Vous êtes sur la page 1sur 52

2012

COLAS
EN 2012

COLAS
7, place René-Clair
92653 Boulogne-Billancourt Cedex – France
Tél. : + 33 1 47 61 75 00 – Fax : + 33 1 47 61 76 00
www.colas.com
Colas, société anonyme au capital de 48 981 748,50 euros
RCS Nanterre 552 025 314 02325
1 Profil
2 Conseil d’administration
3 2012 Colas en bref
4 Une stratégie, une mission, des valeurs
5 Entretien avec le Président
8 Colas dans le monde
10 Panorama 2012
18 Axes stratégiques
19 Forces et atouts
20 L’activité en 2012
23 Perspectives 2013
24 La démarche de développement
responsable de Colas en 2012
26 Panorama 2012 (suite)
36 Chiffres clés consolidés
38 L’action Colas
40 Comptes simplifiés
42 Les directions du groupe Colas

PHOTOS DE COUVERTURE
Autoroute A63 dans les Landes, France
Tramway de Casablanca, Maroc
Carrière de La Croix-Gibat (Côtes-d’Amor), France
PROFIL
COLAS

UN LEADER DE LA CONSTRUCTION
ET DE L’ENTRETIEN DES INFRASTRUCTURES
DE TRANSPORT DANS LE MONDE
QUI RÉPOND AUX ENJEUX DE MOBILITÉ, D’URBANISATION
ET D’ENVIRONNEMENT DE LA PLANÈTE.
Implanté dans près de 50 pays sur les cinq continents, Colas est présent dans tous les
métiers liés à la construction et à l’entretien des routes et de toute autre forme
d’infrastructures de transport ou d’aménagements urbains, à travers deux pôles
d’activité :
la Route, cœur de métier du Groupe, qui représente plus de 80 % de l’activité
et comprend :
• la construction et l’entretien de routes, autoroutes, pistes d’aéroport, plateformes
portuaires ou logistiques, aménagements urbains, voies de transport en commun en site
propre (tramways, bus), aires de loisirs, aménagements environnementaux, etc., incluant
des activités de génie civil et, dans certaines régions, de bâtiment ;
• et, en amont, la production et le recyclage de matériaux de construction (granulats,
émulsions et liants, enrobés, béton prêt à l’emploi, bitume), à partir d’un réseau dense de
sites de production ;
des activités de Spécialités, qui élargissent l’offre de Colas :
• Étanchéité : production de membranes d’étanchéité et réalisation de travaux de
couverture, enveloppe, bardage, étanchéité de bâtiments, voirie et sols en asphalte ;
• Ferroviaire : construction, renouvellement et entretien de réseaux ferroviaires (LGV,
lignes classiques, tramways, métros) ;
• Vente à tiers de produits raffinés : huiles de base, cires, paraffines, fuels, fabriqués par la
Société de la Raffinerie de Dunkerque (SRD) ;
• Sécurité signalisation routière : fabrication, pose et maintenance d’équipements de la
route (sécurité, signalisation horizontale et verticale, gestion de trafic) ;
• Pipeline : pose et entretien de pipelines et canalisations pour le transport de fluides
(pétrole, gaz, eau) et les réseaux secs (électricité, chauffage, télécoms).

Colas est aussi actionnaire, le plus souvent minoritaire, de sociétés concessionnaires


ou gestionnaires d’infrastructures, dont notamment la société Cofiroute (à hauteur
de 16,7 %).

GROUPE COLAS / 1
CONSEIL
D’ADMINISTRATION
AU 16 AVRIL 2013 (1)

Hervé LE BOUC
Président-Directeur Général
Christian BALMES
Administrateur
François BERTIÈRE
Administrateur
Olivier BOUYGUES
Administrateur
Louis GABANNA
Administrateur
Thierry GENESTAR
Administrateur
Jean-François GUILLEMIN
Administrateur
Jacques LEOST
Administrateur COMMISSAIRES
Colette LEWINER AUX COMPTES
Administrateur
Philippe MARIEN KPMG Audit IS SAS
Représentant permanent Titulaire
de la société Bouygues
Mazars
Thierry MONTOUCHÉ Titulaire
Administrateur
KPMG Audit ID SAS
Jean-Claude TOSTIVIN
Administrateur Suppléant

Gilles ZANCANARO Thierry COLIN


Administrateur Suppléant

(1) Sous réserve de l’approbation par


l’Assemblée Générale du 16 avril 2013.

2 / GROUPE COLAS
2012
COLAS Accédez au site
en flashant ce code.

EN BREF

13,0 MDS € 302 M€
CHIFFRE D’AFFAIRES RÉSULTAT NET
DONT 44 % À L’INTERNATIONAL (PART DU GROUPE)

CHIFFRE D’AFFAIRES PAR ACTIVITÉ CHIFFRE D’AFFAIRES PAR


ZONE GÉOGRAPHIQUE
Construction routière 67 %
Vente de matériaux
de construction 15 %
Étanchéité 5 %
Ferroviaire 5 % France 56 %
Vente de produits raffinés 3 % Amérique du Nord 20 %
Sécurité signalisation routière 3 % Europe (hors France) 15 %
Pipeline 2 % Reste du monde 9 %

MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION
8e rang mondial 1er rang mondial 1er rang mondial BÉTON PRÊT
GRANULATS ÉMULSIONS ENROBÉS À L’EMPLOI BITUME
683 138 567 212 2
carrières usines d’émulsions centrales centrales usines de production
d’enrobage à béton de bitume

102 1,6 42 2,8 1,1


millions million millions millions million
de tonnes de tonnes de tonnes de m3 de tonnes

62 800* 50 100 000 800 1 400


COLLABORATEURS PAYS SUR CHANTIERS ÉTABLISSEMENTS SITES DE
LES DE TRAVAUX PRODUCTION
5 CONTINENTS DE MATÉRIAUX
* Effectifs au 31 décembre 2012
(effectifs moyens : 66 500).

GROUPE COLAS / 3
COLAS

AFFIRMER ET CONSOLIDER À TRAVERS LE


MONDE NOTRE LEADERSHIP
DANS LA CONSTRUCTION ET L’ENTRETIEN DES
INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES ET, AU-DELÀ,

UNE DANS L’ENSEMBLE DES INFRASTRUCTURES DE


TRANSPORT.

STRATÉGIE
UNE MISSION
ÊTRE L’ENTREPRISE DE RÉFÉRENCE ET DE PRÉFÉRENCE
POUR NOS CLIENTS, NOS COLLABORATEURS ET L’ENSEMBLE DE
NOS PARTIES PRENANTES, DANS NOTRE MÉTIER DE BASE, QUI EST
DE CONSTRUIRE ET ENTRETENIR LES INFRASTRUC-
TURES DE TRANSPORT D’AUJOURD’HUI ET DE DEMAIN,
ET DANS NOS ACTIVITÉS DE SPÉCIALITÉS.

DES VALEURS
AGIR AU QUOTIDIEN ET À TOUS LES NIVEAUX EN :
ENTREPRENEUR RIGOUREUX DANS LA GESTION DES RISQUES,
STRATÈGE, COLLABORATIF
CRÉATEUR PIONNIER, INNOVANT
R E S P O N S A B L E S É C U R I T É E T É PA N O U I S S E M E N T D E S
COLLABORATEURS, ENVIRONNEMENT, SOLIDARITÉ, ÉTHIQUE
ET TRANSPARENCE.

4 / GROUPE COLAS
ENTRETIEN
AVEC HERVÉ LE BOUC
PRÉSIDENT DE COLAS
Malgré un contexte économique difficile, Colas a bien résisté en 2012, avec un
chiffre d’affaires de 13 milliards d’euros, en progression de 5 % par rapport à 2011,
et un résultat net part du Groupe de 302 millions d’euros, qui reste solide même s’il
baisse de 10 %. Au cours de l’année 2012, Colas a également lancé de nombreuses
actions visant à améliorer sa rentabilité.

COMMENT EXPLIQUEZ-VOUS CETTE HAUSSE DU VOTRE RÉSULTAT EST SOLIDE, MAIS EN RETRAIT DE
CHIFFRE D’AFFAIRES DE 5 %, DANS UN CONTEXTE DE 10 %. N’ÊTES-VOUS PAS DÉÇU ?
FAIBLE CROISSANCE MONDIALE ?
302 millions d’euros de résultat net, en valeur absolue, dans
Colas a bien résisté en 2012. Cette bonne performance le contexte actuel, ce n’est pas si mal ! Certes, ce chiffre
s’explique par la richesse et la diversité de nos implanta- est en retrait par rapport à celui de 2011, qui était en forte
tions et de nos métiers. Nous réalisons des chantiers sur hausse, mais il reste largement supérieur à celui de 2010.
les cinq continents, dans près de 50 pays, nous sommes
présents dans la Route mais aussi dans le Ferroviaire et Et puis, le cash-flow libre s’est amélioré par rapport à
dans d’autres activités de spécialités. La progression de 2011, ce qui nous a permis de réaliser des opérations de
certaines zones géographiques, de certains pays ou de croissance externe dans les matériaux de construction
certains métiers compense les reculs enregistrés ici ou et le Ferroviaire.
là. Nous avons aussi bénéficié d’un effet de change Enfin, si on regarde plus en détail la composition de ce
positif et d’un effet prix des matières premières. résultat, nous avons des motifs de satisfaction. Un
Ainsi, le chiffre d’affaires en France est en légère hausse objectif essentiel que nous nous étions fixé l’an passé, à
de 2 % et la croissance provient principalement de l’in- savoir l’amélioration du résultat en Europe centrale avec
ternational (+10 %), qui représente aujourd’hui 44 % de un retour à l’équilibre, a été atteint. La France métropo-
notre chiffre d’affaires. Toutes les zones d’implantation litaine a enregistré une bonne performance alors que
ont connu une hausse, à l’exception de l’Europe cen- les conditions météorologiques étaient défavorables au
trale. Et, parmi nos activités, le Ferroviaire a enregistré premier semestre. Nos filiales au Canada, en Asie et en
une belle progression à l’international. Australie ont également réalisé de bons résultats.

GROUPE COLAS / 5
Nous avons, en revanche, deux déceptions. D’une part,
une année difficile aux États-Unis, avec une baisse de la
rentabilité : le marché a été moins bien orienté que « COLAS A BIEN RÉSISTÉ
prévu et nous avons enregistré une perte dans une acti-
vité de revêtement de surface de faible épaisseur que
EN 2012, GRÂCE À LA
nous n’avons pas su rentabiliser car elle était exercée RICHESSE ET À LA DIVERSITÉ
dans des États où Colas Inc. n’avait pas d’implantation
pérenne. Néanmoins, cela ne remet pas en cause nos
DE NOS IMPLANTATIONS
atouts dans ce pays à fort potentiel. D’autre part, une ET DE NOS MÉTIERS. »
perte dans l’activité de vente de produits raffinés. Dans
un marché du raffinage en crise, nous n’avons pas pu
répercuter intégralement la hausse du cours du pétrole
dans le prix de certains produits raffinés.
Ce changement s’inscrit dans la continuité de l’évo-
Même si le contexte économique est difficile et que ce lution que nous avons conduite depuis plusieurs
résultat reste solide, il va de soi que nous n’allons pas années, avec la mise en place d’Échangeurs régio-
nous en contenter. naux, la création de sociétés régionales d’exploitation
de carrières communes aux trois marques, des ces-
sions ponctuelles de fonds de commerce entre
COMMENT COMPTEZ-VOUS L’AMÉLIORER ?
filiales, etc. Nous allons gagner en agilité et en marge
Pour résoudre les difficultés rencontrées en 2012, nous de manœuvre. Il sera par exemple plus facile de
avons, aux États-Unis, arrêté l’activité qui a pénalisé déplacer les équipes, de regrouper les industries, de
l’exercice, et nous travaillons pour diversifier les sources mutualiser le matériel, etc. Ces mouvements étaient
d’approvisionnement de la Société de la Raffinerie de freinés par des lourdeurs administratives, réglemen-
Dunkerque, optimiser sa production et réaliser des taires ou fiscales.
économies de coûts.
Tout en conservant la souplesse d’une organisation
Notre action la plus ambitieuse concerne notre activité décentralisée, cette organisation doit permettre de sim-
routière en France métropolitaine, notre premier mar- plifier le fonctionnement et de rendre le pilotage opéra-
ché : nous avons lancé une réorganisation structurante tionnel de l’activité plus efficace.
pour les dix années à venir. Nous sommes passés de
Conscient du changement que cela représente pour les
16 filiales routières régionales et trois marques – Colas,
collaborateurs concernés, j’ai la plus grande confiance
Sacer et Screg – à 7 filiales routières régionales sous la
en leur capacité à s’adapter. À l’issue de cette transfor-
marque unique Colas.
mation, Colas sera plus fort et sa position de leader de la
route en France sera renforcée.
QUELLES RAISONS VOUS ONT POUSSÉ À DÉCIDER
DE LANCER CETTE NOUVELLE ORGANISATION
EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT RESPONSABLE,
MAINTENANT ?
AVEZ-VOUS ENREGISTRÉ DE NOUVEAUX PROGRÈS
L’organisation historique était bien adaptée à un marché EN 2012 ?
en croissance. Elle nous a permis d’en bénéficier pleine-
Si on exclut la parenthèse de 2011, nous avons repris en
ment. Mais, depuis quelques années, le marché s’est
2012 le chemin de l’amélioration progressive du taux de
stabilisé en valeur, ce qui signifie qu’il a baissé en volume.
fréquence des accidents. Mais ce n’est pas suffisant. La
Il fallait donc réagir et anticiper, en mettant en place sécurité est l’enjeu numéro un de Colas. La préservation
une nouvelle organisation. La décision a été prise en de la vie et de l’intégrité physique de nos collaborateurs,
octobre dernier, et la nouvelle organisation est opéra- aussi bien sur les chantiers que sur la route, doit être
tionnelle depuis le 1er janvier 2013. placée au-dessus de tout. J’ai décidé que l’année 2013

6 / GROUPE COLAS
serait l’année de la sécurité. Dès janvier, j’ai donné le À PLUS LONG TERME, COMMENT VOYEZ-VOUS
coup d’envoi d’une large campagne mobilisatrice de L’AVENIR DU GROUPE ?
prévention. Elle couvre la totalité des implantations de
J’ai confiance en l’avenir du Groupe pour deux raisons.
Colas dans le monde et se déclinera tout au long de
l’année, sur le mot d’ordre « Safety Attitude ». Chacun Tout d’abord, nous sommes positionnés sur des mar-
des collaborateurs, du PDG au compagnon, doit s’en- chés qui, au-delà de la nécessité de réduire les déficits
gager au quotidien dans un changement en profon- budgétaires, resteront porteurs : ils sont liés aux besoins
deur de son comportement. C’est ainsi que nous d’infrastructures de transport et soutenus par des fac-
avancerons sur la voie du « zéro accident ». teurs structurels, tels que l’urbanisation, la croissance
démographique, le développement des échanges
Et puis nous poursuivons nos actions de progrès dans le
mondiaux, la mobilité, les enjeux environnementaux.
domaine environnemental. Nous avons lancé un plan
d’actions volontariste en matière d’économies d’éner-
gie, qui sera déployé sur plusieurs exercices.
« NOUS SOMMES
QUELLES SONT LES PERSPECTIVES POUR COLAS
EN 2013 ?
POSITIONNÉS SUR DES
2012 a été une année de succès commerciaux : le PPP
MARCHÉS QUI, AU-DELÀ DE
pour le futur contournement ferroviaire de Nîmes- LA NÉCESSITÉ DE RÉDUIRE
Montpellier, le contrat d’entretien pluriannuel de la voi-
rie du centre de Londres ou encore l’extension de la
LES DÉFICITS BUDGÉTAIRES,
ligne 1 du métro d’Alger. RESTERONT PORTEURS. »
Colas débute l’exercice 2013 avec un carnet de com-
mandes élevé, à 6,7 milliards d’euros, en progression de
4 % par rapport à celui de fin décembre 2011. Le niveau
de ce carnet est un facteur positif pour démarrer l’exer- Ensuite, Colas dispose des atouts d’un leader mondial :
cice puisque l’environnement économique mondial la densité de notre maillage de plus de 800 établisse-
manque toujours de visibilité. ments travaux et 1 400 sites de production, la diversité
En 2013, le marché routier en métropole devrait être de nos implantations dans près de 50 pays, une intégra-
proche du niveau de 2012. En Amérique du Nord, le tion verticale qui a permis de bâtir des positions fortes
marché américain pourrait bénéficier du nouveau plan dans la production de matériaux, une organisation
pluriannuel d’infrastructures voté en 2012, et le chiffre décentralisée, source d’agilité et de souplesse, la diver-
d’affaires des filiales canadiennes devrait rester élevé. sité de nos savoir-faire, notamment pour la réalisation
Partout ailleurs, on ne prévoit pas d’évolution significa- de projets complexes, et la richesse de notre capital
tive, à l’exception de l’Asie et de l’Australie, qui gardent humain qui nous permet d’innover en permanence.
de bonnes perspectives. Le Ferroviaire devrait pour-
suivre sa progression.
Au total, nous avons établi une première estimation de
chiffre d’affaires pour 2013 à 13,2 milliards d’euros.

GROUPE COLAS / 7
COLAS
DANS LE MONDE

20 %
AMÉRIQUE
FRANCE
DU NORD FRANCE MÉTROPOLITAINE
DOM
AMÉRIQUE Guadeloupe
DU NORD Guyane
Martinique
CANADA
Mayotte
Alberta
La Réunion
Colombie-Britannique
Québec
Saskatchewan
Territoires du Nord-Ouest
Yukon
ÉTATS-UNIS
Alabama
Alaska
Arkansas
Californie Missouri
Caroline du Nord Nebraska
Caroline du Sud Nevada
Colorado New Jersey
Dakota du Sud New York
Floride Ohio
Géorgie Pennsylvanie
Illinois Tennessee
Kentucky Texas
Maine Virginie
Maryland Virginie-Occidentale
Michigan Wyoming

RESTE DU MONDE
AMÉRIQUE
DU SUD
Chili
Pérou
Venezuela

8 / GROUPE COLAS
EUROPE
(HORS FRANCE)
EUROPE DU NORD Accédez au site
Belgique en flashant ce code.
Danemark EUROPE CENTRALE
Grande-Bretagne Autriche
Groenland Croatie
Île de Man Hongrie
Irlande Pologne
Islande République tchèque
Monaco Roumanie
Pays-Bas Slovaquie
Suisse Slovénie

56 % 15 %
FRANCE
EUROPE
(HORS FRANCE)

9%
RESTE
DU MONDE

AFRIQUE, OCÉAN INDIEN, Djibouti ASIE, OCÉANIE


PROCHE ET Égypte Australie
MOYEN-ORIENT Gabon Cambodge
Afrique du Sud Kenya Chine
Algérie Madagascar Corée du Sud
Arabie saoudite Maroc Inde
Bénin Maurice Indonésie
Botswana Namibie Malaisie
Burkina Faso Togo Nouvelle-Calédonie
Comores Turquie Thaïlande
Côte d’Ivoire Zambie Vietnam Le chiffre d’affaires par zone géographique
est exprimé en pourcentage
du chiffre d’affaires total.

GROUPE COLAS / 9
SUISSE
Réalisation du revêtement
du nouveau pont Hans-
Wilsdorf, à Genève.

10 / GROUPE COLAS
PANORAMA
2012
POLOGNE
Réalisation du
contournement ouest
de Pozńan.

12 / GROUPE COLAS
FRANCE
Pose de 11 km de pipeline et réalisation
de deux postes de sectionnement à Montbartier
et Bressols, dans le Tarn-et-Garonne.

GROUPE COLAS / 13
14 / GROUPE COLAS
FRANCE
Réalisation d’une
plateforme en grave
bitume pour
le prolongement de
la LGV Est-européenne.

GROUPE COLAS / 15
MAROC
Construction d’un pont
sur l’oued Ykem au niveau
de la RN 1, à Témara.

16 / GROUPE COLAS
AUSTRALIE THAÏLANDE
Rénovation du revêtement Réfection d’une piste
du Harbour Bridge, à Sydney. de l’aéroport de Bangkok.

GROUPE COLAS / 17
AXES
STRATÉGIQUES
Colas poursuit une stratégie de La poursuite du développement des acti-
croissance rentable et maîtrisée à long vités de spécialités existantes, proches du
terme, qui vise à répondre aux besoins cœur de métier, la route, par leur nature
du monde actuel en termes de d’activité et leurs clients, permettant un enri-
mobilité, d’urbanisation et d’enjeux chissement de l’offre aux clients, le dévelop-
environnementaux. Intégrant pement de synergies et l’entrée dans de
une démarche de développement nouveaux marchés à fort potentiel.
responsable, déclinée sur les plans
Le développement d’une offre de produits
sociaux, sociétaux et environnementaux,
et de services élargie et innovante :
cette stratégie repose sur plusieurs axes.
• offres complexes intégrant toutes les com-
 Le renforcement et l’extension d’un réseau pétences de Colas (techniques, financières et
d’implantations pérennes en France et à juridiques), comme les projets de PPP, de
l’international, permettant de bénéficier d’une concession ou de gestion de réseaux ;
bonne diversification géographique : • réalisation de grands projets complémen-
• consolidation des positions de leader locales taires aux activités traditionnelles de « fonds
dans les implantations existantes ; de commerce » ;
• expansion ciblée dans de nouvelles zones • conception de nouveaux produits antici-
géographiques ; pant les besoins des clients (qualité, confort,
• développement reposant en partie sur la sécurité) et les exigences du développe-
croissance externe. ment durable (respect de l’environnement)
au travers d’une politique de recherche et
La maîtrise des matériaux et des ressources
développement.
nécessaires aux activités (en particulier gra-
nulats, bitume), dans un processus d’intégra- La volonté de continuer à privilégier la
tion industrielle optimisée, pour accroître la rentabilité aux volumes, avec un objectif
sécurité des approvisionnements, générer d’amélioration permanente des marges pour
plus de valeur ajoutée, améliorer la compéti- l’ensemble des activités.
tivité et contrôler la qualité des matériaux ou
des produits.

18 / GROUPE COLAS
FORCES
ET ATOUTS
La force du groupe Colas une capacité à saisir les opportunités de au travers d’une politique d’innovation
réside notamment dans : croissance externe et à intégrer les sociétés technique développée par un large réseau
acquises ; international dédié rassemblant 2 000 per-
un positionnement sur des marchés
sonnes (Campus Scientifique et Technique
porteurs à long terme, où existent de nom- une structure financière solide ;
de Colas, premier centre de recherche et
breuses opportunités de développement
un capital humain, avec des valeurs et une développement privé dans le domaine de la
liées à des besoins importants en infrastruc-
passion façonnées par une longue histoire route, une cinquantaine de laboratoires et
tures de transport dans le monde, et en
commune, et fortement créateur de valeur une centaine de bureaux d’études).
particulier des besoins récurrents d’entretien
et de maintenance des réseaux existants ;
un réseau de plus de 800 établissements
de travaux et 1 400 sites de production de
matériaux implantés dans près de 50 pays
sur les cinq continents, depuis plus de cent
ans pour certains d’entre eux ;
une intégration verticale en amont de la
chaîne de production et une politique de
sécurisation des matériaux nécessaires aux
activités (granulats, émulsions, enrobés,
béton prêt à l’emploi, bitume…) ;
une organisation décentralisée, avec un
fort ancrage de proximité, souple, réactive
et adaptée aux attentes du marché ;
des capacités techniques, juridiques et
financières reconnues dans l’exécution de
contrats complexes (ex. concessions, PPP,
PFI, MAC) ayant permis au Groupe de rem-
porter des succès commerciaux majeurs ;

GROUPE COLAS / 19
Aménagement et élargissement
à 2x3 voies d’une section de
105 km de l’autoroute A63 dans
les Landes, dans le cadre
d’un contrat de concession
d’une durée de 40 ans, France.

L’ACTIVITÉ
EN 2012
Le chiffre d’affaires de l’exercice 2012 Toutefois, si l’on tient compte d’une inflation En Europe centrale, dans des marchés où les
s’élève à 13,0 milliards d’euros, en des coûts de production (bitume, énergie, investissements publics sont encore en baisse
hausse de 5 %. L’activité est en légère matières premières…) de l’ordre de 4 %, l’acti- et la pression concurrentielle forte, l’activité, à
progression en France (+ 2 %) et la vité en volume est en baisse. Le marché se périmètre et change constants, a été stabili-
croissance provient principalement caractérise par une forte disparité de situa- sée (– 2 %). En Roumanie, la cession de la
de l’international (+ 10 %), avec une tions, notamment entre zones urbaines et filiale SCCF IASI a été finalisée en 2012 et
progression dans l’ensemble des zones rurales, et connaît toujours une forte l’activité est désormais réduite à une activité
zones d’implantation à l’exception intensité concurrentielle, avec des prix stabili- de production et de vente de matériaux de
de l’Europe centrale. sés à un niveau bas. construction. Au total, le chiffre d’affaires
enregistre une nouvelle baisse (– 10 %).

En Europe (hors France)


ACTIVITÉ ROUTES L’activité (1 479 millions d’euros en 2012) est
En Amérique du Nord
Le chiffre d’affaires, qui ressort à 10 735 mil- identique à celle de l’an passé, la progression Le chiffre d’affaires (2 583 millions d’euros en
lions d’euros en 2012, est en progression de en Europe du Nord ayant compensé le recul 2012) est en hausse de 10 % (+ 2 % à péri-
5 % par rapport à 2011. de l’activité en Europe centrale. mètre et change constants).
En Europe du Nord, le chiffre d’affaires est Aux États-Unis, le chiffre d’affaires est en
En France métropolitaine en progression de 6 % : il est en hausse en léger recul, à périmètre et taux de change
Grande-Bretagne, grâce à un portefeuille constants. Le marché a été moins bien
Le chiffre d’affaires réalisé en 2012 (5 187 mil-
d’activités qui combine des contrats orienté que prévu, du fait :
lions d’euros) est quasiment stable par
d’entretien à long terme du réseau routier, – du report du vote d’un nouveau plan pluri-
rapport à 2011. Après un premier semestre
la maintenance de pistes aéroportuaires et annuel fédéral de financement des infras-
marqué par des conditions climatiques
la production d’émulsions, ainsi qu’au tructures routières, qui n’a finalement été
particulièrement défavorables, une partie
Danemark. L’activité est stable en Suisse, adopté que fin juin 2012. Ce retard a entraîné
du retard d’activité a pu être rattrapé au
en Belgique et en Irlande. des décalages d’investissements des États ;
second semestre.

FAITS MARQUANTS 2012


•  Lancement d’une nouvelle organisation de l’activité routière en France métropolitaine, basée sur 7 filiales régionales sous la marque
unique Colas.

•  Acquisition des sociétés Pullman Rail Ltd (ferroviaire) au Royaume-Uni, Aguilar (étanchéité) au Chili, Dust-A-Side* (travaux miniers) en Afrique
du Sud, de sociétés* de matériaux de construction en Nouvelle-Calédonie et des actifs de Rambaud (carrières) en France.

•  Contrats importants remportés : construction du contournement LGV Nîmes-Montpellier dans le cadre d’un PPP d’une durée
de vingt-cinq ans (France), construction de l’extension de la ligne 1 du métro d’Alger (Algérie), rénovation et entretien des voiries principales
du centre de Londres dans le cadre d’un contrat d’une durée de huit ans (Royaume-Uni).

* À hauteur de 50 % du capital.

20 / GROUPE COLAS
– de marchés en récession dans quelques place des financements publics en 2012 ayant – quasi-stabilité de la Sécurité signalisation
États (Caroline du Nord, Caroline du Sud, été compensé par l’achèvement de grands routière (chiffre d’affaires de 349 millions
Géorgie, Pennsylvanie, Californie) ; chantiers (terrassements pour la LGV de Tanger- d’euros) à périmètre et change constants ;
– du décalage de certains projets de forage de Kenitra, tramway de Casablanca, plateforme de – baisse du Pipeline (chiffre d’affaires
gaz de schiste, avec la baisse des cours du gaz. l’usine Renault à Tanger) et de plusieurs de 207 millions d’euros, soit – 12 %), en
ouvrages d’art. En Afrique de l’Ouest, le chiffre l’absence de projets de pipeline significatifs.
Au Canada, le chiffre d’affaires est en pro- d’affaires est en baisse, avec une faible activité
gression à périmètre et taux de change au Bénin, en Côte d’Ivoire ainsi qu’au Togo, et
constants, et atteint un niveau record, mal- une bonne année au Gabon. En Afrique australe,
gré un hiver précoce en fin d’année dans l’activité de fabrication et de vente d’émulsions a
l’ouest du pays qui a fait stopper l’activité un bénéficié d’une augmentation des volumes
mois plus tôt que prévu. Fortes de leur bon commercialisés. Le chiffre d’affaires est en
positionnement, d’une large couverture du progression à Maurice et en légère reprise à
réseau d’établissements et de leur politique
d’intégration verticale, les filiales de Colas
Madagascar, grâce à l’activité orientée sur les NOUVELLE
services aux clients miniers et à la poursuite de
ont continué de tirer profit d’une économie chantiers routiers. En Nouvelle-Calédonie, l’acti-
ORGANISATION
résiliente et du dynamisme des secteurs vité est identique à celle de l’an passé ; DE L’ACTIVITÉ
minier et pétrolier, et réalisent ainsi une nou-
velle fois un exercice de bonne facture. – un chiffre d’affaires en croissance de 35 % en
ROUTIÈRE
Asie et Australie, où l’activité est centrée sur la EN FRANCE
production, la distribution et la vente de produits MÉTROPOLITAINE
bitumineux, à travers un réseau constitué d’une
Depuis que Sacer puis Screg avaient
usine de production de bitume en Malaisie,
rejoint Colas dans les années 1990,
de 17 usines d’émulsions et 18 dépôts de
l’activité routière du Groupe en France
bitume : la progression des volumes de pro-
métropolitaine était réalisée par
duits bitumineux commercialisés est ampli-
16  filiales régionales, sous trois
fiée par la hausse des prix des produits marques (7 filiales Colas, 3 filiales
pétroliers. L’activité est ainsi en hausse en Sacer et 6 filiales Screg).
Australie, en Thaïlande, en Indonésie, en Inde
et au Vietnam. Une nouvelle organisation a été
lancée en octobre 2012 pour être
opérationnelle au 1er janvier 2013.
L’activité est désormais exercée
ACTIVITÉS par 7 filiales régionales sous la marque
unique Colas. Tous les établissements
DE SPÉCIALITÉS d’une même région, quelle que soit
leur marque d’appartenance, ont été
Le chiffre d’affaires, qui s’établit à 2 275 mil- regroupés au sein d’une seule filiale
lions d’euros est en progression de 6 %, avec régionale Colas.
des tendances différentes selon les métiers :
Cette transformation s’inscrit dans la
– bonne résistance de l’Étanchéité (chiffre
Aménagement de la route 185 en autoroute 85 au continuité de l’évolution conduite
Québec, Canada d’affaires de 644 millions d’euros, soit – 2 % depuis plusieurs années : mise en place
par rapport à 2011), malgré un marché du d’Échangeurs régionaux, création de
bâtiment peu porteur en France et des
Dans le Reste du monde conditions météorologiques défavorables
sociétés régionales d’exploitation de
carrières communes aux trois
au premier semestre ; marques, cessions ponctuelles de
L’activité (1 486 millions d’euros en 2012)
progresse de 15 % et reflète des situations – croissance de l’activité Ferroviaire (chiffre fonds de commerce entre filiales, etc.
contrastées : d’affaires de 644 millions d’euros, soit
La nouvelle organisation vise
+ 10 %), essentiellement à l’international, à préparer l’avenir dans les meilleures
– un chiffre d’affaires en hausse de 6 % dans les avec notamment la poursuite de la cons- conditions. Elle permettra de simplifier
Départements d’Outre-Mer. La baisse d’activité en truction de la ligne 2 du métro de Los Teques, le fonctionnement et de rendre
Martinique, où le marché du BTP est en récession, au Venezuela, et de l’extension du métro plus efficace le pilotage opérationnel
a été compensée par la progression du chiffre léger de Kelana Jaya, en Malaisie ; de l’activité routière en France,
d’affaires en Guyane, à Mayotte et à la Réunion. En
– forte augmentation du chiffre d’affaires de tout en conservant la souplesse
Guadeloupe, l’activité est quasiment stable ;
la Vente de produits raffinés (chiffre d’af- d’une organisation décentralisée.
– un chiffre d’affaires en progression de 11 % en faires de 431 millions d’euros, soit + 28 %),
Afrique et dans l’Océan Indien. Au Maroc, avec la hausse du prix du pétrole brut (réduit)
l’activité est stable, le retard dans la mise en utilisé comme matière première ;

GROUPE COLAS / 21
Parmi les chantiers réalisés en 2012 – Construction des tramways de Besançon, – Construction de la bretelle de contourne-
ou en cours de réalisation Tours, Valenciennes, extension des tramways ment ouest de Pozńan en Pologne.
de Grenoble, Toulouse, et achèvement des – Construction d’une section du périphé-
En 2012, 100 000 chantiers ont été réalisés
lignes T2, T3 et T7 à Paris. rique M 0 de Budapest en Hongrie.
par le Groupe dans près de 50 pays. Les
exemples suivants illustrent la diversité des – Pose de glissières métalliques sur une sec- – Construction d’une centrale de traitement
réalisations et des implantations de Colas. tion de 15 km de l’A 71. des eaux à Ivančice en République tchèque.
– Construction de 17 km de voies ferrées
En France métropolitaine En Amérique du Nord
neuves sur la ligne Marseille-Aubagne.
– Poursuite des travaux du plus grand chan- Aux États-Unis
– Réalisation de l’enveloppe du bâtiment des
tier autoroutier français en cours : l’aména- – Réfection de chaussées sur une section de
archives départementales de Lyon.
gement et l’élargissement à 2 x 3 voies d’une 42 km de l’autoroute 71 à Limon, dans le
section de 105 km de l’autoroute A 63 dans – Pose de 11 km de pipeline pour TIGF dans Colorado.
les Landes, dans le cadre d’un contrat de le Tarn.
– Rénovation et élargissement de chaussées
concession. Dans les Départements d’Outre-Mer à Virginia Beach, en Virginie.
– Réfection de sections des autoroutes A 54 – Construction de plateformes pour l’exten- – Réalisation de travaux aéroportuaires à
entre Nîmes et Arles, A 11 entre Le Mans et Chefornak, en Alaska.
sion du port autonome de Guadeloupe.
Luigny, A 6 en région parisienne, dans le
Rhône et le Loiret. – Construction d’une piste et d’un parking Au Canada
pour l’aérodrome de Saint-Laurent-du-
– Construction d’une section routière neuve – Aménagement de la Route 185 en auto-
Maroni en Guyane.
à 2 x 2 voies entre Borgo et Vescovato en route 85 au Québec.
Haute-Corse. – Extension et rénovation de la maison
– Construction d’une plateforme logistique
d’arrêt de Majicavo à Mayotte, dans le cadre ferroviaire intermodale à Calgary, en Alberta.
– Réfection de la RN  8 9 entre Libourne
d’un contrat en conception-construction.
et Bordeaux. – Aménagement d’un terminal dans le port
– Réhabilitation et élargissement de deux taxi- En Europe (hors France) de Prince-Rupert, en Colombie-Britannique.
ways sur l’aéroport de Toulouse-Blagnac. – Réfection de pistes des aéroports de En Afrique et dans l’Océan Indien
– Construction de digues pour le terminal Gatwick et Birmingham, et travaux de renou-
– Achèvement de la construction d’une sec-
méthanier du port de Dunkerque. vellement de voies ferrées dans le cadre de
tion de 9 km du tramway de Casablanca, au
contrats pluriannuels en Grande-Bretagne.
– Poursuite de la réfection et de l’entretien Maroc.
de la voirie du Plessis-Robinson dans le – Réalisation du prolongement du Ring R6
– Construction de 9 km de chaussées sur
cadre d’un PPP. au nord de Malignes, en Belgique.
une zone industrielle au Gabon.
– Réfection de la chaussée de la Promenade – Réhabilitation de la Route H 144 à Ville-
– Réhabilitation d’une section de 52 km de la
des Anglais à Nice. neuve, en Suisse.
RN 43 à Madagascar et de trois routes d’une
– Aménagement de voiries en site propre – Réfection de la piste de l’aéroport d’Aal- longueur totale de 41 km aux Comores.
pour le réseau de bus à haut niveau de ser- borg au Danemark.
– Réfection et allongement de la piste et
vice (BHNS) de Belfort. construction d’un taxiway à l’aéroport inter-
national de Maurice.
En Asie et en Australie
– Réfection du revêtement du Harbour
Bridge de Sydney, en Australie.
– Réfection de l’une des pistes de l’aéroport
international de Bangkok, en Thaïlande.
– Entretien d’une route minière dans l’île de
Bornéo, en Indonésie.
– Construction de l’extension du métro
léger de Kelana Jaya, en Malaisie.
En Amérique du Sud
– Construction de la ligne 2 du métro de
Los Teques, au Venezuela.

Réfection de la piste de l’aéroport


de Gatwick, Grande-Bretagne

22 / GROUPE COLAS
PERSPECTIVES
2013

L’année 2012 a été caractérisée par d’importants succès commerciaux, dont le contrat
de partenariat public-privé pour le futur contournement ferroviaire de Nîmes-Montpellier
(d’une durée de 25  ans), remporté en juin  2012 par le groupement dont Colas est
membre (prise de commande de 310 millions d’euros pour Colas), l’extension de la ligne
1 du métro d’Alger (85 millions d’euros, dont un peu plus de la moitié pour Colas Rail qui
est mandataire) et le contrat d’entretien de la voirie du centre de Londres pour une
durée de 8 ans (montant total du contrat de base estimé à 420 millions de livres sterling,
dont 40% pour Colas Ltd).
Colas démarre ainsi l’exercice 2013 avec un carnet de commandes élevé qui ressort à
6,7 milliards d’euros à fin décembre 2012 (dont 3,5 milliards d’euros en France métropo-
litaine), en progression de 4 % sur un an (+ 5 % en France métropolitaine ; + 2 % à l’inter-
national et outre-mer).
Ces éléments permettent de commencer l’année dans de bonnes conditions, dans une
conjoncture économique générale toujours caractérisée par une faible visibilité.
Les hypothèses retenues concernant l’évolution des principaux marchés de Colas en
2013 sont les suivantes :
• pour l’activité Routes :
– un marché en France métropolitaine proche du niveau de 2012 : malgré un contexte
incertain, il bénéficiera en effet de la poursuite de grands chantiers, de projets de trans-
ports en commun urbains et de l’achèvement de nombreux projets avant les élections
municipales de 2014,
– un marché aux États-Unis qui devrait bénéficier du nouveau plan pluriannuel d’infras-
tructures voté en juin  2012, d’une légère reprise de l’économie américaine et d’une
amélioration des indicateurs avancés de la construction,
– un chiffre d’affaires qui restera élevé au Canada en 2013, mais serait en retrait par
rapport au niveau record de 2012, dans un marché canadien toujours porteur à moyen
terme,
– une activité en Asie/Australie qui présente de bonnes perspectives,
– une activité dans les autres zones d’implantation (Europe, Afrique et Océan Indien,
Départements d’Outre-Mer) qui ne devrait pas connaître d’évolution significative ;
• une croissance des activités de Spécialités. L’activité ferroviaire devrait poursuivre sa
progression compte tenu d’un carnet de commandes élevé et de nombreuses
opportunités à l’international. Dans un marché du raffinage qui devrait rester mal orienté
en 2013, le chiffre d’affaires de la Vente de produits raffinés devrait mécaniquement
augmenter du fait de la fin, au 1er janvier 2013, du contrat de processing par lequel Total
commercialisait 40 % des productions de SRD.
Colas a mis en place des plans d’action afin d’améliorer sa compétitivité, notamment :
– une nouvelle organisation de la Route en métropole, qui doit simplifier le fonctionne-
ment et rendre plus efficace le pilotage opérationnel de l’activité ;
– un plan d’action aux États-Unis qui inclut l’arrêt, dès 2013, des activités ayant pénalisé
l’exercice 2012 ;
– des mesures pour améliorer progressivement les résultats de l’activité de Vente de
produits raffinés : diversification des sources d’approvisionnement et meilleure optimi-
sation de la production.
En fonction des éléments disponibles, une première hypothèse de chiffre d’affaires pour
2013 a été arrêtée à 13,2 milliards d’euros (+ 1 % par rapport à 2012).

GROUPE COLAS / 23
LA DÉMARCHE
DE DÉVELOPPEMENT
RESPONSABLE
DE COLAS EN 2012 ACTION LOCALE / FRANCE
Relations écoles : visite du site de Raon –
l’Étape (Vosges) organisée pour
les étudiants de l’École Supérieure
d’Ingénieurs des Travaux de
Au cœur des problématiques et des contradictions du la construction (ESITC).

développement durable, la démarche de développement


responsable de Colas repose sur la double conviction
que ses métiers concourent à la satisfaction de besoins
et d’aspirations essentiels (cohésion sociale,
changement climatique, besoins de déplacement
et de logement, amélioration du cadre
de vie, etc.) et qu’ils peuvent et doivent
être exercés de manière responsable.

ACTION LOCALE / MADAGASCAR


Actions citoyennes dans les pays
dits « du Sud » : campagne de

3
sensibilisation et de dépistage du sida
auprès de la population malgache.

ENJEUX
Accédez au site
en flashant ce code. STRATÉGIQUES
Renouvellement et
enrichissement du capital humain
Acceptation sociétale
des sites de production
Éthique

5 ENJEUX MAJEURS
Sécurité au travail et sur la route
Actions citoyennes dans les pays dits « du Sud »
Énergie et émissions de gaz à effet de serre
Recyclage
Maîtrise du risque chimique

DE MULTIPLES ACTIONS LOCALES


Les initiatives de terrain entreprises dans les domaines sociaux,
environnementaux ou sociétaux par les établissements et les filiales du Groupe
dans le monde constituent le socle du développement responsable de Colas.

24 / GROUPE COLAS
Chiffres 2012 périmètre Groupe (couverture monde), sauf mention particulière.

3 ENJEUX STRATÉGIQUES
Renouvellement et enrichissement du capital humain – Universités Colas : 3 niveaux de formation pour les cadres (en France,
• Attirer  plus de 3 600 collaborateurs formés à ce jour ; aux États-Unis, près de 800)
– 7 600 collaborateurs recrutés (+ 5 % par rapport à 2011)
Acceptation sociétale des sites de production
– Signature de partenariats avec des écoles et des universités (ex. Mines
Douai en France ; Clarkson University, aux États-Unis ; École polytechnique • Professionnalisme des sites de production :
de Masuka, au Gabon) – 80 % du chiffre d’affaires de production de matériaux couvert
– Diversité (insertion sociale, handicap, mixité hommes-femmes, par une certification environnementale ISO 14001 ou
seniors) : signature de partenariats avec des réseaux d’insertion sociale des check-lists internes
(ex. en France, avec Adecco ; à Madagascar ; en Australie) ; lancement, – 13 % des carrières ou gravières déployant des actions qui
en France, d’une campagne sur le handicap et diffusion d’un guide du favorisent la biodiversité (objectif : une espèce remarquable abritée
maintien dans l’emploi destiné aux managers dans chaque site)
• Fidéliser • Dialogue local avec les riverains, les élus, les administrations :
– Poursuite de la progression des salaires annuels moyens – 45 % des sites de production de matériaux dotés d’une structure
– Comparaison du salaire d’un conducteur d’engin Colas avec de dialogue local
le salaire minimum légal de son pays : x 2 au Maroc et à Madagascar
– Taux d’instabilité : en France, 4,1 % Éthique
• Développer • Principe intangible du groupe Colas (Code d’éthique), figurant
– Formation : budget de l’ordre de 4 % de la masse salariale dans le dispositif de contrôle interne
– Promotion interne : en France, plus de 6 % des collaborateurs promus, • 80 % du chiffre d’affaires couvert par des formations à l’éthique
tous statuts confondus

5 ENJEUX MAJEURS
Sécurité au travail et sur la route Recyclage
• Des actions mises en œuvre depuis de nombreuses années • Recyclage de gravats et déblais divers : 10 millions de tonnes, soit
• Indice de sécurité des accidents du travail : 2,53 (en amélioration 12 % de la production totale de granulats du Groupe (ce qui équivaut
de 18 % par rapport à 2011) à la production moyenne de 30 carrières)
• Sécurité routière : taux de fréquence des accidents impliquant • Enrobés bitumineux recyclés : 4,9 millions de tonnes, soit 13,5 % de
des véhicules du Groupe en baisse de 9 % par rapport à 2011 la production totale d’enrobés du Groupe (ce qui revient à économiser
• Formation des collaborateurs aux premiers secours : un tiers la production annuelle de bitume d’une raffinerie de taille moyenne) ;
de l’effectif global (19 740 collaborateurs) en augmentation de 400 000 tonnes par rapport à 2011
Actions citoyennes dans les pays dits « du Sud » Maîtrise du risque chimique
• Pays concernés, dans lesquels Colas est implanté de longue date : • Fumées de bitume : les autorités sanitaires mondiales ont confirmé
Madagascar, pays d’Afrique de l’Ouest et centrale, etc. que les fumées de bitume ne pouvaient être classées cancérogènes.
• Domaines : santé publique, éducation, formation, partenariats divers, Ces fumées restent irritantes, et Colas est moteur dans le monde
fourniture de matériel, reboisement, sensibilisation à la biodiversité, pour diminuer l’exposition de ses collaborateurs par l’adoption
distribution d’eau, etc. d’enrobés bitumineux moins chauds * et de dispositifs d’aspiration
sur ses engins de chantier
Énergie et émissions de gaz à effet de serre
• Maîtrise des consommations d’énergie fossile : 166 000 tonnes • Huiles usées : taux de récupération égal à 65 % en 2012

équivalent CO2 évitées en 2012 grâce aux actions menées en matière * Enrobés tièdes : 12 % de la production totale d’enrobés du Groupe.
de sobriété énergétique
• Offre clients :
– Produits innovants développés : remplacement des composants
pétroliers par des bases végétales (gamme Végéproduits)
– Écovariantes (France) : 18 000 tonnes équivalent CO2 évitées LA RECHERCHE & DÉVELOPPEMENT
au service du développement responsable
Innover pour anticiper et répondre
aux besoins des clients.
LES AXES DE RECHERCHE
• Respect de l’environnement : économies d’énergie, économies
de matériaux, réduction de l’impact carbone • Silence • Sécurité •
Esthétique • Coût réduit

UN LARGE RÉSEAU TECHNIQUE INTERNATIONAL


• 2 000 chercheurs, ingénieurs, techniciens • Un Campus Scienti-
fique et Technique (CST), situé sur le plateau de Saclay en France
(certifié ISO 9001, ISO 14000, OHSAS 18000) • 50 laboratoires
ACTION LOCALE / ÉTATS-UNIS
régionaux dans le monde (certifiés ISO 9001) • 100 bureaux
d’études • Des groupes d’experts techniques organisés en
Réhabilitation des sites de production en fin d’exploitation : réseaux d’échanges transversaux
ancienne gravière transformée en lotissement résidentiel
près d’Ann Arbor, dans le Michigan.

GROUPE COLAS / 25
PANORAMA 2012
GRANDE-BRETAGNE
Renouvellement des voies
de la West Coast Main
Line-South.

GROUPE COLAS / 27
FRANCE COMORES
Réalisation d’une piste cyclable Réfection du contournement
en enrobé coloré à Marignane, de Moroni sur l’île de Grande
dans les Bouches-du-Rhône. Comore.

28 / GROUPE COLAS
FRANCE
Rénovation de la rue de l’Étang-de-l’écoute-s’il-pleut, au Plessis-Robinson,
dans les Hauts-de-Seine, dans le cadre d’un contrat de partenariat public-
privé de voirie urbaine d’une durée de 20 ans.

GROUPE COLAS / 29
30 / GROUPE COLAS
HONGRIE
Construction d’une route
entre Tab et Balatonendréd,
à proximité du lac Balaton.

GROUPE COLAS / 31
FRANCE
Réalisation de l’enveloppe du bâtiment
du Lycée hôtelier Georges-Frêche,
à Montpellier, dans l’Hérault.

32 / GROUPE COLAS
CANADA
Construction de l’autoroute 73
reliant Saint-Georges-de-Beauce
à Québec.

GROUPE COLAS / 33
MADAGASCAR
Réhabilitation de la RN43
reliant Faratsiho et Analavory.

34 / GROUPE COLAS
BELGIQUE FRANCE
Mise en œuvre de béton Pose d’un mur antibruit,
armé sur les chaussées de séparateurs béton et de glissières
de l’autoroute E411. sur la RN88, en Haute-Loire.

GROUPE COLAS / 35
CHIFFRES CLÉS
CONSOLIDÉS Accédez au site
en flashant ce code.

CHIFFRE D’AFFAIRES 12,4


13,0
11,7
Le chiffre d’affaires consolidé 2012 s’élève à 13,0 milliards
d’euros, en hausse de 5 % (+ 3 % à périmètre et taux de 58 % 58 % 56 %
change constants) par rapport à 2011, malgré un contexte
économique peu porteur. La croissance provient princi-
palement de l’international (+ 10 %), avec une progression
dans l’ensemble des zones d’implantation à l’exception de 42 % 42 % 44 %
l’Europe centrale, alors que le chiffre d’affaires en France est
en légère augmentation (+ 2 %). 2010 2011 2012
En milliards d’euros
France
International (y compris Territoires d’Outre-Mer)

RÉPARTITION DU CHIFFRE D’AFFAIRES PAR ACTIVITÉ

ACTIVITÉ ROUTES Construction routière 67 %


82 %
Vente de matériaux de construction 15 %

ACTIVITÉS Étanchéité 5 %
DE SPÉCIALITÉS
18 % Ferroviaire 5 %

Vente de produits raffinés 3 %

Sécurité signalisation routière 3 %

Pipeline 2 %

RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT


466
Le résultat opérationnel courant ressort à 406 millions 406
d’euros en 2012 (soit une marge opérationnelle courante 365
de 3,1 %), contre 466 millions d’euros en 2011 (marge
opérationnelle courante de 3,8 %), une évolution qui reflète
notamment une année difficile aux États-Unis et une perte
dans la Vente de produits raffinés, la hausse du prix du
pétrole brut n’ayant pu être totalement répercutée dans le
prix de vente de certains produits. La bonne performance
2010 2011 2012
de la Route en métropole (rentabilité stable) et l’améliora-
tion du résultat en Europe centrale, qui atteint l’équilibre En millions d’euros
conformément aux objectifs, constituent des motifs de
satisfaction.

36 / GROUPE COLAS
RÉSULTAT NET PART DU GROUPE
Compte tenu d’un résultat financier et d’une contribution des 336
sociétés mises en équivalence qui varient peu par rapport à 302
l’exercice 2011, et d’une charge d’impôt moindre qu’en 2011,
224
le résultat net part du Groupe ressort à 302 millions d’euros
(marge nette de 2,3 %), en retrait par rapport à 2011
(336 millions d’euros), mais à un niveau qui reste nettement
supérieur à celui de l’exercice 2010 (224 millions d’euros).

2010 2011 2012


En millions d’euros

TRÉSORERIE NETTE / (ENDETTEMENT NET), CAPITAUX PROPRES


2 528 2 544
La structure financière est solide, avec un niveau élevé de 2 375
capitaux propres de 2 544 millions d’euros et un endette-
ment financier net de 170 millions d’euros à fin décem-
bre 2012, dont l’évolution par rapport à fin 2011 (trésorerie
nette de 28 millions d’euros) s’explique en grande partie par
une échéance fournisseurs décalée l’an passé de fin
décembre 2011 à début janvier 2012 (montant de 114 mil- (57) 28 (170)
lions d’euros).

2010 2011 2012


En millions d’euros
Trésorerie nette / (Endettement net)
Capitaux propres

CAPACITÉ D’AUTOFINANCEMENT NETTE, INVESTISSEMENTS NETS, CASH-FLOW LIBRE (1)


La capacité d’autofinancement nette ressort à 723 millions
728 723
662
d’euros, un niveau quasiment équivalent à celui de 2011. Le
Groupe a su maîtriser ses investissements d’exploitation 500 496
(inférieurs à ceux de 2011), ce qui a permis de dégager un 404 407
327
cash-flow libre (1) de 407 millions d’euros en amélioration par
225
rapport à 2011 (327 millions d’euros). Une politique de
croissance externe dynamique et ciblée, notamment dans
les matériaux de construction et dans le Ferroviaire, a ainsi pu
être poursuivie.
2010 2011 2012
(1) Cash-flow libre : capacité d’autofinancement nette moins investisse-
ments d’exploitation nets, hors rachats d’actifs assimilés à de la croissance En millions d’euros
externe. Capacité d’autofinancement nette
Investissements nets
Cash-flow libre (1)

GROUPE COLAS / 37
L’ACTION
COLAS

RÉPARTITION DU CAPITAL AU 31 DÉCEMBRE 2012

Bouygues 96,6 %

Public 2,5 %

FCPE Colas 0,9 %

ÉVOLUTION DU COURS DE L’ACTION


En euros
400
375
350
325
300
275
250
225
200
175
150
125
100
75
50
Janvier 2008 Janvier 2009 Janvier 2010 Janvier 2011 Janvier 2012 Janvier 2013

Cotation : Euronext Paris France, Compartiment A, marché en continu


Code ISIN : FR0000121634
Codes d’identification : COLP.PA (Reuters) ; RE:FP (Bloomberg)
Classification sectorielle (ICB) : Heavy Construction
Autres : Éligible au Service de règlement différé (SRD) et au Plan d’épargne en actions (PEA)

TABLEAU RÉCAPITULATIF

En euros 2010 2011 2012


Plus haut 194,00 169,00 137,99
Plus bas 128,25 98,50 96,00
Cours au 31 décembre 144,94 103,00 117,00
Capitalisation au 31 décembre (en milliards d’euros) 4,73 3,36 3,82
Moyenne des échanges quotidiens (en nombre de titres) 948 861 1 360

38 / GROUPE COLAS
10,28
9,23
RÉSULTAT NET PAR ACTION
6,86
(PART DU GROUPE)
Le résultat net par action est en retrait par rapport à 2011
(– 10 %) mais reste nettement supérieur au niveau de l’exercice
2010. Son évolution reflète celle du résultat net part du Groupe,
le nombre d’actions étant inchangé en 2012. 2010 2011 2012
En euros par action

7,26 7,26(1)
DIVIDENDE PAR ACTION 6,30
Versé en année N au titre du résultat de l’année N-1

Sous réserve de l’approbation par l’Assemblée Générale du


16 avril 2013, le dividende par action versé en 2013 atteindra
7,26 euros (1) (soit un montant distribué de 237 millions d’euros (2)),
un niveau identique au dividende distribué en 2012.
(1) Sous réserve de l’approbation par l’Assemblée Générale du 16 avril 2013. 2011 2012 2013
(2) Sur la base de 32 654 499 actions au 31 décembre 2012.
En euros par action

7,05
RENDEMENT PAR ACTION 6,21(1)
Dividende versé en année N / Cours de fin d’année N-1 4,35

Sur la base du cours au 31 décembre 2012, l’action Colas offre un


rendement de 6,21 %, sous réserve de l’approbation du dividende
versé en 2013 par l’Assemblée Générale du 16 avril 2013.
(1) Sous réserve de l’approbation par l’Assemblée Générale du 16 avril 2013.
2011 2012 2013
En pourcentage

MÉMENTO DE L’ACTIONNAIRE
CALENDRIER CONTACTS
Assemblée Générale Annuelle : 16 avril 2013 Relations actionnaires et investisseurs
Informations financières du premier trimestre Tél. : 01 47 61 75 61
2013 : 14 mai 2013 E-mail : finance@colas.com
Paiement du dividende : 29 avril 2013 *
Résultats semestriels 2013 : 28 août 2013 SERVICES TITRES
Colas assure le service des titres et le service
MOYENS D’INFORMATION financier en tant que société émettrice.
Rapport annuel
www.colas.com
* Sous réserve de l’approbation par l’Assemblée Générale du 16 avril 2013.

GROUPE COLAS / 39
COMPTES
SIMPLIFIÉS

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ DE L’EXERCICE


en millions d’euros 2012 2011
Produit des activités ordinaires 13 036 12 412
Résultat opérationnel courant 406 466
Autres produits et charges opérationnels
Résultat opérationnel 406 466
Coût de l’endettement financier net (24) (24)
Autres produits et charges financiers 6 3
Charge d’impôt sur le résultat (137) (163)
Résultat des entreprises associées 59 59
Résultat net 310 341
Résultat net part des intérêts minoritaires 8 5
Résultat net part du Groupe 302 336

TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE


CONSOLIDÉS DE L’EXERCICE
en millions d’euros 2012 2011
Capacité d’autofinancement 884 915
Impôts sur résultat payés (181) (96)
Variation du besoin en fonds de roulement lié à l’activité (153) (41)
Trésorerie provenant de l’activité (a) 550 778
Investissements d’exploitation (nets) (405) (393)
Acquisitions et cessions de titres de participation (75) (45)
Autres flux liés aux opérations d’investissements 5 7
Trésorerie affectée aux investissements (b) (475) (431)
Variation des capitaux propres (3)
Dividendes versés (241) (209)
Variation des dettes financières 8 20
Coût de l’endettement financier net et divers (24) (24)
Trésorerie résultant du financement (c) (257) (216)
Variations de change et autres (d) (1)
Variation de la trésorerie (a + b + c + d) (182) 130
Trésorerie à l’ouverture de l’exercice 332 202
Trésorerie à la clôture de l’exercice 150 332

40 / GROUPE COLAS
BILAN CONSOLIDÉ AU 31 DÉCEMBRE
en millions d’euros 2012 2011
Immobilisations corporelles 2 456 2 524
Immobilisations incorporelles 107 90
Goodwill 480 450
Entités associées 456 437
Autres actifs financiers non courants 204 225
Impôts différés et créances fiscales de long terme 157 155
Actifs non courants 3 860 3 881
Stocks et créances 4 009 3 910
Trésorerie et instruments financiers 456 464
Actifs courants 4 465 4 374
Total des actifs 8 325 8 255

Capitaux propres (part du Groupe) 2 504 2 494


Intérêts minoritaires 40 34
Capitaux propres 2 544 2 528
Dettes financières non courantes 258 242
Provisions non courantes 818 750
Impôts différés et dettes fiscales de long terme 98 110
Passifs non courants 1 174 1 102
Fournisseurs, autres créditeurs et provisions courantes 4 239 4 431
Dettes financières courantes 50 48
Concours bancaires et instruments financiers 318 146
Passifs courants 4 607 4 625
Total des capitaux propres et des passifs 8 325 8 255

GROUPE COLAS / 41
LES DIRECTIONS
DU GROUPE COLAS

HERVÉ LE BOUC
Président-Directeur Général

Thierry MONTOUCHÉ
Administrateur,
Secrétaire Général
Philippe TOURNIER
Directeur des Ressources Humaines
Sophie BAUDOUX
Directeur des Systèmes
d’Information, des Télécoms
et des Technologies Nouvelles
Jean-Yves BIGNON
Directeur Risques et Assurances
Michel BOLTZ
Directeur Audit
Philippe BRISSONNEAU
Directeur Matériel
Alain CLOTTE
Directeur Juridique
Jérôme DUSSERE FERROVIAIRE
Directeur Bitumes
Patrick GUÉNOLÉ
Samuel GUILLON Directeur Général Adjoint,
Directeur Financier Président-Directeur Général
Henri MOLLERON de Colas Rail
Directeur Environnement
Gilles NICOLLE
Directeur de la Comptabilité
Philippe RAFFIN
Directeur Technique,
Recherche et Développement
Sophie SADELER
Directeur de la Communication

Lito ACHIMASTOS
Directeur Marketing
Pierre CALVIN
Directeur Commercial France,
Prospective et Relations Institutionnelles
Rémy DESMOULIN
Directeur Concessions et Grands Projets
Jean LALO
Directeur Achats

42 / GROUPE COLAS
DIRECTION GÉNÉRALE DIRECTION GÉNÉRALE DIRECTION GÉNÉRALE
ROUTES FRANCE AMÉRIQUE DU NORD INTERNATIONALE
ÉTANCHÉITÉ (hors Amériques)
SÉCURITÉ SIGNALISATION
PIPELINE

Thierry GENESTAR Louis GABANNA Jacques LEOST


Administrateur, Administrateur, Administrateur,
Directeur Général Routes France Directeur Général Directeur Général International
Étanchéité (Smac) Amérique du Nord (hors Amériques)
Sécurité signalisation (Aximum)
Pipeline (Spac)

Jean-Claude DUCAMP Georges AUSSEIL Laurent LE BOULC’H


Directeur Général Adjoint Directeur Général Adjoint Directeur Général Adjoint
Gestion et Administration États-Unis Administration et Finances
Jean-Paul BROSSARD Jacques MICHEL Christophe DA-POïAN
Directeur Général Adjoint Directeur Général Adjoint Directeur Général Adjoint
Canada Afrique, Maghreb, Proche et
Philippe DECARNIN
Moyen-Orient, Océan Indien, Dom
Directeur Général Adjoint
Thierry LE ROCH’
Directeur Général Adjoint
ÉTANCHÉITÉ Europe centrale
Daniel DUCROIX Jacques PASTOR
Directeur Général Adjoint, Directeur Général Adjoint
Président-Directeur Général Asie, Océanie
de Smac Frédéric ROUSSEL
Directeur Général Adjoint
Europe du Nord
Sécurité signalisation (Aximum)
Mines, Oil & Gas-Services

GROUPE COLAS / 43
DIRECTION GÉNÉRALE
ROUTES FRANCE
ÉTANCHÉITÉ

Thierry GENESTAR
Administrateur,
Directeur Général Routes France
Étanchéité (Smac)

Jean-Claude DUCAMP Jean-Paul BROSSARD Philippe DECARNIN


Directeur Général Adjoint Directeur Général Adjoint Directeur Général Adjoint
Gestion et Administration

ROUTES ÉTANCHÉITÉ
Colas Centre-Ouest Colas Nord-Picardie Daniel DUCROIX
Directeur Général Adjoint,
Jean VIDAL Joël HAMON Président-Directeur Général de Smac
Président-Directeur Général Président-Directeur Général
Francis GRASS Martine BOURDON
Directeur Général Adjoint Directeur Général Adjoint

Colas Est Colas Rhône-Alpes – Auvergne


Christophe GUY Philippe GUILMANT
Président-Directeur Général Président-Directeur Général
Pascal TROUF Richard RUEDA
Directeur Général Adjoint Directeur Général Adjoint

Colas Île-de-France – Normandie Colas Sud-Ouest


Bernard SALA Philippe DURAND
Président-Directeur Général Président-Directeur Général
Didier MANSEAU François LHOTE
Directeur Général Adjoint Directeur Général Adjoint

Colas Midi-Méditerranée
Thierry MÉLINE
Président-Directeur Général
Daniel DUPUY
Directeur Général Adjoint

44 / GROUPE COLAS
DIRECTION GÉNÉRALE
AMÉRIQUE DU NORD

Louis GABANNA
Administrateur,
Directeur Général Amérique du Nord

ÉTATS-UNIS CANADA
Georges AUSSEIL Louis GABANNA
Directeur Général Adjoint, Président de ColasCanada Inc.
Président de Colas Inc.
Jacques MICHEL
Jean-Luc BEGASSE de DHAEM Directeur Général Adjoint,
Vice-Président Administration Vice-Président Opérations
et Finances de Colas Inc. de ColasCanada Inc.
James WEEKS Jean-Yves LLENAS
Senior Vice-Président de Colas Inc. Vice-Président Administration
Gordon CRAWLEY et Finances de ColasCanada Inc.
Vice-Président de Colas Inc. Ken DAY
Jerry BUSHELMAN Président de Terus Construction Ltd
Président de Simon Contractors Doug ELLETT
Robert DOUCET Président de E Construction Ltd
Président de Barrett Industries Terry GALE
Corporation Président de Standard General Inc. –
Daniel GARCIA Calgary
Président de Reeves Construction Chris GREENWOOD
Company Président de Standard General Inc. –
Jeffrey C. LAMB Edmonton
Président de HRI Inc. Daniel PELNEAULT
David MARTINEZ Président de Sintra Inc.
Président de Sully-Miller Contracting Curtis PROSKO
Company Président de Canadian Road Builders Inc.
Ric NEUBERT William TURNER
Président de Delta Companies Inc. Président de Wapiti Gravel Suppliers
Ben NORTHEY
Président de Colaska Inc.
Stuart PATTERSON
Président de Branscome Inc.

GROUPE COLAS / 45
DIRECTION GÉNÉRALE
INTERNATIONALE (HORS AMÉRIQUES)
SÉCURITÉ SIGNALISATION
PIPELINE
Jacques LEOST
Administrateur,
Directeur Général International
(hors Amériques)
Sécurité signalisation (Aximum)
Pipeline (Spac)

Laurent LE BOULC’H
Directeur Général Adjoint
Administration et Finances

EUROPE DU NORD EUROPE CENTRALE ASIE, OCÉANIE


Frédéric ROUSSEL Thierry LE ROCH’ Jacques PASTOR
Directeur Général Adjoint Directeur Général Adjoint Directeur Général Adjoint Asie, Océanie
Europe du Nord Europe centrale
Hugues de CHAMPS
Sécurité signalisation (Aximum)
Directeur Thaïlande, Chine, Inde
Mines, Oil & Gas-Services Autriche
Andreas WIRTH, Directeur Christophe VOY
Belgique Directeur Indonésie, Vietnam
Croatie
Yvo DERDAELE, Directeur Général Sinisa KOSCAK, Directeur Général
de Colas Belgium de Cesta Varazdin Australie
Danemark Thierry DEFRENE, Directeur Général
Hongrie de Colas Australia Group
Hans Oluf KROG, Directeur Général István SOKORAI, Directeur Général
de Colas Danmark de Colas Hungaria Ian WILLIS, Directeur Général de SAMI
Île de Man Pologne Corée du Sud
Stephen LOWE, Directeur Général Marek LORECKI, Directeur J. I. LEE, Directeur Général de ISCO
Irlande République tchèque/Slovaquie Inde
Liam TALBOT, Directeur Général Éric BIGUET, Directeur Area CZ et SK Sanjay GROVER, Directeur Général de Hincol
de Colas Teoranta
Ivo SIMEK, Directeur République tchèque Indonésie
Islande Éric BIGUET, Directeur Slovaquie Victor SITORUS, Directeur Général de Wasco
Sigthor SIGURDSSON, Directeur de M.H. Colas Ilham MARDANIS, Directeur Général de ABS
Roumanie
Royaume-Uni François HILAIRE, Directeur SOROCAM Thaïlande/Chine/Malaisie/Cambodge
Lee RUSHBROOKE, Directeur Général Chaiwat SRIVALWAT, Directeur Général de Tasco
de Colas Ltd
Vietnam
Suisse
Le TAM, Directeur Général de ADCo
Jean BEAUVERD, Président de Colas Suisse
Nouvelle-Calédonie
Laurent DEMASLES, Directeur de SCNC
Mathieu NAPPEZ, Directeur de GCM

SÉCURITÉ SIGNALISATION
Joseph GANDOLFO PIPELINE
Président-Directeur Général de Aximum
Benoît CHAUVIN
MINES, OIL & GAS-SERVICES Président-Directeur Général de Spac

Denis RIVARD, Directeur

46 / GROUPE COLAS
AFRIQUE, MAGHREB, PROCHE ET MOYEN-ORIENT, OCÉAN INDIEN, DOM
Christophe DA-POïAN
Directeur Général Adjoint
Afrique, Maghreb, Proche et Moyen-Orient,
Océan Indien, Dom

Afrique australe et de l’Est Antilles – Guyane Afrique de l’Ouest et centrale


Thierry MADELON Jérôme BELLEMIN Didier CALBRY, Directeur Régional
Directeur Régional Directeur Régional Bénin
Afrique du Sud
Guadeloupe Stéphane KNEBEL, Directeur de Colas Bénin
Thierry MADELON, Directeur de Colas South Nicolas GALBOIS, Directeur de Colas
Africa Côte d’Ivoire
Guadeloupe
Stéphane KNEBEL, Directeur de Colas
Kenya / Ouganda
Guyane Côte d’Ivoire
Gilles DUCHATEL, Directeur Éric CORDONNIER, Gérant de SBEG Gabon
et ses filiales
Stéphane MUTH, Directeur de SRCG
Maurice, Madagascar, Comores Martinique
Jean-Marie MAILLET Richard FERRAZI, Directeur de Colas Martinique
Moyen-Orient
Directeur Régional
Daniel ATBIR
Madagascar Maghreb – Afrique de l’Ouest Directeur Moyen-Orient
Jean-Baptiste GUENET, Directeur de Colas et centrale – Proche et Moyen-Orient
Madagascar Djibouti
Pierre MAJORAL Brice CHEVALIER, Directeur de Colas Djibouti
Maurice Directeur Régional
Jean-Pierre DUPUY, Directeur de Colas Maurice
Jean-Christophe DEUX, Directeur Général Proche-Orient
de GML
Maghreb
Turquie
Laszlo TIBORCZ, Directeur de Transinvest Maroc Engin TATAROGLU, Président d’Enfalt
Jean-Yves LE BORGNE, Directeur
La Réunion, Mayotte
Frédéric GARDES
Directeur Régional
Mayotte
Boris DUVERGER, Directeur de Colas Mayotte
La Réunion
Frédéric GARDES, Président-Directeur Général
de GTOI et Président de Colas Réunion Industries

GROUPE COLAS / 47
CONCEPTION ET RÉALISATION

CRÉDITS PHOTO :
Couverture : Balloïde – Photo 64 (p. 1) – Dos de couverture : Patrice Thébault (à gauche), MRW Zeppeline Bretagne (à droite)
Intérieur : Portrait du Président : Antoine Poupel sur œuvre de Christina Blaadjerg Voyage en couleur, acquisition 2012/Fondation Colas (p. 5).
Sébastien Arbour (p. 21-33), Balloïde – Photo 64 (p. 20), Joachim Bertrand (p. 18 bas-29), Robert Cosstick (p. 26-27), Patrick Cotrelle (p. 28 bas-34),
Michel Duperrex (p. 10-11), Hervé Fabre (p. 28 haut), Jacques Fernandes (p. 24 bas), Arnaud Février (p. 19 bas), Dominique Giannelli (p. 18 haut - p. 24 haut),
Eric Herchaft (p. 35 haut), Zsuzsanna Jaszenák (p. 30-31), Marek Kaczmarczyk (p. 12), Christian Pedrotti (p. 35 bas), Laurent Rothan/AirDiaSol (p. 14-15),
T. Sakchai (p. 17 bas), Xavier Seyler (p.13), Philippe Stroppa (p. 19 haut), Patrice Thébault (p. 16), Julien Thomazo (p. 32), Geoff Ward (p. 17 haut)
et Photothèque Colas (p. 22-25).
1 Profil
2 Conseil d’administration
3 2012 Colas en bref
4 Une stratégie, une mission, des valeurs
5 Entretien avec le Président
8 Colas dans le monde
10 Panorama 2012
18 Axes stratégiques
19 Forces et atouts
20 L’activité en 2012
23 Perspectives 2013
24 La démarche de développement
responsable de Colas en 2012
26 Panorama 2012 (suite)
36 Chiffres clés consolidés
38 L’action Colas
40 Comptes simplifiés
42 Les directions du groupe Colas

PHOTOS DE COUVERTURE
Autoroute A63 dans les Landes, France
Tramway de Casablanca, Maroc
Carrière de La Croix-Gibat (Côtes-d’Amor), France
2012

COLAS
EN 2012

COLAS
7, place René-Clair
92653 Boulogne-Billancourt Cedex – France
Tél. : + 33 1 47 61 75 00 – Fax : + 33 1 47 61 76 00
www.colas.com
Colas, société anonyme au capital de 48 981 748,50 euros
RCS Nanterre 552 025 314 02325