Vous êtes sur la page 1sur 5

WWW.SOUNNA.

COM

Retour à l'article

Les Trois Fondements (01)


Cheikh Al-Uthaymîn

Sujets abordés : explication de la formule de basmalah (ou bismillâhi-r-Rahmâni-r-Rahîm),


définition de la science, définition des Trois Fondements

Au nom (1) d'Allah (2)

1) L'auteur, qu'Allah lui fasse miséricorde, débute son livre avec la Basmalah ( Au nom d'Allah,
Le tout Miséricordieux, Le très Miséricordieux ) suivant l'exemple établi par le Livre d'Allah -
Glorifié et Exalté soit Il - qui débute ainsi. Et ceci est aussi en concordance avec le hadith : "
Toute chose sérieuse qui ne commence pas par " Au nom d'Allah " est privée de bien ". [Hadith que
Suyûtî a attribué à Ar-Rahâwî dans El Djâmi' As-Saghîr 4/147, et Al Khatîb l'a rapporté dans El Djâmi' 2/69. Et le hadith a été rapporté selon plusieurs
voies et selon différentes versions. Et nous avons posé la question à notre Cheikh, le Grand Savant Muhammad El Uthaymîn - qu'Allah lui fasse
miséricorde - au sujet de l'authenticité de ce hadith. Il a répondu : "Les savants ont divergé au sujet de l'authenticité de ce hadith. Certains l'ont authentifié
et se sont basés dessus comme An-Nawawî. D'autres l'ont affaibli. Cependant, le fait que les savants ont accepté ce hadith et l'ont introduit dans leurs livres
prouve qu'il a une source...". Voir Kitâb El 'Ilm de Cheikh Al Uthaymîn. Note du traducteur : ce hadith a été déclaré très faible (Da'îf djiddan) par Cheikh
El Albânî dans Irwâ Al Ghalîl hadith n°1] , de même cela est en concordance avec la voie du Messager (saw), car
il débutait ses lettres ainsi.

Cette phrase comporte une partie non explicitée, essentielle pour rendre le sens complet. Et le
sens complet est : " Au nom d'Allah j'écris ". Le mot non explicité est le verbe ( "J'écris" dans ce
cas), car en arabe, ce sont les verbes à la base qui comportent la caractéristique grammaticale
d'action (El 'Amal). Et nous avons affirmé que le verbe se trouvait après le terme " Au nom
d'Allah " et cela pour deux raisons :

z Rechercher la bénédiction en commençant par le nom d'Allah, Glorifié et Elevé soit Il.
z C'est la façon d'exprimer que c'est la seule raison qui motive l'écriture.

Et nous avons choisi un terme correspondant à la situation ("J'écris"), car cela est plus précis. En
effet, si nous disons par exemple, lorsque nous voulons lire un livre : " Au nom d'Allah je débute
", cela est ambigu pour une personne qui nous écoute, car elle ne peut pas deviner ce que l'on
débute. Contrairement au fait de dire " Au nom d'Allah je lis ", qui ne laisse aucune place au
doute.

2) Allah est un nom propre désignant L'Initiateur de la Création (El Bârî), Glorifié et Elevé soit Il.
Et Allah est le nom propre dont dérivent tous les autres noms. D'ailleurs, dans la parole d'Allah -
Elevé soit Il - : " Alif, Lam, Ra. Voici un livre que nous avons fait descendre sur toi, afin que -
par la permission de ton Seigneur - tu fasses sortir les gens des ténèbres vers la lumière, sur la
voie du Tout Puissant, du Digne de louange. Allah, à qui appartient tout ce qui est dans les
cieux et sur la terre." [Ibrâhîm v.1-2 ]

Nous ne considérons pas le nom " Allah " comme étant un adjectif qualificatif, mais nous disons
plutôt que c'est un nom qui suit comme explication et clarification de ce qui a précédé ('atf
bayân), et ce afin que le nom d'Allah ne soit pas dans une situation d'adjonction après le nom
qualifié.

Le Tout Miséricordieux(3), Le Très Miséricordieux (4)

3) Ar-Rahmân ( Le Tout Miséricordieux ) est un des noms spécifiques à Allah - Glorifié et Exalté
soit Il - et ne peut être appliqué à autre que Lui. Ar-Rahmân signifie : "Celui qui se caractérise par
une immense miséricorde" (Al Muttasif bi-r-Rahmati-l-Wâsi'ah).

4) Ar-Rahîm ( Le Très Miséricordieux ) est un nom attribué à Allah - Glorifié et Exalté soit Il -
mais peut aussi être attribué à d'autres. Son sens est : "Celui dont la miséricorde atteint
autrui" (Dhu-r-Rahmati-l-Wâsilah). Ar-Rahmân est donc celui qui possède une vaste miséricorde,
et Ar-Rahim est celui dont la miséricorde atteint autrui. Par conséquent, lorsque ces deux noms
sont cités ensemble, Ar-Rahîm prend le sens de : "Celui dont la miséricorde atteint qui Il veut
parmi Ses serviteurs". Comme le dit Allah le Très Haut : " Il châtie qui Il veut et fait miséricorde
à qui Il veut ; et c'est vers Lui que vous serez ramenés. " [ L'Araignée : v.21 ]

Sache (5) - qu'Allah te fasse miséricorde (6) -

5) La connaissance('Ilm) est le fait de concevoir la réalité d'une chose comme elle est
véritablement et avec certitude.

Les niveaux de la conception sont au nombre de 6 :

z La connaissance ('Ilm), qui est le fait de concevoir la réalité de quelque chose comme elle
est véritablement, avec certitude.

z L'ignorance légère (Al Djahl-ul-Basît) : qui est l'absence de conception parfaite .

z L'ignorance aggravée (Al Djahl-ul-Murakkab) : qui est la conception d'une chose de façon
contraire à sa véritable réalité.

z L'illusion (Al Wahm) : qui est de concevoir une chose malgré l'existence d'un contraire plus
vraisemblable.

z Le doute (Ash-Shakk) : qui est la conception d'une chose malgré l'existence d'un équvalent.

z La croyance prépondérante ( Adh-Dhann) : qui est de concevoir une chose malgré


l'existence d'un contraire moins vraisemblable.

Et la science ('Ilm) est de deux sortes : nécessaire (ou empirique) (Darûrî) et théorique (Nadharî).
La science nécessaire - ou emprique - est celle qui est inexorablement connue sans aucun besoin
de recherche ou de preuve avec des évidences, comme le fait - par exemple - de savoir que le feu
est chaud. Alors que la science théorique est celle qui requiert des investigations et des preuves,
comme par exemple le fait de savoir que l'intention est obligatoire avant les ablutions.

6) Rahimak-Allah : qui signifie : "qu'Allah déverse sur toi Sa miséricorde, de façon à ce que tu
puisses atteindre ce que tu recherches, et être sauvé de ce que tu crains." Ainsi, le sens complet
est : " Qu'Allah pardonne tes péchés antérieurs, qu'Il t'aide et te protège dans l'avenir ". C'est le
cas lorsque le terme Rahmah (Miséricorde) est utilisé seul. Si cependant le terme Maghfirah
(pardon) lui est adjoint, alors Maghfirah signifie le pardon des péchés passés, alors que Rahmah
désigne l'obtention du bien et la préservation des péchés dans le futur.

Et ces propos de l'auteur - qu'Allah lui fasse miséricorde - montre l'attention qu'il a pour le
lecteur, et qu'il recherche et désire le bien pour lui.

...qu'il est obligatoire pour toi d'apprendre quatre choses(7). La première est la
science (Al 'Ilm), qui est la connaissance d'Allah(8)...

7) Ces choses que l'auteur mentionne - qu'Allah le Très Haut lui fasse miséricorde - englobent
toute la religion, et une grande attention doit donc leur être accordée en raison de leur caractère
immensemment bénéfique.

8) C'est-à-dire la connaissance d'Allah - Glorifié et Exalté soit Il - avec le coeur, d'une façon qui
engendre nécessairement l'acceptation (Qabûl) de tout ce qu'Il a légiféré, la soumission (Idh'ân),
la subordination (Inqiyâd) et l'application de Sa Législation avec laquelle est venu Son Messager
Muhammad (saw). Le serviteur peut connaître son Seigneur en observant Ses signes religieux, se
trouvant dans le Livre d'Allah - Glorifié et Exalté soit Il - et dans la Sounna de Son Messager
(saw), et en considérant aussi les signes universels d'Allah que sont Ses créatures. Ainsi, chaque
fois que l'être humain examine ces signes, sa connaissance de Son Créateur et Divinité augmente.
Allah - Glorifié et Exalté soit Il - a dit : " Il y a sur terre des preuves pour ceux qui croient avec
certitude ; ainsi qu'en vous mêmes. N'observez vous donc pas ? " [ Adh-Dhâriyât v.20-21 ]

...la connaissance de Son Prophète (saw) (9)...

9) C'est-à-dire la connaissance de Son Messager Muhammad (saw) d'une façon qui engendre
nécessairement l'acceptation de tout ce avec quoi il (saw) est venu comme guidance et religion de
vérité, la croyance en la véracité de ses dires, l'obéissance à ses ordres, l'éloignement de ce dont il
nous a mis en garde et interdit, le jugement par la législation avec laquelle il (saw) est venu et
l'agrément de ses jugements. Allah - Glorifié et Exalté soit Il - a dit : " Non ! Par ton Seigneur !
Ils ne seront pas croyant aussi longtemps qu'ils ne t'auront demandé de juger de leurs disputes
et qu'ils n'auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu'ils se soumettent
complètement ( à ta sentence)" [Les Femmes v.65].

Et Allah le Très Haut a dit : " La seule parole des croyants quand on les appelle vers Allah et
Son Messager, pour que celui ci juge parmi eux, est : " Nous avons entendu et nous avons obéi
". Et voilà ceux qui réussissent. " [ La Lumière v.51 ].

Et Il a dit : " O les croyants ! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d'entre vous
qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le à
Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au jour dernier. Ce sera bien mieux et de
meilleure interprétation ( aboutissement). " [Les Femmes v.59]

Il a aussi dit : " Que ceux, donc, qui s'opposent à son commandement prennent garde qu'une
épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux. " [La Lumière v.63].
L'Imam Ahmad, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : " Sais-tu quelle est cette épreuve ? Cette
épreuve est le Shirk (polythéisme), car s'il rejette une partie des paroles du Prophète (saw), une
forme d'hérésie risque d'apparaître dans son coeur et causer sa destruction ."

...et la connaissance de la religion de l'Islam (10)...

10)" Connaissance de la religion de l'Islam " : L'Islam est - dans son sens général - l'adoration
d'Allah de la façon qu'Il a légiférée depuis qu'Il a envoyé les Messagers jusqu'à ce que l'Heure
sonne. Comme l'a mentionné Allah - Glorifié et Exalté soit Il - dans de nombreux versets, qui
montrent que toutes les anciennes législations prescrites n'étaient que soumission (Islâm) à Allah,
- Glorifié et Exalté soit Il. Allah, Le Très Haut, a dit concernant Ibrahim (as) : " Notre Seigneur !
fais de nous Tes soumis, et de notre descendance une communauté soumise à Toi. " [La Vache
v.128].

Quant au mot "Islam" dans son sens particulier, après l'envoi du Prophète (saw), il fait référence à
ce avec quoi est venu Muhammad (saw). Car ce avec quoi le Prophète (saw) est venu a abrogé
toutes les religions antérieures. Ainsi quiconque suit le Prophète (saw) est un musulman, et
quiconque diverge de sa voie (khâlafahu) n'est pas un musulman. Par conséquent, les adeptes des
Messagers en leur temps étaient musulmans. Les Juifs au temps de Mûsâ (Moïse) (as) étaient
musulmans, et les Chrétiens à l'époque de 'Issa (Jésus) (as) étaient musulmans, mais depuis que le
Prophète Muhammad (saw) a été envoyé, ceux qui n'ont pas cru en lui ne sont pas musulmans. De
plus, l'Islam est la seule religion acceptable par Allah et la seule qui soit bénéfique pour la
personne. Allah - Glorifié et Exalté soit Il- a dit : " Certes, la religion acceptée par Allah, c'est
l'Islam. " [La Famille d'Imrân v.19]. Et Il a dit : " Et quiconque désire une religion autre que
l'Islam, ne sera point agréé, et il sera dans l'au-delà, parmi les perdants " [ La Famille d'Imrân
v.85]. Et c'est par cet Islam qu'Allah a comblé le Prophète (saw) et sa communauté. Allah le Très
Haut a dit : " Aujourd'hui, j'ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon
bienfait. Et J'agrée l'Islam comme religion pour vous. " [La Table Servie v.3]

...avec les preuves(11)...

11) La preuve est ce qui conduit vers ce que l'on recherche. Et les preuves peuvent être textuelles,
comme elles peuvent être intellectuelles. La preuve textuelle est tout ce qui est affirmé par la
révélation (Al Wahiy), qui est le Coran et la Sounna. Et la preuve intellectuelle est celle qui est
établie par le biais de l'observation et la considération. Et Allah - Glorifié et Exalté soit Il- a
fréquemment mentionné ce type de preuves dans Son Livre. Et combien nombreux sont les
versets où Allah dit : " Parmi nos signes, il y a " ? C'est de cette façon que les preuves
intellectuelles sont citées par Allah - Glorifié et Exalté soit Il.

Quant à la connaissance du Prophète (saw) à travers les preuves textuelles, on trouve la parole
d'Allah, Le Très Haut : " Muhammad est le Messager d'Allah " [Muhammad v.29] ainsi que :"
Muhammad n'est qu'un messager . Des messagers avant lui sont passés ." [La Famille d'Imrân
v.144]

Les preuves intellectuelles s'établissent en examinant et considérant les signes claires avec
lesquelles le Prophète (saw) est venu, le plus grand signe étant Le livre d'Allah - Glorifié et Exalté
soit Il - qui comporte des narrations véridiques et bénéfiques ainsi que des règles justes qui
assurent le bien-être. De plus, il y a les miracles qui se sont réalisés de par ses mains, ainsi que les
informations touchant à l'invisible dont il nous a fait part, choses qui ne peuvent être sues qu'à
travers la révélation et qui se sont réalisées comme il l'avait affirmé.