Vous êtes sur la page 1sur 18

Météo La République Centrafricaine l’emporte devant l’Algérie (2-0) Education nationale

FOOTBALL
28° à Alger L’ire de
40° à Illizi
Méc on na issa bles ! Benbouzid
Mme G uer rouc he Akila, pr és id ent e
de l’Un io n nat io nale des s ages -
Les " V er t s" c omp rom et t en t  40% des
établissements
f e m m e s, a u f o ru m d ’ El M o u d j a h i d
le u rs ch a n c e s d e q u a li f ic a t i o n scolaires prévus pour
la rentrée 2010-2011
Un quotidien
P. 32 n'ont pas été
réceptionnés
Toxicomanie
plein de vie P. 11

 La formation continue au profit


L’Algérie compte 200.000 Révision des règles
parasismiques
des sages-femmes est "une nécessité
impérieuse"
PP. 16-17
consommateurs de drogue ! P. 9 Ça bouge...!
3 Doul Qîda 1431 - Lundi 11 Octobre 2010 - N° 14021 - Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287 L’AADL continuera
sa mission P. 7

Air Algérie
anno nce d es
per t u r bat i on s s u r s es
vol s , dem a i n, v er s et
en p r oven anc e de P ar i s
L A R E V O L U T I O N PA R L E P E U P L E E T P O U R L E P E U P L E P. 2

F in d e s t r a v a u x d u 2 e s o m m e t a r a b o - a f r i c a in d e Sy r t e ( L i b y e )
Le Président

Adoption d’une Bouteflika prend


part à une
réunion de

stratégie
concertation des
pays du Sahel
Le Président de la République,
M. Abdelaziz Bouteflika, a pris
part, hier soir, à Syrte (Libye) à
une réunion de concertation
des pays du Sahel. La réunion
a regroupé outre le Président

de partenariat
Bouteflika, le Guide de la
Révolution libyenne, le Colonel
Maâmar El Gueddafi, les Chefs
d'Etat de Mauritanie, M.
Mohamed Ould Abdelaziz, du
Mali, M. Amadou Toumani
Touré, et du Tchad, M. Idriss
Deby Itno.
Auparavant, M. Bouteflika s'est
entretenu avec le Guide de la
Révolution libyenne, le Colonel
Maâmar El Gueddafi.
Cette réunion s'est déroulée
juste après la clôture
du 2e sommet afro-arabe.

3 mots clés du Président


Paix,
Sécurité,
Stabilité PP. 3 à 5

Quotidien national d’information — 20, rue de la Liberté - Alger — Té l. : (021) 73.70.81 — Fa x : (021) 73.90.43 — 52e Année — Alg ér ie : 10,00 DA - Fra n ce : 1 €
2 EL MOUDJAHID

28° à Alger, Ce matin, au Centre des études


stratégiques d’Echaâb
Météo 40° à Illizi  Ce matin, à 10 h Conférence débat sur
Sur les régions nord du pays, le temps sera
relativement froid et instable sur les régions ouest et
“Energies renouvelables, énergies propres” «la lutte contre le terrorisme
centre avec des pluies parfois orageuses et localement
assez marquées sur le littoral. Toutefois sur l’est, le ciel
Conférence de presse de “Era” dans le Sahel africain»
sera passagèrement nuageux en cours de journée. Les Le commissariat du Salon “Era” organise une conférence de presse, ce Le Centre Echaâb des études
vents seront variables modérés avec rafales de vents sous matin, 2010, à 10 heures, au Centre de presse d’El Moudjahid, en prévision stratégiques organisera une conférence
orages. La mer sera agitée. de la tenue du Salon international “ Energies renouvelables, Energies débat sous le thème « la lutte contre le
Au Sud, le ciel sera nuageux du sud-ouest vers El propres, Développement durable ”, qui se tiendra à Tamanrasset du 19 au terrorisme dans le Sahel africain ». La
Bayadh, Ghardaïa, Laghouat, le nord oasis et le Sahara 21 octobre 2010 et placé sous le haut patronage du Président de la rencontre qui sera animée par Dr. Lyes Boukraâ, directeur
oriental avec quelques pluies parfois orageuses. Les vents République, M. Bouteflika. Lors de cette rencontre, la commissaire général du centre africain des études et des recherches sur le
seront de secteur sud-ouest modérés à assez forts avec présentera les temps forts de cette édition, les participants attendus et les terrorisme, se tiendra ce matin à 11 h au siège du journal
soulèvements de sable. conférences-débats qui auront lieu. Echaâb, 39, boulevard des Martyrs, Alger.
Le mercure affichera 28° à Alger, 27° à Annaba et
Bejaia, 25° à Batna et à Chlef 24° à Oran, 26° à
Constantine, 23° à Bordj Bou Arreridj, 22° à Sétif, 21° à  Demain à 10 h Ce matin, au siège de la
Tlemcen, , 29° à Ghardaïa, 34° à Tamanrasset, 27°
Conférence-débat sur Résidence des magistrats
Tindouf, 40° à Illizi, 33° à Adrar et 36° In Salah.
“La religion et la modernité AG constitutive
Le 14 octobre, au siège de l’ANDPME
dans l’espace musulman” du réseau euro-arabe
Journée d’étude sur la promotion de formation judiciaire
de la femme entrepreneur Une conférence-débat sera assurée par le président du Haut conseil
islamique, Cheikh Bouamrane, demain à 10 h, au centre de presse d’El Le ministre de la Justice, garde des Sceaux,
Le siège de l’Agence nationale de développement de la Moudjahid. Cette rencontre portera sur le thème d’actualité : “La religion M. Tayeb Belaiz, présidera ce matin à 9 h au
PME (ANDPME) abritera le 14 octobre à partir de 9 h une et la modernité dans l’espace musulman”. siège de la Résidence des magistrats la
journée d’étude sur le thème « promotion de la femme Seront présents des représentants d’institutions publiques, des cérémonie d’ouverture des travaux de
entrepreneur, défis et opportunités». chercheurs, des scientifiques et des représentants de médias. l’assemblée générale constitutive du réseau
euro-arabe de formation judiciaire. Les travaux
Ce matin, à 10 h, au siège du FNA  Le 13 octobre, à 10 h s’étaleront sur deux jours consécutifs à l’hôtel
El Djazaïr.
Conférence de presse Conférence-débat sur «le don d’organes :
de Moussa Touati un nouveau combat pour la vie» Tou inspecte la ligne
M. Moussa Touati, président du Front A l’occasion de la commémoration de la journée mondiale du Don ferroviaire Batna-Touggourt
National Algérien, animera ce matin à 10 h au d’organes, le centre de presse d’El Moudjahid abritera le 13 octobre une
siège du parti, une conférence de presse sur le bilan des AG de conférence-débat sous le thème « le don d’organes : un nouveau combat M. Amar Tou, ministre des Transports,
sensibilisation tenues dans 10 wilayas du pays. pour la vie». Cette rencontre organisée par la société algérienne de effectuera aujourd’hui une visite d’inspection
néphrologie, dialyse et transplantation sera l’occasion d’informer, d’aider de la ligne ferroviaire reliant Batna à
à réfléchir et à sensibiliser le grand public à la question du don d’organes Touggourt, sur une distance de 305 km, dont
Pétanque afin que chacun se sente solidaire et concerné par ce problème.
La société algérienne de néphrologie désire promouvoir le don
le renouvellement et la modernisation ont été
réalisés sur un linéaire de 240 km. Cette ligne
L’En vice-championne d’organes à partir de personnes décédées pour permettre à de nombreux
insuffisants rénaux chroniques de bénéficier d’une transplantation rénale.
dont la mise en exploitation (trafic voyageurs)
interviendra tout prochainement était à l’arrêt
de la coupe des nations depuis une dizaine d’années. Tout au long du parcours, M.
Amar Tou visitera les gares ferroviaires de Batna et Aïn Touta
L’équipe nationale de pétanque a décroché le titre de
Ce matin, au siège du ministère (wilaya de Batna), El Kantara-Loutaïa-Biskra (wilaya de
vice-championne de la coupe des nationas de la pétanque qui de l’Energie et des Mines Biskra), Djamaa (wilaya d’El Oued) et Touggourt (wilaya de
s’est déroulé à Izmir (Turquie), du 7 au 10 octobre. Ouargla).
52 nations ont participés à ce grand rendez-vous sportif Célébration du 50e
mondial.
anniversaire de création Ouverture du premier centre
Air Algérie annonce des perturbations de l’OPEP universitaire à Naama
sur ses vols, demain, vers Le ministère de l’Energie et des Mines organise ce matin à 11h en son
siège une cérémonie de célébration du 50e anniversaire de création de
Le Centre universitaire de Naama, premier du genre au
niveau de la wilaya, a ouvert ses portes hier, au titre de la
et en provenance de Paris l’organisation des pays exportateurs du pétrole (Opep). nouvelle saison universitaire 2010-2011, au profit de 237
étudiants, dont 75 % sont des filles, ont indiqué les
responsables de cette institution.
A partir d’aujourd’hui, à la résidence Issus de Naama et de la wilaya limitrophe d'El Bayadh,
ces nouveaux étudiant (es), inscrits dans les deux filières de
Djenane El Mithak droit et sciences administratives avec un effectif de 122
Séminaire sur l’arabisation de l’enseignement étudiants, et de la langue et lettres arabes avec 115 inscrits,
poursuivent leurs études en système Licence-Master-
et le développement humain Doctorat (LMD), a précisé M. Bouchrit Lekbir, directeur
du centre. Le même responsable a indiqué que ce nouvel
acquis, ouvert à la satisfaction de la population locale et
Dans le cadre de son programme culturel et scientifique tracé pour la devant épargner aux étudiants de la région le déplacement
session 2009-2011, le Conseil supérieur de la langue arabe organisera un vers d'autres structures similaires du pays, est encadré par
Colloque scientifique sous le thème « l’arabisation de l’enseignement et le 33 enseignants, dont un professeur et deux maîtres de
développement humain » qui se tiendra à la résidence Djenane El Mithak,à conférence. Cette nouvelle structure universitaire entend
partir d’aujourd’hui. Ce colloque de trois jours est organisé en collaboration ouvrir, au titre de la prochaine saison, 25 postes
avec plusieurs institutions notamment le centre arabe pour l’arabisation, la d'enseignement en vue d'encadrer de nouvelles spécialités
traduction, la création et la publication (Damas), le ministère de appelées à être enseigner, à savoir les filières des énergies
La direction générale de la compagnie nationale Air l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, des institutions
Algérie a annoncé hier des perturbations sur ses vols vers et en renouvelables, la protection de l'environnement et le
rattachées à l’organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences développement des potentialités agro-pastorales devant
provenance de la plate-forme parisienne, le mardi 12 octobre, (ALESCO) et le programme arabe de l’OMS.
en raison d'un appel à la grève générale lancé en France. répondre aux spécificités de l'économie locale, a expliqué le
Dans ce contexte, Air Algérie signale, dans un même responsable. Le directeur du logement et des
communiqué, qu'en raison des limitations imposées à toutes Ecole nationale de formation des cadres équipements publics (DLEP) a, de son côté, fait savoir que
les compagnies aériennes par la direction générale de la ce nouveau centre sera renforcé par une nouvelle opération
navigation civile française (DGAC), des vols ont du être
des affaires religieuses de développement consistant en la réalisation de 2.000
annulés, alors que d'autres pourront être affectés par des
retards plus au moins importants. Air Algérie, précise a cet
Le décret exécutif vient de paraître au JO nouvelles places pédagogiques, une cité universitaire d'une
capacité d'hébergement de 1.000 lits et d'un réfectoire, en
égard, qu'elle a procédé aux annulations suivantes sur les Rendues indispensables par les nouvelles mutations de la société, la plus d'autres structures d'accompagnement nécessaires.
liaisons Algérie-plate-forme parisienne: formation et le perfectionnement constant du personnel du secteur des affaires Le centre universitaire de Naama dispose d'une série de
- Alger-Paris CDG-Alger (vol AH 1000/ 1001) religieuses viennent d’être renforcés par la parution au Journal Officiel du structures socio-pédagogiques, dont 4 amphithéâtres vastes
- Constantine -Paris CDG-Constantine (vol AH 1122- décret exécutif n° 208-10, portant organisation de l’Ecole nationale de de 500 places, 24 salles de travaux dirigés et une
1123) formation des cadres des affaires religieuses. Selon les déclarations de M. Saïd bibliothèque centrale dotée de 2.500 titres, note-t-on.
- Béjaia-Paris Orly -Béjaia (vol AH 1012/1013) Maâouel, directeur de la formation et du perfectionnement du personnel au
- Sétif-Paris Orly -Sétif (vol 1146/1147) ministère des Affaires religieuses et du Wakf, recueillies par notre confrère El
- Alger-Paris CDG ( vol AH 1008) Khabar dans son édition de jeudi dernier, ce décret constitue une importante A partir d’aujourd’hui, au Palais
"Le transport des passagers ayant réservé sur ces vols sera réalisation pour le secteur en ce sens qu’il permet à cet établissement d’assurer des expositions
assuré par les autres vols du même jour qui pourront être une formation préparatoire (durant la période de stage) au profit des candidats
maintenus ou par les vols des jours suivants", indique choisis pour occuper les postes d’imams principaux, imams enseignants,
guides féminins d’orientation religieuse (morchidate) et chargés des biens
1er Salon international sur les énergies
toutefois Air Algérie, en précisant que "d'autres modifications
de programme vers et en provenance de la France pourront wakfs. Objectifs : perfectionnement du niveau des cadres du secteur ;
promotion du discours religieux et amélioration des missions assurées par la
renouvelables et la maîtrise de l’énergie
intervenir en fonction de l'évolution du mouvement social
annoncé". mosquée, notamment. L’APPRUE organise à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 15
octobre au Palais des expositions, Pins maritimes, Alger, en
partenariat avec BATIMATEC, le premier Salon international
El Oued sur les énergies renouvelables et la maîtrise de l’énergie,. Ce
Une récolte de 2 millions QX de dattes attendue Salon s’intéresse particulièrement aux technologies les plus
récentes en matière d’énergies renouvelables et de maîtrise de
Une récolte de 1.891.382 million de sur une production de plus 268.000 q pour l’énergie, en rapport avec le PNME 2007-2011.
quintaux de dattes est attendue cette saison un effectif de plus de 610.000 palmiers, dont
dans la wilaya d'El Oued, a-t-on indiqué hier, 463.000 productifs, peuplant une surface de Demain, à l’université Mentouri
à la direction locale des services agricoles près de 6.000 ha.La saison dernière, la
(DSA).Cette production prévisionnelle wilaya d'El-oued avait enregistré une récolte de Constantine
consiste en 1.262.505 q de dattes de variété
"Deglet Nour" pour un effectif de plus de 2
de 1.674.950 q de dattes, dont plus d'un
million q de variété ''Deglet Nour'', près de Cérémonie à l’occasion
millions de palmiers, dont plus de 1,9 million
de palmiers productifs, couvrant 23.000 ha et
300.000 q de "Ghars" et 237.000 q d'autres
variétés, a-t-on rappelé. Lancée en début du du coup d’envoi de l’année
plus de 360.000 q de variété ''Ghars'' produits
à partir de 697.000 palmiers, dont 621.000
mois d'octobre en cours, la campagne de
cueillette des dattes devra s'étaler sur trois universitaire 2010-2011
productifs occupant une surface de plus de mois dans la région, a-t-on fait savoir à la
6.000 ha, a-t-on précisé. Pour les autres DSA d'El Oued. L’université Mentouri de Constantine organisera demain à
variétés de dattes, la DSA table, cette saison, 9 h une cérémonie à l’occasion du coup d’envoi de l’année
universitaire 2010-2011.

Lundi 11 Octobre 2010


EL MOUDJAHID
L’événement 3

Fin des travaux du 2e sommet arabo-africain de Syrte (Libye)

Le Président de la République, Abdelaziz


Bouteflika, a appelé hier, depuis Syrte, où se
tenait le deuxième sommet afro-arabe a «ins-
titutionnaliser» ce sommet «avec une périodici-
Adoption d’une stratégie
de partenariat entre
té triennale et des rencontres régulières des ministres
des Affaires étrangères et des Comités sectoriels pour
traduire nos engagements sur le terrain de la réalité.»
37 années après le sommet arabe d'Alger qui s'était
tenu en novembre 1973 et qui avait dès lors jeté les
bases d'une coopération et d'un rapprochement entre
les pays arabes et les pays africains à travers, notam-

les deux régions


ment la mise en place d’institutions financières desti-
nées à la promotion du développement économique et
social de l'Afrique, Arabes et Africains se sont retrou-
vés de nouveau réunis hier dans la ville libyenne de
Syrte, pour la seconde fois après le premier sommet
abrité par la capitale égyptienne en 1977.
Ce sommet se doit de ce fait de rattraper le temps
perdu et consolider davantage les liens entre les deux De notre envoyé spécial à Syrte : Abderrahmane Marouf Araibi et des envoyés spéciaux de l’APS
régions au regard des immenses pos-
sibilités qui existent, encore à l'état
latent, et qui de par leur valorisation
sont à même d'apporter des réponses
concrètes aux aspirations et aux pré-
occupations des populations respec-
tives. Cependant, a fait remarquer le
Président de la République, «la pre-
mière de nos préoccupations devrait
concerner les questions de la paix, de
la sécurité et de la stabilité.»
C'est un

Rattraper
le t e m p s p e r d u
fait établi, qu'il ne peut y
avoir de développement sans paix et
sans stabilité. L'Algérie dans ce
cadre en a fait l'amère et dramatique
expérience.
La cause palestinienne et les conflits
qui subsistent encore en Afrique doi-
vent trouver, dans le cadre de la soli-
darité et de l'entente arabo-africaine,
l'occasion d'une concertation poli-
tique régulière et plus étroite pour
être abordés de manière solidaire
dans les fora internationaux compé-
tents a fait remarquer le Président de la République.
C'est dans cette optique et dans le souci de répondre à
ce défi que se situe la proposition et l'appel du
Président de la République pour justement sérier ces
rencontres dans un agenda pour permettre de booster
Déclaration de Syrte :
les relations entre les pays africains et arabes sur tous
les plans et de pouvoir suivre pas à pas pour ainsi dire
sur le terrain les engagements pris et de répondre aux
défis qui se posent. Tout, absolument tout, rapproche
le Monde arabe et le Monde africain, autant le posi-
La stabilité, socle de tout
tionnement géographique que les liens séculaires
d'ordre commercial, économique, culturel et civilisa-
tionnel, des liens d'autant plus renforcés par l'africanité
de pas moins de 9 pays arabes. Dans ce contexte, la
processus de développement
dimension africaine de la politique algérienne a de tout

L a déclaration sanction- aspirations des peuples arabes ministérielle arabo-africaine


temps était présente, et, l'Algérie, a relevé le Président nant les travaux du et africains". chargée du règlement de la
de la République dans son intervention, s'est investie La déclaration a condamné crise au Darfour tout en
depuis son indépendance dans la promotion de liens deuxième sommet
arabo-africain a mis en avant le terrorisme sous toutes ses "reconnaissant l'importance
économiques multiformes avec les deux ensembles,
arabe et africain, qui constituent pour elle des aires l'importance de la paix et de la formes qualifiant "les crimes de l'action de l'organe de mise
naturelles d'appartenance, et a œuvré à travers ses poli- stabilité en tant que socles de commis par les groupes terro- en oeuvre de haut niveau de
tiques de développement de contribuer à l'intégration tout processus de développe- ristes de grave violation des l'UA concernant cette provin-
au sein des deux ensembles et à ériger des passerelles ment dans les deux régions. droits de l'homme et une ce". Par ailleurs, les diri-
de coopération entre eux. La déclaration a également menace pour la paix nationale geants arabes et africains ont
Sur le plan infrastructurel, la Transsaharienne traduit souligné la détermination des des pays et leur stabilité". exprimé leurs "préoccupa-
on ne peut mieux ce souci d'ouverture et d'intégration deux parties à "coopérer dans Concernant la cause palesti- tions" quant aux actes de vio-
entre les deux ensembles, il y a lieu de noter aussi le tous les domaines y compris en nienne, la déclaration de Syrte lence en Somalie et "les actes
grand projet de gazoduc, double d'une liaison par fibre matière de règlement des a réaffirmé "le plein soutien" à terroristes touchant les civils"
optique entre Alger et Lagos, l'ancienne capitale du conflits pouvant directement la lutte du peuple palestinien saluant le rôle de la mission de
Nigeria. Sur le plan du développement humain, influer sur ce processus et à contre l'occupant israélien. l'UA en Somalie.
l'Algérie a formé dans ses universités et ses instituts poursuivre la coopération avec S'agissant de la situation au Par ailleurs, la déclaration
plus de 40.000 cadres africains depuis l'indépendance. les autres parties internatio- Soudan, les participants ont souligne le souci des deux
Valoriser au mieux le patrimoine culturel des deux nales". souligné "l'impératif respect groupes arabe et africain de
régions en tant que facteur de rapprochement et de Le sommet a mis l'accent de la souveraineté du Soudan "consolider leurs relations et
compréhension entre les peuples des deux régions, ce sur la nécessité "de conjuguer et de son intégrité territoriale" d'édifier un partenariat straté-
à quoi a appelé le Président de la République en souli- les efforts arabo-africains en appelant à soutenir "les efforts gique visant à consacrer le
gnant la grande importance que doit accorder le parte- vue d'une réforme globale et tendant à consacrer paix et sta- développement, la paix et la
nariat arabo-africain à la dimension culturelle et bilité dans ce pays". stabilité".
humaine. substantielle de l'Organisation
des Nations unies pour que Le sommet a salué les
A. M. A.
cette dernière réponde aux efforts de la commission

Lundi 11 Octobre 2010


4
L’événement EL MOUDJAHID

Fin des travaux du 2e sommet


Le Président Bouteflika

“Le Monde arabe est bien placé pour


contribuer à l’émergence d’une aire
afro-arabe de paix et de prospérité”
Le Président de la République, M. Abdelaziz
Bouteflika, a prononcé une allocution en séan-
ce à huis clos lors du 2e sommet afro-arabe, hier
à Syrte (Libye), dont voici le texte intégral :
“ Monsieur le Président et commune au service de la paix et
cher frère Guide de la de la stabilité et de relations éco-
Révolution libyenne, nomiques internationales plus
Majestés, équitables, dont les enjeux sont
Excellences, cruciaux pour nos deux régions.
Messieurs les Chefs d’Etat et La première de nos préoccupa-
de gouvernement, tions devrait concerner les ques-
Altesses, tions de la paix, de la sécurité et
Mesdames, Messieurs, de la stabilité. Ce sont-là des
Je tiens tout d’abord à féliciter domaines où nos deux régions
le Guide Maamar El Gueddafi qui connaissent des difficultés cer-
a pris l’initiative de convier les taines et font encore face à des
dirigeants africains et arabes en défis majeurs.
vue de relancer et approfondir les De plus, il s’agit des conditions
relations multiformes entre leurs nécessaires à la viabilité de tout
deux ensembles. processus de développement éco-
Nous sommes convaincus que nomique et social.
le présent sommet marquera un Cet objectif appelle une concer-
nouveau départ de portée ambi- tation politique régulière et plus
tieuse pour un partenariat straté- étroite pour aborder de manière
gique afro-arabe permanent, plus solidaire dans les fora internatio-
dense et plus fructueux. naux compétents, notamment, la
Monsieur le Président, question palestinienne et celle des
Etroitement imbriqués au plan conflits en Afrique. Le soutien
géographique, le Monde arabe et réciproque et le développement de Un partenariat stratégique, permanent, plus dense et plus fructueux.
l’Afrique sont unis par des liens synergies entre les architectures
séculaires d’échanges écono- respectives de paix et sécurité de pendance, nous nous sommes soutenue des pouvoirs publics 40.000 cadres africains dans les
miques, culturels et civilisation- l’Union africaine et de la Ligue investis activement dans la promo- pour saisir toutes les opportunités universités et instituts algériens
nels. Ils ont su forger un partena- arabe nécessite la mise en place de tion de liens économiques multi- de porter nos rapports écono- depuis l’indépendance et consa-
riat politique solide et écrit mécanismes conjoints pour des formes avec des deux régions qui miques à un niveau en rapport avec crant plus du tiers du budget natio-
ensemble des pages glorieuses de contacts suivis entre les instances constituent pour nous des aires l’excellence des liens politiques et nal à l’éducation et à la formation,
la diplomatie de combat au service dirigeantes des deux organisations. naturelles d’appartenance. Nos de fraternité qui unissent nos gou- nous accordons toute leur impor-
des causes justes. L’injustice subie par le peuple politiques de développement vernements et nos peuples. tance aux ressources humaines
Le sommet arabe d’Alger de palestinien perdure. Les termes prennent à cœur le souci de contri- Dans le cadre de notre coopéra- dans le développement durable de
novembre 1973 a ouvert la voie à d’une solution juste et durable, buer à l’intégration au sein de cha- tion avec l’Afrique, nous avons nos pays et l’épanouissement de
l’institutionnalisation des liens de autour desquels les rangs arabo- cun des deux ensembles et à ériger réalisé un grand nombre de pro- nos peuples.
solidarité et de coopération des africains sont soudés, n’ont pas des passerelles de coopération jets conjoints. Nous continuons à En outre, le développement des
pays arabes avec l’Afrique. Le changé. Il est donc important que entre eux. œuvrer à intensifier nos efforts de capacités institutionnelles et
lancement à cette occasion d’un nous renouvelions notre soutien Nous avons aussi été animés par promotion du commerce et de l’in- humaines en matière de concep-
processus de mise en place d’insti- au droit inaliénable du peuple le souci de promouvoir le désen- vestissement. tion et de gestion des projets
tutions financières multilatérales palestinien à son propre Etat indé- clavement et le développement C’est ainsi que nous avons industriels, agricoles et de services
arabes dédiées au développement pendant avec El-Qods pour capi- socioéconomique des zones engagé des négociations en vue peut ouvrir un vaste champ à la
économique et social de l’Afrique, tale, et que nous lui manifestions situées de part et d’autre de nos d’un accord de commerce et d’in- coopération et aux échanges d’ex-
a marqué un tournant hautement une solidarité sans faille dans sa frontières avec le Mali et le Niger, vestissement avec l’Union écono- périences entre les deux régions.
significatif appelant naturellement lutte courageuse sur une voie au bénéfice des populations de ces mique et monétaire ouest-africai- Monsieur le Président,
à la définition d’une stratégie de encore parsemée d’embûches. zones et du rapprochement entre ne. C’est dans le même esprit que L’institutionnalisation du som-
partenariat diversifié. La solidarité et l’entente arabo- nos peuples. nous avons engagé des pourparlers met afro-arabe avec une périodici-
C’est cette dynamique qui a africaines doivent également C’est ainsi que dès 1968, notre préliminaires avec la COMESA té triennale et les rencontres régu-
conduit à la tenue, en 1977, du encourager l’Afrique à trouver, législation a consacré le commer- pour explorer les initiatives pos- lières des ministres des Affaires
premier sommet afro-arabe qui elle-même, des solutions à ses pro- étrangères et des comités secto-
visait notamment à consolider le blèmes en matière de paix et de riels représentent des mesures sus-
partenariat politique qui lie le sécurité.  L’injustice subie par le peuple palestinien perdu- ceptibles de répondre à notre souci
Monde arabe au continent africain, Nous devons intensifier nos re. Les termes d’une solution juste et durable, de traduire nos engagements en
à l’approfondir et à l’élargir à efforts pour encourager les parties réalité sur le terrain.
d’autres domaines prometteurs de au Soudan et en Somalie à ne autour desquels les rangs arabo-africains sont Nous devons nous féliciter de la
coopération. ménager aucun effort dans la soudés, n’ont pas changé. Il est donc important que disponibilité des dirigeants de la
Notre rencontre d’aujourd’hui recherche et la mise en œuvre d’un nous renouvelions notre soutien au droit inalié- Banque africaine de développe-
nous permettra d’évaluer les réali- règlement juste et durable fondé ment, de la Banque islamique de
sations de ce partenariat depuis sur l’équité et la fraternité et tour- nable du peuple palestinien à son propre Etat indé- développement, de la BADEA, de
que ses principes et ses axes d’ac- né vers la réconciliation, la stabili- pendant avec El-Qods pour capitale, et que nous lui la Commission économique pour
tion ont été consacrés par la té et le développement. manifestions une solidarité sans faille dans sa l’Afrique et de l’Agence du
Déclaration du Caire. Il s’agira Notre partenariat doit se fonder NEPAD à mobiliser à cette fin leur
aussi d’organiser une mobilisation sur une coopération vigoureuse lutte courageuse sur une voie encore parsemée expertise et leurs ressources.
rationnelle des atouts considé- pour le développement écono- d’embûches.
rables de nos deux régions pour mique et social. Dans ce contexte, Monsieur le Président,
élever notre partenariat au niveau il est clair qu’il est indispensable Les conditions les plus favo-
d’exemplarité auquel nous pou- d’établir des priorités pour une ce de troc avec le Mali et le Niger. sibles pour renforcer les liens éco- rables sont aujourd’hui réunies
vons légitimement aspirer. meilleure concentration des Ces relations privilégiées dans le nomiques et commerciaux avec cet pour un essor des relations afro-
Les pays africains, comme les efforts, un suivi systématique et cadre du commerce transfrontalier ensemble dynamique. arabes. Le potentiel de croissance
pays arabes, ont été durement des résultats tangibles. bénéficient d’une exonération, que Le partenariat arabo-africain de l’Afrique est aujourd’hui recon-
affectés par la mondialisation A cet égard, les priorités identi- nous avons accordée unilatérale- doit accorder une grande impor- nu par tous. Avec ses ressources,
accélérée des processus de produc- fiées dans le cours des préparatifs ment, des droits de douane et de tance à la dimension culturelle et son expérience et son compagnon-
tion des biens et services, des cou- de notre sommet nous paraissent formalités de commerce extérieur humaine. Pour avoir accueilli, en nage traditionnel avec l’Afrique
rants d’échanges et des flux de constituer un choix judicieux. Il pour les produits échangés dans le 1969, puis en 2009, deux Festivals dans les moments difficiles, le
capitaux. s’agit, d’une part, de promouvoir cadre du commerce de troc avec culturels panafricains et organisé Monde arabe est bien placé pour
Chacun de nos pays a réalisé les investissements et le commerce nos frères maliens et nigériens. les activités liées à la Proclamation contribuer à l’émergence d’une
que le nouveau contexte interna- entre les pays des deux régions et, L’Algérie se fait également un d’Alger capitale de la culture aire afro-arabe de paix et de pros-
tional présente des opportunités, d’autre part, de coopérer davanta- devoir de participer aux princi- arabe en 2007, l’Algérie est plei- périté.
mais que c’est aussi un vecteur ge dans le domaine de l’agricultu- pales foires commerciales organi- nement consciente de l’importan- Les décisions de notre sommet
d’instabilité. Il est donc important re où des complémentarités sées en Afrique. Les instances ce de la valorisation du patrimoine marqueront un jalon essentiel sur
d’accélérer l’intégration régionale, notables existent et devraient être bilatérales mixtes de coopération culturel inestimable des deux cette voie. Il nous appartient de
seule à même de permettre de rele- exploitées au bénéfice de la sécu- chargées d’impulser notre coopé- régions, en tant que facteur de rap- travailler sans relâche à la mise en
ver les défis du développement. Il rité alimentaire de l’ensemble de ration et nos échanges sont prési- prochement et de compréhension œuvre des programmes communs
en est de même pour la recherche la zone afro-arabe. dées par des personnalités de rang entre nos peuples. ambitieux que nous nous sommes
de la concertation et de l’action En Algérie et depuis notre indé- élevé et bénéficient d’une attention De plus, ayant formé plus de tracés.”

Lundi 11 Octobre 2010


EL MOUDJAHID
L’événement 5

arabo-africain de Syrte (Libye)


Le colonel Gueddafi met Pour une aire
afro-arabe pacifiée,
en garde contre les risques stable et prospère
de partition du Soudan L’ instauration de la paix et sa
relation avec le processus de
développement pérenne, c’est
le thème saillant du discours du
Président de la République développé au

L e Guide de la 33 années de retard dans la


Révolution libyenne et tenue du sommet, le colonel sommet arabo-africain.
président du deuxiè- Gueddafi a mis en relief la Le Chef de l’Etat, qui apprécie à leur
me sommet arabo-africain, le nécessité de "la cohésion et juste mesure, les enjeux que préfigurent
colonel Maâmar El Gueddafi du resserrement des rangs" l’évolution des rapports internationaux à
pour faire face aux défis qui l’ombre de la globalisation ainsi que le
a mis en garde hier, à Syrte poids des grands ensembles, a appelé les
(Libye) contre les risques de se posent à l'Afrique et au
participants au 2e sommet arabo-afri-
la séparation du Sud Soudan Monde arabe, proposant la cain, qui se tient à Syrte, en Libye, à
qualifiant de néfastes ses tenue, tous les trois ans, d’un donner un coup de fouet au processus
implications sur certains pays sommet arabo-africain. d’intégration régionale.
africains. Intervenant en sa qualité Le Chef de l’Etat n’omet pas, dans ce
S'exprimant à l'ouverture de président du dernier som- contexte, de souligner l’urgence de l’ac-
des travaux du sommet met arabo-africain tenu en tion concertée dans cette perspective,
arabo-africain, le colonel 1977, le président égyptien sachant que la conjoncture que traverse
Maâmar El Gueddafi a esti- Mohamed Hosni Moubarek a le monde, ne draine pas dans son silla-
mé "dangereux" l'appel à la souligné que les crises et les ge, des opportunités seulement, elle est
séparation "quelles que défis que connaissent aussi porteuse de facteurs déstabilisa-
soient les motivations" au l'Afrique et le Monde arabe teurs auxquels il faut faire face de
regard de ses "conséquences" "nous imposent de relancer concert.
sur la carte de l'Afrique qui la coopération entre les deux Pour le Chef de l’Etat, seule la réali-
pourrait, a-t-il dit, "changer parties en activant les méca- sation de cet objectif stratégique est à
(...) notamment pour les pays nismes et structures institu- même de permettre de se hisser au
fragilisés". tionnelles mis en place lors niveau de ces grands enjeux. « Chacun
Dans ce cas, a-t-il poursui- du sommet du Caire" et de nos pays a réalisé que le nouveau
vi, le Sud Soudan peut requièrent "davantage de contexte international présente des
constituer "un modèle" de coordination des positions au opportunités, mais que c'est aussi un
peuples du continent africain crises et aux problèmes". vecteur d'instabilité. Il est donc impor-
séparation qui "contaminera" plan international". et du Monde arabe. M. Moussa a estimé que la tant d'accélérer l'intégration régionale,
d'autres pays ouvrant ainsi Le président égyptien a Pour sa part, l'Emir de tenue du sommet constituait seule à même de permettre de relever les
une autre étape, celle du appelé à la mise en place l'Etat de Koweït, Cheikh "une nouvelle étape sur des défis du développement", a soutenu le
"retraçage de la carte de d'"un partenariat arabo-afri- Sabah Al Ahmed Al Djaber bases saines et solides (...) Président de la République.
l'Afrique", a-t-il estimé. cain efficace sur la base d'une Assabah, a souligné dans son notamment avec la proposi- Le Monde arabe et l’Afrique sont
Le guide de la Révolution stratégie globale, d'un plan intervention l'importance tion d'une stratégie de parte- aujourd’hui plus que par le passé accu-
libyenne n'a pas exclut l'exis- d'action précis et des méca- lés à conjuguer leurs efforts en adaptant
"d'un partenariat stratégique nariat avec des objectifs à
tence de parties étrangères nismes de mise en œuvre à leur vision et en mettant en cohérence
pour une meilleure coopéra- réaliser dans des délais pré-
qui ciblent l'unité du Soudan, même de servir les intérêts de leur démarche pour pouvoir prétendre
tion entre les deux régions". cis".
pointant un doigt accusateur tous et de renforcer la coopé- concourir à pacifier tous les espaces et
Après avoir évoqué les Le président de la commis-
vers Israël. ration entre les deux parties de s’atteler au développement. "Il en est
problèmes dont souffre le sion de l'Union africaine, M.
Abordant les liens histo- dans différents domaines". de même pour la recherche de la concer-
continent, telles la sécheres- Jean Ping a quant à lui souli-
riques qui unissent les Arabes Le président gabonais, Ali tation et de l'action commune au service
se et la désertification, gné l'importance du sommet
et les africains, le colonel Bango a quant à lui affirmé de la paix et de la stabilité et de relations
L'Emir du Koweït a mis l'ac- qui "apporte de grands
Gueddafi a présenté aux afri- que la tenue du sommet économiques internationales plus équi-
cent sur la nécessité espoirs aux peuples africains
cains des "excuses" au nom arabo-africain "reflétait la tables, dont les enjeux sont cruciaux
d'"œuvrer à mettre fin à leurs et arabes et constitue une
des Arabes "pour le compor- volonté commune des deux pour nos deux régions", a expliqué le
incidences" d'autant plus, a-t- nouvelle dynamique permet-
tement des Arabes dans le parties d'aller de l'avant vers Chef de l’Etat.
il dit que "l'Afrique recèle tant de jeter les bases d'un Dans la vision du Président, cela
passé notamment les nantis un véritable partenariat et une d'importantes ressources". partenariat solide à même devra se placer en tête des priorités des
d'entre eux contre leurs frères coopération au service des De son côté, le secrétaire d'ouvrir des canaux de dia- pays des deux régions qui en plus des
africains en les soumettant à intérêts des pays des deux général de la Ligue arabe, M. logue, de rapprochement et vulnérabilités ont subi de plein fouet les
l'esclavage". régions et conférait à ce par- Amr Moussa a mis en de solidarité". effets négatifs de la mondialisation.
Le leader libyen a qualifié tenariat un caractère straté- exergue, dans son allocution, Il a en outre exprimé son Les défis sont d’autant plus grands
de "honteux" et de "vil" l'es- gique englobant la coopéra- les efforts déployés par les souhait que les documents que les deux régions sont souvent
clavage auquel les Arabes tion dans les domaines politi- deux parties pour garantir le qui seront adoptés par le contrariées dans leur ambition de mettre
riches ont contraint les afri- co-économiques". succès de ce sommet notam- sommet constituent un cadre en œuvre des politiques de développe-
cains estimant que cette Il a souligné dans ce ment avec "l'ancrage du permanent pour l'orientation ment qui puissent répondre aux aspira-
situation "ne différait en rien contexte la nécessité de par- concept de l'espace commun de la nouvelle politique basée tions des populations.
de celle des Européens à l'en- venir à des "résultats et de la politique d'action sur un partenariat stratégique Le Chef de l’Etat, qui a toujours
droit des Africains". concrets" à la hauteur des commune pour faire face aux arabo-africain. prôné le dialogue et la concertation entre
Après avoir "déploré" les aspirations et des attentes des les partenaires pour plus d’efficacité de
l’action commune invite, dans ce sens, à

La sécurité alimentaire, souci majeur une concertation politique "régulière" et


"plus étroite" pour aborder de "manière
solidaire" dans les fora internationaux

de la coopération afro-arabe compétents, notamment la question


palestinienne et celle des conflits en
Afrique.
Le Chef de l’Etat qui a mis en évi-

L e problème de la sécuri- eau, de vastes terres culti- Les prévisions de la FAO les pays arabes et africains.
té alimentaire demeure vables et une grande diversité font ressortir que tant que la Ils ont réaffirmé la nécessi- dence le caractère immuable de la posi-
l'une des préoccupa- agro-écologique, offrent crise économique mondiale té de faire face aux problèmes tion de principe quant à la question
tions majeures des pays arabes d'énormes opportunités d'in- persistera et les prix des den- du développement agricole et palestinienne exhorte également la mise
et africains, qui veulent mettre vestissement. rées alimentaires ne baisseront de la sécurité alimentaire, à en place « de mécanismes conjoints
sur pied un véritable partena- Les pays arabes, quant à pas, la plupart des pays en travers la promotion de la pour des contacts suivis entre les ins-
riat capable de résoudre cette eux, disposent d'un potentiel développement, principale- coopération et de la solidarité tances dirigeantes des deux organisa-
problématique en utilisant important de capitaux, d'un ment ceux de l'Afrique sub- arabo-africaines. tions", pour mener à bien la nécessaire
conjointement les énormes savoir-faire appréciable et de saharienne, auront des diffi- Ils ont approuvé le plan solidarité avec le peuple palestinien et à
ressources et potentialités dont meilleurs moyens techniques cultés insurmontables à rame- d'action conjoint comme ins- le soutenir dans sa lutte.
ils disposent. qu'ils peuvent mettre à profit ner le nombre de sous-alimen- trument de partenariat et de Les deux régions, selon le Chef de
Cette question fera l'objet pour lancer des projets d'inves- tées à 50% d'ici à 2015. complémentarité au profit des l’Etat, doivent mettre à profit les atouts
d'un large débat lors du 2e tissement sur le continent afri- Pour affronter cette situa- peuples des deux régions, en et les potentialités, pour développer un
Sommet arabo-africain qui cain. tion, des réunions successives identifiant plusieurs domaines partenariat fondé sur une coopération
s’est tenu hier, à Syrte, en Au niveau régional, les de haut niveau regroupant les de cette coopération: l'intensi- vigoureuse pour le développement éco-
Libye, avec la participation de plus grandes augmentations du experts et les ministres des fication agricole, les réserves nomique et social".
dirigeants arabes et africains, nombre de personnes sous-ali- deux régions se sont tenues à alimentaires, les infrastruc- Dans ce sens, le partenariat entre
dont le Président de la mentées se sont produites en Damas, Ryad et Le Caire pour tures, le commerce, le déve- l’Algérie et l’Afrique constitue matière
République, M. Abdelaziz Asie et en Afrique sub-saha- mettre au point le plan d'action loppement de la recherche à méditation, d’autant que la conjonctu-
Bouteflika. rienne qui, à elles seules, conjoint pour le renforcement agricole et le transfert de tech- re est favorable à la promotion d’un
Les pays d'Afrique sub- comptent environ 90% des de la coopération dans le nologies. grand ensemble afro-arabe pacifié,
saharienne qui ont en commun personnes souffrant de la fami- domaine de l'agriculture et de stable et prospère .
d'importantes ressources en ne dans le monde. la sécurité alimentaire entre S. Lamari

Lundi 11 Octobre 2010


6
Nation EL MOUDJAHID

Oran
Développement local Réalisation prochaine
Une mission cardinale d'un pôle de recherche
scientifique
L e point de presse animé
par le ministre de
l’Intérieur et des
Collectivités locales, M. Daho
Ould Kablia, à l’occasion de
La direction de l'Université d'Oran entend se lancer pro-
chainement dans la réalisation d'un pôle de recherche
scientifique au niveau de l'ex-Institut algérien de pétrole
(IAP), a indiqué hier, son recteur. Ce projet comprend la
réalisation de plusieurs infrastructures et centres de
l’installation des walis, aura recherche scientifique, ainsi que des laboratoires destinés
permis d’obtenir des préci- aux sciences appliqués, a expliqué M. Chahed Larbi dans
sions et des éclaircissement une conférence de presse, animée au siège du rectorat de
fort utiles et opportuns à pro- l'université d'Oran, et portant sur la rentrée universitaire
pos d’un vaste mouvement 2010-2011.
Ainsi, ce site qui abrite provisoirement le siège du rectorat
opéré au sein de notre admi- sera reconverti en une "cité de recherche scientifique
nistration. appliquée", une fois réalisées les infrastructures sus-citées
Dans un langage dénué de et l'administration de l'université et transférés, dans les
toute fioriture, M. Daho Ould années à venir, tous les instituts et facultés vers le nou-
Kablia a dressé une feuille de veau pôle universitaire situé dans la localité de Belgaid, à
route, fixé des missions et les l'est d'Oran, a ajouté ce responsable. Ce nouveau pôle de
objectifs que les walis ont en recherche verra la réalisation d'un centre de recherche en
charge de faire aboutir chimie verte et un autre centre de recherche scientifique
durant leur mandat. Il s’agit spécialisé dans le domaine des risques majeures, outre une
d’impulser un nouvel élan au unité spécialisée dans la recherche en médecine. Il sera
développement local, d’amé- procédé également à la réalisation d'une base technique et
liorer très sensiblement les technologique en recherche expérimentale, en plus de
prestations et services publics, laboratoires scientifiques, qui seront ouverts aux activités
d’établir des passerelles et des Ph : Nesrine des chercheurs dans le cadre des programmes nationaux
canaux à l’effet de rappro- de recherche (PNR). Ce projet sera financé, a indiqué le
l’achèvement des restes à réaliser dans le cadre du pre- recteur de l'université d'Oran, dans le cadre du plan quin-
cher l’administration des citoyens, de se mettre à leur mier plan quinquennal, de permettre d’assainir des quennal sectoriel de développement. Une enveloppe finan-
écoute par un travail de proximité digne de ce nom. boulets que les citoyens traînent dans leurs pieds cière d'environ 200 millions de dinars a été accordée pour
L’ampleur de ce mouvement, car c’en est un, la comme la bureaucratie, le problème lancinant de l’hy- sa réalisation et un montant de près de 700 millions de
nature des instructions et des orientations prodiguées giène et de la salubrité dans nos cités, le règlement de dinars pour l'équipement de la base technique et technolo-
aux premiers magistrats des wilayas, le besoin de s’ap- la question du commerce informel qui n’a que trop gique de recherche en sciences expérimentales.
puyer sur une ressource humaine fondamentalement duré, le problème de la circulation routière et des par- Dans le cadre de l'actuel plan quinquennal, la wilaya
jeune, aguerrie ne font pas l’ombre d’un doute quant à kings sauvages. Il y a du grain à moudre et du pain sur d'Oran sera renforcée, a souligné M. Chahed, de près de
la volonté de l’Etat de fournir les moyens d’orchestrer la planche pour se retrousser les manches. 8.000 nouvelles places pédagogiques, contribuant ainsi au
une rupture avec le passé. Dans cette rencontre avec la presse venue nombreu- renforcement de la capacité d'accueil du nouveau pôle uni-
Sans tomber dans l’emphase, il est loisible de rap- versitaire de Belgaid.
se s’enquérir des tenants et des aboutissants de ce mou- Cette nouvelle structure sera dotée également, dans le
peler que les walis sont tenus de faire aboutir un large vement de large envergure, on peut retenir quelques
spectre d’actions et de labeur en profondeur pour même cadre, d'un projet de réalisation d'un "village uni-
maîtres mots de l’allocution préliminaire du ministre versitaire" comprenant une bibliothèque centrale, une
conférer aux règles et aux exigences d’une administra- de l’Intérieur, M. Daho Ould Kablia. Ils ont trait à un
tion de proximité qui soit au diapason des aspirations grande salle de conférences et de manifestations scienti-
souci sincère qui émane d’une volonté à mettre le fiques, d'un centre d'archive, d'un théâtre, d'espaces cultu-
et des préoccupations citoyennes, celle-là même qui citoyen au cœur du développement, de prendre en rels et d'un complexe sportif. Pour rappel, l'université
sort des sentiers battus, des discours lénifiants et qui charge ses aspirations, de briser toutes les entraves qui d'Oran accueillera, pour la présente année universitaire, un
soit capable de tarir les sources de nombre de pro- pourraient l’empêcher d’accéder à une écoute diligen- total de 58.000 étudiants inscrits toutes spécialités confon-
blèmes et de dysfonctionnements. te de ses sollicitations légitimes. dues dont près de 7.500 nouveaux étudiants, en plus de
Aux grands maux, les grands moyens, et les walis La tâche est donc cruciale mais l’ambition existe. l'ouverture des concours au sein des facultés dans le cadre
ainsi que leurs équipes vont devoir contribuer avec effi- Mohamed Bouraïb de la formation post-graduée, offrant cette année, environ
cacité au succès du plan quinquennal 2010-2014, initié 160 places pédagogiques.
par le Président de la République, de participer à

U n changement de wali à la tête d’une région vers les orientations du membre du gouvernement pour une ment par l’augmentation des ressources financières au profit
Le défi du développement

constitue toujours un événement pour la col- harmonie d’une action d’édification qui se veut globale et de la collectivité. Une grande confiance a été placée en ces
lectivité et sa population pour susciter des intégrée, rentable et incitatrice de l’investissement productif. commis de l’Etat pour la relance de l’économie locale, la pro-
commentaires et focaliser une attention de par le L’application donc d’un programme d’équipement, la pré- motion des régions du pays et l’épanouissement des popula-
poids de la responsabilité de ce grand commis de paration des futures échéances électorales, la lutte contre le tions tout bonnement.
l’Etat et de son influence sur le cours du développe- marché informel, l’habitat précaire, la bureaucratie et autres A. Bellaha
ment local. Un développement dont le rythme de fléaux afin de mettre en valeur cet élan national d’investisse-
réalisation dépend exclusivement du dynamisme, du ment font partie désormais des priorités dans les actes de
sens de management et de l’esprit d’initiatives de ce gestion de ces représentants de l’Etat tenus également de se Wali et société
gestionnaire aux attributions et prérogatives si élar- conformer aux lois de la République pour attribuer un sens à Combattre le marché informel, l’habitat précaire et la
gies. Et il demeure cette véritable locomotive pour cette notion de droit. Toute une projection est exposée en la bureaucratie est devenu par la force des choses et du temps
la mise en œuvre d’un plan d’investissement, de circonstance au gré de cette installation à la forte symbolique des missions prioritaires des gestionnaires et élus locaux, car
valorisation des équipements, la vocation dont il a la car regroupant l’ensemble des nouveaux promus et se dérou- il y va de l’image de nos cités et de la crédibilité de l’admi-
charge et la concrétisation de l’ensemble des objec- lant dans la capitale comme pour donner le caractère solennel nistration. Ces nouveaux walis fraîchement nommés doivent
tifs assignés. C’est dire toute l’importance des mis- à une prise de fonctions aux diverses retombées et incidences impérativement s’impliquer dans cette action de réhabilita-
sions de cet agent de la déconcentration et de la sur le parachèvement de l’œuvre du renouveau national. tion dans le sens le plus large du terme à l’effet de rétablir une
décentralisation qui furent rappelées lors de la céré- Un ton est en effet donné à la suite de ce mouvement qui confiance et de se mettre au même diapason d’une œuvre de
monie d’installation présidée jeudi dernier par le a touché, faut-il le rappeler 40 wilayas, pour provoquer une modernisation engagée. Tout en fait repose sur l’acte de ce
ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, dynamique, accorder une nouvelle impulsion et s’appuyer grand commis de l’Etat qui doit veiller à la préservation des
Daho Ould Kablia. Absolument, l’opportunité était quelque part sur la consolidation d’un développement de base repères en étant à l’écoute du citoyen et en faisant valoir éga-
offerte pour le membre du gouvernement de s’adres- et la rentabilisation de l’action de proximité. Du pain sur la lement chaque fois que possible cette autorité de l’Etat en se
ser aux quarante nouveaux walis nommées récem- planche pour ces gestionnaires de collectivités locales som- conformant naturellement aux lois de la République.
ment à la suite d’un vaste mouvement décidé par le més de s’inscrire dans cette projection et de se mobiliser pour Attention, compréhension et rigueur doivent se conjuguer
Premier magistrat du pays et d’insister surtout sur la matérialisation de ses axes et thèmes grâce à un suivi et à pour permettre le développement harmonieux et l’équilibre
leur rôle en cette phase marquée par l’initiation d’un une évaluation en permanence des activités. Des gestion- de la société. Une société interpellée à son tour aussi à contri-
programme national d’équipement de nature à naires qui seront soumis à leur tour à une obligation de résul- buer à la promotion de son environnement pour son épa-
asseoir définitivement les fondements du dévelop- tats qui ne peuvent se limiter à un lancement de projets et une nouissement. En clair, toute une action combinée et solidai-
pement durable et stratégique après un long travail consommation des crédits, dans la mesure où il est question re est à mener pour l’assainissement d’une situation devenue
préparatoire entamé durant toute une décennie. Une désormais de comptabiliser au titre de leur mandat les pesante et angoissante vraiment.
réelle implication des walis qui est recherchée à tra- emplois créés et les richesses valorisées et traduites notam- A. B.

Tlemcen
Mise en service de la station de dessalement de Souk Tleta en décembre
L a station de dessalement de Souk Tleta dans la wilaya de Tlemcen sera mise en service sonnel de toutes les stations de dessalement du pays, a souligné un responsable de l’entrepri-
au mois de décembre prochain, a-t-on annoncé hier, lors de la visite d’inspection du se en charge de sa réalisation. Ce centre d’une capacité d'accueil de 40 stagiaires disposera de
ministre des Ressources en eau, M. Abdelmalek Sellal. toutes les commodités nécessaires dont des salles de cours, des laboratoires et des salles de
Les travaux de réalisation de cette station d'une capacité de production de 200.000 mètres sports.
cubes/jour, pour un coût de plus de 250 millions de dollars US, ont enregistré un taux d’avan- Le ministre, accompagné des autorités locales, a procédé, dans la région de Khouriba
cement de plus de 95 %, a-t-on indiqué. (Nedroma), à la mise en service d’une station de pompage reliée au champs captant de Zouia.
Les travaux d'une seconde station de dessalement, implantée dans la côte de Tafsout (daira Cette dernière, qui a nécessité une enveloppe financière de 800 millions de dinars, dispose
de Honaine), dotée de la même capacité de production, seront achevés en juin prochain, selon d’une capacité de production de 9.000 m3/jour, de quoi satisfaire les besoins de plusieurs loca-
les responsables chargés du projet. lités et communes de la wilaya dont Souahlia, Adjaidja, Tient et Nedroma.
Le ministre a mis l’accent sur la nécessité de respecter les délais de réalisation, soulignant M. Sellal a également inspecté, lors de cette visite, le projet de raccordement aval de la sta-
qu’avec la mise en service de ces stations, les besoins en eau potable de la wilaya de Tlemcen tion de dessalement d’eau de mer de Tafsout aux réseaux AEP de Tlemcen, qui consiste en la
seront satisfaits jusqu’à l'horizon 2030. réalisation de cinq grands réservoirs et quatre stations de pompage.
L’irrigation agricole sera également renforcée eu égard aux grands projets hydrauliques réa- Ce projet, localisé à Sidi Ahmed (Remchi) et dont les travaux ont atteint un taux d'avance-
lisés ces dernières années dans la wilaya, a ajouté M. Abdelmalek Sellal. ment de 65 pour cent, a nécessité un montant de plus de 12 milliards de dinars. Il alimentera
La deuxième station de la wilaya de Tlemcen sera dotée d’un centre de formation du per- 21 communes sur les 53 que compte la wilaya, a-t-on expliqué.

Lundi 11 Octobre 2010


EL MOUDJAHID
Nation 7

Rencontre nationale sur la révision des règles parasismiques Hadj


M. Ghlamallah
“Secouer” les normes de construction appelle
les membres
de la mission
L e ministre de met de superviser les activités du Centre
l’Habitat et de arabe de prévention contre les séismes et les
l’Urbanisme,
Noureddine Moussa, a
M. catastrophes naturelles créé à l’initiative de la
Ligue arabe dont Alger est choisie pour abri-
du hadj à réunir
affirmé, hier, à l’occasion
de la rencontre nationale
ter cet organisme.
Le ministre de l’Habitat et de
les meilleures
sur la révision des règles
parasismiques algériennes,
l’Urbanisme, s’exprimant sur cette rencontre
qui a regroupé les différents intervenants
conditions
organisée par son départe-
ment, au Palais des nations,
dans l’acte de bâtir, insistera sur l’importan-
ce de cet espace
pour accueillir
dans le cadre de la commé-
moration du 30e anniversai-
les hadji
re du tremblement de terre
qui a ébranlé la région
d’El Asnam, en 1980, que
l’Algérie s’est dotée depuis
cette date fatidique, de
règles parasismiques en l’Algérie est située
terme de conception, mais aussi de respect des dans une zone médi-
autres normes de construction. En effet, tien- terranéenne connue
dra-t-il à préciser, le ministère de l’Habitat et pour son activité sis-
de l’Urbanisme veille régulièrement à la révi- mique, qui augmente
sion et l’actualisation des règles parasis- le degré d’exposition à
miques algériennes, s’inspirant des nouveau- cet aléa naturel.
tés scientifiques et techniques expériences Le ministre de
cumulées dans ce domaine, aussi bien à l’Habitat et de
l’échelle nationale qu’internationale. l’Urbanisme explique-
M. Noureddine Moussa estime que ra, en outre, que les
l’amendement des textes en
question s’avère incontour-
nable d’autant plus que la sis- pour
enrichir et développer les règles

L
mologie est considérée, aujour- e ministre des Affaires religieuses
d’hui, comme une science de construction parasismiques, et du Wakf, M. Bouabdallah
empirique qui fait appel à l’ex- signalant que cette rencontre Ghlamallah a appelé, hier, à Alger,
pertise et l’expérience pratique, intervient après trois séminaires les membres de la mission algérienne
ce qui explique le recours, dans régionaux, tenus au centre, à l’est chargée d'encadrer l'accueil et l'héberge-
notre pays, à la révision des et à l’ouest du pays auxquels ont ment des hadji pour la saison 2010, à
règles parasismiques tous les participé quelque 1.500 interve- réunir les meilleures conditions d'accueil
dix ans. nants, sanctionnés par 29 propo- et d'hébergement, avant l'arrivée des pèle-
Le ministre affirmera ainsi sitions de bureaux d’études, 42 rins aux Lieux Saints.
que son département a procédé recommandations des instances Intervenant lors d'une rencontre avec
par cinq fois, à la révision de de contrôle technique et 35 sug- les membres de la mission, le ministre a
règles algériennes de construc- gestions formulées par les direc- affirmé que l'accueil et l'hébergement des
tion parasismique, en 1981, tions d’urbanisme. Au total, ce hadji comptent parmi les principaux fac-
1983, 1988, 1999 et 2003, sont près de 70 recommandations teurs à même d'assurer le succès de la sai-
modifiant et enrichissant cer- qui ont été formulées par les son du hadj de cette année.
taines prescriptions au règles, Ph : Nesrine experts pour définir la force sis- A cet effet, il a insisté sur la nécessité
liées à l’étude de sol et l’im- mique, les calculs et les règles de d'inspecter les immeubles devant abriter
autorités ont, de ce fait, recouru à certaines conception.
plantation des ouvrages, les critères de classi- dispositions pour réduire l’impact des les hadji aussi bien à La Mecque qu'à
fication, le calcul de la force sismique et les Le premier responsable du secteur estime- Médine.
séismes, notamment dans le domaine de la ra néanmoins nécessaire l’implication de tous
structures en béton armé, rappelant que la construction parasismique, le contrôle des M. Ghlamallah a, d'autre part, exhorté
forme actuelle, puisée des règles parasis- les acteurs dans l’élaboration de la nouvelle les 700 membres de la délégation, appar-
projets en vue de veiller à la conformité des copie des règles algériennes parasismiques,
miques de 1999, complétées, dans le cadre de ouvrages aux normes et l’application des tenant aux différents secteurs concernés à
la dernière révision, de 2003, constitue la d’où l’organisation de cet espace de consulta- "faire preuve de patience et de sagesse
règles parasismiques, avant de poursuivre que tion qui comportera outre les communication
mouture la plus adéquate et la plus indiquée, à la nouvelle mouture des règles parasismiques pour une bonne prise en charge des hadji,
ce jour, pour réduire les risques parasis- sur le schéma de la réglementation technique en matière d'accueil, d'hébergement, de
sera ficelée en juillet 2011. de la construction parasismique en Algérie,
miques. Le chargé du secteur relèvera cepen- Dans le même contexte, des formations soins et de transport", d'autant que la "plu-
dant que la dernière révision, dictée par un les séismes ayant touché le Nord, la réduction part des hadji sont des personnes âgées
ainsi que des campagnes de sensibilisation de du risque sismique ainsi que les efforts de
contexte d’urgence, fera ressortir des compli- citoyens, sur le risque sismique sont organi- qui accomplissent ce rite religieux pour la
cations de certains ouvrages, constatées après l’Etat pour la réduction du risque sismique, première fois".
sées pour faire face à ce phénomène. quatre ateliers sur la réalisation et le contrôle,
le tremblement de terre qui a secoué M. Noureddine Moussa expliquera qu’à la Dans une déclaration, au terme de cette
Boumerdès, en 2003, d’où la décision prise la conception et le calcul de la force sismique, rencontre, le directeur général de l'Office
faveur des règles parasismiques dont elle dis- l’aménagement et l’urbanisme ainsi que la
par le ministère de revoir en 2010, une fois de pose, l’Algérie jouit, aujourd’hui, d’une expé- national du Hadj et de la Omra (ONHO),
plus les règles parasismiques. prévention et gestion du risque sismique. M. Berbara, a souligné que toutes les
rience avérée en terme de construction para- Une exposition, pour rappel, a été organi-
Aussi, relèvera-t-il, le centre national de sismique qui va être renforcée prochainement conditions sont "favorables" actuellement
recherche appliquée en génie parasismique a sée parallèlement aux séances plénières qui à la réussite de la saison du hadj 2010, en
dans les domaines de la dynamique des struc- ont débattus des règles de construction para-
été chargé de l’élaboration de l’avant-projet tures et du comportement des ouvrages, per- vue d'éviter les défaillances enregistrées
portant sur la révision des règles parasis- sismiques. l'année dernière, notamment en matière
mettant ainsi, l’ouverture d’opportunité de Samia D.
miques nationales. partenariat euro-méditerra- d'accueil et d'hébergement.
Cette révision, selon le ministre, tire des néen et autre, rappelant que 27 immeubles ont été réservés pour
leçons des tremblements de terre ayant plu- l’expérience algérienne per- abriter les hadji à La Mecque et 9 autres
sieurs régions du monde, d’autant plus que à Médine, a-t-il indiqué, précisant que
22000 hadji sont pris en charge par

L’AADL continuera l'ONHO. 7000 autres hadjis seront pris en


charge par l'Office national du tourisme
(ONT) et Touring club d'Algérie (TCA).
sa mission M. Berbara a indiqué avoir instruit les
membres de la mission de veiller à assu-
rer les services nécessaires aux hadji pour

L e ministre de l’Habitat et de et un cahier de santé a été éla-


boré pour certains bâtiments, leur permettre d'accomplir les rites du
l’Urbanisme, M. Noureddine Moussa, hadj, ajoutant avoir demandé à tous les
a affirmé, hier, en marge de la ren- notamment au niveau
d’Alger, Oran et Annaba. Le secteurs concernés d'envoyer, au sein de
contre que le règlement parasismique existe la mission, des cadres faisant preuve de
depuis trente ans mais le problème réside dans seul problème, estime le
ministre, réside dans le "compétence, de patience et de dévoue-
son application. ment".
Aujourd’hui, il s’agit de donner à ce der- manque d’entreprises algé-
riennes spécialisées dans la A cette occasion, il a annoncé que les
nier une force obligatoire ce à quoi s’attelle la premiers groupes de hadjis se rendront
loi du 20 juillet 2008. Intervenant sur les irré- réhabilitation et l’entretien
des ouvrages. aux Lieux saints de l'Islam le 21 octobre
gularités relevées en terme de conception et et prendront le départ à partir d'Alger,
de réalisation, il tiendra à préciser les bureaux Le travail technique est
fait, ajoutera-t-il, reste aujour- Constantine et Oran.
d’études, les directions de l’urbanisme et le Chaque groupe compte entre 250 et
CTC sont à cheval sur cet aspect et ne sont d’hui à entamer la phase de
réalisation qui va prendre du temps. des études de sol avant de lancer les ouvrages 400 hadji, a-t-il indiqué, précisant que les
délivrés aux constructeurs des autorisations groupes seront répartis entre des vols
de construction que si les ouvrages sont A propos du partenariat avec certains pays car la conception est importante. Elle fait
dans le cadre de la construction parasismique, gagner du temps et de l’argent. d'Air Algérie à destination de Djeddah et
conformes aux normes. de la compagnie aérienne saoudienne à
Concernant la problématique du vieux bâti M. Noureddine Moussa rappellera que la Interrogé sur les missions de l’Agence
coopération avec les USA et le Japon a per- nationale de développement et de l’améliora- destination de Médine.
et sa résistance au séisme, il relèvera que les Par ailleurs, M. Berbara a indiqué que
anciennes constructions s’avèrent plus résis- mis, aujourd’hui, de monter le laboratoire de tion du logement, le ministre précisera que
développement du génie parasismique de l’information annonçant la fin de mission de la mission médicale algérienne composée
tantes pour peu qu’elles soient bien entrete- de 120 médecins, assistants médicaux et
nues, bien maintenues, car plus le béton, ce Sebbala, en 2008, ainsi que l’élaboration des cet organisme, avec la livraison des pro-
règles parasismiques algériennes en 1980, en grammes 2001et 2002 est infondée car cet spécialistes se rendra dimanche aux lieux
matériau organique, est ancien, plus sa cour- saints de l'islam pour réunir les conditions
be de résistance augmente. Ce matériau conti- collaboration avec l’université de Californie. organisme a comme première vocation le
Le chargé du secteur appellera, dans son développement du logement. en vue d'assurer la couverture sanitaire
nue à durcir avec l’âge, durant son cycle appropriée aux hadjis.
d’existence, rappelant qu’un travail a été fait intervention, les constructeurs privés à faire Samia D.

Lundi 11 Octobre 2010


EL MOUDJAHID
Nation 9

T ox icomanie Saisie
de 23 tonnes
L’Algériecompte200.000consommateursdedrogue! nir consommateur. zaine de wilayas du Centre du pays, souligne
de stupéfiants
à Alger depuis
L’on estime à cet par ailleurs que le kif (cannabis) demeure la
effet à plus de 20% le
taux de l’ensemble
drogue la plus prisée par la société algérienne,
notamment les jeunes dont l’âge ne dépasse pas
janvier
de la drogue saisie les 35 ans. Cependant, faut-il pour autant 23 tonnes de stupéfiants ont été sai-
qui est destinée à la s’avouer vaincu face à la fatalité ? Sur ce point, sis depuis janvier dernier à Alger a
consommation. le DG de l’Office national de lutte contre la annoncé hier, le directeur général de
Pour rappel, en drogue soutient que l’Etat n’a pas baissé les l'office national de lutte contre la
2009, le bilan des bras, bien au contraire. « Il faut savoir que les drogue et la toxicomanie M.
saisies porte sur la pouvoirs publics ne ménagent pas leurs efforts Abdelmalek Sayeh.
récupération de plus pour endiguer ce mal et l’on compte à cet effet Dans une déclaration à la presse en
de 74 tonnes de can- la réalisation de 68 centres médicaux pour le marge des travaux du séminaire régio-
nabis, soit une hausse traitement et la prise en charge des toxico- nal sur l'application de la loi 18-04
de 95% par rapport à manes et de la mise en place de 185 cellules relative à la prévention et à la répres-
l’année 2008. Pis d’écoute et d’orientation », expliquera-t-il, sion de l'usage et du trafic illicites de
encore, en deux ans, relevant au passage que 7.000 consommateurs stupéfiants et de substances psycho-
• Plus de 20.000 personnes on a enregistré une hausse des saisies de l’ordre de drogue ont bénéficié d'un traitement au tropes, M. Sayeh a indiqué que la toxi-
déférées chaque année devant la de 700% dans la mesure où en 2007, « seule- niveau des établissements hospitaliers en 2009. comanie touchait, à des degrés diffé-
ment » 12 tonnes de cette drogue ont été saisies Outre la présentation des spécificités de la loi rents, tous les milieux sociaux et
justice. ! C’est donc dans ce contexte d’appréhension et 04-18 du 25 décembre 2004 relative à la pré- toutes les régions du pays.
• 7.000 consommateurs ont d’inquiétudes que l'Office national de lutte vention et à la répression de l'usage et du trafic Après avoir souligné que les toxico-
bénéficié en 2009 de traitement contre la drogue et la toxicomanie (ONLCDT) illicites de stupéfiants, le séminaire en ques- manes appartiennent à la tranche
a organisé hier, à l’hôtel Riad de Sidi Fredj tion, qui se poursuit aujourd’hui, devra per- d'âge 12-35ans (filles et garçons), il a
dans les établissements de santé. (Alger), le séminaire régional sur l’application mettre aux différents acteurs, et autres parties déploré l'envergure de ce fléau dont la
de la loi 04-18 du 25 décembre 2004 relative à chargées de l'application des lois, une meilleu- lutte requiert la mobilisation de toutes

E n dépit des efforts consentis par les pou-


voirs publics et la société civile, à travers
des innombrables actions de sensibilisa-
tion, force est de constater que le trafic de
drogue en Algérie est désormais une réalité
la prévention et à la répression de l'usage et du
trafic illicite de stupéfiants.
Et comme pour confirmer la donne, le
directeur général de l’ONLCDT révèle que
re « compréhension » de l’arsenal juridique mis
en place et sera appelé à « renforcer » les rela-
tions de collaboration et de suivi entre l’en-
semble des intervenants. Ce sera l’occasion
les énergies. Plus de 30.000 toxico-
manes, a-t-il poursuivi, ont été recen-
sés durant la dernière décennie, préci-
sant que leur nombre est en perpétuel-
l’Algérie compte quelque 200.000 consomma- également, notent les organisateurs, de donner le augmentation, en raison, en grande
implacable, et ce ne sont pas les statistiques teurs de drogue, plus particulièrement le kif, et un aperçu général sur le phénomène de la
officielles qui contredisent les faits, du reste partie, des prix des stupéfiants qui ont
avance le chiffre de 22.000 personnes qui sont drogue en Algérie sous tous ses aspects et baissé ces derniers temps. Le canna-
bien dramatiques. Car comme les spécialistes traînées chaque année devant la justice à cause d’avoir une idée plus précise sur les rôles et
tiennent à le mettre en garde depuis un certain bis, a-t-il dit, vient en tête des drogues
des affaires de stupéfiants. Abdelmalek Sayah, missions de tout chacun (services de sécurité, consommées en Algérie suivi par les
temps, notre pays ne se contente plus du statut qui a présidé cette rencontre à laquelle ont pris médecins…).
du pays de transit mais tend petit à petit à deve- psychotropes.
part plus de 250 participants venus d’une dou- S. A. M. M. Sayeh a souligné le lien direct
entre la drogue et la criminalité et
toutes les autres formes de délin-
Manque de clarté des procédures de mise en œuvre quances comme le vol, la violence et
les agressions. Il a, à ce propos, sug-
de la loi de 2004 géré la mise en place de mécanismes
de prévention et de prise en charge du
toxicomane ainsi que la création de

U n manque de clarté dans les procédures qui a été décidé et ce qui est réalisé". Il a expli- cette loi a prévu, aussi, des mesures préven- pavillons spéciaux au sein des établis-
de mise en oeuvre de la loi 04-18 du 25 qué que les nouvelles dispositions préventives tives et curatives préalablement aux mesures sements de rééducation pour le traite-
décembre 2004 relative à la prévention et curatives contenues dans la loi concernent pénales, "ce qui est très important vu que la ment des toxicomanes en milieu car-
et à la répression de l’usage et du trafic illicites notamment l’expertise médicale à laquelle sont spécificité de l’infraction exige la prévention céral tout en encourageant les toxico-
de stupéfiants et de substances psychotropes a soumis les usagers de drogues illicites. afin de prémunir le plus grand nombre possible manes à rejoindre les centres de désin-
été relevé hier, à Alger lors d’un séminaire sur L’injonction thérapeutiques et l’abandon des de ceux qui ne se sont pas introduits dans le toxication. M. Sayeh a insisté sur l'im-
le sujet. poursuites judiciaires à l’encontre des per- cercle des stupéfiants". portance d'inclure le sujet de la
"Sur le terrain, l’application de cette loi ren- sonnes qui se sont conformées au traitement Cette loi a pour la première fois traité à titre drogue, des psychotropes et la toxico-
contre un certain nombre de difficultés dont le médical de désintoxication sont également exclusif des stupéfiants et a classifié les infrac- manie dans les programmes scolaires,
manque de clarté de sa mise en œuvre et l’in- contenus dans cette loi, a-t-il noté. tions et, par conséquent, les auteurs et classé les ceux des facultés de médecine et de
suffisance des infrastructures de traitement des De son côté, le procureur général près la peines par rapport à la dangerosité de l’acte. droit, de la police et de la gendarmerie
toxicomanes", a indiqué le directeur général de cour de Tizi-Ouzou, M. Mohamed Lazizi, a La loi a aggravé les peines et mis en place nationale tout en développant le rôle
l’Office national de lutte contre la drogue et la indiqué que les dispositions de la loi 04-18 des mesures strictes pour leur application, a des organes d'information à l'effet de
toxicomanie, M. Abdelmalek Sayeh. "demeurent insuffisantes, à défaut d’être réduit le pouvoir d’appréciation chez le juge par diffuser des messages sur les risques
Relevant "un manque d’harmonisation et de accompagnées d’un travail de sensibilisation, à rapport à l’estimation de la peine lorsque la sanitaires et sociaux de la toxicomanie
coordination" entre les différentes parties qui tous les niveaux et à défaut d’adoption de pro- perpétration de l’acte est établie et incriminée et ses effets néfastes sur l'individu, la
interviennent dans l’application de la loi 04-18, grammes d’action sérieux, de la part de tous les la personne morale, a-t-il encore expliqué. famille et la société.
il a affirmé qu’il existe "un décalage entre ce acteurs sociaux". Il a expliqué, toutefois, que

Sa nté
Lymphomes
Un mot clé : dépister
rganisée pour la 5e fois en Algérie, à puisque les lymphocytes circulent dans tout

O l’initiative de l’association nationale


Nour Doha, d’aide aux personnes
atteintes de cancer, la Journée mondiale du
lymphome a eu lieu samedi dernier à l’hôtel
le corps et tous les organes » explique le Dr.
Makhlef. En précisant que l’origine de ces
cancers reste en partie mystérieuse.
Cependant, certains facteurs de risque ont été
Dar Diaf Chérega. identifiés : maladie du système immunitaire,
Cette rencontre qui a vu la participation infection grave, exposition aux pesticides,
d’éminents spécialistes algériens infection virale… Mais la maladie peut
hématologues et oncologues était l’occasion apparaître alors qu’aucun de ces facteurs de
d’aborder plusieurs aspects de la maladie, ses risque n’est présent.
causes, son traitement et les modes de prise « L’étiologie de cette pathologie est liée à
en charge des personnes atteintes de cette des facteurs génétiques et viraux et son
pathologie peu connue du large public. traitement exige un suivi spécifique en raison
« L’organisation de ce genre de rencontres de la rapidité de propagation de la maladie»
tend à favoriser un diagnostic suffisamment a-elle encore expliqué.
précoce pour permettre un traitement adapté Pour ce qui est des symptômes de cette
et efficace dans le but d’arriver à soigner maladie, l’intervenante a fait savoir que ses
signes révélateurs restent relativement Ph : Tahar. R
convenablement cette pathologie qui ne cesse
de faire des victimes » dira Mme Gasmi communs et peuvent être aisément confondus elle, permet d’établir le diagnostic et de nombre des patients atteints de lymphomes
Samia, présidente de l’association. avec ceux d’autres maladies moins graves déterminer le type de lymphome. en Algérie est en progression et double
Selon le Dr. Khalida Makhlef, de comme la grippe : fièvre (particulièrement la Concernant la prévalence du cancer du pratiquement d’année en année pour les
l’hôpital Beni-Messous, les lymphomes nuit), état grippal, apparition de ganglions lymphome, le Pr Nadjia Boudjerra, différentes sortes de lymphomes : les
sont des maladies du sang, caractérisées par (cou, aisselles, clavicule), perte de poids hématologue au niveau du Centre Pierre et hodgkiniens et non-hodgkiniens comme la
la prolifération maligne de cellules inexpliquée, fatigue essoufflement. Marie Curie (CPMC) et coordinatrice du leucémie lymphoïde chronique".
lymphoïdes et réticulaires qui tendent à « C’est pourquoi les lymphomes est groupe d’étude algérien des lymphomes, Notons qu’une dizaine de
infiltrer tout l’organisme. souvent sous diagnostiqués et les malades souligne qu’elle est de 0,5% par an pour les communications portant sur le diagnostique,
« Le lymphome se caractérise par la arrivent généralement aux structures de santé lymphomes ganglionnaires de l’adulte, le traitement et la prise en charge de cette
multiplication anarchique des lymphocytes à un stade avancée de la maladie ce qui rend rappelant que l’incidence du lymphome est maladie ont été présentées au cours de cette
qui s’accumulent pour former des tumeurs leur prise en charge plus difficile » tient à beaucoup plus importante. 5e édition.
dans divers éléments du système lymphatique préciser le Dr. Makhlef. Tout en insistant sur Pour ce qui est de l’épidémiologie des Kamélia. H
: ganglions, mais aussi des organes très divers le dépistage précoce de la maladie qui, selon lymphomes, la spécialiste indique que "le

Lundi 11 Octobre 2010


EL MOUDJAHID
Nation 11

Education nationale Energie


La centrale hybride
L’ire de Benbouzid
 40% des établissements scolaires prévus pour la rentrée
de Hassi R’mel sera
livrée avant la fin
2010-2011 n'ont pas été réceptionnés
de l’année
 D’un coût global de 315 millions

L e ministre de l'Education nationale,


M. Boubekeur Benbouzid, a affir-
mé hier à Alger que 40% des pro-
grammes de réalisation d'établissements
scolaires à travers le territoire national
d’euros, ce projet devrait créer
environ un millier d’emplois et ouvre
à l’Algérie des perspectives
d’exportation d’électricité
n'ont pas été réceptionnés lors de la ren-
trée scolaire 2010-2011. Sur les vers l’Europe.
240 écoles primaires, 196 CEM et 120
lycées attendus au début de la rentrée
scolaire, le secteur n'en a réceptionné que
54, 120 et 71 respectivement, a indiqué
M. Benbouzid lors d'une conférence
L a centrale de production d’énergie hybride,
solaire et gaz, de Hassi R’Mel près de
Laghouat, devrait être livrée comme prévu
en 2010 au lancement du projet.
Le chantier mené par deux filiales du produc-
regroupant les directeurs de l'Education
des wilayas de l'ouest et du sud du pays. teur espagnol d’énergie, Abengoa, est déjà fort
Concernant la wilaya d'Alger, le avancé ont, en effet, annoncé les représentants des
ministre a rappelé qu'aucune des 29 deux filiales du groupe espagnol.
écoles primaires prévues n'a été récep- Ces représentants qui sont la société d’ingénie-
tionnée alors que sur les 13 CEM atten- rie Abener (Séville) et du BTP Teyma (Burgos)
dus 9 seulement ont été réceptionnés . annoncent que le calendrier du chantier est respec-
Pour le cycle secondaire, la wilaya té.
d'Alger n'a réceptionné aucun lycée sur Avec une surface construite de 12.000 m2, le
les trois établissements programmés, a chantier mobilise 18.000 m3 de béton.
précisé le ministre exprimant son regret Le projet, mené près d’un gisement de gaz
quant à la surcharge des classes dans la naturel, considéré comme le plus important en
région d'Alger ouest notamment dans les Algérie, consiste à s’en servir pour faire fonction-
quartiers qui ont accueilli récemment de ner la centrale, certes, mais aussi à l’économiser en
nombreuses familles dans le cadre des comptant sur 25 MW produits par 224 panneaux
opérations de relogement. M. Benbouzid solaires photovoltaïques paraboliques disposés en
a rendu les parties compétentes des 56 boucles, sur une capacité totale de production
wilayas responsables du problème de électrique de 150 MW.
surcharge des classes, en ce sens, a-t-il La phase de construction, en voie d'achève-
souligné, que la construction de nou- ment, a impliqué un million de mètres cubes de
veaux établissements scolaires en parallè- terrassement, de 18.000 mètres cubes de béton,
le à la construction de nouveaux loge- 1.400 tonnes de renforts structurels en acier,
ments incombe à ces derniers. 80.000 pouces de soudage et de 12.000 mètres car-
Le ministre a saisi cette occasion pour rés de surface de plancher, répartis entre les entre-
pôts et bâtiments industriels
rappeler que les programmes en cours de
réalisation au niveau national concer-
Surchage des classes Réalisé pour le compte de Neal (New Energy
naient 931 écoles primaires, 385 collèges
et 333 lycées.
15% des établissements concernés Algeria), une filiale de Sonelgaz et Sonatrach, ce
chantier d’un coût de 315 millions d’euros, devrait
Il a appelé à cet effet les directeurs de créer environ un millier d’emplois et ouvre à
Par ailleurs, le ministre a évoqué cer- nécessitant ses propres outils de travail". l’Algérie des perspectives d’exportation d’électri-
l'Education à "faire pression" sur les taines questions ayant entravé le bon Pour le ministre, la solution réside
walis et les responsables de la construc- cité vers l’Europe.
déroulement de la rentrée dont la prime dans la mise en place de casiers pour les Trois autres unités de ce type sont, en effet,
tion dans les wilayas concernées par le de scolarité qui n'a pas encore été élèves au niveau de tous les établisse-
retard dans la réalisation des établisse- prévues près de Tilghemt. Aussi, le ministre de
octroyée aux élèves dans certaines ments éducatifs, une initiative en cours l'Energie et des Mines, M. Youcef Yousfi qui a
ments scolaires, notamment les lycées. wilayas, proposant la mise en place d'une de réalisation dans nombre d'établisse-
Le ministre a insisté dans ce sens "sur récemment effectué une visite de travail sur le site,
commission nationale chargée d'exami- ments pilotes. S'agissant de la surcharge a indiqué que l'énergie solaire est partie intégran-
l'importance à donner à la réalisation de ner ce problème et d'apporter les solu- des programmes éducatifs, M. Benbouzid
lycées en prévision du grand nombre te de la stratégie de consolidation du pays.
tions adéquates. a annoncé la mise sur pied d'une com- Selon lui, « l'Algérie aspire à développer, à
d'élèves attendus dans ce cycle durant les Le premier responsable du secteur a mission nationale ad hoc chargée d'exa-
prochaines années", sommant les direc- l'avenir, cette source d'énergie renouvelable ».
également évoqué le problème des ensei- miner l'éventualité de procéder à un Le ministre a également affirmé que cet ambi-
teurs de l'Education à suivre de près les gnants retraités n'ayant pas encore perçu changement de cadence en matière de
projets de réalisation d'établissements tieux projet énergétique, premier du genre à échel-
leurs salaires au niveau de certaines volume horaire, du nombre des jours de le nationale, « permettra d'étudier les technologies
scolaires. wilayas qualifiant cette situation classe et des vacances scolaires.
Pour M. Benbouzid le manque d'en- utilisées et d'évaluer les coûts financiers, pour un
d'"inconcevable", d'autant que les res- Cette conférence s'inscrit dans le éventuel recours à ce genre de technologies pour
treprises du Bâtiment au niveau des sources financières nécessaires sont dis- cadre du suivi permanent du bon déroule-
wilayas en question est à l'origine du pro- de futurs autres projets de centrales ».
ponibles. Concernant la préoccupation ment de la rentrée scolaire et des ques- Le ministre a, à ce titre, présenté la production
blème de surcharge des classes soulignant soulevée quant au poids du cartable tions nécessitant traitement et évaluation.
que son département examinera au niveau électrique comme étant l'une des priorités du pays
notamment pour les élèves du cycle pri- Des rapports ont été soumis concer- dont il appartient d'en étudier les techniques de
du gouvernement les solutions à apporter maire, M. Benbouzid a précisé que "les nant le livre scolaire, la prime de scolari-
à cette situation qui ne saurait durer au mise en œuvre, tout en mettant en exergue l'impor-
programmes n'y sont pour rien", ajoutant té, les salaires des enseignants retraités et tante réalisation du projet de Centre national des
regard des moyens mobilisés par l'Etat à que l'allègement de ces affaires "ne règle- le paiement des arriérés des salaires.
cet effet. énergies renouvelables (CNER) qui viendra ren-
ra pas le problème, chaque matière forcer prochainement les installations de la zone
industrielle de Hassi R'mel.
Elaborée pour être la première de ce type, la
Formation et enseignement professionnels centrale électrique mixte de Hassi R'mel est une
centrale électrique hybride qui combinera une
23.700 postes à Sétif matrice de miroirs paraboliques concentrant la
puissance solaire de 25 MW , sur une aire de
180.000 m2, en conjonction avec une centrale à tur-
 8 nouveaux instituts nationaux spécialisés au programme 2010-2014 bines à gaz de 130 MW, réduisant ainsi les émis-
sions de CO2, comparé à des centrales électriques

E n procédant à l'inauguration à Sétif de l'Institut national de année du nouveau quinquennat 2010-2014 et ouvre indéniable- traditionnelles.
la formation spécialisée dans le domaine de 1'agro-ali- ment de nouvelles perspectives à ce secteur autant dans les La sortie de la matrice solaire sera utilisée dans
mentaire qui constitue avec les deux autres grandes infra- domaines de la formation résidentielle que l'apprentissage, l'en- la turbine à flux.
structures du genre implantées dans les daïra d'El Eulma et Aïn seignement professionnel jusque même à la formation de la La promotion et le développement des énergies
Oulmène en plus de l’IFP de Sétif, un potentiel de haut niveau femme au foyer. alternatives constituent donc une nécessité incon-
dans le secteur de l'enseignement et la formation professionnel- Pour préparer dans les conditions qui se doivent cette rentrée tournable. Un développement qui aura un effet
le, le Président Abdelaziz Bouteflika, s'il mesurait les avancées d'octobre, de nombreuses actions d'information et de sensibili- positif sur la préservation de l’environnement et la
enregistrés par ce secteur ces dernières années, n’était pas sans sation ont été mises en œuvre par la direction de l’enseignement lutte contre le chômage.
mettre en exergue, cette dimension qualitative qui confère à l'en- et de la formation professionnelle depuis déjà le mois d'avril En effet, les experts du domaine estiment que
seignement et la formation professionnelle, une place de choix, dernier en coordination avec la direction de l'éducation et entrer l’investissement dans ce secteur permettra de créer
dans la dynamique des réformes engagées. de plain-pied dès le mois de juillet dans une dynamique de des emplois et d’épargner l’utilisation des énergies
Une place d’autant plus importante qui si elle hissait cette proximité directe avec les parents et leurs enfants scolarisés. fossiles comme le gaz, l’essence, le GPL, etc. qui
wilaya, la seconde place du pays de par l’importance de sa « Je crois que nous sommes l'un des rares pays à avoir rap- peuvent être exportées ou utilisées pour générer
population, au rang qui lui était dû, n’était pas sans cadrer avec proché la formation du citoyen! Nous sommes passés de 15 éta- des activités industrielles.
des spécificités établies autant dans le domaine agricole qui blissements en 1999 à 31 établissements aujourd'hui et les struc- Le potentiel solaire de l’Algérie est considéré
constitue, la vocation principale de cette wilaya, impulsée par de tures que j'ai eues à inaugurer aujourd'hui, par délégation du comme l’un des plus importants dans la
grands projets structurants à l’instar des grands transferts Président de la République sont autant d'exemples révélateurs Méditerranée et l’exploitation de cette source
hydrauliques que le domaine industriel qui est venu s’y greffer des efforts consentis par l'Etat en matière d'infrastructures et pourra contribuer à économiser le pétrole et le gaz,
au lendemain de l’indépendance. d'équipements », soulignait à juste titre alors M. El Hadi Khaldi, ceci d’autant que les énergies, solaire et éolienne,
Des acquis qui font que lorsque nous évoquons aujourd'hui ministre de l'Enseignement et de la Formation professionnelle, sont techniquement faisables. Aussi, 35% de la
la wilaya de Sétif dans le domaine de l'enseignement et de la for- le 12 novembre 2009. C'est dire combien le champ d'interven- capacité de cette centrale sont à base solaire. Le
mation professionnelle, on ne peut pas écarter d'un simple revers tion de ce secteur s'est élargi dans une wilaya que le ministre défi majeur est relatif à l’acquisition des technolo-
de la main, les efforts importants qui y ont été consentis par qualifiera d'exemple à suivre et qui vient une fois encore de se gies de stockage de cette énergie à générer durant
l'Etat à la faveur des programmes initiés par le Président de la tailler la part du lion au titre du programme 2010-2014 avec un la journée et l’utiliser le soir.
République et le chemin parcouru ces dernières années par un portefeuille de pas moins de grands projets dont 8 instituts natio- Pour rappel, l’Algérie ambitionne de porter à
secteur dont l'offre de formation est passée de 10.000 postes de naux spécialisés et un CFPA, le tout pour une enveloppe de 6% la part d’énergies renouvelables dans sa pro-
formation en 1999 à 23.700 postes en 2010, tous modes de for- 2.189.000.000 DA soit un taux de croissance de 250% par rap- duction électrique à l’horizon 2015.
mation confondus. Pas moins de 10.920 postes de formation port au premier plan quinquennal. Amel Zemouri
sont ouverts pour la seule année 2010 qui constitue la première F. Z.

Lundi 11 Octobre 2010


12
Nation EL MOUDJAHID

Travaux publics-infrastructures
e
Ouverture du 2 et dernier tronçon de l’autoroute
Est-Ouest traversant la wilaya de Tlemcen
L e deuxième et dernier tronçon de "avec l'ouverture de ce tronçon, l'Algérie a
l’autoroute Est-Ouest, traversant la réalisé un grand rêve et a pu concrétiser le
wilaya de Tlemcen, a été ouvert programme du président de la
dimanche lors d’une cérémonie à Maghnia République", en ajoutant que la réception
en présence des ministres des Travaux de ce tronçon rend désormais toute la par-
publics et des Ressources en eau, respecti- tie ouest de l'autoroute reliant la capitale à
vement MM. Amar Ghoul et Abdelmalek la frontière algéro-marocaine ouverte à la
Sellal et l’ambassadeur de la République circulation, soit sur une distance globale
populaire de Chine en Algérie. de 868 km.
Ce tronçon qui s'étend sur 53 km, M. Ghoul a ajouté que des projets
reliant la localité de Ain Lahdjar située sur similaires sont programmés au titre du
la RN 22 dans la bande frontalière algéro- plan quinquennal 2010-2014 devant relier
marocaine, est le deuxième du genre après l'autoroute Est-Ouest à tous les ports, ainsi
celui ouvert au début septembre dernier et que l’autoroute des hauts plateaux, en plus
reliant sur une distance de 47 km la région de voies express à travers le pays.
de Ain Nehala à l'ouest de la wilaya de Sidi Ces infrastructures, a ajouté le ministre,
Bel-Abbès à Ain Lahdjar, proche du chef- permettront d'impulser une dynamique au
lieu de wilaya de Tlemcen. développement et à la promotion des acti-
Pour rappel, l'autoroute Est-Ouest vités économiques et touristiques, avec
longe la wilaya sur 100 km, traverse 11 plus d'intérêt pour la réalisation des instal-
communes et compte trois échangeurs et lations nécessaires des abords de l’auto-
16 viaducs réalisés au niveau des oueds de route et leur renforcement par les actions
la région tels "Isser", "Sekkak", "Mrihem" de reboisement et de création d'aires de
et "Tafna". repos. Pour sa part, le ministre des président de la République, M. Abdelaziz efforts consentis sur plusieurs niveaux
Le ministre des Travaux publics, M. Ressources en eau, M. Abdelmalek Sellal, Bouteflika, pour la réalisation de l'autorou- administratifs et techniques pour réaliser
Amar Ghoul, a déclaré à l’occasion qu' a rappelé la décision historique prise par le te Est-Ouest, tout en se félicitant des cet important projet.

La trémie du Boulevard Fernane Hanafi totalement Décès


inondée de deux
Deux personnes ont trouvé la qui se sont abattues sur Alger ont
personnes
mort tôt hier matin à Alger et
Boumerdès suite aux pluies
fortement ralenti la circulation
routière dans la capitale tôt dans la
à Alger et
torrentielles, annonce la direction
générale de la protection civile. Les
matinée d’hier. Les habitants
d’Alger n'ont, pour la plupart, pu
Boumerdès
fortes pluies et les vents violents ont rejoindre leurs lieux de travail à
provoqué l'effondrement d'un cause des embouteillages sur les Deux personnes ont trouvé
immeuble dans le quartier de principaux accès à la capitale. Les la mort tôt hier matin à
Mohamed Belouizdad (Sidi- transports publics ont été également
M’hamed), à la rue Nassira paralysés pendant une grande partie Alger et Boumerdès suite
Nounou, causant le décès d'une de la journée, obligeant les usagers aux pluies torrentielles, a-t-
dame âgée de 83 ans. A Boumerdès, à se rabattre sur d’autres moyens de on appris hier auprès de la
l'effondrement d'un balcon à la cité mobilité. La région de Hussein Dey Direction générale de la pro-
El Hammam, aux Issers, a provoqué a été particulièrement affectée par tection civile. Les fortes
la mort d'un homme âgé de 50 ans, les flux des eaux pluviales et les flots pluies et les vents violents
ont déploré les services de la qui proviennent des hauteurs ont provoqué l'effondrement
protection civile. Voilà donc le bilan d’Alger. La trémie réalisée au d'un immeuble dans le quar-
des premières pluies d’octobre. Des quartier Fernane Hanafi, non loin de tier de Mohamed Belouizdad
pluies qui, tout en provoquant un la Cour d’Alger, a été totalement
réel état d’alerte auprès de la inondée et a dû être fermée à la la matinée « si nous n’étions pas sur d'épuisement des eaux ont été (Alger centre), à la rue
population, est à l’origine d’un circulation en attendant son terrain, les Algérois n’auraient effectuées dans la wilaya d'Alger par Nassira Nounou, causant le
dysfonctionnement général des évacuation. même pas eu la possibilité de sortir la protection civile, qui précise qu'il décès d'une dame âgée de
réseaux du trafic routier. Contacté par téléphone, le DTP de chez eux” fera-t-il remarquer la s'agissait notamment d'habitations et 83 ans, a indiqué la même
En effet, les pluies torrentielles d’Alger confirme les faits et atteste quantité exceptionnelle de pluies d'administrations. source.
que les agents de la wilaya ont été ajoutée à l’existence de chantiers Dans le quartier populaire de Bab A Boumerdès, l'effondre-
mobilisés depuis 3 h du matin « nous dans ce quartier ont compliqué les El Oued, les pluies torrentielles qui ment d'un balcon à la cité El
Selon un bilan de la sommes à pied d’œuvre depuis 3h choses mais nous restons à pied se sont déversées sans discontinuer Hammam, aux Issers, a pro-
gendarmerie nationale du matin pour chapeauter les travaux d’œuvre pour éviter tout toute la nuit ont réveillé chez les voqué la mort d'un homme
d’épuisement d’eau et veiller au désagrément » dira-t-il. D’autres habitants le souvenir des inondations
12 morts rétablissement du trafic routier » routes ont été perturbées, selon M. catastrophiques de novembre 2001. âgé de 50 ans, ont déploré
les services de la protection
précisera-t-il. Une cellule de crise Rabhi, qui précise qu’une Fort heureusement, la situation
et 157 blessés représentée par le directeur des accumulation d’eau a gêné la s’est rapidement rétablie durant la civile.
Par ailleurs, une cinquantai-
travaux publics d’Alger, le directeur circulation au niveau du Jardin journée et le trafic a repris son cour
dans des de l’hydraulique et le directeur de la d’Essais et non loin de l’Avenue normal, apprend-t-on. ne d'opérations d'épuise-
protection civile a été, de ce fait, ALN au 1er mai. A. Fadila ment des eaux ont été effec-
accidents installée dès les premières heures de Une cinquantaine d'opérations tuées dans la wilaya d'Alger
par la protection civile, qui
de la route précise qu'il s'agissait
Météo
les 7 et 8 notamment d'habitations et
d'administrations.
octobre Fortes pluies aujourd’hui à l'ouest
et au centre du pays, temps peu L’effondreme
Douze personnes ont trouvé la
mort et cent cinquante sept nuageux à l'est nt d’un mur
autres ont été blessées dans 69
accidents de la route, survenus Le temps sera nuageux aujourd’hui avec et 21° et les régions intérieures où le fait un mort
de fortes pluies à l'ouest et au centre du thermomètre sera compris entre 14° et 18°.
les 7 et 8 octobre sur
l'ensemble du territoire pays et peu nuageux à l'est, ont indiqué, Selon l'ONM, il est prévu que cette aux Issers
national, selon un bilan de la hier, les services de l'Office national de la perturbation climatique perdure jusqu'à
gendarmerie nationale publié météorologie (ONM). mercredi prochain. Un quinquagénaire a trouvé
hier. Après une "brève accalmie" hier après- "Après une période relativement longue la mort hier à l'aube,
Ces accidents ont également midi, le temps redeviendra nuageux avec de chaleur, la levée du blocage dans la cité ''El-Hammam''
engendré des dégâts matériels de fortes pluies, parfois accompagnées de atmosphérique, qui s'étendait de l'extrême de la commune des Issers
importants à 100 moyens de rafales de vent à l'ouest et au centre du sud de l'Algérie à l'Europe, a provoqué une (Boumerdès), suite à l’effon-
locomotion impliqués, a pays, a-t-on précise de même source. perturbation atmosphérique provenant de drement d’un mur de sa
précisé la même source. Le Le temps à l'est du pays sera peu l'Atlantique", a-t-on expliqué de même maison provoqué par un
bilan le plus lourd a été nuageux, alors que les wilayas de source. vent fort accompagné d’une
enregistré dans la wilayas de l'intérieur et du sud, notamment le nord de S'agissant du bilan pluviométrique, les pluie torrentielle, a-t-on
Béchar, Naâma, Laghouat, Djelfa et services de l'ONM ont indiqué avoir appris auprès de la protec-
Djelfa on l'on déplore 3 décès. Ouargla, enregistreront des chutes de enregistré, en l'espace de deux heures, 36
S'agissant du nombre tion civile. Ces intempéries
pluie. mm à Dar El Beida (est d'Alger), 23 mm à n’ont causé aucun dégât
d'accidents, la wilaya de La température connaîtra, en outre, une Alger, 20 mm à Médéa, 16 mm à Miliana, 30
Mascara vient en tête avec 10 matériel à travers le terri-
baisse sensible notamment dans les mm à Sidi Bel-Abbès, 19 mm à Ghazaouet toire de la wilaya, précise-t-
accidents, suivie de Chlef (7), régions côtières où elle oscillera entre 19° et Tlemcen et 17mm à Mascara.
Médéa (5) et Blida (4). on de même source.

Lundi 11 Octobre 2010


EL MOUDJAHID
Nation Règlement des litiges
13
SIDI BEL-ABBÈS commerciaux
Les entreprises
La SG
de wilaya
Une nouvelle impulsion appelées à
recourir à la
UNFA, au développement médiation et à
l'arbitrage
Benchiha La nomination récente d’un draulique et des travaux publics rayonner et attirer l’intérêt des
nouveau wali à Sidi-Bel-Abbès ne peuvent dissimuler la dégrada- investisseurs. Un passage de l’au- Les petites et moyennes entre-
Assia, n’est constitue certainement une
opportunité pour donner une nou-
tion d’un cadre de vie particuliè-
rement au niveau de la capitale de
to-route est/ouest sur plus de 70
km et une ligne de chemin de fer
prises et les groupes industriels
sont appelés à recourir davantage à
plus… velle impulsion au développe-
ment de cette région qui, en dépit
la wilaya qui a vécu cet été par
exemple l’enfer. Des coupures
conduisant jusqu’à Béchar pour
le transport des voyageurs et de
l'arbitrage, à la médiation et à la
conciliation pour régler leurs litiges
en vue de gagner du temps et de
des conséquents investissements fréquentes de l’électricité plon- marchandises, la position géogra-
consentis, ne s’est nullement geant toute la cité dans le noir, phique de la wilaya de Sidi Bel- contribuer à l'allègement des tribu-
Un petit malaise devait naux, ont estimé hier, des juristes
remise à niveau pour subir encore des tas d’ordures ménagères Abbès a été valorisée qu’il va fal- lors d'un colloque sur les modes de
l’emporter avant-hier l’effet des disparités entre ses amassées dans les quartiers et au loir seulement se concentrer pour règlement des différends commer-
plongeant toute la popula- zones, ni d’ailleurs rehausser le cœur même de la ville, des routes créer les structures d’accompa- ciaux. Les intervenants à ce col-
tion locale dans la statut de son chef-lieu dont les en état de détérioration avancé, la gnement et exposer les potentiali- loque étaient unanimes à considérer
consternation. principales artères sont aujour- situation n’est guère reluisante tés existantes à exploiter. Des que l'Algérie avait bien fait d'adop-
d’hui envahies par le marché pour cette wilaya privilégiée par potentialités agricoles, indus- ter un nouveau code des procé-
Elle qui était pourtant informel où des stands de fortune une position géographique pour trielles, touristiques et des dures, qui institue à la fois la
habituée aux grands ont été érigés dévalorisant une constituer un carrefour de transit moyens de réalisation si perfor- médiation, la conciliation et l'arbi-
combats pour la promo- cité jadis réputée pour son hygiè- et la plaque tournante de l’Ouest. mants. Tout un travail de trage en tant que modes de règle-
tion de la femme de ne, sa propreté et son architectu- Assurément, les citoyens en réflexion et d’exploration à entre- ment de litiges commerciaux.
l’Algérie profonde à telle re. La rigueur a fait défaut pour gardent de mauvais souvenirs de prendre. L'objectif de cette rencontre, à
céder place au laxisme et au cette période estivale où prévalait Des préoccupations et des laquelle ont participé outre des
enseigne qu’elle fut le juristes algériens, des avocats
symbole d’une résistance populisme sous le regard hagard une grande vacance avec l’en- attentes formulées donc, des
et impuissant d’une population semble des incidences sur les capacités et un programme venus de France et de Belgique,
menée depuis son jeune locale qui ne reconnaît point son prestations de service public d’équipement d’une certaine "est de faire connaître ces modes
âge avec foi et convic- environnement ou ses repères. démobilisant le plus volontaire. consistance, le nouveau respon- de règlement et de montrer au
tion. Assia Benchiha a tiré monde que l'Algérie se situe au
Une véritable clochardisation du C’est pour l’ensemble de ces rai- sable du conseil exécutif de la niveau international pour ce qui
sa révérence à 52 ans tissu urbain s’est opérée en l’ab- sons que la nomination du nou- wilaya a également pour mission concerne le commerce international
après un long parcours de sence d’un suivi des élus et d’un veau wali intervient à point d’assurer cette rigueur et de don- et l'économie", selon le Pr Mohand
militantisme au sein de contrôle de la tutelle et le cas du nommé pour redresser une situa- ner un sang nouveau au dévelop- Issad. Le recours à ces modes
site de la coupole en est l’illustra- tion et accompagner un proces- pement de cette région confinée alternatifs "est fondamental", selon
l’UNFA, du FLN puis du tion. Un espace devenu le lieu sus de développement de cette pendant ces dernières années Me Farid Benbelkacem, qui a fait
RND assumant des res- privilégié du marché informel. région vraiment structurant à dans l’immobilisme en l’absence savoir, en marge de cette rencontre
ponsabilités locales et Les grandes réalisations enre- l’image de ces deux grands pro- d’une locomotive à grande vites- organisée par la Chambre algérien-
nationales. Elle a fait ses gistrées dans les secteurs de l’en- jets appelés à donner à la cité de se. ne de Commercer et d'Industrie
débuts au sein de l’UNJA seignement superieur, de l’hy- la Mekerra une dimension pour A. Bellaha (CACI), qu'un travail de vulgarisa-
avant de faire de l’émanci- tion se fait actuellement pour sen-
sibiliser les PME et PMI et les
pation de la femme, sa rai- Tourisme groupes industriels publics et pri-
son d’être et de vivre. Et vés à recourir à l'arbitrage, à la
le commun des
Belabbessiens se rappelle
des positions de cette
Sud Taghit et Beni-Abbès se conciliation et à la médiation. Pour
cette dernière méthode, cet avocat
souligne que du fait qu'elle est
enseignante, devenue
curieusement par la suite
préparent pour la nouvelle nouvelle en Algérie, les gens ont
peur de cette procédure, alors que
le médiateur ne s'implique pas
dans le litige, mais essaye de rap-
avocate lors d’une épreu-
ve douloureuse subie par
le pays et de ses intenses
saison touristique procher les positions des uns et des
autres parties du différend. Autre
avantage de ces modes alternatifs,
activités pour la sensibili- Les villes touristiques de Taghit de Taghit et de Béni-Abbès ont responsables locaux du secteur du l'allègement des tribunaux, qui se
sation de la femme rurale et de Beni-Abbès, dans la wilaya de procédé, en prévision de la nouvelle tourisme s’attendent à un afflux trouvent dépassés par le nombre de
Béchar, se préparent pour la saison saison, à l’élaboration d’un important de touristes et de visiteurs, dossier à traiter et qui ne nécessi-
et le soutien à ses causes. touristique du Sud, ont indiqué des programme de différentes nationaux et étrangers. tent pas parfois une procédure
Cette vie consacrée à un responsables de ces collectivités manifestations culturelles, La wilaya de Béchar figure parmi judiciaire.
combat pour la défense locales. artistiques et touristiques, en plus les wilayas du Sud, à fortes "Des milliers de dossiers sont au
des droits de la femme A travers la région de Taghit, les d’un cycle d’expositions du potentialités touristiques, qui ont été niveau des tribunaux, automatique-
était hier passée en revue responsables locaux et ceux de la tourisme saharien, notamment sur ment on ne peut pas faire un travail
retenues pour bénéficier d'une
Direction locale de la jeunesse et du les mesures incitatives et de qualité", soutient cet avocat.
par sa base venue compa- sport (DJS), comptent exploiter, d’encouragement des réhabilitation et mise à niveau de
Cela permettra également d'évi-
tir et méditer sur le sort cette saison, le nouveau camp de investissements dans le secteur. leurs structures hôtelières.
ter les lenteurs des procédures, de
de cette militante. jeunes de la localité de Zaouïa El A Beni-Abbès, les opérateurs Une enveloppe globale de plus gagner les frais d'avocats et d'avoir
Fougania pour l’accueil des touristiques et les responsables de 2 milliards de dinars avait été une confidentialité, estime pour sa
Une militante dévouée et
touristes, à cause de la fermeture locaux de la commune espèrent que annoncée, dans cet objectif, par le part Me Fatma Bouchemla.
au service constamment pour rénovation de l’unique hôtel de la nouvelle piste d’envol de ministre du Tourisme et de Les intervenants ont souligné
de la collectivité et de la la région entamée dernièrement par l’aérodrome de la ville à forte l'Artisanat, en fin de semaine également la réticence des avocats
classe populaire. Une la chaîne hôtelière El Djazaïr, a-t-on potentialité touristique soit mise en dernière de Ghardaïa, où il a présidé eux-mêmes de recourir à la média-
grande foule composée fait savoir. exploitation pour donner une une rencontre d'évaluation du tion parce que cela leur fait perdre
même de femmes venues Ce nouveau camp, qui vient dynamique aux activités touristiques dispositif mis en place pour garantir un marché, c'est à dire l'argent qu'il
d’être doté d’un nouvel équipement à travers la région. un bon déroulement de la saison peuvent gagner avec la procédure
de tous les coins du pays et autres logistiques nécessaires à La région dispose de plusieurs judiciaire. Concernant l'arbitrage
devait l’accompagner à sa touristique saharienne 2010-2011.
son fonctionnement, dispose d’une structures d’accueil notamment un international, les juristes pensent
dernière demeure tout en La rencontre avait regroupé les que ce mode se développe en
capacité de 400 lits, dont 200 sous hôtel de 120 lits, une auberge de
opérateurs et les acteurs du tourisme Algérie. "Les entreprises algé-
exprimant sa reconnais- forme de camp de toile, signale un jeunes, et un centre d’accueil réalisé
responsable de la DJS. par l’association “Aouarourout’’ à saharien, dont les représentants de la riennes vont de plus en plus à l'ar-
sance et sa gratitude pour wilaya de Béchar, pour l'examen
Cette infrastructure accueillera l’intérieur même du ksar de cette bitrage, parce qu'elles découvrent
le travail accompli. les touristes et les visiteurs lors de ville. Pour cette année, et à la faveur de l'état d'avancement des que l'arbitrage est une bonne façon
Repose en paix Assia, ton cette saison touristique du Sud, du déroulement de plusieurs préparatifs de la saison touristique de régler les différends surtout
combat sera poursuivi…. moyennant une contribution manifestations d'envergures Sud et la proposition de mesures de avec les étrangers", estime Pr Issad.
A. B financière, souligne-t-on. nationale et internationale, à travers facilitation pour assurer une prise en Selon lui, les firmes commer-
Les offices locaux du tourisme la wilaya de Béchar, les charge de qualité des touristes. ciales et industrielles du monde
préfèrent recourir à l'arbitrage
qu'aux juridictions étatiques pour
Bouira deux raisons : la première, c'est
que les arbitres sont choisis par les
Plus de 1.200 demandes de micros-crédits agréées par la banque parties elles-mêmes, donc elles
choisissent les plus compétents, les
plus intègres et les plus connus.
Quelque 1205 demandes de micros crédits sur banque, l’ANGEM et le porteur du projet. allant de 50.000 à 100.000 DA, signale-t-on. La deuxième, l'arbitrage est
un ensemble de 2878 demandes agréées par la Sur ce nombre de dossiers déposés, 2878 ont Par ailleurs, l’ANGEM de la wilaya de Bouira secret, alors que la justice publique.
coordination de la wilaya de Bouira de l’Agence été déclarés éligibles au crédit, dont 1250 ont a eu à agréer, sur un total de 8073 dossiers dépo- Or les grandes entreprises ne veu-
nationale de gestion du micro-crédit (ANGEM) reçu un accord bancaire pour leur financement, sés durant la période considérée, 6767 demandes lent pas étaler leurs contentieux sur
ont reçu un accord bancaire durant la période desquels 453 ont obtenu des crédits pour la de prêts non rémunérés (PNR), nantis, chacun, la scène publique. Par ailleurs,
allant de juin 2007 à septembre 2010, a indiqué concrétisation de projets, explique-t-on. d’une valeur de 30.000 DA pour l’acquisition de certains spécialistes estiment que
le responsable de cette structure. Selon les explications fournies par la cellule matières premières. l'introduction récente de ces modes
Les crédits ANGEM sont destinés au finance- de communication de la même coordination, Selon la même source, la coordination de de règlement des litiges a permis à
ment d’activités agricoles et professionnelles l’ANGEM prend également en charge les crédits l’ANGEM de Bouira organisera dans les pro- l'Algérie de disposer d'outils
diverses, selon M. Boualemallah, qui a signalé la dits binaires, impliquant seulement la banque et chains jours, une campagne de sensibilisation modernes dans ce domaine dans le
réception, par ses services à la période indiquée, le promoteur du projet. pour expliquer aux citoyens les avantages du but est d'assurer le partenaire étran-
de pas moins de 5867 demandes de crédits pour Pour 59 dossiers réceptionnés pour ce type de dispositif ANGEM , comme moyen de création ger venant investir dans le marché
un financement triangulaire, d’un montant com- crédits, 57 ont été retenus par la coordination de et de promotion de l’auto emploi. algérien.
pris entre 100.000 et 400.000 DA, associant la Bouira pour bénéficier d’un crédit d’un montant APS

Lundi 11 Octobre 2010


EL MOUDJAHID
Culture 15

Conférence de presse de Mme Christine Ockrent,


directrice générale déléguée de France 24
Alger choisie pour le lancement
officiel de l’augmentation
du volume horaire de la chaîne
La chaîne publique française d'information internationale France 24
va émettre, à partir de demain, 24 heures sur 24 et sept jours sur sept
en arabe, a annoncé hier à Alger, Mme Christine Ockrent, directrice
générale déléguée de France 24, lors d’une conférence de presse qu’elle
a animée en présence de deux journalistes algériens de la chaîne
de l’information continue.

E videmment le choix d’Alger 24 parle arabe « à supposer que permanent à Alger depuis deux
pour l’annonce officielle de vous l’ignoriez, ce que j’en années soulignera que France 24
l’augmentation du volume doute » avant d’affirmer que la donne une alternative par rapport
horaire de diffusion de France 24, chaîne version arabe diffusera 24 à l’offre qui existait avant
n’est pas fortuit, puisque c’est à heures sur 24 et qu’il s’agit-là l’avènement de France 24.
partir d’Alger que se fera « d’un bond en avant dont nous Répondant à la première question
officiellement le lancement, à partir sommes fiers ». Elle jugera l’étape sur le pourquoi du passage à 24
de 11h00 et c’est Nahida Nakad, importante vu qu’elle consiste à heures, Mme Christine Ockrent
directrice de la rédaction du pôle conquérir une population dira d’emblée parce que la chaîne
arabophone qui assurera le plateau, arabophone estimée à plus de 300 s’appelle France 24 avant
précisera Mme Ockrent, millions de personnes. Avant de se d’expliquer plus sérieusement : «
visiblement satisfaite de se livrer aux jeux des questions- parce qu’il y’a les mondes arabes,
retrouver à Alger pour cet réponses, la directrice générale qu’il y’a un enjeu et qu’il s’agit
événement comme elle le signalera déléguée de France 24 donnera la aussi d’un marché. Il y’a 750
non sans préciser « qu’Alger est parole aux deux journalistes chaînes de télévisions qui parlent
toujours la première étape dès qu’il algériens de la chaîne. Le premier arabe et nombre d’ente elles font
Abdelhakim Zemmouche, dans l’info-continue. Il en résulte

Ph. : Nesrine
s’agit de parler de France, pour
preuve, l’année dernière, c’est le exerçant depuis 2007 sur France notera-t-elle, une confrontation
PDG qui a annoncé à Alger le 24 parlera de rêve qui se permanente, voire aussi une
passage à dix heures d’antenne de concrétise. Cet ancien journaliste comparaison permanente. Cela
France 24. » de la radio et de la télévision dit, Mme Ockrent se dit
Dans une ambiance algérienne affirmera qu’il a vu convaincue que le plus de France
sympathique, Mme Christine l’évolution de la chaîne avant de 24 réside dans le fait qu’en France
Ockrent très détendue dira avec noter qu’il a enregistré de bons et en Europe, il y’a une manière
une pointe d’humour qu’elle échos auprès des téléspectateurs spécifique de mener les débats et
aurait aimé faire démonstration à algériens. Le deuxième journaliste d’alimenter les visions
l’assistance que la chaîne France Kamel Zait, correspondant contradictoires et que c’est ainsi
que le débat s’enrichit.
«La modernité dans
l’information, ce n’est plus fonction de nos besoin » avant de
apprendre l’information, en souligner que la chaîne a déjà
revanche, il faut la comparer, faire consenti un gros investissement.
des choix et enfin se forger une Quant à la une question
opinion. Notre rôle consiste à concernant l’exercice la liberté
offrir un choix supplémentaire. » d’expression dans le monde arabe
Elle ajoutera que la liberté du où le droit à l’information est
choix est le fondement de la entravée dans certains pays, Mme
démarche de France 24 avant de Ockrent estime que «le recours à
mettre en exergue « la qualité des des pigistes offrent une
débats contradictoires et des opportunité. Des gens qui
reportages de France 24. » A une rencontrent des difficultés à
question relative au recrutement, s’exprimer chez eux, arrivent à le
Mme Ockrent aura une réponse faire sur France 24 ».
évasive : «oui probablement en Abdelkrim Tazaroute

Le festival national de la Poésie féminine à Constantine


Une troisième édition dédiée
à la lutte de la femme algérienne
Recherche La 3e édition du festival culturel national de poé-
sie féminine qui a débuté samedi et qui se poursui-
Athmani Badri ("Le souvenir de la vie dans la mémoi-
re féminine"), le Dr. Amina Bellali ("Les espaces de

académique vra jusqu’au 13 octobre prochain consacrera, en


toile de fond, le parcours de lutte de la femme
algérienne, a indiqué mercredi la commissaire de
mémoire dans la poésie féminine") et le Dr. Chahrazed
Zagher ("Les images de la présence sociétale et civili-
sationnelle de Constantine dans les écrits féminins").
sur le patrimoine cet événement. S’exprimant lors d’une confé-
rence de presse, organisée à la Maison de la
culture "Mohamed-Laïd Al Khalifa", Mme
Cette relation d'appartenance à un espace donné, "la
terre" en l'occurrence, sera également rehaussé par
d'autres supports artistiques, à travers la lecture théâ-
archéologique Mounira-Saâda Khelkhal a signalé la présen-
ce à ce festival de quelques personnalités, à
trale de la nouvelle pièce du théâtre régional de Skikda
"Derrière les murs de la ville", réalisée par Sonia, en
plus de soirées artistiques animées par des troupes
de Mila
l’image de Mme Zhor Ounissi, de la chan-
teuse Seloua et de la femme de théâtre locales. Le palais du Bey, verra, à l'occasion, s'élever,
Sonia, avant de faire part de la présenta- l'espace d'une journée, les voix de poétesses de la ville
tion d'importantes œuvres artistiques. des ponts dans les patios, les allées et les jardins de jas-
Le patrimoine archéologique de la ville de Mila fera prochainement l’objet min de ce joyau ancestral de l'époque Ottomane où,
d’une étude approfondie par des chercheurs de l’université Mentouri de Mme Khelkhal a souligné l'importance
de prendre en charge la création fémi- selon M. Djamel Foughali , directeur de la Culture, "la
Constantine, a-t-on appris samedi d’un archéologue activant dans cette wilaya. culture actionnera un retour légitime du temps en
Cette étude scientifique qui donnera lieu à un recueil en trois tomes, verra la par- nine en Algérie, en lui aménageant
"des aires vitales pour son épanouis- l'honneur des dames qui, par leurs courage et leur per-
ticipation d’archéologues, d’anthropologues et d’historiens de l’université sévérance, ont fait entendre au monde la voix d'une
Mentouri. Elle permettra d’élaborer une étude d’évaluation des sites historiques sement et le raffermissement de sa
plume". Le choix de l'espace en Algérie de paix et de réconciliation".
de cette wilaya riche du passage de plusieurs civilisations. Cette action traduit, selon L'artiste Seloua, dont une tournée artistique la
la même source, l’importance des efforts déployés en vue de mettre en valeur le pré- tant que thématique, a-t-elle ajou-
té à ce propos, "vise à renouer conduira dans la cité du Vieux rocher, durant la pério-
cieux héritage de cette région qui doit faire l’objet de recherches scientifiques appro- de d'organisation de ce festival, constituera le "clou"
fondies. Plusieurs autres projets de recherche scientifique, portant sur l’étude de l’his- avec ce lien ombilical qu'entre-
tient l'artiste avec la source- de cet événement culturel, a estimé Mme Khelkhal,
toire du vieux Mila, ainsi que sur celle des carrières et des anciens matériaux de considérant la présence de Seloua comme "une contri-
construction, sont actuellement en cours par des chercheurs universitaires, a-t-on ajou- mère de son inspiration, en
l'occurrence “la terre”. Un bution du hasard qui a voulu associer un autre grand
té. En 2007, la ville de Mila avait, rappelle-t-on, bénéficié d’un plan permanent de sau- nom qui a toujours chanté l'Algérie et porté son nom
vegarde, tandis que huit sites archéologiques ont été répertoriés au parc national d’ar- thème qui sera mis en
exergue, du 9 au 13 octobre très haut". Un menu riche et varié a été concocté pour
chéologie, notamment Ain El Blad, dans la vieille ville et Ksar El Agha, à Ferdjioua. célébrer la création féminine. Le public constantinois
Vingt-sept autres sites archéologiques, récemment découverts dans les communes de prochain, notamment par
Ouassini Laâradj, à tra- pourra se délecter à loisir des déclamations de poé-
M’chira et d'Ouled Khlouf seront également classés, a-t-on ajouté, rappelant que la wilaya tesses du pays et choisir entre conférences sur la cri-
de Mila a bénéficié, au titre du programme quinquennal 2010- 2014, de la réalisation d’un vers une communication
intitulée "Le défi lin- tique littéraire, chants et théâtre à travers des espaces
musée régional qui permettra la protection et la sauvegarde des pièces archéologiques, réservés à la Maison de la culture Mohamed-Laïd Al
témoins de la riche histoire de cette région. guistique dans l'écritu-
re féminine", le Dr. Khalifa, le théâtre régional de Constantine et le palais
du Bey.

Lundi 11 Octobre 2010


16 EL MOUDJAHID

Mme Guerrouche, présidente d


au foru

Un q
● La profession a besoin d’être


La présidente de l’Union
La formation continue au profit des sages- nationale des sages-femmes, Mme
femmes est "une nécessité impérieuse" dans Guerrouche Akila, invitée hier
la mesure où elle contribue à la réussite des d’El Moudjahid au centre de
programmes de santé publique, a estimé, hier, Mme presse de la publication a dressé
Guerrouche Akila, présidente de l'Union nationale des
sages-femmes algériennes (UNSFA). un bilan d’activités de l’institu-
"Les sages-femmes n'ont pas bénéficié de formation tion dont elle est à la tête.
continue et de mise à jour depuis longtemps", a tenu à La présidente de l’Union a
dire Mme Guerrouche qui s'exprimait dans le cadre du fait état des difficultés rencon-
forum du quotidien El Moudjahid. trées dans le cadre de l’exercice
Pour la présidente de l'UNSFA, cette situation n'est de cette profession. Elle a décla-
pas faite pour améliorer les prestations en matière de ré faire confiance aux autorités
santé d'autant, note-t-elle, que l'Organisation mondiale politiques pour la prise en charge
de la santé (OMS) a, à chaque fois que l'opportunité des problèmes rencontrés par la
s'est présentée, relevé le "rôle important" que joue la Les taux d’accouchement en médicaux, cela permet aux
sage-femme et la nécessité pour cette dernière de corporation.
bénéficier d'une formation continue à même de lui per- milieu assisté sont passés de femmes de recevoir les soins
mettre de maîtriser les divers aspects liés à son activi- Réduire les risques 76% en 1992 à 97,2% en 2009 dont elles ont besoin, là où elles
té. La nécessité de réduire la avec une amélioration de la cou- le souhaitent.
Outre les appels de l'instance onusiennne au sujet morbidité et la mortalité mater- verture sanitaire en direction de Compte tenu de ce contexte
du perfectionnement des sages-femmes, Mme nelles et néonatales sont des la mère et de l’enfant, un quelle place a la sage-femme
Guerrouche a insisté pour dire que "depuis 2001 au objectifs entrant dans la politique meilleur accès aux soins préna- dans la politique globale de santé
moins", le ministère de la Santé ne cesse d'appeler, taux. ? Une grande place, on peut le
en vain, à la nécessité de la mise en place d'un vaste nationale de santé publique. Ce
sont aussi des objectifs inscrits dire.
programme de formation continue au profit des sages-
femmes. comme Objectifs du millénaire La moitié des femmes
"On a appelé à un “plan Marshall” en matière de par les services des Nations dans le monde Des contraintes
formation continue, mais nous n'avons rien vu venir", unies. Dans la réalisation de ce n’accèdent pas aux importantes
relève la présidente de l'UNSFA. programme international, Mais la corporation connaît
"Si les conditions de travail ne s'améliorent pas et l’Algérie est entièrement impli-
soins
Lors du forum international des contraintes importantes
que le perfectionnement continue à être relégué au quée. Dans une récente réunion selon les animatrices de l’Union,
second plan, il n'est pas exclu que le nombre des de la pratique de la sage-femme
sages-femmes - officiellement elles sont 7000 - ne soit du G8, il a été indiqué que pour dans la communauté tenu en alors que l’intérêt des autorités
revu à la baisse", avertit l'oratrice, relevant que cela la réussite de ce programme Tunisie en 2006, il a été constaté politiques pour la profession
contrasterait avec le nombre des naissances, qui, lui, entrant dans le cadre du millénai- qu’environ la moitié des femmes reste intact. C’est sur le terrain
est de 800 mille par an depuis 2008, augmentant re, les sages-femmes contribuent dans le monde ne sont pas en d’application que des progrès
depuis lors de 200 mille chaque année. à sauver la vie des femmes et de mesure d’accéder à des soins de restent à faire, notent les respon-
Selon elle, la charge de travail à laquelle sont leur nouveau-né et si leur sables de l’Union. D’abord sur le
confrontées les sages-femmes est pratique de sage-femme au L
nombre reste inchangé, plus de moment d’accoucher alors que plan statutaire, formation et pro-
"très grande" à telle enseigne qu'un 500.000 femmes continueront motion font partie de l’habillage n
hôpital doit, parfois, faire face à Un hôpital les données disponibles suggè- p
chaque année à mourir inutile- juridique en matière de statut,
100 naissances par jour, insiste-t- doit, ment de complications liées à la
rent que c’est exactement ce S
elle. qu’il faudrait pour réduire les mais de réels problèmes demeu-
parfois, grossesse, avait déclaré lors de rent encore à ce niveau. Des d
"Avec un tel flux, vous devez faire face hauts niveaux constatés de mor- l
faire preuve de célérité et avoir le cette réunion des pays les plus talité maternelle et infantile dans sages-femmes presque en fin
à 100 riches, la présidente de la confé- d’exercice professionnel, n’ont l
sens de l'anticipation", explique-t- les pays les plus pauvres du s
elle, ajoutant qu'il faut parfois jouer naissances dération internationale des monde. jamais bénéficié ni de formation
au psychologue pour pouvoir sortir par jour ! sages-femmes. d
Pour les experts, le travail de ni de promotion. Il y a une reven- r
de situations difficiles, notamment dication persistante pour que les
lorsque la malade (ou sa famille) proximité joue un rôle important t
fait preuve d'agressivité. Possibilité d’éviter dans le quotidien professionnel choses changent, clament les d
jusqu’à 90% des décès de la sage-femme non seulement animatrices de l’Union. d
Au sujet des domaines susceptibles de faire l'objet
d'une formation continue, Mme Guerrouche signale Les sages-femmes peuvent pour fournir des soins à des d
que ce sont tous ceux qui ont trait au travail de la contribuer en effet, selon la pré- femmes qui vivent loin des Les sages-femmes n
sage-femme, à l'instar des décès maternelles et néo- sidente, à éviter jusqu’à 90% des centres médicaux mais pour sur- restent mobilisées s
natal, de la formation dans le domaine psychiatrique décès maternels lorsqu’elles ont monter d’autres obstacles à l’ac- Les sages-femmes, par la voix de
(deuil en cas de décès natal et prise en charge de la les moyens de mettre en œuvre cès aux services. leurs représentantes syndicales, 8
dépression post-natale), de la naissance des handica- des compétences capables de
pés et de la lutte contre la malnutrition. clament pourtant leur disponibi-
Outre ce qui précède, l'oratrice a relevé la nécessité sauver des vies dans des sys- Donner sa chance à lité, rappelant qu’en dépit du A
de la mise en place d'une formation dans le domaine tèmes opérationnels. chaque mère et enfant caractère particulièrement ardu s
de la médecine légale, ce qui éviterait bien des démê- Lors du dernier sommet afri- Donner sa chance à chaque de la profession, elles restent n
lées avec la justice. cain à Kampala, consacré aux mère et à chaque enfant réclame mobilisées dans l’intérêt de la p
"L'épée de Damoclès est en permanence suspendue Objectifs inscrits pour le millé- santé de la mère et de l’enfant. Il t
sur les têtes des sages-femmes qui, le plus souvent, des soins qui soient proches des
naire, le Président de la femmes. Cette pratique de la est simplement demandé écoute q
sont les premières à être convoqués par la justice en République a été particulière- et disponibilité des décideurs. Il s
cas de décès", fait-elle remarquer. sage-femme de proximité
ment insistant sur la nécessité y a des défis à relever, le pro- 8
Mme Guerrouche estime que de même que des semble être appréciée de tous,
juges se sont spécialisés dans certains domaines (fon- d’atteindre les objectifs déjà ins- relève les spécialistes. La pra- gramme quinquennal présiden-
cier, immobilier...), il faut qu'il en soit de même pour la crits dans la programme du tique de la profession peut être tiel, les Objectifs du millénaire
médecine afin qu'il y ait meilleure compréhension de Millénaire. La réduction de la exercée dans tous les endroits, y en matière de santé. Nous sou-
tous les aspects liés à une affaire donnée et que le mortalité infantile a été réduite compris à domicile, dans la com- haitons être parties prenantes à la
jugement, qui découlera, soit le plus objectif possible. de 142‰ en 1970, à 46,8‰ en munauté et en milieu hospitalier, politique ainsi tracée par les
Avant de clore son intervention, la présidente de
O
1990 et à 25,5‰ en 2008. en clinique ou dans les centres autorités. c
l'UNSFA a annoncé qu'un débrayage sera observé au Sur la santé maternelle, ce
cours du mois de décembre prochain. d
taux a fortement baissé pour L'oratrice a relevé la nécessité de la mise m
Outre la formation continue, celui-ci aura pour mobile s’établir à 86,2 pour 100.000 en
la définition du statut des sages-femmes, particulière- en place d'une formation dans le domaine G
ment ce qui a trait à l'évolution du plan de carrière. 2008, contre 215 pour 100.000 s
en 1992. de la médecine légale, ce qui éviterait
(APS) p
bien des démêlées avec la justice.
Forum EL MOUDJAHID 17

de l’Union nationale des sages-femmes,


um d’El Moudjahid
Par Tahar Mohamed Al Anouar - Ph. : Nacera I.

quotidien plein de vie


re fortifiée à travers ses statuts et des conditions de travail strictes ”
une somme d’informations, elle tâches qui sont très lourdes et qui
qui travaille dans plusieurs demeurent d’une grande nobles-
champs d’activités. se, c’est d’être une profession-
Les sages-femmes font leur, le nelle, habilitée à dispenser des
principe de l’accès universel des soins périnataux aux nouveau-
femmes enceintes aux soins de nés et aux femmes dont la gros-
pratique de sage-femme, et cela sesse, l’accouchement, et le post-
aussi près que possible du lieu où natal ne présentent pas de com-
vivent ces femmes. Cela exige plication.
des moyens.
Une intervenante en
L’importance des première ligne
soins de proximité Il s’agit d’une intervenante en
Ce principe rappelle une exigen- première ligne, faisant partie du
ce pour le retour aux soins de réseau de la santé et des services
proximité. Il rappelle aussi que sociaux tout au long de la vie de
la sage-femme reste la clé de la femme. La sage-femme doit
voûte dans la politique de santé pouvoir assurer la continuité des ler car il faut une formation spé- fois des vies humaines et de tra-
publique, celle qui traite de la soins et des services pendant cifique, non encore dispensée. Naissance en vailler dans l’urgence, très sou-
femme et de l’enfant. La com- toute la période périnatale. C’est vent. Concernant les décès qui
munauté des sages-femmes sou- compte tenu de l’immensité de
évolution arrivent parfois, des prématurés,
Le dépistage est Nous souffrons des déperditions la présidente de l’Union relève
haite qu’en matière de formation cette tâche, exercée très souvent primordial dans le corps des sages-femmes
il y ait une mise à niveau des pro- avec beaucoup de compétence qu’une fois la déclaration faite, il
La présidente de l’Union a à un moment précis où les nais- y a intervention du pédiatre. La
grammes. par la sage-femme algérienne, aussi évoqué la question impor- sances sont en évolution
que celle-ci avance certaines sortie du nouveau-né est décidée
tante du dépistage, destinée à (800.000 naissances par an et par le pédiatre, ou le généraliste
La formation continue revendications de nature salaria- l’orientation des patientes. Il y a 200.000 naissances de plus dans
le, promotionnelle, de formation s’il n’y a pas de pédiatre. La sor-
: une exigence pour pouvoir assurer qualité et
des caravanes de sensibilisation l’année que celle qui l’a précé- tie d’un prématuré est de la res-
La formation continue doit qui sont organisées, mais cela dée). ponsabilité du service. A propos
accessibilité aux soins pour les demeure insuffisant, déclare
prendre en compte les évolutions patientes. de justice et de l’éventualité
du métier, les techniques l’oratrice. La contraception, l’al- La profession présente d’une spécialisation des juges,
modernes utilisées. Dans une laitement maternelle sont évo- des risques on ne doit pas se suffire des
liste citée par Mme Gerrouche, Des conditions de qués par Mme Guerrouche qui expertises médicales. Les juges
Sur une question concernant
pour assurer une formation travail décentes parle d’humanisation des presta- les poursuites judiciaires, Mme ne connaissent pas le référentiel
continue qui réponde aux Les sage-femmes doivent bénéfi- tions dues aux patientes et aux Guerrouche réaffirme que la pro- du métier de la sage-femme. Il
normes, la présidente de l’Union cier de conditions de travail bébés. Dans le débat, les ques- fession présente des risques réels faut donc une spécialisation et
cite la gynéco-obstétrique, décentes ainsi que d’outils leur tions posées ont porté sur les et importants. Une sage-femme auparavant des périodes de sen-
l’échographie obstétricale. Elle permettant de dispenser des effectifs de sages-femmes, les sur deux est poursuivie en justice sibilisation réunissant magistrats
est devenue, dit-elle, un des exa- soins. C’est la revendication pre- contraintes vécues. ou convoquée pour enquête ou et monde médical, notamment
mens complémentaires prépon- mière. Protéger les sages- pour témoignage par le fait pédiatres et sages-femmes pour
dérants dans la surveillance de la femmes des risques profession- Déperdition dans les même qu’elle travaille dans des l’heure, les plus exposés en
prénatalité et la prise en charge nels pour leur santé et leur sécu- effectifs équipes pluridisciplinaires. La mesure de poursuites.
des urgences en maternité. Elle rité, est aussi une revendication à Sur les effectifs, la communauté présidente de l’Union reven-
constitue un apport indispen- prendre en charge. La commu-
sable et doit être généralisée nauté des sage-femmes souhaite
de sages-femmes comprend dique la mise à disposition des Deux naissances lors
Réaction positive des dans notre pays. La sage-femme sensibiliser qui de droit autour de
entre 7.000 et 8.000 sujets. Il y a sages-femmes du référentiel du du dernier hadj
autorités sanitaires une réelle déperdition dans le métier, celui-ci n’est pas connu Sur le pélerinage à La Mecque,
est la personne idéale pour prati- ces problèmes. Elle souhaite corps professionnel. C’est un des intéressées.
Les animatrices de l’Union ont quer l’échographie de premier aussi sensibiliser au-delà, c’est- la présidente de l’Union a rappe-
noté avec satisfaction la réaction métier qui suscite beaucoup de lé qu’il y a certaines femmes qui
niveau. à-dire le plus de gens possible
positive de l’actuel ministre de la car le travail est en direction du
vocation, mais les candidates Sauver des vies souhaitent arrêter leur cycle pen-
Santé, le Dr Ould Abbès, qui a s’en éloignent face à la somme humaines parfois dans dant le rite. Cela n’est pas sans
L’échographie doit public aussi. des difficultés rencontrées, le
donné des instructions pour que l’urgence danger, dit-elle, avec des risques
le statut en vigueur réglementant entrer dans les mœurs manque d’attrait salarial, les dif- d’hémorragie possible. Les
l’activité de la sage-femme et le L’acquisition de matériel écho- Réduire risques, ficultés de progression dans leur Sur le métier, Mme Guerrouche
femmes enceintes ne peuvent
graphique étant un acquis dans le handicaps et carrière. note qu’il s’agit de sauver par-
statut particulier fassent l’objet logiquement effectuer le hadj,
de suivi. Les sages-femmes cadre du programme périnatal complications mais certaines arrivent à passer
réclament de meilleures condi- décrété en mars 2005, l’organisa- L’ambition des sage-femmes entre les mailles du filet. A ce
tions de travail, une sécurisation tion d’une formation spécifique avec des conditions de travail propos, Mme Guerrouche a
de leur fonction, une répartition devenait indispensable. La optimales est de parvenir à rédui- annoncé qu’il y a eu deux nais-
des tâches dans le cadre pédiatrie est aussi une autre piste re dans l’environnement médical sances dans la communauté
d’équipes pluridisciplinaires qui en matière de formation conti- dans lequel elles évoluent, les algérienne lors du dernier hadj.
ne culpabilise pas toujours la nue, avec comme axes la réani- risques et handicaps, les compli- Mme Guerrouche termine en rap-
sage-femme. mation néonatale et la prévention cations pouvant survenir dans les pelant que la Confédération
des traumatismes des nouveau- évacuations, faire face à leurs internationale organise en juin
800.000 naissances/an nés à l’accouchement. responsabilités. La sage-femme 2011 une conférence mondiale
assurées est en effet par l’importance de en collaboration avec l’OMS et
A côté des gynécologues, la Formation générale, sa présence dans le déroulement le Fonds onusien pour la popula-
sage-femme doit assister dans sciences humaines, pré-natal, natal et au-delà, expo- tion (FNUAP). Nous espérons
sée. Il y a un risque potentiel de pouvoir participer à cette impor-
notre pays, 800.000 naissances juridiques poursuites sur le plan judiciaire. tance rencontre.
par an (statistique de 2008). Au La gynécologie, avec la colpo-
total, ce sont 1.000 naissances Il faut parvenir à la protéger.
scopie et les dépistages des can-
qui doivent être assurées par cers du col de l’utérus, les infec- Echo favorable
sage-femme, au nombre de 7 à tions génitales constituent un Des équipements Décision a été prise de faire figu-
8.000 sujets. thème de référence, la contracep- encore rer pour la campagne du pro-
tion, la ménopause et l’allaite- chain hadj, une représentante des
sous emballage sages-femmes.
Pas plus de 175 ment maternel, les sciences La présidente de l’Union a T. M. A.
accouchements/an et humaines (psychologie, sociolo- rappelé l’importance des équipe-
gie), les matières juridiques, la ments, notant qu’en 2005, il y a Outre les appels de l'instance onusiennne au sujet du perfection-
par sage-femme pharmacologie sont également
Or, selon les ratios OMS, la un budget qui a été dégagé pour nement des sages-femmes, Mme Guerrouche a insisté pour dire
des axes de travail qui permettent l’acquisition de matériel et que "depuis 2001 au moins", le ministère de la Santé ne cesse
capacité de prise en charge ne à la sage-femme d’avoir avec
doit pas dépasser 175 accouche- quelque exactitude ce qui est d’équipement pour les materni- d'appeler, en vain, à la nécessité de la mise en place d'un vaste
ments/an et par sage-femme. Mme attendu d’elle dans l’exercice de tés, mais qu’il y a encore du programme de formation continue au profit des sages-femmes.
Guerrouche a beaucoup insisté son métier, ce qui est effective- matériel sous emballage. Aucun "On a appelé à un “plan Marshall” en matière de formation conti-
sur la formation continue. Elle ment demandé de la sage-femme généraliste, note Mme nue, mais nous n'avons rien vu venir", relève la présidente de
permet, dit-elle, d’avoir accès à dans le déroulement de ses Guerrouche, ne peut le manipu-
l'UNSFA.
Lundi 11 Octobre 2010
EL MOUDJAHID

La Journée mondiale de la santé mentale


Santé 18

Sensibiliser l’opinion publique


aux problèmes de santé mentale
E
lle permet de parler plus ouvertement des tale de cette année, l’OMS a lancé la publication intitu-
troubles mentaux et de promouvoir les investis- lée Mental Health Gap Intervention Guide (mhGAP-
sements en faveur des services de prévention et IG) le 7 octobre, date qui marquera aussi le démarrage
de traitement. de la phase de mise en œuvre du programme d'action.
Les lacunes à combler dans la prise en charge des
troubles mentaux, neurologiques et liés à l’usage de
● La santé mentale fait l’objet d’un large éven-
substances toxiques sont énormes, en particulier dans tail d’activités qui relèvent directement ou indirec-
les pays pauvres en ressources. tement du "bien-être", tel qu’il figure dans la défi-
La santé physique et la santé mentale sont intimement nition de la santé établie par l’OMS comme étant
liées. "un état de complet bien-être physique, mental et
Il faut impérativement s’occuper des problèmes de social, et [qui] ne consiste pas seulement en une
santé mentale des sujets atteints de maladies physiques absence de maladie ou d’infirmité".
chroniques et de la prise en charge physique des usagers La santé mentale englobe la promotion du bien-
des services de santé mentale au travers d’un processus être, la prévention des troubles mentaux, le traite-
de soins continu et intégré. À l’occasion de la Journée mondiale de la santé men- ment et la réadaptation des personnes atteintes de
ces troubles.
Effets des maladies mentales sur la santé Q : Quels sont les pre-
miers signes des
choses que les autres ne
voient ou n'entendent pas
troubles mentaux? par ex.).

L
a santé mentale est toute aussi importante que la quilibre biochimique sanguin.
santé physique. En fait, les deux sont intimement Dans le cas des troubles de R : Un trouble mental Les signes précoces spé-
liées. Notre santé mentale a un effet direct sur notre l'alimentation, les per- ou comportemental se cifiques varient en fonc-
santé physique, et vice versa. Les personnes souffrant de sonnes qui en souffrent caractérise par une pertur- tion du trouble. Les per-
problèmes de santé physique éprouvent souvent de l'anxié- peuvent mourir d'une bation de la réflexion, de sonnes présentant un ou
té ou une dépression, ce qui affecte leur guérison. De sous-alimentation. l'humeur ou du comporte- plusieurs des symptômes
même, les facteurs liés à la santé menta- ment qui ne rentre plus énumérés ci-dessus
le peuvent accroître le risque dans le cadre des normes devraient aller consulter
de développer certains
problèmes phy-
Causes ou des croyances cultu-
relles. Dans la plupart des
un professionnel s'ils per-
sistent, provoquent des
siques, tels que :
diabète; maladie
des maladies mentales cas, les symptômes s'ac-
compagnent d'une détres-
souffrances importantes
ou interfèrent avec les
du cœur; gain se et interfèrent avec les tâches de la vie quotidien-
Les maladies mentales sont causées par une interaction fonctions personnelles. ne.
ou perte de complexe entre divers facteurs, dont les suivants : géné-
poids; problèmes Les troubles mentaux La dépression, la toxico-
tique; biologie; personnalité; statut socio-écono- entraînent des symptômes manie, la schizophrénie,
gastro-intestinaux; mique; et événements de la vie.
réduction de l'efficacité dont s'aperçoivent ceux le retard mental, l'autisme
du système immunitaire; et désé- qui en souffrent ou leurs de l'enfant et la démence
proches. On observe : sont des exemples de
des symptômes phy- troubles mentaux. Ils peu-
Réduire les risques siques (céphalées,
troubles du sommeil par
vent se produire chez
l'homme ou la femme de
et faciliter la guérison ex.)
des symptômes émo-
n'importe quel âge et de
n'importe quel groupe

E
n obtenant de l'aide dès le suivant les recommandations du tionnels (tristesse, peur, ethnique.
début, en plus de vous Guide alimentaire canadien pour angoisse par ex.) Bien qu'on ne connaisse
concentrer sur le maintien manger sainement; faites régulière- des symptômes cognitifs pas parfaitement les
ou l'amélioration de votre bien-être ment de l'activité physique; dormez (difficulté à raisonner nor- causes de nombreux
mental (ou une santé mentale posi- suffisamment chaque nuit; évitez malement, croyances troubles mentaux, on
tive), vous réduisez les risques de l'alcool, pour surmonter des pro- anormales, troubles de la pense qu'ils sont influen-
maladie mentale. blèmes); éviter de consommer des mémoire par ex.) cés par une association de
Une santé mentale positive peut drogues illicites; apprenez à com- des symptômes compor- facteurs biologiques, psy-
vous aider à vous adapter aux défis poser avec le stress associé à la vie tementaux (comporte- chologiques et sociaux :
de la vie et à en profiter au maxi- moderne et prenez des mesures ment agressif, incapacité événements stressants,
mum. Elle peut aussi faciliter votre pour réduire au minimum votre à exécuter les activités de contexte familial difficile,
guérison si vous développez une stress; et parlez aux autres, que ce la vie courante, usage pathologies cérébrales,
maladie mentale. soit vos proches, vos amis ou vos abusif de substances, par hérédité, problèmes géné-
Les suggestions suivantes peu- collègues, des choses qui vous pré- ex.) tiques ou médicaux. Dans
vent vous aider à conserver une occupent. des troubles de la per- la plupart des cas, on peut
santé mentale positive : adoptez un Partager vos sentiments et vos ception (perception les diagnostiquer et les
régime alimentaire équilibré en anxiétés peut vous aider à y faire visuelle ou auditive de traiter efficacement.
face.

Les dix plus grands mythes concernant les maladies mentales


Mythe n° 1: Les maladies psychiatriques ne Mythe n° 4 : La dépression est la conséquen- dépression chez les personnes âgées compren- a par contre besoin de courage pour demander
sont pas de véritables maladies médicales ce d'une personnalité faible ou d'un défaut de nent une perte d'intérêt dans les activités, des une aide professionnelle.
comme les maladies cardiaques et le diabète. caractère et les personnes dépressives pour- troubles du sommeil et une léthargie. La dépres- Mythe n° 9 : Une assuétude est un choix de
Les malades mentaux sont tout simplement raient tout simplement redevenir normales si sion chez les personnes âgées n'est souvent pas mode de vie et indique un manque de volonté.
"fous". elles le voulaient vraiment. reconnue et il est important que les seniors et les Les personnes ayant des problèmes d'abus de
Fait : Les maladies mentales sont de véri- Fait : La dépression n'a rien à voir avec de la membres de leur famille reconnaissent ce pro- substances sont moralement faibles ou "de mau-
tables maladies médicales à l'instar des mala- paresse ou de la faiblesse. Elle résulte de chan- blème et demandent un avis professionnel. vaise vie".
dies cardiaques et du diabète. La recherche a gements dans la chimie ou le fonctionnement du Mythe n° 7 : La dépression et d'autres mala- Fait : Une assuétude constitue une maladie
démontré qu'il existe des causes génétiques et cerveau et les médicaments et/ou la psychothé- dies comme les troubles de l'anxiété n'existent qui résulte généralement de changements dans
biologiques aux maladies psychiatriques et que rapie aident souvent ces personnes à se sentir pas chez les enfants ou les adolescents. Dans ce la chimie du cerveau. Cela n'a rien à voir avec le
ces dernières peuvent être traitées efficacement. mieux. groupe, les problèmes sont liés au processus de fait d'être une personne "de mauvaise vie".
Mythe n° 2 : Les personnes souffrant d'une Mythe n° 5 : La schizophrénie signifie un croissance. Mythe n°10 : Un traitement électroconvulsif
grave maladie mentale comme la schizophrénie dédoublement de la personnalité et on ne peut Fait : Les enfants et les adolescents peuvent (TEC), connu dans la langue populaire sous le
sont généralement dangereuses et violentes. rien y faire. présenter de graves maladies mentales. Aux nom d' "électrochocs", est douloureux et barba-
Fait : Il ressort des statistiques que la fréquen- Fait : La schizophrénie est souvent confondue États-Unis, un enfant ou adolescent sur dix re.
ce de la violence parmi les personnes souffrant avec un trouble de personnalité multiple. La souffre d'une maladie mentale suffisamment Fait : Pour de nombreuses personnes souffrant
d'une maladie cérébrale n'est pas très supérieure schizophrénie est en réalité une maladie céré- grave pour provoquer des ravages. Toutefois, d'une dépression grave et invalidante, le traite-
à celle observée dans la population générale. brale au cours de laquelle les personnes ne peu- environ 20% seulement de ces enfants reçoivent ment par TEC a permis un nouveau départ dans
Les personnes souffrant d'une psychose comme vent plus penser lucidement et logiquement. Les un traitement. Sans traitement, ces problèmes la vie. Ce traitement est utilisé lorsque d'autres
la schizophrénie sont plus souvent angoissées, 2,5 millions estimés d'Américains souffrant de peuvent s'aggraver. Celui qui parle de suicide traitements comme la psychothérapie ou les
confuses et désespérées que violentes. schizophrénie présentent des symptômes allant doit être pris très au sérieux. médicaments sont inefficaces ou ne peuvent pas
Mythe n° 3 : Les maladies mentales sont la du retrait social à des hallucinations et des Mythe n° 8 : Une maladie mentale peut être être utilisés. Les patients traités par TEC sont
conséquence d'une mauvaise éducation. délires. Nombre de ces personnes sont en mesu- surmontée par la volonté. Lorsqu'une personne endormis et anesthésiés de sorte qu'ils ne sen-
Fait : La plupart des spécialistes s'accordent re, grâce à une médication, de mener une vie doit être traitée pour une maladie psychiatrique, tent rien. "Ces malentendus peuvent causer des
sur le fait que les maladies psychiatriques sont productive et satisfaisante. cela signifie qu'elle a en quelque sorte "échoué" dommages irréparables aux personnes souffrant
la conséquence d'une sensibilité génétique com- Mythe n° 6 : La dépression est un processus ou qu'elle est faible. de véritables maladies qui peuvent et doivent
binée à d'autres facteurs de risques. En d'autres normal au cours du vieillissement. Fait : Une maladie mentale ne peut pas guérir être traitées," dit Herbert Pardes, M.D., prési-
termes, les maladies mentales ont une cause Fait : Il n'est pas normal que les personnes par la volonté à elle seule. Et ce n'est pas en dent du NARSAD Scientific Council.
physique. âgées deviennent dépressives. Les signes de la niant le problème qu'il disparaîtra non plus. On

Lundi 11 Octobre 2010


EL MOUDJAHID
Monde-Coopération 21

Sahara occidental Algérie-Belgique


M. Bessaih reçoit
Les violations par le Maroc des droits le premier président
du Conseil d'Etat
de l'homme dénoncées à l'ONU de Belgique
Plusieurs pétitionnaires raoui", estimant que "les Nations unies
Le président du conseil constitutionnel,
manquaient du courage ou de l'autorité
ont accusé le Maroc de nécessaires pour imposer le référendum M. Boualem Bessaih a reçu hier, au siège
poursuivre ses violations promis de longue date".Dans son inter- du conseil, M. Robert Anderson, premier
des droits de l'Homme vention, M. Alessandro Fucito président du Conseil d'Etat de Belgique et
(Conseiller municipal de la ville de la délégation qui l'accompagne, en visite
contre le peuple sahraoui, Naples, Italie), a affirmé que la ville de officielle en Algérie, a indiqué un com-
appelant à la mise en Naples "appuyait la cause du peuple sah- muniqué du Conseil.
place d'un mécanisme de raoui", et dénoncé "les difficultés d'accès Ont assisté à l'entrevue, Mme Fella Heni,
aux soins de santé et à l'éducation, ainsi présidente du conseil d'état, l'ambassa-
protection de ces droits, que la persécution dont sont victimes les deur de Belgique à Alger ainsi que des
lors de leurs interventions militants politiques sahraouis". membres du conseil constitutionnel.
devant la Commission des M. Raul Ignacio Rodriguez Les entretiens ont porté essentielle-
Magdaleno (Observatoire asturien de ment sur les domaines d'intervention du
questions politiques spé- droits Humains) a souligné, pour sa part, conseil d'Etat belge et du conseil constitu-
ciales et de la décolonisa- que l'"Espagne avait illégalement aban- tionnel dans le processus du contrôle de
tion (Quatrième donné le Sahara occidental au Maroc constitutionalité dans les deux pays, a pré-
qui, depuis, n'a cessé d'entraver le droit à cisé le communiqué.
Commission). ce de la communauté internationale sur les
l'autodétermination du peuple sahraoui", et
souffrances des Sahraouis et le "manque d'ac-
tion" des Nations unies. dénoncé, outre les violations des droits de

D e nombreux pétitionnaires ont, ainsi,


dénoncé l'"occupation illégale" du
Sahara occidental par le Maroc, les
violations systématiques des droits de l'hom-
Elle a également lancé un appel à la France
pour qu'elle change sa position au Conseil de
sécurité et permette à la MINURSO d'assumer
l'Homme du peuple sahraoui, "l'exploitation
illégale de ses ressources naturelles".
Mme Michelle Dover (Western Sahara
Resource Watch) a également évoqué l'ex-
Belaïz s’est entretenu
avec une délégation
me, et le fait que les "troupes d'occupation
marocaines" répondent à l'"intifada pacifique
un rôle de protection des droits de l'Homme
au Sahara occidental. ploitation illégale des ressources naturelles du du conseil d'Etat belge
M. Glynn Torres-Spelliscy (Association of Sahara occidentale pratiquée par le Maroc, et
sahraouie" par la "répression féroce" d'un ce, "malgré un grand nombre de résolutions Le ministre de la Justice garde des
peuple qui revendique la tenue d'un référen- the Bar of the City of New York) s'est, quant Sceaux M. Tayeb Belaiz a reçu hier, au
à lui, inquiété de la situation "préoccupante" des Nations unies, et un avis du conseiller
dum lui permettant de décider de son propre juridique". siège de son département ministériel une
destin. au Sahara occidental, et exprimé l'"espoir de délégation du Conseil d'Etat belge.
voir le mandat de la MINURSO élargi à la "Il (le conseiller juridique) a accusé (en
M. Miguel Castro Moreno, représentant des 2002) la communauté internationale d'avoir La délégation était conduite par M.
Associations espagnoles solidaires avec le question des droits de l'Homme". Robert Anderson et Mme Marie Brack res-
De même pour Mme Nieves Cubas Armas détourné les yeux en échange d'accords éco-
Sahara occidental (CEAS-Sahara) a abordé la nomiques", a-t-elle ajouté. pectivement premier président et prési-
situation des Sahraouis qui "sous le régime (Conseil général des avocats espagnols), qui a dent du conseil d'Etat, indique un com-
"dénoncé les violations répétées de ces droits Il a notamment accusé l'Union européenne,
marocain, sont victimes d'atteintes à leur liber- "poussée par l'industrie espagnole de la muniqué du ministère de la Justice.
té d'expression et de mouvement, de déten- commises (au Sahara occidental) par la puis- Les deux parties ont passé en revue les
sance occupante (Maroc) et le fait que les pêche, et la France, pratiquant une politique
tions arbitraires et de discrimination". systématiquement préférentielle en faveur du dossiers d'intérêt commun et les moyens
Il a souligné, à cet effet, le rôle de protec- observateurs internationaux ne puissent se de renforcer la coopération bilatérale en
rendre sur place". Maroc, d'avoir abandonné le respect de prin-
tion des droits de l'Homme qui "devrait être cipes juridiques fondamentaux au profit relation avec les missions des Conseils
assumé par la Mission des Nations unies pour M. Gregorio Gonzalez Vega (Commission d'Etat des deux pays, ajoute la même
de solidarité et de coopération avec les d'une +realpolitik brutale+, en signant avec le
l'organisation du référendum au Sahara occi- Maroc des accords de pêche qui incluent source.
dental" (MINURSO). peuples de la Fédération des municipalités des
Canaries), qui a affirmé avoir été "témoin implicitement les eaux territoriales du Sahara
Sur cette question, M. Moreno a accusé la
France de "soutien inconditionnel" au Maroc, direct" de violations des droits de l'Homme occidentale".
"Tout montre que le peuple sahraoui et ses
Forum d'affaires
perpétrées par le Maroc contre le peuple sah-
comme en a témoigné, a-t-il rappelé, sa posi-
tion, en avril dernier au Conseil de sécurité raoui, a déploré l'"absence de protection et représentants n'ont pas été consultés sur l'ex- algéro-tunisien
lorsqu'il s'est agi d'élargir le mandant de la l'indifférence de la communauté internationa- ploitation des richesses du territoire", a relevé
Mme Dover, appelant à la "mise en place d'un
les 14 et 15 octobre
MINURSO à la protection des droits de le, y compris de la MINURSO".
l'homme des Sahraouis. De son coté, M. Tim Kustusch mécanisme plaçant sous administration inter-
nationale les profits tirés de l'exploitation des
Une délégation
(Organization for Statehood and Freedom), a
Pour sa part, Mme Sara Mesa Flores, de
l'Association d'amitié avec le peuple sahraoui appelé à "mettre un terme au blocage politique ressources du Sahara occidental jusqu'à ce algérienne à Tunis
et faciliter l'autodétermination du peuple sah- que le statut du territoire soit défini".
de l'archipel des Canaries, a dénoncé le silen- Une délégation d'hommes d'affaires
algériens composée de représentants de
prés de 40 entreprises de divers secteurs
Le PAM exhorte les pays donateurs à poursuivre leurs aides en faveur d'activités prendra part les 14 et 15
octobre à Tunis au forum d'affaires algé-
des réfugiés sahraouis ro-tunisien, a indiqué hier, la Chambre
algérienne de commerce et d'industrie
(CACI) dans un communiqué.
● Un chèque de 300.000 dollars gramme d'aide aux réfugiés dans le monde, une rupture importante dans un stock alimen-
La délégation algérienne sera conduite
en général, et aux réfugiés sahraouis, en parti- taire", a expliqué le représentant du PAM.
US, don du Bresil aux refugiés culier", a indiqué M. Osman lors d'une céré- Le responsable a salué les pays donateurs par M. Moncef Said Othmani, président
sahraouis, remis hier au PAM à monie de remise d'une aide financière du actifs, dont les contributions "permettront de de la partie algérienne de la Chambre
mixte algéro-tunisienne, organisatrice de
Alger. Brésil au profit des réfugiés sahraouis. répondre aux besoins (des réfugiés sahraouis)
ce forum, a-t-on ajouté de même source.
Le représentant du PAM a incité les diffé- jusqu'à la fin de l'année en cours".
rents pays à faire de même que le Brésil et de Dans le cadre de l'assistance alimentaire au Cette rencontre, selon la CACI,
Le représentant du Programme alimentaire "constituera une nouvelle occasion pour
mondiale (PAM) en Algérie, M. Ussama répondre à temps et selon leurs moyens aux profit des réfugiés sahraouis, un chèque d'une
appels de fonds afin d'assurer la continuité valeur de 300.000 dollars US du gouverne- les entreprises des deux pays de se ren-
Osman, a exhorté hier à Alger les pays dona- contrer et tisser des relations économiques
teurs à poursuivre leurs contributions au pro- des aides humanitaires et de parer à toute rup- ment brésilien a été remis au PAM.
ture de stocks de produits de première néces- Le chèque a été remis au représentant du et commerciales mutuellement bénéfiques
gramme d'aide destiné aux réfugiés sahraouis et de développer entre elles et consolider
"qui vivent, a-t-il souligné, dans des condi- sité. PAM en Algérie M. Osman, par l'ambassa-
"Pour éviter toute rupture pénalisante, nous deur du Brésil à Alger, M. Henrique Sardinha des partenariats sous toutes formes".
tions extrêmement difficiles". La Chambre mixte algéro-tunisienne a
"J'invite les pays donateurs du PAM, du invitons les donateurs à continuer de soutenir Pinto, lors d'une cérémonie à laquelle ont
le programme (d'aide)", a-t-il dit. assisté notamment le représentant de été créée par la CACI et l'Union tunisien-
Haut Commissariat des Nations unies pour ne de l'industrie, du commerce et de l'arti-
les réfugiés (UNHCR), ainsi que des autres "L'importance d'une contribution ne l'UNHCR, M. Abdul Karim Ghoul, et ceux
dépend pas tant de son montant que de son du ministère des Affaires étrangères, des sanat (UTICA) à l'occasion de la visite du
organisations humanitaires à continuer d'ho- président de la République tunisienne en
norer leurs engagements à l'égard du pro- caractère de réponse directe et rapide à une agences de l'ONU et d'autres partenaires.
demande de soutien formulée pour pallier Algérie en 2002.

M. Ban Ki-moon plaide pour Les Soudanais expriment leur ferme soutien
un "accord négocié" pour l'établissement au président Omar El-Bechir
d'un Etat palestinien indépendant Des milliers de Soudanais ont investi samedi les rues de la capitale pour exprimer leur ferme
et indéfectible soutien au président Omar El-Bechir, à l'approche d'un référendum sur le deve-
Le secrétaire général de l'ONU, M. Ban Ki-moon, a plaidé samedi pour un "accord négo- nir du sud du Soudan, prévu le 9 janvier, rapportent hier, des agences. Les manifestants se sont
cié" en vue d'établir un Etat palestinien indépendant et viable, ont rapporté hier, des rassemblés devant le bureau des Nations unies à Khartoum, où ils ont demandé à l'ONU de res-
médias. "Il n'y a pas d'alternative à un accord négocié visant à établir un Etat palestinien pecter la souveraineté de leur pays et dénoncé toute ingérence étrangère dans les affaires
indépendant et viable coexistant en paix et en sécurité avec Israël", a déclaré M. Ban dans internes de leur pays. Ils ont adressé une lettre au secrétaire général de l'ONU, réclamant éga-
un message envoyé au sommet de la Ligue arabe tenu samedi à Syrte, en Libye. lement la levée du mandat d'arrêt émis en mars 2009 par la Cour pénale internationale (CPI)
"Réaffirmons notre engagement commun pour cet objectif et travaillons ensemble pour contre le président El-Bachir.
l'atteindre dans l'année à venir", a-t-il souligné. Le secrétaire général onusien a également Le 9 janvier prochain, les Sud-Soudanais se prononceront par voie référendaire sur l'Unité
affirmé que les efforts récemment déployés pour résoudre le conflit israélo-palestinien ne ou la sécession de la région semi-autonome du sud du pays, conformément à l'accord de paix
devaient pas être relâchés, appelant à la sagesse toutes les parties concernées pour conti- global (CPA) conclu en janvier 2005 entre Khartoum et les rebelles du Sud ayant mis fin à deux
nuer à faire avancer le processus de paix. décennies de guerre civile. Samedi, le gouvernement soudanais a réitéré son engagement à
"Si l'on ferme la porte de la paix, il sera très difficile de la rouvrir", a averti M. Ban. tenir ce référendum à la date prévue, tout en s'opposant à toute ingérence étrangère dans cette
Par ailleurs, M. Ban a indiqué dans son message que la poursuite et l'expansion de la colo- consultation populaire.
nisation juive en Cisjordanie occupée "va à l'encontre du droit international et de la feuille Dans une déclaration devant la délégation des ambassadeurs des quinze pays membres du
de route", le plan approuvé par la communauté internationale pour une solution à deux Conseil de sécurité de l'ONU, le chef de la diplomatie soudanaise Ali Karti a averti que son
Etats. "En outre, l'absence de dispositif permettant de préserver un environnement favo- pays n'accepterait "aucune ingérence dans le référendum".
rable à la réussite des négociations suite à l'expiration du moratoire partiel de 10 mois sur "C'est notre seule condition pour accepter les résultats de la consultation", a-t-il insisté.
la colonisation juive, a créé un obstacle majeur à la poursuite du processus", a-t-il ajouté.

Lundi 11 Octobre 2010


30 Vie quotidienne EL MOUDJAHID

Justice Vie religieuse


Hold-up et homicide volontaire à la BDL Ali Boumendjel Horaires des prières de la journée du lundi 3 dhoul
ki’da 1431 correspondant au 11 octobre 2010 :
Report de l'affaire — Dohr...............….......12 h 35
— ‘Asr...........................15 h 48
— Maghreb...................18 h 20
L e tribunal criminel près la cour
d'Alger a reporté au 24 octobre
l'examen du dossier de 9 accusés,
L'affaire a été reportée au motif de
l'absence de la défense de 3 accusées
amenant le président du tribunal, M.
L'opération a duré deux jours mais
tourna en défaveur du principal ins-
tigateur puisque à l'issue d'une vio-
— ‘Icha.........................19 h 38
Mardi 4 dhoul ki’da 1431 correspondant au 12
Ben Kharchi Omar à leur désigner octobre 2010 :
dont 5 femmes, condamnés pour lente dispute le gardien est assassiné — Fedjr..........................05 h 26
hold-up avec homicide volontaire au des avocats d'office, a appris l'APS par ses deux compères qui ont sus-
sur place. — Chourouk..................06 h 52
niveau de la Banque de développe- pendu son cadavre au mur pour
ment local (BDL) d'Ali Boumendjel. L'affaire a commencé par la dési-
simuler un suicide.
gnation d'un ancien gendarme
comme gardien de la BDL. Ce der- Les faits remontent à l'année NÉCROLOGIE
nier avait convenu avec des com- 2000 et des peines allant jusqu'à la
AnniversairE plices de subtiliser l'argent de l'agen- perpétuité ont été prononcées contre CONDOLÉANCES PENSÉE
ce. Les trois acolytes ont exécuté les prévenus dont un a introduit un La secrétaire de l’UNFA, Triste et douloureuse fut
leur forfait en perçant le plafond pourvoi en cassation auprès de la M Nouria Hafsi et l’ensemble
me
pour nous la date du 26 sep-
situé sur la salle des coffres. Cour suprême. des militantes, profondément tembre 2010 où nous a quittés
affectées par le décès subit de à jamais notre cher et regretté
Bejaia la regrettée Ali SLIMANI
Mme Assia BENCHIHA En ce dou-
Déficit en chambres universitaires née ZAAFOUR
(secrétaire nationale
loureux souve-
nir, ses fils, sa
E n l’absence de nouvelles infra-
structures d’hébergement, l’uni-
versité de Bejaia s’est retrouvée, à
de nouvelles cités. "La réhabilita-
tion, notifiée pour une enveloppe de
500 millions DA avait pour objectif
et secrétaire générale
de la wilaya de
Sidi Bel-Abbès)
fille, son épou-
se, ses sœurs,
cette rentrée, aux prises avec un d’améliorer les conditions de vie de présentent à toute la famille de ses neveux et
déficit en chambres universitaires, nos étudiants, est inscrite dans la la défunte leurs condoléances ses proches demandent à tous
C’est aujourd’hui, ceux qui l’ont connu et aimé
que la petite exacerbé par l’importance du flux perspective de la rentrée 2010-2011 les plus attristées la prient de
des nouveaux bacheliers, apprend- », a-t-on relevé trouver ici l’expression de leur d’avoir une pieuse pensée à sa
ATIKA RAYANE on du rectorat. Il existe actuellement à Bejaia 10 profonde compassion. mémoire.
souffle sa 2ème bougie. Ce déficit est estimé à 1.935 lits, résidences universitaires d’une Qu’Allah Tout-Puissant Qu’Allah Tout-Puissant
En cette heureuse cir- selon la Direction des œuvres uni- capacité théorique globale de 18.000 accorde à la défunte Sa Sainte accorde à la défunte Sa Sainte
constance, les familles versitaires (DOU), qui fait remar- lits. La population estudiantine Miséricorde et l’accueille en Miséricorde et l’accueille en
Chabbi et Belkacemi, quer que "la situation pourrait s’avé- s’élève, quant à elle, à quelque Son Vaste Paradis. Son Vaste Paradis.
son papa Rabah et sa rer plus compliquée au regard du 40.000 inscrits, dont plus de 50 % A Allah nous appartenons A Allah nous appartenons
maman Nesrine lui flux des entrants et sortants en rési- sont demandeurs de chambres dans et à Lui nous retournons. et à Lui nous retournons.
souhaitent un bon dences universitaires" sachant que les résidences universitaires.
anniversaire et une "seuls 2.490 lits ont été libérés par
longue et heureuse
vie, Incha-Allah.
les diplômés sortants, alors que le Aujourd’hui à Ghardaïa
flux des entrants demandeurs d’hé- er
bergement est de l’ordre du double",
explique-t-on. Toutefois, cette
1 séminaire international sur les énergies renouvelables
"pression" est toute relative, en rai-
son de la perspective offerte pour la L e premier séminaire interna-
tional sur les énergies nou-
velles et renouvelables se tiendra
tions dans les zones du sud de
l’Algérie.
Cet événement vise aussi à
et universitaires nationaux et
étrangers, dont ceux du Maroc, du
Koweït et de Tunisie.
DOU qui escompte disposer du
FélicitationS siège de l’Ecole maritime, dont la aujourd’hui, à Ghardaia sous le mettre en place de nouvelles pers- Inauguré en 1999, l’URAER de
capacité est estimée à quelque 300 thème "Energies renouvelables pectives de recherches en favori- Ghardaia est affiliée au Centre
Les familles Hamzaoui, places, note-on. pour un développement durable au sant les relations entre chercheurs National de Développement des
Boukemiche et Allili Par ailleurs, d’ores et déjà, il est Sud algérien", indiquent les orga- des différents laboratoires et les Energies Renouvelables.
d’Alger sont très heu- envisagé en guise de solution urgen- nisateurs. décideurs oeuvrant dans ce domai- Son ambition est de devenir une
reuses de féliciter leur fille te de procéder au dédoublement par- Cette rencontre de deux jours, ne, soulignent les organisateurs. plate forme internationale d’expé-
HADJER tiel des positions notamment, dans qui se déroulera au siège de l'Unité Plusieurs communications por- rimentation et un n£ud de commu-
pour l’obtention de son la prise en charge de la demande de Recherche Appliquée en tant sur le gisement solaire et nication régional dans le dévelop-
Bac. féminine, avérée fort importante. Energie Renouvelable (URAER) éolien, le solaire thermique, les pement et la vulgarisation des
Elles lui souhaitent une Ce déficit, selon les responsables de Ghardaïa, a pour objectif d’éva- systèmes photovoltaïques, bio- énergies renouvelables ainsi que la
longue vie pleine de bon- de l’université a été charrié essen- luer l’état d’avancement des tra- masse, hydrogène et piles à com- maîtrise des nouvelles technolo-
heur, de santé et de réus- tiellement par le retard pris dans vaux de recherches dans le domai- bustible, ainsi que la maîtrise gies des énergies nouvelles, sou-
site dans ses études. l’opération de réhabilitation des ne des énergies nouvelles et renou- d’énergie et l’environnement, lignent les responsables de
résidences actuelles et la réalisation velables, en particulier les applica- seront animées par des chercheurs l’ARAER.

Le président de l’Association AIDS Algérie


CONDOLÉANCES
“Nécessité d'impliquer les personnes
La présidente du Conseil d’Etat, le commissai- atteintes du SIDA dans la prévention”
re d’Etat, le secrétaire général, l’ensemble des
magistrats, cadres et personnels du Conseil d’Etat,
L 'implication des personnes atteintes du
Sida en matière de prévention, à travers
des activités adaptées et ciblées, a été souli-
Organisé par "AIDS Algérie" en partena-
riat avec le Programme des Nations Unis pour
la Population et ONUSIDA, cet atelier de for-
très attristés par le décès de la grand-mère gnée, hier à Oran, par le président de l'asso- mation de trois jours ayant regroupé une
de Mme Dalila DERRER, commissaire d’Etat adjoint ciation "AIDS Algérie", en marge d'un atelier vingtaine d'éducateurs pairs (femmes) est une
de formation "pour les femmes en situation occasion de plus pour les participants de
au Conseil d’Etat, lui présentent ainsi qu’à toute sa de vulnérabilité". connaître, à travers des programmes validés,
famille leurs sincères condoléances et les assu- "L'implication des malades eux-mêmes est les modes de transmissions du SIDA, ses
une meilleure réponse au fléau du SIDA", a modes de prévention, le dépistage et autres
rent, en cette pénible circonstance, de leur profon- déclaré M. Othmane Bourouba, qui a expli- outils de prévention, a-t-il indiqué.
de sympathie. qué que cette formation s'inscrit dans le cadre L'objectif recherché à travers cette
Qu’Allah Tout-Puissant accorde à la défunte de la mise en oeuvre du Plan national straté- démarche est de "renforcer la participation
gique IST/VIH/SIDA 2008-2012. des populations vulnérables selon le concept
Sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Selon le président de l'association "AIDS de l'éducation par les pairs à travers des
Paradis. Algérie", il est impératif de mettre en œuvre actions de proximité".
la stratégie préventive contre la propagation Pour M. Bourouba, cette formation pour
A Allah nous appartenons et à Lui nous du Sida, compte tenu de la tendance actuelle les personnes relais déjà identifiées et mobili-
retournons. que conforte le dernier recensement donnant sées "s'avère nécessaire afin de mener à bien
un ratio "d'une femme pour un homme" alors les actions de proximités et d'arriver à un
E.M./Pub — ANEP 829224 du 11/10/10
qu'il était, il y a cinq ans de "4 hommes pour accès réel de ces populations aux services de
une femme". prévention et de soins".

BUREAUX REGIONAUX ANNABA :


CONSTANTINE TLEMCEN :12, place Kairouan 7, cours de la Révolution
100, rue Larbi Ben M’hidi Tél.-Fax : (043) 27.66.66 Tél. : (038) 84.86.38 Edité par EPE-EURL
Tél. : (031) 64.23.03 Fax : (04) 84.86.38 EL MOUDJAHID
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION MASCARA : Maison de la Presse Siège social : 20, rue de la Liberté, Alger
ORAN
Edité par l’EPE-EURL Maison de la Presse Rue Senouci Habib Régie publicitaire IMPRESSION
Edition du Centre :
EL MOUDJAHID 3, place du 1er Novembre
Tél. : (041) 39.34.94
Tél.-Fax : (045) 81.56.03 EL MOUDJAHID Société d’Impression d’Alger (SIMPRAL)
au capital social de 50.000.000 DA 20, rue de la Liberté, Alger Edition de l’Est :
20, rue de la Liberté, Alger ANNABA CENTRE AÏN-DEFLA : Tél./Fax : 021 73.56.70 Société d’Impression de l’Est, Constantine
2, rue Condorcet Cité Attafi Belgacem (Face à la Poste) Edition de l’Ouest :
Téléphone : 021.73.70.81 Tél/Fax: 027.60.69.22 Société d’Impression de l’Ouest, Oran
Tél. : (038) 86.64.24 ABONNEMENTS
Directeur de la publication - Gérant Edition du Sud :
BORDJ BOU-ARRERIDJ Pour les souscriptions d’abonnements, Unité d’Impression de Ouargla (SIA)
Abdelmadjid CHERBAL Ex-siège de la wilaya PUBLICITE achats de journaux ou commandes de DIFFUSION
Directeur de la rédaction Rue Mebarkia Smaïl, B.B.A. 34000 Pour toute publicité, s’adresser photos, s’adresser au service commercial: Centre : EL MOUDJAHID
Tél/Fax : (035) 68.69.63 à l’Agence Nationale de Tél. : 021 73.94.82
Larbi TIMIZAR 20, rue de la Liberté, Alger.
SIDI BEL-ABBES Communication d’Edition et de Est : SARL “SODIPRESSE”
Maison de la presse Amir Benaïssa Tél-fax : 031 92.73.58
DIRECTION GENERALE Publicité “ANEP” COMPTES BANCAIRES Ouest : SARL “SDPO”
Immeuble Le Garden, S.B.A.
Téléphone : 021.73.79.93 Tél-fax : 041 46.84.87
Tél/Fax : (048) 54.42.42 ALGER : 1, avenue Pasteur Agence CPA “Che” Guevara - Alger Sud : SARL “TDS”
Fax : 021.73.89.80 CONSTANTINE : Tél. : (021) 73.76.78 - 73.71.28 - 73.30.43 Compte dinars n° 102.7038601 - 17 Tél-fax : 029 75.02.02
DIRECTION DE LA REDACTION Route de Sétif 7e km Fax : (021) 73.95.59 - Télex : 56.150 Agence BNA Liberté France : IPS (International Presse Service)
Tél. : (031) 66.49.65 - (031) 92.30.99 Télex : 81.742 - Dinars : 605.300.004.413/14 Tél. 01-46-07-63-90
Téléphone : 021.73.99.31 Fax : (031) 66.49.37
Fax : 021.73.90.43 - Devises : 605.310.010078/57
TIZI OUZOU : ORAN : 3, rue Mohamed Khemisti Cptes BDL - Agence Port Saïd Les manuscrits, photographies ou tout autre document et
Internet : http://www.elmoudjahid.com Cité Mohamed Boudiaf (ex-2.000 logts) Tél. : (041) 39.10.34 - Dinars : 005.00 107.400.247 86 20.28 illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas
rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation..
E-mail : elmoudjahid@elmoudjahid.com Bâtiment 3, 1er étage, Nouvelle ville Fax : (041) 39.19.04 - Télex : 22.320 - Devises : 005.00 107.457.247 86 20.28
Tél. - Fax : (026) 21.73.00

Lundi 11 Octobre 2010


La Rép. Centrafricaine l’emporte devant l’Algérie (2-0) Dr o it
au
Méconnaissables, Bien sur
but

les "Verts" compromettent que ce


leurs chances de qualification n’est pas
le Brésil…
Envoyé spécial de l’APS
Il a vendu la peau de l’ours
avant de l’avoir tué. Il,

L
a sélection algérienne a livré, hier à Bangui, une prestation
médiocre, en se faisant battre logiquement (2 - 0) par l'équipe de c’est bien sûr notre nouveau
la République centrafricaine en match comptant pour la 2e sélectionneur national,
journée des qualifications à la CAN-2012 (Groupe D). Désorganisés Abdelhak Benchikha.
et amorphes tout au long des 90 minutes de jeu, les coéquipiers de Il était convaincu que
Madjid Bougherra n'ont à aucun moment joué sur leur véritable valeur, la victoire ne pouvait
avec notamment un manque flagrant d'engagement et de motivation, échapper au Verts.
conjugués à un jeu statique et décousu. Deux buts inscrits dans les dix Il l’a tellement répété que
dernières minutes de jeu de la partie par Audin Boutou (81) et les journalistes sont restés
Kéthévoama Therence (86) ont scellé le sort du match en faveur des coi devant les assurances de
Centrafricains qui auraient pu infliger une sévère correction aux Verts, Benchikha. Et pour mettre
n'était ce le brio du gardien Rais M'Bolhi qui a sauvé ses buts à un terme aux appréhensions
plusieurs reprises, notamment lors de ses face-à-face devant Manga (40) des journalistes quant au
et Kelthevoama Foxi (44). Les trois remplacements tardifs effectués résultat de la rencontre, le
par le coach algérien, Abdelhak Benchikha, et dont le premier est sélectionneur n’a pas hésité
intervenu à la 72e minute de jeu, n'ont pas apporté un plus à la
un instant pour leur
prestation déplorable des joueurs algériens. Ni Lemouchia (à la place
de Yebda), ni Hadj Aissa (Djebbour 75), ni encore Ziaya (Belhadj 86) balancer le tonitruant : «
n'ont réussi à changer la physionomie du jeu. Ce résultat qui propulse la Ce n’est quand même pas le
Rép. Centrafricaine en tête du classement du groupe D, grâce à une Brésil ! » Comprendre que
meilleure attaque que le Maroc, vainqueur lui aussi en Tanzanie 1 - 0, l’Algérie n’allait pas
complique la mission de l'équipe algérienne dans la course à la affronter la terrible
qualification pour la CAN-2012. Avec un seul point récolté en deux formation brésilienne mais
rencontres, l'équipe algérienne a sérieusement hypothéqué ses chances tout simplement la modeste
de faire partie des qualifiés au rendez-vous de 2012 au Gabon et équipe de la République
Guinée-Equatoriale. Lors de la 3e journée prévue en mars 2011, centrafricaine. Du coup, les
l'Algérie accueillera le Maroc et la RCA sera opposée à la Tanzanie. joueurs se sont mis au
diapason et ont chanté en
chœur avant leur départ à
Déclarations Bangui, la chanson du chef
et nous ferons en sorte de continuer
sur d’orchestre : « nous allons
ne Jules Accorsi (Entraîneur Rep cette dynamique. La Centrafrique est les battre ! »
Antar Yahia (Cap.Algérie) : "Noust une Centrafrique) : "Je ne m'attendais ant
sommes pas fiers de ce résultat. C'es vraiment capable de prendre Des mots, que de mots.
peux vraiment pas à cette victoire. Mainten part à la prochaine Coupe d'Afrique."
défaite inattendue, franchement, je ne de." on peut rêver à la qualification à la
Des mots encourageants
rien dire tellement la déception est gran prochaine coupe d'Afrique. Nous som rés
mes qui chauffent le cœur des
Magnanzi (Rép.Centrafrique):"Nous
la premiers du groupe. Nous sommes honoérie sommes tous fiers de cette victoire oh
inconditionnels des Verts
Mohamed Raouraoua (Président de dans d'avoir battu un mondialiste, mais l'Alg mais qui ne font pas
FAF) : "On est passé totalement à coté pe." combien importante pour nous.
reste tout de même une grande équi leurs
Aujourd'hui nous étions de loin meildevons forcément gagner des
cette rencontre. Les centrafricains ont
mieux joué que nous et l'équipe de la ire. que les Algériens, désormais, nous pour confrontations même avec
Anzité (Rép.Centrafrique): "C'est on ne absolument continuer sur cette lancéeje
Centrafrique mérite amplement sa victoet il l'Algérie qui nous a offert la victoire,une
des adversaires de faibles
Rien n'est encore joué dans ce groupeiter de réaliser le rêve de toute une nation, des calibres. Il est dit
s'attendait guère à ce succès devant r au souhaite bonne chance à l'Algérie lors
reste 12 points à prendre. Il faut prof équipe d'Algérie qui vient de participe effectivement que c’est sur
la moindre occasion." leaders, prochaines rencontres."
Mondial. Maintenant nous sommes le terrain que tout se joue et
que ce n’est que sur le
terrain qu’une compétition
se gagne.
Ligue1 professionnelle (3e journée) Hier sur le terrain, les Verts
étaient amorphes,

2 matchs phares méconnaissables, incapables


de réagir. Sur le banc de
touche, Benchikha était lui

JSMB - ESS et MCA - MCO aussi incapable de redresser


la barre, de procéder au
moment opportun à des

L a troisième journée de Juillet, il faudra bien s'appliquer en changements efficaces.


Ligue1 prévue vendredi 15 attaque. L'USMA, qui a très mal
débuté le présent exercice, aura à Il a attendu la fin du match,
et samedi 16 octobre sera
dominée par le grand choc au som- effectuer son premier déplacement les dernières minutes.
met, au stade de l'Unité maghrébi- de la saison. Ce sera à Tlemcen Les carottes étaient cuites.
ne de Bejaia, entre l'ESS, le leader devant le WAT. Un test que les Sans M’Bolhi, les Verts
actuel, et un de ses poursuivants "usmistes" ne doivent aucunement auraient reçu un carton et
immédiats, la JSMB. Il faut rater. Par ailleurs, la logique pour personne n’aurait trouvé à
admettre que les Béjaouis sem- les clubs recevants pourrait prédo-
blent très sereins lorsqu'il s'agit de miner. Notons le report du match redire. Le gardien de but de
jouer dans leur fief. Ils l'ont montré JSK-CRB à cause de la participa- l’équipe nationale a sauvé
au cours de la première journée de tion de la JSK à la demi-finale l’équipe du naufrage. Mais
Ligue1 en prenant le meilleur sur retour de la Ligue des champions la défaite est là et les
l'ASO sur le score de 4 à 1. d'Afrique face au TPMazembé chances de qualifications
Leur défaite, cependant, à (Congo).
H. GHARBI sérieusement compromises.
Annaba, devant les "Tuniques
rouges", 1 à 0, a freiné quelque peu Cela dit à la lecture de la
dans leur élan les poulains de Programme : composante de l’équipe
Djamel Menad. En "croisant le fer" vendredi (19 h) rentrante, quelque chose
à une formation sétifienne qui est WAT-USMAnnaba signifiait que Benchikha n’a
en train de faire un sans-faute, les JSMB-ESS pas osé, faisant confiance
Béjaouis ne doivent pas la sous- eux. Deux victoires dont l'une, à prendre pour l'un comme pour aux joueurs tels que Ghazal
estimer, même si les Béjaouis ont Samedi (16 h):
Bologhine, devant l'USMA (2 à 1) l'autre. USMH-USMAnnaba et autres Yebda et Lahcen
toujours réussi de très bons résul- et une autre face à sa "bête noire" Le MC Alger, qui a bien digéré
tats contre l'ESS. Néanmoins, les MCS-CABBA et Antar Yahia en méforme.
de toujours le WAT (3 à 1). Par sa défaite à El-Eulma, aura à coeur USMB-ASO
gars de Aïn-El-Fouara, depuis conséquent, les deux "teams" vont de confirmer son sursaut d'orgeuil Et maintenant ? Il faut
qu'ils sont drivés par l'Italien MCEE-ASK (15 h) (télévisé) espérer un sursaut.
certainement nous convier à une au Khroub en ramenant les trosi MCA-MCO (télévisé)
Gianni Solinas, les choses sem- rencontre de premier, même si les points de la victoire (3 à 1). Face Abdel.T.
blent aller dans le bon sens pour JSK-CRB (reporté)
trois poinst seront très importants à aux "Hamraoua" au stade du 5-