Vous êtes sur la page 1sur 2

Le texte. Définitions. Types de textes et genres de discours.

Caractéristiques principales
des types de textes. Pragmatique de la lecture.

Definitions :
 Ensemble des termes, des phrases constituant un écrit, une œuvre écrite : Respecter
scrupuleusement le texte original.
 Œuvre ou partie d'œuvre littéraire : Choix de textes du XVIIe siècle.
 Tout écrit considéré dans son aspect de rédaction : Prévoir un court texte d'introduction.
 Partie de la page où les mots sont imprimés, par opposition à la marge ou aux illustrations :
Il y a trop de texte, il faut plus de dessins.
 Sujet d'un devoir : Je vais vous lire le texte de la dissertation.
 Teneur exacte d'une loi ; la loi elle-même.
 Œuvre littéraire considérée dans son organisation et dans l'ensemble de ses déterminations
biographiques, imaginaires, sociologiques, etc

Types de textes et genres de discours :


On appelle discours toute production écrite ou orale, toute « mise en pratique du langage » ; le
texte est la trace de cet acte d’énonciation qu’est le discours. Un discours correspond à une
visée particulière : on s’exprime pour raconter, pour décrire, pour exposer/expliquer, pour
argumenter, dans une situation d’énonciation particulière et pour un ou des destinataire(s)
précis. À chaque forme de discours correspondent des procédés spécifiques que l’on peut
identifier.
1. Le discours narratif
– Il rapporte des faits, des événements, situés dans le temps.
– L’accent est mis sur les faits racontés, souvent au passé, parfois au présent. Un narrateur
organise le déroulement de l’histoire (le schéma narratif), un lieu et une époque (ou plusieurs)
la situent, des personnages la font progresser.
– Les marques principales du discours narratif sont les verbes d’action, les adverbes, les
indicateurs de temps...
2. Le discours descriptif
– Il donne à voir un lieu, un objet, un personnage : il situe les événements dans l’espace.
– L’accent est mis sur la caractérisation des paysages, des êtres, des choses, souvent à
l’imparfait ou au présent.
– Les marques principales du discours descriptif sont les verbes d’état ou de perception, un
point de vue particulier à partir duquel on observe, des indicateurs de lieu, toutes les tournures
pouvant désigner ou qualifier.
3. Le discours explicatif
– Il vise à faire comprendre un phénomène ou une idée ; il impose la neutralité du locuteur.
– L’accent est mis sur la cohérence et la compréhension de l’énoncé, souvent au présent de
l’indicatif. Des formes proches et associées sont le discours explicatif ou informatif, qui donne
des renseignements, et le discours injonctif, qui donne ordres et conseils sans forcément les
expliquer.
– Les marques principales en sont les mots de liaison logiques ou chronologiques, les
indicateurs de cause et de conséquence, tout ce qui peut aider à la clarté de l’information.
4. Le discours argumentatif
– Il vise à convaincre ou à persuader un ou des destinataire(s) ; il situe les éléments dans le
domaine de la pensée.
– L’accent est mis sur la progression logique du raisonnement. La réflexion s’organise à partir
de thèses, d’arguments et d’exemples ;
– Les marques principales en sont l’emploi des 1re et 2e personnes, les indices d’une prise de
position du locuteur, les mots de liaisons logiques, tous les procédés rhétoriques pour
convaincre, émouvoir ou séduire l’interlocuteur ou le destinataire.
5. Le discours injonctif donne des ordres, des conseils, exhorte à agir. C'est en particulier
le cas avec les recettes de cuisine, les modes d'emploi, les panneaux d'interdiction... On peut
ainsi trouver les modes infinitif, impératif, subjonctif. Les phrases peuvent être déclaratives,
impératives, exclamatives, elles signifient un appel à l'action, à une réaction, une
recommandation, une défense...
Ex : Défense de fumer.
Apprendre la leçon d'histoire.
Mélangez la farine et les oeufs.
Qu'il sorte immédiatement !