Vous êtes sur la page 1sur 46

MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

74E ANNÉE– NO 22931


2,60 € – FRANCE MÉTROPOLITAINE
WWW.LEMONDE.FR ―
FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY
DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO

SCIENCE & MÉDECINE – SUPPLÉMENT AUTISME : COMPRENDRE LES INTELLIGENCES ATYPIQUES

Plus diplômées,
les femmes
restent moins
bien payées
▶ Le taux de chômage des femmes en France
est désormais plus bas que celui des hommes,
mais elles sont moins nombreuses à travailler
▶ Bien que plus qualifiées et aussi nombreuses
à décrocher des emplois de cadre que leurs
homologues, elles restent moins payées
▶ L’évolution est encourageante en Europe,
même si les inégalités restent fortes, selon les Charles
chiffres publiés, lundi 1er octobre, par Eurostat
CAHIER ÉCO – PAGE 3
Aznavour,
l’universel
PAG ES 12 À 1 5
Politique
L’immigration
Les maires des
continue de petites communes
diviser à gauche
PAG E 9
s’épuisent
Sept cent trente-sept maires
ont démissionné depuis les
Financement élections municipales de 2014,
Deux proches soit autant que pendant
de Marine Le Pen la mandature précédente. Les
élus partent pour plusieurs
en correctionnelle raisons, de la baisse des dota-
PAG E 9 tions à la concurrence des
intercommunalités, et ont le
Brésil sentiment d’être dépossédés
de leurs prérogatives. Une va-
Les femmes contre gue de départs dont les préfets A Cannes, en 2007.
l’extrême droite contestent pourtant l’ampleur
JEAN-FRANÇOIS ROBERT/MODDS

PAG E 2 PAGE 8

Terrorisme La justice saisie de moins de dossiers


ARTESTAR/COLLECTION PRIVÉE

Le nombre de saisines de la jus- Paris, compétent pour tout le service d’enquête du ministère de
tice antiterroriste est redescendu territoire, a désormais particuliè- l’économie, a transmis 224 signa-
en 2018 au niveau des années rement investi la lutte contre le lements en 2017, contre 33 l’année
2014-2015. Cette baisse s’explique financement des attentats. Sur précédente. Malgré la baisse d’af-
par l’effondrement des tentatives les 511 procédures judiciaires en faires judiciarisées, la menace
de départ ou de retour de la zone cours, 137 sont liées à des investi- reste élevée sur le territoire.
irako-syrienne, et le parquet de gations financières ; Tracfin, le PAG E 6

Culture LE REGARD DE PLANTU


Basquiat-Schiele,
la double expo
La Fondation Louis Vuit-
ton expose à Paris, à partir
du 3 octobre, Egon Schiele
et Jean-Michel Basquiat,
deux hommes qui avaient
la révolte en commun
SUPPLÉMENT

1
É DI TOR IA L

L’ALENA EST MORT, La plus ancienne Maison de Vins


de la Champagne :
VIVE L’ALENA ! AŸ 1584

PAG E 25

Algérie 220 DA, Allemagne 3,30 €, Andorre 3,20 €, Autriche 3,30 €, Belgique 2,90 €, Cameroun 2 200 F CFA, Canada 5,40 $, Chypre 2,70 €, Côte d'Ivoire 2 200 F CFA, Danemark 34 KRD, Espagne 3,10 €, Gabon 2 200 F CFA, Grande-Bretagne 2,60 £, Grèce 3,20 €, Guadeloupe-Martinique 3,10 €, Guyane 3,20 €, Hongrie 1 050 HUF,
Irlande 3,10 €, Italie 3,10 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 2,90 €, Malte 2,70 €, Maroc 19 DH, Pays-Bas 3,20 €, Portugal cont. 3,10 €, La Réunion 3,20 €, Sénégal 2 200 F CFA, Slovénie 3,20 €, Saint-Martin 3,20 €, Suisse 4,00 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 3,20 DT, Afrique CFA autres 2 200 F CFA
2|
INTERNATIONAL
0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

Manifestation de femmes contre


le candidat d’extrême droite,
Jair Bolsonaro, le 29 septembre,
à Brasilia. ADRIANO MACHADO/REUTERS

Les Brésiliennes, rempart contre Bolsonaro


Face aux outrances du candidat d’extrême droite, le vote des femmes est un enjeu central du scrutin

sao paulo - correspondante d’extrême droite, obtenant l’ad- en 2017, presqu’une toutes les Eduardo Cunha, le mouvement
hésion de stars telles que Ma-
Au cri de « Ele trois minutes, le candidat a pris se veut sans étiquette politique.
Selon les partisans

L
udmilla Teixeira, 36 ans, donna et provoquant des mani- Nao » (pas lui), des allures d’oppresseur. « Jair Samedi, la majeure partie des de Bolsonaro,
estime n’avoir fait que festations monstres dans tout le Bolsonaro représente tout ce dont manifestantes et leurs soutiens
« gratter une allumette pays, samedi 29 septembre. Aux
les femmes ont on n’a pas besoin. Il ne nous res- masculins étaient pourtant des
les femmes
sur un baril de poudre ». cris de « Ele Nao » (pas lui) les affiché leur rejet pecte pas », résume Andrea Isaias, sympathisants de la gauche et du le soutiennent,
Modeste, la trentenaire espère femmes ont affiché leur profond publicitaire de 46 ans, venue ma- PT. Une affinité que les analystes
pourtant faire basculer l’élection rejet du discours grossier, miso-
du discours nifester à Sao Paulo, samedi. expliquent par les avancées ob-
car il propose
présidentielle au Brésil. « Impul- gyne, raciste et homophobe du misogyne, raciste Dotées du droit de vote depuis tenues lors du gouvernement de la castration
sive », « féministe » et « anar- candidat. « Il y avait tant de 1932 – à condition, dans un pre- Lula (2003 à 2010), notamment à
chiste », cette résidente de Salva- monde ! J’en ai pleuré », confie
et homophobe mier temps, que les épouses aient travers la loi Maria da Penha,
chimique
dor de Bahia, capitale régionale Mme Teixeira, sûre que les fem- du candidat l’accord de leur mari –, les Brési- en 2006, permettant de dénon- des violeurs
du Nordeste brésilien, est à l’ori- mes sont à même d’empêcher la liennes ont déjà ponctué l’his- cer les violences domestiques.
gine de la page Facebook « Mulhe- victoire du candidat honni. toire politique du pays. En 1968,
res unidas contra Bolsonaro » (les Pour certains analystes, ces ma- didat d’extrême droite, selon une un petit groupe défilait à Rio de « Marqueur civilisationnel » Tout juste sorti de l’hôpital,
femmes unies contre Bolsonaro). nifestations constituent un tour- enquête Ibope du 26 septembre. Janeiro contre le machisme et la « Au-delà des clivages entre la gau- après avoir subi une attaque au
Un mouvement qui a fédéré nant historique, témoin de l’im- Nombre de Brésiliennes suppor- dictature. Et lors du retour à la dé- che et la droite, il s’agit d’un mar- couteau, le 6 septembre, Jair Bol-
l’indignation de 3,9 millions de plication grandissante des fem- tent mal la goujaterie du candidat. mocratie, à la fin des années queur civilisationnel. Une union sonaro a relativisé ces protesta-
femmes sur le réseau social mes en politique. En 2014, seules En politique depuis près de trente 1980, la « bancada do batom » (le sacrée pour s’attaquer aux violen- tions. « Seule une minorité est
contre Jair Bolsonaro, le candidat 9 % se disaient intéressées par les ans, celui qui n’était alors que dé- « lobby du rouge à lèvres ») mili- ces faites aux femmes », estime contre moi », a-t-il affirmé au quo-
élections ; en 2018, la proportion a puté s’est illustré lors d’une alter- tait pour obtenir l’égalité des Alessandra Maia Terra de Faria, tidien O Globo dimanche. A en
plus que doublé à 20 %, souligne cation avec sa consœur Maria do droits entre femmes et hommes. sociologue et spécialiste de l’ana- croire ses soutiens, les femmes
une enquête de l’institut Hello Rosario en 2003, dans les couloirs Créé le 30 août, le mouvement lyse historique des politiques pu- l’apprécient car il les protège : il
LE CONTEXTE rendue publique en septembre. du Congrès, affirmant qu’il ne la « Mulheres unidas contra Bolso- bliques à l’Université pontificale est le seul à proposer la castration
« L’engagement politique des fem- violerait pas « car elle ne le méritait naro » a surpris par son ampleur catholique de Rio de Janeiro. Fai- chimique des violeurs. Sa défense
mes est devenu un phénomène so- pas », et poursuivant, face à la dé- et sa capacité de mobilisation très sant de Marielle Franco, con- appuyée de la morale, de la tradi-
cial de résistance », écrit le polito- putée choquée : « Pleure mainte- rapide. « Il y a une nouvelle vague seillère municipale de Rio, mé- tion et son opposition à ce qu’il
SONDAGES logue Mathias de Alencastro, nant, pleure ! » Des propos réitérés de jeunes féministes extrêmement tisse issue des favelas, assassinée qualifie de « théorie du genre »,
Le candidat d’extrême droite, Jair dans le quotidien Folha de Sao en 2014. Père de cinq enfants, dont bien organisées sur les réseaux so- en mars, une icône, le mouve- séduisent aussi une partie des
Bolsonaro, ne cesse de grimper Paulo du 1er octobre. une fille, Jair Bolsonaro a affirmé ciaux, qui compensent le manque ment incarne plus particulière- conservatrices. « Il est le seul can-
dans les sondages. Il est crédité lors d’une conférence en 2017 que de pouvoir politique », observe la ment la révolte des femmes noi- didat à défendre les valeurs fami-
de 31 % des intentions de vote au « Pleure maintenant, pleure ! » cette dernière était le fruit d’une sociologue Esther Solano. res, principales victimes du ma- liales et à empêcher que les en-
premier tour, selon une enquête A quelques jours du scrutin du di- fraquejada (« un moment de fai- Dans la continuité du « prin- chisme. Selon l’Atlas de la violence fants soient mis en contact avec la
Ibope publiée lundi 1er octobre, manche 7 octobre, Jair Bolsonaro blesse »). Son vice-président po- temps des femmes », surgi publié cette année, le taux d’ho- sexualité dans les écoles », atteste
contre 28 % huit jours plus tôt. reste le favori des sondages au tentiel, le général Hamilton Mou- en 2015 pour protester contre les micides de Noires a augmenté de Gilvania Medeiros, militante de
Fernando Haddad, le candidat premier tour, avec 31 % des inten- rao, a qualifié les foyers sans initiatives misogynes du prési- 15,4 % en dix ans quand il baissait la « défense de la famille ».
du Parti des travailleurs, passe de tions de vote, devant Fernando homme de « fabriques d’êtres ina- dent de la Chambre des députés, de 8 % chez les Blanches. En réponse à la vague fémi-
19 % à 21 %. Le troisième en lice, Haddad (21 %) du Parti des tra- daptés ». Une déclaration peu ap- niste, ces femmes soutenant le
Ciro Gomes (centre gauche), se vailleurs (PT, gauche), indique préciée par les 11 millions de mè- candidat d’extrême droite ont
maintient à 11 %. une enquête Ibope publiée lundi. res célibataires au Brésil. Polémique sur le coup d’Etat de 1964 défilé à leur tour dans une ving-
Mais le capitaine d’infanterie En campagne, le capitaine d’in- taine de villes, de façon moins
n’est pas sûr de l’emporter au se- fanterie n’a pas cherché à gom- Le président de la Cour suprême du Brésil, Dias Toffoli, a affirmé, massive que le mouvement #Ele-
PRISON cond tour, prévu le 28 octobre. mer ce penchant phallocrate. Ses lundi 1er octobre, lors d’un séminaire sur les 30 ans de la Consti- Nao. Eduardo Bolsonaro, fils du
Lundi, pour la quatrième fois Face à l’héritier de Luiz Inacio Lula propos justifiant les écarts de sa- tution brésilienne, qu’il parlerait désormais de « mouvement de candidat d’extrême droite, en a
depuis son intronisation comme da Silva, Jair Bolsonaro serait à laires entre hommes et femmes 1964 » pour qualifier le coup d’Etat militaire. « Aujourd’hui, je ne profité pour commenter : « Les
candidat du PT, M. Haddad a égalité (42 %). L’électorat féminin et la mise au jour d’une plainte parle plus de “coup d’Etat” ni de “révolution” [terme fréquem- femmes de droite sont plus jolies
rendu visite en prison à son explique en partie ce rééquili- déposée par son ex-femme l’ac- ment employé par l’extrême droite], je parle de mouvement de que celles de gauche. Elles ne mon-
mentor, Luiz Inacio Lula da brage. Représentant plus de la cusant de menaces ont assis sa 1964 », a-t-il expliqué, selon divers médias brésiliens. Ses propos, trent pas leur poitrine (…) et ne dé-
Silva. L’ex-président purge moitié du corps électoral, 50 % réputation. Dans un pays où l’on surprenants, semblent faire écho à la popularité grandissante du fèquent pas dans les rues, elles ont
une peine de douze ans pour des femmes affirment ne vouloir ne recense pas moins de 193 482 candidat d’extrême droite à la présidentielle, Jair Bolsonaro, une meilleure hygiène. » p
corruption, à Curitiba (sud). voter « en aucun cas » pour le can- cas de violences domestiques refusant de qualifier le régime militaire (1964-1985) de dictature. claire gatinois
international | 3
0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

L’Iran s’inquiète de la menace de l’EI sur son territoire


Téhéran a frappé, lundi, l’organisation djihadiste en Syrie, après l’attentat commis le 22 septembre à Ahvaz

L’
Iran a tiré, lundi 1er oc- La portée de moins de 800 km nées 1970, par le régime baasiste
tobre, une salve de mis- de ces missiles, tirés de la pro-
Téhéran vise irakien de Saddam Hussein, rap-
TURQUIE
siles et dépêché des Mer vince de Kermanshah (Sud- ceux qu’il pelle l’analyste Ahmad Salama-
drones armés contre Vallée du Caspienne Ouest), leur permet en théorie tian. Puis ils ont subi, avec leurs
des positions de l’organisation
moyen Euphrate
d’atteindre des bases militaires
désigne comme voisins, les bouleversements qui
(territoire contrôlé
Etat islamique (EI) en Syrie, dans par l’EI) américaines dans la région et les « parrains » de ont suivi l’invasion américaine de
la région de Boukamal, à la fron- SYRIE Téhéran l’Arabie saoudite. L’Iran, qui dis- l’Irak, en 2003. »
tière irakienne. Il s’agissait d’une Damas pose d’engins de plus longue por-
l’EI : Washington Deux ans plus tard, alors que le
Eu
réponse à l’attaque terroriste me- ph
ra t
e Bagdad tée, adresse également un signal et ses alliés Khouzistan était agité par d’im-
née le 22 septembre, dans la ville IRAN à Israël, dont l’aviation bom- portantes manifestations loca-
iranienne d’Ahvaz (Sud-Ouest), IRAK barde régulièrement des posi-
régionaux, Israël les, le groupe armé irakien, Ansar
JORDANIE Ahvaz
par un commando de cinq hom-
Province
tions iraniennes en Syrie depuis et les monarchies Al-Islam, creuset d’Al-Qaida en
mes qui avaient ouvert le feu lors le mois de mai. Irak, avait tendu la main à ses
d’une parade militaire, faisant 24
KOWEÏT du Khouzistan sunnites du Golfe « frères » iraniens, ces « chiites
Go
morts. L’attaque avait été reven- lfe Ultime rempart malgré eux » qu’il fallait « recon-
ARABIE ra
diquée par l’EI. Pour les forces armées iranien- vertir », et reprenait même à son
A
SAOUDITE bo
Par cette « vengeance », Téhéran - Pe nes, ce moment de ferveur balisti- rempart « sunnite » face à « une in- compte leurs revendications in-
rs i q u e
délivre trois messages. En pre- QATAR que a le mérite de faire oublier, vasions chiite » iranienne dans la dépendantistes.
mier lieu, l’Etat réaffirme sa force pour un temps, qu’elles ont été région, désignait ainsi Téhéran En 2011, Sabah Al-Mossawi, alors
militaire dans un Iran divisé sous 250 km prises en défaut durant l’attentat comme une cible stratégique. dirigeant du Mouvement sépara-
la pression des sanctions écono- d’Ahvaz. Le 28 septembre, le prési- Cette revendication peut in- tiste ahwazi, avait admis que des
miques imposées par Washing- dent de la commission pour la quiéter Téhéran. Elle fait du Khou- jeunes du Khouzistan avaient re-
ton. Le pays se vit de plus en plus de tout bois contre le pays », afin cratiques syriennes. L’aviation sécurité nationale au Parlement zistan un nouveau point rouge, joint l’insurrection irakienne en
comme assiégé. Il a été choqué de provoquer un changement de russe, qui soutient le régime sy- iranien, Heshmatollah Falahat- alors que la région ne compte pas réaction à l’installation à Bagdad
par l’attentat du 22 septembre et régime, note l’analyste Ahmad rien aux côtés de Téhéran, ne s’y pisheh, avait en effet dénoncé des parmi les plus sensibles et milita- d’un pouvoir chiite, soutenu par
connaît, depuis lors, un rare mo- Salamatian, à Paris. Y compris en aventure pas, au nom d’un accord failles dans la réaction des forces risées du pays, à la différence des les Etats-Unis. Ils s’étaient alors
ment d’union nationale. encourageant des mouvements de déconfliction conclu avec de sécurité durant l’attaque. Se- provinces kurdes (Ouest) et ba- affiliés à un mouvement où se
Téhéran vise en second lieu armés dans ses provinces fronta- Washington. lon lui, des snipers avaient tardé à loutches (Sud-Est), où se concen- mêlaient des djihadistes sunnites
ceux qu’il désigne comme les lières, comme à Ahvaz, région Enfin, troisième message de ouvrir le feu pour abattre les ter- tre la minorité sunnite du pays. et d’anciens cadres du parti Baas,
« parrains » de l’organisation ter- arabe limitrophe de l’Irak. Téhéran : ce tir rappelle la déter- roristes, l’un d’eux ayant affirmé Les Arabes du Khouzistan sont prémisses de ce qui donnera nais-
roriste : Washington et ses alliés mination de l’Iran à employer son n’en avoir pas reçu l’ordre. des musulmans chiites à plus de sance à l’EI.
régionaux, Israël et les monar- « Sans préavis » arsenal de missiles, qu’il consi- En frappant l’EI, les forces ira- 90 %, hostiles dans leur immense Cette nouvelle menace djiha-
chies sunnites du Golfe. L’un des La coalition emmenée par dère comme sa meilleure arme de niennes désignent clairement un majorité à l’EI, sunnite. diste qui pèse sur l’Iran est encore
six missiles tirés lundi arborait ce Washington, qui combat l’EI en dissuasion. Un premier tir avait coupable à cet attentat, qui avait Pourtant, d’anciens prisonniers accrue par la tolérance de Téhéran
slogan traditionnel : « Mort à Is- Irak et en Syrie, a confirmé ces tirs déjà visé l’EI en Syrie, en repré- été revendiqué, de façon confuse, iraniens dans la région ont rap- pour les réseaux salafistes dans
raël, à l’Amérique et à la famille des de missiles, menés « sans préa- sailles à la première attaque terro- par la mouvance séparatiste arabe porté, dès les années 2000, des ses provinces frontalières occi-
Saoud ». Dès le 22 septembre, Té- vis ». Selon un responsable mili- riste revendiquée par l’organisa- de la région du Khouzistan, puis conversions au sunnisme, parmi dentales. Ces religieux recrutent
héran avait accusé ces puissances taire américain cité par CNN, les tion en Iran, qui avait fait 23 morts par l’EI. Le 26 septembre, le porte- leurs jeunes compagnons de cel- dans la jeunesse déshéritée des
d’avoir armé et entraîné le com- missiles seraient tombés à moins à Téhéran, en juin 2017. Une parole de l’organisation djiha- lules, sensibles à la cause nationa- minorités ethniques, en premier
mando d’Ahvaz. de 5 km de positions américaines. deuxième frappe a visé, début diste, Abu Al-Hassan Al-Muhajir, liste arabe. La région est riche en lieu parmi les Kurdes. Ils concur-
Depuis le retrait des Etats-Unis La rive gauche du fleuve Euphrate, septembre, un mouvement sépa- s’était félicité lui-même du coup pétrole mais miséreuse. Sujette à rencent des mouvements natio-
de l’accord international de 2015 où l’EI maintient une présence ratiste armé kurde iranien, dans porté « au prestige des gardiens de la désertification, elle se vit nalistes anciens, que les forces de
sur son programme nucléaire, en territoriale, est une zone d’opéra- ses bases du nord-est de l’Irak, à la la révolution, craints par l’Occi- comme délaissée par les élites sécurité s’emploient à juguler. p
mai, Téhéran est convaincu que tions exclusive des Etats-Unis et suite d’accrochages sur son pro- dent ». L’organisation djihadiste, centrales. « Les nationalistes ara- louis imbert
Washington est « prêt à faire feu de leurs alliés des Forces démo- pre territoire. qui se présente comme l’ultime bes y ont été noyautés, dès les an- et madjid zerrouky

A Gaza, l’échec de la réconciliation entre L’Allemagne remet un


factions accroît les risques d’escalade agent iranien à la Belgique
M. Assadi est soupçonné d’avoir commandité
Mahmoud Abbas envisage de nouvelles sanctions contre le territoire contrôlé par le Hamas un projet d’attentat à Villepinte, en juin

gaza - envoyé spécial les réductions de salaires décidées Mahmoud Abbas estime que le des élections locales, ou bien for- bruxelles - correspondant provisoire pour activités de rensei-
par l’Autorité palestinienne, dans mouvement islamiste ne respecte mer un comité administratif avec gnement et complot en vue de

L es morts s’ajoutent aux


morts, sans rien changer à
la détresse des vivants. Les
rassemblements frontaliers de la
« marche du retour », dans la
le cadre de ses mesures punitives
contre Gaza. La voiture du minis-
tre força le passage. Selon les mani-
festants, trois personnes furent lé-
gèrement blessées.
pas l’accord du 12 octobre 2017. Le
vieux dirigeant ne veut pas être
marginalisé par un éventuel com-
promis entre Israël et le Hamas,
en vue d’une trêve à long terme.
les autres factions pour gérer
Gaza. Mais une telle rupture pour-
rait aussi conduire à la guerre. »
Depuis 2016, les transferts bud-
gétaires de l’Autorité palestinienne
U n tribunal de Bamberg
(Bavière) a autorisé la re-
mise à la justice belge
d’un diplomate iranien, Assadolah
Assadi, soupçonné d’être mêlé à
commettre un meurtre. Le tribu-
nal a estimé qu’il ne pouvait pas se
prévaloir de son immunité diplo-
matique. Téhéran a protesté con-
tre son arrestation, en dénonçant
bande de Gaza, sont à nouveau Les forces de sécurité du Hamas Pas question de subir. A la mi-oc- vers Gaza ont chuté de 108 mil- un projet d’attentat qui devait vi- en un montage des Moudjahidine
marqués par une affluence im- n’avaient pas été très actives pour tobre, le Conseil central de l’Orga- lions d’euros par mois, à 83 mil- ser le 30 juin, à Villepinte (Seine- visant à torpiller la tentative euro-
portante. Vendredi 28 septembre, prévenir l’incident. De la même fa- nisation de libération de la Pales- lions. L’impact est gigantesque Saint-Denis), le rassemblement péenne de sauver l’accord sur le
sept Palestiniens ont été tués par çon qu’elles ne font rien, depuis tine (OLP) doit se réunir pour re- dans ce territoire dépourvu d’un annuel du Conseil national de la nucléaire iranien. Le président
les soldats israéliens, dont deux dix jours, pour empêcher les ras- voir les relations avec Israël et en- véritable secteur privé, en réces- résistance iranienne (CNRI), vi- Hassan Rohani entamait le jour
garçons de 11 et 14 ans, portant le semblements d’employés en co- visager de nouvelles mesures sion profonde. Sur les 26 000 sup- trine politique des Moudjahidine même une tournée en Europe.
total à près de 140 victimes de- lère devant le siège de l’UNRWA. La punitives contre Gaza. « Abbas es- pressions de postes de fonction- du peuple (MEK), des opposants
puis le 30 mars. De son côté, l’ar- mission de l’ONU pour les réfugiés saie de tout faire pour obtenir no- naires décidées depuis début 2017 en exil au pouvoir de Téhéran. « Eléments objectifs »
mée israélienne a noté une recru- palestiniens est contrainte de re- tre capitulation, dit Bassem Naïm. par l’Autorité palestinienne, La décision du tribunal, prise le Plusieurs personnalités présentes
descence des engins explosifs ar- voir ses effectifs en raison de la fin Mais couper Internet ou les ré- 24 000 ont concerné Gaza. Le Ha- 27 septembre, a fait l’objet d’un à leur meeting, dont Ingrid Betan-
tisanaux lancés vers ses soldats. de la contribution américaine. seaux mobiles, ou empêcher les mas a développé une administra- communiqué, lundi 1er octobre. En court, ex-prisonnière des FARC en
Cette nouvelle montée de ten- Cent personnes ont été licenciées, transferts bancaires, ça ne dépend tion publique pléthorique, avec poste à Vienne depuis 2014, M. As- Colombie, se sont portées partie
sion, encouragée par les factions 510 autres passées à mi-temps. La pas que de lui. D’autres acteurs 40 000 employés, dont les salaires sadi avait été arrêté en juillet à As- civile. Newt Gingrich, l’ancien pré-
palestiniennes, est l’un des seuls colère gronde. Neuf cadres étran- comme l’ONU ou les Israéliens ne représentent 17,2 millions d’euros chaffenbourg, en Bavière. La jus- sident de la Chambre américaine
leviers du Hamas dans les négo- gers de l’UNRWA ont été redé- veulent pas d’une explosion ici. » par mois. Ils ne sont en majorité tice belge, sur la foi d’informations des représentants, et Rudy Giu-
ciations en cours, sous l’égide de ployés lundi vers Jérusalem, pour Le conseiller diplomatique de plus assurés, selon la Banque des services allemands et français, liani, ex-maire de New York,
l’Egypte. Une délégation du mou- des raisons de sécurité. Mahmoud Abbas, Majdi Al- mondiale, alors qu’ils permettent le soupçonne d’être le commandi- étaient aussi présents à Villepinte,
vement islamiste est partie Khaldi, ne souhaite pas entrer à des familles entières de vivre. taire de l’opération qui devait être comme plusieurs eurodéputés.
au Caire le 29 septembre pour évo- Chute des transferts budgétaires dans les détails à cette heure. « Si Le problème de la réconciliation exécutée par un couple d’Iraniens A Paris, l’affaire est prise très au
quer, encore une fois, les termes D’autres signaux faibles sont à re- la réconciliation reste dans l’im- s’énonce simplement. Pour Abbas, arrêtés, le jour même du meeting, sérieux. Les risques d’ingérence
d’un cessez-le-feu solide avec Is- lever. Le 24 septembre, le porte-pa- passe, des décisions seront pri- elle implique une reddition de la dans la banlieue de Bruxelles. sur le territoire français, en raison
raël, ainsi que l’introuvable récon- role du Fatah à Gaza, Atef Abou ses », lâche-t-il. La tentation de faction rivale. Pour le Hamas, elle La police avait trouvé dans leur de l’évolution du contexte inter-
ciliation avec le Fatah du président Seif, a été passé à tabac. Des dizai- rupture totale avec Gaza, notam- veut dire un partage du pouvoir. voiture un dispositif de mise à feu national, sont un vrai sujet de pré-
Mahmoud Abbas. Rien n’incite à nes de militants de son parti ont ment financière, existe à Ramal- Ce désaccord originel ne semble et un demi-kilo de péroxyde occupation. Avant la récente ren-
l’optimisme, à l’abord d’un mois été interpellés. En Cisjordanie, lah depuis des mois. « Si cela arri- pas surmontable, malgré l’impli- d’acétone (ou TATP), un explosif contre, à New York, entre les prési-
d’octobre déterminant. Tandis cette fois, la police a arrêté des vait, on aurait les mains libres cation de l’Egypte. Le Hamas pré- que le diplomate leur aurait re- dents français et iranien, en
que le Parlement israélien fera sa membres du Hamas. Puis est ve- pour agir, prétend Bassem Naïm, fère se concentrer sur le projet mis, selon Bruxelles. Amir S., marge de l’Assemblée générale de
rentrée et que se précisera la possi- nue la séquence diplomatique. A la du Hamas. On pourrait organiser d’un cessez-le-feu avec Israël, qui 38 ans, et son épouse Nasimeh N., l’ONU, l’Elysée évoquait un travail
bilité d’élections anticipées, l’Auto- tribune de l’Assemblée générale de permettrait de lever partiellement 33 ans, ont été mis en examen à en commun « pour éclaircir tout
rité palestinienne et le Hamas l’ONU, le 27 septembre, Mahmoud le blocus sur Gaza. « La direction du Anvers, où ils résident, pour ten- ce qui s’est passé autour de l’événe-
pourraient se retrouver à nouveau Abbas n’a exprimé aucune empa- mouvement a été naïve sur ce point tative d’attentat terroriste. Se pré- ment de Villepinte ». Téhéran
en confrontation ouverte. thie à l’égard de la population de
Pour Abbas, comme sur d’autres, estime Omar sentant comme des opposants à aurait alors promis « des éléments
A Gaza, il ne faut pas négliger les Gaza, accaparé par les règlements la réconciliation Shaban, directeur du centre Pal- Téhéran, ils ont dit avoir été me- objectifs » permettant la pour-
signaux de faible intensité. Ils an- de comptes entre factions. « C’est Think. Ils manquent d’expérience, nacés, ainsi que leurs proches, suite des relations diplomatiques.
noncent parfois les orages en for- honteux que le président Abbas me-
implique d’interactions avec d’autres points s’ils n’exécutaient pas la mission. Paris avait confirmé le 18 sep-
mation. Le 23 septembre, le minis- nace ou accuse une partie de son une reddition de vue. Or leurs options sont limi- Selon le ministère public alle- tembre que la nomination d’un
tre du travail, Maamoun Abou peuple à l’ONU », dit Bassem Naïm, tées s’il n’y a ni réconciliation ni ces- mand, M. Assadi est membre des ambassadeur français en Iran,
Chahla, s’apprêtait à quitter le ter- haut responsable du Hamas. Le
du Hamas. Pour sez-le-feu, et s’ils ne veulent pas de services de renseignement ira- poste inoccupé depuis deux
ritoire palestinien par le terminal « raïs » a déclaré que le Hamas de- celui-ci, elle veut guerre. Je pense qu’ils devraient être niens, et sa tâche principale était mois, restait en suspens. Sans
d’Erez, lorsque plusieurs dizaines vait enfin admettre les principes plus réalistes et faire des compro- « d’observer et combattre les grou- établir de lien direct entre ce gel
de manifestants bloquèrent sa voi- suivants : « Une seule autorité légi-
dire un partage mis en vue de la réconciliation. » p pes d’opposition en Iran et à l’étran- et le projet d’attentat. p
ture. Ceux-ci protestaient contre time, une seule loi, une seule arme. » du pouvoir piotr smolar ger ». Il était placé en détention jean-pierre stroobants
4 | international 0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

Jean-Claude Arnault Début de mandat difficile pour


condamné à deux ans de
prison pour viol en Suède le premier ministre pakistanais
Le Français est à l’origine du scandale ayant Sous la pression d’une puissante armée et d’une dette colossale,
entraîné le report du Nobel de littérature 2018
Imran Khan peine à mettre en œuvre ses promesses de campagne
malmö (suède) - correspondante
L’avocate de la new delhi - correspondance tan, car ils reconnaissent leur fon- tenter de lancer un appel à contri- rectement négocié » avec Pékin en

L e timing est symbolique. A


11 h 30, lundi 1er octobre, la
semaine des Nobel s’est
ouverte avec l’attribution du prix
de physiologie ou médecine à
plaignante salue
un verdict qui
donne « espoir
I
l est le leader du siècle. » Lors
d’une interview accordée à
la chaîne de télévision Hum
News jeudi 27 septembre,
dateur, Mirza Ghulam Ahmad
(1835-1908), comme prophète et
messie. D’autres membres du co-
mité ont démissionné pour pro-
tester contre cette exclusion. « Le
bution aux Pakistanais afin qu’ils
financent la construction de ré-
servoirs d’eau, pour éviter la « pé-
nurie absolue » du précieux li-
quide d’ici à 2025, selon les projec-
lui « cédant beaucoup ». Quelques
jours plus tard, le chef de l’armée,
Qamar Javed Bajwa, a fait savoir
que le CPEC était le « futur écono-
mique du Pakistan » et le ministère
l’Américain James P. Allison et
et confiance » Bushra Bibi n’a pas tari d’éloges Pakistan n’ira jamais nulle part si tions officielles. du commerce a indiqué dans un
au Japonais Tasuku Honjo ; une dans le système sur son mari, le premier ministre son Etat, ses gouvernements, ses Pour trouver une solution à la communiqué que les déclarations
demi-heure plus tôt, le tribunal pakistanais, Imran Khan, en proie politiciens capitulent face aux crise, le gouvernement pourrait du ministre avaient été « sorties de
de Stockholm condamnait
judiciaire aux difficultés quelques semai- bigots », a déploré l’analyste Na- se tourner vers ses alliés les plus leur contexte » et « déformées ».
à deux ans de prison ferme, pour nes seulement après le début de deem Farooq Paracha. Sur- proches, l’Arabie saoudite et la
viol, le Français Jean-Claude Ar- son mandat. Couverte d’un niqab nommé « Taliban Khan », le pre- Chine, ou le Fonds monétaire in- « Arrogance » de New Delhi
nault, 72 ans, à l’origine du scan- ailleurs, son témoignage est con- blanc ne laissant apparaître que mier ministre avait bénéficié du ternational. Même si l’hypothèse L’armée pakistanaise, soupçon-
dale ayant entraîné le report du firmé par « de nombreuses person- ses yeux et ses mains, Bushra Bibi soutien de groupes islamistes d’un plan de sauvegarde de l’insti- née d’avoir soutenu le candidat
prix Nobel de littérature 2018, nes qui, dans différents contextes a même ajouté : « Quand Dieu lors de sa campagne et s’était tution de Washington est la plus Imran Khan, garde la main sur la
qui aurait dû être décerné cette et indépendamment, l’ont enten- veut changer le destin d’une na- prononcé en faveur de la loi sur probable, celle-ci avait été sévère- diplomatie. Ce qui laisse peu de
semaine. due en parler ». Au total, sept té- tion, il choisit un leader et non pas le blasphème. ment critiquée par M. Khan pen- place à un réchauffement des re-
Mariée à la poétesse et académi- moins ont été appelés à la barre : un homme politique. » dant sa campagne électorale. lations entre le Pakistan et l’Inde.
cienne Katarina Frostenson, cette plusieurs proches, un ex-petit Le Pakistan a certes un nouveau Mesures symboliques Si Islamabad veut renégocier Une rencontre prévue entre les
figure de la scène culturelle ami et un psychothérapeute aux- « leader » depuis mi-août août, La situation financière précaire le avec Pékin les conditions finan- ministres des affaires étrangères
stockholmoise à la personnalité quels la victime s’est confiée dès mais il a également besoin d’un place dans une position difficile cières de la construction du corri- des deux pays lors de l’Assemblée
nébuleuse avait été jugée du 19 au l’automne 2011. bailleur de fonds pour éponger sa pour accomplir son projet d’« Etat dor économique CPEC reliant la générale des Nations unies a fina-
24 septembre pour deux viols La condamnation du Français dette de 28 000 milliards de rou- providence islamique » centré Chine à la mer d’Oman, pour un lement été annulée par New
commis sur une même femme, à ne faisait plus guère de doute de- pies (195 milliards d’euros, soit sur une augmentation des dé- coût estimé à 55 milliards Delhi, provoquant l’amertume de
l’automne 2011. La plaignante, puis son placement en détention 80 % du PIB). Une fragilité finan- penses dans l’éducation et dans la d’euros, il risque de se heurter à M. Khan : « Déçu par l’arrogance et
dont l’identité n’a pas été révélée, préventive, lundi 24 septembre, à cière qui pourrait compromettre santé. Pour l’instant, il doit se l’opposition de la puissante ar- la réponse négative de l’Inde à
avait témoigné dans les pages du la demande du parquet. La me- les promesses de campagne du contenter de réduire le train de mée pakistanaise. mon appel à la reprise du dialogue
quotidien Dagens Nyheter, le sure, extrêmement rare, visait à nouveau dirigeant pakistanais. vie de l’Etat et d’augmenter les re- « Les entreprises chinoises bénéfi- de paix, a-t-il réagi sur Twitter. J’ai
21 novembre 2017, avec dix-sept éviter à tout prix une nouvelle « Une équipe décousue constituée cettes fiscales dans un pays où cient de nombreuses exemptions pourtant rencontré toute ma vie
autres femmes accusant le Fran- affaire Assange, du nom du fon- de novices et l’absence de direction seuls 1 % des foyers paient des im- fiscales et d’un avantage injustifié des hommes petits occupant de
çais de viols et d’agressions dateur de WikiLeaks, accusé de politique claire n’inspirent pas pôts. « Pensez-y comme un djihad, au Pakistan. C’est ce que nous som- grandes fonctions. »
sexuelles. viol et d’agressions sexuelles en confiance », juge le commenta- vous avez besoin de payer des im- mes en train de regarder parce qu’il Le dirigeant de la partie du Ca-
Suède – blanchi depuis –, qui teur politique, Zahid Hussain. pôts pour l’amélioration de votre n’est pas juste que des entreprises chemire sous administration pa-
Sept plaintes déboutées s’était réfugié à l’ambassade Lors de son premier discours à pays », a insisté M. Khan. pakistanaises soient désavanta- kistanaise a déclaré dimanche
Huit avaient ensuite porté d’Equateur à Londres. la nation, M. Khan a promis de Quelques mesures symboli- gées », a déclaré, début septembre, que son hélicoptère avait fait l’ob-
plainte. Sept ont été déboutées, L’avocate de la plaignante, Elisa- baisser le train de vie de l’Etat et ques ont été mises en œuvre, le ministre du commerce, Abdul jet de tirs des forces indiennes à
les faits étant prescrits ou les beth Massi Fritz, salue un verdict de lutter contre la fraude fiscale. comme la vente aux enchères de Razak Dawood, au Financial Ti- proximité de la ligne de démarca-
preuves jugées insuffisantes. Il qui donne « espoir et confiance » Un Comité de conseil économi- voitures blindées et de buffles ac- mes, ajoutant que le précédent tion avec l’Inde. Les escarmou-
n’en restait plus qu’une, qui accu- dans le système judiciaire et doit que a même été mis sur pied pour quis par son prédécesseur, Nawaz gouvernement « n’avait pas cor- ches entre les armées des deux
sait Jean-Claude Arnault de l’avoir encourager les victimes à porter l’aider dans cette tâche. Mais aus- Sharif. Mais on est loin des mil- pays se multiplient le long de
forcée à poursuivre contre sa plainte : « Aucune ne doit rester si- sitôt créé, celui-ci a fait l’objet liards d’euros dont le pays a be- cette ligne de contrôle et de-
volonté un rapport sexuel oral lencieuse et aucune ne doit ressen- d’une polémique. Le gouverne- soin. M. Khan a également choisi vraient être, en 2018, les plus
d’abord consenti, dans la nuit du 5 tir de la culpabilité ou de la honte. » ment a en effet retiré la nomina- de ne pas déménager dans la rési-
Imran Khan a meurtrières de ces cinq dernières
au 6 octobre 2011, dans sa garçon- La journaliste Matilda Gustavs- tion d’Atif Mian, un professeur dence officielle du premier mi- un projet d’« Etat années. Coincé entre une puis-
nière de Stockholm. Puis de son, auteure de l’article publié le d’économie pakistano-américain nistre – et ses 500 domestiques – sante armée et une dette colos-
l’avoir à nouveau violée entre le 2 21 novembre 2017 dans Dagens à la prestigieuse université de pour économiser les deniers de
providence sale, M. Khan dispose de marges
et le 3 décembre, alors qu’elle dor- Nyheter, souligne l’importance de Princeton, sous la pression des l’Etat. Un choix qui l’oblige à islamique » centré de manœuvre diplomatiques et
mait dans le même appartement. la condamnation « pour les nom- groupes islamistes. prendre chaque jour… un hélicop- économiques limitées. « Allah a
Jean-Claude Arnault risquait en- breuses femmes touchées mais En cause : l’appartenance de tère pour se rendre à son bureau,
sur une hausse écrit dans la destinée [d’Imran
tre deux et six ans d’emprisonne- dont les expériences ne seront ja- M. Mian à la secte ahmadie, une ce qui a déclenché des railleries des dépenses Khan] qu’il offrirait prospérité et
ment. Le parquet avait requis trois mais jugées par un tribunal ». Le branche de l’islam dont les mem- sur les réseaux sociaux. succès au Pakistan », a cependant
ans. Il a finalement été condamné verdict, dit-elle, « redonne du bres sont persécutés et considé- A la tête d’un Etat menacé d’in-
dans l’éducation assuré Bushra Bibi. p
à deux ans d’incarcération, re- poids à #metoo ». rés comme hérétiques au Pakis- solvabilité, M. Khan a dû se con- et dans la santé julien bouissou
connu coupable du premier viol, En Suède, le mouvement avait
mais acquitté du second, faute de eu un retentissement inégalé à
preuves permettant d’établir si la l’automne 2017, avec la publica-
plaignante dormait. La loi sué- tion de tribunes dans lesquelles
doise a été durcie depuis, mais le
Français a été jugé selon la législa-
tion en vigueur en 2011, ce qui ex-
témoignaient plus de 60 000
femmes, regroupées en soixante-
dix professions. On avait alors
Au Québec, victoire écrasante
plique l’acquittement partiel et la comparé #metoo au droit de vote
peine pouvant paraître légère
au regard des faits.
La juge Gudrun Antermar a es-
accordé aux femmes. Mais jus-
qu’alors, le seul procès contre un
animateur télé poursuivi pour
de la droite aux élections législatives
timé que le récit de la plaignante viol avait débouché sur un non-
était « clair et détaillé », qu’elle lieu, faute de preuves. Jean-
François Legault, chef de la Coalition avenir Québec, dispose d’une majorité absolue
avait « pris garde de ne pas exagé- Claude Arnault, pour sa part, a an-
rer » et que rien n’indiquait noncé qu’il souhaite faire appel. p
« qu’elle ait voulu mentir ». Par anne-françoise hivert montréal - correspondance ment été entendu par les élec- Issu d’un milieu modeste, le donnera plutôt à la CAQ une im-
teurs. Le PLQ ne conserve que 32 nouveau premier ministre a fait pulsion « nationaliste ». Il se dit

ES PAG N E
Affrontements
après l’examen d’une
requête déposée par la
A près une campagne élec-
torale qui annonçait un
scrutin très serré, les Qué-
bécois ont finalement clairement
choisi, lundi 1er octobre, le change-
députés, contre 69 il y a quatre
ans. Le PQ subit, lui aussi, une cui-
sante défaite, ne gardant que neuf
députés. Le jeune parti de gauche,
Québec solidaire, améliore pour
fortune dans le secteur privé après
une courte carrière de comptable.
Titulaire d’un MBA, il cofonde,
en 1986, la compagnie canadienne
Air Transat, devenue Groupe
fier à ce titre d’un Québec à l’iden-
tité forte qui puisse « avancer
et s’affirmer à l’intérieur du
Canada », en protégeant notam-
ment sa langue.
entre indépendantistes Bolivie, vieille de plus d’un ment en portant la Coalition ave- sa part nettement son score, fai- Transat. Onze ans plus tard, M. Le- Durant la campagne, M. Legault
et forces de l’ordre siècle, de retrouver un accès nir Québec (CAQ) au pouvoir et en sant élire 10 députés, alors qu’il gault n’a que 29 ans quand, à la a, entre autres, promis de mainte-
La célébration, lundi 1er octo- souverain à l’océan Pacifi- renvoyant les libéraux de Philippe n’en avait que 3 auparavant. suite d’un différend avec son asso- nir l’équilibre budgétaire, de ré-
bre, à Barcelone, du premier que. La plus haute juridiction Couillard dans l’opposition. Ces résultats consacrent la fin cié, il vend subitement ses parts. duire la bureaucratie et le nombre
anniversaire du référendum de l’ONU a estimé dans un Parti de centre droit créé d’une époque, celle de cinquante L’année suivante, en 1998, il entre de fonctionnaires, de diminuer
d’autodétermination de la arrêt que le Chili ne pouvait en 2011, la CAQ obtient 74 sièges ans de domination de la vie politi- au cabinet de Lucien Bouchard, les impôts, de réduire de 20 % le
Catalogne a donné lieu à des pas être tenu de négocier de députés, soit la majorité abso- que par ces deux partis. C’est aussi premier ministre du Parti québé- nombre d’immigrants accueillis
violentes échauffourées avec avec son voisin bolivien, lue à l’Assemblée législative. Son la première fois dans l’histoire du cois, comme ministre de l’indus- chaque année et de modifier le
la police régionale, sous les enclavé à l’issue d’une guerre chef fondateur, François Legault, Québec moderne que le thème de trie et du commerce. Il occupera mode de scrutin pour y intro-
ordres de l’exécutif catalan de quatre ans contre le Chili un homme d’affaires entré en po- l’indépendance est évacué du dé- ensuite les portefeuilles de l’édu- duire une part de représentation
du séparatiste Quim Torra. en 1883. – (AFP.) litique il y a vingt ans sous la ban- bat politique. Il a été remplacé par cation et de la santé. proportionnelle.
Avant cette manifestation, nière du Parti québécois (PQ), ac- celui de l’immigration, dominé Le scrutin s’est déroulé au lende-
où près de 180 000 person- SO MA LI E cède, à 61 ans, au poste de premier par les prises de position à l’em- Diminuer les impôts main de la conclusion par les
nes ont réclamé l’instaura- Un convoi militaire ministre, avec une bonne marge porte-pièce de M. Legault. En 2009, il quitte le PQ et forme Etats-Unis et le Canada d’un ac-
tion d’une république indé- de l’Union européenne de manœuvre. deux ans plus tard son propre cord visant à moderniser le traité
pendante en Catalogne, attaqué à Mogadiscio M. Legault gagne son pari d’in- parti politique, la Coalition ave- de libre-échange nord-américain,
des groupes séparatistes Deux civils ont été blessés, carner une « troisième voie », en nir Québec. De centre droit, mais l’Alena. Les deux pays se sont en-
radicaux avaient coupé lundi 1er octobre, à Mogadis- marge du Parti libéral du Québec
Pendant adoptant des positions aux ac- tendus à l’arraché, après treize
certains axes névralgiques cio, après une attaque kami- (PLQ) et du PQ , qui formait jus- la campagne, cents populistes, M. Legault se mois de négociations tumultueu-
de la ville. – (AFP.) kaze contre un convoi mili- que-là l’opposition officielle à l’As- définit lui-même comme un ses, sur de nouvelles dispositions
taire de l’Union européenne. semblée nationale. En célébrant
le thème de homme « pragmatique », adepte dont l’une pourrait être particu-
B OLIVIE L’action a été revendiquée sa victoire, M. Legault a promis de l’indépendance d’un gouvernement « efficient » lièrement nocive au Québec. Le
La Cour de La Haye par les insurgés Chabab. « travailler pour le Québec de de- et qui aspire à défendre les inté- Canada a, en effet, concédé aux
déboute La Paz de sa La Mission européenne de main », invitant toutes les bonnes
du Québec rêts du Québec dans la Fédéra- Américains un accès limité à son
demande d’accès à la mer formation en Somalie tente, volontés à le rejoindre pour « bâ- a été remplacé tion canadienne. marché laitier, soulevant la colère
La Cour internationale de depuis 2010, de soutenir tir un Québec plus fort, un Qué- Indépendantiste convaincu à des agriculteurs québécois, les
justice (CIJ) a tranché, lundi le gouvernement de transi- bec plus fier » au sein du Canada.
par celui 16 ans, il semblait naturel qu’il re- plus visés par cette mesure. p
1er octobre, en faveur du Chili, tion du pays. – (AFP.) Son appel au changement a large- de l’immigration joigne le Parti québécois, mais il anne pélouas
6|
FRANCE
0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

Terrorisme : moins d’affaires judiciarisées


En 2018, le nombre de saisines antiterroristes se rapproche du niveau de 2015, bien que la menace reste élevée

P
our la première fois de-
puis plusieurs années,
l’été et la rentrée ont été
relativement calmes à la
section antiterroriste du parquet
de Paris. Selon nos informations,
le nombre de saisines du service
chargé de toutes les enquêtes pour
terrorisme en France est redes-
cendu à un niveau jamais atteint
depuis 2014-2015. Une baisse d’ac-
tivité à interpréter avec prudence
qui ne concerne pas le travail
administratif des services de ren-
seignement, mais qui traduit
néanmoins une réalité : la diminu-
tion des affaires judiciarisées sur
fond de menace persistante.
D’après les chiffres que Le Monde
s’est procurés, 81 nouvelles saisi-
nes de la section antiterroriste
liées au conflit irako-syrien ont été
comptabilisées sur les trois pre-
miers trimestres de 2018, alors
qu’elles étaient 173 sur l’ensemble
de l’année 2017. En 2016, lors du pic
le plus élevé, elles ont atteint le
nombre de 240. A titre de compa-
raison, ce nombre, qui ne préjuge
pas des suites judiciaires données
aux dossiers (enquête prélimi-
naire, information judiciaire, mi-
ses en examen etc.), s’établissait à
10 en 2012, 26 en 2013, 78 en 2014 et
135 en 2015.
Cette baisse s’explique en grande
partie par l’effondrement des ten-
tatives de départ et de retour vers
ou depuis la zone irako-syrienne.
Depuis janvier, moins de dix « re-
venants » ont été recensés. En rai-
son de l’affaiblissement de l’orga-
nisation Etat islamique (EI), beau-
coup de combattants demeurent
coincés sur place ou évitent la
France par crainte de poursuites çais sur place demeurerait toute- (Aude), en mars. La hausse des Malgré la baisse des affaires judi- soir-là, mais sept personnes ont
judiciaires. Quand ils le peuvent, fois embryonnaire : une dizaine signalements de l’Office français ciarisées, la menace terroriste
Les tentatives été sérieusement blessées. Or
ils se réorientent vers des pays de tout au plus. Parmi eux, deux pour les réfugiés et les apatrides, demeure élevée. La menace « pro- de départ l’analyse toxicologique s’est révé-
transit, notamment la Turquie. Un Français de 25 et 31 ans, partis avec l’organisme qui gère toutes les jetée », soit des combattants lée négative et l’examen psychia-
risque de dissémination qui mobi- femmes et enfants mi-2017. Ils demandes d’asile en France, dé- envoyés depuis la zone irako-sy-
et de retour trique n’a relevé aucune cause
lise particulièrement les services visaient initialement la Syrie, ils clenche également quelques affai- rienne avec des projets d’attentats, vers ou depuis d’abolition de sa responsabilité
de renseignement. sont aujourd’hui prisonniers des res, comme celle de ce réfugié ira- apparaît contenue à ce stade. En re- pénale. « Il n’y a pas de changement
Dans ce contexte, l’Afghanistan talibans. Les saisines qui conti- kien soupçonné d’avoir été un vanche, il ne peut être exclu que
la zone irako- de doctrine », a tenu à préciser une
apparaît de plus en plus comme nuent d’affluer à la section antiter- membre de l’EI, interpellé en mars. des commandos se reforment sur syrienne se sont source judiciaire. Pour l’heure, la
une destination vers laquelle se re- roriste sont de natures diverses. le sol national, même sans expé- section antiterroriste ne s’est pas
porteraient certains djihadistes. Elles concernent notamment les Zone grise rience d’un théâtre de guerre,
effondrées saisie du dossier. Mais si l’enquête
Deux jeunes gens qui avaient des attentats déjoués depuis le début Le parquet de Paris a en outre par- comme l’a montré le démantèle- mettait au jour des éléments for-
velléités de rejoindre cette zone de l’année (cinq ou six) et les deux ticulièrement investi le champ de ment d’une cellule aux Pays-Bas, le malisant la piste terroriste, il n’y
ont été interpellés le 11 septembre, qui ont abouti : l’attaque au cou- la lutte contre le financement du 27 septembre. Très avancée dans forces de l’ordre. Abdoul Malik A. aurait aucune hésitation.
à Béziers (Hérault) et à Mon- teau de l’Opéra, en mai, et la cavale terrorisme, longtemps jugé moins ses préparatifs, elle visait des ac- est soupçonné d’avoir envisagé à Ces cas révèlent l’existence d’une
tauban. Selon Le Parisien du sanglante de Redouane Lakdim prioritaire. Résultat de cet investis- tions avec ceintures et voiture son tour un passage à l’acte vio- zone grise de plus en plus délicate
29 septembre, le nombre de Fran- entre Carcassonne et Trèbes sement démarré début 2017 : ce bourrées d’explosifs. lent, même si aucune cible précise à interpréter au sein de la menace
printemps, sur les 511 procédures En atteste aussi, côté français, n’a été divulguée. « endogène ». Parmi les profes-
judiciaires pour terrorisme en l’arrestation, le 18 septembre, Un cas particulier suscite aussi, sionnels chargés du suivi des indi-
Perquisition d’une association musulmane cours, 137 étaient liées pour partie d’Abdoul Malik A., 18 ans, d’origine selon nos informations, de sérieu- vidus radicalisés sur l’ensemble du
ou intégralement à des investiga- tchétchène, frère cadet d’un mis ses interrogations de la part des territoire français, plusieurs sour-
Douze perquisitions administratives ont été lancées, mardi 2 oc- tions financières. Les signale- en examen incarcéré dans le cadre services spécialisés et pourrait ces confirment l’extrême fragilité
tobre à l’aube, au siège d’une association religieuse appelée ments de plus en plus nombreux de l’enquête sur l’attaque au cou- s’apparenter à un attentat raté non psychologique et l’attrait toujours
Centre Zahra France et aux domiciles de ses principaux diri- transmis par le service du minis- teau de l’Opéra de Paris, le 12 mai, revendiqué. Celui de cet Afghan prégnant pour l’EI qui continue de
geants à Grande-Synthe (Nord). Une opération décidée en raison tère de l’économie et des finances revendiqué par l’EI. Celui-ci était le armé d’un couteau et d’une barre prévaloir chez nombre d’entre
de leur « soutien marqué » à « plusieurs organisations terroristes », spécialisé dans la recherche d’in- meilleur ami de Khamzat Azimov, de fer ayant attaqué des passants, eux. Un constat inquiétant qui
a annoncé la préfecture. Onze personnes ont été interpellées. fractions financières, Tracfin le jeune homme qui a tué ce le 9 septembre, dans le 19e arron- vaut aussi pour beaucoup de déte-
Ces procédures n’avaient pas encore débouché, mardi matin, (33 en 2016, 224 en 2017), font l’ob- jour-là un passant et blessé cinq dissement de Paris. Le jeune nus actuellement incarcérés. p
à l’ouverture d’une saisine judiciaire. jet d’une plus grande attention. autres avant d’être abattu par les homme n’a certes tué personne ce élise vincent

La politique contre la radicalisation de l’islam vue par les musulmans


Une équipe de chercheurs universitaires a interrogé des musulmans sur le lien entre politique antiterroriste et discriminations

D es associations militan-
tes ont accusé, ces derniè-
res années, la politique
antiterroriste d’être porteuse de
biais islamophobes. A leurs yeux,
tournée, après les assassinats
commis par Mohammed Merah
en 2012, puis plus encore après les
attentats de 2015, vers une straté-
gie fondée sur la traque de la radi-
sente la Commission nationale
consultative des droits de
l’homme. Pour la première fois,
leur étude fournit des données
quantitatives sur l’impact des poli-
la discrimination, des politiques
antiterroristes, leurs relations aux
institutions ou encore leurs prati-
ques quotidiennes.
Premier enseignement, pas for-
raison de la couleur de leur peau
(34,8 %) ou de leur origine (37 %)
plus que de leur religion (15,2 %).
Pourquoi l’hiatus qui se mani-
feste dans cette perception ? Parmi
rapport aux médias, tenues vesti-
mentaires, engagement politique
et religieux…).
Or les musulmans ont plus sou-
vent (58,1 %) que les autres (26,9 %)
elle cible certains types de convic- calisation. « A partir du moment où tiques antiterroristes sur la popu- cément attendu : les musulmans tous les facteurs étudiés par les le sentiment d’avoir été discrimi-
tions et de pratiques religieuses, on a réfléchi en termes de radicali- lation musulmane. se sentent individuellement expo- chercheurs, l’un se révèle le plus nés, que ce soit en cherchant un
indûment retenus comme des sation, on a mis l’accent sur une po- sés aux politiques antiterroristes efficace pour l’expliquer. Il s’agit travail (29,8 % contre 13,6 % du
indicateurs pertinents de dange- pulation considérée comme poten- Ciblés délibérément (à travers le contact avec les forces de l’expérience passée de la discri- groupe témoin), un logement
rosité. En bref, ils accusent l’Etat tiellement radicalisable : les musul- Les chercheurs se sont appuyés de sécurité, avec les travailleurs mination. Le fait d’avoir été discri- (23,7 % contre 7,2 %), à l’école (17,6 %
d’être discriminatoire envers les mans », résume Francesco Ragazzi, sur un sondage réalisé par télé- sociaux ou les éducateurs) dans les miné au cours des cinq dernières contre 5,4 %), lors d’un contrôle de
musulmans dans sa conception et coordinateur de l’étude. phone du 5 février au 3 mars par mêmes proportions que les non- années abaisse systématique- police (24,4 % contre 4,8 %)… Ils
sa mise en œuvre de politiques Financé par l’Open Society Foun- l’IFOP. L’institut a extrait d’une po- musulmans. Ils indiquent même ment le niveau de confiance dans n’attribuent pas majoritairement
antiterroristes (répressives, pré- dation de George Soros, ce travail a pulation globale de 8 300 person- moins souvent avoir été en con- les institutions : plus une per- la discrimination dont ils ont été
ventives ou de renseignement). été conçu dans le cadre du Centre nes un double échantillon. Le pre- tact avec la police, dans ce cadre, sonne a été discriminée, moins victimes à leur religion (citée par
Une équipe d’universitaires a d’étude sur les conflits - Liberté et mier est composé de 426 person- que le reste de la population. Pour- elle a confiance dans les institu- 23,5 %), mais d’abord à leur origine
cherché à savoir si les musulmans sécurité. Les universitaires se sont nes se disant musulmanes. Le se- tant, un grand nombre d’entre eux tions. C’est aussi l’expérience de la ou à la couleur de leur peau
eux-mêmes percevaient les cho- adjoint un « comité consultatif », cond de 501 individus sans (37,1 % contre 20,8 %) ont le senti- discrimination au cours des cinq (58,3 %). Ces discriminations sape-
ses de la sorte, et dans quelle me- où les associations militantes relation avec l’islam et représenta- ment d’être ciblés délibérément années passées qui explique le raient en quelque sorte la con-
sure la politique antiterroriste et étaient bien représentées (Collec- tif de la population, sert de groupe par les agents de cette politique, mieux un changement de com- fiance dans les institutions et donc
les discriminations étaient liées. tif contre l’islamophobie en témoin. Des séries de questions notamment la police, et d’être portement lorsqu’on est con- dans la légitimité de leur action, y
La question leur semblait d’autant France [CCIF], Stop le contrôle au visaient à mesurer leur expérience moins bien traités par eux. Ils esti- fronté à la politique antiterroriste compris antiterroriste. p
plus légitime que la France s’est faciès…), mais où était aussi pré- personnelle et leur perception de ment le plus souvent être ciblés en (consultation des sites Internet, cécile chambraud
france | 7
0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

Ultime expertise médicale sur la mort de Traoré


Pour la famille du jeune homme, les conclusions « ne peuvent être utiles à la manifestation de la vérité »

P
ar son ampleur judi- l’immobilisation avec genoux
ciaire et sociétale, l’af- dans le dos) a provoqué une « com-
faire Adama Traoré était pression thoracique ». Mais ils
déjà hors normes. C’est assurent que cette « asphyxie mé-
désormais sur le plan médico-lé- canique (…) est insuffisante pour
gal qu’elle défraie la chronique. avoir joué un rôle significatif dans
Après deux autopsies consécuti- le décès de M. Adama Traoré ».
ves, une expertise en 2016, une
deuxième aux conclusions diver- Mur judiciaire
gentes un an plus tard, la science Idem pour l’attitude des forces de
peine toujours à répondre à cette l’ordre après le malaise du jeune
question : de quoi le jeune homme dans leur voiture, qui
homme de 24 ans est-il mort ? conduira à sa mort quelques
Depuis son décès le 19 juillet minutes plus tard. Les sapeurs-
2016 à la gendarmerie de Persan pompiers appelés à la rescousse
(Val-d’Oise), la famille d’Adama ont tous relaté que les gendarmes
Traoré n’a de cesse d’accuser les avaient refusé à plusieurs reprises
forces de l’ordre d’être responsa- de retirer les menottes qui l’entra-
bles de l’asphyxie qui lui a été fa- vaient. Avant de finalement s’y ré-
tale, après une interpellation soudre devant l’absence de pouls.
musclée. Les gendarmes auteurs L’un des sauveteurs raconte que
de l’arrestation contestent cette le jeune homme était allongé face
version des faits. Mais la mobili- contre terre sur le sol de la gendar-
sation de ses proches a provoqué merie à leur arrivée. Les médecins
un vaste mouvement de protesta- ne préfèrent prendre en compte
tion contre les violences policiè- que la version des deux autres
res, qui dure depuis deux ans. sapeurs-pompiers qui évoquent
L’expertise médico-légale de une position latérale de sécurité
synthèse, réalisée par quatre mé- imparfaite, due à la présence des
decins et rendue aux deux juges menottes.
d’instruction le 18 septembre, Quoi qu’il en soit, les experts es-
était donc très attendue. Ce nou- timent qu’Adama Traoré n’aurait
veau – et probablement ultime – pu être sauvé, malgré tous les
rapport n’apaisera pas la colère efforts des réanimateurs, qui ont
des membres de l’association effectué un massage cardiaque et
Vérité et justice pour Adama. Les Marche pour demander des réponses sur la mort d’Adama Traoré, à Beaumont-sur-Oise (Val-d’Oise), le 21 juillet. FRANCOIS GUILLOT/AFP une ventilation pendant presque
quatre experts, dans ce docu- une heure. Il ne souffrait pas d’un
ment que Le Monde a consulté, manque d’apport d’air mais d’un
exonèrent les gendarmes de par deux fois aux gendarmes de l’évolution naturelle d’un état que puisqu’il a un cœur d’athlète et défaut de transport de l’oxygène
toute responsabilité. avant de se réfugier dans l’appar-
Dans leur rapport, antérieur au décours d’un effort », d’autre part que le fait d’avoir dans le sang qui n’aurait pu être
tement où il sera interpellé – qui les médecins concluent les médecins, qui esti- couru 437 mètres en dix-huit minu- pris en charge dans ce laps de
Pratique sportive intensive est à l’origine du processus fatal. ment que « son pronostic vital tes constitue pour lui un “effort temps, conclut le rapport.
Les médecins commencent pour- « Pendant environ quinze minutes,
écartent était déjà engagé » à son arrivée maximal” », note l’avocat, qui re- De mauvaises prédispositions,
tant par battre en brèche les il s’ensuit une course-poursuite tout lien dans l’appartement. lève en outre que la « déshydrata- des circonstances aggravantes,
constatations de leurs confrères : pendant laquelle M. Traoré est Si deux ans après, les médecins tion » n’est qu’une supposition un cercle vicieux médical et une
non, Adama Traoré n’avait pas un exposé à un effort et à un stress
entre la mort sont enfin formels sur les causes des médecins, ne reposant sur fin inexorable : l’expertise laisse
cœur défaillant, contrairement à intenses », estiment les médecins, et les méthodes médicales de la mort d’Adama aucun élément médical. presque à penser qu’Adama
ce qu’avançaient les précédentes s’appuyant sur le témoignage de Traoré, sa famille conteste cepen- La famille d’Adama Traoré Traoré était condamné par
expertises. Sa taille importante l’occupant de l’appartement dans
d’interpellation dant le postulat de départ de l’ex- estime que le seul effort intense avance. Les gendarmes auteurs de
était plus certainement due à sa lequel il sera interpellé, qui assure musclée pertise. Selon leur avocat, Yassine est à chercher du côté de l’inter- l’interpellation y verront la
pratique sportive intensive qu’à que le jeune homme était très es- Bouzrou, aucun élément dans le pellation musclée du jeune preuve de leur innocence. La fa-
une malformation. soufflé en arrivant chez lui. Les dossier ne permet d’affirmer que homme. Et de rappeler les témoi- mille d’Adama Traoré interpré-
Pour expliquer le décès, les experts relèvent aussi le rôle qu’a de « stress majeur » dû à la pour- le jeune homme a produit un ef- gnages des gendarmes : « On se tera le ton catégorique du rapport
médecins décrivent un enchaîne- pu jouer la température élevée suite. Dès lors, un « cercle vicieux » fort intense « pendant environ trouvait à trois dessus pour le maî- comme la confirmation qu’ils se
ment de réactions, s’appuyant sur (supérieure à 30 0C) en cette s’est mis en place. Ces différents quinze minutes », comme l’esti- triser », a indiqué l’un d’entre eux, heurtent à un mur judiciaire. Leur
les différentes pathologies dont chaude journée de juillet. éléments ont provoqué une ment les médecins. S’il s’est bien précisant que le jeune homme a avocat l’a déjà fait savoir aux juges
souffrait Adama Traoré. Il était Adama Traoré se serait donc re- « crise drépanocytaire aiguë avec passé dix-huit minutes entre sa « commencé à dire qu’il avait du d’instruction : « Les conclusions de
atteint d’un « trait drépanocy- trouvé en état d’« hypoxémie » syndrome thoracique », condui- première fuite et son interpella- mal à respirer ». l’expertise ne peuvent être considé-
taire », pour lequel il avait été dia- (faible quantité d’oxygène dans le sant peu à peu à « une anoxie tis- tion, les caméras de sécurité per- Dans leur rapport, les médecins rées comme utiles à la manifesta-
gnostiqué, et d’une « sarcoïdose sang) amplifiée par sa sarcoïdose, sulaire » (les différents organes mettent d’établir qu’il a couru sur écartent pourtant tout lien entre tion de la vérité dans la mesure où
de stade 2 », dont il ignorait l’exis- de « déshydratation » causée par la sont privés d’oxygène) et à la de courtes distances. « Les experts la mort et les méthodes d’inter- elles se fondent sur des éléments
tence. Selon eux, c’est la fuite du chaleur, d’« hyperviscosité san- mort du jeune homme. « Le décès affirment d’une part que M. Traoré pellation. Ils reconnaissent que la factuels faux. » p
jeune homme – il avait échappé guine » provoquée par l’effort et de M. Adama Traoré résulte donc est en très bonne condition physi- technique utilisée (notamment nicolas chapuis

Collomb propose sa démission, Macron la refuse S O C IAL


CSG : 39 députés LRM
veulent exonérer
davantage de retraités
Candidat à la mairie de Lyon, le ministre de l’intérieur est de plus en plus critiqué dans son camp et par l’opposition Trente-neuf députés La Répu-
blique en marche ont révélé,
lundi 1er octobre, un courrier
adressé mi-septembre

C’ est Emmanuel Macron,


et lui seul, qui décidera.
Quand, lundi 1er octobre,
Gérard Collomb, le ministre de
l’intérieur, lui a présenté sa démis-
noncé, dans un entretien à L’Ex-
press le 18 septembre, son inten-
tion de quitter le gouvernement
au lendemain des élections euro-
péennes de mai 2019, les critiques
petits-enfants, des pâquerettes », a
lancé l’écologiste en dénonçant
également la « condescendance »
du ministre de l’intérieur vis-à-vis
du président de la République.
Castaner, Griveaux et moi…
D’ailleurs, il va finir par ne plus me
supporter. Mais si tout le monde se
prosterne devant lui, il finira par
s’isoler, car par nature l’Elysée
Celui de Frédéric Péchenard, l’an-
cien patron de la police nationale,
proche de Nicolas Sarkozy, est éga-
lement cité. Si Emmanuel Ma-
cron, avec lequel il lui arrive de dis-
à Edouard Philippe dans
lequel ils demandent un nou-
veau geste pour les retraités.
Ils proposent que ceux dont le
revenu fiscal de référence est
sion, le président de la République à son endroit se multiplient. « La démarche de Gérard Col- isole », avait-il glissé. Loin de la re- cuter, lui proposait de prendre la compris entre 1 200 et
l’a refusée, a révélé Le Figaro, L’opposition, qui a qualifié le mi- lomb est tout sauf macroniste. lation « quasi filiale » qu’il disait suite de Gérard Collomb, il y « ré- 1 600 euros pour les person-
mardi. Pas question pour le chef de nistre d’« intérimaire », met en Vous pensez que se présenter à un cultiver avec Emmanuel Macron fléchirait », a confié M. Péchenard nes seules et entre 1 830 et
l’Etat de procéder à un remanie- doute sa capacité à faire pleine- quatrième mandat à l’âge de 71 ans depuis le début de l’aventure pré- au Journal du dimanche publié le 2 440 euros pour les couples
ment sous la contrainte. « Un re- ment face à ses responsabilités incarne le renouvellement voulu sidentielle d’En marche ! en 2016. 30 septembre, mais « personne ne soient exonérés de la hausse
maniement doit correspondre à un (questions de sécurité, menace ter- par Emmanuel Macron ? », fait « En prenant ses distances, Collomb m’a encore rien proposé ». Le tan- de la CSG. Une modification
moment politique », développe- roriste, organisation de l’islam de mine de s’interroger un proche du prépare sa campagne à Lyon », dem « Pasqua-Pandraud [le se- qui permettrait de toucher
t-on à l’Elysée. « Si Nicolas Hulot a France, rapports avec les collectivi- chef de l’Etat, qui semble regretter commente un autre soutien de la cond, après avoir été directeur de une « population plus grande »
exprimé un désaccord de fond avec tés locales…) alors qu’il aurait déjà que « Macron ne le vire pas ». première heure du président. la police, fut le ministre délégué à que les 300 000 personnes
la politique du gouvernement lors- la tête à Lyon. Laurent Wauquiez, le D’autant que Gérard Collomb ne Dans ce contexte, les rumeurs la sécurité entre 1986 et 1988 concernées par la réforme.
qu’il a annoncé son départ [début président du parti Les Républi- s’est pas privé dernièrement de sur sa succession Place Beauvau quand le premier était ministre de
septembre], dans le cas de Gérard cains, a dénoncé une situation critiquer M. Macron à plusieurs vont bon train. Les noms de Chris- l’intérieur] est un modèle qui fonc- COLLE CTIV IT ÉS LO CA LES
Collomb il n’y a pas de désaccord « surréaliste ». D’autant que depuis reprises. Le 6 septembre, sur tophe Castaner, secrétaire d’Etat tionnait bien et l’Elysée ferait bien Macron avance sur
politique », y poursuit-on. Au pa- l’annonce de M. Collomb, le minis- BFM-TV et RMC, il avait notam- chargé des relations avec le Parle- de s’en inspirer », reconnaît un pro- la fusion métropole-
lais, on se plaît à rappeler l’article 8 tre a perdu deux membres de son ment invoqué son « manque d’hu- ment, et de Gérald Darmanin, le che du chef de l’Etat. département
de la Constitution, selon lequel « le équipe : sa plume Jonathan Gué- milité » pour expliquer les mau- ministre de l’action et des comp- « Face aux attaques dont le mi- Emmanuel Macron a reçu
président de la République, sur pro- mas, passé à l’Elysée, et surtout vais sondages de la rentrée. tes publics, circulent. « Darmanin nistre fait l’objet, le président de la cinq présidents de métro-
position du premier ministre, son influent chef de cabinet, Jean- ne rêve que de ça », affirme un élu. République lui a renouvelé sa con- pole, lundi 1er octobre, pour
nomme les membres du gouverne- Marie Girier, qui a rejoint Richard Rumeurs sur sa succession fiance et lui a demandé de rester travailler sur le projet de
ment et met fin à leurs fonctions ». Ferrand, le nouveau président de Le même jour, il avait décrit à des pleinement mobilisé sur sa mis- fusionner ces collectivités
C’est parce qu’il ne souhaite pas l’Assemblée nationale. journalistes de la presse régionale, sion pour la sécurité des Fran- avec leur département. Alain
que la Place Beauvau soit déstabili- Mais les attaques contre M. Col- comme l’avait ensuite révélé La
L’opposition çais », explique-t-on à l’Elysée. In- Juppé (Bordeaux), Christian
sée par sa décision d’être de nou- lomb viennent aussi de son pro- Dépêche du Midi, un président de met en doute terrogé dans « L’Emission politi- Estrosi (Nice), Jean-Luc Mou-
veau candidat à l’élection munici- pre camp. Lundi, l’ancien eurodé- la République de plus en plus re- que », sur France 2, le 27 septem- denc (Toulouse), Johanna Rol-
pale de Lyon en 2020, que Gérard puté Daniel Cohn-Bendit, soutien plié sur lui-même. « Nous ne som-
la capacité bre, Edouard Philippe avait déjà land (Nantes) et Damien Cas-
Collomb a proposé à Emmanuel d’Emmanuel Macron, a estimé sur mes pas nombreux à pouvoir en- du ministre répondu que Gérard Collomb est telain (Lille) y participaient
Macron de quitter ses fonctions Franceinfo qu’il avait « le droit à la core lui parler. Ceux qui parlent « un ministre à temps plein » et notamment. A Paris, Lyon et
dès maintenant. De fait, depuis retraite ». « Qu’il quitte ce minis- franchement à Macron sont ceux
à faire face à ses peut « rester en poste ». p Marseille, le processus est
que le ministre de l’intérieur a an- tère, qu’il aille s’occuper de ses qui étaient là dès le début : Ferrand, responsabilités virginie malingre déjà enclenché. – (AFP.)
8 | france 0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

Le blues
des maires
de petites
communes
Baisse des dotations, concurrence
des intercommunalités… De plus
en plus d’élus démissionnent

E
ntre son bureau à la mai- maire chargé du développement
rie de Jaulnay (Indre-et- durable le jour. Mais ils se sont
Loire) et la boulangerie, rendu compte qu’il fallait aussi de
Maurice Talland n’a la proximité. La MSAP permet de
qu’une rue à traverser. Alors en remettre un peu d’humain dans la
cas de panne de réveil d’un béné- chaîne. »
vole ou de trou dans le planning, Lorsque le dernier café-restau-
c’est lui que l’on appelle pour rant met la clé sous la porte, que
assurer le fonctionnement du les commerces affichent tous
dépôt de pain. En 2016, quand le « bail à céder » sur la vitrine, gar-
village de 270 habitants a perdu der une capacité d’imagination
coup sur coup son bar-tabac et sa n’est pas chose aisée. Les édiles
boulangerie, ce maire a eu l’idée des petites communes ont sou- Maurice Talland est maire de Jaulnay (Indre-et-Loire) depuis 2008. Ici, devant la mairie, le 24 janvier. CYRIL CHIGOT/DIVERGENCE POUR « LE MONDE »
de rouvrir cette dernière sous vent l’impression de se battre
forme associative. Avec succès, contre des moulins à vent, et les
puisque trois mois après, le lieu luttes ressemblent parfois à des la ruralité. Il en va ainsi de la sup- communauté de sept communes time), cet ancien cadre de
revit. « Je pourrais presque tenir barouds d’honneur. pression de la taxe d’habitation dans une plus grande de vingt-
Attachement Greenpeace avait fondé son en-
ma permanence ici », plaisante- ou de l’abaissement de la vitesse six – fortement endettée, met- à leur territoire treprise de recyclage d’huile de
t-il, tant les habitants ont pris l’ha- Sentiment d’être « dépossédé » maximale autorisée de 90 km/h à tant en péril le dynamisme local. friture sur l’île. Elu à la surprise
bitude de venir y discuter de leurs Les mobilisations contre les fer- 80 km/h sur le réseau secondaire. Loin de se résigner, les habitants
ou sentiment générale à 36 ans, il ne cède rien à
problèmes. metures d’écoles rurales, dernier Des décisions perçues comme et leur maire, Catherine Moulin, de responsabilité ses convictions. Connu pour son
Pour tenter de pallier la déserti- lieu du vivre-ensemble, avaient l’œuvre de technocrates parisiens ont décidé de se réunir au sein refus de signer le permis de cons-
fication des campagnes françai- ce goût-là à l’hiver 2017. Manifes- ignorant les spécificités du ter- d’assemblées villageoises pour
sont autant truire permettant l’installation
ses, de nombreux maires de peti- tations, interpellations du recto- rain, qui ne manquent pas de faire réfléchir au « bien commun » de raisons pour d’un McDonald’s sur sa com-
tes communes endossent volon- rat, occupations des salles de réagir localement. qu’ils tiennent à défendre. mune, malgré la décision en ce
tiers, tour à tour, le rôle de chef de classe… Malgré l’énergie des pa- Exemple moins médiatisé mais
les élus de sens du tribunal administratif de
projet, animateur, assistante so- rents d’élèves appuyés par les tout aussi mal vécu : le transfert Certains gardent espoir s’accrocher Poitiers, son discours détonne.
ciale et gestionnaire du budget élus, la classe unique de Poilly- des compétences « eau et assai- La majorité des élus trouvent le « Coconstruction, chantiers collec-
communal. Alpagué sur le mar- sur-Serein (Yonne) a ainsi fermé nissement » aux communautés métier passionnant, et tous té- tifs, économie circulaire », sont les
ché, au coin d’une rue ou directe- ses portes. A Gréalou, dans le Lot, de communes et aux commu- moignent d’un attachement très sion, de nombreux maires cra- expressions favorites de celui qui
ment à l’hôtel de ville, le premier elle a obtenu un sursis d’un an nautés d’agglomération, qui doit fort à leur rôle et à leurs conci- quent. Les horaires souvent très a fait passer la part du bio dans les
des élus est une figure centrale grâce à une idée de la maire de être mis en place à compter du toyens. Mais, de plus en plus, le étendus et les indemnités basses cantines scolaires de 17 % à 43 %
dans les villages. Souvent origi- proposer, sur Facebook, un loge- 1er janvier 2020. « On nous impose découragement pointe, dans un (sous 500 habitants, un maire depuis le début de son mandat.
naire du coin, il connaît les pro- ment gratuit à toute famille avec plein de choses, on subit des dicta- contexte difficile de baisse des fi- touche 658 euros par mois), n’ar- Décrit comme « clivant », aux
blématiques et l’histoire de son enfants qui s’installerait dans sa tures », gronde Jean-Marc Lam- nancements de l’Etat. En témoi- rangent rien. « convictions acharnées », il s’est
territoire, et ne semble jamais à commune. Les fermetures d’éco- bert, le maire de Conflans-sur- gne le nombre considérable de Et pourtant. En dépit des diffi- frotté aux commentaires désa-
court d’idées pour sauver une les sont un exemple parmi Anille (Sarthe), qui devra fonc- maires qui ont rendu leur écharpe cultés avec lesquelles il faut com- gréables de certains de ses admi-
gare, une ligne de train, une tréso- d’autres de décisions venues tionner avec la commune voisine depuis les dernières élections mu- poser, certains gardent espoir. En nistrés partisans de l’enseigne de
rerie, une Poste ou une maternité. « d’en haut », selon les élus, qui cri- de Saint-Calais alors que, dans les nicipales, comme le révélait une particulier dans les villages où les restauration rapide, en particu-
En Corrèze, la commune d’Ayen tiquent une méconnaissance de faits, leurs installations ne sont étude réalisée par l’Agence France- jeunes, partis un temps, revien- lier sur les réseaux sociaux.
a pris les devants en créant, dès pas connectées. Des préoccupa- Presse en août (+ 55 % de démis- nent pour s’installer et créer leur « Mais la sanction se passera dans
2015, une Maison de services au tions aussi exprimées par l’Asso- sions depuis 2014 par rapport à la activité, signe que la commune les urnes », répond avec défi celui
public (MSAP), faisant ainsi figure ciation des maires ruraux de mandature précédente). revit. Attachement à leur terri- dont la victoire, en 2014, avait été
de pionnière. L’objectif : rassem- Malgré un France, qui ont émis « 10 proposi- Les raisons sont bien connues : toire, manière de demeurer actif, qualifiée de « séisme » par la
bler dans un même lieu le Pôle tions pour une intercommuna- soumis depuis des années à la ou sentiment de responsabilité presse locale, et qui prévoit déjà
emploi, la Caisse d’allocations fa-
attachement lité choisie au service de la démo- baisse de la dotation globale de sont autant de raisons pour les de se représenter. Rempiler, ou
miliales, la Poste… « Tous ces servi- très fort à leur cratie des territoires ». fonctionnement, noyés dans des élus de s’accrocher. Un choix qui, laisser à d’autres la charge de la
ces ont déserté la commune, en Même sentiment d’être « dé- intercommunalités qui augmen- bien souvent, s’inscrit dans le pro- commune ? La question se posera
pensant qu’un service numérique
rôle et à leurs possédé » à Faux-la-Montagne tent considérablement les tâches longement d’autres engage- à chacun aux prochaines munici-
ou une ligne téléphonique suffi- concitoyens, le (Creuse), où l’on a vu les centres administratives, requièrent une ments associatifs locaux. pales, en 2020. p
rait, explique Jérôme Perdrix, de décision s’éloigner avec le pas- technicité qu’ils ne maîtrisent pas Grégory Gendre en est l’exem- camille bordenet,
59 ans, aide-soignant en hôpital
découragement sage à la grande région Nouvelle- forcément, et provoquent en pa- ple. Avant de devenir maire de solène cordier
psychiatrique la nuit et adjoint au pointe Aquitaine et la fusion de la petite rallèle un sentiment de déposses- Dolus-d’Oléron (Charente-Mari- et solène lhénoret

Les préfets contestent l’ampleur des démissions des édiles


Une note de synthèse remise à Matignon tente de cerner les raisons de la hausse de départs de maires

A ssiste-t-on à une inhabi-


tuelle vague de démis-
sions des maires, notam-
ment de communes rurales ? De-
puis les élections municipales de
pas sur les démissions volontai-
res, mais balaie l’ensemble des
motifs de cessations de fonction.
Les décès et les démissions pour
raisons de santé représenteraient
non-cumul. Des facteurs de politi-
que locale peuvent également in-
tervenir : soit parce qu’un maire a
décidé de passer le témoin en
cours de mandat à un de ses ad-
largement commentées dans la
presse, ne semblent pas plus nom-
breux que dans les précédentes
mandatures ».
« Aucun maire démissionnaire
et approfondie des chiffres ne con-
firme pas le “vague à l’âme” évo-
qué cet été par certaines associa-
tions d’élus et par la presse. »
Néanmoins, « il convient de se
plexité accrue », constate le préfet
de la Savoie, pour qui la lassitude
des maires résulte d’« un effet de
ciseau entre l’accroissement et la
complexité des opérations d’une
2014, selon les chiffres du Monde, ainsi un tiers des changements joints, soit parce que, face à une si- n’a affiché publiquement vouloir montrer attentif au sentiment que part et la relative faiblesse des
le répertoire national des élus re- intervenus à la tête des commu- tuation conflictuelle au sein de démissionner compte tenu des peuvent avoir les élus sur les condi- moyens à leur disposition ». S’y
censait 737 départs sur les trois nes ces trois dernières années. son conseil, il remet son mandat. contraintes de son mandat élec- tions d’exercice de leurs responsa- ajoute le « manque de reconnais-
premières années de mandat, soit Une proportion élevée qui reflète tif », assure le préfet des Arden- bilités », estime ce dernier. Les sance », fréquemment cité.
quasiment autant que sur l’en- un vieillissement des maires, en Analyse « erronée » nes. Celui du Nord juge « erronée » notes des représentants de l’Etat Les préfets alertent également
semble de la mandature précé- particulier en milieu rural, où les Au total, de l’ordre de la moitié des l’analyse selon laquelle le nombre sont éclairantes à cet égard. « La sur deux signaux « préoccu-
dente : 775 entre 2008 et 2014. Une communes peinent à renouveler cessations de fonction depuis important de démissions enre- mise en œuvre de la contribution pants ». D’une part, l’« hémorra-
tendance qui se prolonge en 2018, leurs conseils municipaux. Un 2014 serait liée à des causes plus gistrées dans ce département se- au redressement des finances pu- gie » de démissions de conseillers
avec 153 démissions sur les six peu moins de 4 % des départs cor- ou moins contraintes. L’autre rait lié au découragement des bliques a réduit drastiquement les municipaux, « beaucoup moins
premiers mois de l’année. respondent à des démissions d’of- moitié correspondant à des dé- élus. Son collègue du Pas-de-Ca- marges de manœuvre du bloc visibles que celles des maires ».
Afin d’en analyser les raisons, fice pour cause d’annulation de missions volontaires, qui peu- lais le rejoint : « L’analyse détaillée communal et a manifestement Dans certains départements, elles
Matignon a demandé aux préfets l’élection, de condamnation judi- vent parfois s’expliquer par des joué un rôle dans la lassitude de pourraient atteindre un taux pro-
de livrer leurs observations sur ciaire ou d’inéligibilité. raisons de santé ou d’ordre pro- certains élus », écrit le préfet de la che de 10 %. Les préfets s’inquiè-
cette situation. La note de syn- Les fusions de communes ou fessionnel ou familial. « Le nom- Haute-Garonne. « Nombre d’élus tent d’autre part d’« une crise des
thèse confidentielle établie à par- créations de communes nouvel- bre de maires dont la démission Les préfets d’expérience ont pu se sentir dé- vocations » lors des élections
tir de leurs remontées, que Le les comptent pour 5 % des fins de serait justifiée par la lassitude et la possédés d’une partie de leurs pou- municipales de 2020.
Monde a pu consulter, tend à rela- mandat anticipées. Dans certains lourdeur de la charge apparaît en
alertent voirs au profit d’intercommunali- D’évidence, même s’il y a une di-
tiviser l’ampleur du phénomène. départements, ils peuvent expli- réalité extrêmement marginal », également tés », ajoute-t-il. vergence d’appréciation sur l’am-
« La proportion de communes quer une part non négligeable des estime la note de Matignon. Les maires « ne parviennent plus pleur des démissions volontaires,
ayant connu, depuis les élections départs. Ainsi, dans le Jura, trente- Pour le préfet des Alpes-de-Hau-
sur l’hémorragie à absorber l’inflation normative » qu’il conviendrait de définir plus
municipales de 2014, un change- huit cessations de fonction sur te-Provence, « les maires qui dé- de démissions et « la loi NOTRe [Nouvelle organi- précisément, le malaise des élus
ment d’édile est loin d’être anor- soixante-quatre en résultent. S’y missionnent pour des raisons liées sation territoriale de la Républi- locaux est bien réel, ainsi que les
malement élevée », conclut-elle. ajoutent environ 10 % de démis- à l’évolution de leur fonction ou à
de conseillers que] est souvent citée comme illus- risques de découragement. p
Problème : elle ne se concentre sions liées aux nouvelles règles de la baisse des dotations, données municipaux tration paroxystique de cette com- patrick roger
france | 9
0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

Deux proches de Marine Le Pen


renvoyés en correctionnelle
Frédéric Chatillon et Jean-François Jalkh sont soupçonnés d’avoir
manœuvré pour obtenir des remboursements indus de l’Etat

A
chaque jour son rico- s’agissant d’un aller-retour comp-
chet judiciaire dans les
Depuis 2012, table, les kits de campagne ayant
affaires qui touchent le toutes en réalité été financés par les
Rassemblement natio- imprimeurs qui n’ont été payés
nal (RN, ex-Front national). Début
les élections qu’après remboursement des can-
septembre, Marine Le Pen annon- ont vu la justice didats par l’Etat ». Ils poursuivent :
çait être reconvoquée par les juges « Ces manœuvres avaient en réa-
d’instruction en charge de l’en-
se pencher sur lité pour but d’obtenir le rembour-
quête sur les soupçons d’emplois le financement sement par l’Etat d’intérêts fictifs. »
fictifs au Parlement européen, Présidentielle, législatives, mu-
dossier dans lequel elle est mise en
des campagnes nicipales, européennes, départe-
examen pour abus de confiance. de l’ex-FN mentales, sénatoriales, régiona-
Fin septembre, elle refusait de se les… Depuis l’élection présiden-
plier à l’expertise psychiatrique or- tielle de 2012, toutes les élections
donnée dans le cadre d’une autre soupçonné d’avoir accordé des ont vu la justice se pencher sur le
enquête la visant pour avoir dif- avantages à l’ex-Front national financement des campagnes de
fusé des photos d’exactions de l’or- pour les campagnes des munici- l’ex-Front national. Un grand
ganisation Etat islamique. Lundi pales et des européennes de 2014 chelem judiciaire reposant sur les
1er octobre, alors que son parti ainsi que pour les élections dé- relations entretenues par le parti
renonçait à se pourvoir en cassa- partementales de 2015. de Marine Le Pen avec certains de
tion pour contester le principe de Selon l’ordonnance de renvoi ses prestataires, jugé un peu trop
la saisie par la justice d’une partie dont Le Monde a pris connais- proches, voire un peu trop géné-
de ses aides publiques, deux pro- sance, Frédéric Chatillon est soup- reux. Trois enquêtes judiciaires
ches de Marine Le Pen ont été ren- çonné d’avoir « courant 2014, 2015 avaient ainsi été ouvertes. Deux
voyés en correctionnelle dans l’en- et 2016 en qualité de gérant de la d’entre elles sont aujourd’hui clo-
quête sur le financement de plu- SARL Riwal consenti un crédit four- ses et le RN, de même que plu-
sieurs campagnes électorales de nisseur sans intérêts à l’associa- sieurs de ses cadres, vont devoir
l’ex-FN, ont confirmé des sources tion Jeanne ». Contacté, son avocat affronter deux audiences devant
concordantes au Monde. indique qu’« il sera contesté qu’un le tribunal correctionnel.
Le microparti du RN, Jeanne, et tel arrangement commercial Frédéric Chatillon et Jean-Fran-
son gérant de fait, le député euro- puisse constituer un délit ». çois Jalkh avaient ainsi été précé-
péen et membre du bureau exé- demment renvoyés pour escro-
cutif du RN, Jean-François Jalkh, Kits surfacturés querie et abus de biens sociaux
sont renvoyés devant le tribunal Contrairement à la précédente pour l’élection présidentielle et le
correctionnel pour escroqueries procédure, il n’est pas renvoyé scrutin législatif de 2012. Dans ce
et tentatives d’escroqueries ; pour escroquerie. De son côté, premier volet, baptisé « Jeanne 1 »,
Frédéric Chatillon, ami de longue Jean-François Jalkh est soup- l’ex-Front national est, lui aussi,
date de Marine Le Pen, ancien pa- çonné d’avoir obtenu pour Jeanne poursuivi, soupçonné d’avoir
tron du groupuscule d’extrême le remboursement d’intérêts in- acheté des kits de campagne
droite violent et autodissous dus en faisant souscrire un prêt à surfacturés fournis par Riwal et
Groupe union défense (GUD) et des candidats FN pour financer donc d’avoir organisé une escro-
alors dirigeant de l’entreprise l’achat des kits de campagne lors querie au préjudice de l’Etat, qui
Riwal est, lui, renvoyé pour abus des municipales de 2014 et les rembourse les frais de campagne
de biens sociaux. Dans ce dos- départementales de 2015. Les ma- des candidats ayant réuni plus de
sier, Riwal, longtemps presta- gistrats notent que « le prêt était 5 % des suffrages. p
taire principal de la communica- fictif, les sommes n’ayant pas été simon piel
tion électorale du parti, est avancées par l’association Jeanne, et lucie soullier

La question de l’immigration
continue de diviser à gauche
Un manifeste pour l’accueil des migrants oppose LFI aux autres partis

C’ est un sujet explosif


que La France insou-
mise (LFI) a décidément
du mal à traiter. Et qui rebat les
cartes à gauche. La question de
M. Mélenchon rendait également
hommage à l’Aquarius, le navire
humanitaire qui secourt les réfu-
giés en mer. Un soutien qu’il ré-
pète, tout comme il souhaite ré-
le communiste Ian Brossat, l’éco-
logiste Yannick Jadot et Olivier Be-
sancenot, porte-parole du NPA –,
affichent tous leur soutien à l’ini-
tiative de Regards, Politis et
l’immigration divise en interne le gulariser les salariés sans papiers. Mediapart. Et, surtout, se frot-
mouvement et l’isole, en externe, Le député des Bouches-du- tent les mains de pouvoir doubler
de ses partenaires éventuels. Der- Rhône a refusé de signer le mani- l’ancien candidat à la présiden-
nier exemple en date : l’attitude feste paraphé par plus de trois tielle sur sa gauche.
à adopter face au « Manifeste cents personnalités. Dimanche, Ils ne sont pas les seuls à voir
pour l’accueil des migrants » pu- sur France 3, M. Mélenchon a criti- dans les atermoiements des « in-
blié par Mediapart, Regards et Po- qué « un côté mondain de l’appel ». soumis » une occasion de cons-
litis. Mis en ligne le 26 septembre, Il refuse de « faire de l’immigra- truire une autre gauche, en utili-
ce texte affirme qu’« il ne faut tion la question centrale des élec- sant l’immigration comme un
faire aucune concession [aux] tions qui arrivent, ce serait servir la marqueur politique. Plusieurs
idées que l’extrême droite a impo- soupe à Macron et Le Pen. » Et de initiatives « citoyennes » se met-
sées, que la droite a trop souvent marteler : « Je ne suis pas d’accord tent en place. L’une des plus avan-
ralliées et qui tentent même une pour faire comme si l’immigration cées se fait autour de l’essayiste
partie de la gauche. (…) Il est illu- était quelque chose de naturel, de Raphaël Glucksmann et de l’éco-
soire de penser que l’on va pouvoir désirable, de souhaitable. » nomiste Thomas Porcher.
contenir et a fortiori interrompre Un texte en huit points (entre
les flux migratoires. A vouloir le Créer un espace politique autres l’immigration, l’écologie,
faire, on finit toujours par être Une analyse que ne partage pas la démocratie) doit être publié en
contraint au pire ». Un message à Clémentine Autain, députée (LFI) novembre. L’idée est de travailler
peine voilé adressé à Jean-Luc de Seine-Saint-Denis et codirec- avec des élus et des associations
Mélenchon et aux « insoumis », trice de Regards. « Il n’est pas ques- pour créer une dynamique « de-
qui insistent sur le fait de combat- tion de courber l’échine devant puis la base » et lancer une liste
tre les « causes de l’immigration » l’agenda imposé par nos adversai- « citoyenne » aux européennes.
et défendent le droit « de vivre et res. Mais la façon dont le sujet Objectif : unifier la gauche « non
de travailler au pays ». émerge et s’impose dans le débat mélenchoniste », pour l’instant
Lors de son discours à l’univer- public nous oblige à mener la dispersée, et créer un espace poli-
sité d’été de LFI, fin août à Mar- bataille », écrit-elle dans un texte tique entre Emmanuel Macron et
seille, M. Mélenchon précisait sa publié sur son compte Facebook. M. Mélenchon. Suivez-nous sur @smithhautlafitte
pensée : « Oui, il y a des vagues mi- Manuel Bompard, l’une des deux Parallèlement, M. Glucksmann
gratoires, oui, elles peuvent poser futures têtes de liste « insoumi- publie, le 11 octobre aux éditions Rendez-nous visite: www.smith-haut-lafitte.com/visites
de nombreux problèmes aux socié- ses » pour les européennes de Allary, un livre aux allures de
tés d’accueil quand certains en pro- mai 2019, a voulu apaiser les es- manifeste politique intitulé Les Ouvert 7j/7 de 10h à 18h
fitent pour baisser les salaires, prits lundi, affirmant que LFI par- Enfants du vide. De l’impasse indi-
comme en Allemagne. Nous di- tage « 90 % du manifeste », mais vidualiste au réveil citoyen. Il veut
sons : honte à ceux qui organisent déplore « qu’une partie des appa- donner des pistes pour fonder un
l’immigration par les traités de li- reils veuillent instrumentaliser ce « nouveau contrat social ». A gau- L ’A B U S D ’A L C O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É .
bre-échange et qui l’utilisent en- sujet pour exister ». che, plus que jamais, la recompo- À C O N S O M M E R AV E C M O D É R AT I O N .
suite pour faire pression sur les Les rivaux de M. Mélenchon sition n’est pas encore achevée. p
salaires et les acquis sociaux ! » – Benoît Hamon (Génération.s), abel mestre
10 | planète 0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

Opération dépollution au large d’Antibes


Quelque 25 000 pneus ont été immergés dans les années 1980. L’expérimentation s’est révélée catastrophique

a bord de l’« océa » posés là volontairement, ça, on ne


nous l’avait encore jamais fait »,

E
n regardant l’eau tur- sourit Chris Begnini.
quoise de la baie du golfe Sandrine Ruitton, enseignante-
Juan depuis le pont de chercheuse et spécialiste de récifs
l’Océa, amarré à 800 mè- artificiels à l’Institut méditerra-
tres au large de la côte d’Antibes néen d’océanographie, tente d’ex-
(Alpes-Maritimes), difficile d’ima- pliquer. « On s’est dit : les Améri-
giner la décharge sous-marine qui cains le font, pourquoi pas nous ? »
gît sous la surface. Pourtant, une L’idée venait en effet de loin : aux
trentaine de mètres plus bas, Etats-Unis, deux millions de
22 500 pneus sont entassés sur pneus ont été largués au large de
quatre hectares. Fort Lauderdale, en Floride,
Dans sa cabine de pilotage, Marc en 1972 – ils ont commencé à être
Capart surveille les six plongeurs enlevés au milieu des années
qui font des allers-retours avec le 1990. « On pensait bien faire. A
fond toute la journée pour les re- l’époque, il y avait un véritable en-
monter un par un. Il garde les yeux gouement pour les récifs artificiels,
rivés sur son poste de contrôle, on ne s’est pas posé la question. »
connecté à leur caméra GoPro. C’est aussi l’histoire d’une tout
Difficile de comprendre ce qu’il autre conception de la mer que
se passe sur l’écran : il est près de raconte la chercheuse. « On
midi, la vase a été soulevée toute la voyait la pollution à terre, et on se
matinée par les plongeurs précé- disait : “et si on l’immergeait ?” A
dents. A peine aperçoit-on les gi- l’époque, la notion de pollution
gantesques pneus de camion que sous-marine n’existait pas. La mer
le plongeur Morgan Postic enfile a longtemps été perçue comme un
sur des cordes comme des perles cache-misère. C’était “loin des
sur un fil. Ils sont ensuite levés par yeux, loin du cœur.” »
une grue jusque sur le pont du
navire, et stockés dans des conte- « Pollueur-payeur »
neurs. « Il te reste trente secon- L’équipe de l’Océa a jusqu’à l’an-
des ! », prévient le superviseur née 2020 pour tenter de nettoyer
dans la radio, alors que son plon- la baie. Une phase test avait déjà eu
geur est toujours à 40 mètres de Pneus de camion remontés à bord de l’« Océa », dans le golfe Juan (Alpes-Maritimes), le 21 septembre. VALERY HACHE/AFP lieu en 2015 : 2 500 pneus avaient
profondeur. La caméra bouge, été remontés avec succès. Ceux
Morgan Postic quitte le fond, et en- qui restent seront soumis au
tame la longue montée par paliers poulpe ou de chapon, un poisson comme les services publics l’ap- née, servent de pouponnières mètres de là pour repérer de nou- même protocole. Pour éviter les
pour rejoindre la surface. pourtant commun dans la région. pellent pudiquement aujourd’hui, pour les poissons, clarifient l’eau velles zones à nettoyer. « Si l’on périodes d’été chargées – entre le
Quasiment gratuits, résistants, s’est révélée être une catastrophe : et abritent des écosystèmes en- parvient à sortir 90 % des pneus, ça Festival de Cannes et l’afflux tou-
Substances toxiques les pneus usagés sont pourtant ap- les microparticules et substances tiers. Elles sont vitales à la survie sera pas mal », assure le pilote du ristique – et la météo incertaine de
Vingt-cinq minutes plus tard, il al- parus un temps comme un moyen toxiques (notamment des métaux de la faune locale. Aujourd’hui, les chantier, Jean-Michel Negri. Tout l’hiver, les missions ont été pro-
lume une cigarette sur le pont idéal de fournir des abris aux pois- lourds, selon une étude menée par pneus trimballés dans la baie par ce qui sera récupéré partira à Istres grammées à l’automne et au prin-
pendant que ses collègues trient et sons. C’est au début des années l’université de Nice) relarguées ont la houle menacent de les écraser. (Bouches-du-Rhône), à 60 kilomè- temps. Coût total de l’opération :
rangent les pneus qu’il est par- 1980, à l’initiative de la direction fait fuir la faune marine. Sur le pont de l’Océa, les plon- tres de Marseille, afin d’être trans- 1,2 million d’euros, 1 million pour
venu à remonter. Trente-cinq pour départementale des Alpes-Mariti- Pire, les structures de fer qui geurs s’interrogent, mi-incrédu- formé en granulats combustibles l’Agence française pour la biodi-
une quarantaine de minutes pas- mes, sous l’impulsion du minis- liaient les pneus se sont oxydées. les, mi-narquois : « A quel mo- pour alimenter des cimenteries. versité, et 200 000 euros pour la
sées au fond. Petite pêche. « Quand tère de l’environnement et du très Résultat : les rubans en caout- ment a-t-on cru que c’était une Les « gars » de Jean-Michel Negri fondation Michelin.
ils ne sont pas dispersés un peu par- éphémère secrétaire d’Etat Alain chouc se retrouvent disloqués et bonne idée ? » L’équipe est compo- sont plutôt habitués à travailler « J’entends certains s’indigner du
tout, on peut en remonter 150 à la Bombard – le « naufragé volon- dispersés dans la baie, aujourd’hui sée de six matelots et six plon- sur des constructions offshore ou coût de la mission, s’agace San-
fois », affirme-t-il. Quasiment in- taire » célèbre pour avoir traversé zone protégée et classée Natura geurs professionnels. Sur un ta- à poser des câbles sous-marins. drine Ruitton. Mais il s’agit là d’un
tacts, sans une trace de corail ni l’Atlantique sur un bateau pneu- 2000. Or, autour de la décharge se bleau blanc, les temps de plongée Tous s’accordent à dire que cette symbole très fort en termes de mes-
d’algue marine, ils sèchent sur le matique –, que les 25 000 pneus trouvent des herbiers de posido- de chacun sont notés. mission est de loin la plus étrange sage envoyé sur la responsabilité de
ponton. Sur les 3 000 et quelques avaient été immergés à 800 mè- nie, comme le rappelle Didier Lau- Alors qu’une partie du groupe qu’ils aient eu à réaliser. « Ça nous l’Etat. C’est l’application stricte du
pneus remontés depuis le début tres au large dans le golfe Juan. rent, gestionnaire du site à la mai- enroule les narguilés utilisés pour arrive de remonter des carcasses de principe de pollueur-payeur : celui
de l’opération, le 21 septembre, L’espoir était de créer un récif ar- rie d’Antibes. Ces prairies sous- respirer sous l’eau, l’autre part en voiture, ou des déchets échoués, qui pollue paie. » p
aucun ne porte le moindre reste de tificiel. Mais « l’expérimentation », marines, typiques de la Méditerra- reconnaissance à une centaine de mais remonter des trucs qu’on a sofia fischer

Amiante : les victimes ne désarment pas, malgré un nouveau revers


Le parquet a requis un non-lieu dans l’affaire de Condé-sur-Noireau. La Cour de cassation doit examiner des pourvois dans d’autres dossiers

L e procès pénal de l’amiante


réclamé par les victimes de
cette fibre cancérogène et
leurs proches depuis les premières
plaintes en 1996, aura-t-il lieu ? La
dans l’affaire de l’exposition à
l’amiante de 22 salariés de l’usine
de l’équipementier automobile
Valeo-Ferodo de Condé-sur-Noi-
reau (Calvados), entre 1952 et 2007.
de l’usine de sidérurgie du Pas-
de-Calais Sollac Atlantique (an-
ciennement Usinor). Et le minis-
tère public devrait utiliser la
même argumentation pour ten-
Pour justifier
sa position, le
parquet invoque
réquisitions que le motif de non-
lieu qu’il utilise ne vaut pas néces-
sairement pour toutes les victimes,
il aurait donc dû les chercher et exa-
miner leur situation au cas par cas.
Pour lui, le combat judiciaire
continue aussi sur le volet des
responsabilités nationales, celles
de huit scientifiques, médecins et
hauts fonctionnaires des minis-
justice vient en tout cas de donner Les réquisitions du parquet, que ter d’en finir avec la vingtaine de une « impasse Mais il s’obstine au contraire à refu- tères de l’industrie, de la santé et
un indice supplémentaire de son Le Monde a consultées, sont un dossiers d’exposition à l’amiante, ser les nouvelles constitutions de du travail ayant siégé au Comité
opposition à sa tenue. Le parquet « copier-coller » de celles qu’il regroupés au pôle de santé publi-
juridique » parties civiles susceptibles d’appor- permanent amiante, une struc-
de Paris a en effet demandé mardi avait rendues il y a dix mois, le que de Paris depuis 2003. ter de nouveaux éléments. » ture de lobbying créée et financée
18 septembre un non-lieu général 22 novembre 2017, dans le dossier Pour justifier sa position, il in- Pour preuve, l’ancien ajusteur- par les industriels de l’amiante
voque une « impasse juridique » et lais (Ardeva 59-62) – regroupant mécanicien des chantiers navals que les victimes accusent d’avoir
un « obstacle majeur » empêchant notamment les victimes de l’usine de la Normed de Dunkerque, souf- retardé l’interdiction du maté-
d’établir les responsabilités péna- de sidérurgie Sollac Atlantique et frant lui-même d’une asbestose, riau et empêché la mise en place
les des cinq anciens responsables des chantiers navals Normed – se une affection pulmonaire incura- de mesures de protection.
de l’usine mis en cause pour « ho- sont attaché les services d’un avo- ble et évolutive liée à l’amiante,
micides et blessures involontai- cat pénaliste réputé, Eric Dupond- brandit un courrier du 13 novem- Mises en examen annulées
res ». Il se fonde sur une expertise Moretti et de son associé Me An- bre 2013 que lui a adressé M. Mo- Le 15 septembre 2017, la cour d’ap-
scientifique de février 2017 qui toine Vey. Ces derniers jurent que lins pour demander que davan- pel de Paris a annulé pour la
affirme, selon lui, l’impossibilité « l’Etat ne se débarrassera pas des tage de victimes ne se constituent deuxième fois les mises en exa-
d’établir a posteriori la date d’une victimes de l’amiante sans un pro- pas parties civiles. Dans cette mis- men de ces « responsables natio-
éventuelle faute ayant entraîné la cès en bonne et due forme ». sive, le chef du parquet de Paris, naux » dans les deux dossiers
contamination puis l’intoxica- Dans le dossier Sollac, les plai- âgé de 65 ans et qui doit quitter dans lesquels ils sont mis en
tion des victimes, donc d’imputer gnants n’ont pas dit leur dernier cette fonction en novembre pour cause – Jussieu et Normed – au
avec certitude la responsabilité à mot, malgré les réquisitions de endosser celle de procureur géné- motif que les risques liés à
une personne physique. non-lieu prises en novembre 2017. ral à la Cour de cassation, assure l’amiante étaient insuffisam-
Cent soixante et une victimes sup- Pierre Pluta de la « mobilisation » ment connus à l’époque des faits.
Eviter le naufrage judiciaire plémentaires se sont constituées de ses troupes sur les dossiers rela- La cour de cassation doit désor-
Mais s’il fait peu de doutes que les parties civiles à l’automne 2017, tifs à l’amiante. Il lui explique que mais examiner les pourvois du
poursuites pour « homicides et mais le parquet s’y est opposé. La les constitutions de partie civile Comité anti-amiante Jussieu et
blessures involontaires » seront chambre de l’instruction exami- sont un « facteur de ralentissement de l’Ardeva 59-62 pour la Normed
abandonnées dans ce dossier, le nera, le 5 octobre, l’appel déposé du traitement des affaires ». Et il lui contre cette annulation. Les deux
volet pénal de l’affaire de l’amiante par ces 161 personnes. suggère que « l’expression légitime associations y sont représentées
ne se refermera pas pour autant. « On perd son latin face à l’argu- et la défense des droits [des victi- par Me Guillaume Hannotin, un
Pour éviter le naufrage judiciaire mentation développée par le par- mes] pourraient s’exercer avec une opiniâtre avocat. Malgré la tenue
qui se profile après plus de vingt quet pour justifier les non-lieux ; efficacité équivalente, voire supé- de deux audiences, en mai et
ans d’instruction, deux associa- elle est en contradiction avec les rieure, au stade du procès ». « Un août, la plus haute juridiction ju-
tions de victimes, le Comité anti- propos que nous a tenus le procu- procès pénal que M. Molins nous diciaire française n’a en effet pas
amiante Jussieu (du campus uni- reur de la République de Paris, Fran- promettait donc il y a cinq ans, et réussi à aboutir à une décision.
versitaire parisien éponyme) et çois Molins, souffle Pierre Pluta, qu’il nous demandait d’attendre sa- Une troisième audience est pro-
l’Association régionale des victi- 71 ans, président de l’Ardeva 59-62. gement, alors qu’il faisait tout pour grammée le 30 octobre. p
mes de l’amiante Nord-Pas-de-Ca- Le ministère public admet dans ses qu’il n’ait pas lieu », note M. Pluta. patricia jolly
0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018 sports | 11

L’Etoile rouge de Belgrade, miroir de l’ex-Yougoslavie


Le club, qui affronte le PSG mercredi, fait son retour en Ligue des champions après vingt-six ans d’absence

ves, on nous reproche d’être roman-


FOOTBALL tiques », justifiera l’entraîneur.

L
es palmarès sont têtus, ils A Bari, les onze titulaires – moins
ignorent les budgets, les le défenseur Miodrag Belodedici,
millions investis sur la pe- déserteur de la Roumanie de Ceau-
louse ou l’identité des VIP sescu en 1988 – sont tous des en-
en loges. Quand le Paris-Saint-Ger- fants du maréchal Tito et de la Ré-
main version qatarie n’arrive pas à publique fédérative socialiste de
rêver plus grand que les quarts de Yougoslavie. Si le noyau dur de
finale, l’Etoile rouge de Belgrade a l’équipe est serbe, le buteur Darko
déjà touché, une fois, « les grandes Pancev vient de la lointaine Macé-
oreilles » de la Coupe d’Europe. doine, Dejan Savicevic est un petit
Mercredi 3 octobre (19 heures) au Maradona monténégrin, Robert
Parc des Princes, les Parisiens re- Prosinecki et Sinisa Mihajlovic les
çoivent pour la 2e journée de la Li- fruits d’unions serbo-croates.
gue des champions un ancien « Cette équipe s’est formée à une
vainqueur de la C1. Et, surtout, une époque où il était encore normal
équipe, qui, il y a plus d’un quart d’avoir des joueurs issus de presque
de siècle, témoignait de toute la toutes les républiques, resitue le
complexité des Balkans. grand reporter italien Gigi Riva,
Le 29 mai 1991, on parle encore auteur du livre Le Dernier Penalty
de Coupe d’Europe des clubs (Le Seuil, 15 euros, 192 pages), récit
champions, la Yougoslavie expire de la dislocation de la Yougoslavie
son dernier souffle et Basile Boli à travers le prisme du football. Au
pleure la défaite de l’Olympique de début des années 1990, vous pou-
Marseille aux tirs au but après un viez avoir des Serbes évoluant à Za-
pensum de cent vingt minutes greb, des Croates qui jouaient en
sans but. « Selon moi, ça a été la fi- Bosnie. Les joueurs ont été rattra-
nale la plus moche de l’histoire de pés plus tard par le nationalisme.
la Coupe des champions », racon- Savicevic a même signé une nécro-
tait au magazine So Foot, en 2010, logie d’Arkan à sa mort. »
le défenseur Sinisa Mihajlovic.
Craignant la force de frappe mar- La pâtisserie d’Arkan
seillaise, Ljupko Petrovic a or- Arkan, cinq lettres, celle du pseu- le 29 mai 1991, à Bari (Italie), l’Etoile rouge bat l’OM en finale de la Coupe d’Europe des clubs champions. BOB THOMAS/GETTY IMAGES
donné à ses joueurs de refuser le donyme de Zeljko Raznatovic : dé-
jeu. Message reçu. « La victoire jus- linquant juvénile, gangster inter-
tifie les moyens, à nous Yougosla- national recherché par Interpol, Mission remplie. « Il est venu et il Vukovar, poursuit Riva. Les fusils que, Aleksandar Vucic, pour effa-
membre des services spéciaux de a dit : “Je suis le leader.” Son travail, auront juste remplacé les poings et
Le 13 mai 1990, cer son ardoise. Président depuis
l’Etat fédéral, leader ultra, et sur- c’était de stopper les protestations les cailloux. On peut dire que la l’Etoile rouge mai 2017, le dirigeant au physique
tout, chef paramiliaire serbe contre Milosevic », racontait l’un guerre de Yougoslavie a débuté de basketteur (1,99 m) conserve
LES DATES chargé des basses besognes d’épu- des fondateurs des Delije, Zoran Ti- par un match qui n’a jamais com-
rend visite au un amour inconditionnel pour le
ration ethnique en Croatie puis en mic aux Cahiers du foot en 2014. Le mencé. » Dinamo Zagreb. Crvena zvezda, dont il a offert le
Bosnie. Arkan incarne la légende nouveau chef ouvre à proximité Maître de l’Europe, l’Etoile rouge maillot à Manuel Valls, alors pre-
noire de l’Etoile rouge, la trahison du stade Marakana une… pâtisse- s’offre le monde le 8 décem-
La Yougoslavie mier ministre, lors d’une visite of-
1945 aux origines d’un club fondé, rie qui lui sert de couverture et de bre 1991 avec sa victoire en Coupe est déjà un quasi- ficielle en 2014. Comme avec Milo-
Fondation du club par des étu- en 1945, par des étudiants com- QG pour ses troupes. Arkan inter- intercontinentale contre les Chi- sevic à l’époque, son lien avec le
diants communistes antifascistes. munistes et antifascistes. dit alcool, drogues, cigarettes, liens de Colo-Colo (champions
cadavre qui club le plus populaire de Serbie est
« Très vite, les clubs yougoslaves exige que ses hommes soient tou- d’Amérique du Sud) à Tokyo. Au re- n’attend plus que inextricable.
vont être contrôlés par différents jours bien rasés et prêts à en dé- tour, à l’aéroport de Belgrade, Mi- Jeune supporteur de 20 ans, Vu-
1964 corps de l’Etat. Le Partizan Belgrade coudre. Le 13 mai 1990, l’Etoile jhalovic offre le trophée au chef
le coup de grâce cic était d’ailleurs présent à Zagreb
Fin des travaux du stade Rajko sera l’équipe de l’armée, l’Etoile rouge rend visite au Dinamo Za- des Tigres. Arkan lui tend une le fameux 13 mai 1990. « On ne sait
Mitic, surnommé le « Marakana » rouge celle de la police », explique greb. La Yougoslavie est déjà un boîte en échange et lui répond : pas s’il était avec les hommes d’Ar-
en référence au Maracana Gigi Riva. Au début des années quasi-cadavre qui n’attend plus « Vous me portez la Coupe inter- nes du Marakana – par le Tribunal kan en tribunes, mais il partageait
de Rio de Janeiro. 1990, alors que l’unité yougoslave que le coup de grâce. continentale, je vous donne la terre international de La Haye. leur nationalisme, remarque Gigi
laisse apparaître ses premières fis- Avant la rencontre, des affronte- de la Pannonie conquise. » A partir de 1992, l’Etoile rouge est Riva. Aujourd’hui, il est le dirigeant
sures, les tribunes sont le récepta- ments éclatent entre supporteurs Un mois plus tôt, Vukovar était en passe de devenir un astre mort. qui se retrouve à négocier avec le
29 MAI 1991 cle de ces premiers sentiments na- croates et serbes. Le jeune capi- tombée aux mains des Serbes Savicevic part au Milan AC, Miha- Kosovo, condition incontournable
Au stade San Nicola de Bari, tionalistes. taine du Dinamo, Zvonimir Bo- après un siège de quatre-vingt- jlovic file à l’AS Rome, Pancev à si la Serbie veut intégrer l’Europe.
l’Etoile rouge remporte la Coupe Slobodan Milosevic (alors à la ban, décroche un coup de pied à sept jours. Originaire de la ville, l’Inter Milan, Prosinecki avait re- Des groupes de supporteurs pro-
d’Europe des clubs champions tête du Comité central de la Ligue un policier matraquant un sup- qui sera rendue à la Croatie joint le Real Madrid un an plus tôt. ches de Vucic essayent de changer
face à Marseille. Il s’agit du des communistes de Serbie) craint porteur de son équipe. Jamais le en 1995, Mijhalovic (de père Pendant vingt-six ans, le club res- leur image, de se montrer plus pré-
premier et dernier titre de voir les Delije, le groupe le plus ballon ne roulera sur la pelouse ce serbe) deviendra le plus fervent tera à la porte de la Ligue des sentables notamment pendant
d’un club yougoslave. virulent et puissant de l’Etoile jour-là. soutien de la politique de Milose- champions, non invité à cette fête cette Ligue des champions. Mais
rouge, se retourner contre lui. Mal- En costume Armani au bord du vic. Le génial gaucher défendra entre riches et fera surtout parler d’autres ne lui pardonnent pas de
gré son CV de braqueur et d’assas- terrain, Arkan dirige déjà ses trou- même, après son assassinat de lui pour les débordements de vouloir lâcher le Kosovo. » Comme
29 MAI 2018 sin, Arkan est envoyé en mission à pes. « Un an plus tard, ses hommes en 2000, la mémoire d’Arkan, ses hooligans. si l’Etoile rouge était toujours rat-
Le club serbe obtient sa qualifi- partir de 1986 pour infiltrer le [surnommé « les Tigres »] se re- pourtant poursuivi pour des cri- Criblé de dettes en 2012, le club a trapée par la politique et le poids
cation pour la phase finale groupe, en prendre la tête et en trouveront face à certains hooli- mes de guerre – perpétrés avec ses reçu un petit coup de pouce de de l’histoire. p
de la Ligue des champions. faire une milice prête à l’usage. gans du Dinamo lors du siège de hommes recrutés dans les tribu- l’Etat et du vice-président de l’épo- alexandre pedro

Match sous tension pour Michel Besnard, le « M. Sécurité » du PSG


La réception de l’Etoile rouge de Belgrade au Parc des Princes inquiète les pouvoirs publics depuis plusieurs semaines

H abitué à œuvrer dans


l’ombre, Michel Besnard
goûte assez peu d’être en
pleine lumière. Le voilà pourtant
propulsé en première ligne avec la
duite à 40 000 places (contre
48 000 habituellement) en raison
de la fermeture, décrétée par
l’UEFA, de la tribune Auteuil. Une
décision qui fait suite à l’utilisa-
Le principal
dossier
de M. Besnard
choix des dirigeants parisiens. Ces
derniers auraient préféré recruter
un autre « grand flic », Laurent Si-
monin, chef d’état-major à la di-
rection de l’ordre public et de la cir-
trois ans sur l’Euro 2016, assure le
préfet Ziad Khoury, ex-directeur
de la sécurité de l’Euro. Il connaît le
milieu footballistique, ses codes, le
comportement des supporteurs. »
gestion du Collectif ultras Paris,
ostracisé avant le rachat du club
par Qatar Sports Investments,
en 2011, et autorisé, sous condi-
tion, cinq ans plus tard à regagner
réception des Serbes de l’Etoile tion de fumigènes et autres en- est la gestion du culation à la Préfecture de police Un autre élément explique la no- le Parc des Princes pour réchauffer
rouge de Belgrade, mercredi 3 oc- gins pyrotechniques par les ultras de Paris et dont le nom est apparu mination de M. Besnard à la tête l’ambiance. « Il est pragmatique, à
tobre, au Parc des Princes, lors de parisiens, le 7 mars, lors de l’élimi-
Collectif ultras dans l’affaire Benalla. Mais sa de- de la sécurité du PSG : sa proximité l’écoute, et a une bonne image », es-
la deuxième journée de la phase nation du PSG par le Real Madrid, Paris, ostracisé mande de mise en disponibilité a depuis 2002 avec Nicolas Sarkozy, time-t-on chez les ultras parisiens.
de poules de Ligue des champions. en huitièmes de finale du tournoi. été rejetée, en novembre 2017, par supporteur historique du club et « Besnard applique la feuille de
Nommé en avril, le nouveau direc- Néanmoins, le dispositif de sé-
avant le rachat la commission de déontologie de ami de son président qatari, Nas- route de Nasser et doit composer
teur de la sécurité du Paris-Saint- curité a été renforcé avec une du PSG en 2011 la fonction publique. ser Al-Khelaïfi. De 2007 à 2012, avec les ultras, instables », observe
Germain est attendu au tournant, hausse du nombre de stadiers (de sous le mandat de « Sarko », un proche du club.
alors que le contexte de la rencon- 1 000 à 1 200) et d’unités de forces « Sarkoboy » M. Besnard a occupé le poste de di- Il doit aussi travailler avec l’in-
tre inquiète les pouvoirs publics de l’ordre. Car, si la vente de billets Dans ce climat anxiogène, le Directeur délégué à la cellule inter- recteur du groupe de sécurité de la fluent Jean-Martial Ribes, direc-
depuis plusieurs semaines. a été limitée dans la mesure du commandant Michel Besnard, ministérielle de crise à l’occasion présidence de la République. teur de la communication du PSG,
L’Union des associations euro- possible au territoire français, près 54 ans, qui passe pour un « grand des attentats de Paris (novem- « Besnard est un “Sarkoboy”, il à la manœuvre lors du retour en
péennes de football (UEFA) a inter- de 2 000 supporteurs de l’Etoile flic » chevronné, rompu aux mis- bre 2015) et de Nice (juillet 2016), vient de ce réseau, confie un fin grâce des ultras, et former un tan-
dit aux supporteurs serbes, dont rouge, issus de la diaspora serbe de sions délicates, a un rôle central. M. Besnard avait intégré, en 2012, connaisseur du PSG. Il réorganise dem avec un ex-policier des ren-
la frange dite « ultras » est l’une des l’Hexagone mais aussi de l’Europe Après avoir gravi les échelons de la le cabinet du directeur général de le service sécurité du club en pre- seignements généraux, Malik
plus violentes du continent, de entière, seront disséminés en tri- police et de l’administration du- la police nationale en tant que chef nant des membres de la garde rap- Nait-Liman. Ce dernier a été
faire le déplacement dans la capi- bunes pour le premier déplace- rant trois décennies, cet ancien de l’unité de coordination des prochée de Sarkozy. Besnard a nommé en août « référent suppor-
tale. Et ce, après de graves déborde- ment en Ligue des champions de préfet a succédé au PSG à Jean-Phi- grands événements. C’est à ce titre aussi l’oreille de Nasser et a son bu- teurs » après avoir servi d’intermé-
ments, en août, lors du barrage leur club depuis la saison 1991- lippe d’Hallivillée, l’un des arti- qu’il a été chargé de la sécurité de reau en face du sien. Sa nomination diaire avec le CUP. « Besnard ap-
qualificatif retour entre les Autri- 1992. « Cela va être le bordel avec un sans du plan de sécurisation dit l’Euro 2016 ou du Mondial de han- est un bon compromis pour la Pré- prend, observe, résume-t-on au
chiens de Salzbourg et l’Etoile flux de personnes à gérer dans des « Leproux », en 2010, et opposé au dball, en 2017. fecture de police. » Le principal dos- PSG. Il doit éviter les situations con-
rouge. Le « parcage » visiteurs sera tribunes non réservées aux visi- retour des ultras au Parc, acté, « Michel Besnard est un grand sier de M. Besnard – qui « préfère flictuelles avec les ultras. Quitte à
donc vide au Parc des Princes, teurs », prévient-on pourtant au en 2016, par la direction du club. professionnel de la sécurité. Il a le rester en retrait et ne donne jamais parfois fermer les yeux. » p
dont la capacité d’accueil a été ré- Collectif ultras Paris (CUP). M. Besnard n’était pas le premier sens de l’Etat et a travaillé deux, d’interview », selon le PSG – est la rémi dupré
12 | disparitions 0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

Charles
Aznavour
Le chanteur et comédien
est mort à l’âge de 94 ans

En 2005. RICHARD DUMAS/AGENCE VU

22 MAI 1924 Naissance

C
à Paris
harles Aznavour, une centaine d’anthologie, six des repas, mariages et commu- 1933 S’inscrit à l’Ecole Aznavourian ont fui à cause du Maurice Chevalier, Charles n’a
c’était la France. Pas langues chantées, des milliers de nions où le vin coulait à flots, du spectacle, débute dans génocide – le terme a été officialisé pas de goût particulier pour la
celle d’Edith Piaf concerts donnés dans quatre- criant « Aigh rraz, ischô rraz… » de petits rôles au théâtre par le Parlement français en jan- chanson. Il veut être comédien.
– le réalisme, les vingt-deux pays, des salles com- (« Versez, versez-m’en encore ») et au cinéma vier 2001 – perpétré par la Turquie Inscrit à l’Ecole du spectacle,
faubourgs, les mô- pliquées, des music-halls, des ga- pour faire barrage à la nostalgie. La 1942 Rencontre contre les Arméniens en 1915-1916. en 1933, il fait de la figuration,
mes de rien –, ni las chics. Carnegie Hall à New volupté du vague à l’âme, de Pierre Roche, qui met Si Mischa, Géorgien, n’a pas été in- puis débute dans des petits rôles
celle de Maurice Chevalier ou de York, l’Albert Hall à Londres. l’amour absolu, Aznavour l’avait en musique ses textes quiété, Knar, venue de Turquie, a au théâtre et au cinéma. Mireille
Charles Trenet. Aznavour, c’était L’universalité d’Aznavour doit à rencontrée chez Amalia Rodri- 1946 Rencontre Edith Piaf échappé par miracle aux bour- et Jean Nohain bouleversent alors
la France internationaliste, terre ses mots, droits, utilisés avec une gues. Pour elle, en 1957, il a com- 1948 Enregistre ses reaux. Avec sa grand-mère, elle le paysage de la chanson française
d’accueil, qui sait enseigner aux précision chirurgicale. Et par les posé, lui, le francophone, l’un de premiers disques sera la seule rescapée de sa famille. en composant le très moderne
enfants de la République les va- mélodies, de celles qui tombent ses plus beaux fados : « Ay mourir 1955 « Sur ma vie » Couchés dans le foin, heureuse
leurs fondamentales, mais aussi dans l’oreille. Et tout le monde de pour toi/A l’instant où ta main me 1960 « Tirez sur le pianiste », Apprenti comédien transposition du swing améri-
le charme, le romantisme sexy, et fredonner : « J’habite seul avec frôle/Laisser ma vie sur ton épaule/ de François Truffaut Apatrides, les Aznavourian sont cain à la chanson française que
une sorte de légèreté en équilibre maman/Dans un très vieil appar- Bercé par le son de ta voix. » 1963 « La Mamma ». en attente d’un visa pour les Charles Aznavour enregistrera au
constant entre le Nord introverti tement/Rue Sarasate/J’ai pour me Charles Aznavour voulait du Triomphe à New York Etats-Unis, mais ils se prennent début des années 1950. Enfant de
et le Sud extravagant. Charles Az- tenir compagnie/Une tortue, deux drame, de la tragédie, de la comé- 1964 « Que c’est triste d’amour pour Paris, où ils restent. chœur dans Beaucoup de bruit
navour, mort lundi 1er octobre, à canaris/Et une chatte. » die, mais il suivit les prescriptions Venise » Mischa ouvre un petit restaurant pour rien au Théâtre de la Made-
l’âge de 94 ans, fut d’ailleurs Charles Aznavour fut d’abord de son destin. Varenagh Azna- 1972 « Comme ils disent » arménien rue de la Huchette – sur leine, Henri de Navarre enfant
l’idole d’une nouvelle génération acteur, ne cessa jamais de l’être, vourian était né le 22 mai 1924 à 1989 « Pour toi Arménie » l’emplacement actuel du Théâtre dans La Reine Margot, d’Alexan-
issue de l’immigration. En ma- chantant Danse avec moi dos à la Paris, à la clinique Tarnier, dans le 2002 « Ararat », de la Huchette –, où se rassem- dre Dumas, au Théâtre Marigny,
tière de métissage musical, Char- salle, la main posée sur son épaule 6e arrondissement, de deux réfu- d’Atom Egoyan blent les exilés d’Europe centrale. l’apprenti comédien enchaîne les
les Aznavour est un précurseur. comme s’il s’agissait de celle giés arméniens. Les Aznavourian 2015 « Encores », Avec sa femme, comédienne, ils rôles, côtoie Pierre Fresnay et
« Je me suis intéressé à tous les sty- d’une femme ; mimant le travesti viennent alors d’arriver dans la dernier album élèvent Aïda et Charles au milieu Yvonne Printemps.
les de musique, je suis fier d’avoir de Comme ils disent. Charles Azna- capitale française en provenance 1ER OCTOBRE 2018 Mort à des nombreux artistes qui fré- Aïda chante, entraînant son
été en quelque sorte le premier à en vour, l’amoureux pudique et fier de Turquie, via la Grèce. Mouriès (Bouches-du-Rhône) quentent l’établissement. Mais la frère dans son sillage. Il découvre
faire en France. C’est pour ça que qui écrit : « Il faut savoir quitter la Il y a le père, Mischa, né en Géor- crise économique mondiale de les cabarets. En 1936, il entre dans
j’ai eu du succès dans les pays du table/Lorsque l’amour est des- gie, fils d’un ancien cuisinier du 1929 éclate. Mischa se contente la troupe d’enfants Les Cigalou-
Maghreb, chez les juifs, les Russes. » servi/Sans s’accrocher l’air pitoya- tsar Nicolas II, la mère, Knar, née désormais d’un simple café rue nettes, montée par l’artiste lyri-
Plus de soixante-dix ans de car- ble », fut aussi un éclat de vie. Un de parents commerçants en Tur- du Cardinal-Lemoine. que parisien Prior. Nouvelle
rière, plus de quarante ans de suc- homme de la joie, de cette joie mé- quie, et la fille aînée, Aïda, née pen- Pile en face, il y a l’Ecole du spec- faillite pour Mischa. L’hiver sur-
cès, plus de 1 400 chansons, dont lancolique de l’Europe centrale, dant l’hiver 1923 à Salonique. Les tacle. Mis à part sa passion pour vient, il faut vivre : la vente des
disparitions | 13
0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

▶▶▶

journaux à la criée, de la figura- rapidement dans notre métier : Pour l’heure, « le Marquis » le
tion dans les films permettent à la les commandes affluèrent et de soutient et lui permet d’enregis-
famille Aznavourian de survivre. chanteur insouciant je devins une trer, en 1952, chez Ducretet-Thom-
Jean Sablon, l’homme qui inventa sorte de scribe besogneux. » Azna- son, deux faces d’un 78-tours,
l’usage du microphone sur les scè- vour et Roche écriront ensemble comportant Jezebel, une chanson
nes françaises, chante alors Vous bien des chansons, dont L’amour américaine qu’il avait adaptée
qui passez sans me voir, de Charles a fait de moi, Les Hirondelles, Un pour Piaf, et Poker, avec les orches-
Trenet et Johnny Hess. rayon de printemps ou encore tres de Franck Pourcel et Paul
1936, c’est aussi le temps « où J’aime Paris au mois de mai. Mauriat. Suivent Plus bleu que tes
l’on croyait au paradis soviétique, En 1946, la guerre est finie, le yeux, puis, en 1953, Mé Qué Mé
où l’on se réunissait à la Jeunesse bonheur est à la porte. Aznavour Qué, Viens (cosignées avec Gilbert
arménienne de France ». Parmi épouse Micheline Rugel, une Bécaud), Et bâiller et dormir… Les
ces jeunes militants, un proche union dont naît en 1947 une fille, mois passent et Charles n’arrive
de la famille Aznavourian, Mis- prénommée Seda. La paix retrou- pas à décrocher le moindre con-
sak Manouchian, qui apprend les vée, sonne momentanément le trat. Il encaisse, chante à l’entracte
échecs au jeune Charles. Né en glas de l’austérité. Charles et dans les salles de cinéma, au Crazy
Arménie en 1906, Missak Ma- Pierre multiplient les engage- Horse Saloon, n’importe où, dans
nouchian, qui a échappé au géno- ments. Partout, sur les murs de les cabarets, notamment Chez Pa-
cide de 1915 parce que recueilli Paris, on peut voir des affiches qui tachou, à Montmartre. Dans les
par une famille kurde, arrive à présentent le duo. Un jour, Salle bistrots du coin, il noue des rela-
Paris en 1925. En 1942, il intégrera Washington, ils sont invités à la tions enrichissantes, par exemple
la Main-d’œuvre immigrée, RTF pour une émission présentée avec le parolier Bernard Dimey –
groupe issu du PCF, et mènera par Pierre Cour et Francis Blan- avec qui il composera une quin-
une guerre impitoyable contre che, et dont les vedettes sont zaine de chansons. Avec le chan-
l’occupant nazi. Charles Trenet et Edith Piaf. sonnier Richard Marsan et la mu-
Plus que la politique, Charles sicienne Florence Véran, il décide
aime la comédie. En 1936, il est « La bande à Piaf » de s’extirper de la déprime pari-
engagé à l’Alcazar, où l’on joue la D’emblée, Piaf sait que ce jeune sienne en effectuant une tournée
revue « C’est ça Marseille ». Les homme brun partage avec elle le à l’étranger.
concours de chansons sont alors goût du combat. Elle l’invite chez
très populaires. Afin de récolter elle, rue de Berri, pour poursuivre La pente de la gloire
un peu d’argent, Aïda et Char- la fête. Edith est conquise, et dès le En 1953, la tournée Marsan,
les tentent leur chance dans les lendemain Charles et Pierre intè- Véran, Aznavour, intitulée « Sur
grands cafés ou les radio-cro- grent « la bande à Piaf », joyeux trois notes », les entraîne au
chets, qui sont dotés de prix en fêtards vivant au gré des caprices Maroc, en Algérie et en Tunisie.
espèces. Sa première expérience, de la star. « J’ai partagé avec elle, Au casino de Marrakech passe
au Palais Berlitz, est une réussite, jusqu’à la fin de ses jours, une Jean Bauchet, le directeur du
elle lui permet de gagner les sorte d’amitié amoureuse, de fra- Moulin-Rouge, qui engage Azna-
50 francs du premier prix. Il y a ternité complice, sans jamais par- vour en vedette au bal du cabaret
aussi Le Globe, un café du boule- tager son lit. Je suis entré dans pour deux semaines. Il tient trois
vard de Strasbourg. son étrange univers un soir de l’an- mois. Ravi. Déterminé. Bruno
En 1939, l’Allemagne envahit la née 1946 et le cours de mon exis- Coquatrix, le directeur du nouvel
Pologne. Mischa s’engage dans tence a changé. » Olympia, qui a ouvert le 5 février
l’armée française, et Charles Edith Piaf emmène le duo en 1954 avec un Gilbert Bécaud dé-
prend la responsabilité de la fa- tournée avec Les Compagnons de chaîné, l’engage en 1955 pour
mille. Petits métiers, musique, la chanson. En 1948, Jacques Ca- trois semaines « en américaine »
cours de danse et de chant. Les netti, frère du Prix Nobel de littéra- de Sidney Bechet.
temps sont annonciateurs de ture Elias Canetti, s’apprête à Charles Aznavour a déjà plus de
catastrophes. La guerre éclate. ouvrir à Montmartre Les Trois trente chansons à succès à son
Comme Francis Blanche, Henri Baudets, le cabaret qui accueillera actif, et il est sur la pente de la
Crolla ou encore Edouard Ruault les futurs grands de la chanson à gloire avec Sur ma vie, orchestrée
– le futur Eddie Barclay –, Charles texte : Jacques Brel, Georges Bras- par un jeune prodige, Jean Leccia.
et Aïda fréquentent le Club de la sens… Il est aussi animateur à En 1951, avec Edith Piaf et Eddie Constantine. KEYSTONE-FRANCE Après une quinzaine de 78-tours,
chanson, au 55 bis, rue de Pon- Radio-Cité et directeur artistique Aznavour s’est mis aux 45-tours
thieu. Nous sommes en 1942, et le chez Polydor. Canetti n’aime pas la – le premier, paru en 1954,
président d’honneur s’appelle voix d’Aznavour, mais il a du flair. comportait Viens au creux de mon
Pierre Roche, un type aux allures Sous son aile, Roche et Aznavour rir Paris, où plus d’une trentaine daigneux. On n’aime ni son physi- épaule ; en 1955, c’est au tour de
de dandy et d’aristocrate, qui enregistrent en 1948 leurs pre- de cabarets ont ouvert leurs por- IL FUT D’ABORD ACTEUR, que ni sa voix, jugée « ingrate ». Les Sur ma vie, premier large succès.
tranche sur Charles Aznavour,
un petit à l’air teigneux et prêt à
miers disques, des 78-tours, quatre
en tout, avec chacun deux chan-
tes, rive gauche et rive droite. Az-
navour entend y trouver sa place,
NE CESSA JAMAIS chansonniers le baptisent « qu’a
l’son court », se moquent de sa pe-
Parallèlement sortent les pre-
miers 33-tours 25 cm : Aznavour
en découdre. Malgré leurs diffé- sons, dont, forcément, les fameux d’autant que Pierre Roche et sa DE L’ÊTRE, CHANTANT tite taille. Il prend des leçons de chante Aznavour, no 1 (1954), no 2
rences, Charles et Pierre s’en- Feutre taupé et J’ai bu. Puis, ils ren- jeune épouse repartent au Ca- chant. Edith Piaf lui conseille – lui (1955), no 3 (1956)…
tendent. Pierre Roche prend contrent l’éditeur Raoul Breton, nada. Séparé de sa femme, Azna- « DANSE AVEC MOI » impose – une intervention de chi- Avec une jeune chanteuse dé-
place au piano, Charles Azna-
vour se tient devant le micro.
qui gère, avec son épouse, le destin
des chansons de Trenet et Piaf –
vour s’installe chez la Môme Piaf.
Homme à tout faire, régisseur,
DOS À LA SALLE, rurgie esthétique pour se faire rac-
courcir le nez.
butante, Evelyne Plessis, il a un
fils, Patrick. Mais le sort
Leur nom de scène sera tout sim- « le Marquis et la Marquise », écrit souffre-douleur et confident, il est LA MAIN POSÉE Au début des années 1950, il s’acharne. Après un tour de chant
plement « Charles Aznavour et Trenet. constamment disponible. C’est annonce à Raoul Breton qu’il jette à Menton, il s’engage sur la route
Pierre Roche ». Grâce à une avance de Raoul Bre- chez elle qu’il rencontre Gilbert SUR SON ÉPAULE l’éponge, parce que « pas de voix, de Saint-Tropez au volant de sa
Charles entreprend d’écrire des ton, les deux complices filent re- Bécaud. Pour l’homme à la cravate pas de physique, pas de chance ». Ford. Vers Brignoles, dans un vi-
paroles de chansons, et non plus joindre Edith à New York. Charles à pois, mais aussi avec lui, il écrit COMME S’IL S’AGISSAIT Breton lui répond : « Les Français rage, un camion surgit : c’est la
des bribes de poèmes et de ne parle pas anglais, mais il peut Viens, Mé Qué Mé Qué, Terre nou- DE CELLE D’UNE FEMME ont fini par adopter une voix collision frontale. Charles
mélodies. Roche les met en musi- fredonner les chansons de Cole velle, C’est merveilleux l’amour, La comme celle de Louis Armstrong, échappe de peu à la mort, mais il
que. Rapidement, l’union s’avère Porter, George Gershwin et Jerome Ville… Sans Pierre Roche, il pour- alors continue… » Breton meurt a les deux bras cassés, les méde-
fructueuse, et les deux compères Kern. En Amérique, il découvre le suit sa carrière d’auteur. Ecrite en 1959, sur le bateau qui l’emme- cins prédisent un handicap.
se mettent en quête d’interprètes. swing de Louis Armstrong, Duke depuis un petit hôtel de New York, nait à New York. A la mort de son Après quatre jours de semi-coma
Première œuvre, chantée à la Ellington et Dizzy Gillespie. Sans Je hais les dimanches (musique de épouse, de longues années plus et six opérations, il récupère
comique, Le Feutre taupé : « Il por- visa, les deux compères se retrou- Florence Véran) offre un triomphe tard, la maison Breton va à toute sa mobilité. Aussitôt il re-
tait un feutre taupé/Il parlait par vent encabanés pour quelques à Juliette Gréco. Aznavour donne vau-l’eau. Aznavour la rachète commence à écrire. Il enregistre
onomatopées/Il buvait des cafés jours avant de rejoindre le Canada. des chansons à Maurice Chevalier, en 1995, et, avec, tout son patri- Paris au mois de mai, puis un qua-
frappés/Avec des pailles. » J’ai bu, Engagés au Faisan doré, à Mon- à Mistinguett ou Patachou. moine : Trenet, Piaf, etc. Issu de tre-titres (45-tours LP) intitulé In-
composé en 1945, mais refusé par tréal, ils y restent dix mois, à rai- En quelques années, « la France ces belles alliances, l’album Plus terdit aux moins de seize ans – le
Edith Piaf et Yves Montand, est son de onze spectacles par se- est totalement aznavourienne ». Il bleu, du nom d’une chanson thème vedette, Après l’amour, fait
son premier grand succès. Geor- maine, réunissant en moyenne n’est pas un tour de chant dans le- qu’il a écrite en 1951 pour scandale – draps froissés, mem-
ges Ulmer s’en empare et il rem- 600 spectateurs à chaque fois. quel se trouve au minimum une Edith Piaf, paraît en 1997. Il offre bres lourds, la volupté et l’usure,
porte le Grand Prix du disque En 1950, après deux ans d’ab- chanson écrite par lui. Mais, pour un duo virtuel entre Aznavour et les caresses et les déchirures, des
français, le premier après la sence, Charles et Pierre reviennent l’heure, lorsqu’il se présente sur la grande chanteuse française, un thèmes qu’il ne cessera jamais de
guerre. « Les choses se savent en France, bien décidés à conqué- scène, il se heurte à des regards dé- Plus bleu d’apparat. décliner.
« Il chante l’amour comme on ne
l’avait jamais chanté jusqu’ici ;
« Quand on est fils d’immigrants, il faut sortir de sa condition » avec un vocabulaire nouveau qui
est celui-là même des gestes physi-
ques de l’amour. Oui, Charles Az-
en novembre 2009, Annick Cojean piano, a appris rapidement le français et Avez-vous eu un modèle Quel était-il ? navour, le premier parmi tous les
avait rencontré Charles Aznavour pour le russe parlé par mon père, qui était né, pour votre carrière ? Pendant longtemps, ce fut la volonté chanteurs de tous les temps, ose
« Le Monde Magazine ». Extraits. lui, en Géorgie. Elle a dû hélas renoncer Piaf. Une femme, encore ! Parfaite d’aller au-delà de ce qu’on disait sur mon chanter l’amour comme on le res-
à sa vocation et a fait bien des travaux autodidacte, comme moi. Malgré compte. L’ignorer en façade, l’avaler à sent, comme on le fait, comme
Je ne serais pas arrivé là si... pour nous sortir de la misère. Aïda, ma les tracasseries, les attaques, les cha- l’intérieur, et aller de l’avant. Car mes on le souffre », disait Maurice
... si je n’avais pas eu mes femmes : ma sœur, a toujours été la meilleure musi- grins, elle s’est accrochée, obstinée, débuts sur scène furent douloureux. Chevalier. Ce qui donne, avec les
mère, ma sœur, mon épouse. Ce sont in- cienne de la famille. Elle a quitté la chan- cultivée, parvenant à devenir pre- De bals de banlieue en cabarets médio- mots d’Edith Piaf s’adressant à
déniablement les femmes qui font les son pour se mettre au service de son mière de son vivant, encore plus cres ou cinémas de quartier, je me bat- l’intéressé : « Tu es gonflé, tout
hommes. Et il me semble que je les com- mari, le compositeur Georges Garva- grande après sa mort. Elle fréquentait tais contre le public. J’ai reçu toutes sor- de même, tes chansons sont rem-
prends bien. J’ai un côté très féminin. rentz, et au mien. Il y a des femmes ca- des intellectuels qu’elle subjuguait, li- tes d’objets sur scène. Sans compter quo- plies de trucs qu’on ne peut pas
J’écris spontanément des chansons dans pables de ça. Elle assiste à tous mes enre- sait des œuvres ardues… Comme elle libets, injures, sifflets. Mon physique, dire sur scène, “L’amour jaillit dès
une version féminine, et ne les adapte gistrements, repère la moindre fausse avait raison ! ma voix, mon style, rien ne convenait. que je m’abandonne”, “Je mords
dans une version masculine, en chan- note de l’orchestre ou maladresse de ma Moi aussi, j’ai dû tout apprendre par Les critiques me démolissaient, aucune dans son épaule”. »
geant quelques mots, que si une femme part, m’oblige à recommencer. C’est elle moi-même, ce qui prend plus de maison de disques ne voulait de ma voix Aznavour revient à l’Olympia,
n’en veut pas. qui m’a forcé à chanter La Mamma, Que temps que guidé par des maîtres. J’ai embrumée ! Il fallait avoir le cœur bien déjà fief de Bécaud et de Dalida,
c’est triste Venise, Il faut savoir… Quant à avalé livres, dictionnaires, encyclopé- accroché, le besoin de bouffer et une dé- puis à Bobino, et enfin, fin 1957,
Parlez donc de « vos » femmes… Ulla, mon épouse, scandinave, protes- dies avec une immense soif de connais- termination à toute épreuve. Mais à l’Alhambra-Maurice Chevalier.
Ma mère, Knar, était comédienne ; tante, discrète, échappée d’un film de sances. Et je ne passe pas un soir sans lire j’aimais la bagarre, le défi, la conquête. En 1958, le général de Gaulle re-
fine, cultivée, si aimante. Elle avait Bergman, et donc si différente de moi, et apprendre quelque chose. Je le ferai Mon côté Bonaparte ! Quand on est pau- vient au pouvoir, et Charles part
perdu toute sa famille dans le génocide elle structure, discipline ma vie avec jusqu’au bout. Il n’y a pas de malédiction vre, fils d’immigrants, d’apatrides, il faut en tournée, après son premier
arménien et a pleuré les siens sa vie en- harmonie depuis quarante-six ans. Et ce à être ignare. La pauvreté peut même sortir de sa condition. Et la tête haute. p
tière. Elle aimait rire pourtant, jouait du n’est pas fini ! agir comme un moteur. propos recueillis par annick cojean lire la suite page 14
14 | disparitions 0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

c’est toute la planète. » Entraîné


par la réputation du film de Fran-
çois Truffaut Tirez sur le pianiste,
Aznavour triomphe à New York
en 1963. A son arrivée, il placarde
des affiches à travers la ville pour
annoncer son spectacle. Eddie
Barclay mobilise un avion et
amène une centaine de person-
nes, journalistes et familles des
musiciens, pour assister à sa pre-
mière au Carnegie Hall, la légen-
daire salle new-yorkaise. « Mon
imprésario me disait : “Mais per-
sonne ne te demande à New York !”
J’ai loué le Carnegie Hall… j’ai fait
salle comble : 3 400 places… Je ne
parlais pas anglais, j’avais installé
un pupitre et je lisais mes textes.
Les Américains ont trouvé ça folle-
ment naturel… »
Pour son deuxième passage à
Broadway en 1965, la critique amé-
ricaine tombe sous le charme et le
baptise le « gentil petit Français ».
Son public devient presque entiè-
rement américain. Têtue, la presse
britannique continue de le sur-
nommer « Aznovoice ». « Des arti-
cles élogieux dans la presse, je n’en
ai jamais eu des masses. Pour être
franc, à mes débuts, je n’en ai eu
aucun. »
Charles Aznavour ira souvent
aux Etats-Unis. Prince de Broad-
way, il y donne des récitals où les
chansons originales – comme Au
creux de mon épaule, La Bohème,
Paris au mois d’août… – sont
autant applaudies que leurs ver-
sions américaines – The Old
Fashioned Way, Yesterday, When I
Was Young –, qui furent servies par
des interprètes prestigieux, tels
Frank Sinatra, Liza Minnelli, Bing
Crosby, Ray Charles, Fred Astaire,
Roy Clark… ou par lui-même (She,
They Fell). Des dates l’ont marqué,
sa rencontre avec Liza Minnelli,
puis, en 1987, sa tournée triom-
phale avec Pia Zadora.

« Il peut tout se permettre »


En décembre 1965, Charles Azna-
vour, qui savoure un nouveau
succès avec Que c’est triste Venise
(1964, paroles de Françoise Do-
rin), est à Paris pour la mise en
scène de sa première opérette,
Monsieur Carnaval, interprétée
par Georges Guétary et Jean Ri-
chard. Franc succès, l’opérette vit
aussi par une chanson qui en est
extraite, La Bohème, dont Jacques
Plante (l’auteur de For Me, formi-
dable) a écrit les paroles. La France
entière fredonne alors « Je vous
parle d’un temps que les moins de
vingt ans ne peuvent pas connaî-
tre ». Avec simplicité et profon-
deur, Charles Aznavour touche
alors toutes les tranches d’âge et
toutes les catégories sociales.
Peu sensible aux revendications
des étudiants-ouvriers-travail-
leurs de Mai 68, il épouse cette an-
née-là à Las Vegas la Suédoise Ulla
Thorsell. Ils célébreront l’année
suivante leur mariage à l’église ar-
ménienne de Paris. Au début des
années 1970, Charles Aznavour
marque d’ailleurs en chansons un
intérêt plus fort pour les faits de
société – Le Temps des loups,
en 1970, sur le thème de la vio-
En 1968, à l’Olympia. PIERRE FOURNIER/SYGMA/CORBIS lence. En 1971, il se passionne
pour la tragique histoire d’amour
de Gabrielle Russier, coupable
d’aimer un jeune homme encore
suite de la page 13 de l’épouser quelques années Avec son swing impeccable et sa gures de style si bien réglées, le mineur. Il écrit, pour le même
plus tard. « Je n’avais entendu de « MÊME SI MON ÉTOILE mélodie limpide, c’est Je m’voyais « Frenchie » devient universel. album que Non, je n’ai rien oublié
disque en anglais, Believe in Me
(Cry Upon my Shoulder, I Look at
lui que la chanson qu’il avait
composée pour Eddy Mitchell,
BRILLE DE LILLE déjà, éditée en 1960, qui marque
l’arrivée de Charles Aznavour
Désormais sous contrat avec
Barclay, c’est donc chez le fonda-
la chanson Mourir d’aimer, dont
André Cayatte fait un film.
You). En 1959, paraît, sans que Daniela, une excellente chanson À BORDEAUX dans la cour des grands. Dix-huit teur du showbiz français qu’il pu- Aznavour est un homme mûr,
personne s’en aperçoive vrai- au demeurant, mais pas du tout ans après son entrée officielle en blie ce qui va constituer l’essence qui chante avec le charme du
ment, la bande originale du dans le style de mon répertoire. » OU À BAYONNE, chanson. « Mes traits ont vieilli, de son répertoire « classique » : Tu quinquagénaire Les Plaisirs démo-
film Pourquoi viens-tu si tard ?
d’Henri Decoin, avec la symboli-
Commencée dans les années
1960, la collaboration de Charles
MOI, CE QUE JE VEUX, bien sûr, sous mon maquillage.
Mais la voix est là, le geste est pré-
t’laisses aller, Il faut savoir,
Trousse-Chemise, Les Comédiens,
dés. Sans afficher l’effronterie
sexy du jeune homme, cigarette
que Je m’voyais déjà. et Georges durera jusqu’à la mort C’EST TOUTE cis, et j’ai du ressort… », chante-t-il For Me formidable, Et pourtant, La au coin des lèvres, il ose. En 1972,
1960 est une année dorée pour de ce dernier, en 1993. A leur actif : en détachant le mot qui compte Mamma (sur des paroles de Ro- Comme ils disent aborde le thème
Charles Aznavour : celle de Tu Paris au mois d’août, Non, je n’ai LA PLANÈTE » (« On ne m’a JAMAIS accordé ma bert Gall). Le Tout-Paris vient as- de l’homosexualité avec une fran-
t’laisses aller et des Deux guita- rien oublié, Et pourtant, Les Plaisirs CHARLES AZNAVOUR
chance. »). Au début des années sister à sa première à l’Olympia, le chise rare pour l’époque. Azna-
res, le latin lover, macho mais ro- démodés, Ave Maria, mais, avant 1960, pour ses tours de chant, 17 janvier 1963, Johnny Hallyday, vour badine, Aznavour fustige,
mantique, chroniqueur des liens cela, l’un des tubes de Johnny Hal- Charles a mis au point une techni- Catherine Deneuve, Jules Dassin Aznavour fait ce qu’il lui plaît.
qui se défont, d’un côté, et, de lyday, Retiens la nuit, paru en 1962, que particulière, « à l’améri- et Melina Mercouri, Dalida (pour « Aznavour se croit tout permis,
l’autre, le Caucasien aimant la puis La Plus Belle pour aller danser, caine » : c’est en chantant sa pre- qui il chante ce soir-là Tu exagè- écrit alors Danièle Heymann dans
fête, l’immense nostalgie des chantée par Sylvie Vartan, chan- mière chanson (souvent Je res), Charles Trenet et Jean Ma- L’Express, car il peut tout se per-
Tziganes, des peuples de l’er- son du film Les Parisiennes, sorti m’voyais déjà) qu’il finissait de rais. Il y eut onze rappels. mettre. Ses anciennes blessures ne
rance. en 1964. Mais aussi, en 1975, Ils s’habiller. Il nouait sa cravate, il « Numéro un à Paris, oui. Mais si sont plus que des cicatrices estom-
Ce viscéral vague à l’âme, le sont tombés, sorte d’hymne de la enfilait sa veste. A la fin de son je ne suis que le dixième ou le ving- pées par la meilleure des chirurgies
compositeur américain d’origine diaspora arménienne : « Ils sont tour de chant, il ôtait ses chaussu- tième à New York, ce n’est plus du esthétiques : la réussite. Il fut laid, il
arménienne Georges Garvarentz tombés, sans trop savoir pour- res, qu’il tenait dans ses mains, re- tout intéressant. Même si mon se veut beau. Il fut pauvre, il se sait
le partage. C’est sa sœur, Aïda, quoi/Hommes, femmes et enfants cevant l’ovation de ses premiers étoile brille de Lille à Bordeaux ou riche. On brocarda son aphonie,
qui le présente à Charles, avant qui ne voulaient que vivre. » fans les bras en croix. Avec ces fi- à Bayonne, moi, ce que je veux, on admire aujourd’hui sa voix. »
disparitions | 15
0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

l’Américaine et amie de toujours


Liza Minnelli. En 2000, après la
sortie d’Aznavour 2000, un re-
cueil de douze nouvelles chan-
sons douces-amères, il y est en-
core. Il y fête ses 80 ans en 2004,
et puis en 2007, à la parution de
Colore ma vie, album écolo et la-
tin enregistré à Cuba.
Aznavour pouvait-il s’arrêter ?
Non, c’était hors de question.
Doigts noueux, voix en
mode aléatoire, le divin Charles
chante : en 2015 et 2016 au Palais
des Sports, en décembre 2017,
voici qu’il occupe comme un ré-
sistant de la première heure l’Ac-
corHotels Arena de Paris-Bercy,
20 000 spectateurs impression-
nés par l’assise de ses soixante-dix
ans de carrière et de ses
1 400 chansons. Entre-temps, il
s’est essayé aux duos entre jeunes,
notamment pour un Hier encore
avec Benjamin Clementine, dans
un album publié en mai 2015,
Encores, réalisé par Marc di Dome-
nico et son fils, Mischa Aznavour.
Le jour des obsèques de Johnny
Hallyday, le 9 décembre 2017,
Monsieur est en tournée – fin ini-
tialement prévue le 30 juin 2018
au Royal Albert Hall de Londres,
mais sans cesse repoussée.
En mai, à quelques jours de son
quatre-vingt-quatorzième anni-
versaire, il est contraint d’annuler
des concerts prévus en Ouzbékis-
tan et à Osaka, au Japon, à la suite
d’une fracture de l’humérus
intervenue lors d’une chute à
son domicile dans le Luberon. Il
ne renonce pourtant pas à la suite
A Erevan, en 1989. AFP de sa tournée. Il était annoncé sur
la scène de la Seine Musicale, à
Boulogne-Billancourt (Hauts-de-
Seine), le 8 octobre.
Il se souvient aussi du passé, en- me suis vraiment senti concerné. place à une dizaine d’artistes de d’une comédie musicale sur Tou- Mais quelle était donc la recette
registrant, en 1983, Charles chante Aujourd’hui, l’Arménie est libre, PRINCE DE BROADWAY, jazz (Rachelle Ferrell, Bobby Mc- louse-Lautrec (finalement mis en Aznavour ? Si vous allez trop vite,
Aznavour et Dimey, en mémoire
du poète montmartrois. Et bien-
c’est une chose à laquelle je n’avais
même jamais songé », expliquait
IL Y DONNE DES RÉCITALS Ferrin, Manu Dibango…), qui re-
prennent ses titres les plus
scène en 2000 au Shaftesbury
Theatre, à Londres). En 2009, il
genre « Star quelque chose », écri-
vait Aznavour dans A voix basse
tôt le passé rattrape l’artiste. Charles Aznavour, devenu indis- OÙ LES CHANSONS connus en français ou en anglais. réitère l’expérience avec Charles (Don Quichotte, 2009), vous arri-
En 1988, Aznavour chante au sociable de l’Arménie. Fait citoyen Aznavour & The Clayton Hamil- vez « au paradis des illusions,
Palais des congrès. Mais le 7 dé- arménien en décembre 2008, il ORIGINALES Un paquet d’amour-propre ton Jazz Orchestra. porte ouverte sur l’enfer des désen-
cembre, un terrible tremblement
de terre à Erevan, en Arménie, fait
devient en 2009 ambassadeur
d’Arménie en Suisse, où il résidait.
SONT AUTANT APPLAUDIES Après son passage chez Barclay,
puis chez Trema, société française
La carrière d’un chanteur est
souvent liée à l’histoire d’une
chantements… Du fruit de ce tra-
vail-là, vous risquez de ne récolter
50 000 morts. Avec le réalisateur Dans les années 1990, Charles QUE LEURS VERSIONS indépendante fondée par Michel salle – pour Barbara, ce fut que les épluchures. Car il n’y a pas
Henri Verneuil, également d’ori- Aznavour continue de composer, Sardou, son parolier Jacques l’Ecluse, Gilbert Bécaud, l’Olym- de secret, le plus dur reste toujours
gine arménienne, il fait appel aux d’écrire, mais c’est désormais le AMÉRICAINES Revaux et Régis Talar, Aznavour pia. Charles Aznavour aima l’Al- à accomplir : tenir ».
artistes français pour le tournage temps des honneurs : récital offi- récupère en 1994 la quasi-totalité hambra, puis l’Olympia – triom- Le chanteur travaille, et
d’un clip, 90 chanteurs et comé- ciel pour le cinquième anniver- des droits sur son œuvre. Il signe phes en 1968, en 1972, quand l’homme ? Qu’est-ce que
diens enregistrent alors la chan- saire de la République d’Arménie, avec EMI pour la réédition d’envi- Les Plaisirs démodés deviennent l’homme, selon Charles Azna-
son Pour toi Arménie, qui se vend concert à Vienne en 1996, avec ron 1 000 titres, dont une bonne un tube qui fait le tour du monde, vour ? Un paquet d’amour-pro-
à 1 million d’exemplaires. Placido Domingo, un autre à moitié composés par lui-même. en 1975, pour fêter ses trente ans pre, qui a sa liberté, fait des jams,
« J’ai vraiment découvert l’Armé- Strasbourg, avec Mstislav Rostro- Une intégrale de 30 CD voit donc le de carrière avec des titres tels que joue au poker, conduit des voitu-
nie pour la première fois en 1963, povitch, décoration par le prési- jour en 1996 – une autre, 44 CD Mes emmerdes ou Merci Madame res et dresse d’affligeants cons-
au cours d’une tournée en URSS. Je dent Jacques Chirac de la mé- dans un coffret en forme d’arc de la vie, en 1976, après la parution tats, tel le grinçant Tu t’laisses
connaissais l’histoire du génocide, daille d’officier de la Légion triomphe, paraîtra en 2004, pour de Voilà que tu reviens, en 1980. aller – réponse de macho repenti
mais je n’ai jamais été un militant. d’honneur. Inlassable, Aznavour, fêter ses 80 printemps. Mais sa salle fétiche est, à Paris, le au « don Juan mangé aux mites
Je suis d’accord pour commémo- septuagénaire fringant, fête le En 1998, Charles Aznavour pu- Palais des congrès. qui ferait mieux de se caser » de Tu
rer, mais défiler dans une rue, ce 12 juillet 1997 ses cinquante de blie Jazznavour, reprise de succès C’est là qu’il donnait en 1987 n’as plus. Aznavour s’en prend
n’est pas mon genre. C’est après le chansons au Festival de jazz de puisés tout au long de sa carrière un récital flamboyant inaugurant aux bigoudis, mais n’a jamais
tremblement de terre [de décem- Montreux, en Suisse. Après avoir et mis au goût du jazz – versant de nouvelles chansons (Je bois, pensé des femmes qu’elles
bre 1998] et les massacres du ouvert le concert avec la torride swing cuivré et nappé de violon, Vivre), puis en 1992 une série de étaient des emmerdeuses. p
Haut-Karabakh [de 1992] que je Après l’amour, Aznavour laisse la tout en poursuivant l’écriture spectacles de music-hall avec véronique mortaigne

« C’est le script qui me détermine »


L’acteur Aznavour, qui a tourné une soixantaine de films, a su plaire aux jeunes cinéastes autant qu’aux metteurs en scène chevronnés

O n oublie souvent l’ac-


teur, mais Charles Azna-
vour a derrière lui une
longue carrière cinématogra-
phique au cours de laquelle il a
De la soixantaine de films qu’il a
tournés, deux revêtent une signi-
fication particulière : Tirez sur le
pianiste, de François Truffaut
(1960), et Ararat, d’Atom Egoyan
faut, par exemple. La première fois
qu’il est venu me voir, nous ne
nous sommes presque rien dit.
Il était timide, moi aussi. C’était
un bon début. » Charles Aznavour
« Ce film de François Truffaut
m’a beaucoup aidé. Il a notam-
ment lancé ma carrière aux Etats-
Unis. Quand je suis venu donner
un concert au Carnegie Hall,
Aznavour a tenu à le faire un peu
modifier : il trouvait le person-
nage « trop froid, pas assez impli-
qué émotionnellement ».
Ce Saroyan-là parcourt le
tian Marquand (avec Marlon
Brando, Richard Burton et James
Coburn). Au cours des années
1970, il tourne essentiellement
dans des productions anglo-
tourné avec les plus grands : (2002). Tous deux marquent des et François Truffaut s’étaient ren- les Américains ne m’avaient vu monde avec une grenade (le saxonnes – notamment Les
François Truffaut, bien sûr, mais étapes essentielles dans sa vie. contrés au cabaret Le Cheval d’Or, que chez Truffaut. Ils attendaient fruit), dont il mange un grain par Aventuriers (The Adventurers), de
aussi Claude Chabrol, Jean-Pierre Lorsqu’il rencontre François que fréquentaient aussi Jac- un pianiste de jazz, ils ont eu un jour, selon un rituel familial qui Lewis Gilbert, et Intervention
Mocky, Pierre Granier-Deferre, Truffaut, Charles Aznavour n’est ques Audiberti, Jean-Claude Car- chanteur ! Dans The Truth about se perd dans la nuit des temps. Delta (Sky Riders), de Douglas
Volker Schlöndorff ou encore pas un acteur novice et il a déjà un rière et Pierre Etaix. Charly [2002], je chante et Aznavour, lui, a encore dans Hickox, en 1976.
Atom Egoyan. Intuitif, volubile, pied dans le succès populaire en Jonathan Demme [le metteur en l’oreille la voix de sa propre mère En 1979, il joue en allemand,
parfois ténébreux, Aznavour sait tant que chanteur, après son « Un film qui me colle à la peau » scène] a glissé des images du quand il partait en voyage. Elle je- dans Le Tambour (Die Blechtrom-
plaire aux jeunes cinéastes triomphe en 1957 à l’Alhambra Tirez sur le pianiste, c’est cette Pianiste. C’est un film qui me colle tait un verre d’eau par la fenêtre et mel), de Volker Schlöndorff, qui
autant qu’aux metteurs en scène puis à l’Olympia, où il passe scène insensée où Aznavour est à la peau. » disait : « Comme l’eau tu vas, obtient l’Oscar du meilleur film
chevronnés. pour la première fois en tête d’af- au piano avec des airs de Dans Tirez sur le pianiste, le per- comme l’eau tu reviens. » étranger. Cosmopolite, donc, po-
Dans les années 1960, les met- fiche. Le cinéma l’a déjà sollicité. ténébreux évaporé, tandis que sonnage incarné par Charles Az- L’homme qui incarne Saroyan lyglotte, il compose aussi des
teurs en scène ont souvent éta- En 1958, il a tourné Les Dragueurs, Boby Lapointe chante Fram- navour s’appelle Edouard Sa- en 1960 et Saroyan en 2002 es- chansons pour ses films, dont
bli des rapports étroits avec la de Jean-Pierre Mocky, et La Tête boise, debout, balançant le torse. royan. C’est la première fois que le time être resté fidèle à lui-même. Georges Garvarentz signe sou-
chanson – ils ont fait chanter des contre les murs (1959), de Georges Boby Lapointe pratique le calem- fils d’immigrés arméniens re- « Je le vois surtout dans mes chan- vent les bandes originales. Il
comédiennes (Anna Karina chez Franju, pour lequel il a reçu le prix bour, la contrepèterie et autres trouve le fil de son identité fami- sons. Elles parlent toujours de jeu- s’essaie à l’art du dialogue, pour
Godard) et employé des chan- d’interprétation de l’Académie jeux savants avec les mots, et, liale. Quarante-deux ans plus nesse, la première pour dire la vie, Les Intrus (1972) de Sergio Gobbi,
teurs comme comédiens, à com- du cinéma français. pour une meilleure compréhen- tard, il porte le même nom dans la dernière pour évoquer les re- et au scénario – en 1986 pour
mencer par Charles Aznavour. « C’est le script qui me détermine. sion, on met des sous-titres – La- Ararat, d’Atom Egoyan. « C’est un grets. » Tirez sur le pianiste a été la comédie de Paul Boujenah Yid-
Comme avant lui Maurice Che- Comme disait Jean Gabin, dans un pointe devient illico presto le clin d’œil d’Atom », dit Aznavour. le sésame d’une longue carrière dish Connection.
valier puis Yves Montand, Charles film il y a trois choses importantes, « chanteur sous-titré ». Tirez sur le Cette fois, son personnage est un internationale, Ararat, un moyen D’un Saroyan à l’autre, Charles
Aznavour est parvenu à mener de l’histoire, l’histoire et l’histoire. pianiste fait un triomphe aux metteur en scène qui retrace le de la regarder en face. Aznavour s’est promené dans le
front, tout en les dissociant, ses Avec certains réalisateurs, j’ai Etats-Unis, l’acteur est célébré, le génocide oublié ou, pire, nié. Le En 1968, il tourne son premier cinéma avec intelligence. p
carrières de chanteur et d’acteur. noué des liens d’amitié. Avec Truf- chanteur réclamé. rôle était plutôt secondaire, mais film en anglais, Candy, de Chris- v. mo.
16 | disparitions & carnet 0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

Antoine Sfeir
Francois et Naho Guillard,
Pierre et Marie Guillard, Pierre ROUANET,
Jean Guillard et Isabelle Domaizon, écrivain, journaliste,
ses enfants, commandeur
Cécile, Marion, Clémence, dans l’ordre des Arts et des Lettres,

Journaliste
Paul, Etienne, Adèle, médaille d’honneur du travail,
Maty, président honoraire
ses petits-enfants, de l’Association des journalistes
Oscar, parlementaires,
son arrière-petit-fils, membre du conseil d’administration
Les familles Guillard et Wiart, du Clos du Nid de Lozère,
A collaboré, durant sa longue carrière,
ont la grande tristesse de faire part à la Démocratie de Toulouse, Le professeur Jean-Hervé Lorenzi,
du décès de Dépêche du Midi, Berry Républicain,
Paris-Match, l’Express, président du Cercle des Economistes
Joanny GUILLARD, France Observateur, « L’économie française.
ingénieur général honoraire du GREF, Cahiers de la République, Contraintes et espoirs »,
membre de l’Académie d’agriculture, Cahiers de la Télévision, mercredi 10 octobre 2018, à 19 h 30,
chevalier de la Légion d’honneur, ORTF, Radio Suisse, BBC,
Nouvel Observateur, Courrier Picard, Dîner-débat,
survenu le 26 septembre 2018, à Dijon, au restaurant « Chez Jenny »,
dans sa quatre-vingt-seiziéme année. nous a quittés brutalement, 39, boulevard du Temple, Paris 3e.
après une vie très active et bien remplie,
Les obsèques ont été célébrées le lundi le 28 septembre 2018.
La discussion sera introduite et présidée
1er octobre, à 9 heures, à Dijon, en l’église par Maurice Allègre, polytechnicien.
Saint-Bégnine, suivies de l’inhumation Ses obsèques seront célébrées
le mardi 2 octobre, à 9 h 30, à Evian-les- en l’église Saint-Christophe-de-Javel, Jean-Hervé Lorenzi dédicacera
Bains, où il repose avec son épouse, 28, rue de la Convention, Paris 15 e , ses ouvrages à l’issue du dîner.
le jeudi 4 octobre, à 10 heures.
Régine, Inscriptions : M. Jean-Claude Kervot
née WIART, Selon sa volonté, l’inhumation aura lieu
dans l’intimité à Montgé-en-Goële (Seine- jean-claude.kervot-ext@aphp.fr
et-Marne). Tél. : 06 60 19 68 52.
décédée le 2 mars 2018.
Participation aux frais : 43 €
De la part de
Ni fleurs ni couronnes. à régler par chèque
Anne Rouanet Sorine, à l’ordre de A AA-APHP,
Henri, Françoise et Laurence, son épouse, à adresser au trésorier, M. Alain Gille,
ses enfants Sa famille, 6 rue du Bac, 78600 Maisons-Lafitte.
et leurs conjoints, Ses proches
Véronique, Julie, Justine, Et ses amis.
Hélène, Salomé et Gabriel, Site internet : http://aaa-aphp.fr
Chantal Albert, ses petits-enfants 9, rue Léontine,
son épouse, et leurs conjoints, 75015 Paris. Adresse postale :
Jean-Charles, Eléonore, Bureau AAA, FSM 316
son fils, son arrière-petite-fille, Toulouse (Haute-Garonne).
Sa famille Siège de l’Assistance Publique -
Et ses amis, ont l’immense douleur de faire part Hôpitaux de Paris (APHP),
Ses nièces et neveux
A Paris, en décembre du décès de 3, avenue Victoria,
ont la tristesse de faire part du décès de font part du décès de 75184 Paris Cedex 04.
2006. OLIVIER ROLLER/DIVERGENCE Mme Michèle LUGUET,
Maurice ALBERT, née ROS, M. Christian TOMA,
cameraman, comédien,
grand-reporter survenu le 23 septembre 2018,
et journaliste, à l’âge de quatre-vingt-huit ans. survenu le 27 septembre 2018,

L
ancien directeur à l’âge de quatre-vingt-quatre ans.
e journaliste franco-liba- 1948 Naissance à Beyrouth de l’information de TV5, La cérémonie religieuse a eu lieu
nais Antoine Sfeir, spécia- 1976 Kidnapping le vendredi 28 septembre, suivie de Une cérémonie religieuse a eu lieu
survenu le 26 septembre 2018. l’inhumation au cimetière de Bry-sur-
liste du Proche-Orient, et départ pour la France Marne (Val-de-Marne).
le mardi 2 octobre, à 10 h 30, en la
visage familier des télés- 1985 Création basilique Saint-Sernin de Toulouse, suivie
Les obsèques ont eu lieu le lundi de la crémation à Cornebarrieu.
pectateurs, qu’il savait accompa- des « Cahiers de l’Orient » 1er octobre, à 13 h 15, au crématorium Ils rappellent la mémoire de son époux, Plateforme
gner dans les dédales de cette 2003 Gagne un procès du Mans (Sarthe). le
de la création architecturale
région tourmentée, est décédé contre Tariq Ramadan docteur André LUGUET
d’un cancer, dans la nuit du 2018 Décès Chantal.albert@mac.com
(1921-2005). Sous le haut patronage de l’UNESCO, Soirée-débat inaugurale,
dimanche 30 septembre au lundi la revue PASSAGES et l’ADAPes, DUOS saison 3-2018.
1er octobre, à l’âge de 69 ans. Les associés et collaborateurs Cet avis tient lieu de faire-part. Espace Analytique, la Délégation
du Cabinet Ernest Gutmann- permanente de la France
Des figures de la classe politique Yves Plasseraud SAS (EGYP), Face-à-face entre deux équipes
Josette, auprès de l’Unesco
française, de droite comme de se met à publier des ouvrages à un et l’Alliance des Femmes d’architectes européens.
son épouse,
gauche, et des personnalités des rythme très soutenu – parfois trois ont l’immense tristesse d’annoncer Céline, Guillaume, Bertrand, vous convient au colloque
médias ont salué le parcours de ce ou quatre en une seule année –, à la le décès de Emmanuelle et Alexandra, Inês Lobo, Lisbonne versus
chantre du « vivre-ensemble », qui qualité inévitablement fluctuante. ses enfants et belles-filles. De quoi les nationalismes Pierre-Louis Faloci, Paris
Mme Julia ANDRAL-ZIURYS, Jules, Benjamin, Victor, Joseph et sont-ils les symptômes ?
faisait œuvre de passeur entre Ses thèmes de prédilection sont associée Critique invité : Olivier Namias
Talia,
l’Orient et l’Occident. l’islam, dont il s’efforce d’éclairer US Patent and Trademark Attorney, le samedi 6 octobre 2018
Il naît à Beyrouth, dans un foyer les subtilités, l’islamisme, qu’il ont la tristesse de faire part du décès de (8 h 15-17 h 30). Jeudi 4 octobre 2018,
maronite, en 1948. A l’âge de 1 an et pourfend avec vigueur, les chré- survenu le 26 septembre 2018, à Nice. 19 heures à 21 heures,
Gérard MILLET, Maison de l’Unesco, Salle II, djset Makkouk Disquaire Club
demi, il contracte la polio, qui lui tiens d’Orient et la géopolitique Elle contribuait avec talent, depuis plus 125, avenue de Suffren, Paris 7e.
laissera, pour le restant de sa vie, proche-orientale. de 21 heures à 23 heures.
de vingt-cinq ans, au développement survenu le 27 septembre 2018, à Orsay.
un léger défaut à la lèvre. « C’est Laïque militant, peut-être parce d’EGYP. Interviendront :
mon sourire sarcastique », racon- qu’il a observé les ravages du com- Jean-François Allilaire, Davide Assael, Entrée libre - inscription :
Marie-Noëlle Pétillon, Paul-Laurent Assoun, Elie Barnavi, citedelarchitecture.fr
tait-il, non sans humour, il y a munautarisme sur son pays, Judith et Eléonore, son épouse, Jean-Claude Beaujour, Fethi Benslama,
quelques mois, dans une émission Antoine Sfeir ferraille par médias ses filles adorées Jean-Marc et Claire, Marc Caumel de Sauvejunte,
de France 3. interposés avec l’islamologue Et Catherine, Cécile et Hassimiou, Marielle David, Sid Ahmed Ghozali,
sa chère amie, ses enfants, Michèle Idels, Julia Kristeva,
Il se destine à la médecine. Mais, Tariq Ramadan, qu’il dépeint dans Corentin, Nasser, Lilian et Charlotte, Patrick Landman, Jacques Lanxade, La famille Marlier recherche les enfants
séduit par la qualité des courriers une interview comme « un fonda- ont l’immense tristesse de faire part ses petits-enfants, Claude Lievens, Emile H. Malet, et les adolescents juifs qu’elle a hébergés
qu’il lui envoie à la fin des années mentaliste charmeur, spécialiste du du décès de Jean et Henriette, Angela Melo, Jacques Milliez, pendant la Seconde Guerre mondiale
1960, le directeur du quotidien double langage ». La charge lui son frère et sa belle-sœur, Jeanne Perrin, Roland Pourtier,
M. Patrice COUPRY, L’ensemble de la famille, à Dommartin (Rhône),
libanais Le Jour le convoque et le vaut un procès pour diffamation, Jean-Michel Rey, Pierre de Senarclens,
officier Laurent Stefanini, Denis Tillinac, parmi eux notamment
convainc d’embrasser la carrière dont il ressort blanchi, en 2003. dans l’ordre des Palmes académiques, ont la profonde tristesse de faire part Alain Vanier, Astrid von Busekist, la famille Horowitz et Mlle Tannenbaum.
de journaliste. Mais, trois ans plus tard, du décès de Gérard Wormser, Laurence Zordan. Merci de contacter : Mme Marlier,
en 2006, il trébuche sur une autre Les funérailles ont eu lieu le lundi 10, rue Châteaubriand, 92320 Châtillon.
24 septembre 2018, au crématorium René PÉTILLON, Entrée libre.
Mea culpa sur la Tunisie polémique, liée à l’un de ses livres,
du cimetière du Père-Lachaise, Paris 20e, Inscription obligatoire :
Quand la guerre civile libanaise Tunisie, terre de paradoxes, dans le- dans la plus grande intimité. survenu le 30 septembre 2018, passages4@wanadoo.fr
éclate, en 1975, il travaille au ser- quel il encense les réalisations du à l’âge de soixante-douze ans.
vice international de ce journal, président Zine El-Abidine Ben Ali, Appel d’offres pour l’organisation
M. Gérard Desseigne, La cérémonie aura lieu le vendredi
rebaptisé L’Orient-Le Jour après présenté comme un rempart con- de voyages culturels
son époux, 5 octobre, à 15 h 30, en la salle de la
une fusion. La rédaction est expo- tre les islamistes. Le manque de Dominique et Joëlle, en France et en Europe,
Coupole du crématorium du cimetière
ses enfants, pour des adolescents,
sée. Elle est installée en plein distance criant de l’ouvrage lui du Père-Lachaise, Paris 20e.
Frédéric, Juliette et Maxime, (Le Monde du 2 octobre.) dans le cadre du programme
Beyrouth-Ouest, le fief des forces vaut d’être soupçonné de collu- ses petits-enfants d’échanges scolaires
« islamo-progressistes », alliées à sion avec ce régime autoritaire, et leurs conjoints, Denis, Nadia, Hideki, du Rotary International.
l’OLP, alors même qu’elle défend connu pour payer des journalistes. Ivano et Manon, On nous prie d’annoncer le décès de
les positions de l’autre bord, le Il fait son autocritique en 2011, Denise, Janine, Huguette, Nicole et Le Centre rotarien pour la jeunesse (CRJ),
Jean-Pierre, Bernadette RICHARD, Conférence
camp chrétien. après la chute de Ben Ali, en mandaté par les districts Français
ses sœurs et frère
En juin 1976, Antoine Sfeir est confessant que l’ex-organe de pro- Ainsi que toute la famille, survenu le 28 septembre 2018, « Les mémoires blessées adhérents, lance un appel d’offres
kidnappé par une milice palesti- motion de la Tunisie, l’Agence Les amis à l’âge de quatre-vingt-un ans. de la guerre d’Algérie ». à un ou plusieurs prestataires,
nienne prosyrienne, qui le séques- tunisienne de communication Et voisins, pour réaliser ces voyages
Les obsèques auront lieu le vendredi Donnée par Benjamin Stora, en autocars grand tourisme.
tre pendant sept jours et le torture. extérieure, finançait indirecte- 5 octobre, à 16 heures, en la salle professeur à l’université Paris XIII,
ont la tristesse de faire part du décès, Le règlement de consultation et le CCTP
Une épreuve traumatisante, dont ment Les Cahiers de l’Orient, en dans la dignité et l’apaisement, de Mauméjean du crématorium du cimetière président
il gardera des séquelles toute sa vie achetant entre 500 et 1 000 exem- du Père-Lachaise, Paris 20e. du conseil d’orientation du musée peuvent être obtenus
national de l’histoire de l’immigration. par voie électronique,
et qui bouleverse la suite de sa plaires de chaque numéro. « Je Eliane DESSEIGNE,
née MAVALEIX, De la part des auprès de Mme Chantal Deilgat,
carrière. Décidé à s’éloigner le plus l’avoue sans problème : je me suis Familles Richard, Marais, Levassor.
secrétaire juridique, Ce mardi 2 octobre 2018, à 18 h 30, à l’adresse suivante : yecbt@crjfr.org
possible de son pays, le jeune jour- trompé lourdement sur la Tunisie », salle Colson,
cruciverbiste, grande lectrice,
naliste s’envole, le 3 septem- ajoutait-il dans ce mea culpa. épouse, mère et grand-mère Jean-François Guthmann, Collège Sévigné, Date limite de réception des offres :
bre 1976, pour Paris. L’épisode n’a pas entamé son aimante et souriante, président 28, rue Pierre-Nicole, Paris 5e. 15 novembre 2018, à 12 heures
Au sein de la presse catholique crédit auprès des médias français. de l’Œuvre de secours aux enfants, Tél. : 01 53 10 14 14.
(heure de Paris).
(La Croix et Pèlerin) qui l’accueille, Ces dernières années, ce vulgarisa- survenu le 27 septembre 2018, Patricia Sitruk,
à son domicile à Méru (Oise), directrice générale,
il espère traiter de sujets neufs. teur de talent intervenait réguliè- en sa quatre-vingt-sixième année. Les membres
Mais sa connaissance du monde rement dans « C dans l’air », sur du conseil d’administration
arabe le rattrape. Sollicité par les France 5, l’une des émissions de Une cérémonie a eu lieu le lundi Et l’Amicale
radios et les télévisions, il s’impose débat les plus appréciées du pay- 1er octobre, au funérarium de Méru. des anciens et sympathisants de l’OSE,
peu à peu comme un expert du sage audiovisuel français. Cheva- s’associent à la douleur de la famille
Proche-Orient. Un statut qu’il lier de la Légion d’honneur, Les membres et des proches de
de la Fondation Renée
consolide en 1985, avec la création Antoine Sfeir présidait aussi,
et Léon Baumann M. Ernest ROSNER,
des Cahiers de l’Orient, une revue depuis 2014, l’Institut libre d’étude
trimestrielle sur le monde arabo- des relations internationales, un ont la tristesse de faire part de la disparition décédé à l’âge de quatre-vingt-douze ans.
musulman. établissement fondé à l’issue de la de
Cette publication lui sert de carte seconde guerre mondiale par Pendant la Seconde Guerre mondiale,
Jean-Paul LÉON, Ernest Rosner a rejoint très jeune la
de visite. En parallèle, il développe René Cassin, l’un des rédacteurs de président du comité Baumann, résistance armée et a participé à la
une activité de conseil aux entre- la Déclaration universelle des libération de Lyon. Pris en charge par
prises et de conférencier rému- droits de l’homme. p survenue le mercredi 26 septembre 2018, l’OSE après la guerre, Ernest Rosner était
néré. A partir des années 2000, il benjamin barthe à Paris. membre de son conseil d’administration.
0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018 horizons | 17

Q
uatre bras. Voilà ce qu’il
faudrait à Sébastien Cha-
daud-Pétronin pour af-
fronter les deux vies qu’il
mène à Porrentruy, com-
mune pourtant paisible du
Jura suisse. Dans la pre-
mière, il dirige avec son épouse une grosse
brasserie près de l’Allaine, la rivière qui ser-
pente au pied de la ville. Il sert des repas, des
cafés, court ici et là, décroche le téléphone qui
n’arrête pas de sonner, répond aux deman-
des des associations locales quêtant pour
leur fête annuelle. Dans la deuxième, il est
fils d’otage. Un boulot à plein temps, ou pres-
que. Car cet homme de 49 ans n’est pas seule-
ment l’enfant de la dernière otage française,
Sophie Pétronin, détenue quelque part dans
le désert malien depuis le 24 décembre 2016.
C’est aussi un personnage remuant, qui
refuse d’attendre bien tranquillement dans
son coin la libération de sa mère.
L’enlèvement a été revendiqué par le
Groupe de soutien à l’islam et aux musul-
mans, une alliance formée, début 2017, par
plusieurs mouvements islamistes armés du
Mali, dont Ansar Dine, Al-Mourabitoune et Sébastien Chadaud-Pétronin, à Porrentruy (Suisse), le 23 septembre. Sur l’écran, sa mère, filmée par ses ravisseurs. RAPHAËL HELLE POUR « LE MONDE »
l’Emirat du Sahara, une émanation d’Al-

Tout pour sa mère


Qaida au Maghreb islamique (AQMI). En
juin 2018, les ravisseurs ont communiqué
une vidéo à l’agence Site, un site de sur-
veillance américain. C’était la troisième fois
qu’ils envoyaient des images de Sophie Pé-
tronin, aujourd’hui âgée de 73 ans. Dans le
film précédent, daté de mars, la caméra s’at-
tardait sur une perfusion de fortune attachée
à un poteau de bois brut, puis enchaînait sur
un alignement de boîtes de médicaments.
Une mise en scène, sans aucun doute, mais à Sébastien Chadaud-Pétronin lutte depuis
même de briser le cœur d’un fils aimant : elle
montrait une personne allongée sur un gra- près de deux ans pour obtenir la libération
bat, envahie de larmes, les traits brouillés par propres pistes, il sait aussi qu’il ne peut
la fatigue. A ses côtés, sœur Gloria, une reli- de Sophie Pétronin, otage française raisonnablement se rendre à Gao sans le
gieuse colombienne, elle aussi prisonnière, soutien et la protection des militaires fran-
l’aidait à boire dans un quart métallique. détenue par des islamistes au Mali. Entouré çais. En mars 2017, estimant que les recher-
La nouveauté, dans les images reçues au ches sont au point mort, il obtient du Quai
début de l’été, c’est que Sophie Pétronin s’est d’un comité restreint, il suit ses propres pistes d’Orsay de retourner sur place, ce qu’il fera au
redressée pour s’adresser à son fils. La tête re- mois de mai.
couverte d’un voile bleu ciel, elle dit qu’elle Mais, avant cela, il a formé un comité de
aimerait le voir. « Si tu décides de me rejoin- soutien, et pas n’importe lequel. Au lieu de
dre, je prends l’engagement, devant toi et de- chercher à recruter large, c’est vers la famille,
vant Dieu, que ce n’est pas eux qui te feront tion et de maladies tropicales. A Gao, elle uti- mensionnelle intégrée des Nations unies son rempart de toujours, qu’il s’est tourné. La
quoi que ce soit », affirme-t-elle en parlant des lisera ces compétences dans le cadre de deux pour la stabilisation au Mali). L’affaire traîne cellule comprend quatre personnes, pas une
djihadistes. Elle s’essuie les yeux. « Parce ONG successives. L’une, française, qu’elle a un peu, il s’impatiente et finit par menacer de plus : son père, installé en Haute-Savoie,
qu’ils ont une parole, et ils la respectent. » fondée en 1998, puis quittée en 2003 après de prendre un bus à la gare routière de ses deux cousins germains et lui-même.
des différends internes. L’autre, l’Association Bamako, chose très périlleuse pour un « Chez nous, le sens de la famille compte énor-
« JE L’AI TOUJOURS DÉFENDUE » d’aide à Gao, est une ONG suisse créée Occidental en raison des risques d’enlève- mément, nous sommes soudés », explique
Après avoir posté la vidéo sur YouTube, le en 2004 pour veiller à ce que de très jeunes ment. Le Quai d’Orsay tente de faire pression Lionel Granouillac, le plus jeune des cousins,
6 septembre, Sébastien Chadaud-Pétronin orphelins soient convenablement traités, sur son entourage pour que quelqu’un l’en qui dépeint Sébastien Chadaud-Pétronin
ne s’est donc pas embarrassé de précautions soignés, éduqués. dissuade. Son épouse s’affole et lui fait pro- comme un homme « têtu, déterminé, et tou-
diplomatiques. Il a fait part, haut et fort, de En 2002, la mort accidentelle de son fils mettre de ne pas mettre un pied dans un bus. jours debout malgré les épreuves ». « Comme
ses intentions : oui, il souhaite se rendre à aîné achève de la détourner de la France. Dé- Enfin, à force de tempêter, il obtient gain de sa mère, il fait preuve d’une grosse force de
son chevet. Le danger d’être à son tour pris vastée, elle déclare qu’elle n’y reviendra plus. cause. Après une dernière altercation, avec caractère », ajoute-t-il.
en otage ? Bien sûr, mais dans sa balance à Sébastien, qui aimait son frère « comme un un général cette fois, il s’envole dans un Un petit cercle est aussi plus efficace, plus
lui, l’amour pèse plus lourd que la crainte. Et jumeau », se trouvait à 2 mètres de l’endroit avion de l’armée française. discret, observe Sébastien Chadaud-Pétro-
c’est à l’amour que revient sans cesse ce où celui-ci a chuté lors d’une journée de nin. Et plus fiable, pour lui qui ne s’en remet
montagnard à la carrure athlétique, cinq fois canyoning en Haute-Savoie. Il l’a secouru, « LES DIPLOMATES MENTAIENT » jamais à personne. Passé les débuts chaoti-
champion d’Europe de monoski entre 2006 tenu entre ses bras tandis qu’il délirait, mais Accompagné par les militaires de l’opération ques de l’enquête, l’époque a fini par changer.
et 2013. Souriant mais tourmenté, coura- n’a pas pu le sauver. Il ne prend pas ombrage « Barkhane », il passe donc quelques heures à Le 13 juillet, le président de la République,
geux mais émotif, il arbore au poignet un de l’attitude de Sophie et dit même la « com- Gao. Juste le temps de rencontrer des té- Emmanuel Macron, a garanti que les services
ruban bleu portant le prénom Sophie. Et ne prendre ». Il aurait pu se considérer comme moins et de se rendre compte que leurs récits agissent aujourd’hui « sans relâche » et avec
craint pas de laisser affleurer des mots que une autre sorte d’orphelin, mais non. « Je l’ai « J’AI COMPRIS divergent. Pas étonnant : avant de quitter les une « inlassable volonté » pour délivrer la
les adultes, souvent, s’interdisent. « On doit
tout à sa mère, et d’abord la vie. Ne serait-ce
toujours défendue, dit-il. Je suis fier d’elle. »
Bravant son aversion pour la chaleur, c’est
QUE NOUS N’ÉTIONS lieux, les trois ravisseurs enturbannés de
Sophie Pétronin ont réclamé le silence en po-
captive. Un mois plus tard, la porte-parole du
ministère des affaires étrangères évoque la
que pour cela, il est juste de faire ce que je peux donc lui qui se rend tous les deux ans au Mali, QUE DES PIONS sant le doigt sur leurs lèvres. De retour à détermination « totale » de la France à trou-
pour la délivrer. Et puis, c’est aussi ma ma- afin de passer du temps avec sa mère. Lui Bamako, la vérité saute aux yeux de Sébas- ver « une solution favorable » pour Sophie
man, mon enfance. » aussi qui l’accueille lorsque, en 2012, elle re- DANS UNE IMMENSE tien Chadaud-Pétronin : « Les diplomates Pétronin. Comme d’habitude, en pareil cas,
Il parle de cette période comme d’un para-
dis perdu, baigné de tendresse et de compli-
vient tout de même en France, contrainte et
forcée. Gao étant tombée entre les mains du
PARTIE D’ÉCHECS » mentaient en disant que le nécessaire avait été
fait. » Par ses amis maliens, il sait que per-
son fils est accompagné par la cellule de crise
du Quai d’Orsay, qui compte notamment un
cité. Le « quatuor », comme il l’appelle, c’était Mouvement national pour la libération de SÉBASTIEN CHADAUD- sonne n’a été sérieusement interrogé. « L’en- médecin psychiatre. Il avait été reçu en no-
un père, une mère et deux garçons installés l’Azawad, la travailleuse humanitaire a dû PÉTRONIN quête officielle était un fiasco monumental », vembre 2017 par Jean-Yves Le Drian, ministre
près de la frontière suisse, parce que les pa- s’enfuir dans des conditions rocamboles- assène-t-il en pointant à la fois les justices des affaires étrangères, et reste en contact
rents travaillaient alors à Genève. Le père, ques pour échapper aux islamistes. française et malienne. Après avoir procédé à très régulier avec Jean-Claude Mallet, son
Jean-Pierre, avait créé une entreprise de pein- Pas question pour autant de faire de vieux une demande d’entraide policière, en jan- conseiller spécial.
ture. Sophie, elle, était laborantine, du moins os sur un continent qu’elle n’aime plus. Aus- vier 2017, les autorités françaises ont trans- Au ministère des affaires étrangères, on
jusqu’en 1995. Car cette année-là, son exis- sitôt la paix revenue, Sophie Pétronin re- mis le dossier au parquet antiterroriste. rappelle que la diffusion d’une vidéo obéit
tence a bifurqué. Profitant de l’ouverture prend la direction du Mali. Son fils, lui, conti- Alors que, en France, l’issue de la présiden- forcément à une stratégie de la part des ravis-
d’une ligne aérienne entre Genève et Gao, nue de correspondre avec les amis qu’il s’est tielle de mai 2017 est très incertaine, la pé- seurs. Les djihadistes qui ont envoyé ce signal
elle a commencé à se rendre fréquemment faits à Gao, sans se douter que ces contacts ne riode n’est pas aux décisions rapides ni aux veulent provoquer une réaction. Mais Sébas-
dans cette ville située aux portes du désert vont pas tarder à lui être utiles. Car très vite actions d’envergure de la part des services de tien Chadaud-Pétronin rechigne à se laisser
malien. Puis, de séjour en séjour, elle a fini après l’enlèvement, à la fin de décem- l’Etat – diplomatie, armée, renseignement. Et enfermer dans la logique froide et ration-
par s’y installer tout à fait, ne revenant en bre 2016, Sébastien Chadaud-Pétronin entre- puis la personnalité de Sébastien Chadaud- nelle des diplomates. Entouré de cartes du
Europe que pour voir ses fils et leur père, prend de mener ce qu’il appelle ses « investi- Pétronin, ses revendications, son ardeur irri- Mali, il continue de gérer son carnet d’adres-
dont elle est divorcée, mais avec lequel elle gations ». Dès le surlendemain du rapt, il se tent la partie française. « J’ai compris que ses africain à distance, posant des questions à
continue d’entretenir des liens affectueux. rend à Bamako en compagnie de son cousin nous n’étions que des pions dans une immense ses interlocuteurs et relançant l’intermé-
Dans les débuts de ce que Sébastien germain Arnaud Granouillac. Dans les jours partie d’échecs », se souvient-il de son côté. diaire chargé d’entrer en contact avec les ra-
Chadaud-Pétronin nomme la « tranche de suivants, il exige de se rendre à Gao et, pour Seulement, la situation est tout sauf confor- visseurs. Sang chaud et cœur en bandoulière,
vie africaine » de sa mère, l’ancienne laboran- ce faire, demande à pouvoir voyager à bord table. Car si l’attitude des autorités le renforce il livre un combat personnel. p
tine s’était formée aux problèmes de nutri- d’un avion de la Minusma (Mission multidi- dans sa décision de continuer à suivre ses raphaëlle rérolle
18 |
CULTURE
0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

pppp CHEF-D'ŒUVRE pppv À NE PAS MANQUER ppvv À VOIR pvvv POURQUOI PAS vvvv ON PEUT ÉVITER

Une vertigineuse valse des identités


Valeria Sarmiento reprend un projet inachevé de Raoul Ruiz, tiré d’un roman de Castelo Branco

LE CAHIER NOIR « Le Cahier noir »


ppvv Lou de Laâge se présente

E
n 2010, Mystères de Lis- dans « Le Cahier
bonne, magnifique fres- noir ». ALAMA FILMS
comme une
que labyrinthique qui déclinaison
transportait le spectateur
dans les intrigues de l’Europe na-
de « Mystères
poléonienne du XIXe siècle, cou- de Lisbonne » sur
ronnait d’un succès public et artis-
tique la carrière prolifique de
le mode mineur
Raoul Ruiz (1941-2011). Depuis son d’une série B
décès, Valeria Sarmiento, sa mon-
teuse et compagne, également ci-
néaste, a repris les rênes de ses obsédée par les séparations et les
projets inachevés, ayant partie liée retrouvailles des mêmes person-
avec l’univers foisonnant de l’écri- nages, aux quatre coins du monde
vain portugais Camilo Castelo et sous différentes identités.
Branco (1825-1890), auteur du ro- Avec son image en dégradés de
man-feuilleton dont fut tiré Mys- couleurs rouges et noires et sa pa-
tères de Lisbonne. lette de comédiens aux interpréta-
Après Les Lignes de Wellington, tions flottantes, résolument non
en 2012, repris à la volée par Sar- naturalistes, Le Cahier noir oscille
miento, Le Cahier noir s’inscrit lui ainsi sans cesse entre le drame his-
aussi dans la « galaxie » des Mystè- torique et le soap opera, entre l’at-
res… Il est adapté d’un autre récit trait du mystère et la vacuité qu’il
de Castelo Branco, Le Livre noir de recouvre. Son véritable objet est la
Père Dinis (1855), sorte de préquel valse vertigineuse des identités : la
(épisode antérieur) indépendant à nourrice se révélant de noble con-
la saga originelle, et conçu avec la dition, le cardinal revêtant nom-
même équipe de collaborateurs bre de déguisements profanes,
(Carlos Saboga au scénario, Paulo l’enfant devenant grand et son ori-
Branco à la production et Jorge gine demeurant jusqu’au bout le
Arriagada à la musique). point aveugle du récit.
Et si les identités s’avèrent si fluc-
L’esthétique du feuilleton tuantes, c’est parce qu’elles sont
A Rome, vers la fin du XVIIIe siècle, minées par une profonde
peu avant les orages de la Révolu- angoisse des origines sociales. An-
tion française, Laura (Lou de goisse qui concerne, en dernier re-
Laâge), une jeune nourrice, se cours, la condition des femmes,
prend d’affection pour l’enfant sur dont la vertu est maintenue sous
lequel elle veille, transbahuté en- cloche : domestiques troussées,
tre les mains de plusieurs gentils- prend l’enfant sous sa protection désespoir et la maladie. Suivie par présente comme une déclinaison Sarmiento, c’est d’investir pleine- mariages arrangés et passions
hommes mêlés à d’obscures affai- et la nourrice à son service. La l’inquiétant et ténébreux affidé, de celui-ci sur le mode mineur ment l’esthétique du feuilleton, adultères forment ici un faisceau
res. La bonne et le petit partagent jeune domestique ne tarde pas à surgissant ici ou là comme une d’une série B. Tout ici est mis en registre sériel qui la fascine, pour de causes expliquant incidem-
une même incertitude : leur nais- s’éprendre de ce fringant aristo- ombre, d’un cardinal de Rome scène avec une économie judi- générer autant de péripéties que ment pourquoi, dans ce vaste
sance est maintenue sous le sceau crate, noceur invétéré, qui lui rend aux nombreuses défroques (Sta- cieuse qui, à force de litotes visuel- de répétitions, de révélations que monde, les enfants savent si peu
nébuleux du secret, consigné en des visites nocturnes impromp- nislas Merhar), la jeune femme les et narratives, parvient à suggé- de cachotteries, de personnages d’où ils viennent. p
ce qui concerne le garçon dans un tues et la possède à l’occasion souffrante est enlevée vers le Vati- rer une scène historique agitée que de masques, de plein que de mathieu macheret
petit cahier noir dont ses tuteurs entre les murs de sa chambre. can et séparée de sa pupille jus- d’obscurs mouvements, passant vide, dans un élan arborescent qui
successifs s’échangent la posses- Mais le mariage soudain de qu’à nouvel ordre… allègrement de Rome à Londres, pourrait n’avoir jamais de fin. Le Film franco-portugais de Valeria
sion. Ils rejoignent bientôt Paris celui-ci avec Suzanne de Monfort Sans viser la grande forme et les de Parme à Paris, glissant de sa- Cahier noir, feuilleton au premier Sarmiento. Avec Lou de Laâge,
en compagnie du marquis de (Jenna Thiam), une demoiselle de arabesques somptueuses de Mys- lons en chambres et de couloirs degré, abrite en même temps une Stanislas Merhar, Niels
Lusault (Niels Schneider), qui sa condition, jette Laura dans le tères de Lisbonne, Le Cahier noir se en catacombes. Ce qui intéresse ici réflexion sur le genre, cette fiction Schneider, Jenna Thiam (1 h 53).

L’univers baroque, féminin et surréaliste de Valeria Sarmiento


La Cinémathèque française présente, jusqu’au 7 octobre, une rétrospective de l’œuvre de la réalisatrice chilienne

N e ratez pas la comète


Valeria Sarmiento à la Ci-
némathèque, à Paris : jus-
qu’au 7 octobre, son univers baro-
que, féminin, entêtant (soit une
du cinéma, alors que sort en salle,
mercredi 3 octobre, son dernier
long-métrage, Le Cahier noir. Sa-
medi 6 octobre, à 15 heures, la réa-
lisatrice chilienne, âgée de 69 ans,
Si la filmographie de Sarmiento
est souvent mise en regard avec
celle de Raul Ruiz (1941-2011)
– auquel la Cinémathèque a con-
sacré une rétrospective en 2016 –,
Mystères de Lisbonne (2010), mais
parce que ce couple d’artistes a en-
tretenu un long et fructueux com-
pagnonnage esthétique, se ren-
voyant sans cesse la balle sous les
Mélodrame moderne ? Photo-ro-
man magique ? Eau de rose fétide ?
Nous deux truqué ? Qu’importe,
puisqu’il s’agit du plus beau film de
la semaine », se réjouissait-il dans
dans la ville de Valparaiso. Le ci-
néaste chilien fut aussi l’auteur
du scénario de deux autres films
de Sarmiento : L’Inconnu de Stras-
bourg (1997), œuvre hitchcoc-
quinzaine de films au total) est à présentera son art du mélodrame ce n’est pas pour cantonner la réa- yeux du producteur portugais Libération, le 12 septembre 1985. kienne avec Ornella Mutti et
découvrir dans le temple habituel- indiscipliné. Son imagination lisatrice à son statut d’ex-épouse Paulo Branco (Alfama films). Leurs Dans Notre mariage, qui valut à Charles Berling, ainsi que Elle
lement très masculin de l’histoire débordante suinte de bizarreries. du cinéaste chilien, auteur des deux univers se sont nourris l’un Sarmiento le Grand prix du (1994), une variation du El (1952)
l’autre, Sarmiento ayant monté meilleur nouveau réalisateur au de Buñuel, où le personnage fémi-
des films majeurs de Ruiz, tandis Festival de San Sebastian, en 1984, nin – Marine Delterme, qui faisait
que ce dernier a signé ou cosigné seuls les enfants grandissent et alors ses débuts – est soumis à la
des scénarios pour Sarmiento. prennent de l’âge, pas les adultes. jalousie paranoïaque de son com-
Une fillette est amoureusement pagnon (Didier Flamand).
Un projet inachevé de Ruiz attachée à son père adoptif, Sarmiento a ressorti des tiroirs
Très engagés politiquement, Ruiz qu’elle finit par épouser. C’est le Les Lignes de Wellington, le projet
et Sarmiento ont fui le Chili après même comédien – Nicolas Sil- inachevé de Ruiz sur une des
le coup d’Etat de 1973 et se sont berg, alors sociétaire de la Comé- guerres napoléoniennes, l’inva-
installés en France. Les premières die-Française – qui joue le « papa » sion du Portugal en 1810, inter-
œuvres documentaires de Sar- d’une blondinette de 7 ans, puis le rompu par sa mort. Elle a repris
miento portent la trace de la mé- mari d’une fleur brune et véné- les rênes du récit : le conflit est ra-
lancolie, comme Le Mal du pays neuse quelques années plus tard conté non pas du point de vue des
(1979). « Valeria Sarmiento est la (Nadège Clair). Le malaise s’ins- héros, mais à hauteur des hom-
part femme de Raul un peu cachée. talle, tout comme dans La Planète mes et des femmes qui le subis-
Tous deux sont arrivés à Paris des enfants (1992), téléfilm où des sent, avec l’apparition de comé-
en 1973 à une époque où le cinéma gamins singent la vie d’adultes. diens de la « troupe » de Ruiz,
était marqué par le naturalisme de Les femmes peuvent être un Melvil Poupaud, John Malkovich,
Rivette et Eustache. Sarmiento et peu tordues, ou pas féministes Chiara Mastroianni, Michel Pic-
Ruiz étaient aux antipodes et refu- comme on les attend : dans Ame- coli, Catherine Deneuve, Isabelle
saient absolument le réalisme », lia Lopes O’Neill (1991), coécrit Huppert. Pour la critique de ci-
résume le patron de la Cinéma- avec Ruiz et en compétition offi- néma Gabriela Trujillo, de la Ciné-
thèque, Frédéric Bonnaud, qui a cielle à Berlin, deux sœurs sont mathèque française, « le regard de
découvert l’œuvre de la réalisa- amoureuses du même homme Valeria Sarmiento échappe à une
trice en tant que spectateur dans certaine norme de l’art des femmes
les années 1980, avant même actuellement en vogue : qu’en
d’être critique de cinéma. est-il, semble-t-elle demander, de
C’était en 1985, lors de la sortie
Les premières ces créatrices qui ont gardé un
en salle de Notre mariage, inspiré œuvres pouvoir d’égarement ? » p
du roman à l’eau de rose Mi Boda
Contigo de l’Espagnole Corin Tel-
documentaires clarisse fabre

lado. Le critique de cinéma Serge de Sarmiento Rétrospective Valeria Sarmiento,


Daney en avait dit ceci : « Il ne faut jusqu’au 7 octobre à la
pas avoir peur de se ruer à Notre
portent la trace Cinémathèque française,
mariage de Valeria Sarmiento. de la mélancolie 51, rue de Bercy, Paris 12e.
culture | 19
0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

L’une chante, Bradley Cooper


interprète Jackson
Maine et Lady Gaga

l’autre boit
est Ally.
2018 WARNER BROS

La chanteuse Lady Gaga convainc


dans ce remake d’un mélodrame
sur la course à la célébrité

musique, selon les versions). Elle


A STAR IS BORN croise la route de celui qui devien-
ppvv dra son pygmalion, une grande
vedette revenue de tout mais pas

A
u fil des décennies, re- de ses problèmes d’alcool. A Star
makes et réactualisa- Is Born obéit ainsi à la logique du
tions ont prouvé que rise and fall movie, mais en parta-
le canevas de A Star Is geant la chute et l’ascension entre
Born, avait quelque chose d’impé- deux amants pour mieux exacer-
rissable. Les scénaristes de la pre- ber l’impitoyable logique du ve-
mière version de 1937 (Dorothy dettariat rongeant de l’intérieur
Parker, Alan Campbell et Robert une histoire d’amour.
Carson) sont parvenus à capter la
logique du star-system, son es- Une possible lecture féministe
sence même, pour donner vie à Revoir aujourd’hui les deux pre-
un mythe hollywoodien qui a in- mières versions du film, c’est être
nervé le cinéma américain dans frappé par sa possible lecture fé-
son ensemble. Depuis la version ministe : un mari sabote la consé-
originale réalisée par William cration de sa femme (trop compa-
Wellman et Jack Conway, avec Ja- tissante pour lui en vouloir) et ap-
net Gaynor et Fredric March, le prend finalement à disparaître
film a connu trois versions ciné- pour que celle-ci puisse poursui-
matographiques : l’une de George vre son ascension. A Star Is Born que, mais par d’autres moyens. (et qui, comme dans le film, rêve son charme dans ce romantisme naissable et bien plus charismati-
Cukor, en 1954, avec James Mason est en cela moins une histoire Les versions de Wellman et de voir sa performance couronnée échevelé et quasi adolescent que sans ses tenues et ses ma-
et Judy Garland. Puis celle, sortie d’amour que le récit séminal sur Cukor étaient deux mélodrames par une statuette). Dans cette logi- qui s’exalte notamment dans quillages fantasques devenus sa
en 1976, de Frank Pierson avec la célébrité perçue comme une arides, traversés par la mort, et que, Lady Gaga était le choix idéal. les chansons sirupeuses et entê- marque de fabrique. La bonne
Barbra Streisand et Kris Kristof- aventure qui ne peut qu’être indi- dont le choix des acteurs prin- Sa trajectoire se confond quelque tantes composées spécialement idée aura donc été de choisir la
ferson. Enfin, la rumeur courait vidualiste. La version de Wellman cipaux exacerbait l’impression peu avec celle de son héroïne, et pour le film par l’actrice elle- personnalité qui, aujourd’hui, in-
que Clint Eastwood désirait tour- nous rappelle que cette quête ef- de trajectoires désynchronisées, Cooper en joue : la chanteuse a même. La réussite tient égale- carne le mieux cet amour rapace
ner une version du film avec Leo- frénée n’est finalement que le d’une rencontre impossible parce connu des difficultés à faire décol- ment au fait que le cinéaste-ac- et warholien de la célébrité pour
nardo DiCaprio et Beyoncé. C’est prolongement de l’ambition des que l’une est tout à son rêve et ler sa carrière, mais la persévé- teur, cohérent avec le projet, fait la faire naître au cinéma. p
finalement Bradley Cooper qui pionniers débarqués pour s’instal- l’autre à son alcoolisme. Les ver- rance et le talent ont fini par payer. tenir une bonne partie du film murielle joudet
s’est attelé à ce remake dans le- ler dans le pays. De la grand-mère à sions qui suivront perdront de ce Non dépourvue d’une certaine sur la révélation de son actrice.
quel l’acteur donne la réplique à la petite fille, une même ambi- tranchant, arrondiront un peu mièvrerie qui est la marque dis- On ne peut que finir par le consta- Film américain de Bradley
la star de la pop Lady Gaga. tion : celle de conquérir l’Améri- les angles du mélodrame et de la tinctive des films d’amour grand ter, Lady Gaga est une machine Cooper. Avec Lady Gaga, Bradley
Mélodrame, histoire d’amour, critique du vedettariat. Difficile public, la version de Cooper puise de professionnalisme, mécon- Cooper, Sam Elliott (2 h 16).
exemple éblouissant de ce genre aujourd’hui de revoir la version de
qu’on pourrait appeler « Hol- 1976, édulcorée et narcissique, à la
lywood raconté par Hollywood »,
La version gloire de Streisand. De même, Gar-
qui s’est progressivement trans- de Cooper puise land s’arrogeait tous les intermi-
posé dans le milieu de la musi- nables moments musicaux dans
que, A Star Is Born est l’histoire
son charme dans le Cukor. C’est que le film a tou-
d’une rencontre entre une jeune ce romantisme jours eu une évidente dimension
femme naïve, ambitieuse, talen- performative : A Star Is Born con-
tueuse, qui n’a qu’un rêve, celui
échevelé et quasi sacre autant son personnage fé-
adolescent
d’être une star (de cinéma ou de la minin que l’actrice qui l’incarne
★★★

Dans les ombres de l’ex-Yougoslavie ★★★★


La Suisse Anja Kofmel mêle animation et film pour évoquer avec
poésie son cousin, mort de façon trouble en Croatie, en 1991 JEAN YOLANDE
CHRIS THE SWISS semble aujourd’hui aussi étran- vienne, lui a permis d’être succes-
DUJARDIN MOREAU
gère que les guerres des Balkans sivement agent du KGB et de
ppvv du début du XXe siècle – et les ré- l’Opus Dei. Ce personnage qui fi-
cits de témoins – journalistes, nira en 2009 sous les balles de la

C’ est un cauchemar ré-


current, dans lequel
l’ombre gagne à grands
blocs d’obscurité sur la lumière,
peuplé de chiens noirs et
mercenaires, – qui ont croisé le
chemin de Christian Würtemberg
pendant les quelques mois qu’il a
passés en Croatie.
Cette enquête ouvre des abîmes,
police bolivienne – elle le soup-
çonnait de vouloir assassiner le
président Evo Morales –, est arrivé
en Croatie avec un brassard de
presse. Il le troque bientôt contre
d’oiseaux de mauvais augure, tra- d’autant plus insondables qu’Anja l’uniforme du PIV-Prvi, reflet dé-
versé par la silhouette d’un jeune Kofmel joue avec les règles du formé et fascisant d’une brigade
homme à l’air bravache. De ce journalisme. Elle fait intervenir Il- internationale, formation com-
rêve, la réalisatrice suisse Anja lich « Carlos » Ramirez Sanchez, posée de soldats de fortune aux
Kofmel a fait un film d’animation, qui lui explique, au téléphone de- sympathies d’extrême droite,
qui raconte la mort de cet puis sa prison, que son cousin dans laquelle s’engage Christian
homme, son cousin, Christian était un agent des services suis- Würtemberg.
Würtemberg, dont le corps revêtu ses, hypothèse qui ne sera plus ja- Jusqu’au bout, cette histoire
de l’uniforme d’une milice croate mais évoquée. Elle jette comme reste lacunaire, sans doute délibé-
a été retrouvé le 7 janvier 1991 près en passant cette information stu- rément. Anja Kofmel refuse d’éta-
de Vukovar. La cinéaste a voulu al- péfiante : au début des années blir le degré de sympathie qui liait
ler à la source de ces terreurs noc- 1980, alors qu’il n’était pas encore son cousin à la cause ultracatholi-
turnes : elle en a fait un documen- majeur, son cousin s’est engagé que croate, pas plus qu’elle em-
taire. Chris the Swiss résulte de dans l’armée sud-africaine qui brasse sans ambages l’hypothèse
l’union de ces deux films, qui en- combattait à l’époque contre les selon laquelle son engagement
gendre un film de guerre comme indépendantistes namibiens. aurait été la couverture d’une mis-
on n’en a jamais vu. sion (journalistique ou pas) clan-
Anja Kofmel avait 10 ans quand La cause ultracatholique croate destine. Elle préfère cultiver, dans
ses parents lui ont appris la mort On comprend, à travers les souve- les failles que laissent ces ambi-
Photo : ©Patrice Terraz - JD PROD - No Money Productions-2017.

I FEEL GOOD
de son cousin. Son film va et vient nirs de son frère, de ses parents, guïtés, ses méditations graphi-
entre les peurs et les fantasmes que Christian Würtemberg est de- ques sur la guerre, la fascination
funèbres que cette annonce a des- venu journaliste, avant qu’il ne des hommes pour la violence, le
sinés dans sa psyché enfantine et prenne le train pour Zagreb pour poids de la religion et la force des
son effort d’adulte pour effacer le compte d’une radio suisse, en cauchemars. Cette symbiose en-
ces zones d’ombre, pour faire la octobre 1991. Dans la commu- tre l’information et la rumination
lumière sur le destin de ce garçon nauté des envoyés spéciaux ve- des craintes et des fantasmes
qu’elle a admiré. Les souvenirs et nus couvrir une guerre qui gagne qu’elle fait naître trouve ici une ex-
Crédits non contractuels • Création : Benjamin Seznec /

les peurs prennent la forme d’un chaque jour en horreur, il devient pression cinématographique à la
film d’animation, aux mouve- Chris the Swiss (si les journalistes fois exacte et onirique. p
ments fluides et effrayants, d’une avaient de l’imagination, ils se- thomas sotinel

ACTUELLEMENT
noirceur aussi insondable qu’une raient romanciers). Là, il se lie
bouteille d’encre de Chine. L’en- d’amitié avec Eduardo Rosza Documentaire et film
quête mêle les images d’une Flores, dit Chico, dont la double d’animation suisse d’Anja
guerre récente et proche – qui ascendance, hongroise et boli- Kofmel (1 h 30).
20 | culture 0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

Les affres d’un


père à tout faire
Guillaume Senez dépeint
le quotidien d’un homme, joué
par Romain Duris, qui se retrouve
seul avec ses deux enfants

nent lui prêter main-forte : sa


NOS BATAILLES mère, présence discrète et déci-
ppvv sive (Dominique Valadié), sa sœur,

D
u Péril jeune (1994), de légère comme une bulle d’air (Læ-
Cédric Klapisch, au titia Dosch), et sa collègue de tra-
péril des jeunes pè- vail, généreuse et syndiquée
res, le comédien Ro- comme lui (Laure Calamy). Ainsi
main Duris a grandi, et le voici in- allégé du prévisible « suspense »
carnant une certaine fragilité lié au devenir du couple, le film
masculine dans Nos batailles, de s’emballe de manière plus aventu-
Guillaume Senez. Acteur généra- reuse au nouveau rythme d’Oli-
tionnel, le rebelle est devenu un vier : passé le choc, il est tenu par Romain Duris dans « Nos batailles », réalisé par Guillaume Senez. IOTA PRODUCTION/HAUT ET COURT
« quadra » ; il joue le rôle d’Oli- des fils invisibles qui à la fois le bri-
vier, qui a choisi l’attelage à qua- dent et le structurent, telle une
tre : il a deux enfants et vit en marionnette qui découvrirait, stu- emprunté qui, au début, ne sait Mais c’est usant, ça ne marche pas lant des heures de travail avec des
couple. Ou plutôt vivait. péfaite, qu’elle est apte à débuter pas quoi faire à manger aux en- toujours, Wonder Woman de
La mère employeurs différents… C’est l’une
Mais l’heure n’est plus à la un mouvement qui lui est propre. fants et se mélange les pinceaux toute façon n’existe que dans les est partie, c’est des scènes les plus abouties, où les
chronique de la séparation, ni à Olivier doit continuer à travailler, dans leur garde-robe – c’est quoi bandes dessinées, et, un beau acteurs trouvent ce parler naturel
la dispute sur la garde des bam- à assurer le quotidien de deux jeu- déjà ce fichu pull panda ? jour, elle s’échappe et disparaît au
un fait et on n’en que cherchait le réalisateur, avec
bins. Si le deuxième long-mé- nes enfants, à effectuer des choix C’est un peu caricatural, mais coin de la page. Fin de l’histoire ? parle plus dans une mise en scène tout à la fois ca-
trage de Guillaume Senez, pré- dans son travail et même à faire peut-être le réalisateur a-t-il Dans Nos batailles, le récit con- librée et improvisée. Ce n’est pas la
senté en séance spéciale à la Se- face à un dilemme, lequel fera en- voulu souligner ce paradoxe au tinue. C’est la sœur, fantasque à
la tranche de vie première fois que Romain Duris
maine de la critique du Festival core ricocher le scénario. sein du couple hétérosexuel con- souhait (Laetitia Dosch fait mer- que l’on partage change de peau et surprend. Dans
de Cannes, en mai, a une dimen- temporain : nombre d’hommes veille) qui découvre la vie de fa- Nos batailles, Guillaume Senez a
sion postmoderniste, il le doit Paradoxe au sein du couple sont tout à fait capables de tenir mille et lance à moitié hilare à
avec Olivier (presque) réussi à lui faire tomber
d’abord à son scénario, coécrit L’histoire a déjà été racontée des discours égalitaires, mais, son frère : « Putain, je comprends son masque de charmeur au sou-
par le réalisateur et Raphaëlle mille fois du côté de la femme. dans les faits, bien souvent les qu’elle soit partie ! » C’est la mère rire automatique, tout en lui don-
Valbrune-Desplechin. L’image de la compagne et mère vieux schémas prennent le des- qui finit par raconter qu’elle rebondissements cyniques, lui nant le beau rôle. p
La mère est partie, c’est un fait et délaissée est usée jusqu’à la sus. Soit parce que l’homme ne aussi a rêvé de quitter la bulle… La réserve aussi des surprises. clarisse fabre
on n’en parle plus, du moins dans corde, et il ne suffit pas de chan- s’autorise pas à rentrer plus tôt du planche à dessins se remplit de Le tissage de l’intime et du social
la tranche de vie que l’on partage ger le sexe du personnage princi- travail, soit parce que certaines cases dont Olivier ne soupçon- se resserre lorsque Olivier et sa Film franco-belge
avec Olivier, contremaître dans pal pour faire du neuf. Nos ba- femmes pensent pouvoir cumu- nait pas l’existence. La sphère sœur confrontent leurs choix, l’un de Guillaume Senez. Avec
un entrepôt de vente en ligne, et tailles, titre viril au second degré, ler le rôle de la mère « parfaite » et professionnelle, où règnent la étant salarié permanent, l’autre Romain Duris, Lætitia Dosch,
ses quelques proches qui vien- n’échappe pas au cliché du père de la professionnelle accomplie… précarité, quelques coups bas et intermittente du spectacle, cumu- Laure Calamy (1 h 38).

Chilly Gonzales,
un portrait en retrait
Le documentaire autour du pianiste rappeur
se refuse à explorer ses zones d’ombre

chanteuse et auteure-composi-
SHUT UP AND PLAY trice Feist, avec laquelle il a sou-
THE PIANO vent collaboré.
pvvv Il s’est réinventé en Chilly Gonza-
les, pianiste en pantoufles, qui

E tre une figure singulière,


c’est tout un métier. Le pia-
niste, rappeur, composi-
teur et performer Chilly Gonzales
exerce le sien avec un étrange mé-
joue souvent en gants blancs et
épate le public de l’électro en
jouant à une vitesse affolante. Il vit
à Cologne après avoir longtemps
séjourné à Paris. Tout cela donne
lange de minutie et de désinvol- l’impression d’une fuite en direc-
ture, qui sont pour beaucoup dans tion d’un exil idéal, qui reste à
le charme intermittent du docu- trouver. De temps en temps, entre
mentaire que le journaliste alle- des documents qui témoignent de
mand Philipp Jedicke, et ici jeune l’éclectisme des expériences musi-
réalisateur, lui a consacré. cales de l’artiste ou de son humour
Puisant dans les archives fami- adolescent, surgissent des mo-
liales du musicien, dans sa vidéo- ments révélateurs. Comme ce ju-
graphie, le suivant dans ses aven- gement du chef d’orchestre Corne-
tures les plus récentes (dont une lius Meister, qui fait peu de cas des
collaboration avec l’Orchestre capacités pianistiques de Gonza-
symphonique de la radio de les, tout en s’amusant de l’avoir ac-
Vienne), Jedicke réussit à jeter les compagné à la tête de son orches-
bases d’une biographie, à cerner la tre, comme s’il avait été Martha
personne publique. Que ce soit en Argerich ou Claudio Arrau.
raison de la réticence de Gonzales Ou cette tirade du musicien qui
ou d’une envie de ne pas compli- raconte avoir retrouvé une liste
quer le récit, le film ne s’avance ja- d’accomplissement établie à l’ado-
mais jusque dans les zones d’om- lescence. Il se flatte de pouvoir
bre qu’il laisse deviner. cocher chaque item – avoir réuni
un public de quelques milliers
Pantoufles ou gants blancs d’adeptes, être en mesure de jouer
Chilly Gonzales est né Jason la musique qu’il veut sans avoir à
Beck, en 1972, dans une famille rendre de comptes… On voudrait
anglophone de Montréal. Son alors que le réalisateur prenne le
père est l’un des magnats du BTP relais pour définir un peu mieux la
canadien, son frère, Christophe, a place de cet artiste – musicien de
composé la musique de Buffy talent qui n’a rien révolutionné,
contre les vampires et exerce ses célébrité mineure insérée dans un
talents à Hollywood. Que ce soit réseau planétaire – dans le sys-
pour attirer l’attention qu’on lui tème d’art, de gloire et d’argent qui
refusait ou parce qu’il ne pou- régit aujourd’hui la culture. Ce ne
vait s’en empêcher, le jeune Ja- sera pas pour ce film-là, qui se
son a toujours teinté ses disposi- contente de satisfaire la curiosité
tions musicales de provoca- des amateurs, éventuellement de
tion burlesque. On le retrouve le présenter aux néophytes. p
en rappeur dans les années 1990, thomas sotinel
en compagnon de route de la
scène rock de Toronto, dont est Documentaire allemand
issue, entre autres artistes, la de Philipp Jedicke (1 h 20).
culture | 21
0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

Adepte de l’épure, Philippe Faucon


K Retrouvez l’intégralité des critiques sur Lemonde.fr
S E M A I N E

ppvv À VOIR
Amin

saisit la pulsation des cœurs


Film français de Philippe Faucon (1 h 31).

A Star Is Born
Film américain de Bradley Cooper (2 h 16).

Chris the Swiss


Film suisse d’Anja Kofmel (1 h 30).
Le réalisateur s’attache à un homme sénégalais et une femme française,
Le Cahier noir
tous deux en déshérence affective, qui vont s’aimer
L A

Film franco-portugais de Valeria Sarmiento (1 h 53).

Nos batailles la vie se révèle à la fois plus simple maisonnette de banlieue, Amin,
Film franco-belge de Guillaume Senez (1 h 38). AMIN et plus complexe qu’on ne croit.
Deux solitudes pourtant taiseux et rétif, est
D E

ppvv Faucon, en un mot, naturalise s’épanchent, d’abord touché par la gentillesse

M
Frères ennemis ine de rien, cela fait par le cinéma des personnes, des de la propriétaire – Gabrielle (Em-
Film français de David Oelhoffen (1 h 51). bientôt trente ans groupes et des situations que de
se désirent, manuelle Devos), une infirmière
Manuel (Matthias Schoenaerts) et Driss (Reda Kateb) ont que ça dure, Phi- sombres esprits et de mauvaises se réchauffent, séparée d’un compagnon qui la
F I L M S

grandi ensemble en banlieue, avant que la vie ne les sépare. lippe Faucon. Si ce politiques distordent et caricatu- harcèle – avant de consentir au
Le premier est devenu flic, le second chef d’un trafic de drogue. n’était le récent succès de Fatima rent. Il cueille ses histoires dans la
se confient, se rapprochement qu’elle met, peut-
Promu aux Stups, Manuel va devoir composer entre amitié (César du meilleur film 2016), trivialité même de la vie sociale, racontent. Rien être inconsciemment, en œuvre.
et devoir. David Oelhoffen oppose, sans en privilégier aucun, l’œuvre demeurerait gravement en resserre l’énigme dans l’espace Deux solitudes se sont simple-
les points de vue des deux personnages. Frères ennemis rebat sous-estimée eu égard à sa réelle et le temps, prend à ses acteurs,
de plus, rien de ment croisées. Elles s’épanchent,
les cartes du polar, complexifie la réalité de la banlieue, réussit valeur. Elle peut pourtant, à juste souvent non professionnels, leur moins non plus se désirent, se réchauffent, se
à réunir dans le même champ les contradictions d’un monde titre, faire la fierté du système de intime pulsation, et fait de chacun confient, se racontent. Rien de
autant que celles des hommes qui l’habitent. p v. ca. soutien français, la liste étant de ses films le moment miracu- plus, rien de moins non plus. Deux
ancienne et longue (René Allio, leux d’une possible compréhen- grés avec cet arrière-pays qui est expériences de vie si dissembla-
L E S

pvvv POUR QU OI PAS Paul Vecchiali, Luc Moullet, René sion des choses et des êtres qui le leur. Cela, le film le montre à bles, deux mondes que l’on vou-
Shut up and Play the Piano Féret…) de ces artisans créateurs nous semblent a priori étrangers. l’occasion d’un retour occasion- drait nous faire croire étanches,
Documentaire allemand de Philipp Jedicke (1 h 21). qui, sans nécessairement toucher nel d’Amin. Une femme comba- vont ainsi l’un vers l’autre, exer-
à la gloire, contribuent à la Transparence et sobriété tive, qui défend au pays les inté- çant une curiosité bienveillante
Blindspotting richesse esthétique et spirituelle Voyez Amin. Une sorte de moment rêts de la famille mais lui tient pour autrui, cédant à l’urgence de
Film américain de Carlos Lopez Estrada (1 h 35). de notre cinéma. Faucon se dis- épidermique. Une rencontre im- rigueur de la tenir éloignée. Des défaire une défiance qui oppresse.
Scénarisé par ses deux acteurs principaux, Daveed Diggs et Ra- tingue, quant à lui, par une probable. Une histoire simplis- enfants qu’il ne voit pas grandir. L’impossibilité même de leur cou-
fael Casal, Blindspotting est un probable hommage, transposé conception de son art touchant à sime, encore que complexe en Un frère qui compte sur lui pour ple – trop tôt pour elle, trop tard
à Oakland, au Trainspotting (1996) d’Ewan McGregor. Deux co- l’épure, un intérêt jamais démenti ses ressorts intimes. Amin (Mous- monter un business. Toute une pour lui – leur fait une liberté ten-
pains prolos, l’un noir, l’autre blanc, le premier terminant sa pour les êtres minorés. tapha Mbengue) est un père de fa- communauté suspendue aux drement conquérante, les donne
période de libération conditionnelle, tentent de ne pas replon- Des jeunes filles en rupture mille sénégalais qui est ouvrier dons de ses enfants partis dans en exemple édifiant qu’il suffit à
ger dans un contexte de gentrification de la ville et de violen- de ban familiale et sentimentale dans le bâtiment en France pour cette diaspora laborieuse. l’humanité de consentir à elle-
ces policières racistes. Comédie, film de rap, œuvre engagée, de ses débuts (L’Amour, 1990) rapporter non pas du superflu Ainsi est rendu sensible le poids même. Ainsi, ce film très ténu, dé-
polar, le film voudrait tout embrasser, et mal étreint. p j. ma. aux personnages des commu- mais juste le nécessaire au village. qui pèse sur cet homme, sa soli- libérément inabouti, dépositaire
nautés venues de l’immigration On connaît, de l’extérieur, sa vie tude parmi des compagnons de d’un simple moment de réconfort
La Saveur des ramen qui prennent rapidement « la française, conditionnée par les travail souvent aussi solitaires que amoureux sans visée ni calcul,
Film singapourien et japonais d’Eric Khoo (1 h 30). vedette » dans ses films (Samia, pratiques des petits artisans du lui et dont le film esquisse, pour passe dans le dur paysage environ-
Formidable réalisateur (Be with Me ; My Magic), Eric Khoo 2000), toujours cette même métier : jongler en permanence certains d’entre eux, le destin. nant comme un très beau souci. p
s’essaie ici à l’art délicat, et souvent insipide, du film culinaire. justesse, toujours cette même avec les chantiers et avec les équi- De cet état des choses, mis en jacques mandelbaum
On suppose que son amour pour le ramen, merveilleux volonté de soustraire les person- pes, travailler à flux tendu, débor- scène avec transparence et
bouillon japonais, lui aura inspiré cette connexion entre le plat nages aux idées préconçues et à der sur la nuit. Exténuant. sobriété, insensiblement une Film français de Philippe
et un mélodrame des origines, qui voit un chef nippon tenter l’idéologie, toujours cette même On connaît moins, en revanche, intrigue prend corps. Retenu pour Faucon. Avec Emmanuelle Devos,
d’éclaircir de douloureux secrets familiaux à Singapour. sensation, pour le spectateur, que la relation des travailleurs immi- finir seul un chantier dans une Moustapha Mbengue (1 h 31).
Le film a tendance à délayer la sauce. p j. ma.

À L’AFF ICHE É GAL EM EN T


Alad’2
Film français de Lionel Steketee (1 h 45). D IST I N CT IO N
Création d’un prix
En mille morceaux Ilan Halimi
Film français de Véronique Mériadec (1 h 22). La ministre de la culture,
Françoise Nyssen, a annoncé,
La Chasse à l’ours lundi 1er octobre, la création du
Programme britannique et biélorusse [Le rêve de l’ours de Rus- prix Ilan Halimi, du nom du
kan Sinkevich (6 min 30) ; Un printemps en automne de Ta- jeune homme juif de 23 ans
tiana Kubliskaya, (10 minutes) ; La chasse à l’ours de Johanna assassiné en 2006. Ce prix
Harrison et Robin Shaw (28 min 23)]. « viendra récompenser des pro-
jets portés par des jeunes de
Nico & Patou moins de 25 ans pour lutter
Film d’animation japonais et finlandais de Mariko Härkönen et contre les stéréotypes racistes
Ismo Virtanen (42 minutes). et antisémites », a déclaré
Mme Nyssen. Le jury, chargé de
16 levers de soleil départager les candidats, sera
Documentaires français de Pierre-Emmanuel Le Goff (1 h 17). présidé par la femme de let-
tres Emilie Frèche, engagée
Une fois comme jamais dans ce combat. Il sera remis
Film français de Céline Pouillon (1 h 17). le 13 février 2019 et renouvelé
le 13 février de chaque année,
Upgrade date anniversaire du jour de la
Film australien de Leigh Whannell (1 h 40). mort d’Ilan Halimi. Les projets
pourront être à caractère édu-
catif, culturel, sportif ou dans
le champ du numérique.
LES MEILLEURES ENTRÉES EN FRANCE Ce prix s’inscrit dans le Plan
Evolution national de lutte contre le ra-
Nombre par rapport Total cisme et l’antisémitisme pré-
de semaines Nombre Nombre à la semaine depuis senté par le premier ministre,
d’exploitation d’entrées (1) d’écrans précédente la sortie Edouard Philippe, en mars.
Un prix Ilan Halimi existe
La Nonne 2 288 138 367 ↓ – 48 % 921 851
déjà, en Essonne, depuis 2014,
La Prophétie de l’horloge 1 216 232 345 216 232 « une inspiration pour celui
I Feel Good 1 160 413 306 160 413 que nous lançons aujourd’hui
au niveau national », a précisé
Les Frères Sisters 2 150 806 413 ↓ – 37 % 449 588 la ministre. – (AFP.)
Première année 3 143 386 503 ↓ – 35 % 745 919
C I N ÉMA
Un peuple et son roi 1 109 403 313 109 403
Disney rend
L’Ombre d’Emily 1 85 242 289 85 242 leurs couleurs
Les Déguns 3 70 232 187 ↓ – 36 % 394 227 à Pocahontas et à Tiana
Un mois après la polémique
Mademoiselle suscitée par les premières
de Joncquières
3 65 361 338 ↓ – 41 % 352 141
images du prochain film
Blackkklansman 6 57 203 438 ↓ – 42 % 1 179 016 d’animation de Disney, Ralph
2.0, où l’on découvrait deux
AP : Avant-première * Estimation des héroïnes, Pocahontas et
Source : « Ecran total » Période du 26 au 30 septembre inclus
Tiana, la peau éclaircie, la
firme a rendu leurs couleurs
Sœur Victoria, la religieuse damnée de La Nonne, a beau avoir perdu d’origine aux deux héroïnes
presque la moitié de ses fidèles en une semaine, ceux-ci étaient si amérindienne et afro-améri-
nombreux à la sortie du film d’horreur que ce dernier reste en tête caine dans une nouvelle
du classement. L’exploit n’est pas si remarquable, les salles ne sont bande annonce diffusée sur
pas bondées cette semaine. Meilleure performance parmi les sorties Internet. Une pétition avait
du 26 septembre, La Prophétie de l’horloge se prévaut d’une modeste été lancée en août par l’asso-
moyenne de 627 spectateurs par écran. C’est mieux qu’I Feel Good ciation américaine Color of
(524), premier titre français de ce classement, ou qu’Un peuple et Change, qui dénonçait le
son roi (350). Dans les profondeurs, on remarque les derniers feux « white washing » de Disney.
de Mission : Impossible, Fallout, qui passera dans les jours qui Le film sortira en France en
viennent la barre des 3 millions d’entrées. janvier 2019.
22 | styles 0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

les suv, une


irrésistible
ascension
Au Mondial de l’automobile
de Paris, qui ouvre ses portes
le 4 octobre, les SUV sont
AUTOMOBILE les grandes vedettes, surtout

L’
examen des nouveautés dévoi-
lées par les constructeurs pré- si elles misent sur l’électrique
sents au Mondial de l’automo-
bile de Paris conduit à un constat
qui semble ne souffrir aucune discussion.
Cette manifestation bisannuelle, qui s’est
ouverte le 4 octobre et fermera ses portes le
14 octobre – marquée par l’absence de plu-
sieurs constructeurs, tels que Ford, Fiat,
Volkswagen ou Nissan –, installe sur un pié-
destal les sport utility vehicles (SUV). Désor-
mais, on compte sur les doigts de la main
les marques qui ne disposent pas, ou ne
prévoient pas de disposer, d’un SUV dans
leur gamme. Une autre injonction, celle de
la voiture électrique ou hybride, s’impose
aux constructeurs. Impossible, désormais,
de faire l’impasse sur les technologies telles le Kia Sportage, le Suzuki Vitara, Nexo, qui présente la particularité d’être
« propres » s’ils veulent atteindre les objec- l’Audi Q3, le Mercedes GLE ou encore le animé par une pile à combustible alimen-
tifs imposés (95 g de CO2 en moyenne) sous BMW X5. Seat inaugure le Tarraco, un grand tée à l’hydrogène. Conscient que la concur-
peine d’être pénalisés par l’Union euro- SUV pouvant accueillir jusqu’à sept passa- rence s’organise, la marque californienne
péenne avec de fortes amendes. Ces deux gers, Audi le Q , aux allures de coupé, et Tesla s’est finalement décidée à venir
priorités sont complémentaires : pour dis- Toyota porte sur les fonts baptismaux la porte de Versailles pour mettre en scène
poser d’une large gamme de SUV, dont les cinquième génération du Rav4. Pour sa son Model 3, qui se fait désirer depuis très
consommateurs sont toujours plus de- part, GAC (Guangzhou Automobile Group) longtemps et devrait être exporté en 2019
mandeurs, mais qui affichent un niveau de présente le GS5, un SUV à l’allure très inspi- vers l’Europe.
consommation sensiblement supérieur rée par les productions japonaise et co- Moins médiatisées, les voitures n’appar-
aux berlines, les marques doivent les doter réenne. Ce modèle devrait être le premier tenant pas au club des SUV et/ou des électri-
de motorisations électriques ou hybrides. SUV chinois à tenter de s’implanter en Eu- ques restent encore nettement majoritaires
rope en attendant un futur modèle 100 % au sein des immatriculations. Dans le
Une fierté tricolore électrique, présenté porte de Versailles champ de la tradition, on note le retour de la
Porte de Versailles, trois grandes marques sous forme de concept-car. Corolla au sein de la gamme européenne de
françaises sur quatre font d’un SUV la ve- Toyota, en lieu et place des anciennes Auris,
dette de leur stand. DS, enfin entré dans L’électrique se concrétise sous forme d’un break dénommé Touring
une phase de renouvellement accéléré, Autre lame de fond de ce Mondial : l’irrup- Sport. La marque japonaise organise un
lève le voile sur la DS3 Crossback, un mo- tion de « vraies » voitures électriques. Non autre come-back, celui de la berline Camry,
dèle compact qui envisage d’aller chasser plus des concept-cars ou des prototypes à qui réintègre le catalogue avec une motori-
sur les terres de la Mini Countryman. Ce l’avenir incertain, mais des véhicules qui sation hybride après quatorze ans d’ab-
modèle reprend l’effet dit « aileron de re- face au Peugeot 3008, qui lui fait beaucoup circuleront dans les prochains mois. Paris sence. BMW, qui dévoile la nouvelle Série 3,
quin », inauguré par la DS3 – qui va bientôt d’ombre. Pour cela, le Losange a apporté TROIS GRANDES voit les grands débuts de l’Audi e-tron qui renoue lui aussi avec une tradition un
disparaître du catalogue –, et propose des plus de soin à la présentation extérieure et MARQUES développe 300 kW (environ 400 ch) avec temps abandonnée, celle du roadster spor-
moteurs thermiques, mais aussi une moto- surtout intérieure sans oublier de se doter une autonomie revendiquée de 400 km et tif, en présentant à Paris un inédit, Z4. Au
risation 100 % électrique attendue fin 2019. d’un nouveau moteur essence avec l’arri- FRANÇAISES de la Mercedes EQC, qui affiche des perfor- programme, décidément chargé, de la mar-
Chez Citroën, la C5 Aircross, déjà com- vée du 1,3 litre (140 et 160 ch) développé mances et un poids (près de 2,5 tonnes) lar- que allemande, on trouve aussi le coupé Sé-
mercialisée en Chine, débarque pour occu- avec Mercedes. SUR QUATRE gement comparables. Les deux rivales se- rie 8, un modèle encore plus élitiste. Enfin,
per tout le segment supérieur de la gamme Parmi l’armada de nouveaux SUV, on re- ront commercialisées à un tarif qui devrait Ferrari exposera la version cabriolet (Spi-
avec, en préparation, une version hybride- marque l’offensive de Honda, qui restyle
FONT D’UN SUV être supérieur à 80 000 euros. Sans doute der) de la 488 Pista et ses 720 ch. Du très clas-
rechargeable. La berline C5 ne sera pas, elle son HR-V et introduit une originale moto- LA VEDETTE est-il superflu de préciser que ces véhicu- sique en attendant l’arrivée, finalement ac-
non plus, remplacée. Renault, de son côté, risation hybride de 184 ch à bord du récent les sont longs, assez hauts et imposants, à tée par la Scuderia, de motorisations hybri-
renouvelle le Kadjar, avec l’espoir de faire CR-V. Le Mondial de l’automobile consacre DE LEUR STAND la mode sport-utility. La tribu des SUV élec- des et même d’un SUV. Tu quoque mi fili… p
valoir des arguments supplémentaires aussi le renouvellement de valeurs sûres, triques s’enrichit également du Hyundai jean-michel normand

La 2CV souffle ses 70 bougies


Ignorée à ses débuts, l’icône de Citroën a su marquer l’histoire

E n ce 7 octobre 1948, la
grande nouveauté Citroën
– la première depuis la sor-
tie de la Traction Avant, en 1934 –
n’est manifestement pas la princi-
En 1948, les premiers commen-
taires ne sont guère flatteurs.
Beaucoup la trouvent sans grâce
et certains la surnomment « la ba-
lançoire », à cause de ses suspen-
longue tige métallique, la pédale
de l’accélérateur est ainsi conçue
afin de pouvoir être utilisée en
chaussant des sabots. Citroën réa-
lise un scopitone devenu célèbre
pale attraction du 35e Salon auto- sions à très grand débattement et où l’on voit le prototype de la 2CV
mobile de Paris qui s’ouvre sous la ses sièges à armature tubulaire traverser un champ sans que l’in-
verrière du Grand Palais. Vincent garnis de lanières de caoutchouc tégrité des œufs placés dans un pa-
Auriol, le président de la Républi- qui rajoutent à sa dimension mi- nier installé sur la banquette ar-
que, ne lui accorde qu’une atten- nimaliste. Ils peuvent s’estimer rière en souffre le moins du
tion polie, et la plupart des visi- heureux ; la 2CV définitive a droit monde. Rustique, et fière de l’être.
teurs se pressent plutôt autour à un deuxième phare alors que le En octobre 1948, la 2CV est loin
des inédites Peugeot 203 et Ford modèle originel n’en comportait d’être une réalité tangible. Fin
Vedette, qui distillent comme un qu’un seul. Son capot, au style tôle 1949, seules 848 unités auront été
parfum d’Amérique. La presse est ondulée, est scellé. Que cache-t-il ? produites (le tarif est fixé à
circonspecte, voire sceptique, de- Rien du tout. Le bicylindre à plat 228 000 francs, 60 000 francs de
vant cet étrange véhicule qui sem- de 375 cm³ qui équipera les pre- moins que la Renault 4CV) mais
ble déjà vieillot. mières générations n’est absolu- réservées pour l’essentiel à l’ex-
Celle que l’on n’appelle pas en- ment pas prêt. portation ou aux professions prio- En 1982, la 2CV Charleston se pare de jaune et de noir. Un coloris qui change
core la 2CV découle du projet TPV ritaires (médecins, pharma- dès l’année suivante. RUE DES ARCHIVES/TALLANDIER
(« Très petite voiture ») qui date du Quatre roues sous un parapluie ciens…). Finalement, on trouve de
milieu des années 1930. Une pre- La « très petite voiture » de la mar- l’attrait à ce vilain petit canard qui Après vingt ans de loyaux servi- juillet 1990. Une maigre fanfare (clin d’œil involontaire à l’his-
mière homologation a été réalisée que aux chevrons n’est pas encore va démocratiser l’automobile ces, la 2CV entame une seconde accompagne la dernière des toire) de son moteur. La Mini, la
auprès des Mines en août 1939 et au point, à l’inverse de son propos. comme peu d’autres véhicules carrière. Son minimalisme, sa fia- 3,8 millions d’unités produites en Fiat 500 et la Volkswagen Cocci-
une présentation était envisagée Le cahier des charges est lapidaire : sont parvenus à le faire. Les cam- bilité et son budget serré conquiè- un peu plus de quarante ans. nelle ont fait l’objet de réincarna-
au Salon de l’auto d’octobre, mais « quatre roues sous un parapluie ». pagnes adoptent la 2CV, mais aussi rent les baby-boomers, qui en font Citroën, qui célébrera son cente- tions réussies. On ne sait toujours
celui-ci n’eut jamais lieu. La quasi- Sa clientèle, toute désignée, est ru- les urbains, et il faudra attendre leur icône, à rebrousse-poil des naire en 2019, expose sur son pas pourquoi la marque aux che-
totalité des 250 véhicules de présé- rale et recherche un véhicule 1961, et l’arrivée de la 4L de Re- voitures « de jeune ». Après avoir stand du Mondial de l’automobile vrons n’a jamais osé lancer une
rie sont délibérément détruits avant tout utilitaire et bon mar- nault, pour que lui soit opposée survécu à la Dyane, qui devait lui une fourgonnette 2CV de 1967, 2CV néorétro… p
avant l’arrivée des Allemands. ché. Mince, plate et guidée par une une concurrente sérieuse. succéder, la 2CV se retire en grimpée sur un mur et délestée j.-m. n.
styles | 23
0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

« Parler » avec sa voiture, c’est possible


Avec le boom des assistants vocaux, un simple « J’ai faim » et le véhicule trouve un restaurant

L’ année 2018 sera celle de


l’avènement des assis-
tants personnels dans les
habitacles automobiles. Google
avec Renault-Nissan, Sound-
de milliers de mots et d’accents
permettent au conducteur de se
faire facilement comprendre pour
appeler un contact, envoyer un
message, choisir sa musique, trou-
qu’il s’agit de réaliser des com-
mandes complexes, les construc-
teurs ont découvert un formida-
ble instrument marketing pour
développer une relation privilé-
l’alliance de Nuance (200 millions
de voitures équipées de sa plate-
forme conversationnelle Dragon
Drive) et d’Affectiva permet une
lecture visuelle des expressions
Hound avec PSA, Mercedes ou ver une destination ou, même, ré- giée entre le conducteur et sa voi- des passagers (sourire, surprise…)
BMW avec des systèmes proprié- gler la climatisation ou les sièges. ture. Pour communiquer avec le pour adapter le ton de la « conver-
taires : dans les semaines qui ont Les nouvelles fonctionnalités, système, il faut l’interpeller avec sation ». Un système de biométrie
précédé le Mondial de l’automo- dopées à l’intelligence artificielle, une phrase type comme « Hey vocale reconnaît aussi la voix des
bile, les annonces se sont multi- sont enfin à même de mettre Mercedes ». Seul BMW, grand sei- conducteurs afin de procéder à
pliées. Certes, les commandes vo- l’automobile à l’heure de la recon- gneur, laisse à l’utilisateur le différents réglages personnalisés.
cales sont présentes depuis long- naissance vocale intelligente, ca- choix de la formule magique, per- Enfin, certaines solutions
temps, mais leurs débuts, labo- pable de s’adapter au fur et à me- sonnalisable. comme celle de Harman, filiale de
rieux (30 mots de vocabulaire et, sure des sollicitations et des habi- Les équipementiers venus du Samsung, proposent d’agglomé-
trop souvent, l’obligation de répé- tudes observées. Dorénavant, les monde du high-tech rivalisent rer les réponses de différents assis-
ter indéfiniment le même ordre fonctionnalités de Siri (Apple), d’innovations pour séduire les tants comme Amazon Alexa et
avant qu’il soit exécuté), ont re- Google Assistant ou Alexa (Ama- marques automobiles en quête de Google Assistant. De quoi offrir un
froidi les ardeurs. zon), qui trouvent une place dans nouvelles fonctionnalités. Ainsi, la service encore plus complet,
Les progrès considérables réali- les foyers avec leurs enceintes caméra du système NVIDIA Drive quitte à ouvrir davantage les por-
sés dans ce domaine – il suffit dé- connectées, sont reproduites dans IX est capable d’utiliser une lec- tes de l’habitacle des voitures aux
sormais de lancer « J’ai faim » pour les cockpits des automobiles. ture sur les lèvres pour augmenter GAFA, alléchés par le potentiel im-
rechercher un restaurant – Au-delà des avantages en termes sa compréhension des messages mense de l’automobile pour le dé-
comme l’intégration dans le voca- de sécurité (on ne quitte pas la émanant de passagers articulant veloppement de leurs services. p
bulaire de la machine de dizaines route des yeux) et d’efficacité lors- trop peu. Encore plus troublant, nicolas valeano

La DS3 Crossback
(ci-dessus) et l’Audi
e-tron (à gauche).
WILLIAM CROZES/AUDI AG

Le concept
P2X.
ROBERTO TURCI

Peugeot embraie à nouveau


pour les motos
la dernière moto de peugeot ? On ne s’en souvient
plus très bien, même du côté de Sochaux. Cela devait être
dans les années 1950. La prochaine, en revanche, est ex-
posée au Mondial de la moto – qui, cette année, fait partie
intégrante du Mondial de l’automobile – sous forme de
concept. Ce retour dans une catégorie depuis longtemps
abandonnée par le constructeur au profit des scooters
marque la nouvelle stratégie engagée par Peugeot Moto-
cycles pour sortir d’une trop longue mauvaise passe. La
marque, qui perd 20 millions d’euros par an et va devoir
supprimer 90 postes supplémentaires dans son usine de
Mandeure (Doubs), compte sur ce retour aux sources – et
l’électrification de sa gamme de scooters – pour retrouver
l’équilibre en 2020.
Les ambitions de Peugeot Motocycles, désormais dé-
tenu à 51 % par l’indien Mahindra et à 49 % par PSA, se si-
tuent dans la catégorie des moyennes cylindrées. « Le
marché de la moto est comparable à celui du scooter ; il n’y
avait pas de raison de rester à l’écart de ce secteur, alors que
nous avons la possibilité de faire valoir une crédibilité his-
torique », souligne Costantino Sambuy, président de Peu-
geot Motocycles. Le concept P2X exposé au Mondial pré-
figure une 300 cm³ et une 125 cm³ dont la commercialisa-
tion est attendue en 2020. Ces deux monocylindres fabri-
qués en Asie – on ignore encore dans quel pays – seront
disponibles en version roadster ou en version plus spor-
tive. Ils s’adressent à une clientèle européenne autant
qu’asiatique, en quête d’un engin efficace pour les dépla-
cements urbains. Leur cylindrée ne les destine pas à de
longues échappées routières, et leur style se veut résolu-
ment néorétro, avec des coloris acidulés et des clins d’œil
au (lointain) héritage motocycliste de la marque.
Par ailleurs, Peugeot Motocycles, qui s’est lancé depuis
fin août dans le scooter électrique en libre-service à An-
vers avec un engin baptisé « 2.0 », présente à Paris le e-
Ludix, un scooter électrique grand public qui sera lancé
fin 2019. Enfin, la marque dévoile également sous forme
de concept une version électrique du Metropolis, son
scooter trois roues. p
j.-m. n.
24 | télévision 0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

Revenu des camps, un fantôme dérange les vivants VOTRE


SOIRÉE
Christian Petzold met en scène l’aveuglement des Allemands et la normalisation après la guerre TÉLÉ

ARTE autre vie qui ressemblerait au


MERCREDI 3 - 20 H 55 bonheur enfui. Ronald Zehrfeld, ME RCRE D I 3 OCTOBRE
FILM dans le rôle le plus ingrat que l’on
puisse imaginer, explore toutes TF1

E
n 1945, les Allemands les stratégies qu’un lâche peut 21.00 Esprits criminels
semblent employer toute imaginer pour arriver à se regar- Série avec Joe Mantegna,
leur énergie à survivre. der dans le miroir. Kirsten Vangsness (EU, 2018, S13,
Mais il leur faut fournir ép. 15/22, S 11, ép. 17 et 18/22).
un autre effort, surhumain, pour L’effacement de l’horreur 23.40 Blacklist
fermer les yeux. Christian Petzold, On sent bien que le spectacle que Série avec James Spader, Megan
né en Allemagne quinze ans après veut donner Petzold n’est pas ce- Boone, Diego Klateenhoff
la destruction de Berlin, a entre- lui de l’horreur qui vient d’arri- (EU, 2017, S5, ép. 10, 11 et 12/22).
pris un film impossible qui veut ver, mais celui de la normalité
mettre en scène l’aveuglement qui revient. Sa mise en scène, France 2
qui vient après le crime, et la lutte claire et précise, utilise les outils 21.00 Nina
des victimes survivantes pour ne de la reconstitution historique Série avec Annelise Hesme, Thomas
pas être réduites à l’état de spec- sans y attacher une importance Jouannet (Fr, 2017 et 2015, S4,
tres invisibles. Comment le mon- excessive. On voit brièvement ép. 1 et 2/10 ; S2, ép. 1 et 2 /10).
trer ? Petzold sait bien qu’on ne les ruines, il n’y a pas de flash-
peut mettre en scène ce qui s’est back sur la déportation (juste un France 3
passé à l’intérieur du système rêve, à la limite de l’abstraction), 21.00 Des racines et des ailes
concentrationnaire nazi. D’ail- le reste du monde (les militaires En Toscane, au fil de l’Arno
leurs, ce n’est pas le crime lui- alliés, les civils allemands) est Magazine présenté par
même qui l’intéresse, mais ce mo- tout juste suggéré. Carole Gaessler (120 min).
ment où il a été nié, enfoui. Avec Ronald Zehrfeld est Johnny, le mari de Nelly, interprétée par Nina Hoss. SCHRAMM FILM/CHRISTIAN SCHULZ Nelly résiste à cet effacement de 23.30 Pièces à conviction
son coscénariste, Harun Farocki, l’horreur, dont elle devient le té- Pollution industrielle :
ils ont choisi la voie du mélo- moin unique. Elle voudrait gar- l’enfumage continue
drame, d’une histoire folle, pa- de l’héritage de toute une famille prend pour l’une des créatures Il faut, pour toucher à la beauté der l’amour de son homme et Magazine présenté
roxystique, pourtant contenue assassinée. Lene veut l’emmener jetées à la dérive par la guerre de de Phoenix, renoncer à se poser qu’au moins on l’écoute. Mais par Virna Sacchi (70 min).
par la rigueur de la réflexion. en Palestine, à Haïfa, mais Nelly tenir le rôle de la disparue, afin certaines questions qui relèvent comme le dit Johnny quand elle
Nelly (Nina Hoss) a été laissée veut retrouver son mari, Johnny de toucher son héritage. Johnny de la logique du « ça ne se peut s’inquiète de la réception que fe- Canal+
pour morte après qu’on lui a tiré (Ronald Zehrfeld). Elle le découvre se fait metteur en scène et di- pas ». Nina Hoss est d’un grand ront ses anciens amis à la vraie- 21.00 Les Nouvelles Aventures
une balle dans la tête juste avant en homme à tout faire dans un rige Nelly dans un rôle qu’elle ne secours. Le visage couvert de fausse-vraie disparue : « Personne de Cendrillon
l’arrivée des Alliés dans le camp club fréquenté par les troupes connaît que trop bien. La reve- bandages puis à moitié défigu- ne te demandera rien. » p Comédie de Lionel Steketee.
d’extermination où elle attendait d’occupation et les trafiquants. nante, elle aussi aveuglée par le rée, les cheveux filasse, avant de thomas sotinel Avec Marilou Berry, Arnaud Ducruet,
la mort. Elle a survécu sous un tas Johnny ne reconnaît pas Nelly, souvenir de l’amour qui fut, ne recouvrer sa beauté passée, elle Josiane Balasko (Fr., 2017, 95 min).
de cadavres. Quand son amie Lene dont le visage est encore meur- veut pas admettre l’évidence : la laisse affleurer une vie entière de Phoenix, de Christian Petzold. 22.35 L’Ecole buissonnière
(Nina Kunzendorf), berlinoise et tri. Il lui trouve une ressem- cupidité, la lâcheté, et peut-être souffrances vécue en une année Avec Nina Hoss, Ronald Zehrfeld Comédie dramatique de Nicolas
juive comme elle, la prend en blance extraordinaire avec son la trahison, malgré les avertisse- (elle a été arrêtée en 1944, nous et Nina Kunzendorf Vanier. Avec François Cluzet, Valérie
charge, elle est défigurée et riche épouse et demande à celle qu’il ments de Lene. dit le scénario) et l’espoir d’une (All., 2014, 98 min). Karsenti (Fr., 2017, 110 min).

France 5
20.50 La Grande Librairie
Magazine présenté en direct

Joseph Beuys, maître de la provocation par François Busnel (90 min).


22.25 C dans l’air
Magazine d’actualité
Un documentaire captivant retrace la vie mouvementée de l’artiste allemand, très engagé politiquement présenté par Caroline Roux.

Arte
20.55 Phoenix
ARTE Jetez donc mes œuvres par la fenê- Chapeau feutre éternellement temps d’expliquer son approche et artistique d’un homme tour- Drame de Christian Petzold.
MERCREDI 3 - 22 H 30 tre ! Je veux élargir la conscience vissé sur sa tête, gilet de pêche sur de l’art : pourquoi il le voulait plus menté et complexe, sans tomber Avec Nina Hoss, Ronald Zehrfeld,
DOCUMENTAIRE des gens », défiait-il. Il résistait aux les épaules, Beuys s’était fait accessible et moins élitiste. dans un angélisme hagiographi- Nina Kunzendorf (All., 2014, 95 min).
insultes et au mépris comme per- connaître à partir des années que. La prouesse de ce film sans 22.30 Beuys

C et homme n’a jamais fui


les débats, même les plus
virulents. Au contraire, il
aimait la confrontation. Lors de
conférences consacrées à ses créa-
sonne et semblait se nourrir des
attaques sur son travail et sa ma-
nière de concevoir l’art. « Quand
on me demande si je suis un artiste,
je dis : “Arrête tes conneries”, expli-
1960. Cet Allemand allait, à travers
ses œuvres (dessins, sculptures,
vidéos), ses performances hors
norme en public et ses immenses
installations (comme au Musée
De longs plans sur ses œuvres
Il n’avait donc pas peur d’aller au
contact des gens : il voulait les sen-
sibiliser à la situation politique,
les avertir du danger du capita-
voix off est de donner le temps au
téléspectateur d’apprécier ou de
découvrir ses œuvres : de longs
plans silencieux s’attardent sur
certaines de ses créations
Documentaire d’Andres Veiel
(All., 2017, 105 min).

M6
21.00 Le Meilleur Pâtissier
tions ou face à des journalistes, quait-il. Je ne suis pas là pour déco- Guggenheim de New York), deve- lisme et, dès les années 1970, pour nous permettre de mieux Télé-réalité présenté par
Joseph Beuys (1921-1986) répon- rer ce système pourri, délabré, nir un agitateur du monde cultu- les convertir aux enjeux écologi- comprendre Joseph Beuys p Julia Vignali. Invité : Vincent Zanardi.
dait aux critiques avec une repar- puant. Je ne suis pas un artiste. Sauf rel sujet à toutes les controverses, ques (il a ainsi participé à la créa- mustapha kessous 23.25 Le Meilleur Pâtissier,
tie déroutante, sans jamais oublier si nous nous considérons tous au point d’être présenté comme tion des Verts dans son pays). à vos fourneaux !
de sourire. « Quel rôle jouent comme des artistes. Dans ce cas, « un démon de l’ordre public ». A partir d’images d’archives iné- Beuys, d’Andres Veiel Magazine présenté par
mes œuvres, c’est sans importance. je suis d’accord. Autrement, non. » Artiste prolifique, il prenait le dites, Beuys retrace la vie intime (All., 2017, 105 min). Julia Vignali (75 min).

0123 est édité par la Société éditrice


SUDOKU
HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société : 99 ans à
compter du 15 décembre 2000.
I. Finissent par peser lourdement sur Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 18 - 231
PAR PHILIPPE DUPUIS
les condamnés. II. Propage la rumeur.
Musicien italien, il conseilla Bach et
N°18-231 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui,
75707 Paris Cedex 13 Tél. : 01-57-28-20-00
Mozart. III. Des bulles sur les rayons. 1 3 2 5 4 9 6 7 8
Abonnements par téléphone : de France 3289
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Monument funéraire. Acide ribonu- 6 5 8 7 1 3 4 9 2 (Service 0,30 ¤/min + prix appel) ; de l’étranger :
cléique. IV. Ouvre la circulation. Se 4 7 9 8 2 6 5 3 1 (33) 1-76-26-32-89 ; par courrier électronique :
I
lança. Paresse sous les tropiques.
2 9 2 1 7 9 3 4 8 6 5 abojournalpapier@lemonde.fr.
9 4 3 6 5 8 2 1 7 Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
V. Entraînaient vers la folie. En tête 7 8 2 5 8 6 1 7 2 9 4 3 Courrier des lecteurs
II
chez les cervidés. VI. Le monde 8 6 5 3 9 7 1 2 4 blog : http://mediateur.blog.lemonde.fr/ ;
7 2 1 4 6 5 3 8 9 Par courrier électronique :
III s’ouvre à elle. Epouse d’Abraham. 7 3 9 4 2 8 1 7 5 6 courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
Petit éclat. VII. Fait naître trouble et Médiateur : mediateur@lemonde.fr
IV excitation. Organe féminin. 3 8 Facile Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
VIII. Celui du bâton reste imprévi- Finances : http://finance.lemonde.fr ;
Complétez toute la
V sible. Patron régional. Sur la portée. 9 3 8 4 1 2grille avec des chiffres
Emploi : www.talents.fr/
Immobilier : http://immo.lemonde.fr
IX. Mémoire des ondes. Des avancées allant de 1 à 9. Documentation : http ://archives.lemonde.fr
VI
peu avantageuses X. Sa lecture avec
1 6 Chaque chiffre ne doit Collection : Le Monde sur CD-ROM :
être utilisé qu’une CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
VII
une loupe est souvent instructive. 2 5 3 7 seule fois par ligne, Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60
Personnel.
VIII VERTICALEMENT
9 1 3 6 par colonne et par
carré de neuf cases.
La reproduction de tout article est interdite
sans l’accord de l’administration. Commission
Réalisé par Yan Georget (https://about.me/yangeorget) paritaire des publications et agences de presse
1. Une bêtise qui a pris un coup de n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
IX
vieux. 2. Sur les fonts en attendant le
baptême. 3. Arrachai en surface.
X
4. Galette de pommes de terre. Belle
affublée de sabots. 5. Plantés au dé- Présidente :
part. Sinistre sire. 6. Rendue en par- Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE
SOLUTION DE LA GRILLE N° 18 - 230
tant. Vraiment contrariée. 7. Rustre, 80, bd Auguste-Blanqui,
75707 PARIS CEDEX 13
HORIZONTALEMENT I. Impraticable. II. Narines. Raid. III. CIO. Dx. Essai.
mufle et gougnafier. Dans le doute. Tél : 01-57-28-39-00
8. Découpent notre histoire. Se ren- Fax : 01-57-28-39-26
IV. Ignorant. Tif. V. Trônons. Titi. VI. Ain. Pé. Bio. VII. Tossa. Mignon.
dît. 9. Au centre du centre. Apprécia- L’Imprimerie, 79 rue de Roissy,
VIII. Et. Aube. Ut. IX. Ute. Serfouie. X. Renversantes. 93290 Tremblay-en-France
tion en marge. A suivre quand elle est Toulouse (Occitane Imprimerie)
VERTICALEMENT 1. Incitateur. 2. Maigriotte. 3. Prônons. En. 4. Ri. On. SA. bonne. 10. La gauche en campagne. Montpellier (« Midi Libre »)

5. Andropause. 6. Texane. Ber. 7. Is. NS. Mers. 8. Et. Bi. Fa. 9. Ars. Tigron.
Trou dans le mur. 11. Bloque le mou- Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
vement. Cubes chiffrés. 12. Ne la lais- durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.
10. Bastion. Ut. 11. Liait. Ouïe. 12. Edifiantes.
sons pas s’installer chez nous. Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier
0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018 0123 | 25

FRANCE | CHRONIQUE L’ALENA


par g érard co urtois
EST MORT,
VIVE L’ALENA ! Washington, tout comme la disparition du Certes, le Canada a été obligé de concéder
La bataille de terme « libre-échange ». Le fait que les Etats-
Unis se retrouvent en tête de l’acronyme ne
une libéralisation de ses importations de
lait, mais celle-ci était déjà prévue dans le
doit, non plus, rien au hasard. En politique, cadre du traité transpacifique (TPP), que
l’immigration les dénominations sont aussi importantes
que les décisions elles-mêmes.
M. Trump vouait aux gémonies. On parle
également dans le nouvel accord de méca-
Concernant le fond, l’ancien accord, qua- nismes destinés à empêcher les manipula-
lifié par M. Trump de « désastre », n’est fina- tions de devises pour stimuler les exporta-
lement amendé qu’à la marge, au grand tions. A quoi bon ? Aucun des trois parte-

L PLUS QUE L’AVENIR


e paysage des élections soulagement des entreprises américaines naires n’a utilisé cette arme depuis la
européennes de mai 2019 et des marchés financiers, qui pensent signature de l’Alena, en 1994. Enfin, le toilet-
se dessine à vive allure DE L’UE, C’EST avoir évité le pire. Les nouveautés vont tage opéré sur le numérique et la propriété
depuis la rentrée. Certes, sans doute écorner la compétitivité des en- intellectuelle tient surtout à la nécessité de
la configuration des forces en LA QUESTION DE treprises américaines et réduire la visibilité pallier l’obsolescence de l’ancien traité.
présence est encore floue. Le
L’IMMIGRATION QUI EST des investisseurs, mais l’intégration des Plus qu’un changement de paradigme sur
choix des têtes de listes et la com-
position de ces listes ne sont en-
core, au mieux, qu’à l’état d’ébau-
che. Les initiatives se multiplient,
à gauche, à droite et ailleurs, pour
EN PASSE DE S’IMPOSER
COMME L’ENJEU
S itôt élu, Donald Trump avait promis
de « déchirer » l’accord de libre-
échange nord-américain (Alena), le
« pire jamais signé ». Après des mois de me-
naces, de récriminations, de négociations au
trois économies reste intacte.
Ainsi, pour être exemptée de droits de
douane, une voiture devra désormais conte-
nir 75 % de composants fabriqués en Améri-
que du Nord, au lieu de 62,5 % auparavant.
le plan du libre-échange, il faut regarder
l’USMCA comme un accord politique, qui
permet à M. Trump de montrer à ses élec-
teurs qu’il tient ses promesses, fût-ce au
prix d’avancées modestes sur le fond. De la
se compter dans un scrutin pro- DES ÉLECTIONS forceps, le président des Etats-Unis est par- Or, trois véhicules sur quatre répondent déjà même façon que le rapprochement signé
portionnel national propice à venu en un temps record à imposer un nou- à cette exigence. Pour le solde, une modeste avec la Corée du Nord ne garantit en rien la
l’expression des singularités. De la France serait l’un des pays qui veau texte à ses deux plus proches partenai- taxe de 2,5 % entrera en vigueur, soit, ni plus dénucléarisation du pays, il est bien diffi-
même à l’échelle européenne, les accueillent le plus de réfugiés ont res économiques. Le Canada est rentré dans ni moins, ce qui est appliqué dans le cadre cile à ce stade d’affirmer que cet accord
grandes manœuvres sont enga- suffi pour placer Edouard Phi- le rang en rejoignant, dimanche 30 septem- de la clause de la nation la plus favorisée im- commercial va permettre la réindustriali-
gées pour tenter d’organiser le lippe sur la défensive. bre, le Mexique pour signer un accord, qui posée par l’Organisation mondiale du com- sation des Etats-Unis.
rapport des forces dans le futur Etrange embarras. Car c’eût été ne devrait toutefois pas bouleverser la na- merce. Par ailleurs, l’exemption de droits de Néanmoins, c’est une incontestable vic-
Parlement européen, et il serait une bonne occasion de faire de la ture des échanges entre les trois pays. douane ne sera accordée que si au moins toire politique qui intervient à un mois des
très prématuré d’en préjuger. pédagogie précise. De rappeler L’Alena est donc mort, vive son cousin, 40 % à 45 % du véhicule est fabriqué par des élections de mi-mandat. Mais, si une majo-
Mais le terrain sur lequel va se que, depuis une quinzaine d’an- l’USMCA pour « Accord Etats-Unis-Mexique- salariés gagnant un minimum de 16 dollars rité démocrate venait à l’emporter, elle se-
mener la bataille ne fait guère de nées, y compris sous le magistère Canada ». M. Trump prouve une fois de plus de l’heure. Le fait que Ford et General Mo- rait en situation de donner ou non son feu
doute : plus que l’avenir de de Nicolas Sarkozy au ministère qu’il est un homme de marketing. Le chan- tors s’y résignent montre que l’exigence n’a vert à l’USMCA. Ne doutons pas qu’elle
l’Union européenne elle-même de l’intérieur puis à l’Elysée, le gement de nom était une exigence forte de rien de révolutionnaire. saura, elle aussi, faire de la politique. p
et de sa capacité à exister collecti- nombre de titres de séjour déli-
vement dans un monde cham- vrés en France a été globalement
boulé notamment par le protec- stable, autour de 200 000 par an.
tionnisme américain ou l’émer- De préciser que, s’il a augmenté
gence de la puissance chinoise, (242 000 en 2017), c’est essentiel-
c’est la question de l’immigration lement du fait de l’afflux plus im-
qui est en passe de s’imposer portant d’étudiants étrangers
comme l’enjeu central. (80 000 contre 60 000 il y a cinq
Partout ou presque en Europe, ans) et de demandeurs d’asile
de la Hongrie à l’Italie, en Allema- (35 000 agréés en 2017 contre
gne ou en Pologne, en Autriche, 18 000 en 2012). A ce titre de souli-
en République tchèque ou dans gner que la France n’est pas, et de
les pays scandinaves, des partis loin, l’un des pays européens qui
de droite ultraconservatrice ou accueillent le plus de réfugiés : si
d’extrême droite affichée soit ont l’on rapporte les chiffres à la po-
accédé au pouvoir, soit ont le vent pulation nationale, elle se situe,
en poupe. Et tous ont fait du rejet avec quelque 100 000 demandes
de l’immigration leur cheval de d’asile en 2017, dans la moyenne
bataille. Le premier ministre hon- de l’Union européenne, selon cet
grois, Viktor Orban, l’a résumé indicateur.
brutalement, le 28 août à Milan,
lors d’une rencontre avec le mi- Initiative encourageante
nistre de l’intérieur et leader de Mais il est vrai que ces chiffres et
l’extrême droite italienne, Matteo cette rationalité pèsent peu face
Salvini : « Il y a actuellement deux aux discours catastrophistes qui
camps en Europe. Macron est à la attisent sans vergogne, à grand
tête des forces politiques soute- renfort de contre-vérités, l’in-
nant l’immigration. De l’autre quiétude identitaire, le rejet de
côté, il y a nous, qui voulons arrê- l’étranger et la xénophobie. Sur-
ter l’immigration illégale. » fant sur la vague européenne,
C’est pour le moins rustique. solidement présentes sur les ré-
Mais cet angle d’attaque est repris seaux sociaux, relayées par des
à leur compte par l’extrême droite agitateurs médiatiques à l’image
et une partie de la droite françai- d’Eric Zemmour, les droites popu-
ses. Ce n’est pas une surprise de la listes ont gagné le combat idéolo-
part du Rassemblement national, gique. La primaire des Républi-
l’ex-Front national, qui exploite cains, en 2016, en avait fait la
depuis des décennies le filon anti- cruelle démonstration : alors can-
immigration. Sa présidente, Ma- didat, Alain Juppé refusait d’avoir
rine Le Pen, n’a pas eu besoin de « l’identité malheureuse, frileuse,
se forcer, le 16 septembre à Fréjus, anxieuse, presque névrotique » et
pour dénoncer la « submersion de il voulait « faire rimer identité
l’Europe et de la France » sous le avec diversité et unité » ; il avait été
flot de « migrations d’une ampleur vilipendé dans son camp et fina-
sans précédent », lesquelles provo- lement balayé.
quent, a-t-elle martelé, « ghettoï- Pour les défenseurs des droits
sation, communautarisme, délin- humains (en matière d’asile) et
quance, ensauvagement de la so- des principes républicains (en
ciété », voire « terrorisme domesti- matière d’accueil et d’intégration
que ». Elle entend donc faire du des migrants), il est donc vital de
scrutin européen un référendum reprendre l’initiative. C’est vrai
pour ou contre l’immigration. sur le terrain scientifique : la
Le président des Républicains, constitution annoncée (Le Monde
Laurent Wauquiez, lui a emboîté daté du 29 juin) d’un groupe in-
le pas, le 27 septembre, lors de son ternational d’experts sur les mi-
débat télévisé avec le premier mi- grations et l’asile, prônant « un
nistre, Edouard Philippe. Une changement radical d’approche
question répétée (« Oui ou non, y des questions migratoires, fondé
a-t-il en France beaucoup trop sur la rationalité, le réalisme et
d’immigrés ? »), question sim- l’humanisme », est à cet égard en-
pliste mais en résonance avec une courageante. C’est aussi vrai sur le
opinion publique qui, de manière terrain des principes : en dépit
constante, selon l’enquête an- des turbulences qu’il provoque à
nuelle « Fractures françaises », es- gauche, le « Manifeste pour l’ac-
time aux deux tiers qu’« il y a trop cueil des migrants » lancé le
d’étrangers en France » – et une af- 26 septembre par Médiapart, Poli-
firmation assenée selon laquelle tis et la revue Regards va égale-
ment et utilement dans ce sens.
Au-delà, c’est toute la société ci-
IL EST VRAI QUE vile qu’il est urgent d’alerter et de
mobiliser de façon transversale,
LES CHIFFRES ET en associant chercheurs, associa-
tions, syndicats, médias, respon-
LA RATIONALITÉ sables administratifs et économi-
ques. Démarche de longue ha-
PÈSENT PEU FACE leine, certes. Mais indispensable
AUX DISCOURS pour contrecarrer les marchands
d’illusions et, au bout du compte,
CATASTROPHISTES de haines. p

Tirage du Monde daté mardi 2 octobre : 182 639 exemplaires


Deux Nobel pour
des thérapies
contre le cancer
L’Américain James
Allison et le Japonais
Tasuku Honjo ont été
récompensés pour leurs
travaux sur l’immuno-
thérapie, qui permet
aux globules blancs
de mieux combattre
les cellules tumorales
PAG E 2

Entretien
Le robot,
émotif modèle
Lola Cañamero utilise
les machines pour

Autisme explorer l’origine et


le développement de
nos attachements et de
nos états émotionnels

Ces autres
PAG E 8

intelligences Les Mayas


débusqués
sous la verdure
Au Guatemala, un laser
aéroporté a permis
de découvrir sous
reste très compliqué », résume Isabelle Rolland. Autis-
Si les handicaps des florence rosier
tes sans frontières milite pour une meilleure intégra- la canopée des dizaines
personnes autistes sont

A
dam (le prénom a été changé) a 9 ans. tion scolaire de ces enfants. « Leurs scolarités se pas- de milliers de structures
Dès la maternelle, sa scolarisation a sent globalement bien. Tous ne pourront pas entrer au
manifestes, la révélation été très compliquée. Ne parlant pas, il collège. Mais nous espérons qu’Adam le pourra. »
bâties par une civilisa-
de leurs talents est présente de forts troubles du compor- Les intelligences atypiques nous fascinent. Entre tion dont la population
tement. Mais dès la petite section, son capacités hors normes – que souvent nous ne savons était, semble-t-il,
récente. Une pensée instituteur décèle chez lui des talents « incroya- pas voir – et déficits majeurs, elles posent une ques-
plus importante qu’on
bles ». Au fil du temps, l’enfant développe la capacité tion troublante. Et si l’inhabileté sociale coulait de la
en réseau, des capacités de lire et d’écrire en trois langues : le français, même eau cérébrale que certaines compétences sin- ne le pensait
visio-spatiales hors norme, l’arabe et l’anglais. Mais reste incapable de deman- gulières ? Si le cliché du « savant farfelu », à l’extrême,
PAG E 3
der de l’eau s’il a soif, par exemple. était validé par les neurosciences cognitives ?
une hypersensorialité : Aujourd’hui encore, « on voit qu’Adam est complè- Une fameuse galerie de génies illustre ce cliché.
leur monde intérieur tement envahi par son monde intérieur. Par exemple,
il trace dans l’air des tas de choses avec son doigt »,
Alan Turing, père de l’informatique moderne, Char-
les Darwin, phénoménal créateur de la théorie de
est extrêmement intense, témoigne Isabelle Rolland, présidente d’Autistes l’évolution, Grigori Perelman, mathématicien russe
sans frontières (ASF), qui suit l’enfant dans le (Médaille Fields 2006), ou encore le pianiste Glenn
au détriment de leurs Val-d’Oise. Vers l’âge de 6 ans, après une longue Gould… Autant de pionniers solitaires, figures
compétences sociales errance médicale, Adam reçoit un diagnostic emblématiques de l’autisme de haut niveau. On
d’autisme de haut niveau (mais qui n’est pas un discute aussi des cas de Newton, Champollion,
et au prix d’une immense syndrome d’Asperger). L’école souhaite l’orienter Einstein… et aujourd’hui de Mark Zuckerberg.
fatigue. Des découvertes vers une institution spécialisée. Ses parents se
tournent vers ASF : un accompagnement est mis en
Certains n’ont vu leur génie reconnu qu’après leur
mort, après avoir subi la calomnie et la stigmatisa-
qui devraient inspirer la place. Adam est scolarisé à mi-temps avec l’aide tion. Trop visionnaires, iconoclastes, faisant valser
d’une auxiliaire de vie scolaire (AVS) formée à les dogmes qui berçaient leurs contemporains, sans
prise en charge éducative l’autisme. Il est aussi suivi par un orthophoniste et réparer cette audace par des ronds de jambe. « La
une psychomotricienne. Un éducateur spécialisé se recherche est un vivier d’intelligences atypiques, capa-
rend à son domicile pour guider les parents. Cet bles d’emmagasiner un nombre incalculable d’infos
accompagnement est financé pour moitié par les sur un sujet donné », glisse Séverine Leduc, psycholo-
aides au handicap que reçoivent les parents, pour gue libérale spécialisée dans la prise en charge de
moitié par les fonds privés recueillis par ASF. l’autisme, à Paris. Elle cosigne avec le psychiatre
Adam est aujourd’hui en CE1. « Ses compétences en David Gourion un passionnant ouvrage, Eloge des
maths sont celles d’un enfant de CM1 ou CM2. Mais intelligences atypiques (Odile Jacob, 292 p., 21,90 €).
sans l’AVS, il ne ferait sans doute rien. Le langage oral → LIRE L A SUITE PAGES 4-5

Cahier du « Monde » No 22931 daté Mercredi 3 octobre 2018 - Ne peut être vendu séparément
ACTUALITÉ
2| ·
LE MONDE SCIENCE & MÉDECINE
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

Le Nobel sacre la percée de l’immunothérapie du cancer


MÉDECINE - Le Japonais Tasuku Honjo et l’Américain James Allison ont été distingués par l’académie du Karolinska Institute pour leurs
travaux sur la régulation de la réponse immunitaire, qui ont abouti à la mise au point de traitements antitumoraux à l’efficacité inédite

L
eurs travaux ont conduit au dévelop-
pement de médicaments qui sauvent
la vie à des malades atteints de cancers
précédemment incurables. Le prix
Nobel de médecine a été attribué lundi TASUKU HONJO
1er octobre à l’Américain James Allison, né
en 1948, et au Japonais Tasuku Honjo, né en 1942, Né le 27 janvier 1942 à Kyoto,
pour leur découverte de traitements d’immuno- il a soutenu sa thèse de chimie
thérapie des tumeurs malignes « par inhibition médicale en 1975 à l’université de
de la régulation immunitaire négative ». Si cette Kyoto. Entre 1971 et 1974, il a été
prestigieuse récompense (assortie d’un chèque à chercheur invité à la Carnegie
Institution de Washington et
partager de 9 millions de couronnes suédoises,
aux National Institutes of Health
soit près de 1 million d’euros) ne surprend guère américains. En poste à Tokyo puis
les spécialistes du domaine, elle permettra de à Osaka, il est depuis 1984 à l’uni-
faire connaître au public les noms de ces deux versité de Kyoto, dont il est direc-
chercheurs qui ont ouvert la voie à l’immuno- teur général adjoint depuis 2017.
thérapie moderne des cancers, une approche JAMES ALLISON
reconnue aujourd’hui comme une révolution
thérapeutique. En 2014, les deux immunologis- Né le 7 août 1948 à Alice (Texas),
tes avaient déjà été récompensés conjointement il décide en classe de 4e de
par le prix Tang, version asiatique des Nobel. s’orienter vers la science, après le
Le principe d’utiliser les propres défenses de décès de sa mère d’un lymphome
l’organisme pour combattre une tumeur n’est pas quand il avait 11 ans. Après une
nouveau. Voila plus de cent ans que des cher- thèse en 1973 à Austin, il se
cheurs et médecins ont eu l’idée de stimuler le spécialise en immunologie du
système immunitaire (notamment avec des bac- cancer à l’université de Californie
à Berkeley, avant de poursuivre
téries) pour tenter de faire régresser des cancers.
sa carrière à New York. Il est
Mais cette option séduisante sur le plan intellec- aujourd’hui affilié à l’université
tuel est longtemps restée décevante en termes de du Texas (Houston) et au Parker
résultats. En travaillant chacun de leur côté, James Institute for Cancer Immunothe-
Allison et Tasuku Honjo ont réussi là où leurs pré- rapy à San Francisco.
décesseurs avaient échoué. Leur stratégie a été au (PHOTOS : SAM YEH/AFP)
contraire de desserrer les freins empêchant le sys-
tème immunitaire d’attaquer les cellules cancé-
reuses, grâce à des traitements dits « inhibiteurs
de checkpoints (“points de contrôle”) immunitai-
res ». Pour prendre une métaphore issue de la
conduite automobile, ils ont développé des médi-
caments efficaces non en appuyant sur l’accéléra- anticorps monoclonal appelé ipilimumab seront conduit au développement d’anticorps anti- L’immunologiste Eric Vivier, professeur à Mar-
teur, mais en relâchant la pédale de frein. confirmés à plus grande échelle, dans le méla- PD-L1, une protéine présente sur les cellules seille et directeur scientifique d’Innate-Pharma,
nome puis dans d’autres tumeurs malignes (pou- tumorales qui se lie au récepteur PD-1. salue lui aussi le choix du comité Nobel. « C’est une
Peu d’intérêt de l’industrie mon, prostate, ovaire, pancréas). « Il est indispen- « Ces médicaments ont changé la vie de nos bonne nouvelle pour les malades, pour l’immuno-
Pendant les années 1990, dans son laboratoire de sable de souligner que le professeur Allison a été le malades, insiste la professeure Caroline Robert, logie et pour la recherche fondamentale, se
Berkeley, à l’université de Californie, James Alli- premier à appliquer cette approche à l’homme, à chef de service de dermatologie à l’Institut Gusta- réjouit-il. Ces deux chercheurs ont en commun
son a été l’un des chercheurs à remarquer qu’une une époque où la majorité des scientifiques dans la ve-Roussy (Villejuif), l’une des premières en d’avoir fait une découverte fondamentale et de
protéine des lymphocytes T, nommée CTLA-4, communauté médicale doutaient de la faisabilité France à avoir testé les inhibiteurs de checkpoints l’avoir accompagnée ensuite, lors des tests préclini-
exerçait un rôle de frein sur ces globules blancs. et de l’efficacité de cette stratégie », note la Fonda- chez des patients avec un mélanome métastati- ques et même cliniques, ce qui est remarquable,
« D’autres équipes de recherche ont exploité ce tion Balzan, qui a distingué le chercheur en 2017, que. Il y a d’abord eu l’ipilimumab, qui a permis d’autant que la recherche en cancérologie n’était
mécanisme comme une cible pour le traitement deux ans après le prix Lasker, récompensant des d’obtenir une réponse chez 15 % de ces malades chez pas leur cœur de métier. C’est une preuve de plus, s’il
des maladies auto-immunes. Allison, cependant, personnalités de la recherche médicale. L’ipilimu- qui aucun traitement ne fonctionnait. Avec les en fallait, qu’il faut laisser de la liberté aux cher-
avait une tout autre idée en tête », écrit l’académie mab (Yervoy), le premier inhibiteur de points de anti-PD1, le taux de réponse est passé à 40 %. cheurs. » Selon l’immunologiste, Tasuku Honjo
Nobel. En effet, le chercheur américain avait déjà contrôle immunitaire, a été approuvé aux Etats- Aujourd’hui, certains de nos malades sont toujours est l’archétype du scientifique curieux, qui a fait
développé un anticorps qui pouvait se lier au Unis et en Europe en 2011. en rémission complète avec plus de cinq ans de ses premières découvertes sur le récepteur PD-1
récepteur CTLA-4 et bloquer sa fonction. C’est également au début des années 1990 que recul, et même dix ans pour les premiers traités par au cours d’un programme annexe. « Son sujet ma-
Dès 1994, avec son équipe, il teste cette approche Tasuku Honjo a, de son côté, découvert une ipilimumab. » Pratiquement une guérison, même jeur, c’était les lymphocytes B [producteurs d’anti-
chez des souris porteuses de tumeurs. Les autre protéine exprimée à la surface des lym- si les médecins restent réticents à employer ce corps], pas les lymphocytes T », relève Eric Vivier,
résultats sont décrits comme spectaculaires. phocytes T, le PD-1. Déterminé à explorer ses terme chez des patients auparavant condamnés. qui note cependant que d’autres stratégies d’im-
« Malgré le peu d’intérêt de l’industrie pharmaceu- fonctions, le chercheur japonais a mené une munothérapies en cancérologie, comme les CAR
tique, Allison continue ses efforts intenses pour série d’expérimentations dans son laboratoire Rémission complète T-cells, n’ont pas été récompensées par ce Nobel.
développer un traitement chez l’homme », pour- de l’université de Kyoto. Il a ainsi établi que le L’ipilimumab est parfois associé à des inhibiteurs A 74 ans, le lauréat japonais n’est en tout cas pas
suit le comité Nobel. En 2004, James Allison PD1 exerce – comme le CTLA-4 – une fonction de de PD1 ou PDL1, et de nouvelles molécules de cette décidé à raccrocher. « Je veux continuer ma recher-
quitte d’ailleurs l’université de Berkeley pour le frein sur les lymphocytes T, mais par un méca- classe thérapeutique sont en cours de développe- che (…) afin que l’immunothérapie sauve plus de
Memorial Sloan-Kettering Cancer Research Cen- nisme différent. Depuis, plusieurs anticorps ment. C’est grâce à un anti-PD1 que l’ancien prési- patients atteints du cancer que jamais », a-t-il
ter de New York, afin de participer aux premiers monoclonaux anti-PD-1 ont été développés et dent des Etats-Unis Jimmy Carter avait été, fin déclaré lors d’une conférence de presse organisée
essais cliniques, chez des malades avec un méla- deux sont commercialisés, le nivolumab et le 2015, en rémission complète de son cancer, un à l’université de Kyoto, où il enseigne. p
nome métastatique. Les résultats positifs de cet pembrolizumab. Ces recherches ont également mélanome avec métastases au foie et au cerveau. sandrine cabut

Les sénateurs s’alarment des pénuries de médicaments


PHARMACIE - Un rapport sénatorial formule des propositions pour enrayer les ruptures de stock touchant un nombre croissant de traitements

L e rapport sénatorial de la
Mission d’information sur
la pénurie de médicaments
et de vaccins, créée à l’initiative du
groupe Les Indépendants - Répu-
de chance importante pour les
patients) » et pour lesquels il n’y a
pas d’alternative thérapeutique
disponible sur le marché français.
On parle de rupture d’approvision-
Deux exemples illustrent ce phé-
nomène. Les personnes touchées
par la maladie de Parkinson ne
trouvent plus de Sinemet, l’un des
traitements les plus courants, pris
que le professeur Alain Astier, chef
du département de pharmacie du
groupe hospitalier Henri-Mondor
(AP-HP, Créteil), et membre de
l’Académie de pharmacie. Ces
les conditions d’une production
pharmaceutique de proximité »
grâce à des incitations financières.
En effet, « c’est l’indépendance sani-
taire de notre pays qui est désor-
centrale des armées et à l’Agence
générale des équipements et pro-
duits de santé ». Il importe aussi de
« mieux évaluer les comporte-
ments dits spéculatifs ».
blique et territoires, a été remis nement lorsqu’une pharmacie par plus de 50 % de ces patients. Et pénuries touchent aussi des médi- mais remise en cause », s’inquiète la Enfin, la mission préconise de
mardi 2 octobre. Présidée par le d’officine ou d’hôpital est dans cela risque de durer jusqu’en caments courants, comme l’anti- mission. L’Académie de pharma- mieux informer grâce à une plate-
sénateur socialiste Yves Daudigny, l’incapacité de dispenser un médi- mars 2019, a récemment précisé biotique amoxicilline. cie, qui avait alerté sur ce phéno- forme centralisée sur le modèle de
la mission a listé une trentaine de cament à un patient dans un délai l’ANSM. Les médicaments généri- Les causes de cette pénurie sont mène dès 2008, rappelle que DP-Ruptures, un outil instauré par
propositions. Le constat est sans de soixante-douze heures. ques deviennent eux-mêmes en multiples. Interrogée par la mis- « 60 % à 80 % des matières actives à l’ordre des pharmaciens, et de met-
appel. Le phénomène s’aggrave en « Les pharmaciens font face, à rupture de stock. Ce qui crée une sion, l’ANSM évoquait des problè- usage pharmaceutique ne sont pas tre en place une cellule de gestion
France : 530 médicaments se sont l’hôpital comme en officine, à des forte angoisse chez les malades et mes dans la chaîne de production, fabriquées dans les pays de l’Union de ces pénuries, placée sous l’auto-
retrouvés en rupture de stock phénomènes le plus souvent diffus, leurs proches, ont dénoncé des des défauts de qualité des produits européenne, mais en Inde et en Asie, rité du premier ministre. Il est
en 2017, soit 30 % de plus mais récurrents et fortement désta- associations de patients. finis, ou encore des difficultés contre 20 % il y a trente ans ». aussi proposé de renforcer les pou-
qu’en 2016, dix fois plus qu’en 2008 bilisateurs pour la continuité des d’approvisionnement en matière Pour remédier au « désengage- voirs de l’ANSM et ceux du phar-
(44 médicaments concernés). soins », pointe le rapport. Ainsi, « à Traitements anticancéreux première. Mais une réglementa- ment des laboratoires sur les médi- macien et d’avoir une politique
Et ces chiffres ne concernent que Gustave-Roussy, ce sont 69 lignes Autre exemple, l’anticancéreux tion contraignante et, surtout, la caments essentiels peu rémunéra- plus harmonisée au niveau euro-
les médicaments dits d’intérêt de médicaments qui sont quoti- 5-Fluorouracile (laboratoire Teva), moindre rentabilité de ces molé- teurs », les sénateurs proposent péen, par exemple en favorisant
thérapeutique majeur, selon la diennement en rupture ou en ten- utilisé dans le traitement de nom- cules sont souvent mises en avant. d’« instituer un programme public les achats groupés. Pour certains,
classification de l’Agence nationale sion. L’Agence générale des équipe- breux types de cancers, connaît Afin de lutter contre ce phéno- de production et de distribution de comme le professeur Astier, il est
de sécurité du médicament ments et produits de santé (Ageps) actuellement de fortes difficultés mène, la mission d’information du quelques médicaments essentiels impératif de desserrer une régle-
(ANSM), c’est-à-dire ceux dont de l’assistance publique-hôpitaux de disponibilité. « Certes, d’autres Sénat formule plusieurs proposi- concernés par ces arrêts de com- mentation jugée trop contrai-
« l’indisponibilité transitoire, totale de Paris (AP-HP) relève quant à elle anticancéreux peuvent être pres- tions. D’abord, en définissant au mercialisation, ou de médica- gnante (normes de fabrication…).
ou partielle, est susceptible d’entraî- chaque jour 80 à 90 médicaments crits, mais ce ne sont pas les mêmes niveau européen la notion de ments “de niche” régulièrement La balle est désormais dans le
ner un problème de santé publique en situation de pénurie », constate protocoles, et c’est une perte de médicament essentiel. Les séna- exposés à des tensions d’approvi- camp des pouvoirs publics. p
(mise en jeu du pronostic vital, perte encore le rapport. chance pour les patients », expli- teurs proposent aussi de « recréer sionnement, confié à la Pharmacie pascale santi
ACTUALITÉ
·
LE MONDE SCIENCE & MÉDECINE
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018 |3

La civilisation maya passée au laser


TÉLESCOPE
b
E S PAC E
Le plan de la NASA pour retourner
ARCHÉOLOGIE - La complexité du monde maya, densément peuplé, apparaît au grand jour sur la Lune et conquérir Mars
Répondant à une directive signée par Donald
grâce à un « radar laser » aéroporté qui révèle des dizaines de milliers de structures Trump en décembre 2017, la NASA a rendu
publique, mercredi 26 septembre, sa stratégie
pour retourner sur la Lune et visiter Mars.

L es initiés l’appellent le
mayaniste. Ce terme dési-
gne un spécialiste de la civi-
lisation maya, qui a fleuri entre
1000 avant J.-C. et 1500. L’archéolo-
L’agence spatiale américaine a indiqué avoir
commencé la construction d’éléments d’un
futur portail (« Gateway ») en orbite autour de
la Lune, capable d’accueillir quatre personnes
pendant trente jours. Le premier, assurant
gue mayaniste des Basses Terres la propulsion et l’alimentation énergétique,
opère sur un territoire de serait lancé en 2022. L’année suivante, un
95 000 km2 à cheval sur le Mexi- premier équipage américain serait lancé
que, le Guatemala et Belize, dans la autour de la Lune, à bord de la capsule Orion,
touffeur, la moiteur, la chaleur par la fusée lourde SLS. Une série de missions
d’une jungle tropicale. robotisées, à partir de 2020, évalueront le
La végétation a depuis long- meilleur endroit pour une mission habitée
temps repris ses droits sur ce que sur la Lune prévue à la fin des années 2020.
les humains ont bâti puis aban- Le portail lunaire sera aussi utilisé pour
donné et, bien souvent, les vesti- préparer de futures missions habitées vers
ges sont cachés, engloutis par le Mars, dans les années 2030, « qui culmineront
sol et les plantes. « On peut se trou- avec un atterrissage » sur la Planète rouge.
ver sur une ancienne chaussée sans
la voir », explique Philippe Nondé- P HYS IO LO GIE
déo, chercheur au laboratoire Ar- Les longs voyages dans l’espace
chéologie des Amériques (CNRS/ dangereux pour le système digestif
Paris-I-Panthéon-Sorbonne). Pour-
tant, une multitude de structures
qui, jusqu’à présent, étaient
demeurées invisibles, viennent
d’apparaître subitement dans une
étude publiée vendredi 28 sep-
tembre par Science, comme si le
dieu des mayanistes avait lancé un
tonitruant « Que la lumière soit ! ». Image traitée de l’épicentre monumental de Naachtun, un des sites survolés par le lidar. PROJET NAACHTUN/A. DORISON
Et le laser fut. Ou plus exacte-
ment un lidar, sorte de radar
embarqué dans un aéronef, qui
remplace les ondes radio par des secteurs. Soit une densité impor- les qui l’étaient nettement moins, Il va falloir de nombreuses
impulsions laser. Lorsque les don- tante de population, comprise où se pratiquait une agriculture années pour réaliser ce que Phi-
nées sont dépouillées, la végéta- entre 80 et 120 habitants au kilo- extensive. « Mais cette hypothèse lippe Nondédéo nomme « l’ana- Une équipe de l’université de Georgetown
tion envahissante est effacée par mètre carré – à titre de comparai- n’est plus tenable, explique Phi- lyse spatiale, afin de comprendre (Washington DC) avait déjà montré que les
un coup de baguette technologi- son, le chiffre actuel pour la France lippe Nondédéo, car on a eu la sur- comment le territoire s’organise, rayons cosmiques auraient des effets
que et les détails topographiques métropolitaine est de 118 hab/km2. prise de voir qu’il y avait des habi- comment sont répartis les vestiges délétères pour les astronautes lors de longs
sous-jacents, naturels ou artifi- En extrapolant cette donnée à tants partout, que ces zones rurales les uns par rapport aux autres, séjours, en affectant les tissus cérébraux et
ciels, surgissent. l’ensemble des Basses Terres, cela étaient aussi densément peuplées comment les zones agricoles sont en accélérant le vieillissement cellulaire. Des
donne une population comprise que les centres. Il n’y avait donc pas reliées aux zones résidentielles et simulations de vols de longue durée sur des
Densité importante entre 7 et 11 millions de Mayas à la de place pour ces grandes cultures. les centres de pouvoir aux périphé- rongeurs, entreprises par l’équipe de Kamal
L’étude internationale, que cosi- fin de l’époque classique (entre Le lidar nous a montré des aména- ries. Les voies de communication Datta, montrent que le bombardement
gne Philippe Nondédéo, détaille 600 et 900 de notre ère). Philippe gements en terrasses sur des ter- nous indiquent et matérialisent d’ions lourds présents dans le cosmos aurait
les résultats d’une campagne lidar Nondédéo convient que cela lui rains légèrement pentus ainsi que dans une certaine mesure l’organi- un impact sur le système digestif et pourrait
sans précédent, menée sur douze semble « énorme » et il incite à une de nombreux canaux en zones sation politique maya. » engendrer des tumeurs de l’estomac et du
secteurs du Guatemala et finan- certaine prudence en la matière, inondables qui servaient au drai- Les données lidar ne révèlent côlon. « Avec les technologies actuelles de
cée par la fondation Pacunam expliquant qu’« il n’y a pas assez nage et à l’irrigation. » pas que le passé lointain de la blindage, il est difficile de protéger les astro-
(Patrimoine culturel et naturel d’informations venant du terrain région. Elles racontent aussi des nautes des effets secondaires de ces radia-
maya), une ONG guatémaltèque. pour confirmer ce résultat, qui doit Agriculture intensive faits récents, voire très actuels, tions. Bien qu’il puisse exister des médica-
Le lidar est passé au-dessus de être considéré comme une estima- Même si c’est aujourd’hui invisi- l’histoire du pillage moderne. De ments contrant ces effets, aucun n’a encore
2 144 kilomètres carrés de forêt, a tion. On passe notre temps à réviser ble à l’œil nu, le paysage a donc, à nombreuses tranchées creusées été développé », note M. Datta. (PHOTO : NASA)
lancé 33,5 milliards de coups de les chiffres : il y a quelques années l’époque maya, été profondément dans les structures apparaissent > Kumar et al., « PNAS », 1er octobre.
sonde au laser et enregistré le total on estimait à 50 000 personnes la remanié pour pratiquer une agri- sur les images. « C’est un grand
éberluant de 61 480 structures population du grand site de Tikal. culture intensive à productivité fléau dans la région, explique
humaines anciennes. On est revenu à une estimation élevée. Rien n’indique cependant Philippe Nondédéo. On éventre
« Il est étonnant de voir à quel plus mesurée comprise entre une surexploitation des ressour- chaque édifice pour chercher une
point le territoire maya est occupé, 15 000 et 18 000 habitants. » ces : « Les résultats confirment une tombe, des dépôts d’objets. Les
résume Philippe Nondédéo. Dans L’autre grand enseignement de gestion savante et durable du pilleurs connaissent très bien les
pratiquement toutes les zones, il y a l’étude concerne l’agriculture milieu. Tout nous indique qu’il n’y sites, sans doute mieux que les
des gens. » Les chercheurs ont éva- maya. Le schéma classique mettait a pas surexploitation. Les causes archéologues ! » Il y a aussi des
lué que 150 000 à 240 000 person- en scène des centres urbains den- de l’effondrement des Mayas sont mayanistes un peu sauvages… p
nes vivaient jadis dans ces douze sément peuplés et des zones rura- à chercher ailleurs… » pierre barthélémy

S’orienter là où le GPS est aveugle


GÉOLOCALISATION - Une compétition a mis aux prises des prototypes de navigation « indoor »

L es clients du centre com-


mercial Atlantis de Nantes
ont assisté, samedi 22 sep-
tembre, à une étrange première
mondiale. Des jeunes en tee-shirt
totypes a lieu. Mais c’est la première
fois qu’elle se tient dans un lieu de
vie comme Atlantis, insiste Valérie
Renaudin, chercheuse au labora-
toire Geoloc à l’Institut français
de protection des données person-
nelles : le téléphone du visiteur
étant connecté, les données de
localisation sont ainsi accessibles
au propriétaire de l’infrastructure.
positions relatives. Même les
smartphones actuels enregistrent
suffisamment d’informations
pour se débrouiller. « Je ne m’atten-
dais pas à de telles performances.
bleu brandissant des pancartes des sciences et technologies des D’où la recherche de solutions Cela met en péril le marché des cap-
orange semblaient ouvrir la voie à transports, de l’aménagement et autonomes, non dépendantes teurs installés dans les infrastructu-
d’autres jeunes, soit équipés des réseaux (Ifsttar), et coorgani- d’une quelconque connexion. res », estime Valérie Renaudin. Le
comme il se doit d’un téléphone satrice de cette édition de IPIN et Quinze équipes de recherche se gagnant s’est trompé de « 5,5 mè-
portable, soit d’un ordinateur ou de cette épreuve. D’habitude, sont donc affrontées dans les allées tres » : c’est l’erreur la pire commise
d’autres équipements high-tech, c’était sur un campus universitaire. commerçantes nantaises pour sur 75 % de ses meilleurs résultats.
et attentifs à guetter des cibles, Là, il fallait se déplacer en évitant les suivre un parcours imposé par les Dans les épreuves « théoriques »
orange également, collées au sol. enfants, en prenant des escalators organisateurs, enregistrer les coor- les résultats ont été encore
Testaient-ils un nouveau jeu de sur trois niveaux… » données d’une centaine de points meilleurs. Les organisateurs four-
réalité virtuelle ? Non, ils partici- (les cibles orange) et comparer ces nissaient aux 19 participants des
paient à un défi mondial destiné à Solutions autonomes mesures aux vraies. Une équipe de séries de mesures brutes de cap-
trouver le meilleur système de L’enjeu de la localisation en inté- Google a failli l’emporter mais elle teurs (centrale inertielle, champ
géolocalisation à l’intérieur des bâ- rieur est important. Beaucoup a été pénalisée pour une erreur magnétique, signaux Wi-Fi…) et le
timents, tunnels, parkings, aéro- d’entreprises déploient déjà des d’étage ! La victoire revient à l’uni- chemin réel correspondant à l’in-
ports ou centres commerciaux, capteurs dans les bâtiments afin versité d’Ariel, en Israël, et à une térieur d’Atlantis. A eux de trouver
quand les signaux des satellites de localiser les personnes par équipe de Sony au Japon, dans la un algorithme permettant de
GPS ou Galileo ne passent plus. Wi-Fi, Bluetooth, relais des catégorie autorisant une caméra. déduire le chemin à partir des
« Chaque année, lors de la confé- signaux satellites ou autres Les deux équipes utilisent le données brutes et de le tester sur
rence scientifique mondiale sur le ondes… C’est certes précis, mais principe des centrales inertielles, des données inconnues. Deux
sujet, “Indoor Positioning and par définition cela ne marche que des capteurs sensibles aux accélé- équipes chinoises de l’université
Indoor Navigation” (IPIN), ce genre dans les lieux équipés de capteurs rations dans les trois directions, de Wuhan l’ont emporté. p
de compétition entre différents pro- et, surtout, cela pose des questions qui permettent de déduire les david larousserie
ÉVÉNEMENT
4| ·
LE MONDE SCIENCE & MÉDECINE
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

Comprendre
les intelligences
atypiques
▶ SUITE DE LA PREMIÈRE PAGE gauche, plus l’attention se focalise sur les
détails de l’environnement, au détriment des
signaux sociaux (dimension autistique). Ques-
Peut-on cerner l’intelligence autistique ? Première tion-clé : où placer le curseur de l’autisme, à l’ex-
difficulté : « Il n’y a pas de “gold standard” [test de trême gauche de cette courbe ? « Pour moi, la
référence] pour le diagnostic d’autisme », rappelle position du curseur est très nette. Elle est là où
le professeur Laurent Mottron, psychiatre-cher- commence l’absence de réciprocité dans les rela-
cheur à l’université de Montréal (Canada). En 2013, tions sociales. En tant que psychologue, je la
le manuel diagnostique américain des troubles repère très vite », témoigne Séverine Leduc.
mentaux (DSM-5) a regroupé les troubles du spec- Concentrons-nous sur les formes typiques
tre autistique (TSA) en une même entité, avec un d’autisme. Que sait-on de leur fonctionnement
noyau dur de symptômes, présents dès le plus cognitif ? « Rien n’existe dans notre intelligence
jeune âge. Il y a d’abord « des déficits persistants qui n’ait d’abord été dans nos sens », relevait
dans la communication et les interactions socia- Démocrite au Ve siècle avant notre ère. Une asser-
les » : manque de réciprocité socio-émotionnelle, tion encore plus vraie chez les autistes. « Quand
incapacité de tenir une conversation, partage ils résolvent des problèmes, ils montrent une
réduit d’intérêts, d’émotions ou d’affects, diffi- surutilisation des zones et des fonctions cérébra-
culté à fixer le regard d’autrui, à se faire des amis… les liées à l’expertise perceptive », résume Laurent
Et il y a aussi « des modes restreints et répétitifs Mottron. Mais avant de parler d’intelligence
de comportements, d’intérêts ou d’activités » : sté- autistique, il faut la détecter. Dès 2007, il montre
réotypies motrices, écholalie (le fait de répéter avec Michelle Dawson, une femme autiste recru-
une phrase entendue), rituels verbaux ou non tée dans son labo, que les scores d’intelligence
verbaux, « intérêts très restreints et circonscrits, des enfants autistes s’effondrent quand on les
anormaux dans leur intensité ou leur orienta- mesure avec l’échelle de QI classique (l’échelle de
tion » (pour un personnage historique, des horai- Wechsler), très chargée en langage. En revanche,
res de trains)… Autre critère-clé, « une hyper- ou ils sont bien supérieurs quand on les mesure
une hypo-réactivité à des entrées sensorielles » : avec les matrices de Raven (des tests présentés
indifférence apparente à la douleur, réaction sous forme de dessins), qui évaluent l’intelli-
négative à des sons ou à des textures spécifiques, gence non verbale. « Les enfants avec des scores
hypersensibilité tactile, fascination visuelle pour de Raven élevés sont classés à tort parmi les défi-
des mouvements… cients intellectuels. »
Première difficulté : l’hétérogénéité de ces Laurent Mottron et Simon Baron-Cohen ont
troubles. Le néophyte s’étonne : pourquoi été parmi les premiers à montrer la puissance
regrouper, au sein d’une même famille, les cas de du cerveau autistique. Notamment dans un
génies certes « bizarres » mais d’une intelligence article retentissant publié en 2011 dans Nature
hors normes et ceux de personnes non verbales par le psychiatre de Montréal. « Le cerveau
qui restent, leur vie durant, très dépendantes autistique surpasse le cerveau neurotypique
d’une aide extérieure ? « Des chercheurs docto- dans toutes les tâches d’observation et de mémo-
rants, très intelligents et typiquement autistes, risation de l’environnement, avec tous ses détails.
expliquent qu’ils retrouvent en eux des points Mais aussi dans les capacités d’abstraction qui
communs avec des autistes sans langage oral : des lui permettent de modéliser cet environnement »,
problèmes de sensorialité, un besoin d’isolement, résume David Gourion. Comment ne pas
des intérêts forts et restreints », témoigne le pro- songer à Darwin ? « Impossible de ne pas être
fesseur Bruno Falissard, pédopsychiatre à la Mai- fasciné par l’extrême minutie de sa qualité d’ob-
son de Solenn (Inserm, hôpital Cochin, Paris). servation, son hyperfocalisation typiquement
autistique », admire David Gourion. Rompant
Ignorance profonde de ce qu’est l’autisme avec les doctrines religieuses, il a obstinément
Certes, il n’y a pas d’ambiguïté sur le diagnostic bâti sa théorie, recueillant avec minutie chaque
des « autismes francs », ou « autismes infantiles indice d’évolution biologique des végétaux et
classiques », décrits dès 1943 par le pédopsychia- des animaux qu’il a observés au cours de son
tre américain Leo Kanner (« isolement extrême », périple autour du monde.
« désir obsédant de préserver l’immuabilité »). Les Dans le cerveau des autistes, l’imagerie a révélé
« syndromes d’Asperger », décrits un an plus tard, une hyperconnectivité entre les neurones. Cette
ont été popularisés par le film Rain Man (1988), particularité expliquerait leur pensée systémati-
les séries télévisées Good Doctor, Atypical… les que, leurs bien meilleures capacités visuelles et
livres de Daniel Tammet… Contrairement à une spatiales et leur hypersensorialité. Le cerveau
idée reçue, tous les Asperger n’ont pas un haut autistique intègre simultanément tous les (EPFL), en Suisse. « Il y a ceux qui disent que les De fait, le regard sociétal sur les intelligences
potentiel intellectuel. Mais ils se distinguent des détails sensoriels, il les mémorise d’une façon personnes autistes n’ont pas assez de ressentis. Asperger a changé, analyse la docteur Laelia
autres formes d’autisme (même si cette catégo- extrêmement précise et durable. Les autistes Nous disons exactement le contraire : ils ressen- Benoit, pédopsychiatre à l’Inserm et à la Maison
rie a disparu du DSM-5) par une absence de sont aussi capables de détecter des structures tent beaucoup trop. (…) Mais le monde est bien de Solenn. « Comme la société a besoin de leurs
retard dans l’acquisition du langage oral. similaires ou dissemblables dans de larges amas trop intense, donc ils doivent se retirer. » compétences, il y a une valorisation du “hors
« Notre ignorance profonde de ce qu’est de données. Une compétence qui les rend pré- Doit-on voir l’autisme comme une force ou normes”. L’Asperger est devenu un syndrome sexy.
l’autisme s’aggrave à ses frontières, notamment cieux en informatique, par exemple, pour détec- une faiblesse ? Deux visions s’opposent ici. La Cette culture se nourrit des histoires de geeks aso-
avec les notions de “phénotype élargi” et ter les bugs d’un programme. première plaide pour une meilleure prise en ciaux, cachés derrière leurs ordinateurs, qui ont
d’“autisme invisible”, cette cohorte de gens qui Mais cette expertise visio-spatiale et senso- compte des spécificités et des compétences des développé des start-up à succès et sont devenus
s’autodiagnostiquent », pointe Laurent Mottron. rielle s’exercerait au détriment des compétences personnes autistes. « J’ai travaillé de nombreuses millionnaires à 25 ans. Ce qui peut paraître indivi-
Cet élargissement fait débat. Il expliquerait en sociales (le cerveau d’un neurotypique, lui, années en recherche fondamentale auprès d’adul- dualiste – demander une école sur mesure, coder
grande partie l’essor du taux de TSA. « La préva- gomme une énorme masse d’informations tes autistes de haut niveau (…). C’est grâce à ces seul derrière son écran – est finalement source de
lence de l’autisme typique ne change pas. Ce qui socialement inutiles). Elle se paie aussi d’une études que j’ai pu découvrir et mieux comprendre bénéfice pour la communauté. » En France, une
augmente, c’est la couronne, estime Laurent grande fatigue cognitive et d’un stress, le cerveau les forces des personnes autistes. Ces années ont poignée d’entreprises se sont mises à recruter des
Mottron. Les critères sont devenus beaucoup trop étant saturé de bruits, de stimuli visuels et forgé ma vision positive de l’autisme », écrit Lau- personnes autistes Asperger, comme la start-up
larges, au risque de “perdre le signal”. L’autisme, sociaux. C’est la théorie du « monde intense », rent Mottron à une mère d’autiste. Mais depuis Avencod, spécialisée dans l’informatique. Un
plus on en parle, plus on en voit ! » proposée en 2007 par Kamila et Henry Markram, quelques années, il suit surtout des centaines mouvement encore timide, bien loin du « wel-
Il existerait cependant un continuum entre de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne d’enfants non verbaux. « Je demeure convaincu come to aspies » des entreprises anglo-saxonnes.
des « traits autistiques » (qui ne sont pas un (…) que plusieurs de ces forces se retrouvent chez
autisme avéré) et ceux de la population géné- une majorité d’enfants, même chez ceux qui Quelles stratégies éducatives ?
rale dite « neurotypique ». C’est l’idée dévelop- demandent un niveau de soutien important, et Au final, à quoi sert de mieux comprendre l’intel-
pée par le professeur Simon Baron-Cohen, psy- même si on ne les repère pas au premier regard. » ligence autistique ? A améliorer les stratégies édu-
chologue à l’université de Cambridge (Royau- LE CERVEAU AUTISTIQUE Mais cette vision positive a ses limites. « Quand catives. « La pire chose, à propos d’un enfant
me-Uni). On pourrait ainsi tracer une courbe en mon fils de 10 ans se tape violemment la tête autiste, c’est de penser “il est dans sa bulle” »,
cloche (« gaussienne ») : en ordonnée, la fré-
INTÈGRE SIMULTANÉMENT contre un mur, j’estime que c’est un handicap », estime Laurent Mottron. On croit qu’ils sont inat-
quence de répartition de la population ; en TOUS LES DÉTAILS témoigne Isabelle Rolland. « Peu de choses sont tentifs à leur environnement ? « Les autistes sont
abscisse, nos modes de fonctionnement cogni- plus surréalistes, pour le parent d’un enfant grave- des détecteurs de patterns, de motifs spatiaux
tif. Plus on est à droite (rien à voir avec le bord
SENSORIELS, IL LES ment autiste, que la rhétorique de la neurodiver- [comme la forme des lettres]. Entre 2 et 4 ans, la
politique), plus notre attention se focalise sur la MÉMORISE D’UNE FAÇON sité », renchérit Amy Lutz, mère d’un enfant plupart de leurs comportements spontanés consis-
communication sociale, au détriment de l’at- autiste, dans son blog sur Psychology Today. Leur tent à aller rechercher des patterns dans leur
tention portée aux détails de notre environne-
EXTRÊMEMENT crainte : que ce mouvement occulte les souffran- domaine d’intérêt. » L’idée : s’appuyer sur ces inté-
ment (dimension neurotypique). Plus on est à PRÉCISE ET DURABLE ces des personnes dont l’autisme est plus lourd. rêts restreints pour tenter de les élargir.
ÉVÉNEMENT
·
LE MONDE SCIENCE & MÉDECINE
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018 |5

« EN FRANCE, ON RESTE DANS UNE


VISION RÉDUCTRICE DE L’AUTISME,
PERÇU COMME UN HANDICAP »

L e docteur David Gourion,


psychiatre libéral ainsi que
sur le campus d’HEC Paris,
publie Eloge des intelligences
atypiques, coécrit avec la psycho-
étaient, en réalité, dans la norme
intellectuelle.

En quoi ce diagnostic
d’autisme léger peut-il changer
des profils de type Asperger. Sans
compter leur génie en sciences,
philosophie, astronomie, méde-
cine… Si Galilée, Darwin, Spinoza,
Pasteur, Einstein et tant d’autres
logue clinicienne Séverine Leduc les choses ? avaient été de grands mondains
(Odile Jacob, 292 p., 21,90 €). Ils y Cette étiquette valorisante de écumant les afters au petit matin,
décryptent le fonctionnement « surdoué » – ce pseudo-diagnos- après avoir dansé toutes les nuits
très particulier du cerveau autis- tic paresseux – les enferme : elle ne comme des endiablés, nous en
tique, avec ses déficits, mais débouche sur aucune prise en serions encore à gratter les silex
également ses compétences mé- charge concrète. Et ne change rien sous la pluie…
connues. Et montrent comment à leurs difficultés. En revanche, la
ces découvertes peuvent trans- révélation de leur rattachement à L’extension du spectre
former nos façons d’éduquer et des formes d’autisme plus ou autistique vers des formes
d’évaluer les enfants atteints. Et moins légères est pour eux un légères est-elle consensuelle ?
comment nos sociétés peuvent soulagement : ils ne sont ni fous ni La question est très polémique.
s’enrichir de l’apport de ces cer- les seuls concernés. Avec Séverine Cette vision élargie de l’autisme
veaux hors norme. Leduc, j’ai voulu montrer qu’on – aux frontières floues, il est vrai –
pouvait leur proposer des solu- rejoint celle d’un chercheur de
D’où vient votre intérêt pour tions concrètes : une prise en renommée mondiale, Simon
les « intelligences atypiques » ? charge psy, des thérapies cogniti- Baron-Cohen. Depuis les années
Dans mes consultations, je vois ves et comportementales (TCC), 2000, il défend l’idée d’un conti-
de plus en plus de jeunes arriver des clés de décryptage de la vie nuum entre autisme et fonction-
avec un « diagnostic » de « haut sociale, des conseils pratiques nement cognitif dans la norme
potentiel intellectuel » – soit, en d’adaptation ou d’orientation pro- (« neurotypie »). Ce qui amène au
principe, un quotient intellectuel fessionnelle (vers des domaines concept de « neurodiversité » : une
(QI) supérieur à 130. On leur a académiques, par exemple, plutôt vision optimiste de l’autisme, qui
expliqué qu’ils étaient trop intelli- que dans le secteur commercial)… met en avant ses forces particuliè-
gents pour pouvoir vivre comme Nous pouvons aussi les aider à res plutôt que ses déficits. Une no-
tout le monde, que les autres ne révéler leur potentiel caché. tion méconnue en France, où l’on
les comprenaient pas ! Ils croient reste dans une vision pessimiste,
donc que leur mal-être, leurs Vous décrivez – et c’est réductrice de l’autisme, unique-
difficultés émotionnelles, socia- passionnant – les modes ment perçu comme un handicap.
les, scolaires ou professionnelles de fonctionnement très singu- Des pays comme le Canada, la
viennent de ce haut QI. liers du cerveau des autistes… Suède ou le Royaume-Uni sont
Cette explication très à la mode On observe dans leur cerveau bien plus en avance que nous.
me semblait réductrice. Et cette une hyperconnectivité entre les
étiquette glamour de « surdoué » neurones, notamment dans Votre livre s’intéresse surtout
me mettait en colère : tout un certaines zones de la matière grise aux autistes de haut niveau.
business s’est construit autour de (le cortex cérébral). Cette particula- Ne craignez-vous pas que
ça ! Or, le fait d’avoir de meilleures rité expliquerait à la fois leur pen- les familles qui ont un enfant
capacités cognitives n’est en rien sée systématique ou « en réseau », atteint de forme sévère
un « diagnostic » de trouble psy- leurs bien meilleures capacités – situation autrement plus
chiatrique – ce serait un comble. visuelles et spatiales et leur hyper- douloureuse – ne se sentent
En plus, l’intelligence est multi- sensorialité : une hypersensibilité délaissées ?
ple, évolutive, et ne se laisse pas à certaines textures ou odeurs, Il n’est pas question de nier que
enfermer dans un chiffre de QI. certaines lumières et certains sons les formes graves sont très handi-
Enfin, la plupart de ceux qui ont (l’oreille absolue est plus fréquente capantes ! En tant que psychia-
un « haut QI » vont parfaitement chez les autistes, par exemple). tres, nous savons bien que
bien : ils sont sociables, bien dans Le cerveau autistique intègre l’autisme peut entraîner beau-
leur peau, avec le plus souvent de simultanément tous les détails coup de souffrances. Seule une
« L’ASPERGER EST DEVENU l’âge de 3 ans, sur l’acquisition du langage oral, brillants parcours scolaires. sensoriels, il les mémorise d’une minorité d’autistes ont un travail
qui viendra de toute façon deux ans plus tard et façon extrêmement précise et régulier ; et la plupart sont dépen-
UN SYNDROME SEXY. ne peut être forcé. Enfin, on peut mettre à leur Comment, en ce cas, expliquer durable. Mais cette puissance dants de leur famille. Ils subissent
CETTE CULTURE SE NOURRIT disposition des outils de communication transi- les difficultés de ces jeunes ? d’observation se paie d’une souvent l’incompréhension, le
toires, comme des pictogrammes, qui corres- Beaucoup décrivent une hyper- grande fatigue cognitive et d’un rejet, la stigmatisation.
DES HISTOIRES DE GEEKS pondent à leur domaine d’intérêt. La grande sensibilité émotionnelle et senso- grand stress, le cerveau étant sa- Mais même atteints de formes
ASOCIAUX QUI ONT difficulté, reconnaît Laurent Mottron, est que rielle, des difficultés à compren- turé de bruits, de stimuli visuels et sévères, les autistes peuvent
« chaque enfant autiste se spécialise très rapide- dre les éléments implicites du sociaux : les autistes vivent dans montrer des compétences singu-
DÉVELOPPÉ DES START-UP ment dans le traitement d’un domaine donné ». contexte, une anxiété sociale et un monde bien plus intense que lières. En témoignent les travaux
À SUCCÈS ET SONT DEVENUS Fabienne Cazalis (CNRS-EHESS, Paris), de son des routines très ancrées. Ils ont le nôtre… Et cette capacité s’exer- de Laurent Mottron et d’autres
côté, évalue chez des enfants autistes des tests et souvent un sentiment de complet cerait au détriment des compé- équipes. Ces aptitudes demeu-
MILLIONNAIRES À 25 ANS» jeux éducatifs adaptés à leurs compétences. décalage avec le monde qui les tences sociales. Par contraste, un rent trop souvent cachées : elles
LAELIA BENOIT « Notre idée est de développer une plate-forme en entoure. Presque tous se sont fait cerveau neurotypique gomme n’ont pas été recherchées par des
PÉDOPSYCHIATRE ligne qui rende ces jeux accessibles. » harceler à l’école ou dans le regis- toute une masse d’informations tests adaptés au cerveau autisti-
En France, la question des prises en charge des tre sexuel, pour les filles. pour ne retenir que celles qui sont que. Par ailleurs, je suis convaincu
enfants autistes reste épidermique. En cause, le Par ailleurs, certains s’intéres- socialement pertinentes. que la notion de neurodiversité
lourd passif des méthodes inspirées de la psy- sent à des sujets d’une façon ex- peut servir la cause de la déstig-
Prenons l’exemple du langage : « Près d’un tiers chanalyse, qui incriminait la froideur supposée trêmement pointue et détaillée, Nous sommes tous fascinés matisation de l’autisme, sous tou-
des enfants autistes diagnostiqués dans notre des mères dans l’autisme de leur enfant. ils montrent une « pensée en par la figure du savant farfelu, tes ses formes. C’est un message
groupe parviennent à reconnaître le code écrit Avec l’arrivée des nouvelles générations de réseau » [chaque idée renvoyant à génial et un peu misanthrope. positif : pour la société, pour nous
avec plus d’un an d’avance. » Ils apprennent tout pédopsychiatres, le débat s’apaisera-t-il ? « Les une autre, dans une pensée arbo- Un cliché ? tous, l’existence de personnes qui
seuls, de façon accélérée, à reconnaître les idées bougent, les positions peuvent converger », rescente qui explore à fond chaque Je cite les cas d’Einstein, de fonctionnent différemment – sur
lettres et les chiffres. Pour ceux qui ne parlent veut croire le professeur Mario Speranza, branche d’un domaine de connais- Darwin, de Turing… Sans compter les plans cognitif, artistique ou
pas, le langage écrit pourrait être un mode pédopsychiatre au Centre hospitalier de sance]. Ce tableau ressemble par tous les geeks actuels et un cer- humain – est une chance incroya-
d’entrée dans le langage. Versailles (université Versailles-Saint-Quentin). certains aspects à celui des trou- tain nombre d’artistes : le pia- ble. Notre société n’est pas encore
Des pistes éducatives se dessinent – dont l’effi- Son équipe développe un programme de bles du spectre autistique. J’ajoute niste Glenn Gould, le peintre Sal- assez prête à les accueillir. En
cacité n’est pas encore prouvée. « Rien ne sert de guidance parentale différenciée selon les diffi- que les filles sont souvent sous- vador Dali… La description de leur France, par exemple, peu d’entre-
se concentrer, chez ces enfants, sur les marqueurs cultés des enfants et des parents. « Nous souhai- diagnostiquées, car elles mas- enfance, leur parcours, leurs inté- prises souhaitent « welcome to
de socialisation qu’on attend d’un enfant typique, tons le diffuser largement en France, dans le quent mieux leurs difficultés rêts restreints et extrêmement aspies », à l’instar de celles des
comme le contact visuel ou le sourire. » On peut secteur public et associatif. Des demandes de pour entrer dans le moule. Par fouillés, leur goût fréquent pour pays anglo-saxons. p
jouer à leur côté sans imposer d’interaction financement sont en cours. » p ailleurs, une bonne proportion de le retrait social et la solitude, leur propos recueillis par
sociale, par exemple. Inutile aussi d’insister, vers florence rosier ces jeunes étiquetés « surdoués » excentricité, parfois, évoquent f. r.
RENDEZ-VOUS
6| ·
LE MONDE SCIENCE & MÉDECINE
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

L’EXPOSITION UNE EXPLOSION


TRÈS MAGNÉTIQUE

En 2001, un laboratoire russe avait

La splendeur engendré un champ magnétique de


2 800 teslas, le plus puissant jamais pro-
duit – son intensité était 60 millions de

antique de Bavay fois plus élevée que celle mesurée à la


surface de la Terre. L’expérience s’était
instantanément soldée par l’explosion
de l’instrument. S’inscrivant dans les
pas des Russes, une équipe de l’univer-
Des statuettes en bronze sité de Tokyo vient de parvenir à créer
« le plus fort champ magnétique contrôla-
trouvées il y a cinquante ble » et atteint seulement 1 200 teslas.
Par « contrôlable », l’équipe de Shojiro
ans dans cette ville Takeyama désigne un champ qui a duré
du Nord ont bénéficié 100 millisecondes, soit mille fois plus
longtemps que la tentative russe, mais
de nouvelles analyses mille fois moins qu’un clin d’œil. Avant
que son générateur de champ magnéti-
que n’implose à son tour, dans une
gerbe d’étincelles. L’expérience, décrite

C omment imaginer aujourd’hui que


Bavay, modeste ville du Nord, ait pu
être, il y a 1 800 ans, la capitale de la
cité (civitas, subdivision d’une province) des
Nerviens ? Le territoire de ce peuple gaulois, à
le 19 septembre dans le journal Review
of Scientific Instruments, est cependant
considérée comme un succès : des
champs puissants peuvent être obtenus
par d’autres méthodes, mais toujours
cheval sur la France et la Belgique, s’étendait de façon extrêmement brève. L’enjeu est
de la Sambre à l’Escaut. Bavay s’appelait alors de pouvoir étudier le comportement
Bagacum et son forum de 2,5 hectares était de nouveaux composants électroniques,
ou le confinement de réactions de
un des plus grands de l’Empire romain. Au
fusion nucléaire. SHOJIRO TAKEYAMA
IIIe siècle après J.-C., elle était supplantée par
Cambrai et tombait dans un relatif oubli.
Au cœur de l’été 1969, des fouilles entrepri-
ses au nord-est du forum par un abbé, Henri
Biévelet, ont mis au jour un trésor de 370 ob-
jets majoritairement en bronze : fragments
de grandes statues, objets de la vie quoti-
dienne et, surtout, 18 statuettes exception-
nelles, dont 14 de divinités. Cette découverte
entraîna la création d’un musée en 1976, le
Forum antique de Bavay.
Une exposition temporaire, « Nouveaux
regards sur le Trésor des bronzes de Bavay »,
constituée de prêts de divers musées, s’y tient DIX MILLE PAS ET PLUS
jusqu’au 22 janvier 2019. Rappelant que le

UN BON SWING MARQUE DES POINTS… DE VIE


monde romain n’était pas que méditerra-
néen, elle permet de confronter les œuvres
découvertes ici avec d’autres de tout l’empire,
et de les présenter sous un jour nouveau.

Alliage rare
En effet, après quatre décennies d’exposition, Par SANDRINE CABUT du golf », publiée le 23 septembre dans le British Jour- Le niveau d’activité physique associé au golf et les
le trésor souffrait de dégradations avec des nal of Sports Medicine. Ce consensus s’est appuyé sur études déjà disponibles laissent espérer de nom-
reprises de corrosion. Il fallut déplacer l’en-
semble dans un espace plus sain et changer
de mode de présentation. Le musée a alors
demandé au Centre de recherche et de restau-
ration des musées de France de compléter les
Q uel sport pourrait rallonger l’espérance de
vie de cinq ans et dont les spectateurs sont
presque aussi actifs physiquement que les
participants ? Un dernier indice ? Considéré
comme peu dangereux, il génère parfois de peu
une revue exploratoire incluant 300 études, réalisée
par les mêmes auteurs, l’équipe d’Andrew Murray
(université d’Edimbourg).
Selon ce travail scientifique (paru également dans le
British Journal of Sports Medicine, en 2016), le golf est
breux bénéfices pour la prévention et le traitement
de maladies chroniques, cardiovasculaires, respira-
toires, diabète, certains cancers… Mais des recher-
ches spécifiques et à long terme manquent pour
asseoir ces bienfaits potentiels, encore plus sur la
études faites par le passé avec de nouveaux banals traumatismes tels une fulguration ou un considéré le plus souvent comme une activité physi- santé mentale. « En dehors d’une étude de 2011 qui
instruments, dont New Aglaé (Accélérateur accident de voiturette. que d’intensité modérée. L’énergie dépensée est très montre un effet sur la plasticité cérébrale après qua-
Grand Louvre d’analyses élémentaires). Les Alors que l’un des grands événements mondiaux du variable : de 500 à 2 500 calories pour une partie. Le rante heures de pratique, il y a très peu de données sur
petits bronzes seront les premiers examinés golf, la Ryder Cup, vient de s’achever au Golf national, seul fait de parcourir un circuit de 18 trous corres- les neurosciences et le golf », constate Raphaël
par cet équipement qui permet d’analyser les à Saint-Quentin-en-Yvelines, penchons-nous sur les pond à une marche de 6,5 à 13 kilomètres, soit entre Gaillard, professeur de psychiatrie et président de la
matériaux constitutifs des œuvres d’art, de données de la science concernant ses bienfaits pour 11 000 et 16 000 pas (les adeptes de la voiturette effec- Fondation Deniker, qui intervenait à un forum médi-
façon non destructive. l’organisme. La discipline intéresse d’autant plus les tuent, eux, tout de même 6 000 pas). cal organisé par la Fédération française de golf en
Son intervention sur une statuette de spécialistes du sport santé qu’on peut s’y adonner à Cette revue de la littérature met en avant une étude amont de la Ryder Cup.
10,5 cm de long représentant un loup a tout âge. C’est même un loisir populaire chez les adul- suédoise publiée en 2009 suggérant que la pratique Pour ce spécialiste, le golf pourrait agir sur la santé
révélé qu’elle est faite d’un alliage très rare, tes d’âge moyen et les seniors, typiquement moins du golf augmente la longévité. En comparant une mentale par trois leviers. « D’abord, c’est une pratique
composé de cuivre et d’une petite quantité enclins à bouger que les adultes jeunes. cohorte de 300 000 golfeurs et des non-pratiquants, sociale, ce qui est crucial pour la santé, pas seulement
d’or et d’argent, appelé bronze de Corinthe. Depuis quelques années, les fédérations et les des chercheurs de l’Institut Karolinska ont retrouvé au moment de la retraite. Ensuite, c’est une façon de se
On ne retrouve cette composition qui donne industriels du secteur ont, eux aussi, bien compris une mortalité plus faible de 40 % chez les premiers, mettre au vert, poursuit-il, en citant une publication
une patine particulière, d’un noir mat et très l’intérêt de mettre en avant les atouts du golf pour la soit quelque cinq ans de vie supplémentaire. Et ce récente du JAMA, concluant que des espaces verts,
profond, que sur deux statues. Alors que santé des individus, et la World Golf Foundation indépendamment du sexe, du groupe d’âge et du même de taille très modeste, peuvent réduire la
l’argent est ordinairement utilisé pour les sponsorise largement des travaux dans ce domaine. niveau socio-économique. La réduction de mortalité souffrance psychique. Enfin, relève M. Gaillard, « une
yeux, ici ils sont en or. Elle a ainsi soutenu financièrement la « déclaration était plus importante chez les golfeurs avec le handi- partie de golf est une façon de s’extraire pendant
Les statuettes cultuelles ont pu être datées de consensus international sur le golf et la santé pour cap le plus faible (les meilleurs) que chez les débu- trois-quatre heures de notre monde hyperconnecté ».
pour neuf d’entre elles, en les comparant avec guider l’action des décideurs politiques et de l’industrie tants. La causalité reste cependant à démontrer. L’éloge de la lenteur, en quelque sorte. p
d’autres œuvres. Elles révèlent un haut
niveau de savoir-faire. Les lèvres et les mame-
lons de certaines sont en cuivre rouge. Mal-
gré leur petite taille, elles n’ont pas été fon-
dues d’une seule pièce, pour des raisons uni- AFFAIRE DE LOGIQUE - N° 1 070
quement esthétiques. C’est le cas d’une
Minerve dont les bras ont été coulés à part
pour les différencier des autres volumes. p Monnaie courante N° 1070
Solution du problème 1068
francis gouge
Cinq pièces de monnaie sont placées (position de gauche) sur cinq cases de la grille 1. Le plus grand nombre raffiné « en cascade » est 95 625.
Nouveaux regards sur le Trésor 3 × 3 ci-contre. Lors de chaque coup, une des pièces a le droit de courir vers une case libre, Il est assez facile de trouver des nombres raffinés de 2, 3
des bronzes de Bavay, jusqu’au à condition que cette case ait un côté commun avec deux cases contenant déjà chacune ou 4 chiffres dont les diviseurs sont raffinés (par exemple
22 janvier 2019, au Forum antique une (autre) pièce. les puissances de 5 : 25, 125, 625 et 3 125). On constate dès
trois chiffres que le nombre doit se terminer par 5 sous
de Bavay. Forumantique.lenord.fr 1. En combien de coups, au minimum, peut-on atteindre la position de droite ?
peine de contenir un 0 dans son écriture décimale. En
(répondre 0 si c’est impossible) effet, si un nombre raffiné de trois chiffres s’écrit cdu, c’est
2. Même question pour passer de la position de gauche à la position de droite que du le divise, donc divise 100 c. S’il n’était pas divisible
pour les six pièces de la grille 4 × 4 ci-contre . par 5, il serait limité au produit de c par 22 = 4 et n’aurait
pas plus de deux chiffres. On en déduit les nombres de 4
L’AGENDA Pour participer au concours, répondre avant le 9 octobre minuit sur www.affairedelogique.com
chiffres qui répondent à la question : ceux qui se termi-
nent par 125, ainsi que 3 375, 5 625 et 7 875. Passons aux
nombres de 5 chiffres. Ils s’écrivent N = edcba où n = dcba
FÊTE DE LA SCIENCE (FIN) EXPOSITION AUTOUR DES UNITÉS FESTIVAL « MATHS EN VILLE » divise N. On en connaît déjà un qui répond à la question :
ÉVÉNEM ENT Nouvelle-Aquitaine À PARIS À PARTIR DU 16 OCTOBRE À SAINT-DENIS DU 17 AU 20/10 53 125 (3 125 = 55 divise 50 000). C’est le seul pour lequel
Fête de la science - Le 11 et le 14/10, deux conférences à La Au Musée des Arts et Métiers, l’exposition « Des maths partout, et pour toutes et tous » e ≤ 5. Pour un nombre plus grand, 5 ne peut plus interve-
C’est parti pour la 27e édition de la Fête de la Rochelle (Museum) : le 11 « Le nombre d’or « Sur mesure, les 7 unités du monde », des- est le slogan du festival organisé pour la
nir qu’à la puissance 3 ou 4 dans n. Il reste à essayer les
dans tous ses états » et le 14 « D’Euclide au tinée à un large public, présente horloge, seconde année par la Compagnie Terraquée,
science, du 6 au 14 octobre, parrainée par GPS », promenade en géométrie. balance, sablier, sextant, gyroscope, ther- qui a développé le Labo Mathéâtre. La mani- valeurs 6, 7, 8 et 9 de e. Ce n’est qu’avec e = 9 qu’on trouve
l’explorateur franco-suisse Christian Clot. - Du 11 au 14/10 à Limoges (Village des momètre, autant d’instruments anciens et festation foisonne d’animations et spec- des solutions : 91 125 et 95 625. Si un nombre de 6 chiffres
Cet événement festivo-pédagogique est placé sciences), atelier « Le 5 dans tous ses états ». contemporains qui révéleront aux visi- tacles destinés à faire comprendre et aimer existait, il s’écrirait alors f53 125, f91 125 ou f95 625, qui ne
sous le signe de la lutte contre les fausses Provence-Alpes-Côte d’Azur teurs, en complément des collections per- les mathématiques. En prélude, jeudi 11, pro- sont raffinés « en cascade » pour aucune valeur de f.
informations. Des milliers d’initiatives par- - Du 10 au 12/10 à Nice (bibliothèque Louis manentes, l’omniprésence de la mesure jection-débat autour de l’intelligence artifi- 2. Le plus grand nombre distingué « en cascade » est 81 421875.
Nucéra), atelier spectaculaire « Construction dans le quotidien. Elle fait écho à l’actualité cielle ». Au festival proprement dit : jeudi 18, Un algorithme permet de trouver les nombres distingués
tout en France sont à retrouver sur le site collective d’objets mathématiques géants ». de cet l’automne, la redéfinition de quatre spectacle « Pi, le nombre à deux lettres » et en cascade en travaillant sur leurs chiffres de proche en
Fetedelascience.fr. Des « live-reporter » ren- - Le 12/10 à Oppède ( médiathèque), confé- des sept unités de base (kilogramme, conférence « Causons le hasard » ; vendredi
proche, de la droite vers la gauche (voir le détail du calcul
dront compte des événements sur diverses rence grand public « Histoire de nombres ». ampère, kelvin et mole). Visites guidées, 19, spectacle de jonglerie et café-jeux ;
- Les 13 et 14/10 à Carpentras (Mas des ateliers pour enfants et même programma- samedi 20, « Les maths sont dans la place », sur le site affairedelogique.com). Cet algorithme met en
plates-formes numériques, avec les mots-clés sciences), atelier « Des maths pour tous ». tion musicale sont prévus. On en reparlera. et le soir, spectacle et soirée de clôture. évidence le plus grand un nombre gourmet « en cascade »
#FDS2018 ou #FDSLive. Le festival « Pint of Informations sur fetedelascience.fr Informations sur www.arts-et-metiers.net Programme sur www.mathsenville.com de 8 chiffres : 81 421 875, ainsi qu’un autre : 39 121 875.
Science » (rencontres scientifiques dans des Il n’en existe pas moins de douze à 7 chiffres !
E. BUSSER, G. COHEN ET J-L. LEGRAND © POLE 2018 affairedelogique@poleditions.com Et c’est ce même algorithme qui montre l’impossibilité
cafés) se tiendra aussi dans plus de 30 villes.
> Fetedelascience.fr d’en trouver 9 chiffres ou plus.
RENDEZ-VOUS
· LE MONDE SCIENCE & MÉDECINE
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018 |7
CARTE
BLANCHE Budget de la recherche : une véritable
La révolution ambition plutôt qu’un beau discours
scientifique
TRIBUNE - Pour le Dr Patrick Lemaire, l’annonce du projet de loi de finances 2019 et le peu de moyens
et l’esclavage alloués aux organismes de recherche est en décalage avec les promesses du président Macron
Par STÉPHANE VAN DAMME

D es campus américains de la Côte est


(Princeton, Brown), dont l’histoire
est liée à l’esclavage, aux récentes
L e volet recherche et enseigne-
ment supérieur du projet de loi
de finances 2019, dévoilé lundi
24 septembre, démoralisera un peu
plus les scientifiques. Il constitue
l’inflation. Le budget des organismes de
recherche baisse en euros constants.
Les universités, malgré le flux croissant
d’étudiants, restent les parents pauvres.
Des annonces présidentielles, planétai-
LA DÉCISION
DE NOTRE
GOUVERNEMENT
que les scientifiques en début de car-
rière, les moins chers. Dans de nom-
breuses disciplines, dont les sciences de
la vie, aucun chercheur confirmé – les
directeurs de recherche, au salaire plus
révélations sur les commentaires racistes surtout un contresens historique res et tonitruantes, ont accouché un EST SYMBOLIQUE élevé – venant de l’extérieur n’a été
d’Einstein dans ses carnets de voyages, pour le pays. souriceau famélique. D’UNE CONCEPTION recruté l’an dernier. Sans prise de cons-
l’actualité scientifique n’en finit pas de nous Souvenons-nous de 2017. Avec la prise On pourrait arguer qu’un budget qui cience de dernière minute, il en sera de
rappeler la nécessité de remettre les sciences de fonctions de Donald Trump, les progresse très légèrement en euros ARCHAÏQUE même en 2019.
du passé dans leur contexte. scientifiques étatsuniens se retrouvent courants n’est pas si mauvais, compte DE LA PLACE Renoncer à attirer des scientifiques
En mars, le prestigieux British Museum sur le banc des accusés, déclenchant tenu des impératifs de réduction des réputés, restreindre les contacts inter-
décidait de reconnaître sur sa page Internet une mobilisation populaire internatio- déficits publics. L’argument serait DE LA FRANCE nationaux des équipes, c’est s’isoler de
la contribution active à l’esclavage du grand nale pour les sciences. Surfant sur la va- (presque) recevable si l’on oubliait que DANS LE MONDE la communauté scientifique mon-
savant anglais d’origine irlandaise Hans gue de la Marche pour les sciences, Em- le budget de la défense a, lui, augmenté diale. Un comité d’audit international
Sloane, fondateur du British Museum. On manuel Macron, dans un spectaculaire de près de 10 % sur deux ans dans notre a, en 2017, conclu que de 300 à 400 mil-
doit ce changement aux recherches menées coup de communication planétaire, pays (+ 3,5 milliards d’euros). Si les bud- lions d’euros par an, hors salaires,
par James Delbourgo, professeur d’histoire lance « Make Our Planet Great Again » gets de la défense sont en forte aug- comprendre cet effritement, prenons étaient nécessaires pour redonner au
des sciences à l’université Rutgers, près de pour positionner la France comme un mentation dans de nombreux pays, la l’exemple du CNRS, notre plus grand seul CNRS les moyens d’accomplir ses
New York. Son livre Collecting the World. The refuge pour les scientifiques, états- France se distingue par le choix d’aug- organisme de recherche. Ses subven- missions et retrouver son attractivité.
Life and Curiosity of Hans Sloane (Allen Lane, uniens notamment, dont les recher- menter fortement le budget des armées tions d’Etat, hors salaires, ont fondu de On est bien loin de la proposition de
2017, en anglais non traduit) jette en effet un ches de pointe sur le climat seraient et de laisser stagner celui des sciences. près de 20 % depuis 2010, au point que, budget du gouvernement.
regard neuf et décalé sur ce savant considéré menacées par l’obscurantisme du nou- L’Allemagne, le Royaume-Uni, les Etats- dans mon domaine de la biologie du Ce projet de loi de finances va main-
comme l’autre personnage-clé de la révolu- veau locataire de la Maison Blanche. Unis, la Chine, l’Inde ou le Japon accrois- développement, près de 60 % des tenant être débattu au Parlement.
tion scientifique anglaise avec Newton. Un an plus tard, le Congrès américain, sent en effet tous leur budget science de équipes de recherche déclarent que Espérons que ce sera l’occasion pour
Bien avant de devenir baron, d’être le dans un sursaut salutaire, rejette en plus de 5 % en 2018. La décision de notre l’insuffisance de leurs ressources res- nos parlementaires de montrer que,
médecin particulier de la famille royale et le bloc les coupes franches dans les bud- gouvernement est symbolique d’une treint leur participation aux congrès comme le Congrès américain, ils com-
président de la Royal Society après 1727, le gets scientifiques proposées par l’admi- conception archaïque de la place de la scientifiques internationaux. Son per- prennent que notre pays doit faire le
jeune Sloane (1660-1753) est en effet envoyé nistration Trump et vote un budget France dans le monde qui semble igno- sonnel permanent s’est contracté de pari de l’intelligence et des sciences. En
en Jamaïque entre 1687 et 1689. De ce pour les sciences en progression de rer que le rayonnement et la sécurité 500 chercheurs et de 1 500 personnels votant un budget 2019 de la Mires
voyage, il rapporte, outre une précieuse des- 12,8 %, le meilleur depuis dix ans. En d’un pays tiennent autant à la puis- de soutien depuis 2007. Alors que le ambitieux en nette progression par
cription de l’histoire naturelle des Caraïbes, France, « Make Our Planet Great Again » sance de ses laboratoires et universités CNRS recrutait encore 400 chercheurs rapport à l’inflation, ils se montre-
quelque 800 spécimens. C’est le début d’une fait un flop et la proposition de budget qu’à celle de ses armées. en 2010, le nombre de postes de cher- raient à la fois visionnaires et dignes
immense collection de naturalia, qui sera scientifique et universitaire annoncée Or, la course à l’intelligence, comme cheurs mis au concours en 2019, 250, des suffrages de celles et ceux qui les
léguée au British Museum. est en tel décalage avec les annonces la course aux armements, a un prix. n’a jamais été aussi bas. ont élus comme législateurs et non
médiatiques successives et avec les L’insuffisance récurrente des budgets Enfin, alors que « Make Our Planet comme simples ratificateurs des pro-
« Histoire naturelle de la Jamaïque » besoins qu’elle ne peut que désespérer. scientifiques français a conduit au lent Great Again » professait d’attirer des positions gouvernementales. p
Cette success story bien connue a souvent L’addition des budgets de la mission pourrissement de notre potentiel scientifiques de très haut niveau, l’ac-
éclipsé un autre aspect de cette aventure. interministérielle pour la recherche et scientifique. En quinze ans, nous tuelle asphyxie budgétaire conduit le ¶
Sloane fit fortune en Jamaïque, profitant du l’enseignement supérieur (Mires) et du sommes passés de la cinquième à la CNRS à ne recruter – en nombre insuffi- Dr Patrick Lemaire, directeur de
labeur des esclaves africains dans les planta- volet scientifique des programmes septième place pour le nombre d’arti- sant et avec un niveau de salaire humi- recherches (CNRS), président de la Société
tions de sucre. Il épousa à son retour à Lon- d’investissement d’avenir suit à peine cles scientifiques publiés. Pour mieux liant pour leur niveau de qualification – française de biologie du développement
dres, en 1695, une des héritières d’un des
principaux actionnaires de la Compagnie
royale africaine, créée dans les années 1670. Le supplément « Science & médecine » publie chaque semaine une tribune libre. Si vous souhaitez soumettre un texte, prière de l’adresser à sciences@lemonde.fr
James Delbourgo a retrouvé les quittances
qui prouvent que, à Londres, Sloane conti-
nua à participer financièrement à la traite et
au transport d’esclaves de l’Afrique de
l’Ouest jusqu’en Jamaïque.
Il amassa aussi une collection d’objets afri- COLLECTION « LES DÉFIS DE LA SCIENCE »
cains qu’il exposera dans sa maison de
Bloomsbury Square à Londres. Pris dans le
développement de la traite transaltantique
au début des Lumières, le cabinet de Sloane
témoigne, avant les campagnes anti-aboli-
tionnistes de la fin du XVIIIe siècle ou la for-
mulation des théories raciales du XIXe siècle,
L’intelligence artificielle,
d’un intérêt factuel pour les questions de l’es-
clavage. De quelle nature est cette « curiosité »,
s’interroge James Delbourgo ? Depuis la
Renaissance, elle a cessé d’apparaître comme
as du diagnostic
un vice intellectuel et, avec Francis Bacon, les
savants anglais ont su modifier cette percep-
tion morale, en en faisant le moteur positif de
la poursuite des recherches scientifiques.
Cependant, dans le cas de l’esclavage, cette
curiosité concilie deux extrêmes : la passion
A vril 2018, l’intelligence artifi-
cielle autonome fait une entrée
remarquée sur le marché du dia-
gnostic médical. L’agence de santé améri-
caine, la Food and Drug Administration
précision qu’un expert (voire meilleure)
et beaucoup plus vite, un diagnostic.
« Pour que ces méthodes soient efficaces,
on doit partir de données structurées spa-
tialement, comme les images médicales,
pour la collection de faits et le goût pour la (FDA), vient d’autoriser pour la première ou temporellement comme les électrocar-
rareté et le monstrueux. Sloane utilise ainsi fois la commercialisation d’un logiciel diogrammes. Les réseaux de neurones sont
son Histoire naturelle de la Jamaïque pour y d’intelligence artificielle (IA) capable alors capables de rivaliser avec l’homme NATIONAL EYE INSTITUTE/NATIONAL INSTITUTES OF HEALTH/WIKIMEDIA COMMONS
décrire et y étudier les esclaves d’un point de d’établir seul un diagnostic. A partir de dans sa capacité d’analyse et de discerne-
vue naturaliste. Il n’est pas question, répète l’analyse de photos de fonds d’œil, le ment », explique Olivier Clatz, président et tic nous oblige à collecter beaucoup d’ima-
James Delbourgo, de projeter sur ses analy- logiciel nommé IDx-DR détecte la rétino- cofondateur de Therapixel, une start-up ges en provenance de centres publics ou
ses une dimension morale ou racialiste qui pathie diabétique, maladie pouvant française qui s’est lancée dans la détection privés, pour augmenter la performance de
serait anachronique, mais bien de compren- conduire à la cécité qui touche 30 % à de cancers du sein par l’analyse automati- notre système », précise Olivier Clatz.
dre ce qui se joue derrière cette « naturalisa- 40 % des personnes atteintes d’un dia- que de mammographies. Sa société a Dans ce domaine, la performance est
tion » des esclaves. Sloane n’hésite pas à bète de type 2. Il le fait avec la même remporté en 2017 le Digital Mammogra- essentielle. Elle se mesure en sensibilité
maintes reprises à animaliser les corps des précision qu’un spécialiste : dans près de phy Challenge, concours international – taux de maladies effectives détectées –
esclaves, il collectionne des restes humains 90 % des cas, IDx-DR réalise un bon dia- mettant en compétition des projets et en spécificité – taux de patientes
(peau, fœtus, etc.), mais aussi les chansons, gnostic, ce qui a convaincu la FDA. d’interprétation de mammographies asymptomatiques bien classées. « Nous
les instruments, les armes des esclaves, leurs Cette première incursion commerciale (plus de 300 000) à partir de systèmes sommes à 85 % de sensibilité et 87 % de spé-
pharmacopées. Sloane sera un des premiers de l’IA autonome dans le diagnostic médi- d’apprentissage profond. cificité quand la référence en radiologie
savants à prendre au sérieux leur savoir cal marque le début d’une nouvelle ère. s’élève à 87 % dans les deux cas. Nous conti-
botanique et médical. Car un peu partout dans le monde, des Beaucoup de données nuons à améliorer nos algorithmes en
Il se fait aussi connaître par l’observation équipes de recherche, des grandes entre- « Ces méthodes s’appliquent particulière- travaillant avec des radiologues », précise
méticuleuse de leur endurance face aux prises (IBM, Philips notamment) et des ment bien aux mammographies et aux der- Olivier Clatz. Mais à terme ces systèmes si
punissements et aux tortures. Paradoxale- start-up développent des systèmes de dia- matoscopies (détection des mélanomes). habiles ne risquent-ils pas de remplacer
LES DÉFIS DE LA SCIENCE

ment, cette curiosité morbide sera au cœur gnostic autonomes fondés sur les algo- Car les examens sont répétitifs et normés, ce les spécialistes ? « Il faut les considérer
de la documentation du mouvement abolu- rithmes d’apprentissage profond. De quoi qui permet de récupérer beaucoup de don- L’INTELLIGENCE comme une aide à la décision, pas comme
tionniste cinquante ans plus tard. Plus s’agit-il ? Ces logiciels s’inspirant du cortex nées standardisées », poursuit Alain Livar- ARTIFICIELLE une menace. Si la double lecture homme-
qu’une posture morale, la recherche de Del- visuel des mammifères utilisent des ré- towski, directeur adjoint à la direction des Le chemin vers machine s’avère plus performante que la
bourgo attire l’attention sur les connexions seaux de neurones virtuels organisés en données de l’Institut Curie. Ainsi, l’inter- l’ultra-intelligence
double lecture homme-homme, les radio-
souvent cachées entre esclavage et révolu- couches pour traiter l’information. Dans prétation des radiographies mammaires logues seront d’accord pour se les appro-
tion scientifique aux origines de la globalisa- une première phase dite d’apprentissage, est délicate. Elle nécessite l’avis de deux prier », conclut Alain Livartowski. p
tion des sciences naturelles. p ils sont entraînés à établir avec une grande radiologues, qui sont amenés dans 10 % marie-laure théodule
fiabilité statistique des corrélations entre des cas à demander des examens complé-
des milliers de données en entrée et des mentaires – échographie, IRM, biopsie. Pour accompagner la collection
Stéphane Van Damme milliers de résultats en sortie. Ensuite, en In fine, 5 % des femmes passant un exa- « Les défis de la science »,
Professeur d’histoire des sciences phase opérationnelle, les réseaux de neu- men complémentaire sont touchées par 9,99 €, EN KIOSQUE chaque semaine, état des lieux
à l’Institut universitaire européen (Florence) rones établissent, souvent avec la même la maladie. « Cette complexité de diagnos- LE 3 OCTOBRE. d’une thématique de recherche.
RENDEZ-VOUS
8| ·
LE MONDE SCIENCE & MÉDECINE
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

« A travers les robots, nous étudions ZOOLOGIE


La loutre de mer,
le développement des liens affectifs » le sens du toucher
ENTRETIEN - En pointe dans la modélisation des émotions par les machines, Lola Cañamero
s’est spécialisée dans la robotique bio-inspirée pour mieux comprendre le cerveau humain
L a loutre de mer est un miracle d’adap-
tation. Installée dans les eaux froides
du Pacifique Nord, elle ne dispose
d’aucune des caractéristiques habituelles

L
ola Cañamero dirige le Laboratoire pour résister aux températures peu clémen-
EECAiA (pour « émotions incorpo- tes (de 1 à 13 °C) de l’océan : ni la grande taille
rées, cognition et [inter]action ») à des morses ou des phoques ni la couche de
l’université d’Hertfordshire (Grande- graisse qui leur sert d’isolant. Pour remplacer
Bretagne). Après des études de philo- la seconde, ce mustélidé profite d’une four-
sophie à Madrid, une thèse d’informatique à rure particulièrement dense qu’il enduit, plu-
Paris et un postdoctorat au MIT, elle est en sieurs fois par jour, d’une huile sécrétée par
pointe dans la modélisation des émotions chez les glandes de sa peau. Pour remédier à sa
les robots. Elle travaille notamment sur un pro- moindre taille, il a développé un métabo-
jet visant à aider les enfants diabétiques à mieux lisme exceptionnel. Chaque jour, la loutre
prendre leur traitement grâce à des inter- ingurgite ainsi 25 % de son poids, contre 10 %
actions avec un petit robot attachant, Robin. pour les mammifères équivalents, telle sa
cousine des rivières européennes. « Trouver
Votre parcours intrigue : pourquoi être pas- des proies rapidement est donc essentiel pour
sée de la philosophie à la robotique et quels elle et lui impose d’avoir un système senso-
liens voyez-vous entre ces deux disciplines ? riel particulièrement sensible à son environ-
En fait, j’ai fait de la robotique pendant mes nement », indique Sarah McKay Strobel, de
études de philosophie. Mon idée est d’essayer l’université de Californie à Santa Cruz (UCSC).
de répondre à des questions philosophiques De nombreuses recherches sur l’animal
avec des outils technologiques. Il y a vraiment ont été conduites ces dernières années.
un lien très profond : l’intelligence artificielle En 2015, des scientifiques japonais ont ainsi
est pour moi une façon de tester aussi bien fait entrer le mammifère dans le club très res-
des hypothèses philosophiques que de neu- treint des animaux capables de manier un
rosciences. On se pose un peu les mêmes outil, en l’occurrence un galet pour casser la
questions, à des niveaux différents. coquille d’un ormeau. « Mais ni leur système
En pratique, je m’inspire des théories des sensoriel ni leurs capacités cognitives n’avaient
neurosciences pour faire de la robotique dite été étudiés », poursuit la chercheuse.
bio-inspirée. J’essaie des modèles abstraits Pour remédier à cette lacune, les cher-
pour capturer la dynamique de systèmes qui cheurs de l’UCSC ont d’abord procédé par éli-
ont un peu le même comportement et des mination. Mammifères obligés de respirer
propriétés communes avec ce qui se passe dans l’air, les loutres avaient peu de chance
dans le cerveau. de disposer d’un odorat performant dans
l’eau. Des expériences avaient également
Quels aspects des émotions écarté leurs capacités auditives. Chasseuses
chez les robots étudiez-vous ? de nuit comme de jour, il était peu probable
Quand on parle des émotions chez les qu’elles privilégient la vue. Enfin, les coussi-
robots, on évoque plein de choses très intéres- nets de leurs pattes comme les vibrisses de
santes, comme l’expression de ces émotions leur museau présentent une usure mani-
par le visage, le corps, la parole, pour que les feste. Les Californiens ont donc décidé de se
humains entament une histoire commune pencher sur le toucher. Leur expérience et
avec le robot. Il y a aussi la thématique de la Lola Cañamero, à l’université d’Hertfordshire, ses résultats spectaculaires sont publiés dans
reconnaissance des émotions exprimées par en Grande-Bretagne. PETE STEVENS-CREATIVEEMPATHY le Journal of Experimental Biology.
les humains, de façon automatique. Les chercheurs ont d’abord conçu un dis-
Ce à quoi je me suis plus intéressée, c’est la positif pour entraîner Selka, une loutre aban-
cognition affective, modéliser ce qui se passe loppement. En l’occurrence, des hormones Est-il important que le robot ait un corps, donnée par ses congénères et recueillie à
dans le corps et le cerveau, en interaction avec simulées peuvent modifier l’impact des expé- ou pourrait-on s’appuyer sur des simula- l’Aquarium de Monterey, à distinguer, avec
l’environnement. Comment représenter des riences précoces sur les comportements tions purement virtuelles ? les pattes et le museau, une plaque couverte
valeurs, intérieurement, qui donnent des d’exploration – la curiosité. Le fait que le robot soit placé dans le monde de rainures de 2 mm (la bonne réponse)
motivations à agir, qui donnent lieu à des réel crée des variations inattendues dans les d’une autre présentant des canaux de 5 mm
états émotionnels. Ces états internes s’expri- Vous avez pu modéliser les conditions capteurs, les moteurs – ce que les scientifi- (la mauvaise). A chaque réponse positive,
ment bien sûr ensuite par le comportement, d’un caractère asocial ? ques appellent du bruit – qui peuvent parasi- Selka recevait une crevette. Puis ils ont peu à
les postures, les messages. Oui, certaines d’entre elles, et au contraire ter l’analyse. Mais l’introduction de cette nou- peu réduit l’écartement de la seconde plaque
des qualités d’empathie. veauté peut aussi permettre de sortir de com- (3,6 mm, 3 mm, 2,5 mm…) pour déterminer
Avez-vous des moyens de savoir portements en boucle, répétitifs.
si on dépasse la simple analogie ? Quelles sont-elles ? Au-delà, lors d’interactions avec l’humain,
Oui. Par exemple, je m’intéresse beaucoup Il y a différents niveaux, comme de simples avoir un corps crée des dynamiques très
au rôle des hormones dans les émotions, la synchronisations motrices, jusqu’à un niveau différentes. Par exemple, dans le cas de
perception, le mouvement, la cognition. L’im- plus cognitif consistant à comprendre les buts Robin, les enfants veulent immédiatement
pact des hormones dépend de la présence de des autres – on parle de théorie de l’esprit – ou l’embrasser, l’entourer de leurs bras, le pren-
récepteurs, de la temporalité… J’essaie de cap- à apprendre des valeurs sociales en observant dre par la main pour l’emmener en prome-
turer l’influence d’hormones sur des agents les interactions des autres. Notre modèle nade. Cela crée une interaction physique
biologiques dans des modèles informatiques. pourrait être comparé au développement des impossible dans le virtuel.
Nous avons beaucoup travaillé sur l’influence deux premières années chez l’humain. Cela La simulation interne de la biologie influe
des émotions sur la prise de décision et l’ap- permet aussi d’étudier les troubles possibles aussi sur le comportement, c’est pourquoi
prentissage. Mais aussi sur le développement de ce développement affectif, comme nous ne visons pas seulement la ressemblance
des liens affectifs, ce qu’on appelle la robotique l’autisme – pour lequel nous n’avons pas externe avec les comportements animaux ou ARI FRIEDLANDER (PERMIT NO. USFWS MA186914-2)
développementale. L’idée était de modéliser encore fait de modèle explicite, mais sur humains. Nos robots sont ainsi beaucoup plus
dans un robot le développement d’un enfant, à lequel je souhaite travailler. autonomes, plus crédibles, plus proches du sa sensibilité. Avec la patte, Selka a échoué à
travers son attachement à d’autres individus, vivant. La machine laisse percevoir des motiva- distinguer des créneaux de 2,2 et 2 mm ; avec
grâce au phénomène d’empreinte. Vous travaillez aussi sur un robot, Robin, tions internes, elle peut même ignorer l’hu- les vibrisses, elle s’est arrêtée à 2,4 mm.
en lien avec des enfants diabétiques. main si besoin : c’est aussi important pour la Ces résultats, retrouvés dans et hors de l’eau,
Comme les petites oies qui suivaient Dans quel but ? dynamique de la relation, qu’elle ne sollicite placent la loutre au même niveau que les
l’éthologue Konrad Lorentz ? C’est une application de ces types de modè- pas en permanence son interlocuteur humain. espèces réputées les plus tactiles : les singes et
Elles le suivaient parce qu’il se trouvait là à les possédant des valeurs internes, des moti- leurs doigts, les éléphants et leur trompe, les
leur éclosion : elles restaient à proximité de lui, vations, une physiologie simulée. On a modé- Vous êtes donc adepte d’une approche mainates et leur bec. Ou encore les humains
de façon innée. On a commencé par travailler lisé un robot ayant un comportement de très « bottom up », du bas vers le haut ? et leurs mains. En revanche, notre mustélidé
sur ces liens d’attachement très primaires. Ils jeune enfant qui est diabétique et a besoin A mon sens, il est important de s’attaquer s’est montré trente fois plus rapide que les
permettent beaucoup de choses : être sécurisé d’aide pour se soigner, c’est-à-dire recevoir de aux niveaux les plus primitifs des émotions humains. Là où nos congénères entraînés
pour explorer l’environnement ; apprendre l’insuline. Nous utilisons Robin avec des pour bâtir des comportements par-dessus, mettaient 5 à 6 secondes pour répondre,
directement de cette figure d’attachement des enfants eux-mêmes diabétiques, âgés de 6 à plutôt que d’essayer de copier des modes Selka tranchait en 200 millisecondes.
choses utiles pour la survie et les interactions 12 ans et récemment diagnostiqués, pour d’expression de ces émotions. Sinon on a ten- Ces résultats lèvent un mystère, explique
sociales… Et, à un moment, cet attachement se contribuer à leur éducation, en leur donnant dance à se projeter et à croire que le robot a Sarah Strobel : « Les loutres restent peu de
relâche, ce qui permet aussi d’explorer l’envi- des responsabilités dans un environnement plus de capacités qu’il n’en a réellement. C’est temps sous l’eau, entre une et trois minutes,
ronnement par soi-même – quitte à revenir en ludique. Le scénario est le suivant : ils sont bien sûr intéressant de voir aussi comment beaucoup moins que les autres mammifères
cas de danger. Ce sont ces différents aspects du dans la chambre de Robin, avec qui ils vont l’humain répond à ce type de stimuli. marins. Mais on comprend maintenant
développement des liens affectifs que nous jouer. Ils doivent s’en occuper s’il a des problè- Mais si, comme nous essayons de le faire, qu’elles sont si rapides que ça leur suffit pour
avons modélisés chez les robots. mes : l’enfant a le rôle de l’adulte responsable, on veut comprendre comment l’humain trouver et reconnaître leurs proies sous le
Selon la qualité de ces rapports et l’environ- il doit reconnaître les symptômes, les remè- développe des liens affectifs, des émotions, il sable ou dans les anfractuosités des rochers. »
nement dans lequel ils évoluent, on peut voir des. Il développe un lien affectif avec ce robot, faut modéliser aussi les mécanismes inter- « Tout n’est pas clair pour autant, ajoute-t-elle.
apparaître des profils de comportements, des tout en pensant à lui-même. nes et voir comment ils se développent en Nous ne savons pas comment elles se compor-
types de personnalités très différents, plus ou interaction avec l’environnement, y compris tent sous l’eau, car elles fuient l’homme, ni
moins extra ou introvertis. Ces enfants observaient-ils mieux avec l’humain. p comment sont composées les structures senso-
leur traitement par la suite ? propos recueillis par rielles au niveau microscopique. Nous allons
C’est donc la combinaison de l’état interne, On n’a pas encore fait d’étude à grande hervé morin maintenant l’explorer. » Mais sans Selka. La
de l’environnement et du comportement de échelle pour le montrer statistiquement. On femelle va poursuivre sa vie à l’Aquarium de
la personne d’attachement qui conditionne cherche des financements pour le faire. Mais, Lors du Monde Festival, Lola Cañamero Monterey avec un nouveau rôle : celui de
cette personnalité ? sur des petits groupes, on a vu des réponses participera, avec Raja Chatila et Véronique mère d’adoption pour les jeunes loutres
Exactement. On peut faire varier très fine- très positives. Robin est très affectif. On essaie Aubergé, à la table ronde « Un amour de orphelines recueillies sur les côtes califor-
ment l’architecture interne du robot, son logi- de renforcer ce que l’enfant fait bien, cela lui robot », dimanche 7 octobre, de 10 heures niennes. Après la science, la conscience. p
ciel, pour voir comment cela affecte son déve- donne confiance en ses capacités. à 11 h 30, au studio de l’Opéra Bastille. n. h.
Emploi : les inégalités PERTES & PROFITS | GENERAL ELECTRIC
LA FAILLITE
hommes-femmes ont la vie dure DU MANAGEMENT
Il y a décidément quelque Et voilà que tout dérape. Un
▶ Dans douze des ▶ Il s’est établi, en août, ▶ Les écarts de salaires, de chose de pourri au royaume an après sa nomination, John
vingt-huit pays de l’Union à 8,5 %, contre 9,3 % un an taux d’emploi et de temps de General Electric. Tel Mar- Flannery est éjecté par le
cellus dans Hamlet, l’observa- conseil d’administration et
européenne (UE), le taux plus tôt dans l’UE. Ces chif- de travail restent élevés, teur un peu avisé pourrait ar- remplacé par Larry Culp, dont
de chômage des femmes fres encourageants ne doi- alors que les femmes sont river à ce constat désabusé le principal mérite est d’avoir
est désormais plus bas vent pas occulter les profon- plus diplômées et qualifiées après le débarquage surprise spectaculairement redressé
du tout récent patron de la un petit concurrent de GE, le
que celui des hommes des inégalités qui persistent PAG E 3 plus célèbre société indus- groupe Danaher. Un camou-
trielle de la planète. Et cette flet d’autant plus cinglant que
pourriture ronge tous les éta- Flannery n’a ménagé ni sa
ges de la vénérable maison de peine ni son audace en un an.

En Allemagne, les constructeurs BREXIT Boston. En septembre, des dé-


fauts de qualité ont été décou- A contre-cycle

AU ROYAUME-UNI,
verts sur les ailettes d’une tur- Il a carrément entamé le dé-
bine à gaz toute neuve en mantèlement du conglomérat

paieront pour le retrait des diesels PATRONAT ET


fonctionnement chez Exelon,
un producteur d’électricité de
la région de Chicago. Les piè-
en le concentrant sur les seules
activités de l’électricité et de
l’énergie quand, sous Welch,
Berlin a obtenu que les fabricants d’automobiles aident financièrement
les Allemands à troquer leur vieux diesel contre un véhicule moderne P AGE 8 CONSERVATEURS ces se sont mises à rouiller
soudainement sur cet engin
l’empire s’étendait des locomo-
tives à la télévision, en passant
EN DÉSACCORD supposé signer le renouveau
de GE dans le domaine éner-
par les plastiques et l’équipe-
ment de la cuisine. Avec, au
gétique. Mauvais présage. centre, une gigantesque ban-
Avec le départ de John Flan- que d’affaires supposée irri-
Les promesses de dérégula- nery, le PDG de l’entreprise, guer les divisions du groupe, et
tion et de baisse des impôts c’est tout le système GE qui un management de fer, décliné
faites par les « brexiters » ne semble rongé par la rouille. en innombrables succès de li-
sont pas du goût des entre- Durant des décennies, la firme brairie et copié partout : l’amé-
prises, qui veulent rester a incarné l’excellence managé- lioration permanente, la rota-
riale au service de la puissance tion des talents, la recherche
le plus proches possible industrielle américaine. Au continue d’économies.
de l’Union européenne premier rang de laquelle la Il faut croire que le manage-
PAG E 4 promotion de ses PDG. Depuis ment ne fait pas tout. Si Flan-
129 ans, la société a mis un nery a échoué, c’est parce qu’il
point d’honneur à choisir ses n’est pas parvenu à liquider as-
TRANSPORTS leaders dans ses rangs, et à
leur donner le temps néces-
sez vite, aux yeux d’un conseil
d’administration de plus en

AIR FRANCE-KLM saire pour développer leur


vision stratégique.
plus impatient, les deux er-
reurs de ses prédécesseurs.
Jack Welch est resté 20 ans à L’aventure Welch dans la fi-
RENOUE la tête de la société, devenant à
son époque le patron le plus
nance a failli couler l’entreprise
en 2008 et va encore coûter
LE DIALOGUE connu et le plus respecté au
monde. Puis, en 2001, il a
15 milliards de dollars (soit
13 milliards d’euros) sur 7 ans,
transmis le témoin à Jeffrey tandis que le recentrage de Im-
Ben Smith, le nouveau Immelt, soigneusement choisi melt sur l’industrie a été effec-
directeur général de la par ses soins. Ce dernier, à son tué à contre-cycle, à coup d’ac-
compagnie, a rencontré tour, a lancé le choix de son quisitions malheureuses. Les
l’intersyndicale. Il dispose successeur dès 2011. Et au erreurs de l’un ont été décu-
d’un mois pour régler terme de six ans de sélection, plées par celles de l’autre. Le
il a arrêté son choix sur John royaume GE a vécu. Le temps
le conflit social Flannery, un vétéran, entré est venu de la modestie. p
A Hambourg, le 16 mai, un panneau interdit l’entrée aux vieux diesel. FABIAN BIMMER/REUTERS PAG E 5 en 1987 dans l’entreprise. philippe escande

TRANSFORMATIONS | CHRONIQUE PAR SERGE ABITEBOUL


« Allô, robot, bobo ! »

A près plusieurs décennies


d’expérimentations, les
téléconsultations sont
désormais remboursées par l’As-
surance-maladie… Pourquoi a-t-il
Mais, au-delà de la communica-
tion électronique avec un per-
sonnel de santé, pointe une vraie
révolution : le diagnostic réalisé
par un logiciel. Il ne s’agit pas,
Aujourd’hui, l’algorithme as-
siste le médecin. Quid de l’étape
suivante ? L’algorithme le rem-
place ? On est (encore) dans la
science-fiction. S’ils peuvent dia-
Or, non seulement l’informatique
peut faire baisser ces coûts, mais,
surtout, elle peut assister les pro-
fessionnels de santé pour appor-
ter des améliorations au système.
fallu tant de temps pour parvenir bien sûr, de nous décharger sur gnostiquer un mélanome sur Je comprends mieux leur réti-
à une telle décision ? des machines du soin des mala- une image, les algorithmes sont cence après avoir vu ma dentiste
En effet, l’usage de la vidéocon- des, ce qui nous conduirait à per- pourtant encore loin de savoir passer la moitié de la visite à tapo-
férence, déjà répandu dans nom- dre une part essentielle de notre gérer la détresse psychique d’une ter avec difficulté des sigles sur
bre de professions, peut consti- humanité, mais de faire mieux personne en fin de vie. Pourtant, son clavier, avant de se disputer
tuer un véritable progrès pour le avec l’aide des machines. ils peuvent déjà pallier l’absence avec son imprimante. Elle et ses
malade, un gain de temps et une de médecins dans certains con- collègues du milieu médical ac-
réelle simplification de sa vie. Triage médical textes, comme dans certains pays cepteraient l’informatique avec
Pensez à la personne âgée qui se Cette technique permet d’abord d’Afrique où le corps médical a été plus d’enthousiasme s’ils étaient
déplace avec difficulté, au paysan d’améliorer le triage médical : décimé par la guerre et l’exode. formés à maîtriser cette technolo-
de la Creuse qui doit se rendre loin devez-vous aller aux urgences, Mais, sinon, il s’agit encore seule- gie et si les logiciels étaient mieux
de son domicile pour consulter, à prendre un rendez-vous avec un ment d’assister les médecins. adaptés à leurs besoins. ✁
l’employé qui ne veut pas poser médecin généraliste ou un spécia- L’idée qu’un logiciel établisse Avec une volonté politique forte
une demi-journée de congé, etc. Il liste, et si oui, lequel ? Pouvez- votre diagnostic vous effraie ? Il et l’adhésion de tous, nous pou-
n’est évidemment pas question vous vous contenter d’un médica- n’y a pourtant aucune magie vons mettre l’informatique en-
de remplacer toutes les rencon- ment en vente libre, ou peut-être dans cela : ce logiciel s’appuie sur core plus au service de la santé,
tres physiques avec un praticien, juste vous reposer ? Les services les compétences d’un très grand mieux assister les professionnels
mais de s’y substituer parfois. médicaux d’urgence sont engor- nombre d’excellents médecins et de santé pour offrir une médecine
Cette technique offre de nom- gés par des personnes qui n’ont a été testé par ceux-ci. Il est en moderne fiable et de qualité, apte
breux avantages : pouvoir réécou- rien à y faire ; le diagnostic tardif permanence informé des derniè- à répondre aux attentes grandis-
ter les explications du médecin, de patients trop éloignés de cen- res connaissances thérapeuti- santes de chacun, et ce, à un coût
lire le rapport écrit produit par le tres médicaux débouche sur de ques et amélioré ; ses erreurs, s’il acceptable pour la collectivité. p
logiciel chargé de cette tâche à la graves complications ; les mala- en fait, sont corrigées et mesu-
place du médecin, le compléter des n’y comprennent rien et sont rées… On n’en fait pas autant Serge Abiteboul est chercheur en
par des explications trouvées sur souvent perdus. En assistant les pour des médecins humains ! informatique à l’Inria et à l’ENS,
des sources fiables du Web… Le médecins, les algorithmes appor- Si la santé n’a pas de prix, elle membre du collège de l’Autorité de
numérique contribue à dévelop- tent des solutions à ces problè- coûte quand même 11,5 % du PIB régulation des communications
per l’autonomie du malade. mes bien connus. en France (selon l’OCDE, en 2017). électroniques et des postes.

Cahier du « Monde » No 22931 daté Mercredi 3 octobre 2018 - Ne peut être vendu séparément
2 | plein cadre 0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

La famille Lara, propriétaire du groupe d’édition espagnol Planeta, à Barcelone, en octobre 2015. MIQUEL BENITEZ/GETTY IMAGES/AFP

Météo orageuse tini, il investit ensuite dans deux chaînes de

pour l’éditeur Planeta


télévision – Antena 3 en 2003 et la Sexta
en 2011 –, ainsi que dans une radio, Onda
Cero, pour créer le groupe audiovisuel Atres-
media, en 2013.
M. Lara Bosch est un homme de pouvoir
mais, à l’instar de son père, il pense que les af-
faires passent avant tout. Proche du Parti
populaire (conservateur), ami personnel de
madrid - correspondance
En cédant Editis à Vivendi, le géant d’une famille bourgeoise catalane, qu’il l’ex-président du gouvernement José Maria

P
épouse en 1941. Cette dernière devient sa Aznar (1996-2004), le patron de Planeta es-
our Planeta, 2018 a tout de l’an-
nus horribilis. Le géant espa-
espagnol de l’édition renonce plus proche conseillère.
Huit ans après son mariage, M. Lara Her-
time qu’« une entreprise n’a pas d’idéologie.
Elle doit pouvoir avoir un journal comme La
gnol de l’édition, propriété de la
famille Lara, vient de traverser
à son expansion hors du marché nandez fonde Planeta et commence par ven-
dre des best-sellers américains. En 1953, son
Razon, de droite et espagnoliste, et un quoti-
dien comme Avui, indépendantiste et cata-
neuf mois pour le moins mou-
vementés. Sans doute les plus
hispanophone. L’opération épouse l’encourage à publier un roman de
800 pages sur la vie d’une famille catalane
lan », dans lequel Planeta investit de 2004 à
2009, déclare-t-il en 2008. Ainsi, Antena 3,
agités depuis la mort, fin janvier 2015, du pa-
triarche du groupe, José Manuel Lara Bosch.
intervient au cœur d’une année dans l’Espagne des années 1930, Les cyprès
croient en Dieu, de José Maria Gironella.
conservatrice, partage à Madrid ses studios
avec la très progressiste Sexta.
En effet, le 30 juillet, Planeta a annoncé la
cession d’Editis, deuxième ensemble édito-
troublée pour ce groupe présent L’énorme succès de l’ouvrage va lancer la
maison d’édition. Au même moment, l’en-
Il en va de même pour la Catalogne. Dès
2012, M. Lara Bosch s’était manifesté à plu-
rial français, à Vivendi pour 900 millions
d’euros, quelques semaines après avoir
également dans les médias trepreneur va peaufiner un marketing agres-
sif pour mieux commercialiser ses livres : il
sieurs reprises contre l’indépendance de la
région, qu’il n’estimait pas viable. Il avait été
vendu son siège emblématique à Barcelone. envoie ses vendeurs faire du porte-à-porte, et l’un des premiers entrepreneurs catalans à
Acheté à Wendel en 2008 pour 1,026 mil- encourage la vente à crédit de la version es- le faire. Il y a un an, le 10 octobre 2017, dix
liard d’euros, Editis, qui détient entre autres pagnole de l’encyclopédie Larousse. jours après la tentative ratée de référendum
dans son giron Robert Laffont, Plon, Les peu les échelons. Il est décrit comme un organisé par le gouvernement indépendan-
Presses de la Cité, Pocket, 10/18, Nathan et homme conciliant, jouant souvent le mé- « UNE ENTREPRISE N’A PAS D’IDÉOLOGIE » tiste, Planeta s’inscrivait dans le droit-fil de
Bordas, était le fleuron de Planeta. Il devait diateur au sein de la famille. Bien que proche du régime franquiste cette tradition en annonçant le déménage-
renforcer la « vocation internationale » du « Ce qui s’est passé a surpris tout le monde. – « Franco m’a beaucoup impressionné, je le ment de son siège social à Madrid. Avec
groupe, au-delà du marché hispanophone Personne ne s’attendait à ce que José tente un considérais comme un ami », déclarait José Grup 62, il reste cependant le premier édi-
– Espagne et Amérique latine –, qu’il domine coup de force contre Creuheras et encore Manuel Lara Hernandez, en 1992, à la télévi- teur de livres en catalan.
depuis plusieurs années. moins que celui-ci réagisse avec autant de sion andalouse –, il ne se prive pas d’embau- Si, après la vente d’Editis, Planeta recule
La cession, qui doit être conclue d’ici à la fin fermeté », raconte un journaliste catalan qui cher et de récompenser des écrivains de gau- dans le classement mondial des éditeurs (il
de l’année, offrira une bouffée d’oxygène au connaît bien la famille, mais souhaite gar- che. Le prix Planeta – créé en 1952 et qui est occupait jusqu’à présent la 8e place) et re-
groupe espagnol, dont la dette est évaluée à der l’anonymat. A Barcelone, en effet, on aujourd’hui, après le prix Nobel, la distinc- nonce à ses rêves européens, il demeure un
un peu plus de 1,2 milliard d’euros, mais sur- veut bien parler des Lara, mais on préfère le tion littéraire la mieux dotée au monde, avec mammouth de l’édition en espagnol, grâce
tout à Hemisferio, la société d’investisse- faire discrètement. 601 000 euros – est ainsi décerné à des notamment à ses filiales au Mexique, en Ar-
ment des Lara, qui aurait accumulé, quant à PLANETA RESTE auteurs comme Jorge Semprun (1977), Juan gentine, en Colombie et au Chili. Seul le Bré-
elle, plus de 400 millions d’euros de dettes à MARKETING AGRESSIF Marsé (1978) et Manuel Vazquez Montal- sil lui a résisté. La société a enregistré un chif-
la suite de la dépréciation de ses participa- L’épisode est clos, assure-t-on à Planeta. UNE MAISON ban (1979), dont il publie les histoires du fre d’affaires de 2,5 milliards d’euros en 2016,
tions dans le groupe bancaire Banco Saba-
dell, durement touché par la crise financière
M. Lara Garcia, qui possède 6,5 % des ac-
tions du groupe, demeure l’un des mem-
FAMILIALE MARQUÉE détective Pepe Carvalho.
Lorsque José Manuel Lara Hernandez dis-
selon le dernier rapport déposé au registre
du commerce et des sociétés de Madrid : 55 %
de 2008, et dont elle fut le principal action- bres du conseil d’administration, où, de- AU FER PAR paraît, en 2003, Planeta est devenu un géant. proviennent de l’édition, 40 % de l’audiovi-
naire. Hemisferio était propriétaire du siège puis le mois de juin, siègent également Il a poursuivi son expansion en Amérique la- suel, et 5 % de sa filière de formation, sur la-
de Planeta, vendu pour 210 millions d’euros deux de ses cousins, Laura Falco Lara, qui LA PERSONNALITÉ tine et a, tour à tour, acquis les principales quelle Planeta mise de plus en plus.
au fonds d’investissement américain Black-
stone, et de 40 % d’Editis.
travaille à Planeta depuis 1995, et Fernando
Lara Hoces, en plus de MM. Creuheras et
DE SON FONDATEUR, maisons d’édition espagnoles : Seix Barral
(1982), Destino (1989) et Espasa-Calpe (1991).
Au sein de la maison, on ne s’attend pas à
de nouveaux soubresauts, du moins à court
Le ton de cette année 2018 a été donné en Fernandez. Toutefois, l’ambiance est JOSÉ MANUEL LARA En 1985, le groupe s’était associé avec l’italien terme. José Manuel Lara Garcia ne s’est pas
février par le départ forcé de José Manuel particulièrement tendue. « C’est inévitable De Agostini pour créer Planeta DeAgostini et exprimé depuis son limogeage. La famille
Lara Garcia, fils du patriarche défunt, qui se au sein d’une famille qui brasse tant d’ar- HERNANDEZ, vendre notamment des bandes dessinées. A non plus. Chez les Lara, la discrétion est de
considérait comme l’héritier naturel de gent », ajoute le journaliste. sa mort, Lara Hernandez a divisé le groupe mise. Néanmoins, la vigilance perdure.
l’empire familial à la place de son père. Les Planeta reste d’abord et avant tout une UN SELF-MADE-MAN en parts presque égales entre ses quatre héri- « Certains membres de la famille Lara, no-
ambitions de M. Lara Garcia, 43 ans, qui oc- maison familiale marquée au fer par la per- DE L’ÉPOQUE tiers : 26 % pour chacun de ses deux fils, José tamment les filles du fondateur, se désinté-
cupait depuis 2015 le poste de directeur gé- sonnalité de son fondateur, José Manuel Lara Manuel et Fernando (mort en 1995), et 24 % ressent de la gestion de la société », assure un
néral, n’auraient pas plu au PDG de Planeta, Hernandez (1914-2003), un self-made-man FRANQUISTE pour chacune de ses filles, Inès et Maribel. éditeur qui a travaillé pour Planeta, « mais
José Creuheras, un pilier de la maison, qui a de l’époque franquiste. Né dans un petit C’est son fils aîné, avec qui il ne s’est pas d’autres, notamment la jeune génération, ne
décidé, avec le soutien du reste de la famille, village près de Séville (sud), c’est comme ca- toujours entendu, José Manuel Lara Bosch, voudraient pas suivre l’exemple des Polanco
de le remplacer par le vice-président et l’un pitaine de la Légion, et après avoir effectué qui, à 57 ans, prend la direction du groupe. Fu- [à l’origine du groupe de communication
de ses proches collaborateurs, Carlos Fer- toutes sortes de petits boulots – notamment meur compulsif, aussi énergique, extraverti Prisa], qui ont tout laissé dans les mains
nandez. Celui qui est aujourd’hui PDG de danseur professionnel –, qu’il met les pieds et direct que son père, il va lancer Planeta d’un gestionnaire et qui se retrouvent
Planeta a mis des années à se frayer un che- pour la première fois à Barcelone, en 1939, à dans le monde des médias. En 1998, l’éditeur aujourd’hui en minorité dans un groupe qui
min au sein de l’empire des Lara. Entré la fin de la guerre civile. C’est là qu’il rencon- avait déjà fondé le quotidien ultraconserva- s’est énormément déprécié ». p
dans la maison en 1984, il en a gravi peu à tre sa femme, Maria Teresa Bosch, issue teur La Razon. En partenariat avec De Agos- isabelle piquer
0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018 économie & entreprise | 3

Emploi : les inégalités hommes-femmes perdurent


En Europe, les écarts de salaires, de taux d’emploi et de temps de travail restent élevés entre les deux sexes

A
première vue, le signal
Dans les pays
est encourageant. En Les hommes sont mieux lotis sur le marché du travail
août, le taux de chô- industrialisés,
mage des femmes s’est
établi à 8,5 %, contre 9,3 % un an
Le taux de chômage des femmes est plus faible en France et en Allemagne... ... mais leur taux d’emploi est partout plus bas les femmes
TAUX DE CHÔMAGE* en août 2018, en % TAUX D’EMPLOI, en 2017, en %
plus tôt, selon les chiffres publiés, Femmes Hommes Femmes Hommes ont aujourd’hui
lundi 1er octobre, par Eurostat. En
moyenne, il est un peu supérieur 17,1 de meilleurs
à celui des hommes (7,8 %). Mais 79,8 83,8 83,1
77,3 76,6 résultats
13,6 75,2 74,6 71,5 72,3
ce n’est pas vrai partout : dans 69,8 66,7
douze des vingt-huit pays mem- 10,7
65,4
59,6 scolaires et sont
52,5
bres de l’Union européenne (UE), 9 9,1 9,5 8,5 7,8 plus qualifiées
le taux de chômage féminin est 7,2 6,5 6,5 6,7
désormais plus bas que celui des 3,8
hommes. C’est notamment le cas 2,9 diplôme de l’enseignement supé-
en France (9,1 % contre 9,5 %), en rieur, contre 33,6 % de leurs cama-
Allemagne (2,9 % contre 3,8 %) et Espagne Italie France Zone Portugal Suède Allemagne Suède Allemagne Portugal France Zone Espagne Italie rades de l’autre sexe. En France,
en Belgique (6,4 % contre 6,6 %). euro euro elles sont désormais aussi nom-
Ce tableau tranche avec la ten- breuses que les hommes à décro-
dance observée avant la crise : ... Et elles sont moins bien payées... ... Alors qu’elles sont plus diplômées cher des emplois de cadres à la
Elles sont le plus souvent à temps partiel...
dans l’Hexagone, le chômage fé- sortie de leur formation.
EMPLOI À TEMPS PARTIEL, en % de l’emploi total, ÉCART DE RÉMUNÉRATION ENTRE HOMMES % DES 30-34 ANS DIPLÔMÉ(E)S
minin était plus élevé depuis des « Mais, en dépit de leurs meilleurs
en 2017 ET FEMMES, en 2016, en % du salaire horaire brut DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EN ZONE EURO
décennies. Cela s’est inversé diplômes, elles sont toujours
des hommes
en 2013, comme chez beaucoup 46,4 moins bien payées que les hom-
de nos voisins. « Il est néanmoins 50 Femmes mes, de 16 % environ en zone euro,
trop tôt pour savoir si cela va 35,7 Allemagne 21,5 tandis qu’elles consacrent sept
Femmes 43,1
durer », remarque Margaret 29,6 heures de plus qu’eux par semaine
40 37,3
Maruani, sociologue au Centre 24,1 Zone euro 16,3 aux tâches ménagères », souligne
national de la recherche scientifi- 33,6 Jolanta Reingarde, de l’Institut
que. Car cette évolution tient Hommes 30,2 européen pour l’égalité des gen-
France 15,2 30
beaucoup à la nature de la réces- 9,7 9,4 7,7 23,7
Hommes res, une agence publique euro-
7,2
sion : nombre d’emplois ont été Espagne 14,2 péenne. Constatés dès l’embau-
détruits dans l’industrie, secteur 23,2 che, les écarts de rémunération se
20
plutôt masculin, tandis que les Allemagne Zone France Espagne 2000 2010 2017 creusent lors de la naissance du
créations de postes sont euro * Au sens du BIT SOURCE : EUROSTAT
premier enfant.
aujourd’hui fortes dans le ter- Pour tenter de faire bouger les li-
tiaire, où les femmes sont plus gnes, l’UE et l’OCDE multiplient
présentes. les forums sur le sujet. Car il n’est
Surtout, quel que soit son ni- membre de l’Organisation de coo- cet écart, souvent plus élevé dans Se référer au seul taux d’emploi ploi élevé (72,8 % et 75,2 %). Mais pas seulement question d’égalité :
veau, le taux de chômage n’ap- pération et de développement le sud de l’Europe, varie beaucoup n’offre néanmoins pas un tableau elles sont très fréquemment à augmenter le taux d’emploi des
prend rien sur les femmes ex- économiques (OCDE). d’un pays à l’autre : il est de complet. « Il n’a de sens que si on le temps partiel : c’est le cas de 77 % femmes est également essentiel
clues ou sorties du marché du tra- Voilà pourquoi les experts pré- 19,8 points en Italie et de compare dans le même temps au et 46,4 % d’entre elles, contre pour assurer le financement de la
vail – et donc, non recensées fèrent regarder d’abord le taux 26,1 points à Malte, contre temps partiel, dont l’usage varie 35,7 % en zone euro. A l’inverse, les protection sociale à long terme.
parmi les demandeurs d’emploi. d’emploi, mesurant la part des 7,9 points en France et en Allema- beaucoup selon les cultures », pré- Italiennes et les Grecques en « Selon nos estimations, le moin-
« Ce n’est pas l’indicateur le plus personnes en poste parmi celles gne. Sans surprise, les pays nordi- vient Hélène Périvier, spécialiste poste sont plus souvent à temps dre emploi féminin coûte 370 mil-
pertinent pour appréhender les en âge de travailler. Dans la zone ques, en avance en matière d’éga- du sujet à l’Observatoire français plein… Mais elles sont beaucoup liards d’euros par an à l’Europe,
inégalités de genre liées au travail, euro, celui des hommes est supé- lité des genres, affichent des diffé- des conjonctures économiques. moins présentes sur le marché du soit près de 3 % du produit inté-
complexes et multifactorielles », rieur de 11,2 points à celui des fem- rences plus fines encore : 4 points Les Néerlandaises et les Alleman- travail, avec un taux d’emploi de rieur brut », détaille Massimiliano
souligne Olivier Thévenon, mes (76,6 % contre 65,4 %). Mais seulement en Suède. des affichent ainsi un taux d’em- guère plus de 50 %. Mascherini, de la Fondation euro-
péenne pour l’amélioration des
Financer la protection sociale conditions de vie et de travail
En Allemagne, le pays du temps partiel Dans tous les cas, une chose est
sûre : plus elles ont d’enfants,
(Eurofound).
L’expérience des pays nordi-
moins les femmes travaillent, ques montre que les systèmes de
dans l’allemagne du quasi-plein-emploi partiel, qui concerne une femme sur deux. » sous le premier gouvernement Merkel quel que soit leur pays. En France, garde de la petite enfance, comme
(5,2 % de chômage), les femmes sont deve- Cela recouvre aussi bien les emplois régu- (2009-2013). Les mesures pour faciliter le le taux d’activité des mères en nos crèches, sont fondamentaux
nues des recrues très courtisées. Corollaire liers à mi-temps que les minijobs, ces em- retour des femmes au travail après la nais- couple avec un enfant de moins pour permettre aux femmes de
du développement spectaculaire de la po- plois précaires à 450 euros, non imposés, sance d’un enfant ont par ailleurs été en- de 3 ans était ainsi de 80 % concilier carrière et maternité.
pulation active, le taux d’activité des fem- créés en 2005. Conséquence, le volume de couragées par le patronat ou par les syndi- en 2016, selon l’Insee. Mais il Tout comme les mécanismes in-
mes, outre-Rhin, est le troisième le plus travail féminin total n’a augmenté que de cats. IG Metall a découvert récemment le chute à 42 % pour les mères de citant – voire contraignant – les
élevé de l’Union européenne (UE). En 2017, 4,5 % entre 1995 et 2014. potentiel des femmes au travail : c’est dans trois enfants, dont un de moins pères à vraiment prendre leur
18,4 millions de femmes âgées de 20 à l’espoir de se féminiser que le grand syndi- de 3 ans, tandis que celui de leur part de congés parentaux. « Il n’en
64 ans avaient un travail, soit 75,2 % de Faciliter le retour après une naissance cat de l’industrie a négocié, début février, le époux, lui, ne varie guère. faudra pas moins pour faire bou-
cette classe d’âge, contre 66,7 % en France. Les femmes allemandes interrompent gé- « droit » à la semaine de 28 heures. Au regard de la situation qui ger les mentalités du côté des hom-
Seules la Suède (79,8 %) et la Lituanie néralement leur carrière à la naissance Reste que les inégalités sont encore pré- prévalait après-guerre, les progrès mes et des entreprises, où se si-
(75,5 %) font mieux. En une décennie, le d’un enfant, puis ne le reprennent qu’à gnantes : l’écart des salaires entre hommes sont néanmoins considérables. tuent aujourd’hui les principaux
taux d’activité féminine a fortement pro- temps partiel une fois que ce dernier est et femmes est l’un des plus élevés de l’UE, à « La réussite scolaire et universi- freins », conclut M. Thévenon. A
gressé (66,7 % en 2007), même s’il reste in- entré en maternelle. Cet effet est moins 21 %, contre 16 % en moyenne. Il est sur- taire des filles s’est traduite, dès les l’exemple du système islandais,
férieur à celui des hommes (83,1 %). marqué à l’Est, où le modèle de la mère tra- tout marqué aux deux extrémités de années 1970, par la montée pro- où chacun des parents a droit à un
« La participation des femmes au marché vaillant à temps plein, encouragé à l’épo- l’échelle des salaires : dans les emplois peu gressive du taux d’activité des fem- congé de trois mois rémunéré
du travail a considérablement augmenté, et que par le régime communiste, reste domi- qualifiés ainsi que dans les postes à res- mes », rappelle Mme Maruani. Dans à 80 % du salaire, puis à trois mois
s’est rapprochée de celle des hommes, expli- nant. Les structures de gardes pour la pe- ponsabilités, où les femmes allemandes les pays industrialisés, elles ob- supplémentaires à se partager. Et
que Susanne Wanger, de l’IAB, le centre de tite enfance y sont très développées. Ces restent peu représentées, qu’elles aient ou tiennent aujourd’hui de meilleurs où les entreprises ne respectant
recherche de l’agence allemande pour différences ont toutefois tendance à s’es- non des enfants. p résultats scolaires et sont plus pas l’égalité salariale sont soumi-
l’emploi. Mais cette participation accrue tomper, notamment sous l’effet d’un pro- cécile boutelet qualifiées ; 43,1 % des Européen- ses à des amendes… p
s’est principalement faite grâce au temps gramme de développement des crèches (berlin, correspondance) nes de 30-34 ans ont ainsi un marie charrel

Le budget italien suscite l’inquiétude des Européens


Les ministres des finances de la zone euro, réunis à Luxembourg, ont évité de jeter de l’huile sur le feu, en soutenant leur homologue italien

bruxelles - bureau européen défi à Bruxelles. La Commission, voient mal comment le gouver- Wopke Hoekstra, l’un des plus at- frôlé la faillite pendant la crise. Commission après la transmis-
alarmée par une dette publique nement Conte pourra échapper, tachés au respect du pacte de sta- Les ministres ont aussi tenu à sion du budget à Bruxelles.

R éunis à Luxembourg, les


ministres des finances de
la zone euro devaient par-
ler de l’avenir, en l’occurrence de
celui du Mécanisme européen de
italienne qui culmine à plus de
130 % du PIB, espérait un déficit
contenu à 0,8 % dès 2019.
« La Commission prendra ses res-
ponsabilités pour sauvegarder les
au minimum, à une demande de
révision budgétaire de la part de
l’institution.
« Nous devons éviter que l’Italie
demande des traitements spé-
bilité et de croissance.
Pas question d’inquiéter davan-
tage les marchés : les Grecs, les
Portugais ou les Espagnols crai-
gnent de voir le coût de leur dette
soutenir leur homologue italien,
Giovanni Tria. Ce dernier s’est une
nouvelle fois voulu rassurant sur
la dette transalpine, qui continue-
rait à baisser, expliquant que les
Ainsi, le projet de budget de la
zone euro cher au président fran-
çais Emmanuel Macron paraît
compromis. Bruno Le Maire a
pourtant haussé le ton à Luxem-
stabilité (le fonds de secours aux intérêts de tous les citoyens ita- ciaux qui, s’ils sont accordés à augmenter, les investisseurs négociations étaient encore « en bourg, jugeant que les Européens
Etats créé pendant la crise). Mais liens et européens, a déclaré tous, signifient la fin de l’euro », a ayant tendance à mettre « dans le cours » au sein de la coalition. Il devaient se « décider maintenant »
le budget italien pour 2019, « hors M. Moscovici. L’Italie est le seul souligné Jean-Claude Juncker, le même sac » tous les pays ayant s’est dit prêt à « discuter » avec la sur la réforme de l’eurozone et
des clous » de l’avis même du pays qui prévoit un budget expan- président de la Commission. In- l’instauration d’une taxe numéri-
commissaire européen à l’écono- sionniste pour l’an prochain. Est-ce quiets et irrités à la perspective que, autre projet porté par Paris.
mie, Pierre Moscovici, était dans vraiment en dépensant plus que d’une épreuve de force entre Vers une TVA réduite sur les e-books Toutefois, la volonté de l’Italie de
toutes les têtes, lundi 1er octobre. l’on crée de la croissance ? » Bruxelles et l’Italie, troisième éco- laisser filer ses déficits conforte les
En annonçant, jeudi 27 septem- nomie de la zone euro, les minis- Les ministres européens des finances devaient approuver à l’una- préjugés des pays du Nord – Alle-
bre, un déficit public à 2,4 % de « Les détails manquent » tres des finances des autres Etats nimité, mardi 2 octobre, la baisse du taux de TVA sur les publica- magne et Pays-Bas en tête – à
son produit intérieur brut (PIB) Avant de prendre position de ma- membres ont modéré leurs pro- tions numériques (e-books, presse en ligne). Cette directive, l’égard de ces « pays du Club Med »,
en 2019, 2020 et 2021, les deux nière définitive, Bruxelles attend pos. « Les signaux ne sont pas très proposée dès 2016 par la Commission, était bloquée depuis un an critiqués à l’acmé de la crise pour
partis de coalition au pouvoir à que, comme les autres capitales, rassurants, mais les détails man- par la République tchèque, qui réclamait en échange des aména- leur supposée propension à dé-
Rome – le Mouvement 5 étoiles Rome lui envoie officiellement quent et les négociations sont en- gements sur une autre réforme liée à la collecte de la TVA. La penser sans compter et à faire peu
(M5S, « antisystème ») et la Ligue son budget 2019, au plus tard le core en cours à Rome », relevait France appliquait déjà ce taux réduit sur les e-books, en infraction de cas des règles communes. p
(extrême droite) – ont lancé un 15 octobre. Mais, déjà, les experts ainsi le ministre néerlandais de la loi européenne, pour ne pas pénaliser ce secteur en devenir. cécile ducourtieux
4 | économie & entreprise 0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

Brexit : divorce
entre les
conservateurs
et le patronat
La majorité des entreprises
redoute les conséquences
du départ de l’Union européenne
birmingham (angleterre) - d’Etat chargé du Brexit, estime
envoyé spécial que le CBI est une « menace grave
à la stabilité politique et à l’avenir

F
ace à une salle de économique du Royaume-Uni ». Il
militants conservateurs fait écho à la remarque, en juin, de
chauffés à blanc, favora- Boris Johnson, alors ministre des
bles à la sortie du Royau- affaires étrangères, qui avait ré-
me-Uni de l’Union européenne pondu aux inquiétudes du patro-
(UE) toutes affaires cessantes, nat d’un simple « fuck business ».
sans accord, l’homme d’affaires Iain Duncan Smith, un ancien
Tim Martin lance son attaque. leader du Parti conservateur,
« La peur du Brexit est organisée et avait quant à lui comparé l’atti-
manipulée par des organisations tude du CBI face à l’UE à la politi-
comme le CBI [le principal groupe que d’apaisement menée contre
patronal britannique]. » Dans la Adolf Hitler dans les années 1930.
salle, quelques sifflements de dé- Tous accusent les groupements
sapprobation se font entendre. patronaux d’être des lobbies cor- Directors (un autre groupe patro- moyen terme. » Des sociétés finan- députée conservatrice Suella
La scène aurait été inimaginable poratistes défendant le statu quo, nal), la City, les groupements de cières envisagent aussi de changer
« Le Brexit Braverman vantait les mérites
il y a quelques années. Le Parti qui auraient perdu de vue l’inté- l’industrie automobile, de la phar- de chambre de compensation. va coûter cher supposés du Brexit pour l’avenir
conservateur, dont le congrès an- rêt des entrepreneurs. « Nous re- macie ou du commerce réclament Actuellement, pour les produits du commerce britannique, grâce
nuel se clôt à Birmingham, dans grettons ces attaques, qui ne pas- de rester le plus proche possible de dérivés en euros, elles utilisent en
à la City : quelque à de potentiels accords de libre-
le centre-ouest de l’Angleterre, sent pas inaperçues auprès de nos l’UE, pour éviter les secousses. majorité LCH Clearnet, située à 40 000 emplois échange avec le reste du monde,
mercredi 3 octobre, s’est toujours membres », répliquait, lundi 1er oc- Londres. Mais, en cas de Brexit dont les Etats-Unis.
considéré comme celui qui sou- tobre, Josh Hardie, vice-directeur Souhait de « stabilité » sans accord, le régulateur euro-
pourraient partir A ses côtés, Alan Winters, spé-
tient les entreprises et le libre du CBI, présent au congrès. L’inquiétude des lobbies patro- péen a averti que la compensation à moyen terme » cialiste du commerce à l’univer-
marché. Mais cette année marque A part quelques hommes d’affai- naux se transforme désormais en de ces produits pourrait ne plus sité du Sussex, levait les yeux au
CATHERINE MCGUINNESS
un divorce évident. res comme M. Martin, qui dirige le actes. D’après le Financial Times, être reconnue, et un déplacement ciel. Pourquoi donc, au nom du
directrice de la corporation
Dans les multiples réunions or- grand groupe de pubs Wether- les américains BlackRock, pre- au sein de l’UE serait nécessaire. libre-échange, faudrait-il sortir
de la City
ganisées en marge de la session spoon, l’immense majorité des mier gérant d’actifs au monde, et Dans l’industrie automobile, les d’un accord de libre-échange avec
plénière, les attaques contre le pa- entreprises redoute le Brexit. JPMorgan, établissement finan- conséquences commencent aussi le principal partenaire commer-
tronat se répètent, parfois violen- Outre le CBI, les chambres de com- cier, seraient sur le point de se dé- à être concrètes. Toyota a averti cial du Royaume-Uni, qui est
tes. Steve Baker, ancien secrétaire merce britanniques, l’Institute of velopper à Paris. Ils rejoindraient que son usine des Midlands pour- gérait une baisse de l’impôt sur l’UE ? « C’est comme si on me de-
HSBC, Bank of America Merrill rait fermer pour « quelques heu- les sociétés, peut-être à 10 %, et mandait de rassurer quelqu’un qui
Lynch ou Schroders, qui ont déjà res, jours ou semaines » en cas de lançait l’idée d’un impôt sur le re- vient de perdre un bras en lui di-
Déjà entre 2 et 3 points de PIB perdus transféré des traders. non-accord. BMW a, de son côté, venu à taux unique. A ses côtés, sant qu’au moins il n’aura plus
Certes, on parle pour l’instant annoncé que son usine de Mini Adam Marshall, directeur des froid à la main. »
Si l’économie britannique ne s’est pas effondrée depuis le référen- d’environ 3 500 emplois qui dé- serait fermée en avril. chambres de commerce britanni- Ces frictions ne sont pas univer-
dum de juin 2016, la perspective du Brexit, qui entrera en vigueur ménageront dans la capitale fran- Dans ces conditions, les débats ques, ne cachait pas son désac- selles chez les tories. Une large
dans six mois, a déjà provoqué un sévère coup de frein. Trois étu- çaise, même pas une égratignure au congrès du Parti conservateur cord. « Il faut arrêter avec cette ob- partie des députés reste alignée
des concluent à des résultats similaires. Selon UBS, le Royaume- pour le centre financier londo- sont un rien surréalistes. Les sug- session de l’impôt sur les bénéfi- sur le patronat. Philip Hammond,
Uni a perdu 2,1 points de croissance du produit intérieur brut nien. « Mais il ne faut pas le cacher : gestions d’une grande dérégula- ces. » Lui demande avant tout le chancelier de l’Echiquier, qui
(PIB) depuis le référendum par rapport à ce qu’il aurait connu le Brexit va coûter cher à la City, re- tion, promues par les « brexi- d’éviter « un Brexit désordonné ». prononçait un grand discours
normalement ; selon le Centre for European Reform (CER), un connaît Catherine McGuinness, ters », sont rejetées fermement « Nous avons demandé à nos lundi, est leur chef de file : « Le
think tank, il s’agit plutôt de 2,5 points ; selon Nomura, une ban- directrice de la corporation du par le patronat. membres, ils ne veulent pas d’un Parti conservateur est, et restera
que japonaise, c’est même 3 points. Cela se ressent sur les recet- centre d’affaires. On table sur Lors d’une réunion, lundi, Priti feu de joie des régulations. Ils sou- toujours, le parti des entreprises. »
tes fiscales. D’après le CER, celles-ci sont 26 milliards de livres 5 000 à 13 000 emplois qui parti- Patel, députée conservatrice, an- haitent d’abord la stabilité. » Le simple fait qu’il faille le préciser
sterling (29,3 milliards d’euros) inférieures à ce qu’elles auraient raient dans un premier temps [d’ici cienne secrétaire d’Etat et ar- Une scène similaire s’est répé- est cependant une nouveauté. p
été sans le Brexit, soit 500 millions de livres par semaine. à mars 2019] et autour de 40 000 à dente promotrice du Brexit, sug- tée quelques heures plus tard. La éric albert

Dans la tourmente, General Electric limoge son président


Le groupe américain a annoncé une provision de 23 milliards de dollars pour faire face à des dépréciations d’actifs dans l’énergie

new york - correspondant tique financière en créant GE Ca- tion a été ralentie par les autorités déconnexion » avec le marché Mais la litanie des mauvaises
pital. L’entreprise, qui valait de la concurrence et les exigences boursier. Pour le WSJ, il y avait nouvelles n’a pas cessé : trou de LES CHIFFRES
N ouveau soubresaut chez
General Electric (GE) :
l’entreprise fondée par
Thomas Edison en 1889 a limogé,
lundi 1er octobre, son président,
600 milliards de dollars en 2000,
n’en vaut plus désormais que 100.
La descente aux enfers a com-
mencé sous le règne de Jeffrey Im-
melt, qui a multiplié les erreurs.
françaises. « Quand l’Union euro-
péenne a retardé l’accord, GE
aurait dû abandonner l’affaire.
Mais l’erreur fatale a été commise
après », accuse Scott Davis, ana-
bien déconnexion, mais pas dans
le sens attendu : un an plus tard,
l’action valait deux fois moins.
Sous la pression du fonds acti-
viste Trian Fund Management,
15 milliards dans ses anciennes
activités d’assurance et humilia-
tion à Wall Street avec l’éviction,
en juin 2018, du titre de l’indice
Dow Jones après plus de cent ans
14
C’est le nombre de mois
John Flannery, quatorze mois Lorsque la crise financière a lyste chez Melius Research, cité l’entreprise s’est affaiblie en mul- de présence. Sans parler du retour que le président sortant
après son arrivée aux comman- éclaté, GE a failli sombrer avec par le Wall Street Journal (WSJ) : se- tipliant les rachats d’actions, à des problèmes dans l’énergie, de GE, John Flannery, aura
des, et nommé pour la première GE Capital. L’entreprise a alors lon lui, une fois l’accord conclu, au hauteur de 30 milliards sur trois avec moins d’accords de mainte- passés à la tête de l’entre-
fois une personnalité extérieure, amorcé un désengagement, mi- lieu d’augmenter les prix, GE a dé- ans jusqu’en 2017, au prix moyen nance de turbines que prévu et prise, contre 16 ans pour
Larry Culp, âgé de 55 ans. Surtout, sant sur le fait que son développe- cidé de se lancer dans une guerre de 30 dollars. Un investissement surtout l’arrêt en catastrophe de Jeffrey Immelt (2001-2017)
elle a annoncé une provision ex- ment industriel lui permettrait commerciale contre Siemens désastreux (l’action vaut aujour- nouvelles turbines frappées d’un et 20 ans pour Jack Welch
ceptionnelle de 23 milliards de de conserver le même niveau de pour lui ravir des parts de marché. d’hui 12 dollars), qui a privé l’en- défaut de construction. (1981-2001).
dollars (20 milliards d’euros) sur cash-flow (flux de trésorerie) et de Le marché des turbines à gaz est treprise du cash nécessaire. Le conseil d’administration a
ses écarts d’acquisition dans son dividendes. Il n’en a rien été. resté mauvais, avec une concur- Jeffrey Immelt a été poussé vers perdu patience, avec un cours de
cœur de métier, l’énergie, aveu à rence persistante du charbon et la sortie en août 2017, mais la série Bourse divisé par deux en un an. Il 23 MILLIARDS
peine déguisé de l’échec que repré- Déni de réalité l’émergence des renouvelables. noire s’est poursuivie avec John a jugé que M. Flannery ne mettait C’est, en dollars (20 milliards
sente l’acquisition du groupe fran- Sur le plan industriel, M. Immelt a Pendant des années, les diri- Flannery. Certes, des décisions pas en œuvre avec assez de d’euros), le montant des
çais Alstom, en 2015. Des préci- embauché des dizaines de mil- geants de GE ont nié la réalité, tel draconiennes ont été prises : divi- célérité et de force le plan de dé- dépréciations que va enre-
sions seront apportées lors des ré- liers de programmeurs pour dé- Jeffrey Immelt, qui déclarait, en sion par deux du dividende (ce mantèlement. Il a contacté le nou- gistrer GE dans ses comptes
sultats trimestriels de l’entreprise. velopper les logiciels des produits mai 2017, à propos de General qui n’était arrivé qu’une fois de- vel administrateur indépendant, au troisième trimestre. Une
Ce coup de théâtre s’explique qu’il fabriquait. Les résultats ont Electric : « C’est une entreprise puis la grande dépression de Larry Culp, qui, de 2000 à 2014, a somme vraisemblablement
par l’incapacité de John Flannery été au rendez-vous dans deux sec- forte, très forte », et déplorait « une 1929) ; réduction du conseil d’ad- réussi à multiplier par cinq la va- liée, en partie, à l’acquisition
à démanteler rapidement le con- teurs-clés, les moteurs d’avion et ministration de 18 à 12 membres ; leur de Danaher, le conglomérat à contretemps d’Alstom.
glomérat américain, qui était, au l’équipement médical. Mais c’est vente des 62,5 % détenus dans qu’il dirigeait, alors que la Bourse
tournant du siècle, la première ca- sur le cœur de métier de l’entre- l’entreprise de services pétroliers ne faisait que doubler. Wall Street
pitalisation boursière mondiale, prise, les turbines électriques, que L’erreur Baker Hughes (37 milliards de dol- s’est remise à rêver, provoquant 5
après avoir été dirigé d’une main les choses se sont gâtées. lars de capitalisation), ainsi que l’envolée du titre GE de 7 %. Mais, C’est la multiplication du
de fer, entre 1981 et 2001, par Jack L’erreur stratégique majeure a
stratégique les locomotives, pour 11 milliards en l’absence de conférence de cours de Bourse du conglo-
Welch. Celui-ci avait pour tactique été le rachat d’Alstom en 2015, majeure de GE de dollars, et d’introduire en presse et de présentation aux ana- mérat Danaher entre 2000
de sabrer dans les coûts et de res- pour 12 milliards d’euros, alors Bourse les activités médicales, lystes, d’aucuns redoutent des et 2014, période pendant la-
tructurer radicalement les activi- que le marché du gaz était au plus
a été le rachat pour se concentrer sur l’énergie et mauvaises surprises. p quelle Larry Culp, le nou-
tés. Il s’était engagé dans une poli- haut. La réalisation de l’acquisi- d’Alstom, en 2015 les moteurs d’avion. arnaud leparmentier veau patron de GE, l’a dirigé.
économie & entreprise | 5
0123
MERCREDI 3 OCTOBRE 2018

Air France : Ben Smith renoue L’allemand Rethmann


monte à bord de Transdev
le dialogue avec l’intersyndicale L’entreprise familiale rhénane rachète les
parts de Veolia dans l’opérateur de transport
Avant la première entrevue entre le nouveau patron et les syndicats,
les départs des DG et DRH de la compagnie aérienne ont été annoncés
N ous sommes en train de
créer un Airbus du trans-
port de personnes. » Cette
sortie est signée Ludger Reth-
les instances du personnel et les
autorités de la concurrence.
« Nous pensons que l’opération
sera bouclée fin 2018, début 2019 »,

B
enjamin Smith n’a pas Smith « a fait le boulot », a jugé un cret ». En pratique, syndicats et di- mann, l’homme qui s’apprête à dit-on chez Transdev.
manqué ses débuts. Pour délégué de SUD à l’issue de la ren-
« Il sait très bien rection ne sont pas encore entrés remplacer Veolia au capital de Quel peut être l’intérêt stratégi-
la première fois depuis contre. « Les changements à la tête qu’il ne peut rien dans le cœur de la négociation. Transdev. Un rien présomp- que pour Rethmann de venir au
sa nomination, à la mi- du management démontrent la L’intersyndicale attend beaucoup tueuse à ce stade, la formule a le capital de Transdev ? A coup sûr,
août, le nouveau directeur général volonté du directeur général de re-
construire contre du nouveau patron d’Air France. mérite de résumer la philosophie de faire de la mobilité des person-
d’Air France-KLM a rencontré, nouer le dialogue social », a estimé les salariés » « Nous lui avons réitéré le senti- de l’accord, officialisé mardi 2 oc- nes un quatrième métier pour
lundi 1er octobre, les représentants Philippe Evain, le président du ment d’injustice des salariés d’Air tobre. Si le groupe familial alle- Rethmann, qui sera exercé au tra-
PHILIPPE EVAIN
de l’intersyndicale d’Air France. SNPL, qui a qualifié cette pre- France face aux augmentations mand Rethmann a conclu un par- vers de Transdev. « C’est, pour
président du Syndicat
Une entrevue qualifiée de « fran- mière rencontre de « riche ». obtenues par les personnels de tenariat avec la Caisse des dépôts nous, une magnifique occasion de
national des pilotes de ligne
che et directe » par les dix organisa- Pour autant, les représentants KLM : 4,5 % pour les salariés et jus- et consignations (CDC) pour re- faire un grand pas en avant dans
tions syndicales de la compagnie des pilotes, comme ceux des qu’à 13 % pour les pilotes », note le prendre les 30 % de Transdev dé- cette activité de transport de per-
aérienne, qui représentent toutes autres catégories de salariés (per- président du SNPL. tenus par Veolia, c’est bien pour sonnes, assure Ludger Rethmann,
les catégories de personnels. sonnels navigants commerciaux, SNPL. Surtout, ajoute le représen- Les syndicats s’interrogent sur faire du français un champion qui, en échange, garantit appor-
La réunion a duré plus long- etc.), ne semblent pas disposés à tant des pilotes, Benjamin Smith la marge de manœuvre de Ben européen de la mobilité. ter de la stabilité à son nouveau
temps que prévu. C’est en anglais faire de concessions à leur nou- « aurait