Vous êtes sur la page 1sur 4

Licence L3 de Mécanique Physique et Licence L3 de Physique et Applications

Université Paris Sud 11

— PhysM301 —
EXAMEN DE MÉCANIQUE
5 janvier 2015

Les documents ne sont pas autorisés.

Durée : 3 heures.

1 Tenseurs d’inertie
On considère une barre cylindrique homogène de longueur `, rayon R et masse m.

e3
e2
A e1
C

Figure 1: Barre cylindrique

1. Exprimer le tenseur d’inertie I de la barre dans la base des axes principaux (e1 , e2 , e3 )
passant par le centre de masse C de la barre.

2. Que devient I lorsque R → 0 ? Commenter.

3. Comment est modifié I lorsque les axes de rotation (e1 , e2 , e3 ) sont centrés à l’une des
extrémités de la barre, sur le point A de coordonnées (−`/2, 0, 0) dans (C, e1 , e2 , e3 ) ?

1
2 Etoile quadruple
~v m

m
r
θ
x
O

On considère quatre étoiles de même masse m en interaction gravitationnelle mutuelle.


Initialement, les quatre étoiles ont même vitesse v0 , comme indiqué sur la figure, et sont au
sommet d’un carré. On repère par ~ri = OA ~ i le vecteur position de l’astre i, où O est le centre
de masse du système (avec ri (t = 0) = r0 ). Le potentiel d’interaction Vij entre deux étoiles i et
j séparées d’une distance rij = ||~rj − ~ri || s’écrit

Gmi mj
Vij = V (rij ) = − .
rij

Par symétrie, les quatre étoiles restent à chaque instant au sommet d’un carré de centre O.
Les positions angulaires des quatre étoiles, par rapport à l’axe horizontal passant par O, sont
repérées par les angles θ1 ≡ θ, θ2 , θ3 et θ4 , respectivement.

1. Expliquer pourquoi θ̇1 = θ̇2 = θ̇3 = θ̇4 ≡ θ̇.

2. Calculer l’énergie cinétique du système formé des quatre étoiles.

3. Montrer que l’énergie potentielle d’interaction gravitationnelle peut se mettre sous la


forme :
√ Gm2
V = −(2 2 + 1) .
r

4. Le moment cinétique J~ par rapport à O est-il conservé ? Justifier.

5. Calculer le moment cinétique J~ du système.

6. L’énergie mécanique E est-elle conservée ? Justifier.

7. Montrer que l’énergie mécanique peut se mettre sous la forme:

E = αmṙ2 + Veff (r),

où l’on explicitera la constante α et le potentiel effectif :

J2 √ Gm2
Veff (r) = β − (2 2 + 1) .
mr2 r

8. Pour quelle valeur r = rT le potentiel Veff (r) s’annule-t-il ?

2
ex
ey O

ez C

G
R

Figure 2: Pendule

9. Pour quelle valeur r = req le potentiel Veff (r) est-il minimum ?

10. Tracer l’allure de Veff (r).


p
11. On considère la condition initiale v0 = Gm/r0 . Montrer que :

Veff (req ) < E < 0.

12. A quoi vont ressembler les trajectoires des étoiles ?

13. Calculer J~ pour cette condition initiale.

14. Déterminer les bornes rmin et rmax de la trajectoire.

3 Pendule solide
On étudie le montage de la figure 2. Un disque homogène, de centre d’inertie G, de masse M , de
rayon R, est lié, par son centre G, à l’extrémité d’une tige mince homogène, de centre d’inertie
C, masse m et longueur `. L’autre extrémité de la tige tourne librement (liaison pivot parfaite)
autour de l’axe ey passant par le point O, origine du repère cartésien (O, ex , ey , ez ) attaché au
référentiel inertiel fixe (R). L’épaisseur de la tige est négligée (ligne matérielle). Le mouvement
du système tige-pendule se fait dans le plan Oxz; il est repéré par l’angle θ que fait la tige avec
l’axe ez . L’accélération de pesanteur est notée g = gez .

3.1 Étude préliminaire


1. Calculer le moment d’inertie It/C de la tige par rapport à son centre de masse C (en
rotation autour d’un axe parallèle à ey ).

2. Donner son expression It/O par rapport au point O, en rotation autour de ey .

3. Calculer le moment d’inertie Id/G du disque par rapport à son centre de masse G, en
rotation autour de ey .

4. Déterminer son expression Id/O par rapport au point O, en rotation autour de ey .

3
3.2 Liaison rigide
Le disque n’a pas la liberté de tourner autour du point G (liaison tige-disque rigide); le seul
degré de liberté pour décrire la configuration du système est donc θ.

1. Écrire l’énergie cinétique Tt de la tige.

2. Écrire l’énergie cinétique Td du disque.

3. Que vaut l’énergie potentielle Vt de la tige? On prendra pour origine des énergies poten-
tielles l’altitude z = 0 (voir Figure 2).

4. Que vaut l’énergie potentielle Vd du disque ?

5. Montrer que l’énergie mécanique du système peut se mettre sous la forme:


1
E = I1 θ̇2 − Kg cos θ (1)
2
où l’on précisera l’expression du moment d’inertie I1 et de la constante K.

6. L’énergie mécanique E du système est-elle conservée ?

7. Déduire de ce qui précède l’équation du mouvement:

θ̈ + ω12 sin θ = 0 (2)

où l’on précisera l’expression de ω1 .

8. On se place dans l’approximation des petites oscillations. Que devient l’équation du


mouvement ?

9. Que vaut la période T1 des petites oscillations ?

3.3 Liaison pivot


Le disque est maintenant libre de tourner autour de G (liaison pivot parfaite). On note φ l’angle
entre un point M de la périphérie du disque et l’axe horizontal passant par G.

1. En raisonnant sur le moment cinétique en G du disque seul, expliquer pourquoi sa vitesse


angulaire Ωd est constante.

2. Écrire la nouvelle énergie cinétique Td du disque.

3. Que vaut l’énergie potentielle du système?

4. En déduire la nouvelle expression de l’énergie mécanique du système.

5. En déduire l’équation du mouvement.

6. Dans l’approximation des petites oscillations, déduire la nouvelle période T2 des oscilla-
tions.

7. Comparer T1 et T2 . Pouvait-on prévoir laquelle des deux périodes serait la plus grande ?