Vous êtes sur la page 1sur 2

A.

Descard 2012

3ème Grammaire Synthèse : les rapports lo-


giques
RELATION NATURE FONCTION INTRODUIT PAR EXEMPLES
LOGIQUE
CAUSE Proposition su- CC de cause Conjonction / locution conjonctive : Elle est partie à New York parce qu'elle
La cause et la bordonnée con- parce que, comme, puisque, étant voulait apprendre l'américain.
conséquence jonctive circons- donné que, dès lors que, vu que, sous
forment une même prétexte que, d'autant plus que, non
tancielle
relation logique : la que.
Proposition su-
cause est le fait qui CC de cause Pas de subordonnant. La pluie redoublant, l'automobiliste a dû
provoque ou qui
bordonnée parti- ralentir.
est à l'origine
cipiale
d'une consé-
Groupe préposi- CC de cause Prépositions / locutions prépositives : La banquise fond en raison du réchauf-
quence. de, par, pour, à cause de, en raison
tionnel (GN, GP fement climatique.
ou G. Inf) de, faute de, grâce à. Il a été puni pour avoir désobéi.
CONSEQUENCE Proposition su- CC de Conjonction / locution conjonctive : si Il a tellement parlé qu'il n'a plus de voix.
bordonnée con- conséquence bien que, de sorte que, au point que,
jonctive circons- pour que, tel… que, si… que.
tancielle
Groupe préposi- CC de Préposition / locution prépositive : à, Il était amoureux d'elle au point de
tionnel (GN ou conséquence pour, de façon à, de manière à, au perdre la raison.
G. Inf) point de…
Remarques :
Dans une phrase, deux faits sont énoncés, l'une est la cause, l'autre est la conséquence. Le locuteur choisit de mettre en évidence l'une ou l'autre
relation. Inverser la relation signifie mettre en évidence la cause à la place de la conséquence ou inversement.
Parce qu'il a trop plu, les récoltes sont perdues. (cause) // Il a trop plu si bien que les récoltes sont perdues. (conséquence)
Le verbe de la subordonnée (cause ou conséquence) est en général à l'indicatif (sauf après non que : cause niée ⇒ subjonctif).

BUT Proposition su- CC de but Conjonction / locution conjonctive : Je t'accompagne pour que tu ne te
Le but est l'objec- bordonnée con- afin que, pour que, de crainte que, de perdes pas.
tif, le résultat que jonctive circons- peur que…
l'on désire at- tancielle
teindre.
Groupe préposi- CC de but Préposition / locution prépositive : Il pratique le tennis pour le plaisir.
tionnel (GN ou pour, afin de, en vue de, de crainte
G. Inf) de, de peur de.
Remarques :
Il ne faut pas confondre le but (résultat recherché) et la conséquence (résultat déjà atteint).
Le verbe de la subordonnée de but est toujours au subjonctif (le but est quelque chose que l'on n'est pas sûr d'atteindre).

OPPOSITION / Proposition su- CC d'opposition- Conjonction / locution conjonctive : Quoiqu'il soit tard, je n'ai pas envie de
CONCESSION bordonnée con- concession quoique, bien que, au lieu que, même dormir.
L'opposition met jonctive circons- si, encore que, alors que, tandis que, Si doué qu'il soit, il ne le battra pas.
en relation deux si… que, tant… que, quelque… que.
tancielle
faits qui s'oppo-
Groupe préposi- CC d'opposition- Préposition / locution prépositive : Au lieu d'aller skier, tu aurais mieux fait
sent. La concession malgré, au lieu de, en dépit de, contrairement
exprime le fait
tionnel (GN ou concession d'aller en Bretagne.
à…
malgré lequel se G. Inf)
produit une action.
Remarque :
Le verbe de la subordonnée d'opposition est au subjonctif après bien que, quoique, à l'indicatif après alors que, tandis que, même si.

CONDITION Proposition su- CC de condition Conjonction / locution conjonctive : S'il fait beau, nous irons à la plage.
Une condition est bordonnée con- si, même si, quand, à condition que,
un fait qui doit être jonctive circons- à supposer que, dans l'hypothèse
vrai pour que se où…
tancielle
réalise un autre
fait.
Groupe préposi- CC de condition Préposition / locution prépositive : Sans son courage, il n'aurait pas gagné.
tionnel (GN ou avec, en cas de, sans, à condition de, A crier si fort, tu vas perdre ta voix.
G. Inf) à moins de…
Gérondif CC de condition Préposition : en En étant plus attentif, tu n'aurais pas
commis cette erreur.
Remarque :
Le verbe de la subordonnée de condition est à l'indicatif après si, même si, selon que ; au subjonctif après à condition que, à supposer que ; au condi-
tionnel après au cas où, dans l'hypothèse où.

Remarque :
Toutes sortes d'autres groupes peuvent exprimer ces différentes relations logiques mais IL NE S'AGIT PAS DE COMPLEMENTS CIRCONSTAN-
CIELS. Il faut analyser le groupe pour comprendre quelle fonction il occupe dans la phrase.
Je n'ai pas pu sortir car il pleuvait. (Cause) = Deux propositions indépendantes (sans fonction) coordonnées par car.
Il a gelé : il n'y aura pas de fruit. (Conséquence) = Deux propositions indépendantes (sans fonction) juxtaposées.
Il voudrait des chaussures qui aillent avec son costume. (But) = Subordonnée relative complément de l'antécédent.
Furieuse contre lui, elle fit comme si de rien n'était. (Opposition) = Groupe adjectival, épithète détachée.
A. Descard 2012