Vous êtes sur la page 1sur 20

05/10/2017

Master Mécanique-Matériaux-Structures-Procédés

Concepts fondamentaux
de la mécanique de la rupture

Chapitre 1 - Introduction

Prof. Abderrahim Zeghloul


Université de Lorraine
1

SOMMAIRE

Chapitre 1 : Introduction
Chapitre 2 : Elasticité plane en variables complexes
Chapitre 3 : Concentration des contraintes près des entailles
Chapitre 4 : Intensification des contraintes près des fissures
Concept de FIC et énergie de propagation
Chapitre 5 : Applications de la mécanique linéaire de la rupture
à la fatigue des matériaux
Chapitre 6 : Mécanique de contact
Fatigue de contact de roulement
Chapitre 7 : Mécanique non linéaire de la rupture

A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 2

1
05/10/2017

Introduction
• Phénomène de rupture
- Existera aussi longtemps que l’on construira des structures
- Est de plus en plus crucial avec le progrès technologique
- Représente en pertes 3 à 4% du PIB des Pays Industrialisés

• Deux catégories de rupture


- Négligence dans la conception et l’utilisation des concepts
(peut être évitée avec une bonne utilisation des concepts)
- Utilisation de nouveaux matériaux et/ou procédés
(plus délicat à maîtriser)

A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 3

• Exemple des bateaux de la liberté


- Nouveau procédé de construction
(soudage et non rivetage)

× ×
××

- Procédé trois fois plus rapide et moins cher


Développement de fissures dans les joints de soudure

- Depuis, amélioration du procédé de soudage


- Et utilisation d’aciers de ténacité plus élevée
A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 4

2
05/10/2017

A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 5

• Autre exemple : utilisation des polymères


(Constitue un avantage par rapport aux matériaux métalliques)
- Conduite de gaz en polyéthylène
- Opérations de maintenance facilitées
(par pinçage des conduites pour intervention)
Développement de fissures dans les parties pincées

- Depuis, utilisation de nouvelles nuances de polymères


- Avec une plus faible densité
A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 6

3
05/10/2017

• Catastrophes dues à la rupture (1)


- Accident ferroviaire de Meudon le 8 mai 1842
(1ère catastrophe de l’histoire ferroviaire)

L'accident avait pour origine la rupture d'un des essieux de la locomotive accidentée.
William Rankine (1820-1872), en examinant les faciès de rupture des essieux brisés
lors de l'accident, a montré que c’était une rupture par fatigue.

A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 7

• Catastrophes dues à la rupture (2)


- Rupture du pont de la Basse-Chaîne a Angers (1850)
(Rupture due au phénomène de résonnance)

Pont en pierre en 1856

A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 8

4
05/10/2017

• Catastrophes dues à la rupture (3)


- Rupture du Takoma Narrow Bridge San Francisco 1940
(Rupture due au phénomène de résonnance)

Le vent constant de 42 miles par heure (environ 68 km/h) a suffi à générer et à


entretenir les vibrations du pont à la fréquence de résonance. Après une heure
de vibrations en torsion, le pont a fini par s’écrouler.
A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 9

• Catastrophes dues à la rupture (4)


- Accident du DC10 – Vol 232 United Airlines le 19-7-89
(Rupture due au phénomène de fatigue)

Rupture due à une crique de fatigue dans le métal d'une des aubes de la
turbine et non détectée lors de la dernière inspection. L'origine de cette
crique provient d'un défaut de fabrication de l'alliage composant l'aube.
A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 10

5
05/10/2017

• Catastrophes dues à la rupture (5)


Déraillement de l’ICE allemand en juin 1998 à Eschede
Provoqué par la rupture d’une roue fissurée

L’accident a été provoqué par la propagation d’une fissure de fatigue dans une
roue à faible niveau sonore qui venait d’être mise en service.

A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 11

• Histoire de la rupture
- L’histoire montre que l’homme a toujours essayé d’éviter la rupture
- Les structures anciennes étaient sollicitées en compression
(Pyramides, Ponts romains ...)
- Pierre, brique, mortier … (matériaux fragiles en traction)
- Avant la révolution industrielle, chargements de compression
- Après, chargements en traction avec l’utilisation de l’acier...

A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 12

6
05/10/2017

- Problème de fissuration par fatigue ... avec rupture pour σ < σE


- Surdimensionnement, mais problème du poids
Développement de la mécanique de la rupture
- Premiers essais de Léonard de Vinci (15e siècle)

- La résistance à la traction variait inversement avec la longueur


- Les défauts contrôlent la résistance fil plus long : probabilité de rupture +

A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 13

• Théorie de Griffith
- Interprétation qualitative des résultats de L. de Vinci précisée en 1920
- Griffith établit une relation directe entre la taille du défaut et σR
- Théorie de la rupture (Inglis, 1er principe de la thermodynamique)
- Rupture lorsque ∆W liée à la propagation d’une fissure atteint
l’énergie spécifique γS du matériau
- Théorie valable pour les matériaux fragiles
- Pour les matériaux ductiles, outre γS intervient aussi γP
- En 1948, Irwin proposa une modification de cette théorie
en introduisant γP dans le bilan énergétique
- En 1956, Irwin développa le concept de taux de restitution d’énergie G
- En 1957, concept de FIC K (Westergaard, Mushkhélishvili) pour décrire
les champs de contrainte et de déformation à l’extrémité d’une fissure
- K et G, deux concepts de la MLR liés entre eux

A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 14

7
05/10/2017

- Depuis, utilisation des nouveaux concepts de la MR


- Fatigue : courbes d’endurance courbes de propagation
- Intensification des recherches entre 1960 et 1980
- Affrontement de deux écoles

σy
σ yy KI Répartition
Champ asymptotique
2πr élastique

Champ réel σE Répartition


rE élasto plastique

σ∞
r
r
Zone où la singularité domine rP

- Les tenants de l’approche - Ceux qui s’intéressent à la


MLR utilisant le FIC K plastification à fond de fissure
(correction de ZP) (CTOD, J)
A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 15

- Depuis les années 1980, les recherches s’intéressent :


- au comportement viscoplastique
(matériaux ductiles à haute température, fluage, fatigue-fluage)
- au comportement viscoélastique
(matériaux polymères)
- au comportement des composites
(délaminage, effets des impacts…)
- De nouvelles approches plus récentes tentent de relier
le comportement microscopique local au comportement
macroscopique global
(modèles micro-macro)

A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 16

8
05/10/2017

• Utilisation de la mécanique de la rupture


pour la conception des structures

Contrainte
appliquée
Contrainte Limite
appliquée d’élasticité
Taille du Ténacité
défaut

- Approche classique - Approche MLR


(2 paramètres) (3 paramètres)
- Dimensionnement de la - Dimensionnement de la
structure pour que σa<σE structure pour que K < KC
(ou G < GC)

A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 17

• Critère d’énergie
(Griffith pour les matériaux fragiles, Irwin - Orowan pour les ductiles)
- Propagation d’une fissure si l’énergie fournie est suffisante
pour vaincre la résistance du matériau (γS , γP ...)
- Energie de Griffith G définie par la variation d’énergie - par unité de
surface fissurée - associée à la propagation d’une fissure
dans un matériau linéaire élastique
- Critère : rupture lorsque G atteint une valeur critique GC
- GC est une mesure de la ténacité du matériau, c’est à dire sa
capacité à résister à la propagation d’un défaut de type fissure
(HF: Principe de similitude - GC indépendante de la géométrie)
- Pour exprimer l’énergie G, on considère une plaque
comportant une fissure de petite dimension
(la plaque est un milieu infini lorsqu’on se place à l’échelle de la fissure)
A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 18

9
05/10/2017

G=
c h
π σ∞ a
2 σ∞

E σ∞
σR
πσ 2R a
GC =
E
EGC
aC = 2a
c h
π σ∞
2

Contrainte 1
à rupture σ ∞α
a
σ∞ =σE

Zone de non rupture


a0
Longueur de fissure

A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 19

Concept d’intensité des contraintes


Ce concept est caractérisé par le FIC K - un paramètre unique pour décrire
RSσ
Tu
y σ yy
τ xy
σ xx =
KI FG 1 − sin θ sin 3θ IJ
θ
σ xx
2πr
cos
H 2 2K
2
r
θF θ 3θ I
θ
cos G 1 + sin sin J
KI
σ yy =
x
2πr 2 H 2 2K
KI θ θ 3θ
τ xy = cos sin cos
2πr 2 2 2
σ∞

R| π cσ h a K ∞ 2
2

K I = σ ∞ πa ⇒S
|G = E = E I

|| G = πσ a = K 2 2

T
R Ic
2a C
E E

A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 20

10
05/10/2017

Concept de tolérance au dommage


Le FIC K est utilisé pour décrire la propagation des fissures

σy

K
σE
2πr
Contrainte

rP
Temps

da
dN
b g
= C ∆K
m
(Loi de Paris) Cacul
 dela   →
durée de vie
N= za0
aC da
C( ∆K) m
- Concept de tolérance au dommage
• On dimensionne les structures en tenant compte de la présence des fissures
• Et en tolérant leur propagation de la taille initiale à une taille admissible
A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 21

Concept de tolérance au dommage

Taille du
défaut Rupture
aC brutale

Durée de vie en
service
a adm
a0
Temps

A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 22

11
05/10/2017

Classification des concepts de la Mécanique de la Rupture en


fonction de la nature des matériaux auxquels ils s’appliquent

- MLR - MNLR ou MEPR - MDR


(Matériaux fragiles, (Matériaux ductiles, (Matériaux sollicités à
plasticité confinée) plastification grande vitesse de
• Alliages Alu à importante) déformation)
précipitation • Aciers à basse et
durcissante moyenne σE - MVER
• Aciers à haute σE • Aciers austénitiques (Matériaux polymères)
• Céramiques
monolithique ou
- MVPR
composite
(Métaux et céramiques
à haute température)

M N L R
A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 23

• Objectifs et conséquences
de la Mécanique de la rupture

- la détermination du champ des contraintes et des déformations au voisinage d'une


entaille ou d'une fissure ;

- la détermination de la capacité de résistance d'un matériau à la croissance d'un défaut,


au moyen d'essais normalisés valides au plan international ;

- la mise au point de nouvelles méthodes de calcul des structures, et de procédures de


contrôle et de maintenance fiables et plus économiques permettant une exploitation
optimale ;

- la prévention de la durée de vie des structures comportant des défauts de dimensions


connues.

A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 24

12
05/10/2017

Les structures en service sont généralement soumises à des sollicitations cycliques


d’origines mécanique et/ou thermique. Ces sollicitations, bien qu’inférieures à la limite
d’élasticité des matériaux, peuvent conduire à la rupture : c’est le processus
d’endommagement par fatigue.

Cet endommagement comporte deux étapes. Dans un premier temps, une microfissure
s’amorce près d’une zone de concentration des contraintes ; cet amorçage est suivi
d’une propagation de fissure à l’échelle microscopique, invisible à l’œil nu. Dans un
second temps, la fissure se propage à l’échelle macroscopique jusqu’à rupture.

La durée de vie en fatigue est donc tout naturellement décomposée en période


d’amorçage et période de propagation. Pour des raisons pratiques, la propagation à
l’échelle microscopique, c'est-à-dire la fissuration sur une longueur de quelques grains,
est incluse dans la période d’amorçage.

A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 25

1
J.A. Ewing and J.C.W Humfrey, The fracture of metals under repeated alternations of
stress, Phil. Trans. Roy. Soc., A200, pp. 241-250, 1903

A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 26

13
05/10/2017

Un exemple des différentes phases du processus d’endommagement par fatigue est


indiqué sur la figure 3.

Glissement Amorçage d’une Propagation de Propagation de Rupture


cyclique microfissure la microfissure la macro fissure finale

Période d’amorçage Période de propagation

Figure 3. Différentes étapes de l’endommagement par fatigue.

A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 27

A. Zeghloul Concepts fondamentaux de Mécanique de la rupture - Introduction 28

14
05/10/2017

Master Mécanique-Matériaux-Structures-Procédés

Concepts fondamentaux
de la mécanique de la rupture

Chapitre 2 – Elasticité plane en variables complexes

Prof. Abderrahim Zeghloul


Université de Lorraine
29

SOMMAIRE

Rappels d’élasticité plane


Fonction d’Airy en variables complexes
Représentation des déplacements et des
contraintes
Expression du torseur des efforts

A. Zeghloul CFMR Elasticité plane en variables complexes 30

15
05/10/2017

Rappels d’élasticité
T
Equations de comportement
RSσ Equations d’équilibre
Tε Equations de compatibilité

f
Solutions vérifiant les CL

Equations de comportement (loi de Hooke)


1+υ υ
ε= σ − ( traceσ ) I σ = 2 µε + λ (traceε ) I
E E
R|µ = E R|v = λ
|S 2b1 + vg |S 2 bλ + µ g ⇒
v
=
λ
||λ = Ev || E = µ 3λ + 2µ b
E 2 µ 3λ + 2 µ g
T b1 + vgb1 − 2vg T λ+µ
A. Zeghloul CFMR Elasticité plane en variables complexes 31

y
Etats plans
x

R| LM λ* O
||ε =
1

σx −
MN c h dσ +σ y iPP
2 λ *+ µ Q
x x

|| 1 L
Mσ λ* O
S|ε =
2µ M

c hd
σ x +σ y iPP
N 2 λ *+ µ Q
y y

|| 1
ε xy = σ xy
|| 2µ
 σ x σ xy 0
T
 εx ε xy 0
σ :  σ xy σ y 0

ε :  ε xy εy 0

 0 0  λ *= λ  0 0 
0 en déformations planes
  0
2λ µ
λ *= en contraintes planes
⇓ λ + 2µ ⇓

 εx ε xy 0  σ x σ xy 0
ε :  ε xy εy 0

σ :  σ xy σ y 0

 0 0 ε z   0 0 σ z 
 
A. Zeghloul CFMR Elasticité plane en variables complexes 32

16
05/10/2017

Résolution par la méthode d’Airy


- Equations d’équilibre
F XI F X = − ∂V I
fGYJ
G ∂x J
div σ + f = 0
GH 0 JK f = − grad V où V = V ( x, y) GG Y = − ∂V JJ
H ∂y K
RSσ +σ + X = 0 R|bσ − V g + σ = 0 Rσ − V = A
x ,x
⇒S
xy , y x
|Sσ − V = A
,x xy , y A x , yy

|Tσ +σ +Y = 0
xy , x y, y |T d i | σ = − A
σ + σ − V = 0 fonction d' Airy y , xx

T
xy , x y ,y
xy , xy

- Equations de compatibilité

ε ij ,kl + ε kl ,ij − ε il , jk − ε jk ,il = 0 ETATS


 PLANS

ε x , yy + ε y , xx = 2ε xy , xy RS
(ijkl ) = (1212),(1213) + PC Tε z , xx = ε z , yy = ε z , xy = 0


b g
∆ ∆Α +
λ + 2µ
∆V = 0

A. Zeghloul CFMR Elasticité plane en variables complexes 33

* Forces de volume = forces de la pesanteur

y → → →
f = ρ g = −ρ g y V ( x , y ) = V ( y ) = ρ gy + V0
x
Solution d’un problème d’élasticité plane
b g
∆ ∆Α +

λ + 2µ
∆V = 0 b g
∆ ∆Α = 0
Fonction biharmonique A

* Forces de volume négligées

σ x = Α yy
σ y = Α , xx avec ∆ ∆ Α = 0 b g
σ xy = − Α , xy
A. Zeghloul CFMR Elasticité plane en variables complexes 34

17
05/10/2017

Coordonnées polaires
Certains problèmes d’élasticité plane sont plus facilement traités en
coordonnées polaires.
A( x, y ) → A(r ,θ )

 ∂ 2 1 ∂ 1 ∂ 2   ∂ 2 A 1 ∂A 1 ∂ 2 A 
∆ (∆A) = 0 →  2 + +  + + =0
 ∂r r ∂r r 2 ∂θ 2   ∂r 2 r ∂r r 2 ∂θ 2 

1 ∂A 1 ∂ 2 A ∂ur
σr = + εr =
r ∂r r 2 ∂θ 2 ∂r
∂2 A u 1 ∂uθ
σθ = 2 εθ = r +
∂r r r ∂θ
∂  1 ∂A  1 ∂ur ∂uθ uθ
τ rθ = −   γ rθ = + −
∂r  r ∂θ  r ∂θ ∂r r
A. Zeghloul CFMR Elasticité plane en variables complexes 35

TD1 : Etude d’un barrage poids


O
y

α H

γe γb
A B
Sol

* Calculer le champ de contraintes en fonction de γe , γb et α

* Pour quelles valeurs de α le barrage ne se soulève pas en supposant :


a- pas d ’infiltration sous le barrage
b- infiltration sous le barrage

A. Zeghloul CFMR Elasticité plane en variables complexes 36

18
05/10/2017

O
y

α H

A B
Sol

A. Zeghloul CFMR Elasticité plane en variables complexes 37

TD1 suiteTD1 : Semi


: Semi plansous
plan infini infini sousponctuelle
charge

Fonction d’Airy associée


à ce chargement

A(r , θ ) = cPrθ sin θ

Montrer que A(r,θ) est biharmonique.


Calculer les contraintes.
Déterminer la constante c en fonction de l’angle α.
Donner les contraintes lorsque α=π/2

A. Zeghloul CFMR Elasticité plane en variables complexes 38

19
05/10/2017

A( r , θ ) = cPrθ sin θ ∂ 2 A 1 ∂A 1 ∂ 2 A
∆A = + +
∂r 2 r ∂r r 2 ∂θ 2

∂2 A 1 ∂A cPθ sin θ 1 ∂ 2 A cP
=0 = = ( 2 cos θ − θ sin θ ) ⇒ ∆A =
2cP
cos θ
∂r 2 r ∂r r r 2 ∂θ 2 r r

∂ 2 ∆A 4cP 1 ∂∆A 2cPθ 1 ∂ 2 ∆A


= − 3 cos θ ⇒ ∆ ( ∆A ) = 0
2cP
= 3 cos θ = − 3 cos θ
∂r 2 r r ∂r r r ∂θ
2 2
r

1 ∂A 1 ∂ 2 A 2cP
σr = + = cos θ
r ∂r r 2 ∂θ 2 r
∂2 A
σθ = 2 = 0
∂r
∂  1 ∂A 
τ rθ = −  =0
∂r  r ∂θ 

A. Zeghloul CFMR Elasticité plane en variables complexes 39

2cP
Conditions aux limites σr = cos θ
r
α α
P = − ∫ cos θ dF = −2 ∫ σ r cos θ rdθ = −4cP ∫ cos 2 θ dθ
0 0

1
⇒c=−
2α + sin 2α
π 1
Si α = ⇒c=−
2 π

2cP 2p
σr = cos θ = − cos θ σ θ = τ rθ = 0
r πr

A. Zeghloul CFMR Elasticité plane en variables complexes 40

20