Vous êtes sur la page 1sur 2

TP1 : Configuration de base d’un routeur

Topologie d’un réseau

Objectifs
 Configuration de base d’un routeur(nom, mots de passes, des interfaces …)
 Utiliser les tables d’hôtes pour la résolution de noms
Partie 1: Configuration de base des routeurs
Question 1:
a. Configurer les routeurs conformément au schéma et au tableau ci-dessus et en précisant
ce qui suit :
 Le nom d’hôte
 Bannière de connexion avec le message : c’est interdit de se connecter
 Le mot de passe de la console : ConsoleTRI2
 Le mot de passe du terminal virtuel : VirtuelTRI2
 Le mot de passe « enable secret » :SecretPasswd
 Les interfaces en fonction des informations du tableau ci-dessus.
b. configurer l’heure sur les deux routeurs
c. Désactiver la recherche DNS.
Question 2 :
Afficher les informations suivantes :
 Les interfaces et leurs configurations ip
 L’historique des commandes
 L’heure
 La configuration active
 La configuration de sauvegarde
Question 3:
Enregistrer les configurations des routeurs dans la mémoire NVRAM
Question 4:
Donnez la commande qui permet de crypter tous les mots de passes ?

Notions de base sur le routage et la commutation


Partie 2: Configuration des tables d’hôtes IP pour le réseau
La résolution de nom d’hôte est le processus qu’utilise le système informatique pour associer un nom
d’hôte à une adresse IP.

Une liste de noms d’hôtes et de leurs adresses IP associées a pour nom table d’hôtes.

Contrairement aux noms DNS, les noms d’hôtes ne sont significatifs que sur le routeur sur lequel ils
sont configurés. La table d’hôtes permettra à l’administrateur réseau de taper soit le nom d’hôte proprement
dit, comme Auckland, soit l’adresse IP pour l’envoi d’une requête Telnet à un hôte distant.

1. Créez un nom pour chaque équipement du TP. Remplissez le tableau ci-dessus avec les noms des
équipements et les adresses IP correspondantes.

Nom de l’équipement Adresse IP Ethernet Adresse IP interface série 0


GAD
BHM
PC0
PC1
2. Sur chaque routeur, à partir du mode de configuration globale, entrez la commande ip host,
suivie du nom de chaque équipement dans le réseau, ainsi que de toutes les adresses IP des
interfaces cet équipement. Par exemple, pour donner au routeur GAD accessible à partir du
routeur SanJose1 le nom « SITA», entrez :

SanJose1(conf)#ip host GAD 192.168.14.1 192.168.15.1


3. Examinez les enregistrements de la table de routage en utilisant la commande show hosts sur
chaque routeur ? Les entrées d’hôtes qui ont été configurées au cours des étapes précédentes
sont-elles visibles ?
4. A partir du routeur BHM, Envoyez une requête ping par nom d’hôte à l’autre routeur. À partir de
l’inviteEnable ? La requête ping a-t-elle abouti ?

Si la requête ping n’a pas abouti, vérifiez la précision des entrées de la tâble d’hôtes IP.
5. Envoyez maintenant une requête ping par nom d’hôte aux deux PCs. À partir de l’inviteEnable ?
La requête ping a-t-elle abouti ?

Si la requête ping n’a pas abouti, vérifiez la précision des entrées de la tâble d’hôtes IP.
6. À partir de l’invite enable, entrez le nom d’hôte. Appuyez sur Entrée. Par exemple, pour un
nomd’hôte « GAD », entrez la requête suivante :
BHM#GAD
7. Que s’est-il passé ?

Notions de base sur le routage et la commutation