Vous êtes sur la page 1sur 43

Sommaire Page principale

L Islam
en
ligne de Mire ?
Mohammad Amine Alibhaye

Première édition

Dépôt Légal
2è trimestre 1995

Tous droits réservés dans tous pays


reproduction interdite sans autorisation expresse

Gloire à Allâh, Le Puissant, Le Miséricordieux, Le Compatissant, Le Refuge lorsque nous sommes dans la détresse, et
Le Louangé, dans l allégresse. À Lui nous appartenons et à Lui nous reviendrons. Il n a point d associé et n a
jamais enfanté. Il est Unique .
Gloire à Lui, pour Son Livre qu Il a fait descendre sur sa sainte créature, le prophète Mohammad e , comme un guide
et un avertissement pour l humanité.
Mais, une grande partie de l humanité ne sait pas encore... (Coran S34V28)
Chers frères et s urs musulmans, les problèmes évoqués dans ce livre, je les étudie depuis bientôt dix ans. J ai
beaucoup lu, analysé, référencé, vu et écouté, sur tout ce qui touche à ma foi, des sources les plus diverses,
hétéroclites, opposées, anglaises ou françaises. J ai étudié aussi les livres de nos détracteurs et les différentes bibles.
Et je constate depuis quelques années une escalade dramatique dans les attaques contre l Islam. Je suis parfaitement
conscient que je suis loin de valoir en érudition, en éloquence, en compétence religieuse, nos éminents savants ou
oulémas, qui eux se consacre entièrement à la cause de l Islam. Mais à la lumière de mes quelques connaissances et
conclusions, j ai cru que le temps est venu de contribuer, moi aussi, à la cause et à la défense de notre religion, par la
publication des pages qui vont suivre, ainsi que par d autres ouvrages futurs, si Allâh le veut.
Allâh Seul n est pas sujet à erreur ou à contradiction, aussi d avance, je sollicite de votre part une lecture indulgente.

SOMMAIRE

Avant propos
Sommaire

INTRODUCTION

PREMIER CHAPITRE

Préliminaire
Présentation de ce que NOUS faisons
Présentation de ce que EUX font
Description des 4 attitudes musulmanes
Alors, comment répondre?

DEUXIÈME CHAPITRE

Nouveaux centres de propagation anti-islamique.


La menace est chez chacun de nous
Vision paranoïaque ?
Les attaques traditionnelles
1) La doctrine islamique
2) Le Coran
3) Notre prophète Mohammad (Paix et bénédictions sur lui)
Les principales propagandes
1) Le dieu des musulmans s appelle Allâh
2) L Islam est la religion et le mode de vie d un bédouin arabe du 7è siècle
3) L islam c est le fanatisme, la violence, le crime.
4) Islam = Intégrisme
5) L Islam en Iran
6) Lapidation, mains coupées, Talion.
7) Le tchador , le hidjab, et le foulard islamique
8) L intolérance de l Islam
9) Le problème de Rushdie: mort ou pas?
10) La condition de la femme en Islam
11) La polygamie
12) L Islam a été propagée par la pointe de l épée
13) Mahomet ? Un imposteur. Le Coran? Un plagiat.
14) Leur historique du message islamique
- La naissance de l Islam en tant que religion
- Le Coran a été passé au filtre de l humain ?
15) L Islam et l humanisme: antinomie ?
16) Le Coran est-il dépassé ?
17) Tous les musulmans: des islamistes passifs
18) Le Coran est truffé de mots étrangers à l arabe
19) Mahomet n a jamais été mentionné dans la Bible
20) Ce que l on ne vous dit pas!

Conclusion

Bibliographie

INTRODUCTION

- Croyez-vous en Jésus? Vous n êtes pas musulman si vous ne croyez pas en lui comme prophète!
Oui?
Un point pour Jésus.
- Jésus, Issa (a) dans le Coran, fut-il oui ou non un des plus grands messagers de Dieu?
Oui nous l acceptons.
Encore un point pour Jésus.
- Dans le Coran, Jésus est massioullah (traduit par christ), oui ou non?
Et Mohammad, dans le Coran, il est seulement raçouloullah, oui ou non?
Donc encore un point de plus pour Jésus.
- Dans le Coran, Jésus est né miraculeusement, oui ou non?
Et Mohammad, est-il né par un miracle de Dieu? Non.
Donc encore un point de plus pour Jésus.
- Jésus a-t-il, oui ou non, ressuscité un mort ?
Mohammad l a t-il fait? Non.
Donc encore un point de plus pour Jésus.
Maintenant, réfléchissez: le jour de Ide, fête d Abraham, il vous faut sacrifier un animal. Dieu vous recommande pour
ce sacrifice, un animal de premier choix, sans défaut, le meilleur possible. Oui ou non?

Selon votre Saint-Coran, vos propres écritures, entre Jésus et Mohammad, qui est le premier choix et qui est le second
choix?

DUR DUR!!

1er Octobre 1994, hebdomadaire Le Point , n°1150, couverture: La vrai vie de Mahomet . Ouvrons le magazine:
le prophète Mahomet est là présenté sur 13 pages, le plus sérieusement du monde, avec toute la force, la conviction
et la belle plume d un journaliste neutre , comme un opportuniste, qui a concilié des rites païens à un monothéisme
d emprunt, peureux, et qui sortait les révélations en fonction de ses intérêts personnels! Le Coran? Un banal
recueil de plagiat littéraire, d un style emprunté.
Douche froide. C est donc çà l Islam? Bof...

Ce livre est destiné à tous nos frères et s urs musulmans dont la foi et celle de leurs proches sont chaque jour,
harcelées, voire entamées, soit par ces missionnaires chrétiens, soit par les ruses et calomnies des médias comme
démontré avant, soit tout simplement par les quolibets ou perfides remarques d amis croyants ou non.
Il apporte des informations, des analyses et des éléments de réponse à l encontre des anathèmes les plus usités contre
l Islam et les musulmans.

Qu il enrichisse la réflexion des uns, ou qu il constitue pour d autres un frêle bouclier, peu importe, l important,
l important, c est que pendant le court moment de lecture qui vous est proposé, votre pensée se dépouille de ses
préoccupations quotidiennes pour mieux sentir, pour res-sentir notre confiance en Allâh et en son noble prophète
Mohammad (Paix et bénédiction sur lui).

Puisse-t-il potentialiser toutes les facettes de la foi qui embrase notre c ur, avant que ce dernier, cessant de battre, ne
redevienne poussière. Destinée inéluctable, mes frères et s urs.

Car seule une foi forte et fière peut nous protéger contre les blasphèmes et autres doux égarements auxquels nous
invitent chaque jour notre milieu, en proie à la débauche des sens, de l oisiveté, du dieu-plaisir, de l alcool et de la
drogue, en proie à la servitude de l argent et du rendement, bref en proie au... progrès .
Cette société où l on a sacrifié la dimension forcément humaine de l homme pour une modernité scientifique ,
technique , mesurable [seuls critères de leur progrès ], nouvelle religion, croyance des incroyants qui
pénètre nos foyers, nos c urs, sous mille couverts, à travers leur médias (TV, journaux, revues etc...), avec force
persuasion.

C est vers cette dérive, vide de sens et sans finalité qu on te convie frère musulman, c est cela l appel du progrès!

Cet appel, alléchant pour les faibles et les complexés (infériorité, ex-colonisés etc), touche toutes les couches de notre
société. Acquises à cette cause, ces victimes consentantes , à leurs agresseurs, à ça , s identifient. Elles sont
moulinées, travaillées, assimilées et recrachées, avec (enfin!) l unique , la sublime impression de faire partie des
cercles restreints de bourgeois arrivés , ou d intellos intégrés, forts d un développement spirituel et matériel
souvent inversement proportionnels.

Pauvres pigeons, grassouillets, mais captifs, dans des cages dorées, par leurs maîtres parées, que ne voient-ils pas
qu il leur sera interdit de voler de leurs propres ailes! Vaines perspectives.

Contre cela, il nous faut résister, s organiser, et lui préférer le culte pur rendu à Dieu Seul, pour le plaisir de Dieu
Seul. Lui nous le rendra au centuple, et nous protégera de la débauche. C est une foi qu il se faut forger. Car,
étrangement, elle ne doit pas s arrêter aux portes de nos mosquées, mais elle devrait inspirer chacune de nos pensées
ainsi que notre vie familiale et professionnelle et sociale. Bref cette foi devrait transpirer à travers toutes nos
actions et nos relations avec autrui.

Ce livre est là aussi pour fédérer les espérances de ceux qui ne serait-ce qu une fois ont été gêné , mis mal à l aise,
où montré du doigt, à cause de leur foi en l Islam.

Lisez-le, même plusieurs fois, assimilez l essentiel des arguments ici apportés, et, par la parole, par la plume, dans les
occasions où habituellement vous baissiez ou grattiez la tête, levez-la en souriant, et défendez le bien le plus précieux
que vous ayez: votre foi, votre religion, l Islam, tant calomniée et incomprise.

Être musulman actuellement dérange, dans ce monde spirituellement vide, et le danger vient de partout si nous ne
savons discerner le mal: depuis les missionnaires qui frappent à nos portes jusqu aux formes les plus perverses de la
propagande anti-islamique.
Si, outre les réfutations apportées, cet opuscule parvient à nous redonner et en particulier à nos jeunes, la fierté et la
dignité d être musulman dans ce monde agressif, alors son but est atteint.

Loin d appeler à une révolte contre l Occident [on vit en Occident, on mange en Occident, on profite des privilèges
de l Occident, nos droits fondamentaux sont globalement respectés en Occident et le sont moins dans certains pays
musulmans], non, il s agit de vivre l Islam en Occident.
Si l Occident est aujourd hui malade, ne laissons pas cette maladie nous emporter. Le monde occidental a perdu
conscience de la dimension spirituelle de l homme, ainsi que de l apport de la culture islamique à sa civilisation. Il
nous incombe de la leur rappeler par l exemple, par la préservation de cette culture islamique, la nôtre, en étant la
vitrine de l Islam, en Occident.

Notre survie en tant que musulman et le succès de l Islam dans leur c ur est à ce prix. Il n y a pas d autres voies.

Conscient qu une religion (quelle qu elle soit) ne se propage pas au nom de tel ou tel dogme, mais souvent par un
cheminement rationnel, les réponses ici apportées font largement appel à la raison et à des éléments vérifiables,
pour les croyants ou les incroyants. S inscrivant dans une perspective musulmane, le but de ce livre n est pas
prosélyte, en ce sens qu il n offre pas d alternative, ni ne décrit l Islam. Il s adresse principalement à des
musulmans. Mais tout lecteur impartial y trouvera des signes, des preuves pour ceux qui réfléchissent. Par conséquent,
les plus vaillants d entre nous pourront essayer d amener des chrétiens, missionnaires ou non, amis intéressés et
connaissances, à reconnaître les faiblesses évidentes de la Bible, à reconnaître les préjugés dont l Islam est l objet,
et enfin les convier à découvrir l Islam, le vrai visage de l Islam.
À tous ceux-là, l ultime récompense des bienheureux.

Le propos de ce livre n est pas non plus de faire une critique gratuite de la Bible. Non. Notre foi étant agressé par des
gens; ils nous invitent à délaisser les enseignements du Coran et à reconnaître en la Bible la Parole de Dieu ou les
bons enseignements à suivre. Il nous fallait donc étudier leur proposition , leur Bible.
L argumentation ne peut se satisfaire d un postulat: Non, non, ce n est pas vrai! Puisque je vous dit! Il fallait
donc, sans rancune particulière, leur donner des raisons que la raison accepte, des raisons indépendantes de notre foi et
par eux vérifiables.
Et nous ne sommes nullement responsables si la Bible semble crier qu elle n est pas la Parole de Dieu, ce ne sont pas
les musulmans qui ont dénaturé et falsifié les prescriptions divines originelles. Notre but, en dévoilant cette face
cachée de la Bible, est de prévenir la tentation éventuelle des musulmans à succomber à leur opération de charme. Par
avance, cependant, il faut insister sur le respect que chaque musulman doit montrer envers les livres sacrés des
chrétiens ou juifs, ainsi qu envers les prophètes véridiques - paix sur eux. Si des allégations inconvenantes
apparaissent dans ce livre, elles ne sont pas de notre fait mais imputables à leur propre livre, et citées comme
exemples de falsifications.
Par ailleurs le monde chrétien n est pas seul en cause, loin de là, car là n est pas le seul péril. D autres dangers
seront évoqués dans le 2è chapitre.

Sachez bien cependant que les non-musulmans qui font preuve de respect vis à vis de notre religion, du Coran, et de
notre prophète, alors NOTRE respect envers eux doit être total, c'est même une injonction importante du prophète. Ils
ne sont pas en cause dans ce livre.

Nous sommes tous immensément reconnaissants aux savants musulmans qui se dépensent tous sans compter pour la
cause de l Islam, en particulier à M. Ahmad Deedat dont les études critiques de la Bible nous ont aidé à l élaboration
du premier chapitre, ainsi que l uvre grandiose du Cheikh Rahmatoullah Al Hindi: "Manifestation de la Vérité".

Ce livre n a pas la prétention d être exhaustif, ni répondre aux plus récentes attaques, ni, par ailleurs, couvrir en
quelques lignes l ensemble du problème pour chacun des points évoqués, dont certains nécessiteraient un livre entier.
Modestement, il se veut une base de réflexion à approfondir, en puisant par exemple, dans la bibliographie donnée à la
fin du livre.
Simplement, c est une première ébauche, certes perfectible, aussi votre indulgence et vos critiques sont sollicitées
afin de rendre meilleur le prochain travail.

Ce n est en fait qu un simple rappel de ce verset du Saint Coran, prophétisé il y a de cela 1400 ans (!). De façon
merveilleusement concise, Allâh informe, prévient, et donne la solution, au prophète et à la Oummah :

Ni les juifs, ni les chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu à ce que tu suives leur forme de religion. Dis:
Certes, c est la direction d Allah (l Islam) qui est la vraie direction . Mais si tu suis leur passion après ce que tu as
reçu de science, tu n auras contre Allâh ni protecteur ni secoureur.
Coran S2V120

La plus grande des récompenses, serait qu Allâh Le Tout Puissant et Le Miséricordieux accepte et bénit cet humble
effort pour le rappel et la diffusion de Ses prescriptions d une Sagesse infinie.

Mohammad Amine Alibhaye - Ramadhan 1415/1995


PREMIER CHAPITRE

NOTES

La traduction en arabe du mot Dieu est Allâh .


À cette différence près cependant: dans la langue française le mot dieu recouvre un grand nombre de sens. Il y a le d
minuscule, le D majuscule, le féminin, et les dérivés. Il y a les Dieux et Déesses grecques, les images et Dieux
hindous, dans d autres domaines, il y a les dieux de la danse, les dieux de ceci, de cela. En Occident, il désigne en fait
tout objet d adoration. Bref, toute cette hiérarchie de divinités ne convient pas à la même expression désignant l Être
Suprême, l Unique Créateur de l Univers et de tout être vivant.
Préférons le mot arabe Allâh aux mots français Dieu , ou anglais God , car ils sont mal utilisés ou mal
appliqués. Ce mot arabe Allâh n est jamais utilisé avec un autre sens. Il n y a pas de Allâh-Père ou Allâh-mère .
Allâh est un mot unique pour un Dieu unique. La langue arabe comme toutes les autres langues a ses règles et sa
grammaire, mais en arabe, vous ne pouvez faire le pluriel de Allâh pas plus que vous n obtiendrez de forme mise
au féminin.

Mais quelques fois avec les non-musulmans, dans une discussion ou un écrit, pour éviter une longue justification, par
convenance de langage, nous sommes bien obligés d utiliser le mot Dieu en français. Et c est quelques fois le cas ici,
où souvent il s agit de réfuter leurs arguments.
Par ailleurs il incombe à tous les musulmans de dire, par tradition : Paix et bénédictions d Allâh soient sur lui
(Sallallâh-o Alaïhi Wassallam) quand ils prononcent ou entendent le nom du Saint Prophète Mohammad (Paix et
bénédiction sur lui) . De même, ils doivent dire Salut à lui (Alaïhiss-Salâm) quand il s agit du nom d un des
prophètes d Allâh. Tous les noms des prophètes d Allâh devraient être précédés par Hazrat . Et enfin Agréments
d Allâh soient sur lui (Radi Allâh-o ane) quand il est question d un des compagnons du prophète. Toutefois, afin
d en faciliter la lecture, nous avons omis certaines de ces formules dans les pages qui suivent.
L appellation française des noms des prophètes a été le plus couramment usité dans ce livre par souci de clarté et de
comparaison Bible/Coran, cependant, nous musulmans devrions toujours les appeler par leur nom arabe comme dans
le Coran, lorsqu on les évoque entre nous [Adam (a), Noor (a), Ibrahim (a), Dawood (a), Moussa (a), Issa (a) etc].

Autres conventions:
- Citations bibliques: ex Jean 14/17 se lit Évang. selon Jean Chap.14 Verset 17 - ex. Deut.18/21-22 se lit Deutéronome
chap.18 versets 21 à 22.
- Citation coranique: S8V14 se lit Sourate (chapitre) 8 verset 14

- Croyez-vous en Jésus? Vous n êtes pas musulman si vous ne croyez pas en lui comme prophète!
Oui?
Un point pour Jésus.
- Jésus, Issa (a) dans le Coran, fut-il oui ou non un des plus grands messagers de Dieu?
Oui nous l acceptons.
Encore un point pour Jésus.
- Dans le Coran, Jésus est massioullah (traduit par christ), oui ou non?
Et Mohammad, dans le Coran, il est seulement raçouloullah, oui ou non?
Donc encore un point de plus pour Jésus.
- Dans le Coran, Jésus est né miraculeusement, oui ou non?
Et Mohammad, est-il né par un miracle de Dieu? Non.
Donc encore un point de plus pour Jésus.
- Jésus a-t-il, oui ou non, ressuscité un mort ?
Mohammad l a t-il fait? Non.
Donc encore un point de plus pour Jésus.
- Dans le Coran, Jésus a été élevé au ciel après sa mort, oui ou non?
Et Mohammad, a-t-il été élevé au ciel après sa mort?
...nnn sait pas...
Donc encore un point de plus pour Jésus.
- Où est Jésus maintenant? Selon le Coran, il est au paradis, d où, un jour, il reviendra sur terre.
Et où est Mohammad aujourd hui? Il est toujours enterré à Médine, dans une tombe, comme vous et moi le seront un
jour, et pour toujours.
Peut-être physiquement, mais spirituellement il est...
Vous avez dit peut-être, donc encore un point de plus pour Jésus.

Maintenant, réfléchissez: le jour de Ide, fête d Abraham, Dieu vous recommande pour le sacrifice, un animal le plus
parfait, sans défaut, avec ses cornes et oreilles intactes, ni aveugle, ni boiteux. Oui ou non?
Pensez-vous que ce même Dieu, pour un sacrifice, ira chercher un deuxième choix, un second parmi les meilleurs?
Non.
Alors, qui est le deuxième choix? C est Mohammad, et je viens de vous le prouver en me basant sur votre
Saint-Coran, vos propres écritures à laquelle vous croyez tous, n est-ce pas!

Croyez donc en Jésus, c est le choix de Dieu, son Fils unique qui s est sacrifié pour sauver l humanité, pour le laver
de ses péchés et lui assurer son salut par la foi (la Rédemption = si facile). Croyez en lui, et vous serez sauvé.
Il enlèvera de vos c urs le doute et les péchés. Car nous sommes tous nés dans le péché, à cause du mauvais choix
d Adam et Eve.(Le péché originel = nous supportons tous la faute d Adam et Eve! )
Comment faire pour se rapprocher de Jésus?
Si vous voulez vous rapprocher de Jésus, suivez les conseils du Coran. Le Coran oriente n importe quel lecteur
attentif vers les livres révélés avant lui, tout comme il conseille à Mohammad de consulter les livres précédents pour
les références lorsqu il a un doute : Injil Muqaddas (!) (S5V46 et 68 - S35V31), El Zabour (S17V55), et El
Tawrat (S5V44 et 68 - S35V31):
- S5V44: Oui, Nous avons fait descendre la Thora (les écrits de Moïse=Tawrat), où il y a guidée et lumière(...)
- S5V46: Oui, Nous lui (à Jésus) avons donné l Évangile (Injil), où il y a guidée et lumière(...)
Dans la nuit, nous suivons bien la lumière ou un guide! C est ce que nous dit le Coran: suivez le guide!
Or tous ces livres, cités par le Coran comme Paroles de Dieu, se trouvent aujourd hui dans un seul livre, le livre le
plus diffusé au monde, et qui contient toute la Parole de Dieu, le seul livre qui soit traduit dans plus de 1700 langues:
la Sainte Bible.
Donc c est la Bible que vous devez accepter, suivre et obéir. La Bible est le seul chemin qui conduit au ciel !
C est le Coran qui le dit, et vous venez de le voir vous même!
De plus la Bible est la vraie Parole de Dieu, car Seul Dieu peut prédire l avenir avec exactitude et précision.

Voyez les prophéties suivantes qui ont été toutes réalisées plusieurs siècles après leur prédiction:
- la chute de Tyr, de Babylone, destruction de Jérusalem, annonce du Messie, naissance de Jésus dans la tribu de Juda
(père du Judaïsme) et dans la lignée de David, la trahison de l apôtre Juda envers Jésus etc...

[Remarquez bien que les dogmes chrétiens qui choquent le plus les musulmans n ont pas été évoqués: la
trinité, la divinité de Jésus (a), Jésus (a) est le Fils engendré de Dieu]

Avons-nous de quoi répondre à ces arguments chocs? A ces arguments qui ferait réfléchir, sinon fléchir, plus d un de
nos frères?

Lisez la suite et voyez si, dans notre intérêt, dans celui de nos enfants,
1) nous devons réagir
2) nous pouvons réagir
3) si oui, comment réagir

Présentation de ce que NOUS faisons


Pendant qu eux frappent à nos portes, se préparent à nous absorber avec milles artifices, les unes les plus attirantes
que les autres (nous le verrons aussi au deuxième chapitre, si Dieu le permet) : que faisons-nous? Nos enfants ?

Nous nous évertuons à étudier comment mettre ou ne pas mettre en pratique tel ou tel rite, comment obtenir les
sawaabs. Bref nous soignons les aspects extérieurs de la foi, en rejetant, au mieux négligeant, ce qui en est l essence
même: la foi elle-même. D un moyen pour obtenir l agrément d Allâh, nous en faisons un objet d amour , une
finalité.
Il s agit de s approcher de Dieu, jusqu à ce qu il fasse Sa demeure dans nos c urs , comme le dit un hadith.

Sommes-nous attaqués trop ouvertement, trop publiquement??


Nous nous faisons fort de nous justifier publiquement.... Nous sommes cependant réduits à nous JUSTIFIER, nous
justifier d être musulmans, nous justifier des préceptes que Dieu nous impose de respecter....nous...jus-ti-fier!
C est terrible, ce complexe qui nous assaille!
L esprit complexé, timoré, voit dans la gazelle un tigre. Vrai.
Pour les c urs épris de foi et d audace, le lion redoutable semble un mouton. Vrai. Aussi.

Il faut armer nos jeunes en renforçant leur foi, et leur apprendre à privilégier l aspect intérieur de la foi, vous savez,
ce que seul Dieu et vous-même partagez. Privilégier avec eux le pourquoi et le pourquoi faire sans cependant
négliger le quoi faire et le comment faire .
Les explications donnent de meilleurs fruits que les punitions!

La purification de notre âme, à nous parents, déjà, ne peut s obtenir que par un grand détachement aux valeurs
instituées par une société où seul le quantifiable importe, où le futile est érigé en dogme, et où le spirituel est objet
touristique. Ce travail d apprentissage des VERTUS (pourquoi c est bon?) de la morale islamique, des VERTUS de
son histoire et de ses préceptes, est très important pour comprendre la signification des rites que nous pratiquons.
Sinon, nous, nos enfants, nos femmes, ne feront que des gestes creux et sclérosés: frêles et piètres esquisses des
pratiques de notre Saint prophète. L apparence sera certes sauve, mais de quelle foi parle t-on là?

Présentation de ce que EUX font


Aveugles, conduits par un c ur aveugle, nous restons insensibles à tous les signaux de détresse de notre foi.
Pendant ce temps, eux se sont entraînés pour nous absorber. Ils sont devenus experts. Nous sommes devenus des
moutons, assis sur notre passé, nos acquis, nos traditions, nos fortunes, priant Allâh pour qu Il nous aide.
Allâh a aidé le prophète et ses compagnons, mais Il leur a aussi exhorté à s entraîner avant chaque bataille. Et nous?
Sommes-nous meilleurs que notre prophète, pour espérer l aide d Allâh sans effort?
L art de se défendre et celui de la persuasion s acquiert plus volontiers par l exercice que par une prière de manchots
(= sans sincérité), et lorsqu on ne fait plus un travail pendant longtemps, on perd l habitude de le faire, l art de le
faire. Nous avons perdu de notre audace, de notre témérité, de notre impétuosité. Nous n avons plus fait ce travail
de Daawah depuis 1000 ans. D autres le font!

Cela commence toujours comme cela, d abord une prédication timide, puis graduellement enhardie, puis vient
l appui médiatique, puis carrément les ouvrages contre l Islam.

Les chrétiens frappent à nos portes chaque jour et nous jouons aux aveugles. Ils sont structurés, organisés, financés,
comme nous le verrons plus loin. Leur littérature de propagande est publié dans les principales langues du monde (y
compris et surtout l arabe).

Description des 4 attitudes musulmanes

Lorsque ces gens nous visitent, ils sont toujours très polis, bien habillés et très prévenants.
Nous, musulmans, pour ne pas les vexer, les écoutons quelques minutes, puis ils nous laissent toujours un imprimé:
dépliants, prospectus, livrets ou même des livres en couleurs, superbement reliés! Outre leur argumentation, maintes
fois répétée avant leur prédication, et qui donc peut laisser des traces:
- QUATRE (4) cas peuvent se produire:

1) On jette leur imprimé


Du style: faut pas regarder ni lire ça!
Résultat: les enfants, dès que vous êtes partis, vont regarder et lire ça! On ne peut leur en vouloir, c est naturel!
Qui aujourd hui peut mesurer l impact de cette lecture sur des esprits en formation?
Puis, ils reviendront et reviendront encore.

2) On garde provisoirement leur imprimé


Du genre: j y jetterai un coup d il plus tard...On peut s informer non!
Passe quelqu un derrière vous, il voit un petit livre vert, décoré d arabesque, ou un joli prospectus couleur avec un
dôme oriental en première, le tout rempli de références et verset coraniques: d après vous, que croira t-il à première
vue?
Vous avez compris: on appâte le poisson avec ce qu il aime!
Ces lectures sont pernicieuses, et ils donnent tellement de références coraniques, que...que...
De toute façon, ils reviendront encore et encore...

3) On n ouvre jamais et on jette tout ce qu ils glissent dans les boîtes aux lettres.
Ah, que voilà ceux qui sont à l abri?
Pas si sûr! Ils ne lâchent jamais leur proie.
Dans ce cas, vous recevrez de leur centre de propagation, des U.S.A. souvent, un courrier qui vous est adressé
personnellement, en français si vous êtes français, en anglais si vous êtes anglais!
Un courrier, rempli de superbes calligraphies arabes, qui vous contera l histoire absorbante d Abdul Qadir !

Là, il faut les féliciter!


Extraordinaire organisation: recueil des informations (musulmans, français ou anglais, adresse etc..), centralisation
informatisée des informations, mailing de relance où chaque mot, chaque dessin est destiné à faire baisser nos gardes
et poursuivre la lecture. Mailing expédié à des millions de musulmans, assurément, car on ne convertit pas 14 millions
d indonésiens sans moyens financiers et humains! On ne finance pas 60000 missionnaires (on ne parle pas des prêtres
ou ecclésiastiques, mais des prédicateurs) de par le monde sans moyen ni organisation!
Savez-vous qu en France, les Témoins de Jéhovah, secte chrétienne, ont des congrégations constituées spécialement
d EX- musulmans (Mulhouse par ex.)? Qu ils ont converti des musulmans, à la Réunion, en France donc, mais aussi
en Afrique francophone?

Par ailleurs, soyez certains qu il ne s agit pas de scénario-catastrophes. Rien de tout cela ne relève de la fiction, de
l imagination: toutes les pièces citées existent bel et bien (Réunion, France ou pays francophones) , tout autant que les
faits et chiffres avancés. (Voyez leur reproduction infra)

Alors, demandez-vous: Qui est visé? À quel public est destiné tous ces dépliants, toute cette concentration d énergie?
Qu est-ce qui est dans leur ligne de mire? L Islam? Non, vous n y êtes pas.
Crainte ou honte? Ouvrons les yeux: il s agit de NOUS convertir tous, autant que nous sommes. Et l Islam est leur
point de mire.

4) Les autres musulmans: ceux qui sont à l abri


Enfin il existe une quatrième catégorie de musulmans:
Ceux qui n ont eu aucune visite, et ne lise rien des littératures susmentionnées, ni reçoivent aucune lettre, car
non-fichés .
Ceux-là arrivent chez eux, se détendent un peu, font leur salaat (mieux en congrégation), mange avec leur famille, leur
femme Fatima, leurs enfants Mohammed, Ibrahim et Khatidjah, puis enfin lisent le journal, regardent la télé , puis
s endorment d un sommeil tranquille pour un repos mérité.
Ouf, ils sont à l abri, eux, au moins eux.
Hum, hum...Rendez-vous au deuxième chapitre pour la réponse...

Alors, comment répondre?

Intéressons-nous ici d abord de ceux d entre nous qui ont directement ou indirectement (mailing) été contactés, donc
les trois premières catégories de musulmans susmentionnées.
Nous, donc victimes de ce prosélytisme acharné, qu avons-nous à leur opposer? Avons-nous la seule force de notre
foi?

Non. Nous avons les faiblesses de leurs croyances et notre bouclier d airain: le Coran.
Et ce dernier, nous a déjà dit ce qu il faut leur répondre:

Dis: Produisez votre preuve!


Coran S2 V111

Et ils ont sorti leur preuve: la Bible. Leur sainte Bible.


C est là, toute leur force.
Car, bien entendu, toutes les références qu ils ont extraites du Coran, l ont été dans un but manifeste de tromper le
musulman faible: elles sont invariablement toutes soit citées hors contexte, soit d une interprétation douteuse
(traduction de Kasimirski par ex.).
Comme il se doit, avant d étudier leurs arguments, étudions succinctement leurs croyances et leurs bibles, on verra
ensuite comment utiliser leurs amples références coraniques et leurs propres livres pour détruire toute leur
argumentation de conversion, exposée auparavant.

Leurs bibles
Toutes les bibles se composent en général de 3 parties principales:
l Ancien Testament (ou Thora ), les Psaumes (ou Zabour ), et le Nouveau Testament (traduit Injil par EUX).
Et chacune de ces parties est composée de livres . Le tout rassemblé forment donc les différentes versions de la
Bible.
Car il y a en effet plusieurs versions de la Bible. Et il ne s agit pas de simples problèmes de traduction.
Le problème est double: d un côté vous avez les différentes éditions de la Bible, avec des versets en plus ou en moins
d une année d édition sur l autre, de l autre vous avez les différentes bibles des grandes églises de la chrétienté:
catholique, protestants, orthodoxes etc...Avec de nouveau, cette fois, des livres entiers en plus ou en moins!
[catholique: 73 livres - protestante: 66 livres]
Le problème se corse encore plus avec les différentes sectes chrétiennes: les Adventistes, les Témoins de Jéhovah (de
loin les plus prosélytes), les Baptistes, les Réformés etc...Chacune récusant tel ou tel dogme de la chrétienté.
Deux bonnes questions se posent déjà:
1) Laquelle de ces bibles est la Parole de Dieu?
2) Dans quelle église reviendra Jésus? Puisque chacune revendique son retour chez elle !

Leurs croyances
Tenant compte de cette diversité de croyances au sein même de la famille chrétienne, essayons d extraire les dogmes
généralement acceptés:
- La divinité de Jésus (a) (Les Témoins de Jéhovah la conteste)
- La Trinité: 3 dieux en un: Jésus le Fils + Dieu le père + le Saint-Esprit (Les Témoins de Jéhovah conteste cette
croyance)
- Jésus (a) est le Fils unique engendré par Dieu avant toute la Création
- Le péché originel d Adam et Eve
- La crucifixion du Christ pour le rachat des péchés (La Rédemption)
- La Résurrection de Jésus (a)
- L Ascension de Jésus (a)
- La Bible est la Parole de Dieu
- Le Salut par la seule foi en Jésus (a), et grâce au sacrifice du fils unique de Dieu (Jean 3/16)
Voilà en bref leurs principales croyances.

NOS RÉPONSES À LEURS ARGUMENTS


(une certaine quantité des argumentations et des contradictions relevées dans les bibles proviennent des remarquables
travaux de notre frère respecté Ahmad Deedat*, grand spécialiste des religions comparées ainsi que du livre
Manifestation de la Vérité du respecté Rahmatoullah Al Hindi)

Jésus (a) est massioullah (messie), Mohammad est raçoul ? Comment répondre?
Dans le Coran, en effet, seul Jésus (a) est appelé messie.
Dans leur propre Bible (en hébreu original), le terme messiah ou messie s applique à un grand nombre de
personnes et d objets !
Messiah - traduit Christ - est un nom commun en hébreu. Traduit en bon français directement, il donnerait oint -
du verbe oindre -(personne ointe=personne consacré par l onction, sur qui on a frotté une huile sainte pour le
consacrer). Mais si on traduit en grec, messie devient christos d où Christ en français.
Donc tous les messiah de l hébreu original de la Bible (Ancien Testament) auraient dû être traduits par oint !
Eux les traduisent Messie ou Christ quand il s agit de Jésus (a), et oint dans les autres cas. Ainsi, le simple croyant ne
les associe pas à Jésus (a)!
On joue avec la traduction de la Bible. C est un jeu!
ex: Génèse 31/13: monument oint (messiah)
(= monument christ!)
ex: Esaïe 45/1: Ainsi parle l éternel à son oint, à Cyrus. (=Christ Cyrus)
Dieu s adresserai au roi païen de Perse comme à son messie, son Christ!
Autres ex: Lévitique 8/10 - Ezékiel 28/14 etc...
Donc, en résumé, dans leur Bible, le mot messie ou christ est utilisé pour de nombreuses personnes ou choses! Donc
dans ce cadre il n a aucune valeur de supériorité. [cette explication concernant les mots Christ, messie, oint, se trouve
simplement à Matthieu 1 en notes de bas de pages!]
Dans le Coran, Abraham (a), Moïse (a), Jacob (a) etc. sont tous des raçoul , Mohammad (Paix et bénédiction sur lui)
n est pas le seul raçoul!
Raçoul ou Massioul n indique donc aucune notion de classement, de hiérarchie. Lorsqu on dit par ex. Alexandre le
Grand , personne ne dit que tous les autres chef sont petits! Dans le Coran, Abraham est Khalîloullah (= ami
d Allâh), cela veut-il dire que les autres prophètes sont les ennemis d Allâh? Il s agit simplement du fait que certains
termes s appliquent plus aux uns plutôt qu aux autres.

Voyons maintenant les miracles de Jésus (a) par rapport à l absence de miracle chez Mohammad (PBSL).
Qu est-ce qui est mieux?
- Ne pas croire après avoir vu des miracles, ( la Bible atteste de l incrédulité des propres disciples de Jésus (a)),
comme c est le cas de la majorité des chrétiens (la religion, ce n est pas juste un baptême et le mariage).
- Ou croire sans avoir vu de miracles, et ce même 1400 ans après, comme c est le cas chez les musulmans.
Le miracle induit forcément une notion d obligation de croire. Cette foi là n est pas comparable à la foi pure, c.a.d.
de croire sans contrainte aucune, sur les seuls fondements de la confiance en Dieu.

Leurs autres arguments sur la supériorité de Jésus (a) ne soutiennent pas la simple analyse. Il ne s agit que de simples
hypothèses sans valeur ou des trivialités.

Les miracles de Jésus (a) et ce que dit réellement le Coran


Nous croyons que Jésus-Christ a été un des plus grands messagers de Dieu, qu il a été le Messie, nous croyons à sa
naissance miraculeuse, ce que même des chrétiens contemporains rejettent, nous croyons que par la permission de
Dieu il a réalisé beaucoup de miracles. Mais nous disons qu il n est pas Dieu Tout-Puissant fait homme, qu il n est
pas le fils engendré par Dieu [engendré est un acte sexuel animal, il est blasphématoire de l utiliser pour Dieu]. Nous
croyons à tout ceci simplement parce que Dieu l a annoncé dans le Coran.

Dire aussi à ces messieurs:


Ce même Coran auquel vous avez fait si souvent référence, il nous enseigne aussi, que Jésus (a) n a jamais été
crucifié (S4V157), que par conséquent toute votre théorie sur le salut de notre âme par la seule foi en Jésus (a) est
fausse, car s il n a pas été crucifié, il n y pas de Rédemption ni salut, et s il n y a pas de salut sur la base de la seule
foi, votre dogme principal ainsi que la clé de voûte de votre prêche tombent [ Car Dieu a tant aimé le monde qu il a
donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui, ne périsse pas, mais qu il ait la vie éternelle - Jean 3/16 -
souvenez-vous de ce verset pour ce qui suivra].
Le Coran nous enseigne que nous sommes individuellement responsables de nos actes, que chaque atome de bien nous
sera décompté et chaque atome de mal nous sera décompté. La foi seule ne sauve pas - c est trop facile - tout comme
la faute de l autre ne nous sera imputée. Nul ne sera lésé devant le tribunal de Dieu, et personne, riche ou pauvre ne
pourra se faire racheter ses péchés, sauf pardon divin, nous paierons tous pour nos péchés, mais pas pour ceux des
autres. Adam et Eve ne nous ayant rien demandé avant de commettre leur péché, comment Dieu pourrait-il nous punir
pour cela ?

A la facilité que vous proposez, le Coran oppose la responsabilité et la cohérence. Chez vous, l âme qui a péché
mourra . C est tout!
Chez nous, il aura des comptes à rendre: tous, nous auront des comptes à rendre, croyants et incroyants de toutes
nations ou religions.

Concernant l incarnation ( Dieu fait homme en la personne de Jésus (a)), comment peut-on CROIRE en cela?
Frère musulman voilà donc à quoi on veut te convertir:
Dieu Tout Puissant serait venu sur Terre, dans le ventre d une femme, serait souillé à la naissance, Dieu circoncis au
8ème jour, 8ème(!), mangerait, subirait l appel de la nature, dormirait! Dieu, serait ensuite chassé et battu, puis à 33
ans se sacrifierai pour le rachat du péché originel d Adam qui est en chacun d entre nous? Qui peut croire en cela?
Même des incultes vivant dans la brousse n y croiraient pas. Et l homme qui a marché sur la lune y croit! C est
extraordinaire. Que Dieu nous préserve de croire en de pareils blasphèmes! Dieu est bien au-dessus de tout ce qu ils
peuvent imaginer, bien au-dessus de nos pauvres conceptions humaines.

Nous musulmans, pensons simplement que Celui qui a conçu l être humain n a pas besoin de devenir homme pour
nous connaître, tout comme l homme qui a conçu une voiture n a pas besoin de devenir une voiture pour comprendre
ses problèmes.

Dieu ne peut autoriser quiconque à tromper les gens comme ils le font à travers leur littérature prosélyte, avec les
présentations islamiques de leurs articles de propagande.
Ils savent que les musulmans, par respect pour la Parole de Dieu, rechignent à se séparer ou jeter des versets
coraniques, et ils utilisent ça en remplissant leur littérature de citations coraniques!
Par ailleurs tous les versets coraniques cités ont été retirés de leur contexte, pour leur donner un autre sens!
Ce sont là des armes de pauvres, dépourvus d arguments, et une honteuse pratique, s agissant de la foi, de Dieu.
S ils avaient des arguments valables à faire valoir, ils n auraient pas été obligés d utiliser des subterfuges pour
promouvoir...leur dieu!
Je fais donc appel à votre jugement.

Maintenant, concernant le Coran, ils jouent là sur notre terrain et nous pouvons les inonder de versets dénonçant leurs
blasphèmes, leurs falsifications, leur égarement manifeste.
Ils ont cité S5V45 et 46, mais ils oublient que:
- S5V48 dit que le Coran prévaut sur la Thora et l Évangile
- S5V44 dit que leurs livres ont été falsifiés, pour de vils prix
- S5V77 dit qu ils sont égarés
- S5V72 et 73 disent que sont mécréants ceux qui croient en la divinité de Jésus (a), de Marie, en la Trinité
- S2V79 précise les conditions et les buts de leurs falsifications
- S19V88-92 condamne fermement l énorme blasphème de Fils de Dieu
- S4V171 condamne vigoureusement la trinité (= associateur)
- S112V3 dit que Dieu n engendre, ni n est engendré [grand blasphème]
Vous êtes invité à tout vérifier, autant pour votre simple information que pour les besoins d une argumentation.
Oui, oui le Coran nous parle de ce qui a été révélé sur Moïse (Moussa), sur David (Daoud), sur Jésus (Issa) - paix sur
eux tous -, et nous croyons tous en leur livre. Mais encore faut-il qu ils nous montrent leur livre à eux, et pas ceux
qu ils présentent dans la Bible, et que même leurs savants n attribuent pas à ces prophètes!

La Bible nous affirme plus de 700 fois que ni Dieu, ni Moïse n ont écrit le Pentateuque (les 5 1er livres de la Bible)
: Moïse dit à Dieu et l Éternel dit à Moïse (Genèse, Exode, Lévitique, Nombres, Deuteronome). Vérifiez par
vous-même. C est élémentaire. Donc ces livres de la Bible ne constitue aucunement la révélation envoyée sur Moïse
(Tawrat) évoquée dans le Coran, mais simplement un ensemble de traditions orales dont les auteurs sont pour la
plupart inconnus, et n importe quel savant chrétien vous le dira.

Pour le Nouveau Testament, le problème est identique pour eux:

1) Pourquoi Évangile selon Marc, selon Jean, selon Luc etc...


Parce que leurs propres savants ne sont pas sûr concernant les auteurs. Sinon, ils auraient dit Évangile de Luc,etc... et
pas un seul des 4000 manuscrits originaux retrouvés ne porte un nom d auteur.
Nous n acceptons pas les évangiles selon Saint-Jean, selon Saint-Luc...Nous acceptons et adhérons totalement à
l Évangile de (Saint) Jésus (a) lui-même! Mais ils ne l ont pas, il s est perdu dans la nuit des temps.
Lorsque vous lisez Matthieu 9/9: En passant plus loin, Jésus (a) vit un homme appelé Matthieu assis au bureau de
péage. Il lui dit: suis-moi. Cet homme se leva et le suivit. , sans aucun effort, on peut conclure que ni Jésus (a) ni
Matthieu ne peuvent en être l auteur, c est forcément une troisième personne qui a rédigé ce qu il a vu ou entendu.
Si on ne peut attribuer ces livres aux apôtres de Jésus (a), ni trouver un nom d auteur sûr pour la plupart des livres de
la Bible, comment peut-on soutenir que ce sont là les Paroles de Dieu?
Je vous invite à y réfléchir, ami lecteur.

Nous croyons en l Évangile de Jésus (a), pas en des évangiles sélectionnés entre des dizaines d autres par des
hommes (Concile de Nicée) 300 années après le départ du Messager Jésus (a) !
Nous croyons en l Évangile et l inspiration divine que Jésus (a) prêchaient; et lorsqu il le faisait, il n avait pas sous
le bras les évangiles selon Luc, selon Marc, selon Jean, et encore moins les écrits de Paul de Tarse (constituant à eux
seuls plus de la moitié du Nouveau Testament!).

Il ne s agit pas non plus de dire que la Bible est un ramassis de mensonge. On ne doit pas leur opposer les mêmes
critiques aveugles que certains adressent à notre livre sacré le Coran, qu ils n ont bien souvent jamais lu. Notre
position sur la Bible, à nous musulmans, c est qu on y trouve trois genres de témoignages:

a) ce qui peut être décrit comme la Parole de Dieu


ex. C est moi, moi qui suis l Éternel. Et à part moi il n y a point de sauveur. (Esaïe 43/11) + Deut 18/18 - Esaïe
45/22 etc...

b) ce qui pourrait être décrit comme les paroles d un prophète


ex. Jésus (a) répondit: Voici le premier de tous les commandements. Écoute Israël, le Seigneur, notre Dieu est un.
(Marc 12/29) + 10/18 etc.

c) ce qui globalement caractérise la Bible comme une compilation de témoignages divers, ce sont donc des paroles
d historiens
ex. Apercevant de loin un figuier, il (Jésus(a)) alla voir..... il n y trouva que des feuilles (Marc 11/13). L ensemble
de la Bible est un témoignage de ce type. Et n importe qui peut le constater.

Nous musulmans, gardons séparés ces 3 types d évidence. Car, et c est logique, ils n ont pas le même degré
d autorité:
- La Parole de Dieu se trouve exclusivement dans le Saint Coran
- Les paroles du prophète Mohammad (PBSL) se trouve dans les recueils de Hadiths et constitue la Sunnah.
- L histoire de l Islam (ou Sirat) rédigée par des historiens compétents, ou moins compétents, selon les sujets, les
personnes etc...
Et il ne viendrai à l esprit de nul musulman de regrouper dans un seul livre l ensemble de ces écrits, et considérer cet
ensemble ainsi formé comme d inspiration divine ! - Eux le font. Avec la Bible.

Quant à affirmer que la Bible est la Parole de Dieu, vérité ou mensonge?


Accordons-lui le même examen de passage qu Allâh avait opposé aux détracteurs du Coran concernant son
authenticité (S4V82): la Parole de Dieu se doit d être exempte de toutes imperfections, contradictions ou souillures
humaines.
Hélas, hélas, hélas, dès le premier livre et jusqu au dernier livre de la Bible, il est évident que la main de l homme y
a sévit.
Pour s en persuader, il suffit de lire cet échantillon de textes provenant de la Bible, et selon eux attribué à Dieu Le
Tout Puissant (Que Dieu nous en préserve). Nous pouvons légitimement rejeter catégoriquement l hypothèse.
Ouvrons-leur les yeux sur les graves imperfections de leur Sainte Bible, car ils n en connaissent que les versets
publicitaires .

Absurdités:
- Dieu lutte avec Jacob (a) (Genèse 32/28-29)
- Dieu , tel un ivrogne (Psaumes 78/65)
- Samson tue 1000 hommes avec une mâchoire d âne
(Juges 15/15-16)
- des hommes mangent leurs excréments et boivent leur urine
(Esaïe 36/12)
- cuire et manger un gâteau d orge et d excréments humains
(Ezéchiel 4/12-15)
- Noé (a) est ivre et nu (Genèse 9/21)
- David (a) roi et prophète d Israël, nu (2 Samuel 6/20)
Contradictions:
- 700 ou 7000 cavaliers?
(2 Samuel 10/18 contre 1 Chroniques 21/1)
- Salomon avait 4000 écuries ou 40000 écuries?
(2 Chroniques 9/25 contre 1 Rois 4/26)
Inceste:
Rappel: 2 Timothée 3/16: Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour instruire
dans la justice...
Qu on nous explique la morale de ces histoires immondes :
- inceste entre le prophète de Dieu (!) Loth (a) et ses 2 filles
(Genèse 19/33-35)
- inceste entre Judah (père de la race juive) et sa belle-fille Tamar
(Genèse 38/15-18)
De cette relation incestueuse il en naquit 2 jumeaux (Pérets et Zara), qui, selon Matthieu 1/3, furent les arrières grand
pères de Jésus (a)! Lui, un si noble messager de Dieu, qui n a même pas de père humain, Matthieu lui trouve un
parent produit d un inceste !
[Pourquoi, selon vous, Matthieu a écrit cela, et ce, même au prix d une absurde gymnastique généalogique?
Posez-leur la question.
La réponse qu ils ne vous donneront jamais est: qu il fallait que coûte que coûte, Jésus Christ soit de la tribu de Juda
pour ainsi accomplir une vieille prophétie: Genèse 49/10 ! Et pouvoir s en vanter dans sa prédication (à lui, Matthieu)
et aujourd hui dans leur littérature, bien sûr.]
- inceste, inceste, inceste: pour d autres types d incestes, voir 2 Samuels 16/22 - Lévitique 18/8-18, 20/11-14
etc.............
Jésus (a):
- son premier miracle selon la Bible, est de transformer l eau en vin, lors d un mariage (Jean 2/9); et selon le Coran
c est de défendre sa mère contre les fausses accusations alors qu il est encore un bébé (S19 V30-33)
- il appelle sa mère Femme (Jean 1/4), tout comme il appelle une prostitué Femme (Jean 8/10)
- il confirme que ses pouvoirs lui ont été donnés (par QUI? il le dit lui-même souvent que c est par Dieu!) donc il
n est PAS Dieu.
(Matthieu 28/18 - Jean 5/30 - Luc 11/20 - Jean 11/41-43)
- Luc était-il inspiré par le Saint-Esprit lorsqu il dit: Jésus (a) avait environ 30 ans lorsqu il commença son
ministère... ? Luc 3-23
1) Dieu ne sait-Il pas exactement l âge de son Fils unique ?
2) Dieu aurait attendu des millions d années avant d envoyer son fils sur cette terre, et ce dernier, de 1 à 30 ans
n a rien fait pour l humanité?
- Jésus (a) impose la haine envers les parents comme base de la foi (?)
Luc 14/26 [note: Bible version Segond de 1910 et de 1952: Si quelqu un vient à moi, et qu il ne hait pas son père,
et sa mère ... - Bible version Segond Révisé de 1975 Si quelqu un vient à moi, sans me préférer à son père, à sa
mère ... - Question: le Saint-Esprit qui a inspiré Luc s est-il manifesté entre 1952 et 1975 pour autoriser ce
changement à la Parole de Dieu ou leurs savants n ont-ils pas là encore reconnu le zèle d un scribe, et l ont
modifié?]
Massacre:
- Dieu a t-il ordonné aux juifs de massacrer tous les habitants de Madian (en Palestine), hommes, femmes, enfants,
épargnant seulement les filles vierges? (Nombres 31/17-18)
Question: comment ont-ils pu contrôler si les filles étaient vierges? Viols? Dans livre de Dieu ? Demandés par
Dieu ?
- Sur les 32000 vierges que les juifs ont ramené, Dieu a t-il oui ou non réclamé son dû, soit 32 vierges? (Nombres
31/40)
Question: Pourquoi faire? Mais, que ferait Dieu avec 32 filles vierges?
- massacre, massacre, massacre: voir Deut.20/16, Josué 6/21 et 10/28
Fils de Dieu en quantité
Contrairement à ce qu on croit, selon la Bible, Jésus (a) n est pas le fils unique de Dieu : Voir Luc 3/38 - Genèse
6/2 et 4 - Exode 4/22 - Jérémie 31/9 - Psaumes 2/7 etc....
Prophéties jamais réalisées:
Certains disent que les prophéties qui se réalisent, c est une preuve de l authenticité de la Bible. Dans la Bible même,
le Deutéronome (18/21-22) dit que si une prophétie ne se réalise pas, alors nous saurons que cette parole ne vient pas
de Dieu. Appliquons cette règle.
- Genèse17/8 dit que Dieu a fait une promesse à Abraham pour le pays de Canaan (Palestine)
- Ep. Hébreux11/8-13 dit que Dieu n a pas tenu cette promesse!
Cela est à nouveau confirmé par Luc dans Actes7/5 : Abraham n a même pas eu de quoi poser le pied dans ce
pays !!
- Luc1/32-33 dit que Dieu a annoncé à Marie la naissance de Jésus (a), à qui il donnera le trône de David, ainsi qu un
règne éternel sur la maison d Israël.
Or Jésus (a) n a jamais été sur le trône de David. C est Pilate un gouverneur païen qui y était. C est Pilate et les Juifs
qui l ont jugé et condamné et battu. Et il ne s agissait pas du royaume des cieux dont parlait Luc, car le règne de
David, dont il parlait, était lui bien réel, David était roi, sur son un trône, et Jésus (a) jamais.
- Toujours dans l optique zélée de faire réaliser des prophéties dans un but prosélyte évident, Matthieu ne recule
devant rien pour y arriver (voir déjà l épisode généalogique p.27). Dans Matthieu 24/30-31-34, il est dit que Jésus
(a) a fait la promesse de son retour sur les nues du ciel, lors de sa génération. Or depuis 2000 ans, ils attendent
toujours !
- Matthieu , toujours (mais il y en a ailleurs aussi), chap.27V9-10 énonce l accomplissement de ce qui avait été dit
par le prophète Jérémie (une prophétie concernant la trahison de Juda - compagnon de Jésus (a)- envers son maître).
En d autres termes: sous inspiration divine , Matthieu aurait écrit ces mots. Bien. Le problème c est que
Jérémie n a JAMAIS dit cela! Matthieu a concocté la prophétie en puisant ici et là (Zacharie, Jérémie etc..toutes
les bibles le mentionnent en bas de page: mais combien de simples croyants iront vérifier?). C est donc, simplement
dit, un mensonge de Matthieu ! Et il n y a pas de pieux mensonge. Et c est cela qu ils présentent comme Parole
de Dieu ? Et aucune formule apologétique des érudits chrétiens ne pourra changer le fait qu il y a eu tentative de
tromperie. Et la plupart des missionnaires chrétiens utilisent cette extraordinaire prophétie réalisée dans leur
prédication aux non-croyants! Cette honteuse manipulation de La Parole de Dieu à des fins de prosélytisme évident
choque les croyants sincères à la recherche de la vérité, et les propulse vers la voie agréée de Dieu, l Islam (voir le
livre de Didier Hamoneau cité à la fin).
Il existe beaucoup de prophéties dans la Bible jamais réalisés, mais je ne souhaite pas vous lasser.
Encouragement au crime:
Jean3/18: celui qui croit en lui (Jésus) n est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu il n a pas
cru au nom du Fils unique de Dieu
Question: peut-on commettre les pires iniquités (infanticide, fratricide, vols, viols, adultères etc) en toute quiétude? No
problem? Ensuite il suffit d avoir la foi pour aller au paradis, sans jugement ! Et si on n a pas eu la foi, no problem
aussi, on a déjà été jugé et c était cela même notre seul châtiment: de n avoir pas eu la foi (!).C est à dire un
manque à gagner paisible, quoique un peu contrariant - pas de paradis - sanctionnera, après la mort, nos errements
de bons vivants. Notez qu on a peut-être eu notre paradis sur terre avec l argent du voisin!....Serions nous de
mauvaise foi en disant cela? Nous opposant qu en d autres endroits, la Bible condamne ces péchés . Bien. Mais où
est la cohérence? Car si c est interdit, quel est le châtiment des transgresseurs? Où est le problème pour moi, si j ai: à
la fois péché et cru? Car, l on me répète en Jean 3/18 mais ailleurs aussi, qu il me suffit de croire pour être sauvé et
sans jugement. Cool, men!
Ne voyez-vous pas ce qu il y a de pernicieux dans cette conception purement humaine? Non? Comparez avec le
Coran qui lui, divin, annonce la responsabilisation et l égalité des Hommes devant le jugement de Dieu: chacun sera
rétribué selon ses uvres dans ce monde, cf S17V13 etc....
Pour clore cette liste abrégée, prenons un ex. contemporain. Chez les catholiques: un couple s aime, se marie et ont
deux enfants. Après 10 ans, ça ne va plus entre eux et ils divorcent (mesure du phénomène: 50% des mariages se
terminent en divorce en Occident). L homme se retrouve seul, la femme avec 2 enfants à charge. Cette même femme,
retrouve ensuite un autre homme qui l aime, qui veut la protéger et peut prendre ses enfants à charge. Ils veulent donc
se marier. Mais aucune église n accepterai d unir ces personnes! Ils sont donc condamnés à vivre dans l adultère... à
cause de l Église!
Mais Dieu n a jamais enseigné cela, pas ainsi! Mais qui alors? Initialement: Paul de Tarse, bien sûr, le réel fondateur
du christianisme actuel.

Cette sélection succincte est éloquente, elle montre au moins une chose: que Dieu ne peut être à l origine de ces
contradictions ou monstruosités. Dieu est bien au-dessus de toutes ces choses qui lui sont attribuées. Ce ne sont pas les
paroles de Dieu.

SPÉCIAL TÉMOINS DE JÉHOVAH

Questions spécifiques à demander aux Témoins de Jéhovah quand ils viennent chez vous.
La plupart des réfutations susmentionnées peuvent être opposées aux Témoins de Jéhovah. Il faut savoir, en résumé,
qu ils ne croient pas en la Trinité ni en l Incarnation (divinité de Jésus), n idolâtre pas la croix, récusent le culte de
Marie, la célébration des fêtes de Pâques, Noël, la croyance en l enfer. Ils croient en un royaume harmonieux de Dieu
sur Terre, qui commencera au retour de Jésus (a), et qui sera pour ceux seuls qui ont eu la foi en lui.
Ces gens sont très actifs, bien formées et rompus aux discussions religieuses. Ils sont cependant très courtois et
calmes, aussi nous leur devons le même respect. Sans déroger à ce principe, une fois qu ils auront fini leur exposé
habituel, pour changer, posez-leur ces questions en guise d entrée [dans la plupart des cas, ils ne resteront pas pour
le plat principal ]:
Pour vous, quel est le nom de Dieu? Jéhovah, dira-t-il.
D où provient ce nom? De la Sainte Bible, répondra-t-il.
Pouvez-vous me montrer une Bible où on peut lire Jéhovah?
Mis à part leurs propres bibles (Témoins de Jéhovah), aucune Bible ne contient ce nom! Ils vous diront que les autres
chrétiens ont sciemment changé le nom de Dieu, que de toute façon à l origine c était bien Jéhovah.
Ils vous parleront peut-être du tétragramme YHWH du texte hébreu original, qui voudrait dire Jéhovah.
Demandez-leur alors s ils peuvent y retrouver le mot Jéhovah? Même en y ajoutant des voyelles, vous n obtiendrez
jamais Jéhovah à partir de YHWH!
Ensuite continuez: puisque vous dites que les autres chrétiens ont changé le nom de Dieu, votre seigneur Jésus ne peut
faire cela, lui.
Puis, demandez à vos visiteurs chrétiens s ils se souviennent, dans l évangile de Matthieu (27/46), qui donc leur
seigneur Jésus implora lorsqu il fut sur la croix.
Jésus (a) s écria d une voix forte: Eli, Eli, lama sabachtani ?
C est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m as-tu abandonné
[Prononcez bien Eli avec l accent sémitique soit: Éllaï ]
Eli, Eli, lama sabachtani - Eli, Eli, lama sabachtani: retenez ça.
Et posez-leur la question à savoir si ces mots, de leur seigneur Jésus (a), sonnent comme Jéhovah, Jéhovah ? Ou
Abba, Abba (Père, Père, en hébreu)?
Honnêtement, ils devraient dire non, sauf s ils sont sourds. Ensuite, demandez-leur si l invocation de Jésus (a) ne
ressemble pas plus à : Allâh, Allâh ? Et observez leur réaction. s ils sont honnêtes, ils ne pourront qu être que de
votre avis. Et à eux d en tirer les conclusions. [nous musulmans, nous rejetons la crucifixion de Jésus (a), nous avons
juste utilisé leurs propres arguments contre eux].
Mais il en est qui diront que ce n est qu un qualificatif variant d une langue à l autre ( ils esquivent là!).
Ah bon! Si son nom est donc relatif cette fois.
Alors pourquoi vous démarquez-vous des autres chrétiens en vous appelant Témoins de Jéhovah?
Non, non, non, nous musulmans, nous préférons être témoin d Allâh.
Et continuez donc.
Si les autres chrétiens ont modifié le nom de Dieu dans leur Bible. Elle n est donc plus la Parole de Dieu.
La vôtre est la Parole de Dieu, n est-ce pas?
Vous conviendrez avec eux que les paroles de Dieu sont empreintes d une sagesse morale à notre intention, nous, Ses
pauvres créatures et que bien sûr, elles sont exemptes de contradictions ou d immoralités. Bien sûr.
Alors vous enchaînez avec la liste précédente et vous aurez de fortes chances de ne plus jamais les revoir frapper à vos
portes.

En conclusion de ce chapitre, notons qu il ne convient pas de tomber dans l excès, ni d inciter à la haine, malgré les
énormités qu ils imputent à Allâh.
Et Allâh dans le Coran nous met en garde contre certaines réductions simplistes et faciles - S5V8: Et que la haine
pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Car il est probable que la plupart de ces imperfections fussent
involontaires, écrits par des gens peut-être sincères mais humains, ou sont des produits de mauvaises traductions ou de
scribes zélés: faiblesses caractéristiques d uvres humaines, rédigées longtemps après les faits. Les auteurs des livres
de la Bible - les vrais - étaient sans doute de véritables croyants dont les écrits ont manifestement été corrompus par la
suite. Ils ne sont donc pas responsables des dogmes chrétiens hérétiques adoptés au 3è et 4è siècle. Tout comme les
apôtres (compagnons de Jésus) ne peuvent être tenus pour responsables des innombrables déviations apportées aux
enseignements de Jésus (a) par le fameux Paul de Tarse, véritable fondateur de ce christianisme que l on connaît de
nos jours. Mais, ce ne sont plus là les enseignements de ce noble messager de Dieu Jésus Christ (a).
Il faut aussi savoir que le monde chrétien était profondément divisé à ses débuts, et ce n est en effet qu en 325 que
l empereur Constantin, soucieux de l unité de son empire, convoqua un conseil d évêques à un Concile (de Nicée).
Alors le détournement historique du message du Christ fut officialisé, après deux mois de débat. L on a alors voté la
Trinité et la divinisation de Jésus (a), défini la Parole de Dieu en canonisant quatre évangiles sur plusieurs dizaines,
symbolisé le Christ par la croix, etc. C est ensuite que commença la persécution de ceux qu on a appelé
hérétiques parce qu ils refusaient certains dogmes votés (l Incarnation, la Trinité etc...). Charité chrétienne.
Donnons leur plutôt cette invitation extraite du Saint-Coran, pour les ramener à la raison, pour les ramener vers les
vrais enseignements de Jésus(a). En leur rappelant que le Coran est le seul livre religieux à la surface de la terre à
clamer et l attribut prophétique de Jésus(a) et ses miracles.

Dis: Ö Gens du Livre!


Venez à une parole commune entre vous et nous:
Que nous n adorons que Dieu;
Que nous ne Lui associons rien;
Que nul parmi nous ne se donne de Seigneur;
En dehors de Dieu.
Et s ils se détournent, dites-leur:
Témoignez que nous sommes (vraiment) soumis (en Islam)

Coran S3V64

À la lumière de ce 1er chapitre et de ce que vous lirez au 2è, beaucoup hurleront que ce n est pas bien de s attaquer
ainsi au Christianisme (surtout au sein de la fille aînée de l Église, qui nous accueille).

D abord la France est un état laïc et nous sommes français; et à ce titre notre culte doit cesser d être calomnié.
Ensuite si vous relisez objectivement, vous conviendrez qu il ne s agit pas d attaque, mais de défense et de
dénonciation à titre préventif.
Notre but, loin d être offensif, est purement défensif et préventif. Cependant, il nous est loisible d organiser la
défense de notre foi comme bon nous semble, tant qu on ne tombe ni dans l excès, ni dans la démesure ou la
calomnie. Certes oui, cela est condamnable. Mais l on ne peut nous opposer, à nous, ce qui pour les chrétiens est
acceptable : quelle logique, sinon celle de la compromission, ferait qu eux puissent écrire et dire n importe quelles
inepties ou invraisemblances sur nos croyances, tandis que nous serions condamnés à justifier notre foi ? Nous ne
faisons ici, ni plus mais ni moins qu eux.
En défendant l intégrité de notre foi, nous sommes peut-être railleurs envers leur méthode mais non polémistes. Rien,
mais RIEN n a été entrepris ici qui n ait d équivalent chez eux dans leur attaque contre l Islam. Croyez le bien. Ils
ont analysé nos croyances pour y démontrer les faiblesses. Nous réfutons ces faiblesses par le raisonnement, et
révélons les résultats de nos analyses sur ce qui, dans leurs croyances, défient la logique; puis prévenons les
musulmans contre leurs propagandes. Chacun est ensuite libre de prendre parti. Cela dit, aux candidats à la
condamnation sans appel de la présente étude, veuillez S.V.P lire et méditer longuement ces versets du Saint Coran:

S5V51 (ceux qui prennent le parti des infidèles deviennent des leurs) et surtout S9V24 (si les conforts et avantages de
ce monde vous sont plus chers qu Allâh et son prophète, alors ATTENDEZ .Attendre quoi selon vous?Vaines
promesses? Dieu a t-il jamais annoncé en vain?)

Avant d aborder le deuxième chapitre, souvenons-nous, pour continuer les descriptions des attaques contre l Islam,
qu il y avait une quatrième catégorie de musulmans qui n avaient jamais eu de contact avec les différents
prédicateurs chrétiens. Et qu à première vue, on pourrait les croire à l abri. Il s agit en fait de nous tous, de notre
famille, notre femme Fatima, nos enfants Mohammed, Ibrahim et Khatidjah. Familles musulmanes classiques quoi!
Voyons ça.

DEUXIÈME CHAPITRE

Mass médias = nouveaux centres de propagande anti-islamique.


[Par médias, entendre tous les supports de l information, sous toutes ses formes. ]
Alimentés par les grandes agences de presse mondiales, la Presse écrite, parlée ou télévisée, puis les émissions ou
films télévisés au lieu d informer, entre autres, sur tous ce qui touche à l Islam, déforment l information, aveuglent,
leurrent et intoxiquent les esprits, conditionnent à l anti-islamisme. En cela, ils imprègnent notre subconscient
d idéaux chrétiens. Car en même temps, ils nous rappelle régulièrement leur alternative: le mode de vie occidental,
son confort, ses libertés , ses valeurs morales et son attachement à la justice . Et là encore, pour amplifier le
contraste, le meilleur et le pire se suivent souvent. C est quoi le meilleur ? C est quoi le pire ? Devinez.
Là est le grand danger.
Vous l avez compris, nous pouvons TOUS plus ou moins nous identifier à cette dernière catégorie de musulmans.
Même si en plus et par ailleurs nous sommes déjà harcelé par leur visite de prédication ou leur littérature. Nous
sommes donc tous concernés par ce qui va suivre.

La menace est donc chez chacun de nous. Ennemi furtif, impalpable, mais non imparable.
En plus de la satanisation de l Islam, Ils jouent sur nos cordes sensibles.
Musulmans ou non, nous avons tous nos faiblesses, petites ou grandes, et nous ressentons tous une certaine attirance,
voire un amour pour certains des aspects ou des conforts de la vie en Occident.
Sachez bien que ces prédications, sur le terrain comme sur les ondes, voire à travers une certaine presse , ont une
communauté de BUT: éradiquer l Islam, aujourd hui sous le visage de l humaniste affecté, demain sous couvert du
respect des droits de la femme.
Je vous prie d être persuadé que ces gens-là s inquiètent beaucoup de notre éducation morale! L Orient rouge
n est plus. À bas l Orient vert !
Et ça marche, ça marche!
Une pierre, deux coups! Comment?
1) Ils commencent à ébranler la foi, à installer le doute dans le c ur des croyants musulmans [ils parlent et énoncent
avec une telle conviction!]: ...et s ils avaient raison?
Ainsi donc ils ont créé chez nous une classe d élites européanisés , constituée des gens qui sont heureux de leur
rôle de valet de l Occident, leur servant de relais pour corrompre la communauté islamique.
2) Ils éliminent, dans le même temps la moindre trace de sympathie envers l Islam, qui aurait pu naître dans le c ur
des non-musulmans.

Et tout ceci librement, naturellement, avec notre bénédiction: ils sont bien obligés d informer le peuple, après tout,
non?

Vous noterez que les attaques se font rarement à découvert, et que c est fort subtil: petites déformations par ci par là,
titres alarmants rectifiés ensuite dans les petits caractères, et le mieux de ce qu ils ont pu trouver à ce jour: la
suggestion d un fait, d une idée, d un état de choses, à l esprit, simplement par association de phrases, d idées, de
faits, d images. Ils ne l ont pas dit, pas écrit, de quoi peut-on les accuser? Et chacun est d autant plus convaincu de
la justesse de son analyse qu il s imagine l avoir élaborée lui-même! Alors qu en fait, il a été savamment
conditionné pour qu il pense comme cela! L art du conditionnement, en masse, du peuple....

Des exemples concrets sur des couvertures d hebdos ( presse écrite, vérifiable):
- Événement du Jeudi - n°516 (09/94): La poussée islamiste en Europe (montrant un bébé de 3/4 ans, en hidjab, un
coran en mains)
-L EXPRESS - 17/11/94: FOULARD LE COMPLOT COMMENT LES ISLAMISTES NOUS INFILTRENT
La thématique alarmiste des titres frappe l imaginaire des gens, les deux contenus sont absolument vides et
inconséquents par rapport aux couvertures. Aucune preuve. Des présomptions. Qu importe! Le but est atteint!
Manipulation.

Quant aux foulards il s avère être un excellent tremplin politique, pour les arrivistes: souvenez-vous du premier
principal de collège - Ernest Chénière - qui avait interdit les foulards en 1989 à Creil (France). Aujourd hui il est
député au Parlement français, et...déposait en Juin 94 un projet de loi pour interdire le voile à l école (histoire de
garder sa côte dans l opinion )!

Puis il y a les informations suggérées:


-Newsweek 4/05/92: SLAVES (esclaves) - et anodine, plus bas, une photo de maçon dans la boue avec légende
Maçon au Pakistan !
-L EXPRESS du 27/03/92 surtitre laconique et unique: MENACES EN ASIE CENTRALE sur une photo de
barbus enturbannés un Coran ouvert en main - le cliché classique quoi!
Le contenu n est qu un déballage de forfaitures ou de fantasmes. Vérifiez.

Un autre exemple flagrant, accablant, vous sera donné plus loin, sur ce que cet anti-islamisme aveugle peut accoucher:
il substitue à la recherche de la vérité, les idées reçues, aux sources contrôlées et fiables, le kleenex.

La Presse (écrite, parlée, télévisée) est un moyen certain d information, d éducation, d humanisation et d ouverture
sur d autres horizons. Mais il est non moins vrai que l homme peut aussi en faire un moyen de désinformation,
d intoxication, de manipulation, de dégradation de l individu et de la société.
Donc, il convient de s informer, pour mieux connaître notre monde, les autres cultures ainsi que le pays dans lequel
nous vivons. Mais chacun doit avoir des armes - la connaissance et l éducation - , pour non seulement se forger une
profonde conviction, mais aussi dépasser, surmonter, et si nécessaire, démontrer les mensonges répandus, par l'analyse
et l'étude.
Il nous faut donc être d une extrême vigilance et exercer en permanence notre sens critique sur le contenu de la
presse: ne jamais, mais jamais, accepter comme vérité fiable et sûre, les informations qu elle diffuse (quel qu en soit
le sujet d ailleurs). Essayez de comparer des versions de sources différentes d un même événement, vous
comprendrez (AFP et Reuter ou CNN et BBC par ex.).

La menace est chez chacun de nous


Les médias greffent en nous comme dans l opinion, une espèce d islamophobie latente, presqu inconsciente; mais le
schéma n est pas aussi simpliste: leur discours n est pas homogène et ils ne sont pas les seuls en piste.
Le monde judéo-chrétien (religieux) fait, plus souvent maintenant que dans le passé, cause commune avec les
négateurs athées, les antireligieux, et les grands défenseurs de civilisation, pour contrer l essor de l Islam dans le
monde, et en Occident en particulier.
C est extraordinaire, lorsqu on sait qu à l origine, l obscurantisme chrétien et ses églises - alors, véritable état dans
l état, par ses répressions féroces, par sa condamnation des recherches scientifiques, ont généré ces gens-là et ont
enfanté ces ennemis de toutes religions. Et aujourd hui ils font cette alliance, certes profane, mais, qui transcende leur
mutuelle répulsion pour se focaliser sur l ennemi de substitution en cette fin de siècle après la chute du communisme:
l Islam.
Cette alliance contre nature permet aux uns de se forger le véritable bras séculier qu ils n ont plus, et apporte aux
autres (les faiseurs d actualités et autres intellos progressistes) une égoïste légitimité dans ce qu ils perpètrent. Cet
ensemble potentialisé par le formidable impact des médias, constitue une force de persuasion que nul ne doit sous
estimer.

Mais ces manipulateurs, savent-ils qu ils sont eux-mêmes manipulés?

Car il y a une ligne directrice derrière tous cela. Le bon est invariablement le même et le mauvais aussi (cependant des
fois, à l impossible nul n est tenu, aussi l annonce inverse est toujours ténue). En filigrane se dessinent nettement les
grands bénéficiaires de toutes ces man uvres, exercez votre jugement. Car lorsque des marionnettes gesticulent,
quelqu un tire les ficelles...non?
Thème de réflexion.

Mais l opinion est maître? Dites-vous? Ah, l opinion! On avait oublié!


Il est lui, modelé par ceux là même qui sont manipulés: les acteurs de la collusion susmentionnée.
Il est conditionné par ceux qui diffusent l information. Puis le relais est pris par ces intellectuels progressistes ,
vous savez ceux qui prennent l actualité en marche et feraient tout pour un petit talk-show (petit 1/4 h télévisé).
Eux y ajoutent la touche tragique (ou tragi-comique, c est selon) pour parfaire le travail .
Vous savez parfaitement comment on peut faire d un épiphénomène une affaire internationale, et d un véritable
drame humanitaire, un Mystère insondable à oublier! Il n est pas nécessaire de s étendre plus longtemps sur ces
pratiques. Chacun peut constater aisément qui est toujours visé et qui vise.

Vision paranoïaque ? Alarmisme nombriliste?

La logique d affrontement entre le monde chrétien et le monde islamique ne date en effet pas d hier; c est même une
tradition. Mais au cours de la dernière décennie une tendance plus dure émerge à mesure que l Islam gagne les c urs.
Toutes les puissances se préparent à ce qu eux-mêmes qualifient pudiquement de Guerres des civilisations pour le
siècle prochain, consultez les revues spécialisées pour vous en convaincre. Maintenant, si vous doutez du bien-fondé
de cet alarmisme , veuillez donc, ami lecteur, lire attentivement ce qui suit:

Un rapport du Conseil de l Atlantique nord (OTAN) considère que l islam est perçu comme une «menace» par les
pays de l OTAN en raison de «l hostilité des mouvements islamistes et plus particulièrement les plus radicaux
d entre eux à l égard des valeurs occidentales; et [de] la conviction que ces groupes useront de la violence contre les
citoyens et les intérêts occidentaux». Il ajoute, que «quelques dirigeants politiques» estiment que les groupes
islamistes pourraient «affaiblir aussi bien dans les pays musulmans qu occidentaux, la confiance de l opinion
publique en la démocratie». L islamisme radical, selon ce rapport, pourrait «pousser un important flux d émigrants et
de réfugiés vers l Europe occidentale». [Pedro Moya, La Montée du radicalisme islamique et l avenir de la
démocratie en Afrique du Nord, Assemblée de l Atlantique nord, sous-commission pour le bassin méditerranéen,
AL73, CC/MB (94) 2, mai 1994.] Source: Le Monde diplomatique n° 2796
[Mais...attendez...dites donc un peu , n est-ce pas l OTAN, ceux-là mêmes, qui protègent les musulmans
bosniaques dans l ex-Yougoslavie? Ah, OK....Ouf! Parce qu on commençait à douter de leur capacité. Ca va, on
comprend mieux maintenant pourquoi lorsqu ils se décident à protéger les musulmans, ils bombardent toujours
des chars vides et des positions délaissées depuis des jours par les serbes.= poudre aux yeux de l opinion]
Puis ceci:
«Pour les Européens, affirme un rapport du Royal Institute of International Affairs de Londres, l islam a toujours été
un sujet de préoccupation. Mais ce n est plus un phénomène lointain. (...)Désormais il fait partie d une réalité
culturelle qui caractérise les quartiers les plus pauvres de certaines villes d Europe occidentale. (...) Le vieil ennemi
s est glissé par la porte de derrière et il doit affronter des clichés et des fantasmes irrationnels élaborés pendant des
siècles: djihad contre les infidèles, acceptation passive du gimat (destin), et foi fanatique.» [David McDowall, Europe
and the Arabs. Discord or Symbiosis ? Royal Institute of International Affairs, londres, 1992.]
Samuel Huntington, "prestigieux" professeur américain, en appelle lui carrément à un sursaut politique et militaire de
l Occident pour résister à l Islam! [Samuel P. Huntington, «The Clash of Civilisations?», Foreign Affairs, Vol. 72, n
3, 1993. Lire la version française in Commentaire, Paris, été 1994.] Source: Le Monde diplomatique

Et l Église? Menace ou communion dans la foi en Dieu?


Leur premier sujet d inquiétude: l Islam.
Le cardinal Casaroli, alors chef de la diplomatie vaticane, avant la chute du communisme dit en substance: le
communisme ne constitue pas une menace car sa fin est inéluctable. Le vrai problème, c est l Islam. Et avec lui,
nous en avons pour longtemps!
[Propos relevés par Sylvain Michaux - L esprit Libre - n°3 - p.10]
Leur grande inquiétude récemment exprimée encore est que, tandis qu on prévoit un renouveau du spirituel pour le
prochain siècle, qu il soit celui du triomphe de l Islam. Gageons même qu il y ait de fortes chances que le choix du
prochain pape se fera en fonction de ses compétences particulières pour gérer l Islam , le péril vert. Africain?
Nigérian?...

Question. Qui est donc dans leur ligne de mire? L Islam? Non.
L Islam est leur POINT DE MIRE. Décidément.

Mais pourquoi donc l Islam? Qu est-ce qu on leur a fait?


Pour qui s arrête 30 secondes et réfléchit, la réponse fuse de toute part!
La culture islamique est radicalement différente des leurs.
En effet l Islam constitue:
- un frein à l industrie de la musique
- un frein à l industrie de la drogue
- un frein à l industrie de la pornographie
- un frein à l industrie de l alcool
- un frein à l industrie du sexe
- la seule pierre d achoppement pour l expansionnisme sioniste
- le seul frein à l impérialisme occidental
- la seule menace pour la culture occidentale
- la seule menace au nouvel ordre international tel que défini par nos stratèges occidentaux pour les intérêts
occidentaux.

Vous imaginez-vous la puissance financière, militaire, et médiatique de ces lobbies?


Aucune force, ne résisterait aux attaques du dixième seulement de cet ensemble de lobbies. Aucune. Nul besoin de
rappeler que ces groupes ne lésinent sur aucun moyen pour arriver à leur but. Aucun.
L Islam, au contraire les déroutent: c est à n y rien comprendre! Plus les pays musulmans accumulent les défaites
politiques et militaires, plus l Islam gagne des c urs.
Pire, le phénomène n est pas localisé, il s étend à l ensemble de la planète!

Alors, vous maintenez: paranoïa? Irrationnel? L avenir jugera.

Le fait est que c est vrai qu aucune forme d esclavage ne pourra durablement dominer l Islam, par essence rebelle à
toute autre soumission qu à Dieu; mais il est cependant non moins vrai que leurs grands stratèges n ont pas prévu
que la voie du succès de l Islam se fera non par une révolution, mais par la voie du c ur, et aucun stratège ne peut
régenter le c ur des gens.

Pour être complet et ne pas être injuste, il ne faut pas nier, qu il y a des hommes, savants, chercheurs, religieux, des
deux bords et d ailleurs qui dénoncent cet anti-islamisme et ses excès, qui dénoncent cette logique de confrontation,
qui préconisent un dialogue plus fructueux et refusent de sacrifier tout espoir de respect et reconnaissance sur l autel
du réductionnisme béat et facile. Il faut ici les saluer bien bas, car, en cela, ils se singularisent et sont montrés du
doigt, voire mis aux bans. Mais, voyez-vous la puissance des médias détermine un cadre de communication largement
irrationnel, où la force de l effet supplante, occulte les résultats de recherches pondérés et sérieux.
Et l embrasement actuel des médias sur l Islam réduit à un chuchotement les quelques propos discordants sur
ce thème.
On ne parle pas au même niveau de réceptivité, ni avec les mêmes moyens.

Pour l heure, il faut agir pour que dans nos esprits et ceux de l opinion, la limite entre l information et la
manipulation soient moins floue. Il nous faut nous informer, et informer sans arrêt sur l Islam.

Commençons donc par réfuter, dans le seul intérêt de rétablir la vérité, les principales assertions honteuses, portées par
ces gens à la tranquille suffisance, dévoilant ainsi leur anti-islamisme primaire, et dont le fonds de commerce est
d exploiter la peur de l Islam en Occident, de saper la foi des croyants, de maintenir la conscience occidentale dans
l ignorance et le refus de l Islam.
Et ceci, afin que chacun d entre nous soyons conscients de leur man uvre et puissions informer, chacun avec nos
mots, notre conviction.
Il ne s agit pas non plus de revendiquer une spécificité islamique , un traitement spécial, mais simplement la
neutralité que chaque musulman (français ou non) est en droit d attendre d un état laïc. Nous sommes des citoyens
respectueux des lois de la république. Cela est clair et net.
Et la liberté du culte émane de la liberté de penser. Si chacun a le droit d en jouir, tous se doivent de la respecter. Cela
aussi doit être clair. Le culte vrai n est pas le monopole d une élite. Nous demandons le même respect réservé aux
autres cultes, c est tout.

Dressons d abord l image à la sauce occidentale de l Islam, puis ensuite reprenons les principales accusations en
les réfutant .

Constatons d abord comment l Islam est présenté actuellement en Europe.


On constate principalement trois axes d attaque:

1) La doctrine islamique
Des mensonges nous sont savamment distillées depuis notre jeune enfance. Cela va de nos livres du CE2 à
aujourd hui vers un conditionnement absolu du peuple occidental par des articles, émissions, films, partiaux, attestant
d un mépris total et délibéré des réelles valeurs islamiques.On ancre en chacun d entre nous, par une synergie
dévastatrice l association : intégrisme + barbus fous furieux + extrémisme + fanatisme = ISLAM. Le mot islamiste
supplante musulman pour bien rimer avec intégriste . Accusant systématiquement l Islam à travers chaque acte de
terrorisme commodément imputé à des extrémistes islamistes (pléonasme?), passant sous silence d autres, plus
graves.
Ce dénigrement méthodique que nul ne peut nier a pour seul but de faire passer l Islam, aux yeux de tous (musulmans
y compris), comme une barbarie d un autre âge.

Et l extermination massive de dizaines de millions d individus par les occidentaux, pour mieux coloniser leur terre,
c est quoi?

2) Le Coran
Le Coran est tantôt présenté comme une autobiographie de Mohammad e par l un, ou comme une pâle et misérable
plagiat de la Bible par l autre, au mieux, comme une vénérable représentation de la spiritualité de la société arabe du
VIIÈ siècle! Et cela par des gens qualifiés de grands orientalistes tels Rodinson (surtout!) ou d autres comme
W.M. Watt, Savary, Blachère etc...Grande supercherie.

3) Notre prophète Mohammad (PBSL)


Le prophète Mohammad (PBSL) sur qui Dieu a révélé le Coran, est considéré - voir l article édifiant de Christian
Makarian dans l hebdomadaire Le Point du 1/10/94- comme un opportuniste, conciliant des rites païens à un
monothéisme d emprunt, peureux, et qui sortait les révélations en fonction de ses intérêts personnels !
Cet avis de Makarian n est pas unique en son genre. En effet qu importent les contrevérités les plus historiques, tant
qu on caresse son lectorat dans le sens du poil !
Un hebdo sérieux comme Le Point conseille même comme lecture d information sur Mohammad e et l Islam : M.
Rodinson (athée anti-islamique), W.Montgomery Wat (religieux chrétien), R.Blachère, Tor Andréa, P.Boz. Cherchez
l erreur! Édifiant.
C est comme si on disait, à ceux qui veulent s informer sur Jésus (a) ou la Bible, de lire :
Pr Hamidoullah, Hanni ou Tarek Ramadan, Ahmed Deedat, Tabari.
Vous me suivez ? La logique est cependant rigoureusement la même !
Comment alors s étonner, après cela, que la plupart des gens se trompent sur l Islam ?

Quel meilleur défenseur pour Dieu que Dieu lui-même? Le Coran, seul livre du genre historiquement prouvé
authentique à 100 %, nous exhorte tant de fois à utiliser notre intelligence pour séparer le vrai du faux. Non seulement
il ne le craint, mais il nous incite à le faire!

La subtile diabolisation de l islam, auquel on assiste, produit chez des gens à l esprit critique, l effet opposé à celui
escompté. Dieu est grand et se suffit à Lui-même.

Voici donc les principaux griefs contre l Islam ou les musulmans.


Pour que vous ne puissiez être accusé de partialité, et pour votre convenance lors d une discussion avec un
non-musulman, aucun argument ne sera puisé chez les historiens musulmans, ni de raisons tirées de notre seule foi,
car eux ne croient ni à l une ni à l autre de ces sources. Il convient donc de réfuter leurs accusations par la logique, le
raisonnement, l Histoire établie et vérifiable, ou encore, laisser à leurs propres savants la dure tâche de rétablir la
vérité, dans la mesure du possible et de nos connaissances. C est donc délibérément qu aucune des références qui
suivent ne proviennent ni du Saint Coran, ni de la Sunnah du Saint prophète (sauf à titre d ex. vérifiables). Il s agit
de les contrer sur leur terrain.

1) Le dieu des musulmans s appelle Allâh

(donc différent du Dieu chrétien par ex.)


Cette croyance largement surannée peut être facilement réfutée.
Allâh est la traduction arabe du mot Dieu, tout comme God l est en anglais. Un document de Secrétariat du Vatican
pour les non-chrétiens ( Orientations pour un dialogue entre chrétiens et musulmans ) l a clairement confirmé:
Allâh est le seul mot qu ont les chrétiens de langue arabe pour dire Dieu . (Source citée par M. Bucaille dans son
1er livre)
Le débat est clos.

2) L Islam est la religion et le mode de vie d un bédouin arabe du 7è siècle !

(Comprendre : un tel archaïsme n a plus court !)


Ajoutons, concernant Mohammad (PBSL) : caravanier, marchand, homme d état, fin stratège, chef religieux et
accessoirement... prophète de Dieu.
Car en effet est-ce si grotesque cette évolution significative dont peut se targuer l Islam à travers le Coran? Appelant,
non à la crédulité, non au surnaturel, à la différence d autre religion, mais sollicitant maintes et maintes fois le bon
sens, la raison, et l intelligence humaine. Ceci est spécifique au Coran. Propre au Coran. Unique dans l histoire des
religions.

Comme il est impossible d évoquer en quelques lignes la vie et l uvre de notre prophète Mohammad (PBSL), sans
être accusé de partialité .
Laissons cette synthèse à d autres :
Si la grandeur du dessein, la petitesse des moyens, et l immensité du résultat sont les trois mesures du génie de
l homme, qui osera comparer humainement un grand de l histoire moderne à Mahomet? ... A toutes les échelles où
l on mesure la grandeur humaine, quel homme fut plus grand ?
Lamartine - Histoire de la Turquie- Tome1 - Livre 1er - P 227 à 280.

Je l ai étudié - le merveilleux homme - et à mon avis, loin d être un antéchrist, il mérite le titre de Sauveur de
l humanité. Je crois que si un homme comme lui prenait la dictature du monde moderne, il réussirait à résoudre ses
problèmes d une façon qui lui apporterait la paix et le bonheur si nécessaires. J ai prophétisé sur la foi de
Mohammad, qu elle sera acceptable à l Europe de demain, comme elle commence à devenir acceptable à l Europe
d aujourd hui -
Georges Bernard Shaw - The genuine Islam- Vol I.

Il était césar et le pape tout à la fois ... Sans armée, sans garde du corps, sans palais, sans revenu ; si aucun
homme avait le droit de dire qu il régnait de par le droit divin, c était bien Mohammad - Révérend Bosworth Smith
(Missionnaire chrétien, oui!)- Mohammad and Mohammadanism - p92-
Faut-il rappeler qu il parlait là du suzerain de toute l Arabie ?
Bien d autres témoignages existent. A eux de juger...

3) L islam c est le fanatisme, la violence, le crime.

Il faut lever là toute ambiguïté : l Islam condamne catégoriquement le crime et l assassinat. Le Coran est très clair
S5V32 Celui qui tuerait un homme non coupable d un meurtre ou un délit sur la terre, c est comme s il avait tué
tous les hommes. Et quiconque fait don de la vie à un homme, c est comme s il faisait don de la vie à tous les
hommes .
S17 V33 : Et, sauf en droit, ne tuez point la vie que Dieu a rendu sacrée . Etc...
Tout comme riposter à une injustice est un droit (s42 v39 : et qui, atteints par une injustice, ripostent ) revendiquer
de gouverner au nom de Dieu est un droit, s il est scrupuleusement respecté. Mais ce même droit ne saurait cependant
justifier de moyens honteux pour arriver à cette fin (violence, crime d innocents).
Ceux qui le font, abusent du droit de parler au nom d une religion. Eux sont en cause, pas l Islam. Mais
parallèlement il y a tant d actes terroristes qui sont toujours, à priori, attribués aux extrémistes islamistes .
Cette logique est déroutante : pourquoi attaquer la religion de l Islam, lorsque des musulmans font une faute, et
pourquoi n accuse t-on pas la laïcité pour un laïc, le christianisme pour un chrétien, l athéisme pour un athée, lorsque
ceux-ci perpètrent d ignobles crimes? Pourquoi?
Avez-vous UNE seule fois entendu parler d un terrorisme catholique s agissant de l IRA ?
Qu une puissance se heurte, dans le monde musulman, à un obstacle? C est du fanatisme. Le musulman défend-il
son foyer, sa religion, sa patrie? C est un extrémiste, et non un patriote.
Le patriotisme a-t-il deux sens différents? Non, il est fonction du contexte!
On fait tout pour radicaliser des gens en leur spoliant des droits les plus élémentaires pour, ensuite, pouvoir mieux les
accuser.
L équité la plus élémentaire leur enseignerai à rechercher et condamner l ORIGINE d un mal, et non ses
CONSÉQUENCES. Mais on parle là de musulmans, alors au diable l équité, et les valeurs morales! La fin justifie les
moyens. Tous les moyens, même les plus honteux. Tout principe d équité est subordonné au service de leur dessein
inavoué et inavouable. Et dans 30 ans nos enfants étudieront les justificatifs de cette morale , de cette équité , de
cet ordre international qui a fait qu ils aient pu ébranler toute une armada pour l autre bout du monde, chaque fois
que les uns éternuent, tout en affamant un peuple d innocents (Irak); et en même temps, laisser massacrer les autres
(Bosnie, Palestine), à deux pas de chez eux ou ailleurs. Désarmant les victimes, en armant les agresseurs, cette fois!
Demandez donc à nos détracteurs de s obliger systématiquement à donner la religion des victimes de leurs atrocités,
tout autant qu ils s empressent de mettre en avant l Islam quand des musulmans sont les agresseurs.
Et pourquoi donc on ne le fait toujours pas? Exigez d eux UNE seule raison valable.

4) L Islam = Intégrisme

Le mot intégriste ne veut pas dire extrémiste, terroriste, ni islamiste, bien que tout ce que vous entendez le suggère.
Le mot intégrisme est né en Occident avec les curés qui refusaient de dire la messe dans les langues vernaculaires, en
maintenant la langue véhiculaire usuelle. C est donc à l origine un phénomène catholique, appliqué pour la première
fois à l «Islam» qu avec Khomeini. Et l «Islam iranien» d aujourd hui est-il un modèle pour les musulmans
sunnites représentant l écrasante majorité des musulman?
Maintenant, si cependant la définition de l intégrisme c est d avoir des principes de vie, de croire en Dieu et en son
prophète Mohammad (PBSL) , de défendre sa foi, d aimer la prière (comme d autres peut-être aiment le vin),
d accorder large place au spirituel dans sa vie, d exiger son droit à la différence, alors oui, nous devrions être tous
intégristes et fiers de le clamer !
Là est le malaise : quelle EST la conception à chacun de l intégrisme ?
Si l intégrisme c est la xénophobie, l assassinat d innocents (en Algérie comme en Palestine), le mépris des autres,
la manipulation de la religion pour mieux exploiter les âmes, des rites imposés sous la contrainte, du fascisme
nouvelle sauce, un embrigadement prosélyte arriviste, eh bien je dis que ce n est pas l Islam, et que chaque
musulman doit le combattre par la force, la pensée, la parole, et la plume. Le Coran nous l enseigne: Sourate 2 Verset
252 : Point de contrainte en religion, la vérité se distingue (suffisamment) de l errance .
Dans une discussion, bien souvent, le masque humaniste tombera pour dévoiler l hypocrisie de la man uvre, car les
faits parlent d eux-mêmes.

5) L Islam en Iran

Lorsqu on utilise l Islam et ses valeurs, non comme finalité, mais comme moyen pour accréditer et consolider une
théocratie, on le détourne de sa vocation ultime : la paix dans la foi. Cela n accuse ni les iraniens, ni aucun autre état
islamique en particulier.
Les sources d informations disponibles ne permettent pas de porter un jugement définitif: elles ont une unique
origine. Pour juger, il faut entendre les deux parties. Si cependant, ce que l on voit, entend et lit est vrai, alors il
convient de condamner des hommes et non l Islam en tant que religion qui n enseigne rien de cela. Car, l Islam en
Iran, par ex., semble avoir été confisqué par un clergé chi ite en quête d assise politique. Or l Islam véritable
nous enseigne qu il y a: l homme et son Créateur. Ni clergé ni intermédiaire. Les Oulémas sont là pour nous éclairer
de leur science et nous aider à mieux pratiquer, leur rôle n est pas d imposer.

6) Lapidation, mains coupées, Talion.

Sans rentrer dans les détails, sachez que des peines expiatoires existaient avant l Islam et que ce dernier y a juste
apporté des restrictions. Pour cruelles qu elles sont, elles sont rarement applicables (voire presqu impossible pour
l adultère et sa lapidation ).
En effet si un état respecte l intégralité des règles islamiques, alors l adultère y serait rare et le vol n aurait plus
cours ou presque. Car il faut savoir que la première tâche d un état obéissant aux lois divines est de justement
supprimer la misère et la ségrégation, de répartir la richesse grâce à la Zakaat (prélèvement sur les fortunes, pour
les pauvres). Sachez, par exemple, que dans un état islamique, si un homme vole parce qu il a faim, non seulement on
ne lui coupe pas la main - le seul moyen pour lui de réintégrer la société par le travail - mais en plus la collectivité doit
lui verser une pension pour l aider à avoir des conditions de vie décentes !

Donc il est totalement contraire à l esprit du Coran et de la Sunnah (habitudes du prophète) d appliquer une
répression AVANT de faire régner une justice sociale. Ensuite et alors, le TALION prend toute sa valeur.

Pratique barbare disent-ils? Prenons l exemple suivant: vous et votre corps êtes sain. Votre bras malheureusement
est atteint d une gangrène, et pour votre survie, le chirurgien est contraint de vous l amputer. Est-il cruel? Non, il
vous a sauvé ! Bon raisonnement. C est même admirable que, par cet acte, il ait pu sauver UNE vie humaine.
Maintenant, à l échelle d une société où la survie et la cohésion de milliers, voire des millions de vies humaines sont
en jeu, en extirper les germes d un mal, devient un acte de barbarie, avilissant et désuet?
Demandez l avis à celui qui est devenu paraplégique parce qu un cinglé l a frappé pour lui voler son sac, ses
économies, ou son Booster (scooter très prisé). S il est si cruel de crever l il à celui qui a sciemment crevé l il
d une innocente victime, comment alors qualifier son acte criminel, à lui, commis de sang-froid? Demandez le leur...
Inversion dans l échelle des valeurs.

Sachez cependant que si Dieu, dans le Coran, a autorisé le Talion, il a recommandé le pardon : S16 V126 Et si
vous punissez, infligez (à l agresseur) une peine égale au tort qu il vous a fait. Et si vous endurez...Cela est certes
meilleur pour les endurants .

Bien de masques humanistes risquent d être déçus par cette mansuétude pleine de sagesse.

7) Le tchador , le hidjab, et le foulard islamique


Préliminaire : le tchador est d origine et de tradition iranienne, le hidjab (voile) est islamique, et les deux sont
différents. La confusion est généralisée.
On a tant débattu sur ce sujet qu y ajouter encore devient superflu. Mais il est bon de rappeler certains points, tant les
opinions émises semblent différentes, des fois chez les musulmans même.

D abord, il y a dans le Coran une obligation du port du voile qui ne souffre de divergences : S33V59 Prophète ! Dis
à tes épouses, à tes filles et aux épouses des croyants de ramener sur elles leur voile : ainsi elles seront plus facilement
reconnaissables et ne seront pas offensées !
Que l on suit cette recommandation ou pas, c est affaire de foi et de conscience, mais nul ne peut prétendre
l ignorer, il faut assumer son choix.
Il convient cependant aussi de rappeler qu en cela le Coran n a rien innové et que cette prescription existe dans les
autres livres saints : Mathieu 5/28; 1(Paul) Corinthiens 11/6-7 entre autres.
On ne peut donc reprocher aux musulmanes de mettre en pratique, elles, des prescriptions divines communes, en ville
ou à l école.
Ce problème demanderait un développement que ces quelques lignes ne permettent pas.
Quant à savoir comment interpréter les versets du Coran s y rapportant (= la lettre, le signifiant) , c est affaire de
spécialistes, exégèses plus ou moins éclairés: entre un voile total, yeux, mains, pieds y compris, et un voile ou foulard
qui cache les atouts de la femme, porté sur des vêtements amples, préservant ainsi sa pudeur (= l esprit, le signifié)
lequel semble correspondre à la cohérence de l ensemble des prescriptions coraniques? C est histoire de foi et
d interprétation, et souvent de tradition.
L esprit ou la lettre? Le signifiant ou le signifié? Lequel prime sur l autre? La vérité doit se situer, comme souvent en
Islam, dans la juste mesure. Entre les deux, mais proche de l esprit, du signifié.
Des excès, justifiant parfaitement les critiques des non-musulmans, existent. Sans les nier, il convient cependant de les
relativiser, car l analyse doit porter sur la règle et non sur les exceptions.

Maintenant, il faut se demander pourquoi un bout de foulard sur la tête déclenche t-il autant de passion? Pourquoi cela
est-il considéré comme une insulte aux droits de la femme par les occidentales? Et pourquoi pas la kippa ou la
croix en médaillon?

Les raisons en sont multiples et variables en fonction des individus. Cependant, chez les féministes, un argument
revient systématiquement: le foulard ou le voile est une marque de sujétion, de soumission de la femme envers
l homme. On n entend que ça à longueur d ondes, pour ancrer en nous aussi cette conception saugrenue. Car en
effet, d où vient-elle? Car cette conception est inconnue chez les musulmans.
L idée que porter le voile implique une soumission à l homme est une idée chrétienne, inculquée aux occidentales.
Elle tire son origine des versets suivants de la Bible:1ère Épître aux Corinthiens 11/3-10: ...l homme est le chef de la
femme...(...) toute femme, au contraire, qui prie ou qui prophétise, la tête non voilée, déshonore son chef (l homme,
nda)...(...)...la femme a été créée à cause de l homme. C est pourquoi la femme, à cause des anges, doit avoir sur la
tête une marque de l autorité dont elle dépend.
Ces versets sont de Paul. Les occidentales, et leurs adeptes chez nous, essayent d exporter ce complexe dans le
monde islamique et dans toute communauté islamique chez eux. Mais, c est LEUR problème, LEUR complexe!
Qu elles récusent là l enseignement d un simple homme, tout saint Paul fut-il, ça se comprend. Qu elles refusent
cette conception humaine, ça se comprend encore. Mais les musulmanes n ont jamais eu, et n ont pas ce problème,
malgré tous ce dont on veut leur faire prendre conscience . Dieu, dans le Coran, seuls écrits de référence des
musulmans, y donne Lui, des enseignements d une sagesse infinie, et ne pose jamais cette prescription là en ces
termes. Il s agit pour toutes musulmanes de préserver sa pudeur, dans leur unique intérêt à elles, et de la communauté.
Mêmes les ligues féministes uvrent dans le sens du Coran lorsqu elles se défoulent sur les affiches
choquantes , ou fustigent ces agences de pub qui utilisent le corps de la femme pour vendre les couches culottes, ou
qui se délestent de leurs mannequins-kleenex. Elles font actes d Islam. Laissons-les faire, nos vues se rapprochent. Ce
qu elles découvrent, Dieu nous en préviens, par Ses divines injonctions.
On ne peut en aucune façon comparer ces principes là, eux divins et divinement énoncés, à ceux que Paul, un homme,
a prescrits, et qui forcement reflètent la mentalité de son époque, de son peuple. Dans le Coran, il s agit de pudeur et
non de sujétion à quiconque. La pudeur, la pudeur. Cela revient comme un leitmotiv dans le Coran. Peut-être bien que
notre Créateur Suprême savait-Il déjà ce que l on découvre maintenant? À savoir que le manque de pudeur,
l exhibition des corps dénudés à la plage ou moulés en société (où est la différence? leurre auto administré!), le nu sur
les écrans, la promiscuité, non seulement ne rapprochent pas les sexes mais très certainement les éloignent.
Consultez donc les statistiques: plus de 50% des mariages se terminent par un divorce dans les 10 premières années.
Non ce n est pas la liberté de la femme que l Islam combat, c est en fait toute forme de servitude de la femme, bon
gré ou mal gré, consciente ou inconsciente. Et ceux qui s attaquent à l Islam à ce titre, se trompent lourdement de
cible. La philosophie des préceptes islamiques est empreinte d une jurisprudence sans équivalent dans aucun livre
religieux. Ces enseignements viennent de Dieu; qui donc mieux que Lui connaît les faiblesses de Ses créatures,
hommes et femmes?
Eux préfèrent essayer de guérir, Dieu préfère prévenir. Jugez...

Concernant ce trop fameux foulard islamique , les médias ont fait fort, et les résultats ont suivi: 85% des français se
disent contre le port du foulard à l école. Mais les laïcs en herbe qui foisonnent actuellement devrait relire leur
texte. Les lois que Jules Ferry, ministre de l Instruction Publique, fit voter en 1881 et 1882 instituaient, pour la
première fois, un ENSEIGNEMENT laïc. C est clair et net.
Le droit fondamental à la différence existe.
Puis ne dites pas qu un petit bout de chiffon sur la tête est devenu subitement prosélyte, et qu il les choque plus
qu une casquette, que des punks aux cheveux multicolores ou ces minijupes moulants! Plus prosélyte qu une kippa
ou une croix en pendentif ou à l oreille! Ou sinon, on n y comprend plus rien! Ce n est pas de la laïcité mais du
terrorisme athée.
C est un langage intégriste qui a des relents racistes, et ce, quel qu en soit les interprétations qu on essaye de faire
avaler à l opinion publique.
Le laïcisme et l athéisme est un droit. Lorsque progressistes, ils ne peuvent cependant pas s arroger le droit de
régenter la foi et la morale d une personne tant qu elles ne portent pas atteinte à celle de l autre. Et il faudrait que
nos laïcs arrivent à nous expliquer pourquoi, selon quels critères de valeurs objectifs, sur quels fondements
moraux, porter un foulard devrait offenser Dame Marianne?
S ils n en trouvent, qu ils se taisent.
Car voyez-vous, tous ces censeurs qui foisonnent à chaque rentrée, confondent laïcité et athéisme. Il faudrait qu ils
se mettent sérieusement à étudier la différence fondamentale entre neutralité et négation de Dieu.
Peut-être qu alors ils percevront leurs motivations profondes et réelles, et comprendront-ils leur erreur manifeste,
dans leur rejet de l autre et de sa foi. Ils percevront que la laïcité ce n est pas la porte ouverte à une propagande athée
à nos enfants, mais que c est le respect des autres cultes par l institution d un espace neutre. Pour retrouver les
règles régissant un tel cadre, il faut les inviter à se ressourcer dans le Coran, qui , il y a 1415 ans a défini très
précisément un tel espace pour la liberté du culte.
Aujourd hui on l appelle: la laïcité.

8) L intolérance de l Islam

La civilisation moderne, bien qu elle regorge de faits historiques et de témoignages contraires, veut absolument
véhiculer une image négative de l Islam. C est un fait établi extraordinaire, d autant plus qu il est vérifiable par
quiconque étudie des données historiquement fondées, tout AUTANT QUE les gesticulations actuelles.
Il est très facile de réfuter toutes les attaques contre l Islam sur la tolérance, mais il est difficile de résumer, tant ces
attaques sont nombreuses. Aussi, et pour être concis, il suffit de se borner à citer quelques unes de leurs propres
sources, non suspectes de sympathie envers l Islam.

Parlant de l Islam: Si aucune religion n a compté des triomphes plus rapides et plus éclatants, aucune ne s est
montrée plus généreuse et plus tolérante ... Où sont ces atrocités épouvantables qui nous ont valu tant de tirades
larmoyantes et éveillé si longtemps la compassion indignée des âmes sensibles ?
Pierre Laffite, Les Grands Types de l Humanité.

L abbé de Broglie, parlant d Abou Bakr (ra) et d Omar (ra) (les deux premiers califes de l Islam) dit: Ces deux
arabes, appelés à gouverner un immense empire, n ont pas été en dessous de leur tâche et se sont montrés fermes,
justes, sobres, énergiques et infiniment supérieurs aux empereurs et gouverneurs chrétiens qu ils combattaient -
Abbé de Broglie, Problème et Conclusion de l Histoire des religions -
Des témoignages de ce genre sont légions, et à leur disposition.

Le Coran contient tant de versets prônant une tolérance, alors, encore inconnue:
Sourate 2 v257 - S4 V160 - S24 V45 - S33 V 47 - Vérifiez à loisir, car ami lecteur vous risquez d être lassé par toutes
les transcriptions.

L Islam a toujours prôné la liberté du culte.


L Histoire peut le prouver. Ils font une grotesque analyse de l autre , de cet autre qu ils ne connaissent pas ou
mal. Leurs propres faiblesse devrait les inviter à une plus grande impartialité, à plus de réserve.
C est cette même réduction qui fait que pour eux la tolérance voudrait qu il puisse nous dicter comment pratiquer
notre propre religion.
Ils seraient mieux inspirés de retourner à des sources fiables et d y puiser les enseignements qui leur font défaut.
Qu ils comparent donc avec l histoire de la Chrétienté.
Par exemple après la prise de Jérusalem par Omar (ra) , grand vainqueur et maître de la ville, il n en demanda pas
moins l autorisation au patriarche du Saint-Sépulcre pour y faire sa prière; les musulmans ne firent du mal ni aux
chrétiens, ni aux juifs. L Histoire le prouve.

À la prise de cette même ville en 1099 par les Croisés (=au nom de Dieu!):
Ils (les Croisés) massacrèrent sans pitié les musulmans et brûlèrent les juifs . Le carnage qui suivit la prise de
Jérusalem fut si terrible que les chevaux des Croisés étaient dans un bain de sang jusqu à mi-jambes
À la reprise de Jérusalem par Salahuddin (Saladin) en 1187, lorsque les chrétiens ont capitulé, il n y eu aucune
vengeance, aucun massacre. Les blessés furent soignés et les survivants purent retourner en Europe!
L Histoire confirme ces faits (lire: Encyclopedia Britannica, abbé Michaud Voyage religieux en Orient ou
Histoires des Croisades )

9) Le problème de Rushdie: mort ou pas?

Son livre est une sélection de blasphèmes, d insinuations mensongères, d insultes et de grossièretés contre l Islam,
l occident et l humanité entière.
Peut-on laisser tout faire et tout écrire au nom de la liberté d expression ?
Parmi ceux-là même qui défendent Rushdie avec passion et compassion, combien ont lu son livre? Combien ont
condamné aveuglément la réaction des musulmans?
Voilà deux questions dont les réponses risquent d être intéressantes.
Peut-on nous démontrer que le principe de la liberté d expression est compatible avec l agression publique d une
religion, dans le seul but de se faire de l argent ?
C est un défi à l adresse de tous ces grands défenseurs de non moins grands principes qui régissent leur, encore, non
moins grande civilisation!
Est-ce la liberté d expression qu on veut protéger ou plutôt protéger tous ceux qui peuvent ou veulent porter atteinte
à l Islam?
Alors les chrétiens et les laïcs, les intellectuels, dont certains musulmans, nous reprochent notre susceptibilité encore
primaire, tandis que les autres religions (et eux-mêmes, bien sûr!) font preuve de maturité et de mansuétude envers
les critiques qu ils transcendent.
Cela semble correct et ressemble à une impasse pour nous. D un côté le calme serein, de l autre l hystérie
immature...
Voyez-vous, si dans leur civilisation un homme viole une fillette puis fracasse son crâne avec un rocher ou la jette
dans un puits, il est condamné à 10 ans ou 20 ans de prison. Puis, si ce même criminel est ensuite libéré pour bonne
conduite après 7 ans, et récidive; c est leur loi, c est leur logique, c est leur problème, et c est ce que eux osent
appeler humanisme : soigner un criminel pendant 10 ans avec l impôt prélevé sur les citoyens, pour qu il puisse
ensuite mieux recommencer! C est donc leur affaire, leur loi.
Mais cela n est pas la loi de Dieu! Et Lui dit: une vie pour une vie, sauf si la victime ou sa famille pardonne. (le
Talion, voir supra).

Concernant Rushdie, c est un crime de haute trahison concernant la Oummah, et notre loi à nous, est celle de Dieu,
pour un blasphème contre Dieu et ses prophètes. Dieu Seul peut pardonner.
Les insanités immondes que contient son livre sont à peine imprimables. C est un dangereux opportuniste qui était
parfaitement conscient que son livre allait avoir une publicité énorme de par l indignation que ces propos allaient
soulever chez des centaines de millions de musulmans. Il est à l origine de plus de 50 morts. Il n y pas de
demi-mesure dans la foi, soit on accepte le Coran dans son intégralité et on accepte ses prescriptions, soit on le rejette.
Si la culpabilité de cet homme est établi, avec équité, par un tribunal islamique, alors que faire?
Ce que l on peux dire de façon certaine c est que, si, ce crime fut perpétré (et reconnu comme tel) dans toute
communauté islamique (limite géographique), au temps du prophète comme de nos jours (limite temporelle): le seul
verdict qui s imposerai pour de tels actes est la mort, sauf jurisprudence contraire dont on n a pas connaissance.
Fanatisme musulman? Accusation facile. D autres sont bien fanatiques, qui de foot, qui de drogue, qui d alcool, ou
de filles! Fanatique d Allâh, est-ce pire?
Notez bien cependant les limite spatio-temporelle et de jurisprudence ici annoncées.

Liberté d expression? Allons donc!


Personne ne doit être leurré. La liberté absolue est un mythe, elle n existe ni dans les textes, ni dans les faits.
Or, la vérité n est accessible que dans la liberté de choix. Elle ne l est plus lorsque celle-ci s érige en absolue.
La liberté d expression, comme toute autre liberté, s arrête là où commence le droit au respect de l autre; et le
problème épineux, soulevé par cette histoire, est le suivant : faut-il sacrifier la liberté à la vérité ou la vérité à la liberté
?

Nous avons répondu. Chacun est libre de sa position.

Et les occidentaux aussi ont répondu: ils ont récemment créé un Parlement International des Écrivains. Ce
Parlement s est réuni récemment au Portugal, à Lisbonne, et cet événement, qui normalement passerai à la télé,
comme il se doit, à 25H du matin, a eu, là par contre, droit au sacro-saint J.T. de 20H! Mais pourquoi donc, me
direz-vous et où est le rapport avec l Islam? Avec Rushdie?
Sachez que parmi tous les écrivains, et des talentueux il en existe, de par le monde, ils ont poussé le cynisme jusqu à
faire présider ce Parlement par Salman Rushdie, et, et que l invitée d honneur de cette session fut ...Taslima
Nasreen. (ah! pour sûr, elle leur a rendu cet honneur! Nous le verrons plus loin. Patientez.)
Les deux grands martyrs de l intégrisme musulman furent donc, encore une fois, récompensés pour leur
bravoure . (Tu veux un sussucre? Fait-moi un petit crachat sur l Islam...)

Toute cette mascarade montre le grand mépris que ces gens-là éprouvent envers les valeurs islamiques. Mais...des
fois...ça coince, et le crachat leur retombe sur le nez.
Lisez la suite, vous comprendrez.

10) La condition de la femme en Islam

S il y a bien une accusation, une question qui ne manque jamais de tomber c est bien la question de la femme
musulmane.
Dans leur critique, il y a une partie de vérité et une autre, propre aux stéréotypes occidentaux sur la condition féminine
en Islam.
Nos filles, nos femmes, nos s urs, constitue en gros la moitié de la Oummah. Dieu, dans sa Sagesse, n a pas attendu
que des européennes dessinent pour elles les plans de leur libération! Pendant qu en Europe on avisait pour savoir si
la femme est une chose ou une personne , Dieu, le même Dieu qu on supplie dans nos prières, déclarait dans
son livre, le Coran sacré, que les femmes sont les s urs (c.a.d. égaux) des hommes. Dieu a déclaré qu elles ont des
droits sur eux, tout comme ils ont des droits sur elles, excepté que l homme a une préeminence car il a la
responsabilité de sa famille et qu il doit donc supporter le fardeau social, fardeau dont sont exemptées les femmes
(Coran S2V228). Il ne s agit pas là d une distinction hiérarchique, car, et c est l important, l égalité est parfaite en
droits, en dignité, en religion (Coran S3V195 - S4V1 - S19V95). Et rappelons simplement que notre Saint prophète
dans son message d adieu (c était donc important pour lui!) nous a exhorté en ce sens: Traitez bien vos femmes et
soyez gentils envers elles car elles sont vos partenaires (et non vos subordonnées, ni vos propriétés!). Beaucoup de
hadiths confirment les injonctions de notre prophète concernant le bon traitement et l équité envers les femmes. Être
doux et aimable avec sa femme et sa famille est une Sunnah comme les autres, rétribués comme les autres. Il convient
de ne jamais l oublier.
Le plus parfait des croyants est celui qui a la meilleure conduite . Les meilleurs d entre vous sont ceux qui sont les
meilleurs avec leurs femmes. Hadith (Tirmizi).
Et il est étrange que certains d entre nous, sous le poids des traditions ou coutumes non-islamiques, par ignorance
totale des lois coraniques, perpétuent des actes d un autre âge: les femmes ne doivent jamais sortir de chez elles,
battent leur femme en cas de désaccord, ne consultent jamais leurs enfants ou femmes pour les grandes décisions, ne
discutent jamais avec leur famille, font des mariages arrangés sans l accord des enfants; bref ils se conduisent , en
véritables potentats, à l opposé des recommandations divines ou du prophète.
Nul ne devrait imposer à nos femmes ce que Dieu n a pas cru bon leur imposer! Ni leur interdire ce que Dieu ne
leur a pas interdit! A-t-on le droit de se substituer à Dieu? Chacun est responsable de ses actes et devra en répondre
devant Allâh.

Il ne convient pas non plus d aller jusqu à un laxisme sur les principes islamiques. Cette attitude est
malheureusement tout aussi condamnable !

Non, la solution se trouve dans la mesure, dans l équilibre. Car nous devons tous prendre conscience de l importance
extrême du noyau familial dans la société musulmane, et que nous devons tout faire pour y faire régner l harmonie, la
joie, et la fierté d être musulman. C est dans la famille qu est donnée l éducation des enfants. Aucune nourrice,
aucune crèche, aucun enseignant au monde ne pourra remplacer l amour d une mère ni l éducation qu elle et elle
seule, peut donner aux enfants, de par son statut de mère. L effondrement du noyau familial conduit actuellement le
monde occidental à sa perte. Prévenons cela chez nous. Il ne faut donc pas fuir nos responsabilités de parents comme
on le voit partout, et tout déléguer sur l école ou la madressa.
L école a son rôle, la madressa a le sien, et nous, parents, le nôtre, le rôle principal.
Le négliger? Ce n est pas grave....C est criminel.
Votre propre chair vous accusera un jour...Ce Jour-là!
Ces enfants (filles et garçons) constituent la génération de musulmans de demain. S ils perçoivent autour d eux, un
Islam archaïque , et si, parallèlement, ils ressentent, fatalement, une attraction pour ce mode de vie occidental dans
lequel ils baignent; qui est en cause s ils chutent? Qui est en cause, si demain, ces jeunes sont complexés vis-à-vis de
leur croyance? Qui sera en cause s ils auront honte de montrer leur foi?
Clairement et nettement: leur éducation, leurs parents!
Apportons grands soins à nos s urs dans la foi, sans jamais oublier qu elles nous donneront et forgeront la nation
musulmane de demain. Cela nous donne la mesure du respect qu on leur doit. Prions Allâh, et implorons son aide.

Quoi dire quant aux délirantes et larmoyantes caricatures occidentales sur les femmes en Islam?
Premièrement, soyez tout à fait persuadé que le sort de nos s urs musulmanes suscite en leur âme sensible et
humaniste une réelle compassion indignée...
Que de belles larmes de crocodiles! Honteuses pratiques, qui consiste à prendre le couvert de l humanisme pour
justifier de propos fielleux à l encontre de l Islam.

Des éléments de réponse ont été ébauchées ci-dessus (ce qui est valable pour nous, l est pour eux)
Il ne faut surtout pas identifier l Islam à la pratique de certains musulmans, non.
Que dit la religion islamique sur la femme?
Le Coran met en avant une condition valorisée de la femme.
Historiquement, l Islam a été la première culture à admettre par exemple la totale indépendance financière de la
femme, à lui accorder des droits codifiés, que même certaines parties de l Europe d aujourd hui leur refuse (le vote
par ex.). Dans l idéologie islamique, la femme n a jamais été un objet purement sexuel, à contrôler, à voiler, à
exclure de la vie sociale. Et les quelques versets coraniques ci-dessus le disent bien (voir supra).
Qu on n accuse pas la position de l Islam, et ni la présentation qui en est ici faite sur ce problème de la femme,
de faire l amalgame entre la condition de femme et la condition de mère......Ce n est pas l égalité quantitative,
extérieure (concept humain) que l Islam préconise, mais plutôt une équité, une justice, un sentiment de
complémentarité entre l homme et la femme, au sein de la famille et de la société en général. La femme, avant d être
une mère, est un être humain, différent de l homme de par sa nature même. Dieu, notre Créateur Sublîme, sait mieux
que quiconque les forces et les faiblesses de ses créatures. L homme, ou la femme, ne peuvent avec nos sens limités,
embraser la science de Dieu. Il recommande à la femme de préserver sa pudeur, avant son mariage, et qu après son
mariage, le rôle de la femme le plus sacré et le plus essentiel est de veiller au bien-être et à l harmonie du foyer, à
l éducation des enfants et au bonheur de sa famille.
Énormes responsabilités, pour quiconque réfléchit aux implications qu elles comportent. Mais l Islam ne s oppose
pas au travail de la femme, mère ou célibataire, en dehors de son foyer (en accord avec son mari). Si cela est une
nécessité pour le bien-être du couple. Les deux grands principes à respecter, principes imposées par Dieu, mais qui
découlent de la logique: le travail exercé par une musulmane doit préserver sa dignité et sa pudeur, tout autant que sa
vie de famille (qui ne doit jamais être négligée).
Vous avez raison! Ces mêmes principes s appliquent à l homme aussi! Mais un détail qui a son importance: l Islam
ne fait aucune obligation à la femme de dépenser (sauf si elle le veut) le salaire de son travail pour l entretien de sa
famille: son salaire ou son héritage lui appartient exclusivement. Obligation est faite par contre à l homme de
subvenir aux besoins de sa famille par le fruit de son travail. Il faut le rappeler.
Le principe général est que tout ce qui touche à la vie du couple et de la famille doit se faire en concertation; et que le
mari a la responsabilité de la décision finale, car compte lui sera demandé sur cette responsabilité.
Mais, dira-t-on, pourquoi la prééminence à l homme sur la femme ?
Pourquoi la femme obtient le tiers de l héritage de l homme ?
Pourquoi ceci, pourquoi cela?
Tout a une réponse. Notre Créateur, dans Son infinie Sagesse, a prévu ce qu il fallait prévoir, et a fait silence ailleurs.
Rien n est fortuit.
Mais, la globalité de ce problème ne peut certes être exposée en quelques lignes, il faut le relier à une autre religion,
autre histoire, autre culture, les exposer en préliminaire et ce n est pas peu dire! Vous savez le mot autre ?
L autre , est un mot que l occidental connaît peu. Cet autre qui est différent, donc, forcément coupable.

Nous, musulmans et musulmanes, acceptons l ensemble du message coranique. Et nous ne faisons aucun
accommodement, c est la Parole de Dieu, incréée et éternelle. Dieu sait mieux, c est tout. Nous faisons acte d Islam
non par foi aveugle, mais par acceptation de la cohérence de l ensemble des principes de Dieu dans le Coran, car
nous restituons le problème dans ce cadre et non selon l étroite vision occidentale.
Pour les lecteurs intéressés, veuillez vous reportez à la fin où des livres vous seront conseillés sur le sujet.(en fait
plusieurs livres traitent de ce sujet)

Comment? C est fini? Le chapitre est clos?


Comment vous ne parlez pas de la célèbre romancière musulmane martyre des derniers mois de 1994: Taslima
Nasreen???
Ah, pardon! On allait oublier. Nos excuses.
Taslima Nasreen: une leçon de courage donnée à l Occident
Le Nouvel Observateur n°1569 - 01/12/94 - p.25.(Ah oui?)
Parlons-en.
Son roman Lajja (la honte) est plus que nul. Je l ai lu. Bon, là n est pas un crime. Mais cette courageuse femme
est devenu par ce roman, la femme qui incarne la défense des droits de la femme face à l intégrisme musulman . À
ce titre, et se disant menacée de mort, elle bénéficie de protections policières coûteuses en Europe, et a récemment
été reçue en grande pompe en France avec tous les honneurs dûs à ce combat acharné et juste . Tout à coup, toute la
classe politique, et intellectuelle droits-de-l Hommiste se sont pris d un vif amour aux droits de la femme au
Bangladesh et à honorer comme il se doit, l ambassadrice de cette lutte exemplaire pour une cause
exemplaire , avec son courage exemplaire : Taslima Nasreen.
Les politiques, de droite comme de gauche, les associations féministes ou d intellectuels, les télés, tous l ont reçu
comme il se doit. Bref, Clinton n a pas fait mieux!
Cependant il y a un hic. Un hic qui fut fort discrètement rapporté. Et tous ce beau monde feint, maintenant, de
l ignorer: Lajja, son roman est une imposture littéraire, ce qu on appelle un plagiat! Et tous ce déballage de
larmes sur le sort de la femme au Bangladesh, et son corollaire d insultes envers les musulmans fanatiques de ce
pays, furent facilités, voire encouragés par certainement le grand amour que porte ce beau monde envers l Islam!
Les masques tombent, et des fois cela dévoile la honteuse man uvre médiatique. D autant plus que, Lajja (La honte)
est un plagiat de La disgrâce , pamphlet de Jyoti Prokash Datta, publié à Calcutta. Datta est un extrémiste hindoue
dont le parti le R.s.s. préconise l extermination des musulmans. Ce même parti (R.s.s.) s était bien sûr empressé de
distribuer ce roman plagiat écrit par une musulmane , et où des filles hindoues se faisaient violer par des
musulmans aux yeux injectés de sang .
Datta est un romancier, les faits décrits sont produits de son imagination, c est son droit, Taslima Nasreen, elle, laisse
croire que se sont des faits réels! [ J ai utilisé des faits réels dans ce livre. Il n a donc pas qu un intérêt littéraire
mais également informatif ! - Marie Claire - 07/94]
Tout comme elle a fait croire que les femmes sont là-bas des esclaves sexuels, fait croire qu elle a été condamné à
mort, alors qu elle n a été qu excommuniée!
Voilà comment, le Bangladesh, un état laïc, ayant une femme pour premier ministre, encore une femme comme leader
de l opposition, et avec 30% de femmes au Parlement (en France, il y en a combien de %? Pardon, on entend mal,
pouvez-vous répéter S.VP?), le Bangladesh donc, se retrouve accusé de tous les maux, par une bande d excités,
appelés intellectuels progressistes , en mal d exotisme anti-islamique!
Il faut maintenant se demander jusqu à quand durera cette énorme farce sur cette Lajja Nasreen. Nasreen la honte,
la honte pour la France et son beau monde, honte pour l Europe, la honte enfin, pour le Parlement international des
écrivains!
Nasreen, leur mythe biodégradée.

Voilà, chers amis lecteurs, comment il est des fois facile d illustrer la forfaiture des occidentaux, pour vous montrer
leur profond mépris de l Islam, et combien cette haine peut être aveuglante, jusqu à mettre en sourdine la plus
élémentaire des précautions tant dans l information, que dans le respect dû à un autre culte. Fût-il l Islam...

11) La polygamie

Que n a t-on entendu sur le compte de la polygamie chez les musulmans? L Islam? La religion des quatre
femmes! Caricature classique.
Chez les hommes, c est la condamnation d un fantasme interdit chez eux et autorisé ailleurs,donc forcement
coupable.
Chez les femmes, c est la condamnation d une pratique d un autre âge.
Historiquement, la polygamie n est pas une innovation islamique. Tous les prophètes de la Bible ou presque eurent de
2 à 1000 épouses (!). Sauf dira t-on, Jésus (a) qui n en a pas eu le temps (?) ou que Dieu a envoyé pour une mission
précise pour un laps de temps précis. Dieu Seul est Savant.[quoique Jésus (a) ait, selon Matthieu 25/1-13, fait
référence à une parabole explicitement polygame, sans condamnation aucune]
Il n empêche que c est l Islam qui a codifié et limité cette pratique dans le Saint Coran en disant en substance:
prenez jusqu à 4 épouses si vous le voulez, mais vous devez appliquer une stricte égalité entre elles; et si vous
craignez d être injuste, alors n en prenez qu une.
Et en cela , l Islam se singularise, car il est la seule religion, la seule, qui dise dans son livre sacré n en prenez
qu une .Voilà pourquoi, une écrasante majorité de musulmans n ont qu une seule femme. Et ceux qui pour diverses
raisons, ne peuvent se satisfaire d une seule femme, l Islam leur offre en cela un cadre légal, assorti cependant de ses
obligations. Car cette stricte égalité imposée par le Coran est très difficile dans la pratique. Mais en tous cas, elle
protège les femmes consentantes et recherchant une protection, des passions hypocrites.
Pour clore ce volet purement religieux, il convient d ajouter, et beaucoup de non-musulmans l ignorent, que la
femme musulmane a toujours la possibilité de poser ses conditions dans le contrat de mariage, et de refuser à son mari
son droit à la polygamie sans son accord (celle de la femme).

Maintenant qu on a évoqué succinctement la réalité et les textes chez les musulmans, sur l autorisation et les
conditions imposées aux candidats polygames, voyons les faits chez nos censeurs .Voyons comment eux, donc,
vivent dans les faits, cette monogamie auto imposée, et noble.
L origine de cet avalanche de critiques sur la polygamie ne peut être religieuse, car on a vu que les prophètes de la
Bible la pratiquaient. On ne peut donc nous opposer d arguments bibliques. Où est la faille?
Mais bien sûr! Sommes-nous donc aveugles? Dans une civilisation moderne, celle d aujourd hui, de telles pratiques
sont contraires à la moralité, à l égalité des sexes, au respect des femmes, aux principes même de l équité.
Bref eux ont tous compris, ils ont transcendé le message biblique pour l élever(!) à un concept plus noble et
conforme à la mentalité du XXIÈ siècle. Nous pauvres arriérés, nous nous attachons toujours à la lettre, et à une
pratique désuette.(pour eux autorisation et prescription, c est pareil!).

Prenons acte. Mais voyons donc les conséquences, dans les faits, de ce concept plus noble et conforme aux m urs
modernes ....Oh, nul besoin d être fin analyste, regardons autour de nous.
- La polygamie de fait et irresponsable qu on observe serait donc plus noble que d assumer sa responsabilité
d homme.
- Le fait que la collectivité, donc nous tous (!), devons assumer sous forme d allocations femmes seules ou autres,
les enfants issus des plaisirs adultères des autres, cela leur semble t-il plus équitable que des hommes supportent
eux-mêmes, dans un foyer légal leur responsabilité? Drôle de principe! Ce n est pas le caractère social indéniable du
versement de ces allocations qui est condamnable, loin s en faut, mais ce qui est condamnable c est cette société qui,
dans ses lois, d un côté condamne la polygamie islamique (responsabilisée, codifiée), pour de l autre, en fait,
financer la polygamie sauvage , elle, institutionnalisée!
- Cette vie sexuelle débridée tirant plaisir de la femme-kleenex qu on jette après usage, dénote t-elle d une plus
grande égalité des sexes, d un plus grand respect de la femme, que la femme sacralisée, protégée, par une législation
qui impose à l homme un engagement conséquent avant de partager un plaisir avec elle?
Laissons à nos détracteurs le plaisir de répondre à ces inversions de l échelle des valeurs morales.

Nous pouvons dire que si les femmes occidentales méditaient les prescriptions coraniques, elles devraient, sur la base
du Saint Coran militer pour le respect qui leur est dû!
Car elles oublient souvent que si elles ont la liberté (!?) de jouir d un plaisir furtif avec un partenaire, la suite est
un long solo. Car aucune législation au monde sinon celle du Coran, ne peut obliger ce partenaire, à assumer les
responsabilités conséquentes:
- soit la grossesse, accouchement, les frais de garderie, d école, et d éducation de l enfant
- soit en cas de contraception, cette sensation d amertume, de déception, d inutile, d impuissance, d injustice,
lorsqu elle le voit séduisant une autre proie libérée le lendemain
- soit en cas d avortement, lui faire assumer tout autant que la femme, ce sentiment de culpabilité d avoir enlevé la
vie à un être sans défense. [Parmi toutes les créatures sur cette terre, l Homme, la créature la plus douée
d intelligence est la seule à tuer ainsi, légalement, massivement, ses propres enfants! Les assassins sont en blouse
blanches et rémunérés par la collectivité, donc par nous! Au lieu d attaquer la cause du mal - la débauche sexuelle,
cette moderne civilisation préfère courageusement s en prendre aux conséquences fâcheuses , à ces êtres vivants
sans force et sans voix. Au nom de la liberté de la femme. Pratique barbare et abjecte que nulle théorie, sinon la seule
survie de la mère, ne saurait justifier!]
Si l on nous rétorque, que ces partenaires en cause ici, s avèrent être des fois des musulmans aussi, c est vrai.
Parmi d autres, ils prennent le train en marche. Donc le Coran qu ils sont censés suivre, ne protégerait-il en rien la
femme plus que nos m urs actuelles? Non. Les chrétiens suivent-ils tous les enseignements de la Bible? Donc, chez
nous aussi, nous trouvons nos brebis galeuses. Et cela ne remet nullement en cause la valeur des clauses de protection
de la femme instituées par le Coran seul.

12) L Islam a été propagée par la pointe de l épée


(entendre: par la force)

L Histoire est claire sur ce point : la légende des musulmans fanatiques s abattant sur le monde imposant l Islam, à
la pointe de l épée, aux peuple vaincus est un des plus fantastiques et absurdes mythes que les historiens ont pu
répéter
Lacy O Leary (Historien) dans Aux carrefours de l Islam p. 28.
Un autre témoignage ?
Dans Le déclin et la chute de l Empire Romain , Edouard Gibbon - célèbre historien - dit: le succès phénoménal
de l Islam est dû au caractère exceptionnel de sa spiritualité et de son programme social et politique. L expansion de
l Islam est l une des plus grandes révolutions de l histoire...

Puis un autre de Ignacio Olagüe ( Les arabes n ont jamais envahi l Espagne chez Flammarion) : Comment une
poignée de nomades, venus du fond de l Arabie, auraient-ils pu imposer leur langue et la loi de l Islam aux quinze
millions d habitants vivant sur les 600 000 kilomètres carrés de la Péninsule Ibérique ?
Laissez le soin à nos détracteurs de répondre...

Les mêmes témoignages existent pour l Inde, l Europe Orientale, l Asie...La liste serait fort longue...
Ensuite il y a des pays où nul soldat musulman n a posé le pied: Indonésie (100 millions de musulmans), Malaisie,
Afrique etc... où un pourcentage très élevé de ces populations est musulman. Où est l épée?
De nos jours, oui, de nos jours, l Islam est la seule religion en très large expansion, et les musulmans n ont pas
d épée! Contrairement à l Occident, les pays musulmans n ont envahi aucun pays souverain depuis 1000 ans. Mais
l Islam progresse dans les c urs, grâce à la cohérence, à la vérité, à la sagesse de son message. C est tout.
Mais nous dira t-on les musulmans ont bien commencé par être des agresseurs pour pouvoir conquérir tous ces
territoires christianisés, par principe hostiles à l Islam naissant. Il y a les mythes et il y a l histoire. Attachons nous à
l histoire, et non aux mythes.
Bien avant sa mort, le prophète avait envoyé des ambassadeurs de par le monde, pour inviter les grands empereurs
d alors vers l Islam. Certains les ont bien accueilli et se sont convertis, d autres ont refusé et ont payé un tribut.
D autres encore comme l empereur de Byzance, les ont rejeté, et ce dernier a été jusqu à faire assassiner
l ambassadeur de prophète, sans raison, ni excuse! Cela donc contribua à déclencher la guerre entre cette
superpuissance d alors et les musulmans. Ces derniers ne sont donc nullement responsables du début des hostilités
entre chrétiens et musulmans. Hostilités dont ils sortirent grand vainqueurs. Et même alors, les musulmans
n imposèrent nullement leur foi aux pays conquis. Ils accordèrent aux juifs et aux chrétiens de ces pays un statut de
protégé ( Dhimmi ) de l état islamique, garantissant leurs biens, leurs églises ou synagogues, et bien sûr leur culte.
Car la religion repose sur la foi et la volonté. Elle n aurait aucun sens autrement.
La force permet les conquêtes, pas les conversions!

Pourquoi filtrer l Histoire? Souvenons-nous par exemple, du Concile de 680 à Constantinople, capitale de l empire
romain. Durant ce Concile il fut décidé d une déclaration de guerre totale à l Islam, dont les buts affichés, sans
ambiguïté, étaient de faire disparaître l Islam, le Coran, les enseignements du prophète hérétique et d exterminer
tous les musulmans de la surface de la terre! Charité chrétienne... À comparer aux statuts privilégiés accordés par les
musulmans aux chrétiens...Et cet appel chrétien au génocide a perduré jusqu aux grandes guerres coloniales (voir
infra), pour imposer leur conception de la civilisation à l ensemble de ces peuples barbares souvent musulmans.
Et nous savons tous les dizaines de millions de morts que cet apport de civilisation a justifié!

Quoiqu il en soit, croyez-vous qu un homme seul, puis ensuite, la poignée d homme qui a dû émigrer à Médine à
cause des persécutions mecquoises aient pu imposer l Islam aux peuples d Arabie et d ailleurs? Seul un miracle le
pouvait.
Et le miracle fut.
Seule la haine aveuglante des adversaires de Mohammad (PBSL) peut expliquer cet acharnement à renier des faits
historiquement indéniables, les travestissant à loisir pour pouvoir répandre ce qui leur sied. Ne peuvent-ils pas voir
que la seule épée que brandissait Mohammad (PBSL) c était l épée de sa foi en l unicité de Dieu, de la
Miséricorde divine, de la compassion, de la sagesse d un prophète de Dieu ? Celle-là même qui vainc et convainc
l ennemi en purifiant les m urs, purifiant les c urs.
Il faut inviter tous ceux qui affirment que dans le passé, un peuple, ait été contraint d embrasser l Islam, d en
amener UNE preuve d une source historiquement fiable, et dont l auteur puise l information d autres choses que du
postulat de sa conviction personnelle.

13) Mahomet ? Un imposteur. Le Coran? Un plagiat.

Mohammad (PBSL) n a réellement rien inventé. C est vrai et cela s explique : une maison conçue par un piètre
maçon ne résistera pas au premier cyclone venu, à la première tempête venue. Cela se conçoit. On peut le concéder?
O.K.
Que dire alors d un édifice qui résiste à toutes les attaques depuis 1400 ans, qui abrite un MILLIARD de fidèles qui
croient tous en un Dieu Unique et Tout-Puissant? Que dire alors lorsque les règles et préceptes établis dans cet édifice,
permettent d avoir, dans les pays où ils sont appliqués :
- les plus faibles taux de criminalité au monde.
- les plus faibles taux de ségrégation raciale au monde.
- les plus faibles taux d alcoolisme au monde.
- les plus faibles taux de population carcérale au monde.
- les plus faibles taux de d homosexualité au monde.
- les plus faibles taux d adultère au monde.
- les plus faibles taux de divorce au monde.
- les plus faibles taux de drogués au monde.
On continue ? Non, arrêtons avec les plus faibles . Ajoutons juste :
- les plus HAUTS taux d aumônes volontaires au monde, ainsi qu une hygiène exemplaire.

Oui! Mohammad (PBSL) n a rien inventé. C est la notion prophétique qui valorise Mohammad (PBSL) et non
l inverse. Mohammad (PBSL) n a jamais été déifié chez nous (ni ailleurs d ailleurs!).
C est Dieu, à travers l ultime prophète qu il a choisi pour les hommes, qui lui a révélé et jeté les bases d une société
juste et en harmonie avec notre faible nature. Dieu est UN et Il est Unique et Mohammad (PBSL) n est que Son
messager, et lui même n a cessé de le dire sa vie durant.
Le Coran, selon certains un plagiat, est unique et authentique : c est une révélation divine. C est le même Coran
qu on lit de l Orient à l Occident, du Nord au Sud, depuis 1400 ans, dans la même langue que l on entend sur la
radio arabe de Tunis, du Caire, de Damas, de nos jours.
Lors de sa révélation au prophète aucun livre saint (Thora ou Évangiles) n existait en arabe. Ce n est que 400 ans
après l avènement du prophète qu ils furent adaptés en arabe.
Sur quoi a t-il donc copié?
Admettons, pour les besoins du raisonnement qu il aurait été l auteur du Coran et aurait forcément copié sur la Bible,
comment aurait-il pu éviter le mot Père , omniprésent dans la Bible, pour le remplacer par Dieu, et ce plus de 23
années durant? Comment aurait-il pu éviter toutes et chacunes des contradictions de le Bible? (voir Chapitre I)
Non. Il y a des évidences. Ce même Coran, 1400 ans de cela, a contribué, comme jamais aucun livre ne l a fait, à
expliquer certains grands phénomènes qui régissent notre univers et dont la plupart n ont été (re) découverts qu au
20è siècle par les savants: le big-bang, la création de la terre, l atome, l expansion de l Univers, le cycle de l eau,
l orbite des planètes, la physiologie végétale, l embryogenèse,etc. Des connaissances qu il était absolument
impossible d acquérir à l époque du prophète. Il n y a aucune explication humaine à ce phénomène. Cela amena
d ailleurs la conversion de nombreux savants occidentaux.
Qu on amène les preuves de ces plagiats, peut-on les montrer?
Peut-on encore nier ce que la révélation à Mohammad (PBSL) a amené à l humanité et, oui ou non, maintenir ces
accusations sur le Coran ?
Si oui, le bon sens n est plus guidé par la logique mais par une subjectivité obnibulée par la haine et une absence
totale de sincérité.

14) Leur historique du message islamique

La mystification de l opinion par les orientalistes , veut que cela soit après la mort du prophète que ses disciples ont
transformé un mouvement religieux limité jusqu alors à l Arabie, donc pour les arabes, à un message vaguement
universaliste. Donc l idée c est d insinuer que l Islam c est d abord par et pour les ex- païens de l Arabie; et non
pour le noble peuple de l Occident cultivé.

La naissance de l Islam en tant que religion


Juste un verset du Coran réfute toute leur théorie sur la naissance de l Islam en tant que religion au cours des siècles
qui ont suivi le prophète . Il s agit de la dernière révélation faite à Mohammad (et il était bien vivant, et ça n était
pas des siècles après), qui se trouve dans la Sourate 5 Verset 3 : Aujourd hui j ai parachevé votre RELIGION. Je
vous ai comblé de la Plénitude de Ma Grâce, et J agrée pour vous l Islam comme religion .
Et bien avant sa mort, le prophète avaient envoyé des compagnons délivrer la foi aux principaux dirigeant du monde
d alors. On a retrouvé certaines de ses invitations dont un original se trouve au musée Topkapi, une autre adressée à
Héraclius, empereur de Byzance se trouve reproduite dans l excellente biographie du prophète du Professeur M.
Hamidoullah ( Le prophète de l Islam, sa vie, son uvre en 2 tomes).
Ces éléments seuls suffisent pour contredire leur malveillance. Mais il en existe tant d autres qu il serait inutile et
fastidieux de les reprendre ici.

Le Coran a été passé au filtre de l humain?


Une autre implication possible de ce qu ils insinuent serait que le Coran ait été falsifié après coup, pour donc justifier
la propagation universelle de l Islam.
Il nous suffit de leur demander une seule preuve de cela. UNE SEULE. Avec les références précises.
Car il est historiquement prouvé que le Coran que l on connaît aujourd hui est rigoureusement le même qu il y a
1400 ans! Aux non-croyants, il leur suffit de visiter quelques musées pour le voir (Tachkent, Londres...).
Il n est pas nécessaire de s étendre plus longtemps sur ces allégations fantaisistes, destinées à maintenir l opinion
occidentale dans l ignorance.

15) L Islam et l humanisme: antinomie ?

Les occidentaux, souvent de bonne foi, dissertent à loisir sur les concepts islamiques qui selon eux, s oppose à
l humanisme. Leurs plumes sont belles, et souvent uvres d intellectuels ne connaissant de l Islam que les actualités
du moment ou les mensonges rapportés par nos grands orientalistes . Et voyez-vous, si un beau langage pouvaient
convertir les gens, nous adhérerions immédiatement à leurs thèses!
Mais, cependant, quel qu en soit son apparat, le langage sert à exprimer des idées, une pensée. Et la plus belle des
plumes, lorsqu elle contrevient à la vérité, contredit des faits historiquement établis, elle n est pas au service de la
bonne cause.
C est la substance qu il faut analyser, pas la forme. Le signifié pas, le signifiant.
Les sciences de l homme représente pour eux un concret plus fiable que les écritures saintes. Ils ont foi en l homme,
c est honorable. Sachez cependant, que bien des humanistes se croient athées, ignorant qu ils sont, de ce que cette foi
en l homme procède, à leur insu, d une foi en Dieu...L homme a conscience de son existence que grâce à sa pensée.
Et la substance (non, non, pas les vecteurs) de sa pensée est-elle mesurable? Non. Pourtant l homme existe. Puis, par
quel fantastique hasard, pense t-il?
- L humanisme nous dicte t-il d exproprier, d exploiter, d affamer, de massacrer un peuple à cause de sa couleur de
peau?
- L humanisme nous impose t-il l asservissement de l homme au développement technologique?
- L humanisme nous inspire t-il cette civilisation du quantitatif? L institution de la mesure de l homme par sa
valeur économique ?
- L humanisme nous précise t-il que le seul critère de progrès, c est la technique et la science, la réussite industrielle?
La réponse est non, à chaque fois non. Cependant aucun de ces humanistes borgnes (ou lâches?) ne voient le mal qui
rongent cette théologie du progrès, cette civilisation là.

À l opposé de cet humanisme-là, vous avez l Islam. Singulière religion que celle-ci, elle donne à l homme une
dimension...humaine. Elle lui donne des mesures de valeurs spirituelles; une conception radicalement différente de
l homme: en effet, en Islam la science et la technologie sont des moyens au service de l homme, et non pas l homme
leur subordonné.
Aucune autre religion n accorde plus d importance à l homme que l islam. Aucune idéologie, aucun autre livre
religieux sur la surface de la Terre ne tient autant compte de la nature de l homme et de sa faiblesse, dans ses
prescriptions. En ce sens l Islam est humaniste. En Islam il n est pas question de race, de nation, de peuple élu ou de
nobles descendances ou pas. Le seul critère de distinction entre les hommes est la piété. L universalité de son
enseignement repose sur le concept islamique de la fraternité humaine. Les hommes sont égaux face à Dieu, face à la
Loi, face aux obligations religieuses, égaux encore dans les prières et le Hadj. Une religion pour l Homme et son
bien-être, soumis à son Créateur. Quel meilleur exemple d humanisme veulent-ils donc?

16) Le Coran est-il dépassé ?


(par le mode de vie et les problèmes actuels)

Ils prennent des bribes de l histoire et en déduisent des axiomes! Que ne voient-ils pas que cela les enferme dans un
réductionnisme béat.
Le Coran, qu ils accusent de cadre fossilisé et excluant, donne ses prescriptions moins comme commandements que
comme principes de conduite cohérents, éthique morale provenant d un Être infiniment supérieur à l homme. Et
c est justement cette même cohérence, qu ils n ont perçue, qui permet d échapper au littéralisme qu ils
condamnent.
Et l Ijtihad, savent-ils ce que c est ? C est l effort d interprétation, dans l islam naissant comme dans celle
d aujourd hui, visant justement encore à apporter des réponses concrètes par analogie, par extrapolation et effort
d exégèse, à des problèmes concrets, respectant le Coran et la Sunnah (les hadiths). C est tout cet ensemble cohérent
qui a permis à un peuple de nomades de se transformer en une nation qui brillera par sa science, sa noblesse de l âme,
sa foi, sa tolérance, dans la majorité du monde de l époque. C est cette universalité qui a permis à l Islam de
s implanter partout, et générant partout un renouveau intellectuel. Grâce à toutes ces qualités, l Islam restera une
religion éternellement vivante - plaise à Allâh.

17) Tous les musulmans: des islamistes passifs

Puis il y en a, dans divers milieux, qui développent la thèse d une déferlante islamique proche à contrer au plus tôt,
car en chaque musulman dort un intégriste.
Selon eux : une grande partie des musulmans sont des islamistes passifs qui refusent provisoirement d appliquer
les appels guerriers du Coran.
Bref chaque musulman est une bombe à retardement. À les tolérer on prend le risque de l explosion (xénophobie?
Non, jamais!)
Évidemment ces analyses prêtent au sourire, car simplement, nous savons AUSSI, et respectons AUSSI les
circonstances limitant ces anathèmes qu ils citent régulièrement hors contexte (S9V29 - S9V5 - S4V89). Des limites
ont été établies par le même législateur divin qui ajoute qu on ne doit point commettre d injustice, qu on ne doit
pas attaquer les premiers, qu on doit combattre CEUX qui nous combattent, qu il faut accueillir le repentir sincère et
apprendre à pardonner.
Comme c est étrange, vous le noterez, ils omettent toujours de signaler ces versets-là aussi; en effet, est-ce là leur
propos ?
Reprenant leur raisonnement : qu en est-il alors des chrétiens qui n entendent pas cet appel de la Bible : Deut.13
V.13 à 17 ordonnant la mort pour tous ceux qui professent d autres religions : tu frapperas au tranchant de l épée
tous les habitants de cette ville... . Sont-ils, ces chrétiens, tous des croisés passifs qui s ignorent ? Nous ne disons
pas cela, leur raisonnement absurde nous amène à leur opposer cela !
Leur humanisme devrait les amener à respecter cet autre qu ils ne connaissent, mais la réalité en est différente.

18) Le Coran est truffé de mots étrangers à l arabe

L éloquence du Coran, la beauté et la pureté de sa langue sont un de ses miracles. Son style est inimitable. Et cette
merveilleuse révélation nous a été parvenu par la bouche d un prophète oummi , illettré! C est une de ses
caractéristiques principales.
À cela, nos détracteurs répliquent:
1) Un livre ne peut être qualifié de vertueux ou véridique, ou divin à cause de son éloquence.
2) L arabe du Coran contient des mots empruntés à 7 différentes langues. D où remise en cause de sa pureté et de
son éloquence.
3) Le prophète n était pas illettré, donc le soi-disant miracle l est beaucoup moins. Le prophète a été déclaré illettré
pour magnifier le Coran.
Ces arguments à première vue solides, avancés par de grands orientalistes et autres docteurs en islamologie et en
divinité, semblent donc dénier au Coran son caractère miraculeux. Qu avons-nous à y répondre?
1) Certes une belle prose seule ne constitue pas un caractère divin.
Mais, quand un livre révèle à l humanité un message, des concepts, un enseignement, des principes de vie, avec
concision et éloquence; et quand ces mêmes enseignements et principes permettent de changer la face du monde et
d éliminer les grands maux qui frappent notre planète lorsqu appliqués [voir supra], cela est déjà prodigieux!
Puis ensuite, ce même livre lance à tous les incroyants le défi de s associer même avec les génies (djinns) pour
produire des versets équivalents aux siens, et quand on sait que depuis 1415 ans personne n a jamais pu relever ce
défi, cela alors est miraculeux! (Coran S17V88). Et ce miracle perdure.
L ensemble est manifestement divin.

2) Si quelqu un vous dit que: arabesque, fakir, maroquinerie, nabab, ottomane sont des mots d origine arabe, que
diriez-vous?
Sourire suffisant, signifiant pauvre petit, on l aurait presque deviné!
Bien. Que diriez-vous alors si l on vous dit que bananes, abricots, alcool, algèbre, algorithme, câble, café, carafe,
douane, magasin, risque, tarif, mousseline, zénith, orange, chèque, chiffre, hasard sont tous aussi d origine arabe?
Sourire figé. Gêne: C est quoi cette alchimie?
Vrai. J avais oublié de le citer, comme une centaine d autres d ailleurs, alchimie aussi est d origine arabe!
Tout y est dit.
Qui aujourd hui songerait à remettre en question l appartenance de ces mots à la langue de Molière? Personne.
Néanmoins il est rigoureusement vrai que ces mots comme beaucoup d autres non cités sont d origine arabe. Mais ils
font partie maintenant de la richesse du vocabulaire français.
De même donc, l arabe du Coran utilise des mots d origines étrangères, mais ces mots faisaient déjà partie du
vocabulaire arabe bien avant la naissance même de Mohammad (PBSL).
Ce que l on ne peut opposer au français ne peut être opposé à l arabe. Équitable, non?

3) Le Coran, lecture par excellence, révélé dans une langue pure à un homme illettré d entre les arabes. Ces mots sont
souvent répétés dans le Coran (ex. S29V48), pour justement montrer aux arabes, amoureux de la poésie, le caractère
miraculeux du Coran.
Que faisait donc le prophète de ces révélations? Comme cela lui a été recommandé, pour prêcher, il les récitait partout
à tout le monde, dans l enceinte sacré de la Kaaba, dans les marchés, bref à tous ces concitoyens idolâtres qui l ont
connu pendant ses 40 premières années où il fut un personnage respecté.
Alors, s il n était pas connu pour être illettré, et qu il savait donc lire et écrire l arabe, le grec, l hébreu (puisqu il
aurait fallu connaître ces langues pour plagier la Bible), et qu il répète inlassablement: je suis illettré et j ai reçu ceci
ou cela venant d un Dieu dans le ciel. On lui aurait dit qu il devient fou, qu il ne sait plus ce qu il dit. Et surtout,
surtout, PERSONNE ne l aurait jamais cru. Or on sait qu en 23 ans il a pu réunir sous la bannière de l Islam un
peuple insoumis et toujours en guerre entre eux. Logique élémentaire qui leur échappe, manifestement!
Et aujourd hui l Islam est en passe de créer la plus grande communauté religieuse au monde, dominant bientôt par le
nombre, comme déjà par la pratique, toutes les autres religions.
Voilà donc un résultat dont NULLE imposture ne saurait se prévaloir. Le voilà le miracle.

19) Mahomet n a jamais été mentionné dans la Bible

Les orientalistes et les docteurs chrétiens se complaisent à dire que la venue de notre vénéré prophète Mohammad
(PBSL), n est pas mentionné dans la Bible. Ce sujet va être très brièvement abordé ici, car d éminents spécialistes
ont écrits des ouvrages très détaillés et complets, démontrant très objectivement toutes les références au Saint prophète
Mohammad (PBSL) présentes dans la Bible actuelle (Ahmad Deedat, Rahmatoullah Al Hindi, etc...). Par ailleurs
quelques études critiques très pertinentes ont vu le jour ces derniers temps ( A. Alem: Mohammad dans la Bible; D.
Hamoneau: la Torah, l évangile, le Coran, etc...Outre l excellente étude de M. Bucaille (1976): La Bible Le Coran et
la science)
Le Coran nous dit que le prophète est nommément cité dans la Torah et l Évangile (Coran S7/156-158 par ex.).
Mais au vu des altérations que nous avons prouvées au chapitre I, il fallait s attendre à ce que les juifs et les chrétiens
fassent disparaître dans l Ancien et le Nouveau Testament, toutes références directes au prophète de l Islam. Alors,
tout simplement, ils ont traduit plusieurs noms propres en Grec puis en Français, chose qui ne se fait jamais. Aussi
donc les anciens prophètes ou Jésus(a) s étant exprimé en hébreu ou araméen, on a donc perdu trace des mots qu ils
avaient utilisés.
Cependant, dans les deux livres on trouve encore maintes références au prophète:

ANCIEN TESTAMENT

- Genèse 49/10: prophétise la venue d un ultime prophète non-juif (le Chiloh)

- Deutéronome 18/18: Dieu suscitera du milieu des frères (et non des fils) d Israël un prophète comme Moïse (arabes
et juifs sont frères descendant de deux frères Isaac et Ismaël)

- Isaïe 29/12: prophétise la venue d un prophète illettré

- Cantique des Cantiques 5/16(de Salomon): dans la version hébraïque original le terme employé est exactement
Mohammadim . Le im terminal est simplement le pluriel de respect en hébreu (comme Elohim, pour Dieu). le
nom a été traduit en français par: toute sa personne est désirable , mot qui pourrait se traduire par celui qui est
loué , c est à dire le sens même que le nom du prophète!

[ cliquez ici pour voir ce verset en hebreu, anglais, français]


- Isaïe 28/11-12: Dieu parlera au peuple d Israël par des hommes d une autre langue et par des lèvres d étrangers

Des dizaines d autres références existent.

ÉVANGILES

Jean 14/16-26; 15/26 ; 16/5-7-8-13-14: il y a dans ces versets un terme paraclet (traduit des fois consolateur ),
que les chrétiens attribuent à l esprit saint ou encore l esprit de vérité. Jésus(a) annonçait donc lors de ses ultimes
entretiens avec ses apôtres (= valeur testamentaire) la venue d un autre paraclet (on ne sait pas quel mot Jésus a
employé, ce mot provient du grec parakletos qui n a pas d équivalent en araméen, langue de Jésus (a) qui ne parlait
ni grec ni français!). Lequel autre paraclet parlera par révélation de ce qu il aura entendu, au nom de Dieu, leur
enseignera ce qu ils ne peuvent encore comprendre, leur rappellera le souvenir des enseignements de Jésus (a), il
glorifiera Jésus (a), il combattra le péché dans le monde et fera régner la justice....!
Mais on nous parle là de notre prophète Mohammad (PBSL) !
Aucun autre paraclet , ni esprit saint , ni consolateur , ni esprit de vérité n est apparu après le prophète
Jésus (a) [autre voulant dire comme lui Jésus] pour faire exactement tout ce qu a prédit ce dernier, sans rien omettre!
Aucun. Si oui, il faudra nous prouver, simplement sur le fondement des prédictions de Jésus(a), que quelqu un,
quelque chose, a pu à ce jour, ressembler de près ou de loin à la description donnés par Jésus Christ(a) ici; et qui
fut-il ?
Une seule réponse s impose.
Cependant, les chrétiens maintiennent que cet esprit de vérité , ce consolateur, ce paraclet ... n était en fait que le
Saint-Esprit de la Trinité, donc un Dieu lui-même parmi les trois de la Trinité.
Or Jean 8/13, citant Jésus(a) dit textuellement: ...car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu il aura
entendu,... . Alors, faudrait qu ils nous expliquent quel est donc ce dieu (Saint-Esprit de la Trinité) qui ne puisse
parler par sa volonté, ni exprimer ce qu il pense ou veut? Et de qui entendra t-il des choses?
Mais il est évident qu il s agit d un homme, d un autre messager agissant sur ordre et rapportant ce qu on lui a fait
entendre. Il s agit d Ahmad (autre nom de Mohammad utilisé par le Coran et la Bible), de Mohammad (PBSL)
l ultime messager de Dieu auprès des hommes, transmettant une parole claire - le Coran - venant de notre Créateur.
Manifestement, ils sont dans l erreur, mais que ne le comprenne-t-il pas? Puisse Allâh les éclairer.

Il ne faut donc surtout pas se complexer quant au fait que le nom béni de notre prophète ne se trouve ni dans la version
grecque, ni dans la française: il y figurait mais ils l ont traduit! Qu y pouvons-nous? Les mots originaux se
retrouvent perdus dans des longues formules d exégèse ou apologétiques ayant pour seul intérêt de couvrir le sens
réel des mots ou des formules gênantes.
Mais même Jésus Christ (a) n a jamais été nommément cité dans l Ancien Testament, donc nul ne peut nous opposer
cet argument pour Mohammad (PBSL) .
Vous êtes invités à lire les études spécialisées. Car, il faudrait un ouvrage volumineux pour épuiser ce seul sujet.

20) Ce que l on ne vous dit pas!

Dans les immenses territoires conquis par les musulmans (de l Asie à l Espagne, de l Afrique du Nord à l Inde) les
élites intellectuelles étaient musulmanes.
Tandis que tous les ouvrages de vulgarisation vont jusqu à exalter une fictive débilité et barbarie des conquérants
musulmans. L Histoire nous prouve le contraire.

Il faut démystifier l opinion sur ce que l Islam a apporté à l occident, et point n est besoin d être historien pour le
savoir !
De la péninsule arabique va rayonner pendant des siècles, sur trois continents, de l Inde à l Espagne et de l Asie
Central au fin fond de l Afrique, une foi unique, une communauté unique, une culture unique, intégrant, transcendant
et fécondant toutes les autres.

Du 7è siècle au 13è siècle, les pionniers de l Islam, grâce à cet esprit d ouverture rappelé à chaque page du Coran,
ont su traduire, intégrer, repenser toutes les sciences des pays conquis à la nouvelle foi, selon la perspective
musulmane, puis transmettre cette nouvelle culture enrichie, à travers leurs grands génies et leurs universités au
monde d alors.
De toute l Europe plongée alors dans l obscurantisme, on venait, comme on part aujourd hui à Oxford ou Paris,
parfaire ses connaissances dans les grandes capitales islamiques Cordoue ou Bagdad.
Les élites intellectuelles furent musulmanes: Al Kwarizmi (800, mathématicien, père de l algèbre - du nom de son
livre Al Jebr-, pionnier de l algorithme - vient de son nom francisé - et de la numération écrite universelle),
Avicenne (Ibn Sin, 1037, philosophie, médecine), Averroes (Ibn Roschd, 1198, philosophie), Ibn Arabi (1240, Poète
et prosateur), Ibn Khaldun (1406, sociologue, génie universel) etc...
Pendant ces siècles véritablement de lumières , la civilisation islamique fut le porte-drapeau des sciences de ce
monde.
Pendant que les médecins francs tranchaient les jambes à coups de hache pour soigner une pustule ou encore
incisaient en croix la tête de courageux souffrants, des Sarrasins barbares (Abul Qassim Khalaf, Abul Qassim
Ammar, par ex.) amputaient sous anesthésie ou excellaient dans la délicate chirurgie de l il (cataracte par ex.) !
Ce ne sont là que des exemples, pour plus d informations consultez la bibliographie.

Car il faut rétablir la vérité. Il y a 600 ans, le seul livre de la bibliothèque de la Faculté de Médecine de Paris était un
ouvrage arabe. Seul ouvrage que les médecins du roi Louis XI - chrétien - consultaient pour le soigner! C était
l ouvrage d Al Razi (865-925)...dont la statue s élève toujours dans l amphithéâtre principal de cette Faculté.

L éveil de l Occident est intimement lié à la civilisation arabo-musulmane.


Savez-vous que le droit international, les droits de l Homme, la Sécurité Sociale ne sont pas des innovations de
l Occident? Que l apport de l Islam dans ces domaines, comme dans tant d autres, fut plus que prépondérant? Que
la plupart des idéaux de liberté dont le monde occidental a fait sien trouvent leur fondement dans le Coran?
Tout ce renouveau culturel, scientifique, philosophique, fut le ferment de la Renaissance en Europe qui s en est
inspiré à travers l Espagne et la Sicile musulmane.

Tout ceci est la stricte vérité, aussi douloureuse qu elle LEUR soit. Relevez bien cependant qu on ne peut nier que
dans l histoire de l Islam, certains de ses fidèles ont eu des attitudes différentes envers la science, cela aussi est une
vérité, aussi douloureuse qu elle NOUS soit.

Car, à tout observateur attentif, un fait s impose: l Occident n a pu progresser scientifiquement, matériellement,
intellectuellement, qu en s éloignant de l Église, que lorsque faiblissaient ses pouvoirs et son diktat. Concernant
l Islam, c est tout à fait l inverse: quand les musulmans se sont éloignés des vrais préceptes de la foi islamique, alors
ils ont perdu leur rôle de moteur de la civilisation. Cela démontre au moins un fait d une importance capitale: la
qualité des enseignements qu ils ont délaissés devait être réellement exceptionnelle!
Cela nous éclaire, s il en fallait, sur la valeur des préceptes coraniques.

Apprenons donc à tirer les leçons de l Histoire, à ne pas répéter les erreurs de nos prédécesseurs.

- Un dernier sujet, pour terminer, sur les colonisations: cette grande entreprise des nations européennes s étale sur 3
périodes qu il convient de rappeler:

- La prise possession de terres appartenant à des royaumes souverains au nom de la civilisation et de l évangélisation.
Tout le monde est informé des massacres, de l exploitation et autres injustices perpétrés sous ces labels.

- La gestion de ces territoires immenses en divisant les populations en pays pour mieux régner.

- Enfin, lorsque l exploitation ne put continuer face aux ressentiments grandissant des autochtones, partir. Mais partir
"intelligemment", afin de faire de ces états, par eux créés, des régions entièrement dépendantes économiquement de
leurs anciens maîtres. Partir en laissant des vassaux à leur solde. Partir enfin, en laissant une bombe atomique dans la
conscience de chacun: le nationalisme.
Un concept inexistant en Islam.
Du Grand Maghreb, terre d Islam, on en a sorti l Algérie, la Tunisie, le Maroc, la Libye etc... L Empire Ottoman
a été dépecé de la même manière(voyez le résultat en Ex-Yougoslavie, ou en Irak, entre autres.).
Ces partages ont été déterminés non pour correspondre à une réalité géographique ou pour répondre aux souhaits des
peuples concernés, mais simplement de sorte que ces puissances coloniales garde un maximum de territoires et leurs
richesses sous leur sphère de contrôle.
Musulmans de toutes nationalités, souvenons-nous que la Oummah, la communauté de l Islam a été inspirée par
Allâh le Savant Suprême, tandis que le nationalisme, arabe ou autre, n est que le fruit amer des hommes, des
hommes, des hommes! Il vous a été insufflé, puis entretenu, puis exacerbé par ces mêmes hommes, nos anciens
maîtres coloniaux pour diviser la Oummah, et mieux les enrichir par leurs ventes d armes.
Ne soyons pas aveugles, partout où se tournent nos regards, nos oreilles, notre c ur se serre, si imperméable soit-il à
ces faits religieux . Mais pourquoi?
Pourquoi cette peine ressentie par un musulman au fin fond d une île de l Océan Indien, lorsque des palestiniens se
font massacrer, lorsque des bosniaques se font violer parce que musulmanes, lorsque des musulmans s entre-tuent au
Pakistan ou ailleurs? Pourquoi cette peine partagée?
Parce que cette Oummah, désagrégée par les nations, continue de vivre au plus profond de nous-mêmes.

Plaise à Dieu, que cette prise de conscience puisse , au delà des frontières temporelles imposées, des nations, et
des races, fédérer les aspirations d un milliard d âmes vers une union absolue dans l amour et dans la foi.
C est là notre seul salut.

À ceux, tous ceux, parmi nous, qui uvrent contre cela, Allâh leur a annoncé dans un langage clair, qu Il répondront
de leurs actes, qu Il n a point besoin d eux, qu Il les remplacera par un autre peuple qui L adorera et mettra en
pratique Ses préceptes. (Coran 5:54, etc)

CONCLUSION

Le doute ne fait pas partie de la foi. Il ne s'agit pas de dogmatisme.


La réflexion et le raisonnement élimine alors la moindre trace de doute.
L Islam se veut la religion de la certitude en Dieu et de la mesure dans la vie.
Nous ne revendiquons pas le monopole de ces certitudes-là.
Et ni cette certitude raisonnée, ni le fait de mettre le doigt sur les faiblesses de leur propagande mensongère ne
peuvent être assimilés à de l orgueil ou de la suffisance de notre part.
Alors, pourquoi?

Pourquoi est-ce que les musulmans ont perdu leur rôle prédominant?
Pourquoi les musulmans se sont-ils retrouvés avec la portion congrue en Inde? [le Pakistan et le Bangladesh ne
représentent que 25% de la péninsule indienne que les musulmans ont gouverné pendant six siècles]
Pourquoi ont-ils été chassé d Espagne ? [après y avoir régné pendant sept siècles, il n y eut plus un seul musulman
pour faire l appel à la prière - azan]
Pourquoi, pourquoi, pourquoi?

Nul besoin de s embarrasser de longues réflexions philosophiques ou économiques pour y répondre.


Les musulmans et leurs uvres ont été détruits parce qu ils ont arrêté le travail le plus important qui soit: la Dawaah,
l information sur l Islam, l invitation à l Islam. Ce travail fondamental doit se faire par un effort individuel, des
mots, des gestes, par un mode et des principes de vie qui invitent le non-croyant vers l Islam, tout comme une vitrine
invite les gens dans un magasin.
Si chaque musulman agissait en respect de l ensemble des principes coraniques, pas seulement des pratiques rituelles
obligatoires comme la salaat ou le jeûne, mais aussi en se forgeant un mode de vie exemplaire, en respectant les autres
tout en se faisant respecter, ferme envers les infidèles et compatissants envers ses frères dans la foi, en observant ses
engagements, en apportant, comme nous y invite Allâh dans le Coran (S2V177), un témoignage de générosité envers
ses proches, l orphelin, le nécessiteux; alors ce mode de vie interpellerai les incrédules, forceront leur respect et leur
intérêt pour l Islam.
Cette Dawaah n atteindra jamais sa plénitude que par un travail patient, et non en troquant notre identité musulmane
contre les mirages du mode de vie occidental.
Elle est l indispensable complément du Tabligh Jamaat (prêche chez nos frères musulmans).
Rien n est définitif, acquis: ni notre fortune, ni nos enfants, ni la vie.
Le prophète était comme nous, douillet, allongé dans son manteau. Puis lui vint d Allâh l ordre de se mettre debout
et d aller propager, seul, la religion qu Il a choisie pour parfaire l humanité. Et il a réussi. Avec sa seule foi, sa
conviction d être dans le vrai, et l aide d Allâh.
Aujourd hui, aux quatre coins du monde, cinq fois par jour, résonne l appel du muazzim, au nom d Allâh, comme
autant d échos aux premiers appels du prophète Mohammad (PBSL).

N avons-nous pas la foi? La conviction d être dans le vrai? L espoir en l aide d Allâh?
Alors levons-nous.
Et agissons. Sur nous mêmes, puis sur les autres. Dans le seul but de plaire à Allâh.
Et surtout, avant que nous surprenne la mort, une fosse creuse et la terre comprimant nos poitrines, dans lesquels nos
c urs auront cessé de battre.
Avant que ne vienne le temps, sombre et froid, des vains regrets éternels.

Si aujourd hui tu agis pour plaire aux hommes, il te faudra alors, leur demander ta rétribution. Mais si c est pour
plaire à Allâh Seul, alors sache bien, frère et s ur musulmans, qu Allâh n est pas ingrat.
Lorsque ton souvenir sera perdu dans la fragile mémoire des hommes, et forcément il le sera un jour, chaque effort
accompli cependant pour la propagation de l Islam, pour plaire exclusivement au Créateur des mondes, pour te
parfaire à Ses commandements, sera autant de monument te rétribuant d une richesse infinie jusqu à la fin des temps,
et dont Lui seul connaît la mesure.

En tant que musulman et musulmane, n éprouvez-vous aucune fierté lorsqu Allâh Lui même vous confirme que vous
êtes dans la voie droite?

Aujourd hui J ai parachevé votre religion


Je vous ai comblé de la Plénitude de Ma Grâce
J agrée pour vous l Islam comme religion

Coran S5V3

Toutes les références bibliques utilisées proviennent de la version Segond Révisé -Édition de 1979 (Nouvelle édition
de Genève), mais pour l étude, beaucoup d autres ont été utilisées dont la T.O.B. (Jérusalem), Version Segond de
1952, etc...

BIBLIOGRAPHIE

* Français *
Ahmed Deedat: Mohammed dans la Bible
Mohammed le plus Grand
La Bible ou le Coran, laquelle est la parole de Dieu
Rahmatoullah Al Hindi: Manifestation de la vérité
Maurice Bucaille: La Bible, le Coran et la science
M. Kassab: Gloire à Dieu (2 tomes)
Slaheddine Kechrid: Assises et structures de la cité islamique
Le vrai visage de l Islam
Le Saint Coran: la dernière version imprimée en Arabie Séoudite
Abul A la Maudoudi: Comprendre l Islam
Didier Hamoneau: La Torah, l Evangile, le Coran
A. Djaber Eldjazaïri: La voie du musulman
Roger Garaudy: L Islam vivant
Ancelm Turmeda:Pourquoi j ai embrassé l Islam
Dr Hassan Amdouni: Le Hijab de la femme musulmane
Ismayl Urbain-Agmed Riza: Tolérance de l Islam
Dr Saïd Ramadan: les bulletins du Centre Islamique de Genève
Pr Hamidoullah: Le prophète de l Islam (2 tomes)
A. Omowale: L Islam, âme de l humanité
Sigrid Hunke: Le soleil d Allah brille sur l Occident
A.ALEM: Mohammad dans la Bible

* Anglais *
Pr K.S. Ramakrishna Rao: Muhummed
Mawlana S. Abul Hasan Nadwi: Islam and earliest muslims
M.H. Durrani: Muhammad, biblical promised prophet
Position of Islam towards the two heavenly religion
Ahmed Deedat: The combat kit
Desert storm, has it ended
The choice

En gras: les livres conseillés en priorité


Tous ces livres peuvent être achetés dans toute bonne librairie islamique

Début Sommaire Page d'accueil

Références sur l Islam Page principale

Centres d'intérêt liés