Vous êtes sur la page 1sur 6

De l’ordre à Toulouse!

Vie et Rayonnement
Stabilité fiscale
Sécurité

Cohérence
TOULOUSE urbanistique

Circulation
Égalité, Respect
et Éthique
De l’ordre à Toulouse!
Concernant l’investissement :
La réduction de la dotation globale d’investissement
Garantir la stabilité fiscale absolue est une donnée exogène qui s’impose et réduit de 50 millions d’euros
la capacité d’investissement par an depuis 3 ans.
Nous préconisons de réduire la voilure sur les inves-
Nous proposons la rupture fiscale : stabilité parfaite des taux en tissements pour préserver un bon équilibre financier et garantir la sta-
valeur absolue pendant toute la mandature : seule la hausse de l’as- bilité fiscale à long terme, ce qui induit d’être plus sélectif et vigilant
siette de la valeur locative décrétée par l’Etat de 1,5% par an en sur leur intérêt pour la collectivité : cesser les investissements inspirés
moyenne génèrera des recettes supplémentaires, soit 2 millions d’eu- par la boboïtude (tram G, square Charles de Gaulle, téléphérique ur-
ros par an environ. bain, …) et concentrer les moyens à ce sujet sur trois axes :
Pour cela, les hausses de dépenses automatiques de la masse sala- L’équipement en vidéosurveillance
riale doivent être compensées par un grand programme d’économies L’équipement en crèches
sur les deux premières années de la mandature. L’investissement dans le réseau routier en vue
Concernant le fonctionnement : du désengorgement.
Masse salariale : 55% du budget fonctionnement, L’emprunt devra être une option possible mais seulement
+15 millions d’euros par an. pour les équipements lourds et générateurs de développement et
Reste à trouver 13 millions d’euros pour préserver le ressources futures. Ex: le grand contournement, l’aménagement de la
résultat positif sur la section fonctionnement. Garonne pour développer le tourisme…
Ainsi trouvons-nous 2 millions d’économies sur les
achats de fournitures.
Egalement 11 millions d’économies sur les subven-
Investir dans la sécurité
tions la première année, lesquelles ont augmenté de 15 millions d’eu- Renforcer l’action de la police municipale :
ros sur 5 ans. ne plus mettre fin à son travail à minuit : police municipale et
Renouveler le même schéma la 2° année pour sta- police nationale doivent travailler ensemble en se répartissant les quar-
biliser les dépenses, soit une diminution de 22 millions d’euros des tiers,
subventions, ce qui nous ramènerait à la même somme que 2005. la réarmer,
C’est dans ce chapitre des dépenses qu’il y a du gras à économiser planifier l’embauche de 100 policiers municipaux supplémen-
tellement on est dans le clientélisme et des dépenses contestables. taires.
Profiter de ces 2 années pour mettre en place une Développer la vidéosurveillance : 500 caméras sur 5 ans, soit
politique de réduction des effectifs, seul moyen de pérenniser la sta- 5 millions d’euros d’investissement (l’équivalent de l’aménagement du
bilité fiscale dans la durée, tant la masse salariale pèse lourd dans square Charles de Gaulle …)
les dépenses de fonctionnement : aller aussi loin que possible en la sur l’hypercentre,
matière en profitant des départs à la retraite. dans les cités,
aux abords des bouches de métro,
aux sorties d’écoles,
sur les parcs de stationnement des 2 roues (motorisées ou non)
De l’ordre à Toulouse!
Afficher une volonté politique d’en finir avec les lieux où se fo-
calisent les problèmes de vol, de trafic, de dangerosité : rue Bayard,
Fluidifier la circulation
boulevard de Suisse, St-Pierre, la Daurade, …: Relancer le grand contournement.
appliquer l’expérience de détectives privés sur des lieux Lancer un grand programme d’éradication des goulets d’étrangle-
publics comme dans les communes de Nogent-sur-Oise, de Cregy- ment routier dans la ville.
les-Meaux Lancer un grand programme de réduction du nombre de feux rouges.
humaniser les quais de la Garonne (près St Pierre, la Dau- Rétablir les deux fois deux voies de circulation sur tous les boule-
rade) par des bouquinistes : les personnes alcooliques, droguées, vards routiers circulaires de la ville et les grands axes qui les desser-
les délinquants, ne doivent pas évoluer dans un no man’s land mais vent. Pour cela transformer les contre-allées en voie de bus partout
être entourées, regardées et en arriver à des comportements où où c’est possible.
elles se respecteront et respecteront les autres. Abaisser la politique tarifaire des parkings pour que l’octogone ne
proposer des navettes nocturnes (celles du jour) aux abords soit pas un ghetto de riches.
des lieux festifs. Développer le « deux-roues » motorisé :
Appliquer fermement un arrêté couvre-feu pour les mineurs Instaurer une prime de Toulouse Métropole à l’achat.
de moins de 13 ans : les mères seront soulagées que les règlemen- Instaurer des zones de stationnement vidéo-surveillées.
tations soient de leur côté. Autoriser l’usage des couloirs de bus.
Ne pas entretenir les réseaux parallèles :
Non aux salles de shoot : risque de créer de l’insécurité par Redonner vie à une «Toulouse populaire»
le regroupement de drogués + ce n’est pas à la mairie d’organiser
des activités illégales et contraires à la santé publique ! Pourquoi et accroître un rayonnement digne de son
pas des salles de viol ? ou des quartiers de cambriolage !
Non à la prostitution et au proxénétisme installés aux Mi-
4ème rang au plan national auprès de ses
nimes, aux Ponts-Jumeaux, boulevard de Suisse : les riverains n’en habitants et des touristes.
peuvent plus ! + Non aux subventions de la mairie (et de la Région Favoriser les commerces de proximité (bouchers, fleuristes,
et du Conseil Général) à des associations qui aident à l’hygiène, la quincaillers, cordonniers, AMAP, producteurs locaux,..) dans le centre-
santé (c’est louable !) mais qui donnent du travail aux prostituées ville, comme dans les quartiers périphériques et les quartiers neufs,
migrantes : la collectivité ne peut pas favoriser la venue de nou- car ils constituent à la fois un lien social et un lien de sécurité et ils
velles migrantes, encourager une pompe aspirante ; on entretient entretiennent un esprit village dans les quartiers : une place avec
ainsi l’immigration et les réseaux de prostitution ! parking, des commerces, une poste, une ligne de bus rejoignant le
Appliquer fermement un arrêté anti-mendicité et anti-ap- centre ! Pour aider les petits commerces, la mairie peut préempter ou
propriation d’espaces publics par les Roms et verbaliser. prêt à taux zéro.
Proposer aux Toulousaines et aux Toulousains des formations Budget actuel consacré à ces actions : 1 million pour 6 millions concer-
de premiers soins pour réagir aux violences causées. nant les associations culturelles !
De l’ordre à Toulouse!
Favoriser des lieux de culture et de loisirs festifs visant le Relancer le plan Eclairage des monuments et rues, pour à la
grand public : outre la Prison St Michel (Musique-danse-peinture), le fois valorisation du patrimoine et sécurité
lieu Z, la maison Nougaro, favoriser : Multiplier les jeux pour les enfants, les manèges en concession, dans
cafés littéraires (lieux voués aux poètes, aux auteurs locaux, les parcs et jardins publics ; réintroduire des animaux sous forme de
avec tableaux d’eux aux murs, leurs œuvres à feuilleter, le tout avec mini-ferme et de mini-zoo.
canapés, piano-jazz, buvette-restaurant), Le tout dans une ville jeune : tout faire pour que Toulouse reste
Centre de jazz-variétés-théâtre de boulevard dans un lieu une grande ville universitaire (2ème ville universitaire de province der-
central comme le Nouveautés depuis longtemps désaffecté, rière Lyon), son nombre d’étudiants ayant baissé de plusieurs milliers
Piano à la gare à la disposition des voyageurs, ces dernières années !
kiosques à concert dans les parcs, sur les bords de la Ga- Le tout dans une ville aux rues praticables et propres, où la
ronne qu’il faut valoriser avec des buvettes, des passerelles pour mairie doit accompagner les gestes responsables :
vélos et piétons, des bouquinistes, des brocanteurs, une navigation multiplier les poubelles,
pour enfants, une multiplication de péniches… offrir des boites à double-fond pour chewing-gums usagés et
animations de Noël recentrées sur la nativité, avec chœurs cendriers de poche plutôt que les traditionnels objets promotionnels
chantant Noël Tshirt, casquettes ou stylos !
Créer un lieu de mémoire, la Maison de l’Histoire de Tou- appliquer la Tolérance zéro en verbalisant, ce qui évitera le
louse (MHT), avec : sentiment de « mon papier gras en plus ne se verra pas au milieu du
exposition permanente sur les grands événements qui ont reste ».
marqué Toulouse (Académie des jeux floraux, pastel, affaire Calas,
Aéropostale, Airbus…)
espace d’accueil animé par des Toulousains amateurs ou
spécialistes de l’histoire de Toulouse pour échanges – Départ de par-
cours-découvertes.
Théâtre de l’Histoire de Toulouse (THT), où les élèves tou-
lousains seraient sollicités 3 fois par an pour mettre en scène tel ou
tel événement -sous forme de concours inter-établissements- avec Arrêter le massacre urbanistique
remise de Trophées de l’Histoire toulousaine-
Lien avec des élèves/étudiants spécialistes en histoire, his- Nous constatons que :
toire de l’Art, qui viendraient commenter telle ou telle œuvre dans les Celui-ci va s’accélérer par le PLU voulu par la gauche per-
Musées les 1ers dimanches du mois ou lors de la nuit des Musées. mettant aux promoteurs de bétonner en lieu et place des quartiers de
Organisation de semaines de reconstitution historique dans maisons qui font pourtant l’âme et le bon-vivre à Toulouse.
les rues de Toulouse : « Toulouse la romaine », « Toulouse et la ba-
taille de 1814 », « Toulouse la résistante », « Toulouse l’industrielle».
De l’ordre à Toulouse!
Cette volonté de densifier est justifiée par la gauche par la Arrêter le clientélisme : réaffirmer
mise en place des transports en commun et leur rentabilisation. En
réalité nous dénonçons la haine anti-voiture des bobos qui érigent en l’intérêt général sur l’intérêt des
religion les transports en commun : pour eux la voiture est l’égoïsme minorités ! et réorganiser l’équipe
bourgeois et le transport en commun est une mixité solidaire. A cela
nous opposons le monde du réel : l’idée que la voiture est un ins- municipale en lui fixant des devoirs
trument d’économie des deniers publics, un instrument de liberté, un
Non à l’inflation des subventions: + 30 millions d’euros !
instrument de productivité pour le monde du travail. A une ville tour-
Non au vote des étrangers proposé sous la forme d’un vœu et
née vers les bobos nous voulons une ville tournée vers la réalité des
voté lors d’un Conseil Municipal en mars !
travailleurs.
Non à des terrains municipaux vendus pour des mosquées à prix
Cette volonté de densifier est aussi justifiée par la gauche par
inférieur au prix du marché, sans mise en concurrence des ache-
la supériorité de l’immeuble sur la maison pour les économies d’éner-
teurs, aide d’autant plus vaine que la mosquée d’Empalot offre aux
gie. En réalité nous dénonçons la vision idéologique de la gauche :
regards de ceux qui longent l’ancien espace AZF un grand panneau
pour eux la maison est l’égoïsme bourgeois et l’immeuble est fantasmé
faisant appel aux dons !
comme facteur de mixité solidaire. A cela nous opposons le monde du
Non aux prières de rue !
réel : la maison n’est pas plus énergivore, la maison est moins coû-
Non au mépris des rapatriés (expropriés du CEFANOM – baptême
teuse au m², l’immeuble imposé provoque l’étalement urbain car alors
du Pont du 19 mars 1962) !
les familles vont plus loin chercher du lotissement. Dès lors l’immeuble
Réaffirmer le principe républicain de non reconnaissance des
provoque la purification sociale des villes : les couples avec enfants
communautés : Non à toute forme de communautarisme, telle que
ne voulant pas vivre en appartement sont chassés de la ville. Ce sera
l’ouverture d’un espace LGBT et des aides financières au Festival
Toulouse à l’image de Paris : du bobo sans enfants + des retraités +
du Film lesbien, telle que le communautarisme occitan (métro,
des assistés.
panneaux illégaux TOLOSA à l’entrée de la ville) : allez vendre un
Nous proposons de :
Airbus en occitan !
Changer le SCOT de Toulouse Métropole
Oui au retour des maires de quartier (sur des quartiers plus pe-
pour réintroduire des petites maisons individuelles
tits, plus homogènes) pour une véritable proximité, une identifica-
avec petits jardins dans la ville.
tion facile..
Ne pas appliquer le futur PLU.
Oui au devoir de mémoire des élus : le Monument aux Morts est
Arrêter la densification de Toulouse et le massacre de nos le premier lieu de mémoire !
quartiers. Oui à un impératif catégorique d’éthique
Dénoncer la collusion entre les promoteurs et la municipalité et de transparence: Servir et ne pas se
de gauche à travers le futur PLU. servir.
Honnêteté des élus : une équipe exemplaire,
tolérance zéro pour la moindre défaillance !
De l’ordre à Toulouse!

Olivier ARSAC Marie-Pierre CHAUMETTE


Secrétaire Départemental DLR 31 Présidente du MPF 31
06 12 78 15 74 Conseillère Régionale Midi-Pyrénées
olivierarsac@free.fr 06 08 00 08 92
www.dlr31.free.fr mariepierrechaumette@hotmail.fr
www.mpf31.net

Centres d'intérêt liés