Vous êtes sur la page 1sur 30

« Le Monde Education » Marseille

a Apprend-on à être français à l’école ? Une bonne idée de cadeau


a Entretien : Jean- François Copé (UMP) « Macartepresse » : 25 % de réduction
Supplément sur toutes les offres du « Monde »
Mercredi 16 décembre 2009 - 65e année - N˚20184 - 1,40 ¤ - ufybft www.lemonde.fr - Fondateur : Hubert Beuve-Méry - Directeur : Eric Fottorino

Des médecins mobilisés contre Copenhague


La question
décisive des
la réforme de l’hôpital public forêts tropicales
t Un millier d’emplois devraient être supprimés en 2010 à l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP)
t Près de 900 médecins menacent de démissionner de leurs fonctions administratives

D
éjà confronté à une grogne des dont plusieurs dizaines de professeurs, Le corps médical n’est pas seul à se
PERSONNEL DE L’AP-HP
médecins généralistes qui criti- menacent de démissionner de leurs fonc- mobiliser. Vendredi 18 décembre, les syn-
quent sa gestion de la grippe Total : 89 859 postes tions administratives. Pour le professeur dicats de l’ensemble des personnels appel-
A(H1N1), le gouvernement doit fait face à Personnel Personnel Albert Bensman (hôpital Armand-Trous- lent à un rassemblement pour protester
un autre foyer de tensions dans le domai- non médical médical seau) qui est déjà passé à l’acte : « En gar- contre le projet de la direction de l’AP-HP
ne de la santé : la puissante Assistance 69 198 20 661 dant mes fonctions administratives, les concernant.
publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). dont dont j’aurais eu l’impression d’être complice Dans le cadre des économies deman-
Les 90 000 salariés qui travaillent dans 48 021 9 578 d’un énorme gâchis. » dées à l’ensemble du secteur de la santé,
les 37 hôpitaux publics de Paris et de la personnel praticiens Le mouvement semble dépasser le cer- l’AP-HP doit se réorganiser. Les 37 hôpi-
petite couronne s’inquiètent de la sup- soignant 3 030 cle habituel des opposants aux projets de taux existants vont se transformer en 11
pression envisagée d’un millier d’emplois dont hospitalo-universitaires restructuration. Des médecins qui, jus- groupes hospitaliers, en principe d’ici
en 2010. Mardi 15 décembre, une assem- 18 461 2 964 qu’ici, ont soutenu les réductions d’effec- 2011, une source d’économies mais aussi
blée générale devait réunir les personnels infirmiers internes et résidents tifs, les jugent cette fois inappropriées voi- de mutations et de tensions. p Charles d’Angleterre TEZIANA FABI/AFP
médicaux. Près de 900 professionnels, SOURCE : ASSISTANCE PUBLIQUE-HÔPITAUX DE PARIS re dangereuses pour le service public. Lire page 12

E
lles retiennent d’énormes quantités
de carbone. » Cette raison, ajoutée à

Pékin ne cesse d’accroître L’essor de Bourses parallèles toutes celles qu’il détaille dans un
point de vue confié au Monde, incite Char-
les d’Angleterre, prince de Galles, à renou-

son influence en Asie centrale inquiète les autorités veler solennellement son appel à la lutte
contre la déforestation. Chaque année,
« près de six millions d’hectares » de forêt
vierge tropicale « partent en rondins et en
t Un nouveau gazoduc relie le Turkménistan à la Chine t Le tiers des transactions transite par ces marchés fumée », souligne l’héritier de la Couronne
britannique. Les émissions massives de
gaz à effet de serre qui s’ensuivent « repré-

A
Shanghaï Commencéeenjuillet 2008, la construc- u moment même où les pouvoirs re que moins de 10 % des volumes globaux sentent environ un cinquième du total des
Correspondant tion éclair de ce gazoduc trans-Asie centra- publics prônent, partout dans le en Europe. Mais « la progression des dark émissions de la planète ». Cesser les des-
le, le premier à ouvrir pour le Turkménis- monde, une régulation plus sévère pools peut être dangereuse au regard des tructions massives, accepter de payer « les

S
oucieuse de diversifier ses approvi- tan un débouché autre que la Russie, vient de la finance mondiale, les « dark pools », objectifs de la régulation, et notamment de services rendus au public par les forêts tro-
sionnements en énergie et de renfor- couronner une stratégie d’engagement des marchés spécialisés dans l’échange l’efficience des marchés », s’inquiète Jean- picales » : deux des moyens de « montrer
cer son influence en Asie centrale, la économique chinois dans la région, qu’a confidentiel d’actions, à côté des séances Pierre Jouyet, président de l’Autorité des tout ce dont nous sommes capables », en
Chinea franchi une étape symbolique avec sans doute accélérée la crise économique. officielles de Bourse, se multiplient. marchés financiers (AMF). Ces Bourses faveur des générations futures. p
l’inauguration, lundi 14 décembre, d’un Déjà très présente au Kazakhstan, la Ces « Bourses de l’ombre » sont des pla- font notamment redouter des manipula- Lire Débats page 22
gazoduc de 1833 kilomètres , qui achemine Chinedistribue des prêts aux pays touchés tes-formes électroniques de transactions tions de cours : par exemple, un investis-
le gaz turkmène via l’Ouzbékistan et le par l’effondrement du cours des matières détenues et gérées par des banques et les seur pourra vendredes actions sur un mar- t Négociation Nord contre Sud. P. 4
Kazakhstan jusqu’au Xinjiang, dans premières, en échange de projets d’exploi- professionnels des marchés. Elles permet- ché transparent afin de faire baisser le t Activistes Le combat pacifique
l’ouest de la Chine. Là, il sera connecté au tation énergétique ou d’infrastructures. tent aux investisseurs d’échanger des cours avant de les racheter sur une « dark des cyclistes du « Bike Block ». P. 4
réseau chinois, puis rejoindra Shanghaï, à Brice Pedroletti actions de façon anonyme. Ces marchés pool », à bon prix. p t Réfugiés Entretien avec Antonio
plus 4 000 kilomètres à l’est. a Lire la suite page 6 ne représenteraient pour le moment enco- Lire page 15 Guterres (HCR). P. 5

Le regard de Plantu Tony Blair


UK price £ 1,50

rattrapé par « UN OUBLIÉ DE CETTE RENTRÉE À DÉCOUVRIR (...)


la guerre d’Irak UNE LECTURE JUBILATOIRE. »
PHILIPPE KIEFFER -
Confession L’interview
dans laquelle l’ancien
premier ministre
britannique a déclaré
que l’invasion de 2003
était justifiée, même
en l’absence d’armes
de destruction massive,
déclenche une tempête.
P. 8 et l’éditorial P. 2

Au Yémen,
des feux mal
éteints
Reportage Près
de dix ans après la
réunification, la fracture
entre le Sud et le Nord du
pays le plus pauvre de la
péninsule Arabique reste
Demain dans 0123 profonde. Une fièvre
« Le Monde Associations » Boxe Le poids lourd Jean-Marc sécessionniste monte
dans la capitale, Aden, www.carnetsnord.fr
La bataille des loisirs; quand Mormeck s’apprête à remonter et dans les provinces
Bruxelles redistribue les cartes sur le ring. Portrait du Sud. P. 19
Algérie 150 DA, Allemagne 2,00 ¤, Antilles-Guyane 2,00 ¤, Autriche 2,40 ¤, Belgique 1,40 ¤, Cameroun 1 500 F CFA, Canada 4,25 $, Côte d’Ivoire 1 500 F CFA, Croatie 18,50 Kn, Danemark 25 KRD, Espagne 2,00 ¤, Finlande 2,50 ¤, Gabon 1 500 F CFA, Grande-Bretagne 1,50 £, Grèce 2,20 ¤, Hongrie 700 HUF, Irlande 2,00 ¤, Italie 2,20 ¤, Luxembourg 1,40 ¤, Malte 2,50 ¤,
Maroc 10 DH, Norvège 25 KRN, Pays-Bas 2,00 ¤, Portugal cont. 2,00 ¤, Réunion 2,00 ¤, Sénégal 1 500 F CFA, Slovénie 2,20 ¤, Suède 30 KRS, Suisse 3,00 CHF, Tunisie 2,00 DT, Turquie 6,00 TL, USA 3,95 $, Afrique CFA autres 1 500 F CFA,
2 0123 Mercredi 16 décembre 2009

Editorial L’actualité sur Lemonde.fr Chronique


M.Blair et l’Irak
secteur industriel chinois.
Intitulé « La Longue Marche
bonus 2009 qui n’ont pas été
payés avant le 9 décembre peu- Avoir changé
verte de l’aciérie Shougong »
– « la plus polluante de Chine,
vent simplement attendre le
6 avril 2010 ». « Comme il est le monde
[qui] a été déplacée à 200 km signalé qu’il s’agit d’une taxa-

B
ranle-con le baba, s’exclama

A
de Pékin pour les Jeux olympi- tion unique, elle ne sera pas
ccordons un dernier sursis à ques », ce visuel propose port- renouvelée après le 5 avril le compissaire de molice, il
folios, entretiens et vidéos. 2010. Les banquiers de la City n’y a plus une pinute à mer-
Tony Blair : il doit témoigner
dre ! » (Frédéric Dard), courons
début 2010, pas avant, sur la Taxation des ne toucheront leur bonus
qu’en avril, au lieu de février- donc dare-dare sur « Jeunesump.
décision qu’il a prise, en 2003, fr» ! Les « jeunesUmp » en ques-
d’entraîner la Grande-Breta- bonus à la City: mars comme ils en ont l’habitu-
de. Quel drame !!! », poursuit le tion y produisent le clip dansé,
chanté le plus enchanteur de l’heu-
gne aux côtés des Etats-Unis dans la guerre
d’Irak. L’ancien premier ministre sera enten-
une comédie? blog, qui évoque « une mesure
aussi spectaculaire que vide : re. Avec, en guest-stars, les stars
« Avant de se lancer dans un on croirait à une comédie, s’il du gouvernement. Bien entendu,
du par une commission gouvernementale élan de solidarité antibonus, la n’était évident que les banques la facilité (mais nous n’avons
chargée de faire la lumière sur cet épisode. Il France aurait peut-être pu uti- britanniques ne se sentent pas jamais aimé la facilité) serait de
pourra expliciter en détail ce qui l’a amené à lement jeter un coup d’œil sur concernées, pas plus que les débiner cette délicieuse comédie
« coller » à l’homme qui était alors à la Maison les conditions de la taxation banques françaises ». musicale. Pas parce qu’elle périme
Blanche, George W. Bush. Mais, M. Blair n’a pu PETER PARKS/AFP très médiatique des bonus
anglais », ironise le blog Rendez-vous
tenir sa langue. Il a déjà parlé. Et ses premiers
propos sont accablants. Chine: la longue marche verte « Démystifier la finance ».
Soulignant qu’«avec les Britan-
Débat en direct, mercredi
16décembre, à 15 heures, avec
Culture
Même s’il s’était avéré à l’époque que le dic- « La transformation des colosses industriels chinois dans un sens niques, il vaut mieux lire ce Eloi Laurent, économiste à
tateur irakien ne possédait pas d’armes de des- plus respectueux de l’environnement s’annonce aussi longue et qu’ils appellent les “fine l’Observatoire français des Francis Marmande
truction massive (ADM), a confié M. Blair à la complexe que nécessaire, la Chine étant désormais le premier prints”, à savoir les détails du conjonctures économiques
émetteur de gaz à effet de serre de la planète », préviennent les document », il relève qu’« une (OFCE): « La croissance est-elle en un clin d’œil l’immensité rui-
BBC, « j’aurais continué à penser qu’il était auteurs d’un visuel interactif consacré à la modernisation du disposition assure que les nuisible à l’environnement ? » neuse des efforts de télévision,
juste de le renverser ». Pour comprendre à quel cinéma, musique de masse et
point cette déclaration a stupéfié les Britanni- petits romans à la gomme dont on

M. Sarkozy et M. Obama,double
ques, il faut revenir en arrière. Fin 2002, début nous rebat les oreilles. Pas parce
2003, toute la machine de communication du qu’elle les remise au niveau d’an-
xiolytiques culturels à la portée
gouvernement Blair est mobilisée sur un seul des caniches.

«rupture», double méprise?


thème : Saddam Hussein a constitué un terri- Non, non : images, montage,
fiant arsenal d’ADM – chimique et peut-être ramage, plumage, musique, cas-
mêmenucléaire – qu’il pourrait mettre à la dis- ting, fric, et « cherry on the cake »,
position d’Al-Qaida. On est moins de deux ans le bon monsieur Darcos en Travol-
ta, le long clip onéreux des « jeune-
après les attentats de New York et la menace sUmp», Changer le monde, vous a
irakienne est assénée à l’opinion de manière une sacrée gueule. Ce petit film

N
péremptoire. C’est sur cette seule nécessité de icolas Sarkozy et Barack Obama membre de l’administration relativise le chantant, dansant, le plus cla-
démanteler les ADM que la Chambre des com- ont en commun d’avoir voulu problème : « Obama est très contrôlé et dis- quant, le plus craquant depuis La
munes autorise l’entrée en guerre du pays. « rompre » avec la politique étran-
gère de leur prédécesseur, Jacques Chirac
Analyse cipliné. Voyez-vous un seul dirigeant dans
le monde dont il semble personnellement
Mélodie du bonheur fait un tabac.
Les parodies qu’il suscite ne le
Or, les services britanniques avaient de et George W. Bush. Chacun d’eux a fait proche ? » cèdent en rien à son génie. Quant
sérieux doutes sur la réalité de ces fameuses campagne dans ce sens, M. Sarkozy en Natalie Nougayrède L’année 2009 s’achève sans que Nicolas aux analyses qu’il inspire, elles
ADM, qui se révéleront inexistantes. Mais rien assurant qu’il préférait « serrer la main de Service International Sarkozy ait été reçu à la Maison Blanche prouvent que l’intelligence natio-
n’en sera dit. C’est sur ce qui ressemble à un Bush plutôt que celle de Poutine », M. Oba- par Barack Obama, quand des dirigeants nale l’emporte aisément sur l’in-
très gros mensonge que M. Blair entraîne la ma en indiquant qu’il était prêt à « parler un rôle au Proche-Orient. Il rêvait de faire commeGordonBrownetlepremierminis- trouvable identité du même nom.
aux ennemis » de l’Amérique. Pour mieux des commémorations du Débarquement tre turc, Recep Tayyip Erdogan, l’ont été. La De Toulouse à Tourcoing, de
Grande-Bretagne dans la guerre ; un de ces apparaître comme le « rénovateur » de la en juin une grande mise en scène franco- chancelière Angela Merkel est, par Tournus à Trouville, on se prépare
mensonges qui devrait conduire un homme relation avec les Etats-Unis, M. Sarkozy a américaine – ce que la Maison Blanche ailleurs, devenue, le3 novembre, le deuxiè- avec fièvre à toutes sortes de
public à la retraite et à la méditation silencieu- dramatisé l’état dans lequel M. Chirac refusa. M. Sarkozy espérait que M. Obama medirigeant allemandà prononcer un dis- réveillons dont le clou sera, à
se sur les conséquences de ses actes. En l’espè- l’avait laissée. Tandis que M. Obama décri- serait plus intéressé par l’Europe, en géné- cours devant le Congrès américain, depuis minuit pile, le visionnage réjoui
ce, une invasion qui, en mars 2003, renversa vait M. Bush comme incapable de tra- ral, et par la France et son chef d’Etat, en Konrad Adenauer en 1957. de ce Changer le monde. Rimbaud
vailler avec des alliés ou de pratiquer le particulier. Le manque d’atomes crochus entre les peut se rhabiller, nous avons chan-
effectivement un effroyable dictateur, mais multilatéralisme. La « rupture » d’Obama est-elle là où on deux présidents est redevenu un sujet gé tout ça. Règle d’or : éviter la
provoqua une non moins effroyable guerre En réalité, après la crise provoquée par l’attendait ? Le président américain a sem- d’intérêt depuis l’annonce du renfort de moquerie, l’indignation et la
civile, responsable de la mort de dizaines de l’invasionde l’Irak en 2003, M. Chirac avait blé accorder plus d’importance aux gestes troupes américaines en Afghanistan. Paris sémiologie. La sémiologie ? L’aigre
milliers d’Irakiens (et de 179 Britanniques). d’ouverture en direction des régimes dits suivra-t-il? M. Sarkozy réserve sa réponse. tentation de dénombrer par exem-
ADM ou non, argumente M. Blair à la BBC, Leur manque d’atomes « voyous » qu’au renforcement du lien
avec les alliés en Europe. Il a paru rechi-
Des sources américaines assez confiantes
pensent qu’elle sera positive, d’une façon
ple, dans ce clip digne de Dziga Ver-
tov et Jean Yanne, fauteuils rou-
Saddam représentait « une menace pour l’en- crochus est redevenu gner à assumer un leadership américain ou d’une autre, une fois franchie l’étape de
semble de la région ». Rien n’est plus faux.
L’Irak était alors un pays exsangue, épuisé,
unsujet d’intérêt depuis ancré sur la défense des valeurs commu-
nes, préférant se montrer « à l’écoute » de
la conférence de Londres, fin janvier, et en
tenant compte des échéances électorales
Le clip dansé, chanté,
neutralisé, sous embargo international. Bag- l’annonce de renforts tous. en France. Dans une inhabituelle tribune, le plus enchanteur
dad n’avait rien à voir avec Al-Qaida. M. Blair a américains en Afghanistan Le 24 septembre, devant le Conseil de
sécurité de l’ONU, présidé par M. Obama,
publiéepar Le Monde, l’ambassadeur amé-
ricain à Paris, Charles Rivkin, vient de ren-
de l’heure. Avec, en
suivi M. Bush par obséquiosité, adhérant aux M. Sarkozy se livrait à une attaque en règle dreun hommage appuyé autravaildes sol- guest-stars, les stars
fariboles néoconservatrices sur l’exportation
par les armes de la démocratie jeffersonienne
établi une coopération fructueuse avec
l’équipe Bush, notamment sur le Liban. Et
du projet « virtuel » d’un monde sans
armes nucléaires défendu par le président
dats français.
Pour une administration américaine
du gouvernement
dans le monde arabe… Erreur dramatique, his- lors de son second mandat, M. Bush a mul- américain, tandis qu’un pays comme qui se veut avant tout pragmatique et peu
torique. Et que l’on paye encore : la guerre en tiplié les gestes de « réengagement » aux l’Iranfait tourner«de plus enplus de centri- émotive dans ses choix d’appuis exté- lants et gens de couleur. Vulgaire.
côtés des Européens, notamment au sujet fugeuses ». Quoique passée sous silence rieurs, la France continue d’être décrite Broutilles. Détails.
Irak s’est faite au détriment de la priorité qu’il de l’Iran. M. Sarkozy a travaillé étroite- par la « communication » de l’Elysée, cette comme un partenaire utile. Par exemple Non, une seule solution: se pro-
eût fallu accorder à l’Afghanistan. p ment avec M. Bush pendant plus d’un an sortie a représenté le moment de tension pour la lutte contre Al-Qaida dans des jeter dans l’avenir. Jusqu’à ce jour,
et demi, avant l’arrivée au pouvoir de le plus manifeste et public entre les deux régionscommele Sahel, leMaghreb, la Cor- la philosophie de l’époque se résu-
M. Obama. Une période jalonnée de présidents. M. Obama est resté de marbre. ne de l’Afrique. La France, écrivait ce mois- mait à ceci : « C’était mieux
Société éditrice du « Monde » SA grands moments de rapprochement fran- Quelques jours plus tard, des médias amé- ci le commentateur Walter Russell Mead, avant.» Or, tout ce dont on est cer-
Président du directoire, directeur de la publication :
Eric Fottorino co-américain : le discours de M. Sarkozy ricains conservateurs s’emparaient de l’in- est « l’Aretha Franklin de la politique inter- tain désormais, tient en un apoph-
Vice-président, directeur général : David Guiraud devant le Congrès, l’envoi de renforts fran- cident pour le critiquer, sur le thème nationale : elle veut avant tout qu’on lui tegme simple : « De toute façon, ce
Secrétaire général du directoire : Pierre-Yves Romain çais en Afghanistan, les préparatifs du « même les Français le trouvent faible ! » manifeste du R-E-S-P-E-C-T ». Des idées sera mieux après.» Se projeter
Directeur du « Monde » : Eric Fottorino retour dans l’OTAN, sans compter les Récemment, des responsables améri- sont à l’étude côté américain, pour amélio- donc, en 2029, à la maison de
Directeur adjoint : Laurent Greilsamer
Editeur : Michel Sfeir vacances, de l’été 2007, à Wolfeboro. cains ont commencé à s’interroger sur la rer l’ambiance. Il serait question de relan- retraite de Gouyette, telle que la
Directeur de la rédaction : Alain Frachon Quand Barack Obama a été élu, on anti- façon d’améliorer la relation biscornue et cer le lien transatlantique par un accord- décrivait en 1960 un prémonitoi-
Directeur éditorial : Gérard Courtois cipait à l’Elysée qu’il rétablirait « la séduc- distanteentre les deuxprésidents. Enréali- cadre avec l’Europe, avec à la clé, pour re navet paysan, Les Vieux de la
Rédacteurs en chef : Michel Kajman, Frédéric Lemaître,
Franck Nouchi,Isabelle Talès, Philippe Le Cœur (numérique), tion de l’Occident » dans le monde. té, « en dessous du niveau des deux prési- M. Sarkozy, un sommet bilatéral en 2010. vieille (avec Gabin, Fresnay et Noël-
Didier Pourquery (Le Monde Magazine) M. Sarkozy a cherché à capter l’attention dents », disent des sources françaises et Pour dissiper les méprises ? p Noël). Imaginer simplement sa
Chef d’édition : Françoise Tovo
Directeur artistique : Quintin Leeds ;
de cet « ami ». Il l’a mis en garde contre tou- américaines, « tout se passe bien, les fonda- propre maison de retraite en 2029.
Veille de l’information : Eric Azan ; te mollesse à l’égard de l’Iran. Il espérait mentaux sont bons ». A Washington, un Courriel : nougayrede@lemonde.fr C’est demain. C’est tout.
Secrétaire général : Jean-Pierre Giovenco Gouyette, 24 décembre 2029,
Médiatrice : Véronique Maurus
16h 30, l’adjointe à la maire de la
Conseil de surveillance : Louis Schweitzer, président
Gilles van Kote, vice-président commune vient nous distribuer
Anciens directeurs : Hubert Beuve-Méry (1944-1969),
Jacques Fauvet (1969-1982), André Laurens (1982-1985),
Il y a 50 ans dans 0123 de petits joints de cannabis à la
menthe pour nos douleurs. La

Le malaise atlantique
André Fontaine (1985-1991), Jacques Lesourne (1991-1994), législation s’est notablement
Jean-Marie Colombani (1994-2007)
assouplie. Nous, dans les fauteuils,
Le Monde est édité par la Société éditrice du « Monde » SA
Durée de la société : quatre-vingt-dix-neuf ans à compter du 15 décembre 2000. on attend le clou : la projection du
Capital social : 149 017 497 ¤. Actionnaire principal : Le Monde SA.
vieux film des « jeunesUmp » mil-
Rédaction : 80, boulevard Auguste-Blanqui,75707 Paris Cedex 13
Tél. : 01-57-28-20-00 ; télécopieur : 01-57-28-21-21 IL Y A donc un malaise atlantique. Ce n’est préoccuper plus que jamais de l’équilibre merce extérieur. Mais il faut bien reconnaî- lésimé 2009. Nous sirotons de la
Courrier des lecteurs : par télécopie : 01-57-28-21-74 ; pas la première fois. Tous les quatre ans la de l’économie de son pays. C’est ce qui tre que la détente serait la bienvenue. C’est blanquette de Limoux tiède où
Par courrier électronique : courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
Abonnements : par téléphone : de France 0-825-000-778
politique américaine est frappée d’une explique l’invitation à M. Khrouchtchev. ce qui explique que la question d’une trempouillent des boudoirs
(0,15 TTC/min) ; de l’étranger : (33) 3-44-31-80-48. attaque de paralysie. La raison en est tou- C’est ce qui explique plus encore le diminution sensible des engagements chimouris. Nous jubilons d’avan-
Sur Internet : www.lemonde.fr/abojournal/ jours la même : les élections. L’administra- sérieux avec lequel les dirigeants améri- américains outre-mer ait été discutée. ce. Nous en mettons partout. Nous
Changement d’adresse et suspension :0-825-022-021 (0,15 TTC/min)
tion républicaine entend se présenter cains considèrent les menaces qui pèsent Le mouvement est lancé, et M. Herter a tirons sur le tarpé. Là, démarre le
devant l’opinion les mains nettes. Ce qui sur le dollar, le budget et la balance des averti ses collègues atlantiques qu’il leur film ancien. Le monde a vraiment
0123 est édité par la Société Editrice du Monde (SA). La reproduction de tout arti-
cle est interdite sans l’accord de l’administration. Commission paritaire des publications et agences
signifie : a) qu’elle a fait tout ce qui était comptes et dont ils n’ont pas, comme fallait faire entrer en ligne de compte la changé. Nous sommes heureux.
de presse n° 0712 C 81975 ISSN 0395-2037 humainement possible pour maintenir la leurs collègues européens, l’habitude. possibilité d’un allégement dès 1961 de la Notre chef de classe demande une
Imprimerie du Monde paix ; b) qu’elle a bien géré les deniers du La sincérité du président, dans cette présence militaire américaine en Europe. deuxième vision. On nous la refu-
12, rue Maurice-Gunsbourg
94852 Ivry cedex contribuable. affaire, est hors de question. Il croit à la L’Europe va devoir apprendre à se se. Le monde ne peut pas changer
Président : David Guiraud
Directrice générale : Bénédicte Half-Ottenwaelter
La perspective électorale oblige dès paix et à l’efficacité de gestes pacifiques. débrouiller toute seule. p d’un coup. Il faut comprendre. p
80, bd Auguste-Blanqui maintenant le président à multiplier les En militaire conservateur, il croit aussi A. Fontaine
75707 PARIS CEDEX 13
PRINTED IN FRANCE Tél : 01-57-28-39-00 - Fax : 01-57-28-39-26 initiatives en faveur de la détente et à se aux finances saines et à l’équilibre du com- (16 décembre 1959.) Courriel : marmande@lemonde.fr
0123
Mercredi 16 décembre 2009 Page trois

Créé en 1999, le médiateur de l’éducation reçoit 7000 demandes


d’intervention par an. Les familles revendiquent un «droit aux cours»
Le médiateur et «le mammouth»
C
e mardi 15 décembre, jour de
mobilisation dans l’éducation
nationale marque aussi le
dixième anniversaire du
médiateur. Un poste privilé-
gié, s’il en est, pour observer
les récriminations des Français sur l’école.
Leur école. Entre juillet et octobre, ses boî-
tes aux lettres débordent. Un courrier
digne d’un ministre ! Missives ou courriels,
Mme la médiatrice de l’éducation nationale
réceptionne à cette époque les plaintes
d’une bonne partie des 7 000 mécontents
qui l’appellent au secours chaque année.
Cela fait tout juste dix ans que « le mam-
mouth», selon l’expression de Claude Allè-
gre, dispose de son médiateur, et même,
depuis cet été, de sa médiatrice. A 59 ans,
après avoir enseigné le français, travaillé
au Commissariat du plan et dirigé l’Union
nationale des allocations familiales
(UNAF), Monique Sassier a été nommée à
ce poste en juillet.
Ses piles de courrier, comme celles des
quarante-septmédiateursacadémiques de
son équipe, lui racontent des gens dému-
nis face à un arbitraire administratif qui
peut défier l’entendement. C’est le cas de
cet étudiant de BTS, collé à son examen
pour avoir effectué un stage de quin-

Certaines familles
n’hésitent plus à pousser
le dossier jusqu’au tribunal
administratif
ze semaines, alors que sa formation en
requérait quatorze. « Il s’est retrouvé noté
“zéro” pour dépassement de la durée régle-
mentaire », précise le médiateur académi-
que qui s’est saisi de son cas. C’est celui de
ce lycéen qui obtient 15 sur 20 à une épreu-
vedubacetse voit officiellementcrédité de
11. Avec sa véritable note, il aurait eu une
mention, mais à sa famille qui demande la Monique Sassier a été nommée médiatrice de l’éducation nationale en juillet. STÉPHANE REMAEL POUR « LE MONDE »
révision du dossier, l’administration
répond: « Je regrette que votre fils ait subi ce «à propos d’examens. Du bac, surtout, mais l’école. Du haut de son « observatoire du rectorats ferment dès qu’ils ont terminé les l’égalité des chances qu’entraîne une perte
problème mais en aucun cas la décision du des BTS aussi. C’est la preuve de l’importan- réel », selon son expression, la médiatrice affectations. « Les impatiences sont deve- d’heures de cours. Ça entre dans le grand
jury ne peut être remise en cause. » Ni ce qu’ils accordent au diplôme ». Comme observe autant qu’elle agit. « Les gens qui nuestelles qu’unefamille nepeut plus rester paquet des droits personnels. Sur le modèle
même étudiée ? C’est là que le médiateur leursparents. Ces derniers sontencore plus nous saisissent sont de tous les milieux, de un été sans établissement », assène-t-elle du droit opposable au logement, est en
intervient, et, dans les trois quarts des cas, prolixes sur le sujet. Comme sur les redou- tous niveaux sociaux et scolaires, si j’en sans jugement de valeur. Les quarante- traind’émergerun droitauxcours »,rappel-
arrive à une solution. blements ou les procédures d’orientation. croislamaîtrisedelalangueetdel’orthogra- sept médiateurs académiques traitent le la médiatrice. Certaines familles n’hési-
Un quart des récriminations d’usagers «Deuxdécisionsde moinsenmoinssuppor- phe », ajoute-t-elle en notant l’émergence doncauplusvite,tricotantdes compromis. tentplusàpousserledossierjusqu’autribu-
portent sur les concours et les diplômes. Le tées», rappelle celle qui, en 2006, a publié d’un tout nouveau sujet de grogne : le Retraités de l’éducation nationale, ils nal administratif. Sans ces médiations, la
médiateur n’est pas un magicien qui distri- un travail sur la réussite des jeunes. « Nous choix du collège et du lycée. Un sujet qui sont volontaires et bénévoles. Dévoués judiciarisation de l’école aurait à coup sûr
buerait les points manquants, mais il éclai- ne revenons pas sur les décisions mais véri- pourrait bien faire flamber des saisines qui pour faire bouger cette lourde machine qui bondi ces dernières années.
re des décisions. A l’élève qui demande le fions qu’il ne s’agit pas d’une sanction disci- ont déjà crû de 200 % depuis 2000. gère 2 millions de personnes et 14 millions Monique Sassier juge pourtant que cer-
réexamen de son dossier parce qu’il a plinaire déguisée. Quant au choix des filiè- La confusion du message politique, d’usagers. Dévoués pour démêler des cas taines plaintes doivent finir au tribunal.
échoué aubacavec une moyennede9,9sur res, les ministres successifs ont tellement entre « liberté totale de choix » et « critères particuliers autant que pour établir des «C’est un moyen de se restaurer.Onen sous-
20, il explique le « mystérieux » concept de scandé que l’orientation ne devait plus être pour déroger à son collège », aboutit à une recommandations qu’ils remettent au estime souvent le bénéfice pour les victimes.
«jury souverain» avant de faire vérifier les subie, que les parents ont intégré cette idée impasse. « Les familles estiment désormais ministre avec un rapport annuel. C’est aussi un levier pour nous lorsqu’il n’y a
notes. Tendance nouvelle, les adolescents et voudraient bien être entendus.» qu’elles peuvent choisir leur établissement Et peut-être, qui sait, faire un peu évo- pas moyen de faire avancer l’institution de
saisissent eux-mêmes la médiatrice ou le Lesfamillesintègrentle discoursde l’ins- en toute liberté et ne comprennent plus les luer l’image de l’institution. « Les familles l’intérieur, il faut en passer par là pour faire
médiateur de leur académie. titution, et leurs courriers en disent plus refus.» Monique Sassier et ses médiateurs reconnaissent aux profs le droit d’être progresser les textes. Car nous avons parfois
Depuis juillet, Monique Sassier a déjà long que bien des analyses sociologiques académiquesfontdoncofficede pompiers. absents, d’être malades. En revanche, ils se besoin de créer du droit. »p
reçu plusieurs dizaines de lettres de jeunes sur lesentiment d’amour-hainequi les lie à Dans des conditions difficiles puisque les focalisent de plus en plus sur la rupture de Maryline Baumard

Sur dix plaintes, quatre proviennent


d’enseignants, six de parents
«L’AVENTURE a commencé en Comme celle d’une jeune élève n’osaient pas, de peur que leurs
1999. A 8 h 55, veille de rentrée, je qui étudie le russe et demande les enfants soient victimes de rétor-
reçois un appel de Claude Allègre, trois lycées de son académie qui sion», rappelle Jacky Simon.
alors ministre, qui me prévient qu’à proposent l’option. Elle est affec- Aujourd’hui, 60 % des dossiers
9heures il va me nommer média- tée à 130 km de chez elle, en inter- concernent les familles, 40 % les
teur de l’éducation nationale», se nat. Personne ne lui dit que la sec- personnels. Car eux aussi doivent
rappelle Jacky Simon, qui connaît tion de russe de l’établissement va parfois faire face à… un mur. Com-
la maison par cœur pour y avoir fermer. La jeune fille y commence me ce professeur de l’enseigne-
assuré une belle liste de fonctions son année, pensant que les cours ment technique à qui, après tren-
auprès de plusieurs ministres. Cet de russe débuteront plus tard. teans de service, on demande de
instituteur devenu énarque n’ac- Quand elle se rend compte de la «prouver qu’il a bien été admis au
cepte le poste qu’à la condition situation, le médiateur académi- concours de recrutement». Il ne dis-
que les parents puissent le saisir, que a beaucoup de mal à la faire posait que d’un formulaire manus-
et pas seulement les personnels. accepter dans un établissement crit l’informant de son admission.
«“Vous avez carte blanche”, m’a qui lui permet de vraiment suivre Le médiateur obtiendra que la
répondu Claude Allègre.» cette option. direction des ressources humaines
Sept ans durant, Jacky Simon a Des histoires où le bon sens n’a du ministère établisse cette attesta-
inventé le métier et travaillé à ce pas droit de cité, les médiateurs en tion nécessaire à son départ en
que la médiation ne soit pas seule- croisent tous les jours. Mais au fil retraite. p
ment un guichet de réclamations, des ans, ce ne sont plus les mêmes. M. B.
mais fasse évoluer le système. Au départ, les personnels dépo-
Des situations farfelues, il en a saient plus de dossiers que les Pour saisir le médiateur :
croisées. Comme Monique Sassier parents. En 2005 s’est opéré le bas- Madame la médiatrice, 61-65, rue
129, rue de vaugirard - paris xvH - tél. 01 47 34 54 85
qui, en quelques mois de fonction, culement: «Une petite révolution, Dutot, 75015 Paris. Ou courriel :
a déjà « ses histoires». puisque, avant, les parents mediateur@education.gouv.fr
4 Planète 0123
Mercredi 16 décembre 2009

Le sommet de Copenhague
Energies propres Climat meurtrier «Les Etats-Unis doivent faire beaucoup plus»,
Les Etats-Unis ont dévoilé, lundi 14 décembre, un Selon le rapport « Stratégie internationale pour a déclaré Al Gore, lundi 14décembre, lors d’un débat à
plan de 239 millions d’euros visant à promou- la réduction des désastres » des Nations unies, Copenhague. Saluant les avancées réalisées par Barack
voir les énergies propres dans les pays en déve- 245 catastrophes naturelles ont eu lieu en 2009, Obama,l’ancien vice-président des Etats-Unis
loppement. Le Royaume-Uni, les Pays-Bas, la Nor- dont 224 liées au climat. Ces phénomènes ont
vège, la Suisse mais aussi l’Australie, l’Italie et la causé la mort de 8 900 personnes, et provoqué a fait valoir les réticences du Congrès pour expliquer
Suède se sont engagés à y contribuer également. 13 milliards d’euros de dégâts. la position difficile du président américain.

La négociation bute sur les divergences Nord-Sud


Les pays en développement refusent la disparition des objectifs contraignants d’émissions de CO2 fixés à Kyoto

Copenhague
envoyée spéciale Les ONG à la porte
du Bella Center

L
a présidente de la conférence
Connie Hedegaard est soup- Les Danois avaient annoncé
çonnée de faire le jeu des pays qu’ils n’inscriraient que 15 000
développésetl’accordsurla protec- participants à la conférence. Ils
tion des forêts tropicales – peut- en ont finalement autorisé près
être présenté un peu vite comme de 45 000, d’où l’engorgement
le plus facile à boucler – montre lui permanent du site. Avec l’arrivée
aussi que la défiance entre le Nord des ministres, les organisateurs
et le Sud est telle qu’elle bloque jus- ont décidé de retirer brutalement
qu’àprésent toute avancée notable plus de la moitié des accrédita-
dans les négociations. tions. Les 22000 membres d’or-
En se séparant mardi vers une ganisations non gouvernementa-
heure du matin, les pays qui négo- les (ONG) présents seront les pre-
mières victimes. Dès mardi, leur
«Si on laisse aux nombre devait passer à 7 000
puis à 1 000 jeudi et à 90 vendre-
dirigeants le soin di, lors du sommet des chefs
de tout régler d’Etat. La délégation de WWF pas-
sera de 100 à 20 personnes et
à la dernière minute, peut-être à une le dernier jour.
on risque d’avoir Les ONG dénoncent les risques
d’un sommet à huis clos dont la
unaccord faible ou société civile serait exclue. Les
pas d’accord du tout» journalistes, officiellement pour
des raisons de sécurité, pour-
Ban Ki-moon, secrétaire
raient être cantonnés dans le cen-
général des Nations unies
tre de presse, et seraient donc
coupés du contact avec les négo-
cientle projet de mécanisme bapti- ciateurs. Les expulsés envisa-
sé REDD (reducing emissions from gent de poursuivre les négocia-
deforestation and degradation), tions dans un contre-sommet à
destiné à rémunérer les pays qui l’extérieur du Bella Center.
protègent leurs forêts, consta- Cohue à l’entrée du Bella Center, Copenhague, le 14 décembre. KELD NAVNTOFT/SCANPIX/AFP
taient leur incapacité à s’entendre
sur les différents paramètres de pas d’accord du tout », a mis en gar- représentant du Bangladesh. pendu brièvement leur participa- souhaitent que de la même maniè- que les jours sont comptés, la Fran-
l’accord avant l’entrée en scène des de le secrétaire général des Nations Cette erreur de méthode écorne tion aux groupes de travail et ont re, ils inscrivent leurs objectifs d’ici ce cherche toujours de son côté à
ministres prévue officiellement unies Ban Ki-moon. la légitimité de la présidence alors refusé de reprendre les négocia- à 2020 dans une deuxième pério- créer un axe avec les pays africains
mardi, en fin de journée. « On ne C’est certainement pour empê- que sur le fond des discussions, les tions jusqu’à ce que la présidence de d’engagement. etle Brésil autour du soutien finan-
peutquandmêmepas nousdeman- cher ce mauvais scénario que grandes lignes de fracture entre les replace le sujet dans les priorités La question est pour l’instant cier aux pays pauvres et de la forêt.
der d’hypothéquer notre souverai- Connie Hedegaard a multiplié les vieux pays industrialisés et les du débat. « Les pays industrialisés insoluble : les Etats-Unis ne sont Mardi, Nicolas Sarkozy reçoit à
neté nationale sans aucune contre- consultations restreintes avec pays en développement restent voudraient que nous acceptions la pas dans Kyoto et n’y entreront l’Elysée le Premier ministre éthio-
partie concrète », constatait un quelques pays dont les ministres entières. « Les pays du sud ont une mort du seul instrument existant pas, le Japon et l’Australie ne veu- pien Meles Zenawi, chef de file du
délégué d’un pays africain. sont présents depuis le début de la attitude de plus en plus ferme parce qui les contraigne à réduire leurs lent plus se lier tant que Washing- groupe africain. Puis le lendemain,
La liste des sujets que devront semaine à Copenhague. Mais cette qu’ils jouent leur avenir », assume émissions de gaz à effet de serre », a ton ne bouge pas. Quand à l’Union le chef de l’Etat doit rencontrer les
trancherles ministres de l’environ- méthode a été très critiquée par les Pablo Solon, l’ambassadeur de la expliqué Kamel Djemouai, le chef européenne, elle ne veut pas aux pays forestiers du bassin du
nement voire les chefs d’Etat s’al- petits pays laissés à l’écart. « Dans Bolivie aux Nations unies. de la délégation algérienne. yeux de ses opinions publiques Congo. Le Premier ministre britan-
longe alors qu’il ne reste plus que une négociation onusienne, il ne Cettefermeté s’estfocalisée lun- Les pays industrialisés qui ont « être la seule à graver ses engage- nique Gordon Brown, avec qui la
quatre jours de négociations. « Si peut pas y avoir deux catégories de di matin sur l’avenir du protocole ratifié le protocole se sont engagés ments dans le marbre quand les France a fait une proposition sur le
on laisse aux dirigeants le soin de pays. Les négociations doivent être de Kyoto que les pays en dévelop- à réduire en moyenne de 5 % leurs autres pays n’offrent que du financement de REDD, sera pré-
tout régler à la dernière minute, on transparentes et tout le monde doit pement ne veulent pas voir dispa- émissions d’ici 2012 par rapport à chewing-gum », selon l’ambassa- sent. p
risque d’avoir un accord faible ou pouvoir participer », déplore un raître. Les 53 pays africains ont sus- 1990 et les pays en développement deur français Brice Lalonde. Alors Laurence Caramel

Des activistes à la recherche de «formes d’actions qui rendent la résistance désirable»


Inspirés par des artistes britanniques, les cyclistes du «Bike Block» envisagent d’investir le centre de conférence, de façon non violente

Copenhague gare de Norrebro. Ils ont été trouvés Block (« le bloc des vélos ») les ont anglais qui veut que l’imagination évoque aussi les bandes d’oiseaux, les uns contre les autres, en ligne.
envoyé spécial en pleine rue dans cette ville où récupérés, et depuis quelques des artistes féconde l’engagement et l’intelligence collective dont La police charge. Les cyclistes
tout le monde roule à vélo et où ils jours, ils soudent, vissent, frappent, des activistes, et réciproquement. elles font preuve durant leurs vols, lèvent leur vélo sur la roue arrière,

I
l y a des centaines de vélos dans sontsouvent abandonnés auterme redressent, rustinent, pompent, « Beaucoup d’artistes sont talen- la même intelligence qu’il s’agit de et agitentle guidon pour fairetour-
l’enceinte de la Candy Factory de leur existence, cabossés, cassés, bref, travaillent d’arrache-pied. tueux, mais peu engagés, tandis retrouver dans le groupe. ner la roue, ce qui complique
(L’usine à bonbons), près de la tordus. Alors les activistes du Bike Dans la bonne humeur et en musi- que les activistes recourent sou- Ensuite, on se forme en groupes incontestablement la tâche du
que – un volontaire pédale sur une vent à des formes d’action tristou- de dix, les « essaims », qui s’entraî- policier – comme on s’en rend
bicyclettefixequialimenteunebat- nettes », explique Isa, un des mem- nent à aller toucher un mur avant compte quand on échange les
terie animant une chaîne hi-fi. bres du Laboratory. Il faut trouver, de se regrouper rapidement. Dans rôles.
Dans le bâtiment de brique, on dit-elle, « des formes d’action qui un autreexercice, les cyclistestour- Les Bike Block vont-ils investir
peut se restaurerà la cuisine collec- rendent la résistance désirable ». nent tous ensemble dans tous les la conférence ? Sans doute pas.
tive : le prix est libre, une assiette Les Bike Block se sont entraînés sens, comme des autos tampon- Mais ils symbolisent les formes
recueille les donations. L’ensem- les jours précédant la manifesta- neuses qui veilleraient à ne pas se pacifiques mais déterminées que
ble abrite aussi un atelier secret où heurter. Il faut prévoir la confron- veut prendre un mouvement de
Soins se prépare la mystérieuse Machi- Toutcelatientdela tation : une partie de la bande res- contestation de plus en plus radi-
et réadaptation ne, ainsi que des DDT (« double te à vélo, l’autre, à pied, joue les cal dans ses idées. p
double trouble ») : une plate-for- Courdesmiracles, policiers. Les cyclistes se serrent Hervé Kempf

Emploi
me est placée entre deux paires de
vélos, ceux-ci étant montés l’un
del’entreprise
sur l’autre, celui du dessus n’ayant deferraillage,ducamp
Habitat pas de roues.
Tout cela tient de la cour des
scoutetde l’assemblée
et vie sociale miracles, de l’entreprise de fer- révolutionnaire T/ 01 49 04 01 85, F/ 01 43 33 51 36, annonces@osp.fr
raillage, du camp scout et de l’as-
semblée révolutionnaire. Répara- tion. On les retrouve un après-
Travail en réseau tions et constructions visent à per- midi, une soixantaine de véloci- 75 Vente aux Enchères Publiques au Palais de Justice de Paris, 4 bd du Palais
Jeudi 04 février 2010 à 14h30
mettre à une troupe de cyclistes de pédistes, majoritairement jeunes, Un Appartement à Paris 15ème
former le Bike Block, une des piè- sur un grand terrain dégagé. John 79, quai André Citroën et 16, rue Balard
ces maîtresses de l’assaut du « peu- anime la séance : casquette cubai- de 111,60 m2 (hors balcons : 3,80 et 11,20 m2). Bât. 1, esc. E2,
ple » contre le Bella Center, mercre- ne, barbe, voix forte et chaleureu- 20ème étage gauche, compr. : entrée, 5 Pièces Principales, Sdb avec
di 16 décembre, lors des manifesta- se, gilet jaune fluo. Il rappelle les wc, cuisine, 2 Sde avec wc – Avec Cellier et Parking
tions organisées par le Climate Jus- principes : action directe non vio- Mise à Prix : 350.000 d
Ouvrage disponible en librairie tice Action (CJA), avec le soutien de lente, il s’agit de perturber la confé- S’adresser à Maître Alain Léopold STIBBE, Avocat à Paris 8ème
ou auprès des Presses de l’EHESP la coalition Climate. rence à l’intérieur du Bella Center. 40, rue de Monceau - Tél. : 01.45.63.55.55 - Au Greffe du Juge de
Tél. 02 99 54 90 98  Fax 02 99 54 22 84 Le Bike Block est un projet du Puis il décrit les « essaims » qu’il l’Exécution (Greffe des Criées) du TGI de Paris (Tél. 01.44.32.50.50)
PRESSES DE L’ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES
EN SANTÉ PUBLIQUE presses@ehesp.fr  www.presses.ehesp.fr Laboratory of Insurrectionnary faut constituer – « On va bouger
où le cahier des conditions de vente n° 08/00057 peut être consulté
Visite sur place le Vendredi 22 janvier 2010 de 9h30 à 10h30
Imagination, un groupe d’artistes sans arrêt comme des papillons » –,
0123
Mercredi 16 décembre 2009 Planète 5

«La distinction entre réfugiés


et déplacés est dépassée»
Le haut-commissaire aux réfugiés, Antonio Guterres, appelle à définir
de nouvelles protections pour les victimes du changement climatique

L
a communauté internationa- sécheresses a déjà triplé en trente tions, rouvrir la convention risque-
le doit inventer de nouveaux ans. S’y ajoutent la désertification rait de la fragiliser. »
mécanismes de protection et l’érosion des côtes et des sols. Selon M. Guterres, les migra-
pour les réfugiés climatiques», esti- « La plupart des victimes du cli- tions liées au climat seront pour la
me le haut-commissaire de l’ONU mat sont difficiles à protéger car ce plupart de courte durée. « Je milite
pour les réfugiés, Antonio Guter- sont des déplacés internes, placés pour la création d’instruments juri-
res. A l’heure où l’avenir du climat sous la seule protection de leur pro- diques et de mécanismes de protec-
se négocie à Copenhague, l’ancien pre pays. Or, les gouvernements en tion plus flexibles que la conven-
premier ministre portugais a pré- question font parfois partie du pro- tion de 1951, mais qui imposent des
cisé devant quelques journalistes, blème plus que de la solution », obligations aux Etats, comme une
lundi 14 décembre, à Paris, sa relève M. Guterres. convention de protection tempo-
vision de l’assistance à ces nou- Pour le haut-commissaire, « la raire », explique-t-il.
veaux réfugiés qu’aucun texte distinction actuelle entre réfugiés Reste la question des petites
international ne protège : le man- et déplacés est dépassée par les îles englouties par les océans, M.Guterres prône la prise en compte du « coût humain » du réchauffement. J. B. VERNIER POUR « LE MONDE »
dat du Haut-Commissariat aux effets du changement climati- entraînant avec elles des Etats
que ». D’abord parce que « la raré- entiers, comme les Maldives. « Il y Pour M. Guterres, nul besoin de tiques et appelé, le 8 décembre, à sera une stratégie d’adaptation. »
Les catastrophes faction des ressources multiplie les
conflits, donc les réfugiés, même
a là un vide juridique. La conven-
tion sur les apatrides est faite pour
créer une nouvelle agence pour
appliquer ces futurs dispositifs :
revoir les conventions existantes.
«La communauté internationa-
Critiquant les politiques migratoi-
res « irrationnelles » des pays
climatiques quand l’aspect politique domine, des individus, pas pour toute une « Le HCR est prêt à jouer son rôle, le est-elle prête à ouvrir ces discus- industrialisés, le haut-commissai-
ont fait 20millions comme au Darfour ». Ensuite car
«dans une même zone, des popula-
nation. Il faut leur trouver un pays
d’accueil, mais aussi organiser la
avec d’autres. Et l’Organisation
internationale pour les migrations
sions ? », s’interroge M. Guterres.
La première étape se joue à Copen-
re conclut : « Les pays riches ne peu-
vent pas à la fois refuser d’aider les
de déplacés en 2008 tions peuvent fuir qui un conflit, protection collective de leur (OIM) est là, même si les Etats n’ont hague. « Le Nord doit mobiliser des pays pauvres à résister au change-
selon l’ONU. En 2050, qui une sécheresse, comme en
Afghanistan ».
culture, de leur identité. Les instru-
ments actuels ne le permettent
jamais voulu lui donner de pou-
voir. » L’OIM qui a proposé une
fonds pour aider le Sud à atténuer
l’impact humain du réchauffe-
ment climatique et fermer leurs
frontières à ses victimes. » p
ils seront 200millions Enfin, parce qu’il est difficile, pas. » définition large des réfugiés clima- ment, sachant que la migration Grégoire Allix
face à une dégradation lente de
réfugiés (HCR) couvre les person- l’environnement, de distinguer
nes ayant quitté leur pays en rai- un réfugié climatique d’un
son de persécutions, pas les migra- migrant économique, un exode
tions liées à l’environnement. forcé d’une migration choisie.
Le « patron » du HCR appelle les « Ce qui clair, c’est que de plus en
gouvernements à prendre en plus de gens vont se déplacer sous
compte le « coût humain » du l’effet direct ou indirect du change-
réchauffement, qui sera d’après ment climatique », résume
lui la « première cause de déplace- M. Guterres.
ments forcés dans les années à Comment leur porter assistan-
venir », devant les conflits. Les ce et protection ? Pour le haut-
catastrophes climatiques ont fait commissaire, il n’est pas question
20 millions de déplacés en 2008 de les inclure dans la Convention
selon l’ONU. En 2050, ils seront de 1951 sur les réfugiés : « Dans le
200 millions. La fréquence des contexte actuel, marqué par des
ouragans, des inondations et des débats émotionnels sur les migra-

LebisphénolAprésentdans
lesplastiquesagit,même
àfaibledose,surl’intestin
Une étude sur le rat montre que l’hormone
de synthèse altère les fonctions immunitaires

A
u Canada, il est interdit trée dans les années 1990, ce qui a
dans les biberons, mais poussé son équipe à tester l’inte-
aux Etats-Unis et en Euro- raction éventuelle avec le BPA.
pe, les autorités sanitaires s’inter- Plusieurs effets ont été consta-
rogent encore sur la nocivité du tés : le BPA réduit la perméabilité
bisphénol A (BPA). Ce composé, de l’intestin, ce qui peut faciliter la
qui avait été étudié dans les rétentiond’eau. Il augmente la sen-
années 1930 pour ses propriétés sibilité à la douleur viscérale, mais
hormonales, entre dans la compo- montre aussi une activité anti-
sition de nombreux plastiques inflammatoire. En revanche, les
alimentaires au point qu’on en rates exposées in utero puis à la
retrouve la trace dans les urines naissance voient augmenter le ris-
de plus de 90 % de la population que de développer une maladie
des pays développés. L’industrie inflammatoire sévère à l’âge adul-
chimique soutient que le plasti- te. Les chercheurs font l’hypothè-
fiant est inoffensif, mais les tra- se qu’en réduisant la perméabilité
vaux s’accumulent pour montrer de l’intestin, le BPA freine les
que le composé, assimilé à un per- échanges avec le système immuni-
turbateur endocrinien, a bien des taire et la maturation de celui-ci.
effets biologiques.
Dernière en date, une étude Réviser les normes ?
conduite par des équipes de l’Insti- Eric Houdeau se garde bien de
tut national de la recherche agro- transposer ces résultats à l’hom-
nomique (INRA) à Toulouse s’est me. « C’est aux autorités sanitaires
intéressée à l’impact du BPA sur de voir s’il y a lieu de réviser les nor-
l’intestin. Publiée dans les comp- mes d’exposition », dit-il. Après
tes rendus de l’Académie des scien- avoir conclu à l’innocuité du BPA
ces américaine (PNAS) le 14 décem- aux doses actuelles, l’Agence fran-
bre, elle montre un impact chez le çaise de sécurité sanitaire des ali-
rat femelle, y compris à très faible ments a annoncé fin octobre qu’el-
dose. « Nous avons mis en évidence le allait réexaminer la littérature
des effets à des doses considérées scientifiquepour voir s’il y a matiè-
jusqu’ici comme sans effet sur les re à revoir sa position.
fonctions biologiques chez l’ani- Aux Etats-Unis, l’Agence de l’en-
mal », explique Eric Houdeau, qui vironnement devait remettre ses
a dirigé ces travaux. L’intestin conclusions fin novembre, mais y
répond à des concentrations mille a renoncé sans explication. Est-ce
fois moins importantes que celles pour inclure dans ses réflexions
définies pour d’autres tissus. une nouvelle étude publiée dans
L’intestin avait jusqu’à présent le numéro de décembre de la
cartier.com

été considéré comme une simple revue Environmental Health Pers-


voie d’absorption du BPA, « et non pective ? Celle-ci montre que des
comme une cible de ce leurre hor- petites filles dont la mère présen-
monal, qui mime les œstrogènes », tait du BPA dans les urines durant PARFUM POUR HOMME
des hormones sexuelles femelles, la grossesse se montrent plus
explique M. Houdeau. La présence agressives et hyperactives à l’âge
de récepteurs à œstrogènes sur la de 2 ans. p
paroi intestinale avait été mon- Hervé Morin
6 International 0123
Mercredi 16 décembre 2009

Offensive énergétique de Pékin en Asie centrale


La Chine, qui vient d’inaugurer un gazoduc, accroît son influence dans la région, aux dépens de la Russie

aaa Suite de la première page


Reprise des livraisons
La Chine contribue aussi au sou- de gaz russe à l’Arménie
hait de désenclaver énergétique-
ment ces pays de plus enplus cour- Les livraisons de gaz russe à l’Ar-
tisés, pourcertains, par lesOcciden- ménie, suspendues pendant
taux. Le Turkménistan, qui expor- une journée après la découverte
te près de 50 milliards de mètres de deux engins explosifs près
cubes de gaz par an vers la Russie, a d’un gazoduc en Ingouchie,
en outre vu depuis avril ses livrai- dans le sud de la Russie, ont
sons suspendues vers l’ancien repris, lundi 14 décembre, nor-
grand frère soviétique après une malement, a annoncé ArmRos-
explosion sur le réseau de gazo- Gazprom, filiale du géant russe
ducs opéré par le géant russe Gaz- Gazprom. Un tronçon du gazo-
prom en Asie centrale. duc Mozdok-Tbilissi situé en
En visite officielle dans la Ingouchie, théâtre d’une insur-
région, le président Hu Jintao était, rection islamiste, avait été fer-
lundi, dans le nord-est du Turkmé- mé, dimanche soir, après la
nistan en compagnie des prési- découverte de deux bombes qui
dents turkmène, kazakh et ouz- ont été désamorcées. L’Armé-
bek, afin d’actionner les valves du nie importe chaque année envi-
tout nouveau gazoduc. « La Chine ron 2 milliards de mètres cubes
donne la plus grande priorité à la de gaz russe qui transitent par
coopération avec ses voisins et ce la Géorgie. – (Reuters.)
gazoduc témoigne de la coopéra-
tion ininterrompue qui fleurit
entre nos nations », a-t-il déclaré. Si Pékin et Moscou, qui ont lancé
Son hôte, le président Gourban- cette année la construction d’un
guli Berdimukhamedov, a salué la oléoduc entre la Sibérie orientale et
«revitalisation de l’ancienne Route la Chine, financée par celle-ci, se
de la soie », en se félicitant que « la disent sur la même longueur d’on-
Chine, grâce à la sagesse et au recul de, le retour de l’Empire du milieu
dontellefaitpreuvedans sonappro- comme un acteur majeur du
che, est devenue un garant incon- «grand jeu» d’Asie centrale met au
tournable de la sécurité globale ». Un ouvrier chinois lors de l’inauguration, le 14 décembre, d’un tronçon du nouveau gazoduc trans-Asie centrale. SHAMIL ZHUMATOV/REUTERS défi les ambitions russes de lea-
Les premières livraisons à desti- dership dans la région. « Objective-
nation de la Chine porteront sur 67 % de PetroKazakhstan, et a pris l’exploitation des réserves d’ura- région,carc’estparlàquetransitent jikistanet l’Ouzbékistan – l’intégra- ment,lesavancéeschinoisesn’arran-
6 milliards de mètres cubes en cette année le contrôle de Mangis- nium kasakhes. les exportations croissantes de pro- tionduTurkménistanestendiscus- gent pas les Russes qui avaient une
2010, pour atteindre progressive- tauMunaiGaz, quatrième société LeTurkménistan, lui, a bénéficié duits chinois vers l’Asie centrale. sion) est l’un des véhicules qui a position de monopole », analyse le
ment 40 milliards en 2015, soit kazakhe d’hydrocarbures, en d’un prêt chinois de 3 milliards de L’Organisation de coopération facilité la montée en puissance de sinologueJean-PierreCabestan,pro-
près de la moitié de la consomma- échange d’une ligne de crédit de dollars pour prospecter le champ de Shanghaï (OCS), l’organe inter- la Chine dans la région. fesseurdesciencepolitiquedel’Uni-
tion chinoise actuelle. Le gazoduc 10 milliards de dollars (6,8 mil- gazier du Yolotan-Osman Sud, près Le développement économique versité baptiste de Hongkong.
est formé de deux conduites paral- liards d’euros) à Astana. de la frontière afghane, sur lequel est devenu partie intégrante de ses La Chine est toutefois reçue avec
lèles, dont une seule est achevée, L’opération a été scellée lors de lorgnent les Chinois. La Chine est Les pays sont prêts objectifs, et c’est paradoxalement ambivalence en Asie centrale, les
l’autre étant encore en chantier, et
est approvisionné par la conces-
la visite, en avril, du président
kazakh Nursultan Nazarbayev à
très présente au Kirghizistan, avec
plusieurs projets d’infrastructures
à coopérer avec la VladimirPoutine, en 2007, ausom-
met de Bishkek, qui a bataillé pour
pays sont prêts à coopérer avec la
Chine, mais craignent aussi d’être
sion de Bagtyyarlyk, exploitée Pékin. Un oléoduc relie déjà les et d’exploitation minière. Chine, mais craignent la création à terme d’un Club de envahis par ses produits. Ce qui
depuis 2007 par la China National
Petroleum Corporation (CNPC).
champs pétrolifères de la Caspien-
ne au Xinjiang chinois et transpor-
Le développement économique
est, aux yeux de Pékin, la meilleure
aussi d’être envahis l’énergie – sorte d’OPEC d’Asie cen-
trale –, et une coopération plus
amène Pékin à jouer un rôle pru-
dent dans la région. Son influence
Pékin et ses géants de l’énergie tera près de 20 millions de tonnes garantie que la région restera sta- par ses produits approfondiedans ce domaine.Sou- diplomatique et politique se fait
ont en peu de temps fait de l’Asie de pétrole par an à partir de 2011. ble. Il s’agit de préserver le Xinjiang cieuse avant tout de tenir à distan- déjà sentir. Lors du conflit russo-
centrale une zone clé d’expansion. Des négociations sont aussi en chinois, secoué en juillet par des gouvernemental lancé par Moscou ce l’Occident, et de ménager son géorgiende2008,laChineavaitral-
Au Kazakhstan, la CNPC détient cours sur des projets concernant émeutes interethniques, en élimi- et Pékin en 2001 en partie pour monopole sur les réserves de la lié les autres pays de l’OCS, qui sont
nant toute influence déstabilisatri- contrer l’influence de l’Occident et régionetleurexportationvers l’Oc- restésneutres.Ce qui constituaitde
ce, mais aussi d’en faire le centre de l’OTAN (qui regroupe aussi le cident, la Russie a sans doute été fait un désaccord avec la Russie. p
RUSS I E
commercial et industriel de la Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tad- prise de vitesse par la Chine. Brice Pedroletti

K A Z A K H STA N
MONGOLIE Les petites républiques gazières sortent de l’orbite russe
O U Z B É K I STA N Almaty
Alashankou Pékin
T U R K M É N I STA N K I R G H . Urumqi Moscou vice d’un gazoduc qui approvi- ment, la donne a changé. volumes convenus.
TA DJ. XINGJIANG Correspondante sionnera la Chine. Le gazoduc part du champ Actuellement, en raison de la
CHINE Xian Jusqu’ici, la Russie avait un qua- gazier de Saman Depe à l’est du baisse de la demande mondiale,
Saman Depe Shanghaï
D’un tour de vanne, lundi si-monopole sur les exportations Turkménistan, traverse l’Ouzbé- Gazprom n’a pas besoin du gaz
IRAN A FG H . 14 décembre, les Républiques de gaz d’Asie centrale grâce à son kistan et le Kazakhstan pour turkmène pour assurer ses fourni-
PA K I STA N
gazières d’Asie centrale – Turkmé- réseau de tubes datant de l’URSS. s’étendre sur 4 500 kilomètres en tures à l’Europe. Le vieux gazoduc
nistan, Ouzbékistan, Kazakhs- Avec le nouveau gazoduc territoire chinois. Il désenclave les Turkménistan-Russie a été réparé,
INDE tan – se sont affranchies de la construit en trois ans par trois Républiques post-soviéti- mais il demeure vide.
tutelle russe sur l’exportation de 8000 ouvriers et financé par la ques et leur permet de diversifier Le nouveau tube, approvision-
1 000 km leur « or bleu » avec la mise en ser- Banque chinoise du développe- leurs portefeuilles d’acheteurs. nement terrestre, est une premiè-
re pour la Chine, qui recevait jus-
Une première pour la Chine que-là l’essentiel du gaz qu’elle
Les options du géant russe Gaz- consomme sous forme liquéfiée,
prom s’en trouvent réduites. « Le par tankers. Et pour les trois Etats
danger pour Gazprom est que si la d’Asie centrale, touchés par la crise
demande de gaz de l’Europe et cel- économique et en délicatesse avec
Crédit Auto TEG fixe/a
n: 3,90 % le du marché intérieur russe aug- Gazprom, les investissements

Espace Suffren sur 36 mois* mentent brusquement dans les chinois sont plus que bienvenus.
ctif Global annuel Fixe
de 3,90 % années à venir, la firme ne pourra Le nouveau gazoduc « n’est pas
Crédit Auto au Taux Effe € empruntés.
40 ter, av. de Suffren sur 36 mois : 294,46 €
par moi s pou r 10 000 pas recourir aux réserves d’Asie seulement commercial et économi-
1er au 30/12/2010.
commandée et livrée du centrale : celles-ci seront peut-être que, il est aussi politique », a souli-
Offre valable sur Golf
Paris 15e en Chine », écrit l’analyste Chris gné le président turkmène Gour-
01 53 58 10 00 Weafer, de la banque russe Ural- bangouly Berdimoukhammedov
sib. « L’appétit chinois pour le gaz à son homologue chinois Hu Jin-
www.espacesuffren.com
d’Asie centrale met Gazprom sous tao. Deuxième producteur de l’es-
pression pour accélérer des projets pace post-soviétique après la Rus-
Groupe VOLKSWAGEN France s.a. - R.C. Soissons B 602 025 538.

majeurs comme l’exploitation de sie, le Turkménistan multiplie les


la péninsule de Yamal », en Sibé- contrats d’exploitation avec des
Michel Ange rie, ajoute cet expert. sociétés étrangères.
97, rue Michel Ange Pour la Russie, le fait que la Le Kazakhstan, l’autre grand
Chine dispose désormais d’un fournisseur de gaz et de pétrole
Paris 16 e accès aux considérables réserves de la Caspienne, est lié à la Chine
01 40 71 12 12 turkmènes, et d’un tracé qui par des contrats d’exploitation
mène droit sur la mer Caspienne, pétrolière. Partenaire dans l’éner-
www.michelange-paris16.com
n’est pas une bonne nouvelle. gie, la Chine et le Kazakhstan se
L’entente Chine-Turkménistan disputent le partage des eaux des
Golf TDI. Nouveaux standards, nouveaux tests. a d’ailleurs été scellée sur fond de fleuves frontaliers Tchiorny Irty-
dispute avec Gazprom. En ch et Ili. Les fermiers du Xin-
4,5 l/100 km = 118 g de CO2 = 700 € de bonus écologique.** avril 2009, une explosion sur un gjiang, la province chinoise qui
gazoduc reliant le Turkménistan jouxte le Kazakhstan, puisent
à la Russie a jeté un froid entre les dans ces fleuves pour arroser
Modèle présenté : Golf ‘Confortline’ 1.6 TDI 90 BVM5, option ‘Pack City’. Consommations mixte / urbaine / extra-urbaine de la Golf ‘Confortline’ 1.6 TDI 90 BVM5 (l/100 km) : 4,5 / 5,7 / 3,8. deux pays, poussant Achkhabad à leurs cultures. Sur le Tchiorny
Emissions de CO2 (g/km) : 118. * Offre de crédit liée à une vente réservée aux particuliers, chez tous les Distributeurs Volkswagen présentant ce financement, sous réserve d’acceptation chercher des voies d’exportation Irtych, les Chinois ont créé un vas-
du dossier par Volkswagen Bank GmbH - SARL de droit allemand - Capital social : 318 279 200 € - Succursale France : 266 avenue du Président Wilson - 93218 Saint-Denis La Plaine Cedex -
RCS Bobigny 451 618 904 et après expiration du délai légal de rétractation - Financement minimum 2 500 €. Coût total du crédit de 600,56 € dont 200 € de frais de dossier (2 % du montant alternatives. te réservoir et contrôlent le débit
financé) et hors assurances facultatives. ** Bonus écologique selon modalités du décret n°2007-1873. Le numéro un turkmène a accu- du fleuve, au grand dam du voi-
sé Gazprom d’avoir provoqué l’ex- sin kazakh. p
plosion pour éviter d’acheter les Marie Jégo
8 International 0123
Mercredi 16 décembre 2009

Lesmystèresd’unecargaison La «confession» de Tony Blair sur l’Irak


d’armesnord-coréennes
saisieenThaïlande provoque des remous au Royaume-Uni
Pyongyang continuerait d’exporter des armes Un avocat du dictateur irakien Saddam Hussein envisage des poursuites contre
en dépit des résolutions des Nations unies l’ancien premier ministre britannique pour s’être engagé dans une guerre non justifiée

D
iffusée dimanche 13 décem-
Tokyo L’avion venait de Pyongyang. bre par la BBC, la « confes-
Correspondant Mais quelle était la destination sion » de Tony Blair, selon
finale de la cargaison d’armes ? laquellemême s’ilavait su que Sad-

L
a saisie par les autorités Après Bangkok, il devait se rendre dam Hussein n’avait plus d’armes
thaïlandaises d’une cargai- à Colombo, au SriLanka, pour refai- dedestruction massive àsadisposi-
son de 35 tonnes d’armes de re le plein. Après ? Au Moyen- tion il aurait « développé d’autres
guerre de fabrication nord- Orient, au Soudan, en Asie du Sud ? arguments » pour justifier l’inva-
coréenne à bord d’un avion-cargo Les spéculations se focalisent sion de l’Irak en 2003, a déclenché,
géorgien à Bangkok est la plus sur les clients traditionnels de la au Royaume-Uni et ailleurs, une
grosse « prise » réalisée à ce jour RPDC : l’Iran, la Syrie, le Pakistan, tempête médiatique.
dans le cadre des sanctions déci- l’Egypte et le Yémen. La liste n’est Giovanni Di Stefano, qui fut l’un
dées en juin par les Nations unies pas exhaustive. Selon les services des avocats de l’ancien dictateur
à l’encontre du régime de Pyong- de renseignement occidentaux, irakien, a adressé dès dimanche au
yang, du fait de son programme l’Iran est le principal partenaire de conseiller juridique du gouverne-
nucléaire. la RPDC. Le journal de droite japo- ment britannique une « demande
L’appareil, un Ilyushin 76, avait nais Sankei Shimbun assure que de consentement à poursuivre »
atterrisamedi 12décembre à l’aéro- desexperts iraniens auraient assis- l’ancien premier ministre devant
port Don Muang pour s’approvi- té au lancement d’une fusée nord- les tribunaux. Motif : Tony Blair,
sionner en carburant. Au cours coréenne le 5 avril, ainsi qu’à l’es- dont beaucoup pensent qu’il
d’une inspection, les autorités sai nucléaire du 25 mai qui a préci- savait pertinemment, au moins
thaïes ont découvert dans ses sou- pité les sanctions. dans les semaines qui ont précédé
tes un arsenal d’armes : fusils, gre- l’invasion, que l’Irak n’avait plus ni
nades, roquettes antichars, têtes Coopération avec l’Iran nucléaire, ni armes biologiques ou
de missiles, etc. Les cinq membres Cette coopération a commencé chimiques, ni d’ailleurs aucune
de l’équipe – quatre Kazakhs et un au moment de la guerre irano-ira- fusée ou missile pour transporter
Biélorusse – ont été inculpés, lun- kienne. Les experts du Pentagone lescharges, aurait« violéla Conven- Le 6 avril 2002 à Crawford au Texas, le premier ministre britannique, Tony Blair, et le
di, de détention d’armes de guerre font valoir que le développement tion de Genève de 1957 » en enga- président américain, George Bush, font état de leur analyse commune sur l’Irak. PAUL BUCK/AFP
et emprisonnés. Ils ont déclaré ne du missile balistique nord-coréen geant son pays dans une guerre
pas savoir ce qu’ils transportaient. Taepodong-2 coïncide avec celui de «non justifiée par nécessité militai- ministre, devant la commission ses officiers supérieurs de dresser, « Flagornerie vis-à-vis de l’Améri-
La cargaison a été saisie. la dernière version des missiles ira- re et menée de manière illégale ». Chilcot qui examine depuis trois « discrètement », des plans d’inva- que», commel’a dit,lundi, leprocu-
Les autorités thaïlandaises ont niens Shahab. Le commerce des L’aveu de M. Blair qui, trois jours semaines les conditions dans les- sion. Trois mois plus tard, en sep- reur Ken Macdonald qui fut un
agi sur des indications (fournies armes, principale source de devises encore avant le début de l’invasion quelles le royaume est entré en tembre, le gouvernement rend hautfonctionnairedel’administra-
par des « services américains », de la RPDC, se chiffrait à 1,5milliard le 19 mars 2003, affirmait aux guerre. La commission devrait public un rapport de ses différents tion travailliste ?
selon les médias thaïlandais) en de dollars, selon Institute for Forei- députés des Communes que Sad- entendrel’ancien premier ministre services secrets concluant que Sad- «La région allait changer, expli-
application de la résolution du gn Policy Analysis (Etats-Unis). Il dam Hussein pouvait encore « évi- dam Hussein « pourrait » encore que Tony Blair dans son interview à
Conseil de sécurité du 12 juin sanc-
tionnant l’essai nucléaire nord-
s’agit le plus souvent d’armes
conventionnelles. Les sanctions de
ter la guerre », et même rester au
pouvoir, s’il démontrait sa bonne
«La vraie motivation avoir un programme d’armes de
destruction massive. Dansla préfa-
la BBC, et je ne voyais pas comment
elle allait pouvoir changer dans la
coréen du 25 mai qui renforce les l’ONU ont rendu les livraisons plus foi en matière de désarmement, de l’attaque contre ce plus « politique » de ce docu- bonne direction avec lui [Saddam]
mesures d’embargo sur les ventes
d’armes par la République popu-
difficiles.
Le risque est cependant fonction
« confirme » selon l’avocat italien,
«que la véritable motivationde l’at-
l’Irak était d’en ment,TonyBlair lui-mêmese mon-
treplus affirmatifetécrit queledic-
au pouvoir. » Des mauvaises lan-
gues londoniennes affirment que
laire démocratique de Corée de la destination : en 2002, un navi- taque contre l’Irak était d’en chan- changer le régime » tateur irakien pourrait « les le premier ministre était « obsédé
(RPDC). re battant pavillon cambodgien ger le régime ». La charte des Giovanni Di Stefano déployer en 45 minutes. » Ces mots par l’idée de bâtir une relation forte
Beaucoup de mystère envelop- avait été arraisonné par la marine Nations unies interdit ce genre de ancien avocat feront beaucoup pour effrayer et et exclusive avec le président des
pe encore cette affaire dans laquel- espagnole avec à bord des missiles pratique et ne justifie la guerre de Saddam Hussein convaincre les élus britanniques Etats-Unis. Il ne voulait pas, ont
le un avion enregistré en Géorgie, de type Scud destinés au Yémen. Ce contre un Etat indépendant qu’en d’approuver, six mois plus tard, écrit des éditorialistes, laisser le
appartenant à une société Air pays étant bien vu par les Etats- casde légitimedéfenseoude mena- en janvier. Sir Christopher Meyer, l’entrée en guerre de leur pays. moindre espace disponible à ses
West Georgia (liée à une compa- Unis pour son action contre Al-Qai- ce claire sur des intérêts natio- qui était alors l’ambassadeur de Sa CommentGeorge Bush, qui évo- opposants conservateurs ». La peti-
gnie aérienne soudanaise, Sun da de son territoire, Washington naux. On sait aujourd’hui que tel Majesté à Washington, déplorera quait un changement de régime te phrase de M. Blair à la BBC ten-
Air), affrétée par un transitaire ordonna de laisser repartir le cargo n’était pas le cas. pour sa part qu’à partir de ce irakien dès « janvier 2001 » selon drait à prouver qu’il a en fait été
néo-zélandais avec à son bord un avec sa cargaison qui arriva à bon Tony Blair, pourtant, « a com- moment-là les préparatifs militai- Sir John Sawers, l’actuel patron du convaincu par le programme des
équipage kazakh et biélorusse et port… mais en Libye. mencé à évoquer publiquement un res pour la guerre «prennent le pas MI 6, les services de renseigne- néoconservateurs qui entouraient
transportant des armes nord- La saisie en août par les Emirats changementderégime à Bagdaden sur la diplomatie alors que cela ments extérieurs, a-t-il convaincu alors M. Bush et qui rêvaient de
coréennes, fait escale à Bangkok… arabes unis d’armes destinées à avril2002,aulendemaind’undéjeu- aurait dû être le contraire. » le premier ministre britannique créer un « Grand Moyen-Orient »
alors qu’il aurait pu choisir dans la l’Iran sur un cargo battant pavillon ner privé chez Georges W. Bush au En juin 2002, après que l’admi- qui, avant latragédie du 11-Septem- dans une direction plus démocrati-
région l’aéroport d’un pays – la Bir- des Bahamas incite semble-t-il les Texas ». Cette information a été nistration Bush eut finalement bre,ne voulait pas en entendre par- que et plus favorable à Israël. La
manie par exemple – moins dispo- « opérateurs » à privilégier désor- révélée le 30 novembre par Sir dévoilé, en privé, à ses alliés britan- ler de la nécessité de renverser le commissionChilcot poursuivra ses
sé à appliquer les sanctions des mais le transport aérien. p David Manning, l’ancien conseiller niques, son intention d’entrer en régime par la force, « avec ou sans audiences jusqu’en février 2010.p
Nation unies. Philippe Pons en politique étrangère du premier guerre, Tony Blair donne l’ordre à l’approbation » des Nations unies ? Patrice Claude

Afrique-France Le sommet de 2010 aura lieu en France


PARIS. Le sommet Afrique-France qui devait se tenir à la fin de février
2010 en Egypte aura lieu en mai en France, a indiqué l’Elysée à l’issue de
Le chef de l’opposition cambodgienne dénonce
la rencontre entre le président Nicolas Sarkozy et son homologue égyp-
tien Hosni Moubarak, lundi 14 décembre. L’Egypte insistait pour inviter
la dérive autoritaire du régime de Hun Sen
le président soudanais Omar Al-Bachir, poursuivi par la Cour pénale
internationale, ce que refusait la France. Le rapatriement en France Sam Rainsy déplore un raidissement vis-à-vis de la Thaïlande et du tribunal international
contrevient à la règle qui voulait que le sommet ait lieu alternative-
ment en France et en Afrique. Le dernier a eu lieu en 2007 à Cannes.

P
our l’instant, je suis l’alibi avec son voisin, la Thaïlande. Les communisme, mais depuis 1995, ils
Iran démocratique de Hun Sen, relations diplomatiques ont été ne sont qu’une caution et ont per-

Trois Américains seront jugés premier ministre de mon


pays, mais je pense qu’il me tuera
rompues entre les deux Etats
après qu’Hun Sen a décidé d’offrir
mis à Hun Sen de se maintenir au
pouvoir.»

par Téhéran avant de quitter le pouvoir. » Le


chef de l’opposition cambodgien-
l’asile à l’ex-premier ministre
thaïlandais, Thaksin Shinawatra,
De même, les prises de position
virulentes de Hun Sen contre le tri-
TÉHÉRAN. L’Iran va juger les trois randonneurs américains arrêtés ne, Sam Rainsy, a déjà échappé, condamné dans son pays à deux bunal international jugeant actuel-
cet été au Kurdistan iranien après avoir franchi par erreur, selon eux, en 1997 et 1998, à deux tentatives ans de prison pour malversations lement, à Phnom Penh, d’ex-chefs
la frontière depuis l’Irak, a annoncé, lundi 14 décembre, le ministre d’assassinat. « Pour Hun Sen, je financières. Les accords de coopé- khmersrougesdévoileraient, selon
des affaires étrangères, Manouchehr Mottaki. De son côté, un tribu- suis une caution pour les étrangers ration ont été suspendus après la Sam Rainsy, « la vraie nature du
nal fédéral du Delaware a condamné, lundi, à 5 ans de prison un Ira- attestant qu’il respecte les libertés, nomination de Thaksin comme régime ». « Il critique les nouvelles
nien, Amir Ardebili, coupable de s’être procuré du matériel militaire mais en réalité, ce régime ne cesse conseiller personnel du premier poursuites engagées par le tribunal
sensible au profit de l’Iran. M. Ardebili, qui a plaidé coupable, avait de se durcir. » ministre cambodgien. spécial, car il craint que n’apparais-
été arrêté lors d’une opération clandestine, en Géorgie, en 2007. – De passage à Paris, où il a vécu « Hun Sen jette de l’huile sur le se au grand jour l’emprise des
(AFP, Reuters.) p dans le passé, il use d’un esprit vif feu avec la Thaïlande pour l’affai- ex-cadres intermédiaires khmers
et d’un certain don de la formule blir au sein de l’ASEAN Sam Rainsy. REUTERS rouges jouant aujourd’hui un rôle
Chili Un Parlement équilibré entre la gauche et la droite pourdécrire l’évolution de la socié- [l’Association des nations de l’Asie de premier plan dans le régime ».
SANTIAGO. La coalition de centre-gauche au pouvoir depuis 1990 a té cambodgienne. Symbole de cet- du Sud-Est], mais aussi pour mas- motion très répandu au Cambod- Néanmoins,àencroire lechefde
reconquis une très mince majorité au Sénat, avec 19 sièges contre 17 à la te élite exilée avant de revenir au quer le renforcement de ses rela- ge. « Il avait pourtant promis de ne l’opposition cambodgienne, « la
droite, selon les résultats publiés lundi 14 décembre. A la Chambre des pays exercer des fonctions politi- tions avec le Vietnam, son autre jamais toucher à la terre ou aux dérive autoritaire » du régime s’op-
députés, en revanche, c’est l’opposition de droite qui est redevenue ques, il fait dix ans de moins que voisin », estime Sam Rainsy. transports populaires.» poserait à des résistances inatten-
majoritaire. – (AFP, EFE.) ses 60 ans. Ex-ministre des finan- Les libertés publiques, d’après dues.Lamultiplicationdestélépho-
ces entre 1993 et 1994 dans un gou- Résistances inattendues les opposants cambodgiens, nes portables dans le pays contri-
Etats-Unis Guantanamo : plan de transfert vers l’Illinois vernement de coalition, il entend Mais, selon le chef de l’opposi- seraient également menacées. « La buerait à faire avancer la pluralité
WASHINGTON. L’administration devait présenter, mardi 15 décembre, incarner une alternative au régime tion cambodgienne, dont la forma- nouveauté, c’est qu’il s’attaque dans les campagnes et à diffuser
un plan pour acquérir une prison dans l’Etat de l’Illinois pour y transfé- vieillissant de Hun Sen. Ce dernier tion politique, le Parti de Sam Rain- désormais aux militants de base et une information alternative à celle
rer des détenus de Guantanamo. Des officiels ont indiqué que le prési- est l’un des plus anciens dirigeants sy (PSR) compte vingt-six députés pas seulement aux chefs, les réu- donnée par des médias tenus par le
dent Barack Obama avait demandé au gouvernement fédéral de faire au pouvoir au monde et leader du et sept sénateurs, « le plus grave » se nions publiques sans autorisation régime. L’ouverture à la concurren-
l’acquisition du centre correctionnel de Thomson (ouest de l’Illinois). Parti du peuple cambodgien (PPC), trouve à l’intérieur du pays. « Hun etles manifestations ont été interdi- ce de certains marchés, comme les
– (AP, Reuters.) qui prône un modèle communiste Sen est pris à la gorge », selon tes, ce régime se maintient par la télécommunications, desserrerait
d’inspiration vietnamienne tour- M. Rainsy. Il vient de réduire les peur », assure M.Rainsy. l’étau imposé sur le pays. « Quand
Afghanistan Attaque près d’un hôtel pour étrangers né vers l’économie de marché. salaires des policiers, des militaires L’équilibre politique tradition- une dictature veut la modernité,
KABOUL. Près de huit personnes, des civils, ont été tuées et quarante bles- Le raidissement de la politique et des fonctionnaires, et il a instau- nel assuré par le poids des royalis- elle doit accepter une certaine dose
sées, mardi 15 décembre, lors d’un attentat-suicide dans le centre de du Cambodge s’est traduit, en ré un impôt foncier ainsi qu’une tes ne fonctionnerait plus. « Avant, de liberté », estime M. Rainsy. p
Kaboul, à proximité d’un hôtel accueillant de nombreux étrangers. – (AFP.) novembre, par la crise déclenchée taxe sur les motos, moyen de loco- lesroyalistesétaient l’alternativeau Jacques Follorou
(Publicité)

Appel contre la répétition d’une catastrophe humanitaire


visant 3400 opposants iraniens en Irak
A la demande du régime iranien, les forces irakiennes ont pris d’assaut en juillet
le camp d’Achraf, faisant 11 morts, 500 blessés et 36 otages parmi les résidents
Le gouvernement irakien envisage un déplacement forcé des résidents d’Achraf,
ce qui entrainerait une catastrophe encore plus tragique

PLUS DE 2000 MAIRES DE FRANCE


APPELLENT L’ONU ET LES ETATS-UNIS
À EMPÊCHER LE DÉPLACEMENT FORCÉ
DES RÉSIDENTS DU CAMP D’ACHRAF EN IRAK
Lesélusappellentlegouvernementirakienàmetteenoeuvrelarésolution
du 24 avril 2009 du Parlement européen sur Achraf.
Le Parlement européen demande à l’Irak:
de s’abstenir d’un déplacement forcé des résidents d’Achraf
sur le territoire irakien.
de respecter, dans le cadre de la 4ème Convention de Genève,
les droits des résidents d’Achraf
de mettre fin au blocus d’Achraf

Déclaration des maires:


Nous sommes très préoccupés par la situation de 3400 membres de l’opposition iranienne, l’organisation des Moudjahidine du peuple
d’Iran, résidant au camp d’Achraf en Irak. Le régime iranien s’efforce par l’intermédiaire du gouvernement irakien de les réprimer.
L’attaque mortelle des forces irakiennes contre Achraf les 28 et 29 juillet a fait parmi les habitants du camp 11 morts, 500 blessés et 36
otages. Ce n’est qu’après une grève de la faim de 72 jours et trois verdicts de la justice irakienne les remettant en liberté, et une vaste
campagne internationale, qu’ils sont retournés à Achraf. Beaucoup à leur retour étaient sur le point de mourir.

Amnesty international, la FIDH, l’OMCT et Human Rights Watch, l’archevêque de Canterbury et le prix Nobel de la Paix l’archevêque
Desmond Tutu, ainsi qu’un grand nombre de personnalités politiques et de défense des droits de l’homme ont condamné cette
attaque et ont exprimé leur inquiétude vis-à-vis de la situation des résidents d’Achraf.

La résolution adoptée le 24 avril 2009 par le Parlement européen souligne que les résidents d’Achraf sont des “personnes protégées”
dans le cadre de la 4e convention de Genève et le gouvernement irakien doit respecter leurs droits, s’abstenir de les expulser ou de
les déplacer à l’intérieur de son territoire et lever le blocus dont ils font l’objet.

Aujourd’hui il y a une inquiétude générale de voir les forces irakiennes s’engager, à la demande du régime iranien et pour le satisfaire,
dans un nouveau massacre des résidents d’Achraf. Il faut noter que les forces assaillantes sont présentes à Achraf et dans ses environs.
Tout en déclarant notre solidarité avec les résidents d’Achraf et leur famille, nous demandons au gouvernement américain, à l’ONU et
au gouvernement irakien :

1- Que le gouvernement américain, sur la base de son engagement international et l’accord mutuel qu’il a
signé avec les résidents d’Achraf, de garantir la protection des résidents et de prévenir toute violence à leur
encontre et déplacement à l’intérieur du territoire irakien.

2- Que l’ONU installe une équipe permanente d’observateurs à Achraf pour contrôler le respect des droits des
résidents et s’assurer qu’ils ne soient pas en danger d’être expulsés ou déplacés. Tout déplacement forcé hors
d’Achraf constituera un prélude à leur massacre et à une catastrophe humanitaire.

3- Que le gouvernement irakien mette en oeuvre la résolution du 24 avril 2009 du Parlement européen.
Nous demandons également au gouvernement irakien de respecter et mettre en oeuvre les points ci-dessus
conformément au droit international, au droit humanitaire international, et au droit international régissant les
droits de l’homme. Cela ravivera et renforcera la crédibilité et le prestige de l’Irak en tant que gouvernement
indépendant et démocratique, ce qui malheureusement a été remis en question.

Association nationale des universitaires iraniens en Grande-Bretagne


10 Europe 0123
Mercredi 16 décembre 2009

Le premier ministre grec veut ramener L’agression


le déficit public sous les 3% du PIB en 2013 de SilvioBerlusconi
Le socialiste Georges Papandréou a dévoilé, lundi, son plan de réduction des dépenses de l’Etat
crée une polémique
Athènes
Correspondance sur sa protection
C
oupes dans les dépenses
publiques,miseenplacerapi- L’homme qui a attaqué le président du conseil
de d’un étau fiscal pour stop- italien s’est excusé dans une lettre
per l’évasion généralisée et relance
des privatisations : en annonçant,
lundi 14 décembre, son plan de sau- Rome de la Copasir, la commission parle-
vetage de l’économie grecque, le Correspondant mentaire de contrôle des services
premier ministre, Georges Papan- secrets, dont dépendent les gardes

S
dréou, s’est voulu à la hauteur des ilvio Berlusconi devait rester du corps de M. Berlusconi. Selon
attentes et des inquiétudes susci- en observation à l’hôpital San son président, Carmelo Briguglio,
tées par le déraillement des finan- RaffaeledeMilanaprèsl’agres- «le très grave épisode dont a été vic-
ces nationales. siondont il a été victime, dimanche time Silvio Berlusconi prouve de
« Confronté au risque de som- 13décembre, à l’issue d’un meeting manière préoccupante que le systè-
brer sous le poids de sa dette », le dans la capitale lombarde. Selon mede protection du chef du gouver-
pays va devoir prendre « en trois son médecin, M. Berlusconi, qui nement est inadapté et présente
mois des décisions en souffrance souffre d’une fracture du nez et de des lacunes ». « Il ne faudrait pas,
depuis des décennies », a-t-il lancé, traumatismes faciaux, aurait per- a-t-il ajouté, que certains imagi-
dans un discours devant des déci- du des dents et « un demi-litre de nent qu’il y a, en Italie, un permis
deurs, des syndicalistes et des res- sang ». Il ne pourra reprendre ses de tuer le chef du gouvernement. »
ponsables politiques. Il a reconnu activités que « dans une dizaine de
que le régime préconisé sera « dou- jours».Sonagresseur,MassimoTar- Plusieurs alertes
loureux » mais il a assuré que, com- taglia, un déséquilibré de 42 ans, a Dans le climat politique italien
biné à la lutte contre la corruption M. Papandréou a souligné, lundi 14 décembre à Athènes, que son plan « douloureux » sera expliqué avoir « agi seul et n’être le passionné et envenimé par des
et la mauvaise gouvernance, il accompagné d’une lutte contre la corruption et la mauvaise gouvernance. LOUISA GOULIAMAKI/AFP tueur de personne ». polémiques constantes entre pro
allait dans le sens de plus de justice. Lundi 14 décembre, le ministre et anti-Berlusconi, plusieurs aler-
Il a appelé les Grecs à un « pacte intérieur brut, PIB) alors qu’il cara- me actuel, beaucoup de gens atten- Pour faire face sur ce front et de l’intérieur, Roberto Maroni, a tes ont déjà été lancées. L’appari-
social » pour soutenir les réformes cole à 12,7 % du PIB, et un recul à dent des initiatives. Des intérêts et dans l’attente des réactions des convoqué une réunion pour faire tion il y a quelques semaines sur le
et convaincre les marchés, les insti- partir de 2012 de la dette, qui frôle des corporations vont évidemment marchés, dont les pressions ont le point sur les conditions de sécu- sitede partage Facebook d’un grou-
tutionsetlesgouvernementsétran- actuellement les 300 milliards être touchés, mais il y a une deman- fait monter en flèche le coût ducré- rité du chef du gouvernement. pe appelant à « tuer Berlusconi »
gers de faire à nouveau crédit, d’euros, à 113 % du PIB. de sociale », juge ainsi Angelos Tsa- dit pour le pays, M. Papandréou Selon lui, « les personnes qui entou- avait poussé les autorités à exiger
financier et politique, au pays. Parmi les mesures préconisées nakakis, chercheur à Iobe, le centre compte appeler à l’union nationa- rent le président du conseil sont des sa suppression. Cet été, la publica-
Continuer à obtenir des prêts est certaines ont été vivement applau- d’études du patronat. le sur le plan politique. Il devait professionnels auxquels il n’y a tion de photographies du chef du
« une question de vie ou de mort » dies, dont la taxation à 90 % des Mais sans même attendre réunir, mardi 15 décembre, tous les rien à reprocher ». « On pouvait gouvernement et de ses invités
pour l’économie nationale, avait d’écouter le premier ministre dirigeants de l’opposition pour un sûrement faire quelque chose de dans sa villa de Sardaigne avait
auparavant mis en garde le numé-
rodeuxdugouvernement,Théodo-
Il a appelé les Grecs socialiste, le puissant syndicat de
la fonction publique, Adedy, avait
conseil présidé par le chef de l’Etat,
Carolos Papoulias. Le dernier
plus », a répliqué le ministre de l’ac-
tualisation du programme, Gian-
soulevé des doutes sur l’efficacité
de son service de sécurité.
re Pangalos, alors que la cote de sol- à un «pacte social» sonné la mobilisation : « Les recours à cette procédure solennel- franco Rotondi. Comme de nombreux hommes
vabilité du pays a été abaissée le
8 décembre par l’agence de nota-
pour soutenir employés et retraités du secteur
public ne doivent pas devenir les
le remonte à 1993, quand le pays
s’était mobilisé face à la Macédoi-
Selon la presse italienne, plu-
sieurs dysfonctionnements se
politiques, le président du conseil
a bâti son succès sur sa capacité à
tion Fitch. Après cette sanction, qui les réformes Iphigénies sacrifiées aux dieux du ne ex-yougoslave voisine, accusée seraient produits dans le système enflammer les foules. Il aime leur
a fait frémir toute la zone euro, le marché », a lancé leur président, d’usurper un pan de son identité. desécuritédeM.Berlusconi,quidis- contact. Il n’est pas rare de le voir
pays n’avait obtenu un répit bonus bancaires et le contrôle de Spyros Papaspyrou, en agitant la Cette fois, les premières déclara- pose d’une escorte d’une vingtaine traverser à pied le centre-ville de
auprès de ses partenaires euro- l’origine des revenus des agents menace de grèves. « Il n’est pas tions des invités n’augurent d’hommespour le protéger. Ils sont Rome, suivi d’une nuée de journa-
péens qu’en s’engageant à annon- du fisc. Le gel pour les fonctionnai- question que les travailleurs d’aucune cohésion miracle. La en général disposés en deux cercles listes et entouréde son serviced’or-
cer sans plus tarder des mesures res des salaires de base supérieurs payent seuls le prix de la crise », a droite, accusée par M. Papandréou autour de lui lorsqu’il va au-devant dre aux aguets, pour faire des
draconiennes de redressement. à 2 000 euros ou le coup de frein également prévenu la puissante d’une gestion « criminelle » ces de ses supporters, comme cela est emplettes chez les antiquaires ou
La feuille de route prônée par donnéaux embauchesdans unsec- confédération syndicale de Grèce cinq dernières années, critique un arrivé dimanche à Milan. acheter des babioles dont il régale
M. Papandréou, dont l’applica- teur public qui emploie plus de (GSEE), qui rassemble 600 000 manque de cohérence et de Dans ces conditions, comment ensuite ses proches.
tion doit démarrer en 800 000 personnes risquent, eux, adhérents et qui, dans la rue, avait rigueur ; la gauche communiste et un homme seul a-t-il pu lancer, C’est au cours d’une de ses bala-
février 2010 à l’issue d’un dialo- de passer plus difficilement. fait reculer le précédent gouverne- radicale dénonce le placement du quasiment à bout portant, un des impromptues qu’il a déjà été
gue social, prévoit un retour du Certains analystes veulent croi- ment socialiste (2000-2004) sur pays sous la tutelle de Bruxelles objet à la figure du premier minis- agressé le 31 décembre 2004 à
déficit en 2013 dans les clous du re que les Grecs sont prêts : « Au vu une première mouture d’une pour une politique « antipopulai- tre ? Autre question : pourquoi, Rome par un jeune homme qui
pacte de stabilité (3 % du produit del’inefficacitéetl’injusticedusystè- réforme des retraites. re ». p – (Intérim) une fois touché, M. Berlusconi l’avait frappé à la tête avec le tré-
a-t-il pu ressortir de la voiture où il pied de son appareil photo. M. Ber-
avait été immédiatement mis à lusconi lui avait pardonné après

En Finlande, un policier est jugé pour n’avoir l’abri, monter sur le marchepied et
montrer son visage tuméfié ?
Enfin : pourquoi son véhicule est-il
avoir reçu des excuses. Lundi, Mas-
simo Tartaglia, surveillé chaque
minute dans la prison de San Vitto-
pas su déjouer une tuerie dans une école resté stationné plusieurs minutes
sur le lieu de l’agression au lieu de
re à Milan, a demandé un crayon
et du papier à ses avocats, pour
filer immédiatement à l’hôpital ? s’excuser à son tour auprès de
La police avait été alertée avant que Matti Saari ne tue dix élèves à Kauhajoki, en septembre 2008 Toutes ces questions devaient M. Berlusconi. p
être, mardi, au menu de la réunion Philippe Ridet

Stockholm ne de parents s’étaient portés par- négligence. Il risquerait alors au feu vert pour retirer l’arme à l’étu-
Correspondance tie civile dans ce procès qui a soule- minimum quatre mois de prison diant. Mais lorsque le commissaire Roumanie
vé beaucoup d’émotion dans le et la perte de son emploi. dudistrict concerné apprend l’opé-
La réélection de M.Basescu entérinée
L
e procès d’un policier inculpé pays. Le policier est inculpé pour ration en cours, il l’interrompt et
dans le cadre du massacre faute professionnelle et risque, à Une vidéo suspecte annonce qu’il convoque l’étudiant BUCAREST. La Cour constitutionnelle de Roumanie a confirmé, lundi
perpétré il y a un an dans une ce titre, une peine amende. Mais Le23septembre2008,Matti Saa- pour le lundi. « Une raison pour 14 décembre, l’élection du président sortant, Traian Basescu (centre
école finlandaise s’est terminé lun- les familles des victimes veulent le ri, étudiant dans une école profes- laquelle il a stoppé l’opération est droit), pour un nouveau mandat et rejeté la demande d’annulation du
di 14 décembre. Plus d’une vingtai- voir condamné pour homicide par sionnelle de Kauhajoki, a tué dix qu’il n’avait pas accepté que le chef scrutin déposée par son rival social-démocrate, Mircea Geoana. Les
élèves avant de se suicider. Cette du district voisin prenne cette déci- sociaux-démocrates avaient demandé à la Cour d’annuler le scrutin du
tuerie était en tous points similaire sion qui empiétait surses prérogati- 6 décembre, remporté de justesse par M. Basescu avec 50,33 % des suffra-
à celle qui avait eu lieu dans une ves », estime l’avocat des familles ges, soit environ 70 000 voix de plus que son rival (49,66 %). Selon eux,
autre école finlandaise, à Jokela, en Lasse Vuola. l’élection avait été entachée de « fraudes massives ». « J’accepte la déci-
novembre 2007, quand Pekka-Eric Lundi, veille du massacre, Matti sion de la Cour et je souhaite au président Basescu du succès pour son
Auvinen, un élève de 18 ans, avait Saari est interrogé par le commis- nouveau mandat », a déclaré M. Geoana, lundi soir. – (AFP.) p
assassiné huit personnes avant de saire aujourd’hui inculpé. Or celui-
se suicider. A cause de ce premier ci ne lui retire pas son arme. Pour- Union européenne Les fonctionnaires européens
massacre,lesautorités finlandaises quoi? « Saari ne riait pas et ne plai- manifestent pour une hausse de leurs salaires
étaientsensibiliséesàcertainscom- santait pas non plus. Il avait l’air STRASBOURG. Quelque 200 à 300 employés du Parlement européen
Le “modèle français” portements.Etjustement,dansl’af- d’un jeune homme en qui on pou- ont manifesté, lundi 14 décembre, à l’ouverture de la session parlemen-
faireKauhajoki,lesalertes ontfonc- vait avoir confiance », a répondu le taire, dans le cadre d’un mouvement des fonctionnaires de l’UE en
en questions tionné. C’est l’autre drame de cette policier pendant le procès, disant faveur d’une hausse des salaires de 3,7 %. Certains gouvernements s’op-
affaire : plusieurs proches et même que l’étudiant ne montrait aucun posent à cette hausse, jugée malvenue dans le contexte de crise. – (AFP.)
Un débat présenté par Antoine Cormery des policiers avaient tiré la sonnet- signe de nervosité.
te d’alarme. Les familles sont effondrées par
LA CULTURE : UNE AFFAIRE D'ÉTAT ? Le vendredi, quatre jours avant cette affaire et elles ont l’impres-
la tuerie, une bougie allumée est sionquerienn’aétéfaitpourempê-
Avec notamment Caroline Fourest, chroniqueuse au journal Le Monde aperçue devant une fenêtre de cher qu’elle ne se reproduise. Des
l’école. Ce signe inquiète aussitôt mesures ont toutefois été prises en
de nombreux témoins, d’autant matière de formation, de législa-
qu’une vidéo suspecte a été repé- tion sur les armes, de surveillance distribue
Mercredi 16 décembre à 19h10 réesurYouTube,danslaquelle Mat- d’Internetetdeluttecontreleharcè-
ti Saari tire plusieurs coups de feu
vers la caméra. La police est alertée
lement à l’école. Mais pour les
familles, l’impression demeure :
20 MARQUES AUTOMOBILES
En partenariat avec
et démarre immédiatement une trop peu a été fait. «La Finlande est
enquête. Le chef de la police du dis- un pays violent, dit l’avocat Lasse et occasions toutes marques
Retrouvez l’émission en 3 langues
sur CanalSat, Numericable, tous les réseaux ADSL, trict concerné est injoignable. Fidè- Vuola, et rien de sérieux n’a été fait
les à la procédure, les policiers depuis Jokela. » Le verdict est atten- Rendez-vous sur :
les mobiles et FRANCE24.com
demandent des instructions au du fin décembre.p www.neubauer.fr
chef du district voisin, qui donne le Olivier Truc
sait qu’un
des principaux moteurs
de notre pays est
à but non lucratif ?
Ce moteur,
c’est le monde associatif.
12 millions de bénévoles. 1,8 million de salariés.
1,1 million d’associations actives en France.
Plus de 70 000 associations créées cette année.
* Sources : Insee 2002, fichiers Acoss, Urssaf et Msa, enquête CSA 2007, enquête CNRS 2005/2006, Le Journal officiel.

83 % des Français font confiance aux associations.*

ociative.
La vie ass
S’engager ensemble.

Conférence de la vie associative • 17 décembre 2009


À suivre en direct sur www.jeunesse-vie-associative.gouv.fr
12 France 0123
Mercredi 16 décembre 2009

L’AP-HPfaitface àla colère desmédecins hospitaliers


900 responsables médicaux menacent de démissionner après le projet de suppression de 1000 emplois en 2010

F
ace à la perspective de sup- ble, tout le monde a déjà des retards
pression de plus de de congés », affirme Marie-Hélène
1 000 emplois en 2010 au Durieux,déléguée Sud-Santé àl’hô-
seinde l’Assistance publique-Hôpi- pital Tenon (20e arrondissement
taux de Paris (AP-HP), le personnel deParis).«Lesgenscraquent.Absen-
hospitalier est inquiet, et les méde- téisme, maladies longue durée…
cins tout autant. Mardi 15 décem- Tous les indicateurs sociaux sont
bre, plusieurs dizaines de profes- au rouge », explique Olivier Cam-
seurs, menaçant de démissionner mas, de l’USAP-CGT. Il observe une
de leurs fonctions administratives, montée des actions locales pour
devaient se retrouver pour une manqued’effectifs,commecesder-
assembléegénérale à laPitié-Salpê- niers jours à Tenon et Ambroise-
trière à Paris, à l’appel de syndicats Paré (Boulogne-Billancourt).
de médecins, de radiologues ou de Si l’année 2010 fait peur, les sui-
chirurgiens, et du Mouvement de vantes également. Il est prévu la
défense de l’hôpital public réduction annuelle de 1 000 postes
(MDHP).Touss’opposentà dessup- de personnel soignant jusqu’en
pressions de postes qu’ils jugent 2012 et plus. Pour revenir à l’équili-
arbitraires et au plafonnement des bre, l’AP-HP doit dégager, d’ici à
emplois. Les syndicats de person- 2012, 300 millions d’euros, soit
nel soignant appellent pour leur 100millions par an. 20% pourront
part à un rassemblement devant le
siège de l’AP-HP (Paris, 4e arrondis-
sement), vendredi 18 décembre.
Pour revenir
Pour le professeur Pierre Coriat, à l’équilibre, l’AP-HP
président de la commission médi-
cale d’établissement (CME) de l’AP-
doit dégager, d’ici
HP, instance de représentation des à 2012, 300 millions
médecins, « l’institution est mena-
cée ». Pourtant modéré et réputé venir de recettes supplémentaires,
favorable aux restructurations, le mais 80 % passeront par une bais-
professeur Pierre Coriat a fait se des dépenses, dans lesquelles les
grand bruit en annonçant en salairesreprésentent70 %.La direc-
novembre qu’il démissionnerait tion s’appuiera sur les départs
delaprésidencedelaCMEsilessup- naturels.Tousles ans,lemastodon-
pressions d’emplois n’étaient pas te AP-HP enregistre 6 000 départs,
justifiées d’un point de vue médi- En novembre, à l’hôpital Saint-Antoine (Paris), une gréviste opposée à la fermeture annoncée de la maternité. JULIEN MUGUET/IP3 sur un total de 90 000 salariés.
cal. Il estime qu’elles font courir Un plan stratégique 2010-2014
des risques sur l’offre et la qualité 895 professionnels se disent prêts tions d’effectifs inappropriées, ou Le signal d’alarme a déjà été par- nes années », relève le professeur est aussi en cours, qui suscite les
des soins. à rendre leur tablier. par la perspective d’une conver- tiellement entendu : sur proposi- Olivier Lyon-Caen, chef du service craintes. Les 37 hôpitaux vont se
Sa décision a été suivie d’un Difficile de taxerles pétitionnai- gence des systèmes de finance- tion de laCME, un accord a été trou- de neurologie à la Pitié-Salpêtrière. transformer en 11 groupes hospita-
mouvement inédit de menaces de res d’immobilisme. Comme Pierre ment entre secteurs hospitaliers vé avec la direction de l’AP-HP et le La CME proposera un compromis liers. Les rapprochements permet-
démissiondeleurs fonctionsadmi- Coriat,se retrouvent dans l’initiati- public et privé. ministèredelasanté, débutdécem- enjanvier 2010,qui fera correspon- tront des économies, notamment
nistratives de 31 présidents de ve des professionnels investis «La tension actuelle vient de l’in- bre,réduisant de 138 à 51, le nombre dre offre de soins et réduction d’ef- en supprimant des doublons entre
comités consultatifs médicaux dans la gestion des hôpitaux et de tervention permanente du ministè- de postes de médecins supprimés fectifs. « Je n’envisage pas que nous hôpitaux. Mais ils engendreront
(CCM), dans les 37 hôpitaux de l’AP- tous bords politiques. Ils ne sont re de la santé, de son obsession idéo- en 2010. Mais les menaces de arrivions à 1 000 postes », prévient forcément beaucoup de muta-
HP. Selon le MDHP, qui a m ené la opposés ni au principe des écono- logique pour la gestion unique- démission persistent. « Certes les M.Coriat. tions… et certainement des
contestation contre la loi Bachelot mies et des suppressions d’em- ment comptable des emplois », emplois de médecins sont impor- Lessyndicats despersonnels soi- conflits. «Il va falloir accompagner
au printemps, 118 chefs de pôle plois, ni aux restructurations. Ces juge le député (PS) Jean-Marie Le tants, mais pour les soignants, dont gnants pointent, eux, le malaise ces mouvements de personnel. Il y
(67 % d’entre eux) et 423 chefs de médecins sont en revanche très Guen, président du conseil d’admi- nous manquons déjà, ce sont des des salariés, confrontés en 2009 à aura une information forte à
service (plus de 50%) ont signé une attachés au service public, qu’ils nistration de l’AP-HP. Une critique milliers d’emplois dont la suppres- des réductions d’effectifs. « Rendre construire », reconnaît Benoît
menace de démission. Au total, estiment menacé par des réduc- qu’il n’est pas le seul à formuler. sion est envisagée dans les prochai- 1000 postes en 2010, c’est impossi- Leclercq, le directeur général.
Chacun sait que la situation est
Les médecins libéraux
sont également critiques Amer,le professeurBensman déplore un«immense gâchis » viteexplosivedanslevaisseauami-
ral des hôpitaux français, qui réali-
se 4 millions de consultations par
Les relations du ministère de la an, 1 million d’hospitalisations, et
santé se détériorent également LE PROFESSEUR Albert Bensman, n’ont plus les lits nécessaires pour Partant à la retraite dans six Si la recherche est menacée, se qui accueille, en plus de 75 % de
avec les médecins libéraux. Le chef du service de néphrologie faire leur travail et répondre aux mois, il dit ne pas avoir de pré-car- lon lui, la prise en charge des Franciliens, de nombreux malades
syndicat MG-France vient de pédiatrique à l’hôpital Armand- demandes », écrit-il dans sa lettre ré à défendre, mais vouloir alerter enfants l’est aussi : «Les infirmières de province et de l’étranger.Malgré
changer de président, le docteur Trousseau ne menace pas, comme de démission à la directrice de l’éta- sur les dangers qui pèsent sur l’ave- veulent toutes partir, à cause de la sonstatut,l’AP-HPne sera pas épar-
Martial Olivier-Koehret étant ses homologues, de démissionner blissement. Et il ajoute : « En gar- nir de l’hôpital public. Par manque charge de travail, du retard des gnéepar lesrestructurationshospi-
remplacé par le docteur Claude de ses fonctions administratives: dant mes fonctions administrati- d’infirmières, son service vient soins, de la peur de l’erreur et du talières : le gouvernement pointe
Leicher. Les adhérents ont sou- il l’a déjà fait. C’était le 26 octobre, ves, j’aurais eu l’impression d’être d’être regroupé avec celui de pneu- manque de temps pour l’accompa- régulièrementlesproblèmes d’effi-
haité « un syndicat plus pugna- peu avant que le mouvement de complice d’un énorme gâchis ». mologie, sans qu’il soit consulté. gnement des familles », déplore t-il. cience de l’hôpital public, y voyant
ce face aux pouvoirs publics », a contestation contre les suppres- De réputation internationale, le Désormais, il ne dispose que de Le professeur dénonce l’évolu- un levier pour réduire le trou de
indiqué, lundi 14 décembre, la sions d’emplois prévues à l’Assis- professeur dirige un service de huit lits contre treize auparavant. tion de l’AP-HP, qu’il qualifie l’assurance-maladie .
nouvelle direction, qui fustige tance publique-Hôpitaux de Paris pédiatrie spécialisé qui assure des Il est tout aussi amer de ne pas d’« organisation insidieuse de la Lesujetest politiquement sensi-
des « humiliations répétées à (AP-HP) ne soit lancé. Il était missions de recherche et d’ensei- être consulté sur l’avenir de sa spé- pénurie». « Sous Thatcher, on a fait ble. Dans l’entourage de la minis-
l’égard des médecins généralis- notamment vice-président du gnement. Il déplore les fermetures cialité, alors que des discussions la même chose outre-Manche, et tre de la santé, Roselyne Bachelot,
tes ». La veille, la Confédération comité consultatif médical et prési- de lits dues au manque de person- sont en cours au sujet d’un rappro- nous étions fiers en France d’avoir onassurequ’iln’y aurapasde«sau-
des syndicats médicaux français dent de la commission des effec- nel: «Quand une infirmière part, chement avec les autres services une meilleure médecine. Je crois poudragetechnocratique »dessup-
(CSMF) avait annoncé quitter tifs. Il est resté chef de service. elle n’est pas remplacée, qu’elle soit de néphrologie pédiatrique de l’AP- que nous prenons le même chemin, pressions de postes. Si restructurer
les négociations avec l’assuran- «Depuis quelques mois, un pro- indispensable ou non. En trente- HP. Une perspective qu’il déplore, alors que les Anglais reconnaissent àmarche forcée paraît compromis,
ce-maladie sur la convention cessus de destruction massive et cinq ans, je n’ai jamais vu un tel ras- car dans le monde médical comme qu’il n’aurait pas fallu procéder ain- l’objectif final demeure néan-
médicale, déplorant un brutale est en route. La plupart des le-bol des équipes, et une telle ruptu- à l’université, « la compétition est si », juge t-il, sévère. p moins. p
« mépris » du gouvernement. services de spécialités pédiatriques re avec l’administration. » un stimulant ». L. Cl. Laetitia Clavreul

Nicolas Sarkozy veut réformer l’Etat social dès 2010


Le président craint de décrocher de l’Allemagne et n’attendra pas un éventuel deuxième mandat

D
usangetdeslarmes?Enpré- par le grand emprunt « vont être être contentes. L’objectif absolu doit suivre son exemple. « En
sentant à l’Elysée son grand immédiatement gagés par des éco- est de maintenir le crédit de la 2007,la dépense publiquereprésen-
emprunt, Nicolas Sarkozy a nomies supplémentaires sur les France et de ne pas décrocher de tait 52 % du PIB contre 43 % en Alle-
discrètement énuméré, lundi dépenses courantes de l’Etat ». l’Allemagne », indique un proche magne… voilà la situation dont j’ai
14 décembre, la liste des réformes Le chef de l’Etat ne compte donc du président. hérité », a déclaré le président, qui
de l’Etat et du système de protec- pas attendre un second quinquen- n’exclut pas d’inscrire dans la
tion sociale qu’il entend engager nat pour juguler les déficits. Ce Obligation d’équilibre Constitution l’obligation d’attein-
en 2010. La réforme des retraites serait prendre le même risque que M. Sarkozy n’a eu de cesse d’in- dre l’équilibre budgétaire comme
aura bien lieu l’année prochaine. le premier ministre socialiste Lio- voquer l’Allemagne, se livrant à l’ont fait les Allemands.
Et ce n’est pas tout. Le président nelJospin(quiavaitreportélaréfor- des comparaisons approximati- Laréformedesretraitesestjugée
va aussi s’attaquer aux deux autres me des retraites à l’après-2002), ves pour justifier son bouclier fis- décisive. Dans les salons de l’Elysée,
sourcesdedéficit:la santé etlescol- alors que les sondages indiquent cal et la baisse de la TVA dans la res- le conseiller social Raymond Sou-
lectivités locales. Dès janvier, en uneinquiétudecroissantedesFran- tauration.La Cour constitutionnel- bie fait mine de ne pas voir de dur-
pleine campagne pour les élec- çais sur l’endettement du pays et le allemande est revenue, elle, en cissementde la CGT sur le sujet.« Ils
tions régionales de mars, le prési- que l’opposition dénonce le laxis- janvier 2006 sur sa jurisprudence n’ont pas demandé un retour aux
dent de la République organisera me budgétaire. Surtout, l’exécutif qui limite à 50 % l’imposition 37,5 années de cotisations », sourit
« une conférence sur les déficits de est particulièrement inquiet des maximale des revenus tandis que M.Soubie. Il n’empêche, le dossier
la France qui réunira des représen- attaques des marchés sur la dette la chancelière Angela Merkel pré- sera très complexe. « Il y aura un
tants de l’Etat, de la Sécurité sociale grecqueetcraintunkrachobligatai- voit de baisser la TVA dans l’hôtel- moment de virilité entre Nicolas
et des collectivités locales ». re européen qui renchérirait consi- lerie mais pas dans la restauration. SarkozyetBernardThibault», secré-
Le gouvernement fera des pro- dérablement le service de la dette. Il n’empêche, l’Etat social est tairegénéraldela CGT,renchéritun
positions au printemps. M. Sarko- « Les agences de notation et la moins généreux en Allemagne et, proche du président.p
zy a assuré que les intérêts générés Commission européenne peuvent aux yeux de M. Sarkozy, la France Arnaud Leparmentier
0123
Mercredi 16 décembre 2009 France 13

Unebourde centriste Ladroiteparisiennemènebataillecontre


quirestera dans leshaussesd’impôtsdeBertrandDelanoë
les annalesdu Sénat A trois mois des régionales, le maire (PS) de Paris a dû aussi répondre aux critiques des Verts
Une erreur de vote a entraîné, lundi 14 décembre, Le budget en chiffres
le rejet de la loi sur le redécoupage électoral
Le budget de la collectivité pari-
sienne s’élève à 7,4 milliards d’eu-

L
’improbable tuile. Le projet Et c’est là que survint l’accident. ros en 2010 (+2 % par rapport à
de loi ratifiant l’ordonnance En l’absence du président du grou- 2009).
de redécoupage des circons- pe UC, c’est M. Pignard qui avait la
criptions législatives, adopté le délégation, avec consigne de voter Il est composé du budget de la Vil-
20 octobre à l’Assemblée nationa- pour… le projet de loi. A l’annonce le : 5,3 milliards d’euros et du bud-
le, a été victime, lundi 14 décembre du scrutin public, il se précipite get du département, 2,1 milliards
au Sénat, d’une bourde centriste. pour mettre ses bulletins blancs euros.
En se trompant de bulletins de dans l’urne. Quand il veut rectifier
vote, lors du scrutin sur la suppres- son erreur, il est trop tard, le délé- En 2010, les crédits d’investisse-
sion de l’article unique, Jean-Jac- gué du groupe socialiste a déjà ment (1,6 milliard) sont stables.
ques Pignard (Union centriste, déposé ses bulletins dans la même L’urbanisme et le logement repré-
Rhône), devenu sénateur le urne. Le résultat est proclamé : 167 sentent plus de 40% des dépen-
24 juillet en remplacement de pour l’amendement de suppres- ses suivis de la voirie et des trans-
MichelMercier, nomméaugouver- sion, 156 contre. ports (17%)
nement, est entré dans l’histoire Le feu s’est alors propagé au
du Sénat. Et a passablement contri- Palais du Luxembourg. Suspen- Les crédits de fonctionnement
bué à échauffer le climat dans cet- sion de séance, demande de nou- (5,8 milliards) augmentent de
te assemblée d’ordinaire paisible. velle délibération, invectives… La 2,4 %. Les dépenses sociales
Le texte devait en principe ache- présidentde séance, Catherine Tas- représentent plus d’un tiers du
ver son parcours législatif au ca (PS) suspend jusqu’à 22 h 30, « le budget. 50 millions d’économies
Sénat par un vote conforme à celui temps que chacun retrouve sa séré- sont prévues qui toucheront
de l’Assemblée nationale. Le projet nité ». A la reprise, le gouverne- notamment la voirie et les dépla-
de loi tient en un article unique, ment et les présidents des groupes cements, la propreté, la culture.
ratifiant le rédecoupage des cir- UMP et UC exigent un nouveau Christine Lagarde au Conseil de Paris, lundi 14 décembre. JEAN-CLAUDE COUTAUSSE/FEDEPHOTO POUR « LE MONDE »
conscriptions effectué par le gou- vote. « Je prends mes responsabili-

L
vernement.Une formalité, en quel- tés, annonce Mme Tasca. Je considè- e maire (PS) de Paris a pris un dants « quand on sait que Paris est ments en 2010. Par conséquent clairement démarqués des projets
que sorte. La tradition voulant que re que l’adoption de l’amendement risque en annonçant, à trois lavillelapluschèredeFrance,latroi- elle aurait du limiter la hausse fis- emblématiques de M. Delanoë.
les membres d’une assemblée par- mois des élections régiona- sième plus chère d’Europe ». cale « à 4,3% » au lieu d’aller à 8%. Comme l’UMP, les Verts qui
lementaire n’interfèrent pas dans
un mode de scrutin concernant les
Suspension de séance, les, une augmentation d’ impôts
de 8 % dans son budget pour 2010.
La droite veut écorner l’image
de bon gestionnaire du maire de
« Il n’y a pas de tas d’or et il n’y a
pas d’oncle Picsou », a répliqué Ber-
comptent 9 élus (contre 73 pour le
PS) doutent de l’intérêt du projet
membres de l’autre assemblée. demande de nouvelle Il a été la cible, lundi 14 décembre, Paris. M. Lamour a qualifié de nard Gaudillère, adjoint (PS) aux Autolib’ pour lequel 35 millions
L’accident ne serait toutefois
pas survenu sans une certaine
délibération, des coups redoublés de la droite
parisienne contre son «matraqua-
« loufoque et boulevardière » la finances de M.Delanoë. « Les
dépenses de fonctionnement n’ont
d’euros sont prévus l’an prochain.
Sur le modèle de Vélib, cette offre
fébrilité de la majorité sénatoriale. invectives… ge fiscal » tandis que les Verts ont «Il n’y a pas de tas augmenté que d’un peu plus de de voitures en libre-service
Plusieurs voix critiques s’étaient déploré la trop lente « conversion 2 % », a-t-il souligné : un effort de devrait, selon la mairie, réduire à
en effet fait entendre au sein de suppression a, de fait, abouti au de l’économie parisienne » à l’éco- d’or et il n’y a pas rigueur « sans exemple dans un terme l’utilisation des voitures
même du groupe UMP – dont celle
de l’ancien premier ministre Jean-
rejet de l’ensemble du texte. En
conséquence, je lève la séance. »
logie, valeur dont se réclame
M. Delanoë. Face à cette double
d’oncle Picsou» passé récent », a-t-il insisté. Pour la
première fois la Ville a coupé
particulières dans la capitale et les
26 communes alentour, partenai-
Bernard Gaudillère
Pierre Raffarin, qui avait fait Fureur à droite. « C’est une hon- attaque, le maire de Paris a défen- 50 millions d’euros dans ses cré- res du projet. Ni l’UMP ni les écolo-
adjoint (PS) aux finances
connaître son intention de s’abste- te, un coup de force, c’est de la tri- du « un budget de combat contre dits de fonctionnement en 2010. gistes ne croient à cet effet ver-
de M.Delanoë
nir. L’UMP avait fait ses pointages : cherie », hurle M. About. « C’est un la crise » qui lui impose de « gar- « Les Parisiens que je rencontre tueux. « Il y a des limites à la tacti-
« Ça devait passer ric-rac avec l’abs- abus de pouvoir, tempête le prési- der le cap dans la tourmente » ne me posent guère de question sur que, s’est exclamé M.Delanoë. Les
tention d’une partie du RDSE dent du groupe UMP, Gérard Lon- « Votre budget repose sur deux présentation du budget par les augmentations d’impôt. La Vil- Verts parisiens sont contre Autolib’
[groupe composite dont les radi- guet. Nous ne siégerons plus en principes, essentiellement plus de M. Delanoë « qui puise dans le le est bien gérée et honorable- alors que cela vise à réduire la voitu-
caux de gauche forment votre présence. » Mme Tasca ne scille dépenses de fonctionnement et manuel du parfait gaspilleur ». ment », s’est défendu M. Delanoë. re à Paris, les élus parisiens UMP
l’ossature] », assure un responsa- pas. « Il y a une règle simple au plus d’impôts pour les financer », a Jean-François Legaret, maire Il s’est plaint que « la dette de l’Etat sontcontre alors que plusieurs com-
ble du groupe. Résultat, lors des Sénat : lorsqu’un vote a eu lieu, il asséné, lundi, au conseil de Paris, (UMP) du 1er arrondissement, a envers les parisiens s’élève à 385 munes UMP sont déjà dans le dispo-
motionsde procédure,une opposi- n’est pas remis en cause. Ce ne sont la ministre de l’économie Christi- accusé M. Delanoë de se consti- millions d’euros » dont 140 mil- sitif d’Autolib’ », a-t-il souligné.
tion offensive et une majorité pas les menaces et la violence des ne Lagarde, élue du 12e arrondisse- tuer une « cagnotte sur le dos des lions au titre de la compensation A son tour, Jean-Pierre Caffet,
empruntée. Et, au moment du pas- propos qui me feront changer de ment. Le maire, absent, n’a pu contribuables parisiens ». Et d’ex- des dépenses du département de président du groupe PS au conseil
sage à la discussion de l’article uni- position », explique la sénatrice bénéficier de cette petite leçon de pliquer : la Ville a bénéficié de Paris pour le RMI et le RSA. de Paris, a qualifié d’«arnaque élec-
que, lorsque la sénatrice commu- des Yvelines, qui précise : « J’ai sou- gestion, écourtée par le chahut des recettes de taxe professionnelle Les critiques ne pas venues que torale » la proposition des Verts de
niste Josiane Mathon-Poinat pré- haité que le président Larcher vien- élussocialistes qui, pendantl’inter- plus élevées que prévu en 2009. de la droite. Même s’ils ont voté le lancer un grand emprunt auprès
sente son amendement de sup- ne présider cette séance. Il a été vention de Christine Lagarde, ont Elle n’augmente pas ses investisse- budget, les élus écologistes se sont des Parisiens pour développer
pression, la majorité est minoritai- contacté mais il a estimé qu’il diffusé la musique du clip vidéo plus vite les emplois qui contri-
re en séance. Voyant cela, le délé- n’avait pas à venir. J’ai donc assu- des jeunes UMP dans lequel elle En grève, les agents de la Ville réclament plus d’effectifs buent à réduire les émissions de
gué du groupe UMP demande un mé mes responsabilités. » chante et danse. gaz à effet de serre de Paris.
scrutin public. L’UMP et l’UC devaient deman- M. Delanoë n’a rien perdu, en Pour la première fois, les sept palité depuis 2001. En 2009, la Les Verts « sont très utiles à la
Le scrutin public au Sénat est der, mardi matin, une réunion du revanche, de la diatribe de Jean- syndicats de fonctionnaires de Ville a gelé les embauches et pro- majorité. Mais s’ils étaient amenés
une sorte d’assurance tous risques bureau du Sénat. Ils veulent que François Lamour, qui préside le la Ville de Paris ont lancé un cédé par redéploiements ou réaf- à diriger la ville, je me ferais un peu
pour la majorité. Chaque groupe celui-ci constate la nullité du vote. groupe des 54 élus UMP au conseil appel unitaire à la grève, lundi fectations. Mais entre 2001 et de souci » , s’est esclaffé le maire de
désigne un mandataire qui S’ils n’obtenaient pas gain de cau- de Paris. Le maire lesterait, selon 14 décembre, en plein vote du aujourd’hui, elle affirme avoir Paris. Cela vaut pour la Région aus-
détient les votes de l’ensemble de se, le gouvernement devrait lui, les parisiens d’un « vrai boulet budget. 10 % des 49 000 agents titularisé 3 756 agents et embau- si, a dégainé M. Delanoë. Quant
ses membres. Les bulletins de vote redéposer le texte pour qu’il fiscal » en augmentant les impôts de la Ville ont cessé le travail ché 5 471 fonctionnaires dont aux élus UMP qui ont présenté de
– blanc pour les pour, bleu pour les recommence un nouveau par- de 8 % ,après 9 % cette année. «Paris dans les crèches, les parcs, les 43 % pour compenser la loi sur nombreuses propositions pour
contre et rouge pour les absten- cours dans les deux assemblées. reste la grande ville la moins impo- musées, 45 % parmi les person- les 35 heures. Les syndicats verdir le budget parisien, ils ont
tions – doivent être déposés dans Unesituation qui rappelle étrange- sée de France », fait valoir la mairie. nels de la propreté. Les syndi- réclament aussi des revalorisa- laissé le maire goguenard : « Si la
trois urnes disposées à cet effet de ment ce qui s’était passé avec le Cet argument « est indécent » s’est cats dénoncent le manque d’ef- tions de salaires et une forma- droite est écologiste. Alors moi, je
part et d’autre de l’hémicycle et au texte Hadopi. p indigné Yves Pozzo di Borgo, prési- fectifs au regard des nouveaux tion leur permettant une pro- suis le pape. » p
pied de la tribune. Patrick Roger dent du groupe Centre et indépen- équipements créés par la munici- gression de carrière plus rapide. Béatrice Jérôme
14 France 0123
Mercredi 16 décembre 2009

Amar,12ans,mortparballesaprès
Budget
Taxe professionnelle: les députés
revoient la copie des sénateurs
La commission mixte paritaire composée de 7 députés et de 7 séna-
teurs et chargée d’examiner le projet de loi de finances a modifié, lun-
unefusillade pourdesmotifsfutiles
di 14 décembre, la réforme de la taxe professionnelle telle qu’elle était
sortie du Sénat. Comme le souhaitaient les députés, la territorialisa- Près de 500 personnes ont défilé dans les rues de Lyon en hommage au garçon décédé dimanche
tion de la valeur ajoutée a été rétablie à chaque échelon des collectivi-
tés territoriales (bloc communal et intercommunalités, départements,
régions). La cotisation sera donc calculée à partir de la valeur ajoutée Lyon aux visages cagoulés. Une dizaine ne voisine de Bron, située de de la police scientifique mention-
localisée, c’est-à-dire présente sur les territoires. En revanche, les séna- Correspondant d’impacts ont été relevés sur le l’autre côté du périphérique, tout nent deux types de munitions : du
teurs ont obtenu gain de cause sur l’abattement sur le foncier des corps de la jeune victime. Un autre en la visant avec un stylo laser. calibre 12 de fusil à chevrotine et

P
entreprises collecté par les communes, mais son taux a été ramené de rès de 500 personnes, certai- adolescent, âgé de 17 ans, qui reve- Vers 16 h 15, trois individus sont du 7,62 de fusil-mitrailleur. Tout
35 % à 30 %. p Claire Guélaud nes vêtues de noir, ont défilé nait d’un match de football, a été revenus dans ce secteur à bord laisse penser qu’un groupe serait
silencieusement, lundi blessé au mollet. d’une Peugeot 306, visiblement revenu en découdre, sévèrement
Immigration 14 décembre dans la soirée, dans Cedrame semble résulter d’inci- avec la volonté de réparer l’offen- armé. « Il ne s’agit pas d’une guerre
les rues du 8e arrondissement de
Le PS demande une «protection Lyon en hommage au jeune Amar,
dents qui se sont produits au
cours de l’après-midi de dimanche
se faite à la jeune fille. Une violen-
te bagarre a éclaté, avec bâtons,
entre bandes comme on peut en
voir en région parisienne, il s’agit

temporaire» pour les Afghans 12 ans, tué la veille au cours d’une


fusillade. Habitants du quartier de
dansle quartier de Mermoz, un sec-
teur dit « sensible » à l’est de l’ag- «Il s’agit d’une
d’une bagarre dérisoire qui a pris
des proportions insensées », préci-
Au nom des groupes socialistes de l’Assemblée et du Sénat, la sénatrice tous âges et de diverses origines et glomération lyonnaise, et situé se Jean Varaldi, procureur adjoint
Bariza Khiari et les députés Sandrine Mazetier et Christophe Caresche ont proches de la famille de la victime entre le boulevard périphérique et bagarre dérisoire qui a au parquet de Lyon. « La violence a
annoncé, le 14 décembre, le dépôt d’une résolution demandant la mise en
place d’une « protection temporaire» pour les Afghans fuyant leur pays.
ont marché dans le froid pendant
une quarantaine de minutes der-
l’autoroute A43 qui part en direc-
tion de Grenoble. « Au départ, il
pris des proportions explosé aveuglément, sans aucune
mesure. »
Reprenant une proposition de France terre d’asile, les parlementaires PS rière une banderole proclamant s’agit d’une altercation pour des insensées » Un homme âgé d’une vingtaine
font valoir que cette protection pourrait être mise en œuvre par l’applica- « Non à la vengeance, oui à la jus- motifs complètement futiles », a Jean Varaldi d’années, considéré comme « un
tion d’une directive européenne de 2001 transposée en 2005 dans la légis- tice pour Amar ». résumé la commissaire Marianne procureur adjoint témoinimportant », selon le procu-
lation française. Alors qu’un nouveau vol groupé à destination de Kaboul Le jeune garçon est tombé sous Charret-Lassagne, directrice au parquet de Lyon. reur adjoint a été interpellé et pla-
avec des exilés afghans pourrait décoller le 15décembre, la première secré- les balles au cours d’un règlement adjointe de la sûreté départemen- cé en garde à vue lundi. Propriétai-
taire du PS, Martine Aubry, a « condamné vigoureusement » toute nouvel- de comptes, mortellement tou- tale du Rhône. pierres,marteaux et battes de base- re de la Peugeot 306 apparue en
le expulsion et appelé le gouvernement à « y renoncer ». Françoise Hos- ché, alors qu’il allait chercher du Vers 15 h 30, une jeune femme ball selon certains témoins. Le début de ce funeste après-midi, il
talier, député UMP du Nord, a elle-aussi demandé un « moratoire » sur pain, dimanche 13 décembre en fin avait été prise à partie alors qu’elle groupe venu de Bron, en nombre est suspecté d’avoir pris part à l’en-
le renvoi d’Afghans dans leur pays. p Laetitia Van Eeckhout d’après-midi. Selon plusieurs sortait d’un bureau de tabac place inférieur, a alors fait demi-tour. chaînement des événements, sans
témoignages, les tirs sont partis Latarjet, un des rares commerces A 17 h 30, une Citroën grise a sur- que son rôle exact ne soit encore
Education Nouvelles journées d’action d’une voiture aux plaques minéra- ouverts le dimanche dans le quar- gi à vive allure dans le quartier. Les défini. L’enquête est confiée à la
contre la réforme de la formation des maîtres logiques masquées par du ruban tier de Mermoz. Un groupe de jeu- coups de feu ont claqué, nom- brigade criminelle de la sûreté
La majorité des organisations syndicales de l’éducation nationale a adhésif, à bord de laquelle se trou- nes gens aurait brocardé cette breux, comme par rafales tirées de départementale. p
appelé, mardi 14 et mercredi 15 décembre, à des mobilisations pour lut- vaient quatre à cinq individus, jeune femme venue de la commu- la voiture. Les premiers constats Richard Schittly
ter contre la réforme de la formation des enseignants de primaire et du
secondaire. Cette réforme doit être présentée au Conseil national de
l’enseignement supérieur et de la recherche le 21 décembre.

Santé Paris vote une subvention d’étude pour des salles


UndescendantdeGeorgeWashingtonjugépouravoir
de consommation de drogues
La Ville de Paris a voté lundi 14décembre une subvention de
assomméunbanquierdansuneboîtedenuittropézienne
26 000 euros à l’association Elus, santé publique et territoires (ESPT)
pour réaliser une expertise sur les salles de consommation de drogues Un ami de la victime et proche de Nicolas Sarkozy, Robert Agostinelli, aurait menacé le prévenu
pour toxicomanes. La mesure a été défendue par le député PS de Paris,
Jean-Marie Le Guen. Il existe plus de 80 salles de consommation ou d’in-
jection, dite « salles de shoot », dans plus de 25 villes européennes. (–AFP.) Aix-en-Provence Le 20 mars, le tribunal correc-
(Bouches-du-Rhône) tionnel de Draguignan l’a condam-
Justice Condamné pour viol, Loïc Sécher a obtenu la sai- Envoyé spécial né en première instance à quinze
sine de la Cour de révision moisdeprisonferme.Niluinilavic-

A
Loïc Sécher, condamné à 16 ans de réclusion pour le viol d’une adoles- près le dossier d’un père et time, Colin Hall, également améri-
cente, a obtenu lundi 15 décembre la saisine de la Cour de révision. L’an- de son fils qui ont assommé cain, n’ont fait le déplacement.
cien ouvrier agricole, domicilié à La Chapelle-Saint-Sauveur (Loire- un homme à coups de barre Leurs avocats respectifs, Me Jean
Atlantique), pourrait avoir droit à un nouveau procès en 2010, si la Cour de fer pour une histoire de 35 euros, Tamalet pour John Washington et
fait droit à sa demande de révision. Après neuf années de détention, après l’histoire d’un trafiquant de Me Pierre-Olivier Sur pour Colin
l’homme clame toujours son innocence. L’affaire a rebondi en drogue et celle d’un détenu violent, Hall, les représentent.
avril 2008 lorsque son accusatrice s’est rétractée. En attendant la déci- leprésidentappelle«l’affaireWash-
sion de la Cour de révision, Loïc Sécher reste incarcéré. ington ». Quatrième dossier du
jour, ce lundi 14 décembre, devant
« Sache que les chiens
Social la cour d’appel d’Aix-en-Provence de chasse sont

1million
où l’on expédie les dossiers selon
un rite bien établi. Pourtant, à cet
derrière toi et ils sont
instant, l’audience bascule. très en colère»
John Augustin Washington, «est Robert Agostinelli
Le nombre de chômeurs arrivant né le 15 juillet 1963 à Washington »,
indique le président, sans préciser
menaçant John Washington
par téléphone
en fin de droits en 2010 que le prévenu est un descendant
du premier président des Etats- Colin Hall, lui, n’a pas d’ancêtre
Selon les calculs de Pôle emploi, un million de chômeurs arriveront en Unis, George Washington. Ce reje- illustre. Banquier, il dispose cepen-
fin de droits en 2010. 17 % d’entre eux basculeront dans l’allocation spé- ton de belle lignée, étudiant attardé dant d’un richissime protecteur.
cifique de solidarité (ASS) et seule une faible partie des 83 % restant pas- à Oxford (Grande-Bretagne), com- Son patron, Robert Agostinelli,
seraient au RSA. Pour éviter la réalisation de ce scénario catastrophe, les parait pour «violence ayant entraî- homme d’affaires italo-américain,
partenaires sociaux peuvent décider de prolonger de trois mois l’indem- né une interruption temporaire de président d’un fonds d’investisse-
nisation chômage. Coût : 1,342 milliard d’euros. Le gouvernement peut, travail (ITT) supérieure à 8 jours », ment new-yorkais, est un proche
lui, modifier les conditions d’accès à l’ASS et prolonger les dispositifs de avec cette circonstance aggravante de Nicolas Sarkozy. Il figurait, avec
l’allocation équivalent retraite et l’allocation fin de formation qui s’inter- de s’être servi d’une arme pour son ex-épouse Mathilde, parmi les
rompent fin 2009. Demandée par les syndicats, cette mesure coûterait accomplir son forfait. Une bou- invités du Fouquet’s, en mai 2007
262millions d’euros et concernerait 71 500 personnes. p Rémi Barroux teille de vodka, en l’occurrence. ausoirdel’électiondunouveaupré-
sident de la République. C’est lui
qui,deux mois etdemi plustard, en
août2007, a offert au chef de l’Etat
etàsafamille,accompagnéedel’an- relâchent quelques heures plus nom parce que tu vas t’en rappeler

les questions dumercredi cienne garde des sceaux, Rachida


Dati, ses premières vacances prési-
dentielles, dans le luxueux lieu de
villégiature de Wolfeboro (New
tard, sans dresser le moindre pro-
cès-verbal d’audition. Tout juste
consignent-ils qu’au cours d’une
conversation menée dans un
toute ta vie. C’est Robert Agostinel-
li », dit la voix. Et de poursuivre :
«Sache que les chiens de chasse sont
derrière toi et ils sont très en colère,
Hampshire). vague « franglais », John Washing- et ils sont infatigables et ils vont

JEAN-MARIE LE PEN président du Front national


Les faits remontent au 24 juillet
2006. Histoire de finir en beauté
un dimanche festif, une bande
d’Anglo-Américains se retrouvent
tonaavouéêtrel’auteurducoup de
bouteille, même s’il ne se souvient
pas de grand-chose. Procédure clas-
sique qui, comme l’a souligné,
transformertavieenuneboufféede
fumée. Réfléchis à ce message parce
que l’horloge fait tic-tac, elle fait tic-
tac sur toi. »
aux Caves du roy, l’une des boîtes Me Sur, «aurait pu se terminer dans A croire Me Tamalet, qui plaide la

Mercredi 16 décembre à 19h20 de nuit les plus huppées de Saint-


Tropez (Var). On danse, on rit, on
boit jusqu’à ce que Colin Hall s’ef-
une audience de flagrant délit».
Las. Alerté de l’hospitalisation
desoncollaborateur,RobertAgosti-
relaxe – John Washington est reve-
nu sur ses aveux et assure désor-
mais ne plus se souvenir de rien –,
sur France Inter fondre dans un grand fracas. Il est
près de 4 heures du matin, il vient
nelli affrète un jet et s’envole vers
Nice. A peine descendu d’avion, on
ce sont ces menaces qui ont provo-
qué, le26 juillet2006, le départpré-
interviewé par Jean-François Achilli (France Inter) de prendre un coup de bouteille lui désigne le nom de l’agresseur. cipité de son client pour les Etats-
sur la tête. Bagarre, bousculade, les Dès lors, John Washington et son Unis. « Une fuite », a dénoncé le
et Françoise Fressoz (Le Monde) chaudes nuits estivales de la cité avocat, Me Tamalet, en sont représentant du ministère public
varoise ne sont pas réputées pour convaincus, Robert Agostinelli va qui, s’il n’a pas nié les menaces d’A-
leur quiétude. Dans un premier multiplier les démarches auprès de gostinelli, a constaté qu’elles
Retrouvez l'intégralité de l'émission sur Dailymotion temps, Colin Hall se relève. Puis il ses relations gouvernementales. Le n’avaientfaitl’objetd’aucuneplain-
retombe et plonge dans le coma. parquet de Draguignan ouvre une te. Arrêté en décembre 2006 non
Evacué par hélicoptère vers l’hôpi- information judiciaire et lance un loin de Buffalo (Etat de New York)
tal de Nice, il s’en tire avec deux mandat d’arrêt international parlapoliceaméricaine,JohnWash-
fractures du crâne et cinq semai- contre John Washington. ington a déjà effectué huit mois de
nes de convalescence. Au même moment, celui-ci détention provisoire. Le parquet a
Aussitôtinterpellé parlesagents reçoitdesmenacessurson télépho- requis une confirmation de la pei-
de sécurité de l’établissement, son ne portable, enregistrements ver- ne infligée en première instance.
agresseur présumé, John Washing- sés au dossier. « Mon cher John, je Jugement le 25 janvier 2010. p
ton, est livré aux gendarmes qui le veux que tu te souviennes de mon Yves Bordenave
0123
Mercredi 16 décembre 2009 Economie 15
En hausse En baisse C’est la proportion des consom-
Serge Weinberg
L’ex-patron de PPR et ancien président d’Accor va
succéder à Jean-François Dehecq à la présidence
La RATP
Le trafic de la ligne A du RER était toujours
perturbé, mardi 15 décembre, avec un train
70% mateursqui envisagent d’ache-
terleurs cadeaux en ligne, selon
la Fédération du e-commerce et de la vente à distance
de Sanofi-Aventis, à la suite d’un vote du comité sur deux aux heures de pointe et un trafic (Fevad). La barre des cinq milliards d’euros dépensés
des nominations du groupe pharmaceutique. quasi-nul aux heures creuses. devrait être franchie, soit 25% de plus qu’à Noël 2008.

Bourses: l’essor des «dark pools» inquiète


Ces plates-formes électroniques permettent d’effectuer des transactions de façon confidentielle

D
ans son souci de tirer les ce de la directive Marchés d’instru- rieur et aux services financiers. Il tre en place une organisation nes » et des « mauvaises » « dark
leçons de la crise et de ments financiers (MIF) a ouvert à ne reste qu’à définir la manière. Or, bureaucratique », estime Burcak pools ». Celles qui obéissent à des Liquidnet, EuroMillenium
mieux réguler le système la concurrence le marché boursier dansce dossier personne n’est d’ac- Inel, secrétaire générale adjointe règles de transparence et de sur- et Smartpool
financier, l’Europe a-t-elle oublié et mis fin au monopole des opéra- cord. de la Fédération des Bourses euro- veillance, car elles sont gérées par
une « zone grise » de la finance ? teurs historiques (Euronext, Lon- L’AMF prône de suivre l’exem- péennes (FESE). « Le problème va des opérateurs de Bourse comme « Dark pool » Plate-forme
Depuis quelques mois, les « dark don Stock Exchange etc..). Les ban- ple américain. Les Etats-Unis, eux bien au-delà de celui de la transpa- eux et leurs nouveaux concur- d’échanges de gros blocs d’ac-
pools », des marchés spécialisés ques et les opérateurs de marché aussi soumis à ce phénomène, ont rence », explique-t-elle. rents, les plates-formes alternati- tions opérés de façon confiden-
dans l’échange confidentiel d’ac- s’y sont engouffrés pour créer les mis en place une « centrale » char- Pour ces Bourses, le sujet n’est ves telles Turquoise ou Chi-X. Et tielle.
tionsse multiplient, soulevant l’in- « dark pools » et se procurer ainsi gée de collecter l’ensemble des pas tant celui des « dark pools » puis il y a les autres, celles mises en
quiétude des régulateurs et de la des sources de revenus complé- ordres opérés par les « dark que celui d’une concurrence place en interne par les banques En Europe Les grandes Dark
Commission européenne. mentaires. pools». Il s’agit d’obtenirune trans- déloyale des banques dans ce qui n’ont pas les mêmes exigen- Pools sont Liquidnet, EuroMille-
Les « dark pools » sont en quel- Aujourd’hui ce marché électro- parence globale des ordres exécu- domaine. De fait, depuis 2007, les ces. nium, Smartpool (gérée par Nyse-
que sorte des « Bourses de l’om- nique et ultra-sophistiqué repré- tés afin d’avoir une vision centrali- Bourses historiques ont dévelop- Les banques ont en effet déve- Euronext) et bientôt Baikal (gérée
bre », des plates-formes permet- senterait moins de 10 % des échan- sée des prix, d’observer les éven- pé leurs propres « dark pools ». loppé des « dark pools » appelées par la Bourse de Londres). Ces pla-
ges totaux. Mais « la progression tuels écarts, et de détenir les noms Nyse-Euronext, la Bourse transat- « crossing network », comme un tes-formes se sont développée à
des “dark pools” peut être dange- de tous les établissements qui les lantiquea créé SmartPool et le Lon- service complémentaire offert à partir de 2007 après la directive
Ces «marchés reuse au regard des objectifs de la ont passés. don Stock exchange (LSE), de Lon- leurs clients. Mais n’ayant pas le «MIF » sur la libéralisation du mar-
de l’ombre» font régulation, et notamment de l’effi-
cience des marchés », s’inquiète
Mais les opérateurs de Bourses
traditionnels, ancien monopoles,
dres, s’apprête à mettre sur pieds
« très prochainement » la sienne,
statut d’opérateur de marché,
mais celui de banques, elles ne
ché des opérateurs de Bourse.

notamment redouter Jean-Pierre Jouyet, président de ne veulent pas de cela. « On va met- Baikal. Et selon eux, il y a des « bon- sont pas soumises aux mêmes
des manipulations l’Autorité des marchés financiers
(AMF). Ces marchés de l’ombre Les Etats-Unis tentent de freiner l’essor de ces marchés
règles. Elles ne doivent pas assu-
mer une surveillance des ordres.
ché, c’en est trop. « Nous sommes
favorables à la concurrence mais
de cours font notamment redouter des Le prix est fixé plus librement. Et cette concurrence n’est pas loyale »,
manipulations de cours : on vend Aux Etats-Unis le phénomène 1990. Mais leur nombre a crû ces les ordres ne transitent pas par dénonce Roland Bellegarde, vice
tant à un investisseur de vendre desactions sur uneBourse transpa- des « dark pools » inquiète aussi récemment, avec la sophistica- une chambre de compensation. En président exécutif chez Nyse Euro-
ou d’acheter des actions de façon rente pour faire baisser le cours le régulateur. La présidente de tion des systèmes informati- cas de problème (faillite de la ban- next.
anonyme. Le principe en soi n’est officiel et l’on en achète ensuite la Securities and Exchange Com- ques. Aussi le système, de que, etc.), les investisseurs suppor- «LesBoursessont ambiguës,esti-
pas contestable. Les investisseurs sur une dark pool, à bon prix. mission (SEC), Mary Schapiro, a « consolidated tape » mis en pla- tent seuls le risque de contrepar- me pour sa part un banquier. Si le
ont toujours échangé entre eux Un peu dépassée et consciente été la première à s’en alarmer. ce il y a trente ans, afin d’agré- tie. Enfin, elles peuvent être discré- message est d’exiger plus de trans-
des gros blocs de titres, hors mar- de n’avoir pas anticipé ce phéno- « Ce manque de transparence a ger l’ensemble des ordres enre- tionnaires et refuser l’accès de parence, il faut aller plus loin. Ici
ché,ens’entendant surleprix.L’ob- mène, la Commission européenne le potentiel de saper la confiance gistrés sur les différents mar- leurs « dark pools » à des clients elles ne réclament que le droit pour
jectif est de ne pas chahuter la compte réviser en 2010 la directive du public dans les marchés chés réglementés, semble ne extérieurs. tout le monde de dissimuler la
Bourse, de ne pas faire chuter ou « MIF » pour résoudre ce problè- actions », a-t-elle déclaré en plus suffire. En octobre, la SEC a Pour les Bourses historiques, même chose ! ». Entre ces deux
flamber les prix avec une quantité me. Le chantier est sur le bureau de août. annoncé des mesures plus stric- déjà sévèrement ébranlées par l’ar- camps, la Commission va rapide-
trop importante de titres. Michel Barnier, nouveau commis- Aux Etats-Unis, les dark pools tes pour limiter l’essor de ces rivée de plates-formes alternatives ment devoir arbitrer. p
Maisdepuis 2007, la mise enpla- saire européen au marché inté- ont émergé au début des années plates-formes opaques. qui ont rogné leurs parts de mar- Claire Gatinois

Accor veut se couper en deux sous COMMUNIQUÉ

la pression d’Eurazeo et de Colony Capital


Une fois séparés, l’hôtellerie et les tickets restaurants seront mieux
valorisés en Bourse. Les salariés s’inquiètent pour l’emploi
Pour la défense des territoires
et la démocratie locale,
L
e conseil d’administration extraordinaire (AGE) à la majorité de « poison pill » (pilule empoison-
du groupe Accor, réuni mardi
15 décembre, devait se pro-
noncer sur la « pertinence » d’une
des deux tiers, qui devra se tenir au
premier semestre 2010.
La séparation de ces deux
née) permanente : l’hôtellerie
jouait ce rôle pour les services et
vice versa. Ce ne sera plus le cas.
le Département de l’Hérault agit.
prochaine scission de l’entreprise métiers de base chez Accor est un Mais l’objectif est surtout de
en deux entités : l’une regroupant vieux « serpent de mer » évoquée mieux valoriser ces deux activités
l’hôtellerie ; l’autre les services arti- depuis plusieurs années. Mais les en Bourse. C’est ce que veulent les
culés autour des titres prépayés fondateurs, Paul Dubrule et deux actionnaires majoritaires du
comme le ticket restaurant. Gérard Pélisson, n’y ont jamais été groupe, le duo Colony Capital- Comme un grand nombre A travers la défense des services On reproche aux collectivités
de départements en France, publics et de la démocratie locale, une trop grande complexité, le
Sauf coup de théâtre, une majo- favorables. Le neveu de Gérard, Eurazeo, qui souffrent de la sous- l’Hérault est à l’initiative c’est un choix de société que nous citoyen a du mal à s’y retrouver
rité des douze membres du conseil Gilles, nommé en janvier 2006, évaluationactuelle du titre parrap- d’une campagne «Non faisons. dans le « qui fait quoi ».
devaient voter en faveur de cette non plus. Ce dernier expliquait port à leur cours d’achat (entre 42 à la réforme territoriale». André Vezinhet : C’est forcément
scission. Gilles Pélisson, le PDG encore en début d’année que le et 50 euros). Le titre cote aujour- L’objectif est d’informer Quelles seront les conséquen- complexe puisque nous nous
d’Accor, en tête. Ainsi qu’au moins groupe marchait mieux « sur deux d’hui sous la barre des 40 euros. La les citoyens du devenir ces de cette réforme ? occupons de pratiquement tous
les quatre administrateurs repré- capitalisation du groupe atteint de leur territoire. Dès 2008, AndréVezinhet:LeDépartement les aspects de la vie des citoyens,
sentant la société d’investissement
Eurazeo et le fonds américain Colo-
Les activités services les 8,7 milliards d’euros, selon les
estimations, elle pourrait attein-
l’Assemblée des Départements
de France avait pointé
est aujourd’hui le premier parte-
naire des communes. Si la ré-
du nouveau-né jusqu’à la person-
ne âgée dépendante. Et on vou-
ny Capital, principaux actionnai- d’Accor peuvent dre les 11 milliards d’euros, voire les risques du projet de loi. forme est votée en l’état, nos drait que chacun connaisse cha-
Au-delà des clivages politi- n’aurons plus le droit de financer querouage?Estcequ’onseplaint
res du groupe avec 30% du capital,
et deux autres administrateurs
désormais intéresser 12 milliards, si les deux activités
étaient séparées.
ques, n’est-on pas aujourd’hui la construction d’une école, de la complexité du moteur à
indépendants. Seul le Fonds straté- ungrand acteur, En isolant l’hôtellerie, cette acti-
devant un choix de société ? d’unecrèche,d’unestationd’épu-
ration, d’un équipement sportif
injection ? Les citoyens nous de-
mandent simplement que le tra-
giqued’investissement(FSI), déten-
teur de 7,5 % du capital d’Accor,
comme Visa par vité deviendra en effet une cible
potentielle – alors qu’auparavant
ou culturel. Notre soutien au vail soit bien fait, au plus proche
monde associatif est également de leurs préoccupations.
s’était publiquement déclaré défa- exemple elle ne pouvait qu’acheter –, ce qui André Vezinhet,
député et président remisencause.Noussubvention-
vorable à ce projet, le jugeant « ris- lui donne une dimension spécula- du Conseil général nons aujourd’hui 6000 d’entre Vous avez récemment demandé
qué». Une démarche qui serait par- jambes ». Jusqu’à ce qu’il change tive. De même, les activités servi- de l’Hérault. elles partout dans l’Hérault. à un institut de sondage
tagée par au moins deux des six d’avis, en août, sous la pression ces d’Accor peuvent désormais Là, c’est le lien social qui est d’enquêter sur les aspirations
administrateurs indépendants. d’Eurazeo et Colony Capital. intéresser un grand acteur, com- directement menacé. des Héraultais. Ces résultats
sont-ils parlants dans le
Cette scission devra faire l’objet Un grand nombre d’observa- me Visa par exemple.
Vous avez lancé un mouvement La réforme veut que vous contexte de la réforme
d’un vote en assemblée générale teurs restent convaincus que la Pour Guillaume Rascoussier, «Non à la réforme territoriale». interveniez uniquement dans territoriale ?
scission en deux métiers est extrê- spécialiste de l’hôtellerie chez Est-ce votre rôle de vous opposer vos compétences obligatoires : André Vezinhet : Les Héraultais
Un groupe, deux activités mement pertinente et qu’elle com- Oddo securities, la scission du à un projet gouvernemental ? les routes, les collèges, l’action nous demandent d’accentuer
porte largement plus d’avantages groupe en deux activités distinc- André Vezinhet : Nous avons sociale. En quoi est-ce problé- nos efforts dans trois domaines :
Chiffre d’affaires En 2008, il a que d’inconvénients. D’autant, tes va le conduire à ne plus acheter un devoir d’informer. Un grand matique ? le soutien aux entreprises et à
atteint 7,74 milliards d’euros. Les qu’il n’y a aucune synergie entre de murs d’hôtel. « Accor va pouvoir nombre de départements fran- André Vezinhet : C’est la fin de l’emploi, la préservation des
trois quarts ont été réalisés dans ces deux métiers. « Il n’y a rien se recentrer sur son vrai métier : la çais a pris les mêmes dispositions. l’initiative locale. Vous savez, paysages et du littoral, l’accès au
l’hôtellerie. Environ 13 % dans les entre les métiers, rien entre les équi- gestion d’hôtels et ne plus s’endet- L’opposition à cette réforme quand Gaston Deferre a imaginé logement. Et ce sont justement
services prépayés et 12 % sont le pes, confirme un banquier, spécia- ter pour acquérir de l’immobilier. dépasse d’ailleurs largement les la Décentralisation, il l’expliquait ces politiques publiques que le
appartenances politiques. En comme ceci : « Permettre aux Conseil général ne serait plus
fruit d’autres activités (restaura- liste du secteur hôtelier. La seule Pour les activités services, c’est une
effet, dès 2008, l’Assemblée des collectivités d’être pleinement autorisé à conduire !
tion, etc.) synergie est une synergie de bilan bonne nouvelle. Car avant, elles Départements de France, qui responsables».Onnousprésente Cette réforme est donc un com-
et de trésorerie où le cash du ticket finançaient à perte le développe- regroupe les Conseils généraux cette réforme comme un simple plet contresens. En plein maras-
Résultat d’exploitation Accor a restaurant aide l’hôtellerie. » ment immobilier du groupe. Désor- de droite comme de gauche, s’est réaménagement technique, un me économique, elle va couper
réalisé, en 2008, 941millions d’eu- L’opération a aussi du sens du mais, elles pourront réellement inquiétée des conséquences gra- petit toilettage alors que c’est les ailes des collectivités qui sou-
ros de résultat. Les services pré- côté industriel : chaque métier va optimiser la gestion de leur cash. » ves engendrées par ce projet de une remise en cause totale du tiennent l’emploi par leurs inves-
prépayés ont représenté 40 % de ainsi gagner en lisibilité. « Le grou- Les salariés sont inquiets. Les loi. Alain Juppé, Edouard Balladur, principe d’autonomie financière tissements et qui protègent les
ce chiffre, l’hôtellerie le reste. En pe Accor était un ensemble incom- cinq organisations syndicales (FO, Jean-Pierre Raffarin ont pris publi- des collectivités. plus fragiles de la brutalité de
2009, il devrait atteindre entre préhensible et inaccessible pour un CGT, CFDT, CFE-CGC, CFTC) se sont quement position contre tout ou cette crise.
400 et 450 millions d’euros grand groupe hôtelier, poursuit ce d’ores et déjà déclarées hostiles au partie de cette réforme qui va
avoir des impacts considérables
banquier. Une fois scindé en deux, projet de scission craignant qu’il y
surlaviequotidiennedescitoyens.
Effectifs Plus de 150 000 person- il va pouvoir entrer de plain-pied ait d’importantes conséquences
nes y sont employées, dont 91 % dans une compétition ouverte. » sur l’emploi. p
dans l’hôtellerie. Avant, il y avait en effet une sorte François Bostnavaron
16 Economie 0123
Mercredi 16 décembre 2009

Le travail illégal est de plus en plus France Télécom:


les salariés expriment
souvent sanctionné par la justice un profond malaise
Plus de 7000 condamnations ont été prononcées en 2008, contre moins de 5000 en 2004. Un questionnaire rempli par le personnel
Une hausse qui s’explique principalement par une mobilisation accrue des services de l’Etat indique un fort recul du sentiment de fierté

E
n France, le travail illégal est

T
de plus en plus souvent puni echnologia, le cabinet d’ex- Parfois, un but était installé : « Si
par les tribunaux. En 2008, pertise a présenté, lundi vous vendiez un service Internet,
7 478 condamnations ont été pro- 14décembre, à la direction et vous étiez autorisé à tirer un ballon
noncées à ce titre, contre 4 847 en aux syndicats de France Télécom dans le but. Si vous réussissiez, vous
2004, soit une progression de les premiers résultats du question- gagniez quelques euros. Le pire,
54,2% sur lapériode, d’après les ser- naire sur le stress au travail, auquel c’est que les gens jouaient le jeu. On
vices du ministère de la justice. 80 000 des 102 000 salariés de ne peut pas descendre plus bas. »
Dans près de neuf affaires sur l’opérateur ont répondu. Il en res- Jeannie, 30 ans d’ancienneté, a
dix,le travail dissimulé (non-décla- sort que seuls 39 % d’entre eux se été gestionnaire des marchés
ration de salariés, par exemple) disent«fiersd’appartenir»augrou- publics, avant de connaître la valse
constitue « l’infraction principale » pe, contre 96 % auparavant ; 65 % des mobilités subies. Elle a dû cher-
– d’autres délits pouvant par estiment que leurs conditions de cher un emploi en interne durant
ailleurs être reprochés aux person- travail se sont « dégradées depuis huitmois, restant «seule face à l’or-
nes mises en cause. Le recours à de quelques années » ; et 39 % jugent dinateur, sans activité.» Puis, elle a
la main-d’œuvre étrangère sans que leur santé s’est « dégradée au postulé au 10-14 dans sa région, en
titre de travail demeure marginal cours des cinq dernières années en Aquitaine. «J’étais bien contente de
(6,4 % des dossiers). raison de leur activité ». retrouver une activité, mais j’ai
En règle générale, les magis- Pour illustrer ce malaise, nous désapprouvélesméthodesdemana-
trats expliquent cette hausse des avons donné la parole à deux sala- gement : mise en concurrence per-
sanctions par une mobilisation riés, qui racontent leur quotidien manentedesvendeurs,flicageconti-
plus forte des services de l’Etat et ces dernières années. Paule (les pré- nu, ordres et contre-ordres dans la
des organes de contrôle (Urssaf, nomsontétémodifiés), 32ansd’an- même journée, ventes abusives, etc.
inspection du travail, Mutualité cienneté, travaille dans un centre Pour obtenir des congés, il fallait se
sociale agricole, police, gendarme- d’appel 10-14 (service commercial). mettre à genoux », dit-elle. Elle fait
rie, parquets, etc.). « Nous sommes bien conscients une dépression. A son retour, elle
« La masse des affaires qui est qu’il faut nous adapter en perma- obtient un poste administratif,
portée à notre connaissance a aug- nence aux nouveaux produits, dit- puis son service ferme.
menté », témoigne Marianne elle. Mais l’entreprise est allée trop
Domenach, substitut du procu- Ce volontarisme est proclamé indéfini « ou ne sont pas rensei- rée comme trop timide face aux loin. Elle veut tout contrôler dans « Je suis désinvestie »
reur de la République à Bordeaux. depuis plusieurs années par l’Etat. gnées». « C’est incroyable que nous irrégularités qui ont cours dans la notre environnement : murs gris Tout le monde est muté chez
Le fait d’avoir intégré la répression Des consignes de fermeté ont été ne disposions pas de remontées fia- sous-traitance. Des entreprises du sur lesquels on a mis des slogans, Orange. « Là, il y avait beaucoup
du travail illégal dans une action régulièrement données, notam- bles et régulières », commente Luc BTP ou de la confection font appel interdiction de parler à son voisin, d’arrêts de travail, des malaises car-
plus globale contre les fraudes a ment dans une « circulaire généra- Béal-Rainaldy, du SNU-TEF. àd’autres sociétéspas toujoursres- phrases types à dire au client etc.» diaques, d’accidents vasculaires
permis de gagner en efficacité, le de politique pénale » adressée en L’Etat a mis l’accent sur la lutte pectueusesdu code du travail(sala- Elle note aussi que son travail a cérébraux,etc.». Nouvelarrêtdetra-
ajoute Jacques Pin, procureur de la novembre aux procureurs géné- contre le travail illégal au détri- riés non déclarés, règles de sécurité été « saucissonné : il y a quelques vail (deux mois et demi). « J’avais
République de Saint-Etienne : « La raux, souligne Arthur Dreyfuss, ment d’autres infractions, estime foulées au pied…). « Les véritables années, quand un client demandait des idées noires », dit-elle, puis elle
coordination des différents services l’un des porte-parole de la ministre Pierre Joanny, secrétaire national responsables et bénéficiaires de ces où en était sa demande d’Internet, retrouve un poste de gestionnaire.
concernés s’est améliorée », dit-il. de la justice, Michèle Alliot-Marie. de SUD-Travail. D’après lui, les pratiques sont les donneurs d’or- j’appelais une collègue pour le Mais dans son esprit, tout a changé.
Sur le terrain, le nombre de pro- La chancellerie demande en parti- manquements à la législation sur dre », considére M. Béal-Rainaldy. savoir. Aujourd’hui, je prends son «Je me sens comme une rescapée. Je
cès-verbaux dressés pour travail culierquedes«poursuitessystéma- la santé au travail ou sur le rôle des Mais d’après lui, il est difficile de dossier, j’y inscrisdes commentaires suis totalement désinvestie mais ça
illégal n’a cessé de s’accroître : tiques » soient engagées contre les institutions représentatives du les impliquer dans une procédure, etje l’envoie au service technique ou va beaucoup mieux. » Elle a fait le
8 764 en 2008, contre environ entreprises employant des étran- personnel dans les entreprises car les éléments de preuve sont, à un sous-traitant. C’est beaucoup deuil du France Télécom d’avant :
6 300 en 2005. En revanche, les gers en situation irrégulière. sont « sous-traités ». eux-mêmes, compliqués à réunir. moins intéressant et j’ai l’impres- « C’était ma boîte, on était une
contrôles ont diminué depuis Si les décisions judiciaires pour De plus, certains magistrats font sion de laisser le client en plan ». famille. Aujourd’hui, il n’en reste
2006 dans les entreprises des sec- Donneurs d’ordre travail illégal se sont accrues, il ne montre d’un « laxisme évident » Déboussolée, elle s’est rendue à plus rien. C’est une prison. »
teurs que l’Etat cible en priorité Toutefois, plusieurs inspec- faut toutefois pas perdre de vue dans ce type de dossiers. une consultation de souffrance au Paule aussi a tiré un trait :
(bâtiment, hôtellerie-restauration, teurs du travail regrettent qu’une qu’elles restent, pour l’heure, assez M. Darcos a récemment déclaré travail en région parisienne: «Je ne « J’étais fière de travailler à France
etc.) mais ils restent plus élevés nette majorité des procès-verbaux peu dissuasives, remarque Karim qu’ilcomptait s’attaquerauproblè- pouvais plus jouer le jeu de la vente Télécom. Aujourd’hui, je suis fière
qu’en 2005. Désireux de promou- transmis aux parquets ne débou- Abed, représentant de la CFDT au me. Les donneurs d’ordre qui à tout prix, je ne supportais plus la de résister au rouleau compres-
voir une culture du résultat, le chent sur rien. C’est exagéré, rétor- ministère du travail. Selon Michel n’auront pas agréé leurs sous-trai- passivité de mes collègues, qui seur. » Jeannie ajoute : « Bizarre-
ministre du travail, Xavier Darcos, que-t-on à la direction générale du Zeau, président de l’UNSA-ITEFA, tants (comme la loi les y oblige) acceptaient tout comme des ser- ment, cette série de suicides m’a
a récemment indiqué qu’il souhai- travail : en 2004, près d’une procé- les peines infligées n’atteignent s’exposeront à des sanctions péna- pillières.» Elle a finalement obtenu ouvert les yeux. J’ai compris que je
tait augmenter les procédures dure sur deux a donné lieu à des quasiment jamais le quantum les et pourront être exclus d’appels un poste dans un service factura- n’étais pas seule à souffrir, mais on
pour travail illégal de 5 % par an, en poursuites. Mais il est vrai qu’un maximum prévu par les textes. d’offres, a précisé le ministre. p tion, mais se souvient des anima- n’ose pas se le dire. » p
2010 et en 2011. peu plus du tiers ont subi un sort De même, la justice est considé- Bertrand Bissuel tions dans l’open space du 10-14. Francine Aizicovici

Après cinq retards en cinq ans de développement,


le Boeing 787, ou Dreamliner, prend enfin son envol
Le constructeur aéronautique s’est heurté à des difficultés liées à une conception révolutionnaire

L
a fin d’un mauvais rêve. Tel des gros porteurs, Boeing décide dans la maîtrise de ces nouveaux mes, indique-t-il. D’ores et déjà, le
devait être sans doute le vœu de porter son offensive sur les matériaux. Les pièces envoyées curseur a été déplacé vers l’amont.
des dirigeants de Boeing en longs courriers de moyenne capa- chez Boeing doivent être revues. Boeing a repris en main certai-
voyant le 787 Dreamliner prendre cité, transportant 200 à 300 passa- Pour y remédier, le constructeur nes activités industrielles. En
son envol pour la première fois, gers. Utilisant ses recherches sur dépêche des équipes d’ingénieurs mars 2008, il est devenu action-
mardi 15 décembre. le Sonic Cruiser, un projet d’avion en Italie et au Japon, espérant que naire, aux côtés d’Alenia, de Glo-
A moins d’un aléa climatique, quasi-supersonique abandonné cela n’induirait pas de retards. bal Aeronautica, un sous-traitant
l’avion devait décoller de Everett, en 2001, il conçoit un appareil Mais, après l’euphorie de la pré- assurant le pré-assemblage du
près de Seattle (Washington), avec fabriqué à plus de 50 % en maté- sentation du premier Dreamliner fuselage. En juillet 2009, l’avion-
deux ans et demi de retard sur le riaux composites, avec un fusela- à la date symbolique du 8 juillet neur a repris une usine américai-
calendrier initial. Si les dépasse- ge en fibre de carbone. Une pre- 2007 (7/8/7), c’est la douche froide ne de l’équipementier Vought Air-
ments de délais ne sont pas rares mière dans l’aéronautique civile. avec l’annonce, en octobre 2007, craft Industries, jugée essentielle
dans l’industrie aéronautique, cet- du premier décalage du calen- pour le programme, car spéciali-
te fois, l’enjeu est beaucoup plus Système fragile drier. Il y en aura quatre autres. Le sée dans la fabrication et l’assem-
important pour Boeing. Le 787 est L’avionneur décide également groupe rencontre alors d’autres blage de parties du fuselage.
l’aboutissement d’une évolution de confier 70 % de sa fabrication à déboires liés à une pénurie de Or c’est à cause de problèmes
stratégique majeure à la fois indus- 43 sous-traitants répartis dans 25 rivets. L’avionneur doit aussi d’attaches des ailes au tronçon
trielle et technologique, engagée pays. Chacun étant responsable revoir et améliorer le caisson cen- central du 787 que Boeing a renon-
au début des années 2000. d’un élément assemblé ensuite tral de l’appareil. cé in extremis au premier vol du
A l’époque, rattrapé par Airbus, chez Boeing. Ce système est fragi- Au printemps 2008, dans une Dreamliner prévu fin juin 2009.
le constructeur américain décide le, car la moindre défaillance peut note interne, le président du grou- Cette nouvelle difficulté, aujour-
de changer son modèle en aban- le perturber. Or, très rapidement, pe, Jim McNerney, reconnaît que d’hui résolue, et ce cinquième
donnant la fabrication pour se des sous-traitants, comme l’ita- Boeing est allé trop loin dans l’ex- retard coûteront son poste à Scott
concentrer sur la conception, l’as- lien Alenia et le japonais Mitsu- ternalisation. L’approche sera Carson, le patron de la division
semblage et la livraison d’avions. bishi rencontrent des difficultés modifiée dans les futurs program- commerciale de Boeing.
Le groupe cède alors des sites Pour des raisons de crédibilité,
industriels. Son objectif est de Délais sans cesse rallongés et démissions en cascade Boeing devait impérativement
réduire les coûts, le temps de déve- tenir son engagement d’effectuer
loppement et d’utiliser de nou- Avril 2004 Ayant reçu la premiè- placé, après l’annonce d’un pre- le premier vol avant la fin 2009.
veaux matériaux pour alléger le re commande de 7E7 Dreamliner mier retard de six mois. D’autant que les annulations, qui
poids de l’appareil et réduire sa (devenu 787), Boeing lance sa portent sur 83 appareils, se sont
consommation de carburant. fabrication. Les premières livrai- Août 2009 Le cinquième retard multipliées depuis le début de l’an-
D’où l’idée d’utiliser au maxi- sons sont prévues en mai 2008. en cinq ans, survenu en juin, coû- née.L’avionneur américain conser-
mum les matériaux composites te son poste à Scott Carson, direc- ve néanmoins 840 Dreamliner en
plus légers que l’aluminium. Juillet 2007 Présentation à Eve- teur général de la division avions commandes, ce qui en fait, à ce
En 2004, alors qu’Airbus déve- rett, près de Seattle, du premier civils. Les premières livraisons ne jour, l’avion le plus vendu avant
loppe l’A380 pour mettre fin au 787. En octobre, Mike Bair, le res- sont attendues qu’au quatrième son lancement.p
monopole du 747 sur le créneau ponsable du programme, est rem- trimestre 2010. Dominique Gallois
0123
Mercredi 16 décembre 2009 Economie 17
Le point de vue de l’agence économique et financière

Breakingviews.com La vie des entreprises


Sauvetage des banques Energie ExxonMobil achète
le gazier XTO Energy pour
Social pement, Crédit Mutuel Arkéa et

Lecomitéd’entreprised’EDF-GDFSuez Daniel Caille, fondateur de la

britanniques: combien ça coûte? 41 milliards de dollars Générale de Santé, entrent au capi-


La compagnie pétrolière américai-
ne ExxonMobil a annoncé, lundi rachètelaCompagnieAndréTrigano tal de Cliniques privées associées
(CPA) pour constituer « un nou-
14 décembre, l’acquisition pour L’offre publique d’achat (OPA) d’un comité d’entreprise sur une société veau groupe de santé privé »,

I
l paraît que les contribuables consacrés à l’entrée au capital des 41 milliards de dollars (28 mil- cotée en Bourse est chose rare dans le monde des affaires. La Caisse centra- selon un communiqué du lundi
du Royaume-Uni s’en tireront banques, ainsi que des prêts et les liards d’euros) de XTO Energy, le d’activités sociales (CCAS) des industries électriques et gazières, dirigée 14 décembre. « L’objectif est de
à bon compte dans l’affaire du besoins en fonds de roulement des l’un des plus gros producteurs par la CGT, va pourtant acquérir la Compagnie internationale André Tri- construire un acteur incontourna-
sauvetage des banques. Dans son banques contrôlées par l’Etat. Le américains de gaz naturel. Elle gano (CIAT), numéro un français des campings et bungalows. Sur la base ble de l’offre hospitalière privée en
rapport pré-budgétaire, le Trésor gouvernement récupérera une par- parie sur la croissance de la part de 48 euros par action, la CIAT est valorisée à 59millions d’euros. Les diri- France par croissance externe »,
britannique annonce une addition tie de ces sommes lorsqu’il reven- du gaz dans la consommation geants de la CCAS ont annoncé le retrait de la CIAT de la Bourse dès qu’ils est-il précisé. Daniel Caille inves-
de 8 milliards de livres sterling dra ses actions, mais le NAO n’a d’énergie aux Etats-Unis, le pre- auront acquis plus de 95% du capital, au début de 2010. Les salariés, leurs tit dans le projet au travers sa hol-
(9milliards d’euros). Cela représen- comptabilisé que les liquidités mier marché du monde. XTO est familles et les retraités (700 000 personnes) pourront ainsi accéder plus ding Vivalto Santé, qui détient
te 0,6 % du PIB national, et moins recouvrées, soit 14 milliards de l’un des principaux acteurs de l’ex- facilement aux 44 campings ou villages de bungalows de la CIAT, alors 60 % du capital de CPA, le solde
que l’effort du gouvernement de livres sous forme de frais et de rem- ploration-production de gaz non que la CCAS devait acheter des lits aux autres opérateurs pour satisfaire étant détenu par les praticiens
Barack Obama, qui dit avoir mobili- boursements d’emprunt. conventionnels. Enfermés dans une demande croissante, selon la fédération énergie de la CGT. libéraux. A cette occasion, Crédit
sé 1 % du PIB américain. des roches, ceux-ci sont plus diffi- L’opération a créé des remous chez les représentants CGT des 3 000 per- Agricole Private Equity devient
Mais le sauvetage du secteur Risques et conséquences ciles et plus coûteux à extraire manents du comité d’entreprise le plus riche de France (460 millions l’actionnaire majoritaire de Vival-
bancaire pourrait avoir coûté plus Mais l’essentiel n’est pas la préci- que les ressources traditionnelles. d’euros par an). Redoutant notamment des suppressions d’emplois, ils to Santé. – (AFP.)
cher. Si l’on additionne les chiffres sion des montants. Ce qui importe Mais ils existent en grande quanti- ont émis un avis défavorable. La gestion de cette caisse, essentiellement
du National Audit Office (NAO), on le plus, ce sont les risques et les té aux Etats-Unis. – (AFP.) alimentée par une contribution d’EDF et GDF Suez assise sur les ventes Aérien British Airways
s’aperçoit que l’ensemble des aides conséquences qu’ont entraînés ces d’électricité, avait été dénoncée en 2007 par la Cour des comptes. Elle pourrait être paralysé par
publiques accordées aux banques opérations. Certains coûts ne souf- Agroalimentaire Kraft reprochait aux dirigeants des coûts de fonctionnement excessifs, des une grève à Noël
s’élève à 846 milliards de livres, frent pas discussion. Les honorai- obtient l’accord américain documents comptables insuffisants et une participation des bénéficiai- Le personnel navigant de British
soit l’équivalent de 60 % du PIB. res versés aux spécialistes consul- à son OPA sur Cadbury res trop réduite. p Jean-Michel Bezat Airways (BA) a approuvé, lundi
Les deux méthodes sont biai- tés reviennent à un transfert de L’américain Kraft Foods a annon- 14 décembre, le recours à la grève
sées. L’estimation basse se limite fonds des contribuables vers des cé, mardi 16 décembre, qu’il avait 10,4 milliards de dollars auprès té », explique le groupe dans un pour protester contre des suppres-
au recensement des moins-values experts. Mais lorsque l’Etat main- obtenu le feu vert des autorités des investisseurs en Bourse. communiqué publié lundi sions de postes au sein de la com-
anticipées sur la revente des parti- tient les banques à flot, le transfert américaines de la concurrence Après Citigroup et Bank of Ameri- 14 décembre. – (AFP.) pagnie aérienne. Le syndicat Uni-
cipations et des actions à dividen- est moins évident. En subvention- pour son offre publique d’achat ca, Wells Fargo est le dernier géant te a annoncé qu’il allait déposer
de prioritaire acquises par l’Etat, et nant les établissements, les contri- (OPA) hostile sur le confiseur bri- bancaire américain à rembourser Défense Arianespace un préavis en vue d’un arrêt de
des pertes attendues sur le pro- buables font augmenter la valeur tannique Cadbury. Celui-ci avait l’Etat. Le Trésor aura donc finale- annonce le lancement travail de douze jours, du
gramme Asset Protection Scheme de leurs dépôts. Dans les faits, ils se rejeté à nouveau, lundi, l’OPA lan- ment perçu 1,4 milliard de dollars du satellite Helios 2B 22 décembre au 2 janvier 2010,
du pays. Elle ne valorise pas le man- versent de l’argent à eux-mêmes. cée par Kraft Foods, l’accusant de de dividendes sur cette aide. Le lancement par Ariane du satelli- menaçant ainsi de clouer au sol
que à gagner sur les capitaux Certaines mesures peuvent sus- vouloir le racheter au rabais, et a te militaire français Helios 2B est les appareils de la compagnie bri-
publics redirigés vers le secteur citer des effets pervers. La politi- relevé au passage ses objectifs Textile La crise a pesé sur programmé jeudi 17 décembre au tannique en pleine saison des
bancaire. Ce sont les contribuables que de laxisme monétaire pour- financiers à long terme. Kraft la rentabilité de Lafuma centre spatial guyanais de Kou- fêtes.
qui paient la note au bout du rait créer une forte inflation. L’in- Foods a lancé le 9 novembre son Le groupe de textile et d’équipe- rou, a annoncé lundi Arianespace.
compte, lorsque la cote de solvabili- vestissement de l’Etat dans le sec- raid sur Cadbury, valorisant ce ments sportifs Lafuma a conservé Un problème technique sur le lan- Médias Le groupe
té maximale dont jouit l’Etat sou- teur bancaire deviendrait rentable, dernier autour de 10 milliards de un bénéfice net annuel stable à ceur avait provoqué l’annulation Sud-Ouest perdra plus
tient des institutions qui, sans cet- mais la déperdition liée à l’érosion livres (environ 11 milliards d’eu- 1,6 million d’euros. Sur l’exercice du tir le 9 décembre. D’un poids de 25 millions en 2009
te caution, feraient faillite. de la richesse des contribuables ros). Cette offre doit expirer le 2008/2009 clos fin septembre, la de 4,2 tonnes, Helios 2B est le Le groupe de presse régional Sud-
L’estimation haute, elle, pèche serait plus importante. 5 janvier 2010. – (AFP.) perte opérationnelle courante a deuxième satellite du système de Ouest, plombé par une dette de
par excès, car elle inclut les fonds L’intervention des gouverne- atteint 6,7 millions d’euros, seconde génération d’observation 100millions d’euros (pour un chif-
d’urgence débloqués par la banque ments américain et britannique a Finance La banque contre un bénéfice de 3 millions à des fins de sécurité et de défense fre d’affaires de 515 millions d’eu-
centrale et prend comme référen- aussi accru les risques budgétaire Wells Fargo rembourse un an auparavant. La baisse du construit par la France en coopéra- ros), est en quête de nouveaux
ce la valeur nominale des diffé- et monétaire de leurs pays. Les l’Etat américain chiffre d’affaires de 3 %, à tion avec la Belgique, l’Espagne, investisseurs, selon la lettre Press
rents dispositifs de garantie. Or ces contribuables y ont perdu, même La banque américaine Wells Fargo 254,8 millions d’euros, associée à l’Italie et la Grèce. – (Reuters.) News. Les besoins seraient com-
sommes ont été soit remboursées, si aucune analyse ne peut calculer a annoncé, lundi 14 décembre, l’intégration de la marque de vête- pris entre 30 millions et 50 mil-
soit non dépensées. combien. D’un autre côté, l’écono- qu’elle allait rembourser les ments de montagne Eider et des Santé Des banques lions d’euros. Le groupe dirigé par
Le chiffre proposé par le NAO mie et les banques sont toujours 25 milliards de dollars (17,16 mil- mesures prises pour faire face à la au capital des Cliniques Pierre Jeantet devrait, en outre,
est plus sensé : fin 2009, 117mil- debout, et ça, ça n’a pas de prix. p liards d’euros) d’aides d’Etat crise, « ont pesé sur sa rentabilité, privées associées enregistrer en 2009 des pertes de
liards de livres auront été débour- Edward Hadas reçues pendant la crise financière. malgré une réduction des frais et Le Crédit Agricole Private Equity, plus de 25 millions d’euros, après
sés. Dont 131 milliards de livres (Traduction de Christine Lahuec) Elle devra, pour ce faire, lever une amélioration de la productivi- INGParcom, BNP Paribas Dévelop- 24,6 millions en 2008.

Googleveutaussifairetrembler
lesopérateursdetéléphoniemobile Marchés
LES BOURSES DANS LE MONDE 15/12, 9h45 VALEURS DU CAC40

L
e Google Phone arrive. Goo- cherche à provoquer un change-
gle redouble d’efforts pour ment radical des habitudes. Les Pays Indice Dernier
cours
% var. Maxi
2009
Mini
2009
PER Mardi 15 décembre 9h30
Valeur Dernier Cours % var. % var. Plus Plus Divid. Code
révolutionner le marché de la opérateurs de téléphonie influen- FRANCE CAC 40 3830,31 15/12 -0,00 3913,81 20/10 2465,46 9/3 16,30
cours préc. /préc. 31/12 haut bas net ISIN

téléphonie mobile en lançant un cent considérablement la concep- ACCOR .........................◗ 38,84 38,55 0,74 10,61 39,95 25,20 1,65 T FR0000120404
CAC Mid100 5952,02 15/12 0,28 6456,77 16/10 3744,35 9/3 AIR LIQUIDE .......................◗ 81,41 81,67 -0,32 24,39 82,41 55,02 2,25 T FR0000120073
appareil entièrement conçu par tion des appareils. N’oublions pas ALCATEL-LUCENT ...........◗ 2,27 2,27 -0,09 47,81 3,39 0,87 0,16 T FR0000130007
CAC Small 90 5817,20 14/12 -0,14 6555,89 16/10 3465,08 10/3
ses soins. Si les ventes s’annoncent qu’ils versent des fortunes aux ALSTOM ............................◗ 48,98 48,96 0,04 16,67 53,05 33,38 1,12 T FR0010220475
SBF 250 2715,03 14/12 0,68 2792,41 20/10 1780,09 9/3 18,10
modestes, du fait que le géant de la fabricants d’équipements pour DAX Index 5804,29 15/12 0,03 5888,21 20/10 3588,89 9/3 18,70
ARCELORMITTAL ............... 29,04 28,55 1,72 70,82 29,23 12,57 0,16 S LU0323134006
ALLEMAGNE AXA ....................................◗ 16,04 15,99 0,31 3,61 19,36 5,58 0,40 T FR0000120628
requête en ligne compte le com- attirer les utilisateurs et les rete- ROYAUME UNI FTSE 100 index 5299,36 15/12 -0,30 5396,96 16/11 3460,71 9/3 16,50 BNP PARIBAS ACT.A ........◗ 54,82 54,76 0,11 86,44 58,58 20,08 1,00 T FR0000131104
mercialiser tel quel, c’est-à-dire nir sur leur réseau. Ils n’ont aucun SUISSE Swiss market 6440,01 15/12 0,11 6521,12 4/12 4234,96 9/3 15,80
BOUYGUES .......................◗ 34,47 34,43 0,10 14,12 37,76 21,77 1,60 T FR0000120503
sans subvention de la part des opé- intérêt à mettre en avant les servi- CAP GEMINI .......................◗ 31,82 31,75 0,22 15,69 36,98 21,12 1,00 T FR0000125338
ETATS-UNIS Dow Jones ind. 10501,05 15/12 0,28 10516,70 4/12 6469,95 6/3 16,20 CARREFOUR .....................◗ 33,21 32,96 0,76 20,68 33,88 22,06 1,08 T FR0000120172
rateurs de téléphonie, c’est l’occa- ces gratuits de téléphonie et d’en- Nasdaq composite 2212,10 15/12 0,99 2214,39 4/12 1265,52 9/3 25,50 CREDIT AGRICOLE ............◗ 13,44 13,40 0,26 67,94 15,66 5,90 0,45 T FR0000045072
sion pour Google de promouvoir voi de SMS via Internet, qui mena- JAPON Nikkei 225 10083,48 15/12 -0,22 10767,00 31/8 7021,28 10/3 51,20
DANONE .............................◗ 41,83 41,55 0,66 2,62 44,10 31,23 1,20 T FR0000120644
DEXIA ................................... 4,74 4,75 -0,08 48,16 7,06 1,10 0,68 T BE0003796134
son propre système. ceraient de réduire à néant les PER - Price Earning Ratio (ou cours/bénéfice) : cours de Bourse divisé par le bénéfice par action estimé pour l’exercice EADS ...................................◗ 12,53 12,45 0,68 4,16 16,57 8,12 0,17 T NL0000235190
L’achat d’appareils non subven- bénéfices qu’ils engrangent sur courant. PER : FactSet JCF Estimates ; données : la Cote Bleue.
n/d : valeur non disponible.
EDF ......................................◗ 40,55 40,21 0,85 -2,29 44,15 26,55 0,55 A FR0010242511
tionnés n’est pas très populaire ces prestations qui utilisent peu ESSILOR INTL ...................◗ 40,75 40,58 0,43 21,39 41,39 26,08 0,66 T FR0000121667
FRANCE TELECOM ...........◗ 17,39 17,37 0,12 -12,88 20,83 15,45 0,60 A FR0000133308
aux Etats-Unis. Si l’on se fie au prix de bande passante et sont donc GDF SUEZ ...........................◗ 29,32 29,10 0,76 -17,00 36,00 22,70 0,80 A FR0010208488
des autres « smartphones», le télé- très rentables. COURS DE L’EURO OR LAFARGE ............................◗ 56,43 56,56 -0,23 49,80 66,59 26,07 2,00 T FR0000120537
LAGARDERE.......................◗ 29,58 29,41 0,60 2,00 35,65 19,11 1,30 T FR0000130213
phone Google pourrait être vendu Ce n’est pas le cas de Google. Le Achat Vente MARDI 15 DÉCEMBRE 9h45 Cours % var.
L’OREAL ............................◗ 77,37 76,85 0,68 24,19 77,49 46,00 1,44 T FR0000120321
de 500 à 1 000dollars. Le consom- Google Phone pourrait démon- dollar us .....................................1,4561 ............1,4562 ONCE D’OR EN DOLLAR .................1124,00 ......-0,40 LVMH MOET HEN. .............◗ 74,87 74,46 0,55 56,73 76,80 39,08 0,35 A FR0000121014
mateur n’aime pas débourser trer que le système Google et sa MICHELIN...........................◗ 53,51 53,16 0,66 42,43 58,67 22,69 1,00 T FR0000121261
yen .........................................129,6900 ........129,7400
PERNOD RICARD ..............◗ 60,24 60,15 0,15 16,04 60,89 38,04 0,50 A FR0000120693
comptant une telle somme, mais il gamme fournie d’applications couronne tchèque ................26,0300 .........26,0500 PEUGEOT ...........................◗ 23,91 23,89 0,06 96,79 25,66 11,43 1,50 T FR0000121501
est friand de nouveautés. C’est procurent performance et couronne danoise .....................7,4414 ............7,4418
PÉTROLE PPR ....................................◗ 81,09 81,08 0,01 74,01 93,25 36,25 3,30 T FR0000121485
RENAULT............................◗ 35,58 35,51 0,21 91,81 37,37 10,16 3,80 T FR0000131906
pourquoi les opérateurs subven- confort, tout en évitant d’avoir à livre sterling .............................0,8947 ...........0,8948 MARDI 15 DÉCEMBRE 9h45 Cours % var.
SAINT-GOBAIN .................◗ 38,08 38,02 0,16 24,84 40,65 16,65 1,00 T FR0000125007
tionnent traditionnellement en passer par les contraintes forint hongrois .....................275,7500 .......275,9500
LIGHT SWEET CRUDE ..........................71,88 .......0,03 SANOFI-AVENTIS .............◗ 53,28 52,87 0,78 17,36 53,90 38,42 2,20 T FR0000120578
l’achat des appareils : l’abonné les imposées par un opérateur. zloty polonais ............................4,1599 .............4,1619 SCHNEIDER ELECTRIC ....◗ 76,48 76,20 0,37 44,30 78,40 41,30 3,45 T FR0000121972
couronne suédoise ................10,3421 ..........10,3475 SOCIETE GENERALE .........◗ 49,23 48,90 0,66 44,24 54,28 17,29 1,20 T FR0000130809
paie moins cher, en contrepartie, il De ce point de vue, le Google STMICROELECTR. ............◗
franc suisse ...............................1,5124 .............1,5128 TAUX 5,93 5,91 0,29 24,00 7,02 2,97 0,03 A NL0000226223
s’engage pour plusieurs années. Phone devrait frapper un grand SUEZ ENV. ..........................◗ 16,41 16,27 0,86 36,22 16,53 9,70 0,65 A FR0010613471
couronne norvég. .....................8,4293 ............8,4343 TECHNIP ............................◗ 47,75 47,98 -0,48 118,94 51,96 20,70 1,20 T FR0000131708
coup. Si le consommateur mani- rouble ......................................43,8572..........43,8642
TAUX D’INTÉRÊT LE 15/12
TOTAL .................................◗ 43,08 43,27 -0,45 10,70 43,56 34,25 1,14 A FR0000120271
Changement des habitudes feste sa préférence pour des télé- livre turque ...............................2,1922 ............2,1952
Taux
j.le j.
Taux
3 mois
Taux
10 ans
Taux
30 ans
UNIBAIL-RODAMCO ........◗ 148,35 148,30 0,03 39,30 160,05 85,80 2,00 D FR0000124711
Pourquoi Google veut-il tenter phones qui ont les mêmes fonc- dollar australien ......................1,6022 ............1,6027
VALLOUREC .......................◗ 114,95 115,25 -0,26 41,91 126,80 52,52 6,00 T FR0000120354
france 0,35 0,71 3,34 4,07 VEOLIA ENVIRON. .............◗ 22,59 22,55 0,20 1,76 27,10 15,00 1,21 T FR0000124141
une telle aventure ? Certains tions que des ordinateurs, alors la dollar canadien ........................1,5448 ............1,5453 royaume-uni 0,50 0,61 3,80 4,39 VINCI...................................◗ 39,74 39,52 0,57 32,47 40,50 24,60 0,52 A FR0000125486
consommateurs peu regardants production de ce genre d’appa- yuan chinois .............................9,9229 ............9,9629 italie 0,35 0,71 3,88 4,80 VIVENDI ..............................◗ 20,46 20,44 0,12 -12,04 24,00 16,30 1,40 T FR0000127771
sur le prix se seraient-ils déjà las- reils se développera. won sud-coréen .................1690,2400 .....1693,2400 allemagne 0,35 0,71 3,13 4,04 Cours en euros.
◗ : valeur pouvant bénéficier du service de règlement différé (SRD). # : valeur faisant l’objet d’un contrat d’animation.
sés d’équipements concurrents Google en profiterait à plein, car dollar néo-zéland. .....................2,0148 ............2,0158 japon 0,12 0,28 1,23 2,24 Plus haut et plus bas : depuis le 1/1/2009. n/d : valeur non disponible. A : acompte, S : solde, T : totalité.
comme l’iPhone ? D’autres ont-ils les besoins en requêtes augmente- rand sud-africain ...................10,8261 ...........10,8531 états-unis 0,18 0,25 3,52 4,43 Retrouvez l’ensemble des cotations sur notre site Internet :
fait le calcul et réalisé qu’il était raient, et le chiffre d’affaires suisse 0,05 0,25 1,88 2,37 http://finance.lemonde.fr
plus économique de payer l’appa- juteux de la publicité ciblée en
(Publicité)
reil au prix fort ? Google pourrait fonction de l’endroit où se trouve
aussi rendre son offre compétiti- l’utilisateur monterait en flèche. SICAV ET FCP ECUREUIL ACTIONS EUROPEENNES C 14,88 11/12 CM-CIC MID FRANCE 26,60 11/12
ve en l’assortissant de services gra- Ainsi, pour Google, la réussite ne ECUREUIL CAPIPREMIERE C 2886,58 13/12
tuits et d’une forme de prime. se mesurerait pas au nombre d’ap- SÉLECTION publiée sous la ECUREUIL OBLI CAPI C 60,61 13/12
L’explication la plus vraisembla- pareils vendus. Et c’est cela qui ECUREUIL PROFIL 90 D 32,68 13/12
responsabilité de l’émetteur ECUREUIL PROFIL 75 D 37,58 13/12 Multi-promoteurs
ble, cependant, est que Google peut donner des sueurs froides Dernier cours connu le 15/12 à 9h ECUREUIL EURIBOR 1254,63 13/12 CM-CIC EUROPE 21,73 11/12 Fonds communs de placements
aux opérateurs de téléphonie Valeur Cours date
ECUREUIL EXPANSION C 18406,52 13/12 Fonds communs de placements CM-CIC DYN.INTERN. 24,11 11/12
en euro valeur ECUREUIL INVESTISSEMENT D 43,85 13/12 CM-CIC EURO ACTS C 19,65 11/12 CM-CIC OBLI C.T.D 137,49 14/12
mobile. p ECUREUIL MONEPREMIERE C 2385,19 14/12 CM-CIC SELECT.PEA 7,07 11/12 CM-CIC OBLIGATIOND 26,45 14/12
MARCHÉ LIBRE DE L’OR Robert Cyran ECUREUIL SECURIPREMIERE C 2606,09 13/12 CM-CIC MID EUROPE 17,36 11/12 CM-CIC MID FRANCE 26,60 11/12
ECUREUIL SENSIPREMIERE C 3658,40 13/12 CM-CIC TEMPERE C 162,92 11/12 CM-CIC PLANBOURSEC 17,36 11/12
Lingot................... 24 500 € (Traduction de Christine Lahuec)
ECUREUIL TRESORERIE C 66,86 13/12 CM-CIC DYN.EUROPE 31,56 11/12 CM-CIC TEMPERE C 162,92 11/12
Napoléon............ 142,50 € ECUREUIL OBLI REVENUS D 269,38 13/12 CM-CIC FRANCE C 31,16 11/12 CM-CIC EURO ACTS C 19,65 11/12
20 $...................... 975 € n Sur Breakingviews.com ECUREUIL MONEPREM.INSTC 117290,85 14/12 CM-CIC EQUILIBRE C 66,27 11/12 CM-CIC FRANCE C 31,16 11/12
Fonds communs de placements CM-CIC DYN.INTERN. 24,11 11/12
Aux Monnaies de la Bourse Plus de commentaires sur l’actualité CM-CIC OBLI C.T.D 137,49 14/12
TRANSACTIONS Tél. : 01 42 60 16 17 ECUREUIL BENEFICESRESPONSABLES 38,00 13/12
économique et financière.
18 Economie & Médias 0123
Mercredi 16 décembre 2009

Confrontéau déclin des radios musicales,


Agriculture
Le revenu des agriculteurs en chute
de 34% en 2009
Le revenu des agriculteurs français a chuté de 34 % en 2009, selon les
comptes prévisionnels publiés lundi 14 décembre par l’Insee. Selon ces
Lagardère envisagede fermer des locales
données, qui seront affinées en juillet 2010, le revenu annuel moyen
des agriculteurs devrait être de 14 500 euros en 2009, soit presque moi- Une étude menée par Jean Isnard, le nouveau directeur des programmes de Virgin Radio
tié moins que le record de 28 500 euros atteint en 2007. Après deux et RFM, conclut qu’une centralisation partielle à Paris serait plus rentable
années de forte hausse en 2006 et 2007, liée à l’explosion des cours des
matières premières, le revenu des agriculteurs avait déjà connu une vio-

L
lente baisse de 20 % en 2008. Les producteurs de lait sont les plus tou- a crise et la concurrence du «aucune décision n’est prise.Aucun publicité locale. Les premières fer- dre plusieurs semaines. Mais le
chés, avec une baisse de 54 % de leurs revenus, tombés en moyenne à MP3 auront-elles raison des dossier n’a été déposé au CSA ». metures d’antennes locales ne groupe réitère « sa volonté de
9000 euros, devant les arboriculteurs (–53 %), et les exploitants spéciali- radiosFMmusicales? Legrou- Les personnels ont des raisons pourraient pas intervenir avant maintenir une présence locale
sés dans les céréales et les oléoprotéagineux (– 51 %). Quelques filières pe Lagardère s’apprêterait à tailler de s’inquiéter. Avant de prendre, il février ou mars 2010. significative ».
parviennent toutefois à afficher des progressions, comme les vins de dans le vif des réseaux d’antennes y a quelques semaines, la direction Selon la dernière enquête de Au sein de Lagardère Active, ces
table et de pays (+ 39 %), ainsi que l’élevage ovin (+ 22 %) et bovin (+ 17 %). localesdesesdeuxstationsmusica- des programmes de RFM et Virgin Médiamétrie sur l’audience des « mesures économiques drasti-
p Clément Lacombe les, RFM et Virgin Radio. « Nous Radio, Jean Isnard aurait effectué radios en septembre et octobre, ques » ne constituent pas une sur-
sommes en train de regarder certai- uneétudesurl’avenirdesdécrocha- RFM était en légère hausse, avec prise. « Pour Didier Quillot et
Finance nes d’entre elles », confie au Monde ges locaux. Elle concluait qu’il 4,6 % d’audience cumulée, contre Alexandre Bompard, PDG d’Euro-

M.Obama appelle les banques à aider Didier Quillot, président du direc-


toire de Lagardère Active. L’objec-
serait plus rentable d’en fermer un
certain nombre et de les centraliser
4,4 % il y a un an à la même époque.
Virgin Radio était en forte baisse,
pe 1, la crise qui frappe le secteur de
la radio n’est pas conjoncturelle

«à remettre l’économie sur pied» tif, admet-il, est de savoir « si elles


sont toutes rentables ».
à Paris.
En pratique, seules les radios
avec 4,7 % d’audience cumulée,
contre 5,9 % il y a un an.
mais structurelle », explique, sous
couvert d’anonymat, un cadre du
Le président américain prend à partie, depuis plusieurs jours, les repré- L’avenir s’annonce plutôt som- proposant des décrochages locaux groupe. Ce dernier s’attend ainsi à
sentants des banques et du secteur financier. Lundi 14 décembre, Barack bre pour celles qui ne le seraient peuventaussidiffuserdela publici- « Crise structurelle » des « coupes claires » dans les pro-
Obama a sermonné les représentants des grandes banques, qu’il avait pas. Pour preuve, lundi 14 décem- té locale. Elles sont en général clas- Côté publicité, les rôles s’inver- chaines semaines au sein de Lagar-
convoqués à la Maison Blanche : « Les banques américaines ont reçu une bre, le groupe Lagardère a effectué sées par le CSA en catégorie C. Si sent. En cette fin d’année, le chiffre dère Active.
aide extraordinaire des contribuables américains pour remettre leur sec- une double « présentation de la elles déposent un dossier à l’autori- d’affaires de Virgin Radio progres- Outre un plan d’économies
teur d’aplomb, leur a-t-il déclaré. Maintenant qu’elles fonctionnent à situation économique et financiè- té de régulation pour fermer leurs serait de près de 40 %, en recettes pour RFM et Virgin Radio, Lagar-
nouveau, nous espérons de leur part un effort extraordinaire pour contri- re » des réseaux de décrochages bureaux locaux, ces stations peu- nettes. RFM serait à la peine avec dère veut aussi céder Europe 1
buer à remettre notre économie sur pied. » locaux de RFM et Virgin Radio. La vent être reversées en catégorie un recul de 2 % à 3 %. Sport, sa radio parisienne d’infor-
Le président Obama a aussi dénoncé la collusion entre les lobbyistes et première, le matin, devant le D. Elles ne retransmettront alors Le temps de la réflexion, chez mation sportive. Le groupe l’avait
les républicains qui s’opposent, au Congrès, à la régulation qu’il entend Conseil supérieur de l’audiovisuel plus que le signal national, sans Lagardère Active, pourrait pren- rachetée il y a deux ans pour en fai-
mettre en place pour mieux surveiller la finance américaine. « S’ils sou- (CSA). La seconde, l’après-midi, face re sa tête de réseau d’une fréquen-
haitent combattre des dispositifs de protection des consommateurs qui aux instances représentatives Europe 1 se sépare de l’animatrice Véronique Mounier ce numérique nationale. Mais
relèvent du bon sens, je suis prêt à me battre. » Tous les banquiers pré- (IRTS), syndicats et représentants chez Lagardère, comme dans les
sents ont promis de soutenir cette réforme. La veille, M. Obama avait des personnels, des deux radios. Les radios ont pour habitude de magazine de société de TF1 bapti- autres radios privées, on ne croit
lancé sur la chaîne CBS : « Je n’ai pas été candidat [à la présidence] pour Au fil des années et des rachats, recruter leurs animateurs à la télé- sé « Le sexe dans tous ses états ». plus à la radio numérique terres-
aider un tas de “banquiers gras” de Wall Street », faisant allusion aux Virgin Radio s’est déployée sur vision, ce qui leur assure une bon- Après avoir d’abord évoqué « un tre (RNT). Trop chère, trop tard !
rémunérations excessives annoncées par les établissements améri- 228 fréquences et met en œuvre ne audience. Europe 1 est ainsi problème d’agenda », Europe 1 a Europe 1 Sport coûterait 1,2 million
cains. – (AFP, Reuters.) 146 décrochages locaux. Moins dif- allé chercher Michel Drucker et affirmé qu’il s’agissait d’une d’euros par an à Lagardère.
fusée, RFM rassemble 192 fréquen- Nagui sur France 2. La radio pri- « question d’incompatibilité ». Enfin, selon nos informations,
Inflation Les prix repartent à la hausse en Espagne ces et 55 décrochages locaux. Les vée vient pourtant de décider de Selon la radio, il serait « difficile Lagardère Active mènerait aussi
Les prix à la consommation en Espagne ont progressé en novembre de deux radios seraient présentes se séparer de l’ancienne animatri- de concilier une émission sur le une « réflexion » sur les salaires des
0,4 % sur un an, après huit mois de baisse, selon les chiffres publiés, dans 60 à 70 villes. ce de M6 Véronique Mounier. Arri- cancer ou la grippe A sur Europe 1 animateurs. Notamment à Euro-
mardi 15 décembre, par l’Institut de la statistique espagnol INE. – (AFP.) Chaque bureau local emploie au vée sur Europe 1 à l’été, cette der- avec une émission, très exposée, pe 1. Selon un cadre, l’idée, « copiée
minimum un journaliste et un ani- nière ne présentera plus le maga- sur le sexe » sur TF1. La dernière sur l’exemple de TF1 », serait « d’em-
Industrie La production hongroise progresse de 1,8 % mateur, auxquels il faut ajouter les zine hebdomadaire sur la santé enquête de Médiamétrie indique baucher des animateurs moins
La production industrielle de la Hongrie a augmenté de 1,8 % en octobre commerciaux chargés de collecter « Rien de grave » en 2010. La que l’audience de l’émission payés » tout en maintenant les
par rapport à septembre, après une hausse de 3,7 % le mois précédent, a lapublicitélocale. Pourl’heure, fait- direction de la station lui fait grief « Rien de grave » a progressé audiences. p
annoncé, mardi 15 décembre, l’institut des statistiques KSH. – (AFP.) on savoir chez Lagardère Active, d’avoir accepté d’animer le futur de 30 % en un an. Guy Dutheil

Conseilleràl’emploi,unmétierd’avenirenSuède

C
onseiller à l’emploi, ou bonus si un travail à plein-temps comme l’hypnose tandis que des
Cécile de Ménibus et Jean-Marc Morandini (Morandini!), Laurie Cholewa (L’école des Stars), Adrienne de Malleray (Enquête Inédite). / © Eric Robert

« jobbcoach » dans le jargon d’au moins un mois est trouvé. personnes au casier judiciaire
local, est le métier qui Le recrutement et la formation chargé ont été identifiées parmi
connaît aujourd’hui la plus forte rapides – parfois en une semaine les conseillers. Si ces cas sont
croissance en Suède. C’est une – de ces conseillers laissent scepti- minoritaires, les autorités ont
satisfaction de voir qu’il y a des ques certains professionnels qui décidé de durcir les règles lors des
métiers en plein boom alors que doutent de leur utilité réelle. La prochains appels d’offres. p
le chômage suédois continue à presse a rapporté des cas où Olivier Truc
augmenter à 8,1 %, soit 40 % de seraient utilisées des méthodes (Stockholm, correspondance)
chômeurs de plus en un an.
Cela n’a pas empêché Sven Otto
Littorin, le ministre de l’emploi,
d’expliquer qu’il était « très heu-
reux» avec ces conseillers à l’em-
ploi. « Les consultants et les chô-
meurs qui ont reçu leurs conseils
que j’ai rencontrés sont lyriques»,
s’est-il enthousiasmé en réponse à
la critique d’un député de l’opposi-
tion social-démocrate qui s’inquié-
tait de certaines méthodes rappor-
tées par la presse.

Utilisation de l’hypnose
C’est il y a un an, alors que le
pays s’enfonçait dans la crise, que
le gouvernement a donné pour
mission à l’AF, l’Agence suédoise
de l’emploi, de mettre en place ce
programme de conseils indivi-
duels aux nouveaux chômeurs –
3milliards de couronnes (288 mil-
lions d’euros) sont investis sur
trois ans, 1,1 milliard pour 2009
(300millions de couronnes pour
employer des conseillers en inter-
ne, et 800 millions en externe).
Un formidable coup de pouce aux
agences privées de recrutement,
qui présentent un éventail très lar-
ge de services qui peuvent mettre
l’accent sur différents outils desti- La parade des humbles

Près de 33 miios* de téléspectateurs par mois


nés à compléter l’offre d’AF. Après
la procédure d’appel d’offres, les
premiers contrats d’un an ont été

1,6%* de part d’audience nationale signés à l’été 2009. Au total, 950


entreprises ont passé un contrat
pour 30 000 places, sans pour

+300% en 2 ans
autant avoir la garantie de rece-
voir un chômeur. Ces derniers
sont aiguillés en fonction de leurs
besoins après un premier passage
Source : Médiamétrie - Médiamat TNT
* couverture Direct 8 cible 4 ans et + initialisés par AF et peuvent être pris en char-
**PDA cible 4 ans et + ge trois mois chez un coach.
28000 chômeurs sont actuelle-
ment placés chez ces conseillers
privés, qui reçoivent 850 euros
canal 8 canal 35 canal 28 canal 8
par chômeur, plus 190 euros de
0123
Mercredi 16 décembre 2009 Reportage Décryptages 19

A Aden, le quartier du Cratère


donne sur l’océan Indien.
Le port est une voie d’accès à la mer Rouge
et au canal de Suez. CHRIS STOKERS /PANOS/RÉA

Fièvresudiste
Gilles Paris
Aden et Sanaa, envoyé spécial

R
egard martial, moustaches à
l’avenant, le portrait du prési-
dent Ali Abdallah Saleh trône à
Aden comme planent sur l’an-

auYémen
cienne capitale de la Républi-
que démocratique et populaire
les trois couleurs panarabes, rouge, blan-
che et noire, du drapeau du Yémen unifié,
en 1990. Des symboles ordinaires qui ne Dansle paysunifié Le représentant à Aden d’une grande
marque internationale, sous le couvert de
doivent pas tromper. Car les provinces du
Sud bouillonnent. Obstinément. Cette en1990, lafracture l’anonymat, ne se fait pas prier pour racon-
ter combien il a dû batailler pour empê-
contestation qui compte chaque mois ses
mortsn’est pasencore unerébellionouver- entredeux cultures, cher que le concessionnaire de la même
marque à Sanaa, grâce à des appuis du gou-
te, mais elle n’en ravive pas moins le spec-
tre de la tentative avortée de sécession de deux histoires,reste vernement, puisse obtenir l’exclusivité
pour le pays. « Il y a une inégalité aux
1994, qui avait ébranlé une union négociée
quatre ans plus tôt entre la république du profonde. Depuis dépens du Sud, c’est sûr», affirme un jeune
homme d’Aden, qui tient également à gar-
Nord et celle, socialiste, du Sud.
Déjà affligé par la guerre civile qui rava- deux ans,les velléités der l’anonymat. « Si on prend la question
des bourses universitaires, les Sudistes sont
gelesprovincesseptentrionales,parlapira-
terie qui sévit au large de ses côtes et par les sécessionnistes clairement défavorisés. Quand je suis à
Sanaa, on me fait sentir mon origine. Pour
menées d’Al-Qaida, repliée dans des zones
tribales où se dissout la notion d’Etat, le enflentàAden tout vous dire, je n’aime pas cette ville. »

etdans les provinces


F
plus pauvre pays de la péninsule arabique autede sondagesou d’électionssigni-
a pourtant besoin comme de la peste d’une ficatives, il est bien difficile de se faire
fièvre sudiste.
Le calme et l’ordre règnent à Aden. Mais, duSud une idéedu rapport de forces dans les
provinces sudistes. Le ralliement en
danslequartierduCratère, aupied desdan- mai 2009 au camp des séparatistes de
tesques reliefs volcaniques pilonnés par le Tareq Al-Fadhli, ancien volontaire islamis-
plomb du soleil qui dominent l’océan (PSY), n’avaient pas laissé des souvenirs te en Afghanistan, qui avait fait le coup de
Indien, les presses du quotidien Al-Ayyam impérissables. En janvier 1986, les com- feu contre les sécessionnistes de 1994, a
(Lesjours)restentmuettes.Elles sontrédui- bats fratricides, habillés des oripeaux d’un pris de court le président Saleh, qui avait
tes au silence depuis le mois de mai. Dans conflit entre le dogme et une perestroïka coopté ce chef tribal, lié par alliance avec
les locaux du journal, le patriarche arabique, avaient décimé ses rangs et rava- Manifestation antigouvernementale, le 7 décembre, à El Malah. REUTERS Ali Muhsen Al-Ahmar, l’un des principaux
Hicham Bachrahil et son frère Tammam, gé Aden. Ils avaient envoyé par le fond les cadres militaires du régime. Sollicité pour
drapés dans la fouta traditionnelle, un rêves d’un socialisme exotique, tempéré Au fil des rassemblements, ponctués duYémen!Iln’en estpasquestion!»Levice- son charisme et son assise locale à Zinjibar,
long pagne de tissu coloré, bruissent d’une parunsiècle etdemide dominationbritan- d’arrestations ou d’échanges de coups de premier ministre chargé de la sécurité, à l’est d’Aden, ancienne capitale du sulta-
froide colère en énumérant les attaques nique, sur une côte stratégique, morcelée feu meurtriers, les revendications ont Rachad Al-Aleimi, renchérit : « Le Nord a nat de Fadhli, il a rejoint le Mouvement du
subies depuis le début de l’année. Camions en une ribambelle de sultanats et de « chei- changé. De sociales, elles sont devenues consacré plus d’argent et de moyens au Sud en mai après des affrontements entre
delivraisondétournés,journaux volés,jus- kats», selon le principe éprouvé du diviser politiques. L’autonomie, voire l’indépen- Sud, proportionnellement, que l’Allemagne ses partisans et l’armée.
qu’à l’offensive en règle conduite contre le pour mieux régner. dance, voilà ce que clament désormais les de l’Ouest à l’ex-RDA. Et puis les gouver- Les fidèles du président ont beau jeu
siège du quotidien, le 13 mai : tirs à balles La parenthèse de calme s’est achevée il y manifestants qui laissent libre court aux neurs du Sud sont maintenant élus par aujourd’hui de dénoncer l’instrumentali-
réelles et grenades lacrymogènes. a deux ans. De nouvelles voix se sont fait rancœurs accumulées au fil des années leurs administrés, ce qui montre bien que sation de la question du Sud par Al-Qaida
Ledirecteurduquotidien montrelesres- entendre et un mouvement encore insai- contreleNord, accusé d’avoirfaitmain bas- les manifestants ne sont que des minoritai- pour la péninsule arabique (AQPA), nou-
tes de munitions glanés, selon ses dires, sissable s’est mis en branle qui revisite à sa se sur les terres, les fonctions et les posi- res qui ne reconnaissent pas les règles de la veau label apparu en janvier 2009 et qui,
sur le champ de bataille. Al-Ayyam paye, manière le passé. Tout est parti du mécon- tions lucratives du Sud. Une nouvelle démocratie.» sans craindre le paradoxe, assure de son
affirme-t-il, l’écho donné depuis des mois tentement d’anciens officiers et fonction- « occupation » est dénoncée et l’ancien A Aden, ces affirmations soulèvent des soutien les anciens socialistes. Un groupe
dans ses pages aux revendications sudis- naires sudistes, mis à la retraite d’office vice-président, sudiste, Ali Salem Al-Baid, bordées de sarcasmes, dans une assemblée djihadiste, l’Armée d’Aden Abyan, a bien
tes, faisant de l’un des quotidiens les plus après la guerre de 1994. Ils réclamaient de de Sudistes radicaux. « Elus ? Les gouver- sévi dans la région il y a quelques années et
prestigieux du pays le porte-voix des pro- meilleures conditions de vie et l’égalité de neurs ? Pas par nous ! Hors Aden, on ne les séides de l’AQMA misent naturelle-
testataires. « On a contesté la propriété traitement avec les autres retraités. Une «Pour les Sudistes, les gens compte plus les endroits où l’armée n’ose ment sur tout ce qui pourra contribuer à
d’une maison à Sanaa que je possédais
depuis trente ans, je ne peux pas me rendre
organisation s’est mise en place, déclinée
localementendesdizainesdecomités.Fau-
du Nord sont tous des mêmepasaller.Etlà, c’estledrapeaude l’an-
cien Yémen du Sud que les gens affichent
affaiblir le pouvoir central, mais on ne sau-
rait décidément réduire le phénomène
à l’étranger pour soigner mes problèmes te de réponse des autorités, des rassemble- “dihabicha”, du nom d’un par défi, clame le fils d’un notable. Qu’on aux épigones d’Oussama Ben Laden.
cardiaques, mais je ne céderai pas », pro-
met Hicham Bachrahil.
ments ont commencé à être organisés
dans les bastions sudistes.
personnage plutôt frustre cessede nous bassineravec cette idéede réu-
nification. Historiquement, il n’y a jamais
Les Sudistes plus modérés tentent de
canaliser l’exaspération. « Le Sud ne pour-
Après la guerre de 1994, qui avait vu les A l’appel d’anciens généraux, dont Nas- d’une série télévisée» eu un Yémen. En revanche, notre région rait pas tenir sans le Nord. Il n’est pas ques-
troupes commandées par le président ser Al-Nouba et Ali Moqbil, le 2 août 2007, Franck Mermier avait un nom à elle : l’Arabie du Sud ! » tion de séparation, mais les choses ne peu-
Saleh, homme fort du Nord depuis 1978, une grande manifestation s’est tenue à anthropologue La cassure entre deux cultures semble vent plus rester en l’état », assure un écono-
écraser les rebelles en moins de deux mois, Aden, suivie d’arrestations. Depuis, les tru- profonde,plusguerrière dans leNord,mar- miste à Aden, qui tient à la discrétion. « Les
les voix de la sécession avaient fui. Atomi- blions sudistes jouent avec le calendrier en exil en Allemagne, tente de sortir de quée par l’héritage britannique dans le gens défilent avec des photos de [l’ancien
sés de par le monde, les chefs sudistes yéménite et les anniversaires pour mobili- l’oubli en réclamant l’organisation d’un Sud. « Pour les Sudistes, les gens du Nord vice-président] Al-Baid parce qu’ils savent
avaient perdu petit à petit légitimité et ser leurs forces : 7 juillet (1994), entrée des référendum sur l’autodétermination. sont tous des “dihabicha”, du nom d’un per- que ça rend le pouvoir hystérique », ajoute
représentativité. La constitution d’une troupes unionistes (principalement nor- Danssesvastesbureauxinstallés aucen- sonnage plutôt frustre d’une série télévi- un ancien fonctionnaire du Sud, qui avait
AssembléedémocratiqueduSud,auRoyau- distes)à Aden;14 octobre(1963), déclenche- tredeSanaa,Ali Al-Anessi,lepuissant direc- sée », raconte l’anthropologue Franck Mer- rejoint avec enthousiasme le gouverne-
me-Uni, en 2004, n’avait pas brisé cet isole- ment de la lutte armée contre les Britanni- teur de cabinet du président Saleh, balaye mier,bonconnaisseurdessociétés yéméni- ment unifié de Sanaa avant de passer au
ment. Tout se liguait donc pour que cette ques ; 30 novembre (1967), indépendance d’un revers de main ces récriminations. tes.«Nous, dansle Sud, nousavons uneédu- secteur privé, frustré par l’expérience.
parenthèse soit définitivement refermée. du Yémen du Sud ; 13 janvier (1986), « Nous avons redonné vie à Aden et aux cation et une morale », affirment les plus « Quand les Sudistes dénoncent l’unifica-
Crééesen 1967,laRépublique démocrati- bataille fratricide entre socialistes sudis- régions du Sud. Le président est prêt à exa- virulents pour se distinguer des « bouf- tion,ce n’estpas sonprincipe, c’est cetteuni-
que et populaire du Yémen et sa colonne tes… Toutes les occasions sont bonnes miner une plus grande décentralisation feurs de qat » nordistes, qu’ils jugent fasci- fication-là, avec toutes ses tares, c’est ce sys-
vertébrale, le Parti socialiste yéménite pour se compter. mais le fédéralisme, ce serait la séparation nés par les armes. tème, dont ils ne veulent plus. » p
0123
Mercredi 16 décembre 2009 Portrait Décryptages 21

Nourri de cultures mêlées, le neurobiologiste spécialiste de Elles&ils Pascal Galinier


l’épilepsie et du développement cérébral, Yehezkel Ben-Ari, Institutions

fait l’éloge de la complexité dans les sciences comme en Simone Veil


L’ancienne présidente du Parlement

toutes choses. Il est lauréat du grand prix 2009 de l’Inserm européen sera présidente d’honneur des
« Etats généraux de la femme », lancés à
l’initiative du magazine Elle, a annoncé

Plasticien du cerveau
Valérie Toranian, la directrice de la rédac-
tion du magazine, à l’occasion d’un déjeu-
ner réunissant, lundi 14 décembre, plu-
sieurs femmes ministres (Michèle Alliot-
Marie, Valérie Pécresse, Roselyne Bache-
lot, Fadela Amara…). La synthèse des grou-
pes de travail organisés à Lille, Lyon, Mar-
seille, Paris, et d’un débat sur Internet,
sera présentée au printemps 2010.

I
l est né en Egypte, a fait ses études en
Israël, travaille en France. Il parle le Prix
français, l’hébreu, l’arabe et l’anglais Alain Plenel, succède à l’écrivaine guade-
biensûr. Elevé dans les trois religions loupéenne Simone Schwarz-Bart, comme
monothéistes, il a été « guéri des trois lauréat du prix Carbet de la Caraïbe pour
en même temps ». A jeté par-dessus 2009, dont le jury était présidé par l’écri-
bord les idéologies simplificatrices. Exècre vain martiniquais Edouard Glissant. Père
«touslesfanatismes».Necroitqu’enl’hom- d’Edwy Plenel, directeur du site d’infor-
me. En la vie, « complexe et belle ». Et en mations en ligne Mediapart, ce haut fonc-
l’art. Ce n’est sans doute pas un hasard si ce tionnaire, vice-recteur de la Martinique
spécialiste de la plasticité du cerveau est, de 1955 à 1960, fut révoqué après ses pri-
aussi, un passionné d’arts plastiques. L’Ins- ses de position lors des émeutes de la Mar-
titut de neurobiologie de la Méditerranée tinique de décembre 1959.
(Inmed) qu’il a créé à Marseille abrite une Bruno Le Maire, 40 ans, ministre de l’ali-
collection, qu’il a lui-même réunie au fil mentation, de l’agriculture et de la pêche,
des ans, de peintures et de sculptures a été élu « ministre européen de l’année »
contemporaines. Le bâtiment de verre, qui par des parlementaires qui lui remet-
s’ouvresur un parterrede collines,de garri- tront son prix mercredi 16 décembre à
gue et de calanques, a été dessiné par l’ar- l’Assemblée nationale.
chitecte norvégien Kjethil Thornsen, le
concepteur de la nouvelle bibliothèque… Conseil
d’Alexandrie. Hasard vraiment? ChihebMahjoub, diplômé de l’école natio-
Fin collier de barbe poivre et sel, brace- nale des Ponts et Chaussées et de l’Ensi-
let ciselé au poignet, verbe rapide et char- mag, est nommé PDG de Ineum Consul-
me levantin, Yehezkel Ben-Ari, Grand Prix ting, société de conseil en systèmes d’in-
2009 de l’Institut national de la santé et de formation, dont il fut l’un des cofonda-
la recherche médicale (Inserm), est un teurs en 2003. Ineum, qui compte aujour-
homme de connexions. Qu’il ait consacré d’hui 1 300 collaborateurs dans le monde,
sa vie à étudier le mystérieux fonctionne- fait partie du groupe Management
mentdes10 millionsdemilliardsde synap- Consulting Group PLC, coté au London
ses reliant les 100 milliards de neurones Stock Exchange.
du cerveau humain vient, peut-être, de ce
que la vie lui a appris très tôt comment les Internet

Eric Schmidt
liens – ceux des peuples, des cultures, des
familles, pour finir, des individus – se font
et se défont, meurent et renaissent, jamais
Le PDG de Google lâché par Mozilla ? Le

«Une découverte patron du géant de l’Internet a déclaré la


semaine dernière à la chaîne américaine

ne se programme CNBC : « Je pense qu’il faut faire preuve de


jugeote : si vous faites quelque chose que

pas, elle emprunte personne ne doit savoir, peut-être qu’il fau-


drait commencer par ne pas le faire. Si

toujours vous avez besoin qu’on respecte à ce point


votre vie privée, le fait est que les moteurs

des chemins de recherche – y compris Google – enregis-


trent et conservent des informations pen-

buissonniers» dant un certain temps. » La fondation


Mozilla, qui édite le logiciel de navigation
Firefox, qualifie ces propos de « superbe
à l’identique, toujours en se réinventant. dérapage » et n’exclut pas de choisir Bing,
Raison et folie mêlées. Exactement com- le nouveau moteur de recherche de
me les circuits cérébraux. Microsoft, concurrent de Google, comme
«Mon histoire, dit-il, est compliquée. » Il moteur de recherche par défaut de Fire-
naît en 1943 au Caire, d’un père d’origine fox.
libano-irano-turque, commerçant prospè- John Chambers, le PDG de Cisco, veut fai-
re, et d’une mère italienne, au foyer. Sa re de son groupe le numéro 1 mondial des
famille est juive mais, comme beaucoup communications. Pour cela, ce patron
de fils de la bourgeoisie, il est scolarisé chez très écouté de la Silicon Valley va investir
les frères des Ecoles chrétiennes. En 1956 tes entre neurones. Une démonstration de pus de Marseille-Luminy, où il entraîne dans une trentaine de nouveaux mar-
éclate la crise de Suez. Expulsés d’Egypte la prodigieuse plasticité du cerveau, Parcours toute son équipe. Le centre regroupe chés connexes de l’activité principale du
avec la quasi-totalité de la communauté c’est-à-dire de sa capacité à réorganiser ses aujourd’hui une centaine de chercheurs et groupe dans les réseaux, comme la vidéo.
juive, leurs biens confisqués, ils trouvent réseaux. Dans le cas présent, hélas, avec un 1943 Naissance au Caire (Egypte). detechniciens. Onytrouve, donc, une gale- M. Chambers n’exclut pas non plus de
refuge en Israël. Son père ne survivra pas à effet non pas réparateur, mais au contraire rie d’art. Une école, animée par l’associa- regarder le domaine du transport du cou-
l’épreuve. aggravateur. 1956 Sa famille s’installe en Israël. tionTouschercheursquepréside sonépou- rant électrique.
Sa mère travaille à l’usine pour élever Lechercheurse focalisealors surledéve- se, Constance, où les lycéens s’initient à la
ses cinq enfants. Le foyer vit chichement. Il loppement cérébral. Et met en évidence 1966 Vient à Paris et prépare une thèse sciencepar l’expérimentation. Et unepépi- Sport
s’inscrit dans un lycée agricole, soignant le que « le cerveau immature [celui du fœtus sur la plasticité des neurones. nière d’entreprises exploitant les décou- Michael Schumacher pourrait faire son
bétailetretournant la terre lematin,prépa- ou du nourrisson] n’est pas un petit cer- vertes de l’Institut. retour en formule 1 en 2010 au sein de
rant le bac l’après-midi. Après son service veau adulte, mais il obéit à ses propres 1986 Dirige l’unité de neurobiologie et «Les applications de la recherche fonda- l’écurie Mercedes, ex-Brawn GP, selon le
militaire, deux années et demie obligatoi- règles ». Ses neurones sont d’une nature physiopathologie de Cochin-Port-Royal. mentale, dit-il, viennent comme le fruit sur magazine allemand Focus. Le septuple
res et « pas des balles à blanc », il passe une physico-chimique différente. Ce qui signi- la fleur. » Mais, ajoute-t-il, «une découverte champion du monde, retiré des circuits
licence de biophysique à Jérusalem. En fie, par exemple,qu’un médicamentadmi- 1999 Crée l’Institut de neurobiologie ne se programme pas, elle emprunte tou- depuis 2005, avait déjà été envisagé chez
1966, nouvelle déconnexion-recon- nistré à une femme enceinte peut avoir de la Méditerranée à Marseille. jours des chemins buissonniers ». Ceux qui Ferrari cet été pour remplacer Felipe Mas-
nexion : il vient à Paris, pour préparer une des effets opposés sur son embryon. Et mesurent la qualité de la recherche à l’au- sa, accidenté.
thèse sur les mécanismes de la mémoire. qu’ilnefaut pasutiliser lesmêmes molécu- 2009 Lauréat du grand prix de l’Institut ne des brevets sont « à côté de la plaque », Ayrton Senna a été élu « plus grand pilote
La philologie l’avait tenté dans sa jeu- les pour traiter un adulte et un nouveau- national de la santé et de la recherche insiste-t-il. A l’adresse des gouvernements, de formule 1 de tous les temps », selon un
nesse,passerelleentre leslangues,lescivili- né. Pour le petit d’homme, «la grossesse est médicale (Inserm). l’actuel comme les précédents – il fut l’un sondage réalisé par le magazine britanni-
sations et les hommes. Il se penchera sur la période de toutes les fragilités », insiste des animateurs de Sauvons la recherche ! que Autosport auprès de 217 pilotes de F1,
une autre forme de langage, les signaux Yehezkel Ben-Ari. dans les Bouches-du-Rhône –, il lance : « La dont Michael Schumacher et Jenson But-
électriques qui parcourent les neurones. Son expérience lui fait penser que Aujourd’hui encore, il y voit un « réduc- recherche a pour seule finalité la connais- ton (le champion du monde 2009). Le
«Le cerveau m’a toujours fasciné, dit-il. J’ai « gènes et environnement – les médica- tionnisme » parent de l’intégrisme reli- sance. L’attribution des crédits ne doit pilote brésilien est arrivé premier devant
cherché à comprendre comment les cou- ments consommés pendant la grossesse gieux. «On ne résoud pas un problème en le dépendreque del’excellence de cetterecher- Michael Schumacher, Juan Manuel Fan-
rants qui y circulent, à l’état normal ou comme les pesticides répandus dans la simplifiant », professe celui qui, sioniste che, pas de ses applications. » Il plaide aussi gio, Alain Prost et Jim Clark. Le premier
pathologique, peuvent générer du sens. » nature – ont partie liée dans la maturation dans sa jeunesse – il s’était porté volontai- pour le maintien de postes permanents, pilote encore en activité dans le classe-
Au sein du laboratoire de physiologie cérébrale».Etdouterqueles affectionsneu- re pour la guerre des Six-Jours –, a ensuite qui sont « la mémoire » de la recherche. ment, Fernando Alonso, arrive seule-
nerveuse du CNRS, puis à la tête de l’unité rologiques puissent être soignées par la milité pour un plan de paix entre Israël et Mémoire toujours, connexions encore. ment en neuvième position.
de neurobiologie et physiopathologie du thérapie génique, qui « fait abstraction des la Palestine. En Bosnie où il s’est rendu par Dans son travail, il a forgé le concept de Jean Le Cam, navigateur, a été débouté
développement de l’Inserm, il s’intéresse réorganisations neuronales au cours de la deux fois, avec la metteur en scène Ariane « neuroarchéologie », qui fouille les rela- par le tribunal de commerce de Paris qui
d’abord à l’épilepsie. Plus spécialement à maladie ». A la fin des années 1990 déjà, il Mnouchkine et pour animer un congrès tions entre inné et acquis, histoire généti- examinait sa demande de prise en char-
celle, dite temporale, qui affecte l’hippo- dénonçait, dans La Croix, « la génétomanie scientifique, il a vu «des choses effroyables que et histoire personnelle, pour mettre ge, par les deux courtiers d’assurance Sia-
campe: la plus fréquente chez l’adulte et la et les mensonges du tout génétique », com- et des comportements magnifiques ». au jour la façon dont se construit le cer- ci, de la perte financière liée au naufrage
plus grave, parce que rebelle à tout traite- me une approche profondément « réac- En 1999, il prend un nouveau départ : la veau.p de son bateau VM Matériaux dans le Paci-
ment. Il montre comment « une crise en tionnaire » restreignant l’humain à son création de toutes pièces, avec le soutien Pierre Le Hir fique Sud, lors du dernier tour du monde
entraîne une autre », en provoquant la for- génome, c’est-à-dire à «un jeu de chiffres et de l’Insermet des collectivités territoriales, Photo Geoffroy Mathieu à la voile en solitaire Vendée Globe, en
mation de nouvelles connexions aberran- de lettres ». d’un Institut de neurobiologie sur le cam- pour « Le Monde » janvier. p
22 Décryptages Débats 0123
Mercredi 16 décembre 2009

Renouons notre lien avec la nature en luttant contre la déforestation


La destruction des forêts représente un cinquième du CO2 de la planète

C
ette semaine, le monde espè- Ces écosystèmes incroyables abritent ferions en sorte que les pays abritant des férents pays ont pu trouver une approche
requedesprogrèsserontréali- plus de la moitié de la biodiversité terrestre forêts primaires mettent en place des stra- sur laquelle ils ont réussi à s’entendre et
sés au sommet de Copenha-
gue. Le processus internatio- Charles d’Angleterre dela planète dontdépendnotre survie, que
cela nous plaise ou non. Ce sont ces forêts
tégies de développement durable, sans
avoir à dépendre des activités économi-
qui, je l’espère, conduira à une coopération
internationale susceptible de faire toute la
nal dans lequel il s’inscrit quigénèrent la pluie. Elles constituent l’ha- ques qui en profitent. En recourant – en différence.
constitue, je crois, l’une des Prince de Galles, auteur du projet bitat de nombreux peuples autochtones et plus des financements publics – à des ins- Il faut que des initiatives de ce genre
démarches les plus importantes de notre « Rainforests » consistant à trouver permettent de répondre aux besoins de truments financiers innovants et à des soientprises, mais ellesne sont qu’une par-
époque, car faute de limiter notre impact des alternatives durables centaines de millions d’êtres humains. investissements à long terme, soutenus tie de la solution et ne sauraient suffire à
sur l’atmosphère de la planète, il faut s’at- à la déforestation Ellesretiennentenoutred’énormesquanti- par les banques multilatérales de dévelop- ellesseules.Aufuretàmesure denotreéloi-
tendre aux conséquences les plus terribles. tésdecarbone. Cependant, ellesvoient cha- pement,de grandes superficies, déjà dégra- gnement de la nature en faveur d’un
Le défi à relever n’est pas simplement poli- de mener une vie décente constitue déjà que année disparaître près de six millions dées, pourraient être restaurées et accroî- recours aux inventions technologiques
tique et technologique. Il s’adresse tout un défi ambitieux que la rapidité du d’hectares qui partent en rondins et en tre la production alimentaire. pour résoudre nos problèmes, nous
autant à notre volonté de coopérer et à réchauffement climatique rendra plus dif- fumée.Enplusd’accélérerl’extinctionmas- Parallèlement, des fonds seraient déga- voyons de moins en moins nos difficultés
notre aptitude à penser différemment. ficile encore. Diverses études ont mis en sive d’espèces susceptibles d’aider tant au gés pour financer de nouveaux program- telles qu’elles sont, c’est-à-dire comme
A ce propos, j’ai été très impressionné lumière les menaces que font peser les traitement de maladies humaines qu’à mes de santé et d’éducation, ainsi que des résultant de la perte de la notion d’équili-
par l’initiative prise il y a quelques mois changementsclimatiquessurledéveloppe- l’élaboration de nouvelles technologies modèles de développement rural intégré. bre et d’harmonie avec les rythmes de la
par le président Sarkozy, lorsqu’il a créé la ment économique, en particulier dans les s’appuyant sur l’imitation du génie de la En retour, le monde financerait les services nature,ses cycles et ses ressources limitées.
commission sur la mesure des performan- pays les plus pauvres et les plus vulnéra- nature, cette déforestation provoque des vitaux rendus par les écosystèmes sur les- Le fait que nous envisagions l’économie
ces économiques et du progrès social. bles. Ce qui affectera du coup les program- émissions massives de gaz à effet de serre, comme séparée de la nature n’est que l’un
Après tout, les milliards de tonnes d’émis-
sions de gaz à effet de serre que nous
mes visant à réduire la pauvreté.
La sécurité alimentaire est déjà mena-
représentant environ un cinquième du
total des émissions de la planète.
Ces écosystèmes des signes de ce déséquilibre.
Renouer des liens avec la nature, réali-
envoyons chaque année dans l’at- cée par l’érosion des sols et la flambée des C’est pourquoi mon projet « Rainfo- incroyables abritent gner nos sociétés et nos économies sur ses
mosphèresontliésàdesactivités économi-
ques que nous croyons capables d’amélio-
prix du pétrole et du gaz qui alimentent
l’agriculture industrielle, alors que la
rests » (« forêts tropicales») a consenti tant
d’efforts au cours ces deux dernières
plus de la moitié possibilités, voilà, à mon avis, le véritable
défi qu’il nous faut relever. Le sommet de
rer le bien-être de l’espèce humaine. Peut- demande augmente en raison de la crois- années en vue de faciliter un consensus sur de la biodiversité terrestre Copenhague contribuera, je l’espère, à un
êtreunenouvelledéfinitionduprogrèséco-
nomique nous permettrait-elle de faire
sance de la population et de l’évolution des
habitudes alimentaires. Le réchauffement
la coopération internationale pour réduire
la déforestation. En avril, j’ai convié les
de la planète dont dépend changementprofond,ainsiqu’àl’établisse-
ment d’un plan de transition vers une éco-
davantage pour les réduire ? climatiqueneferaqu’exacerber cettesitua- chefs d’Etat et de gouvernement au palais notre survie» nomie propre avec des objectifs officiels,
Actuellement, nous estimons devoir tion intenable. Selon les prévisions du pro- de St James, en marge du G20 de Londres. despolitiquesetdestechnologies biendéfi-
choisir entre le développement économi- gramme des Nations unies pour l’environ- Au cours de cette réunion, il a été décidé de quels nous comptons tous pour assurer nies. En l’état actuel des choses, le monde
que d’une part, et la protection des écosys- nement, la chute de la productivité agrico- créer un nouveau groupe informel chargé notresurvieéconomique,matérielle etspi- n’en manque pas, mais ce qui lui fait
tèmes de notre fragile planète, d’autre part. le pourrait atteindre 50 % dans de nom- d’étudier les moyens de ralentir cette défo- rituelle. défaut, c’est l’état d’esprit nécessaire pour
Le réchauffement climatique est l’exem- breux pays en voie de développement à restation. Ce groupe a formulé des recom- L’idée que le monde devrait payer d’une faire face à cette situation.
ple même de la façon erronée dont nous l’horizon 2080, en particulier à cause des mandations, il y a quelques semaines à pei- façon quelconque les services rendus au Si le temps n’agit pas en notre faveur, il
appréhendons le problème, car il ne consti- changements affectant la pluviosité. ne, et il est très encourageant d’observer public par les forêts tropicales (puisque, nous reste notre capacité à coopérer et à
tue pas en priorité une alternative au déve- C’est pourquoi il me semble que nous l’importance des liens tissés entre les pays, après tout, nous payons déjà l’eau, le gaz et innover pour trouver des solutions. Nous
loppement économique ; il s’agit en fait devons adopter une nouvelle approche, les entreprises et les groupes environne- l’électricité) n’est pas nouvelle. Il semble avons été confrontés dans le passé à d’im-
d’un « multiplicateur de risques », un fac- dont le point de départ doit être de voir le mentaux décidés à travailler ensemble cependant qu’enfin beaucoup soient d’ac- mensesdéfis,quenous avonsrelevés.Cette
teurquidiminueranotrecapacitéàamélio- monde tel qu’il est réellement, et peut-être pour mettre en œuvre les mesures propo- cord pour estimer que ce serait une façon fois-ci, le défi semble plus grand que
rer le bien-être de l’humanité, si nous aussi d’accepter que l’économie est dépen- sées destinées à s’attaquer aux racines éco- deréduirelesémissionsdegazàeffetdeser- jamais, mais j’espère, de tout mon cœur,
n’agissonspasimmédiatement pourrédui- dante de la nature, et non pas l’inverse. nomiques de la déforestation. re et de gagner ainsi un temps précieux qu’à Copenhague nous saurons montrer
re les émissions de gaz à effet de serre. Après tout, la nature constitue le capital En récompensant financièrement les dans notre bataille contre la catastrophe tout ce dont nous sommes capables. C’est
Par exemple, mettre fin à la pauvreté sur lequel se fonde le capitalisme. Les paysquiontréussiàfaire reculerladéfores- que constitue le réchauffement climati- bien le moins que nous puissions faire
pour que chacun puisse avoir la possibilité forêts vierges tropicales en témoignent. tation (ou qui n’y ont pas recours), nous que.Grâceàceprocessusconstructif,lesdif- pour les générations futures. p

Le trompe-l’œil du Grand emprunt


à la place de la constance budgétaire
Les besoins de la France sont oubliés

L
a questionfondamenta- établissements. Mais cela bénéfi- implique aussi d’augmenter très
le des grands investisse- ciera-t-il réellement à tous nos étu- fortement le nombre de scientifi-
ments pour la France diants ? ques. L’Union européenne avait
du futur méritait L’objectif d’une politique d’en- évalué à 700 000 le nombre de
mieux que l’opération seignement supérieur est de per- chercheurs supplémentaires
de communication de mettre d’élever au maximum le nécessaires pour atteindre les
Nicolas Sarkozy baptisée « grand niveau de formation à travers le objectifsde Lisbonne.Mais lapoliti-
d’après le par la réalisatrice emprunt ». pays. En France, les universités ont que conduite ces dernières années
roman de de «Brodeuses» Chacun sait bien – et d’abord au unemissiond’accueil large,d’égali- a produit une baisse importante
Sylvie
Sylvie Testud*
Testud* sommet de l’Etat – que dans le té. Elles contribuent à l’attractivité du nombre d’étudiants intéressés
contexte de déficit massif des desterritoires, en formant des sala- par la recherche. Des laboratoires
finances publiques et d’endette- riés qualifiés, en particulier dans qui comptent parmi les meilleurs
ment record, parler d’un emprunt les secteurs industriels (automobi- au monde ont vu le nombre de thè-
supplémentaire est à la fois irres- le, technologies de l’information ses délivrées divisé par deux. Notre
ponsable au plan budgétaire et cri- et de la communication, biotech- tissu économique, en particulier
tiquableau planpolitique. L’exerci- nologies et pharmacie, ingénierie nos PME innovantes, pâtiront de
ce se résume à un gigantesque de l’environnement, etc.). cette pénurie organisée.
trompe-l’œil, qui dégradera un En supprimant des emplois
peu plus encore la situation de la Mauvaise farce scientifiques dans les universités
France sans imaginer les solutions Que souhaitent les citoyens ? et organismes de recherche, en
à la hauteur des enjeux. Avoir quelques universités qui refusant de donner tous les
Il en va ainsi de l’enseignement brillent dans le classement de moyens nécessaires à une vraie
supérieur et la recherche. Voilà Shanghaï, ou bien avoir accès à une politique industrielle, Nicolas
bien un domaine qui fait consen- bonne formation? Sarkozy a sacrifié une génération
sus : tout le monde s’accorde sur le Quant au financement, les som- de chercheurs et menace grave-
retardd’effort dela Franceaccumu- mes empruntées ne seront pas uti- ment la pérennité de notre outil
lé au cours des dernières années et lisables directement, mais repla- industriel. A moins d’un change-
sur l’importance de ce pilier pour cées auprès du Trésor. Cela revient ment complet de politique, la Fran-
notre avenir. En 2008, la recherche à maquiller une augmentation ce risque de continuer à glisser sur
représentait 2,02 % du PIB, en bais- qui, en termes budgétaires, serait la mauvaise pente.
se constante depuis 2002 (2,23 %), de moins de 400 millions d’euros Oui, « investir pour l’avenir» est
alors que la stratégie de Lisbonne, (les revenus annuels du capital), en une priorité ; mais cela suppose de
adoptée voilà une décennie, fixe une dotation d’une dizaine de mil- vraiscrédits, devraisemploisscien-
l’objectif à 3 % au sein de l’Union liards. tifiques et industriels, une vraie
européenne: voilà le bilan de Nico- En outre, cette proposition de volonté politique. Une politique
las Sarkozy et des gouvernements faire reposer les financements uni- inscrite dans la durée a besoin d’un
auxquels il a appartenu. versitaires sur des dotations en effort budgétaire constant, qui est
Un effort massif dans ce secteur capital ressemble à une mauvaise possible si on cesse certaines
clé pour notre avenir est indispen- farceà l’heure où lasituation finan- erreurs comme la baisse de la TVA
sable. Encore faut-il le faire de cière des universités américaines, pour les restaurateurs. Cherchez
façon adaptée. Malheureusement, qui repose pour partie sur ce systè- l’erreur ! p
les choix de Nicolas Sarkozy sont me, est très dégradée. Il n’est pas
en décalage avec les besoins de interdit de tenir compte des échecs Guillaume Bachelay, secrétaire natio-
notre pays et compromis par les de certaines expériences étrangè- nal à l’industrie et aux nouvelles techno-
engagements non tenus de l’actuel res pour éviter de les reproduire en logie de l’information et de la communi-
gouvernement. France. cation au PS ; Bertrand Monthubert,

actuellement L’objectif affiché du rapport est


de financer les universités par des
Développer les industries du
futur – biotechnologies médicales,
secrétaire national à l’enseignement
supérieur et à la recherche au PS ;
dotations en capital pour les uni- éco-technologies – nécessite une Michel Sapin, secrétaire national à l’éco-
versités, en privilégiant quelques vraie politique industrielle. Cela nomie, député PS de l’Indre.
0123
Mercredi 16 décembre 2009 Cinéma 23
ppp excellent ppv à voir pvv pourquoi pas vvv à éviter

La magie et les terreurs d’une âme d’enfant


Spike Jonze recrée le monde peuplé de créatures velues et carnivores imaginé par Maurice Sendak

Max enfants à suivre l’un des leurs


et les Maximonstres dans une aventure aussi fabuleu-
se que réelle.
ppp Ce bref moment de plaisir est

Y
ou’re out of control », crie la en fait le prélude à une série de
maman de Max. En français catastrophes impliquant la gran-
contemporain, elle crierait : de sœur (Pepita Emmerichs) et la
« Tu es ingérable. » En dehors du mère (Catherine Keener) de Max,
contrôle des parents, les enfants jusqu’à ce que cette dernière pro-
vivent au pays des choses sauva- nonce la réplique fatidique citée
ges. Le titre original de Max et les plus haut. Max prend alors la fui-
Maximonstres, qui fut un album te, à pied, en bateau, jusqu’à arri-
illustré de Maurice Sendak avant ver aux pays des Maximonstres. Il
de devenir un film de Spike Jonze n’y a pas de fleurs, ni de hautes
(entre-temps, il y eut une adapta- montagnes perdues dans la bru-
tion animée pour la télévision et me. C’est un pays comme on en
une comédie musicale) est Where rêve, fait d’éléments familiers (des
the Wild Things Are : là où se trou- dunes de sable, une plage, une
vent les choses sauvages. forêt de conifères) et de structures
C’est faire preuve d’une foi peu bizarres, des huttes sphériques,
commune dans la puissance du par exemple, dans lesquelles
cinéma que d’avoir cru que l’on vivent les monstres.
pouvait adapter pour l’écran cet Dans la version qu’en livre Spi-
album illustré d’une quarantaine ke Jonze (de grandes silhouettes
de pages. Et donc passer de l’évoca- couvertes de fourrure, animées
tion graphique des terreurs et des par des acteurs, mais dont les visa-
extases d’un enfant révolté à un ges dessinés sont animés numéri-
récit qui déploie ces instants fulgu- quement), ces créatures parais-
rants dans le temps et l’espace. sent moins carnivores, moins
menaçantes que celles qu’avait
Les maximonstres ne imaginées Sendak.
Reste que les Maximonstres ne
sont pas des peluches. sont pas des peluches, qu’ils hési-
Ils hésitent entre tent entre la consommation
immédiate de Max et son couron-
la consommation nement. Eux aussi sont sortis des
immédiate de Max rêves. Le scénario (écrit par Spike
Jonze et le romancier Dave Eggers)
Max au pays des Maximonstres. Un pays comme on en rêve, fait d’éléments familiers et de structures bizarres. MATT NETTHEIM

et son couronnement suggère les correspondances

A s’en tenir à ses deux précé-


dents films, Spike Jonze, réalisa-
entre la vie de Max et celle des
monstres sur l’île. A la bataille de
boules de neige du début du film
Dans la peau de Maurice Sendak
teur intellectuel, ironique, n’était répond un combat de mottes de
pas le candidat idéal pour mettre terre qui tourne mal, et chacune COMME CHAQUE SOIR, Maurice pour mener à bien ce chef- rebelle à l’autorité parentale. Spike Jonze était de filmer les
en scène ces pulsions brutes. Le des créatures est à la fois l’incarna- Sendak ira se coucher, seul, dans d’œuvre de 338 mots et de «Max n’est pas un garçon gentillet. monstres de Max comme des indi-
préjugé tombe dès la première tion d’une des pulsions de Max et sa maison du Connecticut, après 39 pages, où un garçon prénommé Il est révolté. On ne m’a pas pardon- vidus, sans recourir au moindre
séquence, qui montre Max (Max le reflet de l’un de ses familiers : sa avoir écouté une œuvre de Mozart Max, privé de dîner par sa mère et né de montrer le foyer familial effet spécial, en utilisant une tech-
Records) jouant dans la neige. Et à mère, sa sœur, un instituteur… et lu des poèmes de John Keats et envoyé dans sa chambre, se révol- comme le lieu d’une lutte de pou- nique de marionnettiste. « Com-
la fin de l’aventure du petit gar- Au bout du compte, les mons- d’Emily Dickinson. L’écrivain, qui te en se rendant dans un pays peu- voir entre enfants et parents. » ment parlent-ils ?, se demande le
çon, on ne se souviendra même tres font de Max leur souverain, et vient de fêter ses 81 ans, repensera plé de monstres. Après ce bref et metteur en scène. Quelles sont les
plus de ce que l’on attendait de le petit garçon s’efforce de régner aux mêmes événements. L’exter- intense voyage, Max retourne Fâché avec le langage frustrations de telles créatures ?
l’auteur de Dans la peau de John sur ces créatures aux corps de mination d’une partie de sa chez lui, où l’attend son dîner. Max et les Maximonstres a susci- S’est-on interrogé sur la psyché
Malkovitch. On ne gardera, pré- bête, aux voix d’adulte (on recon- famille par les nazis. Les dizaines «J’étais un jeune garçon ambi- té dès sa publication l’intérêt des d’un monstre ? Leurs sentiments
cieusement, que ces moments pas- naît, dans la version originale, cel- d’immigrés juifs, chômeurs et tieux, se souvient Maurice Sendak. producteurs hollywoodiens. Ce réprimés sont semblables à ceux
sés dans l’inconscient de Max, un les de James Gandolfini ou de For- sans le sou qui, dans les années Je voulais être le capitaine de mon désir s’est heurté à la volonté de d’un enfant que personne n’écou-
endroit impitoyable et drôle, dan- rest Whitaker), de jouer avec eux, 1930, venaient peupler le tout navire. J’ai écrit cette histoire pour Sendak de superviser l’adaptation te. Cet enfant, c’est moi. »
gereux, toujours au bord de l’ex- de les apaiser, de les amuser, de les petit appartement de ses parents à exorciser mes propres démons. de son livre. Spike Jonze a su par- Quand il préparait Max, Spike
plosion – une âme d’enfant. empêcher de se faire du mal. New York. Son enfance difficile, à Aujourd’hui encore, ce livre reste ce ler à Maurice Sendak. Ce n’était Jonze a réalisé en parallèle un
Max joue donc dans la neige. Il n’y a pas besoin d’avoir lu les l’écart des gamins de son âge. La que j’ai fait de plus personnel. » pas évident. Le réalisateur de Dans documentaire sur son auteur, Tell
Comme on est dans une banlieue œuvres complètes de Freud pour maladie mentale de sa mère. Sa Avec 10 millions d’exemplaires la peau de John Malkovich est Them Anything You Want : a Por-
du Middle West, il y en a assez donner un nom à ce processus. Il dépression. Aujourd’hui, Maurice vendus aux Etats-Unis, Max et les fâché avec le langage. Lorsque trait of Maurice Sendak. L’écrivain
pour se creuser un igloo, dans suffit de se souvenir. Max et les Sendak va mieux. Il lui arrive Maximonstres rencontre un suc- Malkovich l’a rencontré pour la apparaît souvent en colère. Contre
lequel la caméra suit le petit gar- Maximonstres fait renaître les désormais de communiquer avec cès massif et inattendu, en particu- première fois, il a cru qu’il parlait lui, les adultes, le monde. Avec
çon (il a à peine 10 ans). Sa mère est poussées d’adrénaline, les l’extérieur, avec parcimonie, fré- lier auprès de la frange la plus tchèque ou qu’il avait appris l’an- une franchise impressionnante.
au travail, sa grande sœur traîne moments d’euphorie et de déses- quentant un cercle limité d’amis, jeune du lectorat, à laquelle il glais sur le tard. Spike Jonze ne Le résultat est remarquable. « Je
avec ses copains, et des copains, poir face à l’inconnu qui se et ne communiquant avec la pres- s’adresse directement. Beaucoup connaît pourtant pas d’autre lan- sais faire parler les gens, assène
Max n’en a guère. Mais c’est parce déploient devant les yeux du petit se que par téléphone. d’adultes le vouent pourtant aux gue que celle de Shakespeare. avec fierté Spike Jonze. Je suis
qu’il est seul qu’il peut profiter de garçon. Avec, à l’horizon, la fin de L’illustrateur a 34 ans lors de la gémonies. « Je vais te manger », Mais il a lu, relu et intimement content du travail. Mais je vais
son igloo. Rien de tout cela n’est l’enfance. p publication de Max et les Maxi- répond Max à sa mère après avoir compris Max et les Maximonstres. m’occuper un peu plus de moi à
formulé. La caméra portée, la Thomas Sotinel monstres (traduit en français à essuyé les réprimandes de cette Et si Maurice Sendak reconnaît ne l’avenir. Je vais apprendre l’an-
lumière brutale de la neige, le sou- L’Ecole des loisirs), en 1963, le pre- dernière. Cette métaphore provo- pas avoir toujours compris ce que glais. Un jour, vous verrez, vous fini-
rire de Max, sa frénésie suffisent à Film américain de Spike Jonze. Avec mier album dont il assure seul la que une levée de boucliers de la lui racontait le metteur en scène, il rez aussi bien par comprendre ce
transporter les adultes en arrière, Max Records, Catherine Keener, Pepita conception de bout en bout. Huit part de libraires et de psychiatres a senti que ce dernier serait l’hom- que je raconte. »p
et – on l’espère – à inviter les Emmerichs, Mark Ruffalo (1 h 40). ans de travail sont nécessaires inquiets de voir dépeint un garçon me de la situation. L’idée forte de Samuel Blumenfeld

Sur Pandora, tout est extraordinaire, sauf les histoires


Avec «Avatar», James Cameron invente un univers somptueux, peuplé d’extraterrestres graciles mais régi par des stéréotypes

Avatar générées par ordinateur, sans que sont des chefs-d’œuvre d’inven- diaire d’avatars, des clones d’extra- nobles extraterrestres. Lorsqu’il C’est d’autant plus frustrant
jamais on ne voie les soudures. La tion graphique et de minutie. La terrestres dans lesquels peuvent est dit en anglais (une petite partie que l’idée même de cette métem-
ppv qualitédes images venues dela pla- qualitédu rendu des chairs, des tis- se loger la mémoire et la conscien- du film est en na’vi, langage créé psycose réversible, ici manifestée

T
erry Gilliam expliquait nète Pandora – un endroit qui sus végétaux ou animaux est stu- ce d’humains. par des linguistes sur les instruc- par la présence tangible des
récemment à quel point les n’existe que dans les ordinateurs péfiante. L’ex-marine Jake Sully (Sam tions du démiurge Cameron), le acteurs dans leur incarnation
effets spéciaux numériques de Cameron et ceux de Weta Digi- Ce qui se passe sur Pandora, en Worthington), hémiplégique à la dialogue est stéréotypé, comme le numérique (on reconnaît très
épuisaient rapidement la capacité tal, la firme d’effets spéciaux du revanche, est un peu moins inté- suite d’une blessure de guerre, est sont les réactions de la plupart des bien les expression de Worthing-
d’émerveillement du public : « Un réalisateur néo-zélandais Peter ressant. On sait que la planète est enrôlé dans le programme, dirigé personnages. ton ou Weaver sous leur physiono-
tsunami géant engloutit la Maison Jackson – est plus que saisissante, en voie de colonisation par les par une scientifique aux manières mie na’vi), ouvre un champ pres-
Blanche ? Et alors ? » envoûtante. Ses habitants huma- humains, qui veulent y exploiter brusques et au grand cœur, Grace Flûtes vaguement andines que infini à l’imagination des
James Cameron a mis quatre noïdes,les Na’vi, meuventavec grâ- des gisements d’un minerai au Augustine (Sigourney Weaver). Les séquences purement cinéti- comédiens comme à celle des scé-
ans et demi à faire arriver Avatar ce leurs grands corps bleus (trois nom explicite d’unobtainium (en Dès sa première sortie sur Pando- ques, celles qui montrent Jake naristes.
sur les lieux du sinistre provoqué mètres environ) dans une jungle français le horsdeportium). Cette ra, après avoir échappé à un mons- domptant etchevauchant des créa- On se dit parfois – surtout pen-
par Titanic, son précédent film, qui ressemble à la fois à la forêt entreprise minière est encadrée tre carnivore et s’être séparé de tures volantes, suscitent un plaisir dant les séquences finales, particu-
qui avait ouvert la voie à l’avalan- amazonienne et aux grands fonds par une milice commandée par son groupe, Jake Sully rencontre simple et intense, encore accentué lièrement convenues – que James
che des catastrophes numériques. marins (James Cameron n’a pas un officier borné au comporte- une princesse na’vi, Neytiri (Zoe par l’utilisation intelligente du Cameron a construit de grandes
Et les secours arrivent juste à pour rien passé des mois sous ment familier (Stephen Lang, qui Saldana, jeune actrice qui n’appa- relief (il vous faudra passer orgues pour n’y jouer que de la
temps. Pour peu que vous soyez l’eau, pour tourner The Abyss, Tita- synthétise toutes les badernes san- raît jamais ici sous sa forme 160 minutes derrière des lunettes musique de cirque. Mais il suffit
tolérant à la science-fiction (une nic ou son documentaire sous- guinaires du Marine Corps). Paral- humaine, contrairement à Wor- polarisantes), qui ne trouve pas de penser à Pandora pour avoir
condition plus répandue chez le marin Ghosts of the Abyss). lèlement à ces précautions, la mul- thington et Weaver qui vont et son équivalent dans les rapports envie d’y retourner, même si l’his-
mâle de l’espèce que chez la femel- tinationale, dirigée par un sale viennent entre leurs avatars ter- entre les personnages, dans leur toire reste à écrire. p
le), Avatar vous rendra votre Horsdeportium môme qui ne pense qu’à l’argent riens et na’vi). évolution. Cette banalité est enco- T. S.
regard d’enfant. La touffeur de l’atmosphère, la (Giovanni Ribisi, l’ex-petit frère de On le voit, la situation de départ re accentuée par la musique new
James Cameron a réussi à mêler texture visqueuse de certaines Phoebe dans Friends), a mis en programme le développement du age (flûtes vaguement andines, Film américain de James Cameron
la réalité des corps humains et des plantes, l’apparence des monstres œuvre un programme de collabo- scénario jusqu’à l’affrontement chœurs qui se voudraient tribaux) avec Sam Worthington, Sigourney Wea-
décors à la fantaisie des créatures qui hantent la forêt de Pandora ration avec les Na’vi par l’intermé- final entre Terriens cupides et de James Horner. ver, Zoe Saldana (2 h 41).
24 Cinéma 0123
Mercredi 16 décembre 2009

ppp excellent ppv à voir pvv pourquoi pas vvv à éviter

Naissance Le cinéma, combat d’une vie


d’une autre nation Mia Hansen-Love rend un hommage pudique à Humbert Balsan, producteur mort en 2005
Dans le désert australien, âpre affrontement
entre l’ordre, les hors-la-loi et les aborigènes Le Père désir et du désespoir, de la force et
de mes enfants de la vulnérabilité, de la lumière et
de la noirceur.
La Proposition Burns ne sont pas montrées. Hill- ppp Chaque homme a sa pudeur,

A
coat ne filme que leurs conséquen- chaque vie son mystère. Et ses souffrances dissimulées, ses
ppv ces : durcissement du pouvoir en pourtant celle de Grégoire secrets. Ce dont Mia Hansen-Love

O
n vient de découvrir John place, haine d’une population prê- semblait limpide. Fils de nourrit la dernière partie de son
Hillcoat avec son adapta- te à lyncher les insurgés, culpabili- famille d’industriels, ce bel hom- film, qui ne se clôt pas par la mort
tion hollywoodienne de té de Stanley, qui s’est juré de « civi- me,rayonnant, élégant, avait déci- de Grégoire. Révoltée, désappoin-
LaRoute de Cormac McCarthy.Réa- liser le pays » à sa façon. Fatigué, dé de n’en faire qu’à sa tête. Pas- tée d’apprendre que son père lui
lisé quatre ans plus tôt, écrit par essoufflé, l’homme se retrouve sionné de cinéma, il était devenu avaitcaché un fils né d’un premier
Nick Cave, pour lequel il a signé seul avec sa conscience, barricadé producteur, l’un de ces produc- mariage, la fille aînée va compren-
plusieursclips, La Proposition révè- chez lui, flanqué d’une épouse qui teurs indépendants et cinéphiles dre, se convertir, reprendre le
le un cinéaste d’envergure. vit mal ces déchaînements de vio- qui se décarcassent pour permet- flambeau, la vocation.
Il s’agit d’un western brutal, lence et sombre dans la dépres- tre aux auteurs de tourner des Tout cela est orchestré avec un
situé à la fin du XIXe siècle, dans sion. films, sans autre ambition que de tact extrême, dans une mise en
uneAustralie colonisée par l’Empi- rebondir d’un budget à l’autre, scène douce et mélodique, pétrie
re britannique. Représentant de la Appartement kitsch pour continuer à financer des Père et fille (Louis-Do et Alice de Lencquesaing). CAROLE BETUEL d’uneémotion quisurgitdelavéri-
Couronne chargé de faire régner la Tout en contrastes, en opposi- œuvres qu’il est heureux, parfois, té des êtres. Magnifique directrice
loi et d’exterminer les Aborigènes, tions entre officiers et bandits, de présenter à la cinémathèque. l’oreille; la ruche de ses collabora- excès de vitesse et son retrait de d’acteurs, Mia Hansen-Love évite
le capitaine Stanley (fabuleux Ray intérieurs victoriens claustropho- Sans le citer, Mia Hansen-Love trices, bourdonnante et inquiète. permis, mais jamais Mia Hansen- le piège du film crépusculaire
Winstone) combat le gang des frè- bes et extérieurs arides, prison et fait ici le portrait d’Humbert Bal- Love ne joue la tragédie. De (mort d’un homme, fin d’un
res Burns, des Irlandais, bagnards appartement kitsch, le film impo- san, dépeint les derniers jours de « Egyptian reggae » l’Egyptian reggae du début au Que modedeproductioncinématogra-
évadés devenus hors la loi. Coupa- se son atmosphère, ses éclairages sa vie, avant son suicide en 2005. Conscients l’un et l’autre du sera sera final, la musique donne phique). Elle filme Paris comme
ble du massacre d’une famille de fin du jour, ses trognes et ses tra- Une fuite en avant, des dettes qui caractère héroïque de leur « chef », un ton guilleret. au temps de la Nouvelle Vague, et
d’Anglais – avec viol de l’épouse hisons. La tension dramatique y s’accumulent, une menace de sai- ces deux clans vivent dans le bon- Un plan des filles de Grégoire n’a pas son pareil pour capter
enceinte –, l’aîné Arthur se cache est attisée par des plans qui reflè- sie sur ses comptes, un tournage heur. Simulacre de fessée dégéné- accablées sur un canapé fait naître l’énergie des enfants. La grâce,
dans le désert. Stanley met la main tent la subjectivité d’un personna- qui s’enlise, des partenaires défec- ranten chatouillesd’uncôté,fébri- une émotion profonde, mais la tout simplement. p
sur Mike, le plus jeune, et propose ge. Jours et nuits sont plombés par tueux, une banque qui cesse de litésmêlées d’excitationde l’autre. réalisatrice sait rester simple, loin Jean-Luc Douin
un marché à Charlie Burns : il a un malaise. Les images sont han- payer les factures… Asphyxié, le Ilsseronttousdeux anéantis parla du pathos, dans le respect poi-
neuf jours pour ramener le cada- tées par le fantôme de Sam Pec- chevalierduseptième art metbru- disparition brutale de Grégoire. gnant de ce qu’elle évoque : le vide Film français de Mia Hansen-Love
vre d’Arthur et obtenir la libéra- kinpah. Par l’univers dantesque de talement fin à ses jours. Des choses graves sont suggé- soudain créé par le deuil, la digni- avec Louis-Do de Lencquesaing, Chiara
tion de son cadet. Cormac McCarthy, surtout. Le Le Père de mes enfants est un rées, l’imminente impuissance du té d’un destin privé, la cohabita- Caselli, Alice de Lencquesaing, Sandri-
John Hillcoat et Nick Cave (qui a McCarthy de Méridiende sang(Gal- film sur l’amour du cinéma, la prêtre de l’art est figurée par son tion chez le même homme du ne Dumas (1 h 50).
composé pour le film des com- limard, 1992), où une horde sauva- création collective, le travail obs-
plaintes crépusculaires) ont trans-
poséles mythes du Far West améri-
cain dans l’outback des Bushran-
ge de chasseurs de scalps s’adonne
à des massacres rituels. Ce roman,
avec son prophète illuminé pour-
cur de ceux qui œuvrent en coulis-
ses, l’engagement. On y voit un
homme exerçant son métier avec
Mia Hansen-Love: «Il n’y avait
gers. Même nature sauvage,
même atmosphère d’insécurité,
suivant le spectre de sa mort, est
justement celui que John Hillcoat
noblesse. Le film ne s’adresse pas
pour autant aux seuls profession-
pas d’autre film que je voulais faire»
même impitoyable violence, s’est juré de transposer à l’écran. p nels du cinéma. C’est d’abord un
même lutte pour la conquête de Jean-Luc Douin filmsurla famille.Grégoire enlais-
territoires, mêmes hors-la-loi san- se deux, éplorées : le clan radieux AGÉE DE 28 ANS, Mia Hansen-Love connu trop peu de temps. Il n’y c’est justement eux qui auront le
guinaires. Les Aborigènes rempla- Film australien de John Hillcoat. Avec formé par sa femme et ses filles, a reçu le prix Louis-Delluc en 2007 avait pas d’autre film que je vou- plus de mal à apprécier le film. Je
cent les Indiens. Ray Winstone, Guy Pearce, Danny Hus- qui se plaignaient de le voir trop pour son premier long-métrage, lais faire. Quand une nécessité est m’adresse aux autres, en fait.
Les abominations d’Arthur ton, Emily Watson, John Hurt (1 h 44). souvent le téléphone portable à Tout est pardonné. Avant cela, elle si impérieuse, on ne se pose pas Comment avez-vous entremêlé
fut actrice pour Olivier Assayas et de questions. J’avais confiance la réalité et la fiction ?
critique aux Cahiers du cinéma. dans l’authenticité de mon inspi- Je ne connaissais rien de sa vie pri-
« Le Père de mes enfants » est ration – contrairement à beau- vée. Mon ignorance m’a permis
coup de gens du cinéma qui ont d’écrire de manière très libre. La

UN GRAND COPPOLA
inspiré d’Humbert Balsan, le pro-
ducteur de votre premier film, lu le scénario. seule chose dont j’étais sûre, c’était
qui s’est suicidé en 2005. Quelle De quelle nature étaient leurs sa personnalité. J’avais des
relation aviez-vous avec lui ? réactions ? signaux sur ce qui se jouait dans sa
Le Nouvel Obs Il avait vu mon premier court- Tout est pardonné a été très bien société, mais c’est tout. Je savais
COUP DE CŒUR VICTOIRE PAR CHAOS ! BOULEVERSANT métrage dans un festival d’étu- accueilli et cela m’a aidé pour le par exemple à quel point L’Hom-
diants à Nanterre dont il était prési- film suivant. J’ai obtenu les finan- me de Londres, de Béla Tarr, était
Télérama Libération Les Inrocks dent du jury, et il lui avait plu. Plus cements que je n’avais pas eus important pour lui et l’angoissait.
tard, il a reconnu mon nom dans pour le premier – Canal+ et Arte. Dès qu’il prononçait son nom, il
les Cahiers du cinéma, et il a appelé Mais les commissions qui avaient avait une boule dans la gorge. Beau-
Jean-Michel Frodon (directeur de soutenu Tout est pardonné – l’avan- coup de gens ont fait de ce cinéaste
la rédaction de la revue à l’époque) ce sur recette et la région Ile-de- un bouc émissaire après la mort
pour lui demander si j’avais écrit France– m’ont opposé une grande d’Humbert. Mais sa femme, elle,
un long métrage. Je venais de ter- hostilité. On m’a dit que je n’avais s’est battue pour que le film se ter-
miner l’écriture de mon scénario, pas assez connu Humbert, que ça mine, ce que je trouve très beau. p
et on s’est rencontrés. J’ai été assez n’allait intéresser que les gens qui Propos recueillis par
bouleversée par lui, son élégance, le connaissaient. Moi je pense que Isabelle Regnier
sa générosité, par cette envie
d’aimer qu’il avait, pas si courante.
Je ne savais pas qu’il avait joué
dans Lancelot du lac, qui est pour-
tant le premier Bresson que j’aie
vu – un film culte pour moi. Lui ne
savait pas que j’avais été actrice.
On en a parlé beaucoup. On parta-
geait cette idée que le cinéma est
avant tout affaire d’incarnation.
Ensuite on s’est revus une dizaine
de fois, c’est-à-dire très peu. J’admi-
rais la réserve qu’il avait, cette
manière de ne montrer que son REPRISE EXCEPTIONNELLE
17-18-20 DÉC. 14 H 30
jour le plus lumineux. J’avais 19-22-23 DÉC. 14 H 30 & 19 H 30
envie de saisir son aura.
L’acteur que vous avez choisi,
Louis-Do de Lencquesaing, lui
Chaque famille ressemble beaucoup…
a un secret. On a beaucoup discuté du choix
de l’acteur avec les producteurs,
notamment parce que Louis-Do
n’était pas connu. Il y avait cette FABRICE MELQUIOT
idée que lorsqu’un film s’inspire EMMANUEL DEMARCY-MOTA
d’un personnage réel, l’acteur ne À PARTIR DE 8 ANS - TOUT PUBLIC
doit pas lui ressembler. Moi je
crois beaucoup au physique, au
contraire, et chez lui il y avait quel-
que chose : les cheveux longs, la
LE NOUVEAU FILM DE blondeur, une prestance… En le
rencontrant, j’ai trouvé cette chose
F R A N C I S F O R D CO P P O L A aristocratique, très rare, qu’avait
Humbert… Tout cela était très
important pour qu’il soit là. Pour
moi, c’est indissociable du fond.
Quel genre de questions a soule-
vé le portrait de cet homme dont
la mort avait constitué un tel
choc dans le milieu du cinéma ? « Petite leçon de théâtre, de grâce et de drôlerie » Le Monde
Si je ne l’avais pas écrit tout de sui- « Une atmosphère magique » Les Echos

23 DEC te après sa mort, je ne l’aurais


jamais fait. C’était quelque chose {AU } RUE D’AUBERVILLIERS - PARIS 19 I www.104.fr I 01 53 35 50 00
que je pouvais saisir à ce moment- www.theatredelaville-paris.com I 01 42 74 22 77
là et qui serait parti ensuite : je l’ai
0123
Mercredi 16 décembre 2009 Cinéma 25
ppp excellent ppv à voir pvv pourquoi pas vvv à éviter

Une famille roumaine au royaume Les films de la semaine


nRetrouvez l’intégralité de Christophe Gargot (1 h 30).

enchanté du libéralisme de la critique sur Lemonde.fr

pppexcellent
Entre les sessions filmées du Tri-
bunal international pour le Rwan-
da et les témoignages de Rwan-
dais confrontés à ces images, ce
Le club des réalisateurs roumains acides et cocasses compte un nouveau membre: Radu Jude Max et les Maximonstres documentaire alimente la
Film américain réflexion sur la possibilité de la
de Spike Jonze (1 h 40). justice. Mais il est handicapé par
La Fille la plus Le Père de mes enfants la complexité non élucidée de cer-
heureuse du monde Film français tains témoignages et par un parti
de Mia Hansen-Love (1 h 50). pris – violemment opposé au pou-
ppv voir rwandais en place – qui pèse

A
mis du cinéma roumain, sur l’ensemble. p T. S.
des méandres de l’absurde, ppvà voir nLe Dernier Vol
de l’humour à froid et du Avatar Film français
macabre miteux, sortez vos car- Film américain de Karim Dridi (1 h 34.)
nets pour y inscrire le nom d’un de James Cameron (2 h 41). Dans les années 1930, la bonne
nouveau membre du cénacle de La Proposition amie (Marion Cotillard) d’un avia-
l’enchantement mélancolique. Film australien teur part à la recherche de son
Après les Puiu (La Mort de Dante de John Hillcoat (1 h 44). amant, disparu dans le Sahara. Sur
Lazarescu), Porumboiu (12 h 08 à La Fille la plus heureuse fond de révolte touarègue, elle y fait
l’est deBucarest), Nemescu (Califor- du monde la rencontre d’un bel officier huma-
nia Dreamin’) et autres Mungiu Filmroumain de Radu Jude (1 h40). niste (Guillaume Canet). Un mélo
(4 mois, 3 semaines et 2 jours), voici nGamines qui se perd dans le désert.p J. M.
venir Radu Jude. A 32 ans, ce jeune Film français nKerity, la maison
homme né à Bucarest et formé au d’Eléonore Faucher (1 h 41). des contes
cinéma à l’Université des médias, Adapté d’un roman de Sylvie Tes- Film d’animation français
ex-assistant à la réalisation de Cris- tud, ce film sensible va et vient de Dominique Monféry (1 h 20).
ti Puiu, livre son premier long- entre les souvenirs d’enfance de A bientôt 7 ans, Nathanaël ne sait
métrage avec cette réjouissante et trois fillettes élevées par une mère toujours pas lire. Une tante lui
antiphrastique Fille la plus heureu- Gagnante de cette superbe voiture, Délia est une jeune fille épanouie. DR célibataire et leur quête, à l’âge lègue sa bibliothèque, d’où surgis-
se du monde. adulte, du père absent. p T. S. sent de minuscules héros de
Cette jeune provinciale s’appel- ment leurs fins de mois, et la des à Bucarest. Le deuxième met On rit donc douloureusement à nLa Fin de la pauvreté ? contes. Suit un récit pimpant, au
le Délia, elle a 18 printemps, la grâ- gagnante du gros lot est de sur- aux prises le réalisateur du film ce film d’une prodigue simplicité, Documentaire américain graphisme original. p J.-L. D
ce boulotte et la moue boudeuse, croît dans l’obligation de tourner, publicitaire, pseudo-artiste ron- qui dépeint sans avoir l’air d’y tou- de Philippe Diaz (1 h 44).
et vient de gagner une magnifique au volantde lavoiture, une publici- geant son frein, avec son comman- cher l’entrée des ex-sociétés com- Un milliard de personnes vivent vvvà éviter
automobile à bas prix de marque té vantant les mérites de la mar- ditaire, responsable du marketing munistes dans le royaume avec moins d’un dollar par jour.
française dans un jeu-concours que organisatrice. de la marque de soda, qui entend enchanté du libéralisme, et plus Toutes les trois secondes, un être nSans forme de
organisé par une enseigne de jus Ces deux facteurs mènent de faire respecter un cahier des char- largement le monde d’aujour- humain meurt de faim. Fatalité ? politesse : regard sur la
de fruits et de compotes. Lorsque fait à la longue, burlesque et déli- gespropre à suggérer « une compli- d’hui, défini comme un enivrant Non, plutôt le pillage de la planète mouvance Dieudonné
le film commence, elle est précisé- cieuse catastrophe qui constitue le cité » entre la jeune fille et la bou- empire du faux. par les pays développés. C’est le Documentaire français
ment en voiture (un break rouge cœur du film, dès lors que la teille qu’elle tient dans la main. On prend aussi beaucoup à message du réquisitoire antili- de B. Pignède et F. Condemi (1 h 12).
datant de Mathusalem, empuanti famille arrive place de l’Université cœur le sort de la jeune héroïne, béral de Philippe Diaz.p J.-L. D Un assemblage d’extraits d’émis-
par l’essence et le « biocarpet ») à Bucarest, où sont installés les res- Une idée de la perfection naïvement soumise le jour de sa nJasper, sions, de captations de spectacle
avec ses parents pour venir pren- ponsables du concours et l’équipe Délia doit réciter un texte inep- consécration hédoniste à une dou- pingouin explorateur et d’éloges du talent et de la clair-
dre livraison de l’engin dans la du film publicitaire. Plusieurs te expliquant qu’elle est « la fille la ble séance de torture caractérisée. Film d’animation franco-germano- voyance politique de Dieudonné.
capitale. L’instant est solennel, et conflits apparaissent alors. plus heureuse du monde » tout en Elle qui croyait que le rêve était au roumain d’Eckart Fingberg (1h 26). Le « regard » annoncé dans le titre
la famille, qui a glissé dans ses Le premier, venimeux, oppose buvant des hectolitres de jus bout du chemin, mais ignorait que Un pingouin refuse de borner le contraste violemment avec l’aveu-
bagages de quoi se mettre sur son la jeune fille à ses parents au sujet d’orange et en souriant bêtement le chemin ne mène nulle part. p monde aux icebergs qui l’entou- glement dont font preuve aussi
trente-et-un après une longue rou- de la voiture : eux veulent la reven- au volant de la voiture. Une certai- Jacques Mandelbaum rent. L’arrivée d’un paquebot bien les metteurs en scène que les
te, est sur les nerfs. dre au titre du sacrifice consenti ne idée de la perfection étant visée, conforte ses hypothèses. Avec son intervenants. p T. S.
On le serait à moins : le cadeau pour son éducation, elle souhaite cela prendra toute la journée, dans Film roumain de Radu Jude. Avec frère Junior, un oiseau tropical nAdama, mon kibboutz
est d’abord une bénédiction pour l’utiliser pour s’échapper du foyer une fébrilité destinée à masquer Vasile Muraru, Andreea Bosneag, pétochard, et la vaillante fille du Film israélien de Dror Shaul (1 h 37).
ces gens qui bouclent difficile- familial et entreprendre des étu- l’abyssale vacuité de l’opération. Violeta Haret (1 h 40). commandant de bord, il va vivre à Dvir, un jeune garçon israélien,
bord une série d’aventures pleines est élevé selon les règles du kib-
d’humour et de suspense. p I. R. boutz. Sa mère, veuve dépressive,

Entre crise financière locale et dépression du cinéma pvvpourquoi pas


est écartée de la communauté.
Une critique virulente d’un des
derniers mythes de l’utopie sionis-
arabe, le Festival de Dubaï veut trouver sa place nD’Arusha à Arusha
Documentaire français
te, qui prend le risque de jeter le
bébé avec l’eau du bain. p J. M.
Pour sa sixième édition, la manifestation a dû se passer de stars hollywoodiennes
Les meilleures entrée en France
Dubaï rah, etc. –, ont-ils jugé nécessaire venir ici : depuis 2007, le festival d’Arte. Puis d’autres producteurs Evolution
Nombre de par rapport Total
Envoyée spéciale defairedes économies. Par contras- de Dubaï fait un « focus sur le ciné- sont arrivés. Fix Me sera en compé- semaines Nombre Nombre à la semaine depuis
te, deux festivals voisins – et ambi- ma arabe »et s’est donnépour mis- tition au festival de Sundance », d’exploitation d’entrées (1) d’écrans précédente la sortie

I
l y a trois semaines, le directeur tieux – bénéficient de la manne sion de développer les liens avec explique Lucas Rosant, qui tra- Arthur
du marché du film de Dubaï pétrolière de leur pays : le Middle l’Occident (le festival a aussi vailleà Dubaï et pour d’autres festi- et la Vengeance 2 703 030 925 -41% 1 969 379
de Malthazard 
recevait un coup de téléphone East International Film Festival ouvert la porte aux films iraniens, vals. L’équipe du DIFF en est
d’un partenaire, très inquiet : d’Abou Dhabi, créé en 2006, et le asiatiques et africains). convaincue : c’est sa spécificité qui RTT 1 301 356 525  _ 301 356
« Alors, on fait toujours le festi- Doha Tribeca Film Festival, lancé Des scénaristes du Torino Film lui permettra de survivre à la crise.
Loup 1 233 385 512  _ 233 385
val ? » La crise venait de frapper cet automne. Lab travaillent l’écriture cinémato- Il n’empêche, cinéastes, produc-
l’émirat. « Mais bien sûr, on conti- Mais l’argent ne fait pas tout, graphique avec des cinéastes ira- teurs et distributeurs auront Paranormal Activity 2 225 187 244  -57% 803 512
nue! », luia répondu Ziad Yaghi. Ne veut croire le réalisateur Bassam kiens, saoudiens, émiratis, koweï- besoin de quelques success-stories Twilight chapitre 2 :
pas céder à la panique, continuer à Al-Thawadi, originaire du Bahrein. tiens ; d’autres ateliers permettent comme Fix Me pour garder le 4 188 237 619  -49% 3 885 805
tentation
creuser son sillon, tel est le leitmo- « Ici, on prend le temps d’échanger, à des producteurs de boucler leurs moral. L’économie du cinéma
2012 5 162 684 526  -45% 4 376 513
tiv des organisateurs du Dubai de discuter de nos problèmes. Crise projets selonles standards interna- local se dégrade. En Egypte, plus
International Film Festival (DIFF). ou pas, cela a toujours été difficile. tionaux. gros producteur de films de la Le Drôle de Noël de 3 151 530 517 -26% 881 859
Scrooge 
Certes, la sixième édition, qui a En ce qui me concerne, je produis région, les professionnels rédui-
lieu du 9 au 16 décembre, ne res- mes films, et ensuite je cherche des Dépression et psychanalyse raient la voilure. « D’habitude, à La Route 2 106 787 202  -36% 304 067
semble pas tout à fait aux précé- acheteurs », poursuit-il, philoso- Dubaï, comme couveuse de cette période de l’année, on a entre
dentes. Cette année, les grandes phe. Il se réjouit d’avoir pu, cette films d’auteur arabes? Cette straté- six et dix films en production. Cette Le Vilain 3 89 624 382  -48% 644 624
stars hollywoodiennes n’ont pas année, nouer des contacts pour gie commence à porter ses fruits : année, la fourchette s’établit entre Le Concert 6 85 625 357  -24% 1 374 131
foulé le tapis rouge, et l’on n’a plus sondernier long-métrage,ABahrei- projeté le 11 décembre, le dernier deux et trois », souligne le produc-
besoin de faire la queue pour s’as- ni Tale. film de Raed Andoni, Fix Me, a été teur et distributeur Adel Adeeb. Source : Ecran Total (1) Période du 9 au 13 décembre inclus
seoir dans la salle du marché du Nouveau président d’Unifran- salué par le public. Tel un Woody Quant à la fréquentation en sal-
film. L’équipe du DIFF refuse de ce, Antoine de Clermont-Tonnerre Allen palestinien, le cinéaste fait les, elle a chuté de 60 % entre l’été
donner des chiffres mais tout le ne regrette pas d’avoir fait le dépla- un parallèle entre sa dépression, 2008 et l’été 2009 : « Il y a la crise, En cette saison, la tendance n’est pas à la torture intellectuelle, comme
monde le sait : le budget a dimi- cement : « Tous ceux qui comptent sa psychanalyse et l’état du peuple et aussi la grippe H1N1. Le public le prouve le succès des trois premiers films du tableau. Il s’est quand
nué. dans le monde financier arabe sont palestinien. redoute de s’enfermer dans une sal- même trouvé assez de spectateurs prêts à mettre en accord leur choix
Sans doute les 45 sponsors, là », explique le producteur, à la Il y a deux ans, Fix Me faisait par- le de cinéma », explique-t-il. et le temps qu’il fait pour que Persécution, sombre tableau d’une vie qui
dont les plus importants ont des recherche de financements pour le tie des films sélectionnés par le Au-delà du festival, en 2010, le se défait, rencontre son public. Le film de Patrice Chéreau se classe trei-
activités directement liées au tou- film d’un jeune Palestinien. marché de coproduction du festi- cinéma arabe risque de passer des zième, avec 55 371 spectateurs et une moyenne de 577 entrées par écran.
risme – la compagnie aérienne Tous les professionnels de la val de Dubaï. « C’est là que Raed moments difficiles. p En revanche, Oscar et la dame rose ainsi qu’Astro Boy devront attendre
Emirates, le groupe hôtelier Jumei- région ont une bonne raison de Andoni a rencontré Michel Reilhac, Clarisse Fabre les vacances pour que viennent à eux les petits enfants.

Demain Supplément associations


SUPPLÉMENT SPÉCIAL
DE 8 PAGES A la veille de la Conférence nationale de la vie associative
Zoom sur les associations culturelles et sportives
et aussi sur
26 & Vous 0123
Mercredi 16 décembre 2009

Des nichoirs très tendance


Avec la chute des températures, il est urgent d’installer des nichoirs pour les
oiseaux qui ne migrent pas vers le sud et qui n’ont pas trouvé de refuge en ville.
Pour cet hiver, les designers ont conçu des abris artificiels tendance, comme la Bird-
house (275 euros), d’Emilie Cazin, destinée aux balcons : en chêne clair, elle se fond
dans le paysage. Son minuscule trou d’envol lui permet d’accueillir des hirondelles,
des moineaux ou des mésanges. Le bureau bruxellois d’architecture intérieure Axia
propose Woody, un nichoir triple, aux toits pentus qui laisseront glisser la pluie ou
la neige, à installer sur la façade de sa maison (65 euros en kit ou 80 euros monté).
Pour nourrir ces petits volatiles, les designers danois Claus Jensen et Henrik Holbæk
ont, eux, dessiné une jolie mangeoire à graines, en verre, Self-service (99 euros ou
135 euros, distribuée par Sabz). Pour bien installer
nichoirs et mangeoires, on peut s’aider du livre
Un jardin pour les oiseaux, de Gérard Grolleau
(éd. Ulmer, 92 pages, 120 photos et illustrations,
14,95 euros). Ceux qui n’ont ni jardin ni façade
se consoleront avec les nichoirs d’intérieur
en tissu recyclé de Tamar Mogendorff
(à partir de 138 euros chez Serendipi-
ty). p RafaëleRivais (PHOTOS : DE GAUCHE A
DROITE, MANGEOIRE EVA SOLO DE SELF SERVICE NICHE
SERENDIPITY ,MOBILE BIRD FEEDERS DE J. SCHATZ )
Sur le Web : Serendipity.fr, Axia.be, Sabz.fr,
Autourdumonde.com

Ladénutrition,unmalquiguettelespersonnesâgées
Ce problème de santé publique largement sous-estimé toucherait près de de 600000personnes en France

Santé Allongement des durées d’hos- vieillissement peut aussi entraî-


pitalisation, augmentation des ris- ner la modification du goût et de

T
andis que les premières ques d’infection nosocomiale, de l’odorat en raison de modifica-
conclusions de la Commis- chute ou d’entrée dans la dépen- tions physiologiques. D’autres fac-
sion pour la prévention de dance, épuisement, aggravation teurs (certaines pathologies, des
l’obésité devraient être rendues des maladies chroniques, déficit prises de médicament ou des pro-
mardi 15 décembre à la présidence immunitaire… Les conséquences blèmes dentaires) jouent égale-
de la République, une autre problé- de la dénutrition chez les plus de ment sur le poids des seniors, or
matiquede santé publique se déve- 70 ans fragiles ou malades sont « l’amaigrissement est très dange-
loppe en France : la dénutrition nombreuses. Sans parler de la reux et très difficile à récupérer »,
des personnes âgées. Ce mal dépression. Le cerveau est l’un des met en garde le docteur Ferry.
moins médiatisé présente pour- organes qui dépendent le plus des « Les personnes âgées ne man-
tant des chiffres préoccupants. gent pas toujours suffisamment
« La prévalence de la dénutrition
chez les personnes âgées atteint
Le réfrigérateur pour couvrir leurs besoins », indi-
quait, en avril, l’Agence française
50 % dans les hôpitaux, entre 15 % est un bon indicateur de sécurité sanitaire des aliments
et 40 % dans les maisons de retraite
et de 4 % à 10 % chez les personnes
de l’appétit (Afssa). En cas de dénutrition,
l’agence recommande d’augmen-
âgées vivant à domicile. Environ des seniors ter les apports nutritionnels
400 000 individus seraient concer- conseillés (ANC) à hauteur de
nés à domicile et entre 100 000 à apports nutritionnels. « Plusieurs 40 kcal par kg par jour et 1,5 g par
200 000 en institution. » Tel est le études ont montré que le risque de kg et par jour de protéines. Dans
constat dressé par le docteur Aga- démence sénile pouvait varier en tous les cas, l’exercice physique
the Raynaud-Simon, chef de servi- fonction de facteurs alimen- reste bénéfique pour les person-
ce de gériatrie à l’hôpital Bichat- taires », souligne le docteur Moni- nes âgées fragiles, rappelle l’Afssa.
Claude Bernard lors d’un colloque que Ferry, gériatreau centre de pré- Par ailleurs, les personnes âgées
surl’alimentation desseniors orga- vention de Valence. Le sentiment sont invitées à suivre les recom- Il n’est pas toujours facile de conserver le plaisir de manger quand la convivialité fait défaut.
nisé par l’Institut français de la d’isolement ou une situation de mandations du Programme natio- STÉPHANIE LACOMBE/PICTURE TANK, PHOTO EXTRAITE DE LA SÉRIE « LA TABLE DE L’ORDINAIRE », 2009
nutrition (IFN). « La dénutrition a veuvage a parfois des effets immé- nal nutrition santé (PNNS). «Les ali-
de graves conséquences sur la san- diats sur l’alimentation. ments riches en énergie et en protéi- tance du rôle de l’entourage, le gériatre, décédé en juillet 2008, nu du frigo et la fréquence d’hospi-
té et entraîne une augmentation Bien souvent, l’appétit tend à nes peuvent être privilégiés », souli- recours à une aide ménagère ou la s’était proposé d’utiliser le frigo talisation. « Sur les treize person-
de la mortalité en ville comme à diminuer avec l’âge, la sensation gne le Dr Raynaud-Simon, qui pré- solution du portage de repas à comme sonnette d’alarme des nes dont le frigo était vide, cinq ont
l’hôpital », poursuit la gériatre. de satiété arrivant plus vite. Le conise en outre d’enrichir l’alimen- domicile. carences alimentaires. Son étude été hospitalisées dans le premier
tation avec des produits de base : Le réfrigérateur est un bon indi- « In frigo veritas », publiée dans la mois suivant le constat », pointait
lait concentré entier, beurre fon- cateur de l’appétit des seniors. revue médicale The Lancet, mon- notamment cette étude.
du, crème fraîche, pâtes, semoule, Charles-Henri Rapin, médecin trait une corrélation entre le conte- Il apparaît donc fondamental
etc. « Le calcium, la vitamine D et de mettre en place des stratégies
les protéines permettent de lutter Saveurs & Vie propose des repas équilibrés à domicile de prévention. Les médecins géné-
contre la diminution de la masse ralistes y jouent un rôle de pre-
osseuse (ostéoporose) », ajoute le Face au constat de dénutri- « Nous essayons de proposer des mier plan de même que les profes-
docteur Monique Ferry. Il est aussi tion des seniors, Paul Tronchon, repas équilibrés aux personnes sionnels entourant les personnes
très important de s’hydrater cor- qui a été huit ans responsable de qui sortent de l’hôpital pour qu’el- âgées : infirmiers, diététiciens,
rectement, ce qui implique de la nutrition et de la restauration les n’y retournent pas », explique aides-soignants, aidants à domici-
« boire sans soif », car la sensation à l’AP-HP, a fondé en 2001 M. Tronchon. Saveurs & Vie vient le. Une perte de poids doit tou-
de soif diminue avec l’âge. Saveurs &Vie, une société de por- en outre d’ouvrir un site Web jours alerter. D’autant plus que,
Mais il n’est pas toujours facile tage de repas à domicile. Avant (Bienmangerpourmieuxvivre.fr). souvent, les gens qui ne mangent
de préparer les repas et de conser- toute commande, « la personne La société livre actuellement pas ne parlent pas. Hippocrate ne
ver le plaisir de manger, surtout est mise en relation avec des dié- 1 000 repas par jour, dont 90 % à disait-il pas « tu feras de l’alimenta-
quand la convivialité fait défaut. téticiennes. Après, un suivi est des seniors, qui représentent tionta première médecine ». Ce pré-
Une aide technique ou humaine organisé pour vérifier que tout se 50 % du marché de l’alimenta- cepte s’applique à tout âge. p
peut s’avérer utile, d’où l’impor- passe bien », précise la société. tion à domicile. Pascale Santi

Le cheval, un animal de compagnie... féminine

L
’intitulé du débat « Le che- chien et le chat »… et le préféré des Catherine Tourre-Malen, cavaliè- keting de l’équitation », et
val, animal de droite ou de petites filles. re, instructrice d’équitation et conseille aux filles d’« aller
gauche ? », organisé par le « L’équitation est devenue un maître de conférences à l’univer- manier des épées ».
Salon du cheval de Paris – qui sport de gonzesse ! », tonne Jean- sité Paris-XII (Val-de-Marne). Cette féminisation de l’équita-
s’est clos dimanche 13 décembre – Pierre Digard, directeur de recher- tion, qui n’aurait rien de féminis-
laissait attendre une réponse che émérite au CNRS. En 2009, la « Nœuds-nœuds » te, contribuerait à modifier le sta-
convenue : oui, le cheval est Fédération française d’équitation « Aux petites filles, on apprend tut du cheval, dont certains élus
connoté de droite, vu son coût et compte 80 % de cavalières, sur à soigner le poney puis le cheval, à veulent désormais faire un ani-
les valeurs aristocratiques qu’il 650 437 licenciés. « Un garçon qui faire des petits nœuds-nœuds mal de compagnie. « Ce serait
véhicule, mais il se démocratise… veut faire du cheval est aujour- avec sa crinière ou à préparer la catastrophique! », s’est exclamé
Rien de tout cela ! Un aréopage d’hui regardé comme autrefois selle, sur un mode affectif, tandis M. Digard. « La convention de pro-
de passionnés a assuré que le che- lorsqu’il voulait faire de la danse qu’aux garçons, qui sont de plus tection de l’animal de compagnie
val, bien qu’il ait été, pendant des classique», selon M. Digard. en plus rares et qui ne veulent plus interdisant les moyens de dressa-
siècles, un « animal de pouvoir et L’engouement des filles pour être mélangés aux filles, on ensei- ge artificiels, on peut penser que

Nouvelle Boutique Ecrin


de domination », n’est plus, le cheval ne s’est pas traduit, gne, à part, les jeux à cheval, qui les éperons, le mors ou la cravache
aujourd’hui, « un animal politi- cependant, par une féminisation font référence à l’exploit ou à la seraient bannis. L’important, pour
que», pour reprendre le titre d’un de la compétition de haut niveau, chevalerie », affirme Mme Tourre- le cheval, ce n’est pas son bien-
récent ouvrage de l’écrivain Jean- qui reste un bastion masculin. Malen. Dans l’assistance, un res- être, ce sont ses débouchés… y com-
61 avenue Victor Hugo Louis Gouraud, qui animait la dis- L’équitation telle qu’elle est désor- ponsable de club prend la parole pris l’hippophagie, alors mangez
cussion. Instrument de la guerre mais pratiquée, notamment dans pour expliquer que « les petites du cheval ! », appelle-t-il de ses
75 016 Paris - tél : 01 45 01 10 19 et de la victoire, apanage du chef, les petits clubs, serait, en effet, filles adorent ça, et qu’elles n’ont vœux. « Surtout si vous êtes une
le cheval a « perdu toute charge une « éducation à la compas- pas le sens mécanique »… femme!, renchérit Mme Tourre-
symbolique », en même temps sion », à « la sollicitude », qui Mme Tourre-Malen voit dans ce Malen. Et si vous hésitez, commen-
Pour votre santé, mangez au moins 5 fruits et légumes par jour. www.mangerbouger.fr qu’il est devenu « le troisième ani- contribuerait au « renforcement propos la démonstration même cez par le saucisson d’âne. » p
mal favori des Français derrière le des stéréotypes sexués », a assuré de sa critique d’un certain « mar- R. Rs
0123
Mercredi 16 décembre 2009 Disparitions 27

Prix Nobel d’économie 1970 Ancien directeur


général du BIT

Paul Samuelson Francis


Blanchard

D
e nombreux hommages ont été

E
tre économiste impliquait, rendusà Francis Blanchard, second
pour Paul Samuelson, une lar- Français après Albert Thomas à
ge palette de qualités allant de avoir dirigé le Bureau international du tra-
la capacité à nourrir une vail (BIT), mort le 9 décembre à l’âge de
réflexion abstraite à celle de se 93 ans. Nicolas Sarkozy a salué « un grand
faire entendre des responsa- serviteurdesNationsunies,unardentdéfen-
bles politiques en passant par la participa- seurduprogrèssocial etdeladignitéhumai-
tion au débat public. ne». Martine Aubry, la première secrétaire
Il maîtrisait la théorie économique du PS, a évoqué « un homme chaleureux et
qu’il a abondamment enrichie, ce dont il engagé, grand combattant des droits de
a été récompensé par le prix Nobel d’éco- l’homme».PourMarcBlondel,anciensecré-
nomie en 1970. Il avait été un enseignant taire général de Force ouvrière (FO), qui fut
respecté et l’auteur d’un manuel illustre son ami, il était « un militant, défenseur du
qui, depuis sa première parution en 1948, monde du travail et de la démocratie ».
a connu vingt éditions. Démocrate, il a
été le conseiller de John Kennedy et a
encore participé à la campagne de John 21 juillet 1916 Naissance à Paris
Kerry en 2004. Auteur de près de 400 arti- 1953 Chef de la division de la
cles scientifiques, il a aussi été, de 1960 à main-d’œuvre du BIT
1981, un des chroniqueurs de Newsweek. 1974-1989 Directeur général du BIT
Kenneth Arrow, Prix Nobel d’économie 9 décembre 2009 Mort à Morges
en 1972, l’a qualifié de meilleur économis- (Suisse)
te de l’histoire.
Paul Samuelson était né le 15 mai 1915 à
Gary, dans l’Indiana, aux Etats-Unis. Après Né le 21 juillet 1916 à Paris, Francis Blan-
des études d’économie à Chicago puis à chard est reçu à 26 ans, en 1942, au
Harvard où il obtient son PhD (doctorat), il concours de chef de cabinet de préfet après
devient en 1940 professeur au Massachu- avoirobtenusalicenceendroitetsondiplô-
setts Institute of Technology (MIT). A Har- me de l’Ecole libre des sciences politiques.
vard, il est l’élève de Joseph Schumpeter et Détaché de l’administration, en tant qu’ad-
surtoutd’AlvinHansen,leconseillerécono- ministrateur civil et préfet, il s’investit, dès
mique de Harry Truman et l’introducteur 1947, dans l’action humanitaire en rejoi-
gnant l’Organisation internationale des
réfugiés à Genève. Il prend part à la créa-
15 mai 1915 Naissance à Gary (Indiana) tion du Haut Commissariat des Nations
1940 Professeur au MIT unies pour les réfugiés. En mai 1951, il est
1948 Première édition de son manuel détachéenqualitédechefadjointdela divi-
d’économie sion de la main-d’œuvre du BIT.
1970 Prix Nobel d’économie
13 décembre 2009 Mort à Belmont L’avocat de Solidarnosc
(Massachusetts) D’une élégance sobre de gentleman, le
verbe posé, Francis Blanchard devient à la
fois un habile diplomate et un expert hors
de Keynes aux Etats-Unis. Au MIT, il est un pairdesquestionsdutravail dansuneinsti-
des personnages centraux de l’université tution, l’Organisation internationale du
et une figure de Belmont, cette ville de la travail (OIT), créée en 1919, qui survivra à
banlieue de Boston où résident nombre toutes les turbulences mondiales. Il gravit
d’enseignants et que John Galbraith a les échelons du BIT, se faisant apprécier des
moquée en en faisant le symbole du ras- Etats, des syndicats et du patronat. Chef de
semblement des beaux esprits déconnec- la division de la main-d’œuvre, en 1953,
tés du réel. Ce reproche ne concernait pas sous-directeur général en 1956, il est nom-
PaulSamuelson,quidéveloppaunemétho- mé, le 1er mars 1968, directeur général
de alliant rigueur scientifique et analyse adjoint puis, le 26 février 1974, directeur
concrète des faits. général du BIT. « L’OIT, explique-t-il, le
Sonapproche scientifique s’inspire de la 2 juillet 1974 au Monde, devrait mieux mar-
physique. La thermodynamique le fascine querqueson butinitialest toujoursvalable:
et il répétera que son maître à penser fut Paul Samuelson au Massachusetts Institute of Technology en 1950.TIME & LIFE PICTURES/GETTY IMAGES l’amélioration des conditions de travail.»
Josiah Willard Gibbs, un physicien améri- Très vite, il doit faire face à une grave
cain de la fin du XIXe siècle. Il expose ses capacités de production, elles contractent toute phase de rattrapage s’accompagne en situation de libre-échange, l’abondance crise. En novembre 1975, les Etats-Unis, qui
réflexions sur la méthode en 1947 dans un leursachatsenbiensd’équipement.Labais- de hausse des prix. d’un facteur de production dans un pays ont pris ombrage de l’octroi à l’Organisa-
livre intitulé Fondements de l’analyse éco- sedelademande quisuitprovoque unecri- Sa théorie de la croissance se combine à détermine sa spécialisation. Les pays qui tion de libération de la Palestine (OLP) d’un
nomique, où il défend l’usage des mathé- se qui dure jusqu’à ce qu’elles se remettent celle de l’oscillateur. Tandis que la politi- ont accumulé du capital et de la formation statut d’observateur, dénoncent « la politi-
matiques, seul moyen d’éviter la confu- à investir. Le déficit budgétaire sert à soute- que économique lisse la conjoncture, la se concentrent sur les secteurs nécessitant sationcroissantedel’organisation»–lesyn-
sion des idées. nir l’activité pendant la phase de contrac- croissance repose sur l’accumulation de machinesetsavoir-faire.S’yajouteuneana- dicat américain AFL-CIO parle même d’une
Par-delàlaméthode,Samuelsonaprinci- tion de la demande, tandis que la période capital par les entreprises. Ce disant, Paul lyse de l’évolution des prix liée à la politi- «emprise communiste » – et décident de se
palement abordé trois domaines : la politi- d’emballement apporte excédent budgé- Samuelson s’est heurté dans les années que commerciale. C’est l’effet Stolper- retirer. L’OIT, qui pâtit déjà de l’absence de
que économique, la croissance et le com- taire et réduction de la dette publique. 1960 aux keynésiens anglais de stricte obé- Samuelson. Pour l’expliquer, on peut dire la Chine, membre de l’organisation depuis
merceextérieur. Enpolitique économique, dience.Ceux-ciconsidéraient quelanotion que les droits de douane n’ont pas les résul- 1971 mais qui n’occupe pas son siège, doit
alorsque lesvisionsclassique, quilie lechô- « Querelle des deux Cambridge » de capital est floue car elle additionne la tats attendus. Le protectionnisme favorise réduire la voilure et supprimer des
mage à des salaires élevés, et keynésienne, Paul Samuelson relie cette logique à cel- valeur de machines qui n’ont rien en com- des salaires élevés par absence de concur- emplois. Le 18 février 1980, sous la prési-
qui associe chômage et faible demande, le de la courbe de Phillips selon laquelle mun. Comme le MIT est à Cambridge près rence,cequi réduitles profitset précipite le dence de Jimmy Carter, les Etats-Unis
reposent sur la notion statique d’équilibre, inflation et chômage s’excluent l’une de Boston et que ses adversaires ensei- déclin des secteurs protégés. reprennent leur place à l’OIT.
il propose une interprétation dynamique l’autre. La période de ralentissement est gnaient à Cambridge en Angleterre, le Le jury du Nobel l’a récompensé pour Francis Blanchard s’efforce de recentrer
au travers de la théorisation du cycle. C’est marquée par du chômage, celle de sur- débat est devenu la « querelle des deux « avoir contribué à élever le niveau de la le BIT sur des priorités qui marqueront ses
l’oscillateur de Hansen- Samuelson. chauffe par l’inflation. Paul Samuelson Cambridge ». science économique », un résumé simple quinze années de direction – il est recon-
Selon ce schéma, les entreprises ont ten- complète son interprétation de l’inflation En ce qui concerne le commerce exté- de ce que fut Paul Samuelson. p duitdeux foisà sonposte :«L’emploi, ladis-
dance à surinvestir. Lorsqu’elles prennent dans le cas des économies émergentes : rieur, Paul Samuelson a contribué au théo- Jean-Marc Daniel, tributiondesrevenusetlesconditionsdetra-
conscience qu’elles disposent de trop de c’estl’effet Balassa-Samuelsonselon lequel rème Heckscher-Ohlin-Samuelson (HOS) : professeur à l’ESCP Europe vail.» Républicain social, proche de la gau-
che et de Force ouvrière, il met en première
ligne de son combat le respect des normes

Pierre Bottero et de l’imagination et partage en classe ses


rêves de magiciens, de dragons et de sorti-
tre de l’heroic fantasy. Par chance, l’auteur
est prolifique. Composés en parallèle,
venter. « Enfant, je rêvais d’étourdissantes
aventures fourmillant de dangers, mais je
du travail, des libertés syndicales et des
droitsde l’homme.Ilpourfend lerégime de
lèges. Grand lecteur de Philip José Farmer, deux autres cycles – et autant de trilogies n’arrivais pas à trouver la porte d’entrée l’apartheid alors en vigueur en Afrique du
Figure phare de la littérature de jeunesse, Roger Zelazny, Robert E. Howard, Marion – apaisent la fringale des adolescents et de vers un monde parallèle! J’ai fini par me Sud. Il manifeste aussi sa fermeté vis-à-vis
l’écrivain Pierre Bottero s’est tué à moto le Zimmer Bradley, Michael Moorcock, Fritz jeunes adultes, plus exigeants que les lec- convaincre qu’elle n’existait pas. J’ai gran- des pays de l’Est, en particulier vis-à-vis de
dimanche 8 novembre, en fin de journée, Leiber, il reconnaît d’emblée sa dette teurs d’Harry Potter : Le Pacte des Mar- di, vieilli, et je me suis contenté d’un monde la Pologne, pays où il traque « le caractère
sur la route entre Lambesc et Rognes, près envers eux dès qu’il s’essaie lui-même à chOmbres (Ellana, Ellana l’envol et Ellana classique… jusqu’au jour où j’ai commencé anachronique » de la législation du travail
d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Il l’écriture. la prophétie, 2006-2008), puis L’Autre (Le à écrire des romans. Un parfum d’aventure et les violations du droit syndical. Tout
était âgé de 45 ans. Si son premier texte, Amies à vie, paraît Souffle de la hyène, Le Maître des tempêtes s’est alors glissé dans ma vie. De drôles de naturellement, il se fait l’avocat du syndi-
Né à Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Pro- chez Flammarion, c’est Rageot qui publie et La Huitième Porte, 2006-2007). couleurs, d’étonnantes créatures, des villes cat Solidarnosc. En 1981, l’assemblée géné-
vence) le 13 février 1964, Pierre Bottero dès 2001 les sagas qui vont faire sa réputa- étranges… J’avais trouvé la porte. » rale de l’OIT fait un triomphe à Lech Wale-
avait très jeune quitté les Alpes pour se tion. La double trilogie d’Ewilan – La Quê- Générosité Les lecteurs de Pierre Bottero devraient la sa. En 1982, elle accueille Jean Paul II.
fixer en Provence, professant un attache- te d’Ewilan, composée de D’un monde à Cette œuvre a souvent été couronnée par franchir encore en 2010, puisque son édi- Partisan d’économiser 10 % des dépen-
ment viscéral au soleil, au mistral et au l’autre, des Frontières de glace et de L’Ile la remise de prix du public. Derniers en teur annonçait dès la rentrée deux inédits, ses d’armement pour lutter contre le chô-
chant des cigales. Son univers personnel du destin (2003), puis Les Mondes d’Ewi- date : le prix Ados Rennes/Ille-et-Vilaine Les Ames croisées et Le Chant du troll. Par- mage, Francis Blanchard préconise, en
en somme, lui qui en a tant imaginé lan, réunissant La Forêt des captifs, L’Œil 2008 ou le prix du Paille-en-queue du ce que la mort n’a pu avoir raison de la 1981,un«NewDealplanétaire»pourfavori-
dans le sillage de son maître en littératu- d’Otolep et Les Tentacules du mal 3e Salon du livre de jeunesse de l’océan générosité de l’écrivain, justement mis à ser le développement du tiers-monde. A
re, J. R. R. Tolkien. (2004-2005) – remporte un succès aussi Indien à La Réunion. Seuls les fréquents l’honneur au cours du dernier Salon du l’automne 1987, il organise une conférence
Grâce à l’auteur du Seigneur des anneaux, spectaculaire que justifié. déplacements à la rencontre de ses lec- livre et de la presse jeunesse de Montreuil avec le Fonds monétaire international
il est encore en culottes courtes quand il Conteur magistral, Pierre Bottero sait com- teurs freinaient le rythme d’écriture d’un (Seine-Saint-Denis). (FMI)surlesconséquencessocialesdespoli-
découvre, fasciné, une dimension fantasti- me personne inventer des mondes où la romancier qui se défendait d’inventer «Que deviennent les rêves qui se brisent ? – tiques d’austérité imposées aux pays
que qui le transporte au point de lui ôter poésie ne le cède jamais au sens de l’intri- quoi que ce soit : « J’ouvre simplement la Les rêves ne se brisent pas. – Que devien- endettés. Aprés son départ du BIT, en
le sommeil près d’une semaine. A l’âge gue, foisonnante. Les jeunes lecteurs ne porte, et l’histoire passe de ma tête à mon nent les rêves qui se brisent ? – Le terreau février 1989, il continue à agir, dans diver-
adulte, devenu instituteur, Pierre Bottero s’y trompent pas et attendent avec impa- ordinateur », plaidait-il. des rêves à venir. » (Ellana la prophétie.) p ses enceintes, pour le dialogue social. p
croit plus que jamais au pouvoir des mots tience chaque parution du nouveau maî- Pourtant, cette porte, il lui avait fallu l’in- Philippe-Jean Catinchi Michel Noblecourt
28 Météo & Jeux Ecrans 0123
Mercredi 16 décembre 2009

< -10° -10 à -5° - 5 à 0° 0 à 5° 5 à 10° 10 à 15° 15 à 20° 20 à 25° 25 à 30° 30 à 35° > 35° Chronique Franck Nouchi
Mercredi 16 décembre En Europe
Le froid sec persiste 16.12.2009 12h TU 1030 A Une question
Lille
H
«énorme»
Reykjavik 1025
-5 2
www.meteonews.fr

A
Cherbourg 30 km/h
Amiens 1020 Oslo Helsinki
-3 3 St-Pétersbourg
35 km/h -4 2 Stockholm
Rouen Châlons-

S
en-champagne 1015
-6 0 ur BFM-TV, en direct de l’Ely- pense: «Je ne voudrais pas que
A
Riga Moscou
-4 -2
PARIS Edimbourg Copenhague
sée, Nicolas Sarkozy finissait M.Joffrin soit frustré. Ça me gêne-
D
Caen Metz
Brest -5 0 1005
-4 3 -5 -2
1 3 Strasbourg Dublin Minsk son exposé sur les détails de rait.» Un instant après :
Rennes Amsterdam Berlin
-5 2 Orléans
-4 -1 Londres
Bruxelles Prague
Varsovie 102
5 l’emprunt quand, le temps d’un «–Bonjour. Monsieur le président,
Nantes -3 -1 Kiev plan de coupe, apparut Laurent ma question porte sur la politique
Besançon Munich Vienne
-4 3 Paris
Berne Budapest Joffrin, le patron de Libération. économique, pas sur la monarchie.
-3 -1
Poitiers Dijon 1000 100 Zagreb
Odessa
Debout, col de chemise ouvert, il Les résultats de l’économie françai-
-2 0 -3 -1 995 5 Milan
Belgrade avait l’air un peu ailleurs au fond se sont plutôt meilleurs que ceux
1005
Bucarest
T
D-12 -5
Chamonix
Clermont-Ferrand Rome Sofia de la salle. Avait-il eu du mal à des économies voisines. Et il serait
Barcelone
Barcelone 1000 Istanbul
Limoges -3 -1 Lyon Madrid entrer? injuste, je suppose, de dire que le
-3 -2 0
25 km/h 101 -1
-3 Lisbonne
Lisbonne Ankara Lors de la conférence de presse du gouvernement n’y est pour rien…
Grenoble
Séville
Tunis
Tunis
D Athènes président de la République, le 8jan- – Je commence bien ma semaine
Bordeaux -3 0 Alger vier 2008, sa question avait forte- monsieur Joffrin ! J’attends la suite,
25 km/h -2 2
Rabat
Tripoli
Beyrouth
ment irrité le chef de l’Etat : «Vous mais compte tenu de ce que vous
A Anticyclone D Dépression
Tripoli

Nice Front chaud Front froid Jérusalem occupez de manière fréquente, venez de dire, libérez-vous parce
Toulouse Montpellier Marseille 5 9 Occlusion Thalweg
Le Caire
sinon continue, la scène médiati- que là, franchement…
Biarritz -1 1 1 5 2 5
-2 3 -15 degrés à Moscou, le froid vient bien de l’Est ! que. Vous êtes à l’origine de la plu-

Perpignan En Europe Riga neigesoutenue -11 -10 New Delhi bienensoleillé 12 24


part, sinon de la totalité, des initiati-
ves gouvernementales (…). Vous
Après quelques
0 1 11 New York assezensoleillé -1 3
questions, c’est le chef
Amsterdam bienensoleillé Rome assezensoleillé 4
1 6 Ajaccio assezensoleillé 13 16 2 -8 -1
55 km/h
Athènes Sofia cielcouvert -1 Pékin éclaircies
16 28
êtes le chef d’Etat ou le chef de gou-
Températures à l’aube 1 22 l’après-midi 5 9 Barcelone éclaircies 5 8 Stockholm faibleneige -4 -3 Pretoria bienensoleillé
Belgrade
Berlin
neigesoutenue
assezensoleillé
-1 1
-3 -1
Tallin
Tirana
bienensoleillé
pluiemodérée
-10
9
-9
12
Rabat
Rio de Janeiro
pluiemodérée
pluieorageuse
14 17
24 29
vernement du monde démocrati-
que qui détient le plus de pouvoirs.
de l’Etat lui-même qui
Ste-Alice Lever 08h38 Lever 08h52
Coeff. de marée 75 Coucher 16h53 Coucher 16h38
Berne
Bruxelles
cielcouvert
trèsnuageux
-6 -4
-4 0
Varsovie
Vienne
éclaircies
faibleneige
-6
-5
-5
-3
Séoul
Singapour
bienensoleillé
pluieorageuse
-6 -1
25 30
24 29
Au fond, est-ce que vous n’avez pas mit fin au suspense
Budapest neigesoutenue -4 -2 Vilnius assezensoleillé -14 -11 Sydney bienensoleillé
Aujourd’hui Bucarest neigesoutenue -3 -3 Zagreb faibleneige -3 -2 Téhéran assezensoleillé 2 9 instauré une forme de pouvoir per-
Jeudi 2 3 3 11
Le froid persistera très largement sur
Copenhague pluieetneige Dans le monde Tokyo averseséparses sonnel, pour ne pas dire une –On essaye de s’attacher aux faits
2 4 0 1 Dublin faiblepluie 5 7 Alger assezensoleillé 4 16 Tunis éclaircies 12 14
le pays. Les gelées seront quasi Edimbourg faiblepluie 3 5 Amman assezensoleillé 8 23 Washington bienensoleillé -2 3 monarchie élective ?» même lorsqu’ils vous sont
Helsinki bienensoleillé -13 -11 Bangkok éclaircies 25 32 Wellington éclaircies 11 18 «Monsieur Joffrin, un homme com- favorables…
généralisées, excepté sur le littoral 0 1 Istanbul faiblepluie 10 13 Beyrouth pluieorageuse 18 22 Outremer
Méditerranéen et la Corse. Côté ciel, Kiev éclaircies -15 -12 Brasilia cielcouvert 18 22 Cayenne aversesmodérées 24 29 me vous ! Dire une aussi grosse bêti- –C’est pas trop dur, docteur ?
La Valette averseséparses 13 16 Buenos Aires éclaircies 18 27 Fort-de-Fr. bienensoleillé 27 28
des nuages bas seront encore -2 6 -6 -1 Lisbonne averseséparses 10 16 Dakar bienensoleillé 22 30 Nouméa assezensoleillé 23 25 se!», avait répliqué Nicolas Sarko- –Non ça va… »
présents de l'Auvergne aux régions Ljubljana éclaircies -5 -2 Djakarta éclaircies 25 32 Papeete assezensoleillé 27 31 zy avant d’ajouter : «Pouvoir per- La question du directeur de Libéra-
-6 1 Londres assezensoleillé 1 4 Dubai beautemps 19 24 Pte-à-Pitre bienensoleillé 26 26
de l'Est, avec un espoir d'éclaircies Luxembourg assezensoleillé -7 -3 Hongkong faiblepluie 12 14 St-Denis pluieorageuse 27 30 sonnel ? Mais est-ce que vous avez tion visait à connaître l’analyse de
plus ou moins grand en cours de Madrid cielcouvert -4 4 Jérusalem assezensoleillé 14 20 compté le nombre de “unes” que M.Sarkozy sur le décalage entre les
-4 5 -5 0 Moscou éclaircies -19 -15 Kinshasa éclaircies 22 34 Météorologue en direct
journée. Une zone instable arrivera Nicosie pluieorageuse 16 19 Le Caire bienensoleillé 16 25 vous, Libération, m’avez consa- «faits » – la France s’en sort mieux
au 0899 700 703
sur le Nord-Pas-de-Calais, avec de la -3 3 Oslo faibleneige -2 -2 Mexico faiblepluie 11 17 1,34 € l’appel + 0,34 € la minute crées. C’est vous qui faites mon pou- que ses voisins – et la perception
Prague assezensoleillé -8 -4 Montréal brouillard -15 -6
neige mêlée à la pluie... 6 10 Reykjavik éclaircies 7 8 Nairobi assezensoleillé 16 29
7 jours/7 de 6h30-18h
voir personnel. » qu’en ont les Français – selon un
Jours suivants En juillet, répondant aux ques- sondage Viavoice-Libération, 57 %
Vendredi Samedi Dimanche tions du Nouvel Observateur, le jugent négativement le bilan du
chef de l’Etat avait dit regretter cet chef de l’Etat face à la crise.
Nord-Ouest 0
0
-5
4
2
6
MOSCOU échange vif avec le patron de Libé. Le visage de Nicolas Sarkozy s’éclai-
PLUS SOUVENT «Les questions doivent porter sur ra. Ce n’était pas un boulevard qu’il

8
Ile-de-France -3 -8 -3
VOL S
-3 -2 3 by PAR JOUR l’économique et le social», prévint voyait s’ouvrir devant lui, mais les
Nord-Est -4 -10 -9
le chef de l’Etat une fois son exposé Champs-Elysées. «D’abord merci !
-4 -4 -2 introductif achevé. Nouveau plan Merci de reconnaître que la France
airfrance.fr
Sud-Ouest 2 -4 -5
de coupe. Laurent Joffrin, une nou- s’en sort mieux économiquement
2 -1 5 velle fois, toujours debout. Après que les autres. Mais déjà, vous com-
Sud-Est -3 1 -2 Au départ de Paris. by Air France : signé Air France. quelques questions, c’est le chef de prenez monsieur Joffrin, quand
5 3 5 l’Etat lui-même qui mit fin au sus- vous dites ça, c’est énorme!… »p

Les jeux Les soirées télé


Mots croisés n˚09-299 Sudoku n˚09-299 Solution du n˚09-298 Mardi 15 décembre Mercredi 16 décembre
Retrouvez nos grilles sur www.lemonde.fr TF 1 TF 1
2 5 9 1 4 6 8 7 3
5 1 2 6 8 7 3 9 2 5 4 1 20.45 Les Experts : Manhattan. Série. 20.45 Sacrée soirée.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1 1 12 3 4 1 7 8 5 9 2 6 Le Souvenir de trop U. La Cité des rêves U. Divertissement. Invités : Jean Reno, Mika,
3 5 8 9 6 5 1 7 2 3 4 La Grippe bleue V (S5, 12, 14 et 15/25, inédit) s. Vincent Lagaf, William Petersen, Rihanna...
I 7 2 4 8 6 3 1 9 5 23.15 Confessions intimes (115 min) 23.10 New York, section criminelle.
2 8 1 7 1 3 5 4 2 9 6 8 7 Série. Sauver la face U. Erreur sur la personne
II 9 1 8 6 7 4 3 5 2 (saison 5, 8 et 4/22) s. Avec Annabella Sciorra.
FRANCE 2
5 7 2 9 3 1 4 6 8 0.45 Preuve à l’appui.
III 4 6 3 2 5 8 7 1 9 20.35 Prise directe. Série. Les Enchaînés (S5, 20/21, 55 min) s.
2 3 7 4 Facile
Les Nouveaux Champions de nos assiettes s.
22.55 Ma super ex
IV FRANCE 2
Film Ivan Reitman. Avec Uma Thurman,
8 6 1 2 9 Complétez toute la
grille avec des chiffres Luke Wilson, Anna Faris (EU, 2006) s. 20.35 Douce France.
V allant de 1 à 9. 0.30 Journal, Météo. Téléfilm. Stéphane Giusti. Avec Malik Zidi,
8 9 Chaque chiffre ne doit 0.45 Le Plaisir ppp Mehdi Nebbou. [2/2] (France, 2009) s.
VI être utilisé qu’une Film Max Ophuls. Avec Claude Dauphin, Gaby 22.10 Panique dans l’oreillette.
3 9 6 seule fois par ligne, Morlay (France, 1952, N., 95 min) s. Invités : Vanessa Demouy, Patrick Sébastien,
VII par colonne et par Philippe Lellouche, Shirley & Dino... s.
3 2 1 carré de neuf cases. FRANCE 3 0.15 Journal, Météo.
VIII 0.35 Des mots de minuit. Invités :
Réalisé par Koalog (http://sudoku.koalog.com) 20.35 Plus belle la vie. Elias Khoury, Abbas Beidoun... (110 min).
IX Série. Les Filles du désert. [1 à 4/4] (inédit) s.
22.25 et 22.55 Ce soir (ou jamais !). FRANCE 3
X Loto Invités : Michel Piccoli et Anne Roumanoff s.
22.30 et 1.50 Soir 3. 20.35 Pièces à conviction.
0.00 Tout le sport (10 min). Cocaïne : au cœur du trafic Magazine. Invités :
Résultats du tirage du lundi 14 décembre. Jean-Michel Colombani, Laurent Fiocconi... s.
Horizontalement Verticalement 8, 13, 26, 38, 46 ; numéro chance : 2. 22.30 et 1.05 Soir 3.
I. Risque de vous entraîner bien 1. Tout ce qu’il y a autour de nous. CANAL +
Rapports : 22.55 Ce soir (ou jamais !).
trop loin. II. Compte rond à Rome, 2. Peuvent vivre en milieu très sec. 5 bons numéros et numéro chance : pas de gagnant ; 21.00 Football. Présenté par Frédéric Taddeï (75 min) s.
à la ville comme en campagne. 3. Parfumé à la badiane. Marque 5 bons numéros : 187 794,80 ¤ ; Championnat de Ligue 1 (11e journée) :
Mit délicatement en couleur. d’exclusion. 4. Patronne du 4 bons numéros : 844,90 ¤ ; Valenciennes - Auxerre. En direct. CANAL +
III. Ouverture et éclairage en calendrier. Plaisante à côtoyer. 3 bons numéros : 10,00 ¤ ; 22.55 La Vie moderne ppp
façade. Manifestation de la cigale. 5. Nous pousse à l’action. 2 bons numéros : 5,10 ¤. Film Raymond Depardon (France, 2008) s. 20.50 Married Life p
IV. Dernier appel. Domaine Préposition. 6. Dans l’erreur. Le 0.20 L’Apprenti pp Film Ira Sachs. Avec Pierce Brosnan, Chris
Numéro chance : grilles à 2 ¤ remboursées. Cooper, Patricia Clarkson (EU - Can., 2008) s.
Film Samuel Collardey. Avec Mathieu Bulle,
d’activité. V. Du gaz dans les platine. Toucha en plein cœur. Joker : 2 891 268. Paul Barbier (France, 2008, 80 min) s. 22.15 Cold Case.
tranchées. Dieux guerriers. 7. Bien pourvus. Canton chez nos Série. Flash info (saison 6, 13/23) U.
VI. Deux doigts de sherry. Belle voisins. 8. Bien dégagé. Ne se Les résultats du Loto sont publiés dans nos éditions datées diman- 23.00 Jour de foot. Magazine (60 min).
ARTE
à cornes. Suit le vu. Va dans les discute même pas. 9. Se rendra. che-lundi, mardi, mercredi et vendredi. Tous les jours Mots croisés
poches de Bercy. VII. Eau chaude Prend les mesure à Pékin. et sudoku ; Samedi daté dimanche-lundi Echecs 20.44 Thema - Tempêtes ARTE
parfumée. A fait entrer le bleu au 10. Relation interdite. Personnel. et incendies en Europe.
musée. VIII. Se brise facilement. 11. La patrie d’Abraham. Mis de 20.45 La Grande Tempête de 1999 (All., 2009). 20.45 Les Mercredis de l’Histoire.
Changeai de registre. Moitié côté. 12. Bons départs pour entrer Rédaction : 80, boulevard Auguste-Blanqui,75707 Paris Cedex 13
21.30 Terre brûlée Documentaire. Kimon Tsakiris. The War Une guerre nécessaire. Le Temps de
22.40 Le Dessous des cartes. l’angoisse. Documentaire. [1 et 2/14] (EU, 2007).
d’once. IX. Trompent tout le dans le monde. Tél. : 01-57-28-20-00 ; télex : 202806F ;
télécopieur : 01-57-28-21-21 Les Bombes à sous-munitions Magazine s. 22.30 Zoom Europa. Best of Magazine.
monde. Fait froid à la City. Courrier des lecteurs : par télécopie : 01-57-28-21-74 ; 22.55 Hors du temps. 23.15 Arte culture. Magazine.
X. Indispensables. Philippe Dupuis Par courrier électronique : courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
Téléfilm. Jean-Teddy Filippe. Avec Natacha 23.30 Meurtre
Médiatrice : mediateur@lemonde.fr
Abonnements : par téléphone : de France 0-825-000-778 Lindinger (France, 2009, 90 min) s. d’un bookmaker chinois pp
Solution du n° 09 - 298 (0,15 TTC/min) ; de l’étranger : (33) 3-44-31-80-48. Film John Cassavetes (1976, v.o., 130 min) s.
Sur Internet : www.lemonde.fr/abojournal/
Horizontalement Verticalement Changement d’adresse et suspension : M6
I. Raccommodage. II. Enrouées. 1. Rendez-vous. 2. Anoure. Arp. 0-825-022-021 (0,15 TTC/min)
M6
Tarif 1 an : France métropolitaine : 394 ¤ 20.40 La France a un incroyable
Dan. III. Noël. Du. Foin. IV. Dut. 3. Crétinisée. 4. Col. Fisc. 5. Ou. Internet : site d’information: www.lemonde.fr
Signes. V. Eristales. Ay. VI. Zen. Stase. 6. Médias. Nul. 7. Meugles. finances : http://finance.lemonde.fr talent. Les Auditions : épisode 4. 20.40 La France a un incroyable
Emploi : www.talents.fr/ Immobilier: http ://immo.lemonde.fr 22.25 « La France a un incroyable talent. Première demi-finale Divertissement.
Aseptisé. VII. Ifs. SEO. Eu. Na. 8. OS. Neper. 9. Festoyai. Documentation : http ://archives.lemonde.fr talent », ça continue. Divertissement. 22.25 « La France a un incroyable
VIII. Oasien. Rye. IX. Ures. Un. 10. Ados. EPO. 11. Gai. Ase. RN. Collection : Le Monde sur CD-ROM : CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
23.30 Capital. Noël en famille :
Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60 talent », ça continue. Divertissement.
Apre. X. Spéculations. 12. Ennuyeuses. des cadeaux à tous les prix (130 min) s. 23.35 Enquête exclusive (75 min) s.
0123
Mercredi 16 décembre 2009 Carnet 29
Nicole de Brisson de Laroche, Le président et le bureau de l’AMIF Mme Lise Sesboüé, Daniel-Alexis FELDZER

0123
sa femme, (Association des médecins israélites sa femme,
Simone Bacherich, de France) Richard, Philippe, nous a quittés le 9 décembre 2009.
sa belle-mère, Catherine et Florence,
Madeleine Noir de Chazournes, ont la grande tristesse de faire part Il a été inhumé le 14 décembre dans
cette semaine Le Carnet
Suzanne Bruyère, du décès du ses enfants
l’intimité.
---------------------------------------------------------- ses sœurs,
Jeanine de Brisson de Laroche, professeur Robert SLAMA, font part du rappel à Dieu de
Il voulait réunir ses amis une dernière
Francis Thervet, fois autour d’un verre de l’amitié.
Faites part Francis Bacherich, survenu le 7 décembre 2009, M. le docteur Pierre SESBOÜÉ,
sa belle-sœur et ses beaux-frères dans sa quatre-vingt-unième année. ancien interne des Hôpitaux de Paris,
de vos événements Et toute sa famille, chirurgien honoraire,
Pour ceux qui l’ont connu, et qui
le souhaitent, un hommage lui sera rendu
Ils gardent le précieux souvenir d’un
Autour de l’identité nationale membre honoraire le 22 décembre, à Paris.
par téléphone : 01 57 28 28 28 ont la douleur de faire part du décès de très grand cardiologue, d’un enseignant
Mardi 15 daté mercredi 16 décembre d’exception et surtout d’un fidèle ami de du Conseil national des médecins
par e-mail : carnet@mondepub.fr l’AMIF dont il était membre du conseil Information du lieu et de l’heure :
Alec
par fax : 01 57 28 21 36 de BRISSON de LAROCHE, scientifique. survenu le 9 décembre 2009, en la Maison lesamisdedanielalexisfeldzer@gmail.com
Supplément Associations
au journal ou par courrier : médecin général (C.R.), médicale Jeanne-Garnier, à Paris, dans sa
8 pages spéc ales Ils rappellent le souvenir de son épouse quatre-vingt-sixième année. Par la même occasion des témoignages
Mercredi 16 daté jeudi 17 décembre Le Monde - Le Carnet survenu le 5 décembre 2009, et de sa fille et adressent à son fils, Michel, et/ou des photos seront bienvenus sur cette
80 boulevard Auguste Blanqui à l’âge de quatre-ving-treize ans. à sa sœur, Lella et à toute sa famille leurs même adresse.
affectueuses condoléances. La messe de funérailles sera célébrée
Supplément anniversaire 75707 Paris cedex 13
Selon sa volonté, il a été incinéré dans
le mercredi 16 décembre, à 15 heures,
Souvenir
Numéro spécial Tarifs 2009 (prix à la ligne) la plus stricte intimité. Emmanuel et Nathalie Guérin,
en l’église Saint-Justin de Levallois-Perret,
sa paroisse.
65 ans du Monde Astrid Guérin,
Paule Perla FAY,
Ve dredi 18 daté samedi 19 décembre
Ayez une pensée pour son fils, Nicolas Guérin et Karina Balzer,
Naissances, Anniversaires « Le soir venu, Jésus dit à ses disciples : première femme
Ségolène Guérin
de naissance, Mariages, Patrick, et Jean-Marc Gonthier, Passons sur l’autre rive... ». conseil juridique de France,
février 1907 - décembre 2002.
Fiançailles… : 18  TTC ses enfants et leurs conjoints, Marc IV, 35.
décédé le 4 août 2008, à l’âge de trente- Hanäé, Sorenza, Capucine, Valentine,
deux ans. Merci de rester fidèle à son souvenir et
Maéna, Romane, Darian et Maxine, L’inhumation aura lieu dans la plus d’y associer
Décès, remerciements, ses petits-enfants, stricte intimité.
31, boulevard Maeterlinck, Marie-France Guérin,
Avis de messe, Anniversaires 06300 Nice. Victor FAY,
Ve dredi 18 daté samedi 19 décembre Eva Molina,
de décès, Souvenirs : 24  TTC Martine, Chantal, Françoise,
Mme Lise Sesboüé, formateur de militants de gauche
26, rue Marius-Aufan, et du mouvement ouvrier,
Jean-Claude, Jacques et Béatrice,
En couverture Thèses : 15  TTC
Philippe Chaillou,
son mari, ses frères et sœurs 92300 Levallois Perret.
son mari pendant soixante ans.
Les coulisses du Réduction abonnés
et leurs familles,
Frédérique Chaillou, Le président,
plus gra d magasi Un justificatif d’identité sera demandé. Claire Tahari-Chaillou, ont la tristesse de faire part du décès de Le secrétaire général
Association des Amis
de Victor et Paule Fay,
du mo de Nicolas Grunberg, Et les membres du 81, boulevard Suchet,
Mathieu Grunberg, Philippe GUÉRIN, Conseil de l’ordre des médecins, 75016 Paris.
Vous pouvez nous transmettre professeur émérite
ses enfants,
Portfolio vos annonces la veille pour de l’université Paris XII,
ont la tristesse de faire part du décès de Conférences
La beauté à tout prix le lendemain : Son père,
Sa sœur, qui s’est éteint paisiblement le dimanche
• du lundi au jeudi jusqu’à 19 h ; L’AMIF (Association des médecins
Sa famille, 13 décembre 2009. israélites de France) en collaboration
Rencontres • le vendredi jusqu’à 17 h ; Ses amis,
La cérémonie religieuse aura lieu
M. le docteur Pierre SESBOÜÉ, avec le service culture du FSJU organise
Les Chats persans ou • le samedi et jours fériés
ont la tristesse de faire part du décès de le jeudi 17 décembre, à 11 heures, secrétaire général
le jeudi 17 décembre 2009, à 20 h 30,
une conférence :
l’exil du ci éma ira ie jusqu’à 16 h. en l’église de Verlin (Yonne). du Conseil national de 1993 à 1995, « FREUD ET LE JUDAÏSME »
Pascale CHAILLOU, conseiller national de la région dans le cadre du cycle :
née DUVERGER, Guérin, Médecine Philosophie et Judaïsme.
Passions 01 57 28 28 28 4, rue Maurice-Berteaux,
Basse-Normandie de 1987 à 1999,

Spécial cadeaux médecin-conseil de l’Assurance-Maladie,


membre du conseil de l’ordre
92700 Colombes.
souvenir.philippeguerin@bbox.fr
Avec les professeurs :
Paul Laurent Assoun, Maurice Corcos
de fêtes AU CARNET DU «MONDE» des médecins de Seine-Saint-Denis, survenu le 9 décembre 2009. et Raphaël Draï.
déléguée syndicale de la section CFDT Modérateur : Paule-Henriette Lévy.
des praticiens conseils Ils tiennent à lui rendre hommage pour Espace Rachi, 39, rue Broca, Paris 5e.
Naissances de la Région Ile-de-France, Robert LYON-CAEN, Réservation obligatoire
Collections Victoire et Timothée FORBIN,
ingénieur électronicien (ESME-Sudria),
ancien des Phares et Balises
les contributions remarquables qu’il a
apportées à l’Institution et pour son par téléphone : 01 42 17 10 70
------------------------------------------------------- laissent à
le 14 décembre 2009, à Paris.
et de Thomson-CSF, dévouement confraternel dans toutes les ou par mail : a.partouche@fsju.org
lauréat instances ordinales tant au niveau
Hugo, La levée de corps aura lieu le mercredi
de la Société française des électriciens, départemental, que régional et national. Communications diverses
16 décembre, à la chambre mortuaire de
la joie d’annoncer la naissance de sa petite- l’hôpital des Diaconnesses, 18, rue du Hanouccah 2009, du 11 au 19 décembre.
Sergent-Bauchat, Paris 12e, de 8 h 30 à est décédé le vendredi 11 décembre 2009, Ils expriment leurs profondes Mercredi 16 décembre,
sœur, à son domicile, à Meudon,
9 heures. condoléances à sa famille. allumage des six bougies de Hanouccah.
dans sa quatre-vingt-quatrième année. allumage public, à 19 h 30,
Apolline, Un dernier hommage lui sera rendu Jean Vaujour, place de la Bastille, à Paris 11e.
le même jour à 9 h 15, salle du Ses obsèques auront lieu le mardi Demandez vos bougies et votre guide
le 7 décembre 2009. recueillement, au crématorium du cimetière 15 décembre, à 15 h 30, au cimetière du son époux,
au Beth Loubavitch.
du Père-Lachaise, 71, rue des Rondeaux, Montparnasse, boulevard Edgar-Quinet, Isabelle et Georges Davidson, Téléphone : 01 45 26 87 60.
Décès Paris 20e. Paris 14e. Cerise et Antoine, Olivia, www.loubavitch.fr
Laurence et Philippe Hanouccah : Une petite lumière chasse
L’Association Liberté du Judaïsme Que l’équipe des soins palliatifs des De la part de beaucoup d’obscurité !
Diaconnesses soit chaleureusement Maurice et Ginette Lyon-Caen, Laville de la Plaigne,
remerciée pour sa grande compétence et sa et leurs enfants et petits-enfants, Grégory et Laurence, Elodie, Collège international de philosophie.
a la tristesse de faire part du décès de Bernard et Françoise Lyon-Caen,
délicatesse. ses enfants et petits-enfants chéris, Les rencontres du CIPh
ses frères et belles-sœurs, Sidonie et Eléonore, Faut-il encore croire...?
Doris BENSIMON, Ni fleurs ni couronnes. Des enfants et petits-enfants de le samedi 19 décembre 2009,
présidente de l’association depuis 1994, Marcelle et Pierre Weill, ses petites-filles adorées, « Croyances politiques et islam »,
professeur des Universités honoraire, Madeleine et Maurice Rosenberg, Les familles parentes et alliées,
Livre 12 13, avenue du Capitaine-Louys,
93250 Villemomble. Simone et François Hauser, Tous ses amis,
avec Fathi Triki et Patrick Vauday,
de 10 heures à 13 heures
PROUDHON survenu le 8 décembre 2009, ses nièces et neveux, Maison de l’Amérique Latine,
Qu’est-ce que la propriété ? à l’âge de quatre-vingt-cinq ans. Fernanda et José Da Silva, 217, boulevard Saint-Germain, Paris 7e,
Bernard Bigot, et Alice Fernandès, ont le grand chagrin d’annoncer le décès Informations : 01 44 41 46 80.
dès le jeudi 17 décembre administrateur général du CEA, ses amis. de www.ciph.org
Sociologue, auteur de nombreux Daniel Verwaerde,
------------------------------------ ouvrages, elle était spécialisée dans l’étude directeur des applications militaires
des judaïcités contemporaines. Femme de du CEA,
9, résidence de l’Observatoire, Nicole VAUJOUR, Soutenances thèse
0123 du Jazz
8, rue du Bel-Air,
conviction et militante, c’est avec talent et L’ensemble du personnel 92190 Meudon. née ANGOULVENT, Benjamin Cochain a soutenu
humanisme qu’elle a défendu un judaïsme et des retraités du CEA, ancienne élève HEC, publiquement sa thèse de doctorat ès
La sélection de la rédaction culturel, laïque et ouvert sur le monde. sciences : « Cinétiques et mécanismes
Elle nous manquera. ont le profond regret de faire part du décès Jean-François et Christine Marseille, d’oxydoréduction dans les silicates
de Philippe et Colette Marseille, survenu le 11 décembre 2009,
fondus : Etudes expérimentales de verres
Les obsèques auront lieu le mercredi Anne-Nathalie Marseille, dans sa quatre-vingt-septième année. nucléaires simplifiés et d’échantillons
16 décembre, à 10 heures, au cimetière
Jacques CHEVALLIER, ses enfants, naturels », le jeudi 10 décembre 2009,
grand officier de la Légion d’honneur, Arthur, Aurélie, Mathilde, Yannick, à l’Institut de physique du globe de Paris
parisien de Pantin, entrée principale. ancien directeur La famille exprime sa profonde
ses petits-enfants, (IPGP).
des applications militaires du CEA, reconnaissance à celles et ceux qui l’ont
Ni fleurs ni couronnes. Le jury composé de MM. Eric Chauvin
ont la tristesse de faire part du décès, accompagnée fidèlement jusqu’au bout de (AREVA NC), invité, Bertrand Guillot
survenu le 11 décembre 2009. le 11 décembre 2009, de son chemin. (LPTMC), président du jury, Grant
Le professeur Ady Steg, Henderson (Université de Toronto),
président, Jacques Chevallier fut une figure M. Pierre MARSEILLE, examinateur, Guy Libourel (CRPG),
Les membres du comité central, exceptionnelle du CEA qui assura partout HEC, La cérémonie religieuse sera célébrée rapporteur, Mohammed Mlaki (CEMHTI),
Le directeur général le rayonnement des valeurs associées à la ancien directeur adjoint le jeudi 17 décembre, à 14 h 30, en rapporteur, Daniel Neuville (IPGP),
Et le directeur de la Bibliothèque Direction des applications militaires qu’il auprès du président-directeur-général la basilique Sainte-Clotilde, 23 bis, rue codirecteur de thèse, Olivier Pinet (CEA),
de l’Alliance israélite universelle, a dirigée pendant 13 années. de l’agence Havas, examinateur, Pascal Richet (IPGP),
Cette semai e : Las-Cases, Paris 7e.
ancien secrétaire général codirecteur de thèse,
ANTHOLOGIE ont la douleur de faire part de la disparition Tous présentent à sa famille et à ses de Toutes les Nouvelles de Versailles. lui a attribué le titre de docteur ès sciences
proches leurs sincères condoléances. Cet avis tient lieu de faire-part. avec la mention Très Honorable.
DU JAZZ VOCAL de
La cérémonie religieuse sera célébrée
Le double CD-livret ° 42 le 16 décembre, à 14 h 30, en l’église
dès le ve dredi 18 décembre Mme Doris Claude,
Notre-Dame-de-Grâce de Passy, Paris 16e.
BENSIMON-DONATH,
professeur à l’Inalco.
son épouse,
Ses enfants, Pack Info 10SEMAINES POUR
 AULIEUDE95 *
Nos services
-------------------------------------------------------------- Ses obsèques auront lieu le mercredi
Ses petits-enfants,
Ses amis,
Ni fleurs ni couronnes.

Abonnez-vous 38
16 décembre 2009, à 10 heures,
font part du décès de
Philippe Melot et Orane Magne, 
au cimetière parisien de Pantin (entrée Christian Georges et Killian Noah
Lecteurs principale).
Pierre GUIEU,
Melot, BULLETIN D’ABONNEMENT
A retourner dans une enveloppe affranchie, accompagné de votre règlement à :
92BMQPC
U396
ses enfants,
K Abonnements AIU, architecte. Marie Louise Ahua Le Monde - Service Abonnement - B 1200 - 60732 Sainte-Geneviève Cedex Tél. : 0 825 000 778 (0,15 € TTC/min) opt 01

Tél. : 0-825-000-778 45, rue La Bruyère,


Ses obsèques ont eu lieu à Mar Vivo
et famille,  OUI, je souhaite profiter de cette offre exceptionnelle : je reçois le journal Le Monde pendant 10 semaines
(0,15  TTC/mi ) 75009 Paris. Les familles Melot en France (soit 60 numéros du Monde et tous ses suppléments) + chaque week-end le nouveau supplément
(Var) en la chapelle Notre-Dame de la et Don en Côte d’Ivoire, Le Monde Magazine. Je paie 38  au lieu de 95  (prix de vente au numéro).
www.lemo de.fr/abojour al Mer, dont il avait déssiné les plans. Veuve Marie Jeanne Lébbé Je réalise une économie de 57 . J’ai bien noté qu’ensuite je n’aurai aucune obligation d’aucune sorte.
Valérie et Olivia,
K L’actualité dans ses filles, et famille, Avec mon abonnement au quotidien, je bénéficie de l’accès intégral à l’édition abonnés Premium du Monde.fr
Les enfants Georges Anoma,
votre magasin Philippe et Jessica, France Darry-Echantillon,
Pierre Magne Nom : __________________________________________ Prénom : ____________________________________
son fils et sa belle-fille, sa femme,
www.lemo de.fr/kiosque Franck et Julie Echantillon, et famille, Adresse : ____________________________________________________________________________________
Eloïse et Tessa, Antoine et Anne Marie Cassaignan
ses enfants, __________________________________________________________________________________________
K Boutique du Monde ses petites-filles, et famille,
Ses amis, Les familles alliées et amies, Code postal : ___________________________ Ville : _______________________________________________
80, boulevard Auguste-Bla qui, ont la tristesse d’annoncer le décès de
75013 Paris Tél. : ________________________________ E-mail : _______________________________________________
ont la douleur d’annoncer la disparition de Jacques ECHANTILLON, ont la profonde douleur de faire part
M° Glacière ou Corvisart du décès de leur mère, grand-mère, sœur,
MODE DE PAIEMENT
comédien et metteur en scène,  Chèque bancaire ou postal de 38 € (à l’ordre de la Société éditrice du Monde)
Tél. : 01-57-28-29-85 me
M Nathalie Colette BLANDIN, officier des Arts et des Lettres, tante et amie,
www.lemo de.fr/boutique  Carte bancaire :  Visa  Mastercard  American Express
née VERDIER, chevalier de l’ordre national du Mérite,
Marie Thérèse MELOT, N° Expire fin
K Le Carnet du Monde survenu le 11 décembre 2009, pharmacienne, Je note les 3 derniers chiffres du numéro figurant au dos de ma carte, près de la signature :
survenue le 9 décembre 2009.
Tél. : 01-57-28-28-28 dans sa soixante-quatorzième année. Plus pratique, plus rapide,
survenu à Paris, le 10 décembre 2009, Date et signature obligatoires :
La cérémonie religieuse aura lieu abonnez-vous via Internet sur www.lemonde.fr/journal
Une bénédiction célébrée par l’aumônier des suites d’une longue maladie.
Professionnels le jeudi 17 décembre, à 10 h 30, en l’église
Saint-Germain-des-Prés, Paris 6e, suivie
des artistes aura lieu en l’église Saint-
Offre valable pour un premier abonnement en France métropolitaine jusqu’au 31/12/2009.
Société éditrice du Monde - 80, boulevard Auguste-Blanqui 75707 Paris Cedex 13.
Société anonyme au capital de 149 017 497 € RCS Paris B, 433 891 850.
Roch, à Paris 1er, le jeudi 17 décembre La date des cérémonies et des obsèques
K Service des ventes de l’inhumation au cimetière d’Amboise. 2009, à 11 heures. sera communiquée ultérieurement.
Vous vous abonnez au Monde : vos nom, prénom et adresse seront communiqués à nos services internes et, le cas
échéant, à quelques publications partenaires, sauf avis contraire de votre part. Si vous ne souhaitez pas recevoir de
Tél. : 0-805-05-01-47 propositions de ces publications, merci de cocher la case ci-contre 
* Prix de vente au numéro.
Cet avis tient lieu de faire-part. Cette annonce tient lieu de faire-part. Prions pour elle.
30 0123 Mercredi 16 décembre 2009

L’exploratrice
plume du FT, ses analyses prémonitoires tête de la réserve fédérale, mais de Robert de l’argent, les dérivés de crédit dévorent
lui ont valu d’être récemment promue à la Rubin, le secrétaire au Trésor de Bill Clin- leurs géniteurs.
rédaction en chef du grand quotidien bri- ton. Cet ex-patron de Goldman Sachs a fait La bouteille est lancée à la mer. D’autres
tannique des affaires. fortune dans le négoce obligataire. Ça crée établissements – Royal Bank of Scotland,

de l’Absurdie
L’aventure commence en 1994 dans un des liens… Bear Stearns, Merrill Lynch ou Lehman
hôtel de Floride au cours d’un séminaire Les neurones tournent à plein. Les cais- Brothers – la saisissent, avec les conséquen-
organisé par JPMorgan. Autour de la pisci- ses de l’employeur se remplissent. Mais les ces dramatiques que l’on sait.
ne, la bière coule à flots, ce qui délie les lan- croisés des dérivés voient trop grand pour A écouter Gillian Tett, l’anthropologie
gues à défaut de la libido. C’est là, entre un honorable établissement fier de son his- lui a appris entre autres à établir le lien
deux beuveries, que l’idée des produits toire plus que centenaire, mais manquant entre les différents segments de la société,
dérivés de crédit, les credits derivatives, de taille critique. Engagé dans la course au une vision globale dont est par essence

Lettre de la City serait née.


Le principe de ces instruments finan-
gigantisme, JPMorgan fusionne avec la
Chase Manhattan en 2000. L’arrivée aux
dépourvue une profession financière
hyperspécialisée. De plus, l’observation
Marc Roche ciers aux noms barbares est simple. Un commandes en 2005 de Jamie Dimon mar- des structures de pouvoir pose problème
acheteur, un vendeur: il n’en faut pas plus dans les banques d’affaires peu hiérarchi-
pour faire un marché en établissant des
contrats dérivés des marchés classiques au
Au forum de Davos sées, où l’individualisme prime souvent
sur les obligations collectives. Enfin, elle
comptant, pour se protéger à terme contre en 2007, cette cassandre s’intéresse à l’importance de l’idéologie

Q uelqu’un qui choisit comme thèse


de doctorat l’islam au Tadjikistan
sous le régime communiste et qui
ble explosion. Ses jeunes loups n’ont pas
inventé le concept de produits dérivés de
crédit, mais ils ont établi l’infrastructure du
les fluctuations. Le groupe des grosses
têtes de JPMorgan explore des modèles
mathématiques pour combiner les instru-
avait été violemment prise
à partie par un auditoire
dans la justification des actes. La bande à
JPMorgan défendait un libéralisme à tous
crins, celui du marché autorégulateur, un
étudie ensuite les marchés de capitaux,
avec l’intérêt gourmand de l’anthropolo-
marché, transformant un secteur artisanal
en une immense industrie. D’autres les ont
ments dans de complexes échafaudages.
Ils les décortiquent, les affolent, les tra-
de banquiers furieux précepte que la crise a fait voler en éclats.
Certes, les thèses de Gillian Tett ne sont
gue pour la chasse au mammouth ne peut ensuite imités dans des domaines plus ris- quent et les détraquent. A force d’emprun- de ses appels à la raison pas partagées par tout le monde. A com-
être totalement banal. En fait, Gillian Tett qués, comme l’immobilier », affirme ter les sens interdits, les garnements pas- mencer par la principale intéressée, JPMor-
est unique. Dans son livre Fool’s Gold l’auteur. sent les murailles de la réalité. Sabre au que la fin de l’aventure. Réputé pour sa gan Chase, qui entend minimiser son
(«L’Or du fou», Ed. Little Brown), cette jour- Pour sa couverture du marché de la det- clair, ces jeunes gens exceptionnels décons- prudence et sa phobie de l’endettement, le influence dans la tourmente financière
naliste du Financial Times nous raconte te, Gillian Tett a été sacrée journaliste bri- truisent leurs produits, les regroupent nouveau PDG met un frein aux investisse- actuelle.
un épisode méconnu de la crise qui s’est tannique de l’année. Et pour cause, dès puis les revendent en tranches. ments spéculatifs dans l’immobilier. Rappelant que le mot « crédit » vient du
abattue, il y a un an, sur les places financiè- 2005, cette ancienne correspondante à Les régulateurs n’y voient que du feu. L’équipe se sépare. Habituellement, un latin credere (croire), Fool’s Goldconclut :
res: le rôle-clé joué par une équipe de la Tokyo émettait des doutes sur la viabilité Les produits dérivés échappent à leurs trader partage le sort d’un joueur de foot «Il faut repenser la culture financière…
célèbre banque d’investissement américai- de l’expansion du crédit. Au forum de contrôles. Le manque de données histori- qui voit sa carrière terminée à 30 ans, dans le sens de la prudence, la modération,
ne JPMorgan Chase dans le développe- Davos en 2007, cette Cassandre avait été ques sur ce marché en pleine gestation ayant épuisé le meilleur de ses capacités. l’équilibre et le bon sens. » Qui dit
ment des crédits à risques. violemment prise à partie par un auditoi- pénalise les tentatives de réglementation. Les créatifs de la maison Morgan ne font mieux ?…p
«JPMorgan a été l’un des moteurs de la re de banquiers furieux de ses appels à la Les boys de JPMorgan ont l’oreille non seu- pas mentir cette règle. Ils sont rangés au
création de la bulle financière et de sa terri- raison. Preuve de l’énorme crédibilité de la lement d’Alan Greenspan, à l’époque à la magasin des accessoires. Tel Mamon, dieu Courriel : roche@lemonde.fr

Billet Robert Solé Prochainement dans 0123


Sombres clartés Frapper les esprits en associant deux mots de sens opposé est aussi
vieux que l’Antiquité. « Oxymore » lui-même combine deux mots
grecs signifiant aigu-émoussé et, au sens figuré, malin-stupide. Le pro-
« Supplément Associations »
Enquête sur les préoccupations
des responsables associatifs.
collaboration. Avec « Le Monde »
du jeudi 17 décembre, daté 18
Anniversaire « Le Monde»
blème d’Ayman Al-Zawahiri est qu’il est, au sens propre comme au Gros plan sur les associations a 65 ans. Supplément spécial.
LE N˚ 2 d’Al-Qaida, Ayman Al-Zawahiri, s’en est pris vivement lundi figuré, stupide, pour ne pas dire borné, et que, malgré une escalade culturelles et sportives. « Le Monde» du vendredi
aux dirigeants du Proche-Orient, qu’il accuse « d’exécuter les directives verbale, son discours est de plus en plus émoussé. Avec « Le Monde » du mercredi 18décembre, daté 19
d’Obama » à propos d’Israël. Selon lui, les présidents égyptien et pales- Je m’étonne qu’on le cite encore dans la presse, allant jusqu’à lui 16 décembre, daté 17 « TéléVisions » Les programmes
tinien, ainsi que les rois d’Arabie saoudite et de Jordanie, sont des « sio- consacrer des billets tristement drôles. Al-Qaida ne mérite qu’un silen- « Le Monde des livres » Céline de Noël ; un philosophe analyse
nistes arabes ». ce assourdissant. Hâtons-nous lentement de régler le conflit du Pro- (1894-1961) à travers ses lettres; les les séries. Avec « Le Monde »
Voilà une notion intelligente, susceptible de faire avancer les cho- che-Orient, car toute la région est en proie à des flammes glacées. On éditeurs et Google; résistance et du samedi 19 décembre, daté 20-21
ses. Il se trouve certainement, dans l’autre camp, des purs et durs pour dirait le titre de l’album de Johnny Hallyday (restons dans l’actualité) :
estimer que les partisans de la paix sont des islamistes israéliens. Douce violence. p pTirage du Monde daté mardi 15 décembre 2009 : 383 492 exemplaires. 123
www.dior.com Dior OnLine 01 49 53 88 88

L'éternel masculin