Vous êtes sur la page 1sur 3

WWW.SOUNNA.

COM

Retour à l'article

Les Trois Fondements (14)


Cheikh Al-Uthaymîn

Sujets abordés : les formes d'adorations suivantes sont explicitées : demande d'aide -
Isti'ânah- et demande de protection Isti'âdhah.

La preuve concernant la demande d'aide réside dans la parole d'Allah le Très


Haut : "C'est Toi [Seul] que nous adorons, et c'est Toi [Seul] dont nous implorons
secours"[Sourate Al Fâtihah verset 5]. En outre, il y a le hadith suivant : "Si tu demandes de
l'aide, demande-la à Allah"[Rapporté par l'Imâm Ahmad 1/293 et At-Tirmidhî 4/575](80)

80)

La demande d'aide se subdivise en différentes catégories :

1. La première est le fait de demander l'aide d'Allah : il s'agit d'une demande d'aide
accompagnée d'une totale humilité de la part du serviteur envers son Seigneur, tout en Lui
confiant la gestion des choses et en croyant en Sa Suffisance. Cette forme de demande
d'aide ne doit être vouée qu'à Allah le Très Haut. La preuve réside dans la parole d'Allah :
"C'est Toi [Seul] que nous adorons, et c'est Toi [Seul] dont nous implorons secours".
L'exclusivité de cette caractéristique est déduite du fait qu'Allah a placé le terme désignant
l'être imploré (i.e. Allah dans le terme "C'est Toi") avant le verbe désignant l'acte lui-même
(i.e. l'imploration dans l'expression "que nous implorons"). Or la règle dans la langue arabe
- qui est la langue de révélation du Coran - est que le fait de mettre en avant un terme qui
devrait être en postposition indique la spécificité et l'exclusivité. Par conséquent, vouer
cette catégorie de demande d'aide à un autre qu'Allah le Très Haut est une forme de
polythéisme excluant de la sphère de l'Islam.

2. La seconde est la demande d'aide à un être vivant pour une chose qu'il est capable
d'accomplir. Cette forme de demande d'aide dépend de la chose à accomplir.
{ Si cette chose est un acte de bien alors il est permis de demander de l'aide, et il est
recommandé de répondre à cette demande car Allah le Très Haut a dit : "Entraidez-
vous dans l'accomplissement des bonnes oeuvres et de la piété" [Sourate Al Mâidah
verset 2].
{ Si en revanche la chose à accomplir est une turpitude, il est alors interdit de
demander de l'aide pour sa réalisation, tout comme il est interdit de répondre à cette
demande. En effet, Allah le Très Haut a dit : "Et ne vous entraidez pas dans le
péché et la transgression" [Sourate Al Mâidah verset 2].
{ Si enfin cette demande d'aide concerne un acte permis, alors cette demande est
permise, tout comme il est permis d'y répondre... en plus du fait que celui qui y
répond pourra être récompensé pour avor fait le bien. Répondre à cette demande
devient donc un acte recommandé car Allah le Très Haut a dit : "Et faite le bien. Car
Allah aime les bienfaisants" [Sourate El Baqarah verset 195].

3. La troisième est la demande d'aide à un être vivant et présent, mais qui est dans
l'incapacité de répondre à cette demande. Cette demande n'est que futilité et ne sert à
rien, comme le fait de demander à une personne faible de porter un objet lourd.

4. La quatrième est la demande d'aide aux morts - dans le sens absolu - ou aux êtres
vivants pour une chose invisible qu'ils ne peuvent atteindre. Cette acte est une forme de
polythéisme, car il ne peut émaner que d'une personne convaincue que ces êtres ont un
pouvoir occulte sur la création.

5. La cinquième est le fait de rechercher l'aide au travers des actes et des comportements
aimés par Allah le Très Haut. Cette catégorie est recommandée comme l'a ordonné Allah
le Très Haut dans Sa parole : "Cherchez secours dans l'endurance et la Salat" [Sourate Al
Baqarah verset 153].

Pour appuyer son argumentation au sujet de la première catégorie de demande d'aide, l'auteur -
qu'Allah lui fasse miséricorde - s'est basé sur la parole d'Allah le Très Haut : "C'est Toi [Seul]
que nous adorons, et c'est Toi [Seul] dont nous implorons secours" [Sourate Al Fâtihah verset

5], ainsi que la parole du Prophète : "Si tu demandes de l'aide, demande-la à Allah".

La preuve concernant la demande de protection réside dans la parole d'Allah le


Très Haut : "Dis : Je cherche protection auprès du Seigneur de l'aube
naissante"[Sourate Al Falaq verset 1], ainsi que : "Dis : Je cherche protection auprès du
Seigneur des hommes"[ Sourate An-Nâs verset 1](81)

81) Al Isti'âdhah est la demande de protection. Et la protection correspond au fait de défendre


contre un mal. Ainsi, celui qui demande protection se met sous l'égide de celui qu'il implore et se
cramponne à lui. En outre, il faut savoir qu'il existe différentes sortes de demande de protection :

1. La première est la demande de protection que l'on formule à Allah. Elle implique la
dépendance totale du serviteur envers son Seigneur, le fait de le prendre comme appui, la
croyance en Sa Suffisance et en la perfection de Sa protection contre toute chose, qu'elle
soit présente ou future, petite ou grande, humaine ou autre. La preuve à ce sujet est la
parole d'Allah le Très Haut : "Dis : Je cherche protection auprès du Seigneur de l'aube
naissante, contre le mal des êtres qu'Il a créés" jusqu'à la fin de la sourate. De même que
la parole d'Allah le Très Haut : "Dis : "Je cherche protection auprès du Seigneur des
hommes, le Souverain des hommes, Dieu des hommes, contre le mal du mauvais
conseiller, furtif" jusqu'à la fin de la sourate.

2. La seconde est le fait de rechercher protection auprès d'un des attributs d'Allah,
comme Sa Parole, Sa Grandeur, Sa Puissance et autres attributs similaires. La preuve à ce

sujet se trouve dans la parole du Prophète : "Je recherche protection auprès des
paroles parfaites d'Allah contre le mal des êtres qu'Il a créés" [Rapporté par Muslim, Chapitre du rappel et
des invocations, sous-chapitre : de la demande de protection contre le mauvais jugement, la profondeur du malheur et autres]. De même :
"Je recherche protection auprès de Ta Majesté contre le fait que la terre s'ouvre sous moi".
[Rapporté par l'Imâm Ahmad, 2/25 et An-Nasâï 8/677]. Et dans l'invocation pour la douleur : "Je recherche
protection auprès de la puissance et le pouvoir d'Allah contre ce que je ressens et
appréhende" [Rapporté par l'Imâm Ahmad, 4/217, Abû Dâwûd 3891 et Ibn Mâdjah 2522]. On trouve aussi parmi les

paroles du Prophète : "Je recherche protection auprès de Ta Satisfaction contre Ta


Colère" [Rapporté par Muslim, Chapitre de la prière, sous-chapitre : ce que l'on dit lors de l'inclinaison et la prosternation]. Enfin,
lorsque le verset suivant fut révélé : "Dis : Il est capable, Lui, de susciter contre vous,
d'en haut, ou de dessous vos pieds , un châtiment." [Sourate Al An'âm verset 65], le

Prophète implora Allah de la façon suivante : "(Ô Allah) je recherche protection


auprès de Ta Face" [Rapporté par Bukhârî, Chapitre Al I'tisâm, sous-chapitre : de la parole d'Allah : "ou de vous confondre dans le
sectarisme"].

3. La troisième est la demande de protection faite aux morts, ou aux êtres vivants
absents et donc incapables de protéger qui que se soit. Cette catégorie de demande de
protection est une forme de polythéisme. D'ailleurs Allah l'a mentionné dans le Coran :
"Or, il y avait parmi les humains, des mâles qui cherchaient protection auprès des mâles
parmi les djinns mais cela ne fît qu'accroître leur détresse" [Sourate El Djinn verset 6]

4. La quatrième est la recherche de protection auprès d'une chose capable de protéger


parmi les êtres humains, les lieux ou autres. Cela est permis, et la preuve réside dans les

propos du Prophète , citant les troubles : "Quiconque voudra s'immiscer dans les
troubles se verra englouti par eux, et que celui qui trouve un refuge ou un abri qu'il aille y
chercher protection". Ce hadith est authentifié par Bukhârî et Muslim. [Rapporté par Bukhârî, Chapitre
des troubles, sous-chapitre : des troubles apparaîtront... et à ce moment-là, la personne assise vaudra mieux qu'une personne debout. Rapporté
aussi par Muslim, Chapitre des troubles, sous-chapitre : de l'arrivée des troubles comme la chute des gouttes de pluie]. D'ailleurs le

Prophète a spécifié cet abri et refuge lorsqu'il dit : "Que celui qui possède un
troupeau de chameaux le rejoigne". Ce hadith est rapporté par Muslim. On trouve aussi
dans le Sahîh de Muslim, d'après Djâbir - qu'Allah l'agrée - qu'une femme appartenant à la

tribu des Banî Makhzûm avait volé, et que lorsque le Prophète la manda, elle chercha
protection auprès de Umm Salamah. [Rapporté par Muslim, Chapitre des peines légales, sous-chapitre : de l'ablation de la
main du noble et autre]. On trouve aussi dans son Sahîh, d'après Umm Salamah - qu'Allah l'agrée -

que le Prophète a dit : "Une personne cherchera protection auprès de la maison


(d'Allah i.e. la Ka'bah), et un groupe lui sera alors envoyé" [Rapporté par Muslim, Chapitre des troubles,
sous-chapitre : de l'engloutissement de l'armée qui se dirigera vers la Ka'bah].

Et si quelqu'un recherche ta protection contre les méfaits d'un injuste, alors il est obligatoire pour
toi de lui accorder refuge et de le protéger autant que possible. Par contre si cette personne
recherche ta protection pour réaliser une mauvaise oeuvre ou pour fuir une obligation, alors il est
interdit de lui accorder refuge.