Vous êtes sur la page 1sur 10

ETUDE ET DIMENSIONNEMENT DES JEUX DE BARRES

CHAP 1 : LE TABLEAU ELECTRIQUE BASSE TENSION ET SES CONSTITUANTS

I. GENERALITE :

Dans une installation électrique, basse tension une armoire électrique est l’endroit où sont regroupées toutes les commandes de coupure de circuits, les systèmes de protection de ces circuits ainsi que les protections spécifiques aux personnes.

Ce regroupement, suivant l’importance de l’installation, peut être un simple coffret ; une armoire ou tout un local avec diverses armoires et coffret que l’on appelle généralement tableau général basse tension ; TGBT, on parle aussi de tableau de protection, de répartition et de commande.

Un tableau électrique est le point d’entrée de l’énergie électrique pour l’installation BT. Le circuit d’arrivée se divise en plusieurs circuits chacun de ces circuits a commandé et protégé par l’appareillage installé dans le tableau.

La norme CEI60439 donne les prescriptions à suivre afin d’améliorer la sureté de fonctionnement des tableaux en définissant :

Les unités fonctionnelles.

Les formes de séparation des unités fonctionnelles en accord avec les besoins utilisateur.

Les essais de type.

La conception d’une armoire électrique BT est soumise à un ensemble de textes qui peuvent être classés en 4 catégories :

Les textes réglementaires (décrets, arrêtés ou circulaires d'application, notes techniques, fiches techniques, avis),

les cahiers des charges ou recommandations,

les normes et les guides pratiques associés,

les normes produites.

II. CONSTITUANTS D’UN TABLEAU ELECTRIQUE

Le tableau électrique sert à la distribution de l’énergie électrique depuis le point d’arrivée de cette énergie jusqu’aux équipements utilisateurs. Il est composé d’une enveloppe et d’un ensemble d’éléments dont le rôle est d’assurer la répartition de l’énergie, la protection, et le contrôle de l’installation électrique en aval. Ces fonctions du tableau sont réalisées par un certain nombre de constituants et une architecture particulière.

L’enveloppe

L’enveloppe d’un tableau électrique assure la protection des personnes contre les chocs électriques. Elle protège aussi le matériel contre les influences externes (poussières conductrices, environnement chimique agressif etc.).

ETUDE ET DIMENSIONNEMENT DES JEUX DE BARRES

Les cloisonnements internes

Des écrans et des cloisons contribuent à éviter les contacts avec des parties actives (jeu de barres sous tension par exemple), augmentant ainsi la protection des personnes. Ils assurent la protection contre le passage de corps étrangers entre les différents compartiments, et permettent de réduire les risques d’amorçages. Des systèmes de ventilation forcée ou naturelle peuvent être installés dans le tableau en vue de répondre au problème d’évacuation de chaleur pouvant être engendré par ces cloisons. La norme IEC-60439.1 définit précisément les degrés de cloisonnement interne à travers la notion de forme. Forme1 : Absence totale de cloisonnement Forme 2 : Séparation entre jeux de barres et unités fonctionnelles Forme 3 : En plus de la forme 2, séparation de toutes les unités fonctionnelles entre elles. Forme 4 : En plus des caractéristiques de la forme 3, séparation des bornes pour conducteurs extérieurs associés à une unité fonctionnelle de celles de toutes les autres unités fonctionnelles et des jeux de barres.

les autres unités fonctionnelles et des jeux de barres. Figure 1 : Différents types de «

Figure 1 : Différents types de « formes » d’un tableau électrique

La distribution

La distribution est constituée de jeux de barres de distribution horizontales et verticales et de connecteurs spécifiques permettant la répartition de l’énergie électrique vers les différents appareillages. Leurs supports doivent tenir les efforts électrodynamiques et les contraintes thermiques.

L’appareillage

L’ensemble de l’appareillage est constitué de dispositifs pour la protection, la commande, le sectionnement et la signalisation. Cet appareillage peut, selon les cas, être regroupé en unités fonctionnelles lorsqu’il réalise une fonction spécifique, par exemple la protection d’un départ, la commande d’un moteur.

Les câbles de raccordements clients

Les raccordements se font directement depuis les bornes de l’appareillage de protection ou par l’intermédiaire de dispositifs de raccordements séparés. Les câbles de raccordements clients (ou départs clients) assurent l’alimentation en énergie de la charge terminale (moteur par exemple).

III. LES TYPES DE TABLEAUX

ETUDE ET DIMENSIONNEMENT DES JEUX DE BARRES

Les tableaux, ou ensemble d'appareillage à basse tension, se différencient par le type d'application et par leur principe de réalisation.

a. Les types de tableaux par application

Les grands types de tableaux sont :

Le tableau général BT (TGBT),

Les tableaux secondaires,

Les tableaux terminaux,

Les tableaux de contrôle-commande de processus.

Les tableaux de distribution pour des applications spécifiques (par exemple chauffage, ascenseur, process industriel) peuvent être installés :

à côté du tableau général BT,

à proximité de l'application concernée.

b.

Les types de réalisation de tableaux

Les tableaux traditionnels

L'appareillage (Interrupteurs, disjoncteurs, interrupteurs fusibles, etc.) est généralement monté sur châssis à l'arrière de l'enveloppe. Les appareils de signalisation et de commande (appareils de mesures, lampes, boutons poussoir,etc.) sont montés sur la face avant du tableau. L'implantation des matériels à l'intérieur du tableau nécessite une étude minutieuse prenant en compte l'encombrement de chaque matériel, les raccordements à réaliser et les distances de sécurité à respecter pour un fonctionnement sécuritaire et exempt de dysfonctionnements.

Les tableaux fonctionnels

Généralement dédiés à des applications spécifiques, ces tableaux de distribution sont équipés d'unités fonctionnelles qui regroupent l'appareillage avec ses accessoires de montage et de raccordement préfabriqués assurant ainsi un haut niveau de fiabilité et une grande souplesse de modifications de dernière minute et d'évolutions futures sur site.

De nombreux avantages.

L'utilisation de tableaux fonctionnels de distribution s'est développée à tous les niveaux de la distribution électrique BT, du tableau général BT (TGBT) aux tableaux de distribution terminale, du fait de leurs nombreux avantages :

la modularité du système ce qui permet d'intégrer de nombreuses fonctions dans un simple tableau de distribution dont la protection, la commande, le contrôle et la gestion technique de l'installation électrique. La conception modulaire améliore le fonctionnement et renforce aussi la facilité de maintenance et de modifications des tableaux de distribution,

ETUDE ET DIMENSIONNEMENT DES JEUX DE BARRES

la conception rapide du tableau de distribution car elle consiste uniquement à ajouter des unités fonctionnelles,

la facilité de montage due aux composants préfabriqués qui peuvent être installés très rapidement,

le bénéfice d'essais de type, ce qui confère aux tableaux fonctionnels un haut niveau de sûreté.

Principaux types d'unités fonctionnelles.

Trois technologies de base sont utilisées pour réaliser les unités fonctionnelles.

Unités fonctionnelles fixes. Ces unités fonctionnelles ne peuvent pas être isolées de l'alimentation de sorte que toute intervention pour la maintenance, pour effectuer des modifications, etc. requiert la mise hors service du tableau de distribution en entier. L'installation dans ces unités fonctionnelles d'appareils amovibles ou débrochables réduit le temps de coupure et augmente la disponibilité du reste de l'installation.

Unités fonctionnelles déconnectables. Chaque unité fonctionnelle est montée sur une platine amovible et équipée d'un dispositif de sectionnement en amont (jeu de barres) et de dispositifs de déconnexion en aval (départ). L'unité complète peut être retirée pour maintenance, sans requérir une mise hors service générale du tableau.

Unités fonctionnelles débrochables en tiroir. L'appareillage et ses accessoires pour assurer une fonction électrique complète sont montés dans un tiroir (châssis horizontalement débrochable). La fonction est généralement complexe et concerne souvent la Commande Moteur. Le sectionnement, électrique et mécanique, en amont et en aval de la fonction est assuré par le débrochage complet du tiroir, permettant un remplacement rapide d'une unité fonctionnelle en défaut sans mettre hors tension le reste du tableau de distribution.

IV. LA FORME DES TABLEAUX

Elles permettent de fractionner le tableau en espaces protégés avec quatre objectifs.

Protéger contre les contacts directs avec les parties dangereuses des unités fonctionnelles voisines,

Protéger contre le passage de corps solides,

Limiter les effets de la propagation d’un arc électrique,

Faciliter les opérations de maintenance du tableau.

La norme EN 60439-1 définit les séparations à l’intérieur d’un ensemble selon 4 types de formes, elles-mêmes divisées en deux groupes “a“ et “b“ (2a, 2b, 3a, 3b, 4a et 4b).

ETUDE ET DIMENSIONNEMENT DES JEUX DE BARRES

Ces séparations internes sont réalisées dans les armoires au moyen de barrières ou d’écrans en matière métallique ou isolante. L’objectif principal est de maintenir la disponibilité de l’alimentation électrique en cas de défaut ou en cas d’intervention dans le tableau.

a. Forme 1

Aucune séparation à l'intérieur de l'enveloppe.

1 Aucune séparation à l'intérieur de l'enveloppe. b. Forme 2a A : Unité d'arrivée B :

b. Forme 2a

A : Unité d'arrivée

B : Jeu de barres principal

C : Jeu de barres de distribution

D : Unité de départ

E : Bornes pour conducteurs

extérieurs

F : Enveloppe IP2x mini.

Les unités fonctionnelles sont séparées des jeux de barres, mais pas les bornes.

sont séparées des jeux de barres, mais pas les bornes. G Cloisonnement IP2x ou IPxxB mini

G Cloisonnement IP2x ou IPxxB mini

c. Forme 2b

Les unités fonctionnelles et les bornes sont séparées des jeux de barres. Les bornes ne sont pas séparées entre elles.

ETUDE ET DIMENSIONNEMENT DES JEUX DE BARRES

ETUDE ET DIMENSIONNEMENT DES JEUX DE BARRES d. Forme 3a Les unités fonctionnelles sont séparées entre

d. Forme 3a

Les unités fonctionnelles sont séparées entre elles et sont séparées des jeux de barres,

pas les bornes.

elles et sont séparées des jeux de barres, pas les bornes. e. Forme 3b Les unités

e. Forme 3b

Les unités fonctionnelles sont séparées entre elles et séparées des jeux de barres. Les bornes sont séparées des jeux de barres mais ne sont pas séparées entre elles.

des jeux de barres mais ne sont pas séparées entre elles. f. Forme 4 a Les

f. Forme 4 a

Les unités fonctionnelles sont séparées entre elles et sont séparées des jeux de barres. Les bornes, qui font partie intégrante des unités fonctionnelles, sont séparées entre elles.

ETUDE ET DIMENSIONNEMENT DES JEUX DE BARRES

ETUDE ET DIMENSIONNEMENT DES JEUX DE BARRES g. Forme 4 b Les unités fonctionnelles sont séparées

g. Forme 4 b

Les unités fonctionnelles sont séparées entre elles et sont séparées des jeux de barres. Les bornes sont séparées entre elles et des unités fonctionnelles.

sont séparées entre elles et des unités fonctionnelles. V. INDICE DE SERVICE 1. Définition . L’Indice

V. INDICE DE SERVICE

1. Définition

.

L’Indice de Service (IS) détermine le niveau de service que le tableau devra assurer en termes d’exploitation, de maintenance et d’évolution. Il se traduit par un code à 3 chiffres qui vont chacun de 1 à 3. La valeur 1 offre le service le plus faible et la valeur 3 le service le plus fort.

IS X X X

EXPLOITATION EVOLUTION MAINTENANCE
EXPLOITATION
EVOLUTION
MAINTENANCE

ETUDE ET DIMENSIONNEMENT DES JEUX DE BARRES

L’exploitation regroupe l’ensemble des interventions sur l’installation susceptibles d’être effectuées par du
L’exploitation regroupe l’ensemble
des interventions sur l’installation
susceptibles d’être effectuées par du
personnel non nécessairement
électricien.
La maintenance regroupe les
opérations d’entretien, de
réparation et de contrôle visant au
maintien des caractéristiques du
tableau.
Assurées par du personnel qualifié,
elles vont du diagnostic au
remplacement de pièces
défectueuses.
L’évolution est une adaptation
de l’installation par adjonction
ou emplacement d’éléments.
Certaines évolutions nécessitent
une interruption de l’unité
fonctionnelle concernée :
augmentation de puissance,
changement de technologie…
D’autres évolutions peuvent se
faire sans interruption de l’unité
fonctionnelle : ajout de
départs,…
J’accepte que cette opération
entraîne l’arrêt complet du
tableau.
J’accepte l’arrêt complet du
tableau.
J’accepte l’arrêt complet du
tableau
Je souhaite que cette opération
entraîne uniquement l’arrêt
complet de la seule unité
fonctionnelle* concernée.
Je souhaite une interruption limitée
à la seule unité fonctionnelle*
concernée.
La remise en place sera accompagnée
d’une intervention sur les
raccordements.
Je souhaite que l’interruption
éventuelle soit limitée à la seule
unité fonctionnelle* concernée.
Des réserves d’unités
fonctionnelles définies en
nombre et en taille sont prévues.
Je souhaite que cette opération
entraîne uniquement l’arrêt de la
puissance de l’unité
fonctionnelle* concernée, mais
autorise des essais d’automatisme
qui permettent de tester
l’installation en grandeur réelle
avant la remise en route.
Je souhaite une interruption limitée
à la seule unité fonctionnelle*
concernée. La remise en place se
fera sans intervention sur les
raccordements.
Je souhaite que l’intervention
sans interruption du tableau soit
limitée à la seule unité
fonctionnelle* concernée.
L’évolution est libre, dans les
limites imposées par le
constructeur du tableau.

* Unité fonctionnelle : partie d'un ensemble comprenant tous les éléments mécaniques et électriques qui concourent à l'exécution d'une seule fonction.

2. Sélectionner un indice de service.

La sélection des trois chiffres d'un indice de service peut être complexe. Une mauvaise sélection peut faire que votre armoire ne réponde pas à vos besoins, soit par un manque de fonctionnalités, soit par un excès de fonctions dont vous n'avez pas besoin. Il y a en plus l'aspect financier

Pour le premier chiffre, demandez-vous l'utilité de l'utilisation de la position test. Combien de fois allez-vous utiliser ce test lors de la vie de votre équipement ? Selon ce que j'ai eu l'occasion de voir, ceci est très rare. Et c'est encore plus rare dans les applications tertiaires. La commande étant souvent un contact de position et un contact de défaut, rien ne justifie des essais hors charge en général. Le fait de demander un IS 3XX entraine à 80% une utilisation d'armoire à tiroirs débrochables. Avant d'opter pour ce choix onéreux, regarder l'utilité du test. Très souvent un IS 2XX suffit.

Pour le second chiffre, entre un X2X et un X3X c'est purement une question pratique. En effet, bien souvent c'est long et fastidieux de démonter les câbles de

ETUDE ET DIMENSIONNEMENT DES JEUX DE BARRES

puissance et de commande. Un IS X3X vous facilitera les interventions sur site. Une fois de plus, si vous avez des câbles de petite section, et aucun ou peu de câbles de commande, un indice de service X2X est largement suffisant.

Pour le dernier chiffre, l'évolution est à bien définir. Un IS XX3 fait que vous pouvez ajouter n'importe quel type de départ n’importe où dans le tableau. En pratique, les équipements existants si ils sont défaillants sont remplacés par des équipements de même type et même calibre. L'évolution se fait dans la réserve équipable de l'équipement. Bien souvent, un équipement en IS XX2 pour la partie existante et XX3 pour les évolutions peut vous faire des gains de coût. Le tableautier pourra vous proposer une cellule spéciale de réserve en bout de tableau ou vous pourrez équiper à loisir sans contraintes. La partie définie sera elle en technologie moins onéreuse.

3. EXEMPLES D’INDICE DE SERVICE

Ligne de fabrication 24h/24h : Faire face à de fréquents changements de process Cette situation implique :

la nécessité de faire des tests avant la remise en route (IS 3••)

l’arrêt court et très localisé du procédé pour maintenance (IS •3•)

la nécessité d’une évolution maximale (IS ••3)

A. INDICE DE SERVICE : 111

a.

Descriptif du besoin exprimé : Consignation générale du tableau pour toute opération d’exploitation de maintenance ou d’évolution.

b.

Forme : Forme 1 (minimum)

B.

INDICE DE SERVICE : 232

a.

Descriptif du besoin exprimé :

Consigner ou condamner individuellement les UF. Remettre en service l’installation après défaillance en moins d’un quart d’heure. Les opérations d’évolutions définies lors de l’investissement sont possibles sans consignation générale du tableau en respectant les procédures d’habilitation définies ci -

dessous. Ces opérations d’évolution sont prédéterminées (puissance et technologie).

b. Forme :

Forme 3b minimum. Forme 2b minimum dans la zone d’extension. Les UF d’extension devront inclure la Forme 3b.

C. INDICE DE SERVICE : 233

ETUDE ET DIMENSIONNEMENT DES JEUX DE BARRES

a. Descriptif du besoin exprimé :

Consigner ou condamner individuellement les UF. Remettre en service l’installation après défaillance en moins d’un quart d’heure. Les opérations d’évolution non nécessairement définies lors de l’investissement sont possibles sans consignation générale du tableau en respectant les procédures d’habilitation définies ci - dessous. Ces opérations d’évolution sont libres (puissance et technologie) dans les limites imposées par le tableautier.

b. Forme :

Forme 3b minimum. Forme 2b minimum dans la zone d’extension. Les UF d’extension devront inclure la

Forme 3b.

D. INDICE DE SERVICE : 333

a. Descriptif du besoin exprimé :

Consigner ou condamner individuellement les UF. Réaliser les essais d’automatisme hors puissance. Remettre en service l’installation après défaillance en moins d’un quart d’heure. Les opérations d’évolution non nécessairement définies lors de l’investissement sont possibles sans consignation générale du tableau en respectant les procédures d’habilitation définies ci - dessous. Ces opérations d’évolution sont libres (puissance et technologie) dans les limites imposées par le tableautier.

b. Forme :

Forme 3b minimum. Forme 2b minimum dans la zone d’extension. Les UF d’extension devront inclure la Forme 3b.