 10.6
10000 3.6 7.4 1.83 7.11 1.9 10.6
18" 3/4
15000 4.1 9.7 1.68 10.85 2.15 7.27
2000 1.3 7.0 - - 0.98 5.2
3000 1.3 7.0 - - 0.98 5.2
20" 1/4
5000 5.1 6.2 - - 1.9 10.6
10000 4.1 7.2 1.63 7.11 - -
2000 - - - - - -
26" 3/4
3000 1.0 7.0 - - - -

- 43 -
5.3.14 Empilages des obturateurs
L’obturateur est un élément principale de l’unité snubbing, il permet le
contrôle du puits en cas de défaillance du stripper.
Pour le choix des BOPs, les points suivants doivent être pris en compte:
 La tête de puits doit comprendre au minimum deux vannes
maîtresses ou deux fermetures totales ou une combinaison des
deux au dessous des BOPs.
 L’empilage des BOPs doit comprendre au minimum les éléments
suivants:
- deux fermetures pipe rams pour le stripping de la garniture et une
fermeture de sécurité pour chaque diamètre de tubing descendu
dans le puits
- un circuit d’égalisation des pressions entre les différentes chambres
de l’obturateur
- une vanne pour purger la pression piégée dans l’obturateur
 Utilisation d’un empilage à trois fermetures pour les puits ayants
des pressions en surface entre 0-3000 psi.
 Pour les puits à pressions en surface entre 3000 et 5000 psi, une
fermeture de sécurité pour chaque diamètre de tubing utilisé doit
être rajoutée dans l’empilage monté au dessous du stripper ram.
 Pour les puits à pressions en surface entre 5000 et 10000 psi,
l’empilage des BOP doit comprendre au minimum six fermetures:
- deux fermetures stripper rams
- deux fermetures de sécurité (safety rams)
- une fermeture totale (blind rams)
- une fermeture totale et cisaillante (cutter rams) avec double
vannes
- utiliser seulement les brides boulonnées
 pour les puits à pressions en surface supérieures à 10000 psi et
pour chaque diamètre de tubing, l’empilage doit comprendre au
minimum sept fermetures avec des brides boulonnées.
 Une duse doit être montée sur la ligne de purge
 Utilisation des joints tores neufs à chaque montage des brides
 Après arrêt des travaux à la fin de la journée avec un train de tubing
à l’intérieur du puits, l’opérateur de snubbing doit fermer au
minimum deux obturateurs.
 L’obturateur de sécurité en bas de l’empilage ne doit être fermé
qu’en cas de réparation des BOPs au dessus de celui-ci ou en cas
d’extrême urgence.

- 44 -
Exemples de configurations d’empilage:

1. BOP snubbing "0-3000" psi avec un seul diamètre de garniture


(fig 5.32)

Les caractéristiques opérationnelles de ce type de configuration sont:

 l’utilisation d’un BOPs de diamètre 4 1/16" 10M snubbing stack


avec un seul diamètre de garniture snubbing

 le pipe rams peut être fermé pendant la réparation ou le


changement de l’un des strippers

 un obturateur annulaire peut être utilisé si les tubings à


manoeuvrer dans le puits sont de type non-upset

 l’espacement entre les deux vannes de la tête de production doit


être suffisant pour assembler et désassembler le BHA

 le diamètre maximum de tubing à manoeuvrer dans ce type de


configuration est le 2 3/2", si un outil de diamètre supérieur est
utilisé, la configuration doit avoir la possibilité d’introduire un shear
rams

 le pipe rams ne peut être utilisé qu’en cas d’extrême urgence

- 45 -
Fig 5.32: Empilage des BOPs 0-3000 psi

- 46 -
2. BOPs snubbing "0-3000" psi avec deux diamètres de garniture (fig
5.33)

Les caractéristiques opérationnelles de ce type de configuration sont:

 utilisation d’un BOP de diamètre 4 1/16" 10M snubbing stack


avec la possibilité d’utiliser deux diamètres différents dans la
garniture snubbing

 un pipe rams peut être fermé pendant la réparation ou le


changement de l’un des strippers (annulaires)

 tout changement du diamètre des tubings entraînera un


changement des rams dans les strippers

 deux vannes doivent être installées avec un espacement suffisant


entre les deux strippers pour recevoir un tubing écraser

 le pipe rams ne peut être utilisé qu’en cas d’extrême urgence

- 47 -
Fig 5.33: Empilage des BOPs 0-3000 psi

- 48 -
3. BOPs snubbing "3000-5000" psi (fig 5.34)

Les caractéristiques opérationnelles de ce type de configuration sont:

 cet arrangement est le minimum à prévoir dans un empilage 3000-


5000 psi utilisant un seul diamètre de tubing

 l’espacement entre les deux vannes de la tête de production doit


être suffisant pour assembler et désassembler le BHA

 deux vannes doivent être installées avec un espacement suffisant


entre les deux strippers pour recevoir un tubing écraser

 le pipe rams ne peut être utilisé que dans le cas d’extrême


urgence

 si le pipe rams supérieur est fermé, les lignes kill line et choke line
peuvent être utilisées

- 49 -
Fig 5.34: Empilage des BOPs 3000-5000 psi

- 50 -
4. BOPs snubbing "5000-10000" psi (fig 5.35)

Les caractéristiques opérationnelles de ce type de configuration sont:

 cet arrangement est le minimum à prévoir dans un empilage 5000-


10000 psi utilisant un seul diamètre de tubing

 deux vannes doivent être installées avec un espacement suffisant


entre les deux strippers pour recevoir un tubing écraser

 le pipe rams ne doit pas être utilisé pour les opérations de stripping
normales sauf dans le cas d’extrême urgence

 si le pipe rams supérieur ou le blind rams est fermé, les lignes kill
line et choke line peuvent être utilisés

 la garniture étant dans le puits, le blind rams peut être changé en


pipe rams, les tubings peuvent être strippés dans le puits à travers
les pipes rams supérieurs tout en gardant les pipes rams inférieurs
en réserve

 la combinaison des deux fermetures blind et shear rams offre plus


de sécurité en cas de besoin

- 51 -
Fig 5.35: Empilage des BOPs 5000-10000 psi

- 52 -
5. BOPs snubbing "supérieur à 10000" psi (fig 5.36)

Les caractéristiques opérationnelles de ce type de configuration sont:

 cet arrangement est le minimum à prévoir dans un empilage plus


de 10000 psi utilisant un seul diamètre de tubing

 les deux pipes rams doivent être fermés pendant la réparation ou


le changement de l’un des strippers

 deux vannes maîtresses ou la combinaison des deux avec le


BLIND RAMS doivent être installées avec un espacement suffisant
entre eux pour assembler ou désassembler le BHA ou un tubing
écraser pendant les opérations de stripping

 le pipe rams peut être utilisé pour les opérations de stripping dans
le cas d’extrême urgence

 si le pipe rams supérieur ou le blind rams sont fermés, les lignes


kill line et choke line peuvent être utilisés

 la combinaison des deux fermetures blind et shear rams offre


plus de sécurité si nécessaire

- 53 -
Fig 5.36: Empilage des BOPs plus de 10000 psi

- 54 -
5.3.15 Accumulateurs

les obturateurs sont manoeuvrés hydrauliquement à distance suivant le


principe de fonctionnement des vérins hydrauliques à double effets.
Le système de commande hydraulique a pour objectif d’assurer la
fermeture et l’ouverture de chaque fonction d’une manière efficace et
facile à répéter si nécessaire sans avoir à utiliser d’énergie extérieure
ainsi que l’ouverture et la fermeture des slips et des snubs (fig 5.37)

les caractéristiques de l’unité à commande hydraulique sont définies en


fonction:

 du volume total
pour assurer la
séquence imposée
par la procédure
de la compagnie

 de la pression
maximale de
travail

 du temps
nécessaire pour
recomprimer
l’accumulateur
selon les
spécifications API

Fig 5.37: Ensemble d’accumulateurs

- 55 -
5.3.16 Panneau de contrôle des obturateurs (control panel)

Le panneau de commande des obturateurs est composé de deux parties


(fig 5.38):

 un panneau principal à partir duquel le chef de poste peut actionner


toutes les fonctions ouvertures- fermetures des obturateurs

 un panneau secondaire à partir duquel l’opérateur peut actionner


les fonctions ouvertures- fermetures des obturateurs de l’unité
excepté la fermeture totale et cisaillante des BOPs (blind shear
rams)

Fig 5.38: Panneau de commande des obturateurs

- 56 -
5.3.17 Panneau de commande du chef de poste

Le panneau de commande du chef de poste est situé sur la passerelle


de travail, il est composé d’un certain nombre de vannes hydrauliques et
pneumatiques pour opérer les différents organes de l’unité snubbing (fig
5.39).

a) fonctions hydrauliques:

 vitesse de remontée et descente des vérins hydrauliques


 sélection de la vitesse maximale de manoeuvre
 vitesse de rotation et le torque de la tête d’injection
 manoeuvre de la garniture (slip opération)

b) fonctions pneumatiques:

 contrôle du moteur de l’appareil


 démarrage et l’arrêt normal de l’appareil
 arrêt d’urgence de l’appareil
 sélection ou l’annulation des accumulateurs
 alarme

c) enregistrement des paramètres:

 manomètre de pression dans le circuit snubs et slips


 manomètre de pression d’entraînement de la tête d’injection
 manomètre de pression de levage
 manomètre de pression de poussé
 indicateur de poids de la garniture snubbing

- 57 -
Fig 5.39: Panneau de commande du chef de poste

- 58 -
5.4 Calcul de la force de snubbing

C’est la force que doit exercer l’unité snubbing pour pousser les tubings
dans le puits. Elle est maximale au début de la déscente et démunie au
fur et à mesure que le poids des tubings augmente (fig 5.40).

La force de snubbing est calculée à partir de la formule suivante:

FS = FP +FF - {( PS x Hs ) + ( Pflot x Htr )}

Où: FP = Pp x SP

FP : force dûe à la pression dans puits en (Kg)


PP : pression dans le puits en (bars)
SP : section extérieure du tubing à manoeuvrer en (m2)
FF : force de frottements entre le tubing et la garniture du stripper en
(Kg)
PS : poids linéaire dans l’aire de la partie des tubings se trouvants
entre BOP et travelling snubber en (Kg/m)
HS : longueur de la partie des tubings se trouvants entre BOP et
travelling snubber en (m)
Pflot : poids linéaire des tubings dans le fluide remplissant le puits en
(Kg/m)
Htr : longueur de la partie des tubings se trouvants dans le trou en (m)

- 59 -
APPAREIL SNUBBING
SCCHEMA ET DIAGRAMME DES FORCES SNUBBING

FS

Point FS
d’appplication
du travelling PS
snubber
FF FF HS

BOP

PSxHS
FF

Tubing
PP PP Htr
Pflot

PflotxHtr
FP
FP

Trou

A l’équilibre :
La Somme des forces = 0
FS - FP - FF + (PSxHS) + (PflotxHtr) =0

Fig 5.40

- 60 -
5.5 Procédure de stripping ram to ram (fig 5.41)

Le stripper conventionnel est utilisé comme barrière primaire durant


les opérations de snubbing, dès que la pression en tête de tubing
dépasse 2500 psi, il sera recommandé d’utiliser la procédure de
stripping ram to ram. Cette procédure est décrite ci-après.

* Première étape

 stripper supérieur fermé


 stripper inférieur ouvert
 vanne d’égalisation ouverte
 vanne de purge fermée
 tool joint au dessus du stripper supérieur

* Deuxième étape

 stripper supérieur fermé


 stripper inférieur fermé
 vanne d’égalisation fermée
 vanne de purge ouverte
 tool joint au dessus du stripper supérieur

* Troisième étape

 stripper supérieur ouvert


 stripper inférieur fermé
 vanne d’égalisation fermée
 vanne de purge ouverte
 tool joint entre le stripper supérieur et inférieur

 Quatrième étape

 stripper supérieur fermé


 BOP stripper inférieur fermé
 vanne d’égalisation ouverte
 vanne de purge fermée
 tool joint entre le stripper supérieur et inférieur

- 61 -
* Cinquième étape

 stripper supérieur fermé


 stripper inférieur ouvert
 vanne d’égalisation ouverte
 vanne de purge fermée
 prêt pour ajouter un tube

Fig 5.41: Procédure de stripping

- 62 -
 Procédure de descente/remontée de la garniture de snubbing
de la surface au point d’équilibre (fig 5.42a)

Dans les puits sous pression, la colonne de tubing doit être


introduite avec force depuis la surface jusqu’au point d’équilibre
selon les séquences suivantes:

 Séquence N° 1

 Snub mobile: fermé


 Slip mobile: ouvert
 Snub fixe: ouvert
 Snub fixe ouvert
 Introduire le tube dans le puits d’une hauteur équivalante à la
course du verrin hydraulique

 Séquence N° 2

 Snub fixe: fermé


 Slip mobile: ouvert
 Slip fixe ouvert
 Snub mobile ouvert
 remonté la tête mobile du verrins hydraulique d’une hauteur
équivalante à la course du vérin hydraulique

Répéter les séquences ci-dessus jusqu’à atteindre le point d’équilibre


ou la surface

 Procédure de descente/remontée de la garniture de


snubbing du point d’équilibre jusqu’au fond (fig 5.42b)

 Séquence N° 1

 Slip mobile: fermé


 Snub mobile: ouvert
 Snub fixe: ouvert
 Snub fixe ouvert
 Introduire le tube dans le puits d’une hauteur équivalante à la
course du vérin hydraulique

- 63 -
 Séquence N° 2

 Slip fixe fermé


 Snub fixe: ouvert
 Slip mobile: ouvert
 Snub mobile ouvert
 remonté la tête mobile du vérins hydraulique d’une hauteur
équivalante à la course du vérin hydraulique

Répéter les séquences ci-dessus jusqu’à atteindre le fond ou le point


d’équilibre

Fig 5.42 a Fig 5.42 b

- 64 -
Fig 5.43: Principe de fonctionnement des Snubs
Surfacepoint d’équilibre (Pipe light)

- 65 -
Fig 5.44: Principe de fonctionnement des Slips
Point d’équilibrefond (Pipe heavy)

- 66 -
5.6. Barrières intérieures

Un train standard de snubbing doit comprendre :

* Barrière intérieure
primaire

Au moins deux clapets anti retour qui peuvent être à bille ou de


préférence à palette. Ils permettent la circulation directe et stoppent le
retour du fluide de puits. Les problèmes associés à ce type de clapet
sont le bouchage et le sifflage. Ils sont considérés comme barrière
primaire.
les clapets anti retour sont des soupapes classiques à clapper anti
retour, placés au dessus de l’outil pour empêcher le retour du fluide de
formation par l’intérieur de la garniture de snubbing. (fig 5.45)

Les inconvénients de ces équipements sont:


 surpression durant la descente
 risque de bouchage par les sédiments
 risque de fuite du dispositif de fonctionnement
 nécessité de remplissage de la garniture de snubbing durant la
descente

Fig 5.45: clapets anti retour

- 67 -
 Barrière intérieure secondaire

Il est recommandé en pratique d’avoir, deux clapets anti retour, un pump


down plug avec un siège dans la garniture de snubbing, le plug sera
siégé par pompage. Le plug et son siège constituent la barrière
secondaire

Un espace suffisant entre les deux clapets anti retour doit être prévu
pour éviter leur bouchage par le sable

Un espace suffisant entre les deux clapets anti retour doit être prévu
pour qu’ils seront positionnés entre deux barrières durant les opérations
d’assemblage et désassemblage

Normalement avec la présence de la BPV back pressure valve dans la


complétion il sera impossible de circuler en inverse, pour remédier à
cette situation on prévoit toujours une variété de dispositif au BHA pour
que l’on puisse circuler en inverse en cas de besoin. Par exemple
l’utilisation de la SSD qui est descendu fermé dans le train de tubing, ce
qui permet aux vannes clapets anti retour d’être considérés comme des
barrières primaires à la descente. Une fois au fond, la SSD peut être
ouverte au câble et la circulation inverse effectuée . La SSD doit être
fermé avant la remontée pour permettre au clapet anti retour de
fonctionner une fois de plus comme barrière primaire (fig 5.46).

- 68 -
Fig 5.46: Configuration standard d’un train d’outil

- 69 -
 Barrière intérieure secondaire « en surface »

En cas de perte des barrières primaire l’équipe de snubbing doit avoir à


sa disposition sur la passerelle de travail l’un des dispositifs suivant :

 full opening safety valve


 gray valve
 stabbing valve

 Vanne de sécurité (full opening safety valve)

C’est une vanne à fermeture rapide qu’on doit visser sur le dernier tube
en cas de besoin pour sécuriser le puits (fig 5.47).

Fig 5.47: Vanne de sécurité

- 70 -
 Gray valve

C’est une vanne à clapet anti-retour, qui est maintenu ouvert grâce à un
dispositif spécial. Elle est vissée sur la garniture de snubbing en cas de
perte des barrières primaires et secondaires. Il est indispensable de
prévoir sur la passerelle de travail les réductions nécessaires pour son
vissage (fig 5.48).

Fig 5.48: Gray Valve

- 71 -
 Drop in back pressure valve (DIBPV)

C’est un clapet anti-retour, pompé à travers le tubing, il vient se


positionner dans son raccord permettant la circulation du fluide de
contrôle en évitant tout retour par le tubing.
La venue étant contrôlée, la drop in check valve peut être récupéré soit
au câble, soit à la remontée.
Le raccord spécial de la drop in check valve est généralement placé au-
dessus des back pressure valve (fig 5.49).

1- Vanne anti retour


2- Corps
3- Guide
4- Bille
5- Ressort
6, 7, 8, 9 et 10-Slips d’ancrage
11-Bague d’arrêt
12-Vis d’arrêt de la bague
13- Garniture d’étanchéité
14- Siège de la vanne anti retour
15- Bague d’arrêt de la vanne

Fig 5.49: Drop in check valve et son siège

- 72 -
 Stabbing valve

C’est une vanne de sécurité qu’on peut visser sur le dernier tube de la
garniture de snubbing en cas de perte des barrières primaire et
secondaire, sa partie supérieure filetée en weco alors que la partie
inférieure à le même filetage que le train de tubing fig (5.50).

Avantages:

 facile à installer
 offre la possibilité de circuler.

Inconvénients:

* n’offre pas la possibilité


d’effectuer des opérations
au câble
* ne permet pas la descente
dans le puits

Fig 5.50: Stabbing valve

- 73 -
5.7 PROBLEMES ASSOCIES AUX OPERATIONS DE SNUBBING

Parmi les problèmes associés aux opérations de snubbing et qui


rendent difficiles le contrôle du puits on peut citer les cas suivants:

 fuite au niveau de la garniture d’étanchéité du Stripper bowl, dans


ce cas procéder comme suit:

 fermer le stripper ram supérieur


 positionner le tool joint au dessous du stripper bowl
 purger la pression piégée entre le Stripper bowl et le stripper ram
supérieur
 dévisser la vis de blocage du Stripper bowl, dégager la garniture
d’étanchéité avec le tool joint du tubing
 poser la garniture de tubing sur cales
 dévisser et remonter le dernier tube avec la garniture d’étanchéité
 changer la garniture d’étanchéité et revisser le tube
 serrer la vis de blocage
 mettre en traction la colonne de tubing
 pressuriser entre le stripper ram supérieur et le stripper bowl
 ouvrir le stripper ram supérieur et continuer les opérations

 fuite au niveau du stripper ram, dans ce cas procéder comme


suit:

 positionner le tool joint au dessous du stripper ram


 fermer le BOP pipe ram
 purger la pression piégée au-dessus du BOP pipe ram
 changer les garnitures du stripper ram
 fermer et tester le stripper ram
 continuer les opérations

- 74 -
 fuite au niveau du BOP annulaire, dans ce cas procéder comme
suit:

 augmenter la pression hydraulique de fermeture du BOP


annulaire, si négatif:
 positionner le tool joint au-dessus du BOP annulaire
 fermer le BOP slip rams et poser la colonne de tubing
 dévisser le dernier tube, la vis de blocage stripper et dégager
l’ensemble
 débloquer le couvercle du BOP annulaire
 suspendre l’unité snubbing
 changer la membrane du BOP annulaire
 remonter l’unité snubbing

 arrêt accidentel du groupe de puissance, dans ce cas procéder


comme suit:

 poser la garniture sur cales


 fermer et verrouiller le BOP pipe rams supérieur
 installer la vanne de sécurité
 réparer la panne
 reprendre les opérations

 rupture de la garniture de tubing au dessus du siège wire line,


dans ce cas procéder comme suit:

 installer la vanne de sécurité


 neutraliser le puits
 remonter la garniture de snubbing et repêcher le poisson

- 75 -

Vous aimerez peut-être aussi